WSP annonce la transition à venir du président et chef de la direction de ses opérations au Canada

MONTRÉAL, 18 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Groupe WSP Global Inc. (TSX:WSP) ” WSP ” ou la ” Société “) a annoncé aujourd’hui qu’Hugo Blasutta, Président et chef de la direction de WSP au Canada, quittera la Société à la fin de l’année. Le processus de recherche visant à identifier un successeur débutera sous peu et le plan de transition sera élaboré et mis en œuvre avec M. Blasutta.

M. Blasutta est président et chef de la direction de WSP au Canada depuis juin 2016. Auparavant, il a été président et chef de la direction de MMM Group Limited, acquise par WSP en octobre 2015.

” Je tiens à remercier Hugo pour son dévouement envers la Société et je lui souhaite du succès dans ses projets futurs. Au cours de son mandat, nous avons fait des progrès sur plusieurs fronts et amélioré la performance de nos opérations”, a déclaré Alexandre L’Heureux, Président et chef de la direction de WSP.

À PROPOS DE WSP

L’une des plus grandes firmes de services professionnels au monde, WSP offre des compétences techniques et des conseils stratégiques à des clients dans de nombreux secteurs: transport et infrastructures, bâtiment, environnement, industrie, ressources naturelles (notamment mines et hydrocarbures) et énergie. La Société offre en outre des services hautement spécialisés pour la réalisation de projets ainsi que des services-conseils stratégiques. Nos équipes d’experts regroupent des ingénieurs, des conseillers, des techniciens, des scientifiques, des architectes, des planificateurs, des arpenteurs-géomètres et des spécialistes de l’environnement ainsi que des spécialistes du design et de la gestion de programmes et de la construction. Avec environ 43 000 employés de talent travaillant dans 550 bureaux situés dans 40 pays, la Société occupe une place de choix pour réaliser des projets durables partout où ses clients ont besoin d’elle. www.wsp.com

ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Certains renseignements concernant WSP contenus dans les présentes peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs peuvent comporter des estimations, des projets, des attentes, des opinions, des prévisions, des projections, des indications ou d’autres déclarations qui ne sont pas des énoncés de faits. Bien que WSP soit d’avis que les attentes dont rendent compte ces énoncés sont raisonnables, rien ne garantit qu’elles se matérialiseront. Ces énoncés sont assujettis à certains risques et incertitudes et peuvent être fondés sur des hypothèses faisant en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats prévus ou implicites qu’ils renferment. Les énoncés prospectifs de WSP doivent être lus sous réserve de la présente mise en garde. La version intégrale de la mise en garde relative aux énoncés prospectifs ainsi qu’une description des hypothèses et des facteurs de risque susceptibles d’avoir des incidences sur les résultats réels ou prévus de WSP sont incluses dans le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017 publié sur SEDAR à www.sedar.com. Les énoncés prospectifs figurant dans ce communiqué sont faits au moment où il est rédigé, et WSP n’a pas l’intention, et n’assume aucune obligation, de les mettre à jour ou de les réviser à la lumière de nouvelles informations, d’événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle en est expressément requise par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Isabelle Adjahi
Vice-présidente principale, Relations avec les investisseurs et communications
Groupe WSP Global Inc.
Tél: (438) 843-7548
isabelle.adjahi@wsp.com

Saputo inc. : Résultats financiers pour l’exercice terminé le 31 mars 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 juin 2018) – Saputo inc. (TSX:SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd’hui ses résultats financiers pour l’exercice financier 2018, terminé le 31 mars 2018. À moins d’avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens et sont présentés conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS).

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
(audité) Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017
Revenus 11 542,5 11 162,6
BAIIA ajusté* 1 264,7 1 289,5
Bénéfice net 852,5 731,1
Bénéfice net ajusté* 704,2 731,1
Bénéfice net par action 2,21 1,86
Bénéfice net dilué par action 2,18 1,84
Bénéfice net par action ajusté* 1,82 1,86
Bénéfice net dilué par action ajusté* 1,80 1,84
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
  • Le bénéfice net a totalisé 852,5 millions de dollars, en hausse de 16,6 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Le bénéfice net ajusté* a totalisé 704,2 millions de dollars, en baisse de 3,7 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, coûts d’acquisition et de restructuration (BAIIA ajusté*) a totalisé 1,265 milliard de dollars, en baisse de 24,8 millions de dollars, ou 1,9 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Les revenus ont atteint 11,543 milliards de dollars, en hausse de 3,4 % par rapport à l’exercice précédent.
  • La trésorerie nette générée par les activités d’exploitation a totalisé 809,1 millions de dollars, en baisse de 24,6 % par rapport à l’exercice précédent.
  • Les revenus consolidés ont augmenté en raison d’une hausse des volumes de ventes dans tous les secteurs. La variation du prix moyen du bloc** par livre de fromage et du prix moyen du beurre** par livre a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 97 millions de dollars, tandis que la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l’échelle internationale a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 90 millions de dollars et a eu une incidence favorable sur le BAIIA ajusté.
  • La hausse d’environ 30 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant d’une augmentation des coûts de transport et les charges liées au projet de progiciel de gestion intégré (PGI) d’environ 32 millions de dollars ont eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté consolidé.
  • Aux États-Unis, les facteurs du marché** ont aussi eu une incidence négative d’environ 25 millions de dollars sur le BAIIA ajusté par rapport à l’exercice précédent. Ces diminutions ont été partiellement contrebalancées par la hausse des prix de vente tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation et par la hausse des volumes de ventes.
  • À la suite de la baisse de certains prix de vente sur le marché, une réduction d’environ 17 millions de dollars de la valeur des stocks a été comptabilisée, comparativement à une réduction d’environ 4 millions de dollars pour l’exercice précédent.
  • La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence négative sur les revenus d’environ 211 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent. Cette fluctuation a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d’environ 18 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent.
  • Les acquisitions des activités de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée de Southeast Milk, Inc. (acquisition de SMI) et de Betin, Inc., faisant affaire sous le nom de Montchevre (acquisition de Montchevre), ont été conclues le 29 septembre 2017 et le 12 décembre 2017, respectivement.
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
RÉSULTATS FINANCIERS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE L’EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2018
Bénéfice net de 130,0 millions de dollars, en baisse de 21,3 %
Bénéfice net ajusté de 135,3 millions de dollars, en baisse de 18,1 %
Revenus de 2,745 milliards de dollars, en hausse de 0,9 %
PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
(non audité) Pour les trimestres terminés
les 31 mars
2018 2017
Revenus 2 744,4 2 719,8
BAIIA ajusté* 261,7 284,1
Bénéfice net 130,0 165,2
Bénéfice net ajusté* 135,3 165,2
Bénéfice net par action 0,34 0,42
Bénéfice net dilué par action 0,33 0,42
Bénéfice net par action ajusté* 0,35 0,42
Bénéfice net dilué par action ajusté* 0,35 0,42
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
  • Le bénéfice net a totalisé 130,0 millions de dollars, en baisse de 21,3 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le bénéfice net ajusté a totalisé 135,3 millions de dollars, en baisse de 18,1 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté a totalisé 261,7 millions de dollars, en baisse de 22,4 millions de dollars, ou 7,9 %, par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Les revenus ont atteint 2,745 milliards de dollars, en hausse de 0,9 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • La trésorerie nette générée par les activités d’exploitation a totalisé 317,9 millions de dollars, en hausse de 56,7 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Les revenus consolidés ont augmenté en raison d’une hausse des volumes de ventes dans tous les secteurs. La variation du prix moyen du bloc par livre de fromage et du prix moyen du beurre par livre et la baisse des prix de vente des ingrédients laitiers à l’échelle internationale ont eu une incidence négative sur les revenus.
  • La combinaison d’une augmentation du coût du lait en tant que matière première et de la baisse des prix de vente sur le marché de l’exportation, y compris une réduction de valeur des stocks, a eu une incidence négative d’environ 33 millions de dollars sur le BAIIA ajusté consolidé.
  • La hausse des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant d’une augmentation des coûts de transport ainsi que la hausse des charges liées au projet de PGI ont eu une incidence négative d’environ 15 millions de dollars et 10 millions de dollars, respectivement, sur le BAIIA ajusté.
  • Aux États-Unis, les facteurs du marché ont aussi eu une incidence négative d’environ 3 millions de dollars sur le BAIIA ajusté par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La hausse des volumes de ventes a cependant eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté.
  • La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence négative sur les revenus d’environ 93 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette fluctuation a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté d’environ 5 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
  • Le 1er mai 2018, la Société a conclu l’acquisition des activités de Murray Goulburn Co-Operative Co. Limited (Murray Goulburn ou MG), basée en Australie (acquisition de Murray Goulburn).
  • Le 23 mai 2018, la Société a annoncé qu’elle avait conclu une entente visant l’acquisition des activités de Shepherd Gourmet Dairy (Ontario) Inc. (acquisition de Shepherd Gourmet), une société située à St. Marys, Ontario (Canada), à un prix d’achat de 100 millions de dollars. La transaction devrait être conclue en juin 2018.
  • Le conseil d’administration a approuvé un dividende de 0,16 $ l’action, payable le 28 juin 2018 aux actionnaires ordinaires inscrits le 19 juin 2018.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires sur les résultats financiers de l’exercice 2018 et du quatrième trimestre de l’exercice 2018, veuillez consulter les états financiers consolidés audités et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2018. Ces documents sont disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à l’adresse suivante : www.saputo.com.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats de l’exercice 2018 et du quatrième trimestre de l’exercice 2018 aura lieu le jeudi 7 juin 2018 à 14 h 30, heure avancée de l’Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1-800-941-7616. Afin d’assurer votre participation, veuillez s’il vous plaît signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez vous rendre à l’adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/9279.

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu’à 23 h 59 le jeudi 14 juin 2018. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1-800-997-6910, code d’accès 21889151. La webdiffusion sera archivée sur le site Web de Saputo, dans la section « Investisseurs » sous l’onglet « Nouvelles » à l’adresse www.saputo.com.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, le plus important fabricant de fromage et le plus grand transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l’un des trois plus grands fabricants de fromage et l’un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Devondale, Friendship Dairies, Frigo Cheese Heads, La Paulina, Milk2Go/Lait’s Go, Montchevre, Murray Goulburn Ingredients, Neilson, Nutrilait, Scotsburn*, Stella, Sungold, Treasure Cave et Woolwich Dairy. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

*Marque de commerce utilisée sous licence.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés sont fondés, entre autres, sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les projets et les intentions de Saputo à la date des présentes en ce qui concerne les revenus et les charges prévus, l’environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d’avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, ainsi que la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l’approvisionnement en énergie, ses coûts d’exploitation et le prix de ses produits finis sur les différents marchés où elle exerce ses activités.

Ces énoncés prospectifs portent notamment sur les objectifs à court et à moyen terme de la Société, ses perspectives, ses projets commerciaux et ses stratégies pour atteindre ces objectifs, ainsi que sur ses convictions, ses projets, ses objectifs et ses attentes. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l’emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « cibler » ou « viser » à la forme affirmative ou négative, à l’emploi du conditionnel ou du futur, et à l’emploi d’autres termes semblables.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats réels peuvent être très différents des conclusions ou des prévisions données dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion figurant dans le rapport annuel 2018 de la Société.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction, que cette dernière estime raisonnables à la date des présentes, et par conséquent, sont sujets à changement par la suite. Vous ne devez pas accorder une importance indue à ces énoncés ni vous y fier à une autre date.

Dans la mesure où des énoncés prospectifs figurant dans le présent document constituent des perspectives financières au sens de la législation en valeurs mobilières applicable, une telle information vise à fournir aux actionnaires des renseignements à l’égard de la Société, y compris son évaluation des plans financiers futurs, et pourrait ne pas convenir à d’autres fins. Les perspectives financières, tout comme l’information prospective en général, sont fondées sur des estimations, des attentes et des hypothèses actuelles et sont assujetties à des risques et incertitudes inhérents de même qu’à d’autres facteurs.

À moins que la législation en valeurs mobilières l’exige, Saputo ne s’engage nullement à mettre à jour ou à réviser ces énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu’elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour son compte, à l’occasion, à la suite d’une nouvelle information, d’événements à venir ou autrement.

RÉSULTATS D’EXPLOITATION

Les revenus consolidés du quatrième trimestre de l’exercice 2018 ont totalisé 2,745 milliards de dollars, en hausse d’environ 25 millions de dollars, ou 0,9 %, comparativement à 2,720 milliards de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La hausse des volumes de ventes, de même que l’inclusion des revenus tirés de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre se sont traduites par une hausse des revenus d’environ 53 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage, partiellement contrebalancée par la hausse du prix moyen du beurre par livre, a donné lieu à une diminution des revenus d’environ 29 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. De plus, la baisse des prix de vente des ingrédients laitiers à l’échelle internationale a eu une incidence négative sur les revenus. La fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises s’est pour sa part traduite par une diminution des revenus d’environ 93 millions de dollars.

Les revenus consolidés ont totalisé 11,543 milliards de dollars à l’exercice 2018, en hausse d’environ 380 millions de dollars, ou 3,4 %, comparativement à 11,163 milliards de dollars à l’exercice 2017. La hausse des volumes de ventes et des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers, tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation, s’est traduite par une augmentation des revenus par rapport à l’exercice précédent. La fluctuation du prix moyen du beurre par livre et du prix moyen du bloc par livre de fromage a donné lieu à une augmentation des revenus d’environ 97 millions de dollars. De plus, l’inclusion des revenus tirés de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre a eu une incidence positive d’environ 78 millions de dollars sur les revenus. Inversement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises s’est traduite par une diminution des revenus d’environ 211 millions de dollars.

Le BAIIA ajusté consolidé du quatrième trimestre de l’exercice 2018 a totalisé 261,7 millions de dollars, en baisse de 22,4 millions de dollars, ou 7,9 %, comparativement à 284,1 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La combinaison de la hausse du coût de la matière première, le lait, et de la baisse des prix de vente sur le marché de l’exportation, y compris une réduction de la valeur des stocks, ont entraîné une baisse d’environ 33 millions de dollars du BAIIA ajusté. De plus, la hausse d’environ 15 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant des frais d’entreposage externe additionnels et des coûts de transport, de même que la hausse d’environ 10 millions de dollars des frais d’administration afin de soutenir la croissance future, découlant essentiellement des initiatives liées au PGI, se sont aussi traduites par une baisse du BAIIA ajusté. Aux États-Unis, les facteurs du marché ont eu une incidence négative d’environ 3 millions de dollars sur le BAIIA ajusté. Ces baisses ont été contrebalancées en partie par la hausse des volumes de ventes, l’efficience opérationnelle découlant de l’optimisation des matières premières, ainsi que par l’incidence positive de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre. Finalement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d’environ 5 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Le BAIIA ajusté consolidé a totalisé 1,265 milliard de dollars à l’exercice 2018, en baisse d’environ 25 millions de dollars, ou 1,9 %, comparativement à 1,290 milliard de dollars à l’exercice 2017. La hausse d’environ 30 millions de dollars des coûts liés à l’entreposage et à la logistique découlant des frais d’entreposage externe additionnels et des coûts de transport, de même que la hausse d’environ 32 millions de dollars des charges liées au PGI ont entraîné une baisse du BAIIA ajusté par rapport à l’exercice précédent. En outre, aux États-Unis, les facteurs du marché ont entraîné une baisse d’environ 25 millions de dollars du BAIIA ajusté. À la suite de la baisse de certains prix de vente sur le marché, une réduction d’environ 17 millions de dollars de la valeur des stocks a été comptabilisée à l’exercice 2018, comparativement à une réduction d’environ 4 millions de dollars à l’exercice précédent. Ces baisses ont été contrebalancées en partie par l’efficience opérationnelle découlant de l’optimisation des matières premières, ainsi que par la hausse des prix de vente du fromage et des ingrédients laitiers à l’échelle internationale. La hausse des volumes de ventes et la combinaison de produits favorable, de même que l’inclusion de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre, ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. Finalement, la fluctuation du dollar canadien par rapport aux devises a eu une incidence défavorable sur le BAIIA ajusté d’environ 18 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent.

La marge de BAIIA ajusté consolidé a diminué, pour s’établir à 11,0 % à l’exercice 2018, contre 11,6 % à l’exercice 2017, principalement en raison de la baisse du BAIIA ajusté du Secteur USA par rapport à l’exercice précédent.

AUTRES ÉLÉMENTS DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

L’amortissement pour le quatrième trimestre de l’exercice 2018 a totalisé 64,7 millions de dollars, en hausse de 7,8 millions de dollars, comparativement à 56,9 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

La charge d’amortissement pour l’exercice 2018 s’est élevée à 226,3 millions de dollars, en hausse de 19,0 millions de dollars, comparativement à 207,3 millions de dollars pour l’exercice 2017. Ces hausses sont essentiellement attribuables aux ajouts aux immobilisations et aux actifs incorporels relatifs aux initiatives liées au PGI, qui ont augmenté le nombre d’actifs amortissables, ainsi qu’à la charge d’amortissement additionnelle liée à l’acquisition de SMI et à l’acquisition de Montchevre.

Les coûts d’acquisition et de restructuration se sont chiffrés à 1,2 million de dollars et à 40,6 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2018 et l’exercice 2018, respectivement. Les coûts d’acquisition sont liés à l’acquisition de SMI, à l’acquisition de Montchevre et à l’acquisition de Murray Goulburn. En ce qui a trait aux coûts de restructuration liés à la fermeture d’une usine à Fond du Lac, au Wisconsin, la Société a engagé des coûts de séparation et de fermeture de 23,1 millions de dollars et des charges de dépréciation des immobilisations de 10,6 millions de dollars.

Les charges d’intérêts nettes ont augmenté de 3,8 millions de dollars et de 6,0 millions de dollars, respectivement, au cours du trimestre terminé le 31 mars 2018 et de l’exercice 2018, par rapport aux périodes correspondantes de l’exercice précédent. Ces augmentations sont principalement attribuables à une hausse des emprunts bancaires libellés en pesos argentins, qui portent intérêt à des taux plus élevés, et au financement de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre.

Les impôts sur les bénéfices pour les trimestres terminés les 31 mars 2018 et 2017 ont totalisé 52,9 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 28,9 %, comparativement à 24,3 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les impôts sur les bénéfices pour l’exercice 2018 ont totalisé 97,4 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 10,3 %, comparativement à 309,2 millions de dollars à l’exercice 2017, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 29,7 % pour l’exercice précédent. Au cours de l’exercice, la Société a comptabilisé une économie d’impôts de 178,9 millions de dollars pour tenir compte des soldes d’impôts futurs de 169,2 millions de dollars et des soldes d’impôts courants de 9,7 millions de dollars découlant de la réduction du taux d’imposition fédéral aux États-Unis. Compte non tenu de l’avantage de la réduction du taux d’imposition fédéral aux États-Unis, la charge d’impôts sur les bénéfices pour l’exercice 2018 aurait totalisé 276,3 millions de dollars, ce qui reflète un taux d’imposition effectif de 29,1 %, comparativement à 29,7 % pour l’exercice précédent. Cette réduction s’explique surtout par une économie d’impôts de 8,3 millions de dollars découlant du règlement favorable d’un dossier fiscal. Le taux d’imposition varie et peut augmenter ou diminuer selon le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d’imposition, et la révision des hypothèses et des estimations ayant servi à l’établissement des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés affiliées.

Le bénéfice net du trimestre terminé le 31 mars 2018 a totalisé 130,0 millions de dollars, en baisse de 35,2 millions de dollars, ou 21,3 %, comparativement à 165,2 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

À l’exercice 2018, le bénéfice net a totalisé 852,5 millions de dollars, en hausse de 121,4 millions de dollars, ou 16,6 %, comparativement à 731,1 millions de dollars à l’exercice précédent. Les variations du bénéfice net sont attribuables aux facteurs susmentionnés.

Le bénéfice net ajusté a totalisé 135,3 millions de dollars pour le trimestre terminé le 31 mars 2018, comparativement à 165,2 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

À l’exercice 2018, le bénéfice net ajusté a totalisé 704,2 millions de dollars, comparativement à 731,1 millions de dollars à l’exercice précédent. Ces diminutions sont attribuables aux facteurs susmentionnés.

INFORMATION SECTORIELLE

Pour l’exercice 2018, le Secteur Canada comprend les revenus nationaux et d’exportation d’ingrédients fabriqués au Canada. Le Secteur USA comprend les revenus nationaux d’ingrédients et les revenus d’exportation d’ingrédients et de fromages fabriqués aux États-Unis. Pour l’exercice 2017, ces chiffres étaient présentés dans la Division Ingrédients laitiers du Secteur International. Par conséquent, certains chiffres de l’exercice précédent ont été reclassés pour rendre leur présentation conforme à la présentation actuelle.

SECTEUR CANADA
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 980,9 959,8 4 069,9 4 060,2
BAIIA ajusté* 108,1 104,1 475,9 453,1
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Le Secteur Canada se compose de la Division Produits laitiers (Canada).

SECTEUR USA
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 1 435,1 1 486,5 6 132,8 6 003,3
BAIIA ajusté* 128,3 150,5 649,4 734,2
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Facteurs du marché*,1 (3 ) (10 ) (25 ) (4 )
Réduction de valeur des stocks (7 ) (7 )
Taux de change du dollar américain1 (6 ) (7 ) (14 ) 1
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour les trimestres; par rapport à l’exercice précédent pour les exercices terminés les 31 mars.
Autres informations pertinentes
(en dollars USD, sauf le taux de change moyen)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Prix du bloc*
Ouverture 1,540 1,660 1,520 1,460
Clôture 1,530 1,520 1,530 1,520
Moyenne 1,524 1,580 1,597 1,605
Prix du beurre*
Ouverture 2,208 2,268 2,108 1,955
Clôture 2,215 2,108 2,215 2,108
Moyenne 2,160 2,177 2,324 2,112
Prix moyen de la poudre de lactosérum* 0,241 0,482 0,357 0,350
Écart* 0,148 0,011 0,081 0,092
Taux de change moyen du dollar américain par rapport au dollar canadien1 1,268 1,324 1,288 1,312
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Selon l’information publiée par la Banque du Canada.

Le Secteur USA se compose de la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA).

SECTEUR INTERNATIONAL
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Revenus 328,4 273,5 1 339,8 1 099,1
BAIIA ajusté* 25,3 29,5 139,4 102,2
* La mesure non définie par les IFRS est décrite à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés
les 31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
2018 2017 2018 2017
Réduction de valeur des stocks (4 ) (2 ) (10 ) (4 )
Taux de change du dollar américain1 2 (1 ) (2 ) 7
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour les trimestres; par rapport à l’exercice précédent pour les exercices terminés les 31 mars.

Le Secteur International se compose de la Division Produits laitiers (Argentine) et de la Division Produits laitiers (Australie).

PERSPECTIVES

Tout au long de l’exercice 2018, la Société a continué d’investir de façon stratégique au moyen de dépenses en capital, de réaliser des acquisitions, d’accroître ses activités sur les marchés existants et d’augmenter ses dividendes. Pour l’exercice 2019, l’acquisition stratégique de Murray Goulburn, jumelée à notre plateforme australienne existante, a permis à la Société de devenir le plus important transformateur laitier en Australie. L’acquisition de Murray Goulburn offrira des occasions tant sur le marché national que sur le marché de l’exportation. Pour l’exercice 2019, nous nous concentrerons sur l’intégration des activités de MG et sur l’optimisation de sa base d’actifs, en plus d’aligner son modèle d’exploitation et son approche commerciale sur ceux de la Société. L’intégration de l’acquisition de SMI et de l’acquisition de Montchevre se poursuivra également aux États-Unis, ce qui nous permettra de maximiser notre réseau d’infrastructures et de distribution et d’accroître notre présence au sein du marché des fromages de spécialité aux États-Unis. La Société bénéficie en outre d’un bilan et d’une structure du capital solides, soutenus par un niveau élevé de flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation. Cette souplesse financière permet à la Société de continuer à croître par l’entremise d’acquisitions ciblées et de façon organique grâce à des dépenses en immobilisations stratégiques. La création de valeur pour les actionnaires et l’amélioration de la rentabilité demeurent les pierres angulaires des objectifs de la Société. La Société s’est engagée à fabriquer des produits de qualité et elle continuera de mettre l’accent sur l’efficience opérationnelle.

Nous avons l’intention de poursuivre l’expansion et la modernisation de nos usines en investissant dans de l’équipement et des processus conçus pour améliorer l’efficience. La Société a tendance à engager des capitaux qui équivalent à sa charge d’amortissement, sans tenir compte des dépenses en immobilisations pour des projets stratégiques, comme l’augmentation de la capacité des usines, les dépenses en immobilisations nécessaires à la construction de nouvelles infrastructures dans le cadre des programmes de rationalisation, ou le projet de PGI de la Société. Pour l’exercice 2019, la Société prévoit engager des capitaux de 310,7 millions de dollars en plus d’un montant de 54,8 millions de dollars affecté à la poursuite de la mise en œuvre du PGI. Se reporter à la rubrique « Dépenses en immobilisations » de la notice annuelle de la Société datée du 7 juin 2018 pour de plus amples renseignements sur le plan de dépenses en immobilisations de la Société.

La Société poursuivra ses activités de planification, de conception et de mise en œuvre liées à la migration vers un nouveau PGI. La mise en œuvre progresse comme prévu, et a été complétée avec succès en Argentine et en Australie. La Société prévoit compléter la mise en œuvre du système au sein de la Division Aliments laitiers (USA) au cours de l’exercice 2019. La Société procédera par la suite à la mise en œuvre au sein de la Division Fromages (USA), laquelle devrait avoir lieu au cours de l’exercice 2020. La mise en œuvre au sein de la Division Produits laitiers (Canada) commencera à l’exercice 2020.

Secteur Canada

Afin d’atténuer les pressions à la baisse sur les marges, la faible croissance et les conditions de marché concurrentielles, nous continuerons de mettre l’accent sur la révision de l’ensemble des activités pour améliorer l’efficience opérationnelle. La Division Produits laitiers (Canada) entreprendra des projets d’immobilisations visant à améliorer l’efficience et à maximiser la place qu’elle occupe en ce qui a trait à la fabrication afin de conserver sa position de chef de file. La Division a aussi l’intention de saisir les occasions sur le marché liées à la refonte de la marque Saputo, tout en réaffirmant son engagement envers les clients d’un océan à l’autre afin d’être leur marque de fromage préférée et de confiance, et ce, au moyen de diverses activités promotionnelles, de campagnes publicitaires variées et d’emballages novateurs. Dans le cadre du plan de dépenses en immobilisations de la Société, nous prévoyons construire, au cours des trois prochains exercices, une nouvelle installation d’une valeur d’environ 240 millions de dollars à Port-Coquitlam, en Colombie-Britannique, afin de mieux servir le marché de l’Ouest canadien et de bénéficier d’une installation à la fine pointe de la technologie qui sera mise en service au cours de l’exercice 2021. Par conséquent, la Société a conclu une entente afin de vendre son installation existante de Burnaby, en Colombie-Britannique. La vente devrait être conclue au cours de l’exercice 2019, pour un montant de 218 millions de dollars, et la Société signera un contrat de location visant cette même installation jusqu’à ce que la construction de la nouvelle installation soit achevée.

Nous devrions être en mesure de conclure l’acquisition de Shepherd Gourmet en juin 2018, puis de procéder à l’intégration des activités. L’acquisition permettra à la Division Produits laitiers (Canada) d’accroître sa présence dans les fromages de spécialité et d’élargir son offre de yogourts au Canada. La transaction demeure assujettie aux conditions usuelles.

La Division Produits laitiers (Canada) commencera ses activités de préparation au cours de l’exercice 2019 en prévision de la mise en œuvre du PGI à venir au cours de l’exercice 2020.

Secteur USA

La Division Fromages (USA) est axée sur l’amélioration de l’efficience opérationnelle et sur le contrôle des coûts pour atténuer l’incidence négative sur le BAIIA ajusté des marchés de marchandises pour les ingrédients laitiers. Au cours des trimestres à venir, la Division tirera parti des capacités de fabrication additionnelles de fromage bleu à son usine construite récemment à Almena, au Wisconsin. Ce projet de dépenses en immobilisations permet à la Division de renforcer sa position au sein de la catégorie du fromage bleu. De plus, la Division Fromages (USA) poursuivra la croissance des volumes de ventes de fromage à l’exportation, dans la mesure où les prix du lait aux États-Unis sont concurrentiels avec les prix mondiaux.

La Division fermera son usine de fabrication de fromage à Fond du Lac, au Wisconsin, au cours du premier trimestre de l’exercice 2019. Dans le but d’améliorer davantage l’efficience et de réduire les coûts, tout en renforçant notre présence sur le marché, la production a été transférée à l’usine de la Société à Almena, au Wisconsin.

La Division axera ses efforts sur l’intégration de l’acquisition de Montchevre, qui permettra à la Division Fromages (USA) d’accroître sa présence dans les fromages de spécialité aux États-Unis.

La Division Aliments laitiers (USA) continue de se concentrer sur l’optimisation et la maximisation de ses investissements dans son réseau existant afin de tirer parti des nouvelles capacités de production, de favoriser la croissance future, de satisfaire à la demande des clients et de mettre en marché de nouveaux produits. La Division a intégré l’acquisition de SMI et axera ses efforts sur la maximisation de son réseau d’infrastructures et de distribution. La Division continuera d’investir pour soutenir ses capacités de production et consolider sa position concurrentielle en matière de coûts. Plus précisément, la Division Aliments laitiers (USA) se concentrera sur des dépenses en immobilisations ciblées visant à accroître la capacité de production.

Les marchés des ingrédients laitiers ont reculé durant le quatrième trimestre de l’exercice 2018, et les prix devraient demeurer bas tout au long du premier semestre de l’exercice 2019, et cette faiblesse des prix de vente continuera à exercer une pression à la baisse sur les marges du Secteur USA.

La mise en œuvre du PGI continue de progresser. La mise en œuvre au sein de la Division Aliments laitiers (USA) sera complétée au cours de l’exercice 2019. La Division Fromages (USA) a commencé ses activités de préparation et la mise en œuvre devrait être complétée au cours de l’exercice 2020.

Secteur International

Le 1er mai 2018, la Société a conclu l’acquisition de Murray Goulburn, ce qui bonifiera et complémentera les activités de la Division Produits laitiers (Australie). En acquérant un acteur bien établi dans l’industrie, la Société affirme sa volonté de renforcer sa présence sur le marché australien. La Société prévoit augmenter l’approvisionnement en lait, revoir les activités de Murray Goulburn et se concentrer à maximiser le réseau dont elle dispose. MG produit une gamme complète d’aliments laitiers de grande qualité, notamment du lait nature, de la poudre de lait, du fromage, du beurre et des breuvages laitiers, ainsi qu’une gamme d’ingrédients laitiers et de produits nutritionnels, comme le lait maternisé. MG approvisionne les industries du détail et de la restauration à l’échelle mondiale sous les marques phares Devondale, Liddells et Murray Goulburn Ingredients. Saputo entend poursuivre sa croissance, investir dans sa plateforme australienne et continuer à développer ses activités nationales et internationales. La Société a aussi entrepris le processus pour la vente de l’usine de produits laitiers de Koroit, située dans l’État de Victoria, en Australie, acquise auprès de MG. Ce dessaisissement est requis conformément à l’engagement conclu avec l’Australian Competition and Consumer Commission dans le cadre de l’acquisition de Murray Goulburn.

Le Secteur International continuera de chercher à accroître les volumes de ventes sur les marchés existants et de développer ses affaires sur d’autres marchés internationaux. Le Secteur continuera d’évaluer l’ensemble de ses activités afin d’améliorer l’efficience opérationnelle et s’efforcera de maximiser sa flexibilité opérationnelle pour atténuer la volatilité des conditions du marché. Alors que la volatilité des marchés des produits laitiers perdure, nous ne prévoyons pas une reprise importante des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers au cours du premier semestre de l’exercice 2019. Nous continuerons donc de mettre l’accent sur le contrôle des coûts et l’amélioration de l’efficience opérationnelle afin d’atténuer leur incidence sur le BAIIA ajusté.

INFORMATION FINANCIÈRE TRIMESTRIELLE
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Exercice 2018 2017
(unaudited) T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
Revenus 2 744,4 3 021,8 2 884,2 2 892,1 2 719,8 2 966,1 2 845,3 2 631,4
BAIIA Ajusté* 261,7 318,0 329,8 355,2 284,1 346,6 340,6 318,2
Bénéfice net 130,0 337,0 185,2 200,3 165,2 197,4 191,8 176,7
Coûts d’acquisition et de restructuration1 5,3 25,1 0,2
Réforme fiscale américaine** (178,9 )
Bénéfice net ajusté* 135,3 183,2 185,4 200,3 165,2 197,4 191,8 176,7
Bénéfice net par action 0,34 0,87 0,48 0,52 0,42 0,50 0,49 0,45
Bénéfice net dilué par action 0,33 0,86 0,47 0,51 0,42 0,49 0,48 0,44
Bénéfice net par action ajusté* 0,35 0,47 0,48 0,52 0,42 0,50 0,49 0,45
Bénéfice net dilué par action ajusté* 0,35 0,47 0,47 0,51 0,42 0,49 0,48 0,44
Ratio de couverture par le bénéfice** 20,83 23,34 26,69 28,51 25,83 22,54 18,34 15,02
* Les mesures non définies par les IFRS sont décrites à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Déduction faite des impôts sur les bénéfices.

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur le BAIIA ajusté et le bénéfice avant impôts sur les bénéfices

(en millions de dollars CAD)
Exercice 2018
T4 T3 T2 T1
Facteurs du marché*,1 (3 ) (19 ) (6 ) 3
Réduction de valeur des stocks (11 ) (2 ) (3 ) (1 )
Conversion des devises1,2 (5 ) (14 ) (8 ) 9
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion, à la page 39 du rapport annuel 2018.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
2 La conversion des devises inclut l’effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien et du peso argentin en dollars canadiens.
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Pour les trimestres terminés les
31 mars
Pour les exercices terminés
les 31 mars
(non audité) (audité)
2018 2017 2018 2017
Revenus 2 744,4 $ 2 719,8 $ 11 542,5 $ 11 162,6 $
Coûts d’exploitation, excluant l’amortissement, les coûts d’acquisition et de restructuration 2 482,7 2 435,7 10 277,8 9 873,1
Bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices, amortissement, coûts d’acquisition et de restructuration 261,7 284,1 1 264,7 1 289,5
Amortissement 64,7 56,9 226,3 207,3
Coûts d’acquisition et de restructuration 1,2 40,6
Intérêts sur la dette à long terme 8,3 8,3 33,8 36,9
Autres charges financières 4,6 0,8 14,1 5,0
Bénéfice avant impôts sur les bénéfices 182,9 218,1 949,9 1 040,3
Impôts sur les bénéfices 52,9 52,9 97,4 309,2
Bénéfice net 130,0 $ 165,2 $ 852,5 $ 731,1 $
Bénéfice net par action
De base 0,34 $ 0,42 $ 2,21 $ 1,86 $
Dilué 0,33 $ 0,42 $ 2,18 $ 1,84 $

Note : Ces états financiers devraient être lus en parallèle avec nos états financiers consolidés audités et les notes complémentaires, ainsi qu’avec le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2018, inclus dans le Rapport annuel 2018 de la Société. Ces documents peuvent être obtenus sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs» du site Web de la Société, à l’adresse www.saputo.com.

BILANS CONSOLIDÉS
(en millions de dollars CAD)
(audité)
Aux 31 mars 2018 31 mars 2017
ACTIF
Actifs à court terme
Trésorerie et équivalents de trésorerie 122,2 $ 250,5 $
Débiteurs 944,9 863,2
Stocks 1 234,5 1 172,5
Impôts à recevoir 52,0 15,0
Frais payés d’avance et autres éléments d’actif 68,8 79,3
2 422,4 2 380,5
Immobilisations 2 220,0 2 165,5
Goodwill 2 417,3 2 240,5
Actifs incorporels 823,1 662,3
Autres éléments d’actif 85,7 99,7
Impôts différés 34,5 48,1
Total de l’actif 8 003,0 $ 7 596,6 $
PASSIF
Passifs à court terme
Emprunts bancaires 193,3 $ 93,8 $
Créditeurs et charges à payer 1 068,6 1 008,3
Impôts à payer 26,5 91,3
Tranche de la dette à long terme échéant à moins d’un an 4,4
1 292,8 1 193,4
Dette à long terme 1 420,9 1 500,0
Autres éléments de passif 66,7 68,9
Impôts différés 424,9 511,4
Total du passif 3 205,3 $ 3 273,7 $
CAPITAUX PROPRES
Capital-actions 918,9 871,1
Réserves 662,4 812,7
Bénéfices non distribués 3 216,4 2 639,1
Total des capitaux propres 4 797,7 $ 4 322,9 $
Total du passif et des capitaux propres 8 003,0 $ 7 596,6 $
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en millions de dollars CAD)
Pour les trimestres terminés les
31 mars
Pour les exercices terminés les 31 mars
(non audité) (audité)
2018 2017 2018 2017
Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :
Exploitation
Bénéfice net 130,0 $ 165,2 $ 852,5 $ 731,1 $
Ajustements pour :
Rémunération à base d’actions 9,6 9,9 34,3 34,0
Intérêts et autres charges financières 12,9 9,1 47,9 41,9
Charge d’impôts sur les bénéfices 52,9 52,9 97,4 309,2
Amortissement 64,7 56,9 226,3 207,3
Perte (gain) sur la cession d’immobilisations 0,3 (0,1 ) (0,7 ) (2,0 )
Charges de dépréciation relatives à une fermeture d’usine 10,6
Quote-part des bénéfices des coentreprises, déduction faite des dividendes reçus (2,6 ) (1,5 ) 0,9 (1,1 )
Sous-financement des régimes des employés sur le coût 0,5 (0,2 ) 1,8 2,9
268,3 292,2 1 271,0 1 323,3
Variation des éléments hors caisse du fonds de roulement d’exploitation 89,8 (28,7 ) (115,2 ) 2,4
Trésorerie générée par les activités d’exploitation 358,1 263,5 1 155,8 1 325,7
Intérêts et autres charges financières payés (7,4 ) (4,6 ) (47,4 (42,8 )
Impôts sur les bénéfices payés (32,8 ) (56,0 ) (299,3 ) (209,3 )
Trésorerie nette générée par les activités d’exploitation 317,9 202,9 809,1 1 073,6
Investissement
Acquisitions d’entreprises (14,7 ) (385,1 )
Ajouts aux immobilisations (65,3 ) (76,4 ) (277,8 ) (236,7 )
Ajouts aux actifs incorporels (10,7 ) (24,4 ) (66,2 ) (84,7 )
Produit de la cession d’immobilisations 0,4 0,5 6,6 4,7
Autres (0,1 ) (0,1 ) (0,4 ) (1,1 )
(90,4 ) (100,4 ) (722,9 ) (317,8 )
Financement
Emprunts bancaires (173,6 ) 6,9 129,6 (82,1 )
Produit de l’émission de la dette à long terme 300,0 600,0
Remboursement de la dette à long terme (1,0 ) (402,2 ) (552,2 )
Émission de capital-actions 7,6 10,6 41,0 57,6
Rachat de capital-actions (166,5 ) (29,0 ) (404,1 )
Dividendes (61,9 ) (57,9 ) (243,5 ) (228,3 )
Acquisition de la participation restante dans une filiale (87,0 ) (87,0 )
Participations additionnelles ne donnant pas le contrôle découlant d’une nouvelle émission d’actions 16,3 16,3
(228,9 ) (277,6 ) (204,1 ) (679,8 )
(Diminution) augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (1,4 ) (175,1 ) (117,9 ) 76,0
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l’exercice 124,3 433,7 250,5 164,3
Incidence des écarts de taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie (0,7 ) (8,1 ) (10,4 ) 10,2
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de l’exercice 122,2 $ 250,5 $ 122,2 $ 250,5 $
Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

RAPPEL/Saputo inc. : Résultats de l’exercice 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 juin 2018) – Saputo inc. (TSX:SAP) – Une conférence téléphonique pour les analystes et les investisseurs institutionnels, traitant des résultats de l’exercice 2018, aura lieu le jeudi 7 juin 2018, à 14 h 30 (heure avancée de l’Est).

La conférence débutera par une courte présentation, suivie d’une période de questions. Les conférenciers seront M. Lino A. Saputo, Jr., président du conseil d’administration et chef de la direction, ainsi que M. Maxime Therrien, chef de la direction financière.

  • Pour participer à la conférence : 1-800-941-7616
    Veuillez SVP signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Enregistrement différé de la conférence

Un enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible jusqu’au jeudi 14 juin 2018, à 23 h 59. De plus, la webdiffusion sera archivée sur le site Web de la Société.

  • Pour accéder à l’enregistrement différé : 1-800-997-6910 (code d’accès : 21889151).
  • Pour consulter la webdiffusion : www.saputo.com, dans la section « Investisseurs », sous la rubrique « Nouvelles ».
Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

Nemaska Lithium accueille de nouveaux administrateurs

QUÉBEC, 01 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX:NMX) (OTCQX:NMKEF) (FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer que, dans le cadre de la clôture de sa structure de financement de projet et conformément aux dispositions des ententes d’investissement avec Ressources Québec (” RQ “) et SoftBank Group Corp. (” SoftBank “), son conseil d’administration accueille deux nouveaux membres:

• Patrick Godin, chef des opérations et administrateur de Stornoway Diamond Corporation (” Stornoway “) en qualité de représentant de RQ; et
• Shigeki (Sean) Miwa, directeur général, Chef de la direction du CEO Project Office, de SoftBank, en qualité de représentant de cette organisation.

Représentant de RQ

Dans le cadre du placement privé intervenu avec RQ, tant que RQ détiendra au moins 10 % des actions émises et en circulation de la Société, la Société s’est engagée à faire en sorte : a) qu’un des candidats à l’élection au conseil d’administration de la Société soit désigné par RQ et de solliciter des procurations afin que tous les candidats proposés par la direction, y compris le représentant de RQ, soient élus à titre d’administrateurs de la Société; et b) qu’en tout autre temps où le représentant de RQ ne siège pas au conseil d’administration de la Société (en raison, par exemple, de sa démission, destitution ou non‑élection), de nommer une autre personne désignée par RQ comme représentant de RQ au sein du conseil d’administration. 

M. Godin s’est joint à Stornoway en tant que chef des opérations en mai 2010 et fut nommé au conseil d’administration en octobre 2011. Il a été en charge du développement du projet Renard jusqu’au stade de production commerciale et est actuellement en charge de l’exploitation. Avant de joindre Stornoway, il fut vice-président, Développement de projets pour G Services Miniers Inc. et fut responsable, en cette qualité, du développement de la mine Essakane au Burkina Faso, en tant qu’entrepreneur pour Iamgold Corp. Auparavant, il était vice-président aux opérations pour Canadian Royalties, chargé du développement de son projet nickélifère dans le nord du Québec. Auparavant, il fut président et directeur général de la filiale française de Iamgold (Cambior Inc. à l’origine) qui développait le projet Camp Caïman en Guyane française, après avoir occupé des postes de direction de responsabilité croissante au sein de Cambior. Titulaire d’un baccalauréat en génie minier de l’Université Laval (Québec), il est membre de l’Ordre des Ingénieurs du Québec et du Collège des administrateurs de sociétés. Il siège au conseil d’administration de Mason Graphite Inc.

Représentant de SoftBank

M. Miwa occupe concurremment plusieurs postes au sein de SoftBank, y compris en qualité de directeur représentant & chef de la direction de SB Energy Corp. (à compter de 2017) et directeur général – CEO Project Office (à compter de 2016), en plus d’être membre du conseil d’Administration du Renewable Energy Institute (à compter de 2014), directeur représentant & chef de la direction de Bloom Energy Japan Ltd. (à compter de 2013) et administrateur de Clean Energy Asia LLC (à compter de 2012). Avant de joindre SoftBank en 2011, il oeuvra pour Mitsui & Co. Ltd. à compter de 1991, principalement dans le secteur de l’énergie et des ressources naturelles, à partir de Tokyo, Sydney et Brisbane, Australie. M. Miwa est émoulu de l’Université Waseda à Tokyo avec un baccalauréat ès Arts en histoire, a obtenu une maîtrise de gestion financière de l’Université Macquarie à Sydney, et a complété le programme de gestion générale de la Harvard Business School à Boston, É-U.

Michel Baril, président du conseil d’administration de Nemaska Lithium a commenté: ” Nous sommes très heureux de compter sur Patrick et Sean au sein de notre conseil d’administration. L’expérience significative de Patrick en tant que dirigeant chevronné dans le développement de projets et la gestion de l’exploitation de même qu’en qualité d’administrateur de sociétés ouvertes s’avèrera un important ajout à la Société, particulièrement à ce stade de son développement. Nous avons également hâte de bénéficier de l’expérience remarquable et vaste de Sean, au niveau global, dans le secteur de l’énergie et des ressources naturelles, qui devrait très bien s’arrimer avec notre organisation. “

La Société fait également part de l’octroi d’options d’achat d’actions comme suit :

• 6M d’options à 6 administrateurs indépendants;
• 9,5M d’options au chef de la direction et 3 dirigeants; et
• 3,85M d’options à 9 cadres.

Toutes les options mentionnées ci-dessus furent octroyées en vertu des modalités suivantes :

• Chaque option confère à son détenteur le droit d’acheter une (1) action ordinaire de la Société à un prix de 1,04 $CA, soit le plus élevé:

  • du prix de clôture d’une action ordinaire de la Société sur la TSX au 29, 30 et 31 mai 2018; et
  • 1,00 $CA (soit le prix du dernier appel public à l’épargne, annoncé le 22 mai 2018);

• Chaque option expire le 29 mai 2023;
• Les options octroyées à chaque administrateur indépendant peuvent être levées immédiatement; et
• Les options octroyées à chaque dirigeant et cadre peuvent être levées en dix (10) tranches égales à chaque trois (3) mois, commençant aujourd’hui.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs au potentiel à long terme de la Société, constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y restreindre, la capacité de la Société à amener la mine Whabouchi et l’usine de Shawinigan au stade de la production commerciale.

 Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés au paragraphe ” À propos de Nemaska Lithium ” ci-dessus qui décrit essentiellement que les prévisions de la Société, constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondées sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique ” Facteurs de risque ” dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique ” Exposition et gestion des risques ” dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :

M. Victor Cantore Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs Relations avec les investisseurs
514 831-3809 416 303-6460
victor.cantore@nemaskalithium.com wanda.cutler@nemaskalithium.com
   
Mme Fanny-Ève Tapp  
Relations avec les médias  
Tél. : 514 935-2777, poste 204  
Cell.: 514 442-0445  
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com  

www.nemaskalithium.com

Saputo s’associe aux 4-H du Canada afin d’encourager la nouvelle génération de leaders laitiers

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 1 juin 2018) – Saputo inc. (« Saputo » ou la « Société ») (TSX:SAP) est fière d’annoncer aujourd’hui, en cette #journéemondialedulait, un engagement de trois ans visant à encourager la nouvelle génération de leaders laitiers par l’entremise des 4-H du Canada, un organisme à but non lucratif qui donne aux jeunes Canadiens la chance d’avoir un impact positif sur la communauté grâce à une programmation concrète. La contribution de Saputo de 660 000 $ sur trois ans sera investie dans l’épanouissement des jeunes au sein des clubs laitiers locaux, ainsi que dans des conférences jeunesse nationales et internationales portant sur l’industrie laitière, des stages et des concours, ainsi que la plateforme Carrière en croissance.

« Nous croyons que les communautés laitières à travers le pays sont une vraie source d’inspiration, et ce partenariat permettra d’encourager des milliers de jeunes à poursuivre avec confiance cette passion commune pour notre industrie, » a affirmé Sandy Vassiadis, vice-présidente, Communications et responsabilité corporative au sein de Saputo.

À titre de plus important transformateur laitier au pays, Saputo et ses 5 400 employés canadiens célèbreront aujourd’hui en levant fièrement un verre de lait nutritif. Faites partie du mouvement avec #saputo.

L’engagement communautaire est important pour Saputo. À cet égard, la Société s’engage à investir chaque année 1 % de ses bénéfices avant impôts dans des programmes et des organismes communautaires. Pour en savoir plus, visitez www.saputo.com/notre-promesse/communaute.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, le plus important fabricant de fromage et le plus grand transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l’un des trois plus grands fabricants de fromage et l’un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Nos produits sont vendus dans plusieurs pays sous des marques reconnues comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, COON, Cracker Barrel*, Dairyland, DairyStar, Devondale, Friendship Dairies, Frigo Cheese Heads, La Paulina, Milk2Go/Lait’s Go, Montchevre, Murray Goulburn, Neilson, Nutrilait, Scotsburn*, Stella, Sungold, Treasure Cave et Woolwich Dairy. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

*Marque de commerce utilisée sous licence.

Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

Nemaska Lithium complète sa structure de financement de 1,1 milliard de dollars canadiens

Le produit du Placement public, du Placement privé concomitant, du Placement d’obligations et du Placement privé Softbank complète le montage auquel des investisseurs du monde entier ont participé

Le produit servira à financer la construction et la mise en service d’installations commerciales à la mine Whabouchi et à l’usine électrochimique de Shawinigan

NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

QUÉBEC, 30 mai 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX:NMX) (OTCQX:NMKEF) (FRANCFORT:N0T) est fière d’annoncer qu’elle a complété la mise en place de l’intégralité de sa structure de financement de 1,1 milliard de dollars canadiens (849 millions de dollars américains) (la ” Structure de financement de projet “) avec la clôture aujourd’hui i) d’un appel public à l’épargne d’actions ordinaires par voie de prise ferme de 280 millions de dollars canadiens (le ” Placement public “), ii) d’un placement privé concomitant d’actions ordinaires de 80 millions de dollars canadiens auprès de Ressources Québec inc., à titre de mandataire pour le gouvernement du Québec (” Ressources Québec “) (le ” Placement privé concomitant “), iii) d’un placement d’obligations garanties et remboursables de premier rang de 350 millions de dollars américains (les ” Obligations “) (le ” Placement d’obligations “) et iv) la libération de la mise en mains tierces de 93,8 millions de dollars canadiens (72,1 millions de dollars américains) provenant du placement privé précédemment conclu avec SoftBank Group Corp. (” Softbank “)(le ” Placement privé SoftBank “).

” Au cours des 12 derniers mois, nous avons élaboré et mis en place une Structure de financement de projet complète, laquelle, à notre avis, permettra à Nemaska Lithium de réaliser son potentiel à long terme, tout en s’assurant de pouvoir compter sur des réserves suffisantes en vue de sa croissance future “, a affirmé Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. ” Grâce aux ressources financières en main, nous construirons une installation unique de production d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium, jumelée à une mine de spodumène, situées dans la province de Québec. Le fait d’être intégrée verticalement, de la mine au produit fini, procurera à Nemaska Lithium un avantage en matière de coûts par rapport à ses pairs de l’industrie. Les procédés chimiques associés à la production de batteries lithium-ion, en constante évolution, exigent de plus en plus d’hydroxyde, ce qui valide notre décision de nous concentrer sur ce segment de croissance au sein du marché du lithium. “

Structure de financement de projet

Placement public

Le Placement public a été complété aux termes d’une convention de prise ferme conformément à un supplément de prospectus daté du 23 mai 2018 au prospectus préalable de base définitif daté du 29 mars 2018 (le ” Prospectus “), par l’intermédiaire d’un syndicat de preneurs fermes dirigé par Financière Banque Nationale inc., BMO Marchés des Capitaux et Corporation Cantor Fitzgerald Canada, en tant que co-chefs de file, et incluant Marchés mondiaux CIBC inc., Echelon Wealth Partners Inc., Eight Capital, Corporation Canaccord Genuity, Valeurs mobilières Cormark inc., Jett Capital Advisors, LLC, Industrielle Alliance Valeurs mobilières inc. et Valeurs mobilières Banque Laurentienne inc. Clarksons Platou Securities AS a agi à titre d’agent vendeur dans le cadre du Placement public.

Aux termes du Placement public, la Société a émis 280 000 000 d’actions ordinaires (les ” Actions offertes “) au prix de 1,00 $ CA par Action offerte (le ” Prix d’offre “), pour un produit brut total de 280 millions de dollars canadiens.

Pour plus de détail sur les modalités du Placement public, veuillez vous référer au communiqué de presse de la Société daté du 22 mai 2018 et au Prospectus déposé sous le profil corporatif de la Société sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

Placement privé concomitant

De manière concomitante avec le Placement public, la Société a conclu le Placement privé concomitant avec Ressources Québec, aux termes duquel la Société a émis 80 000 000 millions d’actions ordinaires (les ” Actions du Placement privé “) au Prix d’offre pour un produit brut total de 80 millions de dollars canadiens. Les Actions du Placement privé seront soumises à une restriction quant à la revente pour une période de quatre mois et un jour à partir de la date des présentes.

Placement d’obligations

Le Placement d’obligations a été complété sur la base d’un placement privé par Valeurs Mobilières Clarksons Platou Securities et Pareto Securities, à titre de co-chefs de file.

Les Obligations émises pour un produit totalisant 350 millions de dollars américains (approximativement 455 millions de dollars canadiens) sont libellées en dollars américains avec pour date de règlement le 30 mai 2023, à moins qu’elles ne soient rachetées par la Société avant échéance, et elles portent intérêt à un taux annuel de 11,25 %. Les intérêts sont payables trimestriellement, à terme échu, à la date applicable de paiement de l’intérêt en février, mai, août et novembre de chaque année, à compter du 30 août 2018.

Un montant équivalant au produit brut du Placement d’obligations additionné de trois mois d’intérêts sur les obligations (les ” Fonds d’Obligations “) a été placé en mains tierces dans un compte en dollars américains (le ” Compte en fiducie “) en attente de la réalisation de certaines conditions préalables par la Société le ou avant le 30 août 2018 (la ” Date butoir “). Le Compte en fiducie est donné en garantie en faveur des détenteurs d’obligations. Les Obligations seront remboursées, avec les intérêts courus, à même les Fonds d’Obligations, dans l’éventualité où la Société n’a pas, avant la Date butoir, rempli les conditions préalables requises. Ces conditions préalables à la Date butoir comprennent, sans s’y restreindre, la remise de la première tranche de l’Entente relative à la production (telle que définie ci-dessous), l’obtention par la Société de différents documents du projet, la conclusion de l’accord inter-créancier avec Orion (telle que définie ci-dessous) et la mise en place de l’ensemble des sûretés devant grever tous les actifs en lien avec le Placement d’obligations et rendues opposables aux tiers.

Après la Date butoir, des conditions préalables additionnelles doivent être remplies par la Société afin de permettre le prélèvement des Fonds d’Obligations du Compte en fiducie.

Pour de plus amples informations concernant les différentes conditions préalables, les termes et détails des Obligations et le Placement d’obligations, référez-vous au communiqué de presse de la Société daté du 10 mai 2018. Le texte complet des Modalités des obligations sera disponible sur le profil SEDAR de la Société au www.sedar.com après la date du présent communiqué. Il est recommandé aux lecteurs de se référer au texte complet des Modalités des obligations pour tous les termes et modalités des Obligations.

Libération du produit entiercé du Placement privé SoftBank

Le 25 avril 2018, la Société a annoncé la clôture d’un placement privé avec SoftBank suivant lequel un total de 88 460 446 reçus de souscription ont été émis au prix de 1,12 dollar canadien par reçu de souscription pour un produit brut de 99,075 millions de dollars canadiens, lequel a été placé en mains tierces en attente de la réalisation de certaines conditions de libération du produit entiercé.

La Société est heureuse d’annoncer que toutes les conditions de libération du produit entiercé ont maintenant été remplies suivant l’achèvement du Placement public, du Placement privé concomitant et du Placement d’obligations et, conséquemment, 83 729 011 reçus de souscription ont été convertis et un nombre équivalant d’actions ordinaires, représentant 9,9 % des actions émises et en circulation des actions ordinaires de la Société suivant l’achèvement du Placement public, du Placement privé concomitant et de l’émission des actions ordinaires aux termes du Placement privé SoftBank, sont réputées émises en faveur de SoftBank pour un produit brut de 93,8 millions de dollars canadiens (72,1 millions de dollars américains) libéré de l’entiercement en faveur de la Société.

Une structure de financement unique et sans précédent au sein de l’industrie du lithium

Cette annonce marque une étape importante de la mise en place de la Structure de financement de projet complète qui servira à financer la construction, la mise en service, le fonds de roulement et les fonds de réserve de la mine de lithium Whabouchi et de l’usine électrochimique de Shawinigan (collectivement, le ” Projet “), ainsi que les besoins généraux en fonds de roulement.

La clôture, aujourd’hui, de ces quatre composantes de la Structure du financement de projet, jumelée à l’entente sur la production de 150 millions de dollars américains (195 millions de dollars canadiens) conclue avec Orion Mine Finance II LP (” Orion “) (l’” Entente relative à la production “), tel qu’annoncé le 12 avril 2018, permet à Nemaska Lithium de bénéficier d’un financement de projet équivalant à 1,1 milliard de dollars canadiens (849 millions de dollars américains) pour financer le développement du Projet.

En guise de contrepartie de l’Entente relative à la production, Orion effectuera un paiement anticipé d’un montant équivalent à 150 millions $ US à Nemaska Lithium Shawinigan Transformation Inc., une filiale à part entière de Nemaska Lithium. Le paiement anticipé sera remis en deux tranches égales de 75 millions $ US dont la première tranche devrait être versée, sous réserve d’une date limite fixée au 31 décembre 2018, une fois que Nemaska Lithium aura satisfait à certaines conditions usuelles. La deuxième tranche sera payable au moment de la réalisation de certaines conditions techniques et usuelles, lesquelles doivent être satisfaites au plus tard le 31 décembre 2019.

Achèvement de la construction

La construction et la mise en service du site de la mine Whabouchi devraient être achevées d’ici 15 mois, tandis qu’approximativement 24 mois devraient être requis pour celles de l’usine électrochimique de Shawinigan. En tout, jusqu’à 1 000 travailleurs seront accueillis sur les sites de construction pendant cette période.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient plusieurs brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Avis important

L’information contenue dans cette annonce vise à fournir des éléments de contexte et ne prétend pas être complète. L’annonce ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offres d’achat visant des titres dans toute juridiction. La publication, distribution ou émission de cette annonce peut être restreinte par la loi dans certaines juridictions et toute personne se trouvant en possession de tout document ou autre information auxquels ce communiqué renvoie doivent se renseigner à propos de toute telle restriction et la respecter. Tout défaut d’observer toute telle restriction peut constituer une contravention aux lois sur les valeurs mobilières dans l’une ou l’autre de ces juridictions.

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offres de vente de titres aux États-Unis. Les titres offerts et vendus aux termes du Placement public, du Placement privé concomitant, du Placement d’obligations et du Placement Privé SoftBank n’ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la U.S. Securities Act of 1933, tel qu’amendée (la ” U.S. Securities Act “), ou d’une loi sur les valeurs mobilières d’État, et ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis ou soit à ou pour le compte ou le bénéfice d’une U.S. Person (tel que défini dans la U.S. Securities Act), sans enregistrement préalable ou sans dispense applicable des exigences d’inscription de la U.S. Securities Act ou d’une loi sur les valeurs mobilières d’État. Ce communiqué de presse ne doit pas constituer une offre de vente ou une sollicitation d’offres d’achat de titres aux États-Unis, et il ne doit pas y avoir de vente de ces titres dans toute juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale. La société n’entend pas inscrire les titres dont il est question dans ce communiqué aux États-Unis ni procéder à un appel public à l’épargne de titres aux États-Unis.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs au potentiel à long terme de la Société, ses avantages de coûts et ses réserves, le développement, la construction et la mise en service du Projet constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, (a) la conclusion par la Société, en temps opportun, des conditions préalables à la Date butoir et à la libération du produit brut du Placement d’obligations, (b) de la satisfaction par la Société, en temps opportun, aux conditions préalables à la réception des paiements d’Orion sous l’Entente relative à la production, et (c) que la Société soit en mesure de débuter la production commerciale à la mine Whabouchi et l’usine électrochimique de Shawinigan.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) à l’utilisation envisagée du produit de la Structure de financement de projet, (ii) à la libération du produit du Placement d’obligations à la Société, (iii) à la demande d’inscription des obligations à la cote du Nordic Alternative Bond Market, (iv) aux paiements devant être reçus aux termes de l’Entente relative à la production, (v) aux échéanciers prévus pour la construction et la mise en service du Projet, et (vi) de manière générale, au paragraphe ” À propos de Nemaska Lithium ” ci-dessus qui décrit essentiellement les perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs et les événements futurs, pourraient sensiblement différer de ce qui est présentement anticipé par la Société.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour développer le Projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique ” Facteurs de risque ” dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique ” Exposition et gestion des risques ” dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC:

Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com
 
   
Fanny-Ève Tapp
Relations avec les médias
514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com 

www.nemaskalithium.com

Bombardier signe une lettre d’intention avec HK Bellawings Jet Limited qui comprendrait jusqu’à 18 avions Global 6500 et Global 7500

GENÈVE, SUISSE–(Marketwired – 29 mai 2018) –

Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse.

Bombardier a annoncé aujourd’hui qu’elle avait signé une lettre d’intention pour l’acquisition d’un maximum de 18 avions Global 6500 et Global 7500 avec HK Bellawings Jet Limited, importante société de gestion d’avions basée à Hong Kong. Si toutes les commandes fermes et les options étaient exercées, la transaction serait évaluée à quelque 1,14 milliard de dollars américains, aux prix courants de 2018.

« Nous sommes enchantés de l’accueil extraordinaire que nous avons reçu depuis le lancement de nos tout récents avions Global, il y a quelques jours à peine », a affirmé Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et marketing de Bombardier Avions d’affaires. « Nos avions Global de premier plan contribueront à la réussite soutenue de HK Bellawings Jet Limited et de ses activités dans la région. »

« Nous sommes heureux d’annoncer notre lettre d’intention pour l’achat de 18 avions Global 6500 et Global 7500 en ce premier jour du salon EBACE. Les avions Global 6500 et Global 7500 constituent la dernière génération d’avions haut de gamme de Bombardier. Les deux avions se positionnent parfaitement avec le développement rapide de HK Bellawings, pour devenir une solution de l’aviation d’affaires unique, nous permettant de viser plus haut et d’aller plus loin à long terme, » a dit Zhang Yijia, président de HK Bellawings.

L’avion Global 6500 lancé récemment et l’avion Global 7500 renommé constituent la référence avec la plus grande autonomie et les cabines les plus spacieuses de leurs catégories respectives, tout en offrant le vol en douceur emblématique de Bombardier.

L’avion Global 6500 se joint à la gamme d’avions Global hautement performante, offrant une autonomie et une vitesse accrues, ainsi que des coûts d’exploitation très avantageux comparativement à des avions concurrents plus petits et à l’autonomie moindre. L’avion Global 6500 peut relier Hong Kong ou Singapour à Londres.

L’avion Global 7500 affiche maintenant une autonomie inégalée de 7 700 milles marins, soit 300 milles marins de plus que prévu dans les engagements initiaux. C’est le seul avion d’affaires à pouvoir relier New York à Hong Kong et Singapour à San Francisco sans escale.

Basée à Hong Kong, HK Bellawings Jet Limited est une société de gestion d’avions d’affaires prestigieuse qui propose un éventail diversifié de solutions et de services professionnels, hautement efficaces et complets pour l’aviation d’affaires, notamment la gestion d’avions, la maintenance, des services de voyages, l’acquisition d’avions et des services-conseils en aviation d’affaires. Elle exploite une flotte d’avions d’affaires Challenger et Global de Bombardier.

À propos de Bombardier

Comptant plus de 69 500 employés répartis entre quatre secteurs d’activité, Bombardier est un leader mondial de l’industrie du transport, créant des avions et des trains novateurs qui changent la donne sur leur marché. Nos produits et nos services offrent des expériences de transport de calibre international qui établissent de nouvelles normes en matière de confort des passagers, d’efficacité énergétique, de fiabilité et de sécurité.

Avec son siège social situé à Montréal, au Canada, Bombardier possède des installations de production et d’ingénierie dans 28 pays, couvrant les secteurs Transport, Avions d’affaires, Avions commerciaux et Aérostructures et Services d’ingénierie. Les actions de Bombardier se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, nos revenus ont totalisé 16,2 milliards $ US. Vous trouverez nouvelles et information à l’adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Notes aux rédacteurs

Suivez @Bombardierjets sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles et mises à jour de Bombardier Avions d’affaires.

Pour recevoir nos communiqués de presse, visitez la section des fils RSS de notre site Web.

Bombardier, Challenger, Global, Global 6500 et Global 7500 sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20180529-1108016_800.jpg

Anna Cristofaro
Relations publiques et communications
Bombardier Avions d’affaires
+ 1 514-855-8678
anna.cristofaro@aero.bombardier.com

Nemaska Lithium signe un contrat de vente de concentré de spodumène

QUÉBEC, Québec, 29 mai 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nemaska Lithium Inc. (” Nemaska Lithium ” ou la ” Société “) (TSX:NMX) (OTC:NMKEF) est heureuse d’annoncer la signature d’une entente pour la vente de concentré de spodumène avec Hanwa Co., Ltd. (” Hanwa “), agissant en qualité d’agent pour General Lithium Corp. (” GLC “), cette dernière ayant signé l’entente à titre d’intervenante.  

D’après cette entente, Nemaska Lithium fournira, par l’entremise de sa filiale à part entière Nemaska Lithium Whabouchi Mine Inc., une quantité significative de concentré de spodumène sur une base d’achat ferme (take-or-pay) pour un prix établi d’après une formule utilisant le prix du marché au moment de la livraison. La période des livraisons commencera après la construction de la mine Whabouchi et se poursuivra jusqu’au démarrage à pleine capacité de l’usine électro-chimique de Shawinigan.

” Nous sommes très heureux d’entreprendre cette relation commerciale avec Hanwa, une société de négoce mondiale de premier plan basée au Japon, et GLC, une société chinoise spécialisée dans la R&D, la production et les ventes de produits du lithium et aussi l’un des plus importants convertisseurs de spodumène en Chine “, a déclaré Guy Bourassa, président & chef de la direction de Nemaska Lithium.

Bourassa poursuit, ” Notre plan d’affaires demeure l’intégration verticale par la vente d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium provenant de notre usine électro-chimique de Shawinigan; toutefois, étant donné que la mine de Whabouchi sera en production environ une année avant que l’usine électro-chimique ne soit mise en service, nous avons décidé d’être opportunistes en vendant du concentré de spodumène dans l’intervalle, ce qui nous permettra effectivement de générer du revenu lors du dernier trimestre de 2019.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient plusieurs brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

À propos de Hanwa et GLC

Hanwa est une société de négoce mondiale de premier plan basée au Japon, et est active dans une large gamme de domaines. Depuis sa fondation en 1947, Hanwa a connu une croissance constante dans une large variété de secteurs tels que l’acier, les métaux et alliages, les métaux non-ferreux, les produits alimentaires, le pétrole, les produits chimiques, le bois d’oeuvre, la machinerie et d’autres secteurs, tout en se concentrant spécifiquement sur les matières premières pour l’industrie en croissance des batteries rechargeables. Basée en Chine, GLC fut fondée en 2006. Elle est spécialisée en R&D, production et ventes de produits de base du lithium et de produits spécialisés pour batteries au lithium; ses produits sont utilisés largement dans l’industrie des batteries au lithium et celle des unités centrales de climatisation.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs à la vente par la Société et l’achat par Hanwa, sur une base d’achat ferme, d’une quantité significative de concentré de spodumène, constituent de ” l’information prospective ” ou des ” énoncés prospectifs ” selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, (a) la conclusion de toutes les composantes du financement de projet et l’obtention du produit total qui en découle, et (b) la construction et le commencement de la production commerciale à la mine Whabouchi.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) au commencement de la période des livraisons après la construction de la mine Whabouchi et sa continuation jusqu’au démarrage à pleine capacité de l’usine de Shawinigan, (ii) le plan de la Société visant l’intégration verticale et la vente d’hydroxide de lithium et de carbonate de lithium, (iii) à la mine Whabouchi débutant sa production commerciale une année avant la mise en service de l’usine Shawinigan, (iv) la Société générant un revenue au dernier trimestre de 2019, et (v) de manière générale, au paragraphe ” À propos de Nemaska Lithium ” ci-dessus qui décrit essentiellement les perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en production commerciale de la mine Whabouchi, puisque les résultats des efforts de financement de la Société et les événements futurs, pourraient sensiblement différer de ce qui est présentement anticipé par la Société.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique ” Facteurs de risque ” dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique ” Exposition et gestion des risques ” dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

POUR EN SAVOIR PLUS, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC:

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com
Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
   
Mme Fanny-Ève Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
 

www.nemaskalithium.com

Bombardier accroît grandement ses services d’intervention mobile mondiaux en vue de l’entrée en service de l’avion Global 7500

GENÈVE, SUISSE–(Marketwired – 29 mai 2018) – Bombardier a annoncé aujourd’hui qu’elle ajoutera à la seconde moitié de 2018 un avion Challenger 300 dédié à son équipe d’intervention mobile mondiale, qui constitue déjà l’un des services les plus complets d’intervention sur place, mobile et en situation d’avion cloué au sol. Fort du succès de l’avion Learjet 45 de l’équipe nord-américaine d’intervention mobile, l’avion Challenger 300 sera basé à Francfort, en Allemagne, à portée du principal centre de distribution de pièces de Bombardier en Europe qui se trouve près de l’aéroport international de Francfort.

Le nouvel avion de soutien Challenger 300 transportera des pièces et des techniciens 24 heures sur 24, sept jours sur sept, pour résoudre rapidement des situations d’avion cloué au sol pour les avions Learjet, Challenger et Global de Bombardier.

« Depuis cinq ans, nous avons vu augmenter constamment la fiabilité de notre flotte pour toutes nos plateformes d’avions. Maintenant, en combinant un avion superintermédiaire rapide et fiable avec la disponibilité immédiate de nos pièces et de nos techniciens compétents, nous portons nos services d’intervention à un niveau supérieur », a déclaré Jean-Christophe Gallagher, vice-président et directeur général, Expérience client, Bombardier Avions d’affaires.

Grâce à ses capacités impressionnantes, l’avion Challenger 300, qui peut voler sur 3 065 milles marins (5 646 km) sans escale* à une vitesse de Mach 0,80 et décoller ou atterrir sur certaines pistes les plus difficiles d’accès du monde, fournira du soutien supplémentaire au cours d’interventions de maintenance non programmées.

Bombardier prépare l’ajout de l’avion Challenger 300 à l’équipe d’intervention mobile au cours de la seconde moitié de 2018, avant l’entrée en service de l’avion révolutionnaire Global 7500 de Bombardier – l’avion d’affaires le plus spacieux et à la plus grande autonomie de l’industrie. Un avion Learjet 45, basé à Chicago (Illinois), fournit du soutien 24 heures sur 24, sept jours sur sept, aux clients de Bombardier depuis 2014.

« Bombardier accorde beaucoup d’importance à la tranquillité d’esprit de ses clients. Nous tenons donc à continuer d’investir dans les services de notre équipe d’intervention mobile afin qu’ils apportent encore plus de satisfaction à notre clientèle mondiale en pleine croissance », a ajouté M. Gallagher.

En quelques mois, Bombardier a augmenté ses capacités de réponse à la clientèle de façon remarquable. Plusieurs nouveaux camions d’intervention mobile ont été déployés, portant le total mondial actuel à 23 véhicules. L’entreprise a ajouté six nouvelles stations de maintenance en ligne en Europe et a établi des Centres de contrôle de maintenance à Wichita (Kansas) et à Linz, en Autriche. Ces nouveaux centres travaillent en collaboration avec le Centre de réponse à la clientèle de Bombardier pour optimiser la réponse aux demandes des clients et diriger le soutien de maintenance aussi efficacement que possible pour assurer un retour en service sans heurt.

À propos de Bombardier

Avec plus de 69 500 employés répartis entre quatre secteurs d’activité, Bombardier est un leader mondial de l’industrie du transport, créant des avions et des trains novateurs qui changent la donne sur leur marché. Nos produits et nos services offrent des expériences de transport de calibre international qui établissent de nouvelles normes en matière de confort des passagers, d’efficacité énergétique, de fiabilité et de sécurité.

Avec son siège social situé à Montréal, au Canada, Bombardier possède des installations de production et d’ingénierie dans 28 pays, couvrant les secteurs Transport, Avions d’affaires, Avions commerciaux et Aérostructures et Services d’ingénierie. Les actions de Bombardier se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, nos revenus ont été de 16,2 milliards $ US. Vous trouverez nouvelles et information à l’adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Notes aux rédacteurs

Suivez @Bombardierjets sur Twitter pour obtenir les dernières nouvelles et mises à jour de Bombardier Avions d’affaires.

Pour recevoir nos communiqués de presse, visitez la section des fils RSS de notre site Web.

Bombardier, Learjet, Learjet 45, Challenger, Challenger 300, Global et Global 7500 sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

* Dans certaines conditions d’exploitation.

Anna Cristofaro
Bombardier Avions d’affaires
+1 438.994.6043
anna.cristofaro@aero.bombardier.com

Bombardier présente la nouvelle locomotive TRAXX DC3

BERLIN, ALLEMAGNE–(Marketwired – 28 mai 2018) –

Note aux rédacteurs : Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez visiter les liens suivants :

La nouvelle locomotive BOMBARDIER TRAXX DC3

Représentants de Bombardier Transport

Aujourd’hui, Bombardier Transport, chef de file de la mobilité, a dévoilé sa nouvelle locomotive BOMBARDIER TRAXX DC3 à son site de Vado Ligure en Italie. Certains des principaux exploitants de transport italiens ont ainsi pu voir de près l’une des locomotives les plus innovatrices à faire son entrée sur le marché du transport ferroviaire de marchandises.

Peter Amman, chef, Écosystème global de transport de marchandises à Bombardier Transport, a commenté, « Nous sommes heureux de présenter cette locomotive innovatrice au marché italien et mondial du transport de marchandises. Sa souplesse, combinée à notre solide offre de services de maintenance, permettra non seulement de réduire le coût total de propriété, mais aussi d’étendre les activités des exploitants de transport de marchandises italiens. »

Luigi Corradi, Président et Directeur Général de Bombardier Transport Italie, a commenté : « La nouvelle locomotive TRAXX DC3 représente un saut générationnel sur le marché – une locomotive de pointe, capable de maximiser l’efficacité énergétique, d’assurer une charge et une capacité de traction accrues et de réduire la consommation d’énergie. Une des caractéristiques les plus intéressantes de la locomotive est sa fonction du dernier kilomètre (Last Mile) qui rend possible de nouveaux concepts de logistique puisqu’elle permet à la locomotive de franchir les tronçons de voie non électrifiés, comme ceux que l’on trouve souvent dans les ports ou les gares de marchandises. Cette option peut même être installée après la livraison dans le cadre d’une mise à niveau. »

Pour un accroissement de l’efficacité et une réduction des coûts d’exploitation, la locomotive TRAXX DC3 a aussi été conçue en fonction des plus récentes solutions de maintenance numériques du secteur de transport de marchandises. Des plateformes intelligentes, fondées sur la maintenance selon l’état, les mégadonnées et la technologie de l’Internet des objets (IdO), établissent une corrélation entre les données provenant du véhicule et l’infrastructure ferroviaire de manière à surveiller l’état du véhicule en temps réel, prédisant les interventions de maintenance, tout en garantissant la performance et la disponibilité optimale du parc.

Les exploitants ferroviaires italiens Mercitalia Rail, Captrain Italia, GTS et Locoitalia sont les premiers à améliorer leur service de transport de marchandises par l’achat de la nouvelle locomotive TRAXX DC3. En plus des 190 locomotives BOMBARDIER TRAXX DC qui ont été livrées, 54 locomotives sont en cours de production à l’usine de Vado Ligure de Bombardier. Depuis 1908, l’usine a reçu des commandes de production de plus de 2 000 locomotives pour le marché italien et mondial de transport de marchandises, confirmant le rôle de chef de file de Bombardier et sa réputation en matière d’excellence du service, de la construction à la maintenance après-vente, garantissant continuité et efficacité tout au long du cycle de vie du produit.

À propos de Bombardier Transport

Bombardier Transport est un chef de file mondial dans le secteur des technologies ferroviaires. Elle offre la plus vaste gamme de produits et de services de l’industrie, couvrant toutes les solutions de transport ferroviaire : des trains aux sous-systèmes et à la signalisation, mais aussi des systèmes de transport complets, des solutions de mobilité électrique et des services de maintenance. En tant qu’entreprise innovante, elle réalise sans cesse de nouvelles avancées en matière de mobilité durable. Elle fournit des solutions intégrées très avantageuses pour les exploitants, les passagers et l’environnement. Ses produits et services sont en exploitation dans plus de 60 pays. Bombardier Transport, dont le siège mondial est situé à Berlin, en Allemagne, emploie environ 39 850 personnes.

À propos de Bombardier

Avec plus de 69 500 employés répartis entre quatre secteurs d’activité, Bombardier est un leader mondial de l’industrie du transport, créant des avions et des trains novateurs qui changent la donne sur leur marché. Nos produits et nos services offrent des expériences de transport de calibre international qui établissent de nouvelles normes en matière de confort des passagers, d’efficacité énergétique, de fiabilité et de sécurité.

Avec son siège social situé à Montréal, au Canada, Bombardier possède des installations de production et d’ingénierie dans 28 pays, couvrant les secteurs Transport, Avions d’affaires, Avions commerciaux et Aérostructures et Services d’ingénierie. Les actions de Bombardier se négocient à la Bourse de Toronto (BBD). Pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, nos revenus ont été de 16,2 milliards $ US. Vous trouverez nouvelles et information à l’adresse bombardier.com ou en nous suivant sur Twitter : @Bombardier.

Notes aux rédacteurs

Pour recevoir nos communiqués de presse, visitez notre section de fil RSS.

Bombardier et TRAXX sont des marques de commerce de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Vous pouvez également adresser vos questions spécifiques à nos contacts mondiaux.

Will Tanner
Communications, WMA|
+44 1332 25 1238
will.tanner@rail.bombardier.com

Relations avec les médias, Groupe
+49 30 98607 1687
press@rail.bombardier.com