AIRKENYA Express ravie du rendement du turbopropulseur PT6A-140 et du soutien à la clientèle

LE CAP, AFRIQUE DU SUD–(Marketwired – 17 nov. 2016) –

Note aux éditeurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

Pratt & Whitney Canada (P&WC) a terminé la toute première révision du PT6A-140 depuis la mise en service du turbopropulseur en 2012 et son homologation sur l’avion Grand Caravan 208B EX de Cessna. Cette révision a eu lieu au moment de la première révision planifiée pour AIRKENYA Express. P&WC est une société de United Technologies Corp. (NYSE:UTX).

« La priorité au cœur de nos services MRO est de permettre à nos clients de poursuivre leurs activités en vol, a indiqué Satheeshkumar Kumarasingam, vice-président, Services commerciaux. Nous croyons foncièrement à l’importance d’offrir des solutions concurrentielles et complètes, ainsi que du soutien technique à plus de 2000 avions propulsés par des moteurs P&WC survolant l’Afrique. Nous sommes heureux qu’AIRKENYA Express nous ait confié la révision du PT6A-140, la toute première depuis la mise en service de ce nouvel appareil. »

La révision du moteur, commandé à l’origine par AIRKENYA Express en 2013, a été réalisée chez Pratt & Whitney Engine Services en Virginie-Occidentale aux États-Unis. Au cours de la maintenance, P&WC Engine Leasing a mis un moteur de location à la disposition de la société aérienne pour qu’elle puisse continuer ses activités.

AIRKENYA Express fait aussi appel à la solution FAST de P&WC (acquisition, stockage et transmission des données de vol) sur son avion Grand Caravan EX propulsé par le moteur PT6A-140. Cette solution fournit un système clé en main qui permet le diagnostic et le pronostic à partir de données. La solution FAST transmet par liaison sans fil les données de vol complètes du moteur et de l’aéronef à des fins d’analyse, et ce, dans les minutes suivant l’arrêt du moteur. Ces données fournissent des alertes et des tendances opportunes et pertinentes au client, ce qui lui permet de maximiser la disponibilité technique de son appareil, d’optimiser la planification de son entretien et donc d’en réduire les coûts d’exploitation.

« Nous sommes ravis de la fiabilité et du rendement du PT6A-140 au sein de notre flotte ainsi que du service hors pair de P&WC qui a effectué la première révision en répondant à nos attentes élevées », a déclaré le capitaine Dino Bisleti, directeur général, AIRKENYA Express.

La gamme PT6A-140 s’est établie comme une référence dans sa catégorie, définissant de nouvelles normes en termes de rendement, d’efficacité énergétique et de fiabilité. D’ailleurs, à ce jour, la production de turbopropulseurs PT6A-140 s’élève à plus de 350, ce qui témoigne d’un rendement et de coûts d’exploitation remarquables (puissance accrue de 15 % et amélioration de 5 % de la consommation spécifique de carburant). Le moteur à la puissance et à la polyvalence incomparables est appuyé par un réseau de soutien et de services proactifs entièrement axé sur les besoins commerciaux de la clientèle.

Établie à l’aéroport Wilson à Nairobi, le plus achalandé d’Afrique pour ce qui est des aéronefs légers, AIRKENYA Express exploite des moteurs PT6A depuis plus de 25 ans et des moteurs PW100 depuis plus de 10 ans. Sa flotte, qui comprend des appareils Grand Caravan de Cessna, Twin Otter, DHC 8-100 et DHC 7-100, est propulsée par des moteurs P&WC.

Enfin, mentionnons qu’en plus des révisions actuelles, P&WC compte offrir, à partir de 2017, des révisions du moteur PT6A-140 dans les installations de MTU Aero Engines en Allemagne, ce qui donnera encore plus de latitude aux clients pour la maintenance de leur moteur. Qui plus est, P&WC prévoit étendre son réseau mondial afin d’y intégrer quatre nouvelles équipes de réparation mobiles situées dans des endroits stratégiques (Kenya, Afrique du Sud, France et Qatar).

À propos de Pratt & Whitney Canada

Fondée en 1928, P&WC est aujourd’hui un leader mondial de l’aérospatiale qui façonne l’avenir de l’aviation au moyen de propulseurs fiables et ultramodernes. Ayant son siège social à Longueuil, au Québec (Canada), P&WC est une société d’United Technologies Corporation. United Technologies Corp., sise à Farmington, au Connecticut, offre des services et systèmes de haute technologie aux secteurs du bâtiment et de l’aérospatiale.

Ce communiqué de presse contient des énoncés concernant des occasions d’affaires à venir. Les résultats réels peuvent différer substantiellement des résultats projetés en raison de certains risques et incertitudes, y compris mais non exclusivement les changements relatifs à la demande dans l’industrie aérospatiale, la demande en termes de transport aérien et le nombre d’aéronefs en construction; les défis liés à la conception, au développement, au soutien à la production, à la performance et à la réalisation des profits liés aux technologies évoluées; en plus d’autres risques et incertitudes, notamment mais non exclusivement ceux énumérés dans les documents d’UTC remis à la Securities and Exchange Commission à intervalles réguliers.

Remarque à l’intention des rédacteurs en chef :

Suivez-nous sur Twitter (https://twitter.com/pwcanada) et Facebook (https://www.facebook.com/PrattWhitneyCanada) pour les toutes dernières nouvelles nous concernant.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20161116-AIRKENYA800.jpg

Jennifer Barron
Pratt & Whitney Canada, Longueuil
+1 450 677-9411, poste 7-5009
jennifer.barron@pwc.ca
www.pwc.ca

TransCanada met fin au placement de 3,5 milliards d’actions ordinaires

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 16 nov. 2016) – Communiqué de presse – TransCanada Corporation (TSX:TRP)(NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui qu’elle avait complété son placement public d’actions ordinaires. Le placement a été annoncé le 1er novembre 2016 lorsque TransCanada a signé un accord avec un consortium de syndicataires dirigé par Valeurs mobilières TD, BMO Marchés de capitaux et RBC Marchés de capitaux par lequel ils ont convenu d’acheter de TransCanada et de vendre au public 60 225 000 actions ordinaires qui incluent la levée complète par les syndicataires d’une option de surattribution qui leur a été accordée.

Le prix d’achat de 58,50 $ par action a résulté en un produit brut total d’environ 3,5 milliards de dollars. Le produit tiré du placement servira à rembourser une partie du crédit-relais de 6,9 milliards de dollars US ayant servi à financer partiellement l’acquisition de Columbia Pipeline, Inc.

Les actions ordinaires furent émises au moyen d’un prospectus simplifié qui a été déposé auprès des autorités réglementaires canadiennes et de la Securities and Exchange Commission (SEC) aux États-Unis en vertu du régime d’information multinational.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs qui s’étend sur plus de 90 300 kilomètres (56 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz de 18,8 milliards de mètres cubes (664 milliards de pieds cubes). Productrice d’électricité indépendante en pleine croissance, la société TransCanada possède plus de 10 500 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de pipelines transportant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur de 4 300 kilomètres (2 700 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement en pétrole et liquides du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com et notre blogue pour en savoir davantage, ou suivez-nous sur les réseaux sociaux et 3BL Media.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs sujets à des incertitudes et à des risques importants (ces énoncés sont généralement accompagnés de mots comme « anticipe », « s’attend à », « croit », « pourrait », « aura », « devrait », « estime », « prévoit » ou d’autres termes similaires). Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir, aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels, des informations relatives à TransCanada et à ses filiales, y compris l’évaluation, par la direction, des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, par conséquent, ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, fournis à la date de leur mention dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à d’autres fins que leur but. La société TransCanada n’est aucunement tenue d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, sauf si la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses formulées, ainsi que sur les risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement de ceux anticipés, veuillez vous reporter au rapport du troisième trimestre s’adressant aux actionnaires daté du 1er novembre 2016, ainsi qu’au rapport annuel 2015 de TransCanada publié sur le site de la société à l’adresse www.transcanada.com, ou déposé sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, à l’adresse www.sec.gov.

Personnes-ressources auprès des médias :
Tim Duboyce/James Millar
403 920-7859 ou 800 608-7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès
des analystes et investisseurs :
David Moneta/Stuart Kampel
403 920-7911 ou 800 361-6522

Partenariat Fondation canadienne d’éducation économique et Banque Scotia dans le cadre du programme « Parlons argent avec nos enfants »

TORONTO, ON–(Marketwired – 16 novembre 2016) – La Fondation canadienne d’éducation économique (FCEE) et la Banque Scotia annoncent aujourd’hui qu’ils créent un partenariat pour miser sur l’incroyable succès du programme ” Parlons argent avec nos enfants “.

L’an dernier, près de 5 000 écoles et plus de 500 000 jeunes de tout le Canada ont participé au programme, lequel aide aussi les parents et tuteurs à parler argent avec leurs enfants.

Le programme est actif toute l’année mais, en 2017, la grande journée de célébration sera le 19 avril. Le programme est maintenant offert dans toutes les provinces du Canada et sera élargi aux territoires dès l’an prochain.

Parler d’argent est la première étape pour améliorer la capacité financière des jeunes Canadiens – et leur permettre de prendre des décisions et des mesures financières en toute confiance et compétence. La Fondation a créé un site Web détaillé – http://www.parlonsargentavecnosenfants.com – où parents, tuteurs et enseignants trouveront les ressources dont ils ont besoin pour parler argent avec les enfants.

Pour s’assurer que le programme était sur la bonne voie, la Fondation a mené un sondage dernièrement auprès de plus de 6 000 jeunes de tout le Canada leur demandant ce qu’ils aimeraient apprendre au sujet de l’argent, et auprès de qui ils aimeraient l’apprendre. Les résultats montrent que les jeunes Canadiens sont très désireux de s’instruire au sujet de l’argent et que le programme fournit les ressources voulues pour répondre aux principaux enjeux qui les touchent.

Faits saillants du sondage mené auprès des jeunes

3 principales sources d’éducation financière :

  • Maison
  • École
  • Conférenciers ou experts invités par l’école

4 principaux défis à relever :

  • Gagner de l’argent
  • Économiser de l’argent
  • Vouloir des choses que je n’ai pas les moyens d’acheter
  • Acheter des choses dont je n’ai pas vraiment besoin

Sujets sur lesquels ils aimeraient en apprendre plus :

  • Les meilleures façons de se préparer à gagner de l’argent et comment avoir un bon emploi et une bonne carrière
  • Prendre de bonnes décisions concernant les dépenses d’argent
  • Les moyens à employer pour faire des économies
  • Comment planifier mes études et avoir de l’argent pour les payer
  • Les taxes et les impôts et la production d’une déclaration de revenus
  • Les investissements – comment investir, les types d’investissements, ainsi que les risques et les rendements financiers
  • Le départ de la maison – Les coûts et les défis potentiels liés au départ de la maison familiale
  • Comment éviter les fraudes et les arnaques
  • Les achats plus importants, comme un ordinateur, une voiture ou une maison
  • L’établissement d’un budget
  • Comprendre le fonctionnement des prêts aux étudiants
  • Les cartes de crédit – Comment ça marche et comment choisir la bonne carte

Citations

” Les jeunes sont les dirigeants de demain et c’est pourquoi nous collaborons avec des organisations qui les aident à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir, explique Terri Williams, vice-présidente, Responsabilité sociale des entreprises, chez Banque Scotia. C’est très utile pour les jeunes Canadiens qui commencent à prendre des décisions financières de faire leur éducation financière. Nous sommes très heureux de nous associer à la Fondation canadienne d’éducation économique pour le programme Parlons argent avec nos enfants. “

” La FCEE est heureuse de constater que le programme Parlons argent avec nos enfants correspond si bien aux intérêts des élèves pour les questions d’argent, et la façon dont ils veulent s’instruire à ce sujet, affirme Gary Rabbior, président de la FCEE. La Fondation est heureuse et fière de pouvoir compter sur un partenaire comme la Banque Scotia pour agir dans le cadre de cet important programme d’éducation financière au Canada. Ce programme a d’ailleurs été sélectionné dernièrement pour un prix international d’inclusion financière par l’organisation Child and Youth Finance International d’Amsterdam. “

” Comme de plus en plus de Canadiens doivent prendre des décisions financières de plus en plus complexes à un âge toujours plus jeune, il est aussi important d’apprendre les bases de la gestion financière que d’apprendre le calcul, affirme Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière du Canada. Les programmes comme Parlons argent avec nos enfants rendent l’apprentissage des notions financières amusant et intéressant et ont un effet durable sur l’avenir de nos enfants. “

Rendez-vous sur le site http://www.parlonsargentavecnosenfants.com pour en savoir davantage au sujet du programme Parlons argent avec nos enfants, et sur le site www.cfee.org pour consulter le sondage.

À propos de la FCEE
La FCEE est un organisme non partisan à but non lucratif, enregistré au niveau fédéral. Fondée en 1974, elle travaille à améliorer la littératie économique et financière, ainsi que les compétences entrepreneuriales. La FCEE collabore avec les ministères et départements de l’éducation, les conseils scolaires, les écoles, les éducateurs et les associations d’enseignants. La FCEE s’implique également dans des activités qui soutiennent et aident les nouveaux arrivants et les immigrants au Canada, ainsi que le public en général, par le biais de ressources imprimées, de vidéos, d’ateliers et de ressources en ligne. Globalement, la FCEE souhaite aider les Canadiens de tout âge à mieux faire face à leurs rôles et responsabilités économiques, tout en leur donnant les moyens de prendre des décisions financières avec confiance et compétence.

À propos de la Banque Scotia
Grâce à sa stratégie mondiale d’investissement dans la collectivité, la Banque Scotia et ses employés appuient des causes qui répondent aux besoins des populations locales. Reconnue comme chef de file au chapitre des dons de bienfaisance et des activités philanthropiques, la Banque Scotia a versé en 2015 67 millions de dollars pour aider les collectivités dans le monde.

La Banque Scotia est la banque internationale du Canada et un leader parmi les fournisseurs de services financiers en Amérique du Nord, en Amérique latine, dans les Antilles, en Amérique centrale et en Asie-Pacifique. Elle s’est donné pour mission d’aider ses 23 millions de clients à améliorer leur situation au moyen de conseils et d’une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés, des services bancaires privés, d’investissement et de gestion de patrimoine ainsi que des services liés aux marchés des capitaux. Au 31 juillet 2016, l’effectif de la Banque Scotia s’élevait à plus de 88 000 employés et son actif à 907 milliards de dollars. Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Les communiqués de la Banque Scotia sont diffusés par Marketwired. Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.scotiabank.com et suivre le fil @ScotiabankViews sur Twitter.

Relations avec les médias :
Joseph Clark
FCEE
Tél. : (416) 968-2236
Cell. : (416) 893-8772
Courriel : jclark@cfee.org

Résultats du sondage de la FCEE
Susan Lennox
Tél. : (416) 968-2236
Courriel : slennox@cfee.org

Diana Hart
Scotiabank
Tél. : (416) 866-7238
Courriel : diana.hart@scotiabank.com

Sage fait équipe avec Beanworks pour aider les petites et moyennes entreprises à automatiser leur système de comptes fournisseurs

RICHMOND, BC–(Marketwired – Nov 16, 2016) – Sage, le chef de file en systèmes de comptabilité, paie et paiement intégrés, a annoncé aujourd’hui la création d’un important partenariat avec Beanworks, un fournisseur spécialiste en automatisation du processus comptable, basé au Canada.

Sage a choisi Beanworks en raison de sa capacité à offrir un service qui aide les entreprises à rationaliser leur système de comptes fournisseurs (CF) et d’accroître plus d’efficacité et d’économie d’échelle dans les processus financiers des clients de Sage. L’automatisation de CF de Beanworks offre une solution intégrée de bout en bout pour automatiser le traitement, l’approbation et le paiement des factures, produisant ainsi un effet immédiat sur l’efficacité et les résultats financiers. Les fonctions de Beanworks à prendre simultanément en charge plusieurs entreprises, de même que son système robuste et ses vastes choix de modes de paiement positionnent la solution comme tant un partenaire chef de file de l’automatisation de CF.

Plus de 500 milliards de factures sont saisies dans les systèmes comptables à chaque année, et pour l’heure seulement 40 millions sont converties en format numérique. Par ailleurs, le reste des factures sont pour la plupart approuvées et réglées manuellement sur support papier, entraînant ainsi des irrégularités, des erreurs et délais qui sont coûteux pour les entreprises. Le partenariat Sage et Beanworks permettra aux clients de Sage de faire passer l’efficacité et l’exactitude de leur comptabilité commerciale à un niveau supérieur.

« Beanworks et Sage partagent le même objectif dont celui de permettre aux équipes comptables et d’affaires de réussir », affirme Catherine Dahl, PDG de Beanworks. « Notre approche holistique à automatiser le processus et notre engagement auprès de nos clients nous permettent d’assurer la réussite de ce partenariat avec Sage. »

« Il s’agit d’un partenariat très important pour nous, » déclare Paul Struthers, VPD et directeur général de Sage, Canada. « Nos clients cherchent continuellement des façons d’optimiser et de rationaliser leurs processus, et en disposant des solutions intégrées de Beanworks dans notre portefeuille de gestion d’entreprise de produits, cela leur permettra de combler ce besoin. »

Beanworks deviendra le fournisseur spécialiste de l’automatisation de CF de premier plan pour les solutions de comptabilité et de gestion d’entreprise de Sage, y compris Sage 50, Sage 100, Sage 300 et Sage 500.

L’intégration de Beanworks sera diffusée au cours de 2017 pour les solutions Sage au Canada et aux É.-U. 

Ressources supplémentaires :

À propos de Sage
Sage est le chef de file du marché des systèmes intégrés de comptabilité, paie et paiement, et il soutient l’ambition des entrepreneurs à l’échelle mondiale. Il y a 30 ans, Sage a débuté modestement au Royaume-Uni, et maintenant plus de 13000 collègues viennent en aide à des millions d’entrepreneurs dans 23 pays en vue d’alimenter l’économie mondiale. Nous réinventons et simplifions la comptabilité commerciale grâce à une technologie de pointe, et nous travaillons avec une communauté prospère d’entrepreneurs, de propriétaires d’entreprise, de gens de métier, comptables, de partenaires et développeurs. En tant que société introduite à l’indice FTSE 100, nous épaulons nos communautés locales et investissons pour faire toute la différence par le biais de la philanthropie de Sage Foundation.

Sage – un chef de file du marché des systèmes intégrés de comptabilité, paie et paiement, et soutient l’ambition des entrepreneurs à l’échelle mondiale. www.sage.com.

À propos de Beanworks
Beanworks automatise le processus comptable pour permettre aux équipes comptables d’atteindre le succès. Que ce soit du traitement des bons de commande aux paiements électroniques, Beanworks s’intègre en continu à votre logiciel comptable pour vous offrir une solution en nuage et rentable qui automatise votre processus de comptes fournisseurs. Beanworks facilite le processus comptable sans papier qui aide des milliers d’utilisateurs à gérer leurs comptes fournisseurs à un coût de traitement très abordable pendant que vous vous occupez de la gestion financière stratégique et de la production de rapports. www.beanworks.com.

Contact de presse :

Betty Tian
Sage
Bureau : 604-207-3611
Mobile : 604-376-7398
Betty.Tian@Sage.com

Suncor Énergie annonce la nomination de Michael Creel au Conseil d’administration

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 15 nov. 2016) – Suncor a annoncé aujourd’hui la nomination de Michael Creel au Conseil d’administration de la Société. La nomination de M. Creel prendra effet le 1er janvier 2017.

« Je suis heureux de souhaiter la bienvenue à Michael Creel au Conseil d’administration de Suncor, a indiqué Jim Simpson, président du Conseil d’administration de Suncor. Outre sa connaissance approfondie des affaires et des finances, il a une grande expérience dans les domaines des finances, de l’exploitation et de l’intégration des sociétés après les fusions et les acquisitions. Au nom du Conseil d’administration de Suncor, nous nous réjouissons de travailler avec lui à la gestion des intérêts des actionnaires de Suncor. »

De 2010 à 2015, Michael Creel a été chef de la direction et administrateur de la société commanditée d’Enterprise Products Partners L.P. (Bourse de New York : EPD), une des plus importantes sociétés de personnes cotées en bourse et un grand fournisseur nord-américain de services intermédiaires reliés à l’énergie. M. Creel a occupé des postes de responsabilité croissante au sein de l’entreprise depuis 1999.

Auparavant, il a été vice-président du conseil d’Epco Inc. et vice-président directeur et chef de l’exploitation à DEP Holdings LLC, une société dont les activités portent sur le transport, le fractionnement, la commercialisation et le stockage des liquides de gaz naturel, ainsi que le transport, la collecte et la commercialisation des produits pétrochimiques. Il a été aussi président et chef de la direction à EPE Holdings LLC.

Pour d’autres renseignements sur le Conseil d’administration de Suncor, visitez suncor.com.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière classique et extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu’un portefeuille croissant de sources d’énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l’indice boursier UN Global Compact 100 et sur la liste de Corporate Knights’ Global 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d’information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @SuncorEnergy, ou Découvrez l’énergie du Oui.

Demandes des investisseurs :
800-558-9071
invest@suncor.com

Demandes des médias :
403-296-4000
media@suncor.com

TransCanada met fin à la saison d’appels pour la nouvelle option de péage sur la canalisation principale

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 15 nov. 2016) – Annonce à l’intention des médias – TransCanada Corporation (TSX:TRP)(NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui qu’elle ne donnera pas suite, pour le moment, à sa nouvelle proposition d’acheminer à long terme et à prix fixe le gaz naturel par la canalisation principale canadienne à partir du point de réception Empress en Alberta jusqu’au centre de distribution Dawn dans le Sud de l’Ontario.

« La saison d’appels pour le service proposé a eu comme résultat des soumissions très inférieures aux volumes requis pour rendre cette proposition viable, » a indiqué Stephen Clark, vice-président directeur chez TransCanada et directeur général chez Canadian Natural Gas Pipelines.

« Le système de la canalisation principale canadienne continue d’être solvable au plan commercial et demeure une partie importante de l’infrastructure énergétique qui relie le bassin d’approvisionnement le plus prolifique du pays aux marchés offrant la valeur la plus élevée en Amérique du Nord, » a conclu Clark.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs qui s’étend sur plus de 90 300 kilomètres (56 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz de 18,8 milliards de mètres cubes (664 milliards de pieds cubes). Productrice d’électricité indépendante en pleine croissance, la société TransCanada possède plus de 10 500 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de pipelines transportant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur de 4 300 kilomètres (2 700 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement en pétrole et liquides du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com et notre blogue pour en savoir davantage, ou suivez-nous sur les réseaux sociaux et 3BL Media.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs sujets à des incertitudes et à des risques importants (ces énoncés sont généralement accompagnés de mots comme « anticipe », « s’attend à », « croit », « pourrait », « aura », « devrait », « estime », « prévoit » ou d’autres termes similaires). Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir, aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels, des informations relatives à TransCanada et à ses filiales, y compris l’évaluation, par la direction, des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, par conséquent, ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, fournis à la date de leur mention dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à d’autres fins que leur but. La société TransCanada n’est aucunement tenue d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, sauf si la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses formulées, ainsi que sur les risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement de ceux anticipés, veuillez vous reporter au rapport du troisième trimestre s’adressant aux actionnaires daté du 1er novembre 2016, ainsi qu’au rapport annuel 2015 de TransCanada publié sur le site de la société à l’adresse www.transcanada.com, ou déposé sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, à l’adresse www.sec.gov.

Personnes-ressources auprès des médias :
Shawn Howard/Tim Duboyce
403 920-7859 ou 800 608-7859

Personnes-ressources de TransCanada auprès des analystes
et investisseurs :
David Moneta/Stuart Kampel
403 920-7911 ou 800 361-6522

La Banque populaire de Chine autorise BMO à agir à titre de premier teneur de marché canadien pour les opérations en renminbi-dollars canadiens

MONTRÉAL, QUÉBEC et NEW YORK, NEW YORK et BEIJING, CHINE–(Marketwired – 15 nov. 2016) – BMO Marchés des capitaux, la division des services bancaires aux entreprises et services d’investissement de BMO Groupe financier (NYSE:BMO)(TSX:BMO), a été nommée première et seule banque canadienne autorisée par la Banque populaire de Chine à effectuer des opérations en CAD / CNY (renminbi) à titre de preneur de marché dans le China Foreign Exchange Trade System (CFETS).

La mesure, qui a pris effet le lundi 14 novembre, entend favoriser les échanges commerciaux et les investissements bilatéraux entre la Chine et le Canada en facilitant l’utilisation du renminbi et en réduisant les coûts de change et de règlement.

« Nous sommes fiers de nous voir attribuer ce privilège qui témoigne du savoir-faire de BMO et des solides liens qui nous unissent à la Chine », a affirmé C.J. Gavsie, cochef, Titres à revenu fixe, devises et produits de base mondiaux, BMO Marchés des capitaux. « Le lancement des négociations directes entre le dollar canadien et le renminbi promeut l’utilisation du renminbi et le dollar canadien dans le règlement des échanges et de l’investissement transfrontaliers ».

BMO effectue des opérations USD/CNY à titre de preneur de marché dans le CFETS depuis 2006 et s’est vu décerner divers prix de reconnaissance pour son rendement en tant que l’une des banques étrangères les plus actives dans ce marché.

« Le fait que le dollar canadien et le renminbi soient directement transigés dans le marché interbancaire de Chine témoigne de l’importance du Canada pour le commerce et les investissements internationaux en Chine », a poursuivi M. Gavsie.

BMO cherche continuellement à améliorer sa capacité d’agir en tant qu’intermédiaire pour les clients souhaitant faire des affaires entre l’Amérique du Nord et la Chine. BMO a joué un grand rôle dans l’établissement d’une plateforme de négociation du renminbi au Canada en 2015, permettant aux sociétés d’Amérique du Nord et du Sud d’acheter des RMB sur le marché libre par le biais de la plateforme de Toronto.

À propos de BMO en Asie

BMO fait des affaires avec l’Asie depuis longtemps, plus particulièrement en Chine. BMO est la seule banque canadienne et l’une des trois seules banques nord-américaines à posséder une filiale constituée en société en Chine continentale. Les bureaux de BMO en Asie donnent à la Banque la flexibilité nécessaire pour élargir son offre de produits et services destinés à ses clients nord-américains et asiatiques.

La présence de BMO en Chine se traduit également par ce qui suit :

  • une filiale de BMO constituée en société en Chine continentale – Bank of Montreal (China) Co. Ltd. (BMO ChinaCo) – ayant des succursales à Beijing, Shanghai et Guangzhou;
  • une succursale BMO à Hong Kong;
  • une succursale BMO à Singapour;
  • un bureau de représentation de BMO Marchés des capitaux à Beijing;
  • un bureau de représentation de BMO Marchés des capitaux à Taipei;
  • un bureau de représentation de BMO Marchés des capitaux à Mumbai;
  • un bureau de BMO Gestion mondiale d’actifs (Asie) à Hong Kong;
  • une société de fiducie BMO à Hong Kong;
  • une participation de 28 pour cent dans le capital de la Fullgoal Fund Management Co. Ltd., installée à Shanghai;
  • une participation de 19,99 pour cent dans le capital de la COFCO Trust Co., installée à Beijing.

À propos de BMO Marchés des capitaux

BMO Marchés des capitaux est un important fournisseur nord-américain de services financiers, qui compte plus de 2 200 employés à l’œuvre dans 30 bureaux répartis dans le monde entier, dont 16 en Amérique du Nord, et qui offre une vaste gamme de produits et de services de banque d’affaires aux grandes entreprises, aux institutions et aux administrations publiques. BMO Marchés des capitaux fait partie de BMO Groupe financier (NYSE:BMO)(TSX:BMO), un des plus importants fournisseurs nord-américains de services financiers diversifiés, dont l’actif totalisait 692 milliards de dollars canadiens et qui comptait plus de 45 000 employés au 31 juillet 2016.

Personne-ressource pour les médias :
Valérie Doucet, Montréal
514-877-8224
valerie.doucet@bmo.com
Internet : www.bmo.com
Twitter : @BMOMedia

Un rapport de BMO Gestion de patrimoine explore les habitudes de dons de bienfaisance des Canadiens fortunés et brosse un portrait du paysage philanthropique canadien

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 15 nov. 2016) – Pour souligner la Journée nationale de la philanthropie, BMO Gestion de patrimoine a dévoilé aujourd’hui un rapport qui explore le paysage philanthropique chez les Canadiens à valeur nette élevée pour savoir notamment comment ils choisissent les organismes caritatifs, ce qui les motive à donner et les façons dont ils donnent. Intitulé Les Canadiens souhaitent donner, mais quelque chose les fait hésiter, le rapport est tiré d’un sondage qui a interrogé des Canadiens disposant d’actifs à investir, excluant leur résidence principale, de plus d’un million de dollars.

Le rapport de BMO Gestion de patrimoine a révélé combien les Canadiens fortunés avaient donné au cours des 12 derniers mois :

  • 10 000 $ ou moins (83 pour cent);
  • entre 10 001 $ et 100 000 $ (8 pour cent);
  • entre 100 001 $ et 250 000 $ (2 pour cent);
  • entre 250 001 $ et 1 000 000 $ (2 pour cent);
  • plus de 1 000 001 $ (4 pour cent).

Selon le rapport, cinquante-deux pour cent des Canadiens aisés ont choisi de donner à des organismes de charité pour lequel ils ont un intérêt personnel. Les autres raisons suivantes les ont motivés à donner :

  • ils ont fait des recherches sur l’organisme et la cause qu’ils soutiennent (41 pour cent);
  • ils ont pris en considération leurs valeurs familiales ou en ont discuté en famille (35 pour cent);
  • ils ont voulu contribuer à résoudre les problèmes les plus urgents dans la société (26 pour cent).

Le rapport a par ailleurs révélé que les Canadiens à valeur nette élevée sont plus motivés à donner par altruisme que pour des intérêts financiers. La majorité veut poser un geste concret pour la collectivité (55 pour cent) ou donner en retour (50 pour cent), comparativement à 21 pour cent qui cherchent à réduire l’impôt à payer.

Lorsqu’on leur demande ce qui pourrait les empêcher de donner en toute confiance, ils avouent craindre que leurs dons ne soient pas utilisés judicieusement (43 per cent) et disent méconnaître les organismes de bienfaisance ou ne pas avoir de lien avec ceux-ci (28 per cent).

« De nombreux Canadiens n’ont pas le sentiment de satisfaction ou d’épanouissement qu’ils devraient ressentir en faisant une généreuse contribution car ils se demandent souvent pourquoi ils donnent à certaines organisations ou se questionnent sur les retombées de leur don. Ces préoccupations sont souvent celles de donateurs qui donnent à divers organismes et qui ne se sont pas centrés sur des causes spécifiques », a déclaré Marvi Ricker, vice-présidente, Services conseils en philanthropie, Gestion de patrimoine. « Faire des recherches sur les organismes et causes qui vous passionnent et se donner des objectifs spécifiques pour réaliser des changements significatifs sont des étapes importantes d’une contribution philanthropique efficace. »

Les nombreuses formes de dons

Selon le rapport, la plupart des dons se font en espèces (87 pour cent). Les Canadiens aisés donnent aussi comme suit :

  • ils font du bénévolat (54 pour cent);
  • ils font des dons en nature (comme des titres ayant pris de la valeur) (35 pour cent);
  • ils font des dons d’œuvres d’art ou de biens (20 pour cent).

Afin d’offrir aux Canadiens plus d’options de dons philanthropiques, BMO Gestion de patrimoine a lancé un fond dirigé, le Programme de dons de bienfaisance de BMO. Le programme permet aux donateurs de faire un don et de réaliser des économies d’impôts au cours de l’année civile courante, mais ils peuvent en plus répartir progressivement leurs dons aux organismes caritatifs désignés. Gift Funds Canada, le partenaire caritatif du programme, assume toutes les responsabilités administratives, ce qui épargne du temps aux donateurs et simplifie le processus.

« Bien que les économies d’impôts ne soient pas le principal motif des donateurs canadiens, il demeure nécessaire de comprendre les règles relatives aux dons d’actifs pour s’assurer de donner de manière financièrement judicieuse, afin de pouvoir ainsi donner davantage à long terme », a expliqué Jean Richard, vice-président Est du Canada, BMO Gestion de patrimoine. « Un professionnel financier peut vous aider à déterminer quelle option répond le mieux à vos objectifs philanthropiques et à votre plan financier global ».

BMO offre les conseils suivants aux Canadiens pour les aider à choisir les options de don qui leur conviennent le mieux :

Fondations privées ou fonds dirigés : La fondation privée permet à un donateur de verser des subventions conformément aux politiques de l’ARC, mais il lui incombe également d’administrer cette fondation. En contrepartie, le fonds dirigé, que le donateur n’a pas à administrer, n’accorde pas autant de liberté et de souplesse en ce qui concerne le montant des dons, puisqu’il peut être soumis à certaines restrictions énoncées par la fondation publique qui le détient.

Dons de titres : En donnant directement des titres cotés en Bourse à un organisme de bienfaisance, vous pouvez réduire l’impôt que vous auriez eu à payer sur la vente de vos placements, car le gain en capital imposable réalisé sur des titres cotés en Bourse offerts en don peut être éliminé.

Biens immobiliers ou actions de sociétés privées : Ces types de dons ne peuvent pas faire l’objet d’une exemption pour gains en capital, mais ils donnent droit à des crédits d’impôt. Ils conviennent particulièrement aux propriétaires d’entreprises qui auront à payer de l’impôt pour un bien immobilier qui s’est apprécié ou des parts de sociétés fermées. Il s’agit d’une façon beaucoup plus complexe de faire un don, et vous devriez demander les conseils d’un fiscaliste pour parvenir à le faire de façon efficace.

Legs caritatifs : De nombreux particuliers fortunés aimeraient faire participer leurs enfants à l’acte de don et laisser un héritage à la prochaine génération. Pour ce faire, ils soutiennent leurs organismes de bienfaisance préférés par l’intermédiaire de legs caritatifs dans leur testament. Discutez de cette approche avec les membres de votre famille et obtenez des conseils pour structurer le tout correctement.

Pour lire la version intégrale du rapport, visitez : www.bmo.com/rapportssurlepatrimoine.

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia. Vous trouverez également des nouveautés, des articles connexes et des commentaires sur Twitter, Facebook et Linkedin.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés établi en Amérique du Nord. Fort d’un actif total de 692 milliards de dollars au 31 juillet 2016 et d’un effectif de plus de 45 000 employés, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d’affaires, par l’intermédiaire de trois groupes d’exploitation : les Services bancaires Particuliers et entreprises, la Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

Requêtes médias :
Valérie Doucet, Montréal
514-877-8224
valerie.doucet@bmo.com

TransCanada annonce une augmentation de son émission d’actions privilégiées

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 15 nov. 2016) – Communiqué de presse – TransCanada Corporation (TSX:TRP)(NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd’hui, à la suite d’une forte demande de la part des investisseurs, une augmentation de son offre d’actions privilégiées cumulatives rachetables de premier rang de série 15 (« actions privilégiées de série 15 ») précédemment annoncée pour la porter à 40 millions d’actions. Ce placement ne comprend plus l’option d’attribution excédentaire précédemment offerte. Le produit brut total de cette offre s’élèvera donc à 1 milliard de dollars. Le groupe de preneurs fermes est codirigé par Banque Scotia, BMO Marchés des capitaux, Marchés des capitaux CIBC, RBC Marchés des Capitaux et Valeurs mobilières TD.

La date de clôture prévue est fixée au 21 novembre 2016. Le produit net du placement sera affecté aux fins générales de l’entreprise et servira à réduire la dette à court terme de TransCanada et de ses filiales, qui a été utilisée pour financer le programme d’immobilisations de TransCanada et aux fins générales de l’entreprise.

Les détenteurs d’actions privilégiées de série 15 auront le droit de percevoir des dividendes cumulatifs fixes à un taux annuel de 1,2250 $ par action, payables trimestriellement le dernier jour ouvrable de février, de mai, d’août et de novembre, de la façon et au moment prescrits par le conseil d’administration de TransCanada. Les actions privilégiées de série 15 produiront un rendement annuel de 4,90 % pour la période à taux fixe initiale se terminant le 31 mai 2022, la date de versement du premier dividende étant fixée au 28 février 2017. Le taux de dividende sera rajusté le 31 mai 2022 et, par la suite, le dernier jour ouvrable de mai tous les cinq ans, à un taux égal au rendement des obligations du gouvernement du Canada sur cinq ans alors en vigueur, majoré de 3,85 %, étant entendu que, dans tous les cas, ce taux ne sera pas inférieur à 4,90 % par année. Les actions privilégiées de série 15 sont rachetables par TransCanada, à son gré, le 31 mai 2022 et, par la suite, le dernier jour ouvrable de mai tous les cinq ans, à un prix de 25 $ par action, majoré des dividendes accumulés et impayés.

Les porteurs d’actions privilégiées de série 15 auront le droit de convertir leurs actions en actions privilégiées rachetables de premier rang à dividende cumulatif de série 16 (les « actions privilégiées de série 16 »), sous réserve de certaines conditions, le 31 mai 2022 et, par la suite, le dernier jour ouvrable de mai tous les cinq ans. Les porteurs d’actions privilégiées de série 16 auront le droit de percevoir des dividendes trimestriels cumulatifs à taux variable, de la façon et au moment prescrits par le conseil d’administration de TransCanada, à un taux annualisé égal au rendement des bons du Trésor du gouvernement du Canada sur 90 jours alors en vigueur, majoré de 3,85 %.

Les actions privilégiées de série 15 seront proposées publiquement au Canada, conformément aux termes d’un supplément de prospectus qui sera déposé auprès des autorités en valeurs mobilières du Canada, en complément du prospectus préalable de base simplifié de TransCanada en date du 23 décembre 2015. Les valeurs mobilières mentionnées ici n’ont pas été et ne seront pas inscrites au titre de la loi américaine de 1933 (« Securities Act of 1933 »), telle que modifiée, et ne peuvent être proposées ni vendues aux États-Unis en l’absence d’une inscription ou d’une exemption applicable aux exigences d’inscription.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente, ni une sollicitation d’offre d’achat, et les titres ne doivent en aucun cas être vendus dans une province ou un territoire où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant que les valeurs ne soient inscrites ou que leur placement ne soit permis en vertu des lois sur les valeurs mobilières de la province ou du territoire en question.

Forte de plus de 65 ans d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs qui s’étend sur plus de 90 300 kilomètres (56 100 miles), exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz de 18,8 milliards de mètres cubes (664 milliards de pieds cubes). Productrice d’électricité indépendante en pleine croissance, la société TransCanada possède plus de 10 500 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de pipelines transportant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur de 4 300 kilomètres (2 700 miles), reliant les sources croissantes d’approvisionnement en pétrole et liquides du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com et notre blogue pour en savoir davantage, ou suivez-nous sur les réseaux sociaux et 3BL Media.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs sujets à des incertitudes et à des risques importants (ces énoncés sont généralement accompagnés de mots comme « anticipe », « s’attend à », « croit », « pourrait », « aura », « devrait », « estime », « prévoit » ou d’autres termes similaires). Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir, aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels, des informations relatives à TransCanada et à ses filiales, y compris l’évaluation, par la direction, des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, par conséquent, ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, fournis à la date de leur mention dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à d’autres fins que leur but. La société TransCanada n’est aucunement tenue d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, sauf si la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses formulées, ainsi que sur les risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement de ceux anticipés, veuillez vous reporter au rapport du troisième trimestre s’adressant aux actionnaires daté du 1er novembre 2016, ainsi qu’au rapport annuel 2015 de TransCanada publié sur le site de la société à l’adresse www.transcanada.com, ou déposé sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, à l’adresse www.sec.gov.

Personnes-ressources auprès des médias :
Mark Cooper/James Millar
403 920-7859 ou 800 608-7859

Personnes-ressources de TransCanada
auprès des analystes et investisseurs :
David Moneta/Stuart Kampel
403 920-7911 ou 800 361-6522

Suncor Énergie déclare un dividende

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 14 nov. 2016) – Le Conseil d’administration de Suncor Énergie a approuvé un dividende trimestriel de 0,29 $ par action sur ses actions ordinaires, payable le 23 décembre 2016 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 2 décembre 2016.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière classique et extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu’un portefeuille croissant de sources d’énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l’indice boursier UN Global Compact 100 et sur la liste de Corporate Knight’s Global 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d’information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @SuncorEnergy, ou allez sur Découvrez l’énergie du Oui.

Demandes des investisseurs :
800-558-9071
invest@suncor.com

Demandes des médias :
403-296-4000
media@suncor.com