TransCanada annonce le développement de sa capacité d’exportation du réseau de NGTL

CALGARY, Alberta, 19 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — AVIS AUX MÉDIAS – TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui qu’elle mettrait à exécution son projet de développement du système NOVA Gas Transmission Ltd. (NGTL) d’une valeur de 140 millions de dollars, après une période d’appel réussie pour un engagement obligatoire de l’accroissement de la capacité d’exportation au point de livraison Empress/McNeill en mars.

Les transporteurs ont signé des ententes exécutoires représentant 280 millions de pieds cubes par jour au titre d’un service garanti de livraison qui débutera en novembre 2021. La durée moyenne des contrats octroyés pour l’accroissement de la capacité est de 22 ans. NGTL a également signé en parallèle des contrats de service pour un accroissement des livraisons intrabassins avec d’autres transporteurs, pour un volume total s’élevant à 75 millions de pieds cubes par jour, ce qui contribue au besoin de nouvelles installations.

Selon Tracy Robinson, vice-présidente directrice et directrice générale du département des pipelines de gaz canadiennes pour TransCanada, ” La période d’appel réussie pour un accroissement de la capacité d’exportation fait état de l’intérêt continu important des parties situées dans le Bassin sédimentaire de l’Ouest canadien de garantir un accès aux marchés en aval à valeur élevée “. ” L’entreprise TransCanada reste fermement engagée envers ses clients pour leur fournir un accès fiable et opportun à ces marchés, par l’entremise d’installations de développement appropriées et d’offres de services concurrentielles. “

Ce nouvel investissement fait partie du programme pluriannuel de développement de l’infrastructure de NGTL d’une valeur de 7,3 milliards de dollars, dont le but est d’accroître la capacité de transport des producteurs de l’Ouest canadien et de fournir aux marchés en aval un accès plus important aux gaz naturels brûlant sans résidus.

Avec plus de 65 ans d’expérience, TransCanada est chef de file dans le développement responsable et l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, comprenant notamment des pipelines de gaz naturel et d’hydrocarbures liquides, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transmission de gaz naturel, qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), relié à la quasi-totalité des bassins d’approvisionnement de gaz naturel en Amérique du Nord. TransCanada est le plus grand fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes, avec une capacité de 653 milliards de pieds cubes. Important producteur indépendant d’électricité, TransCanada détient des installations qui produisent plus de 6 100 mégawatts au Canada et aux États-Unis, ou y détient des intérêts. L’entreprise développe et exploite également l’un des plus importants systèmes de pipelines d’hydrocarbures liquides en Amérique du Nord, qui s’étend sur 4 900 kilomètres environ (soit 3 000 miles), et qui relie l’offre croissante de pétrole du continent aux raffineries et marchés clés. Les actions ordinaires de TransCanada sont négociées sur les bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir plus, consultez le site TransCanada.com ou suivez-nous sur les médias sociaux.

RENSEIGNEMENTS PRÉVISIONNELS

La présente publication contient des renseignements d’ordre prévisionnel et fait l’objet d’incertitudes et de risques importants (ce type de déclaration a généralement recours à des termes comme ” anticiper “, ” prévoir “, ” penser “, ” susceptible de “, ” devrait “, ” estimer “, ” avoir l’intention de “, à l’emploi du conditionnel, ou à d’autres termes semblables). Les déclarations de type prévisionnel contenues dans le présent document ont pour objectif de renseigner les détenteurs de titres et investisseurs potentiels de TransCanada à son sujet et celui de ses filiales. Ces renseignements concernent notamment l’évaluation, par la direction, des projets d’avenir et des perspectives financières de TransCanada et de ses filiales. Tous les renseignements prévisionnels reflètent les suppositions et opinions de TransCanada en fonction des données disponibles à l’heure où les déclarations ont été faites. Par conséquent, ils ne constituent aucunement une quelconque garantie des performances futures. Nous invitons les lecteurs à ne pas se fonder de manière excessive sur ces renseignements prévisionnels, donnés à la date du présent communiqué, et à ne pas utiliser les renseignements financiers prospectifs à des fins autres que celles prévues. TransCanada ne s’engage aucunement à mettre à jour ou réviser les renseignements prévisionnels, sauf lorsque la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les suppositions émises et sur les incertitudes et risques pouvant faire différer les résultats réels des résultats anticipés, nous vous invitons à consulter le Rapport annuel à l’intention des Actionnaires, en date du 26 avril 2018, et le Rapport annuel de 2017, déposé sous le profil de TransCanada sur le site Internet de SEDAR à l’adresse www.sedar.com et auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission à l’adresse suivante : www.sec.gov.

Relations avec les médias :
Terry Cunha
800.608.7859

Relations avec les analystes et les investisseurs TransCanada :
David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

WSP annonce la transition à venir du président et chef de la direction de ses opérations au Canada

MONTRÉAL, 18 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Groupe WSP Global Inc. (TSX:WSP) ” WSP ” ou la ” Société “) a annoncé aujourd’hui qu’Hugo Blasutta, Président et chef de la direction de WSP au Canada, quittera la Société à la fin de l’année. Le processus de recherche visant à identifier un successeur débutera sous peu et le plan de transition sera élaboré et mis en œuvre avec M. Blasutta.

M. Blasutta est président et chef de la direction de WSP au Canada depuis juin 2016. Auparavant, il a été président et chef de la direction de MMM Group Limited, acquise par WSP en octobre 2015.

” Je tiens à remercier Hugo pour son dévouement envers la Société et je lui souhaite du succès dans ses projets futurs. Au cours de son mandat, nous avons fait des progrès sur plusieurs fronts et amélioré la performance de nos opérations”, a déclaré Alexandre L’Heureux, Président et chef de la direction de WSP.

À PROPOS DE WSP

L’une des plus grandes firmes de services professionnels au monde, WSP offre des compétences techniques et des conseils stratégiques à des clients dans de nombreux secteurs: transport et infrastructures, bâtiment, environnement, industrie, ressources naturelles (notamment mines et hydrocarbures) et énergie. La Société offre en outre des services hautement spécialisés pour la réalisation de projets ainsi que des services-conseils stratégiques. Nos équipes d’experts regroupent des ingénieurs, des conseillers, des techniciens, des scientifiques, des architectes, des planificateurs, des arpenteurs-géomètres et des spécialistes de l’environnement ainsi que des spécialistes du design et de la gestion de programmes et de la construction. Avec environ 43 000 employés de talent travaillant dans 550 bureaux situés dans 40 pays, la Société occupe une place de choix pour réaliser des projets durables partout où ses clients ont besoin d’elle. www.wsp.com

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains renseignements concernant WSP contenus dans les présentes peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs peuvent comporter des estimations, des projets, des attentes, des opinions, des prévisions, des projections, des indications ou d’autres déclarations qui ne sont pas des énoncés de faits. Bien que WSP soit d’avis que les attentes dont rendent compte ces énoncés sont raisonnables, rien ne garantit qu’elles se matérialiseront. Ces énoncés sont assujettis à certains risques et incertitudes et peuvent être fondés sur des hypothèses faisant en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats prévus ou implicites qu’ils renferment. Les énoncés prospectifs de WSP doivent être lus sous réserve de la présente mise en garde. La version intégrale de la mise en garde relative aux énoncés prospectifs ainsi qu’une description des hypothèses et des facteurs de risque susceptibles d’avoir des incidences sur les résultats réels ou prévus de WSP sont incluses dans le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017 publié sur SEDAR à www.sedar.com. Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué sont faits au moment où il est rédigé, et WSP n’a pas l’intention, et n’assume aucune obligation, de les mettre à jour ou de les réviser à la lumière de nouvelles informations, d’événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle en est expressément requise par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Isabelle Adjahi
Vice-présidente principale, Relations avec les investisseurs et communications
Groupe WSP Global Inc.
Tél: (438) 843-7548
isabelle.adjahi@wsp.com

TransCanada lance un appel de soumissions exécutoires pour Marketlink

CALGARY (Alberta), 18 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Communiqué – TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a lancé aujourd’hui, aux parties intéressées, un appel de soumissions exécutoires portant sur des contrats de services de transport du pétrole brut sur le système de pipeline Marketlink, entre Cushing, en Oklahoma, et les marchés sur la côte américaine du golfe du Mexique.

Les parties intéressées sont invitées à soumettre leurs offres exécutoires de capacité de transport au cours de l’appel à soumissions qui se terminera le 13 juillet 2018 à midi (heure des Rocheuses). Des renseignements complémentaires concernant l’appel d’offres sont disponibles sur le site Web de Marketlink ou en communiquant avec :

Brad Walman
587.933.3599
brad_walman@transcanada.com

Jesse Bajnok
403.920.7607
jesse_bajnok@transcanada.com

Avec plus de 65 ans d’expérience, TransCanada est un chef de file du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, dont des pipelines de gaz naturel et d’hydrocarbures liquides, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus importants réseaux de transport de gaz naturel, totalisant plus de 91 900 kilomètres (57 100 milles), relié à presque tous les principaux bassins d’approvisionnement en gaz de l’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes sur le continent, avec une capacité de stockage de 653 milliards de pieds cubes. Important producteur indépendant d’électricité, TransCanada possède actuellement des installations ou détient des droits dans des installations produisant quelque 6 100 mégawatts d’énergie électrique au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe et exploite également l’un des plus importants réseaux de distribution d’hydrocarbures liquides en Amérique du Nord, qui s’étend sur environ 4 900 kilomètres (3 000 milles) et qui relie l’offre croissante de pétrole du continent aux marchés clés et aux raffineries. Les actions ordinaires de TransCanada se transigent aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir plus, visitez le site TransCanada.com ou suivez-nous sur les médias sociaux.

Relations avec les médias :
Terry Cunha / Matt John
403.920.7859 ou 800.608.7859

TransCanada – Relations avec les investisseurs et les analystes :
David Moneta / Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

Présentation de TransCanada lors de la Conférence de J.P. Morgan sur le secteur énergétique

CALGARY, Alberta, 15 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Communiqué de presse – M. Don Marchand, vice-président exécutif et directeur financier de la Société TransCanada (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada), fera une présentation lors de la Conférence de J.P. Morgan sur le secteur énergétique à New York le 19 juin 2018.

Une copie de la présentation sera disponible à l’adresse TransCanada.com/Events avant la présentation le jour de l’événement.

Forte de plus de 65 années d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes, grâce à une capacité de stockage de gaz de 653 milliards de pieds cubes. Grande productrice d’électricité indépendante, la société TransCanada possède environ 6 100 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de transport par pipeline acheminant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 4 900 kilomètres (3 000 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et aux raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Personnes-ressources auprès des médias :
M. Grady Semmens
403.920.7859 or 800.608.7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès des analystes et investisseurs :
MM. David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 or 800.361.6522

TransCanada nomme un nouvel administrateur indépendant

CALGARY, Alberta, 14 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Communiqué de presse – TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui la nomination d’un nouvel administrateur indépendant, M. Randy Limbacher, à compter du 13 juin 2018.

Depuis 2017, M. Limbacher a occupé le poste de directeur général de Meridian Energy LLC, une société de consultation en énergie, située à Houston.

De 2013 à 2017, M. Limbacher a été vice-président et président-directeur général de Samson Resources Corporation. Il a également été : (i) président et président-directeur général de Rosetta Resources Inc. de 2007 à 2013; (ii) vice-président exécutif (E&P) de ConocoPhillips pour la région de l’hémisphère occidental de 2006 à 2007; et (il) administrateur, vice-président exécutif et directeur de l’exploitation de Burlington Resources Inc., où il a été employé de 1985 à 2006.

M. Limbacher est administrateur de CARBO Ceramics Corporation. Il est membre de la ” Society of Petroleum Engineers ” et est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en génie pétrolier de la Louisiana State University.

” Nous sommes heureux d’accueillir M. Limbacher en tant que nouvel administrateur “, a déclaré M. Siim Vanaselja, président du conseil d’administration de TransCanada. ” La vaste expérience de M. Limbacher dans le secteur pétrolier et gazier, ainsi que ses aptitudes pour le leadership et son expertise en planification stratégique constitueront un atout précieux pour notre conseil d’administration.  Nous sommes impatients de travailler avec M. Limbacher au cours des années à venir. “

Forte de plus de 65 années d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes avec une capacité de stockage de gaz de 653 milliards de pieds cubes. Grande productrice d’électricité indépendante, la société TransCanada possède environ 6 100 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de transport par pipeline acheminant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 4 900 kilomètres (3 000 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et aux raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Personnes-ressources auprès des médias :
M. Grady Semmens
403.920.7859 ou 800.608.7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès des analystes et investisseurs :
MM. David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

P&WC offre les services numériques du Bureau d’aide informatique préventif pour près de 3000 moteurs PW300

NEW YORK, 12 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Pratt & Whitney Canada a maintenant près de 3000 moteurs PW300 inscrits auprès du Bureau d’aide informatique préventif, où les données des moteurs et des aéronefs permettent aux techniciens en aéronautique et aux analystes de répondre aux besoins des clients de manière proactive. Plus de la moitié des moteurs PW300 exploités aujourd’hui profitent de ces services proactifs qui, associés à l’analyse prédictive, favorisent une meilleure disponibilité technique. P&WC est une filiale d’United Technologies Corporation (NYSE:UTX).

” Notre Bureau d’aide informatique préventif pour le moteur PW300 offre une expérience de maintenance préventive et prédictive unique et personnalisée à nos clients, indique Tim Swail, vice-président, Programmes clients, P&WC. Analystes et techniciens ont recours à une approche de consultation sur mesure; ils évaluent les données pour cibler les événements potentiels bien avant leur survenue puis, de manière proactive, communiquent avec nos clients pour leur fournir de l’information utile et des mesures concrètes visant à accroître la disponibilité technique de leurs appareils tout en leur faisant économiser temps et argent. “

Le Bureau d’aide informatique préventif se compose d’une équipe dévouée de techniciens en aéronautique et d’analystes de données qui répondent aux besoins des clients en ayant recours aux outils et pratiques de maintenance préventive pour prendre des décisions s’appuyant sur les données. L’équipe spécialisée procède quotidiennement à l’examen des données des clients à partir de sources comme la solution de pronostics FASTMC de P&WC et met au point de nouvelles ” signatures ” de l’état moteur lui permettant de cibler les problèmes potentiels bien avant qu’ils se produisent. L’équipe transmet ensuite de manière proactive des recommandations et des mesures pour éviter des événements non planifiés et ainsi favoriser la disponibilité technique.

Les services sur mesure de P&WC sont harmonisés pour favoriser l’optimisation de la performance et la disponibilité technique des appareils du secteur de l’aviation d’affaires.

Disponibilité du moteur PW300 accrue grâce aux programmes de maintenance préventive payables à l’heure
Pour favoriser la disponibilité, la réduction des coûts et la tranquillité d’esprit, P&WC a déployé un certain nombre d’initiatives en mode proactif en vertu de sa couverture de maintenance ESPMC toujours en évolution.

  • Les exploitants de moteurs PW307A inscrits au programme ESP profitent sans frais supplémentaires des mises à niveau de fiabilité des composants moteurs au moment de l’inspection 1C. Ces mises à niveau comprennent l’intégration de quatre bulletins de service qui s’inscrivent dans les efforts de l’entreprise pour offrir à ses clients un environnement d’entretien entièrement planifié.
     
  • Les exploitants de moteurs PW306D1 inscrits au programme ESP peuvent choisir de passer au programme de maintenance selon l’état pour un taux ESP moindre, ce qui permet des intervalles de maintenance variables s’appuyant sur les tendances numériques de l’état des moteurs.
     
  • Les exploitants de moteurs PW307A, PW307D et PW308C inscrits au programme ESP Platine sont dotés d’un kit de vol gratuit. À ce jour, plus de 150 kits de composants clés ont été livrées aux exploitants qui ont dès lors accès aux bonnes pièces où et quand ils en ont besoin.

” Nous offrons une multitudes d’initiatives en mode proactif qui permettent à nos exploitants de profiter de niveaux de services exceptionnels et d’une proposition de valeur unique, affirme Tim Swail. La gestion numérique de l’état moteur combinée à une approche de maintenance préventive se traduit par une disponibilité et une optimisation sans pareilles. Ce qui était auparavant perçu comme le futur évolué de la gestion de l’état moteur à l’ère numérique est aujourd’hui une réalité pour nos clients. “

À propos de Pratt & Whitney Canada
Fondée en 1928, P&WC est aujourd’hui un leader mondial de l’aérospatiale qui façonne l’avenir de l’aviation au moyen de propulseurs fiables et ultramodernes. Ayant son siège social à Longueuil, au Québec (Canada), P&WC est une société en propriété exclusive d’United Technologies Corporation. United Technologies Corp., sise à Farmington, au Connecticut, offre des services et systèmes de haute technologie aux secteurs du bâtiment et de l’aérospatiale.

Remarque à l’intention des rédacteurs en chef :

Suivez-nous sur Twitter (https://twitter.com/pwcanada) et Facebook (https://www.facebook.com/PrattWhitneyCanada)  pour les toutes dernières nouvelles nous concernant.

Pour information

Jennifer Barron
Pratt & Whitney Canada
1 450 677-9411, poste 75009
jennifer.barron@pwc.ca
www.pwc.ca

Suncor sur la voie d’une production solide pour le reste de l’année

  • Achèvement des travaux majeurs d’arrêts planifiés dans les secteurs Sables pétrolifères et Aval
  • Dépassement des attentes liées aux projets de croissance

Tous les montants sont en dollars canadiens.

CALGARY, Alberta, 07 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Suncor a annoncé aujourd’hui qu’avec l’achèvement des travaux majeurs d’arrêts planifiés et la production solide des projets de croissance, la production moyenne du deuxième trimestre à ce jour s’est établie à 636 000 barils par jour (b/j), reflétant les importants arrêts planifiés au cours du trimestre, et a terminé le mois de mai à environ 800 000 b/j. 

Les travaux liés aux arrêts planifiés ont été retardés et ont exigé des efforts supplémentaires, mais ils sont maintenant terminés à Syncrude, à l’usine de base des sables pétrolifères de Suncor ainsi qu’aux quatre raffineries. En juin, ces actifs devraient fonctionner à plein régime. La production des projets de croissance Hebron et Fort Hills dépasse les attentes. 

” Le mégaprojet Fort Hills a dépassé les attentes; il a été mis en service de façon sécuritaire, l’augmentation de la production a eu lieu bien avant la date prévue et il produit un bitume fongible de grande qualité pour lequel on prévoit continuer à obtenir un prix supérieur au bitume in situ. Nous sommes particulièrement fiers du dévouement de notre équipe et de nos partenaires ainsi que de la planification et l’exécution minutieuses démontrées pour atteindre ce remarquable résultat, déclare Steve Williams, président et chef de la direction. L’intensité des émissions de GES par baril du bitume de Fort Hills est équivalente à celle du brut moyen raffiné aux États-Unis. Nos investisseurs et parties intéressées peuvent être fiers des progrès réalisés quant à la réduction de l’intensité carbonique de notre production. “

À la suite de la mise en service du troisième et dernier train d’extraction secondaire de Fort Hills le 11 mai 2018, Suncor a procédé à une mise à l’essai de l’usine à plein rendement, prouvant ainsi la capacité nominale du projet de 194 000 b/j. De plus, la Société a procédé à un essai de fiabilité de sept jours de l’usine fonctionnant à une capacité de plus de 90 % (175 000 b/j) sans éprouver de problèmes majeurs. 

Grâce à la mise en service précoce du dernier train d’extraction secondaire, l’augmentation de la production de l’usine a été réalisée plus tôt que prévu. Par conséquent, lorsque la Société accélérera la croissance de la capacité minière planifiée conformément à celle de l’usine au troisième trimestre, Fort Hills devrait être en mesure de demeurer dans la fourchette supérieure des perspectives pour le trimestre. En vue du quatrième trimestre, Suncor cible désormais une production moyenne de 90 % à Fort Hills, ce qui est supérieur aux perspectives initiales qui prévoyaient une production d’environ 80 % au milieu du quatrième trimestre.

Lorsque les partenaires de coentreprise ont annoncé qu’ils allaient de l’avant avec le projet Fort Hills en 2013, le coût total du projet était estimé à une intensité du capital d’environ 84 000 $ par baril de capacité de production, et on prévoyait effectuer la mise en production au cours du quatrième trimestre de 2017 et atteindre 90 % de la capacité de production prévue dans les 12 mois suivants. À l’exception d’un délai de quelques semaines pour la mise en production, pour Suncor l’ensemble des éléments essentiels du projet et l’augmentation de la production ont été exécutés plus rapidement ou plus efficacement que prévu.

L’achèvement du projet Fort Hills est directement attribuable à la stratégie bien établie et bien exécutée de répartition des ressources lors des travaux de construction, à l’accélération des plans de mise en service grâce aux synergies entre l’usine de base et Fort Hills, au transfert progressif des actifs du groupe chargé de la construction au groupe chargé de l’exploitation, et à l’augmentation de la production au fil du temps. La construction du projet a eu lieu pendant une période de faiblesse des prix du pétrole et sa mise en service survient au moment où les prix se sont raffermis. Suncor s’attend à ce que Fort Hills continue de générer des rendements considérables pendant plusieurs décennies.

Grâce à l’augmentation de la production de Fort Hills et de Hebron plus tôt que prévu et à l’achèvement des travaux majeurs de maintenance planifiée dans les secteurs Sables pétrolifères et Aval, Suncor est en bonne position pour atteindre un solide rendement en matière de production pour le reste de l’année.

Mise en garde – renseignements de nature prospective

Le présent communiqué contient certains renseignements et énoncés prospectifs (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes et américaines applicables régissant les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs du présent communiqué incluent des références à ce qui suit : l’attente selon laquelle Syncrude, l’usine de base du secteur Sables pétrolifères de Suncor et ses quatre raffineries fonctionneront à plein rendement en juin; l’attente selon laquelle le prix obtenu pour le bitume de Fort Hills continuera d’être supérieur à celui obtenu pour le bitume in situ; l’attente selon laquelle pendant que l’entreprise accélérera la croissance de la capacité de la mine planifiée conformément à celle de l’usine, Fort Hills devrait être en mesure de demeurer dans la fourchette supérieure des perspectives pour le trimestre; le fait qu’en vue du quatrième trimestre, Suncor cible désormais une production moyenne de 90 % à Fort Hills; l’attente selon laquelle Fort Hills continuera de générer des rendements considérables pendant plusieurs décennies; et l’attente selon laquelle Suncor est en bonne position pour atteindre un solide rendement en matière de production pour le reste de l’année. Certains énoncés prospectifs se reconnaissent à l’emploi d’expressions comme ” prévu “, ” perspectives “, ” cible ” et autres expressions analogues.

Les énoncés prospectifs reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses de la Société à la lumière de l’information qui était à sa disposition au moment où ces énoncés ont été formulés et en fonction de l’expérience de Suncor et de sa perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l’exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d’intérêt et les taux de change; le rendement des actifs et de l’équipement; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les lois et les politiques gouvernementales applicables; les taux de production futurs et la suffisance des dépenses en immobilisations budgétées pour l’exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d’œuvre, des services et de l’infrastructure; la capacité des tiers à remplir leurs obligations face à Suncor; l’exécution des projets; et la réception en temps utile des approbations des autorités de réglementation et des tiers.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties d’un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d’autres sociétés pétrolières et gazières et d’autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs; le lecteur est donc averti de ne pas s’y fier indûment.

Le rapport de gestion de Suncor daté du 1er mai 2018 et sa notice annuelle, le formulaire 40-F et le rapport annuel aux actionnaires, chacun daté du 1er mars 2018, et les autres documents qu’elle dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents en écrivant à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3E3, en téléphonant au 1-800-558-9071, en en faisant la demande par courriel à invest@suncor.com ou en consultant le site suncor.com/rapports-financiers ou le profil de la Société sur SEDAR au sedar.com ou EDGAR au sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l’exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou d’autres circonstances.

Fort Hills est exploité par Suncor, qui détient une participation de 54,11 % dans le projet. Les partenaires de la coentreprise Fort Hills sont Total E&P Canada Ltd. (24,58 %) et Teck Resources Limited (21,31 %). La production de bitume provenant de Fort Hills est mélangée en vue de l’expédition sur le marché en vertu du Projet d’agrandissement du Parc de stockage Est, une coentreprise entre la Première Nation de Fort McKay, la Première Nation crie Mikisew et Suncor.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu’un portefeuille croissant de sources d’énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l’indice boursier UN Global Compact 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d’information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @Suncor ou allez à ensemble.suncor.com.

Demandes des médias :
403-296-4000
media@suncor.com

Demandes des investisseurs :
800-558-9071
invest@suncor.com

Saputo inc. : Résultats financiers pour l’exercice terminé le 31 mars 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 juin 2018) – Saputo inc. (TSX:SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd’hui ses résultats financiers pour l’exercice financier 2018, terminé le 31 mars 2018. À moins d’avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens et sont présentés conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS).

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
(audité) Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017
Revenus 11 542,5 11 162,6
BAIIA ajusté* 1 264,7 1 289,5
Bénéfice net 852,5 731,1
Bénéfice net ajusté* 704,2 731,1
Bénéfice net par action 2,21 1,86
Bénéfice net dilué par action 2,18 1,84
Bénéfice net par action ajusté* 1,82 1,86
Bénéfice net dilué par action ajusté* 1,80 1,84
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
  • Le bénéfice net a totalisé 852,5 millions de dollars, en hausse de 16,6 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Le bénéfice net ajusté* a totalisé 704,2 millions de dollars, en baisse de 3,7 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, coûts d’acquisition et de restructuration (BAIIA ajusté*) a totalisé 1,265 milliard de dollars, en baisse de 24,8 millions de dollars, ou 1,9 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Les revenus ont atteint 11,543 milliards de dollars, en hausse de 3,4 % par rapport à l’exercice précédent.
  • La trésorerie nette générée par les activités d’exploitation a totalisé 809,1 millions de dollars, en baisse de 24,6 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Les revenus consolidés ont augmenté en raison d’une hausse des volumes de ventes dans tous les secteurs. La variation du prix moyen du bloc** par livre de fromage et du prix moyen du beurre** par livre a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 97 millions de dollars, tandis que la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l’échelle internationale a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 90 millions de dollars et a eu une incidence favorable sur le BAIIA ajusté.
  • La hausse d’environ 30 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant d’une augmentation des coûts de transport et les charges liées au projet de progiciel de gestion intégré (PGI) d’environ 32 millions de dollars ont eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté consolidé.
  • Aux États-Unis, les facteurs du marché** ont aussi eu une incidence négative d’environ 25 millions de dollars sur le BAIIA ajusté par rapport à l’exercice précédent. Ces diminutions ont été partiellement contrebalancées par la hausse des prix de vente tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation et par la hausse des volumes de ventes.
  • À la suite de la baisse de certains prix de vente sur le marché, une réduction d’environ 17 millions de dollars de la valeur des stocks a été comptabilisée, comparativement à une réduction d’environ 4 millions de dollars pour l’exercice précédent.
  • La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence négative sur les revenus d’environ 211 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent. Cette fluctuation a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d’environ 18 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent.
  • Les acquisitions des activités de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée de Southeast Milk, Inc. (acquisition de SMI) et de Betin, Inc., faisant affaire sous le nom de Montchevre (acquisition de Montchevre), ont été conclues le 29 septembre 2017 et le 12 décembre 2017, respectivement.
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
RÉSULTATS FINANCIERS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE L’EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2018
Bénéfice net de 130,0 millions de dollars, en baisse de 21,3 %
Bénéfice net ajusté de 135,3 millions de dollars, en baisse de 18,1 %
Revenus de 2,745 milliards de dollars, en hausse de 0,9 %
PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
(non audité) Pour les trimestres terminés
les 31 mars
2018 2017
Revenus 2 744,4 2 719,8
BAIIA ajusté* 261,7 284,1
Bénéfice net 130,0 165,2
Bénéfice net ajusté* 135,3 165,2
Bénéfice net par action 0,34 0,42
Bénéfice net dilué par action 0,33 0,42
Bénéfice net par action ajusté* 0,35 0,42
Bénéfice net dilué par action ajusté* 0,35 0,42
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
  • Le bénéfice net a totalisé 130,0 millions de dollars, en baisse de 21,3 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le bénéfice net ajusté a totalisé 135,3 millions de dollars, en baisse de 18,1 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté a totalisé 261,7 millions de dollars, en baisse de 22,4 millions de dollars, ou 7,9 %, par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Les revenus ont atteint 2,745 milliards de dollars, en hausse de 0,9 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • La trésorerie nette générée par les activités d’exploitation a totalisé 317,9 millions de dollars, en hausse de 56,7 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Les revenus consolidés ont augmenté en raison d’une hausse des volumes de ventes dans tous les secteurs. La variation du prix moyen du bloc par livre de fromage et du prix moyen du beurre par livre et la baisse des prix de vente des ingrédients laitiers à l’échelle internationale ont eu une incidence négative sur les revenus.
  • La combinaison d’une augmentation du coût du lait en tant que matière première et de la baisse des prix de vente sur le marché de l’exportation, y compris une réduction de valeur des stocks, a eu une incidence négative d’environ 33 millions de dollars sur le BAIIA ajusté consolidé.
  • La hausse des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant d’une augmentation des coûts de transport ainsi que la hausse des charges liées au projet de PGI ont eu une incidence négative d’environ 15 millions de dollars et 10 millions de dollars, respectivement, sur le BAIIA ajusté.
  • Aux États-Unis, les facteurs du marché ont aussi eu une incidence négative d’environ 3 millions de dollars sur le BAIIA ajusté par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La hausse des volumes de ventes a cependant eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté.
  • La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence négative sur les revenus d’environ 93 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette fluctuation a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d’environ 5 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le 1er mai 2018, la Société a conclu l’acquisition des activités de Murray Goulburn Co-Operative Co. Limited (Murray Goulburn ou MG), basée en Australie (acquisition de Murray Goulburn).
  • Le 23 mai 2018, la Société a annoncé qu’elle avait conclu une entente visant l’acquisition des activités de Shepherd Gourmet Dairy (Ontario) Inc. (acquisition de Shepherd Gourmet), une société située à St. Marys, Ontario (Canada), à un prix d’achat de 100 millions de dollars. La transaction devrait être conclue en juin 2018.
  • Le conseil d’administration a approuvé un dividende de 0,16 $ l’action, payable le 28 juin 2018 aux actionnaires ordinaires inscrits le 19 juin 2018.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats financiers de l’exercice 2018 et du quatrième trimestre de l’exercice 2018, veuillez consulter les états financiers consolidés audités et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2018. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à l’adresse suivante : www.saputo.com.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats de l’exercice 2018 et du quatrième trimestre de l’exercice 2018 aura lieu le jeudi 7 juin 2018 à 14 h 30, heure avancée de l’Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1-800-941-7616. Afin d’assurer votre participation, veuillez s’il vous plaît signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez vous rendre à l’adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/9279.

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu’à 23 h 59 le jeudi 14 juin 2018. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1-800-997-6910, code d’accès 21889151. La webdiffusion sera archivée sur le site Web de Saputo, dans la section « Investisseurs » sous l’onglet « Nouvelles » à l’adresse www.saputo.com.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, le plus important fabricant de fromage et le plus grand transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l’un des trois plus grands fabricants de fromage et l’un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Devondale, Friendship Dairies, Frigo Cheese Heads, La Paulina, Milk2Go/Lait’s Go, Montchevre, Murray Goulburn Ingredients, Neilson, Nutrilait, Scotsburn*, Stella, Sungold, Treasure Cave et Woolwich Dairy. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

*Marque de commerce utilisée sous licence.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés sont fondés, entre autres, sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les projets et les intentions de Saputo à la date des présentes en ce qui concerne les revenus et les charges prévus, l’environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d’avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, ainsi que la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l’approvisionnement en énergie, ses coûts d’exploitation et le prix de ses produits finis sur les différents marchés où elle exerce ses activités.

Ces énoncés prospectifs portent notamment sur les objectifs à court et à moyen terme de la Société, ses perspectives, ses projets commerciaux et ses stratégies pour atteindre ces objectifs, ainsi que sur ses convictions, ses projets, ses objectifs et ses attentes. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l’emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « cibler » ou « viser » à la forme affirmative ou négative, à l’emploi du conditionnel ou du futur, et à l’emploi d’autres termes semblables.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats réels peuvent être très différents des conclusions ou des prévisions données dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion figurant dans le rapport annuel 2018 de la Société.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction, que cette dernière estime raisonnables à la date des présentes, et par conséquent, sont sujets à changement par la suite. Vous ne devez pas accorder une importance indue à ces énoncés ni vous y fier à une autre date.

Dans la mesure où des énoncés prospectifs figurant dans le présent document constituent des perspectives financières au sens de la législation en valeurs mobilières applicable, une telle information vise à fournir aux actionnaires des renseignements à l’égard de la Société, y compris son évaluation des plans financiers futurs, et pourrait ne pas convenir à d’autres fins. Les perspectives financières, tout comme l’information prospective en général, sont fondées sur des estimations, des attentes et des hypothèses actuelles et sont assujetties à des risques et incertitudes inhérents de même qu’à d’autres facteurs.

À moins que la législation en valeurs mobilières l’exige, Saputo ne s’engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu’elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour son compte, à l’occasion, à la suite d’une nouvelle information, d’événements à venir ou autrement.

RÉSULTATS D’EXPLOITATION

Les revenus consolidés du quatrième trimestre de l’exercice 2018 ont totalisé 2,745 milliards de dollars, en hausse d’environ 25 millions de dollars, ou 0,9 %, comparativement à 2,720 milliards de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La hausse des volumes de ventes, de même que l’inclusion des revenus tirés de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre se sont traduites par une hausse des revenus d’environ 53 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage, partiellement contrebalancée par la hausse du prix moyen du beurre par livre, a donné lieu à une diminution des revenus d’environ 29 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. De plus, la baisse des prix de vente des ingrédients laitiers à l’échelle internationale a eu une incidence négative sur les revenus. La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises s’est pour sa part traduite par une diminution des revenus d’environ 93 millions de dollars.

Les revenus consolidés ont totalisé 11,543 milliards de dollars à l’exercice 2018, en hausse d’environ 380 millions de dollars, ou 3,4 %, comparativement à 11,163 milliards de dollars à l’exercice 2017. La hausse des volumes de ventes et des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers, tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation, s’est traduite par une augmentation des revenus par rapport à l’exercice précédent. La fluctuation du prix moyen du beurre par livre et du prix moyen du bloc par livre de fromage a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 97 millions de dollars. De plus, l’inclusion des revenus tirés de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre a eu une incidence positive d’environ 78 millions de dollars sur les revenus. Inversement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises s’est traduite par une diminution des revenus d’environ 211 millions de dollars.

Le BAIIA ajusté consolidé du quatrième trimestre de l’exercice 2018 a totalisé 261,7 millions de dollars, en baisse de 22,4 millions de dollars, ou 7,9 %, comparativement à 284,1 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La combinaison de la hausse du coût de la matière première, le lait, et de la baisse des prix de vente sur le marché de l’exportation, y compris une réduction de la valeur des stocks, ont entraîné une baisse d’environ 33 millions de dollars du BAIIA ajusté. De plus, la hausse d’environ 15 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant des frais d’entreposage externe additionnels et des coûts de transport, de même que la hausse d’environ 10 millions de dollars des frais d’administration afin de soutenir la croissance future, découlant essentiellement des initiatives liées au PGI, se sont aussi traduites par une baisse du BAIIA ajusté. Aux États-Unis, les facteurs du marché ont eu une incidence négative d’environ 3 millions de dollars sur le BAIIA ajusté. Ces baisses ont été contrebalancées en partie par la hausse des volumes de ventes, l’efficience opérationnelle découlant de l’optimisation des matières premières, ainsi que par l’incidence positive de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre. Finalement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d’environ 5 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Le BAIIA ajusté consolidé a totalisé 1,265 milliard de dollars à l’exercice 2018, en baisse d’environ 25 millions de dollars, ou 1,9 %, comparativement à 1,290 milliard de dollars à l’exercice 2017. La hausse d’environ 30 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant des frais d’entreposage externe additionnels et des coûts de transport, de même que la hausse d’environ 32 millions de dollars des charges liées au PGI ont entraîné une baisse du BAIIA ajusté par rapport à l’exercice précédent. En outre, aux États-Unis, les facteurs du marché ont entraîné une baisse d’environ 25 millions de dollars du BAIIA ajusté. À la suite de la baisse de certains prix de vente sur le marché, une réduction d’environ 17 millions de dollars de la valeur des stocks a été comptabilisée à l’exercice 2018, comparativement à une réduction d’environ 4 millions de dollars à l’exercice précédent. Ces baisses ont été contrebalancées en partie par l’efficience opérationnelle découlant de l’optimisation des matières premières, ainsi que par la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l’échelle internationale. La hausse des volumes de ventes et la combinaison de produits favorable, de même que l’inclusion de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre, ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. Finalement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d’environ 18 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent.

La marge de BAIIA ajusté consolidé a diminué, pour s’établir à 11,0 % à l’exercice 2018, contre 11,6 % à l’exercice 2017, principalement en raison de la baisse du BAIIA ajusté du Secteur USA par rapport à l’exercice précédent.

AUTRES ÉLÉMENTS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

L’amortissement pour le quatrième trimestre de l’exercice 2018 a totalisé 64,7 millions de dollars, en hausse de 7,8 millions de dollars, comparativement à 56,9 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

La charge d’amortissement pour l’exercice 2018 s’est élevée à 226,3 millions de dollars, en hausse de 19,0 millions de dollars, comparativement à 207,3 millions de dollars pour l’exercice 2017. Ces hausses sont essentiellement attribuables aux ajouts aux immobilisations et aux actifs incorporels relatifs aux initiatives liées au PGI, qui ont augmenté le nombre d’actifs amortissables, ainsi qu’à la charge d’amortissement additionnelle liée à l’acquisition de SMI et à l’acquisition de Montchevre.

Les coûts d’acquisition et de restructuration se sont chiffrés à 1,2 million de dollars et à 40,6 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2018 et l’exercice 2018, respectivement. Les coûts d’acquisition sont liés à l’acquisition de SMI, à l’acquisition de Montchevre et à l’acquisition de Murray Goulburn. En ce qui a trait aux coûts de restructuration liés à la fermeture d’une usine à Fond du Lac, au Wisconsin, la Société a engagé des coûts de séparation et de fermeture de 23,1 millions de dollars et des charges de dépréciation des immobilisations de 10,6 millions de dollars.

Les charges d’intérêts nettes ont augmenté de 3,8 millions de dollars et de 6,0 millions de dollars, respectivement, au cours du trimestre terminé le 31 mars 2018 et de l’exercice 2018, par rapport aux périodes correspondantes de l’exercice précédent. Ces augmentations sont principalement attribuables à une hausse des emprunts bancaires libellés en pesos argentins, qui portent intérêt à des taux plus élevés, et au financement de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre.

Les impôts sur les bénéfices pour les trimestres terminés les 31 mars 2018 et 2017 ont totalisé 52,9 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 28,9 %, comparativement à 24,3 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les impôts sur les bénéfices pour l’exercice 2018 ont totalisé 97,4 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 10,3 %, comparativement à 309,2 millions de dollars à l’exercice 2017, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 29,7 % pour l’exercice précédent. Au cours de l’exercice, la Société a comptabilisé une économie d’impôts de 178,9 millions de dollars pour tenir compte des soldes d’impôts futurs de 169,2 millions de dollars et des soldes d’impôts courants de 9,7 millions de dollars découlant de la réduction du taux d’imposition fédéral aux États-Unis. Compte non tenu de l’avantage de la réduction du taux d’imposition fédéral aux États-Unis, la charge d’impôts sur les bénéfices pour l’exercice 2018 aurait totalisé 276,3 millions de dollars, ce qui reflète un taux d’imposition effectif de 29,1 %, comparativement à 29,7 % pour l’exercice précédent. Cette réduction s’explique surtout par une économie d’impôts de 8,3 millions de dollars découlant du règlement favorable d’un dossier fiscal. Le taux d’imposition varie et peut augmenter ou diminuer selon le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d’imposition, et la révision des hypothèses et des estimations ayant servi à l’établissement des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés affiliées.

Le bénéfice net du trimestre terminé le 31 mars 2018 a totalisé 130,0 millions de dollars, en baisse de 35,2 millions de dollars, ou 21,3 %, comparativement à 165,2 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

À l’exercice 2018, le bénéfice net a totalisé 852,5 millions de dollars, en hausse de 121,4 millions de dollars, ou 16,6 %, comparativement à 731,1 millions de dollars à l’exercice précédent. Les variations du bénéfice net sont attribuables aux facteurs susmentionnés.

Le bénéfice net ajusté a totalisé 135,3 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2018, comparativement à 165,2 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

À l’exercice 2018, le bénéfice net ajusté a totalisé 704,2 millions de dollars, comparativement à 731,1 millions de dollars à l’exercice précédent. Ces diminutions sont attribuables aux facteurs susmentionnés.

INFORMATION SECTORIELLE

Pour l’exercice 2018, le Secteur Canada comprend les revenus nationaux et d’exportation d’ingrédients fabriqués au Canada. Le Secteur USA comprend les revenus nationaux d’ingrédients et les revenus d’exportation d’ingrédients et de fromages fabriqués aux États-Unis. Pour l’exercice 2017, ces chiffres étaient présentés dans la Division Ingrédients laitiers du Secteur International. Par conséquent, certains chiffres de l’exercice précédent ont été reclassés pour rendre leur présentation conforme à la présentation actuelle.

SECTEUR CANADA
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 980,9 959,8 4 069,9 4 060,2
BAIIA ajusté* 108,1 104,1 475,9 453,1
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Le Secteur Canada se compose de la Division Produits laitiers (Canada).

SECTEUR USA
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 1 435,1 1 486,5 6 132,8 6 003,3
BAIIA ajusté* 128,3 150,5 649,4 734,2
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Facteurs du marché*,1 (3 ) (10 ) (25 ) (4 )
Réduction de valeur des stocks (7 ) (7 )
Taux de change du dollar américain1 (6 ) (7 ) (14 ) 1
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour les trimestres; par rapport à l’exercice précédent pour les exercices terminés les 31 mars.
Autres informations pertinentes
(en dollars USD, sauf le taux de change moyen)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Prix du bloc*
Ouverture 1,540 1,660 1,520 1,460
Clôture 1,530 1,520 1,530 1,520
Moyenne 1,524 1,580 1,597 1,605
Prix du beurre*
Ouverture 2,208 2,268 2,108 1,955
Clôture 2,215 2,108 2,215 2,108
Moyenne 2,160 2,177 2,324 2,112
Prix moyen de la poudre de lactosérum* 0,241 0,482 0,357 0,350
Écart* 0,148 0,011 0,081 0,092
Taux de change moyen du dollar américain par rapport au dollar canadien1 1,268 1,324 1,288 1,312
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Selon l’information publiée par la Banque du Canada.

Le Secteur USA se compose de la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA).

SECTEUR INTERNATIONAL
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 328,4 273,5 1 339,8 1 099,1
BAIIA ajusté* 25,3 29,5 139,4 102,2
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Réduction de valeur des stocks (4 ) (2 ) (10 ) (4 )
Taux de change du dollar américain1 2 (1 ) (2 ) 7
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour les trimestres; par rapport à l’exercice précédent pour les exercices terminés les 31 mars.

Le Secteur International se compose de la Division Produits laitiers (Argentine) et de la Division Produits laitiers (Australie).

PERSPECTIVES

Tout au long de l’exercice 2018, la Société a continué d’investir de façon stratégique au moyen de dépenses en capital, de réaliser des acquisitions, d’accroître ses activités sur les marchés existants et d’augmenter ses dividendes. Pour l’exercice 2019, l’acquisition stratégique de Murray Goulburn, jumelée à notre plateforme australienne existante, a permis à la Société de devenir le plus important transformateur laitier en Australie. L’acquisition de Murray Goulburn offrira des occasions tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation. Pour l’exercice 2019, nous nous concentrerons sur l’intégration des activités de MG et sur l’optimisation de sa base d’actifs, en plus d’aligner son modèle d’exploitation et son approche commerciale sur ceux de la Société. L’intégration de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre se poursuivra également aux États-Unis, ce qui nous permettra de maximiser notre réseau d’infrastructures et de distribution et d’accroître notre présence au sein du marché des fromages de spécialité aux États-Unis. La Société bénéficie en outre d’un bilan et d’une structure du capital solides, soutenus par un niveau élevé de flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation. Cette souplesse financière permet à la Société de continuer à croître par l’entremise d’acquisitions ciblées et de façon organique grâce à des dépenses en immobilisations stratégiques. La création de valeur pour les actionnaires et l’amélioration de la rentabilité demeurent les pierres angulaires des objectifs de la Société. La Société s’est engagée à fabriquer des produits de qualité et elle continuera de mettre l’accent sur l’efficience opérationnelle.

Nous avons l’intention de poursuivre l’expansion et la modernisation de nos usines en investissant dans de l’équipement et des processus conçus pour améliorer l’efficience. La Société a tendance à engager des capitaux qui équivalent à sa charge d’amortissement, sans tenir compte des dépenses en immobilisations pour des projets stratégiques, comme l’augmentation de la capacité des usines, les dépenses en immobilisations nécessaires à la construction de nouvelles infrastructures dans le cadre des programmes de rationalisation, ou le projet de PGI de la Société. Pour l’exercice 2019, la Société prévoit engager des capitaux de 310,7 millions de dollars en plus d’un montant de 54,8 millions de dollars affecté à la poursuite de la mise en œuvre du PGI. Se reporter à la rubrique « Dépenses en immobilisations » de la notice annuelle de la Société datée du 7 juin 2018 pour de plus amples renseignements sur le plan de dépenses en immobilisations de la Société.

La Société poursuivra ses activités de planification, de conception et de mise en œuvre liées à la migration vers un nouveau PGI. La mise en œuvre progresse comme prévu, et a été complétée avec succès en Argentine et en Australie. La Société prévoit compléter la mise en œuvre du système au sein de la Division Aliments laitiers (USA) au cours de l’exercice 2019. La Société procédera par la suite à la mise en œuvre au sein de la Division Fromages (USA), laquelle devrait avoir lieu au cours de l’exercice 2020. La mise en œuvre au sein de la Division Produits laitiers (Canada) commencera à l’exercice 2020.

Secteur Canada

Afin d’atténuer les pressions à la baisse sur les marges, la faible croissance et les conditions de marché concurrentielles, nous continuerons de mettre l’accent sur la révision de l’ensemble des activités pour améliorer l’efficience opérationnelle. La Division Produits laitiers (Canada) entreprendra des projets d’immobilisations visant à améliorer l’efficience et à maximiser la place qu’elle occupe en ce qui a trait à la fabrication afin de conserver sa position de chef de file. La Division a aussi l’intention de saisir les occasions sur le marché liées à la refonte de la marque Saputo, tout en réaffirmant son engagement envers les clients d’un océan à l’autre afin d’être leur marque de fromage préférée et de confiance, et ce, au moyen de diverses activités promotionnelles, de campagnes publicitaires variées et d’emballages novateurs. Dans le cadre du plan de dépenses en immobilisations de la Société, nous prévoyons construire, au cours des trois prochains exercices, une nouvelle installation d’une valeur d’environ 240 millions de dollars à Port-Coquitlam, en Colombie-Britannique, afin de mieux servir le marché de l’Ouest canadien et de bénéficier d’une installation à la fine pointe de la technologie qui sera mise en service au cours de l’exercice 2021. Par conséquent, la Société a conclu une entente afin de vendre son installation existante de Burnaby, en Colombie-Britannique. La vente devrait être conclue au cours de l’exercice 2019, pour un montant de 218 millions de dollars, et la Société signera un contrat de location visant cette même installation jusqu’à ce que la construction de la nouvelle installation soit achevée.

Nous devrions être en mesure de conclure l’acquisition de Shepherd Gourmet en juin 2018, puis de procéder à l’intégration des activités. L’acquisition permettra à la Division Produits laitiers (Canada) d’accroître sa présence dans les fromages de spécialité et d’élargir son offre de yogourts au Canada. La transaction demeure assujettie aux conditions usuelles.

La Division Produits laitiers (Canada) commencera ses activités de préparation au cours de l’exercice 2019 en prévision de la mise en œuvre du PGI à venir au cours de l’exercice 2020.

Secteur USA

La Division Fromages (USA) est axée sur l’amélioration de l’efficience opérationnelle et sur le contrôle des coûts pour atténuer l’incidence négative sur le BAIIA ajusté des marchés de marchandises pour les ingrédients laitiers. Au cours des trimestres à venir, la Division tirera parti des capacités de fabrication additionnelles de fromage bleu à son usine construite récemment à Almena, au Wisconsin. Ce projet de dépenses en immobilisations permet à la Division de renforcer sa position au sein de la catégorie du fromage bleu. De plus, la Division Fromages (USA) poursuivra la croissance des volumes de ventes de fromage à l’exportation, dans la mesure où les prix du lait aux États-Unis sont concurrentiels avec les prix mondiaux.

La Division fermera son usine de fabrication de fromage à Fond du Lac, au Wisconsin, au cours du premier trimestre de l’exercice 2019. Dans le but d’améliorer davantage l’efficience et de réduire les coûts, tout en renforçant notre présence sur le marché, la production a été transférée à l’usine de la Société à Almena, au Wisconsin.

La Division axera ses efforts sur l’intégration de l’acquisition de Montchevre, qui permettra à la Division Fromages (USA) d’accroître sa présence dans les fromages de spécialité aux États-Unis.

La Division Aliments laitiers (USA) continue de se concentrer sur l’optimisation et la maximisation de ses investissements dans son réseau existant afin de tirer parti des nouvelles capacités de production, de favoriser la croissance future, de satisfaire à la demande des clients et de mettre en marché de nouveaux produits. La Division a intégré l’acquisition de SMI et axera ses efforts sur la maximisation de son réseau d’infrastructures et de distribution. La Division continuera d’investir pour soutenir ses capacités de production et consolider sa position concurrentielle en matière de coûts. Plus précisément, la Division Aliments laitiers (USA) se concentrera sur des dépenses en immobilisations ciblées visant à accroître la capacité de production.

Les marchés des ingrédients laitiers ont reculé durant le quatrième trimestre de l’exercice 2018, et les prix devraient demeurer bas tout au long du premier semestre de l’exercice 2019, et cette faiblesse des prix de vente continuera à exercer une pression à la baisse sur les marges du Secteur USA.

La mise en œuvre du PGI continue de progresser. La mise en œuvre au sein de la Division Aliments laitiers (USA) sera complétée au cours de l’exercice 2019. La Division Fromages (USA) a commencé ses activités de préparation et la mise en œuvre devrait être complétée au cours de l’exercice 2020.

Secteur International

Le 1er mai 2018, la Société a conclu l’acquisition de Murray Goulburn, ce qui bonifiera et complémentera les activités de la Division Produits laitiers (Australie). En acquérant un acteur bien établi dans l’industrie, la Société affirme sa volonté de renforcer sa présence sur le marché australien. La Société prévoit augmenter l’approvisionnement en lait, revoir les activités de Murray Goulburn et se concentrer à maximiser le réseau dont elle dispose. MG produit une gamme complète d’aliments laitiers de grande qualité, notamment du lait nature, de la poudre de lait, du fromage, du beurre et des breuvages laitiers, ainsi qu’une gamme d’ingrédients laitiers et de produits nutritionnels, comme le lait maternisé. MG approvisionne les industries du détail et de la restauration à l’échelle mondiale sous les marques phares Devondale, Liddells et Murray Goulburn Ingredients. Saputo entend poursuivre sa croissance, investir dans sa plateforme australienne et continuer à développer ses activités nationales et internationales. La Société a aussi entrepris le processus pour la vente de l’usine de produits laitiers de Koroit, située dans l’État de Victoria, en Australie, acquise auprès de MG. Ce dessaisissement est requis conformément à l’engagement conclu avec l’Australian Competition and Consumer Commission dans le cadre de l’acquisition de Murray Goulburn.

Le Secteur International continuera de chercher à accroître les volumes de ventes sur les marchés existants et de développer ses affaires sur d’autres marchés internationaux. Le Secteur continuera d’évaluer l’ensemble de ses activités afin d’améliorer l’efficience opérationnelle et s’efforcera de maximiser sa flexibilité opérationnelle pour atténuer la volatilité des conditions du marché. Alors que la volatilité des marchés des produits laitiers perdure, nous ne prévoyons pas une reprise importante des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers au cours du premier semestre de l’exercice 2019. Nous continuerons donc de mettre l’accent sur le contrôle des coûts et l’amélioration de l’efficience opérationnelle afin d’atténuer leur incidence sur le BAIIA ajusté.

INFORMATION FINANCIÈRE TRIMESTRIELLE
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Exercice 2018 2017
(unaudited) T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Revenus 2 744,4 3 021,8 2 884,2 2 892,1 2 719,8 2 966,1 2 845,3 2 631,4
BAIIA Ajusté* 261,7 318,0 329,8 355,2 284,1 346,6 340,6 318,2
Bénéfice net 130,0 337,0 185,2 200,3 165,2 197,4 191,8 176,7
Coûts d’acquisition et de restructuration1 5,3 25,1 0,2
Réforme fiscale américaine** (178,9 )
Bénéfice net ajusté* 135,3 183,2 185,4 200,3 165,2 197,4 191,8 176,7
Bénéfice net par action 0,34 0,87 0,48 0,52 0,42 0,50 0,49 0,45
Bénéfice net dilué par action 0,33 0,86 0,47 0,51 0,42 0,49 0,48 0,44
Bénéfice net par action ajusté* 0,35 0,47 0,48 0,52 0,42 0,50 0,49 0,45
Bénéfice net dilué par action ajusté* 0,35 0,47 0,47 0,51 0,42 0,49 0,48 0,44
Ratio de couverture par le bénéfice** 20,83 23,34 26,69 28,51 25,83 22,54 18,34 15,02
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Déduction faite des impôts sur les bénéfices.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Exercice 2018
T4 T3 T2 T1
Facteurs du marché*,1 (3 ) (19 ) (6 ) 3
Réduction de valeur des stocks (11 ) (2 ) (3 ) (1 )
Conversion des devises1,2 (5 ) (14 ) (8 ) 9
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
2 La conversion des devises inclut l’effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien et du peso argentin en dollars canadiens.
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Pour les trimestres terminés les
31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
(non audité) (audité)
2018 2017 2018 2017
Revenus 2 744,4 $ 2 719,8 $ 11 542,5 $ 11 162,6 $
Coûts d’exploitation, excluant l’amortissement, les coûts d’acquisition et de restructuration 2 482,7 2 435,7 10 277,8 9 873,1
Bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, coûts d’acquisition et de restructuration 261,7 284,1 1 264,7 1 289,5
Amortissement 64,7 56,9 226,3 207,3
Coûts d’acquisition et de restructuration 1,2 40,6
Intérêts sur la dette à long terme 8,3 8,3 33,8 36,9
Autres charges financières 4,6 0,8 14,1 5,0
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 182,9 218,1 949,9 1 040,3
Impôts sur les bénéfices 52,9 52,9 97,4 309,2
Bénéfice net 130,0 $ 165,2 $ 852,5 $ 731,1 $
Bénéfice net par action
De base 0,34 $ 0,42 $ 2,21 $ 1,86 $
Dilué 0,33 $ 0,42 $ 2,18 $ 1,84 $

Note : Ces états financiers devraient être lus en parallèle avec nos états financiers consolidés audités et les notes complémentaires, ainsi qu’avec le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2018, inclus dans le Rapport annuel 2018 de la Société. Ces documents peuvent être obtenus sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs» du site Web de la Société, à l’adresse www.saputo.com.

BILANS CONSOLIDÉS
(en millions de dollars CAD)
(audité)
Aux 31 mars 2018 31 mars 2017
ACTIF
Actifs à court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie 122,2 $ 250,5 $
Débiteurs 944,9 863,2
Stocks 1 234,5 1 172,5
Impôts à recevoir 52,0 15,0
Frais payés d’avance et autres éléments d’actif 68,8 79,3
2 422,4 2 380,5
Immobilisations 2 220,0 2 165,5
Goodwill 2 417,3 2 240,5
Actifs incorporels 823,1 662,3
Autres éléments d’actif 85,7 99,7
Impôts différés 34,5 48,1
Total de l’actif 8 003,0 $ 7 596,6 $
PASSIF
Passifs à court terme
Emprunts bancaires 193,3 $ 93,8 $
Créditeurs et charges à payer 1 068,6 1 008,3
Impôts à payer 26,5 91,3
Tranche de la dette à long terme échéant à moins d’un an 4,4
1 292,8 1 193,4
Dette à long terme 1 420,9 1 500,0
Autres éléments de passif 66,7 68,9
Impôts différés 424,9 511,4
Total du passif 3 205,3 $ 3 273,7 $
CAPITAUX PROPRES
Capital-actions 918,9 871,1
Réserves 662,4 812,7
Bénéfices non distribués 3 216,4 2 639,1
Total des capitaux propres 4 797,7 $ 4 322,9 $
Total du passif et des capitaux propres 8 003,0 $ 7 596,6 $
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés les
31 mars
Pour les exercices terminés les 31 mars
(non audité) (audité)
2018 2017 2018 2017
Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :
Exploitation
Bénéfice net 130,0 $ 165,2 $ 852,5 $ 731,1 $
Ajustements pour :
Rémunération à base d’actions 9,6 9,9 34,3 34,0
Intérêts et autres charges financières 12,9 9,1 47,9 41,9
Charge d’impôts sur les bénéfices 52,9 52,9 97,4 309,2
Amortissement 64,7 56,9 226,3 207,3
Perte (gain) sur la cession d’immobilisations 0,3 (0,1 ) (0,7 ) (2,0 )
Charges de dépréciation relatives à une fermeture d’usine 10,6
Quote-part des bénéfices des coentreprises, déduction faite des dividendes reçus (2,6 ) (1,5 ) 0,9 (1,1 )
Sous-financement des régimes des employés sur le coût 0,5 (0,2 ) 1,8 2,9
268,3 292,2 1 271,0 1 323,3
Variation des éléments hors caisse du fonds de roulement d’exploitation 89,8 (28,7 ) (115,2 ) 2,4
Trésorerie générée par les activités d’exploitation 358,1 263,5 1 155,8 1 325,7
Intérêts et autres charges financières payés (7,4 ) (4,6 ) (47,4 (42,8 )
Impôts sur les bénéfices payés (32,8 ) (56,0 ) (299,3 ) (209,3 )
Trésorerie nette générée par les activités d’exploitation 317,9 202,9 809,1 1 073,6
Investissement
Acquisitions d’entreprises (14,7 ) (385,1 )
Ajouts aux immobilisations (65,3 ) (76,4 ) (277,8 ) (236,7 )
Ajouts aux actifs incorporels (10,7 ) (24,4 ) (66,2 ) (84,7 )
Produit de la cession d’immobilisations 0,4 0,5 6,6 4,7
Autres (0,1 ) (0,1 ) (0,4 ) (1,1 )
(90,4 ) (100,4 ) (722,9 ) (317,8 )
Financement
Emprunts bancaires (173,6 ) 6,9 129,6 (82,1 )
Produit de l’émission de la dette à long terme 300,0 600,0
Remboursement de la dette à long terme (1,0 ) (402,2 ) (552,2 )
Émission de capital-actions 7,6 10,6 41,0 57,6
Rachat de capital-actions (166,5 ) (29,0 ) (404,1 )
Dividendes (61,9 ) (57,9 ) (243,5 ) (228,3 )
Acquisition de la participation restante dans une filiale (87,0 ) (87,0 )
Participations additionnelles ne donnant pas le contrôle découlant d’une nouvelle émission d’actions 16,3 16,3
(228,9 ) (277,6 ) (204,1 ) (679,8 )
(Diminution) augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (1,4 ) (175,1 ) (117,9 ) 76,0
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l’exercice 124,3 433,7 250,5 164,3
Incidence des écarts de taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie (0,7 ) (8,1 ) (10,4 ) 10,2
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l’exercice 122,2 $ 250,5 $ 122,2 $ 250,5 $
Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

RAPPEL/Saputo inc. : Résultats de l’exercice 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 juin 2018) – Saputo inc. (TSX:SAP) – Une conférence téléphonique pour les analystes et les investisseurs institutionnels, traitant des résultats de l’exercice 2018, aura lieu le jeudi 7 juin 2018, à 14 h 30 (heure avancée de l’Est).

La conférence débutera par une courte présentation, suivie d’une période de questions. Les conférenciers seront M. Lino A. Saputo, Jr., président du conseil d’administration et chef de la direction, ainsi que M. Maxime Therrien, chef de la direction financière.

  • Pour participer à la conférence : 1-800-941-7616
    Veuillez SVP signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Enregistrement différé de la conférence

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible jusqu’au jeudi 14 juin 2018, à 23 h 59. De plus, la webdiffusion sera archivée sur le site Web de la Société.

  • Pour accéder à l’enregistrement différé : 1-800-997-6910 (code d’accès : 21889151).
  • Pour consulter la webdiffusion : www.saputo.com, dans la section « Investisseurs », sous la rubrique « Nouvelles ».
Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

Nemaska Lithium accueille de nouveaux administrateurs

QUÉBEC, 01 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX:NMX) (OTCQX:NMKEF) (FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer que, dans le cadre de la clôture de sa structure de financement de projet et conformément aux dispositions des ententes d’investissement avec Ressources Québec (” RQ “) et SoftBank Group Corp. (” SoftBank “), son conseil d’administration accueille deux nouveaux membres:

• Patrick Godin, chef des opérations et administrateur de Stornoway Diamond Corporation (” Stornoway “) en qualité de représentant de RQ; et
• Shigeki (Sean) Miwa, directeur général, Chef de la direction du CEO Project Office, de SoftBank, en qualité de représentant de cette organisation.

Représentant de RQ

Dans le cadre du placement privé intervenu avec RQ, tant que RQ détiendra au moins 10 % des actions émises et en circulation de la Société, la Société s’est engagée à faire en sorte : a) qu’un des candidats à l’élection au conseil d’administration de la Société soit désigné par RQ et de solliciter des procurations afin que tous les candidats proposés par la direction, y compris le représentant de RQ, soient élus à titre d’administrateurs de la Société; et b) qu’en tout autre temps où le représentant de RQ ne siège pas au conseil d’administration de la Société (en raison, par exemple, de sa démission, destitution ou non‑élection), de nommer une autre personne désignée par RQ comme représentant de RQ au sein du conseil d’administration. 

M. Godin s’est joint à Stornoway en tant que chef des opérations en mai 2010 et fut nommé au conseil d’administration en octobre 2011. Il a été en charge du développement du projet Renard jusqu’au stade de production commerciale et est actuellement en charge de l’exploitation. Avant de joindre Stornoway, il fut vice-président, Développement de projets pour G Services Miniers Inc. et fut responsable, en cette qualité, du développement de la mine Essakane au Burkina Faso, en tant qu’entrepreneur pour Iamgold Corp. Auparavant, il était vice-président aux opérations pour Canadian Royalties, chargé du développement de son projet nickélifère dans le nord du Québec. Auparavant, il fut président et directeur général de la filiale française de Iamgold (Cambior Inc. à l’origine) qui développait le projet Camp Caïman en Guyane française, après avoir occupé des postes de direction de responsabilité croissante au sein de Cambior. Titulaire d’un baccalauréat en génie minier de l’Université Laval (Québec), il est membre de l’Ordre des Ingénieurs du Québec et du Collège des administrateurs de sociétés. Il siège au conseil d’administration de Mason Graphite Inc.

Représentant de SoftBank

M. Miwa occupe concurremment plusieurs postes au sein de SoftBank, y compris en qualité de directeur représentant & chef de la direction de SB Energy Corp. (à compter de 2017) et directeur général – CEO Project Office (à compter de 2016), en plus d’être membre du conseil d’Administration du Renewable Energy Institute (à compter de 2014), directeur représentant & chef de la direction de Bloom Energy Japan Ltd. (à compter de 2013) et administrateur de Clean Energy Asia LLC (à compter de 2012). Avant de joindre SoftBank en 2011, il oeuvra pour Mitsui & Co. Ltd. à compter de 1991, principalement dans le secteur de l’énergie et des ressources naturelles, à partir de Tokyo, Sydney et Brisbane, Australie. M. Miwa est émoulu de l’Université Waseda à Tokyo avec un baccalauréat ès Arts en histoire, a obtenu une maîtrise de gestion financière de l’Université Macquarie à Sydney, et a complété le programme de gestion générale de la Harvard Business School à Boston, É-U.

Michel Baril, président du conseil d’administration de Nemaska Lithium a commenté: ” Nous sommes très heureux de compter sur Patrick et Sean au sein de notre conseil d’administration. L’expérience significative de Patrick en tant que dirigeant chevronné dans le développement de projets et la gestion de l’exploitation de même qu’en qualité d’administrateur de sociétés ouvertes s’avèrera un important ajout à la Société, particulièrement à ce stade de son développement. Nous avons également hâte de bénéficier de l’expérience remarquable et vaste de Sean, au niveau global, dans le secteur de l’énergie et des ressources naturelles, qui devrait très bien s’arrimer avec notre organisation. “

La Société fait également part de l’octroi d’options d’achat d’actions comme suit :

• 6M d’options à 6 administrateurs indépendants;
• 9,5M d’options au chef de la direction et 3 dirigeants; et
• 3,85M d’options à 9 cadres.

Toutes les options mentionnées ci-dessus furent octroyées en vertu des modalités suivantes :

• Chaque option confère à son détenteur le droit d’acheter une (1) action ordinaire de la Société à un prix de 1,04 $CA, soit le plus élevé:

  • du prix de clôture d’une action ordinaire de la Société sur la TSX au 29, 30 et 31 mai 2018; et
  • 1,00 $CA (soit le prix du dernier appel public à l’épargne, annoncé le 22 mai 2018);

• Chaque option expire le 29 mai 2023;
• Les options octroyées à chaque administrateur indépendant peuvent être levées immédiatement; et
• Les options octroyées à chaque dirigeant et cadre peuvent être levées en dix (10) tranches égales à chaque trois (3) mois, commençant aujourd’hui.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs au potentiel à long terme de la Société, constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y restreindre, la capacité de la Société à amener la mine Whabouchi et l’usine de Shawinigan au stade de la production commerciale.

 Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés au paragraphe ” À propos de Nemaska Lithium ” ci-dessus qui décrit essentiellement que les prévisions de la Société, constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondées sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique ” Facteurs de risque ” dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique ” Exposition et gestion des risques ” dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

M. Victor Cantore Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs Relations avec les investisseurs
514 831-3809 416 303-6460
victor.cantore@nemaskalithium.com wanda.cutler@nemaskalithium.com
   
Mme Fanny-Ève Tapp  
Relations avec les médias  
Tél. : 514 935-2777, poste 204  
Cell.: 514 442-0445  
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com  

www.nemaskalithium.com