Canada Jetlines annonce la garantie de créneaux aéroportuaires à l’aéroport international de Vancouver et choisi cet aéroport comme base d’attache

Communiqué de presse

VANCOUVER, Colombie-Britannique, 07 févr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Canada Jetlines Ltd. (JET: TSX-V) (la « Société » ou « Jetlines ») est heureuse d’annoncer qu’elle a choisi l’aéroport international de Vancouver (YVR) comme aéroport d’attache ainsi que comme base principale pour ses opérations, une fois qu’elle entamera les opérations aériennes, qui sont planifiées pour plus tard cette année. Jetlines a appliqué et reçu la confirmation de la part de YVR que tous les créneaux aéroportuaires nécessaires à l’exploitation de leur réseau initial avec leurs deux premiers appareils Airbus A320 seront disponibles.

Jetlines a choisi YVR comme base principale future pour ses opérations car il est le deuxième aéroport le plus achalandé au Canada – il a desservi plus de 25,9 millions de passagers en 2018. En Colombie-Britannique, il s’agit de l’aéroport le plus fréquenté, et c’est l’aéroport avec l’accès au plus important bassin de population. Plus de 2,5 millions de personnes vivent à moins de 30 minutes de route de l’aéroport. En plus d’être l’aéroport le plus proche du centre-ville de Vancouver, il est également extrêmement bien relié à la ville par un réseau de transport en commun par train rapide.

En plus de l’emplacement et des installations intéressantes, Jetlines a été attirée par YVR en raison de ses tarifs avantageux et de ses charges concurrentielles. Le programme ConnectYVR de l’aéroport fournit aux compagnies aériennes une structure tarifaire courante pour les redevances d’atterrissage et d’utilisation des terminaux. Ce programme récompense les compagnies aériennes pour leur efficacité et la croissance de leurs services à YVR, ce qui est un avantage supplémentaire pour l’établissement de la base d’opérations de Jetlines à Vancouver.

Javier Suarez, PDG, a déclaré : « Je suis extrêmement ravi de pouvoir utiliser l’aéroport international de Vancouver comme base principale d’exploitation, une fois que la compagnie lancera ses opérations. La population de la région métropolitaine de Vancouver, les coûts pour opérer à partir de l’aéroport et l’accessibilité au transport en commun, ainsi que l’énorme potentiel touristique de la ville de Vancouver offrent à Jetlines une opportunité commerciale considérable. J’ai lancé plus de 300 liaisons au cours de ma carrière, et la plupart d’entre elles étaient à partir d’aéroports principaux. Je ne doute pas que l’aéroport de Vancouver offrira à Jetlines la possibilité de lancer et d’exploiter de manière rentable un grand nombre de liaisons. »

« Nous saluons avec enthousiasme la nouvelle selon laquelle Jetlines planifie utiliser YVR comme base d’opération, une fois opérationnelle. C’est génial d’entendre que cette compagnie aérienne canadienne progresse positivement vers le lancement de ses opérations aériennes. Nous sommes heureux que Jetlines ait l’intention de proposer des vols au départ de YVR vers partout au Canada, ainsi que vers plusieurs destinations soleil; cela offrira davantage de choix à nos passagers », a ajouté Anne Murray, vice-présidente, Développement des affaires aériennes et affaires publiques, Administration de l’aéroport de Vancouver.

La capacité de la Société à desservir ces aéroports est assujettie à l’achèvement du processus d’obtention de permis pour la compagnie aérienne et à la réception des approbations réglementaires applicables.

À propos de Canada Jetlines Ltée.

Canada Jetlines est en voie de devenir la première véritable compagnie aérienne à très bas prix du Canada (transporteur à très bas prix), et l’entreprise envisage d’exploiter des vols à l’échelle du Canada et de fournir un service ininterrompu du Canada vers les États-Unis, le Mexique et les Caraïbes. La société prévoit commencer à exploiter la flotte d’Airbus A320, l’aéronef le plus utilisé par les transporteurs à très bas prix dans le monde. Le conseil et l’équipe de direction de Jetlines possèdent une expérience et une expertise approfondies dans les domaines des compagnies aériennes à bas prix, des jeunes entreprises et des marchés financiers. Le gouvernement du Canada a accordé́ une exemption sans précédent à l’entreprise, ce qui lui permettra de proposer des services de transport aérien locaux tout en étant détenue par des actionnaires étrangers jusqu’à concurrence de 49 %.

Pour en apprendre davantage sur Jetlines, veuillez visiter notre site Internet au fr.jetlines.ca.

AU NOM DU CONSEIL

“Mark J. Morabito”
Président éxécutif

  Canada Jetlines fait partie du groupe d’entreprises King & Bay. King & Bay est une banque d’investissement axée sur l’identification, le financement, le développement et le soutien d’occasions de croissance dans les secteurs des ressources, de l’aviation et de la technologie.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Sans-frais : 1-833-226-5387
Courriel : relations.investisseurs@jetlines.ca

Mise en garde concernant l’information prospective

Le présent communiqué de presse contient de l’« information prospective » liée à des événements ou à des développements prévus, et pouvant se produire dans le futur. L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse inclut, sans toutefois s’y limiter, des déclarations concernant les itinéraires que Jetlines a l’intention de desservir, à la capacité à offrir des tarifs aériens à très bas prix et au succès des activités d’exploitation futures prévues de la Société.

Dans certains cas, l’information prospective peut être reconnue par l’utilisation de certains termes ou de certaines expressions comme « planifie », « compte », « budget », « programmé », « estime », « prévoit », « a l’intention de », « anticipe » ou d’une variation de tels termes ou de telles expressions qui énoncent que des actions, des événements ou des résultats peuvent ou pourraient être pris, se produire ou être obtenus, respectivement, de manière à dénoter des résultats à venir, ou d’autres attentes, certitudes, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés à propos d’événements ou d’un rendement à venir. L’information prospective figurant dans le communiqué de presse est fondée sur certains facteurs et hypothèses touchant, notamment, l’obtention de financement pour démarrer des activités d’exploitation de compagnie aérienne, l’exactitude, la fiabilité et le succès du modèle d’affaires de Jetlines; la réception en temps opportun des approbations gouvernementales; le lancement en temps opportun des activités de Jetlines et la réussite des activités en question; les contextes législatifs et réglementaires des territoires où Jetlines mènera ses affaires ou ses activités; l’incidence de la concurrence et la réaction de la concurrence à la stratégie d’affaires de Jetlines; de même que la disponibilité des aéronefs. Bien que l’entreprise considère ces hypothèses comme étant raisonnables en se fondant sur les renseignements mis à sa disposition, ces hypothèses pourraient être erronées.

L’information prospective comprend des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les accomplissements actuels de l’entreprise diffèrent largement des résultats, du rendement ou des accomplissements exprimés ou sous-entendus dans l’information prospective. Ces facteurs sont, entre autres, des risques liés à la capacité à obtenir un financement à des conditions acceptables, l’incidence de la conjoncture générale, les changements de conditions dans le secteur des compagnies aériennes nationales et internationales, la volatilité des prix du carburant, les augmentations des coûts d’exploitation, le terrorisme, les pandémies, les catastrophes naturelles, les fluctuations monétaires, les taux d’intérêt, les risques inhérents au secteur des compagnies aériennes, la capacité de la direction à mettre en œuvre la stratégie d’exploitation de Jetlines, la capacité d’attirer des cadres et du personnel qualifiés, les conflits liés au travail, les risques liés à la réglementation, dont les risques liés à l’acquisition des licences et des permis nécessaires, les risques liés à l’accélération des paiements en vertu de l’accord conclu avec Boeing pour l’acquisition de l’aéronef 737-Max, de même que les risques financiers additionnels définis dans la section sur les facteurs de risque des rapports et des dépôts de la Société présentés aux organismes canadiens de réglementation de valeurs mobilières concernés.

Bien que l’entreprise ait tenté de cibler les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats actuels diffèrent de manière importante de ceux décrits dans l’information prospective, il pourrait y avoir d’autres facteurs pouvant faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats ne soient pas tels qu’ils ont été prévus ou estimés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fonder indûment sur cette information prospective. L’information prospective est valable en date du présent communiqué de presse. Sauf dans les cas prévus par les organismes de réglementation des valeurs mobilières concernés, l’entreprise n’a aucune obligation de mettre à jour publiquement ni de réviser toute information prospective, de quelque nature que ce soit.

Ni la Bourse de croissance TSX ni l’organisme de réglementation affilié (au sens de la définition de ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’attestent la pertinence ou la précision du présent communiqué ni n’acceptent la responsabilité quant à la pertinence et la précision de celui-ci.

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)