Goodfood Market Corp. présente les résultats des votes et annonce l’adoption du règlement relatif aux avis préalables

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Goodfood Market Corp. (« Marché Goodfood » ou la « Société ») (TSX:FOOD), a tenu son assemblée annuelle des actionnaires à Montréal, dans les bureaux de Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l.

1. Élection des administrateurs

Tous les candidats au poste d’administrateur dont le nom figurait dans la circulaire de sollicitation de procurations de la Société datée du 28 novembre 2017 ont été élus par une majorité des actionnaires. Les résultats du vote pour chaque candidat sont les suivants :

Candidats Votes favorables Abstentions
Jonathan Ferrari 33 496 019 (99,997 %) 1 000 (0,003%)
Neil Cuggy 33 496 019 (99,997 %) 1 000 (0,003%)
Hamnett Hill 33 496 019 (99,997 %) 1 000 (0,003%)
Guy LeBlanc 33 496 019 (99,997 %) 1 000 (0,003%)
Donald Olds 33 496 019 (99,997 %) 1 000 (0,003%)

2. Nomination des vérificateurs

Le cabinet KPMG, s.r.l./S.E.N.C.R.L. a été nommé vérificateur de la Société pour l’exercice 2018. Les résultats du vote sont les suivants :

Résultat Votes favorables Abstentions
Adoptée 33 718 694 (100 %) 25 (0 %)

3. Autorisation, confirmation et approbation des règlements administratifs de la Société

Les nouveaux règlements administratifs généraux de la Société (les « règlements généraux ») ont été approuvés et confirmés à titre de règlements administratifs généraux de la Société, en remplacement de l’ancien Règlement administratif n° 1. Les règlements administratifs généraux comportent des dispositions relatives aux avis préalables exigeant que les actionnaires fournissent un avis de mise en candidature d’un administrateur à la Société avant toute assemblée annuelle ou extraordinaire des actionnaires dans le cadre de laquelle il est prévu que des administrateurs seront élus (les « dispositions relatives aux avis préalables »).

Les dispositions relatives aux avis préalables permettent de s’assurer (i) que tous les actionnaires reçoivent un avis adéquat quant aux mises en candidature d’administrateurs, qu’ils aient suffisamment de temps et qu’ils disposent de renseignements suffisants sur tous les candidats pour effectuer les délibérations qui s’imposent et exercer leur droit de vote de façon éclairée; et (ii) que les assemblées annuelles ou extraordinaires des actionnaires de la Société se déroulent de manière ordonnée et efficace. Les dispositions relatives aux avis préalables fixent les dates limites auxquelles les actionnaires doivent avoir présenté les mises en candidature d’administrateurs à la Société avant toute assemblée annuelle ou extraordinaire des actionnaires, et elles prévoient les renseignements qu’un actionnaire doit inclure dans un avis écrit transmis dans les délais impartis à la Société afin qu’un candidat au poste d’administrateur soit admissible à l’élection dans le cadre de l’assemblée annuelle ou extraordinaire des actionnaires en question.

Aux termes des dispositions relatives aux avis préalables contenues dans les règlements généraux, les actionnaires qui souhaitent présenter des candidats à l’élection au poste d’administrateur autrement qu’aux termes d’une proposition ou d’un avis des actionnaires présentés conformément aux dispositions de la Loi canadienne sur les sociétés par actions doivent transmettre dans les délais impartis un avis écrit en bonne et due forme au secrétaire de la Société. Pour être donné dans les délais impartis, un avis donné par un actionnaire doit être reçu (i) dans le cas d’une assemblée annuelle des actionnaires, au moins 30 jours et au plus 65 jours avant la date de l’assemblée annuelle; toutefois, si l’assemblée annuelle des actionnaires doit avoir lieu à une date qui tombe moins de 50 jours après la date à laquelle la première annonce publique de la date de l’assemblée a été faite, l’avis donné par un actionnaire peut être reçu au plus tard à la fermeture des bureaux le 10e jour suivant la date d’une telle annonce publique; et (iii) dans le cas d’une assemblée extraordinaire (qui n’est pas également une assemblée annuelle) des actionnaires convoqués à quelque fin que ce soit, y compris celle d’élire des administrateurs, au plus tard à la fermeture des bureaux le 15e jour suivant le jour de la première annonce publique de la date de l’assemblée extraordinaire des actionnaires. Les dispositions relatives aux avis préalables prévoient également ce que constitue un avis écrit en bonne et due forme donné par un actionnaire. Le conseil peut, à son entière discrétion, renoncer à toute exigence prévue dans ces dispositions.

Les résultats du vote sont les suivants :

Résultat Votes favorables Votes défavorables
Adoptée 33 094 009 (98,797 %) 403 010 (1,203 %)

4. Modification des statuts pour transférer le siège social de la Société au Québec

Les modifications proposées aux statuts de la Société pour transférer le siège social de la Société au Québec ont également été approuvées. Les résultats du vote sont les suivants :

Résultat Votes favorables Votes défavorables
Adoptée 33 492 019 (99,985 %) 5 000 (0,015 %)

Les résolutions ayant fait l’objet d’un vote à l’assemblée sont décrites en détail dans la circulaire de sollicitation de procurations de Marché Goodfood datée du 28 novembre 2017, laquelle a été transmise par la poste aux actionnaires de Marché Goodfood et peut être consultée sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Le rapport complet sur les résultats des votes a été déposé sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

À propos de Marché Goodfood

Marché Goodfood est le chef de file canadien de repas prêts à cuisiner. La Société livre chaque semaine à ses abonnés tous les ingrédients frais nécessaires à la préparation de repas délicieux. L’objectif de l’entreprise est de simplifier la préparation cuisine, en laissant aux utilisateurs tout le plaisir : cuisiner, partager avec les amis et la famille et savourer. Les abonnés sélectionnent en ligne leurs recettes favorites parmi une large sélection de repas originaux. La Société prépare ensuite un panier personnalisé d’ingrédients frais et effectue la livraison chez l’abonné. Les recettes sont faciles à suivre et présentées étape par étape. Les bureaux-chef de la Société se situent à Montréal, Canada. En date du 30 novembre 2017, Marché Goodfood comptait 45 000 abonnés. www.marchegoodfood.ca.

Jonathan Ferrari
président et chef de la direction
1 (855) 515-5191
ir@makegoodfood.ca

Fortis Inc. tiendra une conférence téléphonique le 15 février pour présenter ses résultats annuels de 2017

ST. JOHN’S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Fortis Inc. (« Fortis » ou la « Société ») (TSX:FTS)(NYSE:FTS) dévoilera ses résultats de 2017 le jeudi 15 février 2018. Une conférence téléphonique et une webdiffusion auront lieu le même jour à 8 h 30 (HE). Barry Perry, président et chef de la direction, et Karl Smith, vice-président directeur et chef des finances, y traiteront des résultats financiers de Fortis en 2017.

Les analystes, les journalistes et les autres intéressés sont invités à composer le 1 877 223-4471 (en Amérique du Nord) ou le 647 788-4922 (à l’étranger) pour participer. Veuillez composer le numéro 10 minutes à l’avance. Aucun mot de passe n’est requis.

Une retransmission audio de la conférence téléphonique sera offerte en direct et archivée sur le site Web de la Société au www.fortisinc.com. Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la fin de la conférence et jusqu’au 15 mars 2018. Pour l’entendre, veuillez composer le 1 800 585-8367 ou le 416 621-4642 et entrer le code d’accès 5798338.

À propos de Fortis

Fortis se positionne parmi les géants nord-américains du secteur réglementé de l’électricité et du gaz, forte d’un actif d’environ 47 milliards de dollars canadiens au 30 septembre 2017. La Société, qui compte plus de 8 000 employés, sert des clients dans cinq provinces canadiennes, neuf États américains et trois pays des Caraïbes.

Les actions de Fortis sont inscrites à la cote de la TSX et de la NYSE sous le symbole « FTS ». Pour en savoir plus, consultez le www.fortisinc.com, le www.sedar.com ou le www.sec.gov.

Demandes des investisseurs
Kealey Martin
Directrice, Relations avec les investisseurs
Fortis Inc.
709 737-2900
investorrelations@fortisinc.com

Demandes des médias
Karen McCarthy
Directrice, Communications et affaires corporatives
Fortis Inc.
709 737-5323
media@fortisinc.com

La Banque Nationale du Canada annonce une augmentation de son émission d’actions privilégiées FPUNV

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) –

Ne pas diffuser aux États-Unis ni distribuer aux agences de transmission des États-Unis

La Banque Nationale du Canada (la « Banque Nationale ») (TSX:NA) a annoncé aujourd’hui qu’en raison de la forte demande des investisseurs pour son appel public à l’épargne national visant des actions privilégiées de premier rang à taux rajusté tous les cinq ans et à dividende non cumulatif, série 40 (fonds propres d’urgence en cas de non-viabilité (FPUNV)) (les « actions privilégiées série 40 »), les preneurs fermes ont exercé leur option leur permettant de souscrire 4 000 000 d’actions privilégiées série 40 supplémentaires. La taille du placement a été augmentée à 12 millions d’actions pour un produit brut de 300 millions de dollars. Le placement fera l’objet d’une prise ferme par un syndicat dirigé par Financière Banque Nationale Inc. La date de clôture est prévue vers le 22 janvier 2018.

Le produit net du placement sera affecté aux fins générales de l’entreprise et ajouté au capital de la Banque Nationale.

Les actions privilégiées série 40 n’ont pas été et ne seront pas inscrites aux termes de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, ou d’une autre loi sur les valeurs mobilières d’un État, et elles ne seront pas offertes, vendues, directement ou indirectement, ou livrées aux États-Unis d’Amérique, dans leurs territoires ou leurs possessions, ou à des personnes des États-Unis ou pour leur compte ou à leur profit, sauf dans le cadre de certaines opérations dispensées des obligations d’inscription de cette loi. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’achats de titres aux États-Unis.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse renferme certaines déclarations prospectives. De par leur nature, ces déclarations sont assujetties à des risques, des incertitudes et des changements de circonstances importants, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Banque. Sauf dans la mesure où la loi l’exige, la Banque ne s’engage pas à mettre à jour quelque déclaration prospective, sous forme écrite ou verbale, qui pourrait être faite de temps à autre par elle ou en son nom. L’information prospective contenue dans le présent communiqué de presse est présentée aux fins de l’interprétation de l’information contenue dans les présentes et pourrait ne pas convenir à d’autres fins.

À propos de la Banque Nationale du Canada

Forte d’un actif de 246 milliards de dollars au 31 octobre 2017, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle compte plus de 21 000 employés dans des fonctions à contenu élevé de savoir, et a été maintes fois primée pour ses qualités d’employeur et son engagement à l’égard de la diversité. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX:NA). Suivez ses activités sur bnc.ca ou par l’entremise de réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn et Twitter.

Linda Boulanger
Vice-présidente, Relations investisseurs
Banque Nationale du Canada
Tél. : 514 394-0296

Claude Breton
Vice-président, Affaires publiques
Banque Nationale du Canada
Tél. : 514 394-8644

Cogeco publie son quatrième rapport de responsabilité sociale d’entreprise

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Cogeco Inc. (TSX:CGO) et Cogeco Communications Inc. (TSX:CCA) ont annoncé aujourd’hui la publication de leur quatrième rapport de responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Ce rapport, publié tous les deux ans, est réalisé selon les lignes directrices internationales de la Global Reporting Initiative (GRI). Le rapport fournit de l’information portant sur les initiatives des compagnies, leurs cibles et engagements, en plus de détailler les enjeux les plus pertinents liés à leur performance environnementale, sociale et de gouvernance (ESG).

Quelques exemples de réalisations qui ont été accomplies durant la période couverte par ce rapport sont la mise en œuvre de notre Code de conduite des fournisseurs et l’adoption progressive de celui-ci par nos principaux fournisseurs, le progrès important dans la réalisation de nos engagements en matière de RSE, dont la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre et l’intégration de toutes nos unités d’affaires dans le programme RSE avec l’ajout récent de Cogeco Média. De plus, au cours des deux dernières années, les Sociétés ont appuyé des organismes locaux par l’entremise de dons et commandites totalisant 6 millions $. Les efforts déployés pour être une bonne entreprise citoyenne ne sont pas restés inaperçus. Depuis quatre ans, Cogeco fait partie de l’indice social Jantzi, composé de 60 sociétés canadiennes respectant une série de critères généraux relatifs aux volets environnemental, social et de gouvernance.

« Notre programme de RSE a continué d’évoluer considérablement au cours des dernières années, et nous demeurons engagés à établir et à atteindre des cibles concrètes au fil du temps », souligne Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco inc. et Cogeco Communications inc. « La responsabilité sociale d’entreprise est dans nos fibres. Notre contribution à un monde meilleur est au cœur même de notre culture, et de chacun de nos employés. Ultimement, nous aspirons à aider le monde à se connecter, jour après jour, de façon durable. »

Pour en savoir davantage sur les engagements, les réalisations et les progrès de Cogeco inc. et Cogeco Communications inc. en matière de développement durable, le rapport 2017 est disponible sur le site web corporatif, à l’adresse suivante : http://corpo.cogeco.com/cgo/fr/profil-de-lentreprise/responsabilite-sociale-den/.

AU SUJET DE COGECO INC.

Cogeco inc. est une société de portefeuille diversifiée qui exerce ses activités dans les secteurs des communications et des médias. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Communications inc., Cogeco fournit à sa clientèle résidentielle et d’affaires des services Internet, de vidéo et de téléphonie au moyen de ses réseaux de fibres bidirectionnels à large bande. Au Canada, Cogeco Communications inc. exerce ses activités sous le nom de Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et aux États-Unis, sous le nom d’Atlantic Broadband, dans 11 États longeant la côte Est, du Maine jusqu’en Floride. Par l’intermédiaire de Cogeco Peer 1, Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle commerciale une gamme de services de technologies de l’information (colocation, connectivité réseau, hébergement, informatique en nuage et services gérés) grâce à ses 16 centres de données, à son vaste réseau FastFiber Network® et à plus de 50 points de présence en Amérique du Nord et en Europe. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Média, Cogeco détient et exploite, à l’échelle du Québec, 13 stations de radio offrant une programmation variée et complémentaire destinée à un large éventail d’auditoires, ainsi que son agence de nouvelles, Cogeco Nouvelles. Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CGO). Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco Communications inc. sont également inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CCA).

INFORMATIONS ET DEMANDE D’ENTREVUE:
Nancy Bouffard
Directrice, Communications d’entreprise
Cogeco inc.
(514) 764-4613
Nancy.Bouffard@cogeco.com

La Banque Nationale du Canada annonce une émission d’actions privilégiées FPUNV

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) –

NE PAS DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NI DISTRIBUER AUX AGENCES DE TRANSMISSION DES ÉTATS-UNIS

La Banque Nationale du Canada (la « Banque Nationale ») (TSX:NA) a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu une entente avec un syndicat de preneurs fermes, dirigé par Financière Banque Nationale Inc., concernant l’émission par voie de prise ferme de 8 millions d’actions privilégiées de premier rang à taux rajusté tous les cinq ans et à dividende non cumulatif, série 40 (fonds propres d’urgence en cas de non-viabilité (FPUNV)) (les « actions privilégiées série 40 »), au prix de 25,00 $ l’action, afin de réunir le produit brut de 200 millions de dollars.

La Banque Nationale a attribué aux preneurs fermes une option leur permettant de souscrire, aux mêmes conditions, jusqu’à 4 millions d’actions privilégiées série 40 additionnelles, option qu’ils peuvent exercer intégralement ou partiellement en tout temps, jusqu’à deux jours ouvrables avant la clôture. Si l’option des preneurs fermes est exercée en totalité, le produit brut du placement atteindra 300 millions de dollars.

Les actions privilégiées série 40 produiront un dividende annuel de 4,60%, payable chaque trimestre, de la façon et au moment prescrits par le conseil d’administration de la Banque Nationale, pour la période initiale se terminant le 15 mai 2023. Le premier de ces dividendes, s’il est déclaré, sera payable le 15 mai 2018. Par la suite, le taux de dividende sera rajusté tous les cinq ans pour correspondre au rendement des obligations du gouvernement du Canada à cinq ans majoré de 258 points de base. Sous réserve de l’obtention des approbations réglementaires, la Banque Nationale peut racheter les actions privilégiées série 40 en totalité ou en partie à leur valeur nominale le 15 mai 2023, puis le 15 mai tous les cinq ans par la suite.

Les porteurs d’actions privilégiées série 40 auront le droit de convertir leurs actions en un nombre égal d’actions privilégiées de premier rang à taux variable et à dividende non cumulatif, série 41 (fonds propres d’urgence en cas de non-viabilité (FPUNV)) (les « actions privilégiées série 41 »), sous réserve de certaines conditions, le 15 mai 2023, puis le 15 mai tous les cinq ans par la suite. Les porteurs d’actions privilégiées série 41 auront le droit de recevoir des dividendes trimestriels à taux variable correspondant au rendement des bons du Trésor du gouvernement du Canada à 90 jours majoré de 258 points de base de la façon et au moment prescrits par le conseil d’administration de la Banque Nationale.

Le produit net du placement sera affecté aux fins générales de l’entreprise et ajouté au capital de la Banque Nationale. La date de clôture devrait avoir lieu vers le 22 janvier 2018. La Banque Nationale a l’intention de déposer au Canada un supplément de prospectus à son prospectus préalable de base daté du 21 novembre 2016 à l’égard de cette émission.

Les actions privilégiées série 40 et les actions privilégiées série 41 n’ont pas été et ne seront pas inscrites aux termes de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, ou d’une autre loi sur les valeurs mobilières d’un État, et elles ne seront pas offertes, vendues, directement ou indirectement, ou livrées aux États-Unis d’Amérique, dans leurs territoires ou leurs possessions, ou à des personnes des États-Unis ou pour leur compte ou à leur profit, sauf dans le cadre de certaines opérations dispensées des obligations d’inscription de cette loi. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’achats de titres aux États-Unis.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse renferme certaines déclarations prospectives. De par leur nature, ces déclarations sont assujetties à des risques, des incertitudes et des changements de circonstances importants, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Banque. Sauf dans la mesure où la loi l’exige, la Banque ne s’engage pas à mettre à jour quelque déclaration prospective, sous forme écrite ou verbale, qui pourrait être faite de temps à autre par elle ou en son nom. L’information prospective contenue dans le présent communiqué de presse est présentée aux fins de l’interprétation de l’information contenue dans les présentes et pourrait ne pas convenir à d’autres fins.

À propos de la Banque Nationale du Canada

Forte d’un actif de 246 milliards de dollars au 31 octobre 2017, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle compte plus de 21 000 employés dans des fonctions à contenu élevé de savoir, et a été maintes fois primée pour ses qualités d’employeur et son engagement à l’égard de la diversité. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX:NA). Suivez ses activités sur bnc.ca ou par l’entremise de réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn et Twitter.

Banque Nationale du Canada
Linda Boulanger
Vice-présidente, Relations investisseurs
514 394-0296

Banque Nationale du Canada
Claude Breton
Vice-président, Affaires publiques
514 394-8644

Avis aux médias : Le Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada de décembre 2017 sera publié le jeudi 18 janvier 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – January 11, 2018) –

QUOI : L’Institut de recherche ADP(R) publiera le jeudi 18 janvier 2018 l’édition du mois de décembre 2017 du Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada.

Diffusé gratuitement au grand public chaque mois, le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est produit par l’Institut de recherche ADP. Ce document, élaboré à partir des données transactionnelles de paie d’ADP, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole.

QUAND : jeudi 18 janvier 2018, 8 h 30 (HE)

Ahu Yildirmaz, vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP, sera disponible pour accorder des entrevues immédiatement après la publication du rapport.

À propos du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada

Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est une mesure mensuelle du taux d’emploi total salarié non agricole au Canada, calculée à partir des données de paie réelles et anonymes des entreprises clientes d’ADP Canada. S’appliquant à plus de deux millions de travailleurs au Canada, ce rapport est produit par l’Institut de recherche d’ADP, un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche d’ADP publie chaque mois le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada dans le cadre de l’engagement de la société à gagner une connaissance de plus en plus approfondie du travail au Canada et à fournir aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres une nouvelle source d’information crédible et utile. Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est diffusé gratuitement au grand public chaque mois.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé aux fins de l’élaboration de ce rapport, veuillez vous référer à la section ” Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration “.

À propos d’ADP (NASDAQ: ADP)

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Des entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le nuage et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines. Talent. Avantages. Paie. Conformité. Travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour en savoir plus, visiter ADP.com.

Pour en savoir plus sur ADP Canada, visiter ADP.ca.

ADP, le logo ADP, ADP Une ressource plus humaine et l’Institut de recherche d’ADP sont des marques déposées d’ADP, LLC. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Droit d’auteur (C) 2018 ADP, LLC. Tous droits réservés.

Personnes-ressources auprès des médias :
Erin Griffin
Kaiser Lachance Communications
647 641-3020
erin.griffin@kaiserlachance.com

Cartier débute 2018 avec 16 000 000 $ dans ses coffres et quatre foreuses sur la propriété Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Ressources Cartier inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (« Cartier ») est heureuse d’annoncer que 4 foreuses sont en activité sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or, afin de réaliser 20 000 m de forage dans les prochains mois. Ces travaux ont pour but d’explorer les extensions latérales et en profondeur des 23 zones aurifères connues afin d’en accroître les dimensions (VIDÉO 3D).

En 2017, Cartier a réalisé 56 forages totalisant 21 000 m sur les propriétés Mine Chimo, Wilson, Cadillac Extension et 8 000 m sur Fenton qui est en partenariat avec SOQUEM. De ces forages, plus de 3 000 résultats d’analyse sont encore en attente du laboratoire. Les 11 000 m forés sur la propriété Mine Chimo démontrent la continuité de la minéralisation aurifère dans trois secteurs. De même, les 8 000 m forés sur la propriété Wilson ont permis de prioriser 2 des 4 zones aurifères où un programme de 10 000 m de forage sera réalisé en 2018.

Parallèlement à ces activités, Cartier s’est bâti une solide situation financière débutant 2018 avec 16 000 000 $ dans ses coffres. De plus, au cours de 2017, Cartier a:

  • Suscité l’intérêt de Mines Agnico Eagle Limitée qui a investi de nouveau afin de maintenir sa position stratégique d’investissement dans Cartier par la détention de 17 % des actions ordinaires émises et en circulation;
  • Intéressé 3 nouveaux investisseurs institutionnels à acheter un total de 15 % des actions ordinaires émises et en circulation;
  • Stimulé les fonds institutionnels québécois à accroître leur participation à 13 % des actions ordinaires émises et en circulation.

« La Société est active au cœur de 2 secteurs d’intérêt majeur en Abitibi soit le camp minier de Val-d’Or et le secteur d’activité d’Osisko dans la ceinture d’Urban-Barry – Lebel-sur-Quévillon – Chapais », a commenté Philippe Cloutier, président et chef de la direction, avant d’ajouter: « Nous resserrons le focus cette année sur 2 de nos actifs, aux endroits où les forages dans les extensions latérales et en profondeur de la minéralisation aurifère nous ont confirmé la continuité de la minéralisation. »

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présentés dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P.Geo., Ph.D., Vice-Président de Ressources Cartier. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Le Groupe Jean Coutu : Résultats du troisième trimestre de l’exercice financier 2018

VARENNES, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc. (TSX:PJC.A) (la « Société » ou le « Groupe Jean Coutu ») a publié aujourd’hui ses résultats financiers du trimestre terminé le 2 décembre 2017.

SOMMAIRE DES RÉSULTATS

(non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)

Troisième trimestre 39 semaines
2018 2017 2018 2017
$ $ $ $
Produits 758,9 763,7 2 253,6 2 188,5
Résultat opérationnel avant amortissements (« ROAA ») 66,4 79,9 212,5 235,4
Résultat net 42,1 51,2 135,4 151,7
Par action 0,23 0,28 0,74 0,82

Faits saillants

  • Les actionnaires ont massivement supporté la transaction avec Metro par 99,9 % des voix exprimées à l’assemblée extraordinaire des actionnaires le 29 novembre, 2017.
  • Des dépenses de 8,5 millions de dollars relatives à l’entente de regroupement avec Metro ont été enregistrées durant le trimestre.
  • La contribution de Pro Doc au ROAA consolidé a diminué de 15,3 millions de dollars pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2018 dû à des allocations professionnelles plus élevées et à une dépense non-récurrente de 5,5 millions de dollars.

Résultats financiers

« Les ventes au détail du réseau ont connu une augmentation appréciable au troisième trimestre de l’exercice financier 2018, et ce en dépit d’un contexte règlementaire contraignant et d’un environnement très compétitif. Cette croissance témoigne de l’implantation efficace de notre plan d’affaires » a souligné le président et chef de la direction, monsieur François J. Coutu. « Nous entendons poursuivre le développement de stratégies commerciales dynamiques afin d’assurer l’évolution de notre offre et contribuer à la croissance des ventes au détail ».

Produits

Les produits sont composés essentiellement des ventes ainsi que des autres produits tirés des activités de franchisage. Les ventes de marchandises aux franchisés PJC par l’intermédiaire de nos centres de distribution représentent la majeure partie de nos produits.

Les produits ont été de 758,9 millions de dollars pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017 comparativement à 763,7 millions de dollars pour le trimestre terminé le 26 novembre 2016. La diminution est principalement attribuable à une baisse de la contribution de Pro Doc aux produits ainsi qu’au timing des expéditions des marchandises de la section commerciale dans le réseau comparativement à la même période l’an passé. Ces derniers ont partiellement été contrebalancés par une hausse des autres revenus.

Pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018, les revenus ont été de 2 253,6 millions de dollars alors qu’ils avaient été de 2 188,5 millions de dollars pour la même période de l’exercice financier précédent, soit une augmentation de 3,0 %. Cette augmentation est attribuable à la croissance générale du marché, malgré l’impact déflationniste sur les produits de l’augmentation du volume des ordonnances de médicaments génériques par rapport aux médicaments d’origine ainsi que des réductions du prix des médicaments génériques.

ROAA

Le ROAA a affiché une diminution de 13,5 millions de dollars, passant à 66,4 millions de dollars pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017 alors qu’il s’était élevé à 79,9 millions de dollars pour le trimestre terminé le 26 novembre 2016. Cette diminution est principalement expliquée par la baisse de la contribution de Pro Doc au ROAA ainsi que par les dépenses cumulées liées à l’entente de regroupement avec Metro Inc (« Metro ») de 8,5 millions de dollars. En pourcentage des produits, le ROAA a été de 8,7 % pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2018 comparativement à 10,5 % pour le même trimestre de l’exercice financier précédent.

Pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018, le ROAA de la Société a affiché une baisse de 22,9 millions de dollars, passant à 212,5 millions de dollars alors qu’il s’était élevé à 235,4 millions de dollars pour la même période de l’exercice financier 2017. Exprimé en pourcentage des revenus, le ROAA a été de 9,4 % pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018 alors qu’il avait été de 10,8 % pour la même période de l’exercice financier précédent. Cette diminution est principalement expliquée par la baisse de la contribution de Pro Doc au ROAA, les dépenses cumulées de 8,5 millions de dollars liées à l’entente de regroupement avec Metro et un gain sur la vente d’immobilisations corporelles et d’immeubles de placement de 6,8 millions de dollars enregistré au cours de la période de 39 semaines de l’exercice financier 2017. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la hausse des revenus de redevances.

Pro Doc

Les ventes brutes de médicaments Pro Doc ont été de 43,0 millions de dollars pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017 comparativement à 51,1 millions de dollars pour le trimestre terminé le 26 novembre 2016. La contribution de Pro Doc au ROAA consolidé a été de 2,6 millions de dollars pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017 comparativement à 17,9 millions de dollars pour le trimestre terminé le 26 novembre 2016. Cette baisse est principalement attribuable à des allocations professionnelles plus élevées jusqu’à ce qu’une limite soit rétablie le 19 octobre 2017, conformément à l’entente entre l’association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) et le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Une charge non récurrente de 5,5 millions de dollars a été enregistrée pour les inventaires des médicaments Pro Doc détenus par les grossistes et les pharmaciens afin de refléter l’impact de l’entente entre le Gouvernement du Québec et l’Association canadienne du médicament générique ratifiée le 16 juillet 2017. La contribution de Pro Doc au ROAA consolidé en pourcentage de ses ventes brutes a été de 6,0 % pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2018 comparativement à 35,0 % pour la même période de l’exercice financier précédent.

Les ventes brutes de médicaments Pro Doc ont été de 147,8 millions de dollars pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018 comparativement à 152,0 millions de dollars pour la même période de l’exercice financier 2017. La contribution de Pro Doc au ROAA consolidé a été de 16,3 millions de dollars pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018 comparativement à 57,1 millions de dollars pour la même période de l’exercice financier 2017. La contribution de Pro Doc au ROAA consolidé en pourcentage de ses ventes brutes a été de 11,0 % pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018 comparativement à 37,6 % pour la même période de l’exercice financier précédent.

Résultat net

Le résultat net a été de 42,1 millions de dollars (0,23 $ par action) pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017 comparativement à 51,2 millions de dollars (0,28 $ par action) pour le trimestre terminé le 26 novembre 2016. Cette diminution est principalement expliquée par la baisse de la contribution de Pro Doc au résultat net et aux dépenses cumulées de 8,5 millions de dollars liées à l’entente de regroupement avec Metro.

Le résultat net pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018 a été de 135,4 millions de dollars (0,74 $ par action) comparativement à 151,7 millions de dollars (0,82 $ par action) pour la même période de l’exercice financier 2017.

Informations sur le réseau des établissements franchisés PJC

La Société agit à titre de franchiseur des bannières PJC Jean Coutu, PJC Jean Coutu Santé et PJC Jean Coutu Santé Beauté, exploite deux centres de distribution et coordonne plusieurs autres services pour ses franchisés.

Pour le trimestre terminé le 2 décembre 2017, sur une base d’établissements comparables, les ventes au détail du réseau PJC ont augmenté de 3,4 %, celles de la section pharmaceutique ont augmenté de 4,0 % alors que celles de la section commerciale ont augmenté de 2,3 % comparativement à la période correspondante l’an dernier. Les ventes de médicaments en vente libre qui représentaient 9,0 % des ventes au détail totales, ont augmenté de 3,9 % alors qu’elles avaient augmenté de 2,8 % pour la période correspondante de l’exercice financier 2017.

Pour la période de 39 semaines de l’exercice financier 2018, sur une base d’établissements comparables, les ventes au détail du réseau PJC ont augmenté de 4,7 %, celles de la section pharmaceutique ont augmenté de 6,2 % alors que celles de la section commerciale augmenté de 2,3 % comparativement à la période correspondante l’an dernier. Les ventes de médicaments en vente libre qui représentaient 8,7 % des ventes au détail totales, ont augmenté de 3,8 % alors qu’elles avaient augmenté de 3,9 % pour la période correspondante de l’exercice financier 2017.

Les médicaments génériques ont atteint une proportion de 72,0 % des ordonnances durant le troisième trimestre de l’exercice financier 2018 alors qu’ils représentaient 71,4 % des ordonnances pour la période comparable de l’exercice financier précédent. La croissance du nombre d’ordonnances de médicaments génériques dont les prix de vente sont inférieurs aux produits innovateurs a eu un impact déflationniste sur les ventes au détail pour la section pharmaceutique.

Pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2018, l’introduction de nouveaux médicaments génériques a réduit la croissance des ventes au détail de la section pharmaceutique de 0,1 % et les réductions de prix des médicaments génériques ont réduit la croissance des ventes au détail d’un 0,5 % additionnel. De plus, l’abolition des prélèvements périodiques par le MSSS le 12 avril 2017, a fait croitre les ventes au détail de la section pharmaceutique de 1,2 % au cours du troisième trimestre de l’exercice financier 2018.

Performance du réseau (1) (non auditée) Troisième trimestre 39 semaines
2018 2017 2018 2017
Ventes au détail (en millions de dollars) 1 133,2 $ 1 094,6 $ 3 389,8 $ 3 232,1 $
Croissance des ventes au détail (en %)
Ensemble des établissements
Total 3,5 % 3,9 % 4,9 % 2,6 %
Section pharmaceutique 4,0 % 4,5 % 6,2 % 2,2 %
Section commerciale (2) 2,5 % 3,4 % 2,7 % 3,8 %
Établissements comparables
Total 3,4 % 3,6 % 4,7 % 2,2 %
Section pharmaceutique 4,0 % 4,4 % 6,2 % 1,9 %
Section commerciale (2) 2,3 % 2,8 % 2,3 % 3,2 %
Croissance du nombre de prescriptions (en %)
Ensemble des établissements 2,9 % 3,7 % 3,0 % 3,9 %
Établissements comparables 2,9 % 3,4 % 3,0 % 3,6 %
(1) Les ventes au détail des établissements franchisés ne sont pas incluses dans les états financiers consolidés de la Société.
(2) Les ventes de la section commerciale excluent les ventes de services qui sont incluses dans le total de la croissance des ventes au détail.

Développement du réseau d’établissements franchisés PJC

Au cours du troisième trimestre de l’exercice financier 2018, trois établissements du réseau de franchisés ont ouvert leurs portes, dont deux relocalisations et il y a eu fermeture d’un établissement. De plus, deux établissements ont fait l’objet d’importantes rénovations.

Au 2 décembre 2017, la superficie de vente du réseau PJC totalisait 3 307 000 pieds carrés comparativement à 3 283 000 pieds carrés au 26 novembre 2016.

Changements règlementaires

Le 10 juin 2016, l’Assemblée nationale du Québec a adopté le Projet de loi 81 intitulé « Loi visant à réduire le coût de certains médicaments couverts par le régime général d’assurance médicaments en permettant le recours à une procédure d’appel d’offres » qui permet au ministre de la Santé et des Services sociaux de procéder à des appels d’offres pour l’inscription de médicaments à la Liste des médicaments ainsi que, à l’égard des médicaments ayant fait l’objet d’un tel appel d’offres, pour les services d’un grossiste en vue de l’approvisionnement des pharmaciens propriétaires. Un projet de règlement afin de déterminer les conditions et mécanismes applicables à tout régime d’appel d’offres a été publié dans la gazette officielle du Québec le 5 avril 2017. Ce règlement est entré en vigueur le 20 avril 2017.

Le Projet de loi 92 intitulé « Loi visant à accroître les pouvoirs de la Régie de l’assurance maladie du Québec, à encadrer les pratiques commerciales en matière de médicaments ainsi qu’à protéger l’accès aux services d’interruption volontaire de grossesse » a été sanctionné par l’Assemblée nationale du Québec le 7 décembre 2016. Certaines de ses dispositions visent à resserrer l’encadrement des pratiques commerciales pour l’ensemble des intervenants dans la mise en marché de médicaments afin de renforcer l’indépendance professionnelle du pharmacien, le libre choix du patient et de favoriser des conditions plus concurrentielles sur le marché. D’autres dispositions de cette loi obligeant la facturation détaillée des médicaments sont entrées en vigueur le 15 septembre 2017.

Le 12 avril 2017, les membres de l’AQPP ont entériné une entente de principe avec le MSSS. En vertu de cette entente, le gouvernement a annulé les prélèvements périodiques enregistrés et non déboursés à cette date et met fin aux prélèvements sur les honoraires des pharmaciens qui devaient perdurer jusqu’en 2019. De plus, l’entente prévoyait que le gouvernement introduise une modification au règlement sur les avantages autorisés à un pharmacien rétablissant à 15 % la limite maximale du taux des allocations professionnelles qu’un pharmacien peut recevoir des fabricants de médicaments génériques. Cette modification réglementaire est en vigueur depuis le 19 octobre 2017.

Le 16 juillet 2017, le Gouvernement du Québec et l’Association canadienne du médicament générique ont annoncé la conclusion d’une entente de principe en vertu de laquelle le Gouvernement du Québec atteindra une cible d’économie de 1,5 milliard de dollars sur une période de cinq ans. Ces économies seront réalisées grâce à des réductions de prix additionnelles et au lancement de nouveaux médicaments génériques. Cette entente permettra au Gouvernement du Québec, pendant ces cinq années, d’éviter l’application du processus d’appels d’offres permis par la loi. Les détails de la mise en œuvre de cette entente ne sont pas publics.

Le 5 octobre 2017, le Projet de loi 148 intitulé « Loi encadrant l’approvisionnement en médicaments génériques par les pharmaciens propriétaires et modifiant diverses dispositions législatives » a été présenté à l’Assemblée nationale du Québec. Le projet de loi prévoit qu’un pharmacien propriétaire ne peut, au cours d’une année civile, s’approvisionner en médicaments génériques inscrits à la liste des médicaments auprès d’un même fabricant pour plus de 50 % de la valeur monétaire de tous les médicaments génériques achetés par ce pharmacien au cours de cette année. Ce règlement est entré en vigueur le 23 novembre 2017.

Résolution relative à la fusion

Le 2 octobre 2017, Metro et la Société ont annoncé qu’ils avaient conclu une entente de regroupement définitive aux termes de laquelle Metro fera l’acquisition de toutes les actions à droit de vote subalterne catégorie « A » en circulation de la Société et de toutes les actions catégorie « B » en circulation de la Société au prix de 24,50 $ par action, soit une contrepartie totale représentant environ 4,5 milliards de dollars, sous réserve de l’obtention de l’approbation des organismes de règlementation. Le 29 novembre 2017, une forte majorité des actionnaires (99,9969 %) du Groupe Jean Coutu (PJC) inc. présents ou représentés par procuration à l’assemblée extraordinaire des actionnaires ont approuvé la transaction. Selon les modalités de la transaction, les actionnaires de la Société toucheront une contrepartie globale composée de 75 % en espèces et de 25 % en actions ordinaires de Metro. Les actions ordinaires de Metro émises aux actionnaires de la Société dans le cadre de la transaction seront émises d’après un cours de référence de 40,16 $ par action ordinaire de Metro. La clôture de la transaction devrait avoir lieu au cours de la première moitié de l’année 2018.

Stratégies et perspectives

Grâce à ses opérations et à sa souplesse financière, la Société est en excellente position pour bénéficier de la croissance dans l’industrie des pharmacies de détail. Il est attendu que les tendances démographiques contribueront à la croissance de la consommation de médicaments d’ordonnance ainsi qu’à l’augmentation constante de l’utilisation de produits pharmaceutiques comme principale forme d’intervention en matière de soins de santé personnels. La direction est d’avis que ces tendances se maintiendront et que la Société assurera la croissance de ses ventes grâce à la différenciation et à la qualité de son offre et de son niveau de service offert à son réseau de franchisés, en misant sur son programme immobilier et l’efficience de ses opérations. La croissance du nombre d’ordonnances de médicaments génériques, dont les prix de vente sont inférieurs aux produits innovateurs, aurait toutefois un impact déflationniste sur les ventes au détail en pharmacie. Des baisses de prix additionnelles des médicaments génériques diminueront la rentabilité de la filiale Pro Doc.

Conférence téléphonique

Les analystes financiers et investisseurs sont invités à participer à la conférence téléphonique qui se tiendra le 11 janvier 2018 à 9 h 00 portant sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice financier 2018. Le numéro à composer est le 514-392-1478 ou sans frais au 1-866-225-0198. Les médias et toutes personnes intéressées par ces résultats sont invités à écouter la conférence qui sera diffusée en direct et en différé à même le site Internet du Groupe Jean Coutu (PJC) inc. à l’adresse suivante : www.jeancoutu.com. La rediffusion complète de la conférence sera accessible en composant le 514-861-2272 ou sans frais au 1-800-408-3053 jusqu’au 10 février 2018. Le code d’accès à composer pour la rediffusion est 9337339 suivi de la touche dièse (#).

Les documents d’appui (rapport de gestion et présentation aux investisseurs) sont disponibles sur www.jeancoutu.com en cliquant sur le lien « Relations avec les investisseurs ». Les lecteurs peuvent également obtenir des renseignements et des documents complémentaires sur la Société par l’entremise du site Internet www.sedar.com.

À propos du Groupe Jean Coutu

Le Groupe Jean Coutu est une entreprise renommée dans le domaine du commerce de détail en pharmacie au Canada. La Société exploite un réseau de 419 établissements franchisés, au Québec, Nouveau-Brunswick et en Ontario sous les bannières PJC Jean Coutu, PJC Santé et PJC Santé Beauté qui emploie plus de 20 000 personnes. De plus, le Groupe Jean Coutu possède Pro Doc ltée (« Pro Doc »), une filiale située au Québec, qui fabrique des médicaments génériques.

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives qui comportent des risques et des incertitudes et qui se fondent sur les attentes, les estimations, les projections et les hypothèses actuelles de la Société qui ont été faites par celle-ci en fonction de son expérience et de sa perception des tendances historiques. Toutes les déclarations qui ont trait à des attentes ou des projections concernant l’avenir, y compris des déclarations sur la stratégie de la Société en matière de croissance, les coûts, la performance financière ou les résultats financiers sont des déclarations prospectives. Toutes les déclarations autres que les déclarations de faits historiques comprises dans ce communiqué de presse, y compris les déclarations concernant les perspectives du secteur d’activités de la Société et les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d’affaires de la Société, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation et de la réglementation canadiennes en valeurs mobilières. Certaines déclarations prospectives peuvent être reconnues en raison de l’emploi de la marque du futur ou du conditionnel ou de certains termes comme « s’attendre à », « avoir l’intention de », « estimer », « projeter », « prévoir », « planifier », « croire » ou « continuer », ou de la forme négative de ces termes, ou des variations de ces termes ou d’une terminologie semblable. Bien que la Société soit d’avis que les attentes reflétées dans ces déclarations prospectives sont raisonnables, elle ne peut garantir qu’elles s’avéreront exactes. Ces déclarations ne garantissent pas le rendement futur et comprennent un certain nombre de risques, d’incertitudes et d’hypothèses.
Ces déclarations ne tiennent pas compte de l’effet possible d’éléments non récurrents ou de fusions, d’acquisitions, d’aliénations, de radiations d’actif, ou d’autres opérations ou charges qui pourraient être annoncés ou qui pourraient avoir lieu après la date des présentes. Bien que la liste ci-dessous ne soit pas exhaustive, certains facteurs importants qui pourraient influer la performance financière, la situation financière et les flux de trésorerie futurs de la Société, et qui pourraient faire en sorte que ses résultats réels diffèrent considérablement de ceux exprimés dans ces déclarations prospectives, sont des changements de législation ou de réglementation en ce qui a trait à la vente de médicaments d’ordonnance et à l’exercice de la pharmacie, des modifications aux lois et aux règlements ou à leur interprétation, le succès du modèle d’affaires de la Société, des modifications aux règlements sur les impôts et des prises de position comptables, les variations cycliques et saisonnières dans le secteur d’activités de la Société, l’intensité de la concurrence dans notre secteur d’activités, la réputation des fournisseurs et des marques, des interruptions de travail, y compris d’éventuelles grèves et protestations de travailleurs, la capacité de la Société d’attirer et de retenir les pharmaciens, le bien-fondé des hypothèses de la direction et d’autres facteurs indépendants de la volonté de la Société. Ces facteurs et d’autres pourraient faire en sorte que le rendement et les résultats financiers réels de la Société au cours de périodes futures diffèrent considérablement des estimations ou projections concernant son rendement ou ses résultats futurs exprimés, explicitement ou implicitement, dans ces déclarations prospectives.

Les déclarations prospectives sont fournies dans le but de faciliter la compréhension de la situation financière et des résultats d’exploitation de la Société, en plus de présenter de l’information à propos des attentes et des plans de la direction pour l’avenir. Les investisseurs et les autres personnes sont donc avisés que ces déclarations peuvent ne pas être appropriées à d’autres fins et qu’ils ne devraient pas s’y fier indûment. Pour plus d’information sur les risques, les incertitudes et les hypothèses qui feraient en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent des attentes actuelles, veuillez également vous reporter aux documents publics de la Société disponibles à l’adresse www.sedar.com ou www.jeancoutu.com. D’autres détails et descriptions de ces facteurs et d’autres facteurs se retrouvent dans la notice annuelle de la Société sous la section intitulée « Facteurs de risque » ainsi que dans les sections « Principales estimations comptables », « Risques et incertitudes » et « Stratégies et perspectives » du rapport de gestion de la Société pour l’exercice financier terminé le 4 mars 2017. Les déclarations prospectives du présent communiqué de presse reflètent les attentes de la Société en date de la présente et sont sujettes à changement après cette date. La société rejette expressément toute obligation ou intention de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives, que ce soit par suite d’une nouvelle information, d’événements futurs ou autrement, à moins que les lois applicables en matière de valeurs mobilières ne l’y obligent.

LE GROUPE JEAN COUTU (PJC) INC.
États consolidés résumés du résultat 13 semaines 39 semaines
Pour les périodes terminées le 2 décembre 2017 et le 26 novembre 2016 2017 2016 2017 2016
(non audités, en millions de dollars canadiens sauf indication contraire) $ $ $ $
Ventes 678,3 693,3 2 015,0 1 978,8
Autres produits 80,6 70,4 238,6 209,7
758,9 763,7 2 253,6 2 188,5
Charges opérationnelles
Coût des ventes 610,1 605,3 1 807,9 1 729,0
Frais généraux et opérationnels 82,4 78,5 233,2 224,1
Résultat opérationnel avant amortissements 66,4 79,9 212,5 235,4
Amortissements 10,0 10,3 30,0 30,4
Résultat opérationnel 56,4 69,6 182,5 205,0
Revenus financiers (1,4 ) (0,5 ) (3,2 ) (1,5 )
Résultat avant la charge d’impôt sur le résultat 57,8 70,1 185,7 206,5
Impôt sur le résultat 15,7 18,9 50,3 54,8
Résultat net 42,1 51,2 135,4 151,7
Résultat de base et dilué par action, en dollars 0,23 0,28 0,74 0,82
États consolidés résumés du résultat global 13 semaines 39 semaines
Pour les périodes terminées le 2 décembre 2017 et le 26 novembre 2016 2017 2016 2017 2016
(non audités, en millions de dollars canadiens) $ $ $ $
Résultat net 42,1 51,2 135,4 151,7
Autres éléments du résultat global
Éléments qui seront reclassés ultérieurement en résultat net :
Variation nette dans la couverture de flux de trésorerie :
Pertes de la période 0,1 (0,8 )
Reclassement de gains dans les actifs non financiers (0,1 )
Impôts sur le résultat 0,2
(0,6 )
Total du résultat global 42,1 51,2 135,4 151,1
LE GROUPE JEAN COUTU (PJC) INC.
États consolidés résumés des variations des capitaux propres
Pour les périodes terminées le 2 décembre 2017 et le 26 novembre 2016
(non audités, en millions de dollars canadiens)

Capital-actions

Actions
autodétenues
Surplus
d’apport
Réserve de
couverture
Résultats non
distribués
Total des
capitaux
propres
$ $ $ $ $ $
Solde au 4 mars 2017 399,2 (1,7 ) 58,9 753,7 1 210,1
Résultat net 135,4 135,4
Autres éléments du résultat global
Total du résultat global 135,4 135,4
Dividendes (71,6 ) (71,6 )
Coût des paiements fondéssur des actions 0,5 0,5
Options exercées 2,2 (0,3 ) 1,9
Solde au 2 décembre 2017 401,4 (1,7 ) 59,1 817,5 1 276,3
Solde au 27 février 2016 405,2 (2,2 ) 58,7 0,6 658,0 1 120,3
Résultat net 151,7 151,7
Autres éléments du résultat global (0,6 ) (0,6 )
Total du résultat global (0,6 ) 151,7 151,1
Rachat d’actions (6,0 ) (18,2 ) (24,2 )
Dividendes (66,5 ) (66,5 )
Coût des paiements fondés sur des actions 0,6 0,6
Solde au 26 novembre 2016 399,2 (2,2 ) 59,3 725,0 1 181,3
LE GROUPE JEAN COUTU (PJC) INC.
États consolidés résumés de la situation financière Au
2 décembre
2017
Au
4 mars
2017
(non audités, en millions de dollars canadiens) $ $
Actifs courants
Encaisse 255,6 178,9
Créances clients et autres débiteurs 249,5 202,2
Stocks 251,1 302,7
Charges payées d’avance 16,1 15,3
Impôt exigible à recevoir 3,8
772,3 702,9
Actifs non courants
Créances à long terme de franchisés 25,1 27,7
Placements dans des entreprises associées et coentreprises 29,5 29,7
Immobilisations corporelles 477,4 484,6
Immeubles de placement 25,1 22,1
Immobilisations incorporelles 196,9 202,2
Goodwill 36,0 36,0
Impôt différé 0,1 0,1
Autres éléments de l’actif à long terme 18,3 18,8
Total de l’actif 1 580,7 1 524,1
Passifs courants
Fournisseurs et autres créditeurs 265,6 285,2
Impôt exigible à payer 10,5
276,1 285,2
Passifs non courants
Impôt différé 12,3 13,0
Autres éléments du passif à long terme 16,0 15,8
Total du passif 304,4 314,0
Capitaux propres 1 276,3 1 210,1
Total du passif et des capitaux propres 1 580,7 1 524,1
LE GROUPE JEAN COUTU (PJC) INC.
Tableaux consolidés résumés des flux de trésorerie 13 semaines 39 semaines
Pour les périodes terminées le 2 décembre 2017 et le 26 novembre 2016 2017 2016 2017 2016
(non audités, en millions de dollars canadiens) $ $ $ $
Activités opérationnelles
Résultat net 42,1 51,2 135,4 151,7
Ajustements :
Amortissements 10,0 10,3 30,0 30,4
Revenu d’intérêts (1,2 ) (0,6 ) (2,9 ) (1,5 )
Impôt sur le résultat 15,7 18,9 50,3 54,8
Gains à la cession d’immobilisations corporelles et d’immeubles de placement (0,6 ) (6,8 )
Autres (1,0 ) 0,6 3,1
65,6 79,8 212,8 231,7
Variation nette des éléments hors caisse de l’actif et du passif 3,5 (17,9 ) (13,2 ) (38,9 )
Intérêts encaissés 1,2 0,6 2,6 1,5
Impôt sur le résultat payé (10,9 ) (11,5 ) (36,7 ) (36,9 )
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles 59,4 51,0 165,5 157,4
Activités d’investissement
Placements dans des entreprises associées et coentreprises (0,8 )
Acquisitions d’immobilisations corporelles (6,7 ) (2,9 ) (14,1 ) (16,1 )
Produits de la cession d’immobilisations corporelles 0,2 0,1 14,2
Produits de la cession d’immeubles de placement 3,0 3,3
Variation nette des créances à long terme de franchisés (1,2 ) (2,4 ) 0,5 (3,9 )
Acquisitions d’immobilisations incorporelles (2,4 ) (1,0 ) (5,6 ) (11,8 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (10,3 ) (3,1 ) (19,1 ) (15,1 )
Activités de financement
Frais de financement (0,1 ) (0,1 )
Émission d’actions 1,9
Rachat d’actions (21,9 ) (22,7 )
Dividendes versés (23,8 ) (22,1 ) (71,6 ) (66,5 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (23,8 ) (44,1 ) (69,7 ) (89,3 )
Effet des fluctuations du taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie (0,9 )
Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 25,3 3,8 76,7 52,1
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période 230,3 148,6 178,9 100,3
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période 255,6 152,4 255,6 152,4

10

Source :
Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc.
André Belzile,
Premier vice-président, finances et affaires corporatives
(450) 646-9760

Renseignements :
Hélène Bisson
Vice-présidente, communications
(450) 646-9611, poste 1165

Goodfood Market Corp. annonce une croissance des revenus de 412 % d’une année à l’autre pour le premier trimestre de 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Goodfood Market Corp. (TSX:FOOD)

  • Le revenu annualisé des ventes de marchandises brutes s’élevait à 62,8 millions $ en date du 30 novembre 2017
  • La marge brute ajustée s’élève à 30,9 % pour T1 2018 comparativement à 27,1 % pour la période correspondante de 2017
  • Le nombre d’abonnés actifs a augmenté à 45 000 en date du 30 novembre 2017, soit une hausse nette de 14 000 ou 45 % comparativement au 31 août 2017
  • La transition réussie vers les nouvelles installations de production de Montréal entraîne des économies d’échelle
  • Dans les délais prévus pour le lancement de la plateforme nationale au cours de la première moitié de 2018

Goodfood Market Corp. (« Marché Goodfood » ou « la Société ») (TSX:FOOD), un chef de file dans l’industrie canadienne des paniers de repas, a annoncé aujourd’hui de solides résultats financiers pour le premier trimestre clos le 30 novembre 2017.

Le nombre d’abonnés actifs a atteint 45 000 en date du 30 novembre 2017, en hausse par rapport à 8 000 au 30 novembre 2016. Marché Goodfood a ajouté 14 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre, ce qui représente une augmentation de 45 % depuis le 30 août 2017.

« Notre expérience client sans pareil et la qualité de nos repas et recettes sont manifestement attrayantes pour de plus en plus de Canadiens », a dit Jonathan Ferrari, chef de la direction de Goodfood. « Non seulement avons-nous augmenté de 45 % le nombre d’abonnés au cours du premier trimestre, mais notre transition réussie vers notre nouvelle installation de Montréal nous a permis de générer des économies d’échelle et d’augmenter le nombre de boîtes livrées par semaine en période de haute demande de près de 70 %, et ce, en augmentant le nombre d’employés équivalents temps plein de seulement 35 %. Par conséquent, notre marge brute ajustée pour le premier trimestre de 2018 s’est améliorée de 540 points de base comparativement au quatrième trimestre de 2017. »

« Nous sommes dans les délais prévus pour offrir l’expérience Goodfood dans l’Ouest canadien et lancer notre plateforme nationale dans la première moitié de 2018, ce qui augmentera notre marché exploitable de 11 millions de clients potentiels. La construction de nos nouvelles installations dans l’Ouest canadien débutera tôt au début de la nouvelle année et nous avons déjà procédé à certaines embauches clés dans la région », a ajouté Jonathan Ferrari.

Faits saillants financiers

(Vérifiés, sauf pour les mesures financières non conformes aux IFRS; tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.)

Pour la période de trois mois se terminant le 30 novembre 2017 et 2016
T1 2018 T1 2017 Différence
Revenus
Croissance %
11 235 882 2 192 468 9 043 414
412 %
Bénéfice brut
Marge brute %
2 060 264
18,3 %
328 373
15,0 %
1 731 891
3,3 points
Ventes de marchandises brutes1 13 275 000 2 555 786 10 719 214
419 %
Bénéfice net ajusté
Marge brute ajustée %1
4 099 382
30,9 %
691 691
27,1 %
3 407 691
3,8 points
Perte nette (2 519 833) (3 112 814) 592 981
Perte nette ajustée1 (2 406 736) (421 697) (1 985 039)

1 Consulter la section des mesures non conformes aux normes internationales d’information financière (IFRS) ci-dessous.

Revenus et ventes de marchandises brutes

Les revenus pour le premier trimestre ont augmenté de 412 %, atteignant 11,2 millions $ comparativement à 2,2 millions $ pour la même période de l’exercice 2017, et ont augmenté de 50 % comparativement à 7,5 millions $ pour le quatrième trimestre de 2017. Les ventes de marchandises brutes pour le premier trimestre, qui reflètent la valeur totale au détail de la marchandise vendue par Marché Goodfood avant de tenir compte des incitatifs et crédits, ont totalisé 13,3 millions $ comparativement à 2,6 millions $ pour la période correspondante de l’exercice 2017 et 8,7 millions $ pour le quatrième trimestre de 2017.

La hausse des revenus pour le premier trimestre comparativement aux périodes correspondantes de l’exercice 2017 est principalement due à une croissance substantielle du nombre d’abonnés actifs. Le revenu annualisé des ventes de marchandises brutes s’élevait à 62,8 millions $ à la fin du premier trimestre de 2018.

Marge brute et marge brute ajustée

La marge brute a augmenté à 18,3 % pour le premier trimestre comparativement à 15,0 % pour la période correspondante de 2017. La marge brute ajustée pour le trimestre était de 30,9 %, en hausse comparativement à 27,1 % pour la période correspondante de 2017. La hausse de la marge brute est principalement attribuable à la baisse des coûts unitaires d’emballage.

Perte nette ajustée et perte nette ajustée par action

La perte nette ajustée pour le premier trimestre était de 2,4 millions $ ou 0,05 $ par action (de base et dilué) comparativement à une perte nette ajustée de 0,4 million $ ou 0,02 $ par action (de base et dilué) pour la période correspondante de 2017. L’augmentation de la perte nette ajustée est principalement due aux investissements prévus dans les dépenses administratives pour soutenir la croissance d’abonnés et à une augmentation du budget de marketing. La perte nette ajustée exclut une perte hors trésorerie sur la vente d’actifs immobilisés d’environ 0,1 million $ enregistrée au cours du premier trimestre de 2018 et une perte sur la réévaluation des titres convertibles de 2,7 millions $ enregistrée au cours du premier trimestre de 2017.

Perspective

L’industrie du service d’abonnement aux paniers de repas est devenue l’un des secteurs affichant la plus forte croissance dans le monde et elle demeure relativement récente au Canada. Par conséquent, Goodfood est d’avis qu’il existe d’importantes occasions d’accroître rapidement sa base d’abonnés en continuant d’investir dans des campagnes de marketing très ciblées, dans l’élargissement des capacités et dans l’établissement d’une plateforme nationale. À mesure que la Société augmente sa base d’abonnés, nous avons confiance qu’elle pourra réaliser d’autres économies d’échelle et réduire les dépenses en marketing exprimées en pourcentage des revenus qui viendront contribuer à l’amélioration de la rentabilité. De plus, avec l’ouverture attendue d’une installation de production pour l’Ouest canadien au cours de la première moitié de l’année 2018, la direction s’attend à ce que la Société augmente sa base d’abonnés et commence à servir des clients situés dans l’Ouest canadien au cours de l’exercice financier 2018.

Téléconférence sur les résultats du premier trimestre de l’exercice financier 2018 :

Quand : 11 janvier 2018 à 8 h HNE
Numéro à composer : 647 788-4922 ou 877 225-9706
Rediffusion de la téléconférence (offerte jusqu’au 25 janvier 2018)
416 621-4642 ou 1 800 585-8367

Pour avoir accès à la diffusion sur le Web et à la présentation, cliquez sur ce lien : http://www.gowebcasting.com/9093.

Le code de la téléconférence est 5099227.

Assemblée générale annuelle :

Quand : 11 janvier 2018 à 11 h HNE
Endroit : Bureau de Fasken Martineau 800, rue du Square Victoria, Bureau 3700, Montréal (Québec)

Vous pouvez consulter les diapositives de la présentation sur le site Web de Goodfood : https://www.makegoodfood.ca/fr/investisseurs.

Une version complète de l’analyse de la direction (rapport de gestion) sur les résultats du premier trimestre de 2018 de la Société et des états financiers intermédiaires non vérifiés sera publiée au http://www.sedar.com plus tard aujourd’hui.

Mesures financières non conformes aux IFRS

Certaines mesures mentionnées dans ce communiqué de presse n’ont pas de définition normalisée en vertu des IFRS et, par conséquent, ne peuvent pas être comparées à des mesures similaires présentées par d’autres sociétés cotées en bourse. La Société présente ces mesures, car elle croit que certains investisseurs s’en servent pour mesurer le rendement financier. Pour une description plus exhaustive de ces mesures et une réconciliation des mesures financières non conformes aux IFRS de Goodfood aux résultats financiers, veuillez consulter l’analyse de la direction (rapport de gestion) pour l’exercice clos le 30 novembre 2017.

La définition des mesures financières non conformes aux IFRS de Goodfood est comme suit :

  • Un abonné actif est un abonné qui recevra une livraison ou qui a décidé de suspendre la livraison pour le prochain cycle de livraison hebdomadaire.
  • Les ventes de marchandises brutes mesurent la valeur totale des ventes au détail de toutes les marchandises vendues par la Société avant de tenir compte des crédits et incitatifs.
  • Les ventes de marchandises brutes annualisées sont calculées en multipliant par treize les ventes de marchandises brutes pour la période de quatre semaines terminant le trimestre financier. La direction estime que les ventes de marchandises brutes annualisées sont une mesure de rendement financier utile, car elles reflètent les ventes de marchandises brutes annualisées pour le nombre actuel d’abonnés actifs de la Société.
  • Le bénéfice brut ajusté est calculé en soustrayant le coût des marchandises vendues des ventes de marchandises brutes.
  • La marge brute ajustée est calculée en divisant le bénéfice brut ajusté par les ventes de marchandises brutes.
  • La perte nette ajustée est définie comme étant la perte nette ajustée pour les éléments que la direction estime ne pas nécessairement découler des activités normales quotidiennes de la Société afin de mieux analyser les tendances en matière de résultats financiers et de rendement. Ces rectifications permettent de dresser une représentation économique plus fidèle des activités sous-jacentes sur une base comparative.

À propos de Marché Goodfood

Marché Goodfood est le chef de file canadien dans le domaine des repas prêts à cuisiner. L’entreprise livre chaque semaine à ses abonnés tous les ingrédients frais nécessaires à la préparation de délicieux repas. L’objectif de l’entreprise est de simplifier la préparation cuisine, en laissant aux utilisateurs tout le plaisir : cuisiner, partager avec les amis et la famille et savourer. Les abonnées sélectionnent en ligne leurs recettes favorites parmi un grand choix de repas originaux. L’entreprise prépare ensuite un panier d’ingrédients frais personnalisé et effectue la livraison chez l’abonné. Les recettes sont faciles à suivre et présentées étape par étape. Le siège social de l’entreprise est situé à Montréal au Canada. En date du 30 novembre 2017, Marché Goodfood comptait 45 000 abonnées. www.marchegoodfood.ca

Sauf indication contraire, tous les montants indiqués dans ce communiqué sont exprimés en dollars canadiens.

Informations prospectives

Ce communiqué de presse contient des « informations prospectives » au sens attribué à ce terme par les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. De telles informations prospectives peuvent inclure, mais ne se limitent pas à, des informations concernant nos objectifs et les stratégies pour atteindre ces objectifs ainsi que des informations relativement à nos opinions, plans, attentes, anticipations, estimations et intentions. Ces informations prospectives se reconnaissent à l’utilisation de termes et d’expressions comme « peut », « devrait », « pourrait », « s’attend à », « a l’intention de », « estime », « anticipe », « planifie », « envisage », « croit » ou « continue », à l’utilisation de la forme négative de ces termes et expressions et à l’utilisation de toute autre terminologie semblable, dont des références à des hypothèses, bien que ce ne soient pas toutes les informations prospectives qui utilisent ces termes et ces expressions. Les informations prospectives sont fournies dans le but d’aider le lecteur à comprendre la Société et ses activités, opérations, possibilités et risques à un temps donné dans un contexte de développements historique et possiblement futur et, par conséquent, le lecteur est mis en garde que de telles informations peuvent ne pas être appropriées à d’autres fins. Les informations prospectives sont fondées sur un nombre d’hypothèses et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, plusieurs étant hors de notre contrôle, ce qui pourrait faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux exprimés de manière explicite ou implicite dans ces informations prospectives.
Ces risques et incertitudes comprennent, mais ne se limitent pas, aux facteurs de risques suivants qui sont examinés plus en détail dans la section intitulée « Facteurs de risque » du formulaire d’information annuel de la Société pour l’exercice financier clos le 31 août 2017 disponible sur SEDAR au www.sedar.com : des antécédents d’exploitation limités, des flux de trésorerie négatifs, l’industrie alimentaire, des préoccupations en matière de santé et de contrôle de qualité, la conformité réglementaire, la réglementation de l’industrie, des enjeux de sécurité publique, le rappel de produits, des dommages à la réputation de Goodfood, des interruptions de transport, la responsabilité relativement aux produits, la propriété et la protection de la propriété intellectuelle, l’évolution de l’industrie, la dépendance à une seule installation, les activités de syndicalisation, la dépendance à l’égard de la direction, des facteurs qui pourraient prévenir l’atteinte des cibles de croissance, la concurrence, la disponibilité et la qualité des matières premières, un nombre limité de produits, des règlements environnementaux et en matière de santé et sécurité des employés, des brèches de sécurité et des interruptions en ligne, la dépendance à des centres de données, la conformité aux licences de logiciels libres, les besoins futurs en capitaux, les risques opérationnels et la couverture d’assurance, la gestion de la croissance, les conflits d’intérêts, les litiges et les catastrophes. Bien que les informations prospectives ci-incluses soient fondées sur ce que nous croyons être des hypothèses raisonnables, les lecteurs sont avertis de ne pas se fier indûment à ces informations, puisque les résultats actuels peuvent varier des informations prospectives. Lors de la préparation de ces informations prospectives, certaines hypothèses ont été faites concernant la disponibilité des ressources en capital, la performance de l’entreprise, les conditions du marché et la demande des consommateurs. Par conséquent, les mises en garde qui précèdent s’appliquent à toutes les informations prospectives ci-incluses et il n’y a aucune garantie que les résultats ou les progrès anticipés se réaliseront ou, même s’ils se réalisent en grande partie, qu’ils entraîneront les retombées ou effets escomptés pour notre entreprise, notre condition financière ou nos résultats d’exploitation. À moins d’avis contraire ou que le contexte ne l’exige, les informations prospectives ci-incluses sont faites en date des présentes et nous ne nous engageons pas à mettre à jour ou modifier ces informations prospectives en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, sauf si nous y sommes tenus par les lois applicables.

Neil Cuggy, chef de l’exploitation et chef de la direction
financière
1 855 515-5191
IR@makegoodfood.ca