Le Fonds de revenu Noranda présente ses résultats financiers du deuxième trimestre de 2018

Communiqué de presse

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD, Québec, 24 juill. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Le Fonds de revenu Noranda (TSX:NIF.UN) (le “Fonds”) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour la période de trois mois close le 30 juin 2018. À moins d’indication contraire, tous les montants présentés sont en dollars américains.

Faits saillants financiers et d’exploitation du deuxième trimestre de 2018

  • Le résultat avant impôts sur le résultat s’est établi à 6,1 millions $, en baisse de 18 % par rapport à 7,4 millions $ au deuxième trimestre de 2017, alors que la baisse des volumes de vente de zinc a été en partie compensée par l’incidence positive de la diminution de la marge sur stocks. La baisse des volumes de vente s’explique par la vente ponctuelle de stocks de zinc à Glencore Canada au cours du deuxième trimestre de 2017. La diminution des prix est attribuable au recul des produits nets en fonction des modalités du marché par rapport aux frais d’affinage en vigueur précédemment, ce qui a été partiellement contrebalancé par l’augmentation des prix de sous-produits et des primes.
  • La production de zinc a augmenté de 31 % pour se chiffrer à 66 325 tonnes, comparativement à 50 521 tonnes au deuxième trimestre de 2017, reflétant le retour à une cadence de production normale en 2018 après le conflit de travail survenu en 2017.
  • Les ventes de zinc ont totalisé 69 800 tonnes, en baisse de 6 % par rapport à 74 447 tonnes au deuxième trimestre de 2017. Au cours du deuxième trimestre de 2017, le Fonds avait vendu 27 000 tonnes de ses stocks à Glencore Canada.
  • Les produits tirés des sous-produits découlant de la vente de gâteaux de cuivre et d’acide sulfurique ont atteint 7,4 millions $, en hausse par rapport à 4,1 millions $ au deuxième trimestre de 2017.
  • Les coûts de production unitaires libellés en dollars canadiens ont diminué de 6,4 % comparativement au deuxième trimestre de 20161.
  • Le Fonds met actuellement la dernière main à un projet d’accroissement de sa facilité de crédit renouvelable adossée à des actifs (“facilité ABL”), dont la taille passerait de 150 millions $ à 180 millions $, et le Fonds prévoit que cette hausse sera en vigueur sous peu.

“Le deuxième trimestre de 2018 a représenté le premier trimestre complet au cours duquel l’affinerie a mené ses activités à un niveau normal. La production de zinc a ainsi augmenté par rapport à la même période en 2017”, a déclaré Eva Carissimi, présidente et chef de la direction de Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda. “Le resserrement du marché de concentré a entraîné à la baisse les frais de traitement, ce qui a eu une incidence défavorable sur les produits nets. Par conséquent, nous continuons de concentrer nos efforts sur l’atteinte de l’efficience sur le plan de l’exploitation et sur la réduction des coûts, comme le démontre la diminution de 6 % des coûts de production unitaires par rapport aux niveaux de production similaires réalisés au deuxième trimestre de 2016.”

Résultats financiers et résultats d’exploitation du deuxième trimestre de 2018

Le résultat avant impôts sur le résultat s’est établi à 6,1 millions $ au deuxième trimestre de 2018, par rapport à 7,4 millions de dollars pour le deuxième trimestre de 2017. Cette baisse, qui est principalement liée à la diminution des volumes de vente de zinc, a été en partie compensée par l’incidence positive de la réduction de la marge sur stocks.

Les produits nets ajustés2 se sont chiffrés à 51,1 millions $ au deuxième trimestre de 2018, en baisse de 25 % comparativement à 68,0 millions $ pour le deuxième trimestre de 2017. La baisse s’explique essentiellement par le recul des ventes de zinc et la diminution des produits nets selon les modalités du marché par rapport aux frais d’affinage en vigueur précédemment, ce qui a été en partie compensé par l’augmentation des ventes de sous-produits.

La production de zinc a augmenté de 31 % pour s’établir à 66 325 tonnes au deuxième trimestre de 2018, par rapport à 50 521 tonnes pour le deuxième trimestre de 2017.

Les ventes de zinc ont diminué de 6 % et se sont établies à 69 800 tonnes au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 74 447 tonnes pour le deuxième trimestre de 2017. Au cours du deuxième trimestre de 2017, le Fonds avait vendu 27 000 tonnes de ses stocks à Glencore Canada.

Les coûts de production avant la variation des stocks se sont élevés à 33,8 millions $ au deuxième trimestre de 2018, par rapport à 22,4 millions $ au deuxième trimestre de 2017. L’augmentation de 11,4 millions $ est attribuable à la hausse des coûts de la main-d’œuvre et des fournitures d’exploitation découlant des conditions normales d’exploitation qui ont eu cours pendant le trimestre alors que le conflit de travail avait eu pour effet de réduire la capacité d’exploitation au cours de la période de trois mois close le 30 juin 2017. Ces coûts plus élevés ont été partiellement contrebalancés par une diminution des coûts de l’énergie attribuable à la baisse des coûts de l’électricité en 2018 en vertu du programme de réduction des tarifs d’électricité du gouvernement du Québec.

Les coûts de production unitaires ont été de 655 $ CA la tonne au deuxième trimestre de 2018, comparativement à 700 $ CA la tonne pour la période correspondante de 2016. La comparaison avec les coûts de production pour 2017 n’est pas significative du fait de l’incidence du conflit de travail sur la production et le profil des coûts en 2017.

Les flux de trésorerie affectés aux activités d’exploitation ont totalisé 2,9 millions $ au deuxième trimestre de 2018, ce qui tient compte de l’incidence défavorable d’une hausse de 11,6 millions $ des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement découlant d’une diminution des créditeurs et charges à payer, et d’une baisse des produits différés, ce qui a été en partie contrebalancé par une baisse des stocks. En comparaison, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation s’étaient élevés à 52,5 millions $ pour le trimestre correspondant du dernier exercice, ce qui tenait compte de l’incidence favorable d’une baisse de 30,2 millions $ des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement attribuable à une diminution des stocks, le tout partiellement compensé par une hausse des créances clients et une réduction des dettes fournisseurs.

Au 30 juin 2018, la dette du Fonds atteignait 125,4 millions $, en hausse par rapport à 108,7 millions $ à la fin de décembre 2017. L’augmentation de la dette du Fonds est surtout imputable à la hausse des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement au cours de la période.

Autres faits nouveaux

Le gestionnaire a informé le Fonds que Michael Boone quittera ses fonctions actuelles de vice-président et chef de la direction financière pour reprendre son rôle au sein de Glencore Canada le 31 juillet 2018. M. Boone occupait ce poste depuis la création du Fonds en mai 2002.

Le 1er août 2018, Paul Einarson deviendra chef de la direction financière du gestionnaire. M. Einarson est entré au service de la division du zinc de Glencore Canada en janvier 2014 dans un poste comportant des responsabilités financières au niveau du siège social et de l’exploitation. Il a été chef d’équipe sénior en audit chez PricewaterhouseCoopers et a passé plusieurs années comme directeur principal des finances chez Molson Inc. Depuis 2005, il fait principalement carrière dans le secteur des ressources, dans des postes de haute direction auprès de diverses sociétés ouvertes. M. Einarson est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en commerce de l’Université du Manitoba et il est comptable professionnel agréé (CPA).

Perspectives du Fonds

Le principal défi avec lequel le Fonds doit composer est la capacité de l’affinerie de continuer à mener ses activités de manière rentable selon les modalités actuelles du marché.

Selon les analystes du secteur, comme Wood Mackenzie et CRU, le resserrement du marché du concentré amorcé en 2016 s’est poursuivi en 2017 et au début de 2018. Ce resserrement du marché résulte de l’insuffisance de l’approvisionnement attribuable à la fermeture de plusieurs mines importantes au cours des dernières années et à la demande mondiale en concentré.  Les frais de traitement au comptant ont diminué, passant de 175 $ la tonne métrique sèche en décembre 2015 à 40 $ la tonne métrique sèche en décembre 2016. Alors que le marché de concentré demeure serré, les frais de traitement au comptant ont été en moyenne de 38 $ la tonne métrique sèche tout au long de 2017 et se sont établis seulement entre 20 $ et 25 $ la tonne métrique sèche en moyenne au cours de la première moitié de 2018. Du fait de ce resserrement du marché de concentré, les modalités du marché n’ont pas été aussi avantageuses pour le Fonds que les frais fixes dont il bénéficiait depuis sa création et jusqu’au 2 mai 2017. Les sociétés minières sont habituellement en mesure de négocier des frais de traitement moins élevés lorsque le marché de concentré est serré compte tenu de la concurrence accrue pour l’approvisionnement en concentré entre les fonderies.

Malgré cette conjoncture, le Fonds a pu obtenir les qualités et les quantités de concentré dont il a besoin grâce à ses ententes avec Glencore Canada visant l’approvisionnement en concentré pour la période de douze mois se terminant le 30 avril 2018 et, par la suite, pour une période de quatre ans allant de mai 2018 à avril 2022. Aux termes du contrat d’approvisionnement d’une durée de quatre ans, les frais de traitement liés à cet approvisionnement seront négociés annuellement en fonction des conditions du marché et correspondront à des frais de traitement fixes pour la période de douze mois allant de mai 2018 à avril 2019.

Perspectives en matière de production et de ventes

Les estimations du Fonds concernant la production et les ventes de zinc pour 2018 ont été révisées à la hausse :

Production :  de 255 000 à 265 000 tonnes
Ventes : de 255 000 à 265 000 tonnes
Traitement à façon de cathodes :  20 000 tonnes

La capacité du Fonds d’atteindre les cibles susmentionnées est assujettie à divers risques, incertitudes et hypothèses, dont certains sont présentés à la rubrique “Énoncés prospectifs” ci-dessous.

Conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre de 2018

Date : Le 24 juillet 2018 à 10 h 30 HE
Numéro à composer : 647-788-4919 ou
Numéro sans frais en Amérique du Nord : 1-877-291-4570

Pour accéder à la webdiffusion et regarder le diaporama à partir du site Web du Fonds de revenu Noranda : http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php ou cliquer sur le lien suivant : https://edge.media-server.com/m6/p/thuc8uhp.

Version en différé de la conférence téléphonique
La version en différé sera disponible jusqu’à minuit le 7 août 2018.

Numéro à composer : 416-621-4642 ou
Numéro sans frais en Amérique du Nord : 1-800-585-8367

Le code d’accès est le 4448539. Une fois le code entré, vous serez invité à fournir votre nom ainsi que celui de votre société.

La version intégrale du rapport de gestion et des états financiers consolidés non audités du deuxième trimestre de 2018 sera publiée plus tard aujourd’hui sur SEDAR, à l’adresse http://www.sedar.com ainsi que sur le site Web du Fonds, à l’adresse http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/financials.php.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s’agit pas d’une source d’information appropriée pour les lecteurs qui n’ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n’est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s’appuie que sur le présent résumé.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient de l’information prospective et des énoncés prospectifs au sens où l’entendent les lois sur les valeurs mobilières applicables. L’information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement réels diffèrent considérablement de ceux avancés dans ces énoncés prospectifs, de façon expresse ou implicite. Par conséquent, le Fonds ne peut garantir que l’information prospective ou les énoncés prospectifs se concrétiseront.

Ces risques et incertitudes comprennent notamment les conditions commerciales et économiques générales, la capacité du Fonds d’exercer ses activités à des niveaux normaux de production, les exigences relatives aux dépenses d’investissement du Fonds et les autres risques et incertitudes généraux énoncés dans les documents d’information continue du Fonds déposés sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com.

L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse est fondée, entre autres, sur les estimations, les attentes, les hypothèses, les prévisions et les intentions de la direction qui sont, à son avis, raisonnables en date des présentes. Ces dernières sont toutefois assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes. À moins que la loi ne l’exige, le Fonds ne s’engage aucunement à mettre à jour, par écrit ou oralement, l’information prospective ou les énoncés prospectifs qui peuvent être communiqués à l’occasion par le Fonds ou en son nom.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole “NIF.UN”. Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l’affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l’”affinerie”) situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L’affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l’est de l’Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L’affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L’affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation.

Sauf indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l’adresse
www.fondsderevenunoranda.com.

Principaux inducteurs de rendement
Le tableau suivant présente un sommaire du rendement des principaux inducteurs du Fonds :

  Trois mois clos les Six mois clos les
  30 juin 30 juin
  2018 2017 2018 2017
Concentré et zinc secondaire affinés (en tonnes)   127,479   98,437   254,965   220,494
Teneur en zinc (%)   51.8   52.1   51.8   52.1
Récupération de zinc (%)   97.4   97.0   97.3   97.0
Production de zinc (en tonnes)   66,325   50,521   135,186   100,569
Ventes de zinc (en tonnes)   69,800   74,447   139,436   123,963
Cathodes de zinc converties en zinc   5,827   –   5,827   –
Prix du zinc obtenu ($ US la livre)   1.48   1.24   1.54   1.29
Prix moyen du zinc à la LME ($ US la livre)   1.41   1.18   1.48   1.22
Produits tirés des sous-produits (en millions $)   7.4   4.1   13.0   5.8
Production de gâteaux de cuivre (en tonnes)   497   471   1,155   965
Ventes de gâteaux de cuivre (en tonnes)   663   537   1,094   865
Production d’acide sulfurique (en tonnes)   106,142   81,666   210,313   179,732
Ventes d’acide sulfurique (en tonnes)   115,585   94,858   209,626   189,285
Prix moyen du cuivre à la LME ($ US la livre)   3.12   2.57   3.14   2.61
Prix à marge garantie de l’acide sulfurique ($ US la tonne)   42   27   41   17
Taux de change moyen $ CA/$ US   0.78   0.75   0.78   0.75
* 1 tonne = 2 204,62 livres        

PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIÈRES ET INFORMATIONS SUR L’EXPLOITATION                
   Trois mois clos les 30 juin
  Six mois clos les 30 juin
 
(en milliers $) 2018   2017   2018   2017  
Informations des états du résultat global                
Produits nets   243 771     215 372     473 785     353 111  
Coûts d’achat des matières premières 199 232    154 823     383 059    256 458  
(Profit) perte sur les instruments financiers dérivés   (11 858   1 711     (27 284 )   724  
Produits nets, moins les coûts d’achat des matières premières et (le profit)
 la perte sur les instruments financiers dérivés
  56 397     58 838     118 010     95 929  
Autres charges :                
Production   39 025     39 109     74 016     61 939  
Frais de vente et frais administratifs   4 054     4 875     8 240     11 047  
Profit de change   ( 168 )   ( 416 )   ( 798 )   (1 549
Amortissement des immobilisations corporelles   4 787     6 559     8 706     10 552  
Charge (recouvrement) au titre de l’obligation de réhabilitation   17     154     ( 133 )   245  
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat   8 682     8 557     27 979     13 695  
Charges financières, montant net   2 570     1 138     5 267     2 167  
Résultat avant impôts sur le résultat   6 112     7 419     22 712     11 528  
Charge d’impôt exigible et différé   2 359     1 459     4 914     2 683  
Résultat attribuable aux porteurs de parts
et à la participation ne donnant pas le contrôle
  3 753     5 960     17 798     8 845  
Distributions aux porteurs de parts, déduction faite du
recouvrement d’impôt
  –     –     –     711  
Augmentation de l’actif net attribuable aux porteurs de parts et à la
participation ne donnant pas le contrôle
  3 753     5 960     17 798     8 134  
Autres éléments du résultat global   1 718     4 640     1 547     5 959  
Résultat global   5 471     10 600     19 345     14 093  
                 
Informations des états de la situation financière         30 juin 2018   31 déc. 2017  
Trésorerie           917     1 819  
Stocks           180 207     232 031  
Créances clients           169 581     136 823  
Impôts sur le résultat à recevoir           –     9 918  
Immobilisations corporelles           103 608     104 579  
Total de l’actif           482 349     500 840  
Dettes fournisseurs et charges à payer           101 825     124 210  
Produits différés           45 109     61 459  
Facilité ABL           125 439     108 696  
Total des passifs, à l’exclusion des actifs nets attribuables aux porteurs de parts           305 196     343 032  
         
  Trois mois clos les 30 juin   Six mois clos les 30 juin  
Informations des tableaux des flux de trésorerie 2018   2017   2018   2017  
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation avant les distributions
au comptant et la variation nette des éléments sans effet de trésorerie
du fonds de roulement
  8 666     22 282     14 544     23 510  
Distributions au comptant       (711 )
Variation nette des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement   (11 570 )   30 212     (23 792 )   (16 733 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation   (2 904 )   52 494     (9 248 )   6 066  
Flux de trésorerie affectés aux activités d’investissement   (4 430 )   (2 637 )   (8 397 )   (6 327 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement   7 427     (48 381 )   16 743   222  
Incidence du changement de monnaie fonctionnelle     ( 38 )     ( 64 )
Diminution (augmentation) nette de la trésorerie 93     1 438     ( 902 )   ( 103 )

Rapprochement des produits nets et des produits nets ajustés          
Pour les trois mois clos les 30 juin          
(en millions $) 2018     2017  
Produits nets   56.4   $   58.8 $
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés   (1.3 )     4.4  
(Diminution) augmentation de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés   (4.0 )     4.8  
Produits nets ajustés   51.1   $   68.0 $

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Michael Boone, vice-président et chef de la direction financière, Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 416-775-1561 
info@fondsderevenunoranda.com

1 La comparaison avec les coûts de production pour 2017 n’est pas significative du fait de l’incidence du conflit de travail sur la production et le profil des coûts en 2017.

2 Les produits nets ajustés s’entendent des produits moins les coûts d’achat des matières premières, plus (moins) le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés (“produits nets”), exclusion faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés et après la variation de la marge sur stocks. Les produits nets ajustés et les produits nets font l’objet d’un rapprochement ci-dessous. Le Fonds utilise les produits nets ajustés parce qu’il considère que cette mesure est la plus représentative des produits nets générés au cours d’une période donnée et qu’elle lui permet de comparer les produits nets générés pendant différentes périodes.

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)