TransCanada publiera le 1er novembre ses résultats financiers du troisième trimestre

CALGARY, Alberta, 19 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — TransCanada Corporation (TSX, NYSE: TRP) (TransCanada) enregistrera une téléconférence et une webémission le jeudi 1er novembre 2018 afin de présenter ses résultats financiers du troisième trimestre 2018.  

Russ Girling, président et directeur général de TransCanada, Don Marchand, vice-président exécutif et directeur financier, ainsi que plusieurs membres de l’équipe de la haute direction examineront les résultats financiers de TransCanada pour le troisième trimestre ainsi que l’évolution de la société à 8 h (HAR)/10 h (HAE).

Les membres de la communauté financière et autres parties intéressées sont invités à y participer en composant le 800.377.0758 ou le 416.340.2219 (région de Toronto). Veuillez appeler dix minutes avant le début de la téléconférence. Aucun code d’accès n’est nécessaire. Une diffusion de la téléconférence en direct sur le Web sera disponible sur le site de TransCanada à l’adresse http://www.transcanada.com/events ou via l’adresse URL suivante : http://www.gowebcasting.com/9680.

Une rediffusion de la téléconférence sera disponible deux heures après la fin de l’appel jusqu’au 8 novembre 2018 à minuit (HAE). Veuillez composer le 800.408-3053 ou le 905 694-9451 (région de Toronto) et saisir le code d’accès 1642917#.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, la société TransCanada est l’une des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, y compris des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes avec une capacité de stockage de gaz de 653 milliards de pieds cubes. Important producteur indépendant d’électricité, TransCanada est propriétaire d’installations qui produisent plus de 6 100 mégawatts au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de transport par pipeline acheminant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 4 900 kilomètres (3 000 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les médias sociaux.

Personnes-ressources auprès des médias :
Grady Semmens
403.920.7859 ou 800.608.7859

Personnes-ressources pour les analystes et les investisseurs :
David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

WSP annonce la date du dévoilement de ses résultats du troisième trimestre de 2018

MONTRÉAL, 19 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Groupe WSP Global Inc. (TSX:WSP) (” WSP ” ou la ” Société “) annoncera ses résultats financiers du troisième trimestre de l’exercice 2018 le 8 novembre 2018. Une conférence téléphonique aura lieu le même jour à 16 heures, heure de l’Est, afin de commenter les résultats.

Pour participer à la conférence, veuillez composer le 1-647-788-4922 ou le 1-877-223-4471 (sans frais). Une présentation des résultats et des faits saillants du troisième trimestre de l’exercice 2018 sera disponible le même jour à l’adresse www.wsp.com, section Investisseurs, sous le répertoire Présentations et événements.

La conférence téléphonique et la présentation seront diffusées en direct via Internet et archivées dans la section Investisseurs du site Web de WSP.

Il sera également possible de réécouter la conférence téléphonique jusqu’au 8 décembre 2018. Les numéros de téléphone pour accéder à cette rediffusion sont le 1 416-621-4642 ou le 1-800-585-8367 (sans frais), code d’accès 8588118. La réécoute de la conférence téléphonique sera aussi disponible dans la section Investisseurs, sous le répertoire Présentations et événements du site Web de WSP dans les jours suivant l’événement.

À PROPOS DE WSP
L’une des plus grandes firmes de services professionnels au monde, WSP offre des compétences techniques et des conseils stratégiques à des clients dans différents secteurs : bâtiment, transport et infrastructures, environnement, industrie, ressources naturelles (notamment mines et hydrocarbures) et énergie. WSP offre en outre des services pour la réalisation de projets et de programmes, ainsi que des services-conseils. Nos équipes d’experts regroupent des ingénieurs, des conseillers, des techniciens, des scientifiques, des architectes, des planificateurs, des arpenteurs-géomètres et des spécialistes de l’environnement, ainsi que des spécialistes du design et de la gestion de projet. Avec environ 43 600 employés de talent travaillant dans 550 bureaux situés dans 40 pays, nous sommes dans une position privilégiée pour réaliser avec succès des projets durables, partout où nos clients ont besoin de nous. Pour plus d’informations sur la Société, visitez www.wsp.com

Renseignements :
Isabelle Adjahi
Vice-présidente principale, Relations avec les investisseurs et communications
Groupe WSP Global Inc.
Tel : 438-843-7548
isabelle.adjahi@wsp.com

Le Royal Dutch Touring Club ANWB choisit les moteurs Pratt & Whitney Canada pour le renouvellement de sa flotte de SMUH

AMSTERDAM, Pays-Bas, 17 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Pratt & Whitney, une division d’United Technologies Corp. (NYSE : UTX), a annoncé aujourd’hui que Royal Dutch Touring Club ANWB a choisi le moteur PW206B3 de Pratt & Whitney Canada pour propulser les trois nouveaux appareils H135P3 d’Airbus que le Club acquiert pour renouveler sa flotte destinée aux services médicaux d’urgence héliportés (SMUH).

“ L’hélicoptère bimoteur H135 d’Airbus et le moteur PW206 ont déjà démontré qu’ils se combinent de manière hautement efficace pour les fournisseurs de SMUH aux quatre coins du monde, indique Nicolas Chabée, vice-président, Ventes et marketing, responsable des moteurs d’hélicoptère pour Pratt & Whitney. Nous avons tissé d’excellentes relations avec ANWB et nous sommes ravis à l’idée de collaborer à la mise en service de la flotte d’hélicoptères H135P3. ”

Fondée en 1883, ANWB est propriétaire d’ANWB Medical Air Assistance qui est mandatée par de nombreux centres de traumatologie puisqu’elle représente le seul fournisseur de SMUH aux Pays-Bas.

“ Nous avons choisi Pratt & Whitney Canada comme motoriste à la suite d’une analyse approfondie des coûts d’entretien et de la fiabilité du moteur PW206B3, affirme Timon Kruisman, directeur technique d’ANWB MAA. Nous avons par ailleurs été impressionnés par les capacités éprouvées de Pratt & Whitney en matière de service à la clientèle et par la compétence des employés qui travailleront avec nous. La population des Pays-Bas compte sur nos services; nous sommes convaincus qu’avec ce choix de moteurs, nous serons toujours aussi bien placés pour continuer à lui fournir des SMUH. ”

Plus de 5 400 moteurs de la famille PW200 ont été fabriqués depuis la mise en service du premier moteur de cette famille en 1994, à bord du MD-900 Explorer de MD Helicopters. Quelque 4 200 moteurs sont toujours en service. De conception relativement simple, le moteur ne comporte que trois composants rotatifs majeurs, ce qui se traduit par une cabine exceptionnellement silencieuse.

Pratt & Whitney sera au kiosque C20 d’Helitech 2018. Nous invitons les exploitants à visiter notre espace pour discuter avec un représentant du Marketing ou du Service client.

À propos de Pratt & Whitney
Pratt & Whitney est un leader mondial dans la conception, la fabrication et l’entretien de moteurs et de groupes auxiliaires de puissance destinés aux aéronefs et aux hélicoptères. United Technologies Corp., sise à Farmington au Connecticut, offre des services et systèmes de haute technologie aux secteurs du bâtiment et de l’aérospatiale. Pour en savoir plus sur UTC, visitez le site Web www.utc.com (en anglais) ou suivez la société sur Twitter : @UTC. Pour recevoir directement les communiqués de presse et autres nouvelles, veuillez vous abonner ici.

Pratt & Whitney                                                                                               
+1 514 773-1101
media@pw.utc.com

Le volet Ouest du projet WB XPress mis en service

HOUSTON, 11 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — TransCanada Corporation (TSX : TRP) (NYSE : TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui qu’elle avait mis en service le volet Ouest de son projet WB XPress (WBX).

” WB Xpress crée un débouché attractif pour nos clients producteurs, dégageant une importante nouvelle capacité de transport pour la région Appalachia “, déclare Stan Chapman, vice-président directeur et président, U.S. Natural Gas Pipelines. ” Nous sommes ravis de livrer la première phase de ce projet et il nous tarde de mettre en service le volet Est plus tard cette année. “

Le volet Ouest du projet WBX est conçu pour transporter environ 760 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour à un point de livraison situé sur le système de Broad Run de Tennessee Gas Pipeline pour le transport vers la côte du golfe du Mexique. Les faits saillants de ce projet comprennent notamment la construction de la station de compression d’Elk River à Clendenin, en Virginie-Occidentale, ainsi que le gazoduc et les installations connexes.

WBX représente un investissement d’environ 900 millions USD et améliore le système de gazoduc existant de TransCanada. Celui-ci dessert ses clients en toute sécurité depuis plus de 60 ans. Le projet comprend deux nouvelles stations de compression, 48 kilomètres (30 milles) de nouveaux gazoducs et des modifications à sept des gazoducs existants, permettant l’écoulement de 1,3 milliard de pieds cubes de gaz naturel supplémentaires dans le système par jour. Le projet fait partie du portefeuille de croissance à court terme de 28 milliards USD de TransCanada, dont 7 milliards USD pour des gazoducs aux États-Unis.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, TransCanada est une chef de file du développement durable et de l’opération fiable de l’infrastructure énergétique en Amérique du Nord, notamment de pipelines destinés au transport de gaz naturel et de liquides, de production d’électricité et d’installations de stockage du gaz. TransCanada opère l’un des plus grands réseaux de transmission du gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 milles) et traverse quasiment tous les grands bassins d’approvisionnement en gaz d’Amérique du Nord. TransCanada est l’un des principaux fournisseurs de stockage de gaz et de services associés et possède une capacité de stockage de 653 milliards de pieds cubes. Grand producteur d’énergie indépendant, TransCanada est propriétaire ou a des intérêts dans environ 6 100 mégawatts de production d’électricité au Canada et aux États-Unis. TransCanada met au point et opère également l’un des principaux systèmes de pipeline destiné au transport de liquides d’Amérique du Nord qui s’étend sur environ 4 900 kilomètres (3 000 milles) et relie les approvisionnements en pétrole du continent en pleine croissance aux marchés et aux raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada sont cotées aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Rendez-vous sur le site Web TransCanada.com pour en savoir plus, ou communiquez avec nous sur les réseaux sociaux.

RENSEIGNEMENTS PRÉVISIONNELS

La présente publication contient des renseignements d’ordre prévisionnel et fait l’objet d’incertitudes et de risques importants (ce type d’énoncé a généralement recours à des termes comme ” anticiper “, ” prévoir “, ” penser “, ” susceptible de “, ” devrait “, ” estimer “, ” avoir l’intention de ” ou à d’autres termes semblables). Les énoncés prévisionnels contenus dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels des informations sur TransCanada et ses filiales, y compris l’évaluation par la direction des plans et des perspectives financières de TransCanada et de ses filiales. Ces renseignements concernent notamment l’évaluation, par la direction, des projets d’avenir et des perspectives financières de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prévisionnels reflètent les suppositions et opinions de TransCanada en fonction des données disponibles à l’heure où les énoncés ont été faits. Par conséquent, ils ne constituent aucunement une quelconque garantie des performances futures. Nous invitons les lecteurs à ne pas se fier indûment à ces renseignements prévisionnels qui sont donnés à la date du présent communiqué et à ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à des fins autres que celles prévues. TransCanada ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser les renseignements prévisionnels, sauf lorsque la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses émises ainsi que sur les incertitudes et risques pouvant faire différer les résultats réels des résultats anticipés, nous vous invitons à consulter le Rapport annuel à l’intention des actionnaires, en date du 2 août 2018, et le Rapport annuel de 2017, déposés sous le profil de TransCanada sur le site Internet de SEDAR à l’adresse www.sedar.com et auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (U.S. Securities and Exchange Commission) à l’adresse suivante : www.sec.gov

Renseignements pour les médias :
Scott Castleman
304.357.2128 ou 800.608.7859

Demande de renseignements des investisseurs et analystes de TransCanada :
David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

Pierre Fitzgibbon se retire de son poste de membre du conseil d’administration de WSP

MONTRÉAL, 03 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Groupe WSP Global Inc. (TSX : WSP) (” WSP ” ou la ” Société “) a annoncé aujourd’hui que Pierre Fitzgibbon, administrateur siégeant au conseil d’administration de WSP, se retirait de son poste. Son départ fait suite à son élection comme député à l’Assemblée nationale du Québec. M. Fitzgibbon siège au conseil d’administration de WSP depuis le 19 mai 2016.

Commentant la nouvelle, M. Christopher Cole, président du conseil d’administration de la Société, a déclaré ce qui suit : ” Au nom du conseil, je tiens à remercier Pierre Fitzgibbon pour ses services dévoués et ses nombreuses contributions importantes. Son expérience et ses conseils ont joué un rôle majeur dans l’avancement de WSP et nous lui en sommes très reconnaissants. Nous souhaitons à Pierre beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions. “

La nomination du successeur de M. Fitzgibbon au conseil sera annoncée à une date ultérieure.

AU SUJET DE WSP
L’une des plus grandes firmes de services professionnels au monde, WSP offre des compétences techniques et des conseils stratégiques à des clients dans différents secteurs : bâtiment, transport et infrastructures, environnement, industrie, ressources naturelles (notamment mines et hydrocarbures) et énergie. WSP offre en outre des services pour la réalisation de projets et de programmes, ainsi que des services-conseils. Nos équipes d’experts regroupent des ingénieurs, des conseillers, des techniciens, des scientifiques, des architectes, des planificateurs, des arpenteurs-géomètres et des spécialistes de l’environnement, ainsi que des spécialistes du design et de la gestion de projet. Avec environ 43 600 gens de talent travaillant dans 550 bureaux situés dans 40 pays, nous sommes dans une position privilégiée pour réaliser avec succès des projets durables, partout où nos clients ont besoin de nous. Pour plus d’informations sur la Société, visitez www.wsp.com.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains renseignements concernant WSP contenus aux présentes peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs peuvent comporter des estimations, des projets, des attentes, des opinions, des prévisions, des projections, des indications ou d’autres déclarations qui ne sont pas des énoncés de faits – y compris celles concernant l’acquisition proposée de Louis Berger et l’incidence prévue de l’acquisition sur les plans stratégique et opérationnel et les résultats financiers de WSP, sans oublier le fait que la clôture de l’acquisition est assujettie à la survenance de certains événements, de même qu’à l’obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires. Bien que WSP soit d’avis que les attentes dont rendent compte ces énoncés sont raisonnables, rien ne garantit qu’elles se matérialiseront. Ces énoncés sont assujettis à certains risques et incertitudes et peuvent être fondés sur des hypothèses faisant en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats prévus ou implicites qu’ils renferment. Les énoncés prospectifs de WSP doivent être lus sous réserve de la présente mise en garde. La version intégrale de la mise en garde relative aux énoncés prospectifs ainsi qu’une description des hypothèses et des facteurs de risque susceptibles d’avoir des incidences sur les résultats réels ou prévus de WSP sont incluses dans les rapports de gestion pour l’exercice terminés le 31 décembre 2017, publiés sur SEDAR à www.sedar.com. Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué sont faits au moment où il est rédigé, et WSP n’a pas l’intention, et n’assume aucune obligation, de les mettre à jour ou de les réviser à la lumière de nouvelles informations, d’événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle en est expressément requise par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

RENSEIGNEMENTS :

Isabelle Adjahi
Vice-présidente principale, Relations avec les investisseurs et communications
Groupe WSP Global Inc.
Tél. : (438) 843-7548
isabelle.adjahi@wsp.com

TransCanada va mettre sur pied le projet de gazoduc Coastal GasLink

CALGARY (Alberta), 03 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Communiqué de presse – TransCanada Corporation (TSX : TRP) (NYSE : TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui qu’elle allait entreprendre la construction du projet de gazoduc Coastal GasLink (Coastal GasLink) après l’annonce de l’homologation de l’installation de liquéfaction de gaz naturel de LNG Canada à Kitimat (Colombie-Britannique) plus tôt aujourd’hui par les participants à la coentreprise LNG Canada, un consortium composé de Shell, PETRONAS, PetroChina, Mitsubishi Corporation et KOGAS (les Participants à LNG Canada).

” L’annonce d’aujourd’hui représente un pas en avant important pour le projet Coastal GasLink ainsi que pour la province de la Colombie-Britannique et le pays “, a déclaré Russ Girling, président et directeur général de TransCanada. ” L’ampleur du travail entrepris au cours des six dernières années a été considérable. Cela démontre la motivation de nos équipes, de nos partenaires, des communautés et des groupes autochtones de Colombie-Britannique à travailler ensemble afin d’atteindre un objectif unique, à savoir la promotion du GNL au large de la côte ouest du Canada, qui contribuera à optimiser la valeur de nos importantes ressources de gaz naturel d’une manière durable et responsable. “

Coastal GasLink est un gazoduc de 670 kilomètres (420 miles) conçu pour transporter du gaz naturel à partir de la région productrice de gaz de Montney, près de Dawson Creek (Colombie-Britannique) jusqu’à l’installation de LNG Canada à Kitimat. Le gazoduc aura une capacité initiale d’environ 2,1 milliards de pieds cubes par jour (Gpi/j) avec un potentiel d’expansion pouvant atteindre environ 5 Gpi/j. Les activités de construction devraient commencer début 2019, avec une date de mise en service prévue pour 2023.

Le projet estimé à 6,2 milliards de dollars canadiens repose sur des ententes de services de transport de 25 ans (avec des dispositions de renouvellement supplémentaire) conclues avec les Participants à LNG Canada et comprend des coûts de pré-développement d’environ 470 millions de dollars à ce jour. La majeure partie des dépenses de construction auront lieu en 2020 et 2021. Sous réserve des conditions générales, les différences entre le coût en capital estimatif et le coût final du projet seront recouvrées dans les futurs droits pipeliniers. Dans le cadre du plan de financement, TransCanada a l’intention de faire appel aux partenaires de la coentreprise et au financement de projet pour Coastal GasLink, et a retenu RBC Capital Markets à titre de conseillers.

” Une fois construit, Coastal GasLink deviendra une composante essentielle de l’infrastructure de gazoducs de la Colombie-Britannique, reliant nos ressources de gaz naturel abondantes et peu coûteuses aux marchés mondiaux “, a ajouté Russ Girling. ” De solides indicateurs de base du marché sous-jacent, combinés à un soutien commercial solide pour le projet, nous permettent de financer prudemment le projet Coastal GasLink au cours de sa construction pluriannuelle ainsi que notre programme d’immobilisations à court terme de 28 milliards de dollars, en adéquation avec notre solide profil financier établi de longue date. “

Le projet Coastal GasLink a été proposé pour la première fois en 2012 après que TransCanada a été choisie comme partenaire de choix de LNG Canada pour concevoir, construire, détenir et exploiter le réseau de gazoducs. Depuis lors, l’équipe de Coastal GasLink a réalisé d’importants travaux et franchi avec succès des étapes clés grâce à ses études approfondies sur l’environnement et sur le terrain, ses approbations réglementaires et ses programmes de consultation et de coopération destinés aux communautés locales et groupes autochtones dans le cadre de la conception et de la planification du projet. Le projet a fait l’objet d’un certificat d’évaluation environnementale en 2014, après la présentation d’une demande détaillée de 7 200 pages au bureau d’évaluation environnementale de la Colombie-Britannique et une période de consultation publique approfondie qui a abouti à un solide examen technique et environnemental de deux ans pour obtenir les permis. Les permis réglementaires nécessaires ont été accordés peu de temps après par la Commission du pétrole et du gaz de la Colombie-Britannique, ce qui a permis de lancer la construction du projet Coastal GasLink.

Le projet de gazoduc Coastal GasLink mobilisera 2 000 à 2 500 personnes pendant la construction et générera environ 20 millions de dollars par an en avantages durables en matière d’impôts fonciers pour les communautés de la Colombie-Britannique, générant une relance économique et des fonds supplémentaires pour répondre aux besoins de la communauté à l’échelle locale et provinciale.

Voici quelques-uns des faits marquants du projet :

  • réception de tous les permis réglementaires importants nécessaires pour entreprendre la construction;
  • réalisation d’études environnementales sur le terrain (plus de 441 000 heures) pour évaluer l’habitat aquatique, la faune, le relief, les sols, la végétation et les zones humides, l’environnement atmosphérique, l’hydrologie, les ressources archéologiques et le bois;
  • réalisation de tous les travaux sur le terrain nécessaires à la préparation des activités liées à la construction le long du tracé du gazoduc;
  • collaboration directe avec les groupes autochtones afin de leur offrir des occasions significatives de contribution à la planification du projet. À ce jour, plus d’un tiers des travaux sur le terrain réalisés dans le cadre du projet ont été effectués par des Autochtones;
  • confirmation d’environ 2,8 milliards de dollars en contrats de construction aux quatre entrepreneurs principaux du projet;
  • attribution directe de contrats de 620 millions de dollars aux entreprises et aux entrepreneurs autochtones pour les activités de construction, avec un montant supplémentaire de 400 millions de dollars prévu pour les groupes autochtones et les communautés nordiques de la Colombie-Britannique pendant la période de construction, pour un total d’environ un milliard de dollars de dépenses locales dans la province de Colombie-Britannique;
  • signature d’accords de projet et d’ententes communautaires avec les 20 bandes autochtones choisies le long du tracé du gazoduc, confirmant l’important soutien des communautés autochtones de la province.

” Notre équipe a démontré qu’elle possédait les connaissances et l’expertise nécessaires pour faire avancer ce projet important en toute sécurité et de manière responsable, tout en sachant que notre réussite passe par les relations de travail étroites que nous avons nouées avec les groupes autochtones et les communautés locales de la Colombie-Britannique. Le moment est venu de construire ce gazoduc. Nous sommes prêts et souhaitons exprimer notre profonde gratitude aux communautés et aux groupes des Premières Nations qui ont soutenu notre projet au cours des six dernières années “, a conclu Russ Girling.

Pour obtenir de plus amples renseignements, suivez-nous sur Twitter @CoastalGasLink et @TransCanada; ainsi que sur Facebook et LinkedIn.

À propos de TransCanada
Forte de plus de 65 années d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus grand fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes, avec une capacité de 653 milliards de pieds cubes. Grande productrice d’électricité indépendante, la société TransCanada possède environ 6 100 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des plus importants réseaux de distribution d’hydrocarbures liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 4 900 kilomètres (3 000 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et aux raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les réseaux sociaux.

RENSEIGNEMENTS PRÉVISIONNELS

La présente publication contient des renseignements d’ordre prévisionnel et fait l’objet d’incertitudes et de risques importants (ce type de déclaration a généralement recours à des termes comme ” anticiper “, ” prévoir “, ” penser “, ” susceptible de “, ” devrait “, ” estimer “, ” avoir l’intention de ” ou à d’autres termes semblables). Les déclarations de type prévisionnel contenues dans le présent document ont pour objectif de renseigner les détenteurs de titres et investisseurs potentiels de TransCanada à son sujet et celui de ses filiales. Ces renseignements concernent notamment l’évaluation, par la direction, des projets d’avenir et des perspectives financières de TransCanada et de ses filiales. Tous les renseignements prévisionnels reflètent les suppositions et opinions de TransCanada en fonction des données disponibles à l’heure où les déclarations ont été faites. Par conséquent, ils ne constituent aucunement une quelconque garantie des performances futures. Nous invitons les lecteurs à ne pas se fonder de manière excessive sur ces renseignements prévisionnels, donnés à la date du présent communiqué, et à ne pas utiliser les renseignements financiers prospectifs à des fins autres que celles prévues. TransCanada ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser les renseignements prévisionnels, sauf lorsque la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les suppositions émises et sur les incertitudes et risques pouvant faire différer les résultats réels des résultats anticipés, nous vous invitons à consulter le Rapport trimestriel à l’intention des Actionnaires, en date du 2 août 2018, et le Rapport annuel de 2017, déposés sous le profil de TransCanada sur le site Internet de SEDAR à l’adresse www.sedar.com et auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis (U.S. Securities and Exchange Commission) à l’adresse suivante : www.sec.gov.

Personne-ressource auprès des médias :
Jacquelynn Benson
403.920.5742 ou 800.608.7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès des analystes et des investisseurs :
David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522

Nemaska Lithium reporte sa conférence téléphonique concernant la mise à jour sur la construction

QUÉBEC, 01 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — En raison de problèmes techniques avec les fournisseurs de services, Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX : NMX) (OTC : NMKEF) a reporté sa conférence téléphonique en ligne qui devait avoir lieu ce matin. L’appel aura désormais lieu ce mardi, 2 octobre 2018 à 11h00 HAE. La webdiffusion sera accessible au https://edge.media-server.com/m6/p/aaqmvfnb et il sera possible, après la conférence téléphonique de demain, de télécharger la présentation connexe à l’adresse https://www.nemaskalithium.com/en/investors/webcast-call/.

Pour participer par téléphone, au Canada et aux États-Unis, veuillez composer le numéro sans-frais 866-353-6129. À l’international, veuillez composer le 409-217-8024. Le code d’accès pour participer est le 3865307.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com
Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
   
Fanny-Ève Tapp
Relations avec les médias
B. 514 935 2777 # 204
C. 514 442 0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
 

www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium présente une mise à jour sur la construction de son projet

Faits saillants

La construction du projet aux deux sites avance comme prévu selon l’échéancier et le budget
La production de concentré devrait débuter au cours du deuxième semestre de 2019 et la production de sels de lithium au cours du deuxième semestre de 2020
272,4 M$, ou 31 % du budget total du projet, sont déjà engagés

QUÉBEC, Québec, 01 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX : NMX) (OTC : NMKEF) a le plaisir de présenter une mise à jour sur la construction et l’échéancier de projet pour le site minier Whabouchi et l’usine électrochimique de Shawinigan (le ” projet “). Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium, tiendra une conférence téléphonique en ligne le lundi 1er octobre 2018 à 11 h (HAE). La webdiffusion sera accessible au https://edge.media-server.com/m6/p/nerewhjs et il sera possible de télécharger la présentation connexe à l’adresse www.nemaskalithium.com. Pour participer par téléphone, au Canada et aux États-Unis, veuillez composer le numéro sans-frais 866-353-6129. À l’international, veuillez composer le 409-217-8024. Le code d’accès du participant est le 4097457.

En matière de santé et sécurité au travail, la Société est heureuse de signaler qu’à ce jour, il n’y a eu aucune perte de temps causée par une blessure au cours des 149 367 heures d’ingénierie et de construction travaillées aux sites de Whabouchi et de Shawinigan.

À la suite de la finalisation de la structure du financement du projet le 30 mai 2018, et de la réception du premier versement (75 M$ US), le 23 août 2018, en vertu de l’entente sur la production avec Orion, la construction progresse comme prévue et à l’intérieur des enveloppes budgétaires établies et ce, tant pour Whabouchi que pour Shawinigan.

La Société entend faire rapport, en conjonction avec la diffusion de ses résultats financiers trimestriels, sur l’évolution du projet en comparaison avec l’échéancier et le budget de construction. Au 1er septembre 2018, une somme totale de 272,4 M$ ou 31 % du budget total du projet de 874,7 M$, incluant la contingence, a été engagée. Le budget total de 874,7 M$ comprend un montant de 73,5 M$ déjà investi par Nemaska Lithium au 30 novembre 2017 et identifié comme coûts déjà investis (sunk costs), dans l’étude de faisabilité de 2018.

Guy Bourassa a déclaré : ” Dans l’ensemble, je suis heureux du fait que nous progressons selon le plan et à I’intérieur du budget, ce qui comprend une allocation pour imprévus (contingence) d’environ 100 millions de dollars, qui fut intégrée au budget comme investissement en capital au cours du projet. Au 1er septembre 2018, l’utilisation du poste de contingence est environ 30 % moindre que les prévisions budgétaires. Étant donné qu’une grande partie des coûts directs sont déjà engagés, cela permet d’attribuer une plus grande provision de contingence aux coûts indirects et coûts du propriétaire. De plus, s’ajoutant à la contingence prévue au budget, nous avons déposé 40 M$ dans un compte bancaire à usage restreint, accessible en cas de dépassement des coûts. “

Tous les montants sont en dollars canadiens.
Dépenses et engagements au 1er septembre 2018
Description Rapport 43-101
Budget
Au 1er septembre 2018 Rapport 43-101
Budget Engagements résiduels
Coût estimatif de l’achèvement Écart au 1er septembre 2018
Engagements Coûts engagés
Site minier
Whabouchi
303,6 M$ 146,3 M$ 93,0 M$ 167,3 M$ 313,6 M$ 10,0 M$
Usine électrochimique de Shawinigan 470,8 M$ 126,1 M$ 41,9 M$ 355,3 M$ 481,4 M$ 10,6 M$
Contingence 100,3 M$     79,7 M$ 79,7 M$ (20,6 M)$
TOTAL – WHABOUCHI et SHAWINIGAN 874,7 M$ 272,4 M$ 134,9 M$ 602,3 M$ 874,7 M$  

En ce qui concerne le budget pour chacun des sites, 44 % du budget a été affecté à la mine Whabouchi et 23 % à l’usine électrochimique de Shawinigan, de sorte que Nemaska Lithium devrait achever la construction du projet conformément à l’échéancier. L’échéancier pour la construction de la mine s’étale sur 12 à 15 mois à compter de la date de ce communiqué, et on s’attend à ce que la production de concentré commence au cours de la deuxième moitié de 2019. L’échéancier pour la construction de l’usine électrochimique est de 24 mois à compter de la date de ce communiqué, et la production devrait commencer au cours du deuxième semestre de 2020.

Les travaux d’ingénierie de détail pour le site minier Whabouchi, excluant l’ingénierie électrique, sont achevés à 76 % et le pourcentage d’achèvement de l’ingénierie électrique est estimé à 37 %. Les travaux d’ingénierie de détail à Shawinigan sont achevés à 20 % et les travaux d’ingénierie électrique n’ont pas encore débuté. Les travaux d’ingénierie aux deux sites se déroulent selon l’échéancier, conformément aux dates cibles de production susmentionnées.

Au site minier Whabouchi, l’approvisionnement relatif aux principaux équipements est terminé. De plus, à Shawinigan, 10 % des programmes d’approvisionnement liés aux équipements sont engagés, ce qui représente 52 % du budget en équipement. L’équipement comprend le four de calcination, le four de cuisson avec acide, les équipements liés à la préparation de sulfate de lithium, les électrolyseurs, les équipements pour la re-concentration de l’acide sulfurique, et les équipements pour la cristallisation, l’évaporation, le séchage et l’ensachage.

Yves Painchaud, directeur de projet – construction de Nemaska Lithium, a ajouté : ” Nous sommes très satisfaits de la cadence de construction à Whabouchi, qui progresse rapidement et qui nous permettra d’achever le coulage du béton pour certains bâtiments et équipements majeurs avant l’hiver. Nous visons à terminer les bâtiments du garage, des trieuses à minerai et de concassage au début de janvier, ce qui permettra que l’équipement soit installé au cours de l’hiver. Le coulage du béton dans le concentrateur progresse également très bien et notre échéancier est respecté en ce qui concerne l’installation de la charpente en acier. À Shawinigan, les travaux de préparation du site progressent selon la cadence prévue. L’aire du four de calcination, située à l’extérieur du bâtiment principal, est en cours de préparation et le retrait de l’ancienne dalle de béton a été effectué. Nous préparons l’aire afin de commencer le battage des pieux et les travaux requis pour les fondations relativement au four de calcination. Les travaux à l’intérieur des deux bâtiments existants progressent également selon la cadence prévue et notre échéancier est respecté, en vue d’être prêt à recevoir les équipements pour l’usine électrochimique lors de leur réception. Nous réalisons également d’importants progrès quant à la construction du nouveau bureau administratif à Shawinigan. L’emménagement est prévu avant la fin de l’année. “

M. Painchaud est ingénieur mécanique chevronné comptant plus de 30 ans d’expérience en construction de projets au Québec. Il a occupé de nombreux postes de responsable de projets d’importance au cours de sa carrière.

Construction du projet de Whabouchi

Des photos accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/02a3b2a3-00cf-49c4-9679-bce497330e2f/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/be1edfe8-82a6-4e58-b561-45a3627ef124/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/b4384c5c-74dc-47bd-81da-e276ef62e37f/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/11399e00-91ca-49b1-bee2-f6400afb87aa/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a60cc96d-5041-4b15-8456-34101399573/fr

Construction du projet de Shawinigan

Des photos accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants : 

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/79467658-0e59-43ea-8572-68a9be4d2bd0/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/f2f0385e-044e-47b5-a7e3-d08f9135edfc/fr

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur le déroulement envisagé des activités et le commencement anticipé de la production sur les sites de la mine Whabouchi et de l’usine de Shawinigan, constituent de ” l’information prospective ” et des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes de la Société lors de l’établissement d’énoncés prospectifs comprennent, mais sans s’y restreindre, le respect de toutes les conditions préalables permettant de recevoir le produit résiduel du financement du projet, soit le versement de la seconde tranche conformément à l’accord sur la production (streaming) et le produit du placement d’obligations, de sorte que la Société reçoive le produit intégral du montage financier de 1,1 milliard $CA.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) à la production de concentré devant débuter au cours du second semestre de 2019 et la production de sels de lithium au cours du second semestre de 2020, (ii) au calendrier de construction de la mine s’étalant sur 12 à 15 mois, (iii) au calendrier de construction de l’usine électrochimique s’étalant sur 27 mois, (iv) à l’achèvement du coulage du béton pour certains bâtiments et équipements d’importance avant l’hiver 2018-19, (v) à la fermeture de bâtiments pour le garage, les installations de triage et de broyage  en janvier 2019, afin de permettre l’installation d’équipements an cours de l’hiver 2018-19, (vi) au bâtiment de l’usine étant prêt selon le calendrier pour recevoir les équipements liés à l’usine électrochimique, (vii) au déménagement dans l’édifice administratif de Shawinigan d’ici la fin de cette année, et, (viii) de manière générale, au paragraphe ” À propos de Nemaska Lithium ” ci-dessus qui décrit essentiellement les prévisions de la Société. Les énoncés prospectifs sont fondés sur les attentes, les estimations et les prévisions en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Bon nombre de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que la mine Whabouchi et/ou l’usine électrochimique de Shawinigan commenceront à produire, puisque les événements futurs pourraient différer substantiellement de ceux actuellement prévus par la Société.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir et, plus particulièrement, sur les efforts de la direction pour (i) rencontrer les conditions résiduelles afin de recevoir le produit restant de la structure de financement de 1,1 milliard $, et (ii) compléter la construction et la mise en service tant à la mine Whabouchi qu’à l’usine électrochimique de Shawinigan de sorte que ces deux sites entrent en production commerciale. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique ” Facteurs de risque ” dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique ” Exposition et gestion des risques ” dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :
 
Victor Cantore Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs Relations avec les investisseurs
514 831-3809 416 303-6460 
victor.cantore@nemaskalithium.com  wanda.cutler@nemaskalithium.com 
   
Fanny-Ève Tapp  
Relations avec les médias  
B. 514 935 2777 # 204  
C. 514 442 0445  
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com   

www.nemaskalithium.com

 

Forte croissance régionale de la demande de formation supérieure en gestion

RESTON, Virginie, 01 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Globalement, la demande de formation supérieure en gestion est stable en 2018 par rapport à 2017, selon les conclusions de l’enquête annuelle sur les tendances en matière de candidatures du Graduate Management Admission Council. Les candidatures aux programmes des écoles de commerce sur les marchés Asie-Pacifique, Europe et Canada sont en hausse par rapport à 2017, tandis que les programmes aux États-Unis enregistrent une baisse d’inscriptions. 

Tous programmes d’études commerciales supérieures confondus, y compris les programmes de MBA, de Masters de commerce et de doctorats, la plupart des programmes en Asie-Pacifique, au Canada et en Europe ont reçu plus de candidatures que l’an dernier. La croissance au Canada et en Europe résulte en grande partie de l’augmentation des candidatures internationales, tandis que la croissance intérieure alimente les augmentations en Asie-Pacifique. 

À l’échelle régionale, la forte croissance du volume de candidatures dans tous les types de programmes a été compensée par les baisses aux États-Unis. Les programmes en Asie-Pacifique ont connu une hausse de 8,9 %, le Canada a connu une croissance de 7,7 % et l’Europe a enregistré une augmentation de 3,2 % des candidatures pour tous les types de programmes.

Les États-Unis ont enregistré une baisse de près de 7 %, y compris une baisse de 1,8 % du volume des candidatures nationales et une baisse de 10,5 % du volume international pour tous les types de programmes.

” La demande de formation supérieure en gestion est stable d’une année sur l’autre “, a déclaré Sangeet Chowfla, président directeur général de GMAC. ” Cependant, les variations régionales sont importantes. Les programmes non américains continuent de prospérer, soulignant l’émergence continue de possibilités éducatives et professionnelles accrues en dehors des États-Unis. “

” Plusieurs facteurs peuvent expliquer le tassement de la demande pour les écoles de commerce aux États-Unis “, a poursuivi M. Chowfla. ” Compte tenu du faible taux de chômage, les jeunes professionnels ont un coût d’opportunité plus élevé lorsqu’ils quittent leur emploi pour préparer un diplôme d’études supérieures. Si l’on y ajoute un environnement politique américain perturbateur et l’émergence au cours de la dernière décennie de formidables opportunités éducatives et professionnelles à l’étranger, on comprend en partie pourquoi la demande aux États-Unis a chuté.

La mobilité des étudiants reste un déterminant clé

La capacité à attirer les meilleurs talents internationaux continue d’être un facteur déterminant du volume global des candidatures. Cette année, 65 % des programmes canadiens et 63 % des programmes européens font état d’une augmentation des candidatures internationales par rapport à 2017. La majorité des candidatures reçues par les programmes canadiens et européens cette année proviennent de candidats internationaux.

Aux États-Unis, la plupart des programmes signalent une baisse de la demande, les étudiants non américains continuant d’identifier d’autres possibilités d’éducation et de carrière intéressantes. Les volumes de candidatures des candidats nationaux sont également faibles cette année pour les programmes américains, seulement 4 programmes sur 10 déclarant une croissance du volume des candidatures nationales.

” L’accès est un problème crucial pour l’enseignement supérieur “, a déclaré Bill Boulding, doyen de l’école Fuqua de l’Université Duke et président du conseil d’administration du GMAC. ” Les indicateurs économiques aux États-Unis sont solides, mais si nous voulons maintenir cette croissance et cette productivité, nous devons permettre aux gens de toutes les régions et de tous les milieux d’étudier et de travailler là où ils le souhaitent. Dans le cas contraire, nous limitons non seulement la possibilité d’un individu, mais également la prospérité économique aux États-Unis et la croissance dans le monde entier. “

Programmes de MBA et de Masters de commerce

Les programmes de MBA à temps plein d’une durée de deux ans restent le type de programme le plus demandé. Dans l’ensemble, les programmes de MBA et de Masters de commerce signalent un volume de candidatures similaire en 2018 à celui de l’année dernière. 

La majorité des programmes européens de Master en management et de Master en finances présentent une croissance de la demande. Les programmes de Master en analyse des données sont un rayon de soleil dans la grisaille des programmes américains, la plupart faisant état d’une croissance du volume de candidatures cette année. Contrairement à la tendance générale, les programmes américains de Master en analyse des données signalent une croissance des candidatures internationales supérieure à la croissance des candidatures nationales en 2018.

Principales constatations

  • Le GMAC a mené sa 19e enquête annuelle sur les tendances en matière de candidatures de début juin à mi-juillet 2018.
  • Les résultats de l’enquête sont basés sur les réponses fournies par 1 087 programmes d’études supérieures dans 363 universités du monde entier.
  • Les programmes participants sont situés dans 44 pays, dont 43 États et le District de Columbia.
  • Les programmes participants, qui comprennent des programmes de MBA, de maîtrise de gestion et de doctorat, ont reçu un total combiné de 466 112 candidatures au cours du cycle de candidature de 2018.
  • Neuf programmes participants sur dix indiquent que les candidats de cette année ont une qualification similaire ou supérieure à celle des candidats de l’année dernière.

À propos du GMAC
Le Graduate Management Admission Council (GMAC, ou Conseil d’admission aux programmes supérieurs de gestion) est une association à but non lucratif réunissant les principales écoles supérieures de commerce à travers le monde. Depuis notre fondation en 1953, notre objectif est de trouver des solutions permettant aux écoles de commerce et aux candidats de mieux se connaître, s’évaluer et se connecter. Nous travaillons pour le compte des écoles et de la communauté de l’enseignement supérieur en gestion, et nous orientons les candidats dans leur parcours vers l’enseignement supérieur, afin de veiller à ce qu’aucun talent ne se perde.

Le GMAC fournit des études, des opportunités de développement professionnel et des évaluations de classe mondiale pour le secteur, conçues pour faire progresser les techniques d’admissions. Détenu et administré par le GMAC, le GMAT® (Graduate Management Admission Test®) est le test d’évaluation le plus répandu dans les écoles de commerce, reconnu par plus de 7 000 programmes dans le monde. Parmi les autres tests d’évaluation du GMAC, citons l’examen NMAT par GMAC™ (NMAT®), pour l’accès aux programmes supérieurs de gestion en Inde, en Afrique du Sud et aux Philippines, et l’Executive Assessment (EA), un test spécialement conçu pour les programmes destinés aux dirigeants du monde entier.

Notre portail phare pour les ressources et l’information en matière d’éducation supérieure en gestion, www.mba.com, reçoit 14 millions de visites par an. Il comprend également un outil de recherche dénommé School Search et une base de données dénommée GMASS® (pour Graduate Management Admission Search Service®), pour la mise en relation des candidats et des écoles de commerce.

GMAC est une organisation mondiale avec des bureaux à Hong Kong, en Chine, à Gurugram, en Inde, à Singapour, à Londres, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Pour en savoir plus sur notre travail, veuillez consulter le site www.gmac.com.

Contact Médias :

Geoffrey Basye, Director of Media Relations, GMAC 
+1 (703) 668-9799 ou gbasye@gmac.com

Infographics accompanying this announcement are available at

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a608948c-e577-433e-bd7f-58e3f513f909

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/577b04a2-ef19-4c7b-8ceb-f5e46f11b012

Une présentation par TransCanada lors de l’Energy Conference de Peters & Co.

CALGARY, Alberta, 11 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Communiqué de presse – Karl Johannson, président et vice-président directeur, énergie et pipelines de gaz naturel au Canada et au Mexique, TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada), fera une présentation à la 22e Energy Conference annuelle de Peters & Co. Limited à Toronto, le 12 septembre 2018.

Le jour de l’évènement, un exemplaire de la présentation sera disponible à l’adresse TransCanada.com/Events avant cette dernière.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, TransCanada est une chef de file du développement durable et de l’opération fiable de l’infrastructure énergétique en Amérique du Nord, notamment de pipelines destinés au transport de gaz naturel et de liquides, de production d’électricité et d’installations de stockage du gaz. TransCanada opère l’un des plus grands réseaux de transmission du gaz naturel, qui s’étend sur plus de 91 900 kilomètres (57 100 miles), et traverse quasiment tous les grands bassins d’approvisionnement en gaz d’Amérique du Nord. TransCanada est l’un des principaux fournisseurs de stockage de gaz et de services associés, et possède une capacité de stockage de 653 milliards de pieds cubes. Grand producteur d’énergie indépendant, TransCanada est propriétaire d’environ 6 100 mégawatts de production d’électricité au Canada et aux États-Unis, ou y détient des intérêts. TransCanada met au point et opère également l’un des principaux systèmes de pipeline destiné au transport de liquides d’Amérique du Nord, qui s’étend sur environ 4 900 kilomètres (3 000 miles) et relie les approvisionnements en pétrole du continent en pleine croissance aux marchés et aux raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada sont cotées aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Rendez-vous sur le site Web TransCanada.com pour en savoir plus, ou communiquez avec nous sur les réseaux sociaux.

Questions presse :
Grady Semmens
403.920.7859 ou 800.608.7859

Questions analystes et investisseurs TransCanada :
David Moneta/Duane Alexander
403.920.7911 ou 800.361.6522