Abeona Therapeutics annonce ses résultats financiers et les faits marquants du troisième trimestre 2018

  • Conférence téléphonique est organisée pour les investisseurs le lundi 12 novembre à 10h00 ET (16h00 CET)

NEW YORK et CLEVELAND, 12 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abeona Therapeutics Inc. (Nasdaq : ABEO), une société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies cellulaires et géniques pour le traitement de maladies génétiques rares menaçant le pronostic vital, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2018.

La Société tiendra une conférence téléphonique le lundi 12 novembre à 10h00 ET (16h00 CET) pour discuter des résultats et des faits marquants du troisième trimestre. Les parties intéressées sont invitées à participer à la conférence en composant le 877-407-9210 (numéro national gratuit) ou le +1 201-689-8049 (international), ou encore via la diffusion Web http://www.investorcalendar.com/event/40030

« Au troisième trimestre, notre équipe a travaillé d’arrache-pied pour faire progresser nos principaux programmes et renforcer notre pipeline », a déclaré Carsten Thiel, Ph.D., directeur général d’Abeona. « Notre accord récemment annoncé avec REGENXBIO constitue un développement intéressant, car nous nous appuyons sur notre expertise existante et sur le succès que nous avons connu à ce jour avec l’utilisation du vecteur AAV9 dans nos essais cliniques et précliniques. Nous sommes maintenant sur le point de proposer ces thérapies transformatives aux communautés de patients qui en ont le plus besoin. »

Sommaire des résultats financiers du 3ème trimestre :

  • Trésorerie : la trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres négociables au 30 septembre 2018 s’élevaient à 112,2 M USD, contre 120 M USD au 30 juin 2018.
  • Chiffre d’affaires : le chiffre d’affaires a atteint 1,7 M USD au troisième trimestre 2018, contre 219 000 USD lors du trimestre similaire de l’année précédente. Une partie de l’augmentation du chiffre d’affaires trimestriel provient de la comptabilisation des subventions de la Fondation annoncées au cours du quatrième trimestre de 2017.  Une partie des subventions a été reçue au troisième trimestre de 2018 et le montant comptabilisé fait l’objet d’un rapprochement avec les dépenses correspondantes. Les revenus supplémentaires ont été constitués de redevances sur les produits commercialisés, principalement MuGard®.
  • Perte par action : la perte par action s’est établie à 0,34 USD par action au troisième trimestre de 2018, contre 0,13 USD par action lors de la période correspondante en 2017.

Faits marquants du 3ème trimestre et récents :

  • La société annonce aujourd’hui l’arrivée d’Edward Carr au poste de vice-président contrôleur de gestion à compter du 26 novembre 2018, en qualité de chef comptable, en remplacement de Stephen Thompson, qui prendra sa retraite de la société à la fin de l’année.
  • Le 5 novembre 2018 : Abeona Therapeutics et REGENXBIO ont annoncé l’octroi de licences exclusives dans le monde entier pour le traitement de quatre troubles rares du stockage lysosomal utilisant le vecteur NAV AAV9, MPS IIIA, MPS IIIB, CLN1 et CLN3
  • Le 18 octobre 2018 : annonce de la nomination de João Siffert, M.D., en tant que directeur de la recherche et du développement, et de médecin chef
  • Le 12 septembre 2018 : Abeona Therapeutics a annoncé l’autorisation de commencer l’étude clinique de phase 1 sur la thérapie génique pour les patients atteints de MPS IIIB en Espagne
  • Le 26 juillet 2018 : Nomination de dirigeants avec Max Colao au poste de directeur commercial

« À l’approche de la fin de l’année, nous prévoyons d’étendre les progrès et l’élan continus de notre portefeuille de thérapies géniques cliniques et précliniques, et de favoriser la commercialisation de nos installations de fabrication internes », a déclaré Steven H. Rouhandeh, président exécutif d’Abeona. « Nous sommes selon nous bien positionnés en tant que chef de file du développement de thérapies géniques et cellulaires offrant un potentiel significatif pour le traitement de maladies génétiques rares et potentiellement mortelles. »

À propos d’Abeona
Abeona Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique d’essais cliniques axée sur le développement de thérapies pour le traitement de maladies cellulaires et génétiques rares potentiellement mortelles. Les programmes phares d’Abeona comprennent l’EB-101 (greffes cutanées corrigées de gènes) pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive, l’ABO-102 (AAV-SGSH), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) du syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) et ABO-101 (AAV-NAGLU), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB). Abeona développe également la thérapie génique ABO-201 (AAV-CLN3) pour la maladie CLN3, ABO-202 (AAV-CLN1) pour le traitement de la maladie CLN1, EB-201 pour l’épidermolyse bulleuse (EB), ABO-301 (AAV-FANCC) pour les troubles liés à l’anémie de Fanconi (FA) et ABO-302 en utilisant une nouvelle approche d’édition génique basée sur CRISPR/Cas9 pour la thérapie génique des maladies rares du sang. En outre, Abeona développe une plate-forme vectorielle propriétaire, dénommée AIM™, pour les produits candidats de la prochaine génération. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.abeonatherapeutics.com.

Relations investisseurs :
Christine Silverstein
Vice-présidente, Finances et relations avec les investisseurs
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4707
csilverstein@abeonatherapeutics.com

Contact Médias :
Scott Santiamo
Directeur, Communications d’entreprise
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4719
ssantiamo@abeonatherapeutics.com

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations qui sont de nature prospective au sens de la section 27a du Securities Act de 1933, tel qu’amendé, et de la section 21E du Securities Exchange Act de 1934, tel qu’amendé, et qui impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations comprennent des déclarations concernant nos progrès continus et l’élan de notre pipeline de thérapies géniques cliniques et précliniques, notre capacité à faire progresser nos programmes, la disponibilité commerciale de nos installations de fabrication internes et notre position de leader en matière de développement des thérapies géniques et cellulaires. Nous avons tenté d’identifier les déclarations prospectives à l’aide de termes tels que « peut », « sera », « prévoir », « croire », « estimer », « attendre », « avoir l’intention de », et des expressions similaires (ainsi que d’autres mots ou expressions faisant référence à des événements, conditions ou circonstances futurs), qui constituent et sont destinées à identifier des déclarations prospectives. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués par ces énoncés prospectifs en raison de divers facteurs importants, de nombreux risques et incertitudes, y compris, sans toutefois s’y limiter, l’intérêt continu pour notre portefeuille de maladies rares, notre capacité à recruter des patients dans des essais cliniques, l’impact de la concurrence, la capacité à obtenir des licences pour toute technologie nécessaire à la commercialisation de nos produits, la capacité à obtenir les autorisations réglementaires nécessaires, l’impact des changements sur les marchés financiers et la conjoncture économique mondiale ; les risques associés à l’analyse et à la communication de données, et d’autres risques détaillés dans les rapports annuels de la Société sur formulaire 10-K et les rapports trimestriels sur formulaire 10-Q, ainsi que les autres rapports déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission. La Société décline toute obligation d’effectuer une quelconque révision des déclarations prospectives énoncées dans la présente publication ou de mettre à jour lesdites déclarations pour refléter des événements ou circonstances se déroulant après la date de la présente publication, qu’ils se présentent sous la forme de nouvelles informations, de futurs développements ou autres. 

Abeona Therapeutics et REGENXBIO annoncent des licences mondiales exclusives pour le traitement de quatre maladies lysosomiales rares utilisant le vecteur NAV AAV9

  • Abeona obtient de nouvelles licences pour NAV AAV9, pour le développement et la commercialisation de traitements de MPS IIIA, MPS IIIB et de la maladie de Batten CLN1 et CLN3
  • Abeona s’engage à verser un paiement initial de 20 millions $ à REGENXBIO, consistant en 10 millions $ au moment de la signature et 10 millions $ au premier anniversaire du contrat, ainsi que des paiements annuels garantis de 20 millions à partir du second anniversaire du contrat

NEW YORK et CLEVELAND, 06 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abeona Therapeutics Inc. (Nasdaq : ABEO), société biopharmaceutique d’essais cliniques de premier plan spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies cellulaires et géniques pour les maladies génétiques rares menaçant le pronostic vital, et REGENXBIO (Nasdaq : RGNX), une entreprise de biotechnologie d’essais cliniques de premier plan dont la mission est d’améliorer les vies grâce au potentiel curatif des thérapies géniques basées sur sa plate-forme technologique exclusive NAV®, ont annoncé aujourd’hui un accord de licence pour le vecteur NAV AAV9 de REGENXBIO pour le traitement de quatre maladies : syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA), syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB), maladie de Batten infantile, également appelée céroïde lipofuscinose neuronale de type 1 (maladie CLN1) et maladie de Batten juvénile aussi connue sous le nom de céroïde lipofuscinose neuronale de type 3 (maladie CLN3).

« Cet accord représente une étape importante qui souligne le potentiel thérapeutique de nos programmes de traitement du syndrome de Sanfilippo et de la maladie de Batten, avec le vecteur NAV AAV9, qui sont susceptibles de transformer la vie des patients », a déclaré Carsten Thiel, Ph.D., PDG d’Abeona. « Les données de nos programmes cliniques et pré-cliniques mais aussi la réussite du vecteur NAV AAV9, observée dans d’autres indications, renforcent la validité de la plateforme en tant que technologie leader pour les thérapies géniques expérimentales des manifestations systémiques et SNC des maladies lysosomiales. »

En vertu des conditions de l’accord, REGENXBIO a accordé à Abeona une licence mondiale exclusive (sous réserve de certains droits non exclusifs auparavant accordés pour MPS IIIA), avec des droits de sous-licence du vecteur NAV AAV9 de REGENXBIO, pour le développement et la commercialisation de thérapies géniques pour le traitement de MPS IIIA, de MPS IIIB, de la maladie CLN1 et de la maladie CLN3. En échange de ces droits, REGENXBIO recevra un paiement initial garanti de 20 millions $, dont 10 millions $ seront versés à la signature et 10 millions $ seront payés dans les 12 mois après la date d’entrée en vigueur. En outre, REGENXBIO recevra 100 millions $ en redevances annuelles, payables entre le deuxième et le sixième anniversaire du contrat, dont 20 millions $ sont garantis. REGENXBIO est également susceptible de recevoir des paiements commerciaux à intervalles réguliers, pouvant totaliser 60 millions $. REGENXBIO percevra également des royalties de plus de 10 % sur les ventes nettes de produits incorporant la propriété intellectuelle sous licence.

« Cet accord de licence valide encore plus le potentiel de NAV AAV9 pour le traitement des manifestations systémiques et SNC des maladies lysosomales et renforce notre portefeuille de propriété intellectuelle », a expliqué Kenneth T. Mills, PDG de REGENXBIO. « Nous sommes ravis de commencer notre partenariat avec Abeona qui continue de faire progresser nos différents programmes utilisant NAV AAV9 dans les essais cliniques pour des indications pour lesquelles les besoins médicaux non pris en charge sont considérables. »

À propos du syndrome de Sanfilippo 
Le syndrome de Sanfilippo, ou MPS de type III, désigne un groupe de maladies lysosomiales génétiques rares sans traitements reconnus. Le MPS III se caractérise par son agressivité, des crises épileptiques, la perte de la parole ou de la vue, des troubles du sommeil et un décès prématuré. On estime que 70 % des enfants souffrant de MPS III n’atteignent pas l’âge de 18 ans. La cause sous-jacente du syndrome est l’absence d’un enzyme qui est essentiel pour la dissolution de sulfate d’héparane. Par conséquent, le sulfate d’héparane partiellement synthétisée s’accumule dans le système nerveux central, y compris le cerveau et la moelle épinière ce qui entraîne progressivement des lésions. Le MPS III est catégorisé en fonction d’anomalies génétiques uniques associées à chaque type de syndrome, A, B, C ou D. La caractéristique principale du MPS IIIA est une déficience de l’enzyme SGSH alors que le MPS IIIB se caractérise par une baisse considérable de l’activité de l’enzyme NAGLU.

À propos de la maladie de Batten
Les formes infantiles et juvéniles de la maladie de Batten aussi désignées CLN1 et CLN3, sont des maladies génétiques autosomiques récessives sans traitements reconnus. La maladie de Batten est fatale et la plupart des personnes atteintes ne dépassent pas la vingtaine ou la trentaine. La cause sous-jacente de la maladie est une déficience des protéines critiques pour la fonction lysosomale. Cette déficience entraîne une accumulation anormale de lipopigments ce qui provoque une neuroinflammation et une neurodégénérescence. CLN1 et CLN3 sont différenciées par des mutations de leurs gènes respectifs, cependant le premier symptôme visible de toutes les formes de la maladie de Batten sont les troubles de la vision qui peuvent s’aggraver qui peuvent conduire jusqu’à une cécité complète. La régression du développement est une autre caractéristique majeure de la maladie et les enfants perdent, notamment, leur capacité de s’exprimer avec des phrases complètes ou celle de marcher ou s’asseoir. Les enfants affectés peuvent avoir des crises épileptiques récurrentes ou rencontrer des problèmes de comportement et des troubles du sommeil au cours de leur vie.

À propos de REGENXBIO Inc.
REGENXBIO est une entreprise de biotechnologie d’essais cliniques de premier plan dont la mission consiste à améliorer les vies par l’intermédiaire du potentiel curatif des thérapies géniques. La plateforme technologique NAV de REGENXBIO, une plate-forme exclusive d’administration de gènes de virus adéno-associé (AVV), consiste en des droits exclusifs pour plus de 100 vecteurs AAV, y compris AAV7, AAV8, AAV9 et AAVrh10. REGENXBIO et ses licenciés tiers pour la plate-forme technologique NAV utilisent la plate-forme technologique NAV dans le développement d’un éventail important de candidats dans de multiples domaines thérapeutiques.

À propos d’Abeona Therapeutics Inc. 
Abeona Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique d’essais cliniques axée sur le développement de thérapies géniques et de cytothérapie pour le traitement de maladies génétiques rares potentiellement mortelles. Les programmes phares d’Abeona comprennent l’EB-101 (greffes cutanées corrigées de gènes) pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive, l’ABO-102 (AAV-SGSH), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) du syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) et ABO-101 (AAV-NAGLU), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB). Abeona développe également la thérapie génique ABO-201 (AAV-CLN3) pour la maladie CLN3, ABO-202 (AAV-CLN1) pour le traitement de la maladie CLN1, EB-201 pour l’épidermolyse bulleuse (EB), ABO-301 (AAV-FANCC) pour les troubles liés à l’anémie de Fanconi (FA) et ABO-302 en utilisant une nouvelle approche d’édition génique basée sur CRISPR/Cas9 pour la thérapie génique des maladies rares du sang. En outre, Abeona développe une plate-forme vectorielle propriétaire, dénommée AIM™, pour les produits candidats de la prochaine génération. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.abeonatherapeutics.com.

Énoncés prospectifs d’Abeona

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations qui sont de nature prospective au sens de la Section 27a de la loi Securities Act de 1933, telle que modifiée, et la section 21R de la loi Securities Exchange Act de 1934, telle que modifiée, et qui impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations comprennent des énoncés à propos de la capacité du vecteur AAV9 NAV à faire progresser nos programmes cliniques sur les maladies lysosomales, à propos des opportunités commerciales pour les produits et les produits candidats de l’entreprise et à propos des objectifs de l’entreprise. Nous avons tenté d’identifier les énoncés prospectifs par des termes tels que « pouvoir », « anticiper », « croire », « estimer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », et d’autres expressions similaires (ainsi que d’autres termes ou expressions mentionnant des événements, conditions ou circonstances futurs), qui constituent des énoncés prospectifs et sont destinés à les identifier. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués par de tels énoncés prospectifs en raison de divers facteurs, risques et incertitudes importants, y compris, mais sans s’y limiter, l’intérêt continu pour notre portefeuille de maladies rares, notre capacité à inscrire des patients dans des essais cliniques, limpact de la concurrence ; la capacité à obtenir les licences technologiques nécessaires pour la commercialisation de nos produits ; la capacité à obtenir ou à respecter les approbations réglementaires nécessaires ; l’impact des changements sur les marchés financiers et la conjoncture économique mondiale ; les risques associés à l’analyse des données et les comptes-rendus ; ainsi que les autres risques, tels que détaillés de temps à autre dans les Rapports annuels de la Société sur le Formulaire 10-K et autres rapports déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission. La Société décline toute obligation deffectuer une quelconque révision des déclarations prospectives énoncées dans le présent communiqué ou de mettre à jour lesdites déclarations pour refléter des événements ou des circonstances se déroulant après la date du présent communiqué, quils se présentent sous la forme de nouvelles informations, de futurs développements ou autres.

CONTACT ABEONA :

Investisseurs
Christine Silverstein
Vice-présidente, Finance et relations avec les investisseurs
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4707
csilverstein@abeonatherapeutics.com

Presse
Scott Santiamo
Directeur, Communications d’entreprise
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4719
ssantiamo@abeonatherapeutics.com

XBiotech présente les développements du troisième trimestre 2018

La société fournit une vue d’ensemble mise à jour, y compris de son flux clinique et de découverte, ainsi que d’autres initiatives d’entreprise 

AUSTIN, Texas, 02 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ:XBIT) a fourni aujourd’hui une mise à jour sur les récents développements de la société dans son Formulaire de dépôt 10-Q du troisième trimestre auprès de la SEC. La société rapporte qu’elle continue de faire des progrès importants dans ses programmes cliniques et précliniques en plus d’autres initiatives d’entreprise.

John Simard, Président-directeur général de XBiotech, a commenté : « Je suis satisfait de notre performance au troisième trimestre (T3) et je voie d’un œil positif les perspectives de progrès substantiels dans nos programmes ».

Des informations supplémentaires concernant les récents développements et d’autres éléments de la société sont fournies dans le Formulaire 10-Q déposé aujourd’hui. Un résumé des événements clés inclus dans la section Rapport de gestion (« Management’s Discussion and Analysis ») du formulaire 10-Q est présenté ci-dessous :

Programmes cliniques
Dermatite atopique
En avril 2018, XBiotech a annoncé le lancement d’un essai clinique en mode ouvert de Phase 2 visant à évaluer son anticorps monoclonal True Human™, bermekimab, chez des patients atteints de dermatite atopique (AD) de modérée à sévère. L’étude utilise les nouvelles seringues préremplies de la Société pour administrer le traitement au bermekimab par injection sous-cutanée. Cette étude en cours évalue l’innocuité et l’efficacité du bermekimab chez deux groupes de patients AD : ceux recevant 4 traitements hebdomadaires de 200 mg et ceux recevant 8 traitements hebdomadaires de 400 mg. Le schéma thérapeutique de durée relativement courte est comparable au traitement de 16 semaines de la seule thérapie biologique approuvée dans l’AD. Au cours du troisième trimestre (T3), nous avons annoncé l’achèvement avec succès et les résultats intermédiaires positifs de la première cohorte de cette étude, qui a concerné neuf patients recevant la faible dose (200 mg/semaine) et quatre traitements au bermekimab. La société a indiqué que les injections sous-cutanées de 200 mg étaient bien tolérées et que le traitement au bermekimab était associé à une amélioration statistiquement significative de plusieurs critères évaluant l’efficacité. Les inscriptions se sont achevées au T3, totalisant 37 patients et 28 patients dans la deuxième cohorte à dose plus élevée. L’achèvement de l’étude et l’analyse des résultats sont prévus vers fin 2018 – début 2019.

Hidrosadénite suppurée
Au cours du troisième trimestre (T3), XBiotech a annoncé le recrutement du premier patient dans son étude clinique en mode ouvert de Phase 2 visant à évaluer le bermekimab chez les patients atteints d’hidrosadénite suppurée (HS). Le recrutement américain dans cette étude s’est achevé au T3 avec des taux d’inscription supérieurs aux attentes. L’inscription très robuste est vue par la Société comme une preuve du fort désir de nouvelles options de traitement de la HS et de la possibilité de commercialiser la thérapie au bermekimab de l’HS si elle passe avec succès le processus d’approbation de la commercialisation. Fait important, l’étude clinique évalue le bermekimab chez deux populations de patients distinctes : ceux qui ont échoué au traitement anti-TNF et ceux qui n’ont pas d’antécédent de traitement anti-TNF (le seul médicament biologique approuvé pour traiter la HS est le médicament anti-TNF, Humira). Les patients atteints d’HS sont traités avec 13 injections sous-cutanées hebdomadaires de bermekimab. Il a été démontré précédemment dans l’étude de la Société, en double aveugle, contrôlée par placebo de patients ayant la HS que le bermekimab, lorsqu’il était administré par voie intraveineuse, était efficace dans le traitement des patients atteints d’HS qui avaient échoué ou qui n’étaient pas éligibles au traitement anti-TNF. La Société prévoit l’achèvement de la présente étude et la lecture des résultats au cours du premier trimestre 2019.

Cancer du pancréas
XBiotech est en train d’évaluer bermekimab en association avec la chimiothérapie pour le traitement des patients atteints de cancer du pancréas. Une étude clinique dirigée par le Dr Andrew Hendifar, MD, est en cours de réalisation au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles (Californie) pour examiner l’innocuité du bermekimab en association avec Onivyde (nanoliposomal irinotecan) et 5-fluorouracil (5FU)/acide folinique (leucovorin) pour les patients atteints de cancer du pancréas avec syndrome cachectique. L’inscription devrait être terminée vers la fin de l’année 2018. On pense que le bermekimab bloque l’inflammation liée à la tumeur qui est impliquée dans la néovascularisation et le remodelage de la matrice tissulaire, processus crucial pour la croissance et la propagation des tumeurs. De plus, le bermekimab peut bloquer l’inflammation liée à la tumeur qui provoque une dysrégulation métabolique médiée par le système nerveux central (SNC) pouvant mener à l’émaciation (ou cachexie). La cible moléculaire de bermekimab, IL-1⍺, pourrait également être impliquée dans les métastases tumorales. Dans une étude randomisée de Phase III chez des patients souffrant d’un cancer avancé, les patients ayant atteint le critère d’évaluation principal (défini dans Hickish et al., Lancet Oncology 2017) présentaient une incidence de progression de la maladie inférieure. Dans une autre étude de Phase III sur le cancer, le traitement au bermekimab était associé à une augmentation significative de la masse corporelle maigre. Les patients atteints d’un cancer du pancréas souffrent souvent d’une progression agressive de la maladie et de l’émaciation. La maladie est connue pour sa mortalité rapide et son degré élevé de morbidité. Le bermekimab peut également améliorer l’activité antitumorale de la chimiothérapie cytotoxique et permet aux patients de supporter une plus longue exposition à ces agents en réduisant la réponse inflammatoire provoquée par le traitement. Le mécanisme de cachexie dans le cancer du pancréas n’est pas entièrement compris, mais le bermekimab pourrait aider à réduire ce symptôme débilitant en permettant aux patients de maintenir et/ou prendre de la masse corporelle maigre pendant le traitement du cancer.

Recherche et développement
Vue d’ensemble
Au troisième trimestre, XBiotech a poursuivi la consolidation de ses activités sur son campus de Winnebago. L’ensemble du personnel et des activités, à l’exception des activités de recherche in vivo, ont été transférés avec succès et opèrent maintenant sur le campus de Winnebago. Pendant le troisième trimestre, la Société a achevé la conception et obtenu les autorisations municipales pour construire un bâtiment annexe censé abriter un nouveau centre de recherche sur les animaux au niveau de son campus de Winnebago. Cette nouvelle installation marquera la dernière étape des efforts de la Société visant à la consolidation des activités et au transfert de son groupe de recherche et développement du site d’East Riverside Drive au campus de Winnebago. Les nouvelles installations annexes de XBiotech comprendront une « biobulle » ultramoderne pour le traitement des maladies infectieuses, un espace de confinement de classe II pour la culture et la propagation de virus pathogènes, et un laboratoire pour le dépistage des dons de sang humain et la première étape du travail de découverte visant à identifier de nouveaux traitements par anticorps. Les activités de recherche et développement dans la nouvelle installation devraient commencer au premier trimestre 2019.

C. difficile
XBiotech continue à réaliser des progrès avec ses principaux programmes de R.-D. précliniques. Les tests in vivo de la prophylaxie C. difficile sont en cours. Les scientifiques de la Société ont établi ce que nous pensons être un modèle plus stimulant pour la maladie. La souche de C. difficile utilisée maintenant dans le travail de développement préclinique produit une forme plus agressive et plus mortelle de la maladie. Nous pensons que le nouveau modèle établira mieux la capacité de notre anticorps True Human à empêcher ou traiter des infections humaines avec C. difficile.

Grippe
La Société continue à progresser dans le développement de ses anticorps True Human pour le traitement et la prévention de la grippe. XBiotech s’est concentrée sur le développement des anticorps qui ciblent l’hémagglutinine et la neuraminidase, deux fractions clés du virus de la grippe. Ces anticorps principaux ont été génétiquement introduits dans des lignées cellulaires pour permettre la production manufacturière. Un procédé de sélection fortement spécifique s’est déroulé durant le troisième trimestre pour identifier les anticorps True Human qui ciblent des régions précises de l’hémagglutinine. Ce processus, qui devrait permettre à la thérapie par anticorps d’être efficace dans un plus grand nombre de souches de virus, se déroule comme prévu et devrait se poursuivre jusqu’en 2018.

Anticorps anti-tumoral 12D7G
Le groupe de développement de fabrication de XBiotech a progressé avec l’avancement du système de production de lignées cellulaires d’anticorps 12-D7G. Durant le trimestre, le gène pour 12D7G a été synthétisé et inséré dans une lignée cellulaire, qui a été utilisée pour produire la première série de clones stables pour une fabrication potentielle. Les cellules de production candidates subissent une sélection supplémentaire, et une lignée cellulaire à haute production compatible avec la production clinique ou commerciale est prévue d’ici la fin de l’année. L’anticorps True Human 12D7G s’associe à une protéine liée à la tumeur, NYESO-1, pour laquelle il peut stimuler le corps pour que celui-ci produise une réponse immunitaire fortement spécifique contre les tumeurs. 12D7G est une immunothérapie candidate qui pourrait être employée pour améliorer l’efficacité de la spécificité et du potentiel des thérapies par inhibiteurs de points de contrôle.

Fabrication
Faits marquants
XBiotech continue d’optimiser ses processus de fabrication en amont et en aval. Le travail de développement de processus est en cours pour augmenter le volume et la durée de fonctionnement du bioréacteur pour ses systèmes de culture cellulaire, afin d’améliorer les rendements et de réduire les coûts. L’optimisation continue de notre technologie de fabrication reflète nos efforts continus d’établir le coût de marchandise le plus bas possible. Nous pensons que le fait d’abaisser le coût des marchandises pour les anticorps monoclonaux ouvre de nouvelles et plus grandes zones potentielles de réponse aux besoins médicaux non satisfaits. Nous pensons que des possibilités considérables existent pour les médicaments sûrs et pertinents dérivés de l’immunité de l’anticorps humain ; et que certaines de ces possibilités nécessiteront des prix compétitifs qui seront rendus possibles par la réduction du coût des marchandises.

Cette année, la Société a investi dans le développement d’installations matérielles et la formulation de produits afin de permettre le lancement de seringues préremplies de bermekimab pour une utilisation en injection sous-cutanée. Une nouvelle machine de remplissage capable de charger des seringues avec le bermekimab a été installée au centre de fabrication de Winnebago. L’activité de la ligne de remplissage a également été transférée de l’installation d’East Riverside Drive à la nouvelle suite de remplissage du campus de Winnebago de XBiotech. La première version de seringues remplies de bermekimab (préremplies et prêtes à être utilisées en clinique) a eu lieu au cours du troisième trimestre. Ces seringues sont déjà utilisées avec succès dans deux essais cliniques en cours. La Société est en passe d’augmenter la productibilité des seringues avec pour objectif de remplir 1 200 seringues par jour, soit une capacité de production annuelle d’environ 300 000 unités d’ici 2019. Nous pensons qu’une telle production permettra d’envisager un lancement commercial si une approbation est accordée. 

Au troisième trimestre, XBiotech a commencé à rétablir et optimiser la fabrication de son anticorps monoclonal 514G3 pour le traitement ou la prévention des infections à staphylocoque doré (Staphylococcus aureus ou S. aureus) comprenant le MRSA. La Société compte améliorer les rendements et l’efficacité de traitement, et réduire le coût de production global afin que le 514G3 supporte ses initiatives d’utilisation du 514G3 en tant que prophylaxie éventuelle.

Direction stratégique
Faits marquants
XBiotech est en phase de développement clinique avec le bermekimab pour des indications thérapeutiques comprenant l’oncologie, la médecine cardiovasculaire et la dermatologie. L’anticorps anti-infectieux de la Société, le 514G3, est en cours de développement clinique pour traiter des infections à S. aureus. D’autres anticorps anti-maladies infectieuses sont en cours de développement préclinique et ne devraient pas entrer en phase d’études cliniques avant 2022.

L’utilisation d’anticorps monoclonaux à titre de prophylaxie (c’est-à-dire pour prévenir les maladies) n’a généralement pas été considérée comme une activité importante ou très rentable. Le coût de production des anticorps est généralement trop élevé pour un usage adapté à la prévention de la maladie, particulièrement quand l’incidence de la plupart des maladies n’est pas assez fréquente parmi la population générale pour justifier des coûts unitaires relativement élevés. Par conséquent, à ce jour, la plupart des anticorps monoclonaux commercialisés étaient destinés uniquement à un usage thérapeutique (pour traiter des patients déjà atteints de maladie). Nous pensons qu’il y a deux composants cruciaux pour le succès médical et commercial idéal des anticorps monoclonaux pour l’usage dans la prophylaxie : une incidence élevée de la maladie cible chez la population ; et une forte évidence d’avantages cliniques significatifs liés à la thérapie. Nous pensons que la situation mentionnée ci-dessus existe potentiellement pour permettre d’administrer les produits candidats de XBiotech à titre prophylactique aux patients présentant une insuffisance rénale (end-stage renal disease – ESRD) qui bénéficient d’une hémodialyse d’entretien. Chez les patients subissant une hémodialyse, l’incidence relative de morbidité et de mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et infectieuses est élevée par rapport à la population générale. Avec le bermekimab et le 514G3, la Société a les produits candidats qui pourraient potentiellement réduire l’incidence de la mortalité et de la morbidité dues respectivement aux maladies cardiovasculaires et infectieuses chez cette population.

Risque cardiovasculaire dans l’ESRD
Les événements cardiovasculaires indésirables majeurs (« Major adverse cardiovascular events » – MACE) représentent un taux de mortalité annuel de 20 % chez les patients ESRD sous hémodialyse ; seulement 35 % des patients sous hémodialyse d’entretien survivront cinq ans.1 Les MACE sont de loin la principale cause de décès et de morbidité dans cette population. Des données cliniques, un corpus de recherche scientifique et de récentes découvertes (du groupe du Dr Peter Libby : Folco et al. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2018;38:1901-1912) suggèrent le rôle potentiel du bermekimab dans la réduction des MACE chez les patients ESRD. Plus de 500 000 patients sont actuellement traités par hémodialyse d’entretien aux États-Unis pour des problèmes d’ESRD. La réduction du risque cardiovasculaire chez les patients atteints d’ESRD est ainsi un besoin médical non satisfait important, pour lequel il n’y a aucun traitement approuvé. L’application réussie du bermekimab comme prophylaxie chez les patients traités par hémodialyse d’entretien représenterait ainsi une découverte très importante pour la gestion de cette maladie.

Infections par le S. aureus dans l’ESRD
L’incidence de l’infection par le S. aureus chez les patients traités par hémodialyse est environ cent fois celle constatée au niveau de la population générale, et les bactéries représentent environ 10 % de la mortalité toutes causes confondues chez la population traitée par hémodialyse. Chaque année, environ 37 000 patients hémodialysés développent une infection à S. aureus. Sur les 500 000 patients actuellement traités par hémodialyse aux États-Unis, il est prévu qu’environ 40 000 décèderont d’infections à S. aureus au cours de leur traitement par hémodialyse2.

Nous pensons qui si nous pouvions démontrer que 514G3 réduit l’incidence de la mortalité et de la morbidité dues à S. aureus, ce serait une approche révolutionnaire pour réduire le fardeau des maladies infectieuses chez les patients traités par hémodialyse d’entretien.

Dermatologie
XBiotech a deux études cliniques en cours en dermatologie pour évaluer la thérapie au bermekimab chez les patients atteints de dermatite atopique (AD) et d’hidrosadénite suppurée (HS). La Société pense qu’il continue d’y avoir un besoin médical non satisfait considérable pour le traitement de l’AD et de l’HS. D’ailleurs, les approbations récentes par la FDA d’autres agents biologiques pour traiter l’AD et l’HS ont fourni des résultats finaux de l’étude clinique qui nous semblent réduire l’incertitude autour de nos conceptions d’étude cliniques ; ainsi, ces résultats finaux sont compris dans des études actuelles de XBiotech. Sur la base des résultats des études en cours, XBiotech compte se concentrer initialement sur une seule indication (AD ou HS) pour mener une ou plusieurs étude(s) pivot(s) d’inscription. Le marché du dupilumab (le médicament biologique récemment approuvé pour l’AD) a été estimé jusqu’à 5 milliards de dollars américains3, et Humira (le médicament biologique récemment approuvé pour l’HS) devrait générer 21 milliards de dollars américains de vente d’ici 20204. Les approbations de commercialisation en AD ou HS pour le bermekimab représenteraient une pénétration très significative dans le marché.

Oncologie
XBiotech continue d’analyser les données issues de ses études de Phase III en oncologie, en particulier en ce qui concerne la stratification des groupes, afin de mieux comprendre quels sont les patients susceptibles de bénéficier le plus de la thérapie au bermekimab. Au troisième trimestre, ces analyses ont fourni des informations importantes suggérant que la sélection des patients basée sur des biomarqueurs pourrait améliorer de manière significative les taux de réponse (réponse comme définie dans Hickish et al., Lancet Oncology 2017 pour le bermekimab de 50 %. L’analyse et la préparation du manuscrit de ces résultats est effectuée par les membres de notre conseil scientifique, y compris l’oncologue de premier plan qu’est le Dr Razelle Kurzrock et d’autres. Les résultats seront soumis à un examen par les pairs et décrits dans leur intégralité après publication. La Société pense que ces résultats peuvent servir de base pour demander une inscription ou mener d’autres travaux cliniques basés sur un sous-groupe défini par biomarqueur. La Société compte demander conseil à la FDA sur la base de ces résultats.

Autres développements
Conseil scientifique
Durant le trimestre, XBiotech a annoncé l’ajout de deux principaux médecins et chercheurs à son Conseils scientifique (Scientific Advisory Board SAB) : le Dr Alice Gottlieb et le Dr Peter Libby. Ces deux scientifiques extraordinaires sont des leaders mondialement reconnus dans leurs domaines.

Le Dr Alice Gottlieb, M.D., Ph.D., est reconnue au niveau international pour son expertise et son travail de pionnier dans le développement de thérapies biologiques pour traiter les dermatoses. Elle a exercé des fonctions principales dans le développement clinique de thérapies comme etanercept, infliximab, ustekinumab et secukinumab. Le Dr. Gottlieb travaille au développement du bermekimab dans le cadre du traitement des dermatoses. Elle est actuellement responsable d’étude (Study Chair) pour l’étude de Phase 2 en cours de XBiotech sur l’hidrosadénite suppurée.

Le Dr Peter Libby, M.D., est Professeur de médecine Mallinckrodt à la Harvard Medical School et cardiologue clinique au Brigham and Women’s Hospital. Le Dr Libby collabore avec XBiotech à la recherche fondamentale sur le mécanisme d’inflammation et l’utilisation du bermekimab pour traiter les maladies cardiovasculaires. Les recherches pionnières du Dr Libby et de son équipe ont été récemment publiées dans le journal de l’American Heart Association : Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology. Les découvertes révolutionnaires liées à cette recherche ont montré que le bermekimab pourrait potentiellement être utilisé pour prévenir les crises cardiaques et les AVC.

Propriété intellectuelle
XBiotech continue d’augmenter agressivement son portefeuille de brevets déjà étendu. Au cours du trimestre, la Société a obtenu 4 nouveaux brevets et 7 avis d’acceptation de brevet. Un brevet canadien et un brevet russe couvrent tous deux le bermekimab. Deux brevets européens ont été attribués, l’un portant sur l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour le traitement de pathologies dermatologiques et l’autre sur l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour le traitement de la cachexie associée au cancer. Les demandes de brevet autorisées au troisième trimestre incluent l’Australie, le Canada, Israël, le Mexique, les Philippines, la Russie et la Corée du Sud. La demande australienne autorisée concerne l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour traiter l’arthrite. La demande canadienne autorisée concerne l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour réduire un sous-ensemble de cellules sanguines contribuant aux maladies inflammatoires. Les demandes israélienne et mexicaine autorisées couvrent chacune des aspects essentiels de la plateforme innovante de découverte d’anticorps True Human™ de la société. La demande russe autorisée concerne l’utilisation d’anticorps spécifiques à l’IL-1α pour traiter les maladies vasculaires et leurs complications, et la demande philippine autorisée concerne l’anticorps de la Société pour le traitement des infections à S. aureus, 514G3.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec des découvertes et des programmes cliniques couvrant de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech permettent d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à promouvoir un important flux de thérapies par anticorps visant à dépasser les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech gère également le développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire de manière plus rapide, plus rentable et plus souple de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent faire que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées dans la section « Facteurs de risque » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité, ainsi que le développement du secteur dans lequel nous menons nos activités, peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société décline toute obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

1 USRDS 2013 Annual Data Report: Atlas of End-Stage Renal Disease in the United States, National Institutes of Health, National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, Bethesda, MD, 2014.

2 Vandecasteele et al. Staphylococcus aureus Infections in Hemodialysis: What a Nephrologist Should Know. Clin. J. Am. Soc. Nephrology. August 2009, 4 (8) 1388-1400

3 https://www.mdmag.com/medical-news/promising-atopic-dermatitis-and-asthma-drug-fast-tracked-by-fda

4https://www.reuters.com/article/us-abbvie-results/abbvie-says-humira-sales-will-balloon-to-21-billion-in-2020-shares-rise-idUSKBN1CW1JK

Akcea célèbre la première journée mondiale de sensibilisation au syndrome de chylomicronémie familiale (FCS)

La communauté se concentre sur la sensibilisation au fardeau du FCS et à son impact sur la vie quotidienne

BOSTON, 02 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Akcea Therapeutics, Inc. (NASDAQ : AKCA), une filiale d’Ionis Pharmaceuticals, Inc., célèbre aujourd’hui le 2 novembre 2018 le « Familial Chylomicronemia Syndrome (FCS) Awareness Day »8. La journée de sensibilisation au FCS, qui aura lieu chaque année le premier vendredi du mois de novembre, est une célébration mondiale visant à sensibiliser davantage aux défis associés à la maladie.

« Nous sommes très fiers de célébrer la première journée de sensibilisation aur FCS avec tous les membres de la communauté FCS du monde entier. À mesure que nous avançons dans nos recherches et notre compréhension du FCS, cet événement historique est un autre symbole du chemin parcouru par la communauté ces dernières années », a commenté Molly Harper, Vice-présidente, responsable internationale et directrice générale de la franchise d’Akcea Therapeutics.

Le FCS (syndrome de chylomicronémie familiale) ou « Familial chylomicronemia syndrome » est une maladie héréditaire extrêmement rare et dévastatrice qui provoque une pancréatite aiguë imprévisible et potentiellement mortelle, des complications chroniques dues à des lésions permanentes d’un organe et un impact grave sur la vie quotidienne. On estime qu’entre 3 000 et 5 000 personnes vivent avec le FCS dans le monde.

« Avec la création de la journée de sensibilisation au FCS, les patients, les personnes soignantes et les familles ont une nouvelle plateforme et la possibilité de partager leurs histoires et d’aider les autres à en apprendre davantage sur le FCS », a déclaré Alan Gilstrap, directeur exécutif – Mobilisation et Politique d’Akcea. « Nous avons eu la chance d’entendre un grand nombre de patients raconter leurs expériences. Leurs histoires mettent en lumière les défis permanents auxquels ils sont confrontés chaque jour en raison du FCS et nous poursuivons notre engagement envers les communautés lipidique et FCS. Nous espérons qu’un plus grand nombre de patients et personnes soignantes puissent communiquer les uns avec les autres, car nous savons maintenant que ce partage sera bénéfique pour le FCS ».

En juillet, Akcea a annoncé les résultats de l’étude CONNECT, donnant de nombreuses premières évaluations des avantages liés à la connectivité des patients dans le FCS. Les résultats ont montré une série d’avantages lorsque les patients et les personnes soignantes échangent face à face ou en ligne, notamment une meilleure perception de la santé globale, un regard sur la maladie, de la motivation pour prendre soin de la santé et du bien-être émotionnel. L’étude a également révélé que la mise en relation avec d’autres patients peut avoir un impact positif sur la qualité de vie des personnes vivant avec le FCS.

« En tant que membres de la communauté FCS mondiale, nous sommes ravis de célébrer la première journée de sensibilisation au FCS, le FCS Awareness Day, qui reflète parfaitement notre mission consistant à sensibiliser et à apporter un soutien tout en encourageant les recherches qui conduiront à un traitement du FCS » a commenté Lindsey Sutton, co-présidente de la FCS Foundation. « En tant que personne qui sait personnellement à quel point le FCS peut être dévastateur, j’espère que cette journée servira à informer les autres des symptômes et du fardeau de la maladie. Vivre avec le FCS peut conduire à un sentiment d’isolement, et notre objectif est d’aider tous les patients à comprendre qu’ils ne sont pas seuls à relever les défis posés par le FCS ».

La Fondation FCS, avec des membres de la communauté mondiale FCS, invitent les patients, les personnes soignantes, les cliniciens, les amis et les membres de leur famille à participer aux médias sociaux en utilisant les hashtags #FCSAWARENESSDAY, #ACTIONFCS et #LIVINGWITHFCS.

À PROPOS DU FCS

Le FCS est une maladie extrêmement rare causée par une altération de la fonction de l’enzyme lipoprotéine lipase (LPL) et caractérisée par une hypertriglycéridémie sévère (> 880 mg/dL) et un risque de pancréatite aiguë imprévisible et potentiellement mortelle. En raison de la fonction de LPL limitée, les personnes atteintes de FCS ne peuvent pas décomposer les chylomicrons, des particules de lipoprotéines composées à 90 % de triglycérides. Outre la pancréatite, les patients FCS sont exposés à des complications chroniques dues à des lésions permanentes des organes, notamment la pancréatite chronique et le diabète pancréatogène. Ils peuvent ressentir des symptômes quotidiens, notamment des douleurs abdominales, une fatigue généralisée et des troubles cognitifs affectant leur capacité à travailler. Les personnes atteintes de FCS signalent également des effets émotionnels et psychosociaux majeurs, notamment l’anxiété, l’isolement social, la dépression et le cerveau embrouillé. Il n’existe actuellement aucun traitement efficace pour le FCS. De plus amples informations sur le FCS sont disponibles sur www.fcsfocus.com, mais aussi grâce à la FCS Foundation sur http://www.livingwithfcs.org et la LPLD Alliance sur www.lpldalliance.org. Pour une liste complète des organisations soutenant la communauté FCS dans le monde, veuillez cliquer ici

À PROPOS D’AKCEA THERAPEUTICS, INC.

Akcea Therapeutics, Inc., société affiliée d’Ionis Pharmaceuticals, Inc., est une société biopharmaceutique qui s’emploie à mettre au point et à commercialiser des médicaments pour le traitement des patients aux prises avec des maladies rares et graves. Akcea fait progresser une gamme mature de six nouveaux médicaments, TEGSEDITM (inotersen), WAYLIVRATM (volanesorsen), AKCEA-APO(a)-LRx, AKCEA-ANGPTL3-LRx, AKCEA-APOCIII-LRx, et AKCEA-TTR-LRx qui ont tous un potentiel de traitement pour de multiples maladies. Les six médicaments ont été découverts et sont mis au point en collaboration avec Ionis, un chef de file dans le domaine des médicaments antisens, et ils sont issus de la technologie antisens exclusive d’Ionis. TEGSEDI est approuvé aux États-Unis, en Union européenne et au Canada. WAYLIVRA est en cours d’examen réglementaire pour le traitement du syndrome de chylomicronémie familiale ou FCS, et est actuellement en développement clinique de Phase 3 pour le traitement des personnes atteintes de lipodystrophie partielle familiale ou FPL. Akcea construit l’infrastructure nécessaire à la commercialisation de ses médicaments à l’échelle mondiale. Akcea est une entreprise mondiale dont le siège social se trouve Boston, dans le Massachusetts. Des renseignements supplémentaires à propos d’Akcea sont disponibles sur www.akceatx.com.

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES
Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives concernant les activités d’Akcea Therapeutics, Inc. Toute déclaration décrivant les objectifs, les attentes, les projections financières ou autres, les intentions ou les convictions d’Akcea constitue un énoncé prospectif et doit être considérée comme une déclaration à risque. De tels énoncés sont sujets à certains risques et incertitudes, en particulier ceux ayant trait au processus de conception, de mise au point et de commercialisation de médicaments sûrs et efficaces pour un usage thérapeutique humain, ainsi que ceux entourant les efforts de développement d’activités commerciales pour de tels médicaments. Les énoncés prospectifs d’Akcea impliquent également l’hypothèse que, advenant le cas où ils ne se matérialisent jamais ou sont inexacts, leurs résultats réels pourraient différer considérablement des résultats exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Bien que les énoncés prospectifs d’Akcea reflètent le jugement exercé de bonne foi par ses administrateurs, ces énoncés s’appuient uniquement sur des faits et des facteurs actuellement connus d’Akcea. En conséquence, nous vous invitons à ne pas vous fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces risques et d’autres risques relatifs aux programmes d’Akcea sont décrits plus en détail dans son rapport trimestriel sur le Formulaire 10-Q) et d’autres documents, qui sont déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). 

Dans ce communiqué de presse, à moins que le contexte n’exige une interprétation différente, les termes « Akcea », « Société », « nous », « notre » et « nos » font référence à Akcea Therapeutics.

Ionis Pharmaceuticals™ est une marque de commerce d’Ionis Pharmaceuticals, Inc. Akcea Therapeutics™, TEGSEDI™ et WAYLIVRA™ sont des marques déposées de d’Akcea Therapeutics, Inc.

Contact investisseurs Akcea :
Kathleen Gallagher
Vice-présidente, Communication et relations avec les investisseurs 
(617)-207-8509
kgallagher@akceatx.com

Contact presse Akcea :
Bill Berry
Berry & Company
T : 212 253-8881
bberry@berrypr.com

Lynn Granito
Berry & Company
T : 212 253-8881
lgranito@berrypr.com

Abiomed annonce un chiffre d’affaires record de 182 millions $ pour le deuxième trimestre 2019, soit une hausse de 37 % par rapport au trimestre équivalent de l’exercice précédent

DANVERS, Massachusetts, 02 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abiomed, Inc. (NASDAQ: ABMD), un fournisseur majeur de technologies innovantes de récupération et d’assistance cardiaque, a annoncé aujourd’hui un chiffre d’affaires de 181,8 millions $ pour le deuxième trimestre de l’exercice 2019, soit une augmentation de 37 % par rapport au chiffre d’affaires de 132,8 millions $ pour le trimestre équivalent de l’exercice 2018. Le bénéfice net PCGR du deuxième trimestre de l’exercice 2019 est de 50,1 millions $, soit 1,09 $ par action après dilution, une hausse de 104 % comparé au bénéfice net PCGR de 24,5 millions $ ou 0,82 $ par action après dilution pour le deuxième trimestre 2018.

Les points saillants financiers et d’exploitation récents comprennent :

  • Le chiffre d’affaires trimestriel mondial de la pompe cardiaque Impella® s’est élevé à 175,3 millions $, en hausse de 38 % par rapport au chiffre d’affaires de 127,4 millions $ au cours de la même période de l’exercice précédent.
  • Le chiffre d’affaires trimestriel aux États-Unis de la pompe cardiaque Impella a atteint 152,2 millions $, en hausse de 34 % par rapport aux 113,6 millions $ réalisés au cours de la période équivalente de l’exercice précédent, l’utilisation des pompes cardiaques Impella par les patients américains augmentant de 29 %.
  • Le chiffre d’affaires trimestriel en dehors des États-Unis de la pompe cardiaque Impella® s’est élevé à 23,1 millions $, en hausse de 67 % par rapport au chiffre d’affaires de 13,8 millions $ au cours de la même période de l’exercice précédent.
  • La marge brute du deuxième trimestre 2019était de 83,6 % comparé à 83,7 % pendant la même période de l’exercice précédent.
  • Le bénéfice d’exploitation pour le deuxième trimestre de l’exercice 2019 s’est établi à 50,3 millions $, ou 27,7 % de marge d’exploitation, comparé à 31,7 millions $, ou 23,9 % de marge d’exploitation pour le deuxième trimestre de l’exercice 2018.
  • Le bénéfice net PCGR du deuxième trimestre s’est chiffré à 50,1 millions $, ou 1,09 $ par action après dilution, grâce notamment à un excédent d’économie d’impôts de 12,9 millions $, ou 0,28 $ par action après dilution, associé à un régime de rémunération basé sur des actions. Pour le deuxième trimestre de l’exercice précédent, le bénéfice net PCGR était de 24,5 millions $, ou 0,54 $ par action après dilution, qui a bénéficié d’un excédent d’économie d’impôts de 4,5 millions $, ou 0,10 $ par action après dilution.
  • Au 30 septembre 2018, le solde des liquidités et des titres négociables de l’entreprise s’élevait à 410,4 millions $. À l’heure actuelle, l’endettement de l’entreprise est nul.
  • En septembre 2018, une analyse de données produites par la base de données de qualité d’Impella® a été présentée à la conférence Transcatheter Cardiovascular Therapeutics. Cette analyse a montré que, depuis la post-autorisation de la FDA en 2016 pour Impella dans le traitement du choc cardiogénique, le recours aux meilleures pratiques, y compris l’implantation précoce d’Impella, avant une intervention coronarienne percutanée, a débouché sur une augmentation moyenne relative de 24 % de la survie chez les patients atteints d’un choc cardiogénique associé à une crise cardiaque. Le pourcentage d’hôpitaux utilisant Impella et obtenant un taux de survie supérieur à 70 % est désormais de 39 % comparé à 25 % avant l’autorisation de la FDA.
  • Par ailleurs, au cours de la conférence TCT, William O’Neill, MD, directeur médical du Center for Structural Heart Disease de l’hôpital Henry Ford à Detroit, a présenté les données initiales des premiers 104 patients traités avec le protocole National Cardiogenic Shock Initiative (NCSI). Après plus de 20 ans de stagnation des taux de survie aux chocs, à un niveau d’environ 50 %, la NCSI a montré que désormais grâce à son protocole le taux de survie de 77 % et 99 % des survivants rentrent chez eux avec leur cœur natif. Le protocole NCSI inclut l’implantation de l’Impella avant l’intervention coronarienne percutanée, ce qui permet de réduire l’utilisation des inotropes et le contrôle hémodynamique du cœur droit. La NCSI est une collaboration indépendante impulsée par des médecins dont l’objectif est l’amélioration des résultats suite à un choc cardiogénique.
  • La société annonce que l’étude FDA STEMI DTU, d’innocuité et de faisabilité, sera présentée au cours de la session Late-Breaking Clinical Trials, le 11 novembre à 10h00, heure normale du centre des États-Unis, à l’occasion des sessions scientifiques de l’American Heart Association (AHA) qui se dérouleront à Chicago.  Des informations supplémentaires sont disponibles par l’intermédiaire du lien suivant : http://www.abstractsonline.com/pp8/#!/4682/presentation/59042.
  • La société annonce aujourd’hui qu’une conférence brève avec les investisseurs au sujet des résultats de l’étude FDA STEMI DTU d’innocuité et de faisabilité, aura lieu le lundi 12 novembre à 8h00, heure de la côte est des États-Unis.

« Nous avons établi une base solide grâce à notre innovation et notre technologie, notre bilan financier et notre portefeuille de propriété intellectuelle », a déclaré Michael R. Minogue, PDG d’Abiomed, Inc. « Nous exécutons notre plan pour une croissance durable tout en participant à l’amélioration des résultats des patients en se concentrant sur le rétablissement du cœur natif. »

PERSPECTIVES DE L’EXERCICE 2019
L’entreprise augmente une fois de plus le niveau inférieur de ses prévisions de chiffre d’affaires pour l’exercice 2019 en adoptant une nouvelle fourchette de 765 à 770 millions $ (une hausse de 29 à 30 % par rapport à l’exercice précédent). Cela est à comparer aux prévisions suite au premier trimestre de l’exercice de 775 à 770 millions $ (hausse de 27 à 30 % par rapport à l’exercice précédent) et aux prévisions initiales de la société de 740 à 770 millions (hausse de 25 à 30 % annoncée au cours de l’exercice précédent). L’entreprise maintient ses prévisions de marge d’exploitation PCGR pour l’exercice 2019 dans une fourchette de 28 à 30 %.

INFORMATIONS SUR LA CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE RELATIVE AUX RÉSULTATS
La Société tiendra une conférence téléphonique pour discuter des résultats le jeudi 1er novembre 2018 à 8h00 (heure de la côte Est des États-Unis). Cette conférence téléphonique, lors de laquelle seront communiqués les résultats trimestriels, sera animée par Michael R. Minogue, Président-directeur général, et Todd A. Trapp, Vice-président et Directeur financier.

Pour écouter la conférence en direct, veuillez assister à sa diffusion via le site http://investor.abiomed.com ou composer le (855) 212-2361 ; le numéro à composer depuis l’étranger est le (678) 809-1538. Une rediffusion de cette conférence téléphonique sera disponible de 11h (heure de l’Est) le 1er novembre 2018, à 11h00 (heure de l’Est) le 8 novembre 2018. Le numéro de téléphone à composer pour écouter cette rediffusion est le (855) 859-2056 ; depuis l’étranger, le numéro à composer est le (404) 537-3406. Le code d’accès de la rediffusion est le 349 3749.

Le logo ABIOMED, ABIOMED, IMPELLA, IMPELLA 2.5, IMPELLA 5.0, IMPELLA LD, IMPELLA CP, IMPELLA RP, IMPELLA BTR, IMPELLA 5.5 et IMPELLA ECP sont des marques déposées ou des marques commerciales d’ABIOMED, Inc. et sont déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. AB5000 et cVAD REGISTRY, Recovering hearts, et Saving lives sont des marques de commerce d’Abiomed, Inc.  

À PROPOS D’ABIOMED
Basée à Danvers, dans le Massachusetts, ABIOMED, Inc. est un fournisseur majeur de matériel médical d’assistance circulatoire.  Ses produits sont destinés à favoriser la mise au repos du coeur en améliorant le flux sanguin et/ou en assurant la fonction de pompage du cœur. Pour plus de renseignements, veuillez consulter : www.abiomed.com

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Ce communiqué contient des énoncés prospectifs, y compris les déclarations relatives au développement des produits existants et nouveaux d’Abiomed, aux progrès de la Société en termes de croissance commerciale, et aux opportunités futures ainsi qu’aux autorisations réglementaires attendues. Les résultats réels de la Société peuvent différer de façon importante de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs en fonction d’un certain nombre de facteurs, y compris les incertitudes associées au développement, aux essais et aux autorisations réglementaires associées, notamment le potentiel de pertes futures, la complexité de fabrication, les exigences d’une qualité élevée, la dépendance vis-à-vis de sources d’approvisionnement limitées, la concurrence, les évolutions technologiques, la réglementation publique, les affaires en litige, les futurs besoins en capitaux et les incertitudes autour de financements supplémentaires et autres risques et défis indiqués dans les documents déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission, y compris le dernier Rapport annuel déposé sur formulaire 10-K et le dernier Rapport trimestriel sur formulaire 10-Q. Les lecteurs sont invités à  ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs qui ne sont valables qu’à la date du présent communiqué. La Société décline toute obligation de diffuser publiquement les résultats de toute révision de ces énoncés prospectifs qui pourrait être faite pour refléter des événements ou circonstances survenant après la date du présent communiqué ou pour refléter la survenance d’événements imprévus.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter : 
Ingrid Goldberg
Directrice des relations avec les investisseurs
978-646-1590
ir@abiomed.com

Tom Langford
Directeur, Communications et relations publiques
978-882-8408
tlangford@abiomed.com

 
Abiomed, Inc. and Subsidiaries
Consolidated Balance Sheets
(Unaudited)
(in thousands, except share data)
         
    September 30, 2018   March 31, 2018
ASSETS        
Current assets:        
Cash and cash equivalents   $   76,382     $   42,975  
Short-term marketable securities       334,064         319,274  
Accounts receivable, net        74,201         70,010  
Inventories        63,656         50,204  
Prepaid expenses and other current assets       13,296         11,808  
Total current assets       561,599         494,271  
Long-term marketable securities       –         37,502  
Property and equipment, net       134,065         117,167  
Goodwill       33,719         35,808  
In-process research and development       15,730         16,705  
Long-term deferred tax assets, net       116,248         70,746  
Other assets       25,804         14,176  
Total assets   $   887,165     $   786,375  
LIABILITIES AND STOCKHOLDERS’ EQUITY        
Current liabilities:        
Accounts payable   $   21,884     $   23,565  
Accrued expenses       46,099         46,147  
Deferred revenue       13,996         14,970  
Total current liabilities       81,979         84,682  
Other long-term liabilities       889         776  
Contingent consideration       10,493         10,490  
Long-term deferred tax liabilities       850         903  
Total liabilities       94,211         96,851  
Commitments and contingencies        
Stockholders’ equity:        
Class B Preferred Stock, $.01 par value       —         —  
Authorized – 1,000,000 shares; Issued and outstanding – none        
Common stock, $.01 par value       450         444  
Authorized – 100,000,000 shares; Issued – 46,935,424 shares at September 30, 2018 and 46,100,649 shares at March 31, 2018        
Outstanding – 45,038,453 shares at September 30, 2018 and 44,375,337 shares at March 31, 2018        
Additional paid in capital       660,132         619,905  
Retained earnings       280,650         140,457  
Treasury stock at cost – 1,896,971 shares at September 30, 2018 and 1,725,312 shares at March 31, 2018       (136,743 )       (67,078 )
Accumulated other comprehensive loss       (11,535 )       (4,204 )
Total stockholders’ equity       792,954         689,524  
Total liabilities and stockholders’ equity   $   887,165     $   786,375  
         

 

Abiomed, Inc. and Subsidiaries
Consolidated Statements of Operations
(Unaudited)
(in thousands, except per share data)
                       
                       
  Three Months Ended 
September 30,
  Six Months Ended 
September 30,
  2018     2017     2018     2017
Revenue $   181,778      $   132,823      $   361,788      $   265,291
Costs and expenses:                      
Cost of product revenue      29,846         21,627         60,696         43,489
Research and development      22,717         19,390         43,990         36,321
Selling, general and administrative      78,895         60,080         160,034         120,677
      131,458         101,097         264,720         200,487
Income from operations     50,320         31,726         97,068         64,804
Other income:                      
Investment income, net     1,671         781         3,222         1,416
Other (expense) income, net     (158 )       (23 )       30         56
      1,513         758         3,252         1,472
Income before income taxes     51,833         32,484         100,320         66,276
Income tax provision (benefit) (1)     1,706         7,981         (39,873 )       4,399
Net income $   50,127     $   24,503     $   140,193     $   61,877
                       
Basic net income per share $   1.11     $   0.56     $   3.13     $   1.41
Basic weighted average shares outstanding     44,961         44,141         44,754         44,018
                       
Diluted net income per share (2) $   1.09      $   0.54     $   3.04     $   1.36
Diluted weighted average shares outstanding     46,153         45,698         46,164         45,655
(1) Income tax benefit includes the effect of the following item:                      
Excess tax benefits related to stock-based compensation awards $   12,928     $   4,434     $   66,765     $   21,276
(2) Diluted net income per share includes the effect of the following item:                      
Excess tax benefits related to stock-based compensation awards $   0.28     $   0.10     $   1.45     $   0.47
                       
                       

XBiotech annonce de nouveaux brevets au troisième trimestre 2018

Demande/ autorisation de brevets pour des traitements candidats de la Société destinés aux maladies cardiovasculaires, aux infections par staphylocoque doré et à sa technologie de découverte d’antibiotiques

AUSTIN (Texas), 29 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a annoncé aujourd’hui avoir reçu ou déposé une demande pour 11 nouveaux brevets au troisième trimestre de 2018. Les brevets délivrés concernant les candidats médicaments de la Société, bermekimab et 514G3, qui ciblent respectivement un médiateur crucial de l’inflammation chronique et le staphylocoque doré (y compris MRSA). Parmi les nouveaux brevets figurent ceux délivrés par les autorités européennes afin de protéger bermekimab lors de son utilisation dans le traitement de pathologies dermatologiques et la cachexie associée au cancer. Parmi les demandes de brevets figurent une demande dans chacun des pays ci-après : Australie, Canada, Israël, Mexique, Philippines, Russie et Corée du Sud. Ces demandes concernent la couverture de bermekimab dans le traitement des maladies cardiovasculaires ; l’anticorps 514G3 pour traiter les infections par staphylocoque doré et des aspects clés de la plate-forme de découverte d’anticorps de la Société True HumanTM.

Stanley Kim, Ph.D., J.D., Vice-président de la Propriété intellectuelle de XBiotech, a déclaré : « Les brevets qui nous ont été récemment délivrés reflètent les efforts de XBiotech visant à organiser une protection significative à l’échelle mondiale de ses thérapies candidates émergentes. Le portefeuille de brevets de la Société compte plus d’une centaine de brevets ainsi délivrés ».

Ce vaste portefeuille de brevets de XBiotech vient à l’appui d’une plate-forme de développement de médicaments diverse. La Société conduit actuellement des recherches cliniques avec bermekimab sous forme de thérapie combinée pour traiter le cancer du pancréas. Par ailleurs, l’évaluation en cours des résultats des programmes sur le cancer colorectal de XBiotech se poursuit afin d’investiguer sur la réaction des patients au bermekimab et faire avancer le programme d’oncologie de la Société. XBiotech procède actuellement à deux essais cliniques distincts dans le domaine de la dermatologie pour investiguer sur la réponse à bermekimab de patients atteints de dermatite atopique et d’hydrosadénite suppurée. Ces deux études devraient être achevées d’ici la fin de cette année ou la fin du premier trimestre 2019. La Société explore actuellement des possibilités pour conduire de nouvelles études cliniques avec 514G3 afin de prévenir et traiter les infections par staphylocoque doré, ainsi que le bermekimab pour prévenir et traiter les maladies cardiovasculaires. XBiotech continue de faire avancer son pipeline pour d’autres indications de maladies infectieuses, notamment la bactérie Clostridium difficile et le virus de la varicelle et du zona.
                                                                                                                                                                                 
À propos des anticorps thérapeutiques True Human™ 
Les anticorps True Human™ de XBiotech proviennent sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec des découvertes et des programmes cliniques qui recouvrent plusieurs domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel de libérer l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec un degré de sûreté, d’efficacité et de tolérance démultiplié.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures et le résultat réel des opérations de la Société, sa situation financière et ses liquidités ainsi que l’évolution du secteur dans lequel elle intervient peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

XBiotech annonce le rejet du recours collectif sur les valeurs mobilières

AUSTIN, Texas, 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a annoncé aujourd’hui que l’Honorable juge Dustin M. Howell de la 459e Cour de district du Comté de Travis a rendu sa décision dans une lettre en accédant à la requête de la Société visant à obtenir le rejet de l’action collective en justice sur les valeurs mobilières intentée contre XBiotech (Affaire D-1-GN-17-003063). La Cour de district a ordonné aux parties de préparer une ordonnance formelle pour rappeler la décision.

« Ce genre d’action collective sur les valeurs mobilières a malheureusement proliféré à l’encontre des sociétés du secteur des biosciences au stade du développement. Nous nous félicitons que la Cour de district ait pris une décision juste dans cette affaire et nous espérons que d’autres tribunaux adopteront une approche similaire lorsque se présenteront de nouveaux cas de recours collectif sur les valeurs mobilières à l’encontre du secteur des biosciences », a déclaré Peter Stokes, Esq., associé chez Norton Rose Fulbright et principal avocat-conseil de la Société dans ce dossier.

John Simard, Président et Directeur Général d’XBiotech, a fait le commentaire suivant : « Cette affaire était le dernier procès fantaisiste encore en suspens contre XBiotech. Nous avions confiance dans le système ainsi que dans notre excellent avocat-conseil. Nous étions déterminés à refuser toute issue autre qu’un rejet immédiat. Malgré les obstacles, nous avons poursuivi sans relâche nos efforts pour découvrir, fabriquer et développer des thérapies dérivées de l’immunité humaine naturelle. Nous pouvons à présent compter sur des initiatives prometteuses dans les pathologies infectieuses, la dermatologie, la médecine cardiovasculaire et le cancer. Le potentiel est extraordinaire. Je suis convaincu que le vent est en train de tourner et je suis encore plus enthousiaste que jamais quant à l’avenir de XBiotech ».

Le 1er décembre 2015, une prétendue plainte relative aux valeurs mobilières a été déposée contre la Société, certains de ses dirigeants et administrateurs et le souscripteur de son introduction en Bourse devant la Cour supérieure de l’État de Californie dans le Comté de Los Angeles. Lors d’une audience en juin 2017 devant la Cour supérieure de l’État de Californie dans le Comté de Los Angeles, le juge a décidé que l’affaire appartenait au Texas, et non à la Californie. Les demandeurs ont alors déposé à nouveau leur dossier auprès de la Cour de district du Comté de Travis en juillet 2017. La Cour du Comté a finalement entendu les arguments concernant la requête de XBiotech visant à rejeter l’affaire et publié sa lettre de décision accordant le rejet. Deux affaires fédérales qui avaient précédemment été déposées auprès de la Cour de district des États-Unis pour le district ouest du Texas ont également été rejetées.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™ 
Les anticorps True Human™ de XBiotech proviennent sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec des découvertes et des programmes cliniques qui recouvrent plusieurs domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel de libérer l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec un degré de sûreté, d’efficacité et de tolérance démultiplié.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures et le résultat réel des opérations de la Société, sa situation financière et ses liquidités ainsi que l’évolution du secteur dans lequel elle intervient peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

Casa Systems lance l’Axyom™ Multiservice Router au Broadband World Forum

Le routeur périphérique multiservice virtualisé offre des performances supérieures, augmente l’agilité du réseau et des services, et accélère la mise sur le marché de nouveaux services

ANDOVER, Massachusetts, 24 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Casa Systems (Nasdaq : CASA), un des principaux fournisseurs de solutions de technologie d’infrastructure à large bande pour les réseaux mobiles, câblés et fixés et les réseaux à large bande convergés a annoncé aujourd’hui qu’elle lancera son nouvel Ayxom™ Multiservice Router (MSR) lors du Broadband World Forum, du 23 au 25 octobre à Berlin.

Pour faire face à une demande de la large bande, les fournisseurs de services se sont traditionnellement reposés sur les routeurs exclusifs pour développer leurs réseaux périphériques qui était souvent synonyme de sacrifice des coûts et de flexibilité dans le processus. Le nouvel Axyom Multiservice Router de Casa utilise le modèle moderne de centre de données où des fonctions sont décomposées et désagrégées permettant la séparation et la mise à l’échelle indépendante des plans de contrôle et de données.

Le MSR de Casa est conçu pour permettre aux fournisseurs de services de se libérer de l’architecture actuelle de routeur périphérique exclusive, inflexible et coûteuse. En outre, le MSR supporte la flexibilité pour localiser les fonctions réseau virtualisées (« Virtual Network Functions ») – (VNF) là où elles fournissent la plus grande valeur, soit au centre de données pour une efficacité maximum, soit auprès des abonnés pour une faible latence.

Le Multiservice Router exploite les concepts de conception suivants du centre de données, spécifiquement :

  • une conception de réseau qui inclut un réseau central spine-leaf avec des serveurs standard x86 hautes performances et d’OLT et commutateurs ouverts programmables ;
  • séparation du contrôle et des données / fonctions réseau virtualisées du plan utilisateur pour prendre en charge la mise à l’échelle indépendante et le Multi-Access Edge Computing (MEC) ;
  • principes de conception dans le cloud pour proposer une évolutivité transparente ;
  • flexibilité pour virtualiser à l’aide de conteneurs en métal nu, OpenStack ou avec l’orchestration Kubernetes ;
  • ouverture d’API aux contrôleurs tiers pour l’orchestration, la gestion et la surveillance.

Basé sur l’Axyom Software Platform de Casa, le nouveau Multiservice Router permettra au réseau périphérique d’offrir de meilleures performances avec une évolutivité transparente à un coût plus faible et avec plus de flexibilité. Tout ceci est possible sans compromis, car le réseau est ouvert. Avec le MSR, le fournisseur de services peut faire les choix qui répondent le mieux aux besoins de son réseau.

« Le réseau périphérique devient un actif puissant pour les fournisseurs de services. En utilisant des concepts d’architecture de centre de données modernes, le Multiservice Router de Casa transforme la périphérie du réseau en termes de flexibilité, performance et coût », a déclaré Jerry Guo, PDG de Casa Systems. « Le de Casa est conçu pour permettre aux fournisseurs de services de se libérer de l’architecture actuelle de routeur périphérique coûteuse, inflexible et exclusive. »

Casa Systems au Broadband World Forum
Casa Systems accélère l’innovation de réseau avec sa suite de solutions à large bande intelligentes qui apportent la largeur de bande et l’agilité de service nécessaires aujourd’hui aux fournisseurs ainsi qu’une voie d’accès claire vers un réseau à accès multiples convergé, virtualisé et distribué. Lors du Broadband World Forum, Casa lancera son Axyom Multiservice Router et montrera d’autres solutions innovatrices qui permettent aux opérateurs de virtualiser sans compromis.

Étant une application du Multiservice Router de Casa, la solution Axyom™ Virtual Broadband Network Gateway (vBNG) Router est la première passerelle réseau à large bande virtualisée de l’industrie qui délivre des performances supérieures, le positionnement multidimensionnel (« Multidimensional scaling » ou MDS), et la flexibilité nécessaires pour répondre aux besoins du fournisseur de services. Au Broadband World Forum, Casa présentera sa solution vBNG Router.

Le Multiservice Router de Casa s’appuie sur les capacités vBNG, ajoutant les fonctions Provider Edge Routing pour les réseaux privés virtuels (« virtual private networks » – VPN) couche 2 et couche 3. Le routage avancé et le transfert de paquets hautes performances de la plateforme Axyom permettent aux fournisseurs de services de consolider tous les services de périphérie sur une architecture native dans le cloud commune.

En outre, Sudhir Krishman de Casa, Chef de produit pour les Fixed Networks NFV Solutions, participera au groupe de discussion « What does the future Next Generation Network (NGN) look like? » (À quoi ressemble le futur réseau de prochaine génération (NGN) ?) le jeudi 25 octobre à 15 h 25.

Pour organiser une réunion d’information ou une démonstration de produit à l’occasion du Broadband World Forum qui se déroulera du 23 au 25 février à Berlin (Allemagne), veuillez nous contacter à l’adresse sales@casa-systems.com ou veuillez nous rendre visite au stand n° MR16 au Hall 21B.

À propos de Casa Systems, Inc.
Casa Systems, Inc. (NASDAQ : CASA) fournit des solutions logicielles qui permettent aux fournisseurs haut débit sans fil et filaire de répondre à la demande croissante de bande passante gigabit et services. Nous offrons une suite de solutions distribuées et virtualisées pour les réseaux 5G à ultra-haut débit fixes et mobiles. Nos solutions sont déployées commercialement dans plus de 70 pays et sont au service de plus de 400 clients, y compris des fournisseurs de services régionaux ainsi que certains des plus importants fournisseurs de services à large bande de niveau 1 (« Tier 1 ») au monde.

Pour en savoir plus, consulter www.casa-systems.com

INFORMATIONS DE CONTACT :
Alicia Thomas
Casa Systems, Inc.
100 Old River Road
Andover, Mass. 01810
+1.817.909.8921
Alicia.thomas@casa-systems.com

Abeona Therapeutics nomme João Siffert, M.D., comme Responsable recherche et développement et Directeur médical

NEW YORK et CLEVELAND, 18 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abeona Therapeutics Inc. (Nasdaq : ABEO), société biopharmaceutique de stade clinique de premier plan spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies cellulaires et géniques pour les maladies génétiques rares menaçant le pronostic vital, a annoncé aujourd’hui la nomination de João Siffert, M.D., en tant que Responsable recherche et développement et Directeur médical. Par conséquent, l’ancien Directeur médical Juan Ruiz, M.D., Ph.D., assumera les fonctions de Responsable des affaires médicales européennes (« Head of European Medical Affairs »). La Société a également annoncé la nomination de Neena Patil, J.D. au poste de Conseillère juridique et Secrétaire générale. Le Dr Siffert et Madame Patil relèvent tous deux du Président-directeur général, Carsten Thiel, Ph.D.

« Je suis très heureux d’accueillir João et Neena au sein d’Abeona et je suis confiant dans leur capacité à apporter une contribution importante à la croissance future de notre société », a déclaré le Dr Thiel. « João bénéficie de l’expérience clinique, scientifique et réglementaire requise, à laquelle nous nous référons pour faire progresser nos candidats cliniques et précliniques et favoriser la croissance future de nos pipelines ».

« Neena apporte à Abeona une vaste expertise juridique et le leadership nécessaire pour s’assurer que l’entreprise continue à fonctionner de manières responsable et conforme, à mesure que nous évoluons d’entreprise au stade clinique en une entreprise au stade commercial », a ajouté le Dr Thiel.

Le Dr Siffert possède 30 ans d’expérience combinée dans l’industrie biopharmaceutique, la médecine et le monde universitaire. Il a dirigé avec succès plusieurs programmes de développement de médicaments, allant des approbations précliniques aux autorisations réglementaires aux États-Unis et en Europe, et a occupé plusieurs postes de direction scientifique dans le secteur biopharmaceutique, y compris des programmes en thérapie génique. En 2017, le Dr Siffert a été nommé au Conseil d’administration du développeur de thérapie génique AveXis, qui a ensuite été acquis par Novartis. Il a occupé le poste de Directeur médical chez Ceregene de 2007 à 2011, où il était responsable du développement clinique de thérapies géniques à base de virus adéno-associés (AAV2) pour les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Le Dr Siffert a également dirigé les organisations médicales et de recherche et développement d’Avanir Pharmaceuticals et Avera Pharmaceuticals avant de se consacrer plus récemment à la recherche translationnelle, au développement clinique, à la réglementation et aux affaires médicales en tant que Directeur scientifique et médical de Nestlé Health Science.

Dr Siffert a obtenu un doctorat en médecine (M.D.) de l’Université de São Paulo (Brésil) et un M.B.A de l’Université Columbia. Il a effectué des stages en pédiatrie à la New York University (NYU) School of Medicine et en neurologie à la Harvard Medical School, suivis d’un fellowship en neuro-oncologie à la NYU. L’American Board of Neurology and Psychiatry a certifié Le Dr Siffert en 1996.

« Je suis ravi de faire partie de l’équipe Abeona et impatient de guider nos programmes de développement clinique en thérapie cellulaire et génique », a déclaré le Dr Siffert. « Les travaux en cours chez Abeona sont potentiellement transformateurs pour ce domaine en plein essor et, plus important encore, pour les patients ».

Mme Patil apporte près de 20 ans d’expérience biopharmaceutique mondiale à Abeona. Elle a récemment occupé les postes de Conseillère juridique adjointe et Vice-présidente des affaires juridiques à Novo Nordisk. À ce titre, Mme Patil a élaboré des stratégies juridiques et de conformité pour la société et dirigé l’équipe chargée de fournir un soutien juridique complet aux activités américaines de Novo Nordisk. Mme Patil a beaucoup travaillé dans les domaines de l’entreprise, de la réglementation, des litiges et de la conformité dans tous les domaines thérapeutiques, y compris les maladies rares. Avant d’exercer chez Novo Nordisk, elle a occupé divers postes au sein d’autres sociétés biopharmaceutiques internationales, notamment Pfizer et Sanofi.

Mme Patil a obtenu son doctorat J.D. (Juris Doctor) et un Master en Administration des services de santé (« Health Services Administration ») de l’Université du Michigan à Ann Arbor et un diplôme de premier cycle de l’Université de Georgetown avec un « Bachelor of Arts » en sciences politiques.

À propos d’Abeona
Abeona Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies cellulaires et géniques pour le traitement des maladies génétiques rares menaçant le pronostic vital. Les principaux programmes d’Abeona comprennent EB-101 (greffes de peau corrigées génétiquement) pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive (RDEB), ABO-102 (AAV-SGSH), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) et ABO-101 (AAV-NAGLU), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB). Abeona développe également la thérapie génique ABO-201 (AAV-CLN3) pour la maladie CLN3, ABO-202 (AAV-CLN1) pour le traitement de la maladie CLN1, EB-201 pour l’épidermolyse bulleuse (EB), ABO-301 (AAV-FANCC) pour les troubles liés à l’anémie de Fanconi (FA) et ABO-302 utilisant une nouvelle approche d’édition génique basée sur CRISPR / Cas9 pour la thérapie génique relative aux hémopathies rares. En outre, Abeona développe une plateforme vectorielle exclusive, AIM™, pour les produits candidats de la prochaine génération. Pour de plus amples informations, consulter www.abeonatherapeutics.com.

Contact investisseurs :
Christine Silverstein
Vice-présidente senior, Finance et Relations avec les investisseurs
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4707
csilverstein@abeonatherapeutics.com

Contact presse :
Scott Santiamo
Directeur, Communications d’entreprise
Abeona Therapeutics, Inc.
+1 (646) 813-4719
ssantiamo@abeonatherapeutics.com

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations qui sont de nature prospective au sens de la Section 27a de la loi Securities Act de 1933, telle qu’amendée, et qui impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations comprennent des énoncés concernant notre pipeline en passe de devenir commercial ; nous nous attendons à ce que la grande expérience, la connaissance approfondie du secteur de la santé, le développement d’équipes très performantes, l’allocation efficace des ressources et la capacité démontrée de réaliser des résultats ambitieux par João Siffert et Neena Patil servent notre croissance future. Nous avons tenté d’identifier les énoncés prospectifs par des termes tels que « pouvoir », « anticiper », « croire », « estimer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », et d’autres expressions similaires (ainsi que d’autres termes ou expressions mentionnant des événements, conditions ou circonstances futurs), qui constituent des énoncés prospectifs et sont destinés à les identifier. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués par de tels énoncés prospectifs en raison de divers facteurs, risques et incertitudes importants, y compris, mais sans s’y limiter, l’intérêt continu pour notre portefeuille de maladies rares, notre capacité à inscrire des patients dans des essais cliniques, l’impact de la concurrence ; la capacité de développer nos produits et technologies ; la capacité de réaliser ou d’obtenir les approbations réglementaires nécessaires ; l’impact des changements sur les marchés financiers et la conjoncture économique mondiale ; ainsi que les autres risques, tels que détaillés de temps à autre dans les Rapports annuels de la Société sur le Formulaire 10-K et autres rapports déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission. La Société décline toute obligation d’effectuer une quelconque révision des déclarations prospectives énoncées dans le présent communiqué ou de mettre à jour lesdites déclarations pour refléter des événements ou des circonstances se déroulant après la date du présent communiqué, qu’ils se présentent sous la forme de nouvelles informations, de futurs développements ou autres.

 

Les fonctions Achats et Finances de GTT s’associent pour la mise en place de la solution Procure-to-Pay de Determine

PARIS, 18 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NASDAQ : DTRM), éditeur international de solutions Cloud Source-to-Pay et de Gestion des Contrats, annonce aujourd’hui que GTT (Gaztransport & Technigaz), société d’ingénierie développant des systèmes de confinement pour le transport par voie maritime et le stockage en conditions cryogéniques du GNL, a choisi la solution Procure-to-Pay de Determine.

Depuis plus de 50 ans, GTT conçoit et commercialise des technologies alliant efficacité opérationnelle et sécurité pour équiper les méthaniers, les unités flottantes de GNL, ainsi que les navires de transport multi-gaz. Elle propose également des solutions destinées aux réservoirs terrestres et à l’utilisation du GNL comme carburant pour la propulsion des navires, ainsi qu’une large gamme de services.

L’ergonomie de Determine : un critère de choix dans la sélection du SI Achats

Parmi les outils Achats disponibles sur le marché, la Plateforme Cloud Determine s’est distinguée grâce à :

  • Son interface utilisateurs intuitive
  • Sa capacité à s’interfacer à l’outil comptable en place chez GTT
  • Sa capacité à gérer des processus métiers complexes
  • Sa facilité de paramétrage offrant une grande autonomie et une grande réactivité aux administrateurs de la Plateforme

« Determine est un outil facile à prendre en main, son ergonomie a été un critère de choix important. Un mois après le Go-live, les premiers retours sont positifs. Nos utilisateurs soulignent la simplicité d’utilisation et le gain de temps apporté par Determine. Ils apprécient notamment la possibilité d’approuver les demandes d’achats en 2 clics directement depuis leurs emails. »
Pauline GERARD – Responsable Achats chez GTT (Gaztransport & Technigaz)

Collaboration Achats et Finances : un facteur-clé de succès du projet

La mise en place de Determine chez GTT s’étend des Achats à la Finance. Pour garantir le bon déroulement du projet et s’assurer de la prise en compte des requêtes de chacun des deux services, un gestionnaire côté Finance a été désigné en plus d’un chef de projet côté Achats. Chacun était en charge de s’assurer que les workflows et les paramètres en place dans l’application correspondaient aux besoins de son service.

« Nos services Achats et Finances ont travaillé en étroite collaboration pour s’assurer que l’outil allait répondre à leurs problématiques et à leurs critères essentiels. Étant à l’initiative de ce projet, les Achats ont par la suite intégré dans le cahier des charges toutes les spécificités liées au département Finances. Il y a eu de nombreuses réunions de coordination, mais chacun des services prenait librement les décisions nécessaires sur la partie de l’outil dont il était responsable.»
Pauline GERARD – Responsable Achats chez GTT (Gaztransport & Technigaz)

« La force de GTT a été sa capacité à mettre en place des actions concrètes pour permettre une collaboration Achats/Finances fructueuse et assurer le succès de ce projet. Nous sommes heureux d’accompagner la transformation digitale de GTT et de contribuer à l’alignement et à la réussite de leurs services Achats et Finance. »
Gérard Dahan –  Global Chief Revenue and Marketing Officer

A propos de GTT (Gaztransport & Technigaz)

GTT (Gaztransport & Technigaz) est le leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques utilisés pour le transport et le stockage du GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Depuis plus de 50 ans, GTT propose à ses clients des technologies leur permettant d’optimiser l’espace de stockage et de réduire les coûts de construction et d’exploitation des navires ou des réservoirs équipés de ces systèmes. GTT intervient sur plusieurs secteurs : les méthaniers, les éthaniers de grande capacité, les FLNG (unités flottantes de production, stockage et déchargement du GNL), les FSRU (unités flottantes de stockage et de regazéification du GNL), les réservoirs terrestres et les solutions pour l’utilisation du GNL en tant que carburant.

GTT est cotée sur le compartiment A d’Euronext Paris (Code ISIN FR0011726835, Ticker GTT) et fait partie notamment des indices SBF 120 et MSCI Small Cap.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Determine obtient de bons scores dans le nouveau rapport de Gartner consacré aux Solutions Sourcing

PARIS, France, 16 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ:DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats, a obtenu de très bons résultats dans les catégories Économies, Contrôle et Conformité dans le nouveau rapport de l’Analyste Gartner: “Critical Capabilities for Strategic Sourcing Application Suites”.

Publié pour la première fois cette année, ce rapport est un complément d’informations indispensable du Magic Quadrant. Il présente de nombreux cas d’application permettant d’ajouter une dimension métier aux différentes offres des éditeurs du marché. La méthodologie utilisée dans ce rapport impose aux analystes d’identifier les fonctionnalités clés des solutions Sourcing et d’établir leur importance dans chaque cas d’application.

Selon Gartner, “Determine répond aux besoins des entreprises recherchant une solution Sourcing configurable, globale et interfaçable facilement”.

Comme nous l’avons illustré lors de notre récent Webinar “Tendances Sourcing et Gestion des Contrats: Quels impacts pour votre organisation?”, l’intégration des solutions Sourcing et de Gestion des Contrats est essentielle pour les entreprises souhaitant maîtriser leurs risques et atteindre leurs objectifs d’économies. La forte expertise de Determine en matière de Gestion des Contrats est d’ailleurs reconnue par Gartner comme l’un des éléments différenciateurs permettant à Determine d’obtenir de bons résultats dans les catégories Économies, Contrôle et Conformité.

Après les très bons scores obtenus dans le Magic Quadrant de Gartner, cette nouvelle analyse illustre parfaitement comment la puissance technologique de la Plateforme Cloud Determine répond à différents cas d’application et aux besoins métiers des entreprises de tous secteurs d’activité.

“Cette reconnaissance nous conforte dans notre stratégie Produit. L’intégration des solutions Sourcing, Gestion des Contrats, Gestion Fournisseurs et Procure-to-Pay au sein d’une Plateforme unique est la meilleure solution aujourd’hui pour répondre aux besoins métiers de nos clients.”
Gérard Dahan – Global Chief Revenue & Marketing Officer, Determine

Retrouvez le rapport “Critical Capabilities for Strategic Sourcing Application Suites” de Gartner sur gartner.com.

Dégagement de responsabilité:

Gartner ne soutient aucun des fournisseurs, produits ou services décrits dans les recherches qu’il publie, et ne conseille pas aux utilisateurs de technologie de choisir uniquement les fournisseurs ayant reçu les meilleurs scores ou autres désignations. Les recherches publiées par Gartner reflètent les opinions de l’organisation de recherche de Gartner et ne doivent pas être interprétées comme énonçant des faits. Gartner décline toute garantie explicite ou implicite relative à cette recherche, y compris toute garantie de qualité marchande ou d’adéquation à un objet particulier.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Etude Appian et IDG – Future of Work: Une entreprise française enregistre 218 demandes en nouvelles applications chaque année, près de la moitié se soldent par un échec

En Europe, les entreprises émettent beaucoup plus de demandes qu’aux États-Unis, mais la dette technique et les difficultés de développement constituent un frein

PARIS, 09 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Appian (NASDAQ : APPN) a annoncé aujourd’hui le deuxième volet des résultats de son étude mondiale sur l’avenir du travail, Future of Work, réalisée par IDG. Selon les données recueillies, les entreprises européennes s’investissent plus encore que leurs homologues américaines pour suivre le rythme imposé par la transformation numérique. En moyenne, une entreprise européenne enregistre chaque année 230 demandes internes portant sur de nouvelles applications et des améliorations majeures des fonctionnalités. L’Allemagne est en tête du classement européen avec 306 demandes en moyenne, suivie par la France avec 218 demandes et le Royaume-Uni avec 137 demandes. La moyenne européenne est donc largement supérieure en comparaison des 153 demandes observées aux États-Unis.

Malgré ces écarts entre pays, le taux de réussite de ces demandes est catastrophique, quelle que soit la région : 50 % des demandes en développement d’applications n’aboutissent pas. Soit les demandes n’aboutissent pas du tout, soit les applications développées ne répondent pas aux besoins de l’entreprise.

Publiée en plusieurs parties, l’étude dresse un état des lieux de la transformation des entreprises et son impact sur l’avenir du travail. Issues d’une enquête auprès de responsables informatiques confirmés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Espagne, les principales conclusions sont les suivantes :

  • 16 % des nouveaux projets de développement des entreprises en France ne démarrent jamais, ce taux est similaire au niveau européen (contre 14 % aux États-Unis) ;
  • 14 % des nouveaux projets de développement en France sont entamés, mais n’aboutissent jamais, même taux au niveau européen (contre 16 % aux États-Unis) ;
  • 18 % des nouveaux projets de développement en France sont livrés, mais ne répondent pas aux besoins des entreprises (contre 20 % au niveau européen et aux Etats-Unis).

La demande numérique se propage dans toute l’entreprise
La demande de nouveaux projets de développement concerne à présent l’ensemble de l’entreprise, ce qui démontre que toutes les divisions opérationnelles cherchent à adapter leur fonctionnement à l’ère numérique. Aux États-Unis, le département marketing est le plus enclin à réclamer de nouvelles applications, alors qu’en Europe, la balance penche légèrement en faveur des ventes, des services clients et centres d’appels. Les demandes en développement d’applications se répartissent comme suit selon les divisions opérationnelles aux États-Unis et en Europe :

  • Ventes : 18 % en Europe contre 17 % aux Etats-Unis ;
  • Services clients et centres d’appels : 17 % en Europe contre 16 % aux Etats-Unis ;
  • Services financiers : 16 % en Europe contre 14 % aux Etats-Unis ;
  • Marketing : 16 % en Europe contre 19 % aux Etats-Unis ;
  • Recherche et Développement : 16 % en Europe contre 15 % aux Etats-Unis ;
  • Service juridique : 10 % en Europe contre 11 % aux Etats-Unis ;
  • Autres services : 8 % en Europe contre 7 % aux Etats-Unis.

En France, les services clients et centres d’appels occupent la tête du classement en matière de demandes (avec 19 % du nombre total), suivis des ventes (18 %), du marketing (17 %), des services financiers (15 %), de la Recherche et Développement (13 %), des services juridiques (11 %) et autres (7 %).

Les entreprises accumulent une dette technique
De façon générale, les services informatiques ont du mal (et ne parviennent pas) à répondre à l’évolution des besoins des entreprises, principalement en raison des lenteurs de la programmation et de problèmes liés à la dette technique.

La dette technique désigne le coût supplémentaire engendré par les modifications rendues nécessaires par le choix d’une solution de facilité, en lieu et place de la solution appropriée. Elle représente également le « manque à gagner » subi pour ne pas avoir développé l’application qui permettrait de tirer parti d’une opportunité commerciale. De fait, si les services informatiques consacrent la moitié de leur temps à programmer de nouvelles applications et améliorations (la France occupant le haut du classement avec 56 % du temps), 36 % de ce temps passé sont engloutis par la dette technique (ce taux est de 39 % aux Etats-Unis).

Au niveau international, l’impact de la dette technique sur les entreprises se décompose comme suit :

  • Dépenses opérationnelles plus élevées (pour 55 % des répondants) ;
  • Délais bien plus longs que prévu pour de simples améliorations des logiciels (pour 52 % des répondants) ;
  • Performances et évolutivité réduites (pour 47 % des répondants) ;
  • Délais de commercialisation plus longs (pour 35 % des répondants) ;
  • Aucune amélioration apportée à l’expérience client (pour 17 % des répondants).

Interrogés sur les moyens de résorber la dette technique, plus de la moitié des sondés (53 %) pense qu’il est nécessaire de rechercher de nouvelles solutions pour accélérer le développement des applications.

Le low-code : une nouvelle approche
Les plateformes de développement low-code accélèrent la création d’applications, grâce à des outils de conception visuelle par glisser-déposer, aussi puissants que faciles à manier. Garantissant également l’interconnexion, la gestion et l’évolutivité de toutes les applications, elles permettent de les mettre plus rapidement sur le marché, sans pour autant créer de nouveaux cloisonnements, ni transiger sur la qualité, les performances et l’expérience. Les entreprises peuvent ainsi limiter leur dette technique et être plus réactives pour saisir de nouvelles opportunités commerciales.

Matt Calkins, co-fondateur et PDG d’Appian l’affirme : « les logiciels définissent la manière dont le travail sera accompli à l’avenir, et toutes les entreprises doivent accélérer le développement de nouvelles applications sans sacrifier la qualité ni creuser leur dette technique ».

Pour en savoir plus sur la dette technique et le frein qu’elle constitue pour les entreprises européennes, ainsi que sur les solutions apportées par le développement low-code, téléchargez le deuxième rapport d’Appian sur l’avenir du travail.

Méthodologie
L’étude Future of Work a été réalisée par IDG entre août et septembre 2018, auprès de 500 responsables informatiques (dont la moitié à des postes de direction, Directeur ou ou plus dans des entreprises de plus de 1 000 employés. Pour ce volet de l’étude, les personnes interrogées étaient basées pour moitié aux États-Unis et pour moitié en Europe (49 au Royaume-Uni, 60 en France, 47 en Allemagne et 51 en Espagne), et devaient, pour être retenues, avoir entrepris des projets de transformation numériques depuis au moins un an.

A propos d’Appian
Appian fournit une plate-forme de développement de logiciel qui associe l’automatisation intelligente et le low-code pour créer rapidement de puissantes applications métiers. Un grand nombre d’entreprises internationales utilisent les applications Appian pour améliorer l’expérience client, atteindre l’excellence opérationnelle et simplifier la gestion des risques et la conformité à l’échelle mondiale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.appian.fr.

Contacts presse : agence Elan Edelman
Margaux Ducruet – 01 86 21 51 54 – margaux.ducruet@elanedelman.com
Carine Currit – 01 86 21 50 41 – carine.currit@elanedelman.com

A photo accompanying this announcement is available at http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/3aed1b16-30be-4d30-899e-38c3cf76c6f9

Akcea et Ionis annoncent l’homologation de TEGSEDIMC (inotersen pour injection) au Canada

Le premier et le seul traitement de ce type pour les Canadiens atteints d’amylose héréditaire liée à la transthyrétine (hATTR) avec polyneuropathie, une maladie héréditaire rare

OTTAWA et BOSTON et CARLSBAD, Californie, 06 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Akcea Therapeutics, Inc. (NASDAQ : AKCA), une société affiliée d’Ionis Pharmaceuticals, Inc., et Ionis Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ : IONS), ont annoncé aujourd’hui que TEGSEDIMC (inotersen pour injection) est maintenant approuvé au Canada pour le traitement de la polyneuropathie de stade 1 ou 2 chez les patients adultes atteints d’amylose héréditaire liée à la transthyrétine (hATTR)1.

À la suite d’une évaluation prioritaire de Santé Canada, TEGSEDI, un médicament ciblant l’ARN, est le premier traitement approuvé pour les Canadiens aux prises avec l’amylose hATTR, une maladie causée par une production anormale de transthyrétine (protéine TTR), qui entraîne des dépôts amyloïdes de TTR dans divers tissus et organes de tout le corps. L’accumulation progressive de ces dépôts entraîne des dysfonctions sensorielles, motrices et autonomiques touchant de nombreux aspects de la vie d’un patient.

« Nous apprécions l’évaluation attentive et en temps opportun effectuée par Santé Canada, qui a accordé à TEGSEDI le statut d’évaluation prioritaire. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec l’ensemble des parties concernées, afin de s’assurer que les patients puissent avoir accès, de façon appropriée et en temps opportun, à ce nouveau traitement important pour les Canadiens atteints d’amylose hATTR », a déclaré Jared Rhines, directeur général d’Akcea Therapeutics Canada. « Après l’autorisation de mise en marché de TEGSEDI en Europe, cette nouvelle représente par ailleurs une étape importante pour Akcea, qui obtient sa première homologation de médicament au Canada. Nous sommes convaincus que cet accomplissement réaffirme l’engagement d’Akcea envers la communauté internationale des maladies rares ainsi que notre mission d’offrir des traitements novateurs aux patients, où qu’ils se trouvent. Nous sommes très heureux de lancer ce traitement novateur avec Akcea ConnectMC, notre programme de soutien complet offert aux patients et à leurs professionnels de la santé sur l’ensemble du territoire ».

TEGSEDI est administré à domicile par injection sous-cutanée, une fois par semaine ; il cible l’amylose hATTR à sa source en réduisant la production de la protéine TTR.

« Aujourd’hui est un grand jour pour les Canadiens atteints d’amylose hATTR et leur famille, puisque l’inotersen est le premier traitement modificateur de la maladie à être approuvé pour faire face au fardeau important auquel sont confrontés de nombreuses personnes aux prises avec des symptômes débilitants et progressifs. Une charge émotionnelle considérable accompagne souvent une maladie héréditaire, et nous croyons que grâce à cette homologation et aux innovations ayant conduit à ce traitement, une étape importante permettant à ces personnes de croire en un avenir meilleur a été franchie aujourd’hui. Nous comptons maintenant sur la collaboration d’Akcea avec les parties concernées pour que ce médicament soit accessible aux patients dès que possible », affirme Durhane Wong-Rieger, présidente et chef de la direction de la Canadian Organization for Rare Disorders (CORD).

« L’amylose hATTR est une maladie débilitante comportant son lot important de morbidité et de mortalité, et les options offertes aux patients atteints de cette maladie et à leur famille sont extrêmement limitées. L’homologation de l’inotersen vient changer la donne et représente une avancée appréciée. Dans le cadre de l’étude NEURO-TTR, l’étude ayant servi à faire une demande d’homologation auprès de Santé Canada, les variations par rapport aux valeurs de référence ont montré des bénéfices statistiquement importants en faveur du traitement par l’inotersen, en ce qui a trait aux symptômes de polyneuropathie et à la qualité de vie », affirme Dre Vera Bril, professeure de médecine à l’Université de Toronto, directrice du département de neurologie du University Health Network mais aussi de l’Hôpital Mount Sinai et titulaire de la Chaire de la famille Krembil en neurologie.

À PROPOS DE TEGSEDIMC (INOTERSEN POUR INJECTION)1
TEGSEDIMC (inotersen pour injection) est un inhibiteur de la production de transthyrétine (TTR) humaine à base d’oligonucléotides antisens (OAS). TEGSEDI, découvert et mis au point par Ionis Pharmaceuticals, est également approuvé au sein de l’Union européenne pour le traitement de la polyneuropathie de stade 1 ou 2 chez les adultes atteints d’amylose héréditaire liée à la transthyrétine (hATTR), et il est actuellement évalué par les autorités règlementaires aux États-Unis.

L’homologation s’appuie sur des données de l’étude NEURO-TTR de phase III à répartition aléatoire (2:1), contrôlée par placebo et menée en double-aveugle à l’échelle internationale auprès de 172 patients atteints d’hATTR et présentant des symptômes de polyneuropathie. L’étude d’une durée de 15 mois visait à évaluer les effets de TEGSEDI sur la fonction neurologique et sur la qualité de vie, à partir des variations du score modifié des troubles neuropathiques +7 (mNIS+7) et du score total du questionnaire Norfolk sur la qualité de vie – neuropathie diabétique (Norfolk QOL-DN) par rapport aux valeurs de référence. Pour ces deux principaux paramètres d’évaluation de l’étude NEURO-TTR, TEGSEDI a procuré à de nombreux patients des bénéfices significatifs, y compris une amélioration des symptômes de la maladie par rapport aux valeurs de référence, selon un article publié dans le New England Journal of Medicine2.

Mises en garde et précautions particulières

TEGSEDI est associé à des diminutions de la numération plaquettaire pouvant mener à une thrombocytopénie. La numération plaquettaire doit être surveillée au moins toutes les deux semaines pendant le traitement par TEGSEDI, puis pendant 8 semaines après la fin du traitement.

La glomérulonéphrite est survenue chez des patients traités par TEGSEDI. Il est important de surveiller attentivement le rapport protéines/créatinine urinaires et le taux de filtration glomérulaire estimé pendant le traitement par TEGSEDI.

Les effets indésirables les plus courants, qui sont survenus chez au moins 20 % des patients traités par TEGSEDI et plus souvent qu’avec le placebo, étaient les suivants : érythème au site d’injection, nausées, fatigue, diarrhée, maux de tête et douleurs au site d’injection.
Pour obtenir plus de renseignements importants sur l’innocuité de TEGSEDI, y compris le mode d’administration, les interactions médicamenteuses et les effets indésirables, veuillez consulter la monographie de produit approuvée par Santé Canada sur le site www.akceatx.ca.

À PROPOS DE L’AMYLOSE HÉRÉDITAIRE LIÉE À LA TRANSTHYRÉTINE (hATTR)
L’amylose hATTR est une maladie héréditaire progressive, systémique et mortelle causée par la formation anormale de la protéine TTR et par l’accumulation de dépôts amyloïdes de TTR dans divers tissus et organes de tout le corps, y compris les nerfs périphériques, le cœur, le tractus intestinal, les yeux, les reins, le système nerveux central, la glande thyroïde et la moelle osseuse. L’accumulation progressive de dépôts amyloïdes de TTR dans ces tissus et organes entraîne des dysfonctions sensorielles, motrices et autonomiques ayant souvent des effets débilitants sur de nombreux aspects de la vie d’un patient. Les patients atteints d’amylose hATTR ont souvent un phénotype mixte et des symptômes concomitants de polyneuropathie et de cardiomyopathie.

L’amylose hATTR entraîne en définitive la mort trois à quinze ans après l’apparition des symptômes. Les options de traitement pour les patients atteints d’amylose hATTR sont limitées et, jusqu’à cette homologation, aucun médicament modificateur de la maladie n’avait été approuvé au Canada pour cette maladie. On estime qu’environ 50 000 patients sont atteints d’amylose hATTR dans le monde.

À propos d’Akcea Therapeutics Canada
Akcea Therapeutics Canada, dont le siège social est situé à Ottawa (Ontario), est la filiale canadienne d’Akcea Therapeutics. Akcea est une société biopharmaceutique qui s’emploie à mettre au point et à commercialiser des médicaments pour le traitement des patients aux prises avec des maladies rares et graves. Akcea Therapeutics Canada est membre de Médicaments novateurs Canada, l’association qui représente les entreprises pharmaceutiques canadiennes axées sur la recherche.

À PROPOS D’AKCEA THERAPEUTICS
Akcea Therapeutics, Inc., une société affiliée d’Ionis Pharmaceuticals, Inc., est une société biopharmaceutique qui s’emploie à mettre au point et à commercialiser des médicaments pour le traitement des patients aux prises avec des maladies rares et graves. Akcea fait progresser une gamme mature de six nouveaux produits qui ont tous un potentiel de traitement pour de multiples maladies. Les six médicaments ont été découverts et sont mis au point en collaboration avec Ionis, un chef de file dans le domaine des médicaments antisens, et ils sont issus de la technologie antisens exclusive d’Ionis. TEGSEDIMC (inotersen) est approuvé au Canada et au sein de l’Union européenne pour le traitement de la polyneuropathie de stade 1 ou 2 chez les adultes atteints d’amylose héréditaire liée à la transthyrétine (hATTR), et il est actuellement évalué par les autorités règlementaires aux États-Unis. WAYLIVRAMC (volanesorsen) est actuellement évalué par les autorités règlementaires pour le traitement du syndrome de chylomicronémie familiale (SCF) et en est à la phase III de développement clinique pour le traitement des personnes atteintes de lipodystrophie partielle familiale (LPF). Akcea est une entreprise internationale dont le siège social se trouve à Boston (Massachusetts), et les activités canadiennes sont dirigées à Ottawa (Ontario). Des renseignements supplémentaires à propos d’Akcea sont disponibles sur le site www.akceatx.com.

À propos d’Ionis Pharmaceuticals
En tant que chef de file dans la découverte et la mise au point de médicaments ciblant l’ARN, Ionis a créé une plateforme de technologie antisens exclusive, efficace et applicable à grande échelle, ayant le potentiel de traiter des maladies pour lesquelles aucune autre approche thérapeutique ne s’est révélée efficace. Notre plateforme de découverte en matière de médicaments a servi de tremplin à des promesses réalisables et a donné espoir à des patients ayant des besoins non satisfaits, comme les enfants et les adultes atteints d’amyotrophie spinale (AM). Nous avons élaboré SPINRAZAMD (nusinersen)*, et nous sommes fiers d’avoir donné un nouvel espoir à la communauté de l’AM en mettant au point le premier et le seul médicament approuvé pour le traitement de cette maladie.

Nous visons tous les patients qu’il nous reste à atteindre grâce à une gamme de plus de 40 médicaments ayant le potentiel de traiter des patients atteints de maladies cardiovasculaires, de maladies rares, de maladies neurologiques, de maladies infectieuses et de cancers. Nous avons élaboré TEGSEDIMC (inotersen) que notre société affiliée (Akcea Therapeutics) commercialise. Il s’agit du premier médicament ciblant l’ARN à être approuvé dans le monde pour le traitement de la polyneuropathie de stade 1 ou 2 chez les adultes atteints d’amylose héréditaire liée à la transthyrétine (hATTR). En collaboration avec Akcea, nous offrons également de nouveaux médicaments aux patients atteints de troubles lipidiques cardiométaboliques.

Pour en savoir plus sur Ionis, suivez-nous sur twitter @ionispharma ou visitez le site http://ir.ionispharma.com/.

*Spinraza est commercialisé par Biogen.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS D’AKCEA ET D’IONIS
Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs concernant les activités d’Akcea Therapeutics, Inc. et d’Ionis Pharmaceuticals, Inc. et sur le potentiel thérapeutique et commercial de TEGSEDIMC. Tout énoncé décrivant les objectifs, les attentes ainsi que les projections, les intentions ou les opinions de nature financière ou autre d’Akcea ou d’Ionis, y compris le potentiel commercial de TEGSEDI ou d’autres médicaments d’Akcea ou d’Ionis en développement, est un énoncé prospectif et doit être considéré comme une déclaration à risque. De tels énoncés sont sujets à certains risques et incertitudes, en particulier ceux ayant trait au processus de conception, de mise au point et de commercialisation de médicaments sûrs et efficaces pour un usage thérapeutique humain, ainsi que ceux entourant les efforts de développement d’activités commerciales pour de tels médicaments. Les énoncés prospectifs d’Akcea et d’Ionis impliquent également l’hypothèse que, advenant le cas où ils ne se matérialisent jamais ou sont inexacts, leurs résultats réels pourraient différer considérablement des résultats exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Bien que les énoncés prospectifs d’Akcea et d’Ionis reflètent le jugement exercé de bonne foi par ses administrateurs, ces énoncés s’appuient uniquement sur des faits et des facteurs actuellement connus d’Akcea et d’Ionis. En conséquence, vous ne devez pas vous fier indûment à ces énoncés prospectifs. Ces risques et d’autres risques relatifs aux programmes d’Ionis et d’Akcea sont décrits plus en détail dans les prospectus trimestriels (formulaire 10-Q) et annuels (formulaire 10-K) d’Ionis et d’Akcea, qui sont déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Vous pouvez vous procurer des exemplaires de ces documents et d’autres documents auprès de chaque entreprise.

Dans ce communiqué de presse, à moins que le contexte n’exige une interprétation différente, les termes « Ionis », « Akcea », « société », « sociétés », « entreprise », « entreprises », « nous », « notre » et « nos » font référence à Ionis Pharmaceuticals et/ou à Akcea Therapeutics.

Ionis PharmaceuticalsMC est une marque de commerce d’Ionis Pharmaceuticals, Inc. Akcea TherapeuticsMC, TEGSEDIMC et WAYLIVRAMC sont des marques de commerce d’Akcea Therapeutics, Inc.

Personne-ressource d’Akcea pour les investisseurs et les médias :
Kathleen Gallagher
Vice-présidente, Communication et relations avec les investisseurs
617-207-8509
kgallagher@akceatx.com

Personne-ressource d’Ionis pour les investisseurs :
D. Wade Walke, Ph.D.
Vice-président, Relations avec les investisseurs
760-603-2741
wwalke@ionisph.com

Personne-ressource d’Ionis pour les médias :
Roslyn Patterson
Vice-présidente, Communication
760-603-2681
rpatterson@ionisph.com

Références

1Monographie TEGSEDI™
2Benson et al., N Engl J Med 2018;379:22-31

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible sur http://resource.globenewswire.com/Resource/Download/dcb498ad-f1ce-4650-bc4e-0f64e8aed1a5

XBiotech annonce la conclusion du recrutement pour l’étude multicentrique de phase 2 d’évaluation de Bermekimab chez les patients atteints d’une dermatite atopique

AUSTIN, Texas, 05 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a annoncé aujourd’hui avoir terminé le recrutement pour son étude clinique ouverte de phase 2 consacrée à l’évaluation de l’administration sous-cutanée de bermekimab de patients souffrant d’une dermatite atopique (DA) modérée à sévère. XBiotech a désormais terminé et dépassé le recrutement dans la cohorte finale de patients recevant des doses hebdomadaires de 400 mg de bermekimab sur une période de traitement de 8 semaines. Le recrutement pour cette étude est maintenant clos.

XBiotech a récemment annoncé la conclusion de l’évaluation de la première cohorte de patients de l’étude ayant reçu une faible dose de bermekimab (200 mg par semaine) au cours d’un traitement de 4 semaines. L’entreprise a indiqué que les patients de la première cohorte ont présenté une amélioration considérable de multiples critères d’efficacité et que le traitement était bien toléré.

Mark Williams, M.D., M.B.A., directeur médicale de XBiotech a déclaré : « Je trouve très encourageant le taux de recrutement qui a dépassé les attentes. Nous sommes impatients de terminer le protocole de traitement de nos patients et d’évaluer les résultats. »

L’étude multicentrique de phase 2, ouverte, d’escalade de dose consiste en deux cohortes de doses de bermekimab constituées de patients atteints d’une DA modérée à sévère. L’évaluation des dosages de l’étude inclut l’évaluation de la formulation sous-cutanée à forte concentration de l’entreprise. Neuf patients dans la première cohorte ont reçu un total de 4 injections hebdomadaires sous-cutanées de 200 mg de bermekimab suivies par des évaluations d’innocuité. Les patients de la deuxième cohorte recevront 8 injections de bermekimab sous cutanées de 400 mg pour l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité préliminaire.

Le Dr Williams est un directeur médical de XBiotech. Il a obtenu son diplôme de biologie humaine à Stanford University avant de rentrer à la faculté de médecine de Yale. Il est également titulaire d’un MBA de Stanford Graduate School of Business et a reçu des bourses de recherche de la California Heart Association, la National Science Foundation et la Rand Corporation. Le Dr Williams a effectué des recherches en cardiologie, biochimie, chimie analytique et politiques de santé et a été publié dans plusieurs revues évaluées par des pairs.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification, de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech dirige également le développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour plus de renseignements, veuillez consulter www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que le développement du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

Precision Therapeutics réalise la première vente du système STREAMWAY en Europe

MINNEAPOLIS, 27 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Precision Therapeutics Inc. (NASDAQ : AIPT) (« Precision » ou « la Société ») est heureuse d’annoncer la réalisation de sa première vente européenne du Système STREAMWAY®, un système automatisé d’élimination des fluides médicaux avec évacuation directe vendu par la division Skyline Medical de la Société. L’Union européenne compte environ 15 000 hôpitaux et est confrontée à une pression croissante en faveur d’une meilleure gestion des déchets médicaux, ce qui représente un nouveau marché majeur pour la société.

La Société a mis en place sa stratégie d’expansion européenne début 2018 avec l’ouverture d’un nouveau siège européen et le recrutement d’une équipe transcontinentale, dirigée par un nouveau vice-président des ventes internationales en Belgique épaulé par un Directeur des ventes en Allemagne, et d’autres représentants des ventes. La Société a également signé des accords avec un distributeur indépendant pour la Suisse, l’Autriche et une partie de la France, ainsi qu’avec un distributeur indépendant pour le Portugal. La première vente en Europe a été réalisée par l’un des distributeurs indépendants de la Société dans un hôpital basé en Suisse.

Le Dr Carl Schwartz, directeur général de Precision Therapeutics, a déclaré : « Les niveaux élevés des dépenses de santé publique et la prise de conscience de l’importance d’une bonne gestion des déchets médicaux font de l’Europe un marché important pour notre division Skyline Medical. Au cours des derniers mois, notre équipe de ventes internationales s’est concentrée sur les décideurs du secteur de la santé, en informant le marché européen des avantages du système STREAMWAY et en posant les bases d’une croissance significative des ventes. Nous sommes heureux d’avoir enclenché le processus avec la première vente en Europe et nous nous attendons à ce que cette dynamique se poursuive au fur et à mesure que nos négociations en cours se convertiront en ventes. Les ventes du système STREAMWAY sont un important moteur de revenus à court terme pour la Société et nous continuons à investir dans nos efforts de marketing en Europe et aux États-Unis, tout en mettant en œuvre notre nouvelle stratégie de croissance sur le marché de la médecine de précision. La division Skyline Medical et nos activités sur le marché de la médecine de précision représentent des opportunités intéressantes pour la Société en termes de croissance des revenus et de création de valeur pour les actionnaires.

La Société continuera à investir dans ses efforts de marketing en Europe et prévoit de participer au salon Medica de Francfort en novembre, le plus grand salon médical au monde où 5 000 exposants de 70 pays sont attendus. Elle prévoit également d’être présente à la Convention pour les soins de santé IFAS de Zurich, en Suisse, en octobre. Au début du mois septembre, des représentants de Skyline Medical ont également assisté à la Convention de radiologie interventionnelle CIRSE au Portugal.

À propos du système STREAMWAY

Le système STREAMWAY révolutionnaire de Skyline, approuvé par la FDA, est le premier véritable système d’élimination des liquides avec évacuation directe conçu spécifiquement pour les applications médicales telles que la radiologie, l’endoscopie, l’urologie et les procédures de cystoscopie. Il se connecte directement au système de plomberie d’une installation pour automatiser la collecte, la mesure et l’élimination des déchets liquides.

Le système STREAMWAY minimise l’intervention humaine pour une meilleure sécurité et améliore la conformité aux consignes de sécurité de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) et des autres organismes de réglementation. Il offre également une capacité illimitée pour une meilleure efficacité dans la salle d’opération, d’où une plus grande rentabilité. De plus, le système STREAMWAY élimine les bonbonnes afin de réduire les frais généraux et permet une meilleure gestion de l’environnement en aidant à éliminer environ 50 millions de conteneurs potentiellement infectés qui finissent dans les sites d’enfouissement chaque année aux États-Unis. Pour une démonstration, veuillez consulter le site www.skylinemedical.com ou appeler le +1-855 785-8855.

Pour être ajouté à la base de données de Precision Therapeutics, veuillez envoyer un e-mail à Info@MoneyInfo-llc.com avec votre adresse électronique. Celle-ci sera uniquement utilisée par Precision Therapeutics et ne sera ni vendue ni distribuée à des tiers.

À propos de Precision Therapeutics Inc.

Precision Therapeutics (NASDAQ : AIPT) exerce ses activités dans deux domaines : premièrement, l’application de l’intelligence artificielle à la médecine personnalisée et à la découverte de médicaments pour fournir des solutions de médecine personnalisées aux patients et aux cliniciens ainsi qu’aux clients des secteurs pharmaceutique, diagnostique et biotechnologique ; et deuxièmement, la production du système STREAMWAY® approuvé par la FDA pour l’élimination automatisée et l’évacuation directe des fluides médicaux. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.precisiontherapeutics.com.

L’activité médicale de Precision Therapeutics s’efforce d’améliorer l’efficacité des thérapies anticancéreuses en utilisant la puissance de l’intelligence artificielle (IA) appliquée aux bases de données sur les maladies riches en données. Cette activité a commencé avec l’investissement de Precision Therapeutics dans Helomics Corporation, une société de médecine de précision et une organisation intégrée de recherche clinique sous contrat dont la mission est d’améliorer les soins prodigués aux patients en s’associant avec des organisations pharmaceutiques, diagnostiques et universitaires pour commercialiser des produits et des technologies cliniques innovants. En plus de ses diagnostics de précision exclusifs pour l’oncologie, Helomics offre des services de CRO qui exploitent ses modèles tumoraux dérivés de patients, associés à une large gamme de tests multi-omiques (génomiques, protéomiques et biochimiques) et une plateforme bioinformatique propriétaire (D-CHIP) pour fournir une solution sur mesure aux besoins spécifiques de nos clients. Helomics appartient à hauteur de 25 % à Precision Therapeutics. Le siège social d’Helomics® est situé à Pittsburgh, en Pennsylvanie, où la société possède des laboratoires cliniques et de recherche certifiés CLIA à la pointe de la technologie. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.Helomics.com

Precision Therapeutics a également annoncé la création d’une filiale, TumorGenesis, pour le développement d’une nouvelle approche rapide de la croissance des tumeurs en laboratoire, qui consiste essentiellement à « tromper » les cellules cancéreuses en leur faisant croire qu’elles grandissent toujours au sein du patient. Precision Therapeutics et Helomics ont également annoncé une joint-venture avec GLG Pharma axée sur l’utilisation de leurs technologies combinées pour apporter des médicaments et des tests personnalisés aux patientes souffrant de cancers des ovaires et du sein, en particulier celles présentant du liquide ascitique (plus d’un tiers des patientes). La stratégie de croissance dans cette activité comprend la recherche de nouveaux partenariats et l’étude d’acquisitions dans le domaine de la médecine de précision.

Vendu par le biais de l’activité Skyline Medical de Precision Therapeutics, le système STREAMWAY élimine pratiquement toute exposition du personnel au sang, au liquide d’irrigation et aux autres liquides potentiellement infectieux trouvés dans l’environnement des soins de santé. Les anciennes méthodes de manipulation manuelle des fluides qui nécessitent un transport et une vidange manuels des bidons remplis de liquides présentent un risque d’exposition et de responsabilité. Le système STREAMWAY de Skyline Medical automatise entièrement la collecte, la mesure et l’élimination des déchets liquides et est conçu pour : 1) réduire les frais généraux pour les hôpitaux et les centres chirurgicaux ; 2) améliorer la conformité aux consignes de sécurité de l’OSHA et des autres organismes de réglementation ; 3) améliorer l’efficacité dans la salle d’opération et les services de radiologie et d’endoscopie, conduisant ainsi à une plus grande rentabilité ; et 4) assurer une meilleure gestion de l’environnement en aidant à éliminer les quelque 50 millions de conteneurs potentiellement infectés qui finissent dans les sites d’enfouissement chaque année aux États-Unis. Pour plus d’informations, veuillez visiter le site www.skylinemedical.com.

Énoncés prospectifs

Certains des points abordés dans ce communiqué contiennent des déclarations prospectives impliquant des risques et des incertitudes significatifs pour les activités de la Société, susceptibles d’entraîner des différences substantielles entre les résultats réels et ceux anticipés dans les présentes déclarations. Ces risques et incertitudes incluent (1) les risques liés à la fusion proposée, y compris le fait que nous ne puissions pas réaliser la fusion ; que nous n’ayons pas toutes les informations sur Helomics ; que l’entreprise combinée ne puisse pas continuer à fonctionner sans financement supplémentaire ; la possible incapacité à tirer les avantages escomptés de la fusion ; la possibilité que les coûts associés à la fusion s’avèrent plus élevés que prévu ; que la fusion entraîne une perturbation des activités existantes de la Société et d’Helomics, une distraction de la direction et un détournement de ressources ; la possibilité qu’un retard dans la réalisation de la fusion réduise considérablement les avantages attendus ; et que le prix de marché des actions ordinaires de la société baisse à la suite de la fusion ; (2) les risques liés à nos partenariats avec d’autres sociétés, y compris la nécessité de négocier les accords définitifs ; la possible incapacité à tirer les avantages escomptés de ces partenariats ; et les coûts de financement de nos entreprises partenaires, qui ne seront peut-être jamais remboursés, ni ne fourniront des rendements anticipés ; et (3) les autres risques et incertitudes liés à la Société, notamment les flux de trésorerie opérationnels négatifs actuels et un besoin de financement supplémentaire pour financer notre plan d’exploitation ; les conditions de tout financement supplémentaire éventuel, qui pourraient s’avérer très dilutifs et inclure des termes onéreux ; les coûts et les déficits d’exploitation inattendus et des ventes et des revenus plus faibles que prévu ; des cycles de vente qui pourraient s’avérer plus longs que prévu, entraînant des retards dans les prévisions de ventes ou une absence de ventes ; la volonté et la capacité incertaines des clients à adopter de nouvelles technologies et d’autres facteurs susceptibles d’affecter l’acceptation du marché, si notre produit n’est pas accepté par nos clients potentiels, il est peu probable que nous devenions un jour rentables ; des conditions économiques défavorables ; les résultats défavorables de toute procédure judiciaire éventuelle ; la volatilité de nos résultats d’exploitation et de notre situation financière ; l’incapacité d’attirer ou de retenir des cadres supérieurs qualifiés, y compris du personnel de vente et de marketing ; notre capacité à établir et à maintenir le caractère exclusif de notre technologie par le biais du processus de brevet, ainsi que notre capacité à tirer une licence d’autres brevets et demandes de brevets nécessaires au développement de produits ; la capacité de la société à mettre en œuvre son plan d’affaires à long terme pour diverses applications de sa technologie ; la capacité de la société à conclure des accords avec des partenaires de marketing et/ou de distribution et avec des partenaires stratégiques ou en coentreprise ; l’impact de la concurrence, l’obtention et le maintien de toute autorisation réglementaire nécessaire applicable aux applications de la technologie de la Société ; et la gestion de la croissance et des autres risques et incertitudes qui peuvent être détaillés de temps à autre dans les rapports de la Société déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, consultables sur le site www.sec.gov. Les présentes ne constituent pas une sollicitation d’achat ou de vente de titres et ne prétendent pas être une analyse de la situation financière de la Société. Veuillez vous reporter au plus récent rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K, ainsi qu’aux rapports et autres documents ultérieurs sur le site www.sec.gov.

Contacts :
Relations investisseurs
Communication stratégique KCSA
Elizabeth Barker
(212) 896-1203
ebarker@kcsa.com

MONEYINFO, LLC
Charles Moskowitz
617-827-1296
info@moneyinfo-llc.com 

XBiotech annonce l’octroi d’un brevet européen pour le traitement de maladies inflammatoires de la peau

Un brevet délivré à l’échelle européenne soutient le programme de lutte contre les maladies de la peau de XBiotech pour les anticorps monoclonaux Bermekimab

AUSTIN, Texas, 26 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ: XBIT) a annoncé aujourd’hui que l’Office européen des brevets avait accordé à XBiotech un brevet (numéro de brevet EP2694107) couvrant l’utilisation du bermekimab comme traitement des maladies inflammatoires de la peau. Le brevet comprend des données provenant d’études montrant que des anticorps qui neutralisent spécifiquement l’activité de l’interleukine-1alpha (IL-1α) peuvent réduire l’inflammation cutanée et traiter les maladies inflammatoires de la peau. XBiotech a mené un certain nombre d’essais cliniques en dermatologie à l’aide du bermekimab (un anticorps anti-IL-1α), y compris des études en cours sur l’hidradénite suppurée et la dermatite atopique. XBiotech a également publié des résultats cliniques sur l’utilisation du bermekimab dans le traitement du psoriasis et de l’acné. Le développement du bermekimab pour le traitement des affections cutanées inflammatoires constitue une partie importante des programmes de commercialisation de XBiotech.

Stanley Kim, Ph.D., J.D., Vice-président Propriété intellectuelle de XBiotech, a déclaré : « Je suis ravi que l’Office européen des brevets ait reconnu l’importance de la contribution de XBiotech dans ce domaine en accordant ce brevet portant de larges revendications. En tant que pionnier de la recherche sur l’IL-1α, XBiotech a développé un important portefeuille de brevets mondial pour l’utilisation du bermekimab dans la prévention et le traitement des maladies inflammatoires de la peau et d’autres affections impliquant une inflammation stérile.

Cette émission de brevet élargit encore le portefeuille de brevets de XBiotech en ce qui concerne le bermekimab et son potentiel de traitement des maladies inflammatoires de la peau grâce au blocage de l’IL-1α. XBiotech a déjà mené des études cliniques avec le bermekimab pour traiter les affections dermatologiques, notamment le psoriasis1, l’acné2 et l’hidradénite suppurée3. La Compagnie mène actuellement deux études de phase 2, multicentriques, ouvertes et indépendantes, pour l’évaluation d’une formulation sous-cutanée de bermekimab dans des seringues préremplies pour le traitement de la dermatite atopique et de l’hidradénite suppurée.

L’octroi de ce brevet en Europe s’ajoute aux brevets accordés aux États-Unis, en Australie et au Japon. Le portefeuille de brevets de la compagnie comprend également plusieurs demandes américaines et étrangères en attente concernant les pathologies dermatologiques. La compagnie prévoit de continuer d’effectuer des recherches sur les indications des troubles inflammatoires de la peau en renforçant davantage son portefeuille de produits cliniques.

Environ 85 millions d’Américains ont été traités par un médecin pour une maladie de peau en 2013, avec un coût de soins de santé direct estimé à 75 milliards de dollars4. L’impact économique et la prévalence des maladies de la peau sont d’une ampleur similaire à celle d’autres maladies majeures affectant la population américaine, notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires. Par conséquent, les revenus des nouveaux médicaments biologiques utilisés pour traiter les maladies de la peau augmentent rapidement. XBiotech pense que le bermekimab pourrait devenir un nouveau traitement majeur des maladies de la peau.

Le Dr Kim est Conseiller en chef pour la propriété intellectuelle chez XBiotech depuis plus de 10 ans. Avant de rejoindre XBiotech, le Dr Kim a dirigé son cabinet spécialisé dans les brevets et les sciences de la vie. Il est avocat en brevets agréé, expérimenté dans l’acquisition de brevets nationaux et étrangers, l’octroi de licences et de coentreprises, les opinions et la diligence raisonnable en matière de propriété intellectuelle, le développement de portefeuilles de brevets stratégiques et les litiges relatifs à la propriété intellectuelle. Le Dr Kim détient un baccalauréat en biologie obtenu au Bowdoin College, un doctorat en microbiologie et immunologie obtenu à l’Université de Miami et un diplôme en droit obtenu à l’Université Suffolk.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™

Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification d’individus naturellement immunisés contre certaines maladies. Grâce à des découvertes et des programmes cliniques qui recouvrent plusieurs domaines pathologiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel de libérer l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec un degré de sûreté, d’efficacité et de tolérance démultiplié supérieur.

À propos de XBiotech
XBiotech est une compagnie internationale de biosciences pleinement intégrée qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à développer un important flux de thérapies par anticorps visant à dépasser les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et dans les pathologies infectieuses. Son siège se trouve à Austin, au Texas ; XBiotech gère également le développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes visant à produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour plus d’informations, consultez le site www.xbiotech.com.

Mise en garde au sujet des énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « miser sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risque » de certains des rapports que la Compagnie a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne constituent pas une garantie des résultats futurs et le résultat réel des opérations de la Compagnie, sa situation financière, ses liquidités, ainsi que l’évolution du secteur dans lequel elle intervient peuvent différer sensiblement des énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Compagnie décline toute obligation de mise à jour desdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

1 Coleman KM et al. Open-Label Trial of MABp1, a True Human Monoclonal Antibody Targeting Interleukin 1⍺, for the Treatment of Psoriasis. JAMA Dermatol. 2015 May;151(5):555-6.

2 Carrasco D et al. An Open Label, Phase 2 Study of MABp1 Monotherapy for the Treatment of Acne Vulgaris and Psychiatric Comorbidity. J Drugs Dermatol. 2015 Jun;14(6):560-4.

3 Kanni T et al. MABp1 Targeting Interleukin-1Alpha for Moderate to Severe Hidradenitis Suppurativa not Eligible for Adalimumab: A Randomized Study. J Invest Dermatol. 2018 Apr; 138(4):795-801.

4 Lim et al. The burden of skin disease in the United States. J. Am Acad Dermatol. 2017 May; 76 (5), 958-972.

XBiotech annonce l’achèvement du recrutement de patients aux États-Unis dans le cadre de l’étude multicentrique de phase 2 destinée à évaluer bermekimab chez des patients atteints d’hidrosadénite suppurée

AUSTIN (Texas), 25 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a annoncé aujourd’hui avoir terminer le recrutement de patients aux États-Unis pour son essai clinique ouvert de phase 2 destiné à évaluer l’administration sous-cutanée de bermekimab chez des patients souffrant d’hidrosadénite suppurée modérée à sévère. Le recrutement a franchi la limite prévue pour l’étude en l’espace d’à peine plus de deux mois, dépassant largement les prévisions. XBiotech prévoit d’accepter un nombre limité de patients supplémentaires en Europe avant la fin de l’étude.

 John Simard, Président et Directeur Général de XBiotech, a fait le commentaire suivant : « Nous sommes très heureux du taux de recrutement que nous avons observé dans le cadre de notre essai. Les patients se sont révélés disponibles pour participer à cette étude dans des proportions bien supérieures aux prévisions. Selon moi, cela traduit bien la nécessité de mettre au point de nouvelles possibilités de traitement pour cette maladie handicapante. Je tiens à remercier tous les patients et tous les sites cliniques pour leur participation continue à cet essai».

L’essai de phase 2 suppose un programme de traitement de 13 semaines. Deux groupes de patients sont traités par bermekimab : ceux ayant reçu au préalable un traitement anti-TNF qui a échoué et ceux n’ayant aucun antécédent de traitement anti-TNF. Bermekimab a déjà été évalué pour le traitement de l’hidrosadénite suppurée dans un essai en double aveugle, sous contrôle par placebo. Dans le cadre de cette étude, 60 % des patients traités ont atteint le principal critère d’évaluation de l’efficacité, à savoir une réponse clinique pour l’hidrosadénite suppurée positive, contre seulement 10 % chez les patients ayant reçu le placebo. Les patients ont été traités par une formule intraveineuse de bermekimab. S’appuyant sur les commentaires de leaders d’opinion clés, XBiotech a mis au point et évalue désormais une formulation sous-cutanée dans des seringues pré-remplies qui rendent l’administration du produit plus pratique.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier.
Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que l’évolution du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
+1 512-386-2930

Les scores de Service et Support permettent à Determine de se démarquer pour la sixième fois consécutive dans le Magic Quadrant de Gartner depuis 2010

PARIS, 24 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ: DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats, est reconnu dans le Magic Quadrant 2018 dans la catégorie « Suites d’applications de Sourcing Stratégique ».

Le Magic Quadrant de Gartner couvre l’ensemble du continuum amont, incluant l’analyse des dépenses, l’e-sourcing, la gestion des contrats et la gestion des fournisseurs. Les entreprises sont évaluées selon deux critères: l’exhaustivité de leur vision et leur capacité d’exécution. Dans un environnement concurrentiel où le rythme s’accélère, les entreprises de tous secteurs confondus recherchent de plus en plus la visibilité et l’agilité qu’offrent les solutions de sourcing stratégique telles que celle de Determine intégrée sur sa Plateforme Cloud.

Facile à configurer et dotée d’une interface utilisateurs intuitive, la solution Sourcing de Determine permet d’optimiser les processus de sourcing de ses clients. La présence continue de Determine dans le Magic Quadrant du Gartner pour les applications de Sourcing Stratégique depuis 2010 en est la preuve.

« Avec ce nouveau classement, Determine est devenu un incontournable du Magic Quadrant pour les Suites d’applications de Sourcing Stratégique. En étant l’un des rares acteurs du marché offrant une suite Source-to-Pay complète incluant le sourcing, la gestion des contrats, la gestion des fournisseurs et le Procure-to-Pay, nous sommes fiers de répondre aux normes de plus en plus strictes de Gartner. Bien plus que nos innovations produits, l’enthousiasme remarquable de nos clients nous permet de nous distinguer année après année dans le Magic Quadrant. »
— Gérard Dahan, Global Chief Revenue & Marketing Officer

Les forces de Determine mises en lumière dans le dernier Magic Quadrant 2018 pour les Suites d’applications de Sourcing Stratégique sont:

  • Le Sourcing pour les achats de services complexes. Les clients de Determine évaluent la solution comme étant hautement adaptée à l’achat de services complexes grâce à la plateforme unifiée sur laquelle elle repose offrant un modèle de données unique.
  • Flexibilité sur les prix et les contrats. Determine obtient des scores supérieurs à la moyenne pour sa tarification et sa flexibilité en matière de contrats.
  • Le Service et le Support. La gestion des comptes et le support clients ont été plébiscités par les clients ayant répondu à l’enquête.

Dégagement de responsabilité:

Gartner ne soutient aucun des fournisseurs, produits ou services décrits dans les recherches qu’il publie, et ne conseille pas aux utilisateurs de technologie de choisir uniquement les fournisseurs ayant reçu les meilleurs scores ou autres désignations. Les recherches publiées par Gartner reflètent les opinions de l’organisation de recherche de Gartner et ne doivent pas être interprétées comme énonçant des faits. Gartner décline toute garantie explicite ou implicite relative à cette recherche, y compris toute garantie de qualité marchande ou d’adéquation à un objet particulier. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com 

XBiotech annonce l’arrivée du Dr Alice Gottlieb au sein de son équipe, une dermatologue et chercheuse de renom

AUSTIN, Texas, 20 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) annonce aujourd’hui l’arrivée du Dr Alice Gottlieb (M.D., Ph.D.) au sein de son comité scientifique consultatif (Scientific Advisory Board, SAB). Le Dr Alice Gottlieb est reconnue à l’échelle mondiale pour son expertise et ses travaux pionniers en matière de développement de traitements biologiques pour traiter les maladies dermatologiques. Le Dr Gottlieb a joué un rôle clé dans l’évaluation clinique de traitements tels que l’etanercept, l’infliximab, l’ustekinumab et le secukinumab. Elle travaillera en vue de contribuer à guider le développement clinique du bermekimab, le traitement aux anticorps candidat de la Société pour les maladies dermatologiques.

Actuellement, le Dr Gottlieb est professeur de dermatologie au New York Medical College et ancienne présidente du département de dermatologie et dermatologue en chef au Tufts Medical Center et à la Tufts University School of Medicine. Dr Gottlieb a également été élue au Conseil d’administration de l’American Academy of Dermatology entre 2011 et 2015 et est la fondatrice et présidente du Conseil du International Dermatology Outcome Measures group et co-Éditrice en chef du Journal of Psoriasis and Psoriatic Arthritis. Le Dr Gottlieb est l’auteur de 400 articles ; elle a également présenté ses recherches dans plus de 200 conférences à travers le monde. Elle est spécialisée dans trois domaines, à savoir la dermatologie, la rhumatologie et la médecine interne, ce qui fait du Dr Gottlied l’une des seuls médecins certifiés dans les trois spécialités aux États-Unis. Elle a obtenu son Master (M.D.) à la Cornell Medical School et son doctorat (Ph.D.) en immunologie à la Rockefeller University.

Le Dr Gottlieb a commenté, « Je suis ravie de rejoindre le Conseil scientifique consultatif de XBiotech et de prendre le rôle d’investigateur principal pour l’étude de phase 2 portant sur le bermekimab pour le traitement de l’hidrosadénite en cours. Cette maladie est douloureuse, laisse des cicatrices et est humiliante. Nous avons besoin de nouveaux traitements qui sont efficaces chez un plus grand nombre de patients et à un degré plus élevé. J’ai hâte de travailler avec XBiotech pour contribuer au développement du bermekimab en dermatologie.”

John Simard a déclaré, « Je suis très heureux que le Dr Alice Gottlieb rejoigne notre équipe. Ses extraordinaires connaissances et expériences dans le domaine du développement de traitements biologiques pour les maladies dermatologiques seront très appréciées. Je suis ravi que nous puissions travailler ensemble pour faire progresser notre recherche d’un nouveau traitement en dermatologie. »

Le Dr Gottlieb est actuellement la Présidente de l’étude dans le cadre de l’étude ouverte de phase 2 en cours portant sur l’évaluation de l’administration sous-cutanée du bermekimab chez des patients souffrant d’hidrosadénite suppurée (HS) modérée à sévère. L’étude comprend un traitement administré sur 13 semaines pour les patients n’ayant pas répondu à un traitement anti-TNF et ceux n’ayant pas bénéficié de ce type de traitement par le passé. Les résultats d’une étude de phase 2 randomisée et contrôlée par placebo ont été publiés plus tôt cette année dans le Journal of Investigative Dermatology, et montraient une amélioration significative chez les patients souffrant d’hydrosadénite suppurée après un traitement par bermekimab sur 12 semaines (taux de réponse de 60 % contre 10 %, respectivement (p = 0,035)). L’étude sur 20 patients consistait à évaluer l’innocuité et l’efficacité du bermekimab administré par perfusion intraveineuse chez des patients souffrant d’hydrosadénite suppurée qui n’étaient pas éligibles à un traitement anti-TNF. Dans le cadre de la nouvelle étude dirigée par le docteur Gottlieb, une version du traitement administrable par voie sous-cutanée en utilisant, de manière convéniente, les nouvelles seringues préremplies de la Société est évaluée.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True HumanTM de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos  de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True HumanTM. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que l’évolution du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

Les scores de Satisfaction Clients et Intégration avec les Systèmes Tiers permettent à Determine de se démarquer pour la troisième fois consécutive dans le Magic Quadrant de Gartner

PARIS, 17 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ: DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats, a obtenu de très bons résultats en termes de Satisfaction Clients et d’Intégration avec les Systèmes Tiers pour la troisième fois consécutive dans la catégorie Procure-to-Pay du Magic Quadrant de Gartner.

« Determine est mieux noté que ses concurrents dans le Magic Quadrant sur la Satisfaction Clients grâce à la facilité d’utilisation de sa Plateforme et l’interconnectivité de ces modules P2P »
— Magic Quadrant de Gartner – Catégorie Procure-to-Pay

Le Magic Quadrant de Gartner évalue la vision et la capacité d’exécution des différents éditeurs de solutions. Dans un environnement mondial complexe et très concurrentiel, les entreprises doivent pouvoir compter sur des solutions qui leur permettent d’optimiser leurs processus et d’appliquer la stratégie achats à l’ensemble de leur organisation. Les résultats obtenus par Determine dans le Magic Quadrant depuis 2015 soulignent la volonté du Groupe de se démarquer parmi ses concurrents grâce à une stratégie résolument orientée Client. Grâce à sa Full-Suite Source-to-Pay et Gestion des Contrats intégrée sur une Plateforme Cloud unique, Determine est l’un des rares éditeurs à encore répondre aux critères toujours plus stricts de l’analyste Gartner.

Les résultats obtenus par Determine incluent les éléments suivants:

  • Plus de la moitié des références clients a mentionné la capacité de la Plateforme à s’adapter à ses besoins, critère décisif dans le choix de l’éditeur
  • Determine se classe dans le quartile supérieur des éditeurs évalués sur leur capacité à s’interfacer aux systèmes tiers
  • La majorité des clients références de Determine a souligné une nette amélioration ces deux dernières années de son expérience utilisateurs et de sa relation client/éditeur

Retrouvez les témoignages de nos clients références sur Gartner Peer Insight.

« Chez Determine, nous oeuvrons chaque jour à la satisfaction de nos clients. C’est pourquoi, leurs retours positifs dans le Magic Quadrant de Gartner pour la troisième fois consécutive sont, pour nous, la plus grande des reconnaissances. De plus en plus de grandes entreprises provenant de secteurs d’activité très variés s’intéressent à nos solutions et nous sommes impatients de devenir le partenaire de leurs réussites futures. D’après nos clients, peu d’éditeurs sont capables de répondre à leurs enjeux métiers sans une implémentation longue et coûteuse. Avec Determine, ils ont pu adopter une approche plus rapide, simple et agile du Source-to-Pay et de la Gestion des Contrats. »
— Gérard Dahan, Global Chief Revenue & Marketing Officer

Dégagement de responsabilité:

Gartner ne soutient aucun des fournisseurs, produits ou services décrits dans les recherches qu’il publie, et ne conseille pas aux utilisateurs de technologie de choisir uniquement les fournisseurs ayant reçu les meilleurs scores ou autres désignations. Les recherches publiées par Gartner reflètent les opinions de l’organisation de recherche de Gartner et ne doivent pas être interprétées comme énonçant des faits. Gartner décline toute garantie explicite ou implicite relative à cette recherche, y compris toute garantie de qualité marchande ou d’adéquation à un objet particulier. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

XBiotech annonce l’achèvement et des résultats intermédiaires positifs pour la cohorte initiale de l’étude pilote sur bermekimab dans le traitement de la dermatite atopique

La société fait état de résultats positifs en termes d’innocuité et d’importantes améliorations au plan statistique chez les patients souffrant de dermatite atopique traités par faible dose de bermekimab sur une courte durée

AUSTIN, Texas, 13 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a annoncé qu’elle venait d’achever la première cohorte de son étude pilote ouverte de la dermatite atopique. Dans la première phase de l’étude, 9 patients ont reçu une faible dose (200 mg/semaine) sur une courte durée de traitement (4 semaines). Plusieurs critères secondaires employés afin d’évaluer l’efficacité ont montré d’importantes améliorations. Les injections sous-cutanées de doses de 200 mg ont été bien tolérées par la cohorte. L’étude va dorénavant démarrer le recrutement de 20 patients qui recevront une dose hebdomadaire de 400 mg sur une durée de traitement de 8 semaines.

Le Dr. Francisco Kerdel, Président de l’étude, a déclaré : « Même s’il s’agit d’un petit échantillon, je suis très confiant par les avantages observés sur les patients souffrant de dermatite atopique traités par bermekimab. J’ai hâte de disposer des résultats de la seconde cohorte de patients qui recevra une dose plus élevée pendant une durée de traitement plus longue avec bermekimab ».

Le traitement par bermekimab a été associé aux résultats statistiquement significatifs suivants dans l’évaluation de la gravité et de la réaction dans le traitement de la dermite atopique :

  • Amélioration du score EASI (Eczema Area and Severity Index ou indice de l’étendue et de la gravité de l’eczéma) d’au moins 50 % chez un tiers des patients entre le début de l’étude et la semaine 4 (p = 0,02, Wilcoxon Signed-Rank Test – WSRT).
  • L’indice dermatologique de qualité de vie (Dermatology Life Quality Index ou DLQI), un questionnaire servant à mesurer le retentissement de la maladie dermatologique sur la qualité de vie, a montré une amélioration moyenne de 57 % (quatre patients sur neuf présentant au moins une amélioration de 75 % entre le début de l’étude et la semaine 4 de l’étude – p = 0,004, WSRT).
  • Le SCORAD, un outil clinique qui permet d’évaluer l’étendue et l’intensité d’une dermatite atopique, a montré une amélioration moyenne de 25 % pour la cohorte après 4 semaines.
  • La note d’efficacité des résultats, le score NRS (Pruritus Numerical Rating Scale ou échelle numérique d’évaluation de l’intensité globale du prurit), une mesure sur déclaration des patients permettant d’évaluer l’intensité des démangeaisons, a diminué de plus de 50 % chez un tiers des patients entre le début de l’étude et la semaine 4 (p = 0,04, WSRT). 
  • Le score POEM (Patient Oriented Eczema Measure ou auto-score de l’eczéma), qui sert à évaluer la gravité de la dermatite atopique du point de vue du patient, a montré que sept patients sur neuf ont fait état d’une amélioration de 33 % entre le début de l’étude et la semaine 4 (p = 0,004, WSRT).
  • L’échelle HADS (Hospital Anxiety and Depression Scale) sert à mesurer les symptômes de troubles anxieux et dépressifs des patients au cours de l’étude. Les notes d’anxiété ont été réduites au moins de moitié chez 44 % des patients. De plus, deux tiers des patients ont amélioré leur note de dépression d’au moins 66 % (notes d’anxiété et de dépression, p = 0,0078 et p = 0,03, respectivement, WSRT).

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que l’évolution du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

Abeona Therapeutics annonce l’autorisation de commencer l’étude clinique de phase 1/2 sur la thérapie génique pour les patients atteints de MPS IIIB en Espagne

  • Un essai clinique pour ABO-101 (AAV-NAGLU) marque le 2e programme MPS III en Europe
  • La société prévoit de créer des sites cliniques supplémentaires dans certains pays européens, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni

NEW YORK et CLEVELAND, 13 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abeona Therapeutics Inc. (Nasdaq : ABEO), une société biopharmaceutique de premier plan axée sur le développement de nouvelles thérapies géniques et cellulaires pour les maladies génétiques rares potentiellement mortelles, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de procéder à un essai clinique de phase 1/2 en Espagne pour le produit de thérapie génique ABO-101 (AAV-NAGLU) pour les patients atteints de MPS IIIB (syndrome de Sanfilippo de type B). L’étude clinique a été approuvée par l’Agence Espagnole des Médicaments et Produits Sanitaires et se déroule actuellement à l’Hôpital Clinique Universitaire de Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. Ce sera le deuxième essai clinique de la Société réalisé en Europe, parallèlement à l’essai clinique de phase 1/2 en cours pour les patients atteints de MPS IIIA (syndrome de Sanfilippo de type A). Abeona a initié ce test aux États-Unis. Abeona prévoit d’ajouter des sites cliniques pour l’essai dans trois pays européens, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

« L’autorisation de notre essai ABO-101 en Espagne est une étape importante pour les enfants souffrant de MPS IIIB, une maladie dévastatrice et mortelle pour laquelle aucune option de traitement n’a été approuvée à ce jour », a déclaré Carsten Thiel, PhD, PDG. « Nous sommes encouragés par les résultats préliminaires observés à ce jour dans notre essai aux États-Unis, à la fois pour ce qui est des biomarqueurs cliniquement pertinents et du profil d’innocuité en cours, et nous sommes ravis de proposer cette thérapie aux patients en Europe.

Les sujets de l’essai de phase 1/2 reçoivent une seule perfusion intraveineuse d’ABO-101, qui utilise un vecteur AAV pour introduire le gène fonctionnel NAGLU chargé de traiter les patients atteints d’une maladie à MPS IIIB. Les sujets seront évalués à différents moments après l’injection pour les évaluations de sécurité et les paramètres d’efficacité. Le programme clinique est étayé par une étude d’histoire naturelle incluant des évaluations d’efficacité potentielles constituées d’évaluations neurocognitives, d’analyses biochimiques et de données d’IRM générées durant une année d’évaluations de suivi.

ABO-101 a reçu la désignation de maladie pédiatrique rare aux États-Unis et la désignation de produit orphelin aux États-Unis et dans l’Union européenne.

À propos d’ABO-101 (AAV-NAGLU) : ABO-101 est la première thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) administrée à l’être humain par Abeona pour le MPS III (syndrome de Sanfilippo). Le traitement consiste en une administration intraveineuse unique d’une copie fonctionnelle du gène de la N-acétyl-α-D-glucosaminidase (NAGLU) aux cellules du système nerveux central (SNC) et des organes périphériques, dans le but de corriger les effets des aberrations génétiques à l’origine de la maladie. Après l’administration d’une dose unique dans les modèles animaux précliniques Sanfilippo, l’ABO-101 a induit des cellules du système nerveux central et des organes périphériques à produire l’enzyme NAGLU manquante, qui a rétabli des niveaux normaux dans les cellules de la pathologie sous-jacente de stockage du sucre (glycosaminoglycane ou GAG). Dans des études précliniques d’efficacité in vivo sur le modèle animal du syndrome de Sanfilippo, l’ABO-101 a démontré des avantages fonctionnels qui se poursuivent pendant plusieurs mois après le traitement. Une dose unique d’ABO-101 a restauré de manière significative la fonction cellulaire et organique normale, corrigé les anomalies cognitives, augmenté la fonction neuromusculaire et normalisé la durée de vie des animaux atteints de MPS IIIB après traitement par rapport aux animaux témoins non traités. Ces résultats sont cohérents avec les études menées par plusieurs laboratoires suggérant que le traitement par AAV pourrait potentiellement bénéficier aux patients atteints du syndrome de Sanfilippo. Des études sur l’innocuité et l’efficacité des traitements de thérapie génique AAV pour le syndrome de Sanfilippo ont récemment été publiées dans plusieurs revues scientifiques à comité de lecture.

À propos du MPS IIIB : Le MPS IIIB (également connu sous le nom de syndrome de Sanfilippo de type B) est une maladie génétique rare, évolutive et dévastatrice du stockage lysosomal. Chez les patients atteints de MPS IIIB, les mutations génétiques entraînent une diminution marquée de l’activité enzymatique du NAGLU, entraînant une accumulation d’héparane sulfate (HS) dans le cerveau et dans d’autres organes, ainsi qu’une atrophie cérébrale progressive avec perte de volume corticale. L’accumulation de HS anormale entraîne un déclin neurocognitif, des troubles du comportement, une perte de la parole, une perte de mobilité croissante et une mort prématurée. Le MPS IIIB apparaît généralement chez les enfants au cours des premières années de la vie, et 70 % des patients n’atteignent pas l’âge de 18 ans. Il n’y a pas de traitements approuvés pour le MPS IIIB.

À propos d’Abeona : Abeona Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique d’essais cliniques axée sur le développement de thérapies géniques et de cytothérapie pour le traitement de maladies génétiques rares potentiellement mortelles. Les programmes phares d’Abeona comprennent l’EB-101 (greffes cutanées corrigées de gènes) pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive, l’ABO-102 (AAV-SGSH), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) du syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) et ABO-101 (AAV-NAGLU), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB). Abeona développe également la thérapie génique ABO-201 (AAV-CLN3) pour la maladie des lattes juvéniles, ABO-202 (AAV-CLN1) pour le traitement de la maladie des lattes infantiles, EB-201 pour l’épidermolyse bulleuse (EB), ABO-301 (AAV-FANCC) pour les troubles liés à l’anémie de Fanconi (FA) et ABO-302 en utilisant une nouvelle approche d’édition génique basée sur CRISPR/Cas9 pour la thérapie génique des maladies rares du sang. En outre, Abeona développe une plate-forme vectorielle propriétaire, dénommée AIM™, pour les produits candidats de la prochaine génération. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.abeonatherapeutics.com.

Relations investisseurs :
Christine Silverstein
Vice-présidente, Finances et relations avec les investisseurs 
Abeona Therapeutics Inc.
+1 (646) 813-4707
csilverstein@abeonatherapeutics.com

Contact Presse :
Lynn Granito
Berry & Company Relations publiques
+1 (212) 253-8881
lgranito@berrypr.com

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations qui sont de nature prospective au sens de la section 27A du Securities Act de 1933, tel qu’amendé, et de la section 21E du Securities Exchange Act de 1934, tel qu’amendé, et qui impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations stipulent que nous sommes encouragés par les résultats de l’essai américain et que nous prévoyons d’ajouter des sites cliniques pour l’essai dans trois pays européens. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués par ces énoncés prospectifs en raison de divers facteurs importants, de nombreux risques et incertitudes, y compris, sans toutefois s’y limiter, l’intérêt continu pour notre portefeuille de maladies rares, notre capacité à recruter des patients dans des essais cliniques, l’impact de la concurrence, la capacité à obtenir des licences pour toute technologie qui pourrait être nécessaire à la commercialisation de nos produits, la capacité à obtenir les autorisations réglementaires nécessaires, l’impact des changements sur les marchés financiers et la conjoncture économique mondiale ; les risques associés à l’analyse et à la communication de données, et d’autres risques détaillés dans les rapports annuels de la Société sur formulaire 10-K et les rapports trimestriels sur formulaire 10-Q, ainsi que les autres rapports déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission. La Société décline toute obligation d’effectuer une quelconque révision des déclarations prospectives énoncées dans la présente publication ou de mettre à jour lesdites déclarations pour refléter des événements ou circonstances se déroulant après la date de la présente publication, qu’ils se présentent sous la forme de nouvelles informations, de futurs développements ou autres.

XBiotech annonce l’arrivée d’un éminent cardiologue de renommée mondiale, le Dr. Peter Libby qui rejoint son Comité scientifique consultatif

AUSTIN, Texas, 13 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ : XBIT) a le plaisir d’annoncer la nomination au sein de son Comité scientifique consultatif de Peter Libby, MD. Le Dr. Libby travaillera avec XBiotech pour l’aider à développer ses programmes cliniques et de recherche, notamment les essais portant sur l’évaluation du potentiel de bermekimab à améliorer les résultats pour les patients par une réduction des crises cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

Le groupe du Dr. Libby a récemment publié ses découvertes selon lesquelles un mécanisme décisif déclencheur des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux pourrait impliquer l’inflammation qui est ciblée par l’anticorps de XBiotech, bermekimab. Bermekimab cible en effet un facteur pro-inflammatoire, l’Interleukine-1 alpha. La FDA a accordé une procédure d’autorisation accélérée pour bermekimab en médicine cardiovasculaire et la Société espère dorénavant pouvoir faire avancer le développement clinique de bermekimab en prophylaxie sur des patients présentant un risque élevé de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Le Dr. Libby fera partie d’une équipe qui décidera de l’utilisation de bermekimab afin de réduire le risque d’événements cardiovasculaires.

Le Dr. Libby a fait le commentaire suivant : « Les voies inflammatoires font partie de manière causale des maladies cardiovasculaires. De récentes recherches ont démontré qu’en ciblant l’inflammation, il est possible de réduire le risque de récurrence des crises cardiaques. J’ai la volonté de poursuivre l’exploration rigoureuse de l’efficacité du blocage de ces voies pour limiter les dégâts causés par les maladies cardiovasculaires et rénales, à la fois de manière expérimentale et sur les patients ».

John Simard, PDG de XBiotech, a déclaré : « Nous sommes ravis que le Dr. Libby rejoigne notre équipe et très heureux de faire avancer le développement de bermekimab dans des domaines où il existe un important besoin non satisfait pour les patients les plus vulnérables qui courent un risque de crise cardiaque ou d’accident cardiovasculaire cérébral ».

La Société a récemment annoncé la publication des conclusions de travaux de recherche conduits par le Dr. Libby qui évoquent l’implication de l’IL-1⍺ en tant que contributeur potentiel dans les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux mettant en jeu le pronostic vital. Les conclusions du Dr. Libby sont publiées en ligne dans un journal de l’American Heart Association (AHA). L’article, intitulé Neutrophil Extracellular Traps Induce Endothelial Cell Activation and Tissue Factor Production Through Interleukin-1α and Cathepsin G, est paru dans l’édition papier du mois d’août d’Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology.

À propos de Peter Libby, M.D.
Peter Libby, MD, est cardiologue au Brigham and Women’s Hospital de Boston (Massachusetts) et titulaire de la chaire Mallinckrodt à la Harvard Medical School (HMS). Parmi ses domaines d’expertise clinique figure la cardiologie générale et préventive. Ses travaux de recherche se sont attachés sur le rôle de l’inflammation dans les maladies vasculaires telles que l’athérosclérose. Le Dr. Libby est particulièrement engagé dans la transposition de ses études préliminaires en laboratoires pour accéder au pilotage d’essais à grande échelle sur les effets au plan cardiovasculaire. Le Dr. Libby est régulièrement cité parmi les plus grands cardiologues. Ses recherches ont fait l’objet de financements par l’American Heart Association et les National Institutes of Health. Lauréat de nombreuses récompenses internationales pour ses travaux, Le Dr. Libby a déjà notamment reçu les prix les plus prestigieux décernés par l’American Heart Association et par l’American College of Cardiology, la médaille d’or de la European Society of Cardiology, le prix Anitchkow de la European Atherosclerosis Society, la médaille d’or Ernst Jung pour la médecine ainsi que le prix Earl Benditt de biologie vasculaire. Auteur de plus de 400 publications originales soumises à l’examen de ses pairs, de quelque 450 revues, chapitres ou autres publications, le Dr. Libby officie également en qualité de rédacteur en chef du principal manuel de médecine cardiovasculaire Braunwald’s Heart Disease. Il a obtenu son diplôme de médecine à l’University of California de San Diego avant de terminer sa formation en médecine interne et cardiologie au Peter Bent Brigham Hospital (devenu depuis le Brigham and Women’s Hospital). Il est également titulaire d’un MA honorifique de l’université de Harvard ainsi que de doctorats honoraires de l’université de Lille et de l’université de Laval.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human™
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que l’évolution du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

Sonos publie ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2018

SANTA BARBARA, Californie, 11 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Sonos, Inc. (« Sonos ») (Nasdaq : SONO) a publié ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2018 dans une lettre adressée aux actionnaires, disponible dans la section « Investor Relations » (Relations avec les investisseurs) de son site Web. Pour lire la lettre, veuillez consulter : https://investors.sonos.com/investors/default.aspx

Comme annoncé précédemment, Sonos organise aujourd’hui à 17h00, heure de la cote Est des États-Unis, une conférence téléphonique et une session de questions-réponses pour aborder ces résultats. Une diffusion en direct et une rediffusion en différé de la conférence téléphonique et de la session de questions-réponses seront disponibles en consultant : https://investors.sonos.com/news-and-events/default.aspx. La rediffusion sera disponible pendant au moins un an à la suite de la conférence.

La conférence téléphonique sera également accessible en composant le (866) 393-4306 et en indiquant le numéro d’identification suivant : 6098946. Les participants qui se trouvent en dehors des États-Unis peuvent composer le numéro d’appel gratuit (734) 385-2616.

À propos de Sonos
Sonos propose le système leader de sonorisation sans fil multi-pièces pour la maison. Inventeur du système audio sans fil multi-pièces pour la maison, Sonos utilise son innovation pour aider la planète à mieux écouter en permettant aux personnes d’accéder à leur contenu préféré et à le contrôler comme bon leur semble. Connu pour offrir une qualité d’écoute inégalée, un esthétique élégant pensé pour les maisons, une facilité d’utilisation et une plateforme ouverte, Sonos met l’ensemble de son contenu sonore à la portée de tout le monde. Le siège de Sonos se trouve à Santa Barbara en Californie. Pour plus de renseignements, veuillez consulter www.sonos.com.

Source : Sonos

Contacts
Investisseurs :
IR@sonos.com

Presse :
PR@sonos.com

Pirelli récompense Appian en lui décernant le prix « ICT Supplier»

Appian reçoit le prix « ICT Supplier » pour son exceptionnelle collaboration, son innovation et sa rapidité

RESTON, Va., 11 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Appian (NASDAQ: APPN) a annoncé que Pirelli, l’un des principaux fabricants de pneumatiques et de services connexes au monde, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à plus de 5,3 milliards d’euros en 2017, a décerné à Appian le « Pirelli Supplier Award 2018 » dans la catégorie Technologies de l’Information et des Communications (TIC). Ce prix annuel récompense les entreprises pour leur partenariat exceptionnel avec la société Pirelli.

Pirelli a sélectionné, parmi d’autres entreprises, Appian pour ses performances remarquables en matière d’innovation technologique et sa rapidité à fournir des applications transformatrices. La cérémonie de remise des prix a eu lieu au siège de Pirelli à Milan, en Italie, le 31 août dernier, sous la présidence de Matteo Battaini, Directeur des Achats Groupe, et de Filippo Bettini, Directeur Développement Durable et Gestion des Risques Groupe. Appian a été le seul fournisseur informatique à recevoir ce prix en 2018.

Pirelli, un client de longue date d’Appian, a d’abord choisi la plate-forme de gestion des processus métiers (BPM) d’Appian en 2011 pour structurer efficacement certains processus très complexes et longs qui ne sont pas couverts par des solutions spécifiques. Aujourd’hui, plus de 2 500 collaborateurs de Pirelli utilisent Appian dans 12 pays pour prendre en charge plus de 65 processus métier de base. Les applications Appian gèrent l’approbation des factures non liées à un bon de commande jusqu’à la gestion des moules de pneus.

Avec Appian, nous avons établi un partenariat stratégique à long terme. Le rôle que les solutions BPM (Business Process Management) d’Appian ont joué dans la transformation de notre façon de travailler a été crucial “, a déclaré Luca Urban, Responsable Monde des Solutions d’Entreprise, des Plates-formes Centrales et des Services Utilisateurs chez Pirelli. “Nous avons réussi à orchestrer des processus complexes typiquement “Human Intensive”, augmentant l’efficacité, le contrôle et la flexibilité”.

Mme Silvia Fossati, Directrice Générale Appian Europe du Sud, a ajouté : “Ce prix est un honneur pour nous. Cela montre que dans cette longue collaboration avec Pirelli, nous continuons à tenir notre promesse de stimuler l’innovation technologique rapide. Au nom de tous les employés d’Appian, nous remercions Pirelli pour cette distinction.”

A propos d’Appian
Appian fournit une plate-forme de développement de logiciel qui associe l’automatisation intelligente et le  low-code pour créer rapidement de puissantes applications métiers. Un grand nombre d’entreprises internationales utilisent les applications Appian pour améliorer l’expérience client, atteindre l’excellence opérationnelle et simplifier la gestion des risques et la conformité à l’échelle mondiale. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.appian.fr.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Nicole Greggs
Directrice Relations Presse
+1 703.260.7868
Nicole.Greggs@appian.com

Lancement de l’App Contrats Determine sur l’AppExchange de Salesforce: gérez vos contrats de vente en toute simplicité

“Gérez vos contrats là où vous gérez votre relation clients”, telle est l’innovation proposée par Determine en collaboration avec Salesforce

PARIS, 04 sept. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ: DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats annonce aujourd’hui le lancement de l’App Contrats Determine disponible très prochainement sur l’AppExchange de Salesforce. Unique sur le marché, cette App permettra aux entreprises d’initier et de gérer des contrats de vente directement sur la Plateforme Salesforce.

Avec un simple accès Salesforce, cette App fonctionnera avec ou sans le module de Gestion des Contrats Determine tout en offrant les mêmes avantages. Les utilisateurs pourront créer de manière fluide des contrats de vente directement dans une opportunité Salesforce et collaborer avec les gestionnaires de contrats et les approbateurs utilisant le module Gestion des Contrats de Determine. Les métiers obtiendront ainsi une visibilité et une accessibilité à 360° sur tous les contrats à tout moment: où en est leur contrat dans le processus, quelles sont les étapes à suivre et qui est responsable.

« Achats ou Ventes, Determine est du côté de l’utilisateur. L’App Contrats Determine offre l’expérience utilisateur la plus simple et la plus intuitive que nous ayons jamais créée. D’une part, les fonctionnalités de Libre-Service permettent aux équipes d’accélérer les cycles de vente en créant des contrats directement depuis des opportunités Salesforce. D’autre part, l’automatisation des processus permet d’accélérer la création des contrats et de renforcer la collaboration. Enfin, la centralisation des données garantit la fiabilité des informations récoltées. Grâce à l’App Contrats Determine les utilisateurs de Salesforce peuvent désormais gérer leurs contrats et la relation clients dans une interface unique. »

— Gérard Dahan, President, Chief Marketing Officer et Senior Vice President, Determine, Inc.

Parmi les fonctionnalités annoncées:

  • Créez à partir d’une opportunité Salesforce un contrat dont les informations sont synchronisées avec le module de gestion des contrats Determine
  • Suivez directement dans Salesforce la mise-à-jour de vos contrats ainsi que les processus de négociation ayant lieu dans le module de Gestion des Contrats Determine
  • Accédez directement aux fichiers, commentaires et pièces-jointes associés à vos contrats
  • Salesforce vous notifie des changements de statuts
  • Configurez facilement votre application grâce à l’assistant d’installation
  • Personnalisez vos champs grâces aux écrans d’administration incluant une cartographie des données

L’App Contrats Determine fait de vos contrats des documents vivants et faciles à gérer sur tout leur cycle de vie. De la création à la clôture en passant par la négociation, la recherche ou la modification, l’administration de vos contrats au quotidien n’a jamais été aussi simple et efficace. Vos contrats deviennent de véritables outils de création de valeur pour l’entreprise.

Pour plus d’informations, visitez notre page dédiée.

Salesforce®, AppExchange et les autres noms sont des marques déposées par Salesforce.com.

À propos de l’AppExchange de Salesforce

Salesforce AppExchange, leader mondial des portails de solutions cloud destinées aux entreprises, permet aux organisations de vendre et de commercialiser des biens et services et de fidéliser sa clientèle de façon innovante. Avec plus de 5 000 solutions, 5 millions d’installations clients et 70 000 évaluations par les pairs, il s’agit de la source la plus complète de technologies cloud, mobiles, sociales, IoT, analytiques et d’intelligence artificielle pour les entreprises.

Ressources

Liker la page Facebook de Salesforce
Suivre Salesforce sur Twitter

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Cutera introduit en Europe sa nouvelle solution truSculpt® iD de body sculpting personnalisé

BRISBANE, Californie, 30 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — CUTERA, INC., (Nasdaq:CUTR) (« Cutera » ou la « Société ») un fournisseur leader de systèmes d’esthétique au laser, lumière et autres sources d’énergie pour les praticiens du monde entier, a annoncé aujourd’hui la disponibilité de truSculpt® iD sur les marchés européens. Cette nouvelle solution de body sculpting personnalisé sera disponible par l’intermédiaire de canaux de vente directs en Espagne, France, Royaume-Uni, Allemagne, Benelux et Suisse.

truSculpt iD a été présenté aujourd’hui pour la première fois en Europe à l’occasion du Cutera University Clinical Forum (CUCF), à Barcelone en Espagne. L’intervenant principal du forum, le Dr Jeffrey Dover, dermatologue de renommée mondiale, s’est adressé à plus de 100 participants pour parler du body sculpting et de la facilité d’utilisation de truSculpt iD. truSculpt iD sera également présenté au cours du 5-Continent-Congress qui se tiendra à Barcelone, du 31 août au 2 septembre 2018.

« Nous sommes ravis d’annoncer la disponibilité de truSculpt iD dans l’ensemble de l’Europe, dans le cadre de notre mission de développement de technologies puissantes pour faire progresser l’industrie de l’esthétique médicale et aider les cliniciens à développer leurs activités de body sculpting », a déclaré Jason Richey, PDG de Cutera, Inc. « truSculpt iD produit des résultats indépendamment de la forme ou du type de corps du patient, permettant aux médecins de traiter efficacement les personnes qui ne peuvent pas prétendre à d’autres procédures de contourage. Nous pensons que truSculpt iD va développer le marché grâce à cette procédure confortable, sûre, et très rapide de body sculpting. »

À propos de truSculpt® iD
truSculpt iD est la prochaine évolution en matière de body sculpting avec la capacité de traiter un abdomen complet en seulement 15 minutes. Son design élégant donne aux médecins et aux autres praticiens qualifiés la possibilité de personnaliser le body sculpting en fonction des patients grâce à une technique de traitement manuelle ou à mains libres dans une fraction du temps requis par les autres options commercialisées de body sculpting. En outre, sa capacité unique à traiter diverses densités de graisse et tous les types de peau met en évidence la polyvalence de sa technologie.

Système de body sculpting non chirurgical, truSculpt iD utilise une technologie innovante à base de radio-fréquence unipolaire pour cibler la graisse et chauffer de façon thérapeutique les cellules graisseuses jusqu’à ce qu’elles soient enlevées lentement et expulsées naturellement à travers le corps. Pénétrant en profondeur pour traiter toute la couche graisseuse de la peau jusqu’au muscle, truSculpt iD a démontré cliniquement sa capacité à détruite définitivement les cellules graisseuses. Grâce à un contrôle en temps réel de la température pour fournir des résultats constants, des études ont montré une réduction moyenne de la graisse de 24 % et les patients obtiennent des améliorations dans les six à douze semaines suivant le premier traitement.

Ressources supplémentaires :

À propos de Cutera, Inc.
Basé à Brisbane en Californie, Cutera est un fournisseur leader de systèmes d’esthétique au laser et autres sources d’énergie pour les praticiens du monde entier. Depuis 1998, Cutera développe des produits innovants et faciles à utiliser qui permettent aux médecins et aux autres praticiens qualifiés de proposer à leurs patients des traitements esthétiques sûrs et efficaces. Pour plus de renseignements, composez le 1-888-4CUTERA ou consultez www.cutera.com.

Contact
Codeword au nom de Cutera
Liv Allen
cutera@codewordagency.com
415-370-0716

XBiotech annonce la publication de résultats décisifs sur le rôle potentiel de l’Interleukine-1 alpha dans le risque des crises cardiaques

Les résultats montrent la capacité de MABp1 (Bermekimab) à bloquer l’activation endothéliale vasculaire par neutrophile in vitro et la thrombose

AUSTIN, Texas, 27 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ: XBIT) a annoncé aujourd’hui la publication de résultats indiquant qu’un Interleukine-1 alpha (IL-1⍺) dérivé de leucocytes est la cause de caillots susceptibles de provoquer une crise cardiaque ou d’accidents vasculaires cérébraux. La recherche a été dirigée par un chercheur cardiovasculaire de renommée mondiale, le Dr Peter Libby, professeur Mallinckrodt de médecine à Harvard Medical School et cardiologue clinique à Brigham and Women’s Hospital. L’équipe du Dr Libby a découvert que les leucocytes appelés granulocytes neutrophiles, peuvent produire du IL-1⍺ qui peut potentiellement provoquer des accidents vasculaires cérébraux fatals chez les patients souffrant de maladies cardiaques. Cette découverte permet d’envisager un nouveau traitement avec bermekimab, l’anticorps anti-IL-1⍺ de XBiotech.

Les résultats décrivent pour la première fois un mécanisme intriguant dans lequel des pièges extracellulaires des neutrophiles (PEN), libérés par les granulocytes neutrophiles, sont remplis de IL-1⍺ capable d’activer les cellules de la paroi artérielle qui, à leur tour, activent les mécanismes de coagulation et recrutent d’autres leucocytes. La publication présente les travaux des Dr Folco et Mawson, collègues du Dr Libby, qui décrivent comment dans certains types de maladie cardiaque, dans lesquelles les vaisseaux sanguins deviennent partiellement bloqués par des plaques athéroscléreuses, l’activation des vaisseaux sanguins par IL-1⍺ sur les PEN peut être un important facteur contributif des crises cardiaques. Ces résultats sont parmi les premiers à fournir un mécanisme clair de déclenchement de crises cardiaques par les neutrophiles et offrent en même temps une possibilité de traitement en bloquant IL-1⍺. Ces résultats suggèrent également des opportunités de traitement pour d’autres maladies inflammatoires dans lesquelles les neutrophiles, et plus spécifiquement les PEN, jouent un rôle dans la pathologie, comme le cancer et les maladies pulmonaires, auto-immunes et gastrointestinales.

Selon le Dr Libby : « Nos donnés suggèrent que l’activation des cellules endothéliales vasculaires par IL-1⍺ associé aux PEN peut non seulement amplifier, soutenir et propager l’inflammation vasculaire locale, mais également promouvoir la thrombose. Nous pensons que ces résultats vont avoir de très importantes implications cliniques. »

De son côté, John Simard, PDG de XBiotech estime : « La découverte du Dr Libby fournit un nouveau mécanisme permettant de comprendre où et pourquoi nous pourrions cibler IL-1⍺ pour traiter les maladies inflammatoires. C’est un progrès fondamental en biologie et une étape majeure pour nous. »

Les résultats du Dr Libby sont publiés en ligne dans le journal de l’American Heart Association (AHA). L’article intitulé « Neutrophil Extracellular Traps Induce Endothelial Cell Activation and Tissue Factor Production Through Interleukin-1α and Cathepsin G », est publié dans le numéro du mois d’août de Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology.

Le thrombus de l’artère coronaire peut être provoqué par une rupture ou une érosion de la plaque1. Une érosion superficielle de la plaque provoque jusqu’à un tiers de tous les syndromes coronaires aigus2,3. Les plaques athéromateuses sujettes à l’érosion, plutôt que les lésions présentant des caractéristiques stables ou sujettes à la rupture, s’associent aux pièges extracellulaires des neutrophiles (PEN)4. L’étude réalisée dans le laboratoire du Dr Libby a permis de sonder l’influence des PEN sur les fonctions des cellules endothéliales (EC) liées à la thrombose associée à l’érosion. Ces données indiquent que l’exposition des EC des veines saphènes humaines (HSVEC) aux NET contribue à augmenter l’expression des molécules d’adhésion sur la surface des cellules endothéliales telles que VCAM-1 et ICAM-1, qui peuvent participer à l’athérogenèse. De plus, le prétraitement des NET avec bermekimab, un anticorps neutralisant anti-IL⍺1⍺, ou un antagoniste de l’IL-1R, mais pas avec un anticorps neutralisant l’anti-IL⍺1β, a bloqué l’initiation de VCAM-1, ICAM-1 et l’expression de TF, chacun étant lié à une thrombose coronaire5,6. En conclusion, les NET augmentent la thrombogénicité in vitro par une réponse influencée par IL-1⍺. Ces données indiquent un rôle potentiellement important pour un traitement avec bermekimab pour certaines maladies cardiaques et pour d’autres maladies activées par les neutrophiles.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification, de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech dirige également le développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Risk Factors » (Facteurs de risques) de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que le développement du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

1 Crea F, Libby P. Acute Coronary Syndromes: The Way Forward From Mechanisms to Precision Treatment. Circulation 2017;136:1155–1166.
2 Franck G, et al. Flow Perturbation Mediates Neutrophil Recruitment and Potentiates Endothelial Injury via TLR2 in Mice – Implications for Superficial Erosion. Circ Res 2017;121:31-42.
3 Libby P. Superficial erosion and the precision management of acute coronary syndromes: not one-size-fits-all. Eur Heart J. 2017;38(11):801-803. doi: 10.1093/eurheartj/ehw599.
4 Quillard T et al. TLR2 and neutrophils potentiate endothelial stress, apoptosis and detachment: implications for superficial erosion. Eur Heart J. 2015 Jun 7;36(22):1394-404. doi: 10.1093/eurheartj/ehv044. Epub 2015 Mar 8.
5Tousoulis D, et al. Inflammatory and thrombotic mechanisms in coronary atherosclerosis. Heart. 2003;89(9):993-7.
6 Folco EJ, Mawson TL, Vromman A et al. Neutrophil Extracellular Traps Induce Endothelial Cell Activation and Tissue Factor Production through Interleukin-1α and Cathepsin G. Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology 2018; 2018;38:1901-1912. 

The Hartford se porte acquéreur de Navigators pour 2,1 milliards $ au comptant

STAMFORD, Conn., 24 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — The Navigators Group, Inc. (NASDAQ:NAVG) a annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif pour son acquisition par The Hartford Financial Services Group, Inc. (NYSE: HIG) par l’intermédiaire d’une opération au comptant d’un montant d’environ 2,1 milliards $.

En vertu des conditions de l’accord, les actionnaires de Navigators recevront 70 $ par action à la conclusion de la transaction. L’offre de 70 $ par action représente un multiple de 1,78 de la valeur liquidative tangible totalement diluée de Navigators au 30 juin 2018 et une prime de 18,6 % par rapport au cours moyen de l’action sur 90 jours ouvrables.

« Cette transaction va engendrer une valeur considérable pour nos actionnaires », a déclaré Stanley A. Galanski, PDG de Navigators. « C’est la démonstration du calibre et du dévouement de nos équipes mais aussi de la solidité de notre culture de souscription. »

« Nous sommes impatients d’intégrer les capacités spécifiques de Navigators dans The Hartford, une organisation qui partage notre priorité en matière d’excellence de la souscription, notre souci d’attirer et de conserver les meilleurs talents et notre ambition de proposer des prestations exceptionnelles aux clients. En nous associant à The Hartford et en nous appuyant sur la solidité de son bilan et la qualité de ses produits d’assurance de base, nous allons créer des opportunités séduisantes en vue de fournir plus de valeur à nos courtiers et à nos souscripteurs. »

« Nous sommes ravis d’annoncer l’acquisition de Navigators, et nous sommes convaincus qu’elle nous permettra d’atteindre les objectifs stratégiques et financiers de The Hartford », a déclaré Christopher Swift, PDG de The Hartford. « Cette acquisition élargit notre gamme de produits et notre portée géographique et étoffe nos équipes chevronnées en souscription, tout en renforçant notre proposition de valeur pour nos agents et nos clients. Nous sommes optimistes quant à nos opportunités de croissance combinées et nous nous attendons à ce que cette acquisition engendre d’excellents rendements. »

La transaction qui a été approuvée à l’unanimité par le conseil d’administration de Navigators, est soumise à des autorisations réglementaires et des actionnaires ainsi qu’à d’autres conditions habituelles. Elle devrait être conclue au cours du premier semestre 2019. Navigators prévoit de continuer à payer des dividendes trimestriels réguliers conformément aux habitudes antérieures à la conclusion. La conclusion de la transaction ne fait pas l’objet de conditions financières.

Le fondateur de Navigator, et les autres membres actionnaires de sa famille, dont les actions représentent environ 20 % du total des actions en circulation, ont accepté de voter en faveur de la transaction de Navigators avec The Hartford.

L’accord contient une disposition de sollicitation (« go-shop ») donnant à des acquéreurs potentiels la possibilité de déterminer s’ils sont intéressés par la soumission d’une proposition pour l’acquisition de Navigators. Par conséquent, Navigators peut pendant une période de 30 jours solliciter des propositions d’acquisitions concurrentes. Si le conseil d’administration accepte une proposition concurrentielle pendant la période « go-shop » que The Hartford n’est pas en mesure d’égaler, le soumissionnaire concurrentiel devra payer des frais de résiliation à The Hartford.

Goldman Sachs & Co. LLC et Moelis & Company LLC sont les co-conseillers financiers et Sidley Austin LLP agit en qualité de conseiller juridique de Navigators pour la transaction. Des informations supplémentaires concernant la transaction sont disponibles dans le rapport actuel sur formulaire 8-K soumis aujourd’hui à la Commission des opérations de bourse des États-Unis (SEC) et publié sur le site Web de l’entreprise, navg.com, sur la page SEC Filings qui est accessible par l’intermédiaire du menu de la section Investor Relations.

À propos de Navigators
The Navigators Group, Inc. (Nasdaq: NAVG) est une société de portefeuille d’assurance internationale spécialisée. Nous proposons des solutions d’assurance spécialisées destinées à protéger nos clients contre les risques complexes auxquels ils font face. Depuis plus de 40 ans, Navigators a permis à ses assurés, tant au niveau de leurs souscriptions que du traitement des sinistres, de valoriser leurs activités grâce à la qualité et à la solidité de son expertise technique et commerciale. Nous intervenons dans les secteurs des activités maritimes, de la construction, de l’énergie, de l’environnement, des services professionnels et des sciences de la vie. Navigators a son siège social à Stamford, dans le Connecticut, et possède des bureaux aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Asie. Pour plus de renseignements, veuillez consulter navg.com.

À propos de The Hartford
The Hartford Financial Services Group, Inc., (NYSE: HIG) opère par l’entremise de ses filiales sous le nom de marque The Hartford. Son siège social est basé à Hartford dans le Connecticut. The Hartford est un leader dans les domaines des assurances de choses et des assurances accidents et risques divers, des avantages collectifs et des fonds communs. Avec plus de 200 ans d’expertise, The Hartford est largement reconnu pour son excellence en matière de services, ses pratiques durables, sa fiabilité et son intégrité. Des informations supplémentaires sur la société et sur sa performance financière sont disponibles en consultant https://www.thehartford.com.

Informations supplémentaires concernant la fusion et où les trouver
Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d’offre d’achat des titres du The Navigators Group, Inc. (la « Société ») ou une sollicitation de vote ou d’autorisation. Le présent communiqué concerne le projet de fusion entre la Société, The Hartford Financial Services Group, Inc. (« The Hartford ») et Renato Acquisition Co., en vertu duquel, la Société deviendra une filiale à part entière de The Hartford (le « projet de fusion »). Le projet de fusion sera présenté aux actionnaires de la Société à l’occasion d’une assemblée spéciale des actionnaires. Dans cette optique, la Société a l’intention de soumettre les documents pertinents à la SEC, y compris une circulaire finale de sollicitations de procurations sur Annexe 14A (la « circulaire finale de sollicitations de procurations »), qui sera envoyée sous pli, ou par d’autres moyens, aux actionnaires lorsqu’elle sera disponible. La Société est également susceptible de soumettre d’autres documents pertinents à la SEC à propos du projet de fusion. LES ACTIONNAIRES SONT VIVEMENT INVITÉS À LIRE ATTENTIVEMENT ET DANS L’INTEGRALITÉ LA CIRCULAIRE DE SOLLICITATIONS DE PROCURATIONS ET TOUS LES AUTRES DOCUMENTS PERTINENTS SOUMIS OU DEVANT ÊTRE SOUMIS À LA SEC LORSQU’ILS SERONT DISPONIBLES CAR ILS CONTIENNENT DES INFORMATIONS IMPORTANTES À PROPOS DU PROJET DE FUSION. Les actionnaires pourront se procurer des exemplaires gratuits de la circulaire définitive de sollicitations des procurations et de tout changement ou ajout associé, ainsi que tout autre document contenant des informations importantes sur la Société, une fois que ces documents seront soumis à la SEC, par l’intermédiaire du site Web de la SEC sur www.sec.gov. Des exemplaires gratuits de la circulaire définitive de sollicitations des procurations et tous les documents soumis à la SEC sont également disponibles sur le site Web de la Société sur www.navg.com, dans la rubrique « SEC Filings » de la page « Investor Relations » (Relations investisseurs) ou en contactant le service des relations avec les investisseurs de la Société en écrivant à investorrelations@navg.com.

Informations concernant les participants à la sollicitation
La Société, ainsi que certains de ses administrateurs et cadres dirigeants, peuvent être considérés comme étant des participants à la sollicitation de procurations, dans le cadre du projet de fusion. Les informations à propos des administrateurs et des cadres supérieurs de la Société sont incluses dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, soumis à la SEC le 22 février 2018 et sa circulaire définitive de sollicitations de procurations sur Annexe 14A pour l’assemblée générale annuelle des actionnaires, soumise à la SEC le 29 mars 2018, telle que modifiée ou détaillée par tout formulaire 3 ou formulaire 4 soumis à la SEC, depuis la date de ladite circulaire définitive de sollicitations des procurations. Des informations supplémentaires concernant les participants à la circulaire de sollicitations de procurations et une description de leurs intérêts directs et indirects, par voie d’actionnariat ou autre, seront incluses dans la circulaire définitive de sollicitations de procurations et tout autre document pertinent soumis auprès de la SEC à propos du projet de fusion, si et lorsqu’ils seront disponibles. Des exemplaires gratuits de ces documents peuvent être obtenus conformément aux instructions des paragraphes précédents.

Énoncés prospectifs

Certaines informations du présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs », tels que définis par la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés car ils ne concernent pas strictement des événements passés ou actuels. Ces énoncés contiennent souvent des verbes tels que « croire », « s’attendre à », « anticiper », « estimer », « avoir l’intention de », « planifier », « rechercher » ou des mots ayant une signification semblable ou l’utilisation du futur ou du conditionnel. Cependant, l’absence de ces verbes ou de ces expressions similaires ne signifie pas qu’une déclaration n’est pas un énoncé prospectif. Ces énoncés peuvent concerner les risques ou les incertitudes associés :

  • au respect des conditions préalables à l’exécution du projet de fusion, y compris, entre autres, la réception dans les délais des autorisations des actionnaires et réglementaires (ou de toute condition, limitation ou restriction imposée sur ces autorisations) ;
  • aux difficultés ou aux dépenses imprévues concernant le projet de fusion ;
  • à l’apparition de tout événement, changement ou autre circonstance susceptible de provoquer la résiliation de l’accord de fusion, y compris en vertu des circonstances selon lesquelles la Société serait obligée de payer des frais de résiliation au parent ou de lui rembourser certaines de ses dépenses ;
  • aux procédures légales, aux jugements ou aux règlements, y compris ceux pouvant être prononcés à l’encontre de la Société, son conseil d’administration, ses cadres supérieurs et autres suite à l’annonce du projet de fusion ;
  • aux perturbations des plans et des opérations actuels provoquées par l’annonce et l’imminence du projet de fusion ;
  • aux difficultés potentielles de la conservation des employés à cause de l’annonce et de l’imminence du projet de fusion ;
  • à la réaction des clients, des souscripteurs, des courtiers, des prestataires de service, des partenaires commerciaux et des organismes de réglementation à l’annonce du projet de fusion ; et
  • aux autres facteurs décrits dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 10-K pour l’exercice clos le 31 décembre 2017, soumis à la SEC le 22 février 2018.

La Société ne peut donner aucune garantie quant à la réalisation des attentes exprimées ou sous-entendues dans les énoncés prospectifs du présent communiqué. Les énoncés prospectifs ne sont valides qu’à la date du présent communiqué. La Société se dégage de toute responsabilité de mettre à jour ou de réviser publiquement tout énoncé prospectif, suite à de nouvelles informations, événements futurs ou autre, sauf si la loi l’exige. Les lecteurs sont invités à ne pas trop se fier indûment aux présents énoncés prospectifs qui ne sont valides qu’à la date du présent communiqué.

Investisseurs
Ciro M. DeFalco
Vice-président exécutif et directeur financier
cdefalco@navg.com
203-905-6343

Presse
Courtney Oldrin
Responsable de la communication
coldrin@navg.com
203-905-6531

Sonos annonce la date de la conférence téléphonique pour ses résultats du troisième trimestre de l’exercice 2018

SANTA BARBARA, Californie, 22 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Sonos, Inc. (« Sonos ») (Nasdaq : SONO) a annoncé aujourd’hui qu’après la clôture de la bourse le lundi 10 septembre 2018, la société présentera ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 30 juin 2018, dans une lettre adressée aux actionnaires qui sera disponible dans la section « Relations avec les investisseurs » de son site Web. En outre, la société organisera le même jour à 17h00, heure de la cote Est des États-Unis, une conférence téléphonique et une session de questions-réponses pour aborder ces résultats.

Une diffusion en direct et une rediffusion en différé de la conférence téléphonique et de la session de questions-réponses seront disponibles en consultant : https://investors.sonos.com/news-and-events/default.aspx. La rediffusion sera disponible pendant au moins un an à la suite de la conférence.

La conférence téléphonique sera également accessible en composant le (866) 393-4306 et le numéro d’identification de la téléconférence suivant : 6098946. Les participants qui se trouvent en dehors des États-Unis pourront composer le numéro d’appel gratuit (734) 385-2616.

À propos de Sonos
Sonos propose le système leader de sonorisation sans fil multi-pièces pour la maison. Inventeur de l’audio sans fil multi-pièces pour la maison, Sonos utilise son innovation pour aider la planète à mieux écouter en permettant aux personnes d’accéder à leur contenu préféré et à le contrôler comme bon leur semble. Connu pour offrir une qualité d’écoute inégalée, un esthétique élégant pensé pour les maisons, une facilité d’utilisation et une plateforme ouverte, Sonos met l’ensemble de son contenu sonore à la portée de tout le monde. Le siège de Sonos se trouve à Santa Barbara en Californie. Pour plus de renseignements, veuillez consulter www.sonos.com.

Source : Sonos

CONTACT: Contacts
Investisseurs :
IR@sonos.com

Presse :
PR@sonos.com

Workday nommé Leader dans le Magic Quadrant des solutions Cloud de gestion du capital humain destinées aux moyennes et grandes entreprises

L’éditeur se positionne parmi les Leaders pour la troisième année consécutive et obtient le meilleur score pour sa capacité de mise en œuvre

PARIS, 22 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Workday, Inc. (NASDAQ:WDAY), l’un des leaders des solutions cloud pour la gestion financière et la gestion des ressources humaines, est une fois de plus distingué dans le dernier Magic Quadrant dédié aux solutions Cloud de gestion du capital humain pour les moyennes et grandes entreprises1 publié par le cabinet Gartner, Inc. L’éditeur est ainsi reconnu parmi les Leaders pour la troisième année consécutive, et obtient par ailleurs le meilleur positionnement pour sa capacité de mise en œuvre stratégique.

De plus en plus d’organisations s’appuient sur la solution Workday Human Capital Management (HCM) afin de stimuler la productivité et l’engagement de leurs employés, d’obtenir des données enrichies sur leur personnel, et de s’adapter à l’évolution de leurs besoins. Fort de plus de 70 % de clients déjà en production (sur plus de 2 200) et d’un taux de satisfaction de 98 %, l’éditeur continue de proposer la vision et l’innovation nécessaires aux entreprises du monde entier pour rester compétitives, et ce, grâce à des nouveautés :

  • Plus d’ouverture et d’extensibilité pour répondre à tous les besoins : Workday étend sa solution à d’autres environnements et applications. Parmi eux, nombre de précurseurs s’appuient actuellement sur Workday Cloud Platform pour créer et déployer des applications – servant ainsi de pionniers pour les clients et partenaires qui voudront profiter des API et outils Workday à l’avenir. Par ailleurs, grâce à son partenariat avec Slack, l’éditeur aide les employés à renforcer leur connexion et à collaborer de façon plus intuitive.
  • Des technologies plus intelligentes pour une expérience employé enrichie : Workday crée des outils toujours plus intelligents afin de simplifier la vie et d’améliorer l’expérience globale des collaborateurs. Cela inclut l’interface conversationnelle Workday Assistant : cette dernière utilise des capacités de traitement du langage naturel pour offrir des informations, des recommandations et des meilleures pratiques en temps réel. Workday proposera également une nouvelle expérience numérique plus connectée, personnalisée et stimulante. Aussi, avec Workday Learning, de futures améliorations en matière de transcription basée sur l’apprentissage automatique permettront d’améliorer l’accessibilité, la compréhension, ainsi que la recherche de vidéos pour les utilisateurs.
  • Davantage de fonctionnalités globales afin de favoriser le développement de l’entreprise : La communauté de clients Workday — plus de 31 millions d’utilisateurs dans le monde— continue à se développer et innover grâce aux applications Workday dans plus de 200 pays et en 30 langues. L’éditeur poursuit ses initiatives visant à développer ses fonctionnalités globales dans un contexte de croissance de cette communauté et de sa présence internationale. Le programme Workday Global Payroll Cloud, qui permet aux clients de choisir les fournisseurs locaux de gestion de la paie en fait partie. En plus de la paie Workday, l’éditeur collabore avec plus de 20 partenaires internationaux de gestion de la paie fournissant des intégrations certifiées sur plus de 127 pays.

« À nos yeux, cette troisième distinction consécutive en tant que Leader des solutions cloud de gestion du capital humain de la part de Gartner est une reconnaissance de notre niveau élevé d’innovation, ainsi que de l’accompagnement que nous fournissons à nos clients dans le monde entier – ce qui se reflète d’ailleurs dans notre taux de satisfaction client de 98 % », déclare Cristina Goldt, Vice-President, HCM products, Workday. « De grandes organisations internationales utilisent Workday pour notre capacité reconnue à mettre nos clients sur les bons rails afin de créer rapidement de la valeur. Nous sommes ravis de pouvoir continuer à travailler avec eux, pour leur fournir des technologies et des expériences dépassant leurs attentes, et favoriser à la fois leur croissance et leur réussite. »

Ressources supplémentaires

1 Gartner « Magic Quadrant for Cloud HCM Suites for Midmarket and Large Enterprises », Melanie Lougee, Ranadip Chandra, Ron Hanscome, Helen Poitevin, Chris Pang, Jeff Freyermuth, Sam Grinter, John Kostoulas, Jason A. Cerrato, 15 août 2018.

Déclaration de non-responsabilité :
Gartner ne cautionne aucun des fournisseurs, produits ou services présentés dans ses publications de recherche et ne recommande aucunement aux utilisateurs de technologies de limiter leurs choix aux fournisseurs ayant obtenu les meilleurs résultats ou en vertu d’autres distinctions. Les publications issues des recherches de Gartner reposent sur les opinions de l’organisation et ne doivent pas être interprétées comme des exposés factuels. Gartner décline toutes responsabilités, explicites ou implicites, quant à ces recherches, y compris toutes garanties de commercialisation ou d’adéquation par rapport à un but précis.

À propos de Workday
Workday est un leader des solutions Cloud pour la gestion comptable et financière et la gestion des ressources humaines. Fondée en 2005, Workday propose des applications de gestion du capital humain, de gestion financière et d’analyses décisionnelles conçues pour les grandes organisations et entreprises dans le monde. Les entreprises, de taille moyenne aux entreprises du classement Fortune 50, ont choisi Workday.

© 2018. Workday, Inc. Tous droits réservés. Workday et le logo Workday sont des marques déposées de Workday, Inc. Tous les autres noms de marques et de produits mentionnés sont des marques ou des marques déposées par leurs propriétaires respectifs.

Forward-Looking Statements
Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, y compris, entre autres, des énoncés concernant le rendement et les avantages attendus des offres de Workday. Les mots « croire », « pouvoir », « prévoir », « s’attendre à » et d’autres expressions semblables visent à identifier les énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, des incertitudes et des hypothèses. Si les risques se matérialisent ou si les hypothèses se révèlent inexactes, les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Les risques comprennent, sans toutefois s’y limiter, les risques décrits dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), y compris notre formulaire 10-Q pour le trimestre terminé le 30 avril 2018 et nos rapports futurs que nous pourrions déposer de temps à autre auprès de la SEC, ce qui pourrait faire en sorte que les résultats réels diffèrent des attentes. Workday n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs après la date du présent communiqué et n’a pas l’intention de le faire.

Tous les services, caractéristiques ou fonctions non publiés mentionnés dans le présent document, notre site Web ou d’autres communiqués de presse ou déclarations publiques qui ne sont pas disponibles actuellement sont sujets à changement à la discrétion de Workday et peuvent ne pas être livrés comme prévu ou ne pas être livrés du tout. Les clients envisageant l’achat de services auprès de Workday, Inc. doivent prendre leur décision en tenant compte des services, caractéristiques et fonctions actuellement disponibles.

© 2018. Workday, Inc. Tous droits réservés. Workday et le logo Workday sont des marques déposées de Workday, Inc.

RUMEUR PUBLIQUE
workday@rumeurpublique.fr
Marie Poinsinet/ Agathe Huez
01 55 74 52 32/52 24

WORKDAY
Malika Brahiti
malika.brahiti@workday.com
06 80 14 14 47

Willis Lease Finance s’engage à offrir 373,4 millions $ en obligations à taux fixe

NOVATO, Calif., 17 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Willis Lease Finance Corporation (NASDAQ : WLFC) (« Willis »), entreprise leader de location de moteurs à réaction commerciaux, a annoncé aujourd’hui que sa filiale à part entière Willis Engine Structured Trust IV (« WEST IV ») a fixé à 373,4 millions $ le prix du montant en principal total de ses obligations à taux fixe (les « obligations »). Comme annoncé précédemment, les obligations seront émises en deux séries : la série A qui sera émise avec un montant en principal total de 326,8 millions $ et la série B avec un montant en principal total de 46,7 millions $. Les obligations seront garanties par, entre autres, les intérêts directs et indirects de WEST IV dans un portefeuille de 55 moteurs d’avions et un fuselage. La date de clôture prévue est le 22 août 2018.

Les obligations de série A auront un taux de coupon fixe de 4,750 %, une échéance anticipée d’environ huit ans, une vie moyenne pondérée prévue (basée sur certaines hypothèses de modélisation) de 6,3 ans et une échéance finale de 25 ans. Les obligations de série B auront un taux de coupon fixe de 5,438 %, une échéance anticipée d’environ huit ans, une vie moyenne pondérée prévue (basée sur certaines hypothèses de modélisation) de 6,3 ans et une échéance finale de 25 ans. Les obligations de série A seront émises selon un prix de 99,99504 % de la valeur nominale et les obligations de série B seront émises selon un prix de 99,99853 % de la valeur nominale.

À l’exception des informations historiques, les sujets abordés dans le présent communiqué de presse contiennent des énoncés prospectifs comportant des risques et incertitudes. Il convient de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives, qui ne donnent que des prévisions quant à l’avenir et ne constituent pas des garanties. Les énoncés prospectifs ne sont valables qu’à la date de leur publication et nous ne nous sommes pas tenus de les mettre à jour. Nos résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats présentés dans les énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de causer une telle différence comprennent, mais sans s’y limiter : les effets sur l’industrie du transport aérien et l’économie mondiale d’événements tels que l’activité terroriste, l’évolution des cours du pétrole et d’autres perturbations des marchés mondiaux ; les tendances dans le secteur du transport aérien et notre capacité à tirer parti de ces tendances, y compris les taux de croissance des marchés et d’autres facteurs économiques ; les risques associés à la possession et la location de moteurs à réaction et d’avions ; notre capacité à négocier avec succès les achats d’équipement, les ventes et les baux, à recouvrer les montants dus et à contrôler les coûts et les dépenses ; l’évolution des taux d’intérêt et la disponibilité du capital, à la fois pour nous et nos clients ; notre capacité à continuer à répondre aux évolutions des demandes de nos clients ; les modifications réglementaires touchant les opérations aériennes, la maintenance des aéronefs, les normes comptables et les taxes et impôts ; la valeur marchande des moteurs et autres actifs de notre portefeuille, et les risques décrits dans le Rapport annuel de la société sur le Formulaire 10-K et d’autres rapports continus déposés auprès de la Securities and Exchange Commission.

CONTACT :
Scott B. Flaherty
Directeur financier
(415) 408-4700

XBiotech présente une mise à jour trimestrielle de ses activités

L’entreprise fournit une vue d’ensemble sur sa position financière et ses avancées dans les domaines clinique et de la recherche

AUSTIN, Texas, 13 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — XBiotech Inc. (NASDAQ: XBIT) a fourni une mise à jour sur les récents développement de l’entreprise et mais aussi sur d’autres projets par l’intermédiaire du formulaire 10-Q soumis à la commission des opérations de bourse des États-Unis (SEC). L’entreprise a signalé, entre autres, une réduction d’environ 50 % de ses frais d’exploitation comparé au trimestre équivalent de l’exercice précédent. Elle a également présenté des mises à jour et des prévisions clés concernant ses projets cliniques et de recherche.

John Simard, PDG de XBiotech a déclaré : « J’ai le plaisir d’annoncer qu’après avoir essuyé plusieurs échecs dans le domaine clinique, XBiotech a procédé à une réorganisation, réduit ses coûts, amélioré ses opérations pour repartir sur des bases solides en matière de recherche et de développement clinique. Je pense que notre capacité opérationnelle et nos actifs sont inégalés dans le secteur des soins de santé compte tenu du taux de combustion de notre trésorerie et de notre capitalisation boursière. »

Des informations supplémentaires concernant les développements récents affectant l’entreprise et d’autres facteurs sont disponibles en consultant le formulaire 10-Q qui a été soumis hier. La section Discussion and Analysis du formulaire 10-Q décrit notamment les activités cliniques récentes et certains aspects opérationnels suivants de XBiotech :

Programmes cliniques
XBiotech a récemment annoncé le lancement de la phase 2 de l’essai clinique ouvert pour évaluer son anticorps monoclonal True Human™, MABp1 (bermekimab), chez les patients atteints d’une dermatite atopique modérée à sévère (DA). L’entreprise va introduire ses nouvelles seringues pré-remplies pour une injection sous-cutanée de bermekimab. L’entreprise a récemment lancé la production du premier lot de seringues pré-remplies qui contiennent une formulation très concentrée de bermekimab, permettant le dosage pratique de 400 mg par l’intermédiaire d’une seule injection. L’étude va tester le traitement sous-cutané des patients DA avec bermekimab après seulement 4 ou 8 semaines de traitement comparé au traitement de 16 semaines actuellement utilisé pour la seule thérapie à base d’anticorps autorisée pour la DA. Des durées plus longues de traitement seront peut-être nécessaires afin d’obtenir une activité clinique optimale avec bermekimab, en particulier lorsque les lésions cutanées sont sévères. Les objectifs de l’étude sont l’évaluation de la dose sous-cutanée, de la rapidité et de la portée de la réponse. Les résultats de l’étude DA pourraient constituer la base d’autres études randomisées, nécessaires pour l’enregistrement du produit.

Au cours du trimestre actuel, XBiotech a également annoncé le lancement de l’étude clinique de phase 2 ouverte pour l’évaluation de bermekimab chez les patients souffrant d’une hidrosadénite suppurée (HS) modérée à sévère. L’étude HS évaluera l’administration sous-cutanée de bermekimab dans le cadre d’un régime de traitement ouvert de 13 semaines, traitant à la fois des patients dont les traitements anti-TNF (tumour necrosis factors – facteurs de nécrose tumorale) ont échoué et des patients qui n’ont jamais reçu de traitement anti-TNF. Il existe actuellement une thérapie à base d’anticorps pour bloquer les TNF. Toutefois, il est estimé qu’environ 75 % des patients ne répondront pas au traitement anti-TNF ou connaîtront une rechute après une réponse initiale. L’entreprise a déjà démontré au cours d’une étude en double aveugle et contrôlée par placébo que bermekimab, lorsqu’administré en traitement intraveineux, est efficace pour traiter les patients pour lesquels le traitement anti-TNF a échoué. L’étude actuelle déterminera si l’administration sous-cutanée avec des seringues pré-remplies, est aussi efficace que le traitement intraveineux avec bermekimab. Si tel est le cas, le produit candidat de seringue pré-remplie aura un impact bénéfique sur la commodité de la thérapie candidat. Si la thérapie sous-cutanée présente une efficacité similaire, des études supplémentaires seront nécessaires pour obtenir une autorisation de commercialisation.

XBiotech apporte actuellement son soutien à une étude de recherche clinique sponsorisée par des médecins, dirigée par le Dr. Andrew Hendifar, MD, au Cedars-Sinai Medical Center. L’étude est conduite pour évaluer l’innocuité de bermekimab en association avec Onivyde (nanoliposomal irinotecan) et 5- fluorouracil (5FU)/acide folinique (leucovorine) chez les patients atteints d’un cancer du pancréas et souffrant de cachexie. Dans une étude randomisée importante de patients présentant un cancer à un stade avancé et traités avec bermekimab, les patients ont ont vu la partie graisse de leur organisme augmentée après le traitement. Cette hausse pourrait conduire à une amélioration du maintien du poids et de la qualité de vie des patients souffrant d’un cancer du pancréas. L’étude va par conséquent évaluer s’il existe une corrélation entre l’activité de la cachexie et la qualité de vie pour les patients suivant une thérapie à base de bermekimab. À ce jour, plus de la moitié des patients ciblés pour l’étude ont été recrutés. Les résultats cliniques devraient être présentés plus tard au cours de 2018.

En 2017, XBiotech a terminé une étude en double aveugle contrôlée par placébo sur l’utilisation de son anticorps True Human™, 514G3, pour traiter des patients présentant la bactériémie Staphylococcus aureus (S. aureus). Les résultats de cette étude ont montré que les patients souffrant de d’infections S. aureus potentiellement fatales, traités avec une dose unique de 514G3 ont été hospitalisés moins longtemps, ont connu moins d’événements indésirables sérieux associés à S. aureus et moins d’événements adverses sérieux de tout type, lorsque comparé aux patients traités avec un placébo. L’entreprise planifie actuellement d’autres développements cliniques de l’anticorps 514G3. XBiotech prévoit d’évaluer 514G3 en tant que prophylaxie pour réduire le risque d’infections S. aureus chez les insuffisants rénaux hémodialysés. Les patients hémodialysés courent un risque considérable de bactériémie S. aureus potentiellement fatale. Environ un demi-million de patients reçoivent actuellement 50 millions de dialyses par an aux États-Unis et courent un risque de mortalité à un an d’environ 20 % au cours du traitement. Les infections sont la deuxième cause de décès de ces patients et les infections S. aureus sont la cause principale de morbidité et de mortalité infectieuse. L’entreprise est en train de planifier l’utilisation de 514G3 pour réduire le risque de S. aureus chez les patients hémodialysés. Une étude clinique devrait être lancée en 2019.

Recherche et développement
Au cours du trimestre actuel, un projet de recherche collaborative entre XBiotech et un chercheur universitaire de premier plan a permis d’obtenir des résultats inédits sur le rôle de l’Interleukine-1 alpha (IL-1⍺) dans la maladie (IL-1⍺ étant la cible de bermekimab). Les résultats publiés sont basés sur la découverte selon laquelle l’IL-1⍺ produite par les leucocytes peut être la cause de caillots sanguins à l’origine de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. La recherche a été dirigée par un chercheur cardiovasculaire de renommée mondiale, le Dr Peter Libby, professeur Mallinckrodt de médecine à Harvard Medical School et cardiologue clinique à Brigham and Women’s and Massachusetts General Hospital. Le Dr Libby a indiqué que les leucocytes, appelées granulocytes neutrophiles, peuvent produire du IL-1⍺ coagulant, offrant ainsi le potentiel pour une nouvelle approche thérapeutique en utilisant bermekimab, l’anticorps anti-IL-1⍺ de XBiotech. Les résultats décrivent un mécanisme intriguant dans lequel des pièges extracellulaires des neutrophiles (PEN), libérés par les granulocytes neutrophiles, sont remplis de IL-1⍺ capable d’activer les cellules de la paroi artérielle qui, à leur tour, activent les cellules coagulantes du sang, aussi appelées plaquettes. Les PEN ont été impliqués dans un grand nombre de pathologies, de la bronchopneumopathie chronique obstructive au cancer. Même si les conclusions du Dr Libby décrivent spécifiquement le rôle des PEN dans la formation des caillots sanguins, les implications cliniques des résultats pour les maladies humaines sont considérées comme étant majeures.

XBiotech a développé un traitement anticorps candidat True Human™ pour le traitement ou la prévention du zona. Le zona, aussi appelé herpès zoster, est une pathologie virale provoquée par le virus de la varicelle zoster (VZV). Cette maladie est fréquente chez les personnes âgées et provoquent des irritations cutanées et des ampoules très douloureuses sur le corps ou le visage. La maladie peut se résorber d’elle-même et les lésions cutanées tout comme la douleur peuvent disparaître au bout d’un mois. La maladie peut également être chronique avec une douleur névralgique débilitante pouvant durer pendant des années ou avec des infections oculaires pouvant déboucher sur une cécité. Le programme de recherche et développement de l’entreprise pour l’herpès zoster a commencé par le dépistage de populations humaines en bonne santé afin d’identifier des anticorps qui neutralisent VZV puis en isolant les informations génétiques de codage des anticorps anti VZV individuels. En utilisant cette technologie de découverte propriétaire, l’entreprise a réussi à identifier des anticorps anti VZV à haute affinité. Étant donné que XBiotech ne dispose pas actuellement de la capacité à effectuer en interne des recherches sur les maladies infectieuses utilisant le virus VZV, l’entreprise a récemment sous-traité à une organisation de recherche l’évaluation de la capacité de ces anticorps à bloquer l’infectivité VZV. Des données ont récemment été présentées par le sous-traitant démontrant que plusieurs de ses anticorps VZV annulent en fait la capacité du virus VZV à infecter les cellules. L’entreprise envisage de sous-traiter d’autres études. Il n’existe aucun modèle animal pertinent pour le zona et l’entreprise prévoit donc de développer un traitement à base d’anticorps pour des essais cliniques basés sur ces études d’infectivité VZV cellulaire ou sur des études similaires. Ces anticorps anti VZV sont en cours de développement dans notre système de fabrication pour, éventuellement, produire des quantités adéquates d’anticorps en vue d’une utilisation potentielle dans des essais cliniques et pour le développement commercial. Le cas échéant, la fabrication d’anticorps VZV sera effectuée sur le site et siège de l’entreprise, à Austin au Texas.

XBiotech développe une thérapie orale à base d’anticorps pour traiter les infections Clostridium difficile (CD). La thérapie à base d’anticorps vise à traiter une forme très grave de diarrhée et d’inflammation intestinale provoquée par le CD. Les infections de CD peuvent être transitoires ou peuvent s’aggraver pour devenir potentiellement fatales et sont la cause principale de morbidité et de mortalité des infections en hôpital aux États-Unis. Les incidences d’infections de CD ont beaucoup augmenté au cours des deux dernières décennies avec presque 500 000 infections en 2011, provoquant 29 000 décès, avec une mortalité survenant souvent dans les 30 jours suivant le diagnostic. Le programme de recherche et développement a commencé par le dépistage de plus de 500 volontaires humains en bonne santé pour détecter des anticorps qui neutralisent l’agent causal de la maladie et en isolant les informations génétiques de codage de ces anticorps chez ces individus. L’entreprise a recherché des anticorps qui, lorsque administré par voie orale, devraient être particulièrement efficaces pour bloquer à la fois le mouvement cellulaire de la bactérie et sa capacité à se fixer sur l’intestin. En utilisant cette technologie de découverte propriétaire, l’entreprise a réussi à identifier des anticorps à haute affinité. L’entreprise a récemment conclu des études animales préliminaires qui ont montré que certains de ces anticorps sont capables de réduire la sévérité de l’infection et des lésions de l’intestin chez les animaux infectés avec le CD. Des combinaisons d’anticorps (bloquant à la fois la fixation et la motilité du CD) vont désormais être évaluées pour améliorer encore plus l’efficacité d’une thérapie pour prévenir le CD. Sur la base de ces études, ces anticorps sont en cours de développement dans notre système de fabrication pour, éventuellement, produire des quantités adéquates d’anticorps en vue d’une utilisation potentielle dans des essais cliniques et pour le développement commercial. Le cas échéant, la fabrication d’anticorps CD sera effectuée sur le site et siège de l’entreprise, à Austin au Texas.

En 2015, XBiotech a lancé une initiative pour isoler et caractériser les anticorps anti-Ebola à partir d’un individu ayant survécu à une infection potentiellement fatale du virus Ebola et présentant un rétablissement complet. Le programme de découverte privilégiait dans ce cas le répertoire d’anticorps d’un seul individu ayant développé une immunoréaction salvatrice contre le virus. Grâce à son approche propriétaire, l’entreprise a isolé les informations génétiques du codage des anticorps anti-Ebola de cet individu qui ont été ultérieurement utilisées pour produire de petites quantités d’anticorps afin de lancer des recherches. Plus tard en 2015, l’entreprise a signé un accord de recherche et développement avec le centre militaire de recherches sur les maladies infectieuses des États-Unis (USAMRIID) pour participer à l’évaluation de l’efficacité des anticorps pour bloquer les infections Ebola. L’USAMRIID a ultérieurement signalé que sur 10 anticorps qui lui avaient été fournis, 8 étaient efficaces pour neutraliser une souche mortelle du virus Ebola. L’épidémie d’Ebola a semblé toucher à sa fin en 2016 et le projet de XBiotech n’a pas été poursuivi. Avec la nouvelle épidémie de 2018, l’entreprise constate un besoin humanitaire pour un traitement efficace des infections du virus Ebola. Au cours de ce trimestre, l’entreprise a commencé à adapter son processus de fabrication pour le virus anti-Ebola afin de préparer une production limitée. L’entreprise prévoit d’être capable, plus tard cette année, de produire des quantités considérables d’un candidat thérapeutique pour Ebola. XBiotech continue d’identifier les possibilités d’utilisation de ses anticorps anti-Ebola dans les régions victimes d’épidémie d’Ebola.

Autres développements
Au cours du trimestre écoulé, XBiotech a quasiment terminé la consolidation de ses opérations dans son nouveau siège d’Austin au Texas. L’entreprise occupait précédemment trois immeubles représentant une surface de près de 8 360 mètres carrés. Les opérations sont désormais concentrées dans un seul site construit sur mesure de 3 000 mètres carrés incluant une nouvelle activité de production à grande échelle, des laboratoires de recherche et développement et un espace administratif. Le déménagement a permis une réduction considérable des coûts d’exploitation tout en maintenant les capacités de recherche et développement et opérationnelles dans un environnement BPF. Le nouveau site est situé sur un terrain de 20 hectares que l’entreprise possède totalement. XBiotech reste totalement sans endettement ce qui réduit encore plus les coûts d’exploitation fixes futurs.

À propos des anticorps thérapeutiques True Human
Les anticorps True Human™ de XBiotech sont dérivés sans modification, de personnes possédant une immunité naturelle contre certaines maladies. Avec la découverte et des programmes cliniques à travers de multiples domaines thérapeutiques, les anticorps True Human de XBiotech ont le potentiel d’exploiter l’immunité naturelle du corps pour lutter contre la maladie avec une augmentation de la sécurité, de l’efficacité et de la tolérance.

À propos de XBiotech
XBiotech est une société internationale de biosciences entièrement intégrée, qui fait figure de pionnière dans la découverte, le développement et la mise sur le marché d’anticorps thérapeutiques basés sur sa technologie exclusive True Human™. XBiotech s’attache actuellement à faire avancer un important pipeline de thérapies par anticorps visant à redéfinir les normes de soins en oncologie, dans les maladies inflammatoires et les pathologies infectieuses. Ayant son siège à Austin, au Texas, XBiotech est également à l’avant-garde du développement de technologies de fabrication biotechniques innovantes conçues pour produire, de manière plus rapide, plus rentable et plus souple, de nouvelles thérapies dont les patients ont un besoin urgent dans le monde entier. Pour de plus amples informations, consulter le site www.xbiotech.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, notamment des déclarations relatives aux opinions et attentes de la direction, qui impliquent d’importants risques et incertitudes. Dans certains cas, il est possible de repérer un énoncé prospectif du fait de l’emploi de termes tels que « peut », « pourra », « devrait », « pourrait », « prévoir », « tabler sur », « envisager », « s’attendre à », « penser », « estimer », « prédire », « projeter », « avoir l’intention » ou « continuer » ou la forme négative de ces termes et d’autres termes similaires, même si tous les énoncés prospectifs ne contiennent pas toujours ces termes identificateurs. Ces énoncés prospectifs sont sujets aux risques et incertitudes inhérents aux prévisions de résultats et d’états futurs qui peuvent conduire à ce que les résultats réels diffèrent de manière importante de ceux prévus dans ces énoncés. Ces risques et incertitudes sont assujettis aux informations exposées à la section « Facteurs de risques » de certains rapports que la Société a déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures, et nos résultats d’exploitation réels, notre situation financière et notre liquidité ainsi que l’évolution du secteur dans lequel nous menons nos activités peuvent différer considérablement des énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué ne sont valables qu’à la date de ce dernier. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour lesdits énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement, après la date du présent communiqué de presse.

Contact
Ashley Otero
aotero@xbiotech.com
512-386-2930

La Release 18.3 de la Plateforme Cloud Source-to-Pay Determine sous le signe de l’intégration et de la collaboration

PARIS, 13 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ:DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats annonce la sortie de la Release 18.3 de sa Plateforme Cloud incluant de nombreuses innovations dans les domaines de la collaboration et de l’intégration des processus métiers.

Dans cette nouvelle mise-à-jour, Determine poursuit l’intégration des modules de sa Plateforme (Sourcing, Gestion Fournisseurs, Contrats, Procurement etc.) afin d’automatiser l’ensemble des processus achats, finance et juridiques et de garantir le partage et l’intégrité des données tout au long du cycle Source-to-Pay.

« Chez Determine, nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients pour nous concentrer sur le développement de fonctionnalités au service de leurs métiers. L’objectif de cette intégration “cross-modules” est de favoriser la collaboration, renforcer la visibilité et améliorer l’efficacité à l’échelle de l’entreprise pour obtenir des résultats durables, créateurs de valeur. »
— Gérard Dahan, Chief Marketing Officer et Senior Vice President, Determine, Inc.

Parmi les nouvelles fonctionnalités annoncées:

Plateforme Cloud:

  • Authentification en deux étapes: pour plus de sécurité les administrateurs peuvent désormais ajouter une étape supplémentaire lors du processus d’authentification sur la Plateforme.
  • Nouveau module de Gestion de Projet Achats: Ce module permet de créer, gérer et suivre des projets achats en mode collaboratif et de gagner en efficacité en gérant les tâches, équipes, plannings et documents directement dans la Plateforme Determine. La collaboration est ainsi renforcée.

Intégration cross-modules:

  • Intégration étendue des modules Sourcing et Gestion des Contrats: Les utilisateurs peuvent sélectionner les éléments de l’appel d’offres qu’ils souhaitent transférer dans une demande de contrat avec la possibilité de définir le type de contrat, les termes, les parties prenantes et autres variables.
  • Intégration étendue des modules Gestion des Contrats et Procurement: Le regroupement des contrats d’achats et de ventes dans un seul répertoire apporte une visibilité sur l’ensemble des contrats de l’entreprise et une uniformisation des processus liés.

Gestion Fournisseurs:

  • Validation des données fournisseurs: Dans le cadre du processus d’enregistrement des fournisseurs, les utilisateurs Determine peuvent désormais valider les informations TVA (taxe sur la valeur ajoutée) ou NIF (numéro d’identification fiscale) du fournisseur garantissant ainsi des données comptables fiables.

Procurement:

  • Online Store Determine: Développé afin d’offrir une expérience proche de celle de l’e-commerce B2C aux utilisateurs d’ERP et ainsi améliorer le taux d’adoption, l’Online Store Determine est un connecteur OCI standard (Open Catalog Interface) qui permet de lier n’importe quel ERP aux fonctionnalités de Gestion Catalogues Determine. Une fois connecté à l’ERP, les utilisateurs sont redirigés automatiquement vers l’interface de Gestion des Catalogues Determine et accèdent aux catalogues internes et aux catalogues fournisseurs punch-out. Une fois leur panier créé et sauvegardé ils sont redirigés vers l’ERP pour les étapes de validation et processus comptables.

« Le manque d’ergonomie des ERP est le plus grand frein à l’adoption des outils Procure-to-Pay au sein des entreprises. L’Online Store Determine a été développé pour palier à ces manques. Grâce à l’Online Store les utilisateurs bénéficient d’un confort d’utilisation semblable aux plus grands sites de e-commerce pour l’achat de biens et services nécessaires à leurs missions, et ce, tout en respectant les règles d’approbation et les processus comptables paramétrés dans leur ERP. »
— Julien Nadaud, Chief Product Officer, Determine, Inc.

  • Recherche unifiée: cette nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs de rechercher et comparer les articles via une barre de recherche unique tout produit ou service quelque soit sa source (catalogues internes ou punch-out)

Traitement des Factures:

  • Règles d’affectation des écarts factures fournisseurs: Cette fonctionnalité permet d’affecter automatiquement les erreurs et écarts factures détectés pour révision, aux utilisateur concernés en fonction de leur rôle et responsabilité afin de renforcer la collaboration et faciliter le processus de litige sur les dossiers factures.

Contactez-nous pour en savoir plus sur les nouvelles fonctionnalités de la Plateforme Cloud Determine.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ:DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Abeona Therapeutics annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre 2018 et les faits saillants de la société

Conférence téléphonique des investisseurs le vendredi 10 août à 10h00 (heure de l’Est)

NEW YORK et CLEVELAND, 10 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Abeona Therapeutics Inc. (Nasdaq:ABEO), une société biopharmaceutique de premier plan en phase clinique spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies cellulaires et géniques pour les maladies génétiques rares potentiellement mortelles, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2018. La Société organisera une conférence téléphonique pour informer les investisseurs des développements cliniques récents et des résultats financiers trimestriels le vendredi 10 août à 10h00 (heure de l’Est). Les parties intéressées sont invitées à participer à cette conférence téléphonique en composant le 877-407-9210 (numéro national sans frais) ou le 201-689-8049 (service international) ou via la retransmission sur Internet  http://www.investorcalendar.com/event/35041.

“Le deuxième trimestre a été marqué par la poursuite des progrès dans nos initiatives cliniques, pré-cliniques et d’entreprise”, a déclaré Carsten Thiel, Ph.D., PDG d’Abeona. “La solidité de nos principaux programmes, qui continuent de démontrer des effets cliniques solides et durables, est soulignée par la réalisation de désignations réglementaires supplémentaires et la récente nomination de dirigeants et de membres du conseil d’administration. Notamment, l’ouverture de notre usine de fabrication interne de médicaments génériques (GMP) à Cleveland renforce l’engagement continu d’Abeona de transformer la vie des patients et renforce notre position en matière de disponibilité commerciale. “

Résultats financiers du deuxième trimestre :

  • Situation de trésorerie : La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les titres négociables au 30 juin 2018 s’élevaient à 120 millions de dollars, contre 132 millions de dollars au 31 mars 2018.
  • Revenus: les revenus se sont élevés à 819 milliers de dollars pour le deuxième trimestre de 2018, contre 217 milliers de dollars au deuxième trimestre de 2017. Une partie de l‘augmentation des revenus trimestriels a été générée par la comptabilisation de subventions de la Fondation annoncées au quatrième trimestre 2017. Une partie des subventions a été reçue au deuxième trimestre de 2018 et le montant comptabilisé est compensé par le coût correspondant de fabrication des médicaments et de disponibilité clinique. Les revenus supplémentaires comprenaient également les redevances des produits commercialisés, principalement MuGard®.
  • Perte par action: La perte par action a été de 0,25 dollar pour le deuxième trimestre de 2018, contre une perte par action de 0,21 dollar pour la même période en 2017.

Faits saillants récents de Abeona :

  • 26 juillet 2018: Annonce des nominations à la direction avec Max Colao en tant que directeur commercial
  • 31 mai 2018: Annonce de l’ouverture d’une usine de fabrication commerciale de thérapies géniques et cellulaires en Ohio
  • 18 mai 2018: Rapport de mise à jour sur l’essai de thérapie génique MPS IIIA présenté à la 21ème réunion annuelle de l’ASGCT
       •   Les données d’efficacité et d’innocuité à 18 mois d’ABO-102 continuent de démontrer des réductions en fonction du temps et de la dose de la pathologie sous-jacente, notamment une diminution du CSF et des GAG urinaires et une amélioration des volumes hépatiques
       •   11 sujets participant sur plus de 4 200 jours de suivi cumulatif
  • 17 mai 2018: Rapport de mise à jour de la thérapie génique EB-101 dans l’épidermolyse bulleuse (Epidermolysis Bullosa) à la 21e réunion annuelle de l’ASGCT
       •   Les résultats mis à jour de l’étude de phase 1/2 confirment que l’EB-101 est sûr et bien toléré, avec une efficacité durable tout au long des différents essais post-administration
       •   Expression du collagène VII (C7): Le C7 et les fibrilles d’ancrage réactives NC2 normales sur le plan morphologique ont été observés dès le premier mois dans les plaies traitées avec EB-101 et le sont restés jusqu’à trois ans après l’administration..
       •    La cicatrisation des plaies, définie comme une fermeture > 50% après l’administration de EB-101, a été observée chez :
                 —   100% (42/42 plaies traitées, n=7 sujets) à 3 mois;
                 —   90% (38/42 plaies traitées, n=7 sujets) à 6 mois;
                 —   67% (24/36 plaies traitées, n=6 sujets) à 12 mois;
                 —   88% (21/24 plaies traitées, n=4 sujets) à 24 mois; et
                 —   100% (6/6 plaies traitées, n=1 sujet) à 36 mois post-administration.
  • 14 mai 2018: Annonce de la nomination de Stefano Buono et Richard Van Duyne à son conseil d’administration
  • 23 avril 2018: Annonce de la désignation RMAT accordée par la FDA à la thérapie génique ABO-102 dans le cadre du MPS IIIA
  • 20 avril 2018: Annonce de la désignation par l’EMA de médicament orphelin dans l’Union européenne pour le programme de thérapie génique ABO-202 dans la maladie de Batten
  • 2 avril 2018: Annonce de la nomination de Carsten Thiel, Ph.D., au poste de Directeur général

“Alors que nous devenons un acteur majeur dans le développement de thérapies géniques et cellulaires innovantes pour les maladies génétiques rares, 2018 continue d’être une année d’exécution pour Abeona”, a déclaré Steven H. Rouhandeh, président exécutif d’Abeona.

À propos d’Abeona : Abeona Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique en phase clinique spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires et géniques pour les maladies génétiques rares potentiellement mortelles. Les programmes phares d’Abeona incluent l’EB-101 (greffes cutanées génétiquement corrigées) pour l’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive (RDEB), l’ABO-102 (AAV-SGSH), une thérapie génique basée sur le virus adéno-associé (AAV) du syndrome de Sanfilippo de type A (MPS IIIA) et ABO-101 (AAV-NAGLU), une thérapie génique à base de virus adéno-associé (AAV) pour le syndrome de Sanfilippo de type B (MPS IIIB). Abeona développe également la thérapie génique ABO-201 (AAV-CLN3) pour la maladie CLN3, ABO-202 (AAV-CLN1) pour le traitement de la maladie CLN1, EB-201 pour l’épidermolyse bulleuse (EB), ABO-301 (AAV-FANCC) pour le trouble de l’anémie de Fanconi (FA) et ABO-302 utilisant une nouvelle approche d’édition génique basée sur CRISPR/Cas9 pour la thérapie génique des maladies rares du sang. En outre, Abeona développe une plate-forme vectorielle propriétaire, AIM™, pour les produits candidats de la prochaine génération. Pour plus d’informations, veuillez visiter www.abeonatherapeutics.com.

Contact Investisseur :
Christine Silverstein
SVP, Finance & Investor Relations 
Abeona Therapeutics Inc.
+1 (646) 813-4707
csilverstein@abeonatherapeutics.com

Contact Médias :
Lynn Granito
Berry & Company Public Relations
+1 (212) 253-8881
lgranito@berrypr.com

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens de l’article 27A de la Securities Act of 1933, telle que modifiée, et de l’article 21E de la Securities Exchange Act of 1934, telle que modifiée, qui impliquent des risques et des incertitudes. Ces déclarations comprennent des déclarations concernant nos progrès pour devenir un acteur clé dans le développement de nouvelles thérapies géniques et cellulaires révolutionnaires pour les maladies génétiques rares et le fait que 2018 continue d’être une année d’exécution. Nous avons tenté de signaler les énoncés prévisionnels par la terminologie suivante: “peut”, “sera”, “prévoir”, “croire”, “estimer”, “espérer”, “avoir l’intention” et des expressions similaires (ainsi que d’autres mots ou expressions faisant référence à des événements, conditions ou circonstances futurs), qui constituent et sont destinées à identifier des déclarations prospectives.Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués par ces énoncés prospectifs en raison de divers facteurs importants, de nombreux risques et incertitudes, y compris, notamment, l’intérêt continu pour notre portefeuille de maladies rares, notre capacité à recruter des patients pour des essais cliniques, l’impact de la concurrence, la capacité à obtenir des licences pour toute technologie nécessaire à la commercialisation de nos produits, la capacité à se faire accorder ou à obtenir les autorisations réglementaires nécessaires, l’impact des changements sur les marchés financiers et la conjoncture économique mondiale; notre conviction que les signaux initiaux de biopotence et d’activité clinique, qui suggèrent que l’ABO-102 a atteint avec succès les tissus ciblés dans tout le corps, y compris le système nerveux central et les réductions accrues du GAG du SNC, appuient notre approche fondée sur l’utilisation intraveineuse pour les personnes atteintes du syndrome de Sanfilippo, les risques associés à l’analyse des données et aux rapports, et autres risques détaillés dans les rapports annuels sur formulaire 10-K de la Société et rapports trimestriels sur formulaire 10-Q et autres rapports déposés par la Société auprès de la Securities and Exchange Commission. La Société n’assume aucune obligation de réviser les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué ou de les mettre à jour pour refléter des événements ou des circonstances survenant après la date de ce communiqué, que ce soit à la suite de nouvelles informations, de développements futurs ou autres.

Willis Lease annonce un placement de 373,4 millions de dollars en billets à taux fixe

NOVATO, Californie, 09 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Willis Lease Finance Corporation (NASDAQ : WLFC) (“Willis”), un bailleur de premier plan de moteurs à réaction commerciaux, a annoncé aujourd’hui que sa filiale en propriété exclusive, Willis Engine Structured Trust IV («WEST IV»), propose des billets à taux fixe d’un capital global de 373,4 millions de dollars (les «billets»). Il est prévu que les billets seront émis en deux séries, les billets de série A qui seront émis pour un montant en capital global d’environ 326,8 millions de dollars et les billets de série B pour un capital global d’environ 46,7 millions de dollars. Les billets seront garantis, entre autres, par les participations directes et indirectes de WEST IV dans un portefeuille de 55 moteurs d’avions et d’une cellule.

Le produit net des billets sera utilisé en partie pour payer les frais et dépenses liés à l’émission et pour payer périodiquement Willis sur une période de livraison de 270 jours en contrepartie des moteurs d’avion et de la cellule acquise par WEST auprès de Willis dans le financement. Willis appliquera le produit net reçu pour rembourser certains montants tirés de la facilité de crédit renouvelable de Willis et le reste servira aux fins générales de l’entreprise.

Les billets offerts par WEST IV n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la Securities Act de 1933, dans sa version modifiée (la «Securities Act») et ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis sans enregistrement ou exemption applicable des exigences d’enregistrement. Les billets sont offerts uniquement à des acheteurs institutionnels qualifiés en vertu de l’article 144A de la Securities Act et en dehors des États-Unis à des personnes non-américaines en vertu de l’article S de la Securities Act.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente ni une sollicitation d’offre d’achat, et il n’y aura aucune vente des billets dans une juridiction où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant l’inscription ou la qualification en vertu des lois sur les valeurs mobilières d’une telle juridiction. Ce communiqué de presse est publié conformément à l’article 135c de la Securities Act.

À l’exception des informations historiques, les sujets abordés dans ce communiqué de presse contiennent des déclarations prospectives impliquant des risques et des incertitudes. Il convient de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives, qui ne donnent que des prévisions concernant l’avenir et ne sont pas des garanties. Les déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date de leur publication et nous ne sommes pas tenus de les mettre à jour. Nos résultats réels peuvent différer sensiblement des résultats présentés dans les déclarations prospectives. Les facteurs susceptibles de causer une telle différence comprennent mais sans s’y limiter : les effets sur l’industrie du transport aérien et l’économie mondiale d’événements tels que l’activité terroriste, l’évolution des cours du pétrole et d’autres perturbations des marchés mondiaux ; les tendances du secteur du transport aérien et notre capacité à tirer parti de ces tendances, notamment les taux de croissance des marchés et d’autres facteurs économiques ; les risques associés à la possession et à la location de moteurs à réaction et d’avions ; notre capacité à négocier avec succès les achats, les ventes et les locations de matériel, à recouvrer les sommes dues et à contrôler les coûts et les dépenses ; l’évolution des taux d’intérêt et de la disponibilité du capital, tant pour nous que pour nos clients ; notre capacité à continuer à répondre aux demandes changeantes des clients ; les modifications réglementaires touchant les activités des compagnies aériennes, la maintenance des aéronefs, les normes comptables et les taxes ; la valeur marchande des moteurs et autres actifs de notre portefeuille; et les risques détaillés dans le rapport annuel de Willis sur formulaire 10-K et d’autres rapports continus déposés auprès de la Securities and Exchange Commission.

CONTACT :
Scott B. Flaherty
Directeur financier
(415) 408-4700

LegalZoom opte pour la dernière version du module Gestion des Contrats de la Plateforme Cloud Determine

PARIS, 09 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NADSAQ: DTRM), éditeur mondial de solutions Source-to-Pay et Gestion des Contrats annonce aujourd’hui que l’entreprise LegalZoom, cliente depuis 2013 a choisi de déployer la dernière version du module de Gestion des Contrats intégré sur la Plateforme Cloud Determine.

Leader sur le marché des services et de l’aide juridiques pour les entreprises et les particuliers, LegalZoom choisit de déployer la nouvelle version du nouveau module de Gestion des Contrats intégré à la Plateforme Cloud Determine.  Avec cette nouvelle version, l’entreprise en pleine croissance tire profit des nouvelles fonctionnalités de collaboration avancées, workflows dynamiques et données centralisées pour optimiser ses processus contractuels à l’échelle de toute l’organisation et accélère ainsi sa transformation digitale.

“Nous misons sur la technologie pour aider nos clients à gérer et répondre à leurs problématiques juridiques. Cela s’applique également en interne chez LegalZoom par l’usage de meilleures pratiques et de technologies avancées qui nous permettent d’opérer et d’innover plus rapidement. En optimisant l’efficacité de notre gestion contractuelle, nous pouvons davantage nous concentrer sur notre mission principale: développer l’accès au droit.” – Joe Callaghan, Directeur Juridique, LegalZoom

Grâce au nouveau module de Gestion des Contrats, les utilisateurs de LegalZoom bénéficieront d’une interface facile à utiliser sur tous types d’appareils: ordinateurs, tablettes ou smartphones.

LegalZoom utilise l’ancien module de Gestion des Contrats Determine depuis 2013. Initialement mis en place aux Etats-Unis, ce module a progressivement été déployé globalement pour suivre le développement de l’entreprise à travers le monde.  En déployant la dernière version du module sur la Plateforme Cloud Determine, LegalZoom sera en mesure d’accroître la valeur ajoutée de ses processus contractuels. —  Gérard Dahan, Chief Marketing Officer et Senior Vice-President, Determine, Inc.

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. [NASDAQ: DTRM] est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Sonos annonce la clôture de sa première offre publique et l’exercice par les Preneurs fermes de la totalité de leurs options de souscription d’actions supplémentaires

SANTA BARBARA, Calif., 07 août 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Sonos, Inc. (« Sonos ») (Nasdaq: SONO), le créateur des systèmes de sonorisation sans fil pour la maison a annoncé aujourd’hui la clôture d’une première offre publique visant 15 972 221 actions ordinaires, ce total comprenant la levée par les preneurs fermes de la totalité de leurs options à un prix d’introduction de 15,00 dollars par action. Au total, Sonos aura vendu 6 388 888 actions ordinaires, les actionnaires vendeurs cédant 9 583 333 actions ordinaires. Sonos a ainsi levé avec cette opération un total de 95,8 millions de dollars, avant déduction des escomptes de prise ferme, des commissions et frais d’émission.  Sonos n’a reçu aucun produit des actions cédées par les actionnaires vendeurs. Les actions sont cotées au Nasdaq Global Select Market sous le symbole « SONO ».

Morgan Stanley & Co. LLC et Goldman Sachs & Co. LLC ont agi comme teneurs de plume de cette introduction, Allen & Company LLC, RBC Capital Markets, LLC, Jefferies LLC, KKR Capital Markets LLC, étant teneurs de livres. Raymond James & Associates, Inc. et Stifel ont été co-gestionnaires de cette émission.  

L’introduction a été proposée uniquement par voie de prospectus. Des exemplaires du prospectus final relatif à cette émission peuvent être obtenus auprès de Morgan Stanley & Co. LLC, A l’attention de: Prospectus Department, 180 Varick Street, Second Floor, New York, New York 10014, par téléphone au +1(866) 718-1649 ou par email à l’adresse prospectus@morganstanley.com ; ou encore auprès de Goldman Sachs & Co. LLC, A l’attention de: Prospectus Department, 200 West Street, New York, New York 10282, par téléphone au +1(866) 471-2526, par télécopie: +1(212) 902-9316 ou par mail à l’adresse : prospectus-ny@ny.email.gs.com.

Une déclaration d’enregistrement relative à cette émission a été déposée et validée par la Securities and Exchange Commission. Ce communiqué de presse ne saurait constituer en lui-même une offre de vente ou un appel d’offres d’achat, et aucune cession de ces titres ne pourra avoir lieu dans aucun Etat ni ressort où une telle offre ou cession serait illégale avant enregistrement ou validation en vertu des lois sur les valeurs mobilières en vigueur dans de cet Etat ou ressort.

Source: Sonos

CONTACT: 
Contacts
pour les investisseurs :
IR@sonos.com

pour la presse :
PR@sonos.com

SQLI choisit la Plateforme Cloud Determine pour la gestion de ses achats

PARIS, 11 juill. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Determine, Inc. (NASDAQ:DTRM), éditeur international de solutions Cloud Source-to-Pay et de Gestion des Contrats, annonce aujourd’hui que SQLI, leader européen du commerce unifié et des plateformes d’expérience, choisit d’implémenter la solution Procure-to-Pay et de Gestion des Contrats de Determine.

Créé en 1990, SQLI est un groupe de services dédié au monde du digital qui accompagne les entreprises et les marques internationales dans la définition, la mise en œuvre et le pilotage de dispositifs digitaux pour une expérience client, partenaire, collaborateur réinventée. Son positionnement unique au confluent du conseil, du marketing et de la technologie lui permet de répondre de façon globale aux enjeux de développement des ventes et de notoriété (conseil centré sur l’expérience client, plateformes de commerce et d’expérience omnicanal, data & analytics, marketing digital, etc.)

C’est en 2016 que le service Achats a vu le jour au sein du Groupe. Composé aujourd’hui de quatre collaborateurs, il répond à plusieurs objectifs :

  • L’optimisation des dépenses pour accompagner la stratégie de croissance du Groupe
  • L’unification et l’industrialisation des processus au sein des filiales
  • La garantie de la visibilité sur l’intégralité de ses dépenses et fournisseurs

Dans un contexte de croissance constante et afin de répondre à ces objectifs, SQLI était à la recherche d’une solution unique, simple à utiliser et à paramétrer, capable de gérer ses achats.

« Laisser de l’autonomie aux agences et aux filiales tout en conservant une maîtrise constante de nos achats est primordial dans notre stratégie. Du fait de notre culture, nous accordons également une importance toute particulière à l’expérience utilisateur.
Determine nous permet de répondre à ces exigences et nous assure une meilleure utilisation de nos ressources pour accompagner et supporter la croissance du Groupe. »
Laurent Jeanmaire – Directeur des Achats, SQLI

Le Groupe SQLI gèrera dès le premier semestre 2019 l’ensemble de ses processus Procure-to-Pay et de Gestion des Contrats de façon unifiée sur la Plateforme Cloud Determine.

« Le moteur BPM de Determine va nous permettre de gérer de manière efficace et évolutive nos processus métiers au sein d’une même Plateforme. »
Laurent Jeanmaire – Directeur des Achats, SQLI

« Chaque secteur d’activité possède ses propres problématiques et nos équipes mettent à profit leur expertise pour aider nos clients à y répondre. SQLI, en tant que Société de Services, peut désormais s’appuyer sur la technologie et le spectre fonctionnel de la Plateforme Cloud Determine pour atteindre ses objectifs organisationnels. »
Gérard Dahan – CMO & SVP Determine

A propos du Groupe SQLI

Créé en 1990, SQLI est un groupe de services dédié au monde du digital. Il accompagne les entreprises et les marques dans la définition, la mise en œuvre et le pilotage de dispositifs digitaux pour une expérience client, partenaire, collaborateur réinventée. Ses 2400 collaborateurs sont répartis dans 32 agences dans 13 pays : France, Suisse, Luxembourg, Belgique, Royaume Uni, Irlande, Allemagne, Suède, Pays Bas, Danemark, Espagne, Afrique du Sud et Maroc.
Le Groupe SQLI a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 212 M€. Depuis le 21 juillet 2000, la société SQLI est cotée sur Euronext Paris (SQI). www.sqli.com
Suivez SQLI sur Linkedin
Suivez SQLI sur Facebook et Twitter

Ressources

Blog Determine
Determine sur LinkedIn
Determine sur Twitter
Determine sur Viadeo

A propos de Determine

Determine, Inc. (NASDAQ:DTRM) est un éditeur SaaS/Cloud de solutions Source-to-Pay et de gestion des contrats. Intégrée sur la plateforme Cloud Determine, notre Suite logicielle Source-to-Pay comprend les applications de sourcing stratégique, gestion fournisseurs, gestion des contrats, gestion des achats et dématérialisation facture. La technologie visionnaire de notre plateforme Cloud est reconnue comme étant hautement configurable et facile à intégrer à tout ERP. Elle permet à l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de mieux collaborer en interne comme en externe et de gérer efficacement l’ensemble de leurs problématiques métiers : finance, achat, comptabilité, légal et contrôle de gestion. Notre Suite Source-to-Pay intégrée apporte une vraie valeur ajoutée aux activités opérationnelles et stratégiques des entreprises en dynamisant leurs perspectives de revenus et en minimisant les risques grâce à une meilleure gestion de la conformité et un meilleur contrôle des dépenses. Grâce à sa présence internationale et à son réseau de partenaires certifiés, Determine est la solution pour vos projets de sourcing stratégique, gestion des contrats, gestion fournisseurs et procure-to-pay

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site www.determine.fr.

Contact

Relations médias
Eléonore Roucaute
Determine Inc.
relationspresse@determine.com

Workday positionné parmi les leaders dans le Magic Quadrant Gartner des solutions Cloud de gestion financière destinées aux moyennes et grandes entreprises et multinationales

L’éditeur se place parmi les Leaders pour la deuxième année consécutive et obtient le meilleur positionnement pour sa vision stratégique

PARIS, 05 juin 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Workday, Inc. (NASDAQ:WDAY), l’un des leaders des solutions Cloud pour la gestion financière et la gestion des ressources humaines, est une nouvelle fois distingué par le cabinet Gartner, Inc. dans le dernier Magic Quadrant dédié aux solutions Cloud de gestion financière pour les moyennes et grandes entreprises et les multinationales1. L’éditeur est ainsi reconnu parmi les Leaders pour la 2e année consécutive et obtient le meilleur positionnement sa vision stratégique.  

Pour faire face à des exigences de plus en plus importantes et soutenir l’ambition de leurs dirigeants, les responsables des départements financiers ont besoin de technologies leur permettant de gérer les risques, d’identifier de nouvelles opportunités, et de s’adapter à des changements de plus en plus rapides. Pour répondre aux besoins de ses clients du monde entier, Workday n’a eu de cesse d’approfondir et d’étendre son système financier Cloud, Workday Financial Management. Avec Workday Prism Analytics, Workday Benchmarking, et Workday Planning, l’éditeur propose des fonctionnalités et une visibilité en continu essentielles à la gestion financière de demain :

  • Automatisation auto-apprenante : Workday continue d’investir afin de rendre ses applications financières plus agiles grâce à des capacités de « Machine Learning ». Ces dernières permettent d’automatiser des tâches clés afin de consacrer davantage de temps à des projets à haute valeur ajoutée. Ainsi, avec le tableau de bord de recouvrement des créances clients de Workday, les équipes financières profitent de fonctions d’analyse prédictive permettant de déterminer la probabilité qu’une facture soit payée dans les délais. De même, grâce à une technologie de reconnaissance optique des caractères, un employé peut scanner des reçus avec son smartphone et ajouter automatiquement des éléments à ses notes de frais.
     
  • Analyse prédictive : Workday investit dans des fonctions d’analyse financière avancées afin de fournir aux clients des informations toujours plus riches. Workday Prism Analytics permett par exemple à un spécialiste de la planification financière d’une société de grande distribution d’examiner des rapports associant des informations financières issues de Workday à des données issues d’un système de point de vente. Il est ainsi en mesure d’analyser rapidement la rentabilité par magasin, région ou gamme de produits. Workday Benchmarking, la première des offres de Workday Data-as-a-Service inclut des indicateurs de croissance de revenus et de retours sur investissements afin d’aider les clients à mieux faire le lien entre les indicateurs de performances de leurs effectifs et leurs réussites et objectifs stratégiques.
     
  • Expérience utilisateur collaborative : Workday rend les interactions aussi simples et collaboratives que possible en se focalisant sur la fluidité de l’expérience. Dans Workday Planning, les utilisateurs peuvent commenter et répondre à des questions ou collaborer en temps réel sur des feuilles de calculs intégrées au cœur de la plateforme de Workday. Les clients auront également la possibilité d’interagir avec Workday grâce à une interface conversationnelle permettant aux utilisateurs de collaborer et de poser des questions sur des tâches ou des workflows spécifiques.

Commentaires
« En nommant Workday parmi les Leaders des solutions Cloud de gestion financière avec le meilleur positionnement pour notre vision stratégique, Gartner met en évidence l’innovation que nous apportons en permanence aux directions financières à travers le monde », déclare Betsy Bland, vice president, financial management corporate strategy, Workday. « Dans un marché en constante évolution et face aux demandes internes de plus en plus pressantes, les directions financières ont besoin d’un partenaire technologique fiable accordant une place centrale aux clients. La satisfaction de nos clients est au cœur des préoccupations de Workday. Nous nous efforçons constamment de leur fournir des outils d’analyse, une expérience et l’agilité nécessaires pour répondre à leurs enjeux d’aujourd’hui et de demain. »

Ressources supplémentaires

1 Gartner « 2018 Magic Quadrant for Cloud Core Financial Management Suites for Midsize, Large and Global Enterprises », by John E. Van Decker, Robert P. Anderson, Mike Guay, 29 May 2018.

Déclaration de non-responsabilité :
Gartner ne cautionne aucun des fournisseurs, produits ou services présentés dans ses publications de recherche et ne recommande aucunement aux utilisateurs de technologies de limiter leurs choix aux fournisseurs ayant obtenu les meilleurs résultats ou en vertu d’autres distinctions. Les publications issues des recherches de Gartner reposent sur les opinions de l’organisation et ne doivent pas être interprétées comme des exposés factuels. Gartner décline toutes responsabilités, explicites ou implicites, quant à ces recherches, y compris toutes garanties de commercialisation ou d’adéquation par rapport à un but précis.

À propos de Workday
Workday est un leader des solutions Cloud pour la gestion financière et la gestion des ressources humaines. Fondée en 2005, Workday propose des applications de gestion du capital humain, de gestion financière et d’analyses décisionnelles conçues pour les grandes organisations et entreprises dans le monde. Les entreprises, de taille moyenne aux entreprises du classement Fortune 50, ont choisi Workday.

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, y compris, entre autres, des énoncés concernant le rendement et les avantages attendus des offres de Workday. Les mots « croire », « pouvoir », « prévoir », « s’attendre à » et d’autres expressions semblables visent à identifier les énoncés prospectifs.

Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, des incertitudes et des hypothèses. Si les risques se matérialisent ou si les hypothèses se révèlent inexactes, les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Les risques comprennent, sans toutefois s’y limiter, les risques décrits dans nos documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), y compris notre formulaire 10-Q pour le trimestre terminé le 30 avril 2018 et nos rapports futurs que nous pourrions déposer de temps à autre auprès de la SEC, ce qui pourrait faire en sorte que les résultats réels diffèrent des attentes. Workday n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs après la date du présent communiqué et n’a pas l’intention de le faire.

Tous les services, caractéristiques ou fonctions non publiés mentionnés dans le présent document, notre site Web ou d’autres communiqués de presse ou déclarations publiques qui ne sont pas disponibles actuellement sont sujets à changement à la discrétion de Workday et peuvent ne pas être livrés comme prévu ou ne pas être livrés du tout. Les clients envisageant l’achat de services auprès de Workday, Inc. doivent prendre leur décision en tenant compte des services, caractéristiques et fonctions actuellement disponibles.

© 2018. Workday, Inc. Tous droits réservés. Workday et le logo Workday sont des marques déposées de Workday, Inc.

Contacts presse:
Workday
Malika Brahiti
Malika.brahiti@workday.com
+33 (6) 80 14 14 47

Rumeur Publique
Agathe Huez / Marie Poinsinet
agathe@rumeurpublique.fr / marie.poinsinet@rumeurpublique.fr
01 55 74 52 24 / 01 55 74 52 32

Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP(R): le secteur privé a créé 700 emplois en janvier 2018

NANTERRE, FRANCE–(Marketwired – Feb 20, 2018) –  Le secteur privé en France a enregistré la création de 700 emplois entre décembre et janvier, selon les résultats du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® du mois de janvier. Diffusé largement et gratuitement auprès du public chaque mois, le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® est publié par ADP Research Institute® en collaboration avec Moody’s Analytics.

Le rapport est établi à partir des effectifs déclarés des entreprises, et mesure l’évolution mensuelle de l’emploi dans le secteur privé non agricole, corrigée des variations saisonnières. Il apporte une indication mensuelle des tendances du marché du travail fondées sur des données réelles de l’emploi, et diffère des rapports liés à la mesure du chômage qui montrent le nombre de personnes à la recherche d’un emploi. Les deux indicateurs devraient, toutes choses égales par ailleurs, aller dans des directions opposées. Toutefois, les tendances peuvent aller dans le même sens, en particulier lorsque s’opèrent des changements, conduisant à plus d’entrants sur le marché du travail que de création d’emplois, et ce, pour des raisons diverses : tendances démographiques, mouvements cycliques ou changements politiques tels que modification de l’âge de la retraite.

Principaux résultats du rapport de janvier 2018

Consultez l’infographie du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® à l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

Total de l’emploi dans le secteur privé non agricole en France1 : 700

Instantané sectoriel 

  • Fabrication industrielle -300 
  • Commerce 800 
  • Services financiers 700 
  • Services aux entreprises 0 
  • Transports -300 
  • Immobilier 300

« 2018 démarre avec un ralentissement dans la création d’emplois » a déclaré Ahu Yildirmaz, Vice-Présidente et co-Directrice de l’Institut de Recherche d’ADP. « Les services aux entreprises marquent l’arrêt et les transports et l’industrie sont en décroissance. Par ailleurs, les services financiers voient leur nombre de postes progresser pour la première fois depuis trois mois, ce qui peut être un signe de la stabilisation du secteur. »

Pour consulter le graphique 1 sur l’évolution de l’emploi dans le secteur privé non agricole, cliquez ici: http://media.marketwire.com/attachments/201802/MOD-96459_Charts_for_Press_Release_new_201801_ChartOne_FR.JPG

Pour consulter le graphique 2 sur l’évolution de l’emploi dans le secteur privé non agricole par secteurs d’activité, cliquez ici: http://media.marketwire.com/attachments/201802/MOD-96460_Charts_for_Press_Release_new_201801_ChartTwo_FR.JPG

Pour plus d’informations sur le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP®, des données supplémentaires, ainsi que le calendrier des futures publications, ou pour vous abonner à nos alertes mensuelles par e-mail et à nos flux RSS, veuillez visiter l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

Le Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® du mois de février sera publié le 20 mars 2018 à 13 heures.

À propos du Rapport National sur l’Emploi en France d’ADP® :

Le Rapport National sur l’emploi d’ADP® est une évaluation mensuelle de l’évolution de l’ensemble de l’emploi dans le secteur privé non agricole en France. Il s’appuie sur des statistiques d’effectifs déclarés d’un échantillon de clients français d’ADP, agrégés par établissement (non identifiables). Ce rapport, qui mesure les effectifs en réunissant près de 1,3 millions de travailleurs français, est produit par ADP Research Institute®, une entité du groupe ADP spécialisée dans l’élaboration et la publication d’études sur les tendances sur l’emploi et les stratégies liées aux ressources humaines et à la Gestion du Capital Humain en collaboration avec Moody’s Analytics, Inc.

ADP publie chaque mois son Rapport National sur l’Emploi dans le cadre d’un engagement constant visant à proposer davantage de visibilité sur le marché du travail en France, et à fournir aux entreprises, administrations publiques et autres une source d’informations crédibles et précieuses. Le Rapport National sur l’emploi d’ADP® est largement et gratuitement diffusé auprès du public sur une base mensuelle.

Pour le détail des résultats et du modèle statistique utilisés pour les produire, veuillez consulter la rubrique « Rapport national sur l’emploi en France d’ADP® : Méthodologie de développement » à l’adresse www.rapport-emploi-adp.fr

A propos d’ADP :

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.fr.adp.com

1 Incluant 16 secteurs (cf. méthodologie du rapport)

Contacts presse ADP:
Christine Sauvaget
ADP, LLC
+33 1 55 63 42 27
christine.sauvaget@adp.com

Nicolas Swiatek
ADP, LLC
+33 1 55 63 59 38
nicolas.swiatek@adp.com

Service de presse ADP
Rumeur Publique
Romain Spinazzé
Tél 01 82 28 37 25
Yohan Bisson
Tél : 01 55 74 52 06
adp@rumeurpublique.fr

Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : 10 700 nouveaux emplois ont été créés au Canada en janvier 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – February 15, 2018) – Selon le Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) Canada du mois de janvier, 10 700 nouveaux emplois ont été créés au Canada entre décembre 2017 et janvier 2018. Diffusé gratuitement au grand public chaque mois, le rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est produit par l’Institut de recherche ADP(R). Ce document, élaboré à partir des données transactionnelles de paie d’ADP, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole.

Points saillants du rapport de janvier 2018

Consultez le document infographique du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada sur www.ADP.ca/RNE.

Total des emplois salariés non agricoles au Canada (1) : 10 700

Aperçu de l’industrie :

– Production de biens :

– Secteur manufacturier 1 500

– Construction 8 200

– Ressources naturelles et exploitation minière 2 800

– Prestation de services :

– Commerce/transport et services publics 2 300

– Services d’information -2 900

– Finance/immobilier -7 000

– Services professionnels et commerciaux 600

– Professionnel/technique -700

– Gestion des entreprises -900

– Administration et soutien 2 100

– Éducation et soins de santé -7 400

– Services éducatifs -8 100

– Soins de santé 700

– Loisirs et tourisme d’accueil 6 300

– Autres services(2) 6 300

” L’année 2018 a connu un bon départ en terme d’embauche au Canada, a déclaré la vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP, Ahu Yildirmaz. Bien que nous ayons observé des pertes dans les secteurs de l’éducation et de la finance, des gains importants ont eu lieu dans ceux de la construction, des loisirs et du tourisme d’accueil. La croissance de l’emploi dans la construction est probablement attribuable au nombre record de logements actuellement en construction. L’industrie des loisirs et du tourisme d’accueil se développe pour répondre aux besoins des consommateurs et des touristes internationaux. “

Pour voir le graphique 1. Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96442_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartOne.jpg

Pour voir le graphique 2. Tendance historique — Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96443_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartTwo.jpg

Pour voir le graphique 3. Variation totale du taux d’emploi salarié non agricole par secteur d’activité, veuillez cliquer ici : http://media.marketwire.com/attachments/201802/96444_Charts_for_press_release_2018_01_FrenchChartThree.jpg

Le nombre total d’emplois créés en décembre a été révisé à la baisse, passant de -7 100 à -13 500.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada, les données à l’appui et le calendrier des prochaines dates de publication, ou pour vous abonner aux alertes mensuelles par courriel et aux fils RSS, veuillez visiter le site www.ADP.ca/RNE.

Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada du mois de février 2018 sera publié à 8 h 30 (HE) le 15 mars 2018.

À propos du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada

Le rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est une mesure mensuelle du taux d’emploi total salarié non agricole au Canada, calculée à partir des données de paie réelles et anonymes des entreprises clientes d’ADP Canada. S’appliquant à plus de deux millions de travailleurs au Canada, ce rapport est produit par l’Institut de recherche d’ADP(R), un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche d’ADP publie chaque mois le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada dans le cadre de l’engagement de la société à gagner une connaissance de plus en plus approfondie du travail au Canada et à fournir aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres une source d’information crédible et utile. Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est diffusé gratuitement au grand public chaque mois.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé aux fins de l’élaboration de ce rapport, veuillez vous référer à la section ” Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration “.

À propos d’ADP (NASDAQ: ADP)

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Des entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le nuage et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines. Talent. Avantages. Paie. Conformité. Travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour en savoir plus, visiter ADP.com.

Pour en savoir plus sur ADP Canada, visiter ADP.ca.

ADP, le logo ADP, ADP Une ressource plus humaine et l’Institut de recherche d’ADP sont des marques déposées d’ADP, LLC. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Droit d’auteur (C) 2018 ADP, LLC. Tous droits réservés.

(1) Incluant 14 secteurs d’activités (voir méthodologie du rapport)

(2) Y compris l’administration publique

Personnes-ressources auprès des médias :
Janine Allen
Kaiser Lachance Communications
416 271-7002
janine.allen@kaiserlachance.com

Neptune annonce ses résultats pour le troisième trimestre

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) –

Faits saillants financiers et opérationnels du troisième trimestre, pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à la période de trois mois close le 30 novembre 20161

  • Les produits se sont élevés à 7,3 millions de dollars et reflètent une augmentation de 7,5 % pour le secteur des solutions d’entreprise, ainsi que la vente des activités d’huile de krill, le 7 août 2017; les produits du T3 2017 étaient de 12,3 millions de dollars.
  • Un gain de 8,8 millions de dollars a été réalisé suite à la déconsolidation d’Acasti Pharma (position d’absence de contrôle).
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent dans le secteur nutraceutique.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS2 a été de 1,3 million de dollars, comparativement à un BAIIA ajusté2 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent, principalement en raison des investissements dans le secteur du cannabis.
  • La licence mondiale de MaxSimil a été élargie pour couvrir les produits dérivés du cannabis pour les applications médicales chez l’adulte.
  • Les produits enrichis de MaxSimil ont été lancés en partenariat avec Strength Sensei Nutraceuticals, une entreprise de Charles Poliquin.

Faits saillants des suites du trimestre

  • Le 12 février 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente avec Tetra Bio-Pharma Inc. pour le codéveloppement, la commercialisation et la mise en marché de produits antidouleurs et anti-inflammatoires à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés.
  • Le 19 janvier 2018, la Société a annoncé la conclusion d’une entente de recherche dans le but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base d’huiles de cannabinoïdes et d’huile de krill.
1 Pour le secteur nutraceutique de Neptune.
2 Voir les sections «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS» ci-après.

Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou « la Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

« Au troisième trimestre, nous avons bien exécuté notre initiative de croissance stratégique pour entrer sur le marché du cannabis et avons continué à élargir notre secteur des solutions d’entreprises. Je suis heureux d’annoncer que, grâce à notre expertise reconnue dans de multiples domaines – science, affaires réglementaires, formules et commercialisation -, tous les éléments de notre plan de croissance sur le marché du cannabis sont sur la bonne voie », indique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Depuis notre dernière rencontre de mise à jour en novembre dernier, nous avons été très occupés par les activités de développement, comme les discussions avec des fournisseurs potentiels, la préparation des installations et l’obtention de licences, ajoute M. Hamilton. De plus, nous avons mené de nombreux essais de solvants pour démontrer leur efficacité dans l’extraction d’huile de cannabis, et les résultats sont prometteurs. En parallèle, nous avons récemment noué des partenariats de recherche et développement qui faciliteront la commercialisation de produits à valeur ajoutée cliniquement prouvés dans le secteur du cannabis. Ces produits se démarqueront par notre expertise en extraction, en purification et en formules. »

« Les produits du secteur des solutions d’entreprise, portés par la croissance de notre dispositif d’administration MaxSimil, ont augmenté de 7,5 % par rapport à la même période l’an dernier, et de 2,6 % par rapport au trimestre précédent, souligne M. Hamilton. Si on se fie à notre carnet de commandes, nous pouvons nous attendre à un quatrième trimestre solide dans ce secteur. Par conséquent, nous restons convaincus que nous atteindrons notre objectif de croissance annuelle dans les deux chiffres. »

« Alors que cette importante année de transition pour Neptune tire à sa fin, les bases de notre initiative sur le cannabis sont bien en place, prêtes à accueillir le cadre qui nous permettra d’atteindre de nouveaux sommets de croissance et de rentabilité, conclut M. Hamilton. Nous avons réuni une excellente équipe expérimentée et dressé la liste des étapes nécessaires pour poursuivre cette aventure. Ainsi, nous pourrons assurément mettre des produits uniques sur le marché. Nous avons hâte de vous faire part de nos progrès lors des prochains trimestres dans des communiqués sur l’évolution de l’entreprise et sur nos grandes réalisations. »

Résultats des activités du secteur nutraceutique

Comme elle l’a annoncé précédemment, Neptune a fait la transition vers une nouvelle date de fin d’exercice le 31 mars 2017. Les résultats financiers des périodes de trois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 ne sont pas inclus dans les présents états financiers pour les raisons suivantes : i) les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 fournissent une comparaison raisonnable pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2017; ii) il n’y a pas de facteurs importants, saisonniers ou autres qui auraient un impact sur la comparabilité de l’information si les résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 31 décembre 2016 avaient été présentés au lieu des résultats pour les périodes de trois mois et neuf mois terminées le 30 novembre 2016 ; et iii) il n’était pas pratique ni justifié financièrement de préparer cette information.

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 6,0 millions de dollars pour le trimestre, contre 11,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 1,3 million de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 au troisième trimestre est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique du troisième trimestre comprend un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 24,8 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 9,3 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 0,8 million de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.

L’augmentation de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 depuis le début de l’exercice est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le revenu net du secteur nutraceutique depuis le début de l’exercice comprend un gain sur vente d’actifs de 23,7 millions de dollars tiré de la vente d’actifs, un gain de 8,8 millions de dollars sur perte de contrôle d’une filiale et une perte de dépréciation des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats consolidés (y compris Acasti Pharma, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017)

Résultats du troisième trimestre

  • Les produits consolidés ont totalisé 7,3 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 12,1 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 1,3 million de dollars pour le trimestre, contre 9,4 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 5,4 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 0,5 million de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats du trimestre courant comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 4,2 millions de dollars et une perte nette de 5,2 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de trois mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 1,7 million de dollars et une perte nette de 2,4 millions de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits consolidés ont totalisé 20,6 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 35,0 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016.
  • Le revenu net a été de 14,1 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 3,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 10,5 millions de dollars pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, comparativement à 2,5 millions de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, jusqu’à la perte de contrôle le 27 décembre 2017, les résultats de la période de neuf mois close le 31 décembre 2017 comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 9,7 millions de dollars et une perte nette de 12,5 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et développement. Pour la période de neuf mois close le 30 novembre 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 5,6 millions de dollars et une perte nette de 7,9 millions de dollars.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie, y compris un montant de 2,4 millions de dollars de placements à court terme réservés, s’élevaient à 28,6 millions de dollars au 31 décembre 2017.

1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS» et «Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAII ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IRFS» ci-après.

Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS

La Société utilise une mesure financière ajustée, le bénéfice ajusté avant les intérêts, l’impôt et les amortissements (BAIIA), appelée perte d’exploitation non conforme aux IFRS lorsque la Société ou le secteur est en situation de perte, pour évaluer sa performance d’exploitation. Cette mesure financière non conforme aux IFRS est issue directement des états financiers de la Société et est présentée de manière uniforme d’une période à l’autre. La Société utilise cette mesure afin d’évaluer sa performance financière historique et future, ainsi que sa performance par rapport à ses concurrents. Cette mesure aide également la Société à planifier et à faire des projections pour les périodes futures ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. La Société est d’avis qu’en rendant cette information disponible aux investisseurs, en plus des mesures conformes aux IFRS, elle permet à ceux-ci de voir ses résultats du point de vue de la direction, et ainsi de mieux comprendre sa performance financière passée et future.

La réglementation en matière de valeurs mobilières exige que les sociétés avertissent les lecteurs du fait que les résultats et d’autres mesures établis selon un autre référentiel que les IFRS n’ont pas de sens normalisé et qu’il est peu probable qu’ils soient comparables à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée. La Société utilise le BAIIA ajusté (ou la perte d’exploitation non conforme aux IFRS en situation de perte) pour mesurer sa performance d’une période à l’autre sans les variations découlant de certains ajustements qui pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de sa performance d’exploitation et parce qu’elle estime que cette mesure fournit de l’information pertinente sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation. La méthode de calcul du BAIIA ajusté (ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS) de Neptune peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Neptune calcule son BAIIA ajusté (ou sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) en ajoutant au résultat net (à la perte nette) les charges financières, les amortissements et les pertes de valeurs et l’impôt sur le résultat et en soustrayant les produits financiers. D’autres éléments tels que la rémunération à base d’actions, les recouvrements d’assurances liés à l’explosion de l’usine, les règlements de redevance, le gain net sur vente des activités liées à l’huile de krill, les frais légaux liés aux règlements de redevance, le gain sur perte de contrôle d’une filiale, les crédits d’impôt recouvrables des années précédentes et les frais d’acquisition sont sans incidence sur la performance d’exploitation de la Société et sont donc exclus du calcul puisqu’ils peuvent varier de manière importante d’une période à l’autre. Les produits financiers et charges financières incluent le profit (la perte) de change et la variation de la juste valeur des dérivés. Le fait d’exclure ces éléments ne veut pas dire qu’ils sont non récurrents.

Conférence téléphonique

Neptune tiendra une conférence téléphonique le 14 février 2018, à 17 h (HNE) pour parler de ses résultats du troisième trimestre, pour les périodes de trois et neuf mois closes le 31 décembre 2017.

Date : Mercredi 14 février 2018
Heure : 17 h (HNE)
Numéro à composer : 1 877 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 647 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la conférence et jusqu’au 14 mars 2018. Pour ce faire, composez le 1 416 621-4642 ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis entrez le numéro de la conférence : 7495706. De plus, la téléconférence et la présentation afférente seront immédiatement accessibles dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formules uniques dans des segments à fort potentiel de croissance comme celui des produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, au www.sedar.com, sur EDGAR, au www.sec.gov/edgar.shtml, et dans la section investisseurs du site Web de Neptune, au www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et à la rubrique Risques et incertitudes du rapport de gestion de la Société pour la période intermédiaire close le 31 décembre 2017.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 7 315 7 315
Marge brute 2 015 2 015
Charges de recherche et de développement i) (1 785 ) (4 285 ) 581 (5 489 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 12 24 36
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 477 ) (908 ) (3 385 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (147 ) (147 )
Perte provenant des opérations (2 382 ) (5 169 ) 581 (6 970 )
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (396 ) (21 ) (2 ) (419 )
Impôt sur le résultat (53 ) (53 )
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 5 952 (5 190 ) 579 1 341
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 763 670 (581 ) 852
Charges financières 487 67 554
Produits financiers (91 ) (9 ) (100 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (37 ) 2 (35 )
Rémunération à base d’actions 199 330 529
Impôt sur le résultat 53 53
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 147 147
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (1 273 ) (4 169 ) (5 442 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 12 252 1 (112 ) 12 141
Marge brute 3 450 1 1 3 452
Charges de recherche et de développement (349 ) (1 708 ) 581 (1 476 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 9 24 33
Frais de vente, généraux et charges administratives (4 511 ) (829 ) (5 340 )
Autres produits – provenant de règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 716 (2 512 ) 582 9 786
Produits financiers nets (charges financières nettes) (697 ) 115 (582 )
Impôt sur le résultat 217 217
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 11 236 (2 397 ) 582 9 421
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 856 621 (581 ) 896
Charges financières 625 1 (6 ) 620
Produits financiers (126 ) (118 ) 6 (238 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 198 2 200
Rémunération à base d’actions 315 155 470
Impôt sur le résultat (217 ) (217 )
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 1 271 (1 736 ) 1 (464 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 31 décembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 20 640 20 640
Marge brute 4 866 4 866
Charges de recherche et de développement i) (2 572 ) (9 676 ) 1 742 (10 506 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 62 84 146
Frais de vente, généraux et charges administratives (8 274 ) (2 761 ) (11 035 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 724 23 724
Revenu (perte) provenant des opérations 17 806 (12 353 ) 1 742 7 195
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti 8 783 8 783
Charges financières nettes (1 719 ) (121 ) (7 ) (1 847 )
Impôt sur le résultat (40 ) (40 )
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Total des actifs 93 678 6 079 99 757
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 28 586 28 586
Fonds de roulement2 29 945 29 945
Calcul de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
Revenu net (perte nette) 24 830 (12 474 ) 1 735 14 091
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 511 2 005 (1 742 ) 2 774
Charges financières 1 984 355 2 339
Produits financiers (108 ) (38 ) (146 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés (156 ) (196 ) 7 (345 )
Rémunération à base d’actions 781 661 1 442
Impôt sur le résultat 40 40
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Gain sur perte de contrôle de la filiale Acasti (8 783 ) (8 783 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 724 ) (23 724 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 90 90
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (816 ) (9 687 ) (10 503 )
i) Ces charges de recherche et de développement du secteur nutraceutique incluent 1 730 $de frais associés aux activités liées au cannabis.
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Rapprochement du revenu net et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de neuf mois terminée le 30 novembre 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations
intersectorielles
Total
$ $ $ $
Total des produits 35 093 8 (112 ) 34 989
Marge brute 9 554 8 1 9 563
Charges de recherche et de développement (1 119 ) (5 747 ) 1 742 (5 124 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 28 70 98
Frais de vente, généraux et charges administratives (10 197 ) (2 252 ) (12 449 )
Autres revenus – règlement de redevances 13 117 13 117
Revenu (perte) provenant des opérations 11 383 (7 921 ) 1 743 5 205
Produits financiers nets (charges financières nettes) (1 982 ) 41 (3 ) (1 944 )
Impôt sur le résultat (83 ) (83 )
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Total des actifs 101 628 21 589 (13 175 ) 110 042
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 6 759 5 843 12 602
Fonds de roulement2 15 628 4 421 1 20 050
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 9 318 (7 880 ) 1 740 3 178
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 2 388 1 843 (1 742 ) 2 489
Charges financières 1 976 15 (89 ) 1 902
Produits financiers (226 ) 40 89 (97 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs dérivés 233 (96 ) 3 140
Rémunération à base d’actions 985 430 1 415
Impôt sur le résultat 83 83
Règlement de redevances (13 117 ) (13 117 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 1 501 1 501
Frais d’acquisition 38 38
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 3 179 (5 648 ) 1 (2 468 )
1 Voir la section «Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Personnes-ressources
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction, Neptune
1 450 687-2262, poste 23
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune et Tetra Bio-Pharma concluent une entente de codéveloppement de produits antidouleurs et anti-inflammatoires à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 12 fév. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) et Tetra Bio-Pharma Inc. (« Tetra ») (TSX CROISSANCE:TBP)(OTCQB:TBPMF) ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’une entente de codéveloppement, de commercialisation et de mise en marché de produits à base d’huiles de cannabinoïdes purifiés contre la douleur et l’inflammation à l’intention des marchés des produits de santé naturelle et de la médecine vétérinaire.

« Nous sommes ravis de faire équipe avec Tetra, un chef de file biopharmaceutique dans le développement de médicaments et de traitements novateurs à base de cannabinoïdes. Les produits que nous développerons ensemble reposeront sur la recherche et sur nos connaissances uniques en matière de formules et de dispositifs d’administration, des éléments clés de notre mission d’offrir des produits distinctifs scientifiquement fondés et à valeur ajoutée », s’est réjoui Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Nous sommes fiers de nous associer à une entreprise comme Neptune. Son savoir-faire en extraction et son établissement possédant la certification BPF sont des atouts majeurs sur le marché des produits médico- pharmaceutiques de cannabis à base d’huile. Ce partenariat est véritablement unique en ce qu’il combine les forces de Neptune et l’expertise de Tetra en développement de produits destinés aux marchés des médicaments sur ordonnance et des produits pharmaceutiques de détail. Nous unirons nos expertises complémentaires en recherche, en affaires réglementaires, en sciences, en formules et en dispositifs d’administration dans le but de commercialiser de nouveaux produits sur le futur marché de détail canadien des produits du cannabis et le marché nord-américain de la médecine vétérinaire », a expliqué Bernard Fortier, chef de la direction de Tetra.

Le marché de la santé animale devrait valoir 39,7 milliards de dollars d’ici 2021, pour un TCAC de 8,06 % de 2017 à 2022 (la période de prévision)1. Les produits de médecine vétérinaire servent au traitement, au diagnostic et à la prévention des maladies chez divers animaux domestiques et sauvages.

1Mordor Intelligence, octobre 2017 : Veterinary Healthcare Market-Growth, Trends and Forecast (2017-2022)

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

À propos de Tetra Bio-Pharma

Tetra Bio-Pharma (TSX CROISSANCE:TBP)(OTCQB:TBPMF) est un chef de file biopharmaceutique dans la découverte et le développement clinique de médicaments à base de cannabinoïdes. Tetra se concentre sur trois piliers de base : la recherche clinique, la promotion pharmaceutique et la commercialisation au détail de produits à base de cannabinoïdes. Pour en savoir plus, rendez-vous au www.tetrabiopharma.com.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Tetra Bio-Pharma Inc.
Dre Anne-Sophie Courtois, D.M.V.
Vice-présidente marketing et communication
anne-sophie.courtois@tetrabiopharma.com
Bureau : 438 899-7575

Médias :
Daniel Granger
daniel.granger@acjcommunication.com
ACJ Communication
Bureau : 514 840-7990 / Cellulaire : 514 232-1556

Avis aux médias : Le Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada de janvier 2018 sera publié le jeudi 15 février 2018

TORONTO, ON–(Marketwired – February 08, 2018) –

QUOI : L’Institut de recherche ADP(R) publiera le jeudi 15 février 2018 l’édition du mois de janvier 2018 du Rapport national sur l’emploi d’ADP(R) pour le Canada.

Diffusé gratuitement au grand public chaque mois, le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est produit par l’Institut de recherche ADP. Ce document, élaboré à partir des données transactionnelles de paie d’ADP, mesure chaque mois, sur une base désaisonnalisée, la variation totale du taux d’emploi salarié non agricole.

QUAND : jeudi 15 février 2018, 8 h 30 (HE)

Ahu Yildirmaz, vice-présidente et codirectrice de l’Institut de recherche d’ADP, sera disponible pour accorder des entrevues immédiatement après la publication du rapport.

À propos du Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada

Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est une mesure mensuelle du taux d’emploi total salarié non agricole au Canada, calculée à partir des données de paie réelles et anonymes des entreprises clientes d’ADP Canada. S’appliquant à plus de deux millions de travailleurs au Canada, ce rapport est produit par l’Institut de recherche d’ADP, un groupe spécialisé au sein de l’entreprise qui fournit de l’information sur les tendances en matière d’emploi et la stratégie en matière de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche d’ADP publie chaque mois le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada dans le cadre de l’engagement de la société à gagner une connaissance de plus en plus approfondie du travail au Canada et à fournir aux entreprises, aux gouvernements et à d’autres une nouvelle source d’information crédible et utile. Le Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada est diffusé gratuitement au grand public chaque mois.

Pour une description des données sous-jacentes et du modèle statistique utilisé aux fins de l’élaboration de ce rapport, veuillez vous référer à la section ” Rapport national sur l’emploi d’ADP Canada : Méthodologie d’élaboration “.

À propos d’ADP (NASDAQ: ADP)

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Des entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le nuage et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines. Talent. Avantages. Paie. Conformité. Travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective. Pour en savoir plus, visiter ADP.com.

Pour en savoir plus sur ADP Canada, visiter ADP.ca.

ADP, le logo ADP, ADP Une ressource plus humaine et l’Institut de recherche d’ADP sont des marques déposées d’ADP, LLC. Toutes les autres marques commerciales sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Droit d’auteur (C) 2018 ADP, LLC. Tous droits réservés.

Personnes-ressources auprès des médias :
Erin Griffin
Kaiser Lachance Communications
647 641-3020
erin.griffin@kaiserlachance.com

Sphinx et SOQUEM annoncent l’intersection en forage d’horizons zincifères étendus près de la surface sur le projet Calumet-Sud

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 6 fév. 2018) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer la fin de leur seconde campagne de forage au diamant. Onze (11) sondages ont été réalisés pour un total de 426 m sur le projet de zinc Calumet-Sud (le « Projet »). Les observations visuelles montrent que :

  • Sur la zone Sonny, les huit (8) sondages ont recoupé un horizon zincifère sub-horizontal continu sur 113 m avec une largeur de 60 mètres. Celui-ci débute en surface et se poursuit jusqu’à une profondeur de 29 mètres;
  • Sur la zone Sonny Ouest, les trois (3) sondages indiquent que l’horizon est sub-vertical. Il a été intersecté sur 50 mètres; et
  • Tous les sondages confirment qu’il s’agit d’une minéralisation de type SEDEX métamorphisée (SEDimentaire EXhalative, plus de la moitié de la production mondiale de zinc et plomb provient de mines de ce type de gisement).

Ces horizons sont définis par la présence de bandes massives de sphalérite d’un centimètre à plusieurs centimètres d’épaisseur, ainsi que de sphalérite disséminée, toutes encaissées dans le marbre. Au-delà du secteur foré, les horizons peuvent être suivis sur une longueur de 1,5 km sur la base des valeurs anomales de zinc dans les sols et de forages limités réalisés par Sphinx et SOQUEM en 2017 (voir les communiqués de presse du 13 juillet 2017, 22 février 2017 et 20 décembre 2016).

Cette campagne fait suite à la découverte d’une minéralisation nouvelle et étendue de zinc en surface durant le programme de décapage sur les zones de Sonny et Sonny Ouest du Projet (voir le communiqué de presse du 22 novembre 2017). Les sondages visaient à établir le prolongement des horizons zincifères à la périphérie des décapages.

Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet Mines Limited, qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mines Limited, 1968).

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Protocole analytique et personnes qualifiées

Les échantillons seront livrés prochainement au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par absorption atomique (méthode AA46). Sphinx applique au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie. Les résultats des forages seront disponibles dans les prochaines semaines.

Les travaux de forage ont été réalisés par Forage M3 Drilling de Brownsburg-Chatam. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société) qui sont des personnes qualifiées en vertu du Règlement canadien 43-101. Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune publiera ses résultats du troisième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 31 décembre 2017

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) (« Neptune » ou « la Société »), annonce qu’elle tiendra une conférence téléphonique le 14 février 2018 à 17h00, heure normale de l’est, afin de commenter les résultats financiers du troisième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 31 décembre 2017.

Le communiqué de presse annonçant les résultats du troisième trimestre sera émis la même journée à 16h00.

Détails de l’appel conférence:

Date: Mercredi le 14 février 2018
Heure: 17h00, heure normale de l’est
Appel: 1 (877) 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 (647) 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion: Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats peuvent également être accessibles à : http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

La téléconférence sera disponible pour rediffusion deux heures après notre appel et ce jusqu’au 14 mars 2018. Les numéros de téléphone pour accéder à cette rediffusion sont le 1 (416) 621-4642 ou le 1 (800) 585-8367 (sans frais), code d’accès 7495706. Une archive de la webdiffusion ainsi que la présentation seront disponibles sans délais sur le site web dans la section Investisseurs, sous le répertoire Évènements et Présentations, dans les jours suivant l’évènement.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1.212.838.3777
emcgregor@lhai.com

Sphinx et SOQUEM débutent une nouvelle phase de forage sur le projet de zinc Calumet-Sud

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 jan. 2018) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer le début d’une nouvelle campagne de forage au diamant comprenant 10 sondages et totalisant approximativement 500 mètres sur le projet de zinc Calumet-Sud (le « Projet »).

Cette campagne fait suite à la découverte d’une minéralisation nouvelle et étendue de zinc en surface dans le cadre d’un programme de décapage sur les zones de Sonny et de Sonny Ouest du Projet (voir le communiqué de presse du 22 novembre 2017). Les sondages visent à identifier les prolongements de la minéralisation à l’extérieur des décapages et d’examiner la minéralisation sous les affleurements rocheux.

Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or historique New Calumet Mines Limited, qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Les travaux de forage seront réalisés par Forage M3 Drilling de Brownsburg-Chatam. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société), les deux qualifiés en vertu du Règlement canadien 43-101.

Projet GPd

Sphinx et Gardin Inc. ont convenu de modifier comme suit la convention d’acquisition signée le 28 octobre 2015 concernant le projet GPd : Sphinx doit financer au moins 750 000 $ en dépenses d’exploration au plus tard le 20 janvier 2019 (antérieurement 20 janvier 2018). Au 30 novembre 2017, Sphinx a dépensé 736 122 $ sur le projet GPd. Ce Projet est constitué de 72 claims et est situé au cœur du district Ziac.

Projet Corridor Cheechoo-Éléonore

Concernant le projet Corridor Cheechoo-Éléonore, un programme de suivi de prospection réalisé à l’automne 2017 s’est concentré sur deux (2) cibles prioritaires pour l’or à partir des quatre (4) secteurs prospectifs identifiés en 2016 et 2017 suite aux levés de till (communiqués du 1er juin et 21 septembre 2017). L’objectif du programme était de tenter d’établir la source primaire de l’or. Un total de 89 échantillons a été prélevé sans toutefois révéler des valeurs en or significatives. Il est à noter qu’il n’a pas été possible de réaliser sur les secteurs de ces deux cibles un levé de till avec un espacement plus resserré et qu’un appareil XRF portatif n’a pas été utilisé pour orienter la prospection. Ce travail reste à effectuer. Les échantillons ont été livrés au laboratoire Activation Laboratories Ltd. à Ancaster, en Ontario, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par pyroanalyse pour l’or (code 1A2-50), et par absorption atomique (code 1F2) pour les autres éléments. Sirios agit comme opérateur du programme d’exploration sur ce projet et a appliqué au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie.

La prospection et l’échantillonnage de till n’ont pas encore été réalisés dans la zone adjacente au sud-est du projet aurifère Sakami. Sur le projet Sakami les partenaires Matamec Explorations inc. et Métaux Stratégiques du Canada ont recoupé par forage des teneurs en or significatives de 1,70 g/t Au sur 30 m, incluant 4,26 g/t Au sur 4,5 m, prolongeant la zone 25 sur une longueur totale de 700 m (voir les communiqués de presse de ces sociétés du 19 juin et 18 mai 2017). Ce secteur est considéré hautement prospectif.

Débenture avec la Société d’investissement dans la diversification de l’exploration s.e.c. (« Sidex »)

Sphinx émettra à Sidex un total de 318 465 actions ordinaires au lieu d’un paiement comptant pour les intérêts dus de 17 998 $ pour la période de décembre 2016 à décembre 2017 conformément à la débenture convertible de 150 000 $ émise le 19 décembre 2014. Cette émission d’actions sera faite à un prix de 0,065 $ par action de Sphinx pour 137 972 actions et 0,05 $ par action pour 180 493 actions et sera aussi assujettie à l’approbation de la Bourse.

Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune annonce une entente de recherche visant à développer de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui une entente de recherche exclusive ayant pour but de mettre au point de nouveaux produits de santé et de mieux-être à base de cannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD), qui contiendront également de l’huile de krill dont l’utilisation combinée serait exclusive à Neptune. Le marché visé est le nombre toujours croissant des juridictions fédérales à travers le monde qui ont ou auront légalisé la consommation de produits du cannabis par les adultes ou à des fins médicales, dont le Canada.

Comme Neptune met rapidement en œuvre sa stratégie et son plan d’affaires, la Société financera des activités de recherche et développement afin de démontrer concrètement les bienfaits de la combinaison cannabinoïdes-huile de krill. Elle croit, résultats de recherche à l’appui, que les propriétés particulières de l’huile de krill permettraient d’augmenter la capacité d’absorption des composés liposolubles administrés par voie orale, une fonction qui serait particulièrement pratique pour des molécules comme le CBD. Les activités de recherche de Neptune porteront également sur d’autres huiles, ingrédients et technologies, notamment MaxSimil®, une technologie brevetée facilitant l’absorption des acides gras oméga-3 qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, ainsi qu’une variété d’autres huiles marines et de graines.

« Nous sommes fiers d’avoir conclu une entente de recherche exclusive avec l’un des plus grands fournisseurs d’huile de krill au monde. Nous sommes convaincus que nos efforts de recherche et développement portant sur les cannabinoïdes entraîneront la création de nouvelles formules entrant dans la composition de produits de santé et de mieux-être qui pourront traiter des problèmes comme la douleur, l’insomnie, l’anxiété et le stress, a déclaré Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Dans le contexte actuel, où les cadres réglementaires entourant la consommation de cannabis à des fins médicales et la légalisation des cannabinoïdes au Canada et dans le monde sont en évolution, notre principal avantage concurrentiel et distinctif demeure notre compétence dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de l’extraction, de la formulation et de la commercialisation à l’échelle mondiale. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme ceux des produits à base de cannabinoïdes destinés au marché médical et du bien-être.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune présente ses recommandations aux consultations particulières sur le projet de loi 157 à l’Assemblée nationale

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 17 jan. 2018) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) est heureuse d’annoncer qu’elle participera aux consultations particulières sur le projet de loi 157 encadrant le cannabis. À cet effet, M. Michel Timperio, président de la division Cannabis chez Neptune, effectuera une présentation ce mercredi le 17 janvier 2018 à 14 h 00 et déposera un mémoire à la Commission sur la santé et les services sociaux de l’Assemblée nationale, à Québec. Il sera possible d’écouter la présentation en direct à : http://www.assnat.qc.ca/fr/video-audio/en-direct-webdiffusion.html.

Souhaitant tirer parti des installations de pointe de son usine de Sherbrooke et de son expérience dans la production d’huile de krill au plan mondial, Neptune a récemment décidé de se lancer dans l’extraction d’huile de cannabis et de chanvre et a présenté une demande à Santé Canada pour l’extraction d’huile de cannabis, conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Dans le cadre de ce projet, Neptune a également annoncé un investissement de 5 millions de dollars pour que son usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (bonnes pratiques manufacturières), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis.

« Neptune entend être un joueur très important au Québec et au niveau mondial dans l’extraction, le raffinement et la formulation d’huile de cannabis. Nous sommes heureux de participer aux discussions relatives à la légalisation du cannabis et d’aider le gouvernement du Québec dans l’élaboration du projet de loi 157. Tout particulièrement, nous sommes fiers de participer à la réduction des risques liés au cannabis en priorisant les produits sans fumée et en favorisant les produits contenant du CBD », explique Michel Timperio, président de la division Cannabis de Neptune.

Neptune prévoit extraire une gamme d’huiles contenant du tétrahydrocannabinol (« THC ») et du cannabidiol (« CBD »), un composant du cannabis non psychoactif utilisé à des fins médicales et dans plusieurs produits de bien-être pour aider le sommeil, la gestion du stress, de l’anxiété et de la douleur, entre autres.

Dans son mémoire, Neptune émet plusieurs recommandations au sujet du projet de loi 157, dont les suivantes :

  • De distinguer les produits fumables et non fumables du cannabis, tel que l’huile qui est considérée moins nocive à la consommation parce que sa consommation n’occasionne pas de combustion.
  • De refléter la contribution de l’huile de cannabis à la réduction des méfaits en réservant une place prépondérante aux huiles dans les succursales de la future Société québécoise du cannabis (SQC) et sur son site internet.
  • De distinguer les produits contenant du THC et ceux ne contenant que du CBD et reflète cette distinction dans l’encadrement et l’accès aux différents réseaux de distribution.
  • D’encourager l’émergence d’une industrie québécoise du cannabis et du chanvre, notamment par la création d’une catégorie de produits « Origine Québec » à la SQC.
  • De financer un « Institut des données probantes sur les cannabinoïdes » à partir du Fonds de prévention et de recherche prévu par le projet de loi 157 pour s’assurer que l’information rendue publique sur le site de la SQC et sur laquelle se fondera la formation de ses préposés soit objective et basée sur une science en constante et rapide évolution.

Le mémoire et la vidéo de la présentation seront disponible sur le site de la commission de la Santé et des services sociaux : http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commissions/csss/mandats/Mandat-38809/index.html

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société formule et fournit des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions et des formulations uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune fait partie du Consortium Vallée Verte, un partenariat stratégique entre l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke Innopole et plusieurs acteurs de l’industrie du cannabis pour favoriser la recherche-développement de produits du cannabis ainsi que le dynamisme des environnements économique et universitaire de la région de Sherbrooke.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à son investissement de 20 % dans Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (États-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838 3777
emcgregor@lhai.com

Strength Sensei Nutraceuticals et Charles R. Poliquin lancent MaxSimil®

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 déc. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce, en partenariat avec Strength Sensei Nutraceuticals, une entreprise de Charles R. Poliquin, le lancement d’Omega DriveMC, un produit contenant de l’AEP et de l’ADH, deux acides gras oméga-3, et qui, enrichi de MaxSimil®, se destine au milieu de la préparation physique.

La technologie de MaxSimil® imite le processus digestif naturel et « pré-digère » l’huile de poisson pour en extraire une huile riche en oméga-3 et en monoglycérides prêts à l’absorption. Des résultats statistiquement significatifs obtenus dans une étude clinique1* montrent que le taux d’absorption de l’huile de poisson MaxSimil® est plus de trois (3) fois supérieure à celui des autres huiles de poisson2.

« La licence exclusive de Strength Sensei Nutraceuticals pour le marché de la préparation physique tombe à point nommé, au moment où la demande pour un produit utilisant MaxSimil® est très forte chez les professionnels de la santé aux États-Unis. Dans la dernière année, MaxSimil® a été un important moteur de croissance pour nos solutions d’entreprise, et cette entente et les suivantes contribueront aussi au succès de cette technologie prometteuse. Nous sommes extrêmement heureux de collaborer avec Charles R. Poliquin, vu sa notoriété et sa réputation dans le milieu athlétique», commente François-Karl Brouillette, vice-président des affaires scientifiques et de l’innovation chez Neptune.

« Notre partenariat avec Neptune et la licence d’utilisation exclusive de MaxSimil® donnent à notre milieu un accès privilégié à une technologie brevetée facilitant l’absorption des lipides, grâce à laquelle nous pourrons formuler des suppléments alimentaires à base de lipides réellement novateurs », affirme Charles R. Poliquin. « Aujourd’hui, le lancement d’Omega DriveMC, un produit contenant de l’AEP et de l’ADH, deux acides gras oméga-3, enrichi de MaxSimil®, est sans l’ombre d’un doute une révolution dans notre circuit et notre segment. »

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expériences combinées dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé-en-main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

À propos de Charles R. Poliquin et de Strength Sensei Nutraceuticals

Comptant parmi les entraîneurs en développement de la force les plus accomplis au monde, Charles R. Poliquin a effectués la préparation physique de nombreux médaillés olympiques, détenteurs de records mondiaux et d’athlètes professionnels. Depuis le début des années 1980, M. Poliquin offre des séminaires où d’autres entraineurs voulant améliorer leurs connaissances et avoir plus de résultats viennent apprendre ses méthodes. En 2013, il a fondé Strength Sensei, sa propre entreprise de certification d’entraîneurs afin d’enseigner les techniques qu’il a lui-même mises au point. Celles-ci comprennent une méthode unique de bilan métabolique de son invention nommée Metabolic Analytics. En 2016, M. Poliquin fonde une autre entreprise liée à l’entraînement, Strength Sensei Nutraceuticals. Pour en savoir plus sur lui, visitez le www.strengthsensei.com ou le www.strengthsenseinutraceuticals.com.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1 Étude clinique pharmacocinétique avec permutation et à double insu visant à comparer l’absorption de l’AEP et de l’ADH dans le plasma sanguin après consommation d’une huile de poisson ordinaire (esters éthyliques) et d’une huile de poisson améliorée MaxSimil® (étude non publiée).
2 Ces énoncés n’ont pas été évalués par la Food and Drug Administration. Ce produit n’est pas conçu pour diagnostiquer, traiter, soigner ou prévenir des maladies.

SOURCE : Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U.)
Ed McGregor / Jody Burfening
LHA Investor Relations
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune reçoit un avis de Nasdaq confirmant qu’elle est de nouveau conforme à l’exigence relative au cours acheteur minimum

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce qu’elle a reçu, le 28 novembre 2017, un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ confirmant que la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ sur le cours acheteur.

Le 21 juillet 2017, la Société a reçu un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant qu’elle n’avait pas maintenu un cours acheteur d’au moins 1,00 $ US par action ordinaire dans les 30 jours ouvrables précédant l’avis, et ce, conformément aux normes d’inscription initiales du NASDAQ Capital Market. Suivant la règle 5810(c)(3)(A) de NASDAQ, un délai de 180 jours civils, soit jusqu’au 17 janvier 2018, fut alors octroyé à la Société pour se conformer de nouveau.

Le 28 novembre 2017, la Société était ravie de reçevoir un avis du service d’admissibilité à la cote de NASDAQ l’informant que l’équipe NASDAQ a déterminé que le cours acheteur de clôture des actions ordinaires de la Société s’est maintenu à 1,00 $ US ou plus pendant au moins 10 jours ouvrables consécutifs, soit du 13 au 27 novembre 2017. Ainsi, puisque la Société est de nouveau conforme à l’exigence de la règle d’inscription à la cote 5550(a)(2) de NASDAQ, le dossier est désormais clos.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

DAVIDsTEA Inc. annonce sa conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd’hui que ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice 2017 seront publiés après la clôture du marché le jeudi 7 décembre 2017. La société tiendra une conférence téléphonique à 16 h 30 (heure de l’Est) le même jour pour discuter de ses résultats financiers.

Renseignements sur la téléconférence (en anglais seulement)

Au téléphone : 1-866-521-4909 ou 647-427-2311

Sur le site Web : www.davidstea.com, dans la section « Investisseurs ».

Une rediffusion en ligne de la webémission sera publiée dans les deux heures qui suivent la fin de l’appel et sera disponible pendant une période de 30 jours.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l’intermédiaire de ses 236 boutiques DAVIDsTEA qu’elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 juillet 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs :
MaisonBrison
Pierre Boucher
514-731-0000, poste 237
investors@davidstea.com

Aperçu de la conférence de Neptune à l’intention de ses investisseurs, qui se tient aujourd’hui à New York

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) dévoilera à ses investisseurs, lors d’une conférence à New York, sa stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Les présentations de la haute direction commenceront à 8h00 (HNE). Les investisseurs auront accès à la conférence au moyen d’une webdiffusion, ainsi qu’à une présentation via le site Web de la Société (voir les renseignements ci-dessous).

« Nous franchissons aujourd’hui une étape importante en présentant en détail à nos investisseurs notre stratégie Le plan d’affaires vers le cannabis. Notre travail sur ce nouveau marché en croissance, potentiellement immense – un marché estimé à 7,8 milliards de dollars canadiens1 en 2021, uniquement au Canada -, a commencé il y a plus de 18 mois. Depuis, nous avons minutieusement analysé les possibilités de ce marché et les occasions qu’il recèle pour Neptune », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

« Récemment, nous avons annoncé des dépenses en immobilisations de 5 millions de dollars pour que notre usine de Sherbrooke, qui possède la certification BPF (GMP), puisse procéder en toute conformité à l’extraction de l’huile de cannabis. Étant donné la période de préparation nécessaire et le cadre réglementaire applicable, nous prévoyons débuter la production d’huile de cannabis d’ici le troisième trimestre de 2018. »

« En août 2017, la vente de nos activités d’huile de krill en vrac et de notre propriété intellectuelle s’y rattachant, a grandement amélioré notre bilan. Cette décision stratégique de transformation a sans aucun doute accéléré notre transition du marché de l’huile de krill, petit et mature, vers un marché beaucoup plus grand et prometteur. »

« Nous sommes convaincus que notre établissement certifié BPF (GMP) et nos compétences en matière de science, de réglementation, de formulation, de commercialisation et d’extraction d’huile représentent des avantages concurrentiels clés, et l’assise de notre réussite à venir. Notre vision, ambitieuse avouons-le, est de devenir le centre d’excellence mondial en ce qui concerne les extraits de cannabinoïdes sous diverses formes », conclut M. Hamilton.

La Société a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Santé Canada a confirmé que l’évaluation de la demande en est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité » (étape 2 de 6).

Renseignements sur la conférence à l’intention des investisseurs :
Date : Mardi, le 28 novembre 2017
Heure : 8h00 (HNE) – Début de la présentation
Lieu : New York Athletic Club
180 Central Park South
New York (New York)
Webdiffusion : Une webdiffusion en direct de la rencontre et de la présentation sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/.

Une fois l’événement terminé, l’enregistrement sera rapidement accessible dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis à des fins médicales.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement. L’information prospective contenue dans le présent communiqué comprend entre autres tout renseignement ou énoncé concernant notre capacité à développer, à produire, à fournir, à promouvoir ou à générer quelque revenu découlant de la vente de produits à base de cannabis dans le marché légal du cannabis.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunebiotech.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1Source : CANACCORD Genuity, 13 mars 2017

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(E.-U.)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Neptune étend la portée de sa licence mondiale sur MaxSimil® aux produits dérivés du cannabis

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 nov. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence mondiale exclusive assortie de redevances visant l’utilisation de la technologie MaxSimil®, une technologie brevetée d’optimisation de l’absorption des acides gras oméga-3 et un important moteur de croissance pour les solutions d’entreprise de Neptune, en combinaison avec des produits dérivés du cannabis.

Ce nouvel accord confère à Neptune des droits de recherche, de fabrication, de formulation, de distribution et de vente d’ingrédients riches en oméga-3 et en monoglycérides combinés à des ingrédients dérivés du cannabis ou à des dérivés du chanvre riches en cannabinoïdes, pour les applications médicales chez l’adulte.

Tel que mentionné par le passé, la Société est d’avis que la technologie MaxSimil® peut augmenter la capacité d’absorption des ingrédients liposolubles ou à base de lipides, comme les cannabinoïdes, les acides gras essentiels oméga-3 tels que l’ADH et l’AEP, les vitamines A, D, K et E ainsi que la CoQ10, ce qui pourrait en faire un outil particulièrement efficace pour favoriser l’absorption des ingrédients difficiles à absorber, comme le cannabidiol (CBD).

« La stratégie de Neptune consiste à se positionner dans les segments caractérisés par leur taille et leur croissance, et l’industrie légale du cannabis cadre bien avec ces critères et avec notre mission de bien-être. Nos compétences fondamentales dans les domaines de la science, des affaires réglementaires, de la formulation, de la commercialisation et de l’extraction d’huile sont des fondations extrêmement solides qui nous mettent en bonne position pour réussir. Dans la dernière année, MaxSimil® a fait ses preuves dans notre branche des solutions d’entreprise, et nous sommes ravis d’étendre l’application de cette technologie aux produits dérivés du cannabis. Nous commencerons tout de suite à étudier les effets de cette technologie novatrice sur l’absorption et les bienfaits des ingrédients du cannabis et des cannabinoïdes », explique Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

La Société a présenté une demande écrite à Santé Canada pour la production d’huile de cannabis conformément au Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM). Santé Canada a confirmé que l’évaluation de la demande est actuellement à l’étape « Examen approfondi et début du processus d’autorisation de sécurité » (étape 2 de 6).

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plateforme brevetée qui peut améliorer l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une riche gamme d’huiles marines et d’huiles de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à fort potentiel de croissance, comme celui du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière, Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs
(Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs
(Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA, IR
1 212 838 3777
emcgregor@lhai.com

Ressources Sphinx et SOQUEM : Le projet Calumet-Sud révèle des valeurs en zinc étendues en surface

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 nov. 2017) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM ont le plaisir d’annoncer la découverte d’une minéralisation étendue de zinc en surface dans le cadre d’un programme de décapage sur le projet Calumet-Sud (le « Projet »). L’échantillon en rainure composite 17-04 a titré 2,37 % Zn sur 20,3 m, l’échantillon composite 17-06, 6 m à 3,23 % Zn et l’échantillon composite 17-05, 4 m à 3,34 % Zn. Le secteur de cette découverte est situé à 2 km de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or historique New Calumet Mines Limited (voir la figure 1 ci-jointe), qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai à 5,8 % de zinc, 1,6 % de plomb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : Rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Les résultats des échantillonnages en rainures ci-dessous ont été obtenus sur les zones de Sonny et Sonny Ouest deux structures minéralisées séparées d’environ 420 mètres. Le décapage mécanique a considérablement étendu les zones minéralisées échantillonnées auparavant par tranchées et testées par la première campagne de forage (voir les communiqués de presse du 25 juin 2015 et 13 juillet 2017 respectivement). Le Projet est une coentreprise entre Sphinx (50 %) et SOQUEM (50 %). Sphinx est le gérant du Projet.

Résultats (voir les figures 2 à 5 ci-jointes)

La cartographie géologique des zones de décapages a confirmé la nature stratiforme et continue de la minéralisation en zinc encaissée dans les roches de marbre dolomitique (voir la figure 7 ci-jointe, la couleur brune à l’intérieur de la ligne pointillée indique la présence de sphalérite, le minéral de zinc).

Zone Sonny – Deux horizons subparallèles, ayant chacun une épaisseur réelle estimée de 3,0 m, ont été exposés sur une longueur de 75 m dans la zone décapée. La minéralisation est stratiforme, orientée N-S avec un faible pendage (10-20 degrés) vers l’est. Elle est ouverte dans son axe long et associée spatialement à de très fortes valeurs en zinc dans des échantillons de sol sur 360 m (voir le communiqué de presse du 20 décembre 2016). Les meilleurs intervalles composites sont:

Rainure 17-01: 10 m à 1,93% Zn et 5,9 m à 1,75% Zn
Rainure 17-02: 10 m à 1,93% Zn
Rainure 17-03: 10 m à 1,66% Zn
Rainure 17-04: 20,3 m à 2,37% Zn
Rainure 17-05: 4 m à 3,34% Zn
Rainure 17-06: 6 m à 3,23% Zn
Rainure 17-07: 8,7 m à 2,38% Zn

Zone Sonny Ouest (420 m au NO) – Un horizon de jusqu’à 6 m d’épaisseur a été exposé dans la zone décapée sur une longueur de 40 mètres. L’horizon minéralisé est orienté N-S avec un pendage faible (30-40 degrés) vers l’est. Il est ouvert dans son axe long et associée spatialement à de très fortes valeurs de zinc dans des échantillons de sol sur 1,8 km (voir le communiqué de presse du 20 décembre 2016). Les meilleurs intervalles composites sont:

Rainure 17-01: 4,1 m à 1,75% Zn
Rainure 17-02: 4,4 m à 1,77% Zn
Rainure 17-03: 10 m à 0,53% Zn
Rainure 17-04: 1,4 m à 1,83% Zn
Rainure 17-05: 4,2 m à 0,92% Zn

Les résultats d’échantillons individuels sont présentés sur les figures 2 et 4 ci-jointes et les intervalles composites sur les figures 3 et 5 ci-jointes. Les figures incluent des échantillons des tranchées 1, 2 et 3 qui ont été échantillonnés en 2014 sur la zone Sonny. Plusieurs échantillons se terminent dans la minéralisation là où ils rencontrent le mort-terrain et où d’autres décapages seront nécessaires.

Les échantillons pesaient en moyenne 3,4 kg chacun. Tous les échantillons en rainure ont été décrits individuellement et la cartographie géologique et par drone des affleurements décapés a été complétée. Les échantillons de 12 rainures ont été prélevés généralement perpendiculairement à la direction des horizons minéralisés et comprennent 115 échantillons individuels d’une longueur cumulative de 212 mètres. Les vraies épaisseurs peuvent varier de 25% à 50 % des largeurs apparentes en surface.

Potentiel d’exploration

Le potentiel d’extension de la minéralisation le long des horizons minéralisés est considéré comme excellent dans les deux directions. Ce potentiel s’appuie sur l’axe orienté de SO-NE à NO-SE de très fortes valeurs anomales en zinc dans les sols (voir la figure 6 ci-jointe). Sur la base des travaux réalisés à ce jour, un programme de forage est en cours de conception par les partenaires de la coentreprise. Le programme vise à identifier en profondeur et à prolonger la minéralisation découverte par décapage sur les zones de Sonny et de Sonny Ouest. La nouvelle campagne de forage commencera dans les prochaines semaines.

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis.

Le décapage était supervisé par Explo-Logik inc. de Saint-Hyppolyte avec la participation de GFX Exterior Services et Les Entreprises Brian Stanton Ltée de Bryson et Excavation Michael Derouin de l’Île-du-Grand-Calumet. Le programme est géré par Sphinx sous la supervision de Normand Champigny et sous la direction sur le terrain de Michel Gauthier, Ph. D. (géo et membre du conseil d’administration de la Société), toutes deux personnes qualifiées en vertu du Règlement canadien 43-101. Ce communiqué de presse a été préparé par Normand Champigny, en qualité de personne qualifiée de Sphinx.

Protocole analytique

Les échantillons ont été livrés au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec, pour y être broyés, séparés et analysés en utilisant une dissolution par eau régale avec une finition par absorption atomique (méthode AA46). Sphinx a appliqué au programme des procédures de QA/QC conformes aux normes de l’industrie.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune annonce ses résultats pour le deuxième trimestre

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 nov. 2017) –

Faits saillants financiers et opérationnels du deuxième trimestre, pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à la période de trois mois close le 31 août 20161

  • La vente des activités de production et de distribution d’huile de krill en vrac a été conclue. Les installations de Sherbrooke seront utilisées dans la nouvelle orientation commerciale.
  • Grâce à la vente, la dette du secteur nutraceutique a été réduite de 21,7 millions de dollars à 7,0 millions de dollars et la trésorerie est passée de 4,5 millions à 34,3 millions de dollars au 30 septembre 2017.
  • Les produits se sont élevés à 6,8 millions de dollars, une baisse par rapport aux 11,6 millions de dollars de l’exercice précédent attribuable à la vente des activités d’huile de krill, mais une hausse de 4,0 % par rapport au premier trimestre de 2018.
  • Un gain de 23,9 millions de dollars a été tiré de la vente des activités d’huile de krill.
  • Le bénéfice net a été de 20,0 millions de dollars, comparativement à une perte nette de 0,7 million de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS2 a été de 0,2 million de dollars, comparativement à un BAIIA ajusté2 de 0,8 million de dollars à l’exercice précédent.
  • Les membres de l’unité d’affaires du cannabis ont été nommés : Michel Timperio, président; Melody Harwood, chef des affaires scientifiques et réglementaires; et Eric Krudener, directeur du développement de marque et de produit.

Faits saillants des suites du trimestre

  • Le conseil d’administration a approuvé un investissement de 5 millions de dollars visant à convertir l’usine pour la production d’huile de cannabis.
  • La Société tiendra une rencontre de mise à jour intitulée La route vers le cannabis, à New York, le 28 novembre 2017.
1 Pour le secteur nutraceutique de Neptune.
2 Voir les sections « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS » et « Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS » ci-après.

Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers et opérationnels pour les périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

Secteur nutraceutique

« Le deuxième trimestre de l’exercice 2018 et les semaines qui ont suivi ont été sous le signe de la transformation : nous nous sommes retirés du marché de la production d’huile de krill avec succès, avons redressé considérablement notre bilan et nous sommes lancés sur le marché très rentable du cannabis légal, qui a déjà une bonne taille et recèle un excellent potentiel de croissance, indique M. Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Nous avons notamment nommé des gestionnaires, amorcé des discussions en vue de partenariats d’approvisionnement, commencé à interagir avec la clientèle et travaillé à l’ingénierie et à la conception. Notre conseil d’administration vient par ailleurs de donner un coup d’envoi essentiel au processus en autorisant des dépenses d’investissement de 5 millions de dollars. Les fonds serviront à adapter notre usine de Sherbrooke pour l’extraction d’huile de cannabis au lieu de l’huile de krill. Nous présenterons notre plan en détail, et plus encore, lors de notre rencontre de mise à jour qui se tiendra à New York vers la fin du mois. »

« En parallèle, nos solutions d’entreprise et nos ingrédients, comme MaxSimil, continuent à générer de bons résultats. Au deuxième trimestre, les produits du secteur nutraceutique, après rajustement relatif à la vente des activités de production d’huile de krill, ont grimpé de 10 % comparativement au premier trimestre. Notre objectif pour les solutions d’entreprise est toujours le même, soit d’atteindre, une croissance annuelle des produits dans les deux chiffres. En général, nous sommes enthousiastes à l’idée de ce que l’avenir nous réserve et sommes certains que notre expertise en matière de technologie, de réglementation et d’extraction saura distinguer Neptune de la concurrence et en faire un acteur de premier plan, tant sur le marché des produits nutraceutiques, où elle est déjà présente, que sur celui de l’huile de cannabis, qui est dans sa mire », conclut M. Hamilton.

« Le produit réalisé à la vente des activités d’huile de krill a grandement solidifié notre bilan et allégé notre dette. Compte tenu de l’investissement en capital annoncé pour le secteur du cannabis, des investissements prévus pour bien démarrer les activités correspondantes, du remboursement d’une partie de notre dette et d’autres hypothèses opérationnelles, nous prévoyons que la position de trésorerie du secteur nutraceutique sera de 23 à 24 millions de dollars à la fin de l’exercice, le 31 mars 2018, fournissant une marge de manœuvre financière amplement suffisante pour exécuter notre plan d’affaires », souligne Mario Paradis, vice-président et chef de la direction financière.

Résultats des activités du secteur nutraceutique

Comme elle l’a annoncé précédemment, Neptune a fait la transition vers une nouvelle date de fin d’exercice le 31 mars 2017. Les résultats financiers des périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2016 ne sont pas inclus dans les présents états financiers pour les raisons suivantes : i) les périodes de trois et six mois closes le 31 août 2016 sont raisonnablement comparables à celles s’étant terminé le 30 septembre 2017; ii) aucun facteur important, saisonnier ou autre, n’a d’incidence sur la comparabilité des renseignements de ces périodes par rapport à celle des renseignements des périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2016; iii) il aurait été trop complexe ou trop coûteux de compiler cette information.

Résultats du deuxième trimestre

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 6,8 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 11,6 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 20,0 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte nette de 0,7 million de dollars de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 0,2 million de dollars pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté1 de 0,8 million de dollars à l’exercice précédent.

La diminution du BAIIA ajusté1 au deuxième trimestre dans le secteur nutraceutique est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le bénéfice net comprend un gain de 23,9 millions de dollars tiré de la vente d’actifs et une perte de valeur des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits du secteur nutraceutique ont atteint 13,3 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 22,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 18,9 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à une perte nette de 1,9 million de dollars à l’exercice précédent.
  • Le BAIIA ajusté1 a été de 0,5 million de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 1,9 million de dollars à l’exercice précédent.

La diminution du BAIIA ajusté1 depuis le début de l’exercice est principalement attribuable à la baisse des ventes et de la marge brute après la conclusion de la transaction avec Aker BioMarine. Le bénéfice net comprend un gain de 23,9 millions de dollars tiré de la vente d’actifs et une perte de valeur des stocks de 1,7 million de dollars.

Résultats consolidés (y compris Acasti Pharma)

Résultats du deuxième trimestre

  • Les produits consolidés ont totalisé 6,8 millions de dollars pour la période de trois mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 11,6 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 16,1 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte nette de 2,4 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 a été de 3,6 millions de dollars pour le trimestre, comparativement à 0,9 million de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, les résultats du trimestre comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 3,4 millions de dollars et une perte nette de 4,5 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et au développement. Pour la période de trois mois close le 31 août 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 1,6 million de dollars et une perte nette de 2,3 millions de dollars.

Résultats financiers depuis le début de l’exercice

  • Les produits consolidés ont atteint 13,3 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à 22,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 31 août 2016.
  • Le bénéfice net a été de 12,8 millions de dollars pour la période de six mois close le 30 septembre 2017, comparativement à une perte nette de 6,2 millions de dollars à l’exercice précédent.
  • La perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 pour la période de six mois close le 30 septembre 2017 a été de 5,1 millions de dollars, comparativement à 2,0 millions de dollars à l’exercice précédent.

Sur une base consolidée, les résultats de la période de six mois close le 30 septembre 2017 comprennent une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 5,5 millions de dollars et une perte nette de 7,3 millions de dollars pour la filiale de Neptune, Acasti, qui participe activement à des études cliniques et à la recherche et au développement. Pour la période de six mois close le 31 août 2016, Acasti a enregistré une perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 de 3,9 millions de dollars et une perte nette de 5,5 millions de dollars.

La trésorerie et les équivalents de trésorerie consolidés, y compris une tranche de 2,4 millions de dollars de placements à court terme soumis à des restrictions, s’élevaient à 39,6 millions de dollars au 30 septembre 2017, dont 34,3 millions de dollars sont attribuables au secteur nutraceutique et 5,3 millions de dollars à Acasti. Acasti a réuni des fonds supplémentaires au cours de la période de treize mois close le 31 mars 2017 et se penche sur la création de partenariats stratégiques. Elle prévoit aussi amasser d’autres fonds à plus long terme, mais rien ne garantit qu’elle pourra trouver le financement nécessaire ou créer des collaborations stratégiques, ni quand. Pour ces raisons, il s’ensuit une incertitude réelle entourant la capacité d’Acasti à poursuivre son exploitation et, par conséquent, à réaliser ses actifs et à s’acquitter de ses dettes dans le cours normal de ses activités.

1 Voir les sections « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS » et « Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS » ci-après.

Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS

La Société utilise une mesure financière ajustée, le bénéfice avant les intérêts, l’impôt et les amortissements (BAIIA) ajusté, qu’elle appelle la perte d’exploitation non conforme aux IFRS lorsqu’elle-même ou un segment enregistre une perte, pour évaluer sa performance d’exploitation. Cette mesure financière non conforme aux IFRS est issue directement des états financiers de la Société et est présentée de manière uniforme d’une période à l’autre. La Société utilise cette mesure afin d’évaluer sa performance financière historique et future, ainsi que sa performance par rapport à ses concurrents. Cette mesure aide également la Société à planifier et à faire des projections pour les périodes futures ainsi qu’à prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. La Société est d’avis qu’en rendant cette information disponible aux investisseurs, en plus des mesures conformes aux IFRS, elle permet à ceux-ci de voir ses résultats du point de vue de la direction, et ainsi de mieux comprendre sa performance financière passée et future.

La réglementation sur les valeurs mobilières exige que les sociétés avertissent les lecteurs du fait que les résultats et d’autres mesures établis selon un autre référentiel que les IFRS n’ont pas de définition normalisée et qu’il est peu probable qu’ils se prêtent aux comparaisons avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de manière isolée. La Société utilise le BAIIA ajusté (ou perte d’exploitation non conforme aux IFRS en cas de perte) pour mesurer sa performance d’une période à l’autre sans les variations découlant de certains ajustements qui pourraient éventuellement fausser l’analyse des tendances de sa performance d’exploitation, et parce qu’elle estime que cette mesure fournit de l’information pertinente sur sa situation financière et ses résultats d’exploitation. La méthode de calcul du BAIIA ajusté (ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS) de Neptune peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Neptune calcule son BAIIA ajusté consolidé (ou sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) en ajoutant au bénéfice net (à la perte nette) les charges financières, les amortissements, la dépréciation et l’impôt sur le résultat et en soustrayant les produits financiers. D’autres éléments, comme les recouvrements d’assurances liés à l’explosion de l’usine, les règlements de redevances, le gain net sur vente d’actifs, les droits juridiques connexes aux règlements de redevances, les crédits d’impôt recouvrables d’exercices précédents et les coûts d’acquisition, sont sans incidence sur la performance d’exploitation de la Société et sont donc exclus du calcul puisqu’ils peuvent varier de manière importante d’une période à l’autre. Les produits financiers et charges financières incluent le profit (la perte) de change et la variation de la juste valeur des dérivés. Neptune exclut du calcul de son BAIIA ajusté (ou de sa perte d’exploitation non conforme aux IFRS) l’incidence de certaines transactions non monétaires comptabilisées, comme la rémunération à base d’actions. La Société juge qu’il est utile d’exclure cet élément puisqu’il constitue une charge hors trésorerie. Le fait d’exclure cet élément ne veut pas dire qu’il est non récurrent.

Conférence téléphonique

Neptune tiendra une conférence téléphonique le 14 novembre 2017, à 17 h (HNE) pour parler de ses résultats du deuxième trimestre, pour les périodes de trois et six mois closes le 30 septembre 2017.

Date : Mardi 14 novembre 2017
Heure : 17 h (HNE)
Numéro à composer : 1 877 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 647 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats sera accessible à http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

Un enregistrement pourra être écouté deux heures après la conférence et jusqu’au 14 décembre 2017. Pour ce faire, composez le 1 416 621-4642 ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis entrez le numéro de la conférence : 90228278. De plus, la téléconférence et la présentation afférente seront immédiatement accessibles dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, sous l’onglet Événements et présentations.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de mieux-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour travailler au développement d’extractions uniques dans des segments à croissance potentielle élevée comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la Mise en garde concernant l’information prospective figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.sedar.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique Facteurs de risque de la notice annuelle et dans le rapport de gestion pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2017 sous la rubrique risques et incertitudes.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Rapprochement du revenu net (perte nette) et de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 30 septembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 6 795 6 795
Marge brute 408 408
Charges de recherche et de développement (375 ) (3 385 ) 581 (3 179 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 30 36 66
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 976 ) (1 037 ) (4 013 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 871 23 871
Revenu (perte) provenant des opérations 20 958 (4 386 ) 581 17 153
Charges financières nettes (908 ) (120 ) (1 ) (1 029 )
Impôt sur le résultat (7 ) (7 )
Revenu net (perte nette) 20 043 (4 506 ) 580 16 117
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 20 043 (4 506 ) 580 16 117
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 809 667 (581 ) 895
Charges financières 915 159 1 074
Produits financiers (9 ) (14 ) (23 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 2 (25 ) 1 (22 )
Rémunération à base d’actions 221 295 516
Impôt sur le résultat 7 7
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 871 ) (23 871 )
Perte d’exploitation non conforme aux IFRS1 (164 ) (3 424 ) (3 588 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
Rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de trois mois terminée le 31 août 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 11 587 4 11 591
Marge brute 2 587 4 2 591
Charges de recherche et de développement (366 ) (1 621 ) 581 (1 406 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 10 23 33
Frais de vente, généraux et charges administratives (2 496 ) (856 ) (3 352 )
Perte provenant des opérations (265 ) (2 450 ) 581 (2 134 )
Produits financiers nets (charges financières nettes) (395 ) 120 (2 ) (277 )
Impôt sur le résultat (8 ) (8 )
Perte nette (668 ) (2 330 ) 579 (2 419 )
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Perte nette (668 ) (2 330 ) 579 (2 419 )
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 767 614 (581 ) 800
Charges financières 683 2 (38 ) 647
Produits financiers (320 ) (57 ) 38 (339 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 32 (65 ) 2 (31 )
Rémunération à base d’actions 253 210 463
Impôt sur le résultat 8 8
Frais d’acquisition 14 14
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 769 (1 626 ) (857 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
Rapprochement du revenu net (perte nette) et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de six mois terminée le 30 septembre 2017
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 13 326 13 326
Marge brute 2 851 2 851
Charges de recherche et de développement (787 ) (5 391 ) 1 161 (5 017 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 50 60 110
Frais de vente, généraux et charges administratives (5 797 ) (1 853 ) (7 650 )
Autre produit – gain net sur vente d’actifs 23 871 23 871
Revenu (perte) provenant des opérations 20 188 (7 184 ) 1 161 14 165
Charges financières nettes (1 323 ) (100 ) (5 ) (1 428 )
Impôt sur le résultat 13 13
Revenu net (perte nette) 18 878 (7 284 ) 1 156 12 750
Total des actifs 99 408 19 758 (11 294 ) 107 872
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 34 271 5 329 39 600
Fonds de roulement2 32 885 2 461 1 35 347
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Revenu net (perte nette) 18 878 (7 284 ) 1 156 12 750
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 1 748 1 335 (1 161 ) 1 922
Charges financières 1 496 289 1 785
Produits financiers (17 ) (30 ) (47 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés (156 ) (159 ) 5 (310 )
Rémunération à base d’actions 582 331 913
Impôt sur le résultat (13 ) (13 )
Dépréciation sur les stocks 1 719 1 719
Autre produit – gain net sur vente d’actifs (23 871 ) (23 871 )
Frais légaux liés au règlement de redevances 91 91
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 457 (5 518 ) (5 061 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté1ou de la perte d’exploitation non conforme aux IFRS1
(en milliers de dollars)
Période de six mois terminée le 31 août 2016
Nutraceutique Cardiovasculaire Éliminations intersectorielles Total
$ $ $ $
Total des produits 22 841 7 22 848
Marge brute 6 104 7 6 111
Charges de recherche et de développement (770 ) (4 040 ) 1 161 (3 649 )
Crédits d’impôts de recherche et de développement et subventions 19 47 66
Frais de vente, généraux et charges administratives (5 686 ) (1 423 ) (7 109 )
Perte provenant des opérations (333 ) (5 409 ) 1 161 (4 581 )
Charges financières nettes (1 285 ) (75 ) (3 ) (1 363 )
Impôt sur le résultat (300 ) (300 )
Perte nette (1 918 ) (5 484 ) 1 158 (6 244 )
Total des actifs 87 681 23 552 (13 865 ) 97 368
Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme réservés 7 125 8 124 15 249
Fonds de roulement2 14 074 6 047 20 121
Calcul du BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1
Perte nette (1 918 ) (5 484 ) 1 158 (6 244 )
Ajuster (déduire):
Amortissement et dépréciation 1 532 1 223 (1 161 ) 1 594
Charges financières 1 251 279 (83 ) 1 447
Produits financiers (1 ) (106 ) 83 (24 )
Changement dans la juste valeur des actifs et passifs financiers dérivés 35 (98 ) 3 (60 )
Rémunération à base d’actions 670 275 945
Impôt sur le résultat 300 300
Frais d’acquisition 38 38
BAIIA ajusté1(perte d’exploitation non conforme aux IFRS)1 1 907 (3 911 ) (2 004 )
1 Voir la section « Mise en garde concernant les mesures financières non conformes aux IFRS ».
2 Le fonds de roulement est présenté à titre d’information seulement et représente une mesure de la santé financière à court terme de la Société surtout utilisée par le milieu financier. On obtient le fonds de roulement en retranchant les passifs courants des actifs courants. Comme il n’y a pas de méthode normalisée par les IFRS, le résultat peut ne pas être comparable à des mesures du même type présentées par d’autres sociétés ouvertes.
Personnes-ressources
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction, Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
Maison Brison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1 212 838-3777
emcgregor@lhai.com

Theratechnologies annonce que la FDA repousse la date cible pour compléter l’évaluation de l’ibalizumab au 3 avril 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 13 nov. 2017) – Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX:TH) annonce qu’elle a été avisée aujourd’hui par son partenaire, TaiMed Biologics, Inc. (« TaiMed »), que la Food and Drug Administration des États-Unis (« FDA ») reporte la période de révision de la Biologics License Application (« BLA ») pour l’ibalizumab. Dans une communication reçue aujourd’hui par TaiMed de la part de la FDA, la date cible pour compléter l’évaluation du BLA selon la Prescription Drug User Fee Act (« PDUFA ») a été repoussée au 3 avril 2018. Le report de trois mois représente la période statutaire de report de la FDA.

Le 25 octobre 2017, à la demande de la FDA, TaiMed a soumis des documents additionnels reliés à la section du BLA portant sur la fabrication et la FDA a décidé que ceci constituait un changement majeur à la demande, nécessitant un report de la date cible, afin de permettre un examen complet de cette demande. La FDA n’a fait aucune demande additionnelle d’information dans sa communication.

À propos de l’ibalizumab

L’ibalizumab est un anticorps monoclonal humanisé présentement sous étude pour le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine-1 (VIH-1) multi-résistante aux médicaments. Contrairement aux autres agents antirétroviraux, l’ibalizumab se fixe au domaine extracellulaire secondaire du récepteur des cellules CD4+ T, en restant à l’écart des récepteurs du complexe majeur d’histocompatibilité Classe II. Potentiellement, il prévient l’infection des cellules immunitaires CD4+ par le VIH tout en conservant les fonctions immunologiques normales.

L’ibalizumab est présentement en évaluation prioritaire par la FDA après l’acceptation du BLA le 30 Juin 2017. La date cible de la FDA pour compléter l’évaluation de l’ibalizumab est le 3 avril 2018.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un vieillissement en santé et une qualité de vie améliorée. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Informations prospectives

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et des informations prospectives, collectivement « informations prospectives » au sens de la législation en valeurs mobilières en vigueur qui reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction et sur l’information dont celle-ci dispose présentement. Vous pouvez identifier les énoncés prospectifs par l’emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s’attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs présents dans ce communiqué de presse incluent, notamment, la date cible pour compléter l’évaluation du BLA.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses et sont sujets à des risques et incertitudes dont plusieurs sont hors de la volonté de Theratechnologies et pourraient entrainer un écart marqué entre les résultats réellement obtenus et ceux exprimés, expressément ou implicitement, par de tels énoncés prospectifs. Ces hypothèses incluent, notamment, que la FDA ne modifiera pas la date cible, que la FDA rencontrera l’échéancier de la date cible et que la FDA approuvera l’ibalizumab pour le traitement des patients atteints du VIH. Les risques et incertitudes incluent, notamment, le risque que la FDA ne rencontre pas la date cible et/ou que la FDA n’approuve pas la commercialisation de l’ibalizumab.

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la société datée du 7 février 2017 qui peut être consultée sur le site web SEDAR à l’adresse www.sedar.com pour d’autres risques concernant Theratechnologies et ses activités. Le lecteur est prié d’examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date. Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l’information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l’obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l’exigent.

Theratechnologies Inc.
Philippe Dubuc
Vice-président sénior et chef de la direction financière
Tel.: (514) 336-7800, poste 297

Sphinx clôture un placement privé de 247 880 $

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 1 nov. 2017) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) annonce qu’elle a clôturé un placement privé (le « Placement Privé »), pour un produit brut total de 247 880 $.

Le Placement Privé comprend :

  • 1 244 000 unités de la Société à un prix de 0,05 $ par unité. Chaque unité se compose d’une action ordinaire du capital de la Société et d’un bon de souscription d’actions ordinaires. Chaque bon de souscription donne à son porteur le droit d’acquérir une action ordinaire au prix de 0,08 $ chacune jusqu’au 1er novembre 2020; et
  • 2 856 616 unités d’actions accréditives (les « unités accréditives ») au prix de 0,065 $ par unité. Chaque unité accréditive comprend une action accréditive (« action FT ») et un demi-bon de souscription d’action ordinaire. Chaque bon de souscription d’action ordinaire confère à son porteur le droit d’acheter une action ordinaire de Sphinx à un prix de 0,10 $ jusqu’au 1er novembre 2019. Les actions de FT seront considérées comme des « actions accréditives » au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada).

Les titres de la Société émis dans le cadre du Placement Privé font l’objet d’une période de détention de quatre mois qui expire le 2 mars 2018. Les dirigeants et un administrateur de la Société ont souscrit pour un montant de 25 415 $ du Placement Privé.

Le produit total du Placement Privé sera affecté pour avancer les projets de zinc de la Société (Calumet-Sud, Tessouat, Tessouat-Sud et Obwondiag) dans la MRC de Pontiac dans le sud-ouest du Québec, son projet Corridor Cheechoo sur le territoire Eeyou Istchee Baie-James, et au fonds de roulement. La Société tient à souligner la participation au placement privé d’un certain nombre de résidents de la région de Pontiac et du comté de Renfrew, en Ontario.

Le Placement Privé a été conditionnellement accepté par la Bourse de croissance TSX. Dans le cadre du Placement Privé, la Société a accepté de verser à certains intermédiaires des frais d’au plus 7 % en espèces, soit un montant total d’au plus 9 692 $.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Sphinx identifie de fortes anomalies de zinc sur le projet Tessouat, district Ziac, dans la MRC du Pontiac

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 26 oct. 2017) – Ressources Sphinx ltée. (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) est heureuse d’annoncer que de fortes anomalies de zinc, avec des valeurs atteignant 5 650 ppm en zinc et 271 ppm en plomb, ont été identifiées suite à un levé pédogéochimique réalisé plus tôt cet automne sur son projet Tessouat (le « Projet ») détenu à 100% par la Société. Ces résultats ont défini des valeurs anomales en zinc et en plomb sur une superficie d’environ 400 m sur 400 m, située dans la partie centrale du projet. Le levé pédogéochimique détaillé a été conçu pour vérifier la présence de minéralisation de zinc dans le substrat rocheux sous-jacent et pour délimiter les zones où des tranchées et du décapage peuvent être effectués. Les échantillons ont été prélevés avec une maille variant de 25 m à 100 mètres.

Sphinx est en train de concevoir un programme de suivi de tranchées et d’échantillonnage de roches qui sera réalisé au cours du mois de novembre. Le programme visera à étudier les zones les plus prometteuses et à définir des cibles de forage dans cet environnement de haut grade de métamorphisme. Le Projet comprend 22 claims (13 km2) et est situé à 5 km au nord-est de la municipalité de Waltham. L’accès routier est excellent durant toute l’année. Sphinx a acquis récemment le Projet et une entente finale a été signée entre Gardin Inc. et la Société.

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac » situé dans des roches de haut grade de métamorphisme de la province géologique du Grenville. Ce secteur zincifère émergeant est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc et du plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017). Ces roches sont typiques du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis. Le Ziac couvre également une région distincte de roches méta-volcaniques qui encaissent l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet Mines Limited qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai titrant 5,8% Zn, 1,6% Pb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : rapport annuel New Calumet Mine 1968).

L’équipe qui a recueilli 406 échantillons de sol était sous la supervision de Géo-Envirofor inc. de Chibougamau avec la participation d’Explo-Logik inc. de Saint-Hyppolyte et GFX Exterior Services de Bryson, au Québec. L’analyse des sols pour le levé a été réalisée directement sur le terrain avec un appareil XRF portatif et en adoptant des procédures standardisées. La Société ne s’est pas appuyée sur des déterminations effectuées par un laboratoire d’analyse certifié. Il est à noter que les protocoles d’échantillonnage sont comparables à ceux utilisés pour le programme d’échantillonnage des sols du projet Calumet-Sud (voir le communiqué de presse du 11 octobre 2017). Pour l’analyse des sols des levés réalisés en 2016 et 2014 sur le projet Calumet-Sud, des analyses ont été réalisées par ALS Global, de Val d’Or et par Laboratoire Expert inc. de Rouyn-Noranda respectivement. La comparaison entre les valeurs générées par XRF et celles obtenues par les laboratoires d’analyse a montré que les mesures obtenues par XRF ont tendance à être inférieures aux valeurs de laboratoire.

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Neptune tiendra une rencontre de mise à jour le 28 novembre 2017

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 25 oct. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) (« Neptune » ou « la Société »), tiendra une rencontre de mise à jour à New York le 28 novembre 2017 de 8 h (HE) à 10 h (HE) afin de discuter de son entrée dans le marché légal du cannabis au Canada à travers l’extraction et la commercialisation d’huile de cannabis. M. Jim Hamilton, président et chef de l’exploitation de Neptune, et d’autres membres de la haute direction présenteront une vue d’ensemble détaillée du marché du cannabis au Canada, les plans d’affaire de l’entreprise, la chronologie des prochaines étapes anticipées et le potentiel économique de ce projet.

Détails de la téléconférence :
Date : Mardi 28 novembre 2017
Heure : 8 h, heure normale de l’Est – début de la présentation
Endroit : New York Athletic Club
180 Central Park South
New York, New York
Webdiffusion : Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats peut également être accessible à :
http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de bien-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour travailler au développement d’extractions uniques dans des segments à croissance potentielle élevée comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière Neptune
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les
investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les
investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1.212.838.3777
emcgregor@lhai.com

Neptune publiera ses résultats du deuxième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 30 septembre 2017

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 24 oct. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) (« Neptune » ou « la Société »), annonce qu’elle tiendra une conférence téléphonique le 14 novembre 2017 à 17h00, heure normale de l’est, afin de commenter les résultats financiers du deuxième trimestre pour la période intermédiaire terminée le 30 septembre 2017.

Le communiqué de presse annonçant les résultats du deuxième trimestre sera émis la même journée à 16h00.

Détails de l’appel conférence:

Date: Mardi le 14 novembre 2017
Heure: 17h00, heure normale de l’est
Appel: 1 (877) 223-4471 (Canada et États-Unis)
1 (647) 788-4922 (hors Canada et États-Unis)
Webdiffusion: Une webdiffusion audio en direct incluant une présentation des résultats peuvent également être accessibles à :
http://neptunecorp.com/fr/investisseurs/evenements-et-presentations/

La téléconférence sera disponible pour rediffusion deux heures après notre appel et ce jusqu’au 14 décembre 2017. Les numéros de téléphone pour accéder à cette rediffusion sont le 1 (416) 621-4642 ou le 1 (800) 585-8367 (sans frais), code d’accès 90228278. Une archive de la webdiffusion ainsi que la présentation seront disponibles sans délais sur le site web dans la section Investisseurs, sous le répertoire Évènements et Présentation, dans les jours suivant l’évènement.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de bien-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour travailler au développement d’extractions uniques dans des segments à croissance potentielle élevée comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34%, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la
direction financière Neptune
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
Ed McGregor/Jody Burfening
LHA
1.212.838.3777
emcgregor@lhai.com

Marc Dorcel et Anne-Marie Losique s’associent au Canada

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 oct. 2017) –

Note aux rédacteurs : Deux photos sont associées à ce communiqué de presse.

MARC DORCEL et VANESSA MEDIA unissent leurs forces afin de lancer une chaîne pour adultes haut de gamme au Canada, ainsi qu’une offre VOD inégalée en français et en anglais. Pour consacrer leur union, le lancement du plus spectaculaire film adulte européen jamais réalisé, L’Infiltrée (bande-annonce disponible sur demande), en 4K UHD, témoigne de leur volonté d’accroître le rayonnement de leur savoir-faire unique au monde sur le marché canadien.

« Pour des raisons évidentes de proximité, puisque nous partageons la même culture et les mêmes valeurs, les marchés québécois et canadien ont toujours été très importants pour MARC DORCEL. Nous sommes ravis d’avoir conclu un partenariat avec Anne-Marie Losique qui, à l’évidence, a la même sensibilité que nous et la même volonté de porter l’érotisme au plus haut. Nous avons ainsi l’ambition d’offrir ensemble, sous notre marque, au Québec et au Canada, le meilleur des divertissements pour adultes. » – Gregory Dorcel, PDG de Marc Dorcel

MARC DORCEL a toujours imposé la plus grande qualité à ses productions : soigné, raffiné, réalisé avec un soin jaloux du détail, le film DORCEL est une référence mondiale. Cette vision bien à part du sexe chic, que MARC DORCEL rend accessible au plus grand nombre, a donné lieu au Pornochic©, marque déposée par la Société MARC DORCEL.

Leader européen de la production de films X haut de gamme, très investie dans l’édition et la distribution de contenus pour adultes, la Société MARC DORCEL, présente dans 56 pays, explore sans cesse de nouvelles facettes du métier. Sa compréhension de l’industrie mondiale lui a permis une entrée réussie en tant qu’éditeur de programmes et de services multimédias : création de trois chaînes tv à part entière (dont DORCEL TV), de sites Internet et mobiles, de magazines et de conceptstore, etc. Par ailleurs, évoquons aussi le succès de Dorcelvision, leader des services de vidéo à la demande en Europe. Cette expertise a effectivement convaincu les plus grands opérateurs de s’adresser à la société pour la gestion et l’approvisionnement de leur offre.

Le goût d’innover…

Nous sommes en 1979. Le film X se voit interdire l’accès à la programmation des cinémas traditionnels. Parallèlement, le magnétoscope fait une entrée discrète dans les foyers français. Attentif à la technologie de son époque, MARC DORCEL – qui jusqu’ici éditait des romans photos et des revues érotiques – invente le cinéma pour adultes disponible sur cassette. Avec lui, le film X ne se cache plus ; il entre dans la maison, et se fait une place dans la vie du couple.

L’intérêt de la compagnie envers les technologies du moment ne s’est dès lors jamais démenti. MARC DORCEL a toujours figuré parmi les précurseurs des nouveaux médias. Quand 2008 et 2009 voient décoller les services de vidéo à la demande, la plateforme de VOD Dorcelvision compte déjà près de huit ans d’existence… Pionnier mondial, DORCEL et les services de VOD représentent près de 30 % du chiffre d’affaires du marché français de la VOD.

Toujours pionnier, MARC DORCEL est le premier, en 2010, à avoir proposé des contenus 3D. La société propose désormais des productions entièrement tournées en 4K UHD, ainsi que des productions de réalité virtuelle. MARC DORCEL rime avec inventivité-médias : une vraie histoire d’amour entre contenus et supports, au nom d’un plaisir accessible au plus grand nombre.

À PROPOS DE MARC DORCEL

Avec ses propres chaines télé, ses plateformes VOD, ses magazines, ses sites et ses boutiques, l’expert des moyens de distribution numérique a toujours rayonné auprès du grand public comme des professionnels pour la qualité de ses produits et services au caractère innovant et sophistiqué. Aujourd’hui, la somme des métiers et des savoir-faire MARC DORCEL en fait un leader mondial.

Grégory Dorcel rejoint son père en 1996, prenant en charge le développement international et les premiers projets multimédias de la société dont il devient le Directeur Général en 2000.

À PROPOS DE VANESSA MEDIA

Lancée en 2010, Vanessa Media est une entreprise québécoise qui distribue deux chaînes pour adultes sur le marché canadien, VividTV et HustlerTV, en plus de présenter sur les différentes plateformes des opérateurs télé une centaine d’heures par mois d’offre transactionnelle VOD à la pièce, dans toute l’Amérique du Nord.

Anne-Marie Losique, PDG de Vanessa Media, est disponible pour entrevue.

Pour voir les photos associées à ce communiqué, veuillez consulter les liens suivants :

http://www.marketwire.com/library/20171010-1103318_800.jpg

http://www.marketwire.com/library/20171010-3318_1_800.jpg

Pour toutes demandes d’entrevues
MARC DORCEL
Camille Clouvel, attachée de presse
camille.clouvel@dorcel.com
+33 (0)145679330

Vanessa Media
Coordination@vanessatv.com
514.789.1777

Sphinx et SOQUEM prolongent les anomalies de sols connues de zinc et plomb, débutent des décapages sur le projet Calumet-Sud, au Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 11 oct. 2017) – Ressources Sphinx ltée. (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) et son partenaire SOQUEM sont heureux de rapporter de nouveaux résultats positifs pour le zinc et le plomb issus d’un programme d’échantillonnage pédogéochimique sur le projet Calumet-Sud (le « Projet »). Le levé de sol détaillé avec une maille variant 25 m à 100 m, a été réalisé pour déterminer le prolongement des axes minéralisés et pour mieux délimiter les fortes anomalies en zinc et plomb identifiées lors des levés précédents. Ces nouveaux résultats confirment des valeurs anomales en zinc et plomb sur une distance de 1 000 m sur la Zone Sonny et sur la Zone Sonny Ouest. Ce levé a évalué également le prolongement des anomalies vers le sud où aucun travail n’a été effectué auparavant et particulièrement au sud de la découverte Sonny (voir les Figures 1 et 2 ci-jointes, sondage 1400-17-03, 4,1% zinc sur 3 m à une profondeur de 11 m dans des roches carbonatées). Les deux zones sont couvertes par une couche mince de sol et de roche altérée et encaissées dans des roches carbonatées métamorphisées.

La Zone Sonny et la Zone Sonny Ouest, située à 150 m plus à l’ouest, sont caractérisées par des valeurs fortement anormales dans le sol pour le zinc et le plomb. Les données d’échantillonnage combinées de la Zone Sonny et de la Zone Sonny Ouest comprennent maintenant 1 924 échantillons de sol (horizon B) sur une superficie totale d’environ 1,3 km2, prélevés en trois phases; 1) mai 2014, 2) septembre 2016 et 3) août 2017. Les protocoles d’échantillonnage sont comparables. L’analyse des sols pour le levé de 2017 a été effectuée directement sur le terrain à l’aide d’un appareil XRF portatif alors que l’analyse des sols des levés de 2016 et 2014 a été réalisée par ALS Global, de Val d’Or et Laboratoire Expert inc. de Rouyn-Noranda respectivement.

Le levé de sol fait l’objet de suivi par des travaux de décapage sur la Zone Sonny et la Zone Sonny Ouest. Ces travaux sont présentement en cours et incluront la cartographie géologique et le prélèvement d’échantillons en rainures. L’objectif des travaux est la réalisation d’un ciblage rigoureux suivi d’une nouvelle campagne de forage. L’équipe qui a recueilli les échantillons de sol était sous la supervision de Géo-Envirofor inc. de Chibougamau. Le décapage est supervisé par Explo-Logiq Inc. de Saint-Hyppolyte avec la participation de GFX Exterior Services de Bryson et Excavation Michael Derouin de l’Île-du-Grand-Calumet.

Le Projet fait partie du plus grand district zincifère « Ziac ». Ce secteur zincifère émergent est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des roches carbonatées contenant du zinc et plomb (voir le communiqué de presse du 8 août 2017) typique du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont situé dans l’état de New York, aux États-Unis. Le Ziac couvre également une région distincte qui contient des roches méta-volcaniques riches qui encaissent l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet Mines Limited qui a produit 3,8 millions de tonnes de minerai titrant 5,8% Zn, 1,6% Pb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1944 à 1968 (référence : rapport annuel New Calumet Mine 1968).

Le district Ziac comprend :

  • le projet Calumet-Sud présentement exploré par Sphinx et son partenaire SOQUEM (21 claims, 12 km2) ;
  • le projet Tessouat (22 claims, 13 km2), détenu à 100% par Sphinx ;
  • le projet Tessouat-Sud (296 claims, 177 km2) ;
  • le projet Obwondiag (96 claims, 53 km2) ; et
  • le projet GPd (74 claims, 41 km2), détenu à 100% par Sphinx et sur lequel le potentiel pour le zinc a été confirmé récemment.

Formation d’une coentreprise avec SOQUEM

Aux termes du contrat d’option et de coentreprise (le « Contrat ») intervenu le 25 mars 2016 entre Sphinx et SOQUEM (les « Partenaires ») relativement au Projet, Sphinx confirme que SOQUEM a financé en date du 22 septembre 2017 des travaux d’exploration 552 863,94 $, incluant des paiements totalisant 100 000 $ à la signature du Contrat. Conformément au contrat, Sphinx confirme également, que selon les modalités du Contrat, la levée de l’option par SOQUEM, lui permettant d’acquérir un intérêt de 50% dans le Projet. Les Partenaires ont également convenu que Sphinx devient le gérant de la coentreprise.

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été revues par et approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet de SOQUEM

SOQUEM, filiale d’Investissement Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Theratechnologies annonce ses résultats financiers du troisième trimestre de 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 5 oct. 2017) – Theratechnologies inc. (« Theratechnologies ») (TSX:TH) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 août 2017.

Faits saillants financiers du troisième trimestre de 2017

  • Ventes nettes d’EGRIFTAMD atteignant 11 217 000 $
  • BAIIA ajusté de (2 046 000)$1
  • Liquidités de 29 578 000 $

« Nous avons complété trois trimestres sur quatre de notre exercice et notre plan d’affaires est en bonne voie de réalisation. Les ventes d’EGRIFTAMD sont en croissance et le dossier de l’ibalizumab progresse comme prévu. En fait, en Europe, notre plan en pour l’ibalizumab est en avance par rapport à ce que nous avions envisagé, ayant amorcé les travaux réglementaires plus tôt que prévu, » a déclaré M. Luc Tanguay, président et chef de la direction de Theratechnologies inc.

1 Voir ci-après la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS ».

« Au cours du trimestre écoulé, les ventes d’EGRIFTAMD ont augmenté de 26 pour cent par rapport à celles du trimestre correspondant de l’exercice précédent, la demande de licence pour l’ibalizumab a été acceptée et fait l’objet d’une évaluation prioritaire par la Food and Drug Administration (« FDA ») qui a établi la date cible du 3 janvier 2018 pour la demande relative à l’ibalizumab en vertu de la Prescription Drug User Free Act (« PDUFA »). Bien que nous soyons fiers de ces accomplissements, nous demeurons plus que jamais déterminés à faire en sorte de ne ménager aucun effort pour appuyer la réussite du lancement de l’ibalizumab, a ajouté M. Tanguay.

Prévisions révisées pour 2017

Nous avons ajusté nos prévisions relatives aux produits tirés des ventes nettes pour tenir compte du récent affermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain, et de l’incidence possible sur les ventes du quatrième trimestre des récentes conditions météorologiques défavorables en Floride, au Texas et à Porto Rico, trois marchés importants pour l’EGRIFTAMD. Le BAIIA ajusté sera touché par la baisse prévue des produits tirés des ventes nettes ainsi que par la hausse des charges liées à l’ibalizumab en Europe, là où la réalisation de progrès au chapitre des questions réglementaires est plus rapide que prévu. Les revenus tirés des ventes nettes d’EGRIFTAMD pour l’exercice 2017 devraient maintenant se situer entre 42 000 000 $ et 44 000 000 $, plutôt qu’entre 44 000 000 $ et 46 000 000 $, comme il avait été établi dans notre rapport précédent. Le BAIIA ajusté de l’exercice 2017 devrait maintenant s’établir entre (5 000 000) $ et (5 500 000) $ plutôt qu’entre (2 000 000) $ et (3 000 000) $, comme il était prévu dans notre rapport précédent. Se reporter à la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS » ci-après.

Aux fins de l’établissement de ces prévisions, nous avons retenu l’hypothèse d’un taux de change moyen de 1 $ US = 1,22 $ CA au quatrième trimestre, comparativement à celui établi dans notre rapport précédent, qui prévoyait un taux de change moyen de 1 $ US = 1,32 $ CA.

Résultats financiers du troisième trimestre

Les résultats financiers présentés dans le présent communiqué de presse sont tirés du rapport de gestion et des états financiers consolidés non audités de la Société pour la période close le 31 août 2017, lesquels ont été établis conformément aux Normes internationales d’information financière (les International Financial Reporting Standards, ou « IFRS »), publiées par l’International Accounting Standards Board (l’« IASB »). Le rapport de gestion et les états financiers consolidés non audités du troisième trimestre clos le 31 août 2017 sont disponibles au www.theratech.com et au www.sedar.com. Sauf indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont présentés en dollars canadiens et les termes clés ont le sens qui leur est attribué dans notre rapport de gestion. Aux fins de la présente, EGRIFTAMD renvoie à la tésamoréline, utilisée pour la réduction de l’excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et atteints de lipodystrophie. EGRIFTAMD est notre marque de commerce déposée.

Les revenus consolidés pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 se sont établis respectivement à 11 217 000 $ et à 30 268 000 $, en regard de 8 925 000 $ et de 26 695 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice précédent.

Les revenus tirés des ventes nettes pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 se sont établis respectivement à 11 217 000 $ et à 30 266 000 $ comparativement à 8 924 000 $ et à 26 691 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Les revenus en 2017, tant pour le trimestre considéré que pour les neuf premiers mois de l’exercice, reflètent l’augmentation des volumes unitaires et la hausse des prix par rapport aux périodes correspondantes de 2016, ces gains ayant été compensés en partie par un changement quant à la proportion de tiers payeurs à mesure que nous prenons des mesures pour accroître nos marchés afin d’inclure davantage de clients de Medicaid et d’autres programmes d’aide financière. Ces programmes entrainent généralement des escomptes qui réduisent notre prix de vente net moyen.

Pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, le coût des ventes s’est établi à 2 659 000 $ et à 6 750 000 $, contre 1 654 000 $ et 4 680 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Ces montants comprennent le coût des produits vendus de 1 333 000 $ et de 3 598 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, contre 1 005 000 $ et 3 007 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. L’augmentation du coût des produits vendus est attribuable à la hausse de ventes au cours des périodes de 2017.

Les autres coûts liés à la production au troisième trimestre de 2017 se sont élevés à 219 000 $, en raison principalement de la dépréciation des stocks.

Finalement, le coût des ventes pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 tiennent compte de redevances de 1 107 000 $ et de 2 880 000 $, respectivement, comparativement à 659 000 $ et à 1 673 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Des redevances doivent être payées sur les ventes d’EGRIFTAMD depuis le 1er janvier 2016 aux termes de la convention conclue avec EMD Serono, Inc. Le pourcentage de redevance varie en fonction du volume des ventes et le pourcentage qui est appliqué au cours de l’exercice 2017 correspond à un taux pondéré en fonction des ventes prévues pour l’exercice.

Les frais de R&D se sont chiffrés à 3 088 000 $ et à 8 762 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 comparativement à 1 779 000 $ et à 5 797 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016.

La hausse des charges pour les périodes considérées de 2017 est attribuable aux effectifs ajoutés aux équipes de liaison avec le milieu médical et d’éducation médicale sur le terrain dont la tâche consiste à accroître la sensibilisation à la question de l’excès de gras abdominal chez les patients infectés par le VIH et atteints de lipodystrophie ainsi qu’aux infections par le VIH-1 multirésistantes. Parmi les autres mesures ayant donné lieu à l’augmentation des coûts en 2017, il convient de noter la hausse de la participation à des symposiums, les consultations réglementaires pour l’ibalizumab en Europe et l’élaboration de la nouvelle formulation d’EGRIFTAMD.

Les frais de R&D comprennent également les coûts associés à nos deux essais cliniques de phase IV, qui se sont élevés à 505 000 $ et à 1 584 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 comparativement à 709 000 $ et à 2 031 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Les affaires réglementaires et les activités liées à l’assurance de la qualité représentent d’autres composantes des frais de R&D.

Les frais de vente et de développement des marchés ont atteint 7 074 000 $ et 18 032 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, contre 3 660 000 $ et 10 896 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. La hausse d’un exercice à l’autre reflète essentiellement la croissance de nos activités et les efforts de commercialisation soutenus.

Les chiffres du troisième trimestre de 2017 comprennent l’ensemble des coûts liés à l’accroissement de notre équipe de vente aux États-Unis afin de couvrir un plus grand territoire et la préparation pour le lancement éventuel de l’ibalizumab aux États-Unis. Nous avons également ajouté des effectifs à nos groupes de soins intégrés et de remboursements en 2017. Parmi les autres projets ayant entraîné la hausse d’un exercice à l’autre, il convient de mentionner les travaux préparatoires liés à des campagnes traitant directement de l’ibalizumab ou de la maladie en tant que telle et l’élaboration d’une stratégie de prix pour l’ibalizumab aux États-Unis.

L’amortissement de la valeur des immobilisations incorporelles établie pour les droits de commercialisation d’EGRIFTAMD s’est chiffré à 486 000 $ et à 1 494 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, comparativement à 490 000 $ et à 1 506 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice précédent.

Les frais généraux et administratifs ont totalisé 1 293 000 $ et 4 225 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, comparativement aux montants de 1 286 000 $ et 3 478 000 $ comptabilisés pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. L’augmentation des frais généraux et administratifs en 2017 est essentiellement attribuable à la croissance et à l’expansion de l’entreprise.

Les produits financiers, constitués des produits d’intérêts pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 se sont élevés respectivement à 95 000 $ et à 244 000 $ comparativement à 21 000 $ et à 80 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016.

Les charges financières se sont établies à 80 000 $ et à 6 977 000 $, respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, contre un profit de 321 000 $ et une charge de 1 687 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Ces charges sont presque entièrement des éléments sans effet sur la trésorerie. Les charges financières du troisième trimestre de 2017 tiennent compte d’une perte de 906 000 $ sur des instruments financiers comptabilisés à la juste valeur, plus que contrebalancée par un profit de change net de 1 065 000 $. Les charges financières de la période de neuf mois close le 31 août 2017 comprennent une perte de 6 654 000 $ liée à l’augmentation de la juste valeur des bons de souscription en circulation. Les charges financières pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017 comprennent également une charge de désactualisation de respectivement 288 000 $ et de 1 090 000 $ au titre de notre obligation à long terme, comparativement à 410 000 $ et à 1 511 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016.

Le BAIIA ajusté s’est établi à (2 046 000)$ et à (5 060 000)$ respectivement, pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2017, contre 1 297 000 $ et 3 761 000 $ pour les périodes correspondantes de l’exercice 2016. Comme il en a été fait mention ci-dessus, la baisse des rentrées de fonds était prévue et elle est principalement attribuable à la forte expansion de notre organisation de vente aux États-Unis, à l’ajout d’effectifs à nos groupes de liaison avec le milieu médical et de soins intégrés, ainsi qu’aux charges liées à l’ibalizumab aux États-Unis et en Europe, là où la réalisation de progrès au chapitre des questions réglementaires est plus rapide que prévu. Il y a lieu de se reporter à la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS » ci-après, pour obtenir un rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté.

Compte tenu des variations des revenus et des charges dont il est question ci-dessus, et plus particulièrement des investissements effectués dans le cadre de l’expansion organisationnelle et à l’égard de l’ibalizumab, nous avons inscrit une perte nette de 2 882 000 $, ou 0,04 $ par action, pour le trimestre clos le 31 août 2017, en comparaison d’un profit net de 888 000 $, ou 0,01 $ par action, pour la période correspondante de l’exercice 2016. Pour la période de neuf mois close le 31 août 2017, la perte nette, qui comprend une perte de 6 654 000 $ liée à une hausse de la juste valeur des bons de souscription en cours, s’est établie à 14 234 000 $, ou 0,20 $ par action, comparativement à un profit net de 237 000 $, ou néant par action pour la période correspondante de l’exercice 2016.

Au 31 août 2017, la trésorerie, les placements obligataires et les fonds du marché monétaire totalisaient 29 578 000 $, comparativement à 29 603 000 $ au 31 mai 2017 et à 11 603 000 $ au 30 novembre 2016.

Pour le trimestre clos le 31 août 2017, 1 975 000 $ ont été affectés aux activités d’exploitation, alors que pour la période correspondante de 2016, les activités d’exploitation avaient généré des flux de trésorerie de 513 000 $. Pour la période de neuf mois considérée, les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation se sont établis à 497 000 $ en 2017, contre 3 000 $ en 2016.

Pour le troisième trimestre de l’exercice 2017, les variations des actifs et des passifs d’exploitation ont eu une incidence favorable de 598 000 $ sur les flux de trésorerie. Ces variations, qui reflètent la croissance de nos activités et l’expansion organisationnelle, comprennent une hausse de 1 191 000 $ des clients et autres débiteurs et une hausse de 1 285 000 $ des créditeurs et charges à payer.

Pour les neuf premiers mois de l’exercice 2017, les variations des actifs et des passifs d’exploitation ont eu une incidence favorable de 6 359 000 $ sur les flux de trésorerie, alors que 3 656 000 $ avaient été affectés pour la période correspondante de 2016. Comme il en a été le cas au troisième trimestre, la variation la plus importante a consisté en une augmentation de 2 447 000 $ des clients et autres débiteurs et en une hausse de 7 577 000 $ des créditeurs et charges à payer, ce qui reflète la croissance de nos activités et l’expansion organisationnelle.

Le 5 décembre 2016, la Société a réalisé un appel public à l’épargne visant la vente et l’émission de 5 323 000 actions ordinaires pour une contrepartie brute en trésorerie de 16 501 000 $. La Société a également émis des options de courtier visant la vente et l’émission de 212 920 actions ordinaires au prix d’émission de 3,10 $ l’action, lesquelles peuvent être exercées pendant une période de 18 mois à compter de la date de clôture. La juste valeur des options de courtier s’est élevée à 183 000 $ et a été comptabilisée dans les frais d’émission d’actions, qui ont totalisé 1 608 000 $.

Au cours du trimestre et de la période de neuf mois clos le 31 août 2017, la Société a reçu une contrepartie en trésorerie de respectivement 2 582 000 $ et 7 900 000 $ pour l’exercice de bons de souscription d’actions ordinaires, d’options de courtier, de bons de souscription de courtier et d’options sur actions. Les activités de financement pour les périodes de neuf mois closes en 2017 et 2016 comprennent également des paiements prévus au titre de l’obligation à long terme de 4 000 000 $ US (5 390 000 $ CA pour l’exercice 2017 comparativement à 5 196 000 $ CA pour l’exercice 2016).

Mesures financières non conformes aux IFRS

Rapprochement du bénéfice net ou de la perte nette et du bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements ajusté (le « BAIIA ajusté »)

Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux IFRS. Le tableau qui suit présente un rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net (de la perte nette). Nous utilisons des mesures financières ajustées pour évaluer notre performance d’exploitation. La réglementation en valeurs mobilières exige que les sociétés informent les lecteurs que le résultat et toute autre mesure ajustée selon des paramètres autres que les IFRS n’ont aucun sens normalisé et qu’il est donc peu probable qu’ils soient comparables aux mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de façon isolée. Nous utilisons le BAIIA ajusté pour mesurer notre performance d’exploitation d’une période à l’autre sans tenir compte des variations provoquées par divers ajustements pouvant fausser l’analyse des tendances à l’égard de nos activités et parce que nous croyons que cette mesure procure des renseignements utiles sur notre situation financière et nos résultats d’exploitation.

Nous parvenons au BAIIA ajusté en ajoutant au bénéfice net ou à la perte nette les produits financiers et les charges financières, les amortissements et l’impôt. Nous excluons aussi de notre calcul du BAIIA ajusté l’incidence de certaines transactions non monétaires, telles que la rémunération fondée sur des actions au titre du régime d’options d’achat d’actions et la dépréciation des stocks. Nous estimons qu’il est utile d’exclure ces éléments puisqu’ils représentent des charges hors trésorerie, qu’ils échappent au contrôle de la direction à court terme, ou qu’ils n’ont pas d’incidence sur la performance d’exploitation principale. L’exclusion de ces éléments ne signifie pas qu’ils sont nécessairement non récurrents. Les charges de rémunération fondée sur des actions sont une composante de la rémunération des employés et elles peuvent varier considérablement selon le cours des actions de la Société. De plus, d’autres éléments sans incidence sur la performance d’exploitation principale de la Société peuvent varier considérablement d’une période à l’autre. Ainsi, le BAIIA ajusté permet de mieux suivre l’évolution des résultats d’exploitation au fil du temps aux fins de leur comparaison. Il se pourrait que notre méthode de calcul du BAIIA ajusté soit différente de celle utilisée par d’autres sociétés.

Rapprochement des informations financières non conformes aux IFRS

(en milliers de dollars canadiens)

Trimestres
clos les
31 août
Périodes de neuf mois
closes les
31 août
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
(Perte nette) bénéfice net (2 882 ) 888 (14 234 ) 237
Ajouter (déduire) :
Amortissements 492 495 1 512 1 521
Charges financières 80 (321 ) 6 977 1 687
Produits financiers (95 ) (21 ) (244 ) (80 )
Rémunération fondée sur des actions au titre du régime d’options d’achat d’actions 204 266 821 432
Dépréciation des stocks 155 (10 ) 108 (36 )
BAIIA ajusté (2 046 ) 1 297 (5 060 ) 3 761

Détails sur la conférence téléphonique

Une conférence téléphonique aura lieu aujourd’hui à compter de 8 h 30 (HE) pour discuter des résultats. Elle sera animée par Luc Tanguay, président et chef de la direction. Les analystes financiers seront invités à poser des questions lors de la conférence téléphonique. Les membres des médias et autres personnes intéressées sont invités à la conférence à titre d’auditeurs uniquement.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-877-223-4471 (Amérique du Nord) ou le 1-647-788-4922 (international). L’appel sera également accessible par webdiffusion au http://www.gowebcasting.com/8851. L’enregistrement audio de cette conférence sera disponible jusqu’au 19 octobre 2017, au 1-800-585-8367 (Amérique du Nord) ou au 1-416-621-4642 (international) en saisissant le code d’accès 84471075.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée répondant à des besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un mode de vie sain et une qualité de vie améliorée. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Information prospective

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l’information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Ces énoncés prospectifs reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction ou sur l’information disponible à la date où ils sont formulés et se reconnaissent à l’emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s’attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés portant sur les revenus que nous prévoyons tirer d’EGRIFTAMD et le BAIIA ajusté pour l’exercice 2017, sur l’approbation de l’ibalizumab par la FDA et sur le lancement de l’ibalizumab.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses, notamment celles voulant que les ventes d’EGRIFTAMD continueront d’augmenter et que nous atteindrons nos objectifs révisés en ce qui concerne les revenus que nous prévoyons tirer d’EGRIFTAMD et le BAIIA ajusté attendu pour l’exercice 2017, que le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien ne variera pas pendant le reste de l’exercice 2017, que la FDA n’émettra pas d’ordonnance ou ne rendra pas de décision défavorable sur la commercialisation d’EGRIFTAMD aux États-Unis, que la date cible établie en vertu de la PDUFA sera respectée, que la FDA approuvera l’ibalizumab, que l’ibalizumab sera accepté par les patients et les médecins (s’il est approuvé), que notre infrastructure commerciale sera adéquate aux fins de la mise en marché de l’ibalizumab aux États-Unis (s’il est approuvé).

Les énoncés prospectifs sont assujettis à plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et sont susceptibles d’entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés, expressément ou implicitement, dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse. Ces risques s’entendent notamment d’une baisse des ventes d’EGRIFTAMD au cours de l’exercice 2017, d’un rappel d’EGRIFTAMD, d’une ordonnance ou d’une décision de la FDA ayant une incidence négative sur la commercialisation d’EGRIFTAMD, de la non-approbation de l’ibalizumab par la FDA et, même en cas d’approbation, de notre incapacité de mener à bien le lancement de l’ibalizumab.

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de notre notice annuelle datée du 7 février 2017 pour connaître les autres risques et incertitudes liés à nos activités. Le lecteur est prié d’examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date.

Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l’information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l’obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l’exigent.

Denis Boucher
EXOCET Relations publiques
514-913-1957

Theratechnologies dévoile les résultats de 48 semaines sur l’efficacité et l’innocuité de l’ibalizumab présentés à IDWeek 2017(MC)

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 4 oct. 2017) – Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX:TH) a dévoilé aujourd’hui les données sur l’efficacité et l’innocuité sur une période de 48 semaines de l’ibalizumab chez les patients infectés par un VIH-1 multi-résistant aux traitements ayant complété l’étude de phase III de 24 semaines (TMB-301) et ayant poursuivi leur traitement dans le cadre de l’étude du programme d’accès étendu (TMB-311). Ces données seront présentées lors d’une présentation orale lors de IDWeek 2017MC à San Diego (résumé #1686).

L’ensemble des 27 patients ayant complété les 24 semaines de traitement de l’étude TMB-301 aux États-Unis, ont participé dans l’étude TMB-311, pour laquelle les patients continuaient de recevoir une dose de 800 mg d’ibalizumab toutes les deux semaines pour une période allant jusqu’à 48 semaines. La suppression virologique observée à la 24e semaine s’est maintenue jusqu’à la fin des 48 semaines; la réduction médiane de la charge virale étant de 2.5log10 du point de référence à la 24e et à la 48e semaine. Au cours de l’étude TMB-311, les 15 patients ayant une charge virale indétectable à la 24e semaine avaient maintenu cette suppression à la 48e semaine. Un patient de l’étude TMB-311 a atteint un nombre inférieur à 50 copies/mL à la 48e semaine alors qu’il avait une charge virale détectable à la 24e semaine. En tout, 17 patients (63%) ont atteint une charge virale inférieure à 200 copies/mL.

« Alors que nous attendons une décision de la FDA au sujet de l’ibalizumab, ces données à long terme confirment davantage le rôle critique que l’ibalizumab pourrait avoir chez les patients aux prises avec un VIH multi-résistant aux traitements, » a soutenu Luc Tanguay, Président et chef de la direction, Theratechnologies Inc. « Compte tenu des avancées importantes des deux dernières décennies dans le traitement du VIH, le besoin crucial pour de nouveaux traitements pour ces patients très vulnérables est souvent négligé. Theratechnologies est engagée à se concentrer sur ces besoins médicaux non satisfaits et l’ibalizumab en est une démonstration éloquente. Nous remercions les patients et investigateurs d’avoir participé à cette importante étude. »

Dans le cadre de l’étude TMB-311, l’ibalizumab combiné à un traitement de base optimisé a été bien toléré; des 27 patients participant à l’étude, 24 (89%) ont continué à recevoir le traitement jusqu’à la 48e semaine et trois patients ont arrêté prématurément leur traitement pour des raisons non-reliées à l’ibalizumab. Aucun autre enjeu relié à l’innocuité du produit, nouveau ou inattendu, n’a fait surface entre la 24e et la 48e semaine. Les principaux effets secondaires rapportés sont la diarrhée, les étourdissements, la nausée et l’irritation cutanée.

« Les patients qui, à l’origine, ont joint cette étude pivot présentaient une charge virale élevée, un système immunitaire très fragilisé et leur VIH était hautement résistant à une multitude de traitements. De telle sorte que tous ceux et celles qui étaient impliqués dans l’étude étaient grandement conscients de l’importance que l’ibalizumab démontre un effet puissant et c’est ce qui est survenu, » a affirmé Dr. Brinda Emu, professeur adjoint de médecine, maladies infectieuses, Faculté de médecine de l’université Yale à New Haven au Connecticut. « Le fait de constater que l’effet du traitement se maintient pendant presque un an est particulièrement réconfortant et met en évidence l’espoir que l’ibalizumab pourrait donner aux patients atteints du VIH et ayant besoin de nouvelles options de traitements. »

À propos de l’étude TMB-311

L’ensemble des 27 patients ayant complété les 24 semaines de traitement de l’étude TMB-301 aux États-Unis, ont participé à l’étude TMB-311, également connue sous l’étude du programme d’accès étendu, au cours de laquelle les patients ont continué à recevoir 800 mg d’ibalizumab à toutes les deux semaines pour une période allant jusqu’à 48 semaines. En plus, 59% et 33% des patients de l’étude avaient, respectivement, épuisé au moins trois ou quatre classes d’antirétroviraux et 15% présentaient un VIH-1 résistant à tous les antirétroviraux.

Le programme d’accès étendu est toujours en marche et recrute des patients. Pour plus d’informations au sujet de l’étude TMB-311 (NCT02707861), veuillez-vous référer au site internet de ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) ou encore au site internet de l’étude (www.ibalizumab-eap.com).

TMB-301 était une étude ouverte de 24 semaines investiguant l’efficacité et la sécurité de l’ibalizumab combiné à un traitement de base optimisé auprès de patients hautement exposés aux traitements et présentant un VIH multi-résistant aux traitements.

À propos de l’ibalizumab

L’ibalizumab est un anticorps monoclonal humanisé présentement sous étude pour le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine-1 (VIH-1) multi-résistante aux médicaments. Contrairement aux autres agents antirétroviraux, l’ibalizumab se fixe au domaine extracellulaire secondaire du récepteur des cellules CD4+ T, en restant à l’écart des récepteurs du complexe majeur d’histocompatibilité Classe II. Potentiellement, il prévient l’infection des cellules immunitaires CD4+ par le VIH tout en conservant les fonctions immunologiques normales.

L’ibalizumab est présentement en évaluation prioritaire par la Food and Drug Administration des États-Unis (« FDA ») après l’acceptation du Biologics Licence Application le 30 Juin 2017. La date cible de la FDA pour compléter l’évaluation de l’ibalizumab est le 3 janvier 2018.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un vieillissement en santé et une qualité de vie améliorée. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Informations prospectives

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et des informations prospectives, collectivement « informations prospectives » au sens de la législation en valeurs mobilières en vigueur qui reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction et sur l’information dont celle-ci dispose présentement. Vous pouvez identifier les énoncés prospectifs par l’emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s’attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs présents dans ce communiqué de presse incluent, notamment, l’approbation de l’ibalizumab pour le traitement des patients atteints du VIH, ainsi que les bienfaits de l’utilisation de l’ibalizumab comme traitement pour les patients atteints du VIH.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses et sont sujets à des risques et incertitudes dont plusieurs sont hors de la volonté de Theratechnologies et pourraient entrainer un écart marqué entre les résultats réellement obtenus et ceux exprimés, expressément ou implicitement, par de tels énoncés prospectifs. Ces hypothèses incluent, notamment, que la FDA approuvera l’ibalizumab, que les patients et les médecins adopteront l’ibalizumab pour le traitement des patients atteints du VIH (s’il est approuvé), le traitement à l’ibalizumab aura les mêmes résultats que lors des essais cliniques, et que la Société aura, en temps opportun, mis en place l’infrastructure requise pour le lancement de l’ibalizumab en tant que traitement, (si et lorsqu’il sera approuvé). Les risques et incertitudes incluent, notamment, le risque que la FDA n’approuve pas la commercialisation de l’ibalizumab, que le traitement avec l’ibalizumab (s’il est approuvé) aura les mêmes effets que ceux observés lors des essais cliniques et que la Société soit incapable de mettre en place l’infrastructure requise en temps opportun (si et lorsque le produit sera approuvé).

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la société datée du 7 février 2017 qui peut être consultée sur le site web SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Le lecteur est prié d’examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date. Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l’information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l’obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l’exigent.

Philippe Dubuc
Vice-président sénior et chef de la direction financière
(514) 336-7800, poste 297

Neptune annonce des nominations pour ses activités dans le marché du cannabis

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 sept. 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) a annoncé aujourd’hui la nomination de Michel Timperio à titre de président et de Melody Harwood à titre de chef des affaires scientifiques et réglementaires pour ses nouvelles activités dans le marché du cannabis. M. Timperio relèvera de Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune.

La prochaine phase de croissance de Neptune passera par un repositionnement de la Société dans de grands segments de marché en pleine expansion dans le domaine du mieux-être, plus particulièrement là où ses capacités scientifiques, réglementaires, de fabrication et de commercialisation pourront être mises à profit. Le marché du cannabis cadre bien dans la stratégie de Neptune; il s’agit pour l’entreprise d’un domaine prioritaire depuis la présentation d’une demande de licence en avril 2017.

« Voilà pourquoi nous sommes ravis d’annoncer ces nominations. Notre nouveau président, Michel, possède un fort sens de l’innovation et un bon esprit d’entreprise, en plus d’un vaste réseau de contacts à l’échelle mondiale qui catalyseront le développement d’affaires. En ce qui concerne Melody, sa solide expérience dans les domaines réglementaire et scientifique ainsi que ses pratiques de gestion rigoureuses seront un excellent ajout à l’équipe, se réjouit Jim Hamilton, président et chef de la direction de Neptune. Nous continuerons d’investir toutes les ressources nécessaires afin de réaliser le plein potentiel de Neptune dans le marché du cannabis. »

« Je suis chez Neptune depuis les débuts, et je suis emballé par l’occasion que représente ce marché. J’ai hâte d’apporter ma contribution à nos nouvelles activités dans le marché du cannabis. Nous croyons qu’elle pourra être très profitable pour la Société », explique Michel Timperio.

En mai 2017, la Société a annoncé sa participation à la création du Consortium Vallée Verte à Sherbrooke. Il s’agit d’un partenariat stratégique d’intervenants du secteur privé et du milieu universitaire visant à promouvoir les initiatives de production et de recherche et développement ainsi que d’autres projets liés au cannabis dans la région. Neptune a présenté une demande de licence de producteur; l’examen et le processus d’habilitation de sécurité sont en cours. Dans le cadre du plan stratégique de développement des affaires de Neptune, nos nouvelles activités dans le marché du cannabis tenteront d’explorer la possibilité d’établir des coentreprises de licence visant à réunir des processus et produits de premier ordre pour le marché canadien1, dont les ventes devraient représenter entre six et huit milliards de dollars d’ici 2021, et potentiellement plus à l’échelle mondiale.

À la fin novembre, la Société présentera sa stratégie pour le marché du cannabis lors d’une journée s’adressant aux investisseurs qui se tiendra à New York. Des renseignements sur cet événement seront communiqués dans les prochaines semaines.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de bien-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour développer des extractions uniques dans des segments à potentiel de croissance élevé comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale Acasti Pharma inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifier » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement. L’information prospective contenue dans le présent communiqué comprend entre autres tout renseignement ou énoncé concernant notre capacité à développer, à produire, à fournir, à promouvoir ou à générer quelque revenu découlant de la vente de produits à base de cannabis thérapeutique ainsi que les résultats de tout essai clinique associé à ces produits.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la « Mise en garde concernant l’information prospective » figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C. Form 40-F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, au www.sedar.com, sur EDGAR, au www.sec.gov/edgar.shtml, et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, au www.neptunecorp.com. Tous les énoncés prospectifs ci-inclus sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

1 CANACCORD Genuity, 28 novembre 2016.
Personnes-ressources :
Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
1 450 687-2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731-0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (E.-U)
James Carbonara
Hayden IR
1 646 755-4712
james@haydenir.com

Theratechnologies annoncera ses résultats du troisième trimestre de 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 25 sept. 2017) – Theratechnologies Inc. (TSX:TH) (Theratechnologies) a annoncé aujourd’hui qu’elle dévoilera ses résultats financiers du troisième trimestre de 2017 terminé le 31 août 2017, jeudi le 5 octobre prochain, avant l’ouverture des marchés.

Une conférence téléphonique aura lieu à compter de 8 h 30 (heure de l’Est) la même journée pour discuter des résultats. L’appel sera animé par Luc Tanguay, président et chef de la direction. Les analystes financiers seront invités à poser des questions lors de la conférence téléphonique. Les membres des médias et autres personnes intéressées sont invités à la conférence à titre d’auditeurs uniquement.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-877-223-4471 (sans frais) ou 1-647-788-4922 (international). L’appel sera également accessible via une webdiffusion au : http://www.gowebcasting.com/8851. L’enregistrement audio de cette conférence sera disponible deux heures après la fin de la conférence et jusqu’au 19 octobre 2017 au 1-800-585-8367 (sans frais) ou 1-416-621-4642 (international), code d’accès : 84471075.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un mode de vie sain et une qualité de vie améliorée. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Chantal Plaçais
514-336-7800 poste 233

Sphinx et Sirios se concentrent sur deux cibles aurifères prioritaires sur le projet Corridor Chechoo-Éléonore, territoire Eeyou Istchee Baie-James

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 21 sept. 2017) – Ressources Sphinx ltée. (TSX CROISSANCE:SFX) (« Sphinx ») et son partenaire Ressources Sirios Inc. (« Sirios ») sont heureuses d’annoncer que le levé de till complété en juin 2017 sur le sur le projet Corridor Cheechoo-Éléonore (le « Projet ») a permis de préciser deux cibles prioritaires pour l’or à partir des quatre secteurs prospectifs identifiés en 2016 (communiqué du 1er juin 2017). Les résultats de cette seconde campagne d’échantillonnage sur le Projet suggère une provenance locale de l’or détecté dans les tills des deux cibles prioritaires. Un programme de suivi de prospection sur ces deux cibles est en cours et sera complété d’ici le début d’octobre. L’objectif du programme est de tenter d’établir la source primaire de l’or. Les cibles et les indices qui présenteront le meilleur potentiel aurifère seront éventuellement testés par forage.

Dix (10) échantillons, sur un total de 204 échantillons de till prélevés et analysés en 2017, ont révélé des valeurs en or dans les concentrés de minéraux lourds supérieures à 100 ppb et atteignant jusqu’à 1 010 ppb réparties sur deux cibles distinctes. Ces valeurs élevées s’accompagnent fréquemment de valeurs anomales en argent, arsenic, cobalt, cuivre, étain, molybdène et tungstène dans la fraction fine (-63 µm). Les échantillons ont été prélevés suivant un espacement moyen de 200 m le long de l’axe orienté nord-ouest-sud-est de ce corridor prometteur d’une longueur de 50 km. Le comité de gestion du Projet a approuvé un budget de 90 000 $ pour réaliser ce programme de suivi de prospection. Sirios agit comme opérateur du programme d’exploration sur le Projet.

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation

Le programme d’échantillonnage de till s’est assuré d’un suivi rapide et efficace des secteurs explorés directement sur le terrain grâce : 1) à l’identification de particules d’or dans la fraction -4 mm du till suivant le protocole d’orpaillage à la batée conique développée suivi du comptage des particules au microscope binoculaire, et 2) au dosage multiélément de pastilles de till pressées à l’aide d’un appareil XRF portatif. En complément, la fraction fine (-63 µm) des échantillons de till a été préparée puis analysée chimiquement par ICP-MS (code 41L) et par pyroanalyse standard et la finition par adsorption atomique pour la détermination de l’or, au laboratoire d’ALS Minerals à Val-d’Or, Québec, un laboratoire d’analyses et d’essais accrédité ISO 17025. Le protocole de contrôle de la qualité comprenait l’insertion dans les séries d’échantillons de doublons de terrain, de blancs analytiques et d’étalons de référence certifié pour l’or. Une équipe de spécialistes a recueilli des échantillons sur l’ensemble du Projet sous la supervision de la Table Jamésienne de Concertation Minière de Chibougamau et des Consultants Inlandsis de Saint-Alexis-des-Monts, au Québec. L’équipe comprenait Yves Caron, géo, M.Sc., et du personnel de Géo-Envirofor Inc. de Chibougamau, Explo-Logiq Inc. de Saint-Hyppolyte et Explo-Lab inc. de Val d’Or, au Québec.

Au sujet du projet Corridor Cheechoo-Éléonore

Le Projet se situe dans la prolongation de l’axe qui relie la découverte d’or Chechoo de Sirios et la mine d’or Éléonore appartenant à Goldcorp Inc. L’extrémité sud-est du Projet est située à environ 24 km au nord-ouest de la mine Éléonore avec une route accessible à 14 km de cet endroit. Sphinx et Sirios ont créé une coentreprise 50-50% pour explorer les 551 claims du Projet (communiqué de presse du 3 novembre 2016).

Personne qualifiée

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée.
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Sphinx fait une mise à jour sur le forage et l’échantillonnage de tills sur le Chemin Troïlus, Territoire Eeyou Istchee Baie-James

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 sept. 2017) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) annonce les résultats de son programme de forage de reconnaissance et de ses travaux d’échantillonnage de till et de prospection de cet été sur le projet Chemin Troïlus (le « Projet »), détenu à 100% par la Société. Ce premier programme de forage totalisant 487 m, a été conçu pour tenter de découvrir la source dans le socle rocheux d’une trainée de blocs minéralisés (communiqué de presse du 11 mai 2017) dans un secteur du Projet caractérisé par réponses de polarisation provoquée d’intensité faible à moyenne et des anomalies magnétiques coïncidentes et fortes. Les résultats de forage comprennent 2,5 g/t sur 0,9 m dans le sondage CT-17-06. Les résultats des sept (7) sondages sont résumés dans le Tableau 1 ci-dessous.

Le secteur du Projet où se trouve la trainée de blocs minéralisée n’a pas d’affleurement et est recouvert par une couche uniforme de till variant en épaisseur de 6 à 10 mètres. Aucun travail antérieur n’a été réalisé dans ce secteur précis. Les roches intersectées étaient des roches métasédimentaires archéennes, des roches métavolcaniques, des roches granitoïdes et des brèches. La valeur aurifère interceptée par le sondage
CT-17-06 était dans une brèche. Les blocs minéralisés, cependant, n’ont pas été expliqués par ce programme de forage préliminaire et leur source dans le socle rocheux demeure une priorité pour l’exploration future. En combinaison avec le forage, les résultats des tills décrits ci-dessous confirment la prospectivité du secteur. Des travaux complémentaires seront nécessaires pour découvrir la provenance des blocs.

Tableau 1: Information sur les sondages et sommaire des résultats. L’information sur la localisation est en coordonnées UTM NAD 83 zone18. Les épaisseurs réelles sont estimées être similaires aux épaisseurs forées.

Nom du
sondage
(Profondeur mètres)
Est Nord Élevation
(m)
Azimut/
Pendage
(degrés)
De
(m)
À
(m)
Intersection
Minéralisée
(m)
Au
(g/t)
CT-17-01
(102 m)
516527 5634868 356 325/-45 Pas de valeurs significatives en or
CT-17-02
(60 m)
516408 5634331 370 325/-45 Pas de valeurs significatives en or
CT-17-03
(61 m)
516169 5634691 358 325/-45 Pas de valeurs significatives en or
CT-17-04
(78 m)
515685 5634500 366 325/-45 Pas de valeurs significatives en or
CT-17-05
(63 m)
515727 5634433 367 325/-45 Pas de valeurs significatives en or
CT-17-06
(63 m)
515792 5634514 367 325/-45 35,15 36,09 0,94 2,51
CT-17-07
(60 m)
515922 5634500 367 325/-45 Pas de valeurs significatives en or

Levé de till

Les deux principaux objectifs du programme d’échantillonnage de till étaient d’identifier les sources proximales d’anomalies en or décelées dans le recouvrement en 2016 et de découvrir d’autres zones aurifères sur le Projet. Un total de 53 échantillons de till ont été prélevés pour couvrir l’ensemble du secteur du Projet. Des échantillons de till d’environ 20 kg ont été prélevés à une profondeur moyenne d’environ 1,2 mètre. Un total de 33 échantillons de till contiennent un ou plusieurs grains d’or et l’échantillon 79012 contient plus de 1 000 grains. Ce dernier échantillon fait partie d’un corridor orienté sud-ouest-nord-est, dans la direction d’écoulement glaciaire de 3 km de longueur défini par des échantillons de till contenant plus de 40 grains d’or. Au sein de ce corridor, un échantillon choisi de substrat rocheux a révélé une teneur de 5,6 g/t Au. Trois (3) échantillons de till adjacents sur une même ligne d’échantillonnage normale à la direction d’écoulement glaciaire et contenant entre 40 et 100 particules d’or, constitue une nouvelle cible d’exploration sur le Projet.

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation

Sphinx a utilisé un programme de contrôle de l’assurance et de de la qualité pour le programme de forage, ce afin d’assurer l’application de pratiques de pointe durant l’échantillonnage et l’analyse des carottes de forage. Cela comprend l’insertion de standards certifiés et d’échantillons stériles dans le flux d’échantillons. Les échantillons à analyser sont prélevés sur des carottes de diamètre NQ sciées en deux. Une moitié est expédiée pour analyse au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec. L’autre moitié est conservée pour référence future. Les méthodes analytiques consistent en la pyroanalyse standard et la finition par adsorption atomique pour la détermination de l’or, et ICP-MS (code MS41) et la mise en solution par l’eau régale pour la détermination de 50 éléments. Le programme de forage a été réalisé par Forages Chibougamau Ltée de Chibougamau, au Québec, sous la supervision de Jean Laforest, ing., et Robin N. Adair, M.Sc. (P. Geol., géo et membre du Comité consultatif de la Société) et la participation du personnel de EnviroCree de Mistissini, au Québec.

Le programme d’échantillonnage de till s’est assuré d’un suivi rapide et efficace des secteurs explorés directement sur le terrain grâce : 1) à l’identification de particules d’or dans la fraction -4 mm du till suivant le protocole d’orpaillage à la batée conique suivi du comptage des particules au microscope binoculaire, et 2) au dosage multiélément de pastilles de till pressées à l’aide d’un appareil XRF portatif. La fraction fine des échantillons de till a été préparée puis analysée chimiquement par ICP-MS (code 41L) au laboratoire d’ALS Minerals à Val-d’Or, Québec, un laboratoire d’analyses et d’essais accrédité ISO 17025. Une équipe de spécialistes a recueilli des échantillons sur l’ensemble du Projet sous la supervision de la Table Jamésienne de Concertation Minière de Chibougamau et des Consultants Inlandsis de Saint-Alexis-des-Monts, au Québec. L’équipe comprenait du personnel de Géo-Envirofor Inc. de Chibougamau, Explo-Logiq Inc. de Saint-Hyppolyte et Explo-Lab inc. de Val d’Or, au Québec.

Au sujet du projet Chemin Troïlus

Le Projet est localisé à l’extrémité sud-ouest d’un corridor à or-cuivre orienté vers le nord-est. Ce corridor est situé à la limite nord de la ceinture de roches vertes Frotet-Evans, dans la Sous-province géologique d’Opatica dans la Province du Supérieur et comprend la Mine Troïlus. Le Projet consiste en 61 claims (33 km2). Il est situé à 110 km au nord-nord-ouest de la ville de Chibougamau le long de la route d’accès de la Mine Troïlus et conséquemment l’exploration dans le secteur du Projet peut être réalisée à un coût relativement faible. Le financement du programme de travaux d’exploration inclus des fonds fournis par la Société de développement de la Baie-James. Sphinx est actuellement à la recherche d’un partenaire afin de continuer à faire progresser le Projet.

Personne qualifiée

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Les données à long terme sur l’efficacité et l’innocuité de l’ibalizumab présentées à IDWeek 2017 à San Diego

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 sept. 2017) – Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX:TH) a annoncé aujourd’hui qu’un résumé d’étude intitulé “48-Week Safety and Efficacy On-Treatment Analysis of Ibalizumab in Patients with Multi-Drug Resistant HIV-1” fera l’objet d’une présentation orale lors de la conférence IDWeek qui aura lieu à San Diego, en Californie, du 4 au 8 octobre 2017. Dr. Brinda Emu, professeur adjoint de médecine, maladies infectieuses, Faculté de médecine de l’université Yale à New Haven au Connecticut, présentera les données à long terme détaillées de l’efficacité et l’innocuité de l’ibalizumab, un médicament présentement sous étude. La présentation aura lieu en après-midi durant la séance du 6 octobre 2017 intitulée Modern ART (NDLT : Traitements anti-rétroviraux modernes).

À propos d’ibalizumab

L’ibalizumab est un anticorps monoclonal humanisé présentement sous étude et en cours de développement pour le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine-1 (VIH-1) pluri-résistante aux médicaments. Contrairement aux autres agents antirétroviraux, l’ibalizumab se fixe au domaine extracellulaire secondaire du récepteur des cellules CD4+ T, en restant à l’écart des récepteurs du complexe majeur d’histocompatibilité Classe II. Potentiellement, il prévient l’infection des cellules immunitaires CD4+ par le VIH tout en conservant les fonctions immunologiques normales.

L’ibalizumab démontre une activité contre le VIH-1 résistant à tous les autres agents antirétroviraux présentement approuvés.

L’ibalizumab est présentement en évaluation prioritaire par la Food and Drug Administration des États-Unis (« FDA ») après l’acceptation du Biologics Licence Application le 30 Juin 2017.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un vieillissement en santé et une qualité de vie améliorée. D’autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Informations prospectives

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et des informations prospectives, collectivement « informations prospectives » au sens de la législation en valeurs mobilières en vigueur qui reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction et sur l’information dont celle-ci dispose présentement. Vous pouvez identifier les énoncés prospectifs par l’emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s’attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs présents dans ce communiqué de presse incluent, notamment, l’approbation de l’ibalizumab pour le traitement des patients atteints du VIH.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses et sont sujets à des risques et incertitudes dont plusieurs sont hors de la volonté de Theratechnologies et pourraient entrainer un écart marqué entre les résultats réellement obtenus et ceux exprimés, expressément ou implicitement, par de tels énoncés prospectifs. Ces hypothèses incluent, notamment, que la FDA approuvera l’ibalizumab, que les patients et les médecins adopteront l’ibalizumab pour le traitement des patients atteints du VIH s’il est approuvé et que la Société aura, en temps opportun, mis en place l’infrastructure requise pour le lancement de l’ibalizumab en tant que traitement, s’il est approuvé. Les risques et incertitudes incluent, notamment, le risque que la FDA n’approuve pas la commercialisation de l’ibalizumab et que la Société soit incapable de mettre en place l’infrastructure requise en temps opportun si le produit est approuvé.

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la société datée du 7 février 2017 qui peut être consultée sur le site web SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Le lecteur est prié d’examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date. Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l’information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l’obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l’exigent.

Philippe Dubuc
Vice-président senior et chef de la direction financière
Theratechnologies Inc.
514-336-7800 poste 297

DAVIDsTEA Inc. annonce les résultats financiers du deuxième trimestre de l’exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 sept. 2017) – DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017.

Pour le trimestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les ventes ont augmenté de 11,2 %, passant de 41,1 M$ CA au deuxième trimestre de l’exercice 2016 à 45,7 M$ CA. Les ventes de boutiques comparables ont reculé de 0,9 %.
  • Les ventes des boutiques comparables se sont améliorées par rapport à celles du premier trimestre, passant de (5,7) % à (0,9) %.
  • La marge brute a augmenté de 1,5 %, passant de 19,9 M$ CA à 20,2 M$ CA, tandis que la marge brute exprimée en pourcentage des ventes a diminué pour passer de 48,5 % à 44,2 %. La diminution de la marge brute exprimée en pourcentage des ventes découle principalement de la liquidation prévue des produits saisonniers et de la réduction des coûts fixes en raison du recul de 0,9 % des ventes des boutiques comparables au cours du trimestre considéré.
  • Le BAIIA ajusté, mesure non conforme aux IFRS, s’est établi à (2,2) M$ CA comparativement à 0,2 M$ CA.
  • Une charge de dépréciation de 2,3 M$ CA a été engagée au cours du deuxième trimestre en raison des résultats des boutiques aux États-Unis qui ont été inférieurs aux attentes.
  • Le résultat net s’est établi à (5,6) M$ CA comparativement à (2,3) M$ CA. Le résultat net ajusté, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, s’est élevé à (4,2) M$ CA par rapport à (2,3) M$ CA.
  • Le résultat dilué par action ordinaire s’est établi à (0,22) $ CA comparativement à (0,09) $ CA. Le résultat dilué ajusté par action ordinaire, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, a été de (0,16) $ CA par action contre (0,09) $ CA.

« Au cours du deuxième trimestre, nous nous sommes rapprochés de nos objectifs à court terme qui visent à améliorer l’assortiment de produits, à rehausser l’expérience en boutique, à accroître le taux de pénétration du commerce électronique et à mieux comprendre nos clients au Canada et aux États-Unis. Le BAIIA ajusté de (2,2) M$ s’explique par l’incidence des activités promotionnelles prévues sur la marge brute et par la hausse des charges de vente et d’administration, essentiellement en raison du nombre accru de boutiques. Nos résultats financiers sont conformes à nos attentes et reflètent la progression des ventes de boutiques comparables et l’amélioration de l’état de nos stocks, lesquels constituent nos principales priorités, a déclaré Joel Silver, président et chef de la direction de DAVIDsTEA.

Bien que les résultats des activités d’exploitation de nos boutiques canadiennes aient reculé par rapport à il y a un an, nous nous attendons à un meilleur rendement au Canada au cours du deuxième semestre de l’exercice 2017. Il est évident que le réseau de boutiques aux États-Unis représente toujours un défi, et nous nous affairons à identifier les mesures qui permettront de mieux adapter le concept de DAVIDsTEA aux consommateurs américains et de les mettre en œuvre.

Nous observons que notre plateforme de commerce électronique donne des résultats tant au Canada qu’aux États-Unis et sommes d’avis que la réduction et l’amélioration continues de notre gamme de produits devraient procurer une meilleure expérience d’achat dans nos boutiques. De récentes recherches menées auprès des consommateurs indiquent que même si la marque DAVIDsTEA jouit d’une solide notoriété au Canada, celle-ci peut encore s’accroître et que, bien que la marque n’en soit encore qu’à ses balbutiements aux États-Unis, elle suscite l’intérêt des gens qui la connaissent. L’étude nous fournit d’importantes données pour cibler notre clientèle de base et mieux comprendre les différences qui caractérisent les consommateurs de boissons américains et canadiens. Comme nous l’avons souligné, notre objectif primordial est d’améliorer l’expérience fondamentale de nos clients à l’égard du thé et de nous assurer que nous exploitons tout le potentiel de la marque DAVIDsTEA. »

Perspectives

« Comme nous l’avons mentionné précédemment, 2017 est une année de rajustement pour DAVIDsTEA, alors que nous consolidons nos principales initiatives stratégiques et les mettons en œuvre dans le but d’avoir une incidence positive sur nos résultats. Nous nous concentrons sur l’amélioration de la rentabilité de notre réseau canadien, lequel dégage environ 80 % de nos ventes. Nous avons un plan rigoureux qui comprend des investissements dans le commerce électronique et diverses initiatives en matière de commercialisation. Les activités aux États-Unis demeurent un projet en devenir. Nous envisagerons la fermeture des boutiques non performantes et considérerons certaines possibilités de croissance mettant de l’avant des concepts de DAVIDsTEA qui ont fait leur preuve. Nous avons récemment renforcé notre équipe grâce à des experts chevronnés du développement et du marchandisage du thé, ce qui nous aidera, croyons-nous, à atteindre nos objectifs. Nous sommes satisfaits de nos premières avancées visant à améliorer le rendement de DAVIDsTEA, notre but étant de continuer à nous distinguer en tant que chef de file dans le secteur du thé », a déclaré M. Silver.

DAVIDsTEA a modifié ses commentaires antérieurs sur les perspectives de 2017 de la façon suivante :

  • DAVIDsTEA prévoit l’ouverture de 10 à 12 nouvelles boutiques au Canada (et non de 10 à 15 comme prévu au premier trimestre) et jusqu’à 5 aux États-Unis.
  • Les dépenses en immobilisations pour l’exercice se situeront aux alentours de 15 M$ CA à 18 M$ CA (et non de 16 M$ CA à 20 M$ CA comme prévu au premier trimestre).
  • À l’heure actuelle, la Société prévoit des flux de trésorerie disponibles positifs pour l’exercice.

Autres mesures financières pour le trimestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les charges de vente et d’administration ont augmenté pour passer de 22,8 M$ CA à 27,8 M$ CA. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d’administration ont augmenté, passant de 55,5 % à 60,9 %. Les charges de vente et d’administration ajustées, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont augmenté, passant de 22,8 M$ CA à 25,9 M$ CA, principalement en raison de l’embauche d’employés pour soutenir la croissance de la Société, y compris les nouvelles boutiques, et d’une hausse des frais d’exploitation des boutiques compte tenu de l’ajout de 28 boutiques additionnelles. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d’administration ajustées ont augmenté, passant de 55,5 % à 56,6 %.
  • Les résultats des activités d’exploitation se sont établis à (7,6) M$ CA comparativement à (2,9) M$ CA. Les résultats des activités d’exploitation ajustés, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont diminué pour passer de (2,9) M$ CA à (5,7) M$ CA.

Pour le semestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les ventes ont augmenté de 10,4 %, passant de 85,5 M$ CA au cours de la période correspondante de l’exercice 2016 à 94,4 M$ CA. Les ventes de boutiques comparables ont reculé de 3,4 %.
  • La marge brute a augmenté de 3,0 % pour atteindre 44,4 M$ CA, contre 43,1 M$ CA, tandis que la marge brute exprimée en pourcentage des ventes a diminué, passant de 50,3 % à 47,0 %. Cette baisse de la marge brute exprimée en pourcentage des ventes découle principalement de la liquidation prévue des produits saisonniers et de la réduction des coûts fixes en raison du recul de 3,4 % des ventes des boutiques comparables au cours de la période considérée.
  • Le résultat net s’est établi à (5,9) M$ CA par rapport à (0,8) M$ CA. Le résultat net ajusté, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, s’est élevé à (5,3) M$ CA comparativement à (0,8) M$ CA.
  • Le résultat dilué par action ordinaire s’est établi à (0,23) $ CA comparativement à (0,03) $ CA. Le résultat dilué ajusté par action ordinaire, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, était de (0,21) $ CA par action comparativement à (0,03) $ CA.

Autres mesures financières pour le semestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les charges de vente et d’administration ont augmenté pour passer de 43,9 M$ CA à 52,0 M$ CA. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d’administration ont augmenté, passant de 51,4 % à 55,1 %. Les charges de vente et d’administration ajustées, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont augmenté, passant de 43,9 M$ CA à 51,5 M$ CA, principalement en raison de l’embauche d’employés pour soutenir la croissance de la Société, y compris les nouvelles boutiques, et d’une hausse des frais d’exploitation des boutiques à l’appui de l’exploitation de 236 boutiques en date du 29 juillet 2017, comparativement à 208 boutiques en date du 30 juillet 2016. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d’administration ajustées ont augmenté, passant de 51,4 % à 54,6 %.
  • Les résultats des activités d’exploitation se sont établis à (7,6) M$ CA comparativement à (0,9) M$ CA. Les résultats des activités d’exploitation ajustés, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont diminué, passant de (0,9) M$ CA à (7,1) M$ CA.

Information sur la conférence téléphonique :

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du deuxième trimestre de l’exercice 2017 est prévue pour aujourd’hui, le 7 septembre 2017, à 16 h 30, heure de l’Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d’y accéder dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à www.davidstea.com/ca_fr/. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

Information non conforme aux IFRS :

Le présent communiqué comprend des mesures non conformes aux IFRS, notamment les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action. Les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures conformes aux IFRS, et ces mesures peuvent être utilisées différemment des mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Nous croyons que les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action fournissent aux investisseurs de l’information utile quant à nos activités passées. Nous présentons les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action à titre de mesures supplémentaires du rendement, car nous croyons qu’ils facilitent l’évaluation comparative de notre performance opérationnelle par rapport à notre rendement fondé sur nos résultats établis selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui fluctuent d’une période à l’autre. Par exemple, les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net et le résultat dilué ajusté par action permettent l’évaluation de notre performance opérationnelle, y compris les coûts des nouvelles boutiques, en ne tenant pas compte de l’incidence des charges hors trésorerie de la période ou des autres charges non récurrentes, telles que l’amortissement, les charges financières, les loyers différés, les charges de rémunération hors trésorerie, les frais liés aux contrats déficitaires ou aux contrats dont les coûts pour satisfaire aux obligations devraient être supérieurs aux avantages économiques, le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés, la perte sur cession d’immobilisations corporelles, la dépréciation d’immobilisations corporelles et certaines charges non récurrentes.
Ces mesures servent également de références pour l’évaluation de notre performance opérationnelle. Les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures de notre rendement financier selon les IFRS et ne devraient pas être considérés isolément ou comme mesures de rechange au résultat net, aux flux de trésorerie nets liés aux activités d’exploitation, d’investissement et de financement ou à toute autre donnée tirée des états financiers et présentée à titre d’indicateur du rendement financier ou de la liquidité, établis conformément aux IFRS. Bien que les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action soient fréquemment utilisés par les analystes en valeurs mobilières, les prêteurs et autres parties pour évaluer des sociétés, nous comprenons qu’ils ne devraient pas être considérés isolément ou comme substituts à l’analyse de nos résultats établis selon les IFRS et, qu’en tant qu’outils analytiques, ils comportent des limites, notamment les suivantes :

  • Les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne tiennent pas compte des variations ou des besoins de trésorerie du fonds de roulement.
  • Bien que l’amortissement soit une charge sans effet sur la trésorerie, les actifs amortis devront souvent être remplacés dans l’avenir, et le BAIIA ajusté ne tient compte d’aucun besoin de trésorerie à cet égard.

En raison de ces limites, les charges de vente et d’administration ajustées, les résultats des activités d’exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne devraient pas être considérés comme de la trésorerie discrétionnaire que nous pouvons réinvestir dans la croissance de l’entreprise ni comme une mesure de la trésorerie dont nous disposerons pour satisfaire à nos obligations.

Énoncés prospectifs :

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l’utilisation de termes comme « prévoir », « estimer », « projeter », « objectif », et d’autres termes et expressions similaires ainsi que par l’utilisation du futur ou du conditionnel. Ces énoncés prospectifs portent sur diverses questions, dont le point de vue de la direction au sujet des perspectives de croissance de la Société, de l’ouverture de boutiques, de la gamme de produits et des indications financières pour les prochains trimestres et exercice. La Société ne peut garantir aux investisseurs que les développements futurs qui toucheront la Société seront ceux qui auront été prévus. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus en raison de risques et incertitudes, notamment le risque que la Société ne puisse préserver et améliorer son image de marque, particulièrement sur les nouveaux marchés; le risque que la Société ne puisse livrer une concurrence efficace dans la catégorie des thés spécialisés et des boissons liées au thé; le risque que la Société ne puisse étendre et améliorer ses activités; les changements survenus au sein de l’équipe de haute direction de la Société; le niveau de circulation de piétons aux emplacements où les boutiques de la Société sont situées; les changements dans les tendances et les préférences de consommation; les fluctuations des taux de change; la conjoncture économique générale et la confiance des consommateurs; les lois en matière de salaire minimum; l’importance du premier trimestre de la Société pour les résultats d’exploitation de l’exercice complet et d’autres risques dont il est question dans le rapport annuel sur formulaire 10-K de la Société daté du 12 avril 2017 et déposé auprès de la Securities and Exchange Commission le 13 avril 2017. Si l’un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisaient ou si les hypothèses de la Société se révélaient erronées, les résultats réels de la Société pourraient différer à certains égards importants de ceux qui ont été prévus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs fournis par la Société dans le présent communiqué sont à jour à la date à laquelle ils sont fournis par la Société. La Société se dégage de toute obligation de les mettre à jour publiquement par suite de nouveaux renseignements, de développements futurs ou autrement, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l’y oblige.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l’intermédiaire de ses 236 boutiques DAVIDsTEA qu’elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 juillet 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.

ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Au Au
29 juillet 28 janvier
2017 2017
$ $
ACTIF
Actif courant
Trésorerie 56 407 64 440
Créances clients et autres débiteurs 2 864 3 485
Stocks 28 629 31 264
Actif d’impôt exigible 3 301 539
Charges payées d’avance et dépôts 6 706 5 659
Instruments financiers dérivés 454
Total de l’actif courant 97 907 105 841
Immobilisations corporelles 48 741 51 160
Immobilisations incorporelles 3 264 2 958
Actifs d’impôt différé 14 108 14 375
Total de l’actif 164 020 174 334
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
Passif courant
Dettes fournisseurs et autres créditeurs 16 934 19 681
Produits différés 4 333 4 885
Tranche courante des provisions 1 524 2 562
Instruments financiers dérivés 2 068
Total du passif courant 24 859 27 128
Loyers et incitatifs à la location différés 7 737 7 824
Provisions 4 142 5 932
Total du passif 36 738 40 884
Capitaux propres
Capital social 111 019 263 828
Surplus d’apport 8 080 8 833
Résultats non distribués (déficit) 7 742 (142 398 )
Cumul des autres éléments du résultat global 441 3 187
Total des capitaux propres 127 282 133 450
164 020 174 334
ÉTATS DU RÉSULTAT ET DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf l’information relative aux actions]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Ventes 45 687 41 079 94 356 85 548
Coût des ventes 25 482 21 171 49 969 42 485
Marge brute 20 205 19 908 44 387 43 063
Charges de vente et d’administration 27 816 22 810 51 969 43 929
Résultats des activités d’exploitation (7 611 ) (2 902 ) (7 582 ) (866 )
Charges financières 157 19 288 36
Produits financiers (135 ) (148 ) (271 ) (269 )
Résultat avant impôt sur le résultat (7 633 ) (2 773 ) (7 599 ) (633 )
Charge (recouvrement) d’impôt (2 070 ) (506 ) (1 674 ) 120
Résultat net (5 563 ) (2 267 ) (5 925 ) (753 )
Autres éléments du résultat global
Éléments qui seront reclassés ultérieurement en résultat net :
Profit net latent (perte nette latente) sur les contrats de change à terme (2 977 ) 1 678 (1 777 ) (2 519 )
(Profit net réalisé) perte nette réalisée sur les contrats de change à terme reclassé(e) dans les stocks (292 ) 598 (745 ) (370 )
Recouvrement (charge) d’impôt sur le résultat global 867 (604 ) 668 767
Écart de conversion cumulé (1 614 ) 853 (892 ) (1 469 )
Autres éléments du résultat global, nets d’impôt (4 016 ) 2 525 (2 746 ) (3 591 )
Total du résultat global (9 579 ) 258 (8 671 ) (4 344 )
Résultat net par action :
De base (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Dilué (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation
De base 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
Dilué 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
ACTIVITÉS D’EXPLOITATION
Résultat net (5 563 ) (2 267 ) (5 925 ) (753 )
Éléments sans effet sur la trésorerie :
Amortissement des immobilisations corporelles 2 114 1 921 4 178 3 708
Amortissement des immobilisations incorporelles 472 169 754 329
Perte sur cession d’immobilisations corporelles 24 30
Dépréciation d’immobilisations corporelles 2 313 2 313
Loyers différés 200 366 203 646
Recouvrement sur contrats déficitaires (641 ) (1 527 )
Charge de rémunération fondée sur des actions 802 614 1 376 930
Amortissement des frais de financement 20 18 40 36
Désactualisation des provisions 139 251
Impôt différé (recouvré) (570 ) 189 430 22
(690 ) 1 010 2 123 4 918
Variation nette des autres soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie liés à l’exploitation 3 509 (2 793 ) (5 965 ) (7 489 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation 2 819 (1 783 ) (3 842 ) (2 571 )
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT
Produit de l’émission d’actions ordinaires à l’exercice d’options sur actions 791 500 1 606 844
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 791 500 1 606 844
ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT
Ajouts d’immobilisations corporelles (2 910 ) (6 876 ) (4 731 ) (9 722 )
Ajouts d’immobilisations incorporelles (641 ) (305 ) (1 066 ) (461 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (3 551 ) (7 181 ) (5 797 ) (10 183 )
Augmentation (diminution) de la trésorerie au cours de la période 59 (8 464 ) (8 033 ) (11 910 )
Trésorerie au début de la période 56 348 69 068 64 440 72 514
Trésorerie à la fin de la période 56 407 60 604 56 407 60 604
Rapprochement du BAIIA ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Résultat net (5 563 ) $ (2 267 ) $ (5 925 ) $ (753 ) $
Charges financières 157 19 288 36
Produits financiers (135 ) (148 ) (271 ) (269 )
Amortissement 2 586 2 090 4 932 4 037
Perte sur cession d’immobilisations corporelles 24 30
Charge (recouvrement) d’impôt (2 070 ) (506 ) (1 674 ) 120
BAIIA (5 001 ) $ (812 ) $ (2 620 ) $ 3 171 $
Ajustements additionnels :
Charge de rémunération fondée sur des actionsa 802 614 1 376 930
Coûts liés au départ de membres de la haute directionb 812 812
Dépréciation d’immobilisations corporellesc 2 313 2 313
Incidence des contrats déficitairesd (1 360 ) (2 775 )
Loyers différése 200 366 203 646
BAIIA ajusté (2 234 ) $ 168 $ (691 ) $ 4 747 $
a) Représente la charge de rémunération fondée sur des actions hors trésorerie.
b) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire dû à l’ancien chef des finances dans le cadre de l’entente de départ qu’il a conclue.
c) Représente les coûts liés à la dépréciation d’immobilisations corporelles au titre des boutiques.
d) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l’utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
e) Représentent la mesure dans laquelle la charge locative a été supérieure ou inférieure au loyer au comptant.
Rapprochement du résultat net selon les IFRS et du résultat net ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Résultat net (5 563 ) $ (2 267 ) $ (5 925 ) $ (753 ) $
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona 962 962
Dépréciation d’immobilisations corporellesb 2 313 2 313
Incidence des contrats déficitairesc (1 221 ) (2 524 )
Ajustement de la charge d’impôtd (698 ) (175 )
Résultat net ajusté (4 207 ) $ (2 267 ) $ (5 349 ) $ (753 ) $
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l’ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l’acquisition des droits afférents à des attributions d’actions en vertu de l’entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d’immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie, l’utilisation et la désactualisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat. La désactualisation des provisions pour contrats déficitaires est comprise dans les charges financières à l’état du résultat et du résultat global consolidé pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017.
d) Supprime l’incidence fiscale des coûts liés au départ de membres de la haute direction, la dépréciation d’immobilisations corporelles et l’incidence des contrats déficitaires mentionnées aux notes a, b et c.
Rapprochement des résultats des activités d’exploitation selon les IFRS
et des résultats des activités d’exploitation ajustés
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Résultats des activités d’exploitation (7 611 ) (2 902 ) (7 582 ) (866 )
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona 962 962
Dépréciation d’immobilisations corporellesb 2 313 2 313
Incidence des contrats déficitairesc (1 360 ) (2 775 )
Résultats des activités d’exploitation ajustés (5 696 ) (2 902 ) (7 082 ) (866 )
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l’ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l’acquisition des droits afférents à des attributions d’actions en vertu de l’entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d’immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l’utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
Rapprochement des charges de vente et d’administration selon les IFRS
et des charges de vente et d’administration ajustées
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Charges de vente et d’administration 27 816 22 810 51 969 43 929
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona (962 ) (962 )
Dépréciation d’immobilisations corporellesb (2 313 ) (2 313 )
Incidence des contrats déficitairesc 1 360 2 775
Charges de vente et d’administration ajustées 25 901 22 810 51 469 43 929
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l’ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l’acquisition des droits afférents à des attributions d’actions en vertu de l’entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d’immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l’utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
Rapprochement du nombre moyen pondéré après dilution d’actions ordinaires en circulation, comme présenté, et du nombre moyen pondéré après dilution d’actions ordinaires en circulation ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Nombre moyen pondéré après dilution d’actions ordinaires en circulation 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
Résultat dilué par action (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Résultat dilué ajusté par action (0,16 ) (0,09 ) (0,21 ) (0,03 )
Relations avec les investisseurs :
MaisonBrison Communications
Pierre Boucher
514-207-0000
investors@davidstea.com

Sphinx annonce des acquisitions importantes dans un district de zinc émergent, au Québec, à son assemblée générale annuelle

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 sept. 2017) – Ressources Sphinx ltée. (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) est heureuse d’annoncer qu’elle a tenu son assemblée générale annuelle (« AGA ») le 5 septembre 2017 sur l’Île-du-Grand Calumet, dans la région de la MRC du Pontiac, au Québec.

« La décision de tenir notre AGA dans la région est conforme à notre engagement envers la gouvernance, les parties prenantes et les stratégies d’engagement communautaire de Sphinx. Le partenariat de Sphinx avec la communauté comprend maintenant : l’embauche d’expertise locale pour aider au travail sur le terrain et investir dans l’économie locale. En tant que société, nous faisons autant que nous pouvons pour créer un impact économique bénéfique dans la région, mais au-delà de cela, nous voulons nous assurer que les gens veulent nos projets d’exploration locaux autant que nous le faisons, sinon plus », a déclaré Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx. « En engageant la communauté locale, nous espérons continuer à bâtir sur ce qui a été une relation réussie à ce jour ».

Dans son communiqué de presse du 5 septembre, 2017, Sphinx a annoncé l’acquisition d’un total de 392 claims (230 km2) par désignation sur carte dans le district du Ziac nouvellement nommé (le « Ziac ») situé dans la région de la MRC du Pontiac au sud-ouest du Québec. Le Ziac est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc (voir le communiqué de presse du 8 août 2017) typique du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont (le « district de Balmat ») situé dans l’état de New York, aux États-Unis. Le Ziac est distinct des roches méta-volcaniques riches qui encaissent l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet qui a été exploitée de 1943 à 1968. La Société croit que les résultats pour le zinc obtenus à ce jour et la présence de deux styles de minéralisation zincifères indiquent que des systèmes minéralisés robustes étaient autrefois actifs dans le Ziac.

« C’est une occasion passionnante pour nous, la région et la province de Québec », a déclaré Normand Champigny. « La région de Pontiac a été mal connue, car pendant de nombreuses années, très peu ou pas d’exploration minière a eu lieu. Nous avions une mine de zinc ici et non loin de là, il y avait des mines de minerai de fer, qui ont été les premières dans la province de Québec, mais jusqu’à récemment, on a accordé peu d’attention à la région. Si vous regardez attentivement et de ce que nous savons, nous pouvons avoir ici ce qui pourrait ressembler à un autre district de Balmat, un très grand district de production de zinc. Nous avons constaté qu’il existe de nombreuses caractéristiques communes entre ces deux districts. »

Résultats de l’AGA

À l’AGA, les actionnaires de la Société ont approuvé toutes les résolutions, y compris :

  • Election de François Biron, Normand Champigny, Michel Gauthier, John W.W. Hick, Ingrid Martin et Kerry E. Sparkes en tant qu’administrateurs ;
  • Renouvellement de la nomination de PricewaterhouseCoopers LLP en tant qu’auditeurs ; et
  • Modification des statuts de la Société concernant la nomination du président et du secrétaire des assemblées d’actionnaires.

Lors d’une réunion du conseil d’administration à la suite de l’AGA, John W.W. Hick, Normand Champigny et Ingrid Martin ont été confirmés en tant que Président du conseil d’administration, président et chef de la direction, et chef des finances, vice-présidente des finances et secrétaire corporative, respectivement. De plus, Robin N. Adair a été reconfirmé en tant que membre du Comité consultatif de la Société. Sylvain Laberge, président et fondateur de S.D.N.L. Communications financières, s’est ajouté au Comité. M. Laberge est également président et chef de la direction de Gespeg Copper Resources Inc. et administrateur de plusieurs sociétés cotées en bourse.

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été revues par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx : www.sphinxresources.ca

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Ressources Sphinx ltée
Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Mise à jour : Sphinx annonce des acquisitions importantes dans un district de zinc émergent, au Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 5 sept. 2017) –

Ce document corrige et remplace le communiqué diffusé aujourd’hui à 7 heures, heure de l’Est. Le lien pour la figure 1 a été rajouté.

Ressources Sphinx ltée. (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) est heureuse d’annoncer qu’elle a acquis un total 392 claims (230 km2) par désignation sur carte dans le district du Ziac nouvellement nommé (le « Ziac ») situé dans la région de la MRC du Pontiac au sud-ouest du Québec. Le Ziac est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc (voir le communiqué de presse du 8 août 2017) typique du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont (le « district de Balmat ») situé dans l’état de New York, aux États-Unis. Le Ziac est distinct des roches méta-volcaniques riches qui encaissent l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet qui a été exploitée de 1943 à 1968. La Société croit que les résultats pour le zinc obtenus à ce jour et la présence de deux styles de minéralisation zincifères indiquent que des systèmes minéralisés robustes étaient autrefois actifs dans le Ziac.

Sphinx a acquis les nouveaux projets suivants dans le Ziac :

  • Tessouat-Sud (296 claims, 177 km2) ; et
  • Obwondiag (96 claims, 53 km2).

En outre, le Ziac comprend :

  • le projet Calumet-Sud présentement exploré par Sphinx et son partenaire SOQUEM (21 claims, 12 km2) ;
  • le projet Tessouat (22 claims, 13 km2), détenu à 100% par Sphinx ; et
  • le projet GPd (74 claims, 41 km2), détenu à 100% par Sphinx et sur lequel le potentiel pour le zinc a été confirmé récemment.

Il semble exister de nombreuses caractéristiques géologiques communes entre le Ziac et le district de Balmat. Ce district a produit jusqu’à aujourd’hui 3,8 Mt de zinc métallique (présentation au congrès PDAC 2017, « 100 Years of Zinc Discoveries in the Balmat-Edwards-Pierrepont District », Richard (Tick) Knight). Ces caractéristiques communes peuvent être résumées comme suit :

  • situé dans la province géologique du Grenville dans un environnement métamorphique de haut grade (faciès amphibolite supérieur);
  • séquence lithologique d’évaporites (anhydrite) et de marbres dolomitiques encaissant la minéralisation;
  • corps minéralisés massifs primaires, latéralement et verticalement continus, allongés dans la direction de la plongée des charnières de pli et généralement conformes au litage;
  • minéralisation remobilisée avec des axes transversaux et allongés;
  • contacts francs de la minéralisation avec les roches des épontes;
  • sphalérite de couleur chocolatée avec des quantités mineures de pyrite et galène;
  • minéralisation à grains grossiers produisant des récupérations métallurgiques élevées; et
  • taille du district.

La figure 1 ci-jointe illustre la localisation des projets mentionnés ci-haut ainsi qu’une comparaison de sa taille avec celle du district de Balmat. De plus, les roches méta-volcaniques qui sont superposées à la séquence de roches carbonatées contiennent un ou plusieurs systèmes de sulfures massifs volcanogènes (« SMV ») qui incluent l’ancienne mine New Calumet qui a produit 3,8 millions de tonnes avec des teneurs de 5,8% Zn, 1,6% Pb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au (référence : Rapport New Calumet Mine 1968) et de nombreuses zones d’altération de style SMV le long d’un horizon marqueur récemment identifié.

Sphinx est en train d’élaborer un programme d’exploration pour le Ziac afin d’identifier les zones les plus prospectives pour la minéralisation zincifère. Le financement de l’exploration sera effectué initialement par la Société et les partenaires qu’elle est en train d’identifier.

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été revues par Richard H. (Tick) Knight, M.Sc., CPG, et impliqué dans la géologie des mines et l’exploration dans le district de Balmat, et approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

Sphinx annonce des acquisitions importantes dans un district de zinc émergent, au Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 5 sept. 2017) – Ressources Sphinx ltée. (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) est heureuse d’annoncer qu’elle a acquis un total 392 claims (230 km2) par désignation sur carte dans le district du Ziac nouvellement nommé (le « Ziac ») situé dans la région de la MRC du Pontiac au sud-ouest du Québec. Le Ziac est un corridor orienté vers le nord-ouest sur une distance de 40 km défini par des marbres dolomitiques contenant du zinc (voir le communiqué de presse du 8 août 2017) typique du district zincifère de Balmat-Edwards-Pierrepont (le « district de Balmat ») situé dans l’état de New York, aux États-Unis. Le Ziac est distinct des roches méta-volcaniques riches qui encaissent l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet qui a été exploitée de 1943 à 1968. La Société croit que les résultats pour le zinc obtenus à ce jour et la présence de deux styles de minéralisation zincifères indiquent que des systèmes minéralisés robustes étaient autrefois actifs dans le Ziac.

Sphinx a acquis les nouveaux projets suivants dans le Ziac :

  • Tessouat-Sud (296 claims, 177 km2) ; et
  • Obwondiag (96 claims, 53 km2).

En outre, le Ziac comprend :

  • le projet Calumet-Sud présentement exploré par Sphinx et son partenaire SOQUEM (21 claims, 12 km2) ;
  • le projet Tessouat (22 claims, 13 km2), détenu à 100% par Sphinx ; et
  • le projet GPd (74 claims, 41 km2), détenu à 100% par Sphinx et sur lequel le potentiel pour le zinc a été confirmé récemment.

Il semble exister de nombreuses caractéristiques géologiques communes entre le Ziac et le district de Balmat. Ce district a produit jusqu’à aujourd’hui 3,8 Mt de zinc métallique (présentation au congrès PDAC 2017, « 100 Years of Zinc Discoveries in the Balmat-Edwards-Pierrepont District », Richard (Tick) Knight). Ces caractéristiques communes peuvent être résumées comme suit :

  • situé dans la province géologique du Grenville dans un environnement métamorphique de haut grade (faciès amphibolite supérieur);
  • séquence lithologique d’évaporites (anhydrite) et de marbres dolomitiques encaissant la minéralisation;
  • corps minéralisés massifs primaires, latéralement et verticalement continus, allongés dans la direction de la plongée des charnières de pli et généralement conformes au litage;
  • minéralisation remobilisée avec des axes transversaux et allongés;
  • contacts francs de la minéralisation avec les roches des épontes;
  • sphalérite de couleur chocolatée avec des quantités mineures de pyrite et galène;
  • minéralisation à grains grossiers produisant des récupérations métallurgiques élevées; et
  • taille du district.

La figure 1 ci-jointe illustre la localisation des projets mentionnés ci-haut ainsi qu’une comparaison de sa taille avec celle du district de Balmat. De plus, les roches méta-volcaniques qui sont superposées à la séquence de roches carbonatées contiennent un ou plusieurs systèmes de sulfures massifs volcanogènes (« SMV ») qui incluent l’ancienne mine New Calumet qui a produit 3,8 millions de tonnes avec des teneurs de 5,8% Zn, 1,6% Pb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au (référence : Rapport New Calumet Mine 1968) et de nombreuses zones d’altération de style SMV le long d’un horizon marqueur récemment identifié.

Sphinx est en train d’élaborer un programme d’exploration pour le Ziac afin d’identifier les zones les plus prospectives pour la minéralisation zincifère. Le financement de l’exploration sera effectué initialement par la Société et les partenaires qu’elle est en train d’identifier.

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été revues par Richard H. (Tick) Knight, M.Sc., CPG, et impliqué dans la géologie des mines et l’exploration dans le district de Balmat, et approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues.

Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

MediaPlatform lance le lecteur HTML5 pour la lecture en direct sans Flash

LOS ANGELES, CA–(Marketwired – 30 août 2017) – MediaPlatform (www.mediaplatform.com), plateforme de premier plan de diffusion de flux pour professionnels, a annoncé aujourd’hui le lancement de son lecteur vidéo unifié HTML5 avec une assistance à la diffusion du contenu sur le bureau sans avoir recours à la technologie d’Adobe, Flash.

MediaPlatform a lancé le HTTP Live Streaming (HLS, diffusion de flux basé sur le protocole HTTP) sur iOS pour les entreprises. Le lecteur vidéo unifié est la suite logique dans l’évolution d’un produit conçu pour répondre aux besoins des organisations, avec le projet de se libérer du Flash, tout en restant l’option la plus sécurisée pour les entreprises largement investies dans la multidiffusion IP. Avec cette annonce, MediaPlatform devient la seule entreprise de produits vidéo sur le marché capable de fournir aux organisations la lecture en direct sans le Flash, tout en restant la référence pour les entreprises qui dépendent encore de ce format comme source principale dans certains de leurs établissements.

” Le problème que nous avons résolu ne concerne pas uniquement la lecture sans Flash, mais également le soutien aux organisations dans leur transition, quelle que soit la forme qu’elle prendra, de leur solutions de lecture actuelle vers les nouveaux formats “, a déclaré Mike Newman, PDG de MediaPlatform. ” En utilisant nos capacités de basculement uniques, les organisations peuvent effectuer une transition méthodique et sécurisée vers la lecture sans Flash, sans avoir à changer radicalement leur infrastructure existante. “

Le nouveau lecteur vidéo unifié de MediaPlatform fonctionne en liaison avec la solution primée WebCaster, la plateforme de prédilection des Fortune 1000 pour la diffusion professionnelle interne à grande échelle. Ce nouveau lecteur peut s’adapter aux environnements réseau complexes que l’on retrouve régulièrement au sein des entreprises internationales et supporte les formats vidéo HLS, HDS et RTMP.

WebCaster fonctionne avec MediaPlatform SmartPath, la technologie de lecture en direct réglementée de la société, qui permet au lecteur vidéo unifié d’utiliser toutes les technologies disponibles afin de garantir une lecture du flux adéquate à l’utilisateur. Ce routage intelligent effectué grâce à SmartPath garantit aux utilisateurs la réception du flux média la plus adaptée en fonction de l’association unique de matériel, moteur de recherche et réseau, et visionnée au moyen de la technologie la plus efficace et sécurisée possible.

Le lancement du lecteur vidéo unifié de MediaPlatform prolonge la stratégie de vidéo flexible de l’entreprise qui fournit aux organisations un grand nombre d’options afin de créer une approche de lecture de contenu sur mesure, répondant aux besoins spécifiques de leurs réseaux.

” Le lecteur vidéo de MediaPlatform offre aux utilisateurs un contrôle total sur la diffusion de contenu à leur audience tout en facilitant leur transition vers l’arrêt du Flash “, a déclaré Jared Hawkins, VP produit chez MediaPlatform. ” Nous avons découvert qu’un grand nombre d’entreprises nécessitent la flexibilité de pouvoir diffuser une vidéo HTML5 sans plug-in à une partie de leur audience, tout en gardant la possibilité d’utiliser le Flash dans d’autres parties de leurs réseaux. Avec notre nouveau lecteur, nous sommes ravis de pouvoir offrir cette flexibilité qui, selon nous, est unique sur le marché. “

À propos de MediaPlatform

MediaPlatform est la plus importante plateforme vidéo destinée aux entreprises permettant la diffusion de vidéos en direct et à la demande à grande échelle, pour la communication interne, la collaboration et la formation dans tous types d’industrie. Avec des solutions pour la création et la diffusion de contenu, et un contrôle de la qualité de service, MediaPlatform offre à des organisations telles que Abbott Laboratories, FINRA, Phillips 66, Sprint et UL le produit vidéo pour professionnels le plus complet du marché.
www.mediaplatform.com

CONTACT AUPRÈS DES MÉDIAS :
Barry Canty
VP Marketing
(310) 909-8410
Email contact

Sphinx : les forages confirment l’extension du ‘reef’ à palladium-cuivre dans le complexe igné stratifié d’Obwondiag sur son projet GPd, MRC de Pontiac, Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 août 2017) – Ressources Sphinx ltée (« Sphinx » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:SFX) annonce les résultats de sa campagne de forage du printemps sur le projet Green Palladium (“GPd”) détenu à 100% par la Société, situé dans la MRC de Pontiac dans le sud-ouest du Québec. Les résultats de neuf (9) de dix (10) sondages confirment la minéralisation en palladium et platine (collectivement “platinoïdes”) avec une minéralisation en or et cuivre associée. Cette minéralisation est encaissée à l’intérieur ou à proximité d’un niveau distinct de méta-pyroxénite (horizon marqueur) dans le complexe igné stratifié d’Obwondiag qui recoupe les marbres dolomitiques et les roches méta-volcaniques porteurs de sulfures. Le tableau 1 présente un sommaire des résultats et, en annexe, le tableau 2 énumère toutes les informations sur les sondages et les intervalles analysés.

Tableau 1: Information et résultats des sondages.

Numéro du
Sondage
Début
(m)
Fin
(m)
Intersection
minéralisée
(m)
Pd
(g/t)
Pt
(g/t)
Au
(g/t)
Pd+Pt+Au
(g/t)
Cu
%
Ni
%
GPd-17-11 26,50 29,00 2,50 0,10 0,03 0,02 0,15 0,21 0,02
Inc. 27,50 28,00 0,50 0,22 0,06 0,04 0,32 0,43 0,04
GPd-17-12 28,20 31,33 3,13 0,02 0,01 0,01 0,04 0,08 Nil
Inc. 28,63 28,80 0,17 0,05 0,01 0,02 0,08 0,53 Nil
GPd-17-13 46,80 47,40 0,60 0,07 0,02 0,02 0,11 0,11 0,02
GPd-17-14 35,00 38,47 3,47 0,03 0,01 0,01 0,05 0,04 Nil
Inc. 37,41 38,47 1,06 0,07 0,02 0,01 0,10 0,05 0,01
GPd-17-15 54,75 57,25 2,50 0,28 0,04 0,02 0,34 0,47 0,05
Inc. 55,58 56,43 0,85 0,61 0,06 0,04 0,71 1,20 0,13
GPd-17-16 53,95 54,47 0,52 0,30 0,03 0,05 0,38 0,52 0,05
59,11 60,70 1,59 0,22 0,04 0,01 0,27 0,17 0,05
Inc. 59,60 59,93 0,33 0,55 0,05 0,03 0,63 0,04 0,01
70,64 71,68 1,04 0,04 Nil Nil 0,04 0,20 0,01
GPd-17-17 66,20 74,13 7,93 0,29 0,03 0,03 0,35 0,45 0,07
Inc. 66,20 69,00 2,80 0,54 0,04 0,03 0,61 0,73 0,14
Inc. 73,75 74,13 0,38 0,60 0,02 0,14 0,76 1,51 0,60

Pd+Pt+Au = Total platinoïdes. Voir le tableau 2 for pour les épaisseurs réelles.

Le programme a été conçu pour tester les anomalies géochimiques en surface, les nouvelles cibles élaborées à partir du levé héliporté réalisé en 2016 et l’interprétation géologique des résultats des sondages précédents. Au total, dix (10) sondages peu profonds ont été complétés. Neuf (9) sondages ont été forés le long du ‘reef’ de platinoïdes minéralisé et tous ont recoupé de la minéralisation en pyrrhotite et chalcopyrite. Les valeurs en platinoïdes sont caractérisées par des intervalles plus épais en platinoïdes anomales et en cuivre qui contiennent des intervalles locaux de valeurs plus élevées. La minéralisation est associée à la pyrrhotite disséminée et à de la chalcopyrite. Dans les sondages GPd-17-15, 16 et 17, des sulfures disséminés sont associés à de la chalcopyrite semi-massive et à de la pyrrhotite formant un stockwerk anastomosé variant de 5% à 30% en volume de sulfures.

Un sondage a été foré à l’extérieur du complexe Obwondiag et a testé une cible dans les roches méta-volcaniques adjacentes qui encaissent la minéralisation de l’ancienne mine de zinc-plomb-argent-or New Calumet située à 2 km au nord-ouest.

Les résultats des analyses des campagnes de forages de 2015 et de 2017 (19 trous totalisant 1 931 m) ont confirmé l’extension de l’horizon ‘reef’ stratoïde de platinoïde sur une distance de 800 m. Celui-ci est ouvert dans toutes les directions. La compilation régionale suggère une expression de surface interprétée de l’horizon cible sur une distance estimée à 11 kilomètres. Le ‘reef’ minéralisé, a révélé 3,44 g/t Pd+Pt+Au sur une longueur de 40 cm dans le secteur de l’indice principal (communiqués de presse du 6 août 2015 et 1er novembre 2016) et a été intersecté dans 12 des 19 sondages réalisés à ce jour.

Une levé géophysique au sol InfiniTEM® totalisant 1,8 km sur deux (2) lignes a été réalisé après la campagne de forage, sur le secteur de l’indice principal et les sondages GPd-17-15, 16, 17 et 19, par Abitibi Géophysique de Val d’Or, au Québec. Les résultats n’ont pas identifié de conducteurs superficiels et proches de la surface qui seraient bien corrélés avec la zone forée compte tenu de la nature disséminée des sulfures. Les deux lignes ont montré des réponses anomales de longueur d’onde plus longue dans le secteur ouest de la grille du levé. Ces réponses méritent un suivi.

Un nouvel horizon sulfuré massif volcanogène situé dans les séquences méta-volcaniques a été identifié au nord du complexe d’Obwondiag. Cet horizon est situé au contact mafique-felsique favorable qui est en corrélation avec l’horizon de la mine New Calumet (production 3,8 millions de tonnes de minerai avec 5,8% Zn, 1,6% Pb, 65 g/t Ag et 0,4 g/t Au de 1943 À 1968) située à 3 km à l’ouest. Un levé pédogéochimique de 160 échantillons est en cours pour tester la prospectivité de cet horizon.

L’objectif corporatif de Sphinx pour la région est d’acquérir une position de terrain majeure basée sur des cibles de qualité et de rechercher des partenariats pour avancer rapidement les projets par le forage.

Sphinx a utilisé un programme de contrôle de l’assurance et de de la qualité pour le programme de forage, ce afin d’assurer l’application de pratiques de pointe durant l’échantillonnage et l’analyse des carottes de forage. Cela comprend l’insertion de standards certifiés et d’échantillons stériles dans le flux d’échantillons. Les échantillons à analyser sont prélevés sur des carottes de diamètre NQ sciées en deux. Une moitié est expédiée pour analyse au laboratoire ALS Chemex de Val d’Or, au Québec. L’autre moitié est conservée pour référence future. Les méthodes analytiques consistent en la mise en solution par l’eau régale suivi de la pyroanalyse standard et la finition ICP-AES pour la détermination des platinoïdes, et ICP-AES pour la détermination de 34 éléments.

Le programme de forage a été réalisé par Forage G4 de Val-d’Or sous la supervision de Michel Gauthier, Ph. D. (géo, et un administrateur de la Société) et Robin N. Adair, M.Sc. (P. Geol., géo, et membre du Comité consultatif de la Société).

Les données techniques qui figurent dans le présent communiqué ont été approuvées par Normand Champigny, président et chef de la direction de Sphinx et personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

Au sujet du Québec et de Sphinx

Le Québec s’est imposé comme l’une des juridictions minières les plus attrayantes au monde et est classé au 6e rang mondial (communiqué de presse de l’Institut Fraser, 28 février 2017). Le gouvernement du Québec a créé la confiance du marché en suivant une approche proactive en matière de politique minière. Le secteur minier du Québec a également été encouragé par la clarté et la certitude du cadre légal et règlementaire adopté par son gouvernement. Sphinx est une société axée sur la génération et l’acquisition de projets d’exploration au Québec.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de Sphinx.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent de responsabilité quant au caractère adéquat ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Sphinx, y compris le rapport annuel, ou les documents que Sphinx dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Normand Champigny
Président et chef de la direction
514 979-4746
info@sphinxresources.ca
www.sphinxresources.ca

DAVIDsTEA Inc. annonce sa conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 août 2017) – DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd’hui que ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l’exercice 2017 seront publiés après la clôture du marché le jeudi 7 septembre 2017. La société tiendra une conférence téléphonique à 16 h 30 (heure de l’Est) le même jour pour discuter de ses résultats financiers.

La conférence sera diffusée sur le site Web de la société à l’adresse http://www.davidstea.com, dans la section « Investisseurs ». Une rediffusion en ligne de la webémission sera publiée dans les deux heures qui suivent la fin de l’appel et sera disponible pendant une période de 30 jours.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés. Elle offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l’intermédiaire de ses 232 boutiques DAVIDsTEA qu’elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 avril 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la société est situé à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseurs :
MaisonBrison
Pierre Boucher
514-731-0000, poste 237
investors@davidstea.com

Neptune annonce l’élection de ses administrateurs

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 17 août 2017) – Neptune Technologies & Bioressources inc. (« Neptune » ou la « Société ») (NASDAQ:NEPT)(TSX:NEPT) annonce que les candidats désignés dans la circulaire de sollicitation de procurations datée du 13 juillet 2017 ont été élus à titre d’administrateurs de la Société. Les résultats détaillés du vote pour l’élection des administrateurs à l’assemblée annuelle des actionnaires tenue à Montréal le 15 août 2017 sont présentés ci-dessous.

Candidat Votes Pour % Votes
Pour
Abstentions % Abstentions
Katherine Crewe 15 983 689 90,67 % 1 645 361 9,33 %
Ronald Denis 15 461 112 87,70 % 2 167 938 12,30 %
James S. Hamilton 10 891 414 61,78 % 6 737 636 38,22 %
John M. Moretz 16 903 582 95,88 % 725 468 4,12 %
François R. Roy 14 984 466 85,00 % 2 644 584 15,00 %
Richard P. Schottenfeld 16 687 058 94,66 % 941 992 5,34 %
Leendert H. Staal 16 866 250 95,67 % 762 800 4,33 %

De plus, KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., comptables professionnels agréés, ont été nommés à titre d’auditeurs indépendants de la Société pour l’année en cours.

Pour de plus amples renseignements sur les résultats des votes sur les résolutions adoptées durant l’assemblée annuelle des actionnaires de Neptune tenue le 15 août 2017, veuillez vous référer au Rapport des résultats du vote sur SEDAR.

À propos de Neptune Technologies & Bioressources inc.

Neptune est une société de produits de bien-être, forte de plus de 50 ans d’expérience combinée dans l’industrie. La Société met au point des solutions clé en main offertes sous diverses formes uniques et propose des ingrédients spécialisés tels que MaxSimil®, une plate-forme brevetée qui améliore l’absorption des nutraceutiques à base de lipides, et une gamme d’autres huiles marines et de graines. Neptune vend également de l’huile de krill de première qualité directement aux consommateurs, en ligne au www.oceano3.com. La Société mise sur son expertise scientifique, technologique et innovatrice pour travailler au développement d’extractions uniques dans des segments à croissance potentielle élevée comme ceux du secteur du cannabis thérapeutique.

Neptune cherche aussi à tirer parti des possibilités offertes par le marché des médicaments sur ordonnance grâce à sa filiale détenue à 34 %, Acasti Pharma Inc. (« Acasti »). Acasti se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques à base de phospholipides oméga-3 destinés au traitement de l’hypertriglycéridémie majeure.

Le siège social de la Société est situé à Laval, au Québec.

Énoncés prospectifs

Les énoncés contenus dans le présent communiqué ne portant pas sur des faits courants ou passés constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la législation en valeurs mobilières américaine et de la législation en valeurs mobilières canadienne. Ces énoncés prospectifs comportent des risques et incertitudes, connus et inconnus, et sont assujettis à d’autres facteurs inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de Neptune diffèrent de manière importante des résultats passés ou des résultats futurs dont il est question, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Outre les énoncés qui décrivent explicitement de tels risques et incertitudes, il y a lieu de préciser que les énoncés qui contiennent des termes tels que « croire », « être d’avis », « prévoir », « avoir l’intention », « s’attendre à », « entendre » ou « planifie » ainsi que l’utilisation du futur dans ces énoncés dénotent la nature incertaine et prospective de ceux-ci. Il est recommandé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs, qui sont à jour à la date du présent communiqué seulement.

Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et de la « Mise en garde concernant l’information prospective » figurant à la notice annuelle la plus récente de Neptune (la « notice annuelle ») et dans le rapport annuel (S.E.C Form 40 F) le plus récent de Neptune, disponibles sur SEDAR, à www.SEDAR.com, sur EDGAR, à www.sec.gov/edgar.shtml et dans la section Investisseurs du site Web de Neptune, à www.neptunebiotech.com. Tous les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse sont à jour à la date des présentes. Neptune ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs à la suite de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre raison que ce soit, sauf dans la mesure exigée par la loi. De plus, les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué comportent généralement d’autres risques et incertitudes qui sont décrits de temps à autre dans les documents publics de Neptune déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et des commissions des valeurs mobilières canadiennes. Des renseignements supplémentaires au sujet de ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle.

Ni NASDAQ ni la Bourse de Toronto n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou à l’exactitude du présent communiqué.

Neptune Solutions Bien-être
Mario Paradis
Vice-président et chef de la direction financière
1 450 687 2262, poste 236
m.paradis@neptunecorp.com

Relations avec les investisseurs (Canada)
Pierre Boucher
MaisonBrison
1 514 731 0000
pierre@maisonbrison.com

Relations avec les investisseurs (Etats-Unis)
James Carbonara
Hayden IR
1 646 755 4712
james@haydenir.com

Le tout nouveau générateur d’horloge d’IDT utilise jusqu’à 60 % d’énergie en moins que les solutions comparables

SAN JOSÉ, CALIFORNIE–(Marketwired – Aug 15, 2017) –
Note à l’intention des rédacteurs : une photo est jointe au présent communiqué de presse.

Integrated Device Technology, Inc. (IDT) (NASDAQ : IDTI) a présenté aujourd’hui deux nouvelles versions de ses générateurs d’horloge programmables VersaClock(R) 3S. Les modules IDT(R) 5L35023 et 5L35021 offrent des fonctionnalités d’économie d’énergie innovantes à partir d’une alimentation à rail unique de 1,8 V tout en éliminant le recours à de multiples composants de temporisation séparés. Outre un gain énergétique pouvant atteindre 60 % par rapport aux solutions comparables, la surface occupée sur la carte s’en trouve réduite. Tout comme leurs prédécesseurs, les nouveaux modules VersaClock(R) 3S affichent des performances répondant aux normes les plus répandues telles que PCI Express(R) Gen 1/2/3. Ces nouveaux modules conviennent parfaitement aux systèmes informatiques, appareils photo numériques, décodeurs IP, installations de divertissement &ag