Cogeco Communications inc. publie ses résultats du premier trimestre de l’exercice 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 10 jan. 2018) – Cogeco Communications inc. (TSX:CCA) (« Cogeco Communications » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du premier trimestre clos le 30 novembre 2017, conformément aux Normes internationales d’information financière (les « IFRS »).

Pour le premier trimestre de l’exercice 2018 :

  • Les produits ont augmenté de 4,5 millions $, ou 0,8 %, pour atteindre 553,6 millions $, essentiellement stimulés par la croissance de 3,2 % au sein du secteur des Services à large bande canadiens, facteur contrebalancé en partie par des diminutions de 1,4 % au sein du secteur des Services à large bande américains et de 4,5 % au sein du secteur des Services de technologies de l’information et des communications aux entreprises (les « Services de TIC aux entreprises »).
    • Les produits des Services à large bande canadiens ont augmenté en raison principalement de l’incidence du calendrier des hausses tarifaires entrées en vigueur en septembre 2017 et en novembre 2017 en Ontario et au Québec, respectivement, comparativement à des hausses tarifaires entrées en vigueur en décembre 2016 pour la période correspondante de l’exercice précédent. La croissance soutenue du nombre de clients du service Internet conjuguée à la migration de clients vers des forfaits de plus grande valeur ont également contribué à l’augmentation, laquelle a été en partie contrebalancée par une diminution du nombre de clients des services de vidéo et de téléphonie.
    • Les produits des Services à large bande américains ont diminué en raison de la dépréciation du dollar américain par opposition au dollar canadien par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Les produits exprimés en monnaie locale ont augmenté de 4,2 % en raison principalement des hausses tarifaires entrées en vigueur en septembre 2017 et de la croissance soutenue du nombre de clients des services Internet et de téléphonie des secteurs résidentiel et commercial, contrebalancées en partie par la baisse des clients du service de vidéo.
    • Les produits des Services de TIC aux entreprises ont diminué principalement en raison de la hausse du taux de désabonnement et des pressions concurrentielles sur les tarifs des services d’hébergement et de connectivité réseau, conjuguées à la dépréciation du dollar américain par opposition au dollar canadien par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.

(1) Les termes désignés n’ont pas de définition normalisée selon les IFRS; par conséquent, ils peuvent ne pas être comparables avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Mesures financières non définies par les IFRS » du rapport de gestion.

  • Le BAIIA ajusté a diminué de 2,2 millions $, ou 0,9 %, pour s’établir à 247,5 millions $, en raison essentiellement des facteurs suivants :
    • une baisse du BAIIA ajusté au sein des Services à large bande américains, en raison principalement de la hausse des charges d’exploitation, y compris des coûts non récurrents de 3,1 millions $ (2,5 millions $ US) liés à l’ouragan Irma;
    • une baisse du BAIIA ajusté des Services de TIC aux entreprises, qui découle principalement d’une baisse des produits, conjuguée au profit de 1,8 million $ enregistré à l’exercice précédent relativement à la cession d’immobilisations corporelles comptabilisé en tant que réduction des charges d’exploitation au premier trimestre de l’exercice 2017, facteurs en partie contrebalancés par un recul des charges d’exploitation (une baisse de 0,4 % du BAIIA ajusté en excluant le profit non récurrent comptabilisé à l’exercice précédent), facteurs en partie contrebalancés par
    • une hausse du BAIIA ajusté des Services à large bande canadiens en raison de la croissance interne.
  • Le bénéfice de la période est demeuré essentiellement inchangé, à 76,5 millions $, ou 1,55 $ par action, contre 75,0 millions $, ou 1,53 $ par action, à la période correspondante de l’exercice 2017, en raison principalement de la diminution de la dotation aux amortissements et des charges financières, qui a surtout été contrebalancée par la diminution du BAIIA ajusté et l’augmentation des impôts sur le résultat.
  • Les flux de trésorerie disponibles sont demeurés essentiellement inchangés, à 102,3 millions $, comparativement à 101,4 millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent, en raison de la diminution des charges financières, principalement contrebalancée par la diminution du BAIIA ajusté.
  • Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation ont diminué de 117,2 millions $, ou 94,9 %, pour atteindre 6,3 millions $, essentiellement en raison de l’augmentation des impôts sur le résultat payés, dont une tranche de 85,5 millions $ a trait au report des acomptes provisionnels au cours de l’exercice précédent, conjuguée aux variations des activités d’exploitation sans effet sur la trésorerie qui découlent principalement des variations du fonds de roulement.
  • Le 10 janvier 2018, la Société a révisé ses projections financières pour l’exercice 2018 afin d’inclure les projections financières de MetroCast pour une période de huit mois et pour présenter les comparaisons d’un exercice à l’autre sur la base d’un taux de change constant. Sur la base d’un taux de change constant et sur une base consolidée, Cogeco Communications prévoit que la croissance des produits et du BAIIA ajusté se situera entre 11 % et 13 % et entre 10 % et 12 %, respectivement, alors que la diminution des flux de trésorerie disponibles devrait s’établir entre 11 % et 18 % pour l’exercice 2018, par rapport à l’exercice 2017.
  • Au cours de sa réunion du 10 janvier 2018, le conseil d’administration de Cogeco Communications a déclaré un dividende déterminé trimestriel de 0,475 $, comparativement à un dividende de 0,43 $ par action payé au cours de la période correspondante de l’exercice 2017.
  • Le 4 janvier 2018, la filiale de la Société, Atlantic Broadband, a conclu l’acquisition de la quasi-totalité des actifs des systèmes de câblodistribution de Harron Communications L.P. exerçant ses activités sous le nom de MetroCast (« MetroCast »), qui desservait environ 125 000 clients d’Internet, 75 000 clients de vidéo et 36 000 clients de téléphonie au 30 novembre 2017. Cette acquisition permet à Atlantic Broadband d’étendre sa zone de couverture dans 11 États longeant la côte Est des États-Unis, du Maine jusqu’en Floride. La transaction évaluée à 1,4 milliard $ US est assujettie aux ajustements de clôture habituels. Cette acquisition a été financée au moyen d’un nouvel emprunt à terme B garanti de premier rang de 1,7 milliard $ US, dont une tranche de 583 millions $ US a servi à refinancer les facilités de crédit de premier rang existantes, ainsi que d’un montant de 150 millions $ US provenant d’une nouvelle facilité de crédit renouvelable garantie de premier rang et d’une participation en actions à hauteur de 315 millions $ US de la Caisse de dépôt et placement du Québec (« CDPQ ») dans la société de portefeuille détenant Atlantic Broadband, ce qui représente une participation de 21 % dans Atlantic Broadband.
  • Le 11 décembre 2017, la Société a prolongé d’une année additionnelle l’échéance de sa facilité à terme renouvelable de 800 millions $, soit jusqu’au 24 janvier 2023.

« Les résultats pour notre premier trimestre correspondent, de façon générale, à nos projections pour l’exercice complet, qui ont été présentées avant l’acquisition de MetroCast, a déclaré M. Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco Communications inc. Cogeco Connexion, notre filiale des Services à large bande canadiens, a obtenu des résultats financiers qui surpassent les attentes, et ce, en grande partie grâce à une judicieuse gestion globale. »

« Atlantic Broadband, notre filiale des Services à large bande américains, a enregistré des résultats qui cadrent avec nos attentes, en excluant l’incidence de difficultés imprévues causées par le passage de l’ouragan Irma en Floride à l’automne, a déclaré M. Audet. Les équipes sur place ont travaillé avec diligence pour assurer la sécurité de nos employés et la reprise rapide du service pour nos clients. Je suis fier de la façon dont nos équipes ont axé leurs efforts sur les clients durant cette période difficile, tout en se préparant à la clôture de l’acquisition de MetroCast et à l’expansion de nos activités en Floride. »

« Notre objectif à l’égard de Cogeco Peer 1, notre filiale des Services de TIC aux entreprises, consiste à renforcer son rôle à titre de conseiller de confiance en offrant des solutions pertinentes dans un marché en constant changement caractérisé par une concurrence de plus en plus féroce », a ajouté M. Audet. « Cogeco Peer 1 poursuit son parcours qui devrait lui permettre de renouer avec la croissance », a conclu M. Audet.

AU SUJET DE COGECO COMMUNICATIONS INC.

Cogeco Communications inc. est une société de communications. Elle est le 8e câblodistributeur en importance en Amérique du Nord. Au Canada, elle exerce ses activités sous le nom de Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et aux États-Unis, sous le nom d’Atlantic Broadband, dans 11 États longeant la côte Est, du Maine jusqu’en Floride. Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle résidentielle et d’affaires des services Internet, de vidéo et de téléphonie au moyen de ses réseaux de fibres bidirectionnels à large bande. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Peer 1, Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle commerciale une gamme de services de technologies de l’information (colocation, connectivité réseau, hébergement, informatique en nuage et services gérés) grâce à ses 16 centres de données, à son vaste réseau FastFiber Network® et à plus de 50 points de présence en Amérique du Nord et en Europe. Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco Communications inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CCA).

Conférence téléphonique pour les analystes financiers : Jeudi 11 janvier 2018 à 9 h 30 (heure de l’Est)
Les représentants des médias sont invités à y assister à titre d’auditeurs seulement.
Prière d’appeler cinq minutes avant le début de la conférence en utilisant l’une des liaisons téléphoniques suivantes :
Numéro d’accès pour le Canada et les États-Unis : 1-877-291-4570
Numéro d’accès international : + 1 647-788-4919
Pour se joindre à la conférence, les participants n’ont qu’à mentionner le nom de la société au téléphoniste, soit Cogeco inc. ou Cogeco Communications inc.
Par Internet à l’adresse http://corpo.cogeco.com/cca/fr/investisseurs/relations-avec-les-investisseurs/

RAPPORT AUX ACTIONNAIRES

Période de trois mois close le 30 novembre 2017

FAITS SAILLANTS
Trimestres clos les 30 novembre
(en milliers de dollars, sauf les pourcentages, les données par action et le nombre d’actions) 2017
$
2016
$
Variation
%
Opérations
Produits 553 625 549 090 0,8
BAIIA ajusté(1) 247 482 249 703 (0,9 )
Marge du BAIIA ajusté(1) 44,7 % 45,5 %
Frais d’intégration, de restructuration et d’acquisition 392
Bénéfice de la période 76 469 75 024 1,9
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation 6 267 123 461 (94,9 )
Acquisitions d’immobilisations corporelles, d’immobilisations incorporelles et d’autres actifs 96 158 96 494 (0,3 )
Flux de trésorerie disponibles(1) 102 300 101 379 0,9
Situation financière(2)
Trésorerie et équivalents de trésorerie 122 240 211 185 (42,1 )
Placements à court terme 34 000 54 000 (37,0 )
Total de l’actif 5 307 659 5 348 380 (0,8 )
Endettement(3) 2 656 141 2 598 058 2,2
Capitaux propres 1 657 787 1 599 267 3,7
Intensité du capital(1) 17,4 % 17,6 %
Données par action(4)
Bénéfice par action
De base 1,55 1,53 1,3
Dilué 1,54 1,52 1,3
Dividendes 0,475 0,43 10,5
Nombre moyen pondéré d’actions à droits de vote multiples et d’actions subalternes à droit de vote en circulation 49 288 155 49 144 311 0,3
(1) Les termes désignés n’ont pas de définition normalisée selon les Normes internationales d’information financière (les « IFRS »); par conséquent, ils peuvent ne pas être comparables avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Mesures financières non définies par les IFRS » du rapport de gestion.
(2) Au 30 novembre 2017 et au 31 août 2017.
(3) L’endettement est défini comme le total de l’endettement bancaire, du solde à payer relativement à un regroupement d’entreprises, du capital de la dette à long terme et des obligations en vertu des instruments financiers dérivés.
(4) Par action à droits de vote multiples et action subalterne à droit de vote.
Source:
Cogeco Communications inc.
Patrice Ouimet
Premier vice-président et chef de la direction financière
514-764-4700

Information:
Médias
René Guimond
Premier vice-président, Affaires publiques et
communications
514-764-4700

Cogeco inc. publie ses résultats du premier trimestre de l’exercice 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 10 jan. 2018) – Cogeco inc. (TSX:CGO) (« Cogeco » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du premier trimestre clos le 30 novembre 2017, conformément aux Normes internationales d’information financière (les « IFRS »).

Pour le premier trimestre de l’exercice 2018 :

  • Les produits ont augmenté de 3,0 millions $, ou 0,5 %, pour se chiffrer à 586,1 millions $, stimulés par la croissance de 0,8 % du secteur des communications, contrebalancée en partie par une baisse de 4,6 % du secteur Autres, essentiellement attribuable à la pression qu’exercent les marchés sur les activités des médias.
  • Le BAIIA ajusté a diminué de 4,9 millions $, ou 1,9 %, pour s’établir à 256,4 millions $, par rapport à la période correspondante de l’exercice 2017, en raison des diminutions au sein du secteur des communications et du secteur Autres qui découlent principalement des fluctuations des taux de change, des charges d’exploitation non récurrentes et des pressions qu’exercent les marchés sur les activités des médias.
  • Le bénéfice de la période est demeuré essentiellement inchangé à 81,8 millions $, dont une tranche de 29,5 millions $, ou 1,80 $ par action, était attribuable aux propriétaires de la Société, contre 82,0 millions $ pour le premier trimestre de l’exercice 2017, dont une tranche de 30,8 millions $, ou 1,84 $ par action, était attribuable aux propriétaires de la Société. La variation tient principalement aux baisses des amortissements et des charges financières, contrebalancées en partie par la diminution du BAIIA ajusté.
  • Les flux de trésorerie disponibles sont demeurés essentiellement inchangés, à 109,0 millions $, comparativement à 109,3 millions $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, en raison de la diminution des charges financières et des dépenses d’investissement, principalement contrebalancée par la diminution du BAIIA ajusté.
  • Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation ont diminué de 120,5 millions $, ou 98,1 %, pour atteindre 2,3 millions $, par rapport au premier trimestre de l’exercice 2017, essentiellement en raison de l’augmentation des impôts sur le résultat payés, dont une tranche de 85,5 millions $ a trait au report des acomptes provisionnels au cours de l’exercice précédent et des variations des activités d’exploitation sans effet sur la trésorerie qui découlent principalement des variations du fonds de roulement.
(1) Les termes désignés n’ont pas de définition normalisée selon les IFRS; par conséquent, ils peuvent ne pas être comparables avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Mesures financières non définies par les IFRS » du rapport de gestion.
  • Au cours du premier trimestre, Cogeco a racheté et annulé 89 348 actions subalternes à droit de vote, pour une contrepartie de 7,3 millions $, en vertu de son programme d’offre publique de rachat dans le cours normal des activités.
  • Le 10 janvier 2018, la Société a révisé ses projections financières pour l’exercice 2018 afin d’inclure l’acquisition de MetroCast dans le secteur des communications et pour présenter les comparaisons d’un exercice à l’autre sur la base d’un taux de change constant. Sur la base d’un taux de change constant et sur une base consolidée, Cogeco prévoit que la croissance des produits et du BAIIA ajusté se situera entre 10 % et 12 % et entre 9 % et 11 %, respectivement, alors que la diminution des flux de trésorerie disponibles devrait s’établir entre 10 % et 17 % pour l’exercice 2018, par rapport à l’exercice 2017.
  • Au cours de sa réunion du 10 janvier 2018, le conseil d’administration de Cogeco a déclaré un dividende déterminé trimestriel de 0,39 $, comparativement au dividende de 0,34 $ par action payé au cours de la période correspondante de l’exercice 2017.
  • Le 4 janvier 2018, la filiale de Cogeco Communications, Atlantic Broadband, a conclu l’acquisition de la quasi-totalité des actifs des systèmes de câblodistribution de Harron Communications L.P. exerçant ses activités sous le nom de MetroCast (« MetroCast »), qui desservait environ 125 000 clients d’Internet, 75 000 clients de vidéo et 36 000 clients de téléphonie au 30 novembre 2017. Cette acquisition permet à Atlantic Broadband d’étendre sa zone de couverture dans 11 États longeant la côte Est des États-Unis, du Maine jusqu’en Floride. La transaction évaluée à 1,4 milliard $ US est assujettie aux ajustements de clôture habituels. Cette acquisition a été financée au moyen d’un nouvel emprunt à terme B garanti de premier rang de 1,7 milliard $ US, dont une tranche de 583 millions $ US a servi à refinancer les facilités de crédit de premier rang existantes, ainsi que d’un montant de 150 millions $ US provenant d’une nouvelle facilité de crédit renouvelable garantie de premier rang et d’une participation en actions à hauteur de 315 millions $ US de la Caisse de dépôt et placement du Québec (« CDPQ ») dans la société de portefeuille détenant Atlantic Broadband, ce qui représente une participation de 21 % dans Atlantic Broadband.
  • Le 11 décembre 2017, la filiale de la Société, Cogeco Communications, a prolongé d’une année additionnelle l’échéance de sa facilité à terme renouvelable de 800 millions $, soit jusqu’au 24 janvier 2023.
  • Le 4 décembre 2017, la Société a apporté des modifications à sa facilité à terme renouvelable de 50 millions $ pour laquelle l’échéance a été prolongée d’une année additionnelle, soit jusqu’au 1er février 2023.

« Les résultats pour notre premier trimestre correspondent, de façon générale, à nos projections pour l’exercice complet, qui ont été présentées avant l’acquisition de MetroCast, a déclaré M. Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco inc. Cogeco Connexion, notre filiale des Services à large bande canadiens, a obtenu des résultats financiers qui surpassent les attentes, et ce, en grande partie grâce à une judicieuse gestion globale. »

« Atlantic Broadband, notre secteur des Services à large bande américains, a enregistré des résultats qui cadrent avec nos attentes, en excluant l’incidence de difficultés imprévues causées par le passage de l’ouragan Irma en Floride à l’automne, a déclaré M. Audet. Les équipes sur place ont travaillé avec diligence pour assurer la sécurité de nos employés et la reprise rapide du service pour nos clients. Je suis fier de la façon dont nos équipes ont axé leurs efforts sur les clients durant cette période difficile, tout en se préparant à la clôture de l’acquisition de MetroCast et à l’expansion de nos activités en Floride. »

« Notre objectif à l’égard de Cogeco Peer 1, notre secteur des Services de TIC aux entreprises, consiste à renforcer son rôle à titre de conseiller de confiance en offrant des solutions pertinentes dans un marché en constant changement caractérisé par une concurrence de plus en plus féroce, a ajouté M. Audet. Cogeco Peer 1 poursuit son parcours qui devrait lui permettre de renouer avec la croissance. »

« En ce qui concerne Cogeco Média, les cotes d’écoute du sondage Numeris au premier trimestre de l’exercice 2018 démontrent que nos stations de radio de Montréal conservent leur position de chef de file. Avec des produits publicitaires sous pression, notre position de chef de file nous confère un grand avantage », a conclu M. Audet.

AU SUJET DE COGECO INC.

Cogeco inc. est une société de portefeuille diversifiée qui exerce ses activités dans les secteurs des communications et des médias. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Communications inc., Cogeco fournit à sa clientèle résidentielle et d’affaires des services Internet, de vidéo et de téléphonie au moyen de ses réseaux de fibres bidirectionnels à large bande. Au Canada, Cogeco Communications inc. exerce ses activités sous le nom de Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et aux États-Unis, sous le nom d’Atlantic Broadband, dans 11 États longeant la côte Est, du Maine jusqu’en Floride. Par l’intermédiaire de Cogeco Peer 1, Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle commerciale une gamme de services de technologies de l’information (colocation, connectivité réseau, hébergement, informatique en nuage et services gérés) grâce à ses 16 centres de données, à son vaste réseau FastFiber Network® et à plus de 50 points de présence en Amérique du Nord et en Europe. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Média, Cogeco détient et exploite, à l’échelle du Québec, 13 stations de radio offrant une programmation variée et complémentaire destinée à un large éventail d’auditoires, ainsi que son agence de nouvelles, Cogeco Nouvelles. Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CGO). Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco Communications inc. sont également inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CCA).

Conférence téléphonique pour les analystes financiers : Jeudi 11 janvier 2018 à 9 h 30 (heure de l’Est)
Les représentants des médias sont invités à y assister à titre d’auditeurs seulement.
Prière d’appeler cinq minutes avant le début de la conférence en utilisant l’une des liaisons téléphoniques suivantes :
Numéro d’accès pour le Canada et les États-Unis : 1-877-291-4570
Numéro d’accès international : + 1 647-788-4919
Pour se joindre à la conférence, les participants n’ont qu’à mentionner le nom de la société au téléphoniste, soit Cogeco inc. ou Cogeco Communications inc.
Par Internet à l’adresse http://corpo.cogeco.com/cgo/fr/investisseurs/relations-avec-les-investisseurs/
RAPPORT AUX ACTIONNAIRES
Période de trois mois close le 30 novembre 2017
FAITS SAILLANTS
Trimestre clos les 30 novembre
(en milliers de dollars, sauf les pourcentages, les données par action et le nombre d’actions) 2017
$
2016
$
Variation
%
Opérations
Produits 586 072 583 088 0,5
BAIIA ajusté(1) 256 370 261 267 (1,9 )
Frais d’intégration, de restructuration et d’acquisition 392
Bénéfice de la période 81 778 81 959 (0,2 )
Bénéfice de la période attribuable aux propriétaires de la Société 29 525 30 765 (4,0 )
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation 2 329 122 875 (98,1 )
Acquisitions d’immobilisations corporelles, d’immobilisations incorporelles et d’autres actifs 96 309 97 344 (1,1 )
Flux de trésorerie disponibles(1) 109 014 109 333 (0,3 )
Situation financière(2)
Trésorerie et équivalents de trésorerie 122 754 212 283 (42,2 )
Placements à court terme 34 000 54 000 (37,0 )
Total de l’actif 5 464 130 5 499 376 (0,6 )
Endettement(3) 2 706 632 2 633 159 2,8
Capitaux propres attribuables aux propriétaires de la Société 593 369 578 556 2,6
Données par action(4)
Bénéfice par action
De base 1,80 1,84 (2,2 )
Dilué 1,78 1,83 (2,7 )
Dividendes 0,39 0,34 14,7
Nombre moyen pondéré d’actions à droits de vote multiples et d’actions subalternes à droit de vote en circulation 16 430 596 16 720 990 (1,7 )
(1) Les termes désignés n’ont pas de définition normalisée selon les Normes internationales d’information financière (les « IFRS »); par conséquent, ils peuvent ne pas être comparables avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Mesures financières non définies par les IFRS » du rapport de gestion.
(2) Au 30 novembre 2017 et au 31 août 2017.
(3) L’endettement est défini comme le total de l’endettement bancaire, du solde à payer relativement à un regroupement d’entreprises, du capital de la dette à long terme et des obligations en vertu des instruments financiers dérivés.
(4) Par action à droits de vote multiples et action subalterne à droit de vote.
Source :
Cogeco inc.
Patrice Ouimet
Premier vice-président et chef de la direction financière
Tél. : 514-764-4700

Renseignements :
Médias
René Guimond
Premier vice-président, Affaires publiques et communications
Tél. : 514-764-4700

Fortis reçoit le prix Emergency Assistance Award pour ses efforts de rétablissement du service après l’ouragan Irma

ST. JOHN’S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR–(Marketwired – 10 jan. 2018) – L’Edison Electric Institute (EEI) a remis aujourd’hui à Fortis Inc. (« Fortis ») (TSX:FTS)(NYSE:FTS) et à son groupe de services publics le prix Emergency Assistance Award pour leur travail d’assistance exceptionnel auprès des clients affectés par l’ouragan Irma en septembre 2017.

Décerné aux entreprises membres de l’EEI, ce prix vise à reconnaître les efforts exceptionnels déployés pour aider d’autres entreprises d’électricité à rétablir le courant à la suite de fortes intempéries ou d’autres phénomènes naturels. Les lauréats ont été choisis par un comité de juges à la suite d’un processus international de mise en candidature, et les prix ont été remis lors de la réunion d’hiver des administrateurs et des chefs de la direction de l’EEI, à Scottsdale en Arizona.

En activité dans les îles Turks et Caicos, FortisTCI a été durement touchée par l’ouragan Irma. Le 10 septembre 2017, l’équipe d’intervention d’urgence de Fortis a été la première à arriver au pays après avoir obtenu le feu vert du gouvernement des îles Turks et Caicos. Fortis a dépêché environ 250 employés et contractuels provenant de toutes ses installations aux États-Unis, au Canada et dans les Caraïbes. L’équipe a reconstruit et rétabli de nombreux kilomètres de lignes de transport, de distribution et de branchements et remplacé quelque 1 500 poteaux électriques.

« L’intervention de l’équipe de Fortis pour venir en aide à FortisTCI à la suite des effets dévastateurs de l’ouragan Irma constitue un moment charnière de l’histoire de notre entreprise, soutient Barry Perry, président et chef de la direction de Fortis. Nos employés formaient la première équipe humanitaire présente sur le terrain, et ont réussi à rétablir le courant dans l’ensemble du pays en moins de 60 jours, sans qu’il y ait de problèmes de sécurité. Je ne pourrai jamais les remercier assez de leurs efforts. »

« Lorsqu’une catastrophe survient, les entreprises d’électricité de tout le pays se mobilisent pour aider les entreprises de la région touchée, l’assistance mutuelle étant l’une des marques distinctives de notre secteur, affirme Tom Kuhn, président de l’EEI. Lorsque l’ouragan Irma a frappé, Fortis a répondu à l’appel; son aide au rétablissement du service est un exemple éloquent d’assistance mutuelle en action. »

« Il était crucial de réparer rapidement le réseau électrique pour que l’économie des îles Turks et Caicos, particulièrement le secteur du tourisme, puisse revenir à la normale, indique Eddinton Powell, président et chef de la direction de FortisTCI. Le déploiement des ressources était impressionnant et s’est fait de façon magistrale, ce qui a permis un rétablissement rapide du courant. Ceux qui en ont bénéficié le plus sont nos clients, qui ont alors pu se concentrer sur la reconstruction de leur demeure et la reprise des activités de leurs entreprises. »

M. Perry a remercié les clients pour leur coopération et leur gentillesse à l’endroit de l’équipe de Fortis alors qu’elle s’affairait à rétablir le courant, ainsi que Son Excellence le gouverneur John Freeman et la première ministre Sharlene Cartwright-Robinson pour leur collaboration avec Fortis pour coordonner les efforts en vue de rétablir l’électricité pour la population des îles Turks et Caicos.

Il s’agissait de la neuvième intervention d’urgence du genre pour les services publics de Fortis.

À propos de Fortis

Fortis se positionne parmi les géants nord-américains du secteur réglementé de l’électricité et du gaz, forte d’un actif d’environ 47 milliards de dollars canadiens au 30 septembre 2017. La Société, qui compte plus de 8 000 employés, sert des clients dans cinq provinces canadiennes, neuf États américains et trois pays des Caraïbes.

Les actions de Fortis sont inscrites à la cote de la TSX et de la NYSE sous le symbole « FTS ». Pour en savoir plus, consultez le www.fortisinc.com, le www.sedar.com ou le www.sec.gov.

À propos de l’EEI

L’EEI est l’association qui représente toutes les entreprises d’électricité privées des États-Unis. Ses membres approvisionnent en électricité 220 millions d’Américains et sont présents dans les 50 États du pays et le district de Columbia. Globalement, le secteur de l’électricité représente plus de sept millions d’emplois à l’échelle des États-Unis. Outre ses membres américains, l’EEI compte plus de 60 entreprises d’électricité membres dans le monde, ainsi que des centaines de fournisseurs et organismes du secteur comme membres associés.

Fortis Inc. – Demandes des médias
Karen McCarthy
Directrice, Communications et affaires corporatives
Fortis Inc.
709 737 5323
media@fortisinc.com

Demandes des investisseurs
Stephanie Amaimo
Vice-présidente, Relations avec les investisseurs
Fortis Inc.
709 737 2900
investorrelations@fortisinc.com

EEI – Demandes des médias
Kristin Rudman
Gestionnaire, Relations avec les médias
Edison Electric Institute
202 508 5155
krudman@eei.org

Mises à jour de Falco sur le développement du projet Horne 5 et sur les activités d’exploration

MONTRÉAL, QC–(Marketwired – 10 janvier 2018) – Ressources Falco Ltée (TSX CROISSANCE: FPC) (” Falco ” ou la ” Société “) a le plaisir de fournir une mise à jour sur son développement du projet Horne 5 (le ” projet “), sur l’exploration et sur les activités corporatives.

DÉVELOPPEMENT DU PROJET HORNE 5 :

Relations communautaires et obtention des permis
La Société a continué son programme de relations communautaires et a tenu le 16 novembre 2017 sa session d’information et de présentation initiale du projet à Rouyn-Noranda. Environ 140 personnes ont assisté à la rencontre pour être informés par les représentants de la Société des divers aspects du projet. Les représentants ont répondu aux observations et aux questions des visiteurs.

Le 6 décembre 2017, la Société a également été avisée par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (gouvernement du Canada) que le projet n’est pas une activité désignée selon le Règlement désignant les activités concrètes en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012). Par conséquent, le projet n’est pas assujetti à l’évaluation environnementale fédérale; toutefois, certaines autres autorisations fédérales devront être obtenues.

Construction du pavillon scolaire Quémont
Le programme de construction du pavillon scolaire Quémont (” pavillon “) progresse très bien. L’immeuble a été érigé, fermé et préparé pour l’hiver avant la fin de l’année. Le programme de construction du pavillon est complété à 30 % et Falco est en voie de respecter l’échéancier de livraison du pavillon à la Commission scolaire de Rouyn-Noranda pour septembre 2018. Les coûts de construction et de relocalisation du pavillon sont estimés à 22,5 millions de dollars.

Construction du système de hissage et livraison des composantes clés
La construction du bâtiment des treuils, qui abritera le treuil auxiliaire et le treuil de service, a débuté en décembre 2017 et devrait être complétée durant le deuxième trimestre 2018. La construction du bâtiment des treuils permettra à la Société de débuter le dénoyage de la mine et la réhabilitation du puits Quémont de manière efficace et sécuritaire.

Les composantes clés du treuil auxiliaire et du treuil de service ont été expédiées vers le site le 22 décembre 2017. La Société prévoit l’assemblage des deux treuils lorsque la construction du bâtiment des treuils sera complétée.

Programme d’acquisition
La Société a également acquis des terrains, des droits de surface et des bâtiments stratégiques situés à proximité de l’empreinte du projet. En effet, la Société a acquis des infrastructures et bâtiments spécifiques de tierces parties, a exercé son option d’acquérir des terrains de la ville de Rouyn-Noranda et a signé plusieurs autres ententes. Le coût total des acquisitions s’est élevé à 9,0 millions de dollars.

Programme de dénoyage
Des équipements importants pour l’usine de traitement de l’eau et pour le système de pompage ont été commandés. Les composantes de l’usine de traitement de l’eau doivent être reçues durant le premier trimestre 2018. L’usine de traitement et le système de pompage auront une capacité de 600 mètres cubes par heure. Le certificat d’autorisation requis pour le dénoyage est toujours à l’étude par le gouvernement du Québec. D’autres autorisations d’une tierce partie sont aussi requises afin de procéder au programme de dénoyage.

Ingénierie de détail
La Société a débuté l’ingénierie de détail et l’approvisionnement des dessins d’atelier des équipements en lien avec le projet. Les efforts actuels sont concentrés sur l’usine de traitement de l’eau, la sous-station électrique et les installations de hissage. Pour la majeure partie de l’année 2018, l’ingénierie de détail sera concentrée sur les secteurs de l’usine de traitement du minerai et des opérations minières. La Société compte avoir l’ensemble de l’ingénierie de détail à un stade avancé et quasi complétée avant le début de la construction en surface.

PROGRAMME D’EXPLORATION :

Programme d’exploration régionale 2017
La Société a foré environ 54 500 mètres, complété 77 trous de forage et trois trous restent à être complétés afin de conclure le programme 2017. Un total de 25 cibles ont été forées au cours du programme d’exploration régionale 2017. En date d’aujourd’hui, 13 250 des 26 250, ou 50 % des échantillons analysés, doivent être reçus du laboratoire. Jusqu’ici, les meilleurs intervalles incluent un intervalle peu profond à Lac Cléricy (1,2 g/t Au sur 9,1 m de 124,4 à 133,5 m), un intervalle plus profond à Noralex (1,4 g/t Au sur 22,4 m de 407,6 à 430,0 m) et un autre intervalle à Flavrian (1,3 g/t Au sur 13,5 m de 325 à 338,5 m). Plusieurs cibles du programme 2017 nécessiteront du forage et des travaux géophysiques supplémentaires en 2018.

Programme d’exploration Donalda 2018
Le 21 décembre 2017, la Société a clôturé un financement par placement privé de 8,5 millions de dollars afin de financer son programme d’exploration 2018. La majorité du placement privé sera dépensé sur la propriété Donalda et sur des propriétés adjacentes situées à proximité de Horne et Quémont. La propriété Donalda est située 800 mètres à l’est du gisement Horne 5. En 2017, approximativement 4 700 mètres ont été forés sur la propriété Donalda et les résultats sont en attente. Le forage consistait à tester l’extension de la minéralisation connue et de confirmer les résultats historiques. Suite à la réception des résultats, une estimation préliminaire des ressources conforme au Règlement 43-101 sera effectuée. En raison de sa proximité au gisement Horne 5, la minéralisation potentielle souterraine serait accessible des futures infrastructures souterraines de Horne 5. Les cibles Donalda sont un système de quartz aurifère; toutefois le potentiel de retrouver un gîte de sulfures massifs volcanogènes reste à être testé.

Luc Lessard, président et chef de la direction, a commenté : ” Au cours des trois dernières années, l’équipe de Falco s’est fortement concentrée sur l’avancement du projet Horne 5 jusqu’au stade actuel. En 2018, les efforts de l’équipe continueront de s’intensifier afin de répéter le succès du développement de la mine de calibre mondial Canadian Malartic, laquelle a été découverte, définie, financée, construite et mise en production sur une période de six année, du premier trou de forage jusqu’à la première coulée d’or, à l’aide de plusieurs des membres actuels de l’équipe Falco responsables de ce succès. “

Personnes qualifiées
M. Luc Lessard, président et chef de la direction (ing.), a agi en tant que personne qualifiée au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers et a révisé et vérifié le contenu technique de ce communiqué.

M. Claude Bernier, directeur de l’exploration (géo., ing.), a agi en tant que personne qualifiée au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers et a révisé et vérifié le contenu technique relatif au programme d’exploration de ce communiqué.

À propos de Falco

Falco est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Falco contrôle 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base. L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé dans l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et qui a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre. Redevances Aurifères Osisko Ltée est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 12,6 % des actions ordinaires en circulation de la Société. La Société compte 188 957 863 actions ordinaires émises et en circulation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et des renseignements prospectifs (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières et de la loi des États-Unis intitulée ” Private Securities Litigation Reform Act of 1995 “, respectivement. Les énoncés, autres qu’un énoncé basé sur des faits historiques, peuvent être des énoncés prospectifs. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme ” planifie “, ” espère “, ” estime “, ” prévoit “, ” anticipe “, ” croit ” ou des variantes de ces mots ou expressions ou encore lorsqu’ils indiquent que certains actes, évènements ou résultats ” pourraient ” ou ” devraient ” être posés, ” se produiront ” ou ” seront atteints “. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux compris dans ces énoncés prospectifs incluent la fiabilité des données historiques mentionnées dans ce communiqué de presse, l’obtention par Falco dans les délais, le cas échéant, de toutes les autorisations, droits de passage et droits de surface requis des tierces parties propriétaires des infrastructures ou des droits nécessaires pour mener à bien les activités envisagées dans ce communiqué de presse selon des termes et conditions acceptables pour la Société et pour ces tierces parties, et ceux compris dans les rapports de gestion trimestriels et/ou annuel de Falco et dans les autres documents publics de divulgation déposés sur SEDAR, au www.sedar.com. Bien que Falco soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l’élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. Sauf si requis par les lois applicables, Falco décline toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’évènements futurs ou pour toute autre raison.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_1-a6efe189c1e9ae05a64c71e067f16e29.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_2-aad1713f543c92da9215dac5512a8334.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_3-af0607567ef5b786bbfa155b51ea930b.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_4-24d0903489929d7f85a0901015993409.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_5-484a2a6d027a82bca90d227d2c3a6cee.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_6-7974287b59da9ccbb624f121de0c6481.jpg

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Vincent Metcalfe
Chef de la direction financière
514-905-3162
info@falcores.com

Explor modifie la date d’expiration des bons de souscription émis les 8 février et 19 février 2016

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 10 jan. 2018) – Ressources Explor inc. (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) annonce que son conseil d’administration a approuvé la prolongation de la date d’expiration des 4 920 000 bons de souscription émis le 8 et 19 février 2016 pour une période de douze mois additionnels, soit jusqu’au 8 février 2019 et 19 février 2019. Le prix d’exercice de ces bons, soit 0,15 $, demeure inchangé. Cette modification est sujette à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

Aucun de ces bons de souscription n’a été exercé à ce jour. Un initié de la Société détient environ 10 % de ces bons de souscription.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSXV-EXS), sur l’OTCQB (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)
Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Christian Dupont, président
888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
www.explorresources.com
info@explorresources.com