Le CN annonce une émission de 800 M$ CA de titres d’emprunt

Communiqué de presse

MONTRÉAL, 05 févr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) a annoncé aujourd’hui une émission publique de titres d’emprunt de 800 M$ CA en deux tranches, soit de 350 M$ CA de billets à 3,00 % échéant en 2029, et de 450 M$ CA de billets à 3,60 % échéant en 2049. Le CN prévoit clôturer l’émission le 8 février 2019, sous réserve du respect des exigences de clôture habituelles.

Le CN entend affecter le produit net de l’émission aux besoins généraux de la Compagnie, notamment au remboursement par anticipation et au refinancement de titres d’emprunt en circulation, au rachat d’actions, à des acquisitions et à d’autres occasions d’affaires.

L’émission de titres d’emprunt est réalisée au Canada en vertu d’un prospectus préalable en vigueur que le CN a déposé le 13 février 2018.

Le présent communiqué ne constitue en aucune façon une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres, et aucun des titres ne sera vendu dans aucune zone de compétence dans laquelle il serait illégal d’effectuer une offre, une sollicitation ou une vente de ce genre avant l’enregistrement ou la prise d’effet en vertu des lois sur les valeurs mobilières dans la zone de compétence en question.

Les titres n’ont pas été inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée, ni de toute loi sur les valeurs mobilières d’un État. Les titres ne peuvent être ni offerts ni vendus aux États-Unis ou à des citoyens américains en l’absence d’une dispense applicable aux exigences en matière d’inscription.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et en vertu de la législation canadienne relative aux valeurs mobilières, notamment les énoncés portant sur le refinancement potentiel de titres d’emprunt, et le moment et la réalisation de l’émission de titres d’emprunt proposée, laquelle est soumise aux droits de résiliation habituels et aux conditions de clôture habituelles. De par leur caractère, les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie prévient que ses hypothèses pourraient ne pas s’avérer et qu’en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d’incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s’attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d’autres termes semblables.

Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques, des incertitudes et d’autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les facteurs de risque importants qui pourraient influer sur les énoncés prospectifs comprennent, sans en exclure d’autres : les impacts de la conjoncture économique et commerciale en général; la concurrence dans le secteur; la variabilité des taux d’inflation, de change et d’intérêt; les variations de prix du carburant; les nouvelles dispositions législatives et (ou) réglementaires; la conformité aux lois et règlements sur l’environnement; les mesures prises par les organismes de réglementation; l’augmentation des charges relatives à l’entretien et à l’exploitation; les menaces à la sécurité; la dépendance à l’égard de la technologie et les risques de cybersécurité connexes; les restrictions au commerce ou les modifications aux ententes de commerce international; le transport de matières dangereuses; les différents événements qui pourraient perturber l’exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les incendies, les inondations et les tremblements de terre; les changements climatiques; les négociations syndicales et les interruptions de travail; les réclamations liées à l’environnement; les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges; les risques et obligations résultant de déraillements; l’échéancier et la réalisation des programmes de dépenses en immobilisations; de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver une description des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur l’information disponible à la date où ils sont formulés. Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d’événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l’exigent les lois applicables sur les valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure que le CN fera d’autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Véritable pilier de l’économie, le CN transporte annuellement des marchandises d’une valeur de plus de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire de quelque 20 000 milles de parcours couvrant le Canada et le centre des États-Unis. Le CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord.

Sources 
Médias    Investisseurs
Jonathan Abecassis   Paul Butcher
Directeur principal    Vice-président 
Relations avec les médias    Relations avec les investisseurs 
514 399-7956    514 399-0052

                                                        

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)