Technologies D-BOX dévoile ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 décembre 2018

Communiqué de presse

LONGUEUIL, Québec, 13 févr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) — Technologies D-BOX Inc. (TSX: DBO), un chef de file mondial du divertissement immersif, a dévoilé aujourd’hui des revenus de 8,3 millions de dollars et de 25,8 millions de dollars pour les périodes de trois et neuf mois clos le 31 décembre 2018. Les revenus ont connu une baisse de 21 % pour le trimestre et de 1 % pour la période de neuf mois, comparativement à la même période l’an dernier. Les revenus plus faibles enregistrés pour cette période reflètent la diminution de grandes productions hollywoodiennes au cours du dernier trimestre, laquelle a entraîné une chute des revenus au box-office partout dans le monde. D-BOX continue de démontrer une croissance soutenue de sa présence dans les salles de cinéma avec 55 nouveaux écrans installés depuis décembre 2017, soit pour les douze derniers mois. 

FAITS SAILLANTS FINANCIERS

Faits saillants du troisième trimestre clos le 31 décembre 2018

Comparaison avec le troisième trimestre clos le 31 décembre 2017 :

  • Revenus totalisant 8,3 millions de dollars en baisse de 21 % comparativement à 10,4 millions de dollars.
  • Revenus récurrents totalisant 2,1 millions de dollars en baisse de 16 % comparativement à 2,5 millions de dollars.
  • BAIIA ajusté trimestriel de 515 k$ comparativement à 1,1 million de dollars.
  • Revenus récurrents en hausse représentant 25 % des revenus totaux comparativement à 24 %.
  • Perte nette totalisant 177 k$ comparativement aux revenus nets de 51 k$.

Faits saillants de la période de neuf mois clos le 31 décembre 2018

Comparaison avec la période de neuf mois clos le 31 décembre 2017 :

  • Revenus totalisant 25,9 millions de dollars en baisse de 1 % comparativement à 26,2 millions de dollars.
  • Revenus récurrents totalisant 6,8 millions de dollars en hausse de 5 % comparativement à 6,5 millions de dollars.
  • BAIIA ajusté trimestriel de 1,8 million de dollars comparativement à 1,7 million de dollars.
  • Revenus récurrents en hausse à 26 % des revenus totaux comparativement à 25 %.
  • Perte nette totalisant 1,2 million de dollars comparativement à 1,8 million de dollars.
Troisième trimestre et période de neuf mois clos le 31 décembre 2018
(en milliers de dollars sauf pour les données par actions)
  Troisième trimestre Neuf mois
2018   2017   2018   2017  
Revenus 8 258   10 400   25 855   26 194  
Renevu net (perte nette) (177 ) 51   (1 154 ) (1 773 )
BAIIA Ajusté* 515   1 114   1 795   1 667  
Gain (perte) nette de base et diluée par action   (0,001 )   (0,000 )   (0,007 )   (0,010 )
Données du bilan consolidé
  Au 31 décembre 2018 Au 31 mars 2018
Trésorerie et équivalents de trésorerie 8 898 10 141 
* Se référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du Rapport de gestion en date du 13 février 2019.

FAITS SAILLANTS OPÉRATIONNELS

  • D-BOX a ajouté des sièges dans des salles de quatre pays d’Amérique latine par l’intermédiaire d’un partenariat avec Cinemark, un important exploitant de salles américain. Cette entente bonifiée a mené à l’installation d’un plein écran D-BOX en Équateur et de sièges de mouvement dans des salles d’Argentine et du Brésil. Des fauteuils supplémentaires ont également été installés dans des salles existantes de Colombie, attestant de la popularité toujours croissante de la marque.
     
  • Triotech a inauguré sa plus récente attraction présentant la technologie D-BOX appelée The Flyer en décembre au Pier 39 de San Francisco. Fin novembre, à l’occasion de la foire commerciale de l’International Association of Amusement Park and Attractions (IAAPA), le combat épique des Lapins crétins avec Ubisoft a été lancé — soit une attraction interactive actionnée par le mouvement D-BOX. Ces nouvelles attractions font partie de jeux et d’attractions populaires déployés et vendus par l’entreprise depuis 2009 dans divers marchés du monde, telles que Typhoon, XD dark ride, XD theater et autres expériences de divertissement présentant toutes la technologie de mouvement D-BOX.
  • Le groupe Ymagis a ouvert Illucity en décembre, le premier parc d’aventures en réalité virtuelle de France à La Villette, à Paris. D-BOX occupe une place de choix dans trois différentes attractions équipées de ses sièges et ses simulateurs.

« Compte tenu de la baisse des revenus dans le marché du cinéma en salle, nous avons néanmoins réussi à améliorer notre BAIIA ajusté jusqu’en date d’aujourd’hui » déclare Claude Mc Master, président et chef de la direction de D-BOX. « De plus, nous avons réussi à augmenter le nombre de partenaires auprès d’intégrateurs de notre division du divertissement commercial. »

INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE RELATIVE AU TROISIÈME TRIMESTRE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2018

L’information financière inhérente au troisième trimestre ayant pris fin le 31 décembre 2018 devrait être lue conjointement avec les états financiers consolidés intermédiaires, résumés et non audités de la société et le Rapport de gestion de l’entreprise en date du 13 février 2019. Ces documents peuvent être consultés au www.sedar.com.

PERSPECTIVES
D-BOX exerce ses activités dans deux grands secteurs : le marché du divertissement et le marché de la simulation et de la formation, lesquels se déclinent en plusieurs sous marchés distincts. Les activités de développement des affaires de la Société visent à augmenter les ventes de systèmes de mouvement ainsi qu’à favoriser la croissance de ses revenus récurrents. Cette stratégie viendra solidifier la position de D-BOX dans certains sous marchés spécifiques et facilitera la pénétration de nouveaux marchés. L’expertise de D-BOX dans le domaine de la simulation immersive de mouvement réaliste lui permet de se positionner comme une entreprise qui participe largement à la croissance du marché de la réalité virtuelle. L’entreprise développe activement de nouvelles applications pour la réalité virtuelle et d’autres marchés connexes. La technologie exclusive de D-BOX permet également de bonifier l’expérience de la réalité virtuelle en réduisant potentiellement l’inconfort parfois associé à ce genre d’expériences. D-BOX se concentre particulièrement sur cette nouvelle tendance puisque le marché de la réalité virtuelle et celui de la réalité augmentée sont en pleine croissance et pourront atteindre, selon plusieurs sources de l’industrie, des milliards de dollars dans un avenir rapproché.

RAPPROCHEMENT DU BAIIA AJUSTÉ AU BÉNÉFICE NET (OU LA PERTE NETTE)*

Le BAIIA ajusté fournit de l’information utile et complémentaire qui permet notamment d’évaluer la rentabilité de l’entreprise et son flux de trésorerie en fonction de ses activités d’exploitation. Il inclut le bénéfice net (perte nette) et exclut l’amortissement, les charges financières nettes de revenus, les impôts, la radiation d’immobilisations corporelles et incorporelles, les paiements fondés sur les actions, la perte (le gain) liée aux taux de change et les dépenses non récurrentes liées aux coûts de restructuration.

  Troisième trimestre
clos le 31 décembre
Neuf mois
clos le 31 décembre
2018   2017   2018   2017  
Revenu net (perte nette) (177 ) 51   (1 154 )  (1 773 )
Amortissement des immobilisations corporelles 402   593   1 512   1 763  
Amortissement des actifs incorporels 197   161   602   487  
Amortissement des autres actifs __   1   2   3  
Résultats financiers 123   134   384   401  
Impôts sur le résultat (31 ) __   46   __  
Radiation des autres actifs __   52   __   52  
Charge au titre des paiements fondés sur les actions 16   70   109   206  
Perte (gain) de change (15 ) 52   294   266  
Frais de restructuration __   __   __   257  
BAIIA ajusté 515   1 114   1 795   1 667  
* Se référer à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du Rapport de gestion en date du 13 février 2019.

À PROPOS DE D-BOX

D-BOX redéfinit et crée des expériences de divertissement immersif hyperréalistes en faisant bouger le corps des cinéphiles et en stimulant leur imagination grâce à sa technologie de mouvement. Cette expertise explique pourquoi D-BOX a collaboré avec les meilleures entreprises du monde pour raconter des histoires captivantes. Qu’il s’agisse de films, de jeux vidéo, d’applications de réalité virtuelle, de divertissement thématique ou de simulateurs professionnels, la mission de D-BOX est de faire vibrer le monde.

Technologies D-BOX Inc. est une société canadienne cotée à la Bourse de Toronto (TSX : DBO). Son siège social est situé à Montréal et elle possède des bureaux à Los Angeles, aux États-Unis et à Beijing, en Chine.

D-BOXMD, D-BOX Motion CodeMD, LIVE THE ACTIONMD, ARCHITECTE DU MOUVEMENTMD, MOVE THE WORLD™ et FEEL IT ALL sont des marques de commerce de Technologies D-BOX inc. Les autres noms sont uniquement publiés à titre indicatif et peuvent représenter des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs.

MISE EN GARDE QUANT AUX ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Certains énoncés du présent document, y compris ceux exprimant les attentes ou les estimations de la direction quant au rendement futur de l’entreprise, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et de présomptions qui, bien que la direction les considère comme vraisemblables en ce moment, sont par nature assujettis à des incertitudes et contingences d’ordre commercial, économique et concurrentiel. Les investisseurs sont donc avisés de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. D-BOX décline toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’événements futurs ou de quelque autre motif que ce soit.

POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUEZ AVEC :

Jean-François Lacroix
Chef des finances
D-BOX Technologies Inc.
450-876-1227
jflacroix@d-box.com
Relations avec les investisseurs :
Glen Akselrod
Fondateur
Bristol Capital Ltd.
905-326-1888, poste 10
glen@bristolir.com

Nouvelles de la Bourse de Toronto TSX

Nouvelles de la Bourse de croissance TSXV

Nouvelles de la Bourse de NASDAQ

Nouvelles de la Bourse de New York (NYSE)