Les Vêtements de Sport Gildan annonce les résultats du troisième trimestre et met à jour les prévisions pour l’exercice complet

Communiqué de presse
  • Bénéfice dilué par action conforme aux PCGR de 0,55 $, en hausse de 5,8 %, et bénéfice dilué par action ajusté1 de 0,57 $ pour le troisième trimestre, en hausse de 7,5 % par rapport à l’exercice précédent
  • Augmentation de 5 % des ventes nettes résultant de la croissance dans les deux chiffres des ventes de vêtements de sport
  • Rythme de croissance soutenu dans les vêtements mode de base à imprimer
  • Ventes sur les marchés internationaux en hausse de 28 % pour le trimestre
  • Effet de levier lié aux charges de vente et charges générales et administratives de 150 points de base
  • Flux de trésorerie disponibles1 de 118,4 millions de dollars générés au cours du trimestre
  • La Société conclut un important programme de sous-vêtements de marque privée pour 2019
  • La Société met à jour les prévisions pour l’exercice complet

1 Il y a lieu de se reporter à la rubrique intitulée « Définition et rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

MONTRÉAL, 01 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) —

(tous les montants sont en dollars américains à moins d’indication contraire)

Les Vêtements de Sport Gildan Inc. (TSX et NYSE : GIL) annonce aujourd’hui ses résultats pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2018 et met à jour ses prévisions pour l’exercice complet.

Au cours du troisième trimestre, la Société a continué d’observer un élan soutenu dans les principaux secteurs de croissance de ses activités. Les ventes totales ont progressé de 5,3 % par rapport à l’exercice précédent, et ce, en dépit des conséquences de l’ouragan Florence qui a freiné les expéditions en septembre. Le bénéfice dilué par action ajusté de 0,57 $ par action a enregistré une hausse de 7,5 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent et la Société a dégagé des flux de trésorerie disponibles de 118,4 millions de dollars. En ce qui concerne les ventes, la Société a continué de gagner du terrain au cours du trimestre dans les secteurs à croissance plus rapide, notamment les vêtements mode de base, les marchés internationaux, les marques mondiales axées sur le style de vie et le commerce électronique, et elle commence à tirer parti du fait que les détaillants du marché de masse se tournent davantage vers leurs propres marques privées. Au troisième trimestre, la Société a conclu un nouveau programme de sous-vêtements de marque privée pour 2019 avec son plus grand détaillant du marché de masse. L’espace qui est alloué au programme actuel de sous-vêtements pour hommes de la Société sur les présentoirs de ce détaillant sera accru et sera dédié au programme de marque privée du détaillant en 2019. Ce programme sera fabriqué par Gildan. Sur le plan des coûts, la Société réduit ses charges de vente et charges générales et administratives comme prévu; exprimées en pourcentage des ventes celles-ci ont diminué de 150 points de base au troisième trimestre comparativement au trimestre correspondant de l’exercice précédent, et la Société continue de mettre l’accent sur l’augmentation des efficiences. L’accumulation des flux de trésorerie disponibles se poursuit et le bilan robuste de la Société la place en bonne position pour continuer de mettre à exécution ses priorités en matière d’affectation des capitaux.

Résultats opérationnels
Au cours du troisième trimestre, la progression des ventes a été limitée par les répercussions de l’ouragan Florence au mois de septembre, celui-ci ayant perturbé les activités de distribution de la Société dans les Carolines, ce qui a eu une incidence d’environ 30 millions de dollars au total sur les ventes globales. Malgré tout, les ventes nettes de 754,4 millions de dollars pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 2018 ont augmenté de 5,3 % par rapport à l’exercice précédent, en raison d’une hausse de 12,1 % des ventes de vêtements de sport qui a été contrebalancée en partie par un recul de 16,6 % dans la catégorie des articles chaussants et des sous-vêtements. L’augmentation dans la catégorie des vêtements de sport, qui a généré des ventes de 612,4 millions de dollars pour le trimestre, est attribuable à la hausse des volumes de ventes unitaires et aux prix de vente nets plus élevés. La croissance des volumes unitaires de vêtements de sport reflète l’accroissement des expéditions de vêtements à imprimer, notamment les vêtements mode de base, ainsi que la hausse des volumes de ventes unitaires de produits de marques mondiales axées sur le style de vie et une augmentation de 27,6 % des ventes sur les marchés internationaux. La baisse dans la catégorie de moindre envergure des articles chaussants et des sous-vêtements, dont les ventes globales se sont chiffrées à 142,0 millions de dollars, s’explique surtout par les volumes moins élevés de ventes de chaussettes, principalement sur le marché de masse, et par la diminution des ventes reliées aux marques sous licence. Les perturbations des activités de distribution attribuables à l’ouragan Florence se sont traduites par des ventes perdues d’environ 15 millions de dollars dans cette catégorie, la Société n’ayant pas été en mesure de remplir certaines commandes de réapprovisionnement en septembre.

La marge brute de 29,0 % pour le troisième trimestre de 2018 a diminué de 200 points de base par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui est en grande partie conforme aux attentes de la Société. La diminution de la marge brute par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent est principalement attribuable à l’augmentation du prix des matières premières et des coûts des autres intrants, partiellement contrebalancée par l’incidence positive des prix de vente plus élevés. La marge brute a aussi subi l’incidence des coûts liés à l’accélération de la croissance des ventes de vêtements de sport et des coûts associés aux perturbations au niveau de la chaîne d’approvisionnement en Amérique centrale, lesquels coûts ont été engagés au deuxième trimestre comme la Société l’a communiqué antérieurement.

Les charges de vente et charges générales et administratives du troisième trimestre de l’exercice en cours ont totalisé 88,1 millions de dollars, en baisse de 6,7 millions de dollars, ou 7,1 %, par rapport à celles du troisième trimestre de l’exercice précédent. Les charges de vente et charges générales et administratives exprimées en pourcentage des ventes se sont améliorées de 150 points de base par rapport à celles du trimestre correspondant de l’exercice précédent pour s’établir à 11,7 % pour le trimestre, ce qui reflète essentiellement l’incidence positive des réductions de coûts découlant de la récente consolidation organisationnelle de la Société.

Pour le troisième trimestre de 2018, la Société a dégagé un bénéfice opérationnel de 127,6 millions de dollars et un bénéfice opérationnel ajusté1 de 130,7 millions de dollars, en hausse de 2,7 millions de dollars et de 3,3 millions de dollars, respectivement, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. La marge opérationnelle de 16,9 % et la marge opérationnelle ajustée1 de 17,3 % ont toutes deux reculé de 50 points de base par rapport au troisième trimestre de 2017 en raison de la diminution de la marge brute, partiellement contrebalancée par l’effet de levier lié aux charges de vente et charges générales et administratives.

Le bénéfice net de la période de trois mois close le 30 septembre 2018 s’est élevé à 114,3 millions de dollars, ou 0,55 $ par action sur une base diluée, comparativement à un bénéfice net de 116,1 millions de dollars ou 0,52 $ par action sur une base diluée pour la période correspondante de l’exercice précédent. En excluant l’incidence des coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions, Gildan a déclaré un bénéfice net ajusté1 de 118,1 millions de dollars qui est demeuré essentiellement inchangé par rapport à l’exercice précédent, la hausse des ventes et la réduction des charges de vente et charges générales et administratives ayant neutralisé la baisse de la marge brute et les charges financières plus élevées. Le bénéfice dilué par action ajusté de 0,57 $ par action pour le troisième trimestre de 2018 affiche une hausse de 7,5 % par rapport à 0,53 $ par action pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, reflétant l’incidence favorable du nombre moins élevé d’actions en circulation par rapport à l’exercice précédent.

La Société a généré des flux de trésorerie disponibles de 118,4 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2018, en baisse par rapport à 149,9 millions de dollars au cours du trimestre correspondant de l’exercice précédent, essentiellement du fait des variations moins favorables du fonds de roulement et  des dépenses d’investissement plus élevées. Au cours du troisième trimestre, les dépenses d’investissement ont totalisé 33,6 millions de dollars et portaient sur des investissements principalement dans l’expansion de la capacité de fabrication de textiles et l’expansion de la capacité de couture connexe, la distribution et les technologies de l’information. Au troisième trimestre de 2018, la Société a racheté 1 740 858 actions ordinaires aux termes de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités, pour un coût total d’environ 50 millions de dollars. La Société a clos le troisième trimestre de 2018 avec une dette nette1 de 819,0 millions de dollars et un ratio de levier financier de la dette nette1 équivalant à 1,4 fois le BAIIA ajusté des douze derniers mois consécutifs1.

Résultats depuis le début de l’exercice
Les ventes nettes de 2 165,8 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2018 ont augmenté de 3,3 %, ou 68,7 millions de dollars, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, en raison d’une augmentation de 11,0 % des ventes de vêtements de sport, partiellement contrebalancée par un recul de 20,4 % dans la catégorie des articles chaussants et des sous-vêtements. L’augmentation dans la catégorie des vêtements de sport est essentiellement attribuable à la croissance du volume des ventes de vêtements à imprimer aux États-Unis, aux solides expéditions sur les principaux marchés internationaux de la Société et à l’accroissement des expéditions aux détaillants et aux marques mondiales axées sur le style de vie. L’augmentation des ventes de vêtements de sport reflète aussi l’avantage des prix de vente nets plus élevés, compte tenu de l’effet du change, et d’une gamme de produits plus avantageuse par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Le recul dans la catégorie des articles chaussants et des sous-vêtements découle principalement de la diminution des ventes unitaires de chaussettes, en particulier aux détaillants du marché de masse, ces clients se tournant davantage vers leurs propres marques privées, de la diminution des ventes reliées aux marques sous licence et à la marque Gold Toe®, ainsi que de la non-récurrence des gains liés au lancement de certains nouveaux programmes qui a eu lieu au premier semestre de l’exercice précédent.

La marge brute de 28,2 % pour les neuf premiers mois de 2018 a diminué de 160 points de base par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, principalement du fait de l’augmentation du prix des matières premières, des coûts des autres intrants et des coûts de fabrication supplémentaires liés à l’optimisation et à l’accroissement de la capacité, de même que des coûts découlant de perturbations de notre chaîne d’approvisionnement en Amérique centrale. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par des prix de vente nets plus élevés et par l’incidence positive d’une gamme de produits plus étoffée par rapport à un an plus tôt.

Les charges de vente et charges générales et administratives exprimées en pourcentage des ventes des neuf premiers mois de l’exercice se sont établies à 12,6 %, ce qui représente une amélioration de 40 points de base par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, les réductions de coûts découlant de la récente consolidation organisationnelle de la Société ayant plus que compensé la hausse prévue des coûts liée à l’accroissement des capacités de la Société en matière de commerce électronique et de distribution. La marge opérationnelle et la marge opérationnelle ajustée des neuf premiers mois de 2018 se sont établies à 15,0 % et à 15,6 %, respectivement, contre 16,2 % et 16,7 % pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Le bénéfice net des neuf premiers mois de 2018 s’est élevé à 291,2 millions de dollars, ou 1,37 $ par action sur une base diluée, comparativement à un bénéfice net de 307,4 millions de dollars, ou 1,36 $ par action sur une base diluée, pour la période correspondante de l’exercice précédent. En excluant l’incidence après impôt des coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions, le bénéfice net ajusté pour les neuf premiers mois de 2018 s’est chiffré à 304,2 millions de dollars, ou 1,43 $ par action sur une base diluée, comparativement à un bénéfice net ajusté de 319,3 millions de dollars, ou 1,41 $ par action sur une base diluée, pour la période correspondante de l’exercice précédent. La diminution du bénéfice net et du bénéfice net ajusté est principalement attribuable à une marge opérationnelle moins élevée et à la hausse des charges financières, partiellement contrebalancée par une contribution plus élevée des ventes. Sur une base diluée par action, le bénéfice net et le bénéfice net ajusté reflètent aussi l’incidence favorable du nombre moins élevé d’actions en circulation par rapport à l’exercice précédent.

Perspectives
La Société a rétréci sa fourchette prévisionnelle du bénéfice par action ajusté pour l’exercice complet, qui se situe maintenant de 1,85 $ à 1,87 $ et s’inscrit dans sa fourchette antérieure de 1,85 $ à 1,90 $. La Société prévoit toujours que la croissance des ventes nettes pour l’exercice complet devrait s’établir dans le milieu d’une fourchette à un seul chiffre, propulsée par la croissance dans les deux chiffres attendue des ventes de vêtements de sport. En tenant compte de l’incidence des commandes perdues en raison des contraintes d’expédition causées par l’ouragan Florence au troisième trimestre et des ventes de chaussettes reliées aux marques sous licence moins importantes que prévu, la Société prévoit maintenant une diminution d’environ 125 millions de dollars des ventes d’articles chaussants et de sous-vêtements pour l’exercice complet, comparativement au recul d’environ 85 millions de dollars prévu antérieurement. Le BAIIA ajusté1 devrait se situer à l’extrémité inférieure de la fourchette prévisionnelle antérieure de la Société de 605 à 620 millions de dollars, et les flux de trésorerie disponibles pour 2018 devraient s’établir entre 400 et 425 millions de dollars, tandis que la prévision précédente était de plus de 425 millions de dollars, ce qui s’explique par les besoins de fonds de roulement plus élevés que prévu en fin d’exercice en vue du passage à 2019. La Société prévoit toujours des dépenses d’investissement d’environ 125 millions de dollars en 2018. Enfin, pour le quatrième trimestre de 2018, la Société prévoit un bénéfice dilué par action ajusté dans une fourchette de 0,42 $ à 0,44 $ , une croissance des ventes de vêtements de sport dans les deux chiffres et une forte amélioration au niveau de l’effet de levier lié aux charges de ventes et charges générales et administratives comparativement au trimestre correspondant de l’année précédente.

Déclaration du dividende trimestriel
Le conseil d’administration de la Société a déclaré un dividende en trésorerie de 0,112 $ par action, qui sera versé le 10 décembre 2018 aux actionnaires inscrits en date du 15 novembre 2018. Ce dividende est un « dividende admissible » aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada) et de toute autre législation provinciale applicable se rapportant aux dividendes admissibles.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités
Au cours des neuf premiers mois de 2018, la Société a racheté, aux fins d’annulation, un total de 11 970 404 actions ordinaires aux termes de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités, pour un coût total d’environ 348,0 millions de dollars. Entre le 1er octobre 2018 et le 30 octobre 2018, la Société a racheté 616 066 actions ordinaires supplémentaires dans le cadre de son programme d’achat automatique d’actions de son offre publique de rachat d’actions ordinaires, pour un coût total de 18,1 millions de dollars.

La direction de Gildan et le conseil d’administration sont d’avis que le rachat d’actions ordinaires constitue une utilisation appropriée des ressources financières de Gildan et que le rachat d’actions aux termes de l’offre publique de rachat dans le cours normal de ses activités n’empêchera pas Gildan de continuer à rechercher des acquisitions complémentaires.

Données sur les actions en circulation
En date du 30 octobre 2018, 206 824 930 actions ordinaires étaient émises et en circulation, tandis que 2 725 928 options sur actions et 105 210 unités d’actions incessibles dilutives (les « UAI visant des actions nouvelles ») étaient en circulation. Chaque option sur actions confère au porteur le droit d’acheter, à un prix prédéterminé, une action ordinaire à la fin de la période d’acquisition des droits. Chaque UAI visant des actions nouvelles confère au porteur le droit de recevoir une action ordinaire nouvelle à la fin de la période d’acquisition des droits, sans qu’aucune contrepartie monétaire ne soit versée à la Société.

Information sur la conférence téléphonique
Les Vêtements de Sport Gildan Inc. tiendra une conférence téléphonique aujourd’hui à 8 h 30, HE, pour présenter ses résultats du troisième trimestre de 2018 et ses perspectives d’affaires. Une webdiffusion audio en direct, ainsi qu’une rediffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web corporatif de Gildan au lien suivant : http://www.gildancorp.com/fr/evenements. Pour accéder à la conférence téléphonique, composez le (800) 447-0521 (Canada et États-Unis) ou le (847) 413-3238 (international), suivi du code 47709951#. Une retransmission sera disponible pendant 7 jours à compter de 11 h, HE, en composant le (888) 843-7419 (Canada et États-Unis) ou le (630) 652-3042 (international), suivi du même code.

Notes
Le présent communiqué doit être lu en parallèle avec le rapport de gestion de Gildan et ses états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités au 30 septembre 2018 et pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes à cette date qui sont disponibles sur le site Web corporatif de Gildan et qui seront déposés par Gildan auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Certains légers écarts attribuables à des facteurs d’arrondissement peuvent exister entre les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités et les tableaux sommaires qui se trouvent dans le présent communiqué de presse.

Information financière supplémentaire
 
DONNÉES FINANCIÈRES SECTORIELLES (NON AUDITÉES)
 
(en millions de dollars US, sauf les montants par action ou à moins d’indication contraire) T3 2018   T3 2017   Variation
(%)
  Cumul
annuel en
2018
  Cumul
annuel en 2017
  Variation
(%)
 
Ventes nettes 754,4   716,4   5,3 %   2 165,8   2 097,1   3,3 %  
Bénéfice brut 218,8   222,2   (1,5) %   610,6   624,2   (2,2) %  
Charges de vente et charges générales et administratives 88,1   94,8   (7,1) %   273,1   273,4   (0,1) %  
Coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions 3,1   2,5   24,0 %   12,5   11,9   5,0 %  
Bénéfice opérationnel 127,6   124,9   2,2 %   325,0   339,0   (4,1) %  
Bénéfice opérationnel ajusté1) 130,7   127,4   2,6 %   337,5   350,9   (3,8) %  
BAIIA ajusté1) 167,4   167,7   (0,2) %   457,6   472,1   (3,1) %  
Charges financières 9,1   6,0   51,7 %   22,4   18,3   22,4 %  
Charge d’impôt sur le résultat 4,2   2,7   55,6 %   11,4   13,3   (14,3) %  
Bénéfice net 114,3   116,1   (1,6) %   291,2   307,4   (5,3) %  
Bénéfice net ajusté1) 118,1   118,6   (0,4) %   304,2   319,3   (4,7) %  
             
             
Bénéfice de base par action 0,55   0,52   5,8 %   1,37   1,36   0,7 %  
Bénéfice dilué par action 0,55   0,52   5,8 %   1,37   1,36   0,7 %  
Bénéfice dilué par action ajusté1) 0,57   0,53   7,5 %   1,43   1,41   1,4 %  
             
             
Marge brute 29,0 % 31,0  % (2,0) pp   28,2  % 29,8  % (1,6) pp  
Charges de vente et charges générales et administratives en pourcentage des ventes 11,7 % 13,2  % (1,5) pp   12,6  % 13,0  % (0,4) pp  
Marge opérationnelle 16,9 % 17,4  % (0,5) pp   15,0  % 16,2  % (1,2) pp  
Marge opérationnelle ajustée1) 17,3 % 17,8  % (0,5) pp   15,6  % 16,7  % (1,1) pp  
             
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles 151,7   168,5   (10,0) %   264,4   414,2   (36,2) %  
Flux de trésorerie disponibles1) 118,4   149,9   (21,0) %   176,5   353,3   (50,0) %  
                         
Au                 30 sept.
 2018
  31 déc.
 2017
 
Stocks                 973,9   945,7  
Créances clients                 401,6   243,4  
Dette nette1)                 819,0   577,2  
Ratio de levier financier de la dette nette1)                 1,4   1,0  
1) Il y a lieu de se reporter à la rubrique intitulée « Définition et rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR » du présent communiqué de presse.

VENTILATION DES PRODUITS
 
Les ventes nettes par principal groupe de produits sont comme suit :
 
(en millions de dollars US, à moins d’indication contraire) T3 2018 T3 2017 Variation
(%)
Cumul
annuel en
2018
Cumul
annuel en
2017
Variation
(%)
Vêtements de sport 612,4 546,2 12,1 % 1 752,1 1 577,8 11,0 %
Articles chaussants et sous-vêtements 142,0 170,2 (16,6) % 413,7 519,4 (20,4) %
  754,4 716,4 5,3 % 2 165,8 2 097,2 3,3 %

Les ventes nettes ont été réalisées auprès de clients situés dans les régions suivantes :

(en millions de dollars US, à moins d’indication contraire) T3 2018 T3 2017 Variation
(%)
Cumul
annuel en
2018
Cumul
annuel en
2017
Variation
(%)
États-Unis 642,6 620,0 3,6 % 1 843,1 1 815,9 1,5 %
Canada 30,4 32,7 (7,0) % 85,9 98,1 (12,4) %
International 81,3 63,7 27,6 % 236,8 183,2 29,3 %
  754,3 716,4 5,3 % 2 165,8 2 097,2 3,3 %

Définition et rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR
Le présent communiqué de presse comporte des références à certaines mesures financières non conformes aux PCGR décrites ci-après. Ces mesures non conformes aux PCGR n’ont pas de sens normalisé aux termes des Normes internationales d’information financière (« IFRS ») et il est donc peu probable qu’elles soient comparables à des mesures semblables présentées par d’autres entreprises. Par conséquent, elles ne doivent pas être considérées de façon isolée. Les modalités et les définitions relatives aux mesures non conformes aux PCGR utilisées dans le présent communiqué et un rapprochement de chacune d’elles avec la mesure conforme aux IFRS la plus directement comparable figurent ci-dessous.

Bénéfice net ajusté et bénéfice dilué par action ajusté
Le bénéfice net ajusté correspond au bénéfice net avant les coûts de restructuration et les autres coûts connexes à des acquisitions, en tenant compte des charges et des recouvrements d’impôt sur le résultat correspondants et, pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 30 septembre 2018, des ajustements de l’impôt sur le résultat découlant des taux adoptés par application de la réforme fiscale aux États-Unis. Le bénéfice dilué par action ajusté correspond au bénéfice net ajusté divisé par le nombre moyen pondéré dilué d’actions ordinaires en circulation. La Société utilise le bénéfice net ajusté et le bénéfice dilué par action ajusté pour mesurer sa performance d’une période à l’autre, sans tenir compte de la variation liée à l’incidence des éléments décrits ci-dessus. La Société exclut ces éléments parce qu’ils influencent la comparabilité des résultats financiers et pourraient fausser l’analyse des tendances relativement à son rendement commercial. Le fait d’exclure ces éléments ne signifie pas qu’ils sont nécessairement non récurrents.

(en millions de dollars US, sauf les montants par action) T3 2018 T3 2017 Cumul
annuel en
2018
Cumul
annuel en
2017
Bénéfice net 114,3 116,1 291,2 307,4
Ajustements pour tenir compte des éléments suivants :        
Coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions 3,1 2,5 12,5 11,9
Charge d’impôt liée aux coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions et à la réforme fiscale aux États-Unis1) 0,7 0,5
Bénéfice net ajusté 118,1 118,6 304,2 319,3
Bénéfice de base par action 0,55 0,52 1,37 1,36
Bénéfice dilué par action 0,55 0,52 1,37 1,36
Bénéfice dilué par action ajusté 0,57 0,53 1,43 1,41
1) Pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2018, cet ajustement reflète une charge d’impôt de 1,0 million de dollars au titre de l’incidence de la réforme fiscale aux États-Unis et un recouvrement d’impôt de 0,5 million de dollars au titre des coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions.

Bénéfice opérationnel ajusté et marge opérationnelle ajustée
Le bénéfice opérationnel ajusté correspond au bénéfice opérationnel avant les coûts de restructuration et les autres coûts connexes à des acquisitions. La marge opérationnelle ajustée correspond au bénéfice opérationnel ajusté divisé par les ventes nettes. La direction utilise le bénéfice opérationnel ajusté et la marge opérationnelle ajustée pour mesurer la performance de la Société d’une période à l’autre, sans tenir compte des variations liées à l’incidence des éléments décrits ci-dessus. La Société exclut ces éléments du calcul parce qu’ils influencent la comparabilité des résultats financiers et pourraient potentiellement fausser l’analyse des tendances relatives à son rendement commercial. Le fait d’exclure ces éléments ne signifie pas qu’ils sont nécessairement non récurrents.

(en millions de dollars US à moins d’indication contraire) T3 2018   T3 2017   Cumul
annuel en
2018
  Cumul
annuel en
2017
 
Bénéfice opérationnel 127,6   124,9   325,0   339,0  
Ajustement pour tenir compte de l’élément suivant :                
Coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions 3,1   2,5   12,5   11,9  
Bénéfice opérationnel ajusté 130,7   127,4   337,5   350,9  
Marge opérationnelle 16,9  % 17,4  % 15,0 % 16,2  %
Marge opérationnelle ajustée 17,3  % 17,8  % 15,6 % 16,7  %

BAIIA ajusté
Le BAIIA ajusté correspond au bénéfice avant les charges financières, l’impôt sur le résultat et les amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles, et ne tient pas compte de l’incidence des coûts de restructuration et des autres coûts connexes à des acquisitions. La Société se sert du BAIIA ajusté, entre autres mesures, pour évaluer sa performance opérationnelle. La Société croit aussi que cette mesure est couramment utilisée par les investisseurs et les analystes pour mesurer la capacité d’une entreprise à assurer le service de la dette et à s’acquitter d’autres obligations de paiement, ou en tant qu’instrument d’évaluation courant. La Société ne tient pas compte de la dotation aux amortissements, qui n’entraîne pas de décaissement de par sa nature et peut varier considérablement selon les méthodes comptables utilisées ou des facteurs non liés aux activités opérationnelles. Le fait d’exclure ces éléments ne signifie pas qu’ils sont nécessairement non récurrents.

(en millions de dollars US) T3 2018 T3 2017 Cumul
annuel en
2018
Cumul
annuel en
2017
Bénéfice net 114,3 116,1 291,2 307,4
Coûts de restructuration et autres coûts connexes à des acquisitions 3,1 2,5 12,5 11,9
Amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles 36,7 40,4 120,1 121,2
Charges financières, montant net 9,1 6,0 22,4 18,3
Charge d’impôt sur le résultat 4,2 2,7 11,4 13,3
BAIIA ajusté 167,4 167,7 457,6 472,1

Flux de trésorerie disponibles
Les flux de trésorerie disponibles correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles moins les flux de trésorerie liés aux activités d’investissement, à l’exclusion des acquisitions d’entreprises. La Société considère que les flux de trésorerie disponibles constituent un indicateur important de la solidité et de la situation de trésorerie de l’entreprise et il s’agit d’une mesure clé qui indique les flux de trésorerie disponibles, une fois les dépenses d’investissement effectuées, afin de rembourser la dette, de poursuivre les acquisitions d’entreprises et/ou de redistribuer à ses actionnaires. La Société croit que cette mesure est couramment utilisée par les investisseurs et les analystes afin d’évaluer une entreprise et ses éléments d’actif sous-jacents.

(en millions de dollars US) T3 2018   T3 2017   Cumul
annuel en
2018
  Cumul
annuel en
2017
 
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles 151,7   168,5   264,4   414,2  
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (33,3 ) (32,0 ) (88,0 ) (176,5 )
Ajustement pour tenir compte de l’élément suivant :        
Acquisitions d’entreprises   13,4   0,1   115,6  
Flux de trésorerie disponibles 118,4   149,9   176,5   353,3  

Total de la dette et dette nette
Le total de la dette est défini comme la somme de la dette bancaire et de la dette à long terme, incluant la partie courante, alors que la dette nette correspond au total de la dette duquel sont déduits la trésorerie et les équivalents de trésorerie. La Société estime que le total de la dette et la dette nette constituent des indicateurs importants de son levier financier.

(en millions de dollars US) 30 sept.
 2018
  31 déc.
 2017
 
Dette à long terme et total de la dette 871,0   630,0  
Trésorerie et équivalents de trésorerie (52,0 ) (52,8 )
Dette nette 819,0   577,2  

Ratio de levier financier de la dette nette
La Société définit le ratio de levier financier de la dette nette comme étant le ratio de la dette nette sur le BAIIA ajusté pro forma des douze derniers mois consécutifs. Le BAIIA ajusté pro forma des douze derniers mois consécutifs reflète les acquisitions effectuées pendant la période comme si elles avaient eu lieu au début de cette période. La Société a établi une nouvelle cible pour le ratio de levier financier de la dette nette qui équivaut à une ou deux fois le BAIIA ajusté pro forma des douze derniers mois consécutifs. La Société utilise le ratio de levier financier de la dette nette pour mesurer son levier financier, et elle croit que certains investisseurs et analystes l’utilisent aussi à cette fin.

(en millions de dollars US à moins d’indication contraire) 30 sept.
 2018
31 déc.
 2017
BAIIA ajusté des douze derniers mois consécutifs 571,5 586,1
Ajustement pour tenir compte de l’élément suivant :    
Acquisitions d’entreprises 0,3
BAIIA ajusté pro forma des douze derniers mois consécutifs 571,5 586,4
Dette nette 819,0 577,2
Ratio de levier financier de la dette nette 1,4 1,0

Mise en garde à l’égard des énoncés prospectifs
Certains énoncés qui figurent dans le communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs au sens de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et des lois et de la réglementation sur les valeurs mobilières du Canada. Ces énoncés sont assujettis à des risques, des incertitudes et des hypothèses importants. Les énoncés prospectifs comprennent entre autres de l’information sur nos objectifs et sur les stratégies visant à atteindre ces objectifs, de même que de l’information sur nos opinions, nos plans, nos attentes, nos anticipations, nos estimations et nos intentions, incluant notamment nos attentes relatives aux ventes nettes, au bénéfice dilué par action ajusté, aux charges de vente et aux charges générales et administratives, à la marge opérationnelle ajustée, au taux d’imposition, au BAIIA ajusté, aux flux de trésorerie disponibles et aux dépenses d’investissement. Les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement à l’emploi de termes ayant une connotation conditionnelle ou prospective, tels que « peut », « fera », « s’attend à », « a l’intention de », « estime », « prévoit », « suppose », « anticipe », « planifie », « croit », « continue », de même que de la forme négative de ces expressions ou des variantes de celles-ci ou de termes semblables. Le lecteur est invité à consulter les documents déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ainsi que les risques décrits aux rubriques « Gestion des risques financiers », « Principales estimations comptables et jugements » et « Risques et incertitudes » des rapports de gestion de la Société pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 30 septembre 2018 et l’exercice clos le 31 décembre 2017 pour une analyse des facteurs pouvant influencer ses résultats futurs. Les facteurs significatifs et les principales hypothèses qui ont été retenus pour tirer une conclusion ou formuler une prévision ou une projection sont également présentés dans ces documents et le présent communiqué de presse.

Les énoncés prospectifs sont, de par leur nature, incertains et les résultats ou les événements qui y sont prévus pourraient différer considérablement des résultats ou des événements réels. Les facteurs significatifs qui pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement des conclusions, prévisions ou projections reflétées dans ces énoncés prospectifs comprennent notamment :

  • notre capacité à mettre à exécution nos stratégies et nos plans de croissance;
  • notre capacité à intégrer avec succès les acquisitions et réaliser les synergies et les bénéfices attendus;
  • l’intensité de la concurrence et notre capacité à y répondre efficacement;
  • des changements de la conjoncture économique et des conditions financières à l’échelle mondiale ou dans un ou plusieurs des marchés que nous desservons;
  • notre dépendance à l’égard d’un petit nombre de clients d’envergure;
  • le fait que nos clients ne soient pas dans l’obligation de passer un minimum de commandes fermes;
  • notre capacité à prévoir, identifier et réagir à l’évolution des préférences des consommateurs et des tendances de consommation;
  • notre capacité à gérer efficacement le niveau de notre production et de nos stocks en fonction des fluctuations de la demande des consommateurs;
  • les fluctuations et la volatilité des cours des matières premières entrant dans la fabrication de nos produits, comme le coton et les fibres de polyester, les colorants et autres produits chimiques;
  • notre dépendance à l’égard de fournisseurs clés et notre capacité à maintenir un approvisionnement ininterrompu en matières premières et en produits finis;
  • l’impact des risques liés aux conditions météorologiques et au climat politique et socioéconomique propres aux pays où nous exerçons nos activités ou auprès desquels nous nous approvisionnons;
  • la perturbation des activités de fabrication et de distribution causée par des facteurs tels que des enjeux opérationnels, des perturbations au niveau des fonctions logistiques de transport, des conflits de travail, l’instabilité politique ou sociale, le mauvais temps, les catastrophes naturelles, les pandémies et d’autres événements défavorables imprévus;
  • la conformité à la réglementation en matière de commerce international, de concurrence, de fiscalité, d’environnement, de santé et de sécurité au travail, de responsabilité de produits, d’emploi, de brevets et de marques de commerce, de gouvernance et de valeurs mobilières, de licences et de permis, de protection de la vie privée, de faillite, de lutte anticorruption, ou de toutes autres lois ou réglementation en vigueur dans les territoires où nous exerçons nos activités;
  • l’imposition de mesures correctives commerciales ou la modification des droits et des tarifs, des lois et accords sur le commerce international, des accords commerciaux bilatéraux et multilatéraux et des programmes de préférences commerciales sur lesquels compte actuellement la Société pour exercer ses activités de fabrication ou pour l’application des mesures de protection qui en découlent;
  • les facteurs ou circonstances qui pourraient faire grimper notre taux d’impôt effectif, dont le résultat de vérifications fiscales ou la modification de lois ou de traités fiscaux applicables;
  • l’évolution ou le risque de violation des lois et règlements sur la sécurité des produits de consommation;
  • les changements relatifs à nos relations de travail avec nos employés ou aux lois et réglementations sur l’emploi au Canada comme à l’étranger;
  • une mauvaise presse à la suite de violations réelles, présumées ou perçues, par la Société ou l’un de ses sous-traitants, des lois du travail et environnementales ou des normes du travail internationales, ou pour des pratiques de travail ou toutes autres pratiques commerciales contraires à l’éthique;
  • les changements liés aux arrangements en matière d’octroi de licences à des tiers et de marques sous licence;
  • notre capacité à protéger nos droits de propriété intellectuelle;
  • les problèmes opérationnels liés à nos systèmes d’information découlant de pannes de systèmes, de virus, d’une atteinte à la sécurité et à la cybersécurité, de désastres, de perturbations découlant de la mise à jour ou de l’intégration de systèmes;
  • une atteinte réelle ou perçue à la sécurité des données;
  • notre dépendance à l’égard des gestionnaires clés et notre capacité à attirer et/ou à retenir du personnel clé;
  • les modifications des méthodes et des estimations comptables;
  • l’exposition aux risques découlant des instruments financiers, dont le risque de crédit, le risque de liquidité, le risque de change et le risque de taux d’intérêt, de même que les risques liés aux prix des marchandises.

Ces facteurs pourraient faire en sorte que la performance et les résultats financiers réels de la Société au cours des périodes futures diffèrent de façon significative des estimations ou des projections à l’égard de la performance ou des résultats futurs exprimés, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l’incidence que les opérations ou les éléments non récurrents ou inhabituels annoncés ou qui se produiront après la formulation des énoncés pourraient avoir sur les activités de la Société. Par exemple, ils ne tiennent pas compte de l’incidence des cessions et des acquisitions d’entreprises ou d’autres transactions commerciales, des dépréciations d’actifs, des pertes de valeur d’actifs ou d’autres charges annoncées ou qui sont constatées après la formulation des énoncés prospectifs. L’incidence financière de ces opérations et d’éléments non récurrents ou inhabituels peut se révéler complexe et dépend des faits propres à chacun d’eux.

Rien ne peut garantir que les attentes exprimées dans nos énoncés prospectifs se concrétiseront. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction relativement à la performance financière future de la Société et ils risquent de ne pas convenir à d’autres fins. De plus, à moins d’indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été établis en date de ce dernier et nous ne nous engageons nullement à les actualiser publiquement ni à les réviser à la lumière de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf si les lois ou les réglementations applicables l’exigent. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué sont présentés sous réserve expresse de cette mise en garde.

À propos de Gildan
Gildan est l’un des principaux fabricants de vêtements de base de tous les jours qui commercialise ses produits en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique latine, sous un portefeuille diversifié de marques appartenant à la Société, dont Gildan®, American Apparel®, Comfort Colors®, Gildan® Hammer, Gold Toe®, Anvil®, Alstyle®, Secret®, Silks®, Kushyfoot®, Secret Silky®, Therapy PlusMC, Peds® et MediPeds® et sous la marque Under Armour® grâce à une licence pour les chaussettes offrant des droits de distribution exclusifs aux États-Unis et au Canada. Notre offre de produits comprend des vêtements de sport, des sous-vêtements, des chaussettes, des bas de nylon et des bas collants vendus à un large éventail de clients, y compris des grossistes, des sérigraphes ou des décorateurs, ainsi qu’aux détaillants qui vendent aux consommateurs par l’entremise de leurs magasins physiques et/ou leurs plateformes de commerce électronique. En outre, nous vendons directement aux consommateurs par l’intermédiaire de nos propres plateformes de vente directe aux consommateurs.

Gildan possède et opère des installations de production à grand volume et verticalement intégrées, qui sont principalement situées en Amérique centrale, dans le bassin des Caraïbes, en Amérique du Nord et au Bangladesh. Avec plus de 51 000 employés à l’échelle mondiale, Gildan est engagée à mettre en place des pratiques de premier plan en matière de main-d’œuvre et d’environnement dans toute la chaîne d’approvisionnement de la Société conformément à son programme de Responsabilité authentiqueMC intégré dans la stratégie d’affaires à long terme de la Société. Des informations additionnelles sur Gildan et sur ses pratiques et initiatives en matière de citoyenneté corporative sont disponibles au www.gildancorp.com et au www.EngagementAuthentique.com.

Relations avec les investisseurs :
Sophie Argiriou
Vice-présidente, communications avec les investisseurs
(514) 343-8815
sargiriou@gildan.com

Relations avec les médias :
Garry Bell
Vice-président, communications et marketing corporatifs
(514) 744-8600
gbell@gildan.com

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)