Nemaska Lithium progresse dans ses efforts de financement de son projet de lithium

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 28 mars 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) fait part de son plan mis à jour pour lever des fonds de 775M US$ à 825M US$ pour la construction et mise en service, de même que le fonds de roulement et de réserve pour sa mine de lithium Whabouchi et son usine électrochimique de Shawinigan (ensemble, le “Projet“), de même que pour son fonds de roulement général, comme suit:

  • la Société a signé un sommaire des modalités non ferme pour une entente sur la production (dite « streaming ») pour 150M US$;
  • elle se trouve présentement en discussions avancées pour un financement par dette totalisant 300-350M US$; et
  • elle entend lever le solde au moyen de placements privés ou appels publics à l’épargne ou placements de dette, d’où son prospectus préalable de base provisoire déposé sur www.sedar.com hier.

« Nous sommes engagés dans plusieurs discussions formelles avec des parties sérieuses et sommes confiants qu’une fois le financement complété, nous aurons recueilli suffisamment de fonds pour nous rendre à la production commerciale, » a commenté Guy Bourassa, président et chef de la direction. « Notre objectif primordial demeure d’atteindre un équilibre entre notre souhait de devenir un nouveau fournisseur de lithium indépendant en temps opportun, avec une structure financière nous permettant d’assurer le service de la dette au cours des premières années de production. Nous fournirons de plus amples informations au fur et à mesure que nous finaliserons les différentes composantes du montage financier. »

Entente sur la production (« streaming »)

La Société a signé un sommaire des modalités non ferme et entamé les dernières étapes des négociations en vue d’une convention définitive avec une institution financière de stature internationale pour la vente et la livraison d’un pourcentage préalablement convenu de produits de lithium.

Financement par dette

La Société se trouve présentement à un stade avancé de discussions en vue d’arrangements pour obtenir le financement par dette indiqué ci-dessus.

Financement par capitaux propres (« equity ») – Prospectus préalable de base provisoire

La Société a déposé et reçu le visa hier, pour un prospectus préalable de base provisoire lui donnant la possibilité de lever, sur une période de 25 mois, du financement par dette et capitaux propres pour un produit maximal pouvant atteindre 500M CA$. Il importe de noter que ce document n’est pas déposé en lien avec un appel public à l’épargne de valeurs mobilières.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, les efforts de la Société en lien avec son financement du projet, la finalisation d’un montage financier satisfaisant et l’obtention de fonds suffisants faisant en sorte que la Société soit capable d’amener son projet à la production commerciale, constituent des « renseignements prospectifs » et des « énoncés prospectifs » au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières et reposent sur des attentes et des projections valables en date du présent communiqué de presse. Il n’y a aucune assurance que la Société complètera le financement du projet en temps opportun.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse portent, entre autres, sur i) la capacité de la Société de mettre en place un montage financier exhaustif de 775 M $US à 825 M $US pour financer le projet; ii) la mise en place d’une structure de financement permettant à la Société d’assurer le service de la dette durant les premières années de production; et iii) en règle générale, le paragraphe qui précède intitulé « À propos de Nemaska Lithium » qui décrit essentiellement les perspectives d’avenir de la Société constituent des « renseignements prospectifs » ou des « énoncés prospectifs » au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières et reposent sur des attentes, des estimations et des projections valables à la date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en place d’un montage financier exhaustif de 775 M $US à 825 M $US pour financer le projet ni qu’aucune des composantes des opérations financières seront complétées, puisque les prochaines étapes et, éventuellement, les résultats réels des efforts de financement, ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement du projet de même que, généralement, les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
514 935 2777, p. 204
Cell. : 514 442 0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Midland annonce l’acquisition du projet nickel-cuivre-cobalt Soissons dans le Nord du Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 mars 2018) – Exploration Midland Inc. (“Midland”) (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d’annoncer l’acquisition par désignation sur carte d’un nouveau projet de nickel-cuivre-cobalt détenu à 100 % par Midland, dans la province géologique de Churchill, Québec. Le nouveau projet contient un total de 175 claims couvrant environ 82 kilomètres carrés et est localisé à environ 150 kilomètres au sud-est de Kuujjuaq, Québec.

Le nouveau projet, nommé Soissons, couvre une série d’indices de Ni-Cu-Co associés à deux intrusions distinctes de troctolite et de gabbronorite à olivine (suite intrusive de Soissons). Des travaux réalisés en 2000 et 2001 par les explorateurs précédents ont révélé les teneurs suivantes en Ni-Cu-Co, en échantillons choisis : 1,22 % Ni, 0,5 % Cu, 0,06 % Co; 1,03 % Ni, 0,47 % Cu, 0,05 % Co (indice Papavoine); 0,63 % Ni, 0,15 % Cu, 0,04 % Co (indice A14-1W); 0,67 % Ni, 0,43 % Cu, 0,05 % Co (indice A14-1E); 0,30 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co (indice A17-1) (noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et pourraient ne pas être représentatifs des zones minéralisées). Une campagne de forages de petite envergure réalisée en 2001 (9 forages) a également révélé les intersections suivantes : 1,07 % Ni, 0,23 % Cu, 0,09 % Co / 0,75 m; 0,55 % Ni, 0,43 % Cu, 0,03 % Co / 1,7 m (Papavoine); 0,57 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co / 1,0m (Papavoine Ouest) (noter que les épaisseurs vraies des zones minéralisées ne sont pas déterminées). Les forages ont également identifié des intervalles significatifs de sulfures disséminés avec des teneurs en Ni entre 0,1% et 0,2% sur des dizaines de mètres. Le réexamen des données géophysiques historiques en forages montre plusieurs anomalies électromagnétiques très prometteuses de type « off-hole » dans les extensions de ces intervalles minéralisés, qui n’ont jamais été testées.

Des travaux récents de la Commission Géologique du Canada ont révélé de façon inattendue que les intrusions de troctolite/gabbronorite de Soissons sont datées à 1311±1.1 millions d’années (Ma), un âge qui est près de l’âge de la troctolite de Voisey’s Bay (1332.7±1 Ma), hôte du gisement de Ni-Cu-Co de classe mondiale de Voisey’s Bay. Ceci indique que les intrusions de Soissons appartiennent à la même suite plutonique fertile de Nain (1330 à 1290 Ma) que Voisey’s Bay, et sont post-tectoniques et non-déformées. Cette information n’était pas disponible aux explorateurs précédents. La mine Voisey’s Bay est localisée à environ 250 kilomètres à l’est de Soissons.

Les teneurs en Ni-Cu (normalisées à 100 % sulfures), calculées à partir de forages existants à Soissons, sont variables mais sont principalement centrées autour de 3-4 % Ni et 2-3 % Cu (voir la table dans le fichier lié), pour les brèches basales et les sulfures disséminés. En comparaison, les teneurs en Ni-Cu normalisées pour la zone Discovery Hill à Voisey’s Bay sont d’environ 4 % Ni et 2-3 % Cu (Naldrett et Li, 2007).

La minéralisation à Soissons se présente sous forme de sulfures disséminés ou en amas, dans des roches hôtes diverses : gabbro-norites à olivine, troctolites, brèches magmatiques basales composées de roches mafiques et de paragneiss à sulfures partiellement assimilés, ou à l’intérieur même des paragneiss encaisssants, à quelques mètres des intrusions mafiques. Ces caractéristiques sont hautement favorables pour les minéralisations à Ni-Cu-Co magmatiques. Les brèches magmatiques basales signalent un environnement très dynamique qui peut augmenter la teneur en Ni-Cu-Co des sulfures par une interaction avec beaucoup de magma silicaté. L’assimilation des paragneiss fournit quant à elle le soufre nécessaire pour la formation de sulfures à Ni-Cu-Co.

De nouvelles avancées dans la compréhension des gisements à Ni-Cu-Co basées sur l’étude de Voisey’s Bay et de d’autres gisements soulignent l’importance critique des brèches magmatiques basales et des dykes nourriciers dans la formation des gisements. À Voisey’s Bay, les meilleures zones minéralisées se trouvent soit dans les dykes nourriciers eux-mêmes ou à la jonction immédiate entre ceux-ci et les sills sous-jacents plus extensifs. Ces zones de jonctions et les dykes nourriciers peuvent être localisées notamment en identifiant et suivant les brèches magmatiques basales, formées à la base des sills par des injections répétées de magmas mafiques provenant des dykes nourriciers. Ces concepts étaient peu connus à l’époque des derniers travaux d’exploration sur Soissons. Des brèches magmatiques basales abondantes sont observées dans certains forages de Soissons, et pourraient être utilisée pour identifiées des dykes nourriciers et zones de jonctions à hautes teneurs. De plus, des avancées récentes en géophysique permettent maintenant d’identifier des corps minéralisées à Ni-Cu-Co à des profondeurs beaucoup plus importantes qu’auparavant. Midland utilisera ces nouveaux concepts et technologies en plus des données historiques pour identifier de nouvelles cibles de forages dans ces intrusions fertiles.

Des cartes et des figures du projet Soissons peuvent être consultées par le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/1107588.pdf

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Resources Inc., SOQUEM INC., Teck Resources Limited, Les métaux Niobay inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.
Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Exploration Midland Inc.
Gino Roger
Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.explorationmidland.com

Rogers Sugar mène à terme un placement public par acquisition ferme de débentures convertibles d’un capital global de 85 millions de dollars

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE et MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 mars 2018) –

LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ DOIT ÊTRE DISTRIBUÉ AU CANADA EXCLUSIVEMENT ET NE DOIT PAS ÊTRE DISTRIBUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION DES ÉTATS-UNIS NI ÊTRE DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS

Rogers Sugar Inc. (la « Société » ou « Rogers Sugar ») (TSX:RSI) a le plaisir d’annoncer la clôture de son placement public par acquisition ferme annoncé précédemment de débentures convertibles subordonnées non garanties d’un capital global de 85 millions de dollars (les « débentures ») au prix de 1 000 $ par débenture (le « placement »), aux termes d’une convention de prise ferme datée du 2 mars 2018 intervenue entre la Société, Lantic Inc. (une filiale de la Société) (« Lantic ») et un syndicat de preneurs fermes codirigé par Valeurs Mobilières TD Inc. et Financière Banque Nationale Inc. et qui comprenait BMO Nesbitt Burns Inc., Scotia Capitaux Inc., RBC Dominion valeurs mobilières Inc., Marchés mondiaux CIBC inc. et Valeurs mobilières Desjardins inc. (collectivement, les « preneurs fermes »).

Les débentures ont été offertes dans toutes les provinces du Canada conformément à un prospectus simplifié de Rogers Sugar daté du 21 mars 2018.

Rogers Sugar a l’intention d’affecter le produit net du placement au financement du remboursement anticipé de la totalité du capital impayé de 60 millions de dollars des débentures convertibles subordonnées non garanties à 5,75 % de la Société échéant le 31 décembre 2018 (les « débentures de cinquième série ») et à la réduction de l’encours de la facilité de crédit de Lantic. Le remboursement anticipé des débentures de cinquième série aura lieu aujourd’hui.

Les débentures porteront intérêt au taux annuel de 4,75 %, payable semestriellement le dernier jour de juin et de décembre, à compter du 30 juin 2018, et seront convertibles au gré du porteur en actions ordinaires de la Société (les « actions ordinaires ») au taux de conversion de 112,9944 actions ordinaires par tranche de 1 000 $ de capital de débentures, ce qui correspond à un prix de conversion de 8,85 $ par action ordinaire. La date d’échéance des débentures est le 30 juin 2025.

À compter d’aujourd’hui, les débentures se négocieront à la Bourse de Toronto sous le symbole « RSI.DB.F ».

Ni les débentures ni les actions ordinaires sous-jacentes n’ont été ni ne seront inscrites aux termes de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée, et ces titres ne peuvent être ni offerts ni vendus aux États-Unis, à moins qu’ils ne soient inscrits ou qu’ils ne fassent l’objet d’une dispense des exigences d’inscription. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat des débentures ou des actions ordinaires sous-jacentes.

À propos de Rogers Sugar Inc.

Rogers Sugar a été constituée en société sous le régime des lois du Canada. Elle détient la totalité des actions ordinaires de Lantic, et ses bureaux administratifs sont situés à Montréal, au Québec. Lantic exploite des raffineries de sucre de canne à Montréal, au Québec, et à Vancouver, en Colombie-Britannique, ainsi qu’une usine de transformation du sucre de betterave à Taber, en Alberta, seule usine de transformation de la betterave au Canada. Les produits du sucre de Lantic sont commercialisés sous la marque de commerce « Lantic » dans l’est du Canada et sous la marque de commerce « Rogers » dans l’Ouest canadien. Ils comprennent le sucre cristallisé, le sucre à glacer, les cubes de sucre, la cassonade dorée et la cassonade brune, le sucre liquide ainsi que les sirops de spécialité. Lantic est propriétaire de la totalité des actions ordinaires de L.B. Maple Treat Corporation (« LBMT »), et son siège social est situé à Granby, au Québec. LBMT exploite des usines d’embouteillage à Granby, à Saint-Honoré-de-Shenley et à Dégelis, au Québec, ainsi qu’à Barre, au Vermont. Les produits de LBMT, qui comprennent le sirop d’érable, le sucre d’érable et les produits dérivés du sirop d’érable, sont vendus sous diverses marques, dont L.B. Maple Treat, Great Northern, Decacer, Sucro-Bec et Highland Sugarworks.

Énoncés prospectifs

Il se peut que le présent communiqué contienne des énoncés prospectifs concernant les activités de la Société ou le milieu dans lequel elle les exerce. Ces énoncés reflètent l’exploitation, les estimations, les prévisions et les projections de la Société. Ils ne garantissent en rien la performance future de la Société et sont assujettis à des risques et à des incertitudes difficiles à prévoir ou indépendants de la volonté de la Société. Un certain nombre de facteurs importants pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et le contenu des énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment ceux stipulés dans d’autres documents publics. De plus, les énoncés prospectifs s’appliquent à la date à laquelle ils sont faits. La Société ne s’engage ni ne s’oblige à mettre à jour ou à réviser des énoncés prospectifs par suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour toute autre raison, à moins que la législation applicable ne l’y oblige.

Mme Manon Lacroix
Vice-présidente, finances,
chef des finances et secrétaire
Lantic Inc.
Tél. : 514-940-4350
Site Web : www.lantic.ca ou www.rogerssugarinc.com