Stingray déclare un dividende trimestriel aux actionnaires

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 mars 2018) – Groupe Stingray Digital Inc. (TSX:RAY.A)(TSX:RAY.B) (« Stingray » ou la « société »), chef de file des ervices musicaux multiplateformes interentreprises et des solutions multimédias en magasin, a annoncé aujourd’hui que son conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,055 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple qui sera payable le 15 juin 2018 ou vers cette date aux porteurs d’actions à droit de vote subalterne, à droit de vote subalterne variable et à droit de vote multiple inscrits au registre en date du 31 mai 2018.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d’administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d’exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d’administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme étant « déterminés » aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

À propos de Stingray

Stingray (TSX:RAY.A)(TSX:RAY.B) est un chef de file mondial des services musicaux multiplateformes et des expériences numériques s’adressant aux câblodistributeurs, aux établissements commerciaux, aux fournisseurs de services par contournement, aux opérateurs de télécommunications mobiles et plus encore. Stingray propose notamment des chaînes télé offertes en format linéaire et sur demande, des chaînes télé en format 4K ultra-HD, des produits de karaoké, des services d’affichage numérique, des solutions musicales pour environnements commerciaux, des applications mobiles et plus encore. S’adressant aux particuliers comme aux entreprises, Stingray offre ses services à environ 400 millions d’abonnés (ou ménages) dans 156 pays et ses applications mobiles ont été téléchargées à plus de 90 millions de reprises. Le siège social de Stingray est situé à Montréal, au Canada. L’entreprise compte présentement plus de 400 employés dans le monde. Pour en savoir davantage, visitez le www.stingray.com.

Mathieu Péloquin
Vice-président principal, marketing et communications
Stingray
514 664-1244, poste 2362
mpeloquin@stingray.com

Orbite fait une mise à jour corporative

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 mars 2018) – Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») (NEX:ORT.H) a fourni aujourd’hui une mise à jour sur ses efforts pour réparer l’équipement défectueux à son usine de Cap Chat et aussi sortir de sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »).

Mise à jour sur l’équipement de calcination Outotec

Tel qu’annoncé le 30 janvier dernier, Orbite continue à travailler avec Outotec, le fournisseur de l’équipement de calcination défectueux afin de résoudre les problèmes liés à cet équipement.

Les causes des problèmes rencontrés ainsi que les solutions ont été déterminées par Outotec. Cependant, à ce jour, les parties ne sont pas en mesure de s’entendre sur la responsabilité financière et les délais des travaux à être faits, ni sur les garanties à être offertes sur les équipements, une fois modifiés. Les discussions se poursuivent entre les parties pour en venir à une entente satisfaisante. Si aucune entente n’intervient à court terme, Orbite déposera des procédures judiciaires.

Appel du jugement sur la requête contre son assureur pour recevoir un paiement d’indemnisation.

Tel qu’annoncé le 6 mars dernier, la Cour d’Appel du Québec (« la Cour d’appel ») a statué qu’Orbite avait le droit d’en appeler du jugement rendu par la Cour supérieure (« la Cour de la LACC ») qui avait rejeté la requête intentée contre son assureur. L’appel sera entendu le 11 mai prochain par un panel de trois juges.

Réductions supplémentaires des dépenses

Dans le but de protéger ses liquidités le plus longtemps possible et de financer les procédures judiciaires, la Société a mis en place une série de mesures visant à réduire ses dépenses. Notamment, Orbite a réduit de façon importante les heures de travail de tous ses employés et ce à travers ses trois sites d’opération soit : l’usine de Cap-Chat, le centre de développement technologique de Laval ainsi que le siège social à Saint-Laurent.

Par conséquent, l’ensemble des 45 employés, incluant les membres de la direction, seront touchés par cette mesure. La grande majorité d’entre eux seront mis à pied temporairement alors qu’un groupe restreint d’employés restera en place avec des heures travail réduites afin d’assurer la continuité des affaires.

La Société entend rappeler les employés au travail dès que possible si une entente est conclue avec Outotec ou advenant une décision favorable de la Cour d’appel. Aucune assurance ne peut cependant être donnée par la Société quant à l’issue des négociations en cours avec Outotec ou quant à la décision de la Cour d’appel.

La Cour de la LACC proroge la période de suspension

Tel qu’annoncé le 30 janvier 2018, la Cour de la LACC a émis une ordonnance en vertu de la LACC prorogeant la suspension des procédures jusqu’au 30 mars 2018 (la « Période de suspension »). Le 29 mars 2018, la Cour de la LACC a accueilli une requête déposée par la Société et a émis les ordonnances suivantes :

  • prolongeant la Période de suspension jusqu’au 8 juin 2018;
  • libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 27 avril 2018 et enjoignant Orbite de convoquer cette assemblée annuelle, selon le cas, d’ici le 31 octobre 2018; et
  • autorisant la Société à payer 50% du montant dû aux employés-clé en vertu du programme de rétention des employés-clés («PREC») qui avait été approuvé par la Cour de la LACC le 23 mai 2017.

Rien ne garantit que la Société réussisse ses efforts de restructuration ou qu’elle émerge de la protection de la LACC.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat.

La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël, vice-président, développement des affaires
514 744-6264
info@orbitetech.com

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
Eric Gamache, Directeur principal
418 529-3223
Egamache@tactconseil.ca

Saputo annonce des changements au sein de la haute direction

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 mars 2018) – Saputo inc. (TSX:SAP) (‘Saputo’ ou la ‘Société’) annonce qu’à partir du 1er avril 2018, M. Carl Colizza, président et chef de l’exploitation, Division Produits laitiers (Canada) prendra la direction de la Division Produits laitiers (Argentine), en plus de ses responsabilités actuelles. Cette direction était jusqu’ici assumée par M. Kai Bockmann dans le cadre de son poste de président et chef de l’exploitation de la Société. Dans son nouveau mandat, M. Colizza continuera de relever de M. Bockmann.

La Société annonce également que M. Paul Corney, président et chef de l’exploitation de la Division Aliments laitiers (USA), a avisé qu’il prendra sa retraite au cours des 12 à 24 prochains mois, après près de 20 ans de service au sein de Saputo. La Société a mis en place un plan pour identifier son successeur et permettre à M. Corney d’assurer la transition.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, le plus important fabricant de fromage et le plus grand transformateur de lait nature et de crème au Canada, un des trois plus importants transformateurs laitiers en Argentine et parmi les quatre plus importants en Australie. Aux États-Unis, la Société est l’un des trois plus grands fabricants de fromage et l’un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Friendship Dairies, Frigo Cheese Heads, La Paulina, Milk2Go/Lait’s Go, Neilson, Nutrilait, Scotsburn*, Stella, Sungold, Treasure Cave et Woolwich Dairy. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

*Marque de commerce utilisée sous licence.

Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

Dynacor termine 2017 avec des revenus excédent 100 M $ US et réalise un profit de 3,8 M $ US

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 mars 2018) – Mines d’or Dynacor inc. (« Dynacor » ou la « Société ») (TSX:DNG)(OTC:DNGDF) qui exerce des activités de traitement de minerai d’or et d’argent et détient des projets d’exploration minière au Pérou vient de déposer ses états financiers consolidés audités et son rapport de gestion pour l’exercice clos le 31 décembre 2017.

Ces documents ont été déposés électroniquement sur SEDAR au www.sedar.com et sont accessibles sur le site Web de la Société au www.dynacor.com.

(Tous les montants dans ce communiqué sont en million de dollars américains, à moins d’indication contraire. Le résultat par action et les flux monétaires par action sont en dollars américains. Les montants de % de variation ont été calculés à partir des chiffres arrondis.)

La Société a terminé l’exercice avec vigueur en totalisant des ventes de plus de 100 M $ et une septième année consécutive de profits. Dynacor a enregistré un résultat net de 3,8 M $ (0,10 $ par action) en 2017 comparé à 3,3 M $ (0,09 $ par action) en 2016, soit une augmentation de 15,2%.

Faits saillants 2017

Stratégiques

  • Dynacor termine sa première année complète de traitement de minerai à son usine Veta Dorada sans rencontrer de problème opérationnel ;
  • L’entente de crédit garanti de premier rang a été entièrement remboursée en décembre 2017, soit treize mois avant l’échéance. Dynacor n’a maintenant plus de dette.

Opérationnels

  • Production de 79 897 onces d’or en 2017, en augmentation de 8,7 % y compris un trimestre de record absolu de 24 066 onces en T4-2017 ;
  • Dynacor a commencé le démantèlement de son usine de Huanca Metalex en T4-2017.

Financiers

  • Ventes de 101,7 M $, en augmentation de 11,4 % comparativement à 2016 ;
  • Marge brute d’opération de 13,4 M $ (13,2 %), en augmentation de 10,7 % comparativement à 2016 ;
  • Résultat net de 3,8 M $, en augmentation de 15,2 % comparativement à 2016 ;
  • BAIIA (1) de 11,2 M $, en augmentation de 24,4 % comparativement à 2016 ;
  • Flux de trésorerie des activités opérationnelles avant variation des éléments du fonds de roulement de 8,6 M $ ou 0,22 $ par action (2) en augmentation de 38,7 % comparativement à 2016.

(1) BAIIA ”Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement” est une mesure du rendement non conforme aux IFRS. Il est cependant possible que cette mesure ne soit pas comparable avec une mesure similaire d’une autre société. La Société utilise cette mesure comme indicateur de trésorerie généré par ces opérations et permet aux investisseurs de comparer la rentabilité de la Société avec d’autres en éliminant l’effet de différentes bases d’actifs, l’effet dû aux structures d’impôt et l’effet des différentes structures de capital

(2) Les flux de trésorerie des activités opérationnelles par action sont est une mesure de rendement non conforme aux IFRS. Il est cependant possible que cette mesure ne soit pas comparable avec une mesure similaire d’une autre société. La Société utilise cette information, qui peut également être utile aux investisseurs comme élément comparatif vis-à-vis le prix de l’action sur le marché.

Aperçu 2017

En 2017, malgré les événements climatiques extrêmes qui ont touché le Pérou et impacté les approvisionnements en minerai, la production mensuelle de la Société a progressé de manière constante. Pour son premier exercice complet d’activité, la nouvelle usine de Veta Dorada à Chala a réalisé une année record avec une production de 79 897 onces d’or, y compris un mois de décembre record de 8 908 onces (comparé à 73 476 en 2016). Les ventes ont atteint 101,7 M $.

Le taux de traitement moyen quotidien de la Société a augmenté de manière constante au cours de 2017 atteignant la moyenne de 300 tpj (tonnes par jour) en décembre 2017. Le taux de traitement moyen quotidien de 2017 est de 226 tpj comparativement à 204 tpj en 2016.

Enfin, après avoir gardé l’usine de Huanca Matalex en mode de maintien et entretien pendant plus d’un an et compte tenu des conditions de marché de l’or au Pérou et de la possibilité pour Dynacor d’augmenter la capacité de production de sa nouvelle usine, la Société a pris la décision fin 2017 de fermer définitivement son usine de Huanca Metalex et de commencer de démantèlement et la remise en état du site.

Résultats des opérations

Principales données financières

Exercices clos le 31 décembre
(en 000 $) 2017 2016
Ventes 101 695 91 299
Coût des ventes (88 282 ) (79 225 )
Marge brute d’opération 13 413 12 074
Frais généraux et d’administration (3 855 ) (4 122 )
Frais de transition, entretien et autres (1 118 ) (303 )
Frais de vente (12 ) (815 )
Résultat opérationnel 8 428 6 834
Résultat net et global 3 841 3 289
Résultat par action
De base $0,10 $0,09
Dilué $0,10 $0,08

Les ventes totales de l’année se sont élevées à 101,7 M $ comparativement à 91,3 M $ en 2016, soit une augmentation de 11,4%. Le résultat net de l’année s’est élevé à 3,8 M $ comparativement à 3,3 M $ en 2016 soit une augmentation de 15,2 %.

Le résultat net 2017 comprend des éléments tels les frais de transition et entretien relatifs au transfert des activités de traitement de l’usine de Huanca Metalex vers l’usine Veta Dorada à Chala ainsi que les provisions relatives à la fermeture et remise en état du site de Huanca Metalex pour un total de 1,1 M $ ainsi qu’une charge d’intérêts de 0,6 M $ sur la dette à long terme qui a été remboursée en totalité en décembre 2017. Ces dépenses seront considérablement réduites en 2018. En 2017, la perte de change s’élève à 0,1 M $ contre 0,5 M $ en 2016.

Conciliation du résultat global au BAIIA(1)

Exercices clos le 31 décembre
(en 000 $) 2017 2016
Résultat net et global 3 841 3 289
Impôts sur les résultats 2 922 2 277
Frais financiers 1 330 790
Amortissement 2 866 2 634
Perte sur radiation d’actif d’exploration et d’évaluation 270
Gain sur réévaluation d’un instrument financier (29 )
BAIIA(1) 11 229 8 961

Résultats T4-2017

Au cours de la période de trois mois close le 31 décembre 2017, la Société a enregistré un résultat net de 1,4 M $ (0,04 $ par action) comparativement à 0,2 M $ (0.01 $ par action) pour la période comparative de 2016. L’augmentation de 1,2 M $ est principalement attribuable à l’augmentation de la marge brute d’opération de 1,8 M $. Ceci a été partiellement compensé par l’augmentation de la charge d’impôts ainsi que de la radiation d’actifs d’exploration et d’évaluation à hauteur de 0,2 M $ en T4-2017.T4-2016 avait été affecté car c’était le démarrage des activités à l’usine Huanca Metalex de Chala.

Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, d’investissement et de financement et Liquidités

Activités opérationnelles

Au cours de l’exercice, les flux générés par les activités opérationnelles se sont élevés à 7,4 M $ ou 0.19 $ par action comparé à 3,3 M $ ou 0,09 $ par action en 2016. Les flux générés par les activités opérationnelles avant les variations des éléments du fonds de roulement se sont élevés à 8,6 M $ ou 0.22 $ par action comparé à 6,2 M $ ou 0,16 $ par action en 2016. La variation des éléments du fonds de roulement a diminué de 1,2 M $ (diminution de 2,9 M$ en 2016) et est composée principalement de l’augmentation des créances clients et autres créances.

Activités d’investissement

Au cours de l’exercice, la Société a investi 0,7 M $ (8,8 M $ en 2016) pour l’acquisition d’immobilisations corporelles pour l’usine Veta Dorada de Chala.

Les additions d’actifs au titre de la prospection et de l’évaluation se sont chiffrées à 0,6 M $ (1,3 M $ en 2016).

Activités de financement

Le 14 janvier 2016, la Société a convenu d’une entente de crédit garantie de premier rang d’un montant global de 10,0 M $. La facilité de crédit se composait d’un emprunt à terme par prélèvement de 7,0 M $ et d’une marge de crédit renouvelable de 3,0 M $. Une garantie avait été prise sur les actifs de la Société y compris l’usine Veta Dorada. Le prêt avait une durée de 36 mois et portait intérêt à un taux annuel de 10%. La marge de crédit renouvelable, d’une durée initiale de 12 mois, avait été prolongée pour 12 mois supplémentaires à un taux annuel correspondant au plus élevé de 8,5 % ou taux préférentiel plus 6 %.

En décembre 2017, treize mois avant son échéance, la Société a remboursé sa dette résiduelle et n’a maintenant plus de dette. Au cours de l’exercice, Dynacor a remboursé un total de 6,3 M $.

Liquidités

Au 31 décembre 2017, la Société avait un fonds de roulement de 16,0 M $ dont 4,8 M $ en encaisse comparativement à 15,8 M $ dont 6,2 M $ en encaisse au 31 décembre 2016.

Perspectives 2018

Activités de traitement de minerais

Dynacor anticipe une année 2018 record avec un objectif de production entre 90 000 et 94 000 onces d’or. Cet objectif est basé sur les conditions de production et le cours de l’or actuels. La Société espère être à sa pleine capacité quotidienne de production de 300 tpj rapidement après la saison des pluies et envisage de porter sa capacité à 360 tpj d’ici à la fin de l’année.

Le démantèlement de l’usine Huanca Metalex est terminé et la remise en état du site est bien avancée et devrait être complété au cours du deuxième trimestre de 2018.

La Société étudie également différentes opportunités dans d’autres juridictions.

Exploration

Suite au nouvel accord avec l’une des deux communautés, la Société va commencer un programme de sondages exploratoires dans la zone de minéralisation aurifère disséminée. Les cibles de forage ont été définies d’après les données géologiques disponibles, les données d’échantillonnage géochimique historique, la réinterprétation des données géophysiques et les recommandations d’experts indépendants (en gisements aurifères de type disséminé) qui ont visité la propriété à l’automne dernier.

Le programme de sondages commencera après la saison des pluies et après réception du permis d’exploration et ciblera la zone de minéralisation aurifère disséminée, la zone bréchifiée de Sumac et des extensions ciblées du Manto Dorado vers l’Ouest. Un budget de 2,4 M $ a été approuvé pour les prochains 24 mois.

Profil de Mines d’or Dynacor Inc.

Mines d’or Dynacor Inc. est une société ayant son siège à Montréal, Canada, qui produit de l’or dans le cadre d’opérations de traitement de minerai approuvées par le Gouvernement du Pérou. Dynacor produit et explore au Pérou où son équipe dirigeante a des décennies d’expérience. En 2017, la Société a produit 79 897 onces d’or, correspondant à une augmentation de 8,7% par rapport à 2016 (73 476 onces). Dynacor est inscrite à la bourse de Toronto (DNG) et à l’OTC aux États-Unis, avec le symbole (DNGDF).

Mise en garde concernant les prévisions émises

Certaines des informations données ci-dessus sont des prévisions qui impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats actuels, la performance ou les réalisations de Dynacor ou les résultats de l’industrie soient substantiellement différents des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou implicitement manifestés dans ces prévisions. Les informations données reflètent les attentes présentes de la direction concernant les événements et les performances futurs au moment de mettre sous presse le présent communiqué.

Site web : http://www.dynacor.com

Twitter : http://twitter.com/DynacorGold

Facebook : http://www.facebook.com/pages/Dynacor-Gold-Mines-Inc/222350787793085

Actions en circulation : 39 654 344

Jean Martineau
Président et chef de la direction
Mines d’Or Dynacor inc.
T: 514-393-9000 poste 228

Dale Nejmeldeen
Directeur, Relations avec les investisseurs
Mines d’Or Dynacor inc.
Tél. : 604.492.0099
Cellulaire : 604.562.1348
Courriel : nejmeldeen@dynacor.com