Neptune annonce une entente de recherche visant à développer de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui une entente de recherche exclusive ayant pour but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD), qui contiendront également de l’huile de krill dont l’utilisation combinée serait exclusive à Neptune. Le marché visé est le nombre toujours croissant des juridictions fédérales à travers le monde qui ont ou auront légalisé la consommation de produits du cannabis par les adultes ou à des fins médicales, dont le Canada.

Comme Neptune met rapidement en œuvre sa stratégie et son plan d’affaires, la Société financera des activités de recherche et développement afin de démontrer concrètement les bienfaits de la combinaison cannabinoïdes-huile de krill. Elle croit, résultats de recherche à l’appui, que les propriétés particulières de l’huile de krill permettraient d’augmenter la capacité d’absorption des composés liposolubles administrés par voie orale, une fonction qui serait particulièrement pratique pour des molécules comme le CBD. Les activités de recherche de Neptune porteront également sur d’autres huiles, ingrédients et technologies, notamment MaxSimil®, une technologie brevetée facilitant l’absorption des acides gras oméga-3 qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, ainsi qu’une variété d’autres huiles marines et de graines.

« Nous sommes fiers d’avoir conclu une entente de recherche exclusive avec l’un des plus grands fournisseurs d’huile de krill au monde. Nous sommes convaincus que nos efforts de recherche et développement portant sur les cannabinoïdes entraîneront la création de nouvelles formules entrant dans la composition de produits de santé et de mieux-être qui pourront traiter des problèmes comme la douleur, l’insomnie, l’anxiété et le stress, a déclaré Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Dans le contexte actuel, où les cadres réglementaires entourant la consommation de cannabis à des fins médicales et la légalisation des cannabinoïdes au Canada et dans le monde sont en évolution, notre principal avantage concurrentiel et distinctif demeure notre compétence dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de l’extraction, de la formulation et de la commercialisation à l’échelle mondiale. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Le Fonds de Revenu Noranda fait le point sur la production

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD, Québec, 19 janv. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Le Fonds de revenu Noranda (TSX:NIF.UN) (le ” Fonds “) fait le point sur les progrès réalisés en vue de rétablir la capacité normale de production suite à la signature de la nouvelle convention collective, le 1er décembre 2017.

Tous les employés syndiqués actifs sont retournés au travail à l’affinerie en décembre 2017. À la fin décembre, l’ensemble des équipements arrêtés depuis février 2017 en raison de la grève avait été remis en service. Le gestionnaire du Fonds s’attend à ce que l’affinerie retrouve sa cadence de production normale d’ici la fin janvier 2018.

Une fois que l’affinerie aura rétabli sa capacité normale de production, et en supposant un approvisionnement suffisant en concentré de zinc, le Fonds devrait être en mesure de produire entre 250 000 et 260 000 tonnes de zinc en 2018 ainsi que de transformer les 20 000 tonnes de cathodes de zinc détenues par Glencore Canada. Comme il a été communiqué en novembre 2017, le Fonds a vendu 20 000 tonnes de cathodes de zinc à Glencore Canada. Le Fonds prévoit transformer les cathodes de zinc à l’affinerie et recevra des redevances en contrepartie.

Par l’entremise de son Comité indépendant et de ses conseillers, le Fonds a entrepris des négociations avec Glencore Canada et s’attend à conclure une convention satisfaisante relativement à l’approvisionnement en concentré de zinc à l’échéance, le 30 avril 2018, de la convention actuellement en vigueur.

Cette mise à jour est assujettie à divers risques, incertitudes et hypothèses, dont certains sont présentés à la rubrique “Énoncés prospectifs” ci-après.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et de l’information prospective au sens où l’entendent les lois sur les valeurs mobilières applicables. On reconnaît souvent les énoncés prospectifs à l’emploi de termes et d’expressions comme “avoir l’intention”, “croire”, “prévoir”, “s’attendre à”, “estimer” ou “environ”, ou des variantes de ces termes et expressions, ou des déclarations selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats “peuvent”, “devraient”, “pourraient” ou “pourront” être pris, survenir ou se matérialiser ou “seront” pris, “surviendront” ou se matérialiseront ou des mots ou des expressions de nature semblable. Entre autres, le Fonds a formulé des énoncés prospectifs à l’égard de la production de zinc prévue en 2018 et de la négociation avec Glencore Canada d’une convention relativement à l’approvisionnement en concentré de zinc. Le Fonds transmet ces renseignements, car ce sont les principaux inducteurs de ses activités. Le lecteur est prévenu que cette information prospective pourrait ne pas être appropriée dans d’autres circonstances.

Ces énoncés prospectifs et cette information prospective se fondent sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les plans et les intentions actuels du Fonds relatifs à la production de zinc et à la négociation d’une convention avec Glencore Canada relativement à l’approvisionnement en zinc.

L’information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement réels diffèrent considérablement de ceux avancés de façon expresse ou implicite dans l’information prospective. Par conséquent, le Fonds ne peut garantir que les énoncés prospectifs se concrétiseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations utilisées dans la préparation des énoncés prospectifs ainsi que les risques qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement réels diffèrent grandement des attentes actuelles du Fonds sont traités dans le présent document et dans d’autres documents d’information continue accessibles sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com. Les risques, incertitudes et autres facteurs comprennent notamment : 1) la capacité du Fonds d’exercer ses activités à des niveaux de production normaux; 2) la dépendance à l’égard de l’approvisionnement continu en concentré de zinc et les modalités de la convention d’approvisionnement et d’affinage; 3) la demande de métal de zinc, d’acide sulfurique et de gâteau de cuivre; 4) la capacité de gérer les stocks d’acide sulfurique; 5) les variations des quantités de concentré de zinc, des niveaux de teneur en zinc et des quantités d’impuretés futures et leurs incidences potentielles sur les dépenses d’investissement et les besoins en fonds de roulement, les coûts d’exploitation, la production et les recouvrements; 6) les variations de l’offre et de la demande pour certains produits de métal de zinc et l’incidence sur les primes réalisées par le Fonds; 7) la dépendance à l’égard de Glencore Canada et de certaines de ses sociétés affiliées pour ce qui est de la gestion, de l’exploitation et du maintien de l’affinerie, du Fonds et de la Fiducie d’exploitation et le soutien au crédit lié à la facilité ABL et aux billets; 8) la capacité du Fonds de continuer à servir des clients dans la même région géographique; 9) les conditions commerciales et économiques générales et les conditions des marchés des capitaux et du crédit; 10) les lois régissant l’exploitation du Fonds, notamment, sans s’y limiter, les émissions atmosphériques, les déversements dans l’eau, les déchets, y compris les bassins de résidus, les matières dangereuses, la santé et la sécurité des employés et de nombreux autres aspects des activités du Fonds, ainsi que l’incidence de l’application des lois et des règlements actuels sur les charges, les dépenses d’investissement, les impôts et les restrictions à l’égard de l’exploitation de l’affinerie; 11) le risque lié au défaut et au refinancement en ce qui a trait à la facilité ABL; 12) l’incidence des coûts et des charges liés à la fermeture, au démantèlement, à la remise en état et à la réhabilitation de l’affinerie et des terrains adjacents, y compris les charges relatives aux indemnités de départ et aux régimes de retraite des employés, aux obligations environnementales, et aux obligations liées à la remise en état et à la réhabilitation si une convention de remplacement acceptable n’est pas conclue au titre de la convention d’approvisionnement et d’affinage; 13) la sensibilité des produits nets du Fonds aux diminutions des prix du métal de zinc obtenus, y compris les primes, les prix du cuivre, et les prix de l’acide sulfurique; et l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain; 14) l’incidence des prix du mois précédent; 15) la sensibilité des coûts de production du Fonds aux augmentations des tarifs d’électricité, des autres coûts énergétiques, des coûts de la main-d’œuvre et des fournitures utilisées dans le cadre de ses activités, ainsi que la sensibilité des charges d’intérêts du Fonds aux hausses des taux d’intérêt; 16) l’incidence négative possible que pourraient avoir sur les finances un arrêt de travail, des enquêtes réglementaires, des réclamations, des poursuites et d’autres procédures légales; et 17) les autres risques et incertitudes généraux énoncés dans les documents d’information continue du Fonds déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières.

L’information prospective qui figure dans le présent communiqué de presse est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses de la direction qui sont, à son avis, raisonnables en date des présentes. Le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue à l’information financière prospective ni s’y fier à une autre date. À moins que la loi ne l’exige, le Fonds ne s’engage aucunement à mettre à jour, par écrit ou oralement, ces énoncés prospectifs qui peuvent être communiqués à l’occasion par le Fonds ou en son nom.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole “NIF.UN”. Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l’affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l’”affinerie”) situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L’affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l’est de l’Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L’affinerie produit du métal de zinc affiné et divers sous‑produits à partir du concentré de zinc provenant de sources externes. L’affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada Limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l’adresse www.fondsderevenunoranda.com.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Michael Boone
Vice-président et chef de la direction financière, Zinc électrolytique du Canada Limitée
Gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
416-775-1561
info@fondsderevenunoranda.com 

Napec inc. annonce le renouvellement d’importants contrats et l’obtention de nouveaux contrats

DRUMMONDVILLE, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) – NAPEC inc. (« NAPEC » ou la « Société ») (TSX:NPC) a annoncé aujourd’hui que sa filiale américaine Riggs Distler & Company, Inc. (« RDC ») avait remporté des contrats d’une valeur potentielle totale de 174,8 M$ US (217,1 M$ CA, au taux de change actuel), dont 168,0 M$ US (208,6 M$ CA) en contrats reconduits et 6,8 M$ US (8,4 M$ CA) en nouveaux contrats pour d’éventuels travaux décrits plus loin. L’octroi récent de ces contrats est le résultat des soumissions qu’a présentées NAPEC au deuxième semestre de 2017 en réponse à des demandes de propositions provenant de clients actuels. Les contrats concernent des projets de distribution souterrains et aériens au New Jersey, au Maryland, en Pennsylvanie et à Washington D.C. Les valeurs estimées sont basées sur les travaux qui devraient être confiés dans le cadre des contrats en question de 2018 à 2020.

Par ailleurs, RDC a conclu un nouveau contrat d’une valeur potentielle de 31,5 M$ US (39,1 M$ CA) avec un distributeur de gaz pour des travaux à réaliser dans le sud de New York, notamment la mise à niveau, le remplacement et/ou la réparation d’installations électriques et gazières souterraines. Ces travaux devraient générer des produits de 2018 à 2021.

« Nous sommes ravis d’annoncer le renouvellement et l’obtention de contrats pour des services de transport et de distribution d’électricité et des services de distribution de gaz aux États-Unis. Ces contrats, qui étaient attendus au moment de notre accord avec Oaktree et qui étaient un facteur important dans l’évaluation de la Société par le conseil d’administration, donnent une bonne idée du volume de travail et des produits pour 2018 et les années à venir », indique Pierre L. Gauthier, président et chef de la direction de NAPEC.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de la direction à l’égard d’événements futurs. Ces énoncés prospectifs dépendent d’un certain nombre de facteurs et comportent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient être différents de ce qui est prévu. La direction n’assume pas l’obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs à la suite de nouvelles informations ou d’événements futurs autre que celle requise par la loi.

SURVOL DE LA SOCIÉTÉ

NAPEC est une société qui opère dans le secteur de l’énergie. La société est un important fournisseur de services pour les marchés des services publics et de l’industrie lourde principalement au Québec, en Ontario et dans l’est des États-Unis. NAPEC et ses filiales construisent et entretiennent des réseaux de transport et de distribution d’électricité, de même que des réseaux d’alimentation en gaz naturel. La société effectue aussi l’installation d’équipements lourds alimentés au gaz et à l’électricité pour des entreprises de services publics, des centrales électriques industrielles au gaz naturel, usines pétrochimiques et des fermes de panneaux solaires à travers l’Amérique du Nord. La société offre également des services de construction environnementale et de plateformes routières.

Pour de plus amples renseignements concernant NAPEC, il est possible de consulter la base de données de SEDAR (www.sedar.com) ainsi que le site internet de la société : www.napec.ca

Source : NAPEC inc.

NAPEC inc.
Pierre L. Gauthier
Président et chef de la direction
(450) 876-2106
p.gauthier@napec.ca

Mario Trahan, CPA, CMA
Chef de la direction financière
(819) 479-7771
m.trahan@napec.ca
www.napec.ca

MaisonBrison
Pierre Boucher, CPA, CMA
(514) 731-0000
pierre@maisonbrison.com

ISS, conseiller en vote indépendant de premier plan, recommande aux actionnaires et aux porteurs de bons de souscription de NAPEC de voter EN FAVEUR de la résolution relative à l’arrangement

DRUMMONDVILLE, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – NAPEC inc. (« NAPEC » ou la « Société ») (TSX:NPC) est heureuse d’annoncer qu’« Institutional Shareholder Services Inc. » (« ISS »), la plus grande agence de conseil en vote indépendante du monde, recommande aux actionnaires et aux porteurs de bons de souscription de voter EN FAVEUR de l’arrangement (l’« arrangement ») en vertu duquel des fonds gérés par Oaktree Capital Management L.P. (« Oaktree ») feront l’acquisition de toutes les actions ordinaires émises et en circulation de NAPEC au prix de 1,95 $ en espèces par action (le « prix d’achat ») à l’assemblée extraordinaire des actionnaires et des porteurs de bons de souscription qui se tiendra le 5 février 2018.

Le conseil d’administration de NAPEC a recommandé à l’unanimité aux actionnaires et aux porteurs de bons de souscription de NAPEC de voter en faveur de l’arrangement.

Pierre L. Gauthier, président et chef de la direction de NAPEC, s’est réjoui de la recommandation positive d’ISS et a déclaré : « Nous sommes très contents qu’ISS reconnaisse les avantages de l’arrangement avec Oaktree et recommande aux actionnaires et aux porteurs de bons de souscription de voter en faveur de la transaction. Cette transaction représente une occasion unique de récompenser généreusement nos actionnaires. Elle permet à NAPEC et à ses employés d’entrer dans une nouvelle phase de croissance soutenue par les capitaux, l’expertise professionnelle, l’expérience et l’accompagnement d’Oaktree. »

ISS recommande aux actionnaires et aux porteurs de bons de souscription de NAPEC de voter EN FAVEUR de l’arrangement pour plusieurs raisons, en particulier les suivantes : la contrepartie entièrement en espèces de l’offre permet aux actionnaires actuels de NAPEC de liquider leur investissement à une valeur certaine qui représente une prime élevée; la démarche de vente a semblé adéquate, puisque NAPEC a pu faire passer le prix d’achat de 1,45 $ à 1,95 $ l’action; l’arrangement est logique sur le plan stratégique, puisque NAPEC pourra tirer profit de la force financière d’Oaktree et qu’elle fera partie d’une organisation beaucoup plus grande; et Oaktree a indiqué son intention de soutenir la croissance de NAPEC.

Relativement à l’arrangement, voici les points saillants de l’offre d’Oaktree :

  • Le prix d’achat de 1,95 $ en espèces par action représente une prime de 35,4 % par rapport au cours de clôture le 1er décembre 2017 et une prime de 43,9 % par rapport au cours moyen pondéré en fonction du volume sur 20 jours à la TSX.
  • La valeur totale de la transaction est d’environ 320 millions de dollars, y compris la prise en charge de la dette.
  • La stratégie du groupe « Power Opportunities d’Oaktree » consiste à s’associer à la direction d’entreprises de premier plan qui offrent de l’équipement, des services ou des logiciels utilisés dans la production, le transport, la distribution et la consommation d’électricité, de gaz naturel et d’autres services publics.
  • Oaktree entend tirer profit de l’expertise de la direction en place, sous la gouverne de Pierre L. Gauthier, président et chef de la direction, et entend conserver le siège de NAPEC au Québec après la clôture.

Les actionnaires et porteurs de bons de souscription de NAPEC sont priés de lire la circulaire d’information de la direction, qui peut être consultée sous le profil de la Société sur le site Web de SEDAR (www.sedar.com).

Comment voter

Actionnaires et porteurs de bons de souscription de NAPEC : ne manquez pas de voter au moyen de votre procuration avant le jeudi 1er février 2018 à 17 h (heure de l’Est). Si vous avez besoin d’information ou d’aide pour voter par procuration, veuillez communiquer avec :

Kingsdale Advisors

Sans frais : 1 855 682-4840 (en Amérique du Nord)

À frais virés : 416 867-2272 (à l’extérieur de l’Amérique du Nord)

Courriel : contactus@kingsdaleadvisors.com

NAPEC tiendra l’assemblée extraordinaire de ses actionnaires et porteurs de bons de souscription à l’Hôtel Omni Mont-Royal, 1050, rue Sherbrooke Ouest, Montréal (Québec) H3A 2R6. L’assemblée extraordinaire commencera à 11 h (heure de l’Est) le lundi 5 février 2018.

À propos de la Société

NAPEC est une société qui opère dans le secteur de l’énergie. La Société est un important fournisseur de services pour les marchés des services publics et de l’industrie lourde principalement au Québec, en Ontario et dans l’est des États-Unis. NAPEC et ses filiales construisent et entretiennent des systèmes de transport et de distribution d’électricité et de gaz naturel pour des services publics et des infrastructures énergétiques connexes. La Société effectue aussi l’installation d’équipements lourds alimentés au gaz et à l’électricité pour des entreprises de services publics, des centrales électriques industrielles au gaz naturel et des usines pétrochimiques à travers l’Amérique du Nord. La Société offre également des services de construction environnementale et de plateformes routières. Des renseignements additionnels sur NAPEC peuvent être obtenus en consultant la base de données SEDAR à l’adresse www.sedar.com et le site Web de la Société à l’adresse www.napec.ca.

À propos d’Oaktree

Oaktree est un gestionnaire de placement de premier plan à l’échelle mondiale, spécialisé dans les placements non traditionnels. Le cabinet comptait 100 milliards de dollars américains d’actifs sous gestion au 30 septembre 2017. Oaktree met l’accent sur une méthode de placement astucieuse, axée sur la valeur et le contrôle des risques, dans des dettes d’entreprises en difficulté, des dettes de sociétés (y compris les dettes à rendement élevé et les prêts de premier rang), des investissements de prise de contrôle, les titres convertibles, l’immobilier et les titres de sociétés ouvertes. Depuis sa création en 1995, le groupe Power Opportunities d’Oaktree a essentiellement pour stratégie de financer des entreprises de premier plan qui offrent de l’équipement, des services, des logiciels et des infrastructures utilisés dans les secteurs de l’électricité et du gaz naturel. Établie à Los Angeles, Oaktree compte plus de 900 employés et dispose de bureaux à l’échelle internationale dans 18 villes. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez visiter le site Web d’Oaktree à l’adresse www.oaktreecapital.com.

Kingsdale Advisors

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Kingsdale Advisors au 1 855 682-4840 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 416 867-2272 (à l’extérieur de l’Amérique du Nord) ou par courriel au contactus@kingsdaleadvisors.com.

À propos d’Institutional Shareholder Services Inc.

Institutional Shareholder Services Inc. (ISS) est le plus grand fournisseur mondial de solutions de gouvernance d’entreprise et d’investissement responsable destinées aux propriétaires d’actifs, aux gestionnaires d’actifs, aux fonds de couverture et aux fournisseurs de services liés aux actifs. ISS propose notamment les services suivants : recherche et recommandations objectives sur la gouvernance; données, analyse et recherche sur l’investissement responsable; solutions complètes de distribution et de vote par procuration; gestion clé en main d’actions collectives en valeurs mobilières; données et outils de modélisation mondiaux fiables concernant la gouvernance. Les clients institutionnels font appel à ISS pour appliquer leur vision de la gouvernance, repérer les risques sociaux, environnementaux et de gouvernance et gérer tous leurs besoins en matière de vote par procuration à l’échelle mondiale. Les analystes d’ISS sont des experts des questions de gouvernance et d’investissement responsable. Ils ont une vision éclairée des usages de vote et des exigences réglementaires dans chaque marché et disposent d’une vaste expertise dans divers champs d’activités, comme le droit, les fusions et acquisitions, la rémunération et l’analyse.

Déclaration concernant l’information prospective

Ce communiqué peut contenir des déclarations prospectives qui font état de risques et d’incertitudes. Toutes les déclarations qui ne portent pas sur des faits passés, comme les déclarations sur les perspectives de l’industrie et sur les perspectives, les projets, la situation financière et la stratégie d’affaires de NAPEC, peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation et de la réglementation canadiennes en valeurs mobilières. Les déclarations prospectives se reconnaissent habituellement à l’emploi de termes comme « prévoir », « avoir l’intention de », « estimer », « planifier », « croire », « continuer » ou « maintenir », éventuellement employés au futur ou au conditionnel, ou à l’emploi de termes semblables. Plus particulièrement et sans restriction, ce communiqué renferme des déclarations et de l’information de nature prospective concernant les avantages prévus de la transaction proposée pour NAPEC, ses employés, partenaires commerciaux, actionnaires et autres intervenants, notamment en ce qui touche les résultats financiers et les résultats d’exploitation futurs, les plans, les objectifs, les attentes et les intentions d’Oaktree ou de NAPEC; le moment prévu de l’assemblée extraordinaire des actionnaires et des porteurs de bons de souscription de NAPEC et la date à laquelle sera réalisée la transaction proposée. En ce qui a trait aux déclarations et à l’information de nature prospective concernant les avantages prévus de la transaction proposée et le moment prévu de sa réalisation, NAPEC les fournit en se basant sur certaines hypothèses qu’elle considère comme raisonnables à l’heure actuelle, y compris des hypothèses quant à la capacité des parties d’obtenir, en temps utile et à des conditions satisfaisantes, les approbations requises des organismes de réglementation, des tribunaux et des actionnaires et des porteurs de bons de souscription; la capacité des parties de remplir, en temps utile, les autres conditions de clôture de la transaction; et d’autres attentes et hypothèses concernant la transaction proposée. Les dates prévues indiquées peuvent changer pour de nombreuses raisons, notamment parce qu’il a été impossible d’obtenir, dans les délais prévus, les approbations requises des organismes de réglementation, des tribunaux et des actionnaires et des porteurs de bons de souscription, parce que la satisfaction des autres conditions préalables à la transaction proposée a exigé plus de temps que prévu ou parce que le conseil d’administration est tenu d’examiner et d’approuver, sous réserve du respect, par la Société, des obligations qui lui incombent à cet égard aux termes de l’arrangement, une proposition supérieure pour la Société.
Bien que NAPEC estime que les attentes présentées dans ces déclarations prospectives soient raisonnables, elle ne peut pas garantir qu’elles se révéleront exactes, que la transaction proposée sera menée à bien ou qu’elle le sera selon les modalités et conditions prévues dans le présent communiqué. En conséquence, les investisseurs et autres sont avisés de ne pas se fier outre mesure aux déclarations prospectives. Les risques et incertitudes inhérents à la nature de la transaction proposée comprennent, sans restriction, l’incapacité des parties d’obtenir les approbations requises des organismes de réglementation, des tribunaux et des actionnaires et des porteurs de bons de souscription ou de remplir par ailleurs les conditions nécessaires à la réalisation de la transaction; l’incapacité des parties d’obtenir de telles approbations ou de remplir de telles conditions en temps utile; des frais de transaction importants ou des passifs inconnus; la capacité du conseil d’administration d’examiner et d’approuver, sous réserve du respect, par la Société, des obligations qui lui incombent à cet égard aux termes de l’arrangement, une proposition supérieure pour la Société; l’incapacité de réaliser les avantages prévus de la transaction; et les conditions économiques générales. L’incapacité d’obtenir les approbations requises des actionnaires et des porteurs de bons de souscription, des organismes de réglementation et des tribunaux, ou l’inaptitude des parties de remplir par ailleurs les conditions nécessaires à la réalisation de la transaction ou de la mener à bien, pourrait faire en sorte que la transaction ne soit pas réalisée ou qu’elle ne le soit pas selon les conditions proposées. De plus, si la transaction n’est pas réalisée et si NAPEC demeure une entité indépendante, il y a des risques que l’annonce de la transaction et l’affectation de ressources considérables de la Société à la réalisation de la transaction aient une incidence sur ses relations d’affaires et ses relations stratégiques (y compris avec des employés, des clients, des fournisseurs et des partenaires actuels, futurs et éventuels), ses résultats d’exploitation et ses activités en général, ainsi qu’un effet défavorable important sur ses activités, sa situation financière et ses perspectives actuelles et futures.
De plus, si NAPEC n’est pas en mesure de respecter les conditions de l’arrangement, elle pourrait, dans certains cas, être tenue de payer des frais à Oaktree, ce qui pourrait avoir un effet défavorable important sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation ainsi que sur sa capacité de financer ses perspectives de croissance et ses activités actuelles. Par conséquent, le lecteur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations et à l’information de nature prospective contenues dans le présent communiqué. Les déclarations prospectives contenues aux présentes reflètent les attentes de la Société en date des présentes. Elles sont susceptibles de changer après cette date. La Société nie expressément toute obligation ou intention de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives, que ce soit par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, à moins que les lois en valeurs mobilières applicables ne l’y obligent.

Pierre L. Gauthier
Président et chef de la direction
819 479-7771
p.gauthier@napec.ca

Mario Trahan, CPA, CMA
Chef de la direction financière
819 479-7771
m.trahan@napec.ca

TransCanada confirme l’obtention d’un appui commercial à Keystone XL

CALGARY, ALBERTA–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Communiqué de presse − TransCanada Corporation (TSX:TRP)(NYSE:TRP) (« TransCanada ») annonce aujourd’hui avoir mené à bien la période d’appel pour Keystone XL, une démarche qui lui a permis d’obtenir des engagements fermes sur 20 années visant environ 500 000 barils par jour. Ce projet est maintenant en bonne position pour aller de l’avant. Il suscite un vif intérêt et TransCanada cherchera à obtenir d’autres contrats à long terme portant sur d’importants volumes.

L’annonce d’aujourd’hui fait suite à la décision prise le 20 novembre 2017 par la Commission de la fonction publique du Nebraska d’approuver le tracé de Keystone XL à travers l’État. Cette approbation s’est fondée sur un examen détaillé des éléments de preuve présentés par toutes les parties à l’audience et par les organismes d’État. L’objectif était de faire en sorte que le tracé ait un impact minimal sur le public et les ressources naturelles du Nebraska.

« Au cours des 12 derniers mois, le projet Keystone XL a franchi plusieurs étapes importantes qui nous rapprochent considérablement de la construction de cette infrastructure énergétique essentielle pour l’Amérique du Nord, indique le président et chef de la direction de TransCanada, Russ Girling.

Nous remercions le président Donald Trump et son administration pour leur soutien constant et tenons à souligner les efforts continus du gouverneur du Nebraska, Pete Ricketts, de la délégation législative et du Congrès du Nebraska, de la Omaha Federation of Labor, de l’AFL-CIO de l’État du Nebraska, de nos clients et des diverses parties prenantes qui ont eu à cœur de faire avancer ce projet.

Nous remercions également la première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, pour l’engagement dont son gouvernement a fait preuve à l’égard du projet, jouant ainsi un rôle déterminant dans l’obtention du soutien commercial nécessaire pour aller de l’avant », ajoute M. Girling.

TransCanada poursuit ses activités de sensibilisation dans les communautés où le pipeline sera construit et travaille avec les propriétaires fonciers de façon ouverte et transparente afin d’obtenir les servitudes nécessaires pour le tracé approuvé. La préparation des travaux de construction a commencé et s’intensifiera au fur et à mesure de la progression du processus de délivrance des permis tout au long de 2018. La construction primaire devrait commencer en 2019.

Le projet devrait générer des dizaines de millions de dollars en recettes fiscales locales, de l’argent qui soutiendra les intervenants de première ligne, les écoles et les hôpitaux, ainsi que les routes et autres infrastructures locales. Des normes améliorées et l’utilisation de technologies plus avancées contribueront à faire en sorte que Keystone XL soit construit et exploité dans le respect de notre engagement fondamental envers la sécurité des communautés que nous desservons.

Forte de plus de 65 années d’expérience, la société TransCanada est l’un des chefs de file dans les secteurs du développement responsable et de l’exploitation fiable d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, incluant des gazoducs et des oléoducs, ainsi que des installations de production d’énergie électrique et de stockage de gaz. TransCanada exploite l’un des plus grands réseaux de transport de gaz naturel qui s’étend sur plus de 56 900 miles, exploitant presque tous les grands bassins d’approvisionnement gazier d’Amérique du Nord. TransCanada est le plus important fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent avec une capacité de stockage de gaz de 653 milliards de pieds cubes. Grande productrice d’électricité indépendante, la société TransCanada possède environ 6 100 mégawatts de production d’énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada est également le promoteur et l’exploitant de l’un des principaux réseaux de transport par pipeline acheminant des liquides en Amérique du Nord, d’une longueur d’environ 3 000 miles, reliant les sources croissantes d’approvisionnement pétrolier à l’échelle du continent aux marchés et raffineries clés. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Consultez le site TransCanada.com pour en apprendre davantage ou suivez-nous sur les réseaux sociauxet 3BL Media

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs sujets à des incertitudes et à des risques importants (ces énoncés sont généralement accompagnés de mots comme « anticipe », « s’attend à », « croit », « pourrait », « aura », « devrait », « estime », « prévoit » ou d’autres termes similaires). Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir, aux porteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs éventuels, des informations relatives à TransCanada et à ses filiales, y compris l’évaluation, par la direction, des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, par conséquent, ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les lecteurs sont invités à ne pas accorder une confiance excessive à ces énoncés prospectifs, fournis à la date de leur mention dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les renseignements prospectifs ou les perspectives financières à d’autres fins que leur but. La société TransCanada n’est aucunement tenue d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, sauf si la loi l’exige. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses présentées ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez vous reporter au rapport trimestriel aux actionnaires en date du 8 novembre 2017 et au rapport annuel 2016 de TransCanada, tous deux déposés sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR, à www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, à www.sec.gov.

Personnes-ressources auprès des médias :
Terry Cunha / Matt John
403 920-7859 ou 800 608-7859

Personnes-ressources de TransCanada
auprès des analystes et investisseurs :
David Moneta / Stuart Kampel
403 920-7911 ou 800 361-6522

Kintavar termine son programme de forage des secteurs Sherlock et Watson sur le projet Mitchi

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX CROISSANCE:KTR), est heureuse d’annoncer que sa campagne de forage au diamant de 1 771 mètres sur sa propriété Mitchi localisée au Québec et détenue à 100% par la Société, est maintenant terminée.

Le programme comprenait douze forages et la majorité des échantillons ont déjà été envoyés au laboratoire d’ALS Global pour être analysés, alors que les échantillons restants devraient suivre dans les prochains jours. Les résultats des premiers forages devraient être disponibles dans les prochaines semaines.

Le programme de forage d’exploration s’est concentré sur trois objectifs principaux:

  1. Tester les principales anomalies PP de la zone Sherlock
  2. Tester la minéralisation de Sherlock et Watson en profondeur
  3. Tester quelques anomalies PP secondaires

Au total, 10 des 12 forages ont recoupé des lithologies favorables avec une minéralisation en cuivre sous forme de bornite et de chalcopyrite. Parmi ces forages, 7 d’entre eux ont intercepté plusieurs dizaines de mètres de minéralisation en cuivre.

“Nous sommes très heureux de ce premier programme de forage sur le projet Mitchi. Nous avons dépassé le métrage de forage initialement prévu parce que plusieurs des forages contenaient de la minéralisation plus profondément que ce que nous avions envisagé. Nous croyons maintenant que le style de minéralisation pourrait être à la fois une cible à ciel ouvert et une cible souterraine.» a commenté Kiril Mugerman, président et PDG de Kintavar Exploration.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 21 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 210 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko Mining détient une redevance de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) et une redevance de 1 % sur 21 CDC de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com

Harfang acquiert la Propriété du Lac Fagnant et signe un entente de coentreprise avec Kenorland Minerals

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Harfang Exploration Inc. (“Harfang“) (TSX CROISSANCE:HAR) est heureuse d’annoncer la génération d’une nouvelle propriété d’exploration minière et la signature d’une entente de coentreprise avec Kenorland Minerals Ltd. (“Kenorland“).

Un total de 74 claims miniers, totalisant 3,648 ha et localisés dans le segment nord-ouest de la ceinture verte de la Grande Baleine dans à la sous-province de Bienville, Province du Supérieur, ont récemment été jalonnés par Harfang et Kenorland en utilisant la désignation sur carte auprès du Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec (“MERN“) et sont actuellement en attente d’attribution (la “Propriété du Lac Fagnant“). La Propriété du Lac Fagnant se situe dans le Territoire du Nunavik, 55 km à l’est du village de Kuujjuarapik établi sur la côte est de la Baie d’Hudson, Québec.

Historique

Les plus récents travaux d’exploration furent menés par Mines Virginia Inc. en 1999-2000. Ils comprenaient un levé aérien MAG-EM, des levés MAG et IP au sol, une cartographie géologique régionale, une cartographie détaillée des sites minéralisés en or, un échantillonnage systématique de roches le long d’une grille au sol (échantillons ponctuels et en rainure), l’échantillonnage de till et de l’excavation. Ces travaux ont permis la découverte de six (6) indices aurifères importants principalement associés à des métabasaltes cisaillés du Groupe de Fagnant.

Minéralisation Aurifère

Les indices aurifères sont concentrés le long des corridors d’altération Esker et Cuesta possédant une extension de 1 km, une épaisseur de 10 m et une orientation EW. Ces corridors sont constitués d’une alternance de basaltes coussinés foliés non-altérés et de brèches hyaloclastites et de couches fortement schisteuses. La minéralisation consiste en pyrite disséminée et/ou arsénopyrite ainsi que de faibles quantités de pyrrhotite et de chalcopyrite associées à des teneurs en or significatives (1.56 à 48.27 g/t Au).

Convention de coentreprise avec Kenorland Minerals Ltd.

Le 16 janvier 2018, Harfang et Kenorland ont signé une entente de coentreprise concernant la Propriété du Lac Fagnant. Les participations initiales s’établissent comme suit : Harfang (50 %) et Kenorland (50 %). L’opérateur de la coentreprise sera Harfang en autant que sa participation soit égale ou supérieure à celle de Kenorland. Si une participation est diluée à moins de 10%, elle sera convertie en une redevance de 1 % du produit net de fonderie (la “redevance“). Le participant restant aura le droit de racheter la moitié de la redevance (i.e. 0,5 %) pour 500 000 $ ou, dans certaines circonstances, la redevance (1 % NSR) pour 1 000 000 $.

François Goulet, Président et Chef de la Direction déclare: “Harfang est particulièrement satisfaite de la génération de cette propriété d’exploration accessible localisée dans le Grand Nord du Québec et montrant des valeurs aurifères et un potentiel important à l’intérieur de la ceinture verte de la Grande Baleine. La convention de coentreprise avec Kenorland, une compagnie dynamique en plein essor, cadre bien avec les objectifs de développement de propriétés minières dans le nord du Québec”.

À Propos d’Harfang

Harfang Exploration Inc. est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration d’envergure.

À Propos de Kenorland

Kenorland est une compagnie d’exploration minière basée au Canada ayant comme objectif d’être le leader en génération de nouvelles découvertes. Par l’entremise de partenariats, Kenorland s’associe pour financer des projets “grassroot”, minimisant ainsi le risque financier et maximisant son potentiel de découvertes.

Ce communiqué de presse a été préparé et approuvé par François Goulet, P.Geo., Président et Chef de la Direction; une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information veuillez consulter le site web d’Harfang : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.

Francois Goulet
Président et Chef de la Direction
514 940-0670 #339
fgoulet@harfangexploration.com
www.harfangexploration.com

La Banque Laurentienne du Canada annonce la clôture de l’option de surallocation relativement au récent placement d’actions ordinaires

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) –

NE PAS DIFFUSER SUR LES FILS DE PRESSE AMÉRICAINS NI DISTRIBUER AUX ÉTATS-UNIS

La Banque Laurentienne du Canada (TSX:LB) (la « Banque ») annonce aujourd’hui qu’elle a émis 342 300 actions ordinaires additionnelles (les « actions visées par l’option de surallocation ») à 54,80 $ par action visée par l’option de surallocation aux termes de l’exercice de l’option de surallocation (« option de surallocation ») accordée au syndicat de preneurs fermes dirigé par Valeurs Mobilières TD inc., BMO Marchés des capitaux et CIBC Marchés des capitaux, à titre de coteneurs de livres, dans le cadre de son placement d’actions ordinaires (le « placement ») réalisé récemment, dont la clôture a eu lieu le 16 janvier 2018.

Compte tenu de l’option de surallocation, la Banque aura tiré un produit brut global de 143 811 640 $ aux termes du placement en émettant 2 624 300 actions ordinaires au prix de 54,80 $ par action ordinaire. Les modalités de l’option de surallocation sont décrites plus en détail dans le supplément de prospectus de la Banque daté du 9 janvier 2018, qui peut être consulté sous le profil de la Banque sur SEDAR à www.sedar.com.

Les titres offerts n’ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis (la « Loi de 1933 »), en sa version modifiée, et ils ne peuvent être offerts, vendus ou remis, directement ou indirectement, aux États-Unis, dans leurs territoires, leurs possessions ou les autres régions soumises à leur compétence, ni à une personne des États-Unis ou pour le compte ou au profit d’une personne des États-Unis (au sens attribué au terme « US person » dans la Loi de 1933) en l’absence d’une telle inscription ou d’une dispense applicable des exigences d’inscription. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat et aucune vente des titres n’interviendra dans un État où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale.

À propos de Banque Laurentienne Groupe Financier

Fondée en 1846, Banque Laurentienne Groupe Financier est un fournisseur de services financiers diversifiés dont la mission est d’aider ses clients à améliorer leur santé financière. La Banque Laurentienne du Canada et ses entités sont collectivement désignées sous le nom de Banque Laurentienne Groupe Financier (le « Groupe » ou la « Banque »).

Le Groupe emploie plus de 3 700 personnes guidées par les valeurs de proximité, de simplicité et d’honnêteté et offre à ses clients un vaste éventail de solutions et de services axés sur les conseils par l’intermédiaire de ses secteurs d’activité : Services aux particuliers, Services aux entreprises, B2B Banque et Marchés des capitaux. Le Groupe, grâce à ses activités pancanadiennes et à sa présence aux États-Unis, est un important joueur dans de nombreux segments de marché.
La Banque gère un actif au bilan de 47 milliards $, de même que des actifs administrés de 32 milliards $.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Dans ce document, dans d’autres documents déposés auprès des organismes de réglementation canadiens ou dans d’autres communications, la Banque peut, à l’occasion, formuler des énoncés prospectifs, écrits ou oraux, au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces énoncés prospectifs incluent, sans s’y limiter, des énoncés relatifs au plan d’affaires et aux objectifs financiers de la Banque. Les énoncés prospectifs formulés dans ce document sont destinés à aider les lecteurs à mieux comprendre la situation financière de la Banque et les résultats de ses activités à la date indiquée et pour les périodes closes à cette date, et pourraient ne pas être adéquats à d’autres fins. Les énoncés prospectifs sont habituellement marqués par l’emploi du conditionnel et l’usage de mots tels que « perspectives », « croire », « estimer », « prévoir », « projeter », « escompter », « anticiper », « planifier », « pourrait », « devrait », « ferait », ou la forme négative ou des variantes de tels termes, ou une terminologie similaire.

Du fait de leur nature, ces énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes d’ordre général et spécifique. Il est donc possible que les prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou soient inexacts. Quoique la Banque soit d’avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, elle ne peut garantir que ces attentes s’avéreront exactes. Les énoncés prospectifs sont fondés sur certaines hypothèses importantes formulées par la Banque, notamment la capacité de la Banque de mettre en œuvre son plan et sa stratégie de transformation; les attentes relatives à la stabilité de la réglementation; aucune détérioration de la conjoncture économique; la suffisance des liquidités et des ressources en capital; aucun changement important sur le plan de la concurrence, de la conjoncture du marché ou des politiques monétaire, fiscale et économique des gouvernements; et le maintien des notes de crédit.

La Banque déconseille aux lecteurs de se fier indûment aux énoncés prospectifs pour prendre des décisions, étant donné qu’en raison de divers facteurs significatifs, les résultats réels pourraient différer sensiblement des opinions, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres, les changements aux conditions des marchés des capitaux, les changements des politiques monétaire, fiscale et économique des gouvernements, les variations des taux d’intérêt, les niveaux d’inflation et la conjoncture économique en général, l’évolution des lois et de la réglementation, les changements sur le plan de la concurrence, les modifications apportées aux notes de crédit, la rareté des ressources humaines et l’évolution de l’environnement technologique. De plus, la Banque prévient que la liste de facteurs ci-dessus n’est pas exhaustive. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Banque diffèrent des attentes exprimées, les personnes intéressées sont priées de consulter le rapport de gestion sous la rubrique « Profil de risque et cadre de gestion des risques » dans le rapport annuel de la Banque et les autres documents publics déposés par la Banque et disponibles sur le site www.sedar.com.

La Banque ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, écrits ou oraux, formulés par elle ou en son nom, sauf dans la mesure où la réglementation des valeurs mobilières l’exige.

Hélène Soulard
Vice-présidente adjointe, Communications
Bureau de la direction
Bureau : 514 284-4500, poste 8232
helene.soulard@banquelaurentienne.ca

Cartier recoupe 7,5 g/t Au sur 2,0 m prolongeant la Zone 2B jusqu’à 350 m de profondeur sur la propriété Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer les nouveaux résultats disponibles de sa campagne de 30 000 m de forage en cours sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or. Ces résultats sont associés à la Zone 2B (Structure 2) et à la Zone 4E (Structure 4) intersectées respectivement à 230 m et à 110 m à l’est-nord-est du puits.

Dans la Zone 2B, une valeur de 7,5 g/t Au sur 2,0 m inclus dans 2,1 g/t Au sur 9,8 m a été recoupée à 90 m sous le forage CH17-16 qui avait titré 25,0 g/t Au sur 2,0 m inclus dans 9,4 g/t Au sur 6,5 m. Cette intersection prolonge la minéralisation aurifère de la Zone 2B jusqu’à une profondeur de 350 m (FIGURE 1). Dans la Zone 4E, une valeur de 4,4 g/t Au sur 2,1 m inclus dans 1,4 g/t Au sur 12,7 m a été recoupée à 140 m sous le forage CH17-16 qui avait titré 12,3 g/t Au sur 0,7 m inclus dans 6,3 g/t Au sur 1,9 m (FIGURE 2). Les autres nouvelles valeurs d’intérêt associées à ces zones sont présentées dans le tableau ci-dessous ainsi que sur les figures 1 et 2.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur
(m)
Au
(g/t)
Zone Aurifère Structure Aurifère
CH17-15 392,5 393,0 0,5 17,1 2B 2
Inclus dans 392,0 394,0 2,0 7,5
Inclus dans 385,2 395,0 9,8 2,1
CH17-19 430,2 431,2 1,0 3,2
Inclus dans 424,9 437,0 12,1 0,8
CH17-15 455,8 456,3 0,5 9,4 3E 3
Inclus dans 454,8 456,8 2,0 3,6
CH17-19 463,4 464,5 1,1 3,8
Inclus dans 456,9 464,5 7,6 0,9
CH17-19 510,8 512,9 2,1 4,4 4E 4
Inclus dans 506,8 519,5 12,7 1,4
CH17-16 336,9 337,9 1,0 10,7 2B-3E 2-3
Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

« Ces nouveaux résultats démontrent que les Zones 2B et 4E se prolongent en profondeur et confirment leur potentiel d’exploration » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction ajoutant que « ce qui est encourageant, c’est d’accroître le potentiel de développement de nouvelles onces à partir de ces zones situées à proximité du puits, à celle situées dans l’extension des Zones 5 ».

Les intersections aurifères sont constituées de minéraux d’altération en biotite et en chlorite, de minéralisation en grains d’or visibles, en arsénopyrite et/ou en pyrrhotite et de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre. Tous les autres résultats analytiques des quatre foreuses en activité sur la propriété Mine Chimo sont en attente.

Une VIDÉO 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forage en cours. Les structures 2 et 4 y sont illustrées.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Toutes les longueurs, mentionnées dans ce communiqué, ont été mesurées le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique et/ou par gravimétrie. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ”Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Pour voir les figures associées à ce communiqué de presse, veuillez visiter les liens suivants :

https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=1d84b10f-c1df-4934-969b-f5e034e35522

https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=dc2acaee-7153-4678-992e-c4dbd1e8c176

Ressources Cartier inc.
Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Osisko annonce un nombre record d’onces d’équivalent d’or pour 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Redevances Aurifères Osisko Ltée (la « Société » ou « Osisko ») (TSX:OR)(NYSE:OR) a le plaisir d’annoncer son nombre préliminaire d’onces d’équivalent d’or1 pour 2017.

Record d’onces d’équivalent d’or gagnées en 2017

Le portefeuille de redevances, de flux de métaux et d’autres intérêts de la Société a livré un nombre record d’onces d’équivalent d’or pour le quatrième trimestre et l’année 2017. La Société a reçu 58 933 onces d’équivalent d’or en 2017, une augmentation de 54 % comparativement aux résultats de 2016. Les onces d’équivalent d’or gagnées au cours du quatrième trimestre se sont élevées à 20 990 onces, établissant un nouveau record trimestriel et représentant une hausse de 26 % comparativement au troisième trimestre de 2017.

Onces d’équivalent d’or gagnées par produit
Pour les trois mois terminés le 31 décembre Pour les douze mois terminés le 31 décembre
2017 2016 2017 2016
Or 13 632 8 850 45 200 37 813
Argent (Ag) 4 020 114 8 045 457
Diamants 2 927 4 887
Autres 411 801
Total d’onces d’équivalent d’or 20990 8964 58933 38270

L’augmentation est attribuable aux actifs en production additionnels acquis via la transaction transformationnelle de 1,125 milliard de dollars avec Orion, clôturée le 31 juillet 2017, et grâce à l’entente de flux argentifère Gibraltar complétée en février 2017.

Depuis le début des activités de la Société en juin 2014, notre production d’onces d’équivalent d’or est la suivante :

Total des onces d’équivalent d’or gagnées

Pour voir le graphique associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20180118-750graph800_FR.jpg

Sean Roosen, président du conseil d’administration et chef de la direction, commentant la performance de 2017 : « Le nombre record d’onces d’équivalent d’or est le fruit de l’exécution de notre plan stratégique visant à accroître notre portefeuille d’actifs, fournissant donc une plus grande exposition aux marchés des métaux précieux. Nous envisageons le futur avec enthousiasme puisque certains actifs de notre portfolio commenceront à générer des revenus dès que les propriétés sous-jacentes entreront en production. Nous croyons que notre portefeuille d’actifs livrera le meilleur profil de croissance du secteur des redevances au cours des 3 à 5 prochaines années. »

Avis de publication des résultats du quatrième trimestre et de l’année 2017, et conférence téléphonique

Osisko annonce que ses résultats du quatrième trimestre et de l’année 2017 seront publiés après la fermeture des marchés le 16 février 2018. Une conférence téléphonique aura lieu le 19 février à 11h00 HNE.

Les personnes intéressées à participer à la conférence téléphonique sont priées de composer le 1-(647) 788-4922 (appels internationaux), ou le 1-(877) 223-4471 (sans frais en Amérique du Nord). Un téléphoniste redirigera les participants à la conférence téléphonique.

Il sera possible d’écouter l’enregistrement de la conférence à partir du 19 février 2018 à 14h00 HNE jusqu’à 23h59 HNE le 26 février 2018 en composant le 1-(800) 585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou le 1-(416) 621-4642, puis le code d’accès 2868047.

À propos de Redevances Aurifères Osisko Ltée

Redevances Aurifères Osisko Ltée est une société de redevances intermédiaire de métaux précieux axée sur les Amériques ayant débuté ses activités en juin 2014. Osisko détient un portefeuille concentré en Amérique du Nord qui se compose de plus de 130 redevances, flux de métaux et conventions d’achat de la production de métaux précieux. Le portefeuille d’Osisko se compose de cinq principaux actifs, incluant une redevance de 5 % en rendement net de fonderie sur la mine Canadian Malartic, la plus importante mine aurifère au Canada. Osisko détient également un portefeuille de participations dans des sociétés de ressources publiques, incluant des participations de 15,5 % dans Minière Osisko inc., de 12,8 % dans Métaux Osisko, de 12,7 % dans Ressources Falco Ltée et de 32,7 % dans Barkerville Gold Mines Ltd.

Le siège social d’Osisko est situé au 1100, avenue des Canadiens-de-Montréal, bureau 300, Montréal, Québec, H3B 2S2.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables du Canada et des États-Unis. Compte tenu de leur nature, ces énoncés prospectifs obligent Osisko à poser certaines hypothèses et comportent nécessairement des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus ou attendus. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de performance. Ces énoncés prospectifs peuvent notamment comprendre, sans s’y limiter, des commentaires relatifs aux administrateurs et membres de la haute direction d’Osisko. Des mots tels que « peut », « serait de nature à », « sera », « serait », « pourrait », « s’attend à », « croit », « prévoit », « anticipe », « à l’intention de », « évalue », « estime », « continue », ou leur forme négative ou toute autre terminologie semblable, ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel, identifient des énoncés prospectifs. L’information contenue dans les énoncés prospectifs est fondée sur des hypothèses importantes ayant permis de tirer une conclusion ou d’effectuer une prévision ou une projection, incluant les perceptions de la direction des tendances historiques, des conditions actuelles et de l’évolution future prévue ainsi que d’autres facteurs considérés comme appropriés dans les circonstances. Osisko considère que ses hypothèses sont raisonnables compte tenu de l’information disponible, mais elle avertit le lecteur que ses hypothèses à l’égard d’événements futurs, dont plusieurs échappent à son contrôle, pourraient se révéler inexactes puisqu’elles sont soumises à des risques et à des incertitudes qui touchent Osisko et ses activités.

Pour plus de détails au sujet de ces facteurs et hypothèses ainsi que des autres facteurs et hypothèses qui sous-tendent les énoncés prospectifs émis dans le présent communiqué, se reporter à la section intitulée « Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle d’Osisko déposée auprès des commissions en valeurs mobilières canadiennes, et disponible en version électronique sous le profil de l’émetteur d’Osisko sur SEDAR, au www.sedar.com, et auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») aux États-Unis, et disponible en version électronique sous le profil de l’émetteur d’Osisko sur EDGAR, au www.sec.gov. L’information prospective présentée dans le présent communiqué reflète les attentes de la Société au moment de l’émission du présent communiqué et est sujette à changement après cette date. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, à l’exception de ce qui est exigé par la loi.

Mise en garde à l’égard des onces d’équivalent d’or gagnées en 2017 et d’autres informations financières

Osisko souhaite mettre en garde que, expressément stipulé ou non, toutes les données contenues dans ce communiqué de presse, incluant les onces d’équivalent d’or et d’autres informations financières, n’ont pas été vérifiées et sont préliminaires, et reflètent donc les résultats envisagés d’Osisko en date du présent communiqué. Les résultats du quatrième trimestre et de l’année 2017 sont assujettis à une dernière révision par la direction ainsi qu’à une vérification par la firme comptable indépendante de la Société et peuvent varier par rapport aux résultats envisagés en raison de nombreux facteurs incluant, mais sans s’y limiter, des informations additionnelles ou révisées et des changements au niveau des standards et politiques comptables, ou par la manière dont ces derniers sont appliqués. Osisko va fournir des discussions et analyses supplémentaires et de l’information supplémentaire importante relative à ses résultats de 2017 et à sa position financière lorsqu’elle publiera ses résultats le 16 février 2018.

1 Les onces d’équivalent d’or sont calculées sur une base trimestrielle et comprennent les redevances, les flux et les ententes d’écoulement. L’argent issu des ententes de redevances et de flux de métaux a été converti en onces d’équivalent d’or en multipliant le nombre d’onces d’argent par le prix moyen de l’argent pour la période, puis divisé par le prix moyen de l’or pour la période. Les diamants, les autres métaux et les redevances en espèces ont été convertis en onces d’équivalent d’or en divisant le produit associé par le prix moyen de l’or pour la période. Les ententes d’écoulement ont été converties en utilisant l’équivalent du règlement financier divisé par le prix moyen de l’or pour la période. Veuillez noter que ces chiffres n’ont pas fait l’objet d’une vérification indépendante et sont assujettis à des changements.

Redevances Aurifères Osisko Ltée
Vincent Metcalfe
Vice-président, Relations aux investisseurs
(514) 940-0670
vmetcalfe@osiskogr.com

Joseph de la Plante
Vice-président, Développement corporatif
(514) 940-0670
jdelaplante@osiskogr.com