Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP(R): le secteur privé a créé 700 emplois en janvier 2018

NANTERRE, FRANCE–(Marketwired – Feb 20, 2018) –  Le secteur privé en France a enregistré la création de 700 emplois entre décembre et janvier, selon les résultats du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® du mois de janvier. Diffusé largement et gratuitement auprès du public chaque mois, le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® est publié par ADP Research Institute® en collaboration avec Moody’s Analytics.

Le rapport est établi à partir des effectifs déclarés des entreprises, et mesure l’évolution mensuelle de l’emploi dans le secteur privé non agricole, corrigée des variations saisonnières. Il apporte une indication mensuelle des tendances du marché du travail fondées sur des données réelles de l’emploi, et diffère des rapports liés à la mesure du chômage qui montrent le nombre de personnes à la recherche d’un emploi. Les deux indicateurs devraient, toutes choses égales par ailleurs, aller dans des directions opposées. Toutefois, les tendances peuvent aller dans le même sens, en particulier lorsque s’opèrent des changements, conduisant à plus d’entrants sur le marché du travail que de création d’emplois, et ce, pour des raisons diverses : tendances démographiques, mouvements cycliques ou changements politiques tels que modification de l’âge de la retraite.

Principaux résultats du rapport de janvier 2018

Consultez l’infographie du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® à l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

Total de l’emploi dans le secteur privé non agricole en France1 : 700

Instantané sectoriel 

  • Fabrication industrielle -300 
  • Commerce 800 
  • Services financiers 700 
  • Services aux entreprises 0 
  • Transports -300 
  • Immobilier 300

« 2018 démarre avec un ralentissement dans la création d’emplois » a déclaré Ahu Yildirmaz, Vice-Présidente et co-Directrice de l’Institut de Recherche d’ADP. « Les services aux entreprises marquent l’arrêt et les transports et l’industrie sont en décroissance. Par ailleurs, les services financiers voient leur nombre de postes progresser pour la première fois depuis trois mois, ce qui peut être un signe de la stabilisation du secteur. »

Pour consulter le graphique 1 sur l’évolution de l’emploi dans le secteur privé non agricole, cliquez ici: http://media.marketwire.com/attachments/201802/MOD-96459_Charts_for_Press_Release_new_201801_ChartOne_FR.JPG

Pour consulter le graphique 2 sur l’évolution de l’emploi dans le secteur privé non agricole par secteurs d’activité, cliquez ici: http://media.marketwire.com/attachments/201802/MOD-96460_Charts_for_Press_Release_new_201801_ChartTwo_FR.JPG

Pour plus d’informations sur le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP®, des données supplémentaires, ainsi que le calendrier des futures publications, ou pour vous abonner à nos alertes mensuelles par e-mail et à nos flux RSS, veuillez visiter l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

Le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® du mois de février sera publié le 20 mars 2018 à 13 heures.

À propos du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® :

Le Rapport National sur l’emploi d’ADP® est une évaluation mensuelle de l’évolution de l’ensemble de l’emploi dans le secteur privé non agricole en France. Il s’appuie sur des statistiques d’effectifs déclarés d’un échantillon de clients français d’ADP, agrégés par établissement (non identifiables). Ce rapport, qui mesure les effectifs en réunissant près de 1,3 millions de travailleurs français, est produit par ADP Research Institute®, une entité du groupe ADP spécialisée dans l’élaboration et la publication d’études sur les tendances sur l’emploi et les stratégies liées aux ressources humaines et à la Gestion du Capital Humain en collaboration avec Moody’s Analytics, Inc.

ADP publie chaque mois son Rapport National sur l’Emploi dans le cadre d’un engagement constant visant à proposer davantage de visibilité sur le marché du travail en France, et à fournir aux entreprises, administrations publiques et autres une source d’informations crédibles et précieuses. Le Rapport National sur l’emploi d’ADP® est largement et gratuitement diffusé auprès du public sur une base mensuelle.

Pour le détail des résultats et du modèle statistique utilisés pour les produire, veuillez consulter la rubrique « Rapport national sur l’emploi en France d’ADP® : Méthodologie de développement » à l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

A propos d’ADP :

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.fr.adp.com

1 Incluant 16 secteurs (cf. méthodologie du rapport)

Contacts presse ADP:
Christine Sauvaget
ADP, LLC
+33 1 55 63 42 27
christine.sauvaget@adp.com

Nicolas Swiatek
ADP, LLC
+33 1 55 63 59 38
nicolas.swiatek@adp.com

Service de presse ADP
Rumeur Publique
Romain Spinazzé
Tél 01 82 28 37 25
Yohan Bisson
Tél : 01 55 74 52 06
adp@rumeurpublique.fr

Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : 10 700 nouveaux emplois ont été créés au Canada en janvier 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – February 15, 2018) – Selon le Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) Canada du mois de janvier, 10 700 nouveaux emplois ont été créés au Canada entre décembre 2017 et janvier 2018. Diffusé gratuitement au grand public chaque mois, le rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est produit par l’Institut de recherche ADP(R). Ce document, élaboré à partir des données transactionnelles de paie d’ADP, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole.

Points saillants du rapport de janvier 2018

Consultez le document infographique du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada sur www.ADP.ca/RNE.

Total des emplois salariés non agricoles au Canada (1) : 10 700

Aperçu de l’industrie :

– Production de biens :

– Secteur manufacturier 1 500

– Construction 8 200

– Ressources naturelles et exploitation minière 2 800

– Prestation de services :

– Commerce/transport et services publics 2 300

– Services d’information -2 900

– Finance/immobilier -7 000

– Services professionnels et commerciaux 600

– Professionnel/technique -700

– Gestion des entreprises -900

– Administration et soutien 2 100

– Éducation et soins de santé -7 400

– Services éducatifs -8 100

– Soins de santé 700

– Loisirs et tourisme d’accueil 6 300

– Autres services(2) 6 300

” L’année 2018 a connu un bon départ en terme d’embauche au Canada, a déclaré la vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP, Ahu Yildirmaz. Bien que nous ayons observé des pertes dans les secteurs de l’éducation et de la finance, des gains importants ont eu lieu dans ceux de la construction, des loisirs et du tourisme d’accueil. La croissance de l’emploi dans la construction est probablement attribuable au nombre record de logements actuellement en construction. L’industrie des loisirs et du tourisme d’accueil se développe pour répondre aux besoins des consommateurs et des touristes internationaux. “

Pour voir le graphique 1. Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96442_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartOne.jpg

Pour voir le graphique 2. Tendance historique — Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96443_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartTwo.jpg

Pour voir le graphique 3. Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole par secteur d’activité, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96444_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartThree.jpg

Le nombre total d’emplois créés en décembre a été révisé à la baisse, passant de -7 100 à -13 500.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada, les données à l’appui et le calendrier des prochaines dates de publication, ou pour vous abonner aux alertes mensuelles par courriel et aux fils RSS, veuillez visiter le site www.ADP.ca/RNE.

Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada du mois de février 2018 sera publié à 8 h 30 (HE) le 15 mars 2018.

À propos du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada

Le rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est une mesure mensuelle du taux d’emploi total salarié non agricole au Canada, calculée à partir des données de paie réelles et anonymes des entreprises clientes d’ADP Canada. S’appliquant à plus de deux millions de travailleurs au Canada, ce rapport est produit par l’Institut de recherche d’ADP(R), un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche d’ADP publie chaque mois le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada dans le cadre de l’engagement de la société à gagner une connaissance de plus en plus approfondie du travail au Canada et à fournir aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres une source d’information crédible et utile. Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est diffusé gratuitement au grand public chaque mois.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé aux fins de l’élaboration de ce rapport, veuillez vous référer à la section ” Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration “.

À propos d’ADP (NASDAQ: ADP)

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Des entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le nuage et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines. Talent. Avantages. Paie. Conformité. Travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour en savoir plus, visiter ADP.com.

Pour en savoir plus sur ADP Canada, visiter ADP.ca.

ADP, le logo ADP, ADP Une ressource plus humaine et l’Institut de recherche d’ADP sont des marques déposées d’ADP, LLC. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Droit d’auteur (C) 2018 ADP, LLC. Tous droits réservés.

(1) Incluant 14 secteurs d’activités (voir méthodologie du rapport)

(2) Y compris l’administration publique

Personnes-ressources auprès des médias :
Janine Allen
Kaiser Lachance Communications
416 271-7002
janine.allen@kaiserlachance.com

Neptune annonce ses résultats pour le troisième trimestre

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) –

Faits saillants financiers et opérationnels du troisième trimestre, pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à la période de trois mois close le 30 novembre 20161

  • Les produits se sont élevés à 7,3 millions de dollars et reflètent une augmentation de 7,5 % pour le secteur des solutions d’entreprise, ainsi que la vente des activités d’huile de krill, le 7 août 2017; les produits du T3 2017 étaient de 12,3 millions de dollars.
  • Un gain de 8,8 millions de dollars a été réalisé suite à la déconsolidation d’Acasti Pharma (position d’absence de contrôle).
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent dans le secteur nutraceutique.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS2 a été de 1,3 million de dollars, comparativement à un BAIIA ajusté2 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent, principalement en raison des investissements dans le secteur du cannabis.
  • La licence mondiale de MaxSimil a été élargie pour couvrir les produits dérivés du cannabis pour les applications médicales chez l’adulte.
  • Les produits enrichis de MaxSimil ont été lancés en partenariat avec Strength Sensei Nutraceuticals, une entreprise de Charles Poliquin.

Faits saillants des suites du trimestre

  • Le 12 février 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente avec Tetra Bio-Pharma Inc. pour le codéveloppement, la commercialisation et la mise en marché de produits antidouleurs et anti-inflammatoires à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés.
  • Le 19 janvier 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente de recherche dans le but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base d’huiles de cannabinoïdes et d’huile de krill.
1 Pour le secteur nutraceutique de Neptune.
2 Voir les sections «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS» ci-après.

Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou « la Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

« Au troisième trimestre, nous avons bien exécuté notre initiative de croissance stratégique pour entrer sur le marché du cannabis et avons continué à élargir notre secteur des solutions d’entreprises. Je suis heureux d’annoncer que, grâce à notre expertise reconnue dans de multiples domaines – science, affaires réglementaires, formules et commercialisation -, tous les éléments de notre plan de croissance sur le marché du cannabis sont sur la bonne voie », indique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Depuis notre dernière rencontre de mise à jour en novembre dernier, nous avons été très occupés par les activités de développement, comme les discussions avec des fournisseurs potentiels, la préparation des installations et l’obtention de licences, ajoute M. Hamilton. De plus, nous avons mené de nombreux essais de solvants pour démontrer leur efficacité dans l’extraction d’huile de cannabis, et les résultats sont prometteurs. En parallèle, nous avons récemment noué des partenariats de recherche et développement qui faciliteront la commercialisation de produits à valeur ajoutée cliniquement prouvés dans le secteur du cannabis. Ces produits se démarqueront par notre expertise en extraction, en purification et en formules. »

« Les produits du secteur des solutions d’entreprise, portés par la croissance de notre dispositif d’administration MaxSimil, ont augmenté de 7,5 % par rapport à la même période l’an dernier, et de 2,6 % par rapport au trimestre précédent, souligne M. Hamilton. Si on se fie à notre carnet de commandes, nous pouvons nous attendre à un quatrième trimestre solide dans ce secteur. Par conséquent, nous restons convaincus que nous atteindrons notre objectif de croissance annuelle dans les deux chiffres. »

« Alors que cette importante année de transition pour Neptune tire à sa fin, les bases de notre initiative sur le cannabis sont bien en place, prêtes à accueillir le cadre qui nous permettra d’atteindre de nouveaux sommets de croissance et de rentabilité, conclut M. Hamilton. Nous avons réuni une excellente équipe expérimentée et dressé la liste des étapes nécessaires pour poursuivre cette aventure. Ainsi, nous pourrons assurément mettre des produits uniques sur le marché. Nous avons hâte de vous faire part de nos progrès lors des prochains trimestres dans des communiqués sur l’évolution de l’entreprise et sur nos grandes réalisations. »

Résultats des activités du secteur nutraceutique

Comme elle l’a annoncé précédemment, Neptune a fait la transition vers une nouvelle date de fin d’exercice le 31 mars 2017. Les résultats financiers des périodes de trois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 ne sont pas inclus dans les présents états financiers pour les raisons suivantes : i) les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 fournissent une comparaison raisonnable pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2017; ii) il n’y a pas de facteurs importants, saisonniers ou autres qui auraient un impact sur la comparabilité de l’information si les résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 avaient été présentés au lieu des résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 ; et iii) il n’était pas pratique ni justifié financièrement de préparer cette information.

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars pour le trimestre, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 au troisième trimestre est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique du troisième trimestre comprend un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 24,8 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 9,3 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 0,8 million de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 depuis le début de l’exercice est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique depuis le début de l’exercice comprend un gain sur vente d’actifs de 23,7 millions de dollars tiré de la vente d’actifs, un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale et une perte de dépréciation des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats consolidés (y compris Acasti Pharma, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017)

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits consolidés ont totalisé 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,1 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, contre 9,4 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 5,4 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 0,5 million de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats du trimestre courant comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 4,2 millions de dollars et une perte nette de 5,2 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 1,7 million de dollars et une perte nette de 2,4 millions de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits consolidés ont totalisé 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,0 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 14,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 10,5 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 2,5 millions de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats de la période de neuf mois close le 31 décembre 2017 comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 9,7 millions de dollars et une perte nette de 12,5 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 5,6 millions de dollars et une perte nette de 7,9 millions de dollars.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie, y compris un montant de 2,4 millions de dollars de placements à court terme réservés, s’élevaient à 28,6 millions de dollars au 31 décembre 2017.

1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAII ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IRFS» ci-après.

Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS

La Société utilise une mesure financière ajustée, le bénéfice ajusté avant les intérêts, l’impôt et les amortissements (BAIIA), appelée perte d’exploitation non conforme aux IFRS lorsque la Société ou le secteur est en situation de perte, pour évaluer sa performance d’exploitation. Cette mesure financière non conforme aux IFRS est issue directement des états financiers de la Société et est présentée de manière uniforme d’une période à l’autre. La Société utilise cette mesure afin d’évaluer sa performance financière historique et future, ainsi que sa performance par rapport à ses concurrents. Cette mesure aide également la Société à planifier et à faire des projections pour les périodes futures ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. La Société est d’avis qu’en rendant cette information disponible aux investisseurs, en plus des mesures conformes aux IFRS, elle permet à ceux-ci de voir ses résultats du point de vue de la direction, et ainsi de mieux comprendre sa performance financière passée et future.

La réglementation en matière de valeurs mobilières exige que les sociétés avertissent les lecteurs du fait que les résultats et d’autres mesures établis selon un autre référentiel que les IFRS n’ont pas de sens normalisé et qu’il est peu probable qu’ils soient comparables à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée. La Société utilise le BAIIA ajusté (ou la perte d’exploitation non conforme aux IFRS en situation de perte) pour mesurer sa performance d’une période à l’autre sans les variations découlant de certains ajustements qui pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de sa performance d’exploitation et parce qu’elle estime que cette mesure fournit de l’information pertinente sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation. La méthode de calcul du BAIIA ajusté (ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS) de Neptune peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Neptune calcule son BAIIA ajusté (ou sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) en ajoutant au résultat net (à la perte nette) les charges financières, les amortissements et les pertes de valeurs et l’impôt sur le résultat et en soustrayant les produits financiers. D’autres éléments tels que la rémunération à base d’actions, les recouvrements d’assurances liés à l’explosion de l’usine, les règlements de redevance, le gain net sur vente des activités liées à l’huile de krill, les frais légaux liés aux règlements de redevance, le gain sur perte de contrôle d’une filiale, les crédits d’impôt recouvrables des années précédentes et les frais d’acquisition sont sans incidence sur la performance d’exploitation de la Société et sont donc exclus du calcul puisqu’ils peuvent varier de manière importante d’une période à l’autre. Les produits financiers et charges financières incluent le profit (la perte) de change et la variation de la juste valeur des dérivés. Le fait d’exclure ces éléments ne veut pas dire qu’ils sont non récurrents.

Conférence téléphonique

Neptune tiendra une conférence téléphonique le 14 février 2018, à 17 h (HNE) pour parler de ses résultats du troisième trimestre, pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017.

Date : Mercredi 14 février 2018
Heure : 17 h (HNE)
Numéro à composer : 1 877 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 647 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la conférence et jusqu’au 14 mars 2018. Pour ce faire, composez le 1 416 621-4642 ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis entrez le numéro de la conférence : 7495706. De plus, la téléconférence et la présentation afférente seront immédiatement accessibles dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formules uniques dans des segments à fort potentiel de croissance comme celui des produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, au www.sedar.com, sur EDGAR, au www.sec.gov/edgar.shtml, et dans la section investisseurs du site Web de Neptune, au www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et à la rubrique Risques et incertitudes du rapport de gestion de la Société pour la période intermédiaire close le 31 décembre 2017.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 7 315 7 315
Marge brute 2 015 2 015
Charges de recherche et de développement i) (1 785 ) (4 285 ) 581 (5 489 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 12 24 36
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 477 ) (908 ) (3 385 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (147 ) (147 )
Perte provenant des opérations (2 382 ) (5 169 ) 581 (6 970 )
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (396 ) (21 ) (2 ) (419 )
Impôt sur le résultat (53 ) (53 )
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 763 670 (581 ) 852
Charges financières 487 67 554
Produits financiers (91 ) (9 ) (100 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (37 ) 2 (35 )
Rémunération à base d’actions 199 330 529
Impôt sur le résultat 53 53
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 147 147
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (1 273 ) (4 169 ) (5 442 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 12 252 1 (112 ) 12 141
Marge brute 3 450 1 1 3 452
Charges de recherche et de développement (349 ) (1 708 ) 581 (1 476 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 9 24 33
Frais de vente, généraux et charges administratives (4 511 ) (829 ) (5 340 )
Autres produits – provenant de règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 716 (2 512 ) 582 9 786
Produits financiers nets (charges financières nettes) (697 ) 115 (582 )
Impôt sur le résultat 217 217
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 856 621 (581 ) 896
Charges financières 625 1 (6 ) 620
Produits financiers (126 ) (118 ) 6 (238 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 198 2 200
Rémunération à base d’actions 315 155 470
Impôt sur le résultat (217 ) (217 )
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 1 271 (1 736 ) 1 (464 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 20 640 20 640
Marge brute 4 866 4 866
Charges de recherche et de développement i) (2 572 ) (9 676 ) 1 742 (10 506 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 62 84 146
Frais de vente, généraux et charges administratives (8 274 ) (2 761 ) (11 035 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 724 23 724
Revenu (perte) provenant des opérations 17 806 (12 353 ) 1 742 7 195
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (1 719 ) (121 ) (7 ) (1 847 )
Impôt sur le résultat (40 ) (40 )
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Total des actifs 93 678 6 079 99 757
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 28 586 28 586
Fonds de roulement2 29 945 29 945
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 511 2 005 (1 742 ) 2 774
Charges financières 1 984 355 2 339
Produits financiers (108 ) (38 ) (146 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (156 ) (196 ) 7 (345 )
Rémunération à base d’actions 781 661 1 442
Impôt sur le résultat 40 40
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 724 ) (23 724 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 90 90
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (816 ) (9 687 ) (10 503 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Rapprochement du revenu net et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 35 093 8 (112 ) 34 989
Marge brute 9 554 8 1 9 563
Charges de recherche et de développement (1 119 ) (5 747 ) 1 742 (5 124 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 28 70 98
Frais de vente, généraux et charges administratives (10 197 ) (2 252 ) (12 449 )
Autres revenus – règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 383 (7 921 ) 1 743 5 205
Produits financiers nets (charges financières nettes) (1 982 ) 41 (3 ) (1 944 )
Impôt sur le résultat (83 ) (83 )
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Total des actifs 101 628 21 589 (13 175 ) 110 042
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 6 759 5 843 12 602
Fonds de roulement2 15 628 4 421 1 20 050
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 388 1 843 (1 742 ) 2 489
Charges financières 1 976 15 (89 ) 1 902
Produits financiers (226 ) 40 89 (97 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 233 (96 ) 3 140
Rémunération à base d’actions 985 430 1 415
Impôt sur le résultat 83 83
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
Frais d’acquisition 38 38
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 3 179 (5 648 ) 1 (2 468 )
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Personnes-ressources
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction, Neptune
1 450 687-2262, poste 23
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune et Tetra Bio-Pharma concluent une entente de codéveloppement de produits antidouleurs et anti-inflammatoires à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 12 fév. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) et Tetra Bio-Pharma Inc. (« Tetra ») (TSX CROISSANCE:TBP)(OTCQB:TBPMF) ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente de codéveloppement, de commercialisation et de mise en marché de produits à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés contre la douleur et l’inflammation à l’intention des marchés des produits de santé naturelle et de la médecine vétérinaire.

« Nous sommes ravis de faire équipe avec Tetra, un chef de file biopharmaceutique dans le développement de médicaments et de traitements novateurs à base de cannabinoïdes. Les produits que nous développerons ensemble reposeront sur la recherche et sur nos connaissances uniques en matière de formules et de dispositifs d’administration, des éléments clés de notre mission d’offrir des produits distinctifs scientifiquement fondés et à valeur ajoutée », s’est réjoui Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Nous sommes fiers de nous associer à une entreprise comme Neptune. Son savoir-faire en extraction et son établissement possédant la certification BPF sont des atouts majeurs sur le marché des produits médico- pharmaceutiques de cannabis à base d’huile. Ce partenariat est véritablement unique en ce qu’il combine les forces de Neptune et l’expertise de Tetra en développement de produits destinés aux marchés des médicaments sur ordonnance et des produits pharmaceutiques de détail. Nous unirons nos expertises complémentaires en recherche, en affaires réglementaires, en sciences, en formules et en dispositifs d’administration dans le but de commercialiser de nouveaux produits sur le futur marché de détail canadien des produits du cannabis et le marché nord-américain de la médecine vétérinaire », a expliqué Bernard Fortier, chef de la direction de Tetra.

Le marché de la santé animale devrait valoir 39,7 milliards de dollars d’ici 2021, pour un TCAC de 8,06 % de 2017 à 2022 (la période de prévision)1. Les produits de médecine vétérinaire servent au traitement, au diagnostic et à la prévention des maladies chez divers animaux domestiques et sauvages.

1Mordor Intelligence, octobre 2017 : Veterinary Healthcare Market-Growth, Trends and Forecast (2017-2022)

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

À propos de Tetra Bio-Pharma

Tetra Bio-Pharma (TSX CROISSANCE:TBP)(OTCQB:TBPMF) est un chef de file biopharmaceutique dans la découverte et le développement clinique de médicaments à base de cannabinoïdes. Tetra se concentre sur trois piliers de base : la recherche clinique, la promotion pharmaceutique et la commercialisation au détail de produits à base de cannabinoïdes. Pour en savoir plus, rendez-vous au www.tetrabiopharma.com.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Tetra Bio-Pharma Inc.
Dre Anne-Sophie Courtois, D.M.V.
Vice-présidente marketing et communication
anne-sophie.courtois@tetrabiopharma.com
Bureau : 438 899-7575

Médias :
Daniel Granger
daniel.granger@acjcommunication.com
ACJ Communication
Bureau : 514 840-7990 / Cellulaire : 514 232-1556

Avis aux médias : Le Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada de janvier 2018 sera publié le jeudi 15 février 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – February 08, 2018) –

QUOI : L’Institut de recherche ADP(R) publiera le jeudi 15 février 2018 l’édition du mois de janvier 2018 du Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada.

Diffusé gratuitement au grand public chaque mois, le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est produit par l’Institut de recherche ADP. Ce document, élaboré à partir des données transactionnelles de paie d’ADP, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole.

QUAND : jeudi 15 février 2018, 8 h 30 (HE)

Ahu Yildirmaz, vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP, sera disponible pour accorder des entrevues immédiatement après la publication du rapport.

À propos du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada

Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est une mesure mensuelle du taux d’emploi total salarié non agricole au Canada, calculée à partir des données de paie réelles et anonymes des entreprises clientes d’ADP Canada. S’appliquant à plus de deux millions de travailleurs au Canada, ce rapport est produit par l’Institut de recherche d’ADP, un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche d’ADP publie chaque mois le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada dans le cadre de l’engagement de la société à gagner une connaissance de plus en plus approfondie du travail au Canada et à fournir aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres une nouvelle source d’information crédible et utile. Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est diffusé gratuitement au grand public chaque mois.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé aux fins de l’élaboration de ce rapport, veuillez vous référer à la section ” Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration “.

À propos d’ADP (NASDAQ: ADP)

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Des entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le nuage et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines. Talent. Avantages. Paie. Conformité. Travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour en savoir plus, visiter ADP.com.

Pour en savoir plus sur ADP Canada, visiter ADP.ca.

ADP, le logo ADP, ADP Une ressource plus humaine et l’Institut de recherche d’ADP sont des marques déposées d’ADP, LLC. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Droit d’auteur (C) 2018 ADP, LLC. Tous droits réservés.

Personnes-ressources auprès des médias :
Erin Griffin
Kaiser Lachance Communications
647 641-3020
erin.griffin@kaiserlachance.com

Sphinx et SOQUEM annoncent l’intersection en forage d’horizons zincifères étendus près de la surface sur le projet Calumet-Sud

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 6 fév. 2018) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer la fin de leur seconde campagne de forage au diamant. Onze (11) sondages ont été réalisés pour un total de 426 m sur le projet de zinc Calumet-Sud (le « Projet »). Les observations visuelles montrent que :

  • Sur la zone Sonny, les huit (8) sondages ont recoupé un horizon zincifère sub-horizontal continu sur 113 m avec une largeur de 60 mètres. Celui-ci débute en surface et se poursuit jusqu’à une profondeur de 29 mètres;
  • Sur la zone Sonny Ouest, les trois (3) sondages indiquent que l’horizon est sub-vertical. Il a été intersecté sur 50 mètres; et
  • Tous les sondages confirment qu’il s’agit d’une minéralisation de type SEDEX métamorphisée (SEDimentaire EXhalative, plus de la moitié de la production mondiale de zinc et plomb provient de mines de ce type de gisement).

Ces horizons sont définis par la présence de bandes massives de sphalérite d’un centimètre à plusieurs centimètres d’épaisseur, ainsi que de sphalérite disséminée, toutes encaissées dans le marbre. Au-delà du secteur foré, les horizons peuvent être suivis sur une longueur de 1,5 km sur la base des valeurs anomales de zinc dans les sols et de forages limités réalisés par Sphinx et SOQUEM en 2017 (voir les communiqués de presse du 13 juillet 2017, 22 février 2017 et 20 décembre 2016).

Cette campagne fait suite à la découverte d’une minéralisation nouvelle et étendue de zinc en surface durant le programme de décapage sur les zones de Sonny et Sonny Ouest du Projet (voir le communiqué de presse du 22 novembre 2017). Les sondages visaient à établir le prolongement des horizons zincifères à la périphérie des décapages.

Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet Mines Limited, qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mines Limited, 1968).

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Protocole analytique et personnes qualifiées

Les échantillons seront livrés prochainement au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par absorption atomique (méthode AA46). Sphinx applique au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie. Les résultats des forages seront disponibles dans les prochaines semaines.

Les travaux de forage ont été réalisés par Forage M3 Drilling de Brownsburg-Chatam. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société) qui sont des personnes qualifiées en vertu du Règlement canadien 43-101. Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune publiera ses résultats du troisième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 31 décembre 2017

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) (« Neptune » ou « la Société »), annonce qu’elle tiendra une conférence téléphonique le 14 février 2018 à 17h00, heure normale de l’est, afin de commenter les résultats financiers du troisième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 31 décembre 2017.

Le communiqué de presse annonçant les résultats du troisième trimestre sera émis la même journée à 16h00.

Détails de l’appel conférence:

Date: Mercredi le 14 février 2018
Heure: 17h00, heure normale de l’est
Appel: 1 (877) 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 (647) 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion: Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats peuvent également être accessibles à : http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

La téléconférence sera disponible pour rediffusion deux heures après notre appel et ce jusqu’au 14 mars 2018. Les numéros de téléphone pour accéder à cette rediffusion sont le 1 (416) 621-4642 ou le 1 (800) 585-8367 (sans frais), code d’accès 7495706. Une archive de la webdiffusion ainsi que la présentation seront disponibles sans délais sur le site web dans la section Investisseurs, sous le répertoire Évènements et Présentations, dans les jours suivant l’évènement.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1.212.838.3777
emcgregor@lhai.com

Sphinx et SOQUEM débutent une nouvelle phase de forage sur le projet de zinc Calumet-Sud

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 jan. 2018) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer le début d’une nouvelle campagne de forage au diamant comprenant 10 sondages et totalisant approximativement 500 mètres sur le projet de zinc Calumet-Sud (le « Projet »).

Cette campagne fait suite à la découverte d’une minéralisation nouvelle et étendue de zinc en surface dans le cadre d’un programme de décapage sur les zones de Sonny et de Sonny Ouest du Projet (voir le communiqué de presse du 22 novembre 2017). Les sondages visent à identifier les prolongements de la minéralisation à l’extérieur des décapages et d’examiner la minéralisation sous les affleurements rocheux.

Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or historique New Calumet Mines Limited, qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Les travaux de forage seront réalisés par Forage M3 Drilling de Brownsburg-Chatam. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société), les deux qualifiés en vertu du Règlement canadien 43-101.

Projet GPd

Sphinx et Gardin Inc. ont convenu de modifier comme suit la convention d’acquisition signée le 28 octobre 2015 concernant le projet GPd : Sphinx doit financer au moins 750 000 $ en dépenses d’exploration au plus tard le 20 janvier 2019 (antérieurement 20 janvier 2018). Au 30 novembre 2017, Sphinx a dépensé 736 122 $ sur le projet GPd. Ce Projet est constitué de 72 claims et est situé au cœur du district Ziac.

Projet Corridor Cheechoo-Éléonore

Concernant le projet Corridor Cheechoo-Éléonore, un programme de suivi de prospection réalisé à l’automne 2017 s’est concentré sur deux (2) cibles prioritaires pour l’or à partir des quatre (4) secteurs prospectifs identifiés en 2016 et 2017 suite aux levés de till (communiqués du 1er juin et 21 septembre 2017). L’objectif du programme était de tenter d’établir la source primaire de l’or. Un total de 89 échantillons a été prélevé sans toutefois révéler des valeurs en or significatives. Il est à noter qu’il n’a pas été possible de réaliser sur les secteurs de ces deux cibles un levé de till avec un espacement plus resserré et qu’un appareil XRF portatif n’a pas été utilisé pour orienter la prospection. Ce travail reste à effectuer. Les échantillons ont été livrés au laboratoire Activation Laboratories Ltd. à Ancaster, en Ontario, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par pyroanalyse pour l’or (code 1A2-50), et par absorption atomique (code 1F2) pour les autres éléments. Sirios agit comme opérateur du programme d’exploration sur ce projet et a appliqué au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie.

La prospection et l’échantillonnage de till n’ont pas encore été réalisés dans la zone adjacente au sud-est du projet aurifère Sakami. Sur le projet Sakami les partenaires Matamec Explorations inc. et Métaux Stratégiques du Canada ont recoupé par forage des teneurs en or significatives de 1,70 g/t Au sur 30 m, incluant 4,26 g/t Au sur 4,5 m, prolongeant la zone 25 sur une longueur totale de 700 m (voir les communiqués de presse de ces sociétés du 19 juin et 18 mai 2017). Ce secteur est considéré hautement prospectif.

Débenture avec la Société d’investissement dans la diversification de l’exploration s.e.c. (« Sidex »)

Sphinx émettra à Sidex un total de 318 465 actions ordinaires au lieu d’un paiement comptant pour les intérêts dus de 17 998 $ pour la période de décembre 2016 à décembre 2017 conformément à la débenture convertible de 150 000 $ émise le 19 décembre 2014. Cette émission d’actions sera faite à un prix de 0,065 $ par action de Sphinx pour 137 972 actions et 0,05 $ par action pour 180 493 actions et sera aussi assujettie à l’approbation de la Bourse.

Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune annonce une entente de recherche visant à développer de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui une entente de recherche exclusive ayant pour but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD), qui contiendront également de l’huile de krill dont l’utilisation combinée serait exclusive à Neptune. Le marché visé est le nombre toujours croissant des juridictions fédérales à travers le monde qui ont ou auront légalisé la consommation de produits du cannabis par les adultes ou à des fins médicales, dont le Canada.

Comme Neptune met rapidement en œuvre sa stratégie et son plan d’affaires, la Société financera des activités de recherche et développement afin de démontrer concrètement les bienfaits de la combinaison cannabinoïdes-huile de krill. Elle croit, résultats de recherche à l’appui, que les propriétés particulières de l’huile de krill permettraient d’augmenter la capacité d’absorption des composés liposolubles administrés par voie orale, une fonction qui serait particulièrement pratique pour des molécules comme le CBD. Les activités de recherche de Neptune porteront également sur d’autres huiles, ingrédients et technologies, notamment MaxSimil®, une technologie brevetée facilitant l’absorption des acides gras oméga-3 qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, ainsi qu’une variété d’autres huiles marines et de graines.

« Nous sommes fiers d’avoir conclu une entente de recherche exclusive avec l’un des plus grands fournisseurs d’huile de krill au monde. Nous sommes convaincus que nos efforts de recherche et développement portant sur les cannabinoïdes entraîneront la création de nouvelles formules entrant dans la composition de produits de santé et de mieux-être qui pourront traiter des problèmes comme la douleur, l’insomnie, l’anxiété et le stress, a déclaré Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Dans le contexte actuel, où les cadres réglementaires entourant la consommation de cannabis à des fins médicales et la légalisation des cannabinoïdes au Canada et dans le monde sont en évolution, notre principal avantage concurrentiel et distinctif demeure notre compétence dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de l’extraction, de la formulation et de la commercialisation à l’échelle mondiale. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune présente ses recommandations aux consultations particulières sur le projet de loi 157 à l’Assemblée nationale

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 17 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) est heureuse d’annoncer qu’elle participera aux consultations particulières sur le projet de loi 157 encadrant le cannabis. À cet effet, M. Michel Timperio, président de la division Cannabis chez Neptune, effectuera une présentation ce mercredi le 17 janvier 2018 à 14 h 00 et déposera un mémoire à la Commission sur la santé et les services sociaux de l’Assemblée nationale, à Québec. Il sera possible d’écouter la présentation en direct à : http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/en-direct-webdiffusion.html.

Souhaitant tirer parti des installations de pointe de son usine de Sherbrooke et de son expérience dans la production d’huile de krill au plan mondial, Neptune a récemment décidé de se lancer dans l’extraction d’huile de cannabis et de chanvre et a présenté une demande à Santé Canada pour l’extraction d’huile de cannabis, conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Dans le cadre de ce projet, Neptune a également annoncé un investissement de 5 millions de dollars pour que son usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (bonnes pratiques manufacturières), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis.

« Neptune entend être un joueur très important au Québec et au niveau mondial dans l’extraction, le raffinement et la formulation d’huile de cannabis. Nous sommes heureux de participer aux discussions relatives à la légalisation du cannabis et d’aider le gouvernement du Québec dans l’élaboration du projet de loi 157. Tout particulièrement, nous sommes fiers de participer à la réduction des risques liés au cannabis en priorisant les produits sans fumée et en favorisant les produits contenant du CBD », explique Michel Timperio, président de la division Cannabis de Neptune.

Neptune prévoit extraire une gamme d’huiles contenant du tétrahydrocannabinol (« THC ») et du cannabidiol (« CBD »), un composant du cannabis non psychoactif utilisé à des fins médicales et dans plusieurs produits de bien-être pour aider le sommeil, la gestion du stress, de l’anxiété et de la douleur, entre autres.

Dans son mémoire, Neptune émet plusieurs recommandations au sujet du projet de loi 157, dont les suivantes :

  • De distinguer les produits fumables et non fumables du cannabis, tel que l’huile qui est considérée moins nocive à la consommation parce que sa consommation n’occasionne pas de combustion.
  • De refléter la contribution de l’huile de cannabis à la réduction des méfaits en réservant une place prépondérante aux huiles dans les succursales de la future Société québécoise du cannabis (SQC) et sur son site internet.
  • De distinguer les produits contenant du THC et ceux ne contenant que du CBD et reflète cette distinction dans l’encadrement et l’accès aux différents réseaux de distribution.
  • D’encourager l’émergence d’une industrie québécoise du cannabis et du chanvre, notamment par la création d’une catégorie de produits « Origine Québec » à la SQC.
  • De financer un « Institut des données probantes sur les cannabinoïdes » à partir du Fonds de prévention et de recherche prévu par le projet de loi 157 pour s’assurer que l’information rendue publique sur le site de la SQC et sur laquelle se fondera la formation de ses préposés soit objective et basée sur une science en constante et rapide évolution.

Le mémoire et la vidéo de la présentation seront disponible sur le site de la commission de la Santé et des services sociaux : http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/csss/mandats/Mandat-38809/index.html

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune fait partie du Consortium Vallée Verte, un partenariat stratégique entre l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke Innopole et plusieurs acteurs de l’industrie du cannabis pour favoriser la recherche-développement de produits du cannabis ainsi que le dynamisme des environnements économique et universitaire de la région de Sherbrooke.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (États-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838 3777
emcgregor@lhai.com