Neptune annonce ses résultats pour le troisième trimestre

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) –

Faits saillants financiers et opérationnels du troisième trimestre, pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à la période de trois mois close le 30 novembre 20161

  • Les produits se sont élevés à 7,3 millions de dollars et reflètent une augmentation de 7,5 % pour le secteur des solutions d’entreprise, ainsi que la vente des activités d’huile de krill, le 7 août 2017; les produits du T3 2017 étaient de 12,3 millions de dollars.
  • Un gain de 8,8 millions de dollars a été réalisé suite à la déconsolidation d’Acasti Pharma (position d’absence de contrôle).
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent dans le secteur nutraceutique.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS2 a été de 1,3 million de dollars, comparativement à un BAIIA ajusté2 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent, principalement en raison des investissements dans le secteur du cannabis.
  • La licence mondiale de MaxSimil a été élargie pour couvrir les produits dérivés du cannabis pour les applications médicales chez l’adulte.
  • Les produits enrichis de MaxSimil ont été lancés en partenariat avec Strength Sensei Nutraceuticals, une entreprise de Charles Poliquin.

Faits saillants des suites du trimestre

  • Le 12 février 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente avec Tetra Bio-Pharma Inc. pour le codéveloppement, la commercialisation et la mise en marché de produits antidouleurs et anti-inflammatoires à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés.
  • Le 19 janvier 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente de recherche dans le but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base d’huiles de cannabinoïdes et d’huile de krill.
1 Pour le secteur nutraceutique de Neptune.
2 Voir les sections «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS» ci-après.

Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou « la Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

« Au troisième trimestre, nous avons bien exécuté notre initiative de croissance stratégique pour entrer sur le marché du cannabis et avons continué à élargir notre secteur des solutions d’entreprises. Je suis heureux d’annoncer que, grâce à notre expertise reconnue dans de multiples domaines – science, affaires réglementaires, formules et commercialisation -, tous les éléments de notre plan de croissance sur le marché du cannabis sont sur la bonne voie », indique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Depuis notre dernière rencontre de mise à jour en novembre dernier, nous avons été très occupés par les activités de développement, comme les discussions avec des fournisseurs potentiels, la préparation des installations et l’obtention de licences, ajoute M. Hamilton. De plus, nous avons mené de nombreux essais de solvants pour démontrer leur efficacité dans l’extraction d’huile de cannabis, et les résultats sont prometteurs. En parallèle, nous avons récemment noué des partenariats de recherche et développement qui faciliteront la commercialisation de produits à valeur ajoutée cliniquement prouvés dans le secteur du cannabis. Ces produits se démarqueront par notre expertise en extraction, en purification et en formules. »

« Les produits du secteur des solutions d’entreprise, portés par la croissance de notre dispositif d’administration MaxSimil, ont augmenté de 7,5 % par rapport à la même période l’an dernier, et de 2,6 % par rapport au trimestre précédent, souligne M. Hamilton. Si on se fie à notre carnet de commandes, nous pouvons nous attendre à un quatrième trimestre solide dans ce secteur. Par conséquent, nous restons convaincus que nous atteindrons notre objectif de croissance annuelle dans les deux chiffres. »

« Alors que cette importante année de transition pour Neptune tire à sa fin, les bases de notre initiative sur le cannabis sont bien en place, prêtes à accueillir le cadre qui nous permettra d’atteindre de nouveaux sommets de croissance et de rentabilité, conclut M. Hamilton. Nous avons réuni une excellente équipe expérimentée et dressé la liste des étapes nécessaires pour poursuivre cette aventure. Ainsi, nous pourrons assurément mettre des produits uniques sur le marché. Nous avons hâte de vous faire part de nos progrès lors des prochains trimestres dans des communiqués sur l’évolution de l’entreprise et sur nos grandes réalisations. »

Résultats des activités du secteur nutraceutique

Comme elle l’a annoncé précédemment, Neptune a fait la transition vers une nouvelle date de fin d’exercice le 31 mars 2017. Les résultats financiers des périodes de trois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 ne sont pas inclus dans les présents états financiers pour les raisons suivantes : i) les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 fournissent une comparaison raisonnable pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2017; ii) il n’y a pas de facteurs importants, saisonniers ou autres qui auraient un impact sur la comparabilité de l’information si les résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 avaient été présentés au lieu des résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 ; et iii) il n’était pas pratique ni justifié financièrement de préparer cette information.

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars pour le trimestre, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 au troisième trimestre est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique du troisième trimestre comprend un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 24,8 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 9,3 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 0,8 million de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 depuis le début de l’exercice est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique depuis le début de l’exercice comprend un gain sur vente d’actifs de 23,7 millions de dollars tiré de la vente d’actifs, un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale et une perte de dépréciation des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats consolidés (y compris Acasti Pharma, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017)

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits consolidés ont totalisé 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,1 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, contre 9,4 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 5,4 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 0,5 million de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats du trimestre courant comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 4,2 millions de dollars et une perte nette de 5,2 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 1,7 million de dollars et une perte nette de 2,4 millions de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits consolidés ont totalisé 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,0 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 14,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 10,5 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 2,5 millions de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats de la période de neuf mois close le 31 décembre 2017 comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 9,7 millions de dollars et une perte nette de 12,5 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 5,6 millions de dollars et une perte nette de 7,9 millions de dollars.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie, y compris un montant de 2,4 millions de dollars de placements à court terme réservés, s’élevaient à 28,6 millions de dollars au 31 décembre 2017.

1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAII ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IRFS» ci-après.

Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS

La Société utilise une mesure financière ajustée, le bénéfice ajusté avant les intérêts, l’impôt et les amortissements (BAIIA), appelée perte d’exploitation non conforme aux IFRS lorsque la Société ou le secteur est en situation de perte, pour évaluer sa performance d’exploitation. Cette mesure financière non conforme aux IFRS est issue directement des états financiers de la Société et est présentée de manière uniforme d’une période à l’autre. La Société utilise cette mesure afin d’évaluer sa performance financière historique et future, ainsi que sa performance par rapport à ses concurrents. Cette mesure aide également la Société à planifier et à faire des projections pour les périodes futures ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. La Société est d’avis qu’en rendant cette information disponible aux investisseurs, en plus des mesures conformes aux IFRS, elle permet à ceux-ci de voir ses résultats du point de vue de la direction, et ainsi de mieux comprendre sa performance financière passée et future.

La réglementation en matière de valeurs mobilières exige que les sociétés avertissent les lecteurs du fait que les résultats et d’autres mesures établis selon un autre référentiel que les IFRS n’ont pas de sens normalisé et qu’il est peu probable qu’ils soient comparables à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée. La Société utilise le BAIIA ajusté (ou la perte d’exploitation non conforme aux IFRS en situation de perte) pour mesurer sa performance d’une période à l’autre sans les variations découlant de certains ajustements qui pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de sa performance d’exploitation et parce qu’elle estime que cette mesure fournit de l’information pertinente sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation. La méthode de calcul du BAIIA ajusté (ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS) de Neptune peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Neptune calcule son BAIIA ajusté (ou sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) en ajoutant au résultat net (à la perte nette) les charges financières, les amortissements et les pertes de valeurs et l’impôt sur le résultat et en soustrayant les produits financiers. D’autres éléments tels que la rémunération à base d’actions, les recouvrements d’assurances liés à l’explosion de l’usine, les règlements de redevance, le gain net sur vente des activités liées à l’huile de krill, les frais légaux liés aux règlements de redevance, le gain sur perte de contrôle d’une filiale, les crédits d’impôt recouvrables des années précédentes et les frais d’acquisition sont sans incidence sur la performance d’exploitation de la Société et sont donc exclus du calcul puisqu’ils peuvent varier de manière importante d’une période à l’autre. Les produits financiers et charges financières incluent le profit (la perte) de change et la variation de la juste valeur des dérivés. Le fait d’exclure ces éléments ne veut pas dire qu’ils sont non récurrents.

Conférence téléphonique

Neptune tiendra une conférence téléphonique le 14 février 2018, à 17 h (HNE) pour parler de ses résultats du troisième trimestre, pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017.

Date : Mercredi 14 février 2018
Heure : 17 h (HNE)
Numéro à composer : 1 877 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 647 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la conférence et jusqu’au 14 mars 2018. Pour ce faire, composez le 1 416 621-4642 ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis entrez le numéro de la conférence : 7495706. De plus, la téléconférence et la présentation afférente seront immédiatement accessibles dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formules uniques dans des segments à fort potentiel de croissance comme celui des produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, au www.sedar.com, sur EDGAR, au www.sec.gov/edgar.shtml, et dans la section investisseurs du site Web de Neptune, au www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et à la rubrique Risques et incertitudes du rapport de gestion de la Société pour la période intermédiaire close le 31 décembre 2017.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 7 315 7 315
Marge brute 2 015 2 015
Charges de recherche et de développement i) (1 785 ) (4 285 ) 581 (5 489 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 12 24 36
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 477 ) (908 ) (3 385 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (147 ) (147 )
Perte provenant des opérations (2 382 ) (5 169 ) 581 (6 970 )
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (396 ) (21 ) (2 ) (419 )
Impôt sur le résultat (53 ) (53 )
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 763 670 (581 ) 852
Charges financières 487 67 554
Produits financiers (91 ) (9 ) (100 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (37 ) 2 (35 )
Rémunération à base d’actions 199 330 529
Impôt sur le résultat 53 53
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 147 147
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (1 273 ) (4 169 ) (5 442 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 12 252 1 (112 ) 12 141
Marge brute 3 450 1 1 3 452
Charges de recherche et de développement (349 ) (1 708 ) 581 (1 476 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 9 24 33
Frais de vente, généraux et charges administratives (4 511 ) (829 ) (5 340 )
Autres produits – provenant de règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 716 (2 512 ) 582 9 786
Produits financiers nets (charges financières nettes) (697 ) 115 (582 )
Impôt sur le résultat 217 217
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 856 621 (581 ) 896
Charges financières 625 1 (6 ) 620
Produits financiers (126 ) (118 ) 6 (238 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 198 2 200
Rémunération à base d’actions 315 155 470
Impôt sur le résultat (217 ) (217 )
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 1 271 (1 736 ) 1 (464 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 20 640 20 640
Marge brute 4 866 4 866
Charges de recherche et de développement i) (2 572 ) (9 676 ) 1 742 (10 506 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 62 84 146
Frais de vente, généraux et charges administratives (8 274 ) (2 761 ) (11 035 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 724 23 724
Revenu (perte) provenant des opérations 17 806 (12 353 ) 1 742 7 195
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (1 719 ) (121 ) (7 ) (1 847 )
Impôt sur le résultat (40 ) (40 )
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Total des actifs 93 678 6 079 99 757
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 28 586 28 586
Fonds de roulement2 29 945 29 945
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 511 2 005 (1 742 ) 2 774
Charges financières 1 984 355 2 339
Produits financiers (108 ) (38 ) (146 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (156 ) (196 ) 7 (345 )
Rémunération à base d’actions 781 661 1 442
Impôt sur le résultat 40 40
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 724 ) (23 724 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 90 90
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (816 ) (9 687 ) (10 503 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Rapprochement du revenu net et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 35 093 8 (112 ) 34 989
Marge brute 9 554 8 1 9 563
Charges de recherche et de développement (1 119 ) (5 747 ) 1 742 (5 124 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 28 70 98
Frais de vente, généraux et charges administratives (10 197 ) (2 252 ) (12 449 )
Autres revenus – règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 383 (7 921 ) 1 743 5 205
Produits financiers nets (charges financières nettes) (1 982 ) 41 (3 ) (1 944 )
Impôt sur le résultat (83 ) (83 )
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Total des actifs 101 628 21 589 (13 175 ) 110 042
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 6 759 5 843 12 602
Fonds de roulement2 15 628 4 421 1 20 050
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 388 1 843 (1 742 ) 2 489
Charges financières 1 976 15 (89 ) 1 902
Produits financiers (226 ) 40 89 (97 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 233 (96 ) 3 140
Rémunération à base d’actions 985 430 1 415
Impôt sur le résultat 83 83
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
Frais d’acquisition 38 38
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 3 179 (5 648 ) 1 (2 468 )
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Personnes-ressources
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction, Neptune
1 450 687-2262, poste 23
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Fortis Inc. annonce ses dividendes pour le deuxième trimestre de 2018

ST. JOHN’S, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Le conseil d’administration de Fortis Inc. (« Fortis » ou la « Société ») (TSX:FTS) (NYSE:FTS) a déclaré les dividendes suivants :

  1. 0,3063 $ par action privilégiée de premier rang de série F de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  2. 0,2427 $ par action privilégiée de premier rang de série G de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  3. 0,15625 $ par action privilégiée de premier rang de série H de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  4. 0,165375 $ par action privilégiée de premier rang de série I de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  5. 0,2969 $ par action privilégiée de premier rang de série J de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  6. 0,2500 $ par action privilégiée de premier rang de série K de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  7. 0,25625 $ par action privilégiée de premier rang de série M de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés;
  8. 0,425 $ par action ordinaire émise et en circulation entièrement libérée de la Société, payable le 1er juin 2018 aux actionnaires ordinaires inscrits au 18 mai 2018 à la fermeture des marchés.

La Société a choisi de rendre les dividendes sur les actions ordinaires et les dividendes sur les actions privilégiées admissibles aux crédits d’impôt pour dividendes fédéral et provincial.

À propos de Fortis

Fortis se positionne parmi les géants nord-américains du secteur réglementé de l’électricité et du gaz, forte d’un actif d’environ 47 milliards de dollars canadiens au 30 septembre 2017. La Société, qui compte plus de 8 000 employés, sert des clients dans cinq provinces canadiennes, neuf États américains et trois pays des Caraïbes.

Les actions de Fortis sont inscrites à la cote de la TSX et de la NYSE sous le symbole « FTS ». Pour en savoir plus, consultez le www.fortisinc.com, le www.sedar.com ou le www.sec.gov.

Demandes des investisseurs
Stephanie Amaimo
Vice-présidente, Relations avec les investisseurs
Fortis Inc.
709 737-2900
investorrelations@fortisinc.com

Demandes des médias
Karen McCarthy
Directrice, Communications et affaires corporatives
Fortis Inc.
709 737-5323
media@fortisinc.com

NAPEC inc. annonce la réalisation de l’arrangement avec un membre du groupe d’Oaktree

DRUMMONDVILLE, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – NAPEC inc. (« NAPEC » ou la « Société ») (TSX:NPC) a annoncé aujourd’hui la réalisation de l’arrangement précédemment annoncé et régi par la Loi canadienne sur les sociétés par actions (l’« arrangement ») en vertu duquel 9370-0219 Québec Inc. (l’« acheteur »), une société organisée par Oaktree Capital Management, L.P. (« Oaktree »), a fait l’acquisition de toutes les actions ordinaires émises et en circulation de NAPEC au prix de 1,95 $ en espèces par action (la « contrepartie »). En outre, chaque porteur de bons de souscription de la Société recevra un paiement en espèces correspondant à l’excédent éventuel de la contrepartie sur le prix d’exercice des bons de souscription.

L’acheteur a remis à Société de fiducie Computershare du Canada (« Computershare »), le dépositaire dans le cadre de l’arrangement, des fonds suffisants pour lui permettre de faire des paiements aux anciens actionnaires et porteurs de bons de souscription (collectivement, les « porteurs de titres »), conformément aux modalités de l’arrangement. Les paiements aux porteurs de titres seront effectués par Computershare, dès qu’il sera raisonnablement possible de le faire après la date des présentes.

Une lettre d’envoi a été transmise par la poste aux porteurs de titres inscrits et peut également être consultée sous le profil de NAPEC à l’adresse www.sedar.com. La lettre d’envoi explique aux porteurs de titres inscrits la façon de déposer et de se faire payer leurs titres. Les porteurs de titres inscrits doivent retourner la lettre d’envoi dûment remplie à Computershare afin de recevoir la contrepartie à laquelle ils ont droit pour leurs titres. Les porteurs de titres non inscrits doivent suivre attentivement les directives de leur courtier en valeurs, courtier en placement, banque, société de fiducie, dépositaire, prête-nom ou autre intermédiaire qui détient les titres en leur nom.

À la suite de cette opération, il est prévu que les actions ordinaires de la Société seront radiées de la Bourse de Toronto à la fermeture des marchés le 16 février 2018 ou vers cette date et que la Société cessera d’être un émetteur assujetti dans toutes les provinces et dans tous les territoires du Canada.

Luc Reny, président du conseil, a déclaré : « Au nom de tous les membres du conseil d’administration de NAPEC, je voudrais remercier tous les actionnaires pour leur appui continu au fil des ans et féliciter les membres de la direction de NAPEC pour leur travail exceptionnel. Je leur souhaite beaucoup de succès pour l’avenir. »

À propos de la Société

NAPEC est une société qui opère dans le secteur de l’énergie. La Société est un important fournisseur de services pour les marchés des services publics et de l’industrie lourde principalement au Québec, en Ontario et dans l’est des États-Unis. NAPEC et ses filiales construisent et entretiennent des systèmes de transport et de distribution d’électricité et de gaz naturel pour des services publics et des infrastructures énergétiques connexes. La Société effectue aussi l’installation d’équipements lourds alimentés au gaz et à l’électricité pour des entreprises de services publics, des centrales électriques industrielles au gaz naturel et des usines pétrochimiques à travers l’Amérique du Nord. La Société offre également des services de construction environnementale et de plateformes routières. Des renseignements additionnels sur NAPEC peuvent être obtenus en consultant la base de données SEDAR à l’adresse www.sedar.com et le site Web de la Société à l’adresse www.napec.ca.

À propos d’Oaktree

Oaktree est un gestionnaire de placement de premier plan à l’échelle mondiale, spécialisé dans les placements non traditionnels. Le cabinet comptait 100 milliards de dollars américains d’actifs sous gestion au 31 décembre 2017. Oaktree met l’accent sur une méthode de placement astucieuse, axée sur la valeur et le contrôle des risques, dans des dettes d’entreprises en difficulté, des dettes de sociétés (y compris les dettes à rendement élevé et les prêts de premier rang), des investissements de prise de contrôle, les titres convertibles, l’immobilier et les titres de sociétés ouvertes. Depuis sa création en 1995, le groupe Power Opportunities d’Oaktree a essentiellement pour stratégie de financer des entreprises de premier plan qui offrent de l’équipement, des services, des logiciels et des infrastructures utilisés dans les secteurs de l’électricité et du gaz naturel. Établie à Los Angeles, Oaktree compte plus de 900 employés et dispose de bureaux à l’échelle internationale dans 18 villes. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site Web d’Oaktree à l’adresse www.oaktreecapital.com.

Déclaration concernant l’information prospective

Ce communiqué peut contenir des déclarations prospectives qui font état de risques et d’incertitudes. Toutes les déclarations qui ne portent pas sur des faits passés, comme les déclarations sur les perspectives de l’industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d’affaires de NAPEC, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation et de la réglementation canadiennes en valeurs mobilières. Les déclarations prospectives se reconnaissent habituellement à l’emploi de termes comme « prévoir », « avoir l’intention de », « estimer », « planifier », « croire », « continuer » ou « maintenir », éventuellement employés au futur ou au conditionnel, ou à l’emploi de termes semblables.

Les déclarations prospectives contenues aux présentes reflètent les attentes de la Société en date des présentes. Elles sont susceptibles de changer après cette date. La Société nie expressément toute obligation ou intention de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives, que ce soit par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, à moins que les lois en valeurs mobilières applicables ne l’y obligent. Bien que NAPEC estime que les attentes présentées dans ces déclarations prospectives soient raisonnables, elle ne peut pas garantir qu’elles se révéleront exactes.

Pierre L. Gauthier
Président et chef de la direction
450 876-2106
p.gauthier@napec.ca

Mario Trahan, CPA, CMA
Chef de la direction financière
819 479-7771
m.trahan@napec.ca

RAPPEL/Avis aux médias : Bombardier annoncera ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2017 le 15 février 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Bombardier (TSX:BBD.A)(TSX:BBD.B)(OTCQX:BDRBF) publiera ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2017 le jeudi 15 février 2018 et tiendra à 8 h, heure de l’Est, un appel conférence diffusé sur Internet pour passer en revue les résultats. Un communiqué de presse incluant les résultats financiers sera publié avant l’appel.

Alain Bellemare, président et chef de la direction; John Di Bert, vice-président principal et chef de la direction financière; et Patrick Ghoche, vice-président, Relations avec les investisseurs, passeront en revue les résultats financiers de l’entreprise pour le trimestre et l’exercice au cours de cet appel tenu pour les investisseurs et les analystes financiers.

DATE : jeudi 15 février 2018
HEURE : 8 h, heure de l’Est

Cet appel conférence ainsi que les tableaux financiers pertinents seront disponibles à l’adresse suivante : www.bombardier.com.

Les parties prenantes souhaitant écouter la présentation et la période de questions et réponses par téléphone pourront le faire en composant l’un des numéros suivants :

En français : 514 394 9316 ou
(avec traduction) 1 888 791 1368 (sans frais en Amérique du Nord)
+800 6578 9868 (pour les appels d’outre-mer)
En anglais : 514 394 9320 ou
1 866 240 8954 (sans frais en Amérique du Nord)
+800 6578 9868 (pour les appels d’outre-mer)

L’appel conférence sera disponible en reprise sur le site Internet de Bombardier peu après la fin de la webdiffusion.

Simon Letendre, Conseiller principal,
Relations avec les médias et affaires publiques
Bombardier Inc.
+514 861 9481

Patrick Ghoche
Vice-président, Relations avec les investisseurs
Bombardier Inc.
+514 861 5727

Gespeg Copper fournit une mise à jour corporative du projet Vortex

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 14 fév. 2018) – RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (TSX CROISSANCE:GCR) (la «Compagnie» ou «Gespeg») annonce une mise à jour du projet Vortex :

Message du président – Mise à jour du projet cuprifère

Au cours des cinq dernières années, l’exploration dans le secteur des petites sociétés a été considérablement ralenti, les capitaux nécessaires à l’expansion rapide des propriétés n’étant tout simplement pas disponibles. Gespeg n’était pas à l’abri de ce défi. Cependant, au cours de cette période, Gespeg a réussi à réaliser des programmes d’exploration qui ont maintenu ses propriétés en bon état, ainsi qu’à ajouter de nouveaux projets à son portefeuille, ce qui a renforcé notre position. La Société demeure confiante que la Péninsule Gaspésienne convient parfaitement à l’exploration du cuivre au Canada. Foyer de la plus importante mine de cuivre en Amérique du Nord qui a été exploitée pendant plus de 50 ans, la Mine Gaspé, la région a été largement ignorée par les sociétés d’exploration depuis la fermeture de la mine il y a environ 30 ans.

En juin 2012, Gespeg a annoncé sa première découverte sur le projet Vortex. Le forage 11-V-04 a intercepté 29 mètres à 0.94% à 5.20 mètres de profondeur incluant 16 mètres à 1,38 % de cuivre à une profondeur de 14 mètres (sur la longueur du forage, et non la largeur ) sur Sullipeck Est, qui est un des blocs de la propriété Vortex(voir communiqué de la Compagnie daté le 13 juin 2012 une copie est disponible sous SEDAR www.sedar.com).

En février 2017, un calcul de ressources inférées pour le projet Sullipek détenu à 100% par Gespeg fût émis. Sullipek renferme une ressource inférée de cuivre de 2,24 millions de tonnes à 1,09% pour un total de cuivre de 24 400 tonnes (voir le communiqué de presse de la société daté du 2 février 2017, disponible sous le profil SEDAR de la Société à www.sedar.com).

La société demeure enthousiaste par le potentiel de ses propriétés cuprifères en Gaspésie et est à formuler ses plans d’exploration pour les propriétés.

À propos de Gespeg Copper Resources Inc. : Gespeg est une société d’exploration axée sur les métaux de base et les métaux précieux, en particulier dans des régions grossièrement sous-exploitée “Gaspésie et Mauricie . Avec une équipe de direction dédiée, l’objectif de la Société est de créer de la croissance pour ses actionnaires grâce à la découverte de nouveaux dépôts.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Gespeg, y compris le rapport annuel, ou les documents que Gespeg dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Sylvain Laberge
Président et CEO
514-702-9841
Slaberge@gespegcopper.com

Sirios recoupe en forage une nouvelle zone de 8 mètres à 41 g/t Au à Cheechoo

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) ont le plaisir d’annoncer les résultats d’analyses du sondage #112 qui a recoupé une nouvelle zone de 8,0 mètres titrant à 41,0 g/t Au, à une profondeur verticale de 285 m sur la propriété aurifère Cheechoo, à Eeyou Istchee Baie James au Québec. Cette nouvelle zone est composée d’une veine de quartz-feldspath avec or visible.

De plus, trois intersections de haute teneur ont aussi été recoupées dans le même sondage, dont la zone Jordi, soit :

  • 11,8 m à 9.1 g/t Au,
  • 2,5 m à 31,6 g/t Au et
  • 6,2 m à 29,3 g/t Au (zone Jordi).

Les principaux résultats sont présentés au tableau ci-dessous.

PRINCIPAUX RÉSULTATS D’ANALYSE DU SONDAGE 112 PROJET CHEECHOO CAMPAGNE AUTOMNE 2017

Sondage CH17- De (m) À (m) Épaisseur* (m) Au (g/t) Teneur Au** (g/t)
112 8,1 225,0 216,9 2,3 1,6
incl. 26,6 27,1 0,5 53,2
incl. 120,0 131,8 11,8 9,1 7,6
incl. 137,5 140,0 2,5 31,6 20,4
Incl. 138,5 139,0 0,5 156,0
Zone Jordi incl. 153,2 159,4 6,2 29,3 13,6
Incl. 158,1 158,6 0,5 295,5
incl. 220,8 225,0 4,2 4,9
Nouvelle Zone 317,2 325,2 8,0 41,0 30,0
incl. 318,2 318,7 0,5 269,6
420,8 506,5 85,7 0,5
*: Intervalle le long du trou, épaisseur vraie non-déterminée.
** Teneur en or maximale coupée à 50 g/t m.

Certains sondages seront prolongés pendant la campagne de forage en cours afin de tester l’extension de la veine de 8 m à 41 g/t Au.

Zone Jordi

Le sondage #112 a recoupé la zone Jordi sur 6,2 m à 29,3 g/t Au. Sur la section de ce sondage, cette zone avait été recoupée par les sondages #10 (5,6 m à 9 g/t Au, réf. communiqué du 13/01/14) et #17 (5,5 m à 12,8 g/t Au, réf. communiqué du 12/09/14). Dans ce secteur la zone a une attitude sub-horizontale alors qu’en amont et en aval le pendage est plus abrupte, tel qu’illustré sur la section. La zone Jordi est composée de pegmatite et veine de quartz-feldspath aurifère.

Les détails des intervalles décrits dans le tableau ci-dessus sont disponibles sur le site web de Sirios au lien suivant :
http://sirios.com/files/Detail-composite-180214.pdf

Une carte localisant le sondage #112 et sa section, de même qu’un tableau des coordonnées du sondage sont disponibles aux liens suivants :

http://sirios.com/images/Section-112.pdf

http://sirios.com/images/location_section_CH17-112.pdf

http://sirios.com/files/BD_Coordinates_Drilled.pdf

Le programme de forage au diamant d’hiver 2018 se poursuit sur le projet Cheechoo tel que prévu avec deux foreuses.

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage, de calibre NQ, ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des standards de référence certifiés ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage. Ils ont ensuite été analysés pour l’or par pyro-analyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible ont été réanalysé par pyro-analyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo., personne qualifiée selon la Norme 43-101 a préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et a révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Dominique Doucet
Président
ddoucet@sirios.com
Tél. : (514) 510-7961
(514) 510-7964 (FAX)
Site web : www.sirios.com

Cartier recoupe 4,7 g/t Au sur 5,1 m incluant 17,7 g/t Au sur 0,5 m à Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer les nouveaux résultats disponibles de sa campagne de 30 000 m de forage en cours sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or. Ces résultats ont été intersectés à 650 m de profondeur dans l’extension géométrique des Zones 5N et 5M.

Des valeurs de 4,7 g/t Au sur 5,1 m incluant 17,7 g/t Au sur 0,5 m et 9,6 g/t Au sur 1,1 m ont été recoupées à 40 m sous les chantiers de la Zone 5N (FIGURE). Des valeurs de 1,9 g/t Au sur 13,0 m incluant 3,8 g/t Au sur 3,0 m ont également été recoupées à 20 m sous les chantiers de la Zone 5M. Les forages visaient plusieurs cibles le long de leur parcours et ceux-ci ont été allongés sur de courtes distances pour explorer le potentiel de prolongement des chantiers. Les nouvelles valeurs d’intérêt additionnelles associées à ces zones sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur (m) Au
(g/t)
Zone Aurifère Structure Aurifère
CH17-27 685,7 690,8 5,1 4,7 5N 5N
incluant 685,7 686,2 0,5 17,7
incluant 689,7 690,8 1,1 9,6
CH17-28 748,5 757,0 8,5 1,0
incluant 748,5 749,0 0,5 4,4
CH17-29 834,0 847,0 13,0 1,9 5M 5M
incluant 840,0 843,0 3,0 3,8
CH17-28 626,0 630,0 4,0 2,1 3 3
incluant 628,0 629,0 1,0 4,6

Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

« Ces résultats démontrent que, sous les chantiers des Zones 5N et 5M, la minéralisation aurifère se poursuit avec des caractéristiques offrant un potentiel pour délimiter de nouvelles ressources » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction.

Les intersections aurifères sont constituées de minéraux d’altération en biotite et en chlorite, de minéralisation en grains d’or visibles, en arsénopyrite et/ou en pyrrhotite et de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre. Tous les autres résultats analytiques des quatre foreuses en activité sur la propriété Mine Chimo sont en attente.

Une VIDÉO 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forage en cours. Les structures 5N et 5M y sont illustrées.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Toutes les longueurs, mentionnées dans ce communiqué, ont été mesurées le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique ou par gravimétrie. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ”Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Pour voir la figure associée à ce communiqué de presse, veuillez visiter le lien suivant : https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=3940025d-fe5c-4a30-add8-1b86642c1197

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Les résultats du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 d’H2O Innovation – La Société progresse, affichant une croissance dans tous les piliers d’affaires

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – H2O Innovation inc. (TSX CROISSANCE:HEO)

Faits saillants

  • Les revenus ont atteint 25,8 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, représentant une croissance de 5,9 M $, ou 29,4 %, comparé au deuxième trimestre de l’exercice financier précédent;
  • Revenus de nature récurrente, provenant des piliers d’affaires de produits de spécialités et services (« SP&S ») et d’opération et maintenance (« O&M »), représentent 74,5 % des revenus totaux;
  • Carnet de commandes consolidé des projets de traitement d’eau et d’eaux usées (« Projets ») et des contrats d’O&M s’élevant à 116,1 M $ au 31 décembre 2017, comparativement à 109,2 M $ pour la période se terminant le 31 décembre 2016, affichant une croissance organique de 6,3 %;
  • BAIIA ajusté1 atteint 1,4 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, représentant une croissance de $0,6 M, ou 67,8 %, comparé au deuxième trimestre de l’exercice financier 2017;
  • Le ratio du BAIIA ajusté sur les revenus a augmenté, de 4,1 % pour la période de trois mois se terminant le 31 décembre 2016, pour atteindre 5,3 % pour ce trimestre se terminant le 31 décembre 2017;
  • Perte nette de (1,3 M $), comparativement à (1,1 M $) pour le deuxième trimestre de l’exercice financier précédent, provenant principalement de la réforme fiscale américaine. Nonobstant l’impact de cette nouvelle législation fiscale américaine, la perte nette aurait été de (0,2 M $).

Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d’indication contraire.

H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) fait connaître aujourd’hui ses résultats du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 terminé le 31 décembre 2017. Les revenus du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 totalisent 25,8 M $, en hausse de 5,9 M $ ou 29,4 %, comparativement à des revenus de 19,9 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent. Cette augmentation est alimentée par la croissance organique des piliers d’affaires Projets et SP&S. Le pilier d’affaires Projets reprend actuellement de la vitesse après un ralentissement dans certains projets ayant influencé les résultats financiers de l’exercice précédent. Plus de projets atteignent maintenant la phase de constatation des revenus pour ce trimestre, comparativement au trimestre correspondant de l’exercice financier 2017. Les résultats SP&S ont été renforcés par la ligne d’affaires d’Érablière, qui affiche une croissance rapide avec des résultats record, trimestre après trimestre. Notre carnet de commandes consolidé au 31 décembre 2017 s’élevait à 116,1 M $, comparativement à 109,2 M $ l’an dernier, contribuant à offrir une excellente visibilité sur la reconnaissance des revenus pour les trimestres à venir.

Période de trois mois se
terminant le 31 décembre
Période de six mois se
terminant le 31 décembre
RÉSULTATS CONSOLIDÉS
Principales données financières
2017 2016 2017 2016
(ajusté)2
$ $ $ $
Revenus 25 818 929 19 957 831 48 436 927 37 441 981
Bénéfice brut avant amortissement 6 213 020 4 834 439 10 667 406 9 125 664
Marge bénéficiaire brute avant amortissement (%) 24,1 % 24,2 % 22,0 % 24,4 %
Charges d’exploitation 1 009 008 486 003 1 886 393 924 407
Frais de vente 2 217 535 1 615 633 3 855 748 3 211 524
Frais administratifs 1 625 073 2 132 083 3 102 683 3 820 501
Frais de recherche et développement 170 33 872 8 685 115 244
Perte nette (1 340 441 ) (1 093 270 ) (2 430 316 ) (2 042 429 )
Perte nette de base et diluée par action (0,033 ) (0,027 ) (0,061 ) (0,069 )
BAIIA ajusté 1 358 281 809 625 1 946 344 1 438 640
BAIIA ajusté sur les revenus (%) 5,3 % 4,1 % 4,0 % 3,8 %

Les revenus provenant des Projets ont atteint 6,6 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, comparativement à 3,4 M $ pour la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de 90,9 %. Cette hausse significative s’explique par l’augmentation du nombre de projets entrant dans une phase de reconnaissance des revenus plus importante. La Société a également développé un portefeuille plus diversifié entre les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, avec 34,0 % de projets de traitement d’eaux usées au 31 décembre 2017, comparativement à 16,7 % au 31 décembre 2016. Les projets de traitement d’eaux usées se caractérisent généralement par une marge bénéficiaire brute avant amortissement plus importante. Le carnet de ventes actuel des Projets demeure très riche en opportunités et les prochains trimestres devraient être bien occupés avec un carnet de commandes de 51,9 M $ au 31 décembre 2017. Avec la signature récente de deux projets phares dans le secteur industriel, tel qu’annoncé au début du troisième trimestre, le carnet de commandes des Projets a atteint 56,1 M $ au 7 février 2018.

Du côté des SP&S, les revenus ont atteint 10,6 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, contre 7,7 M $ au trimestre correspondant de l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de 37,6 %. Cette augmentation des revenus provenant des SP&S est le résultat direct des investissements effectués dans les fonctions d’exploitation et de vente visant à supporter et à alimenter la croissance de cette ligne d’affaires. La ligne d’affaires acéricole poursuit sa croissance soutenue avec des ventes record pour ce trimestre alors que les activités s’intensifient pour la saison des sucres. « De plus, un premier projet important a été signé pour la ligne de produits de filtres à cartouches, ce qui va certainement nous aider à nous positionner et à obtenir davantage de références », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Les revenus provenant des activités d’O&M sont de nature récurrente et se sont élevés à 8,6 M $, comparativement à 8,8 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent, représentant une baisse de 2,0 %. Toutefois, cette diminution est exclusivement attribuable à l’impact négatif de l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain. Malgré l’impact du taux de change, le pilier d’affaires O&M démontre une croissance organique de 2,9% en dollar américain. Le pilier d’affaires O&M affiche une croissance soutenue depuis l’acquisition d’Utility Partners. La Société remporte de nouveaux contrats, comme en témoigne le carnet de commandes qui continue de grimper. Pour le pilier d’affaires O&M, le carnet de commandes se traduit par une constatation régulière des revenus sur la durée du contrat. Le carnet de commandes provenant des contrats d’O&M a totalisé 64,2 M $ au 31 décembre 2017 et consiste en des contrats à long terme, principalement avec des municipalités, contenant des options de renouvellement pluriannuelles. Tous les contrats arrivant à échéance suite à l’acquisition ont été renouvelés avec succès. Pour le même trimestre de l’exercice financier précédent, le carnet de commandes d’O&M s’élevait à 54,9 M $, représentant une croissance de 16,9 % sur une période de douze mois.

« De nouveaux territoires s’ouvrent à la ligne d’affaires O&M, avec des contrats gagnés dans l’Ouest canadien et au Texas. Ce sont des territoires à fort potentiel de croissance, où les activités d’opération et de maintenance de la Société n’étaient pas encore établies. Cela permettra également de développer les synergies avec les piliers d’affaires Projets et SP&S, comme ils sont déjà présents sur ces marchés géographiques. De nouveaux contrats ont également été remportés dans l’État de New York où la Société fournira à la fois les équipements MBR de traitement d’eaux usées et les services d’O&M aux mêmes usines de traitement d’eau », a ajouté Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Au cours de ce deuxième trimestre de l’exercice 2018, la Société a généré une marge bénéficiaire brute avant amortissements de 6,2 M $ ou 24,1 %, contre 4,8 M $ ou 24,2 % au deuxième trimestre de l’exercice 2017. L’augmentation de la marge bénéficiaire brute avant amortissements s’explique par la hausse des revenus, alors que toutes les lignes d’affaires affichent une hausse de revenus pour ce trimestre terminé le 31 décembre 2017 par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’amélioration de la marge bénéficiaire brute avant amortissements est aussi liée à la croissance organique soutenue des revenus de SP&S et O&M. Le ratio de la marge bénéficiaire brute avant amortissements sur les revenus est demeuré stable.

Le ratio des charges d’exploitation, frais de vente et frais administratifs (« SG&A ») par rapport aux revenus de la Société s’est élevé à 18,8 % pour ce trimestre, en baisse comparativement à 21,2 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent. Cette diminution en pourcentage des SG&A sur les revenus est principalement attribuable à l’augmentation globale des revenus, sans affecter de façon proportionnelle les frais de vente, les charges d’exploitation et les frais administratifs.

Le BAIIA ajusté de la Société est en hausse de 0,6 M $ ou 67,8 %, pour atteindre 1,4 M $ durant le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, comparativement à 0,8 M $ pour la période correspondante de l’exercice financier 2017. L’amélioration du BAIIA ajusté est supportée par l’augmentation significative des revenus des lignes d’affaires Projets et SP&S, ainsi que par la diminution des charges d’exploitation, des frais de vente et des frais administratifs, influençant positivement la perte nette avant impôts. Le ratio de BAIIA ajusté sur les revenus est de 5,3 %, comparativement à 4,1 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier 2017. « En comparant le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 au premier trimestre de ce même exercice financier, les revenus ont augmenté de 14,2 % (revenus de 22,6 M $ durant le premier trimestre, comparativement à des revenus de 25,8 M $ pour le second trimestre), alors que le BAIIA ajusté présente une croissance de 131,0 % (s’élevant à 0,6 M $ pour le premier trimestre de l’exercice financier 2018 comparativement à 1,4 M $ pour le deuxième trimestre). La Société accroît son BAIIA ajusté à un rythme plus rapide que les revenus, attestant de la solidité du modèle d’affaires », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

La perte nette a augmenté de 0,2 M $ ou 22,6 %, pour atteindre (1,3 M $) au deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, contre une perte nette de (1,1 M $) pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2017. Cette augmentation de la perte nette est principalement causée par le Tax Cuts and Jobs Act (« Loi sur l’impôt »), une réforme fiscale adoptée par le gouvernement américain au cours du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, entraînant une charge d’impôt différée supplémentaire de 1,1 M $ pour ce trimestre. Sans l’impact de la réforme fiscale américaine de 1,1 M $, la perte nette aurait été de (0,2 M $). La perte nette est également touchée par le taux de change, car la plupart des revenus sont en dollars américains, alors que les charges administratives sont principalement engagées en dollars canadiens. L’appréciation du dollar canadien, observée au cours du trimestre, a eu une incidence négative sur les résultats nets de la Société par rapport au trimestre correspondant de l’exercice financier précédent.

Les liquidités nettes générées par les activités opérationnelles ont atteint 0,6 M $ pour la période terminée le 31 décembre 2017, comparativement à 1,1 M $ pour la période correspondante terminée le 31 décembre 2016. Cette baisse est expliquée par la variation significative des éléments de fonds de roulement, tels qu’un volume d’opérations plus important pour ce trimestre, comparativement au deuxième trimestre de l’exercice financier 2017, une augmentation des stocks visant à satisfaire la demande croissante ainsi qu’un décalage au niveau des phases de production des Projets, ce qui affecte les échéanciers de facturation. De l’investissement dans les immobilisations corporelles a aussi été réalisé, totalisant 0,4 M $, pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2017, comparativement à 0,1 M $ pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2016.

Rapprochement du BAIIA ajusté à la perte nette

Bien que le BAIIA ajusté ne soit pas une mesure conforme aux IFRS, elle est utilisée par la direction pour prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. Le fait de fournir ces informations aux acteurs financiers, en plus des mesures conformes aux PCGR, leur permet de voir les résultats de la Société du point de vue de la direction et de mieux comprendre la performance financière de la Société, malgré l’incidence des mesures conformes aux PCGR.

Période de trois mois se
terminant le 31 décembre
Période de six mois se
terminant le 31 décembre
2017 2016 2017 2016
(ajusté)2
$ $ $ $
Perte nette pour l’exercice (1 340 441 ) (1 093 270 ) (2 430 316 ) (2 042 429 )
Charges financières – nettes 473 369 321 870 824 575 656 295
Impôts sur le résultat 1 176 701 (88 127 ) 1 038 716 (391 593 )
Amortissement des immobilisations corporelles 242 978 181 436 550 208 356 464
Amortissement des immobilisations incorporelles 674 552 837 666 1 365 669 1 368 595
(Gain) perte de change non réalisé(e) 25 367 135 467 (73 134 ) 177 868
Frais d’acquisition et d’intégration 347 124 80 875 1 020 829
Charges de rémunération à base d’actions 105 755 167 459 226 387 292 611
Perte liée à la fraude bancaire 363 364
BAIIA ajusté 1 358 281 809 625 1 946 344 1 438 640

Conférence téléphonique d’H2O Innovation

Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement des résultats financiers du deuxième trimestre 2018, à 10h00 (heure de l’Est), le mardi 14 novembre 2017.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Le rapport financier du deuxième trimestre est disponible sur www.h2oinnovation.com et sur le site de NYSE Euronext Alternext. Des informations additionnelles sur la Société sont disponibles sur SEDAR (www.sedar.com).

Énoncés prospectifs

Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relatifs aux activités de H2O Innovation ainsi que dans d’autres communications publiées par la Société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs concernent l’analyse et toute autre information basée sur la prévision de résultats, de rendement et de réalisations futurs et l’estimation de montants qu’il est actuellement impossible de déterminer. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation des termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « pourrait », « évaluer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « devrait » ou « devoir » ou d’autres expressions similaires ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel, notamment au regard de certaines hypothèses sur l’avenir d’une entreprise émergente. Ces énoncés prospectifs, formulés d’après les attentions actuelles de la direction, sont assujettis à certains risques et incertitudes, connus ou non, qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations actuels et futurs de la Société diffèrent substantiellement des résultats indiqués par ces énoncés prospectifs. Le détail de ces risques et incertitudes est disponible sur SEDAR (www.sedar.com) dans la notice annuelle de la Société datée du 26 septembre 2017. À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières l’exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source : H2O Innovation inc.

1 La définition du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA ajusté) ne tient pas compte des charges financières – nettes, des charges de rémunération à base d’actions, de la perte nette liée à une fraude bancaire, de la perte (du gain) de change non réalisée et des coûts d’acquisition et d’intégration de la Société. Le lecteur peut donc faire le rapprochement entre le BAIIA ajusté la perte nette. La définition du BAIIA ajusté utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d’autres sociétés.
2 Les résultats ajustés présentés dans le présent rapport de gestion représentent les résultats divulgués pour la période de six mois se terminant le 31 décembre 2016, avec l’acquisition d’Utility Partners datée du 26 juillet 2016, basés sur les résultats financiers audités pour l’année financière 2017. Ces résultats incluent seulement 5 mois des opérations d’Utility Partners.
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com
www.h2oinnovation.com