Résultats du deuxième trimestre de 2018 de Suncor Énergie

À moins d’indication contraire, toute l’information financière est non auditée, est présentée en dollars canadiens ($·CA) et a été établie conformément aux Normes internationales d’information financière, plus précisément la Norme comptable internationale 34 Information financière intermédiaire publiée par l’International Accounting Standards Board. Les volumes de production sont présentés selon la participation directe avant redevances, sauf pour la production de la Libye, qui est présentée en fonction des droits. Certaines mesures financières du présent communiqué (fonds provenant de l’exploitation, bénéfice d’exploitation, charges d’exploitation décaissées de Fort Hills, charges d’exploitation décaissées liées aux activités in situ, marge de raffinage, charges d’exploitation décaissées des Sables pétrolifères et charges d’exploitation décaissées de Syncrude) ne sont pas prescrites par les principes comptables généralement reconnus (les·”·PCGR·”) du Canada. Voir la rubrique “·Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR·” du présent communiqué. Les informations concernant les activités du secteur Sables pétrolifères ne tiennent pas compte de la participation de Suncor dans les activités de·Fort Hills et de Syncrude.

CALGARY, Alberta, 25 juill. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — ” Suncor a généré les meilleurs flux de trésorerie de son histoire pour un deuxième trimestre, ayant dégagé des fonds provenant de l’exploitation de 2,9 G$ et un bénéfice d’exploitation de 1,2 G$, a déclaré Steve Williams, président et chef de la direction. Et nous avons atteint ces excellents résultats tout en réalisant le plus important programme de travaux de maintenance et de révision que la Société ait jamais eu à exécuter. “

  • Les fonds provenant de l’exploitation se sont établis à 2,862 G$ (1,75 $ par action ordinaire). Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation, qui tiennent compte des variations du fonds de roulement hors trésorerie, se sont chiffrés à 2,446 G$ (1,50 $ par action ordinaire).
  • Le bénéfice d’exploitation s’est établi à 1,190 G$ (0,73 $ par action ordinaire), et le bénéfice net, à 972 M$ (0,60 $ par action ordinaire).
  • La production de Fort Hills s’est établie en moyenne à 70 900 barils par jour (b/j) (production brute de 131 000 b/j) au deuxième trimestre de 2018, le troisième et dernier train d’extraction étant mis en service plus tôt que prévu. Les charges d’exploitation décaissées par baril1) de Fort Hills se sont élevées en moyenne à 28,55 $.
  • À Hebron, la production s’est établie en moyenne à 13 500 b/j et elle continue d’augmenter plus rapidement que prévu.
  • Les charges d’exploitation décaissées liées aux activités in situ se sont établies en moyenne à 7,90 $ par baril (” b “), sous la barre des 10,00 $/b pour un quatrième trimestre consécutif.
  • La production trimestrielle en amont a atteint 661 700 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) et a subi l’incidence des travaux de maintenance majeurs visant les activités du secteur Sables pétrolifères et de Syncrude ainsi que de l’interruption imprévue de Syncrude à la fin juin.
  • Le secteur Raffinage et commercialisation (” R et C “) a généré des fonds provenant de l’exploitation de 884 M$ et une marge de raffinage moyenne de 27,40 $/b, en dépit des importants travaux de maintenance planifiés exécutés au cours du trimestre.
  • La Société a continué de redistribuer de la valeur aux actionnaires, ayant versé des dividendes de 587 M$ et racheté pour 849 M$ d’actions depuis la fin du premier trimestre de 2018, y compris des engagements de rachat après la clôture du deuxième trimestre de 2018.
  • Après la clôture du trimestre, le conseil d’administration de Suncor a approuvé une augmentation du programme de rachat d’actions, pour le faire passer de 2,15 G$ à 3 G$, ce qui démontre sa confiance en la capacité de la Société à générer des flux de trésorerie et son engagement à redistribuer de la trésorerie aux actionnaires.

Résultats financiers

Pour le deuxième trimestre de 2018, Suncor a comptabilisé un bénéfice d’exploitation de 1,190 G$ (0,73 $ par action ordinaire), comparativement à 199 M$ (0,12 $ par action ordinaire) pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’augmentation est attribuable à une amélioration des prix du pétrole brut, à des marges de raffinage plus élevées, à un accroissement de la production in situ et de la production de Syncrude ainsi qu’à l’ajout de la production tirée du projet Fort Hills et du projet Hebron. Cette augmentation a été contrebalancée en partie par l’incidence des travaux de maintenance planifiés d’envergure pour le secteur Sables pétrolifères et les raffineries de la Société, par l’ajout des charges d’exploitation liées à Fort Hills et à Hebron et à la participation supplémentaire de 5 % dans Syncrude, ainsi que par une baisse des intérêts incorporés à l’actif. La production du secteur Sables pétrolifères a augmenté par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent, même si la production de pétrole brut synthétique s’est ressentie de la première révision planifiée majeure de l’usine de valorisation 1 depuis la transition à un cycle de révision de cinq ans. La production de Syncrude a également été touchée par l’exécution de travaux de maintenance planifiés majeurs ainsi que par une panne de courant survenue à la fin du trimestre, mais elle a tout de même été plus élevée qu’au deuxième trimestre de 2017 en raison de l’incident qui était survenu dans une installation au cours du trimestre correspondant de l’exercice précédent et de l’acquisition d’une participation supplémentaire de 5 % au premier trimestre de 2018.

Les fonds provenant de l’exploitation, qui se sont établis à 2,862 G$ (1,75 $ par action ordinaire) au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 1,627 G$ (0,98 $ par action ordinaire) au deuxième trimestre de 2017, reflètent principalement l’incidence des mêmes facteurs que ceux, mentionnés ci‑dessus, qui ont influé sur le bénéfice d’exploitation, s’ajoutant à une augmentation de la charge de rémunération fondée sur des actions hors trésorerie. Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation, qui comprennent les variations du fonds de roulement hors trésorerie, se sont établis à 2,446 G$ pour le deuxième trimestre de 2018, contre 1,671 G$ pour le deuxième trimestre de 2017.

Le bénéfice net s’est chiffré à 972 M$ (0,60 $ par action ordinaire) au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 435 M$ (0,26 $ par action ordinaire) pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le bénéfice net reflète une perte de change latente après impôt de 218 M$ à la réévaluation de la dette libellée en dollars américains. Le bénéfice net du trimestre correspondant de l’exercice précédent tenait compte d’un profit de change latent après impôt de 278 M$ à la réévaluation de la dette libellée en dollars américains, d’une perte hors trésorerie après impôt de 32 M$ sur les swaps de taux d’intérêt et les dérivés de change ainsi que d’une charge après impôt de 10 M$ liée au remboursement anticipé de la dette, déduction faite des couvertures de change connexes.

Résultats d’exploitation

La production en amont totale de Suncor s’est établie à 661 700 bep/j pour le deuxième trimestre de 2018, comparativement à 539 100 bep/j pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Les volumes de production du secteur Sables pétrolifères se sont chiffrés à 358 900 b/j au deuxième trimestre de 2018, contre 352 600 b/j au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette augmentation découle de l’accroissement des volumes de production in situ, la production du trimestre correspondant de l’exercice précédent ayant subi l’incidence de la première révision planifiée majeure à Firebag, et a été en partie contrebalancée par une baisse de la production de pétrole brut synthétique pour le secteur Sables pétrolifères – Activités de base, en raison de l’exécution de la première révision planifiée majeure de l’usine de valorisation 1 depuis que l’intervalle entre les révisions a été augmenté pour passer à cinq ans. Par conséquent, l’utilisation de l’usine de valorisation a été ramenée à 69 % au deuxième trimestre de 2018, contre 83 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, du fait également des travaux de maintenance planifiés.

Les charges d’exploitation décaissées par baril du secteur Sables pétrolifères ont augmenté, pour s’établir à 28,65 $ au deuxième trimestre de 2018, contre 27,80 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, essentiellement du fait de la hausse des coûts de maintenance liés aux travaux de révision, en partie contrebalancée par l’accroissement des volumes de production et la baisse des prix du gaz naturel.

Au projet Fort Hills, la production a continué de s’intensifier plus rapidement que prévu, la quote‑part de la production revenant à Suncor s’étant établie en moyenne à 70 900 b/j au deuxième trimestre de 2018. Le troisième et dernier train d’extraction à Fort Hills a été mis en service, et l’usine a été testée avec succès selon une production dépassant 90 % de sa capacité nominale, dans le cadre d’un essai de fiabilité s’étendant sur une semaine. Les charges d’exploitation décaissées par baril de Fort Hills se sont établies à 28,55 $ au deuxième trimestre de 2018.

” Les activités à Fort Hills et à Hebron continuent de surpasser nos attentes, la production s’accélérant plus rapidement que prévu, a indiqué Steve Williams. Les deux projets ont été construits alors que les prix du pétrole étaient à la baisse; ils ont été mis en service au moment où les prix se rétablissaient, et ils présentent déjà des flux de trésorerie trimestriels positifs. “

La quote‑part de Suncor dans la production de Syncrude s’est établie à 117 800 b/j au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 61 000 b/j pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette augmentation tient essentiellement au fait que le trimestre correspondant de l’exercice précédent s’était fortement ressenti de l’incident survenu dans une installation, et à la participation directe supplémentaire de 5 % acquise en cours du premier trimestre de 2018, ces facteurs étant en partie neutralisés par une panne d’électricité à la fin du deuxième trimestre. La fiabilité des installations de valorisation de Syncrude s’établit à 58 % pour le deuxième trimestre de 2018, contre 33 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, les deux périodes ayant subi l’incidence des travaux de maintenance majeurs planifiés. Syncrude a élaboré un plan de remise en service après la panne d’électricité, et la production partielle s’est rétablie à partir de la mi‑juillet, pour s’accélérer ensuite jusqu’à atteindre la pleine capacité prévue en septembre.

” Nous tenons à réitérer la confiance que nous avons dans le potentiel à long terme de Syncrude et dans notre capacité à améliorer la fiabilité de façon durable malgré les déceptions causées par le rendement d’exploitation que nous avons récemment obtenu, a indiqué Steve Williams. Par expérience, nous savons que le processus menant à la fiabilité à long terme est long, et nous travaillons avec les propriétaires pour faire progresser les initiatives stratégiques et ainsi atteindre les objectifs en matière de fiabilité et de coûts. “

Les charges d’exploitation décaissées par baril de Syncrude se sont établies à 56,25 $ au deuxième trimestre de 2018, en baisse par rapport à 97,80 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, en raison surtout de l’accroissement de la production et de la baisse des prix du gaz naturel, ces facteurs étant en partie contrebalancés par la hausse des coûts de maintenance.

Les volumes de production du secteur Exploration et production (” E et P “) se sont établis à 114 100 bep/j au deuxième trimestre de 2018, en comparaison de 125 500 bep/j au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La diminution de la production est attribuable à la déplétion naturelle et aux travaux de maintenance planifiés à White Rose, ces facteurs étant en partie compensés par l’ajout de la production de Hebron, qui s’est établie en moyenne à 13 500 b/j pour le trimestre, et par le forage de développement visant les actifs existants de la côte Est. Le troisième puits productif à Hebron a été mis en service plus tôt que prévu, au début du deuxième trimestre de 2018.

Le débit de traitement du brut par les raffineries a atteint 344 100 b/j au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 435 500 b/j au trimestre correspondant de l’exercice précédent, et a subi l’incidence de l’exécution de travaux de maintenance les plus importants que la Société ait entrepris dans ses raffineries, y compris à la raffinerie d’Edmonton, qui a subi sa première révision complète. Par conséquent, le taux d’utilisation moyen des raffineries a été ramené à 74 %, contre 94 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les résultats du secteur R et C pour la période considérée ont tiré parti de la vente des stocks de produits raffinés, constitués avant les travaux de révision, et ont été partiellement contrebalancés par l’incidence du retard dans l’achèvement des travaux de révision à la raffinerie d’Edmonton, ce qui a contribué à la pénurie dans l’Ouest canadien. Les problèmes de stocks dans l’Ouest canadien avaient été résolus à la fin du deuxième trimestre.

Mise à jour concernant la stratégie

Le programme de dépenses en immobilisations 2018 de Suncor est axé sur l’amélioration de la sécurité, de la fiabilité à long terme et de l’efficience des actifs d’exploitation de la Société, y compris l’exécution de travaux majeurs et l’accélération de la cadence de production efficiente de Fort Hills et de Hebron, les deux principaux projets de croissance de Suncor.

La Société a effectué des dépenses en immobilisations de 1,737 G$ au cours du deuxième trimestre de 2018, soit une hausse par rapport à 1,659 G$ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, en raison de travaux de maintenance planifiés de grande envergure à l’échelle de la Société, plusieurs actifs ayant subi une révision.

L’accélération de la production de Fort Hills a dépassé les attentes pour le trimestre, et Suncor a été en mesure de tester l’usine pour une production dépassant 90 % de sa capacité nominale de 194 000 b/j (105 000 b/j nets pour Suncor), dans le cadre d’un essai de fiabilité qui s’est étendu sur une période d’une semaine. Après la mise en service plus tôt que prévu du troisième et dernier train d’extraction secondaire, la Société visera avant tout à optimiser la capacité d’extraction afin d’atteindre une production fiable soutenue dépassant 90 % de la capacité de l’usine d’ici le quatrième trimestre de 2018. Par conséquent, les prévisions concernant la quote‑part de Suncor dans la production de Fort Hills ont été portées à une fourchette de 60 000 à 70 000 barils pour l’exercice.

Au projet Hebron, la production continue aussi d’augmenter plus rapidement que prévu, l’accroissement des volumes issus du troisième puits productif s’étant produit au début du deuxième trimestre de 2018. Les autres activités du secteur E et P au deuxième trimestre comprenaient les activités de forage de développement à White Rose, à Terra Nova et à Hibernia ainsi que des travaux de mise en valeur du projet d’extension ouest de West White et du projet Oda, en Norvège.

” L’une des priorités de la Société est d’amener nos principaux projets de croissance à leur pleine capacité nominale de façon durable, a indiqué Steve Williams. Au fur et à mesure que ces principaux projets se transforment en activités d’exploitation soutenues, nous demeurons engagés à redistribuer de la trésorerie aux actionnaires et à prioriser les projets liés à nos actifs existants qui permettront d’augmenter les entrées de trésorerie. “

Au cours du deuxième trimestre de 2018, avec prise d’effet le 1er janvier 2018, la Société a conclu la transaction qu’elle avait déjà annoncée, visant l’acquisition d’une participation de 17,5 % dans le projet de mise en valeur Fenja, au large de la Norvège, pour la somme de 55 M$ US, soit environ 70 M$ CA. En outre, la Société a acquis une participation supplémentaire de 10 % dans le projet Rosebank, au deuxième trimestre de 2018.

Au cours du deuxième trimestre de 2018, dans le cadre d’une nouvelle offre publique de rachat dans le cours normal des activités, Suncor a racheté et annulé pour 609 M$ d’actions afin de redistribuer 587 M$ en trésorerie aux actionnaires, sous forme de dividendes. La Société a racheté pour un montant supplémentaire de 240 M$ de ses actions, aux fins d’annulation, après la clôture du trimestre, ce qui représente des rachats totaux de 849 M$ depuis la fin du premier trimestre de 2018.

Après la clôture du trimestre, le conseil d’administration de Suncor a approuvé une augmentation du programme de rachat d’actions de la Société, de 2,15 G$ à 3 G$, ce qui démontre sa confiance en la capacité de la Société à générer des flux de trésorerie et son engagement à redistribuer de la trésorerie aux actionnaires.

Rapprochement du bénéfice d’exploitation1)

  Trimestres clos les
30 juin
  Semestres clos les
30 juin
   
(en millions de dollars) 2018 2017   2018   2017    
Résultat net 972 435   1 761   1 787    
Perte (profit) de change latent sur la dette libellée en dollars américains 218 (278 ) 547   (381 )  
Perte hors trésorerie découlant de l’évaluation à la valeur de marché des swaps de taux d’intérêt et des dérivés sur devises2) 32     32    
Perte sur le remboursement anticipé d’une dette à long terme3) 10     10    
Profit sur cession4)   (133 ) (437 )  
Bénéfice d’exploitation1) 1 190 199   2 175   1 011    
  1. Le bénéfice d’exploitation est une mesure financière non conforme aux PCGR. Tous les éléments de rapprochement sont présentés déduction faite de l’impôt. Se reporter à la rubrique ” Mesures financières hors PCGR ” du présent communiqué.
  2. Perte hors trésorerie découlant de l’évaluation à la valeur de marché des swaps de taux d’intérêt et des dérivés sur devises résultant de variations des taux d’intérêt à long terme et des taux de change dans le secteur Siège social.
  3. Charges liées au remboursement anticipé d’une dette dans le secteur Siège social, déduction faite des profits de couverture de change réalisés connexes.
  4. Le premier trimestre de 2018 tenait compte d’un profit hors trésorerie après impôt de 133 M$ pour le secteur E et P, lié à l’échange d’actifs avec Canbriam Energy Inc. et portant sur les propriétés foncières minières de la Société dans le nord‑est de la Colombie‑Britannique. Le premier trimestre de 2017 tient compte d’un profit après impôt de 345 M$ dans le secteur R et C découlant de la vente des activités liées aux lubrifiants de la Société et d’un profit après impôt de 83 M$ pour le secteur Siège social, résultant de la vente de la participation de la Société dans le parc éolien de Cedar Point.

Prévisions de la Société

Suncor a révisé les prévisions qu’elle avait publiées le 1er mai 2018 concernant, notamment, la production et les dépenses en immobilisations.

Les prévisions concernant la production totale ont été ramenées d’une fourchette de 740 000 bep/j à 780 000 bep/j à une fourchette de 740 000 bep/j à 750 000 bep/j pour refléter l’incidence des volumes de production pour le premier semestre de 2018 ainsi que la panne de courant survenue à Syncrude à la fin du deuxième trimestre de 2018, ces facteurs étant en partie compensés par l’accélération de la production de Fort Hills. Les prévisions concernant la production du secteur Sables pétrolifères ont été ramenées d’une fourchette de 425 000 b/j à 455 000 b/j à une fourchette de 415 000 b/j à 430 000 b/j, celles concernant la production de Fort Hills sont passées d’une fourchette de 50 000 b/j à 60 000 b/j à une fourchette de 60 000 b/j à 70 000 b/j. Les prévisions concernant la production de Syncrude ont été ramenées d’une fourchette 150 000 b/j à 165 000 b/j à une fourchette de 140 000 b/j à 145 000 b/j, et les prévisions relatives à la production du secteur E et P sont demeurées dans une fourchette de 105 000 b/j à 115 000 b/j. En conséquence de la révision à la baisse de la fourchette de production du secteur Sables pétrolifères, les prévisions concernant les ventes de pétrole brut synthétique ont également été revues à la baisse, pour être ramenées d’une fourchette de 290 000 b/j à 310 000 b/j à une fourchette de 280 000 b/j à 290 000 b/j.

Les prévisions concernant les dépenses en immobilisations pour l’exercice complet ont été revues à la hausse, passant d’une fourchette de 4,5 G$ à 5,0 G$ à une fourchette de 5,2 G$ à 5,5 G$, pour refléter la participation accrue dans Syncrude et Fort Hills, les exigences en matière de capital liées à l’acquisition de Fenja, qui a été conclue au deuxième trimestre de 2018, l’accélération de l’investissement dans les projets de croissance futurs et l’augmentation des dépenses liées aux travaux de révision des secteurs Sables pétrolifères et R et C ainsi que de Syncrude. En conséquence, les prévisions concernant les dépenses en immobilisations liées à la production en amont ont augmenté, pour passer d’une fourchette de 3,65 G$ à 4,05 G$ à une fourchette de 4,3 G$ à 4,5 G$ de même que celles concernant les dépenses en immobilisations liées à la production du secteur Aval, qui sont passées d’une fourchette de 800 M$ à 850 M$ à une fourchette de 850 M$ à 900 M$.

Les prévisions concernant les redevances à la Couronne du secteur Sables pétrolifères sont passées d’une fourchette de 1 % à 3 % à une fourchette de 3 % à 5 %, celles concernant les redevances à la Couronne de Fort Hills sont passées d’une fourchette de 1 % à 3 % à une fourchette de 3 % à 5 % et celles concernant les redevances à la Couronne de Syncrude, d’une fourchette de 6 % à 9 % à une fourchette de 3 % à 6 %, l’augmentation des taux de redevance étant attribuable à une hausse des cours de référence prévus.

Les hypothèses sous‑jacentes aux prévisions pour l’exercice au complet ont aussi été ajustées, comme suit : le Brent Sullom Voe est passé de 67,00 $ US/b à 72,00 $ US/b; le WTI à Cushing est passé de 63,00 $ US/b à 66,00 $ US/b; le WCS à Hardisty, de 41,00 $ US/b à 44,00 $ US/b, et le taux de change $ CA/$ US, de 0,78 à 0,77. En conséquence de la hausse des projections concernant les cours de référence clés, les prévisions concernant la charge d’impôt exigible pour l’exercice complet ont été revues à la hausse, passant d’une fourchette de 1,05 G$ à 1,35 G$ à une fourchette de 1,7 G$ à 2,0 G$.

Les prévisions concernant les charges d’exploitation décaissées par baril ont été revues en fonction des modifications apportées aux prévisions de production et pour tenir compte de l’incidence de l’accroissement des coûts de maintenance de Syncrude, comme suit : les prévisions concernant les charges d’exploitation décaissées annuelles de Fort Hills ont été ramenées d’une fourchette de 35,00 $/b à 40,00 $/b à une fourchette de 28,50 $/b à 32,50 $/b et les prévisions concernant les charges d’exploitation décaissées de Syncrude sont passées d’une fourchette de 32,50 $/b à 35,50 $/b à une fourchette de 44,50 $/b à 47,50 $/b.

Pour des précisions et avis sur les prévisions de Suncor pour 2018, veuillez consulter la page www.suncor.com/perspectives.

Mesures financières hors PCGR

Le bénéfice d’exploitation est défini dans la mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR du rapport de gestion daté du 25 juillet 2018 et fait l’objet d’un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR dans les rubriques ” Information financière consolidée ” et ” Résultats sectoriels et analyse ” du rapport de gestion. Les charges d’exploitation décaissées du secteur Sables pétrolifères, les charges d’exploitation décaissées de Fort Hills et les charges d’exploitation décaissées de Syncrude sont décrites dans la mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR du rapport de gestion et font l’objet d’un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR dans la rubrique ” Résultats sectoriels et analyse ” du rapport de gestion. Les fonds provenant de l’exploitation, la marge de raffinage et les charges d’exploitation décaissées liées aux activités in situ sont décrits et font l’objet d’un rapprochement avec les mesures établies conformément aux PCGR dans la mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR du rapport trimestriel. Ces mesures financières hors PCGR ont été incluses parce que la direction les utilise pour analyser la performance opérationnelle, l’endettement et la liquidité et qu’elles peuvent être utiles aux investisseurs pour les mêmes raisons. Ces mesures financières hors PCGR n’ont pas de définition normalisée et, par conséquent, il est peu probable qu’elles soient comparables avec les mesures similaires présentées par d’autres sociétés et elles ne devraient pas être utilisées hors contexte ni comme des substituts aux mesures de rendement établies conformément aux PCGR.

Mise en garde – renseignements de nature prospective

Le présent communiqué contient certaines informations et certains énoncés de nature prospective (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes et américaines applicables régissant les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs du présent communiqué incluent des références à ce qui suit : les énoncés à propos du programme de rachat d’actions de Suncor, la confiance en la capacité de Suncor à générer des flux de trésorerie et son engagement à redistribuer de la trésorerie aux actionnaires; le plan de remise en service de Syncrude et la production de Syncrude qui devrait s’accélérer ensuite jusqu’à atteindre la pleine capacité prévue en septembre; la confiance que réitère Suncor dans le potentiel à long terme de Syncrude et la capacité à améliorer la fiabilité de façon durable, et que Suncor continuera à travailler avec les propriétaires pour faire progresser les initiatives stratégiques afin d’atteindre les objectifs en matière de fiabilité et de coûts; la prévision selon laquelle le programme de dépenses en immobilisations 2018 de Suncor sera axé sur l’amélioration de la sécurité, de la fiabilité à long terme et de l’efficience des actifs d’exploitation de la Société, y compris l’exécution de travaux majeurs ainsi que l’accélération de la cadence de production efficiente des principaux projets de croissance de Suncor, Fort Hills et Hebron, et la priorité de Suncor d’amener les principaux projets de croissance de l’entreprise à leur pleine capacité nominale de façon durable; l’accent mis par la Société sur l’optimisation de la capacité d’extraction de Fort Hills dans l’attente d’atteindre une production fiable soutenue dépassant 90 % de la capacité de l’usine d’ici le quatrième trimestre de 2018; le plan de la Société de demeurer engagée à redistribuer de la trésorerie aux actionnaires et à prioriser les projets liés à nos actifs existants qui permettront d’augmenter les entrées de trésorerie; et les prévisions de Suncor concernant la production totale pour l’exercice ainsi que les activités du secteur Sables pétrolifères, la production de Fort Hills, de Syncrude et du secteur E et P, les ventes de pétrole brut synthétique, les dépenses totales en immobilisations et les dépenses en immobilisations des secteurs Amont et Aval, les redevances et la charge d’impôt exigible du secteur Sables pétrolifères, de Fort Hills et de Syncrude, les charges d’exploitation décaissées Fort Hills et les charges d’exploitation décaissées de Syncrude ainsi que le contexte commercial concernant le Brent Sullom Voe, le WTI à Cushing, le WCS à Hardisty et le taux de change $CA/$US. En outre, tous les autres énoncés et autres informations traitant de la stratégie de croissance de Suncor, de ses décisions en matière de dépenses et d’investissements prévus et futurs, des prix des marchandises, des coûts, des calendriers, des volumes de production, des résultats opérationnels et des résultats financiers, et de l’incidence prévue des engagements futurs, constituent des énoncés prospectifs. Certains énoncés et renseignements prospectifs se reconnaissent à l’emploi d’expressions comme ” s’attend “, ” prévoit “, ” estimations “, ” planifie “, ” prévu “, ” entend “, ” croit “, ” projets “, ” indique “, ” pourrait “, ” se concentre “, ” vision “, ” but “, ” perspectives “, ” proposé “, ” cible “, ” objectif “, ” continue “, ” devrait “, ” peut ” et autres expressions analogues.

Les énoncés prospectifs reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses de la Société à la lumière de l’information qui était à sa disposition au moment où ces énoncés ont été formulés et en fonction de l’expérience de Suncor et de sa perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l’exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d’intérêt et les taux de change; le rendement des actifs et de l’équipement; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les lois et les politiques gouvernementales applicables; les taux de production futurs et la suffisance des dépenses en immobilisations budgétées pour l’exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d’œuvre, des services et de l’infrastructure; la capacité des tiers à remplir leurs obligations face à Suncor; l’exécution des projets; et la réception en temps utile des approbations des autorités de réglementation et des tiers.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties d’un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d’autres sociétés pétrolières et gazières et d’autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs; le lecteur est donc averti de ne pas s’y fier indûment.

Le rapport de gestion et la notice annuelle de Suncor, le formulaire 40-F et le rapport annuel aux actionnaires, chacun daté du 1er mars 2018, et les autres documents qu’elle dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3E3, en téléphonant au 1-800-558-9071, en en faisant la demande par courriel à invest@suncor.com ou en consultant le profil de la Société sur SEDAR au sedar.com ou EDGAR au sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l’exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou d’autres circonstances.

Mise en garde – BEP

Certains volumes de gaz naturel ont été convertis en barils équivalent pétrole (bep) en supposant qu’un baril est l’équivalent de six mille pieds cubes de gaz naturel. Les mesures exprimées en bep peuvent être trompeuses, surtout si on les considère isolément. Le ratio de conversion d’un baril de pétrole brut ou de liquides de gaz naturel à six mille pieds cubes de gaz naturel repose sur une méthode de conversion d’équivalence énergétique applicable surtout à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur à la tête du puits. Étant donné que le ratio de valeur basé sur le prix actuel du pétrole brut par rapport à celui du gaz naturel diffère considérablement de l’équivalence d’énergie de 6:1, l’utilisation d’un ratio de conversion de 6:1 comme indice de valeur peut être trompeuse.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. À titre de membre des indices de durabilité Dow Jones, FTSE4Good et CDP, Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu’un portefeuille croissant de sources d’énergie renouvelable. Suncor est inscrite à l’indice boursier UN Global Compact 100. Les actions ordinaires de Suncor (symbole:SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour plus d’information à propos de Suncor, visitez notre site Web à suncor.com, suivez-nous sur Twitter @Suncor ou allez à ensemble.suncor.com.

Le rapport aux actionnaires pour le deuxième trimestre de 2018 de Suncor, les états financiers et les notes (non audités) peuvent être téléchargés à partir de suncor.com/rapportsfinanciers.

La présentation des Relations avec les investisseurs de Suncor est disponible en ligne à suncor.com/centre-des-investisseurs.

Pour écouter la webdiffusion portant sur les résultats du deuxième trimestre de Suncor, veuillez visiter suncor.com/webdiffusions.

Demandes des médias :
403-296-4000
media@suncor.com

Demandes des investisseurs :
800-558-9071
invest@suncor.com