Sphinx et SOQUEM débutent une nouvelle phase de forage sur le projet de zinc Calumet-Sud

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 jan. 2018) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer le début d’une nouvelle campagne de forage au diamant comprenant 10 sondages et totalisant approximativement 500 mètres sur le projet de zinc Calumet-Sud (le « Projet »).

Cette campagne fait suite à la découverte d’une minéralisation nouvelle et étendue de zinc en surface dans le cadre d’un programme de décapage sur les zones de Sonny et de Sonny Ouest du Projet (voir le communiqué de presse du 22 novembre 2017). Les sondages visent à identifier les prolongements de la minéralisation à l’extérieur des décapages et d’examiner la minéralisation sous les affleurements rocheux.

Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or historique New Calumet Mines Limited, qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Les travaux de forage seront réalisés par Forage M3 Drilling de Brownsburg-Chatam. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société), les deux qualifiés en vertu du Règlement canadien 43-101.

Projet GPd

Sphinx et Gardin Inc. ont convenu de modifier comme suit la convention d’acquisition signée le 28 octobre 2015 concernant le projet GPd : Sphinx doit financer au moins 750 000 $ en dépenses d’exploration au plus tard le 20 janvier 2019 (antérieurement 20 janvier 2018). Au 30 novembre 2017, Sphinx a dépensé 736 122 $ sur le projet GPd. Ce Projet est constitué de 72 claims et est situé au cœur du district Ziac.

Projet Corridor Cheechoo-Éléonore

Concernant le projet Corridor Cheechoo-Éléonore, un programme de suivi de prospection réalisé à l’automne 2017 s’est concentré sur deux (2) cibles prioritaires pour l’or à partir des quatre (4) secteurs prospectifs identifiés en 2016 et 2017 suite aux levés de till (communiqués du 1er juin et 21 septembre 2017). L’objectif du programme était de tenter d’établir la source primaire de l’or. Un total de 89 échantillons a été prélevé sans toutefois révéler des valeurs en or significatives. Il est à noter qu’il n’a pas été possible de réaliser sur les secteurs de ces deux cibles un levé de till avec un espacement plus resserré et qu’un appareil XRF portatif n’a pas été utilisé pour orienter la prospection. Ce travail reste à effectuer. Les échantillons ont été livrés au laboratoire Activation Laboratories Ltd. à Ancaster, en Ontario, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par pyroanalyse pour l’or (code 1A2-50), et par absorption atomique (code 1F2) pour les autres éléments. Sirios agit comme opérateur du programme d’exploration sur ce projet et a appliqué au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie.

La prospection et l’échantillonnage de till n’ont pas encore été réalisés dans la zone adjacente au sud-est du projet aurifère Sakami. Sur le projet Sakami les partenaires Matamec Explorations inc. et Métaux Stratégiques du Canada ont recoupé par forage des teneurs en or significatives de 1,70 g/t Au sur 30 m, incluant 4,26 g/t Au sur 4,5 m, prolongeant la zone 25 sur une longueur totale de 700 m (voir les communiqués de presse de ces sociétés du 19 juin et 18 mai 2017). Ce secteur est considéré hautement prospectif.

Débenture avec la Société d’investissement dans la diversification de l’exploration s.e.c. (« Sidex »)

Sphinx émettra à Sidex un total de 318 465 actions ordinaires au lieu d’un paiement comptant pour les intérêts dus de 17 998 $ pour la période de décembre 2016 à décembre 2017 conformément à la débenture convertible de 150 000 $ émise le 19 décembre 2014. Cette émission d’actions sera faite à un prix de 0,065 $ par action de Sphinx pour 137 972 actions et 0,05 $ par action pour 180 493 actions et sera aussi assujettie à l’approbation de la Bourse.

Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune annonce une entente de recherche visant à développer de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui une entente de recherche exclusive ayant pour but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD), qui contiendront également de l’huile de krill dont l’utilisation combinée serait exclusive à Neptune. Le marché visé est le nombre toujours croissant des juridictions fédérales à travers le monde qui ont ou auront légalisé la consommation de produits du cannabis par les adultes ou à des fins médicales, dont le Canada.

Comme Neptune met rapidement en œuvre sa stratégie et son plan d’affaires, la Société financera des activités de recherche et développement afin de démontrer concrètement les bienfaits de la combinaison cannabinoïdes-huile de krill. Elle croit, résultats de recherche à l’appui, que les propriétés particulières de l’huile de krill permettraient d’augmenter la capacité d’absorption des composés liposolubles administrés par voie orale, une fonction qui serait particulièrement pratique pour des molécules comme le CBD. Les activités de recherche de Neptune porteront également sur d’autres huiles, ingrédients et technologies, notamment MaxSimil®, une technologie brevetée facilitant l’absorption des acides gras oméga-3 qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, ainsi qu’une variété d’autres huiles marines et de graines.

« Nous sommes fiers d’avoir conclu une entente de recherche exclusive avec l’un des plus grands fournisseurs d’huile de krill au monde. Nous sommes convaincus que nos efforts de recherche et développement portant sur les cannabinoïdes entraîneront la création de nouvelles formules entrant dans la composition de produits de santé et de mieux-être qui pourront traiter des problèmes comme la douleur, l’insomnie, l’anxiété et le stress, a déclaré Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Dans le contexte actuel, où les cadres réglementaires entourant la consommation de cannabis à des fins médicales et la légalisation des cannabinoïdes au Canada et dans le monde sont en évolution, notre principal avantage concurrentiel et distinctif demeure notre compétence dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de l’extraction, de la formulation et de la commercialisation à l’échelle mondiale. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune présente ses recommandations aux consultations particulières sur le projet de loi 157 à l’Assemblée nationale

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 17 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) est heureuse d’annoncer qu’elle participera aux consultations particulières sur le projet de loi 157 encadrant le cannabis. À cet effet, M. Michel Timperio, président de la division Cannabis chez Neptune, effectuera une présentation ce mercredi le 17 janvier 2018 à 14 h 00 et déposera un mémoire à la Commission sur la santé et les services sociaux de l’Assemblée nationale, à Québec. Il sera possible d’écouter la présentation en direct à : http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/en-direct-webdiffusion.html.

Souhaitant tirer parti des installations de pointe de son usine de Sherbrooke et de son expérience dans la production d’huile de krill au plan mondial, Neptune a récemment décidé de se lancer dans l’extraction d’huile de cannabis et de chanvre et a présenté une demande à Santé Canada pour l’extraction d’huile de cannabis, conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Dans le cadre de ce projet, Neptune a également annoncé un investissement de 5 millions de dollars pour que son usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (bonnes pratiques manufacturières), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis.

« Neptune entend être un joueur très important au Québec et au niveau mondial dans l’extraction, le raffinement et la formulation d’huile de cannabis. Nous sommes heureux de participer aux discussions relatives à la légalisation du cannabis et d’aider le gouvernement du Québec dans l’élaboration du projet de loi 157. Tout particulièrement, nous sommes fiers de participer à la réduction des risques liés au cannabis en priorisant les produits sans fumée et en favorisant les produits contenant du CBD », explique Michel Timperio, président de la division Cannabis de Neptune.

Neptune prévoit extraire une gamme d’huiles contenant du tétrahydrocannabinol (« THC ») et du cannabidiol (« CBD »), un composant du cannabis non psychoactif utilisé à des fins médicales et dans plusieurs produits de bien-être pour aider le sommeil, la gestion du stress, de l’anxiété et de la douleur, entre autres.

Dans son mémoire, Neptune émet plusieurs recommandations au sujet du projet de loi 157, dont les suivantes :

  • De distinguer les produits fumables et non fumables du cannabis, tel que l’huile qui est considérée moins nocive à la consommation parce que sa consommation n’occasionne pas de combustion.
  • De refléter la contribution de l’huile de cannabis à la réduction des méfaits en réservant une place prépondérante aux huiles dans les succursales de la future Société québécoise du cannabis (SQC) et sur son site internet.
  • De distinguer les produits contenant du THC et ceux ne contenant que du CBD et reflète cette distinction dans l’encadrement et l’accès aux différents réseaux de distribution.
  • D’encourager l’émergence d’une industrie québécoise du cannabis et du chanvre, notamment par la création d’une catégorie de produits « Origine Québec » à la SQC.
  • De financer un « Institut des données probantes sur les cannabinoïdes » à partir du Fonds de prévention et de recherche prévu par le projet de loi 157 pour s’assurer que l’information rendue publique sur le site de la SQC et sur laquelle se fondera la formation de ses préposés soit objective et basée sur une science en constante et rapide évolution.

Le mémoire et la vidéo de la présentation seront disponible sur le site de la commission de la Santé et des services sociaux : http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/csss/mandats/Mandat-38809/index.html

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune fait partie du Consortium Vallée Verte, un partenariat stratégique entre l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke Innopole et plusieurs acteurs de l’industrie du cannabis pour favoriser la recherche-développement de produits du cannabis ainsi que le dynamisme des environnements économique et universitaire de la région de Sherbrooke.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (États-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838 3777
emcgregor@lhai.com

Strength Sensei Nutraceuticals et Charles R. Poliquin lancent MaxSimil®

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 déc. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce, en partenariat avec Strength Sensei Nutraceuticals, une entreprise de Charles R. Poliquin, le lancement d’Omega DriveMC, un produit contenant de l’AEP et de l’ADH, deux acides gras oméga-3, et qui, enrichi de MaxSimil®, se destine au milieu de la préparation physique.

La technologie de MaxSimil® imite le processus digestif naturel et « pré-digère » l’huile de poisson pour en extraire une huile riche en oméga-3 et en monoglycérides prêts à l’absorption. Des résultats statistiquement significatifs obtenus dans une étude clinique1* montrent que le taux d’absorption de l’huile de poisson MaxSimil® est plus de trois (3) fois supérieure à celui des autres huiles de poisson2.

« La licence exclusive de Strength Sensei Nutraceuticals pour le marché de la préparation physique tombe à point nommé, au moment où la demande pour un produit utilisant MaxSimil® est très forte chez les professionnels de la santé aux États-Unis. Dans la dernière année, MaxSimil® a été un important moteur de croissance pour nos solutions d’entreprise, et cette entente et les suivantes contribueront aussi au succès de cette technologie prometteuse. Nous sommes extrêmement heureux de collaborer avec Charles R. Poliquin, vu sa notoriété et sa réputation dans le milieu athlétique», commente François-Karl Brouillette, vice-président des affaires scientifiques et de l’innovation chez Neptune.

« Notre partenariat avec Neptune et la licence d’utilisation exclusive de MaxSimil® donnent à notre milieu un accès privilégié à une technologie brevetée facilitant l’absorption des lipides, grâce à laquelle nous pourrons formuler des suppléments alimentaires à base de lipides réellement novateurs », affirme Charles R. Poliquin. « Aujourd’hui, le lancement d’Omega DriveMC, un produit contenant de l’AEP et de l’ADH, deux acides gras oméga-3, enrichi de MaxSimil®, est sans l’ombre d’un doute une révolution dans notre circuit et notre segment. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expériences combinées dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé-en-main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

À propos de Charles R. Poliquin et de Strength Sensei Nutraceuticals

Comptant parmi les entraîneurs en développement de la force les plus accomplis au monde, Charles R. Poliquin a effectués la préparation physique de nombreux médaillés olympiques, détenteurs de records mondiaux et d’athlètes professionnels. Depuis le début des années 1980, M. Poliquin offre des séminaires où d’autres entraineurs voulant améliorer leurs connaissances et avoir plus de résultats viennent apprendre ses méthodes. En 2013, il a fondé Strength Sensei, sa propre entreprise de certification d’entraîneurs afin d’enseigner les techniques qu’il a lui-même mises au point. Celles-ci comprennent une méthode unique de bilan métabolique de son invention nommée Metabolic Analytics. En 2016, M. Poliquin fonde une autre entreprise liée à l’entraînement, Strength Sensei Nutraceuticals. Pour en savoir plus sur lui, visitez le www.strengthsensei.com ou le www.strengthsenseinutraceuticals.com.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1 Étude clinique pharmacocinétique avec permutation et à double insu visant à comparer l’absorption de l’AEP et de l’ADH dans le plasma sanguin après consommation d’une huile de poisson ordinaire (esters éthyliques) et d’une huile de poisson améliorée MaxSimil® (étude non publiée).
2 Ces énoncés n’ont pas été évalués par la Food and Drug Administration. Ce produit n’est pas conçu pour diagnostiquer, traiter, soigner ou prévenir des maladies.

SOURCE : Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U.)
Ed McGregor / Jody Burfening
LHA Investor Relations
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune reçoit un avis de Nasdaq confirmant qu’elle est de nouveau conforme à l’exigence relative au cours acheteur minimum

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce qu’elle a reçu, le 28 novembre 2017, un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ confirmant que la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ sur le cours acheteur.

Le 21 juillet 2017, la Société a reçu un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant qu’elle n’avait pas maintenu un cours acheteur d’au moins 1,00 $ US par action ordinaire dans les 30 jours ouvrables précédant l’avis, et ce, conformément aux normes d’inscription initiales du NASDAQ Capital Market. Suivant la règle 5810(c)(3)(A) de NASDAQ, un délai de 180 jours civils, soit jusqu’au 17 janvier 2018, fut alors octroyé à la Société pour se conformer de nouveau.

Le 28 novembre 2017, la Société était ravie de reçevoir un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant que l’équipe NASDAQ a déterminé que le cours acheteur de clôture des actions ordinaires de la Société s’est maintenu à 1,00 $ US ou plus pendant au moins 10 jours ouvrables consécutifs, soit du 13 au 27 novembre 2017. Ainsi, puisque la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ, le dossier est désormais clos.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

DAVIDsTEA Inc. annonce sa conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd’hui que ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2017 seront publiés après la clôture du marché le jeudi 7 décembre 2017. La société tiendra une conférence téléphonique à 16 h 30 (heure de l’Est) le même jour pour discuter de ses résultats financiers.

Renseignements sur la téléconférence (en anglais seulement)

Au téléphone : 1-866-521-4909 ou 647-427-2311

Sur le site Web : www.davidstea.com, dans la section « Investisseurs ».

Une rediffusion en ligne de la webémission sera publiée dans les deux heures qui suivent la fin de l’appel et sera disponible pendant une période de 30 jours.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l’intermédiaire de ses 236 boutiques DAVIDsTEA qu’elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 juillet 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs :
MaisonBrison
Pierre Boucher
514-731-0000, poste 237
investors@davidstea.com

Aperçu de la conférence de Neptune à l’intention de ses investisseurs, qui se tient aujourd’hui à New York

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) dévoilera à ses investisseurs, lors d’une conférence à New York, sa stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Les présentations de la haute direction commenceront à 8h00 (HNE). Les investisseurs auront accès à la conférence au moyen d’une webdiffusion, ainsi qu’à une présentation via le site Web de la Société (voir les renseignements ci-dessous).

« Nous franchissons aujourd’hui une étape importante en présentant en détail à nos investisseurs notre stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Notre travail sur ce nouveau marché en croissance, potentiellement immense – un marché estimé à 7,8 milliards de dollars canadiens1 en 2021, uniquement au Canada -, a commencé il y a plus de 18 mois. Depuis, nous avons minutieusement analysé les possibilités de ce marché et les occasions qu’il recèle pour Neptune », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Récemment, nous avons annoncé des dépenses en immobilisations de 5 millions de dollars pour que notre usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (GMP), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis. Étant donné la période de préparation nécessaire et le cadre réglementaire applicable, nous prévoyons débuter la production d’huile de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018. »

« En août 2017, la vente de nos activités d’huile de krill en vrac et de notre propriété intellectuelle s’y rattachant, a grandement amélioré notre bilan. Cette décision stratégique de transformation a sans aucun doute accéléré notre transition du marché de l’huile de krill, petit et mature, vers un marché beaucoup plus grand et prometteur. »

« Nous sommes convaincus que notre établissement certifié BPF (GMP) et nos compétences en matière de science, de réglementation, de formulation, de commercialisation et d’extraction d’huile représentent des avantages concurrentiels clés, et l’assise de notre réussite à venir. Notre vision, ambitieuse avouons-le, est de devenir le centre d’excellence mondial en ce qui concerne les extraits de cannabinoïdes sous diverses formes », conclut M. Hamilton.

La Société a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Santé Canada a confirmé que l’évaluation de la demande en est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité » (étape 2 de 6).

Renseignements sur la conférence à l’intention des investisseurs :
Date : Mardi, le 28 novembre 2017
Heure : 8h00 (HNE) – Début de la présentation
Lieu : New York Athletic Club
180 Central Park South
New York (New York)
Webdiffusion : Une webdiffusion en direct de la rencontre et de la présentation sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/.

Une fois l’événement terminé, l’enregistrement sera rapidement accessible dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement. L’information prospective contenue dans le présent communiqué comprend entre autres tout renseignement ou énoncé concernant notre capacité à développer, à produire, à fournir, à promouvoir ou à générer quelque revenu découlant de la vente de produits à base de cannabis dans le marché légal du cannabis.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunebiotech.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1Source : CANACCORD Genuity, 13 mars 2017

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune étend la portée de sa licence mondiale sur MaxSimil® aux produits dérivés du cannabis

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence mondiale exclusive assortie de redevances visant l’utilisation de la technologie MaxSimil®, une technologie brevetée d’optimisation de l’absorption des acides gras oméga-3 et un important moteur de croissance pour les solutions d’entreprise de Neptune, en combinaison avec des produits dérivés du cannabis.

Ce nouvel accord confère à Neptune des droits de recherche, de fabrication, de formulation, de distribution et de vente d’ingrédients riches en oméga-3 et en monoglycérides combinés à des ingrédients dérivés du cannabis ou à des dérivés du chanvre riches en cannabinoïdes, pour les applications médicales chez l’adulte.

Tel que mentionné par le passé, la Société est d’avis que la technologie MaxSimil® peut augmenter la capacité d’absorption des ingrédients liposolubles ou à base de lipides, comme les cannabinoïdes, les acides gras essentiels oméga-3 tels que l’ADH et l’AEP, les vitamines A, D, K et E ainsi que la CoQ10, ce qui pourrait en faire un outil particulièrement efficace pour favoriser l’absorption des ingrédients difficiles à absorber, comme le cannabidiol (CBD).

« La stratégie de Neptune consiste à se positionner dans les segments caractérisés par leur taille et leur croissance, et l’industrie légale du cannabis cadre bien avec ces critères et avec notre mission de bien-être. Nos compétences fondamentales dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de la formulation, de la commercialisation et de l’extraction d’huile sont des fondations extrêmement solides qui nous mettent en bonne position pour réussir. Dans la dernière année, MaxSimil® a fait ses preuves dans notre branche des solutions d’entreprise, et nous sommes ravis d’étendre l’application de cette technologie aux produits dérivés du cannabis. Nous commencerons tout de suite à étudier les effets de cette technologie novatrice sur l’absorption et les bienfaits des ingrédients du cannabis et des cannabinoïdes », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

La Société a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Santé Canada a confirmé que l’évaluation de la demande est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité » (étape 2 de 6).

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838 3777
emcgregor@lhai.com

Ressources Sphinx et SOQUEM : Le projet Calumet-Sud révèle des valeurs en zinc étendues en surface

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 nov. 2017) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer la découverte d’une minéralisation étendue de zinc en surface dans le cadre d’un programme de décapage sur le projet Calumet-Sud (le « Projet »). L’échantillon en rainure composite 17-04 a titré 2,37 % Zn sur 20,3 m, l’échantillon composite 17-06, 6 m à 3,23 % Zn et l’échantillon composite 17-05, 4 m à 3,34 % Zn. Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or historique New Calumet Mines Limited (voir la figure 1 ci-jointe), qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Les résultats des échantillonnages en rainures ci-dessous ont été obtenus sur les zones de Sonny et Sonny Ouest deux structures minéralisées séparées d’environ 420 mètres. Le décapage mécanique a considérablement étendu les zones minéralisées échantillonnées auparavant par tranchées et testées par la première campagne de forage (voir les communiqués de presse du 25 juin 2015 et 13 juillet 2017 respectivement). Le Projet est une coentreprise entre Sphinx (50 %) et SOQUEM (50 %). Sphinx est le gérant du Projet.

Résultats (voir les figures 2 à 5 ci-jointes)

La cartographie géologique des zones de décapages a confirmé la nature stratiforme et continue de la minéralisation en zinc encaissée dans les roches de marbre dolomitique (voir la figure 7 ci-jointe, la couleur brune à l’intérieur de la ligne pointillée indique la présence de sphalérite, le minéral de zinc).

Zone Sonny – Deux horizons subparallèles, ayant chacun une épaisseur réelle estimée de 3,0 m, ont été exposés sur une longueur de 75 m dans la zone décapée. La minéralisation est stratiforme, orientée N-S avec un faible pendage (10-20 degrés) vers l’est. Elle est ouverte dans son axe long et associée spatialement à de très fortes valeurs en zinc dans des échantillons de sol sur 360 m (voir le communiqué de presse du 20 décembre 2016). Les meilleurs intervalles composites sont:

Rainure 17-01: 10 m à 1,93% Zn et 5,9 m à 1,75% Zn
Rainure 17-02: 10 m à 1,93% Zn
Rainure 17-03: 10 m à 1,66% Zn
Rainure 17-04: 20,3 m à 2,37% Zn
Rainure 17-05: 4 m à 3,34% Zn
Rainure 17-06: 6 m à 3,23% Zn
Rainure 17-07: 8,7 m à 2,38% Zn

Zone Sonny Ouest (420 m au NO) – Un horizon de jusqu’à 6 m d’épaisseur a été exposé dans la zone décapée sur une longueur de 40 mètres. L’horizon minéralisé est orienté N-S avec un pendage faible (30-40 degrés) vers l’est. Il est ouvert dans son axe long et associée spatialement à de très fortes valeurs de zinc dans des échantillons de sol sur 1,8 km (voir le communiqué de presse du 20 décembre 2016). Les meilleurs intervalles composites sont:

Rainure 17-01: 4,1 m à 1,75% Zn
Rainure 17-02: 4,4 m à 1,77% Zn
Rainure 17-03: 10 m à 0,53% Zn
Rainure 17-04: 1,4 m à 1,83% Zn
Rainure 17-05: 4,2 m à 0,92% Zn

Les résultats d’échantillons individuels sont présentés sur les figures 2 et 4 ci-jointes et les intervalles composites sur les figures 3 et 5 ci-jointes. Les figures incluent des échantillons des tranchées 1, 2 et 3 qui ont été échantillonnés en 2014 sur la zone Sonny. Plusieurs échantillons se terminent dans la minéralisation là où ils rencontrent le mort-terrain et où d’autres décapages seront nécessaires.

Les échantillons pesaient en moyenne 3,4 kg chacun. Tous les échantillons en rainure ont été décrits individuellement et la cartographie géologique et par drone des affleurements décapés a été complétée. Les échantillons de 12 rainures ont été prélevés généralement perpendiculairement à la direction des horizons minéralisés et comprennent 115 échantillons individuels d’une longueur cumulative de 212 mètres. Les vraies épaisseurs peuvent varier de 25% à 50 % des largeurs apparentes en surface.

Potentiel d’exploration

Le potentiel d’extension de la minéralisation le long des horizons minéralisés est considéré comme excellent dans les deux directions. Ce potentiel s’appuie sur l’axe orienté de SO-NE à NO-SE de très fortes valeurs anomales en zinc dans les sols (voir la figure 6 ci-jointe). Sur la base des travaux réalisés à ce jour, un programme de forage est en cours de conception par les partenaires de la coentreprise. Le programme vise à identifier en profondeur et à prolonger la minéralisation découverte par décapage sur les zones de Sonny et de Sonny Ouest. La nouvelle campagne de forage commencera dans les prochaines semaines.

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Le décapage était supervisé par Explo-Logik inc. de Saint-Hyppolyte avec la participation de GFX Exterior Services et Les Entreprises Brian Stanton Ltée de Bryson et Excavation Michael Derouin de l’Île-du-Grand-Calumet. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société), toutes deux personnes qualifiées en vertu du Règlement canadien 43-101. Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Protocole analytique

Les échantillons ont été livrés au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par absorption atomique (méthode AA46). Sphinx a appliqué au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune annonce ses résultats pour le deuxième trimestre

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 nov. 2017) –

Faits saillants financiers et opérationnels du deuxième trimestre, pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à la période de trois mois close le 31 août 20161

  • La vente des activités de production et de distribution d’huile de krill en vrac a été conclue. Les installations de Sherbrooke seront utilisées dans la nouvelle orientation commerciale.
  • Grâce à la vente, la dette du secteur nutraceutique a été réduite de 21,7 millions de dollars à 7,0 millions de dollars et la trésorerie est passée de 4,5 millions à 34,3 millions de dollars au 30 septembre 2017.
  • Les produits se sont élevés à 6,8 millions de dollars, une baisse par rapport aux 11,6 millions de dollars de l’exercice précédent attribuable à la vente des activités d’huile de krill, mais une hausse de 4,0 % par rapport au premier trimestre de 2018.
  • Un gain de 23,9 millions de dollars a été tiré de la vente des activités d’huile de krill.
  • Le bénéfice net a été de 20,0 millions de dollars, comparativement à une perte nette de 0,7 million de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS2 a été de 0,2 million de dollars, comparativement à un BAIIA ajusté2 de 0,8 million de dollars à l’exercice précédent.
  • Les membres de l’unité d’affaires du cannabis ont été nommés : Michel Timperio, président; Melody Harwood, chef des affaires scientifiques et réglementaires; et Eric Krudener, directeur du développement de marque et de produit.

Faits saillants des suites du trimestre

  • Le conseil d’administration a approuvé un investissement de 5 millions de dollars visant à convertir l’usine pour la production d’huile de cannabis.
  • La Société tiendra une rencontre de mise à jour intitulée La route vers le cannabis, à New York, le 28 novembre 2017.
1 Pour le secteur nutraceutique de Neptune.
2 Voir les sections « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS » et « Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS » ci-après.

Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

Secteur nutraceutique

« Le deuxième trimestre de l’exercice 2018 et les semaines qui ont suivi ont été sous le signe de la transformation : nous nous sommes retirés du marché de la production d’huile de krill avec succès, avons redressé considérablement notre bilan et nous sommes lancés sur le marché très rentable du cannabis légal, qui a déjà une bonne taille et recèle un excellent potentiel de croissance, indique M. Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Nous avons notamment nommé des gestionnaires, amorcé des discussions en vue de partenariats d’approvisionnement, commencé à interagir avec la clientèle et travaillé à l’ingénierie et à la conception. Notre conseil d’administration vient par ailleurs de donner un coup d’envoi essentiel au processus en autorisant des dépenses d’investissement de 5 millions de dollars. Les fonds serviront à adapter notre usine de Sherbrooke pour l’extraction d’huile de cannabis au lieu de l’huile de krill. Nous présenterons notre plan en détail, et plus encore, lors de notre rencontre de mise à jour qui se tiendra à New York vers la fin du mois. »

« En parallèle, nos solutions d’entreprise et nos ingrédients, comme MaxSimil, continuent à générer de bons résultats. Au deuxième trimestre, les produits du secteur nutraceutique, après rajustement relatif à la vente des activités de production d’huile de krill, ont grimpé de 10 % comparativement au premier trimestre. Notre objectif pour les solutions d’entreprise est toujours le même, soit d’atteindre, une croissance annuelle des produits dans les deux chiffres. En général, nous sommes enthousiastes à l’idée de ce que l’avenir nous réserve et sommes certains que notre expertise en matière de technologie, de réglementation et d’extraction saura distinguer Neptune de la concurrence et en faire un acteur de premier plan, tant sur le marché des produits nutraceutiques, où elle est déjà présente, que sur celui de l’huile de cannabis, qui est dans sa mire », conclut M. Hamilton.

« Le produit réalisé à la vente des activités d’huile de krill a grandement solidifié notre bilan et allégé notre dette. Compte tenu de l’investissement en capital annoncé pour le secteur du cannabis, des investissements prévus pour bien démarrer les activités correspondantes, du remboursement d’une partie de notre dette et d’autres hypothèses opérationnelles, nous prévoyons que la position de trésorerie du secteur nutraceutique sera de 23 à 24 millions de dollars à la fin de l’exercice, le 31 mars 2018, fournissant une marge de manœuvre financière amplement suffisante pour exécuter notre plan d’affaires », souligne Mario Paradis, vice-président et chef de la direction financière.

Résultats des activités du secteur nutraceutique

Comme elle l’a annoncé précédemment, Neptune a fait la transition vers une nouvelle date de fin d’exercice le 31 mars 2017. Les résultats financiers des périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2016 ne sont pas inclus dans les présents états financiers pour les raisons suivantes : i) les périodes de trois et six mois closes le 31 août 2016 sont raisonnablement comparables à celles s’étant terminé le 30 septembre 2017; ii) aucun facteur important, saisonnier ou autre, n’a d’incidence sur la comparabilité des renseignements de ces périodes par rapport à celle des renseignements des périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2016; iii) il aurait été trop complexe ou trop coûteux de compiler cette information.

Résultats du deuxième trimestre

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 6,8 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 11,6 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 20,0 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte nette de 0,7 million de dollars de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 0,2 million de dollars pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 0,8 million de dollars à l’exercice précédent.

La diminution du BAIIA ajusté1 au deuxième trimestre dans le secteur nutraceutique est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le bénéfice net comprend un gain de 23,9 millions de dollars tiré de la vente d’actifs et une perte de valeur des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 13,3 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 22,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 18,9 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à une perte nette de 1,9 million de dollars à l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté1 a été de 0,5 million de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 1,9 million de dollars à l’exercice précédent.

La diminution du BAIIA ajusté1 depuis le début de l’exercice est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le bénéfice net comprend un gain de 23,9 millions de dollars tiré de la vente d’actifs et une perte de valeur des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats consolidés (y compris Acasti Pharma)

Résultats du deuxième trimestre

  • Les produits consolidés ont totalisé 6,8 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 11,6 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 16,1 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte nette de 2,4 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 3,6 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 0,9 million de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, les résultats du trimestre comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 3,4 millions de dollars et une perte nette de 4,5 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et au développement. Pour la période de trois mois close le 31 août 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 1,6 million de dollars et une perte nette de 2,3 millions de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits consolidés ont atteint 13,3 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 22,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 12,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à une perte nette de 6,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 pour la période de six mois close le 30 septembre 2017 a été de 5,1 millions de dollars, comparativement à 2,0 millions de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, les résultats de la période de six mois close le 30 septembre 2017 comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 5,5 millions de dollars et une perte nette de 7,3 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et au développement. Pour la période de six mois close le 31 août 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 3,9 millions de dollars et une perte nette de 5,5 millions de dollars.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie consolidés, y compris une tranche de 2,4 millions de dollars de placements à court terme soumis à des restrictions, s’élevaient à 39,6 millions de dollars au 30 septembre 2017, dont 34,3 millions de dollars sont attribuables au secteur nutraceutique et 5,3 millions de dollars à Acasti. Acasti a réuni des fonds supplémentaires au cours de la période de treize mois close le 31 mars 2017 et se penche sur la création de partenariats stratégiques. Elle prévoit aussi amasser d’autres fonds à plus long terme, mais rien ne garantit qu’elle pourra trouver le financement nécessaire ou créer des collaborations stratégiques, ni quand. Pour ces raisons, il s’ensuit une incertitude réelle entourant la capacité d’Acasti à poursuivre son exploitation et, par conséquent, à réaliser ses actifs et à s’acquitter de ses dettes dans le cours normal de ses activités.

1 Voir les sections « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS » et « Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS » ci-après.

Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS

La Société utilise une mesure financière ajustée, le bénéfice avant les intérêts, l’impôt et les amortissements (BAIIA) ajusté, qu’elle appelle la perte d’exploitation non conforme aux IFRS lorsqu’elle-même ou un segment enregistre une perte, pour évaluer sa performance d’exploitation. Cette mesure financière non conforme aux IFRS est issue directement des états financiers de la Société et est présentée de manière uniforme d’une période à l’autre. La Société utilise cette mesure afin d’évaluer sa performance financière historique et future, ainsi que sa performance par rapport à ses concurrents. Cette mesure aide également la Société à planifier et à faire des projections pour les périodes futures ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. La Société est d’avis qu’en rendant cette information disponible aux investisseurs, en plus des mesures conformes aux IFRS, elle permet à ceux-ci de voir ses résultats du point de vue de la direction, et ainsi de mieux comprendre sa performance financière passée et future.

La réglementation sur les valeurs mobilières exige que les sociétés avertissent les lecteurs du fait que les résultats et d’autres mesures établis selon un autre référentiel que les IFRS n’ont pas de définition normalisée et qu’il est peu probable qu’ils se prêtent aux comparaisons avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée. La Société utilise le BAIIA ajusté (ou perte d’exploitation non conforme aux IFRS en cas de perte) pour mesurer sa performance d’une période à l’autre sans les variations découlant de certains ajustements qui pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de sa performance d’exploitation, et parce qu’elle estime que cette mesure fournit de l’information pertinente sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation. La méthode de calcul du BAIIA ajusté (ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS) de Neptune peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Neptune calcule son BAIIA ajusté consolidé (ou sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) en ajoutant au bénéfice net (à la perte nette) les charges financières, les amortissements, la dépréciation et l’impôt sur le résultat et en soustrayant les produits financiers. D’autres éléments, comme les recouvrements d’assurances liés à l’explosion de l’usine, les règlements de redevances, le gain net sur vente d’actifs, les droits juridiques connexes aux règlements de redevances, les crédits d’impôt recouvrables d’exercices précédents et les coûts d’acquisition, sont sans incidence sur la performance d’exploitation de la Société et sont donc exclus du calcul puisqu’ils peuvent varier de manière importante d’une période à l’autre. Les produits financiers et charges financières incluent le profit (la perte) de change et la variation de la juste valeur des dérivés. Neptune exclut du calcul de son BAIIA ajusté (ou de sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) l’incidence de certaines transactions non monétaires comptabilisées, comme la rémunération à base d’actions. La Société juge qu’il est utile d’exclure cet élément puisqu’il constitue une charge hors trésorerie. Le fait d’exclure cet élément ne veut pas dire qu’il est non récurrent.

Conférence téléphonique

Neptune tiendra une conférence téléphonique le 14 novembre 2017, à 17 h (HNE) pour parler de ses résultats du deuxième trimestre, pour les périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2017.

Date : Mardi 14 novembre 2017
Heure : 17 h (HNE)
Numéro à composer : 1 877 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 647 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la conférence et jusqu’au 14 décembre 2017. Pour ce faire, composez le 1 416 621-4642 ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis entrez le numéro de la conférence : 90228278. De plus, la téléconférence et la présentation afférente seront immédiatement accessibles dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour travailler au développement d’extractions uniques dans des segments à croissance potentielle élevée comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 30 septembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 6 795 6 795
Marge brute 408 408
Charges de recherche et de développement (375 ) (3 385 ) 581 (3 179 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 30 36 66
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 976 ) (1 037 ) (4 013 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 871 23 871
Revenu (perte) provenant des opérations 20 958 (4 386 ) 581 17 153
Charges financières nettes (908 ) (120 ) (1 ) (1 029 )
Impôt sur le résultat (7 ) (7 )
Revenu net (perte nette) 20 043 (4 506 ) 580 16 117
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 20 043 (4 506 ) 580 16 117
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 809 667 (581 ) 895
Charges financières 915 159 1 074
Produits financiers (9 ) (14 ) (23 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 2 (25 ) 1 (22 )
Rémunération à base d’actions 221 295 516
Impôt sur le résultat 7 7
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 871 ) (23 871 )
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (164 ) (3 424 ) (3 588 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
Rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 31 août 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 11 587 4 11 591
Marge brute 2 587 4 2 591
Charges de recherche et de développement (366 ) (1 621 ) 581 (1 406 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 10 23 33
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 496 ) (856 ) (3 352 )
Perte provenant des opérations (265 ) (2 450 ) 581 (2 134 )
Produits financiers nets (charges financières nettes) (395 ) 120 (2 ) (277 )
Impôt sur le résultat (8 ) (8 )
Perte nette (668 ) (2 330 ) 579 (2 419 )
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Perte nette (668 ) (2 330 ) 579 (2 419 )
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 767 614 (581 ) 800
Charges financières 683 2 (38 ) 647
Produits financiers (320 ) (57 ) 38 (339 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 32 (65 ) 2 (31 )
Rémunération à base d’actions 253 210 463
Impôt sur le résultat 8 8
Frais d’acquisition 14 14
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 769 (1 626 ) (857 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de six mois terminée le 30 septembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 13 326 13 326
Marge brute 2 851 2 851
Charges de recherche et de développement (787 ) (5 391 ) 1 161 (5 017 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 50 60 110
Frais de vente, généraux et charges administratives (5 797 ) (1 853 ) (7 650 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 871 23 871
Revenu (perte) provenant des opérations 20 188 (7 184 ) 1 161 14 165
Charges financières nettes (1 323 ) (100 ) (5 ) (1 428 )
Impôt sur le résultat 13 13
Revenu net (perte nette) 18 878 (7 284 ) 1 156 12 750
Total des actifs 99 408 19 758 (11 294 ) 107 872
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 34 271 5 329 39 600
Fonds de roulement2 32 885 2 461 1 35 347
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 18 878 (7 284 ) 1 156 12 750
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 1 748 1 335 (1 161 ) 1 922
Charges financières 1 496 289 1 785
Produits financiers (17 ) (30 ) (47 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés (156 ) (159 ) 5 (310 )
Rémunération à base d’actions 582 331 913
Impôt sur le résultat (13 ) (13 )
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 871 ) (23 871 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 91 91
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 457 (5 518 ) (5 061 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de six mois terminée le 31 août 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 22 841 7 22 848
Marge brute 6 104 7 6 111
Charges de recherche et de développement (770 ) (4 040 ) 1 161 (3 649 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 19 47 66
Frais de vente, généraux et charges administratives (5 686 ) (1 423 ) (7 109 )
Perte provenant des opérations (333 ) (5 409 ) 1 161 (4 581 )
Charges financières nettes (1 285 ) (75 ) (3 ) (1 363 )
Impôt sur le résultat (300 ) (300 )
Perte nette (1 918 ) (5 484 ) 1 158 (6 244 )
Total des actifs 87 681 23 552 (13 865 ) 97 368
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 7 125 8 124 15 249
Fonds de roulement2 14 074 6 047 20 121
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Perte nette (1 918 ) (5 484 ) 1 158 (6 244 )
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 1 532 1 223 (1 161 ) 1 594
Charges financières 1 251 279 (83 ) 1 447
Produits financiers (1 ) (106 ) 83 (24 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 35 (98 ) 3 (60 )
Rémunération à base d’actions 670 275 945
Impôt sur le résultat 300 300
Frais d’acquisition 38 38
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 1 907 (3 911 ) (2 004 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Personnes-ressources
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
Maison Brison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com