Canada Jetlines conclut un accord avec Aerodom pour des vols à destination des aéroports de la République dominicaine

Communiqué de presse

VANCOUVER, Colombie-Britannique, 29 janv. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Canada Jetlines Ltd. (JET: TSX-V) (JETMF: OTCQB) (la « Société » ou « Jetlines ») est heureuse d’annoncer qu’elle a l’intention d’offrir des services futurs vers plusieurs destinations soleil en République dominicaine, notamment, Puerto Plata, Samaná et Santo Domingo.

Jetlines a conclu un accord avec Aeropuertos Dominicanos Siglo XXI (« Aerodom ») afin de fournir des services futurs à l’Aéroport international Gregorio-Luperón (POP) à Puerto Plata ainsi qu’à l’Aéroport international de Samaná El Catey (AZS) ou à l’Aéroport international Las Américas (SDQ). Aerodom gère et exploite plusieurs aéroports en République dominicaine, desservant en moyenne plus de 5 millions de passagers voyageant vers 58 villes du monde entier chaque année.

Javier Suarez, PDG de Jetlines, a commenté : « Nous sommes très heureux d’annoncer des services futurs pour ces destinations. L’ajout de ces aéroports des Caraïbes à notre réseau permettra aux Canadiens de voyager à moindre coût pendant la saison froide. Nos prix très bas permettront à nos clients de visiter ces destinations à un coût très bas. La République dominicaine est une des destinations touristiques des Caraïbes très visitée et connaît une croissance des plus rapides. La diversité de la géographie, la richesse de la culture et l’hospitalité chaleureuse en font un lieu de villégiature attrayant pour de nombreux Canadiens. »

« Nous sommes ravis de nouer un partenariat avec Canada Jetlines, qui permettra à davantage de touristes canadiens de visiter les quelque 1 000 kilomètres de côtes, de magnifiques centres de villégiature et d’hôtels, ainsi que la gamme d’activités sportives, récréatives et de divertissement offerte par la République dominicaine. Tous nos visiteurs passeront certainement un séjour merveilleux à Samaná, Puerto Plata et Santo Domingo. Aerodom poursuivra ses efforts pour offrir aux passagers la meilleure expérience aéroportuaire ainsi qu’avoir de plus en plus de routes desservies et davantage de compagnies aériennes opérant dans nos aéroports », a déclaré Alvaro Leite, directeur commercial chez Aerodom.

La capacité de la Société à desservir ces liaisons est assujettie à l’achèvement du processus d’obtention de permis pour la compagnie aérienne et à la réception des approbations réglementaires applicables. Les aéroports d’arrivée et de départ pour les vols vers la République dominicaine seront déterminés après l’obtention des autorisations réglementaires.

À propos de Aeropuertos Dominicanos Siglo XXI

Aeropuertos Dominicanos Siglo XXI (Aerodom), une filiale de VINCI Airports, est l’un des plus grands opérateurs aéroportuaires en Amérique centrale et dans les Caraïbes. La société a signé un contrat de concession avec le gouvernement dominicain pour développer, exploiter et gérer six aéroports en République dominicaine, et ce, jusqu’en 2030. Les aéroports incluent l’Aéroport international Las Américas à Santo Domingo, le principal port d’entrée international pour la capitale du pays et le deuxième aéroport en termes de passagers; Gregorio-Luperón à Puerto Plata; Presidente Juan Bosch et Arroyo Barril, tous deux près de Samaná; La Isabela dans la ville de Santo Domingo; et Maria Montez à Barahona.

Pour en savoir plus, visitez www.aerodom.com.

À propos de Canada Jetlines Ltée.

Canada Jetlines est en voie de devenir la première véritable compagnie aérienne à très bas prix du Canada (transporteur à très bas prix), et l’entreprise envisage d’exploiter des vols à l’échelle du Canada et de fournir un service ininterrompu du Canada vers les États-Unis, le Mexique et les Caraïbes. La société prévoit commencer à exploiter la flotte d’Airbus A320, l’aéronef le plus utilisé par les transporteurs à très bas prix dans le monde. Le conseil et l’équipe de direction de Jetlines possèdent une expérience et une expertise approfondies dans les domaines des compagnies aériennes à bas prix, des jeunes entreprises et des marchés financiers. Le gouvernement du Canada a accordé une exemption sans précédent à l’entreprise, ce qui lui permettra de proposer des services de transport aérien locaux tout en étant détenue par des actionnaires étrangers jusqu’à concurrence de 49 %.

Pour en apprendre davantage sur Jetlines, veuillez visiter notre site Internet au fr.jetlines.ca.

AU NOM DU CONSEIL

“Mark J. Morabito”
Président exécutif

Canada Jetlines fait partie du groupe d’entreprises King & Bay. King & Bay est une banque d’investissement axée sur l’identification, le financement, le développement et le soutien d’occasions de croissance dans les secteurs des ressources, de l’aviation et de la technologie.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Sans frais : 1 833 226-5387
Courriel : relations.investisseurs@jetlines.ca

Mise en garde concernant l’information prospective

Le présent communiqué de presse contient de l’« information prospective » liée à des événements ou à des développements prévus, et pouvant se produire dans le futur. L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse inclut, sans toutefois s’y limiter, des déclarations relatives au démarrage des opérations, aux opérations prévues en République dominicaine, à la capacité à offrir des tarifs aériens à très bas prix et au succès des activités d’exploitation futures prévues de la Société.

Dans certains cas, l’information prospective peut être reconnue par l’utilisation de certains termes ou de certaines expressions comme « planifie », « compte », « budget », « programmé », « estime », « prévoit », « a l’intention de », « anticipe » ou d’une variation de tels termes ou de telles expressions qui énoncent que des actions, des événements ou des résultats peuvent ou pourraient être pris, se produire ou être obtenus, respectivement, de manière à dénoter des résultats à venir, ou d’autres attentes, certitudes, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés à propos d’événements ou d’un rendement à venir. L’information prospective figurant dans le communiqué de presse est fondée sur certains facteurs et hypothèses touchant, notamment, l’obtention de financement pour démarrer des activités d’exploitation de compagnie aérienne, l’exactitude, la fiabilité et le succès du modèle d’affaires de Jetlines; la réception en temps opportun des approbations gouvernementales; le lancement en temps opportun des activités de Jetlines et la réussite des activités en question; les contextes législatifs et réglementaires des territoires où Jetlines mènera ses affaires ou ses activités; l’incidence de la concurrence et la réaction de la concurrence à la stratégie d’affaires de Jetlines; de même que la disponibilité des aéronefs. Bien que l’entreprise considère ces hypothèses comme étant raisonnables en se fondant sur les renseignements mis à sa disposition, ces hypothèses pourraient être erronées.

L’information prospective comprend des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les accomplissements actuels de l’entreprise diffèrent largement des résultats, du rendement ou des accomplissements exprimés ou sous-entendus dans l’information prospective. Ces facteurs sont, entre autres, des risques liés à la capacité à obtenir un financement à des conditions acceptables, l’incidence de la conjoncture générale, les changements de conditions dans le secteur des compagnies aériennes nationales et internationales, la volatilité des prix du carburant, les augmentations des coûts d’exploitation, le terrorisme, les pandémies, les catastrophes naturelles, les fluctuations monétaires, les taux d’intérêt, les risques inhérents au secteur des compagnies aériennes, la capacité de la direction à mettre en œuvre la stratégie d’exploitation de Jetlines, la capacité d’attirer des cadres et du personnel qualifiés, les conflits liés au travail, les risques liés à la réglementation, dont les risques liés à l’acquisition des licences et des permis nécessaires, les risques liés à l’accélération des paiements en vertu de l’accord conclu avec Boeing pour l’acquisition de l’aéronef 737-Max, de même que les risques financiers additionnels définis dans la section sur les facteurs de risque des rapports et des dépôts de la Société présentés aux organismes canadiens de réglementation de valeurs mobilières concernés.

Bien que l’entreprise ait tenté de cibler les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats actuels diffèrent de manière importante de ceux décrits dans l’information prospective, il pourrait y avoir d’autres facteurs pouvant faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats ne soient pas tels qu’ils ont été prévus ou estimés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fonder indûment sur cette information prospective. L’information prospective est valable en date du présent communiqué de presse. Sauf dans les cas prévus par les organismes de réglementation des valeurs mobilières concernés, l’entreprise n’a aucune obligation de mettre à jour publiquement ni de réviser toute information prospective, de quelque nature que ce soit.

Ni la Bourse de croissance TSX ni l’organisme de réglementation affilié (au sens de la définition de ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’attestent la pertinence ou la précision du présent communiqué ni n’acceptent la responsabilité quant à la pertinence et la précision de celui-ci.

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)