Orbite annonce ses résultats pour le troisième trimestre 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Technologies Orbite inc. (NEX:ORT.H) (« Orbite » ou la « Société ») annonce ses résultats financiers et d’exploitation pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2017.

Sommaire des procédures de la LACC

Le 31 mars dernier, Orbite a annoncé que des problèmes importants avec le système de chauffage électrique du système de calcination fourni avaient été rencontrés à son usine d’alumine de haute pureté (« HPA »). En conséquence, la Société a annoncé la suspension des opérations, le défaut prévu à ses facilités de crédit de la Société et l’existence d’une incertitude pouvant susciter des doutes importants sur le bien-fondé de l’hypothèse de continuité d’exploitation.

Le 3 avril dernier, la Société a déposé un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité (« LFI »). Le 1er mai dernier, la Société a annoncé qu’elle avait migré avec succès de la protection des créanciers en vertu de la LFI à la protection prévue par la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC ») ainsi que l’émission d’une ordonnance initiale prévoyant la suspension de toutes les procédures (la « Période de suspension ») jusqu’au 29 mai. Elle a également annoncé que l’usine de Cap-Chat était sous entretien, maintenance et contrôle et, dans le but de limiter davantage ses sorties de fonds, l’équivalent de 39 employés à plein temps, sur 81, avaient été temporairement mis à pied.

La Bourse de Toronto a radié les titres d’Orbite à partir de la fermeture des marchés le 16 mai dernier pour non-respect des exigences d’inscription continue. Le 19 mai dernier, la Bourse de croissance TSX (« TSX-V ») a émis un bulletin confirmant l’inscription des actions ordinaires de la Société sur le marché NEX sous le symbole ORT.H, vers la réinscription potentielle, dans un premier temps, sur la TSX-V quand et si la Société émerge de la protection des créanciers et répond aux exigences d’inscription de la TSX-V.

Le 23 mai dernier, la Cour supérieure du Québec (la « Cour de la LACC ») a accueilli une demande déposée par la Société et a émis entre autres des ordonnances (i) prolongeant la Période de suspension jusqu’au 4 août 2017; et (ii) libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 30 juin 2017 et de convoquer l’assemblée annuelle d’ici le 31 janvier 2018.

Le 1er août dernier, Orbite a annoncé que la Cour de la LACC a émis une ordonnance modifiée et mise à jour demandant (1) la prolongation de la Période de suspension au 31 octobre 2017 et (2) l’approbation d’un financement de débiteur en possession (« DIP ») de 6,8 millions de dollars de la part des détenteurs des débentures convertibles d’Orbite garanties à 7 % échéant le 28 septembre 2018 et d’une charge DIP ayant super-priorité sur les actifs de la Société. Les fonds du financement DIP ont été libérés à Orbite en deux tranches : 4,6 millions de dollars le 4 août dernier et 2 millions de dollars (représentant 2,2 millions de dollars moins les frais de financement) le 2 novembre dernier. Les termes et conditions prévoient un taux d’intérêt de 9,25 % payable le premier jour de chaque mois à compter du 1er septembre 2017 et une date de résiliation qui doit avoir lieu au plus tard le 23 février 2018. Selon les prévisions de flux de trésorerie déposées à la Cour de la LACC et compte tenu du solde libéré, la Société prévoit avoir des liquidités jusqu’à la semaine du 22 avril 2018.

Le 31 octobre dernier, la Société a annoncé que la Cour de la LACC a accordé une requête déposée par la Société et a émis des ordonnances (i) prolongeant la Période de suspension jusqu’au 31 janvier 2018, (ii) libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 31 janvier 2018 et enjoignant Orbite de convoquer cette assemblée annuelle, selon le cas, d’ici le 27 avril 2018; et (iii) établissant une procédure relative au traitement des réclamations pour les réclamations contre la Société, en préparation d’une assemblée des créanciers qui se tiendra en temps voulu pour voter sur un plan d’arrangement, dans l’espoir de permettre à Orbite de sortir de la protection de la LACC.

Le 16 novembre dernier, la Société a annoncé qu’elle a déposé une requête devant la « Cour de la LACC pour l’émission de certaines ordonnances contre la Royal Sun Alliance (« RSA »), assureur d’Orbite pour ses polices Bris des machines et Interruption des affaires (les « polices d’assurance »). La requête vise notamment le paiement d’approximativement 23,3 millions de dollars pour recouvrer les coûts associés à la réparation du système de chauffage de l’équipement de calcination et les coûts fixes engagés pendant les périodes d’arrêt subies. À ce jour, Orbite n’a pas été en mesure d’obtenir le paiement de RSA pour les réclamations faites en vertu des polices d’assurance. Rien ne garantit que la requête sera accordée en faveur de la Société ou que la Cour de la LACC ordonnera le paiement intégral du montant des réclamations présentées dans la requête à la Société.

Décès de Lionel Léveillé

Le 13 novembre dernier, Orbite a annoncé le décès de Lionel Léveillé, membre distingué et de longue date de son conseil d’administration jusqu’à sa démission en juin 2017 pour des raisons de santé.

Réparations à l’équipement de calcination

Tel qu’annoncé de 31 octobre dernier, les équipes techniques d’Orbite et de son fournisseur de système de calcination ont continué à travailler en étroite collaboration afin de résoudre les problèmes avec l’équipement de calcination.

  • Une analyse approfondie des causes premières a été effectuée et est maintenant terminée. Les différentes causes contribuant aux défaillances du système de chauffage électrique ont été identifiées et confirmées;
  • La solution au problème de défaillance du système de chauffage a été identifiée, modélisée et évaluée, et entre maintenant dans la phase d’ingénierie détaillée par le fournisseur d’équipement;
  • Les solutions aux autres problèmes identifiés sont pour la plupart finalisées et sont en phase d’ingénierie détaillée, encore une fois effectuée par le fournisseur d’équipement.

La phase initiale de diagnostic effectuée par le fournisseur d’équipement a pris plus de temps qu’il avait planifié à l’origine, conséquemment, les activités de production devraient commencer vers la fin du premier trimestre de 2018, sous réserve de l’obtention d’un financement adéquat et de la mise en œuvre de la solution envisagée par le fournisseur.

Faits saillants financiers

(Par rapport au troisième trimestre de 2016, tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire)

La Société a enregistré une perte avant pertes nettes financières (produits nets financiers) de 2,7 millions de dollars pour le trimestre, en légère hausse par rapport à une perte de 2,6 millions de dollars pour la période correspondante en 2016.

La perte nette a diminué de 2,4 millions de dollar en raison principalement d’une augmentation de 2,9 million de dollars des produits financiers nets partiellement compensée par la diminution des impôts sur le résultat différé de 0,3 million de dollars, des frais généraux et administratifs de 0,2 million de dollars et des autres revenus de 0,2 million de dollars.

Au 30 septembre 2017, la trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisaient 3,8 millions de dollars et son fonds de roulement négatif s’établissait à 9,6 millions de dollars. Après le 30 septembre 2017, la Cour de la LACC a accueilli une requête déposée par la Société et ordonné à PricewaterhouseCoopers de libérer le solde du financement DIP, détenu en fiducie, représentant un montant de 2,0 million de dollars. Par conséquent, le solde de trésorerie et les placements à court terme de la Société totalisent, sur une base pro forma, 5,8 millions de dollars.

Au cours du troisième trimestre de 2017 les sorties de trésorerie liées aux activités d’exploitation ont été de 1,5 millions de dollars comparativement à 3,5 millions de dollars pour le même trimestre l’année dernière. La diminution est principalement attribuable aux charges d’exploitation de l’usine HPA et à la variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

Les entrées de trésorerie liées aux activités de financement ont diminué de 9,2 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2017, principalement en raison de la diminution des produits nets reçus de l’émission de débentures convertibles et de l’exercice de bons de souscription et d’actions, en partie contrebalancées par la diminution des remboursements d’emprunt à court terme.

Les sorties de trésorerie liées aux activités d’investissement ont diminué de 11,7 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2017, principalement en raison de la diminution des investissements dans l’usine d’HPA, du changement dans les liquidités soumises à restrictions et les variations des crédits d’impôt à l’investissement à recevoir.

Continuité d’exploitation

Les états financiers ont été préparés sur une base de continuité d’exploitation, ce qui présuppose que la Société pourra réaliser ses actifs et s’acquitter de ses passifs dans le cours normal de ses activités.

Les développements récents annoncés dans ce communiqué indiquent l’existence d’incertitudes significatives susceptibles de jeter un doute important sur le bien-fondé de l’hypothèse de continuité d’exploitation.

Les états financiers ne reflètent pas les ajustements qui seraient nécessaires si l’hypothèse de continuité d’exploitation n’était pas appropriée. Si l’hypothèse de continuité d’exploitation n’était pas appropriée pour ces états financiers, des ajustements à la valeur comptable des actifs et des passifs, aux charges comptabilisées ainsi qu’à la présentation des postes dans l’état de la situation financière seraient alors nécessaires. Ces ajustements pourraient être importants.

Conférence téléphonique sur les résultats trimestriels

La direction d’Orbite ne tiendra pas sa conférence téléphonique habituelle sur les résultats du trimestre.

Avis au lecteur

Les renseignements contenus dans le présent communiqué de presse sont fournis sous réserve des renseignements communiqués dans les états financiers condensés intérimaires non-vérifiés et le rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 30 septembre 2017, qui sont accessibles à l’adresse www.orbitetech.com et sous le profil de la Société à l’adresse www.sedar.com.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. En particulier, les déclarations concernant (i) la solution identifiée et censée remédier aux problèmes de l’équipement de calcination à Cap-Chat; et (ii) la mise en place d’une équipe de travail avec le fournisseur d’équipement afin de résoudre avec les problèmes observés avec l’équipement de calcination à Cap-Chat, sont tous des énoncés prospectifs. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société.
En particulier, la solution pour remédier aux problèmes du système de chauffage électrique et potentiellement augmenter la capacité du décomposeur à 5 tpj, et les coûts et le temps nécessaires à la mise en œuvre de cette solution reposent en particulier sur les données et l’expérience disponibles à ce jour de la Société et que l’opération de l’usine d’HPA continuera telle qu’expérimentée et telle qu’anticipée, que les coûts des matériaux et du travail restant restera aux niveaux actuels et sur la capacité de maintenir les opérations liées à ces équipements dans le cours normal. Les facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les attentes de la Société exprimées dans les énoncés prospectifs comprennent (i) en ce qui concerne les coûts et le calendrier, une augmentation du prix des matériaux et/ou des coûts de main-d’œuvre, l’indisponibilité du personnel qualifié, l’incapacité d’opérer dans le cours normal, la panne ou le bris d’équipements du procédé, les erreurs de conception, les erreurs d’opérateurs, la non-exécution par des tiers contractants et les incidents majeurs ou les événements catastrophiques tels que les incendies; et (ii) en ce qui concerne les discussions en cours avec son fournisseur d’équipement, l’incapacité de fournir des solutions techniques selon des termes et échéanciers acceptables pour la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant également ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël, vice-président, développement des affaires
Tél. : 514 744-6264
Courriel : info@orbitetech.com

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
Eric Gamache, consultant externe, relations avec les médias
Tél. : 418 529-3223, poste 33
Courriel : egamache@tactconseil.ca

Osisko obtient 479 g/t Au sur 2,0 mètres à Lynx

TORONTO, ONTARIO–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Minière Osisko inc. (TSX:OSK) (« Osisko » ou la « Société ») a le plaisir de publier de nouveaux résultats issus du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall, entièrement détenu par la Société et situé dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, dans le canton d’Urban, Eeyou Istchee Baie-James, Québec. Le programme de forage de 800 000 mètres combine du forage de définition, du forage d’expansion et du forage d’exploration dans et autour du gîte aurifère principal de Windfall et du gîte adjacent de Lynx (situé immédiatement au nord-est de Windfall). Les nouveaux résultats d’analyse significatifs de 27 intervalles dans 18 sondages ciblant le forage d’expansion et intercalaire dans le gîte Lynx sont présentés ci-dessous.

Les nouveaux résultats comprennent notamment : 479 g/t Au sur 2,0 mètres dans le sondage OSK-W-17-1169, et 27,4 g/t Au sur 2,2 mètres dans le sondage OSK-W-17-1128. Des cartes montrant l’emplacement des sondages et les résultats d’analyse complets sont disponibles à l’adresse : www.miniereosisko.com.

Sondage De
(m)
À
(m)
Intervalle
(m)
Au (g/t) non coupé Au (g/t)
coupé à
100 g/t
Zone Couloir
OSK-W-17-1030 144,4 146,7 2,3 9,25 Lynx 1 Lynx
incluant 145,1 145,7 0,6 34,4
OSK-W-17-1047 84,0 86,6 2,6 3,95 VNCR Lynx
OSK-W-17-1064 234,0 237,0 3,0 4,42 Lynx HW Lynx
incluant 235,5 237,0 1,5 8,41
OSK-W-17-1072-W1 693,0 695,0 2,0 4,50 Lynx HW Lynx
incluant 694,0 695,0 1,0 8,76
818,0 820,0 2,0 3,79 Lynx 4 Lynx
incluant 819,0 819,3 0,3 23,0
825,0 827,0 2,0 9,52 Lynx 4 Lynx
incluant 825,0 826,0 1,0 19,0
911,0 914,0 3,0 6,09 Lynx 4 Lynx
incluant 911,0 912,0 1,0 17,5
OSK-W-17-1096 58,8 61,1 2,3 3,48 Veine Lynx
OSK-W-17-1098 326,2 328,8 2,6 8,51 Lynx 2 Lynx
incluant 327,9 328,8 0,9 18,1
OSK-W-17-1102 174,0 176,0 2,0 3,58 Lynx 1 Lynx
incluant 175,7 176,0 0,3 16,2
OSK-W-17-1104 883,0 885,0 2,0 3,61 Lynx 4 Lynx
incluant 884,3 884,7 0,4 17,0
OSK-W-17-1108 60,0 62,0 2,0 4,55 Lynx 1 Lynx
OSK-W-17-1111 204,0 206,0 2,0 11,0 Lynx 1 + Lynx 2 Lynx
incluant 204,0 205,0 1,0 21,7
259,0 261,0 2,0 4,18 Veine Lynx
OSK-W-17-1112 503,0 505,0 2,0 4,09 Lynx 1 Lynx
OSK-W-17-1113 389,6 395,0 5,4 4,66 Lynx 2 Lynx
incluant 389,6 389,9 0,3 20,1
418,4 420,7 2,3 3,11 Lynx 1 Lynx
incluant 419,5 419,8 0,3 22,9
OSK-W-17-1120 210,0 212,0 2,0 4,93 Lynx 2 Lynx
incluant 210,0 211,0 1,0 9,12
329,0 331,2 2,2 3,24 Lynx HW Lynx
334,0 336,7 2,7 5,68 Lynx HW Lynx
OSK-W-17-1128 916,4 918,6 2,2 27,4 Lynx 4 Lynx
1181,0 1183,0 2,0 9,71 Lynx 6 Lynx
OSK-W-17-1132 501,0 503,0 2,0 8,28 VNCR Lynx
OSK-W-17-1149 346,8 349,0 2,2 11,0 Lynx HW Lynx
OSK-W-17-1153 149,0 151,1 2,1 10,4 Lynx 1 Lynx
incluant 150,3 151,1 0,8 25,6
OSK-W-17-1169 761,0 763,0 2,0 479 30,3 Couloir
Lynx
Lynx
incluant 761,9 762,5 0,6 1595 100
874,0 876,0 2,0 5,13 VQT Lynx
incluant 874,4 875,0 0,6 17,0
Remarques :
1. L’épaisseur réelle est estimée à 65-80% des longueurs présentées dans l’axe de forage. Voir la section « Contrôle de la qualité » ci-dessous.
2. Définitions : HW = éponte supérieure; VQT = veine de quartz-tourmaline; VNCR = veine à texture crustiforme.
Sondage Azimut
(°)
Pendage
(°)
Longueur
(m)
UTM E UTM N Section
OSK-W-17-1030 332 -56 300 453346 5434982 3500
OSK-W-17-1047 333 -62 186 452937 5434890 3100
OSK-W-17-1064 330 -74 441 453460 5435020 3625
OSK-W-17-1072-W1 144 -57 948 453612 5435535 4000
OSK-W-17-1096 320 -46 120 453206 5434962 3375
OSK-W-17-1098 129 -48 425 453253 5435282 3575
OSK-W-17-1102 330 -50 345 453275 5434899 3400
OSK-W-17-1104 142 -50 1059 453383 5435455 3775
OSK-W-17-1108 330 -46 102 453133 5434954 3300
OSK-W-17-1111 335 -50 307 453275 5434899 3400
OSK-W-17-1112 136 -54 636 453437 5435481 3825
OSK-W-17-1113 138 -50 480 453280 5435347 3625
OSK-W-17-1120 154 -54 453 453457 5435338 3775
OSK-W-17-1128 129 -53 1419 453272 5435392 3625
OSK-W-17-1132 129 -49 600 453202 5435434 3600
OSK-W-17-1149 140 -47 489 453485 5435424 3825
OSK-W-17-1153 341 -45 615 453375 5434985 3525
OSK-W-17-1169 129 -55 1437 453330 5435468 3725

OSK-W-17-1030 a obtenu une teneur de 9,25 g/t Au sur 2,3 mètres dans la zone Lynx 1. La minéralisation se compose de traces de pyrite, avec localement 5 % de pyrite associée à des injections de silice pénétratives, le tout encaissé dans une rhyolite séricitisée.

OSK-W-17-1047 a recoupé un intervalle titrant 3,95 g/t Au sur 2,6 mètres associé au couloir Lynx 1. La minéralisation se compose de 7 % de pyrite disséminée à localement semi-massive et 2 % de filonnets dans une veine à texture pseudo-crustiforme encaissée dans un gabbro.

OSK-W-17-1064 a traversé l’éponte supérieure de Lynx, livrant une teneur de 4,42 g/t Au sur 3,0 mètres. La minéralisation se compose de traces de pyrite disséminée dans un gabbro chloritisé, fuchsitisé et légèrement séricitisé.

OSK-W-17-1072-W1 a recoupé quatre intervalles minéralisés dans le couloir Lynx : 4,50 g/t Au sur 2,0 mètres associé à l’éponte supérieure de Lynx, 3,79 g/t Au sur 2,0 mètres, 9,52 g/t Au sur 2,0 mètres et 6,09 g/t Au sur 3,0 mètres, tous les trois associés à Lynx 4. Le premier intervalle contient 10 % de pyrite avec 5 % de veinules de tourmaline ptygmatiques encaissées dans un gabbro silicifié et séricitisé. La minéralisation des intervalles dans la zone Lynx 4 contient jusqu’à 5 % de pyrite en amas et en filonnets et est encaissée dans une rhyolite séricitisée montrant des injections de silice pénétratives.

OSK-W-17-1096 a obtenu une teneur de 3,48 g/t Au sur 2,3 mètres. La minéralisation se compose de 30 % de veines de quartz avec 2 % de pyrite dans une rhyolite silicifiée et chloritisée.

OSK-W-17-1098 a recoupé la zone Lynx 2 avec une teneur de 8,51 g/t Au sur 2,6 mètres. La minéralisation contient jusqu’à 2 % de pyrite en filonnets et des traces de pyrite en fragments dans un intrusif felsique bréchique, séricitisé et silicifié.

OSK-W-17-1102 a obtenu une teneur de 3,58 g/t Au sur 2,0 mètres associée à la zone Lynx 1. La minéralisation se compose de 5 % de pyrite en filonnets dans une veine de quartz fumé encaissée dans une rhyolite séricitisée et silicifiée.

OSK-W-17-1104 a obtenu une teneur de 3,61 g/t Au sur 2,0 mètres dans la zone Lynx 4. La minéralisation se compose de 10 % de pyrite disséminée et 3 % de pyrite en filonnets, encaissée dans une rhyolite séricitisée et silicifiée, localement bréchifiée avec une matrice carbonatée.

OSK-W-17-1108 a recoupé un intervalle titrant 4,55 g/t Au sur 2,0 mètres. L’intervalle est associé à la zone Lynx 1 et contient 5 % de filonnets de pyrite-tourmaline et 5 % de pyrite avec des injections de silice pénétratives, le tout encaissé dans un intrusif felsique bréchique.

OSK-W-17-1111 a recoupé deux intervalles minéralisés : 11,0 g/t Au sur 2,0 mètres et 4,18 g/t Au sur 2,0 mètres. Le premier intervalle est associé aux zones Lynx 1 et 2 et renferme des traces de pyrite dans une rhyolite fortement séricitisée. Le deuxième intervalle se compose de 10 % de veines de quartz centimétriques avec des traces de pyrite, encaissées dans une rhyolite séricitisée.

OSK-W-17-1112 a recoupé la zone Lynx 1 avec une teneur de 4,09 g/t Au sur 2,0 mètres. La minéralisation se compose de 2 % de pyrite en amas et en fragments, avec des traces de pyrite en filonnets, dans un dyke felsique bréchique séricitisé.

OSK-W-17-1113 a obtenu une teneur de 4,66 g/t Au sur 5,4 mètres dans la zone Lynx 2 et 3,11 g/t Au sur 2,3 mètres associé à la zone Lynx 1. Le premier intervalle se compose de 5 % de pyrite en amas et en filonnets dans une zone fortement injectée de silice avec des traces de veines de pyrite-tourmaline au contact entre une rhyolite et un gabbro. Le deuxième intervalle correspond à une zone de veines de quartz et de veines de tourmaline créant une texture bréchique et contenant des traces de pyrite et de chalcopyrite dans un gabbro silicifié.

OSK-W-17-1120 a recoupé la zone Lynx 2 avec une teneur de 4,93 g/t Au sur 2,0 mètres ainsi que l’éponte supérieure de Lynx avec 3,24 g/t Au sur 2,2 mètres et 5,68 g/t Au sur 2,7 mètres. Le premier intervalle présente de la pyrite en amas et en filonnets et une veine de quartz dans une rhyolite légèrement séricitisée et silicifiée. La minéralisation dans l’éponte supérieure de Lynx contient jusqu’à 5 % de pyrite disséminée ou en amas, associée à des injections de silice pénétratives dans une rhyolite.

OSK-W-17-1128 a obtenu une teneur de 27,4 g/t Au sur 2,2 mètres dans la zone Lynx 4 et 9,71 g/t Au sur 2,0 mètres dans la zone Lynx 6. La minéralisation dans le premier intervalle se compose de 5 % de pyrite en amas, 2 % de pyrite dans des veines de tourmaline ptygmatiques et une veine de quartz-carbonate-chlorite, le tout encaissé dans une andésite partiellement lessivée. Le deuxième intervalle contient 1 % de pyrite en filonnets dans une andésite silicifiée et séricitisée.

OSK-W-17-1132 a obtenu une teneur de 8,28 g/t Au sur 2,0 mètres dans le couloir Lynx 3. La minéralisation se compose de 3 % de pyrite disséminée et en filonnets, au sein de veines à texture crustiforme orientées à un angle faible par rapport au carottage, le tout encaissé dans un gabbro fortement altéré en fuchsite.

OSK-W-17-1149 a recoupé l’éponte supérieure de Lynx, livrant une teneur de 11,0 g/t Au sur 2,2 mètres. La minéralisation se compose de 15 % de filonnets de pyrite-tourmaline et de veines et d’amas de quartz-carbonate dans un gabbro fortement fuchsitisé et silicifié.

OSK-W-17-1153 a livré une teneur de 10,4 g/t Au sur 2,1 mètres dans la zone Lynx 1. La minéralisation se compose de 5 % de pyrite disséminée et de pyrite en filonnets dans une zone avec injections de silice pénétratives et de l’altération en séricite et fuchsite, au contact entre une rhyolite et un gabbro.

OSK-W-17-1169 a recoupé des intervalles titrant 479 g/t Au sur 2,0 mètres et 5,13 g/t Au sur 2,0 mètres associés au couloir Lynx. Le premier intervalle présente de l’or visible localement dans une veine centimétrique de quartz fumé avec des veinules de tourmaline ptygmatiques et 7 % de pyrite en filonnets, le tout encaissé dans un gabbro lessivé et fuchsitisé au contact avec un intrusif porphyrique felsique. Le deuxième intervalle contient 2 % de pyrite dans des veines de quartz-tourmaline et de la pyrite disséminée dans un gabbro chloritisé et légèrement séricitisé.

Personne qualifiée

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Louis Grenier, M.Sc.A., géo. (OGQ 800), chef de projet sur le projet aurifère du Lac Windfall et « personne qualifiée » en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation

L’épaisseur réelle des intervalles publiés est estimée à 65-80 % des longueurs présentées dans l’axe de forage pour la plupart des zones. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés, sauf indication contraire. Les intersections se trouvent à l’intérieur des limites géologiques des principales zones minéralisées, mais n’ont pas été corrélées à des domaines filoniens individuels pour l’instant. Les intervalles présentés comprennent des teneurs moyennes pondérées d’au moins 3,0 g/t Au diluées sur des longueurs d’au moins 2,0 mètres dans l’axe de forage. Tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre NQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique sur des fractions de 1 kilogramme ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 grammes soit aux laboratoires d’ALS à Val-d’Or (Québec), à Thunder Bay ou à Sudbury (Ontario) ou à Vancouver (Colombie-Britannique), soit aux laboratoires de Bureau Veritas à Timmins (Ontario). La méthode d’analyse par tamisage métallique sur une fraction de 1 kilogramme est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or grossier ou présente un pourcentage plus élevé de pyrite que les sections avoisinantes. Quelques échantillons ont aussi été analysés pour plusieurs éléments incluant l’argent, par la méthode Aqua Regia-ICP-AES d’ALS Laboratories. La conception du programme de forage, le programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité (« AQ/CQ ») et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’AQ/CQ conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont insérés à tous les 20 échantillons dans le cadre du programme d’AQ/CQ par la Société et par le laboratoire. Environ 5 % des pulpes d’échantillons sont expédiés à d’autres laboratoires pour des analyses de vérification.

À propos du gîte aurifère du Lac Windfall

Le gîte aurifère du Lac Windfall est situé entre Val-d’Or et Chibougamau, dans la région de l’Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales définies par les détenteurs antérieurs sont estimées à 2 762 000 tonnes à 8,42 g/t Au (748 000 onces) dans la catégorie indiquée et à 3 512 000 tonnes à 7,62 g/t Au (860 000 onces) dans la catégorie présumée (tiré d’un rapport technique daté du 10 juin 2015, intitulé « Preliminary Economic Assessment of the Windfall Lake Gold Property, Quebec, Canada » avec une date d’effet au 28 avril 2015, préparé conformément au Règlement 43-101). Le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada. La majeure partie de la minéralisation se trouve dans la zone Principale, orientée sud-ouest/nord-est et formée d’un empilement de lentilles minéralisées, qui mesure environ 600 mètres de large par au moins 1 400 mètres de long. Le gîte est bien défini de la surface jusqu’à une profondeur de 500 mètres et demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée à seulement 30 mètres sous la surface dans certains secteurs et jusqu’à 870 mètres de profondeur dans d’autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d’étendre la zone de minéralisation connue vers la surface et en profondeur dans l’axe de plongée.

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Quévillion (plus de 3 300 kilomètres carrés), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord du Québec et de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 220 millions de dollars en trésorerie et en placements.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur le fait que le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada; le programme de forage actuel de 800 000 mètres; l’importance des nouveaux résultats du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall; l’importance des résultats d’analyse présentés dans le présent communiqué de presse; le type de forage inclus dans le programme de forage (du forage de définition, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal et sur le gîte Lynx adjacent, et du forage d’exploration sur le gîte principal et sur l’ensemble du projet Urban-Barry); la minéralisation potentielle; le potentiel de prolonger la minéralisation vers le haut et vers le bas dans l’axe de plongée ainsi qu’en profondeur au gîte aurifère du Lac Windfall; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d’une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d’exploration proposée et les résultats de ces activités, y compris la continuité ou l’extension de toute minéralisation; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs.
Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation dans le projet aurifère du Lac Windfall; la capacité de la Société d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

John Burzynski
président et chef de la direction
(416) 363-8653

Pratt & Whitney Canada propulsera le nouveau bimoteur utilitaire de grande capacité de Textron Aviation

LONGUEUIL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) –

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

Textron Aviation inc., une filiale de Textron inc., a choisi Pratt & Whitney Canada (P&WC) pour motoriser son tout nouveau turbopropulseur bimoteur destiné au segment utilitaire. L’appareil Cessna SkyCourier sera propulsé par deux moteurs PT6A-65SC de 1 100 ch sur l’arbre qui seront entièrement connectés grâce au système de données FASTMC. P&WC est une filiale d’United Technologies Corp. (NYSE:UTX).

« Nous sommes ravis que Textron Aviation ait arrêté son choix sur le moteur PT6A pour propulser son nouvel appareil utilitaire, affirme Nicholas Kanellias, vice-président, Aviation générale, P&WC. L’architecture modulaire du moteur PT6A nous permet de répondre promptement et efficacement aux besoins particuliers d’un OEM, ce qui démontre l’étendue de l’expérience de P&WC dans l’industrie. »

Conçu pour de lourdes charges, le moteur PT6A-65SC établit une nouvelle référence : il confère au nouveau bimoteur utilitaire Cessna une fiabilité technique éprouvée et une puissance cruciale lors du décollage et de la montée. Le moteur PT6A-65SC intègre les technologies de pointe comme la solution de pronostic FAST (acquisition, stockage et transmission des données de vol) qui favorise l’optimisation des opérations, la réduction des coûts d’exploitation et l’augmentation de la disponibilité technique. Le moteur PT6A-65SC offre plus de temps sans dépose, affichant un intervalle entre les révisions de 6 000 heures, le plus élevé de sa catégorie.

« Nous sommes très fiers de propulser ce nouvel appareil Cessna SkyCourier qu’ajoute FedEx Express à sa flotte d’aéronefs-navettes. D’ailleurs, FedEx Express, la plus importante entreprise mondiale de transport express, est un exploitant de longue date d’appareils équipés de moteurs de P&WC. Nous croyons que cet ajout aidera le transporteur à poursuivre l’élargissement de son offre et à soutenir ses engagements à l’égard de ses clients. Lorsqu’un transporteur offre un service lié à des délais de livraison précis et à une garantie de remboursement, la fiabilité technique et la performance éprouvée des moteurs jouent un rôle capital dans la satisfaction des attentes de la clientèle », soutient M. Kanellias.

Innovation

La solution FAST, qui s’inscrit dans la volonté de P&WC d’étendre la gamme de ses services numériques pour moteurs, permet d’améliorer la « connectivité » du moteur et de l’appareil grâce à sa capacité à fournir un portrait de la situation (état, utilisation et tendances du moteur). Elle capte, analyse et transmet par liaison sans fil l’ensemble des données de vol après chaque mission. FAST permet également la détection à bord des événements et la notification de l’équipage, ainsi que le compte du fluage des aubes de turbine. « Les nouvelles technologies et les nouveaux services que nous proposons sont autant de réponses aux besoins qu’ont clairement exprimés nos clients », indique M. Kanellias.

Construit pour une utilisation intensive, le Cessna SkyCourier sera proposé en versions cargo et passagers. La première variante sera dotée d’une grande porte de chargement et d’une cabine à plancher plat pouvant accueillir jusqu’à trois conteneurs d’expédition de type LD3 et pourra recevoir une impressionnante charge utile de plus de 2 700 kg. L’avion offrira également une vitesse de croisière maximale de 200 nœuds et une portée maximale de 900 milles nautiques. L’appareil devrait être mis en service en 2020.

P&WC a mis au point 71 modèles de moteurs PT6A, lesquels ont été homologués pour 128 applications. Les exploitants de PT6A volent dans le cadre de missions des plus diversifiées et exigeantes. Le moteur a accumulé quelque 387 millions d’heures de vol, plus que tout autre moteur sur le marché.

100 000 raisons de se dépasser

P&WC a franchi un jalon important en 2017 avec la production de son 100 000e moteur en avril, ce qui illustre sa longévité et son leadership dans l’industrie aéronautique mondiale. P&WC soulignera ce haut fait tout au long de l’année en mettant en valeur sa gamme de produits, ses employés dédiés et tous ses clients fidèles qui, ensemble, ont participé aux nombreuses réalisations de P&WC.

À propos de Pratt & Whitney Canada

Fondée en 1928, P&WC est aujourd’hui un leader mondial de l’aérospatiale, qui façonne l’avenir de l’aviation au moyen de propulseurs fiables et ultramodernes. Ayant son siège social à Longueuil, au Québec (Canada), P&WC est une filiale d’United Technologies Corporation. United Technologies Corp., sise à Farmington, au Connecticut, offre des services et systèmes de haute technologie aux secteurs du bâtiment et de l’aérospatiale.

Suivez-nous sur Twitter (www.twitter.com/pwcanada) et Facebook (www.facebook.com/PrattWhitneyCanada) pour les toutes dernières nouvelles nous concernant.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20171128-171128_PWC_FAST_PT6A-65SC_lrg.jpg

Contact pour les médias :
Kathy Roberge
Pratt & Whitney Canada
1-514-827-5625
Kathy.roberge@pwc.ca
www.pwc.ca

Suncor Energie confirme la mise en production au projet Hebron

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Suncor a confirmé aujourd’hui qu’elle avait été avisée par l’exploitant du projet Hebron, ExxonMobil Canada, qu’Hebron avait produit son premier baril de pétrole le 27 novembre 2017.

Lorsque la production atteindra son plein régime, Hebron devrait produire jusqu’à 150 000 barils de pétrole par jour, avec environ 31 000 barils de pétrole par jour nets à Suncor. Suncor détient une participation de 21 pour cent dans le projet.

« J’aimerais souligner le travail des propriétaires de la coentreprise et de l’exploitant, ExxonMobil Canada, qui ont procédé à la mise en service de ce projet de façon sécuritaire et avant la date prévue, a déclaré Steve Williams, président et chef de la direction de Suncor. Hebron est un important ajout à notre rentable portefeuille d’investissements extracôtiers. Il assure le maintien de la position de Suncor en tant que seule société qui détient une participation dans tous les principaux actifs producteurs de la côte Est du Canada. »

Hebron est un champ de pétrole situé au large de Terre-Neuve-et-Labrador dans le bassin Jeanne d’Arc, à 350 kilomètres au sud-est de St. John’s, capitale de Terre-Neuve-et-Labrador. Les propriétaires de la coentreprise chargée du projet Hebron sont : Chevron Canada Limited, ExxonMobil Canada Properties (exploitant), Nalcor Energy – Oil and Gas, Statoil Canada Ltd. et Suncor Énergie Inc.

Pour des renseignements détaillés sur le projet, veuillez consulter le communiqué de l’exploitant disponible à http://www.hebronproject.com/mediacentre/2017/firstoil.aspx.

Mise en garde – renseignements de nature prospective

Le présent communiqué contient certains renseignements et énoncés prospectifs (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes et américaines applicables régissant les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué comprennent des références au plein régime de la production du projet Hebron, y compris la production nette à Suncor. Certains énoncés prospectifs se reconnaissent à l’emploi de mots tels que « devrait » et autres expressions analogues.

Les énoncés prospectifs reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses de Suncor à la lumière de l’information qui était à sa disposition au moment où ces énoncés ont été formulés et en fonction de l’expérience de Suncor et de sa perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l’exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d’intérêt et les taux de change; le rendement des actifs et de l’équipement; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les lois et les politiques gouvernementales applicables, incluant les taux de redevances et les lois fiscales; les taux de production futurs et la suffisance des dépenses en immobilisations budgétées pour l’exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d’œuvre et des services; la capacité des tiers à remplir leurs obligations face à Suncor; et la réception en temps utile des approbations des autorités de réglementation et des tiers.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties d’un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d’autres sociétés pétrolières et gazières et d’autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs; le lecteur est donc averti de ne pas s’y fier indûment.

Le rapport de gestion de Suncor daté du 25 octobre 2017, la plus récente notice annuelle de Suncor, le formulaire 40-F et le rapport annuel aux actionnaires, ainsi que les autres documents que Suncor dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières, décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3E3, en en faisant la demande par courriel à invest@suncor.com, en téléphonant au 1-800-558-9071, en allant sur suncor.com/rapports-financiers ou en consultant le profil de la Société sur SEDAR au sedar.com ou EDGAR au sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l’exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou d’autres circonstances.

Mise en garde – BEP

Certains volumes de gaz naturel ont été convertis en barils équivalent pétrole (bep) en supposant qu’un baril est l’équivalent de six mille pieds cubes de gaz naturel. Les mesures exprimées en bep peuvent être trompeuses, surtout si on les considère isolément. Le ratio de conversion d’un baril de pétrole brut ou de liquides de gaz naturel à six mille pieds cubes de gaz naturel repose sur une méthode de conversion d’équivalence énergétique applicable surtout à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur à la tête du puits. Étant donné que le ratio de valeur basé sur le prix actuel du pétrole brut par rapport à celui du gaz naturel diffère considérablement de l’équivalence d’énergie de 6:1, l’utilisation d’un ratio de conversion de 6:1 comme indice de valeur peut être trompeuse.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu’un portefeuille croissant de sources d’énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l’indice boursier UN Global Compact 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d’information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @SuncorEnergy ou ensemble.suncor.com.

Demandes des médias :
403-296-4000
media@suncor.com

Demandes des investisseurs :
800-558-9071
invest@suncor.com

Opus One découvre une nouvelle zone aurifère rapportant des teneurs en or de 7.1 g/t sur 0.5m et de 2.4 g/t sur 3.1m sur la propriété Fecteau dans le secteur d’Urban-Barry, au Québec (Canada)

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) –

Note aux rédacteurs : Quatre cartes sont associées à ce communiqué de presse.

Ressources Opus One Inc. (la « Société » ou « Opus One ») (TSX CROISSANCE:OOR) est heureuse d’annoncer que le programme de tranchées effectué cet été sur la propriété Fecteau dans la Ceinture de Roche Verte d’Urban-Barry a été une réussite. Le programme a mené à la découverte d’une nouvelle zone minéralisée présentant des teneurs en or prometteuses. Le décapage présente une veine de quartz d’orientation est-ouest contenue dans une unité plurimétrique de porphyre à quartz (QP) fortement cisaillé et altéré. Le décapage mécanique a été réalisé sur un secteur sub-affleurant découvert par prospection en juillet dernier. La veine a été exposée et échantillonnée sur une distance horizontale de plus de 38 mètres. Le décapage a été limité par l’épaisseur de mort-terrain. La structure demeure ouverte dans toutes les directions.

La largeur de la veine varie entre 2 et 3 mètres et est entourée par 1 à 2 mètres d’intense silification et de veinules de quartz (‘stockwork’). La veine contient majoritairement du quartz, des carbonates avec des quantités plus faibles de tourmaline et jusqu’à 5% de pyrite finement disséminée. La zone à ‘stockwork’ silicifiée contient également de 1 à 3% de pyrite et est fortement anomale en or. La veine est de direction est-ouest avec un pendage de 52 degrés vers le nord. L’unité de porphyre à quartz encaissant est fortement cisaillé et altéré (silice et séricite surtout). Deux sondages historiques, les LF-12-03 et LF-12-02 (1.93 g/t Au sur 0.6m et 1.20 g/t Au sur 1.0m associé à des sulfures disséminés) sont localisés à 400 et 500 mètres à l’est de ce nouveau décapage.

Des rainurages sur la veine et ses épontes ont été effectués à tous les trois à cinq mètres. Le tableau ci-dessous présente un sommaire des meilleurs résultats (individuels ou combinés) des 88 échantillons prélevés perpendiculairement à la veine, lesquels provenaient de 11 rainures;

Décapage Fecteau
N°de rainure Teneur g/t (Au) Longueur (m) Lithologie
03 1.84 1.35 Veine de Quartz et stockwork
05 2.32 0.91 Stockwork de quartz
06 2.39 3.05 Veine de Quartz et stockwork
07 2.21 2.92 Veine de Quartz et stockwork
08 2.29 0.60 Stockwork de quartz
09 2.03 0.89 Stockwork de quartz
11 7.09 0.50 Veine de Quartz

Le tableau complet des résultats, une carte de localisation, une carte détaillée de la tranchée et des photos sont disponibles en suivant le lien inscrit au bas du présent communiqué.

Un suivi par forage au diamant est prévu pour l’hiver 2018.

En parallèle, une compilation géophysique et une ré-interprétation des donnés sur l’ensemble de la propriété sont présentement en cours et sera complétée en janvier prochain.

Louis Morin, chef de la direction : « Cette nouvelle découverte sur Fecteau est un exemple du fort potentiel dans ce camp minier qui est actuellement en développement intensif. Nous connaissions bien le potentiel pour des gisements de métaux de base aurifère de type VMS-Bousquet dans ce secteur particulier de la ceinture d’Urban-Barry. Cependant, la présence de veines de quartz aurifères avec des teneurs en or significatives associées à des unités de roches porphyriques nous incitent à une nouvelle approche pour l’exploration de Fecteau. Le programme de forage de l’hiver prochain nous permettra d’explorer cette zone ainsi que d’autres cibles prometteuses sur la propriété. »

Fecteau est une propriété aurifère composée de 90 claims, d’une superficie de 5 078 hectares, située dans le secteur hautement prometteur de la ceinture de roche verte d’Urban-Barry, à 30 kilomètres à l’est des projets Windfall Lake et Lynx de Minière Osisko Inc. La propriété est accessible par de nombreux chemins forestiers. Elle est localisée sur les roches archéennes de la formation de Fecteau. 8 indices aurifères ou de métaux de base (Cuivre et zinc) historiques y ont été découverts. Ils présentent des teneurs en or variant entre 1 et plus de 8 g/t. La propriété a surtout été explorée pour les métaux de base par le passé et est entourée par les claims de Minière Osisko Inc.

Les échantillons recueillis dans le cadre du programme de décapage de l’automne 2017 ont été acheminés chez Laboratoire Expert, de Rouyn-Noranda, pour y être analysés. Les analyses ont été effectuées avec la procédure standard de pyro-analyse avec finition par Absorption Atomique (AA). Les échantillons ayant des résultats supérieurs à 5.0 g/t d’or ont systématiquement été ré-analysé par gravimétrie. Le protocole de contrôle de qualité comprend l’insertion d’échantillon de référence (standard) et de blanc pour chaque groupe d’échantillons.

À propos de Opus One : Opus One est une société d’exploration minière qui concentre ses activités à l’exploration pour la découverte de gisements d’or et de métaux de base de haute qualité, sur des propriétés situées stratégiquement près des camps miniers reconnus, parfois près des mines existantes, dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi, située au nord-ouest du Québec et au nord-est de l’Ontario – un des secteurs les plus prolifiques dans le monde pour ses gisements d’or. Opus One détient des propriétés dans la région de Val-d’Or et des secteurs de Matagami et de Chibougamau-Chapais. La propriété Bachelor Extension est adjacente à la mine d’or Bachelor, de ressources Metanor, les propriétés Vezza Extension et Vezza Nord sont situées à quelques kilomètres à l’ouest et au nord de la mine Vezza, qui est actuellement en production par la compagnie privée Ressources Nottaway Inc. La propriété Courville est située à l’est de Val D’Or.

Opus One a également optionné trois propriétés, toutes aisément accessibles par un bon réseau de routes : la propriété Fecteau, située dans la bande d’Urban-Barry qui est l’hôte du gisement de Windfall Lake et qui fait présentement l’objet d’intenses travaux de mise en valeur par Osisko Mining; la propriété Winwin située directement dans l’extension nord du projet Monster Lake de Iamgold, et la propriété Grizzly située à 40 kilomètres au nord-ouest de la ville de Chapais dans un environnement géologique similaire à celui de Croteau Est de la compagnie Northern Superior Inc..

Tony Brisson, géo., administrateur, agit en tant que personne qualifiée pour Ressources Opus One, selon le Règlement 43-101 et a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités de Ressources Opus One ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Opus One. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Opus One ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Visitez notre site web au www.OpusOneResources.com

Le tableau complet des résultats est disponible à l’adresse suivante :

http://media3.marketwire.com/docs/2017FecteauPropertyAssaystABLE.pdf

Pour voir les cartes associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://media3.marketwire.com/docs/FecteauPropertyGeology.jpg

http://media3.marketwire.com/docs/FecteauTrench-1.jpg

http://media3.marketwire.com/docs/Photomosaic.jpg

http://media3.marketwire.com/docs/Qtz_Vein_closeup.jpg

Louis Morin
Chef de la Direction et Administrateur
(514) 591-5988
info@OpusOneResources.com
www.OpusOneResources.com

DAVIDsTEA Inc. annonce sa conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd’hui que ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2017 seront publiés après la clôture du marché le jeudi 7 décembre 2017. La société tiendra une conférence téléphonique à 16 h 30 (heure de l’Est) le même jour pour discuter de ses résultats financiers.

Renseignements sur la téléconférence (en anglais seulement)

Au téléphone : 1-866-521-4909 ou 647-427-2311

Sur le site Web : www.davidstea.com, dans la section « Investisseurs ».

Une rediffusion en ligne de la webémission sera publiée dans les deux heures qui suivent la fin de l’appel et sera disponible pendant une période de 30 jours.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l’intermédiaire de ses 236 boutiques DAVIDsTEA qu’elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 juillet 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs :
MaisonBrison
Pierre Boucher
514-731-0000, poste 237
investors@davidstea.com

GardaWorld conclu un amendement à sa Convention de crédit visant une réduction de ses taux d’intérêts

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Corporation de Sécurité Garda World (« GardaWorld »), l’une des plus importantes entreprises de sécurité et de transport de valeurs au monde a conclu, en date du 28 novembre 2017, un amendement à sa Convention de crédit datée du 26 mai 2017, visant une réduction des taux d’intérêts de son Prêt à terme B de 857,3 millions $US échéant en mai 2024 de L + 400 à L + 350 et de son Prêt à terme B canadien de 99,5 million $CA de CDOR + 475 à CDOR + 425.

À propos de la Société

GardaWorld est l’une des plus importantes entreprises de services de sécurité à capital fermé au monde. Nous offrons des services de transport et de traitement de valeurs, des services de protection et du contrôle préembarquement dans les aéroports canadiens. Les 62 000 professionnels et plus de GardaWorld, dévoués et hautement qualifiés, servent une clientèle diversifiée située en Amérique du Nord, au Moyen-Orient, en Afrique et en Europe. Nous travaillons dans une multitude de secteurs dont les services financiers, les infrastructures, les ressources naturelles et le commerce de détail, et nous desservons des entreprises du Fortune 500, des gouvernements et des organismes humanitaires. Pour en apprendre davantage: www.garda.com.

Corporation de Sécurité Garda World
Relations publiques
media@garda.com

AtmanCo devient ATW Tech

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – AtmanCo Inc. AtmanCo » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:ATW)

Après avoir fait sa réputation technologique par ses tests psychométriques validés scientifiquement, ATW Tech (‘AtmanCo’) a su effectuer des acquisitions stratégiques et transformatives qui lui permettent aujourd’hui de pouvoir exploiter un portefeuille diversifié de solutions de communication interactives. L’objectif de ce changement de nom est de mieux refléter la vision stratégique de la société, mais aussi de mieux définir l’expertise et la puissance de nos solutions.

« Pour mieux refléter cette nouvelle réalité et notre vision qui est de fournir aux entreprises et aux consommateurs une expérience renouvelée en communication interactive, nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau site web » a déclaré Michel Guay, président et chef de la direction de ATW Tech.

Vous trouverez toute l’information sur le nouveau site web de la société au www.atwtech.com.

Des informations supplémentaires sur la Société sont disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com.
À noter que le changement de nom légal sera soumis à un vote lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

À PROPOS D’ATW TECH

ATW Tech (‘AtmanCo’) (TSX CROISSANCE:ATW) est un leader des technologies de l’information, propriétaire de plusieurs plateformes technologiques reconnues tels que VoxTel, Québec Rencontres, VuduMobile, Atman et Bloomed. VoxTel se spécialise dans la facturation téléphonique et les solutions de paiements alternatives pour les lignes fixes et mobiles. Québec Rencontres, une application de réseau social web et mobile, contribue au développement de relations interpersonnelles durables. VuduMobile se spécialise dans la messagerie texte pour entreprises grâce à son application texto unique, conviviale et bilingue et sa solution clé en main qui permettent la gestion de programmes de messagerie texte au sein de tous les types d’entreprises. Les passerelles de connectivité (‘API’) Atman permettent aux entreprises d’optimiser leur capital humain. Bloomed est une plateforme cloud de gestion des données (‘smart data’) sur les consommateurs et leurs comportements destinée à des campagnes orientées vers les entreprises et le grand public.

ATW Tech (‘AtmanCo’)
Michel Guay
Président, fondateur et chef de la direction
514.935.5959, poste 301
mguay@atwtech.com

Simon Bédard, CA, CPA, CFA, MBA
Chef de la direction financière
514.935.5959, poste 304
sbedard@atwtech.com
www.atwtech.com

Aperçu de la conférence de Neptune à l’intention de ses investisseurs, qui se tient aujourd’hui à New York

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) dévoilera à ses investisseurs, lors d’une conférence à New York, sa stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Les présentations de la haute direction commenceront à 8h00 (HNE). Les investisseurs auront accès à la conférence au moyen d’une webdiffusion, ainsi qu’à une présentation via le site Web de la Société (voir les renseignements ci-dessous).

« Nous franchissons aujourd’hui une étape importante en présentant en détail à nos investisseurs notre stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Notre travail sur ce nouveau marché en croissance, potentiellement immense – un marché estimé à 7,8 milliards de dollars canadiens1 en 2021, uniquement au Canada -, a commencé il y a plus de 18 mois. Depuis, nous avons minutieusement analysé les possibilités de ce marché et les occasions qu’il recèle pour Neptune », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Récemment, nous avons annoncé des dépenses en immobilisations de 5 millions de dollars pour que notre usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (GMP), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis. Étant donné la période de préparation nécessaire et le cadre réglementaire applicable, nous prévoyons débuter la production d’huile de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018. »

« En août 2017, la vente de nos activités d’huile de krill en vrac et de notre propriété intellectuelle s’y rattachant, a grandement amélioré notre bilan. Cette décision stratégique de transformation a sans aucun doute accéléré notre transition du marché de l’huile de krill, petit et mature, vers un marché beaucoup plus grand et prometteur. »

« Nous sommes convaincus que notre établissement certifié BPF (GMP) et nos compétences en matière de science, de réglementation, de formulation, de commercialisation et d’extraction d’huile représentent des avantages concurrentiels clés, et l’assise de notre réussite à venir. Notre vision, ambitieuse avouons-le, est de devenir le centre d’excellence mondial en ce qui concerne les extraits de cannabinoïdes sous diverses formes », conclut M. Hamilton.

La Société a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Santé Canada a confirmé que l’évaluation de la demande en est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité » (étape 2 de 6).

Renseignements sur la conférence à l’intention des investisseurs :
Date : Mardi, le 28 novembre 2017
Heure : 8h00 (HNE) – Début de la présentation
Lieu : New York Athletic Club
180 Central Park South
New York (New York)
Webdiffusion : Une webdiffusion en direct de la rencontre et de la présentation sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/.

Une fois l’événement terminé, l’enregistrement sera rapidement accessible dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement. L’information prospective contenue dans le présent communiqué comprend entre autres tout renseignement ou énoncé concernant notre capacité à développer, à produire, à fournir, à promouvoir ou à générer quelque revenu découlant de la vente de produits à base de cannabis dans le marché légal du cannabis.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunebiotech.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1Source : CANACCORD Genuity, 13 mars 2017

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Keystone reprendra ses livraisons de pétrole brut le mardi 28 novembre

AMHERST, DAKOTA DU SUD–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Annonce à l’intention des médias − TransCanada Corporation (TSX:TRP)(NYSE:TRP) (« TransCanada ») a annoncé que ses plans de réparation et de redémarrage du pipeline Keystone ont été examinés par la Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration (PHMSA) qui n’a émis aucune objection. Il est donc maintenant possible de procéder à une remise en service sécuritaire et contrôlée du réseau Keystone.

Conformément aux plans qui ont été passés en revue, TransCanada fera fonctionner le pipeline à pression réduite à partir du mardi 28 novembre 2017, et ce, afin de permettre une augmentation progressive et sûre du volume de pétrole brut circulant dans le réseau. Nous informons nos clients de nos plans et allons continuer à travailler étroitement avec eux au fur et à mesure de la reprise des conditions d’exploitation normales. TransCanada se conformera à toutes les ordonnances et exigences futures de la PHMSA découlant de cet incident afin d’assurer l’intégrité du pipeline.

Nous remercions les responsables locaux, le personnel d’intervention d’urgence et les commissaires du comté de Marshall pour leur coopération et leur soutien continus, ainsi que le propriétaire foncier, qui a accordé la permission d’accéder aux terres pour que les activités de nettoyage, d’évaluation et de réparation soient menées à bien. Nous tenons également à souligner les efforts constants de nos équipes, de nos entrepreneurs et des entreprises de la communauté. Le soutien qu’ils assurent jour et nuit nous a permis de réagir rapidement et en toute sécurité à cet événement.

Forte de plus de 65 années d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 91 500 kilomètres (56 900 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent avec une capacité de stockage de gaz de 18,4 milliards de mètres cubes (653 milliards de pieds cubes). Grande productrice d’électricité indépendante, la société TransCanada possède environ 6 200 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de transport par pipeline acheminant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 4 800 kilomètres (3 000 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les réseaux sociaux et 3BL Media.

Personnes-ressources auprès des médias :
Shawn Howard / Terry Cunha
403 920-7859 ou 800 608-7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès des analystes
et investisseurs
David Moneta / Stuart Kampel
403 920-7911 ou 800 361-6522