Hydropothecary appuie le projet de loi 157 du Québec lors d’une audience historique auprès du gouvernement sur le cannabis récréatif

QUÉBEC, QC–(Marketwired – 30 novembre 2017) – La société Hydropothecary (” Hydropothecary ” ou la Société) (TSX CROISSANCE: THCX) a participé aux consultations du gouvernement du Québec sur le projet de loi 157 régissant la production et la distribution de cannabis récréatif dans la province.

Lors de sa présentation historique à la Commission de la santé et des services sociaux de l’Assemblée nationale, la Société a manifesté son appui au projet de loi en demandant des modifications visant à protéger la santé et la sécurité de la population, à lutter contre le marché illicite du cannabis et à créer des emplois pour les Québécois et des débouchés économiques pour différentes collectivités de la province.

” Premier producteur autorisé de cannabis médical au Québec et seul producteur autorisé à avoir son siège social dans la province, Hydropothecary est honorée de renforcer son objectif de protéger la santé publique et la sécurité de la population et de garder le cannabis légal hors de portée des enfants, a noté Sébastien St-Louis, PDG de la Société. Les processus de fabrication et d’assurance de la qualité des produits de Hydropothecary permettront aux Québécois d’avoir accès à des produits récréatifs novateurs conformes aux normes internationales en matière de pharmacopée afin de contrôler leur puissance, leur pureté leur qualité. “

M. St-Louis a également commenté les importantes retombées sur le plan de la création d’emplois et des occasions d’affaires que présente le marché du cannabis récréatif pour la province. Selon les estimations, le marché québécois du cannabis récréatif est de l’ordre de 1,3 milliard de dollars par année

” Dans la dernière année, Hydropothecary a doublé ses effectifs. Chaque jour, plus d’une centaine de personnes se rendent à notre usine de Gatineau pour gagner leur vie, a souligné M. St-Louis. Avec l’arrivée des nouveaux permis pour les microcultivateurs et microprocesseurs, le Québec se voit offrir la chance de créer des milliers d’emplois dans les petites et moyennes collectivités de la province. Le Québec peut compter sur Hydropothecary pour l’aider dans ce sens. ”

La présentation s’est terminée par une déclaration reconnaissant la responsabilité sociale de Hydropothecary envers la province. ” Le cannabis offre des possibilités inouïes pour le Québec. Nous sommes toutefois conscients du fait que ces possibilités s’accompagnent d’une responsabilité sociale de grande portée “, a conclu M. St-Louis.

Veuillez noter qu’une copie de notre mémoire sera mis en ligne au www.thcx.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

À propos de la société Hydropothecary (THCX)

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary produit de la marijuana médicale cultivée sous la lumière solaire et rigoureusement testée d’une qualité exceptionnelle. L’image de marque de Hydropothecary, son offre de produits de marijuana, ses normes de services aux patients et le prix de ses produits reflètent l’excellence du positionnement de THCX en tant que marque supérieure de marijuana médicale légale au sein du marché émergent. De plus, Hydropothecary s’implique dans la recherche et le développement en lien avec les cannabinoïdes : les méthodes d’extraction, l’élaboration de médicaments et la combinaison de molécules précises. En outre, la Société s’investit dans l’élaboration et le brevetage de nouvelles technologies liées à la marijuana médicale, et prévoit importer et exporter de la marijuana médicale.

Coordonnées

Informations pour les médias
Personne-ressource
Julie Beun
Publicité et relations avec les médias
613-371-9060
julie@thehydropothecary.com

Relations avec les investisseurs
Personne-ressource
Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Adam Miron
Directeur
819-639-5498

DIOS : Permis de forage et levé géophysique de PP complété sur le projet AU33

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – DIOS EXPLORATION (TSX CROISSANCE:DOS) a obtenu son permis d’intervention pour les forages planifiés sur le projet d’or AU33 à la baie James Eeyou Istchee au Québec et les travaux de 30 km de coupe de lignes et levé géophysique de polarisation provoquée sont terminés sur les trois secteurs prévus:

  1. CLN, un cisaillement subsidiaire minéralisé en or
    Recoupant la structure minéralisée en or est-ouest Chain Lake
  2. Nez de pli recoupé par la structure minéralisée en or Chain Lake
    (9 km à l’est du gîte d’or Heberto)
    Horizon plissé minéralisé magnétique de tonalite avec veinules de quartz en amont glaciaire d’une traînée d’or significative dans le till (plusieurs valeurs de plus de 0.5 gramme par tonne en or et certaines de plus de 1 g/t en or)

  3. Robino: brèche magmatique hydrothermale et creux magnétique circulaire

Le projet d’or AU33 détenu à part entière se trouve à 55 km au sud de la mine Eleonore et à 15 km à l’ouest du dépôt de Clearwater. DIOS compte 56 millions d’actions en circulation, une structure du capital serrée et n’a jamais fait l’objet de consolidation.

Ce communiqué a été révisé par M.-J. Girard, M.Sc. Géo, personne qualifiée selon la norme 43-101.

La bourse de croissance TSX-V et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Exploration DIOS inc.
Marie-José Girard
Présidente et chef de la direction
(514) 923-9123
mjgirard@diosexplo.com
www.diosexplo.com

Transcontinental inc. – Diffusion des résultats de l’année financière de 2017 et conférence téléphonique

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – Transcontinental inc. (TSX:TCL.A)(TSX:TCL.B) dévoilera ses résultats financiers de l’année financière de 2017 et tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière le jeudi le 14 décembre à 16 h 15. La conférence sera diffusée simultanément (audio seulement) sur Internet à partir de la page d’accueil de la section Investisseurs du site de la Société www.tc.tc et sera archivée pour une période de 30 jours. L’annonce des résultats financiers se fera par l’entremise d’un communiqué qui sera diffusé sur fil de presse avant la conférence téléphonique et du rapport de gestion qui seront disponibles sur le site Internet de la Société.

Conférence téléphonique pour les résultats de 2017
Date : Le jeudi 14 décembre 2017
Heure : 16 h 15
Numéros de téléphone : 1 647 788-4922 ou 1 877 223-4471
Diffusion audio simultanée : www.tc.tc/investisseurs
Écoute ultérieure
Date de disponibilité : Du 14 décembre (19 h 15) au 21 décembre (23 h 59)
Numéro de téléphone : 1 416 621-4642 ou 1 800 585-8367
Code d’accès : 40907529

Voici, pour votre information, le calendrier des conférences téléphoniques pour l’exercice 2018 :

Calendrier 2018
1er trimestre : Le jeudi 1er mars
2e trimestre : Le jeudi 7 juin
3e trimestre : Le jeudi 6 septembre
4e trimestre : Le jeudi 13 décembre
Shirley Chenny
Conseillère aux relations avec les investisseurs
514 954-4000
shirley.chenny@tc.tc

Midland et Altius font une mise a jour de leurs projets Shire (zinc) et Moria (nickel)

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – Exploration Midland inc. (“Midland”) (TSX CROISSANCE:MD) et Altius Minerals Corporation (« Altius ») (TSX:ALS) ont le plaisir d’annoncer les résultats de l’échantillonnage en rainures sur leurs projets de nickel Moria et de zinc Shire, dans le secteur de la Baie-James.

Le projet de zinc Shire est localisé dans un secteur très peu exploré situé à environ 80 kilomètres à l’est de Némaska, Québec. Il a débuté à la suite de la découverte d’un horizon exhalatif zincifère en juillet 2017 (indice O’Connor), qui avait titré jusqu’à 7,53 % Zn en échantillons choisis (notez que les teneurs obtenues dans les échantillons choisis peuvent ne pas être représentatives des zones minéralisées). Plusieurs rainures ont été effectuées sur l’indice O’Connor en octobre. La rainure la plus à l’est a titré 4,85 % Zn sur 1,17 m. Ceci inclut une section de sulfures massifs à pyrrhotite-pyrite-sphalérite qui a titré 5,46 % Zn, 0,11 % Cu, 11 g/t Ag sur 0,73 m, et une exhalite à quartz-sphalérite-pyrite qui a titré 3,88 % Zn sur 0,45 m (noter que toutes les épaisseurs rapportées dans ce communiqué sont des épaisseurs apparentes ; les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminée présentement). La zone de sulfures zincifères est ouverte vers le nord (perpendiculairement au litage), et vers l’est (parallèle au litage), sous les dépôts de surface. D’autres rainures situées plus à l’ouest ont recoupé des sulfures massifs à pyrrhotite-pyrite ainsi qu’une exhalite à quartz-pyrite qui ont des valeurs anomales en métaux de base. Grâce à ces nouveaux résultats, la minéralisation de l’indice O’Connor est maintenant interprétée comme étant la bordure d’un amas de sulfures massifs volcanogènes (« SMV »).

Le projet Moria est localisé à environ 12 kilomètres au sud-est du gîte d’or Eau Claire et à environ 25 kilomètres à l’est du barrage Eastmain-1 d’Hydro-Québec. Le projet a débuté en août 2017 avec la découverte de l’indice Ni-Cu-Co Gimli qui a titré jusqu’à 1,13% Ni, 0,11% Cu et 0,07% Co en échantillons choisis. Le secteur était cartographié comme une intrusion dioritique de grande taille, qui a été négligée par les campagnes d’exploration antérieures. Le rainurage de l’indice Gimli a donné 0,80 % Ni, 0,06 % Co et 0,075 % Cu sur 0,8 m, dans une méta-pyroxénite faiblement minéralisée. La zone est ouverte vers le nord sous d’épais dépôts de surface. Le reste de l’affleurement de découverte contient de la minéralisation en nickel à plus faible teneur, avec un maximum 0.19 % Ni sur 0.5 m sur le dernier échantillon au sud. Les résultats d’analyses montrent une parfaite corrélation entre le nickel et le soufre, ce qui suggère que l’essentiel du nickel se trouve dans les sulfures et non dans des silicates réfractaires. Les teneurs en nickel recalculées à 100 % sulfures sur Gimli sont d’environ 14 % Ni (voir les détails à la fin de ce communiqué).

Midland et Altius sont très satisfaits des résultats de la campagne d’exploration d’automne sur Moria et Shire. Une campagne de décapage mécanique sur l’indice de nickel Gimli et sur l’indice de zinc O’Connor est planifiée et sera réalisée au plus tôt le printemps prochain. La campagne comprendra également le décapage mécanique d’anomalies électromagnétiques à fort potentiel identifiées durant le levé VTEM d’octobre (voir le communiqué du 1er novembre pour plus de détails).

Des cartes des rainures ainsi que des photos de la sont disponibles à : http://media3.marketwire.com/docs/MIDLAND_3011.pdf

Teneur de la rainure #1 sur l’indice O’Connor

Éch De m A m Longueur m Zn % Cu % Ag g/t
W179835 0 0,73 0,73 5,46 0,11 11,2
W179836 0,73 1,18 0,45 3,88 0,004 0,7

Teneurs de la rainure de l’indice Gimli, avec teneur en Ni recalculée à 100% sulfures

Éch De m A m Longueur m Ni % Co % Cu % S % % Ni à 100 % sulfures*
W179809 0 0,5 0,5 0,188 0,012 0,021 0,31
W179808 0,5 1 0,5 0,123 0,097 0,026 0,21
W179807 1 1,5 0,5 0,101 0,010 0,027 0,11
W179806 1,5 2 0,5 0,100 0,009 0,02 0,12
W179805 2 2,5 0,5 0,079 0,009 0,03 0,08
W179804 2,5 3 0,5 0,074 0,010 0,01 0,04
W179803 3 3,5 0,5 0,783 0,056 0,088 2,14 13,48
W179802 3,5 3,8 0,3 0,825 0,047 0,061 2,16 14,05

*Les teneurs recalculées à 100 % sulfures ont été calculées selon Barnes et Lightfoot (2005), à l’aide de la formule suivante: Concentration (100 % sulfures d’un élément chalcophile) = Concentration (roche total de l’élément chalcophile) * 100 / (2,527 * S% + 0,3408 * Cu% + 0,4715 * Ni%)

Contrôle de la qualité

Les échantillons de roche du projet sont analysés par pyroanalyse standard sur des fractions de 30 grammes avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec) ou de Sudbury (Ontario). Tous les échantillons ont également été analysés pour plusieurs éléments par une méthode ICP-AES avec dissolution à quatre acides. Les échantillons dépassant 1 % zinc ou nickel ont été réanalysés par ICP-AES 4-acides optimisé pour les hautes teneurs. Le design du programme d’exploration et l’interprétation des résultats est effectué par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisant de standards et de blancs à chaque 20 échantillons.

À propos d’Altius

Altius détient directement ou indirectement des redevances et flux divers qui génèrent du revenu à partir de 15 mines en opération. Ils sont localisés au Canada et au Brésil et produisent du cuivre, zinc, nickel, cobalt, fer, potasse et charbon thermique et métallurgique. Le portefeuille inclue également de nombreuses redevances pré-développement couvrant un large spectre de substances minérales et de juridictions. De plus, Altius détient un portefeuille étendu de projets au stade d’exploration qui ont été générés pour faire des ententes avec des partenaires de l’industrie et qui résultent en de nouvelles redevances et intérêts minoritaires.
Altius a 43 208 294 actions ordinaires émises et en circulation qui sont cotées sur la Bourse de Toronto au Canada sous le symbole boursier ALS. Elle est membre des indices S&P/TSX Small Cap et S&P/TSX Global Mining.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine, de métaux usuels et de terres rares de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels qu’Altius Resources Inc., Mines Agnico Eagle ltée, Teck Resources Limited, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., SOQUEM INC., Altius Minerals Corporation, Japan Oil, Gas and Metals National Corporation, NioBay Metals Inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société : www.explorationmidland.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Gino Roger, Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.explorationmidland.com

Neptune reçoit un avis de Nasdaq confirmant qu’elle est de nouveau conforme à l’exigence relative au cours acheteur minimum

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce qu’elle a reçu, le 28 novembre 2017, un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ confirmant que la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ sur le cours acheteur.

Le 21 juillet 2017, la Société a reçu un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant qu’elle n’avait pas maintenu un cours acheteur d’au moins 1,00 $ US par action ordinaire dans les 30 jours ouvrables précédant l’avis, et ce, conformément aux normes d’inscription initiales du NASDAQ Capital Market. Suivant la règle 5810(c)(3)(A) de NASDAQ, un délai de 180 jours civils, soit jusqu’au 17 janvier 2018, fut alors octroyé à la Société pour se conformer de nouveau.

Le 28 novembre 2017, la Société était ravie de reçevoir un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant que l’équipe NASDAQ a déterminé que le cours acheteur de clôture des actions ordinaires de la Société s’est maintenu à 1,00 $ US ou plus pendant au moins 10 jours ouvrables consécutifs, soit du 13 au 27 novembre 2017. Ainsi, puisque la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ, le dossier est désormais clos.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

RAPPEL/La Banque Laurentienne communiquera ses résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2017 le 5 décembre 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – La Banque Laurentienne du Canada (TSX:LB) dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2017 le mardi 5 décembre 2017. Elle tiendra également une conférence téléphonique pour les représentants des médias et la communauté financière à 15 h 30 (HE). Le rapport trimestriel aux actionnaires, les informations additionnelles, les diapositives de la présentation et le rapport annuel 2017 seront publiés sur le site Web de la Banque (www.banquelaurentienne.ca) avant le début de la conférence téléphonique.

Conférence téléphonique
Date : Mardi 5 décembre 2017
Heure : 15 h 30 (HE)
Numéro de téléphone : 1 888 394-8218
Code d’accès : 9201175
Webdiffusion simultanée : (mode écoute seulement) http://www.banquelaurentienne.ca/, sous l’onglet Banque Laurentienne, section Investisseurs, Résultats trimestriels, Webdiffusion audio

Réécoute

Date de disponibilité : À compter de 18 h 30 (HE) le 5 décembre 2017 et jusqu’à 18 h 30 (HE) le 4 janvier 2018

Lien pour réécoute : Cliquez ici

À propos de la Banque Laurentienne

La Banque Laurentienne du Canada est une institution financière dont les activités s’étendent principalement au Canada. Fondée en 1846, elle a pour mission d’aider ses clients à améliorer leur santé financière et est guidée par ses valeurs de proximité, de simplicité et d’honnêteté.

Elle sert un million et demi de clients partout au pays et emploie plus de 3 500 personnes, ce qui fait d’elle un acteur important dans plusieurs segments de marché. La Banque répond aux besoins des particuliers par l’intermédiaire de son réseau de succursales au Québec. Elle se démarque également par son savoir-faire auprès des petites et moyennes entreprises et des promoteurs immobiliers, grâce à ses équipes spécialisées situées partout au Canada. Sa filiale B2B Banque est quant à elle un des principaux fournisseurs canadiens de produits et services bancaires et de comptes d’investissement par l’entremise de conseillers financiers et de courtiers. Valeurs mobilières Banque Laurentienne offre des services de courtage de plein exercice à une clientèle d’investisseurs institutionnels et particuliers.

La Banque gère un actif au bilan de plus de 45 milliards $, de même que des actifs administrés de plus de 31 milliards $.

Hélène Soulard
Vice-présidente adjointe, Communications
Bureau : 514 284-4500, poste 8232
Cellulaire : 514 926-3295
helene.soulard@blcgf.ca

Les crédits à la consommation continuent d’afficher de bonnes performances au Canada, malgré des disparités annoncées pour certains produits de prêt en 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – November 30, 2017) –

Le léger ralentissement de l’économie canadienne, combiné à l’augmentation des taux d’intérêt, devrait exercer une certaine pression sur la performance globale des crédits à la consommation en 2018. En dépit de ces difficultés, les constatations du dernier rapport sur l’industrie canadienne de TransUnion (NYSE: TRU) montrent que les Canadiens devraient maintenir leur taux de défaut de paiement à un niveau relativement stable l’année prochaine.

Les taux de défaut de paiement graves de la part des consommateurs (90 jours de retard ou plus pour les cartes de crédit et 60 jours de retard ou plus pour tous les autres produits de crédit) pour dettes non hypothécaires devraient rester pratiquement inchangés l’année prochaine, avec une augmentation de deux points de base prévue au quatrième trimestre 2018 (2 pdb), soit 5,65 % par rapport à 5,63 % à la même période l’an passé. Le taux de défaillance grave associé aux prêts hypothécaires devrait également rester inchangé l’année prochaine, et passer à 0,56 % au quatrième trimestre 2018 (contre 0,55 % à la même période l’an passé). La disparité la plus importante devrait concerner les cartes de crédit à utilisation générale. TransUnion prévoit que le taux de défaut de paiement grave devrait passer à 3,63 % au quatrième trimestre 2018, contre 3,02 % pour la même période en 2017.

” Les Canadiens devraient continuer à bien s’en sortir en 2018, mais il n’est pas exclu que les cartes de crédit subissent, l’année prochaine, la hausse la plus élevée en matière de taux de défaut de paiement, a déclaré Matt Fabian, directeur de la recherche et de l’analyse industrielle pour TransUnion Canada. L’anticipation d’une nouvelle augmentation des taux d’intérêt globaux et le ralentissement de l’économie canadienne en 2018 devraient influer sur les niveaux de défaut de paiement des cartes de crédit.

Nous avons également constaté une légère hausse du nombre de cartes de crédit délivrées à des consommateurs présentant des pointages de crédit non optimaux au cours de l’année écoulée. Ce changement pourrait être une conséquence de la volonté des prêteurs de permettre l’accès au crédit à davantage de consommateurs et de la confiance générée par les bonnes performances des cartes de crédit au cours des dernières années. Les consommateurs à haut risque présentent généralement un taux de défaut de paiement élevé, mais, dans l’ensemble, les taux de défaillance devraient rester dans les limites acceptables. “

Des études antérieures menées par TransUnion ont conclu que les consommateurs canadiens, lorsque confrontés à des difficultés financières, sont plus enclins à rembourser leurs dettes de carte de crédit en dernier lieu, préférant se concentrer sur le remboursement de leurs prêts-auto et prêts immobiliers si le choix leur est donné. Cette étude a également établi que les Canadiens cherchent généralement à rembourser leur crédit immobilier en priorité, surtout lorsque le marché immobilier est vigoureux. ” Les consommateurs ayant souscrit à un emprunt immobilier souhaitent généralement préserver leur avoir immobilier. C’est une autre raison pour laquelle le non-paiement des cartes de crédit pourrait augmenter, tandis que celui des emprunts immobiliers devrait rester stable “, a ajouté M. Fabian.

TransUnion a également noté que le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque du Canada s’est montré plus conservateur quant aux perspectives économiques du pays, comparativement aux rapports précédents. La Banque du Canada a mis en évidence des risques tels que les modifications apportées aux règlements de l’ALENA et du Bureau du surintendant des institutions financières, la baisse des exportations et une sensibilité accrue des ménages à une potentielle hausse des taux d’intérêt. Ces risques sont considérés comme des facteurs qui pourraient contribuer à une baisse du PIB au cours des prochaines années.

           Taux de défaut de paiement grave (60 jours de retard ou plus)

----------------------------------------------------------------------------
         Produit        T3 2017 (en cours) T4 2017 (projection)     T4 2018
                                                               (Projection)
----------------------------------------------------------------------------

     Prêts hypothécaires      0,56 %             0,56 %             0,55 %
----------------------------------------------------------------------------

      Cartes de crédit        3,19 %             3,02 %             3,63 %
----------------------------------------------------------------------------
   Total des prêts non hypothécaires
     Produits de crédit       5,59 %             5,63 %             5,65 %
----------------------------------------------------------------------------

Tandis que le taux de défaut de paiement chez les consommateurs demeure généralement stable, TransUnion prévoit que le solde non hypothécaire des consommateurs devrait augmenter d’un peu moins de 1 % l’année prochaine, passant à 22 440 $ au quatrième trimestre 2018, contre 22 249 $ au quatrième trimestre 2017. Le solde moyen non hypothécaire des consommateurs devrait également augmenter pour les cartes de crédit à des fins générales, passant à 4 220 $ au quatrième trimestre 2018, contre 4 155 $ au quatrième trimestre 2017.

En revanche, le solde moyen des prêts hypothécaires devrait légèrement diminuer et passer à 239 056 $ au quatrième trimestre 2018, contre 240 029 $ au quatrième trimestre 2017. ” Les prêts hypothécaires constituent ici une exception, mais cela est attribuable au fait que la forte augmentation des prix de l’immobilier semble avoir pris fin pour le moment “, a indiqué M. Fabian.

Les prêts-auto et les marges de crédit contribuent à la belle performance du troisième trimestre

Les prêts-auto ont à nouveau enregistré un résultat robuste au troisième trimestre 2017, le nombre de nouveaux prêts-auto souscrits ayant augmenté de 9,4 % comparativement à l’année précédente. Le solde moyen a augmenté de 1,5 % par rapport au troisième trimestre 2016, passant à 20 160 $. Le taux de défaut de paiement grave a augmenté de 9 points de base, finissant le trimestre avec une hausse de 1,93 %.

” Le marché du crédit automobile continue son expansion, atteignant des niveaux de ventes records. Cela explique le fort taux de nouveaux crédits souscrits et l’augmentation du solde moyen. Les ventes d’automobiles devant atteindre 2 millions de nouveaux véhicules en fin d’année, nous prévoyons de bons résultats à court terme “, a déclaré M. Fabian.

Les marges de crédit, utilisées par 9,2 millions de Canadiens au troisième trimestre de 2017, ont retrouvé un certain dynamisme après une période antérieure d’activité modérée. Le nombre de consommateurs ayant accès à une marge de crédit a augmenté de 1,76 % au cours de la dernière année. Cette hausse du volume est le résultat d’une croissance annuelle globale de 3,7 % des souscriptions par le segment de consommateurs Super Prime, soit ceux qui présentent le niveau de risque le plus faible. ” Les marges de crédit existantes et nouvelles ont augmenté de 2,7 % et 6,4 % respectivement, une augmentation qui suggère un renouveau de la demande des consommateurs et une activité plus élevée de la part des prêteurs dans ce segment “, a ajouté M. Fabian.

          Crédit à la consommation/taux de défaut de paiement pour le Canada au T3 2017

----------------------------------------------------------------------------
                 Solde moyen annuel       Grave            Annuel
                                % de changement dans le
				taux de défaut de paiement-    Point de base
                                                         Changement (en pdb)
----------------------------------------------------------------------------
   Cartes de crédit       4 085 $      2,05 %        3,19 %           +5 pdb
----------------------------------------------------------------------------
Prêts à tempérament      25 706 $      5,26 %        4,15 %         - 39 pdb
----------------------------------------------------------------------------
    Prêts automobiles    20 160 $      1,47 %        1,93 %           +9 pdb
----------------------------------------------------------------------------
 Marges de crédit        29 652 $    - 0,19 %        1,22 %          -13 pdb
----------------------------------------------------------------------------
  Prêts hypothécaires   238 573 $      4,29 %        0,56 %          - 8 pbb
----------------------------------------------------------------------------

– Le taux de défaut de paiement grave est de 60 jours et plus pour tous les produits de crédit, sauf pour les cartes de crédit (90 jours et plus)

De plus amples renseignements relatifs au rapport de TransUnion sur l’industrie canadienne au troisième trimestre 2017, y compris des détails sur une variété de produits de crédit, sont disponibles ici. On y trouvera des informations supplémentaires sur les tendances en matière de solde et de défaut de paiement pour les prêts automobiles, les prêts à tempérament, les marges de crédit et les prêts hypothécaires.

À propos des rapports de TransUnion sur l’industrie canadienne

Le rapport TransUnion sur l’industrie canadienne est une solution de fond prenant en compte la totalité de la population. Ce rapport fournit chaque trimestre des informations statistiques basées sur les informations contenues dans la base de données de TransUnion sur le crédit à la consommation et prend en compte pratiquement chaque dossier de crédit actif en notre possession. Chaque fichier contient des centaines de variables de crédit qui illustrent l’utilisation et les performances des crédits à la consommation. En s’appuyant sur le rapport abrégé sur l’industrie, les institutions de tous les secteurs peuvent analyser les dynamiques de marché au cours de cycles complets d’entreprise pour comprendre le comportement des consommateurs au fil du temps et à travers différents lieux géographiques partout au Canada. Les entreprises peuvent accéder à davantage d’informations et s’abonner au rapport abrégé sur l’industrie à l’adresse http://www.transunioninsights.ca/IIR/.

À propos de TransUnionNYSE: TRU)

L’information constitue un outil puissant. Chez TransUnion, nous le savons. Nous nous engageons à trouver des moyens novateurs pour permettre aux individus de prendre de meilleures décisions en utilisant les informations que nous leur fournissons. Nous aidons à découvrir les histoires uniques, les tendances et les idées derrière chaque donnée, à l’aide d’informations historiques ainsi que d’autres sources de données. Cela permet à des marchés et à des entreprises de tous types de mieux gérer les risques et aide les consommateurs à mieux gérer leur crédit et la divulgation de leurs renseignements personnels et d’identité. Aujourd’hui, TransUnion touche des consommateurs et des entreprises dans plus de 30 pays à travers le monde sur les cinq continents. Basée à Burlington en Ontario, TransUnion fournit des services et une assistance locale partout au Canada. Grâce à la puissance des technologies de l’information, TransUnion s’efforce de créer des économies et des familles plus fortes ainsi que des collectivités plus sûres dans le monde entier. Nous appelons cela ” l’information pour faire le bien “. Pour en savoir plus, veuillez visiter www.transunion.ca.

Personne-ressource :
Dave Blumberg
TransUnion
Courriel dblumbe@transunion.com
Téléphone 312 972-6646