Le partenaire de Vanstar, IAMGOLD recoupe 82,6 metres à une teneur de 3,31 g/t Au sur le projet Nelligan

LA PRAIRIE, Québec, 15 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — La direction de Ressources Minières Vanstar Inc. (« Vanstar ») est très heureuse d’annoncer qu’IAMGOLD Corporation, partenaire dans le développement du projet aurifère Nelligan, a recoupé par forages une série de résultats significatifs provenant des zones 36 et Renard. Ces résultats provenant de 11 sondages totalisent 4 404 mètres. Une autre série de 9 sondages totalisant 4 487 mètres seront publiés dès que possible.

Le tableau suivant indique les principaux résultats des sondages. Un tableau complet est présenté en annexe.

Zone 36 Ouest

  • Trou de forage NE-18-81 : 12,2 mètres d’une teneur de 3,93 g Au/t
    incluant : 0,8 mètre d’une teneur de 34,3 g Au/t
  • Trou de forage NE-18-86 : 24,2 mètres d’une teneur de 1,33 g Au/t
    incluant : 5,6 mètres d’une teneur de 3,51 g Au/t
  • Trou de forage NE-18-89 : 14,3 mètres d’une teneur de 2,26 g Au/t
    incluant : 4,4 mètres d’une teneur de 4,60 g Au/t

Zone Renard :

  • Trou de forage NE-18-81 : 23,5 mètres d’une teneur de 1,68 g Au/t
    incluant : 7,5 mètres d’une teneur de 3,70 g Au/t

    et 37,5 mètres d’une teneur de 1,61 g Au/t

  • Trou de forage NE-18-83 : 14,5 mètres d’une teneur de 2,31 g Au/t
    incluant : 7,0 mètres d’une teneur de 4,10 g Au/t

    et 31,5 mètres d’une teneur de 1,19 g Au/t
    incluant : 6,0 mètres d’une teneur de 3,22 g Au/t

  • Trou de forage NE-18-84 : 33,1 mètres d’une teneur de 1,26 g Au/t
    et 82,6 mètres d’une teneur de 3,31 g Au/t
    incluant : 1,5 mètre d’une teneur de 20,9 g Au/t
    incluant : 1,5 mètre d’une teneur de 74,9 g Au/t
                                         
  • Trou de forage NE-18-87 : 37,4 mètres d’une teneur de 0,95 g Au/t
    et 27,2 mètres d’une teneur de 3,48 g Au/t.
    incluant : 7,5 mètres d’une teneur de 9,55 g Au/t
  • Trou de forage NE-18-89 : 2,54 mètres d’une teneur de 16,12 g Au/t
                        
    et 15,8 mètres d’une teneur de 1,69 g Au/t
    et 12 mètres d’une teneur de 1,12 g Au/t
    et 13,5 mètres d’une teneur de 1,27 g Au/t

Le programme de forage au diamant de 2018 a été conçu pour évaluer le potentiel de ressources d’un système de minéralisation récemment découvert, nommé la zone Renard située immédiatement au nord des zones connues Liam et Dan.

Craig MacDougall, vice-président principal, Exploration, d’IAMGOLD a indiqué : « Le programme de forage d’exploration de 2018 continue de générer des résultats positifs et de recouper de larges zones d’altération et de minéralisation associées, comme annoncé précédemment. Ces résultats sont en train d’être intégrés en vue d’élaborer un modèle préliminaire du gîte et serviront à orienter les prochaines campagnes de forage pour étayer l’élaboration d’une première estimation des ressources. »

« Nous sommes très satisfaits de ces résultats jugés une fois de plus très prometteurs. Ce vaste système aurifère demeure ouvert autant latéralement qu’en profondeur. Cela nous permet de croire être en présence d’un gîte aurifère de grande qualité. » de souligner M. Guy Morissette, CEO de Vanstar.

À propos du projet Nelligan

Le projet Nelligan est détenu en vertu d’une convention de participation conditionnelle avec Vanstar. La Société IAMGOLD Corp. détient un intérêt indivis de 51 % dans la propriété et a l’option d’acquérir un intérêt indivis additionnel de 24 % en contrepartie de paiements en trésorerie totalisant 2 750 000 $ CA versés à Vanstar et de la réalisation d’un rapport technique d’une estimation des ressources conforme à la norme 43-101 avant mars 2022. Une fois que la Société aura acquis une participation de 75 %, IAMGOLD aura la possibilité d’acquérir un intérêt supplémentaire de 5 % et détiendrait 80 % du projet Nelligan en effectuant et publiant une étude de faisabilité. Vanstar détiendrait alors un intérêt indivis non contributoire de 20 % jusqu’au commencement de la production commerciale, après quoi (1) l’intérêt indivis de 20 % deviendra contributoire et (2) Vanstar paiera une portion attribuable des coûts totaux de mise en valeur et de construction représentant 80 % de la part qu’elle détient dans toutes les distributions provenant de la coentreprise. Vanstar conservera aussi un revenu net de fonderie de 1 % dans certains claims du projet.

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par M. Gilles Laverdière, géologue indépendant et Personne Qualifiée de Vanstar, selon la norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX ainsi que son fournisseur de services de régulation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance du TSX) n’acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l’exactitude de son contenu.

Source :

Guy Morissette           
CEO Ressources Minières Vanstar Inc.
gmvanstar@vanstarmining.com
819-763-5096  

Tableau 1  Résultats de forage du projet Nelligan – Programme de forage 2018
Trou no. UTM NAD83 Zone18 AZ Pendage Profondeur De À Intervalle Épaisseur
vraie (1)
Au (2) NOTE
  Coord.
Est
Coord.
Nord
Élévation (°) (°) (m) (m) (m) (m) (m) (g/t)    
NE-18-80 522 996,9 5 473 929,8 378,1 334 -45 327,00 111,00 123,50 12,50 10,83 0,85 ZONE RENARD
              182,10 201,70 19,60 18,42 0,84  
Incluant (3)             189,10 193,90 4,80 4,51 1,26  
              211,80 220,50 8,70 7,53 0,96  
              228,45 250,95 22,50 19,49 0,66  
NE-18-81 522 995,5 5 473 768,6 375,4 330 -50 414,00 61,20 73,40 12,20 9,35 3,93 ZONE 36 Ouest
Incluant (3)             62,60 63,40 0,80 0,61 34,30  
              174,00 175,50 1,50 1,15 23,40 ZONE RENARD
              227,40 235,30 7,90 6,47 0,72  
              257,91 281,40 23,49 16,61 1,68  
Incluant (3)             257,91 265,40 7,49 5,30 3,70  
              290,40 313,20 22,80 18,68 0,92  
              322,20 359,70 37,50 30,72 1,61  
Incluant (3)             349,20 359,70 10,50 8,60 2,77  
              374,70 379,20 4,50 3,69 1,41  
NE-18-82 522 868,8 5 473 935,3 380,3 330,00 -50,00 267,00 54,00 76,50 22,50 17,24 0,70 ZONE RENARD
              95,00 100,89 5,89 5,10 1,87  
              115,60 127,76 12,16 11,75 0,90  
Incluant (3)             121,00 124,00 3,00 2,90 2,22  
              156,00 178,56 22,56 19,54 0,92  
Incluant (3)             156,67 163,50 6,83 4,39 1,45  
Incluant (3)             175,50 178,56 3,06 2,88 1,67  
              214,50 231,00 16,50 12,64 1,48  
              241,50 261,00 19,50 14,94 0,49  
NE-18-83 522 779,6 5 473 847,9 381,5 332 -50 327,00 77,60 85,50 7,90 6,05 0,82 ZONE RENARD
              133,50 140,20 6,70 4,74 0,92  
              162,50 177,00 14,50 13,14 2,31  
Incluant (3)             168,50 175,50 7,00 5,36 4,10  
              189,00 208,50 19,50 17,67 0,83  
              231,00 247,50 16,50 14,95 0,61  
              255,00 286,50 31,50 27,28 1,19  
Incluant (3)             274,50 280,50 6,00 5,20 3,22  
NE-18-84 522 975,1 5 473 842,0 376,8 325 -45 348,00 121,50 154,60 33,10 25,36 1,26 ZONE RENARD
              164,90 175,40 10,50 9,09 1,14  
              182,90 265,50 82,60 71,53 3,31  
Incluant (3)             182,90 184,40 1,50 1,30 20,90  
Incluant (3)             205,40 206,90 1,50 1,30 74,90  
              303,00 327,00 24,00 18,39 0,95  
NE-18-85 522 828,4 5 473 756,4 379,2 332 -50 381,00 77,00 81,50 4,50 2,89 2,82 ZONE 36 Ouest
Incluant (3)             78,50 80,00 1,50 0,96 6,29  
              96,80 105,92 9,12 5,86 0,98  
              138,20 153,20 15,00 9,64 0,51  
              249,60 260,50 10,90 8,93 0,63 ZONE RENARD
              274,60 333,80 59,20 48,49 0,83  
Incluant (3)             305,30 327,80 22,50 18,43 1,21  
              369,80 381,00 11,20 9,17 1,33  
NE-18-86 522 901,2 5 473 773,7 378,6 332 -47 411,00 129,80 154,00 24,20 18,54 1,33 ZONE 36 Ouest
Incluant (3)             138,00 143,62 5,62 4,31 3,51  
              161,90 176,50 14,60 9,38 0,62  
              243,00 321,40 78,40 67,90 0,98 ZONE RENARD
Incluant (3)             296,50 321,40 24,90 19,07 1,40  
              355,95 361,00 5,05 3,87 2,83  
              366,00 379,50 13,50 10,34 1,69  
NE-18-87 522 853,2 5 473 654,3 378,5 330 -52 543,00 53,76 70,50 16,74 15,17 1,63 ZONE 36 Ouest
Incluant (3)             55,00 56,00 1,00 0,97 13,05  
              102,00 112,50 10,50 9,52 1,52  
              138,30 147,30 9,00 8,16 0,67  
              165,15 202,50 37,35 33,85 0,95 ZONE RENARD
Incluant (3)             165,15 182,00 16,85 15,27 1,20  
              367,50 375,00 7,50 6,80 1,55  
Incluant (3)             372,00 375,00 3,00 2,72 2,83  
              389,65 416,80 27,15 22,24 3,48  
Incluant (3)             391,04 398,50 7,46 6,11 9,55  
              452,60 453,30 0,70 0,57 22,00  
              457,80 465,30 7,50 5,75 4,58  
Incluant (3)             460,80 462,30 1,50 1,15 16,95  
              490,50 496,50 6,00 4,60 1,30  
NE-18-88 522 637,5 5 473 805,2 379,7 335 -45 456,00 71,00 86,00 15,00 11,49 0,53 ZONE RENARD
              130,00 143,50 13,50 9,55 1,65  
Incluant (3)             141,50 142,10 0,60 0,42 21,15  
              158,00 185,00 27,00 24,47 1,04  
              204,00 232,00 28,00 24,25 1,35  
Incluant (3)             223,50 232,00 8,50 7,70 2,28  
NE-18-89 522 699,1 5 473 713,5 379,9 335 -45 471,00 38,80 53,10 14,30 11,71 2,26 ZONE 36 Ouest
Incluant (3)             43,17 47,60 4,43 3,63 4,60  
              71,10 81,30 10,20 7,81 1,31  
              260,40 285,50 25,10 19,23 0,94 ZONE RENARD
              292,54 295,08 2,54 2,20 16,12  
Incluant (3)             292,54 293,75 1,21 1,05 32,00  
              301,00 316,80 15,80 14,32 1,69  
              339,20 351,20 12,00 10,39 1,12  
              367,70 381,20 13,50 11,69 1,27  
              396,20 412,70 16,50 14,95 0,60  
              429,20 438,20 9,00 8,16 0,98  
NE-18-92 522 500,8 5 473 656,7 373,8 326 -58 459,00 357,17 367,15 9,98 4,99 0,85 ZONE RENARD
              382,50 385,50 3,00 1,93 2,36  
              424,50 430,50 6,00 3,86 2,02  
Incluant (3)             429,00 430,50 1,50 0,96 5,85  
              450,00 459,00 9,00 5,79 1,27  

Notes :

  1. Les épaisseurs vraies des intersections sont d’environ 70 à 94 % de l’intervalle de carotte.
  2. Les intersections de trous de forage sont calculées selon une teneur de coupure de 0,50 g Au/t et peuvent contenir des intervalles jusqu’à 5 mètres de longueur de valeurs plus faibles. Elles sont généralement rapportées pour des valeurs minimales de 5 g*m (facteur métal).      
  3. Les résultats d’analyses ne sont pas plafonnés, mais les sous-intervalles à plus haute teneur sont mis en évidence.

Résultats de l’assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires

MONTRÉAL, 15 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — RESSOURCES SIRIOS INC. (TSX CROISSANCE : SOI) annonce que toutes les propositions présentées à son assemblée générale annuelle et extraordinaire du 13 novembre ont été entérinées par les actionnaires. Ces propositions comprenaient la nomination des administrateurs et des auditeurs de même que le renouvellement du régime d’options d’achat d’actions de la Société.

Les actionnaires ont élu MM. Luc Cloutier, Guy Chevrette, Michel Bouchard, Dominique Doucet et Gilles Dupuis comme membres du conseil d’administration avec des taux d’approbation variant entre 96,73 % et 99,18 %. Les actionnaires détenant un total de plus de 45 % du capital-actions de Sirios ont voté sur les propositions présentées.

De plus, lors de la réunion du conseil d’administration tenue après l’assemblée des actionnaires, M. Frédéric Sahyouni a été réélu aux postes de chef des finances et secrétaire de la Société tandis que M. Dominique Doucet et M. Gilles Dupuis ont été réélus président et chef de la direction et président du conseil respectivement. MM. Luc Cloutier, Guy Chevrette et Michel Bouchard ont également été renommés comme membres du comité d’audit et du comité de gouvernance, d’environnement et de santé.

« Dans le cadre de l’assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires ont été transmis les plus récents résultats de Ressources Sirios et son projet phare Cheechoo ainsi qu’un bilan des activités réalisées au cours des dernières années. Nos plus récents résultats de forage témoignent de notre croissance et du potentiel de Cheechoo qui se dirige d’ailleurs vers l’estimation de ressources », mentionne Dominique Doucet, fondateur et président-directeur général de Ressources Sirios.

Pour consulter la présentation : http://sirios.com/wp-content/uploads/2018/11/5718bff8-ag-2018.pdf

Octroi d’options

Le conseil d’administration a octroyé le 13 novembre 2018 un total de 2 300 000 options d’achat d’actions auprès d’employés, consultants, administrateurs et dirigeants en vertu de son régime incitatif d’octroi d’options, à un prix de levée de 0,22 $ par action. Les options ont une durée de cinq ans.

À propos de Sirios

Fondée en 1995, Ressources Sirios génère elle-même ses projets d’exploration minière. Pionnière dans la recherche de gisements d’or de classe mondiale à la Baie-James, Sirios a également répertorié, au fil des années, un très grand nombre d’indices de métaux précieux dans le Nord-du-Québec et l’Est du Canada.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Dominique Doucet, président                                                                                                                                                                                      
Tél. : (514) 510-7961                                                                                                                        
ddoucet@sirios.com
site web : www.sirios.com

Midland prolonge la zone aurifère Ants sur le projet Willbob dans la fosse du Labrador

MONTRÉAL, 15 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX-V: MD) a le plaisir d’annoncer les plus récents résultats de sa campagne d’exploration de Septembre sur le projet Willbob (100 % Midland). Le projet Willbob est situé dans la Fosse du Labrador, à environ 70 kilomètres à l’ouest de Kuujjuaq et à proximité du projet Kan d’Osisko/Barrick. La campagne de septembre visait principalement à échantillonner et à rainurer plus amplement l’affleurement de la zone aurifère Ants découverte à l’été 2018.

Faits saillants

• La zone « Ants » est maintenant confirmée comme étant aurifère sur au moins 50 mètres de long, et sur 5 à 24 mètres de large, en affleurement. Elle est ouverte vers le sud-est (en longueur) et vers le sud-ouest (en largeur), sous les dépôts de surface.

• Nouvelles rainures sur la zone aurifère Ants ont donné les intervalles suivants :

  • 1,78 g/t Au sur 23,3 mètres, incluant 3,19 g/t Au sur 10,0 mètres (rainure ANTS-18-03).

  • 3,33 g/t Au sur 5,0 mètres (rainure ANTS-18-02).

• Rainure sur la zone « Ants-4G », située à 100 mètres à l’est de la zone Ants, titrant 2,22 g/t Au sur 4,5 mètres (rainure ANTS-18-04), avec échantillons choisis jusqu’à 6,64 g/t Au.

Noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et ne représentent pas les zones minéralisées. L’épaisseur vraie des zones minéralisées intersectées par les rainures n’est pas connue.

La zone Ants a été découverte par prospection en surface en juillet 2018. Elle se présente sous la forme d’une large zone affleurante contenant de la pyrrhotite et de la chalcopyrite disséminées ainsi que des veinules de quartz encaissées dans une diorite fortement chloritisée et ankéritisée. Une rainure unique (ANTS-18-01) faite en juillet et recoupant la partie ouest de la zone a titré 0,81 g/t Au sur 5,8 mètres, incluant 1,48 g/t Au sur 2,8 mètres. De nouvelles rainures complétées en septembre ont étendu de façon significative la zone aurifère vers le sud-est tout en retournant également des valeurs aurifères plus élevées. La rainure ANTS-18-03, située à 30 mètres au sud-est de ANTS-18-02, a titré 1,78 g/t Au sur 23,3 mètres, incluant 3,19 g/t Au sur 10,0 mètres. L’intervalle est ouvert vers le sud-ouest, car le dernier échantillon de la rainure a donné 0,6 g/t Au. La zone est également complètement ouverte vers le sud-est.

La rainure ANTS-18-02, située à environ 20 mètres au sud-est de ANTS-18-01, a titré 3,33 g/t Au sur 5,0 mètres. Cet intervalle reste ouvert vers le sud-ouest, car le dernier échantillon de la rainure a titré 2,2 g/t Au.

La zone Ants-4G est située à environ 100 mètres de la rainure ANTS-18-03. Un échantillon choisi sur cette zone en juillet avait titré 4,27 g/t Au dans une diorite minéralisée en pyrrhotite, avec altération en chlorite-ankérite. Elle est visuellement similaire à la zone Ants. Une rainure sur la zone Ants-4G a titré 2,22 g/t Au sur 4,5 mètres (ANTS-18-04). De l’or visible y a été observé dans des veines de quartz de tension.

Ces nouveaux résultats soulignent encore une fois le fort potentiel aurifère du projet Willbob. Des zones aurifères significatives et de grande étendue peuvent encore y être trouvées en affleurements. Le décapage mécanique des zones Ants et Ants-4G est planifié pour la prochaine saison de terrain, sous les dépôts de surface. De la prospection supplémentaire sera aussi réalisée autour de la découverte Ants, puisque l’essentiel du secteur environnant n’a pas fait l’objet de prospection approfondie auparavant.

Contrôle de la qualité

Le design du programme d’exploration et l’interprétation des résultats est effectué par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisant de standards et de blancs à chaque 20 échantillons. Les échantillons de roche du projet sont analysés pour l’or par pyroanalyse standard sur des fractions de 30 grammes avec fini par absorption atomique (Au-AA23) ou fini gravimétrique (Au-GRA21) aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec). Les échantillons avec or visible ou supérieures à 1,0 g/t Au ont également été analysés par une procédure de treillis métallique avec pyroanalyses (Au-SCR21); les résultats de cette méthode ont été utilisés pour les calculs des intervalles lorsque disponibles. Tous les échantillons ont également été analysés pour plusieurs éléments par une méthode ICP-AES avec dissolution à quatre acides (ME-ICP61) aux laboratoires ALS de Vancouver (Colombie-Britannique).

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Minerals Corporation, SOQUEM INC., Les Métaux NioBay inc., Mines Abcourt inc et le Fonds d’exploration minière du Nunavik. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société ou contacter :

Gino Roger, Président et Chef de la direction

Tél. : 450 420-5977
Téléc. : 450 420-5978
Courriel : info@midlandexploration.com
Site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Cinq photos accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/98d73262-da3f-447f-90f2-b77bd29f831e/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/691a557d-8c03-46df-9fc3-84b0daa584e8/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/af9bd2ab-5807-4b92-9ed9-21e611b4331c/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/191e602a-c648-4e86-a26f-0f4723edcebc/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/ae4c6b5c-f377-4085-9dcd-e4efcd34502a/fr

 

H2O Innovation annonce l’acquisition d’une société d’opération et maintenance au Texas et un placement privé par voie de prise ferme de 13,0 M $

– NON DESTINÉ À UNE DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS OU À DES AGENCES DE TRANSMISSION AUX ÉTATS‑UNIS. –

Faits saillants

  • acquisition d’une importante société privée du Texas spécialisée dans les services de gestion d’actifs liés à l’eau et aux eaux usées pour des services publics municipaux;
  • consolidation du pilier d’activités d’opération et maintenance (« O&M ») de H2O Innovation, par une présence accrue au Texas créant ainsi davantage de synergies et d’occasions de ventes croisées;
  • opération qui devrait avoir un effet relutif immédiat sur le bénéfice et le BAIIA; et
  • acquisition qui devrait ajouter, annuellement, 17,1 M $ aux revenus et près de 1,4 M $ au BAIIA de H2O Innovation, et créer des synergies de l’ordre de 175 000 $.

Sauf indication contraire, le numéraire est exprimé en dollars canadiens.

QUÉBEC, 14 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation Inc. (« H2O Innovation » ou la « société »), annonce la conclusion d’une convention exécutoire aux termes de laquelle H2O Innovation fera l’acquisition, auprès de tierces parties sans lien de dépendance, d’un fournisseur privé de services de gestion d’actifs liés à l’eau et aux eaux usées (la « cible ») pour des services publics municipaux au Texas, États‑Unis (l’« acquisition »). La cible offre des services à quarante-et-un (41) clients de différentes tailles allant de services publics commerciaux à de grands services publics, en plus des services de facturation et de perception de plus de 34 000 clients chaque mois. Cette opération devrait permettre à H2O Innovation d’élargir ses activités commerciales au Texas, l’un des marchés des infrastructures liées à l’eau connaissant la plus forte croissance en Amérique du Nord, et consolider son pilier d’activités O&M. La société estime que cette acquisition se transformera en un véhicule de croissance et en un catalyseur de synergies avec les autres secteurs d’activité de la société.

Après un vaste contrôle préalable, le prix d’achat a été fixé à 6,71 M $US (le « prix d’achat »), en fonction de la valeur de l’entreprise. Le prix d’achat sera versé en plusieurs versements, soit 67 % au comptant à la date de clôture et le solde sur une période tenant compte de la capacité de gain de deux ans, et sera financé de la manière décrite ci-après. Le prix d’achat est sous réserve des ajustements du fonds de roulement usuels à la date de clôture.

« Cette acquisition suit l’ajout de Utility Partners à notre modèle d’entreprise en juillet 2016 et consolidera notre offre de services d’opération et maintenance aux États‑Unis. De plus, en nous établissant comme fournisseur de services O&M au Texas, nous pourrons développer davantage nos synergies avec l’équipe de projets de H2O Innovation, déjà à l’œuvre dans cet État où elle a livrée plusieurs systèmes au cours des dernières années. Nous nous attendons à ce que cette acquisition crée plusieurs occasions de ventes croisées entre nos secteurs d’activité », a déclaré M. Frédéric Dugré, président et chef de la direction de H2O Innovation.

Les revenus audités de la cible pour son exercice terminé le 30 septembre 2017 se sont établis à 17,1 M $ (13,2 M $US), avec un BAIIA de 1,4 M $(1,1 M $US). De plus, au cours de la même période, la valeur de l’actif total de la cible s’est établie à 3,1 M $ (2,5 M $US) et le total du passif et des capitaux propres à 1,2 M $ (1,0 M $US) et à 1,9 M $ (1,5 M $US), respectivement. La cible a affiché un bénéfice net de 862 152 $ (664 113 $US) pour son exercice terminé le 30 septembre 2017. D’après les états financiers non audités pour la période de dix mois terminée le 31 juillet 2018, les revenus de la cible ont atteint 12,3 M $US, l’actif total 2,5 M $US et le total du passif et des capitaux propres 1,0 M $US et 1,5 M $US, respectivement. La cible a affiché un bénéfice net de 780 660 $US et le BAIIA a atteint 1,1 M $ pour la période de dix mois terminée le 31 juillet 2018.

La clôture de l’acquisition devrait avoir lieu le ou vers le 30 novembre 2018, avec une date de prise d’effet le 1er décembre 2018, et est sous réserve des conditions de clôture usuelles.

Placement
H2O Innovation annonce aussi la conclusion d’une convention de placement privé par voie de prise ferme visant la vente de 15 663 000 reçus de souscription de la société (les « reçus de souscription ») au prix de 0,83 $ le reçu de souscription (le « prix d’offre ») pour un produit brut total de 13 M $ (le « placement »).

Le placement sera mené par un syndicat de preneurs fermes dont le chef de file sera Haywood Securities Inc. et inclura Beacon Securities Inc. et Canaccord Genuity Group Inc. (les « preneurs fermes »). La société a accordé aux preneurs fermes une option leur permettant de souscrire jusqu’à 2 350 000 reçus de souscription additionnels au même prix, option qu’ils peuvent exercer à tout moment jusqu’à 48 heures avant la clôture du placement, pour un produit brut additionnel maximal d’environ 2 M $ (l’« option »). Si l’option est intégralement exercée, le produit brut total que H2O Innovation tirera de la vente des reçus de souscription s’élèvera à environ 15 M $.

Le produit brut du placement, déduction faite de 50 % de la commission payable aux preneurs fermes et des frais que les preneurs fermes ont engagés dans le cadre du placement (le « produit entiercé ») sera entiercé jusqu’à ce que la société confirme (l’« avis de libération de l’entiercement ») que toutes les conditions de clôture de l’acquisition qui n’ont pas fait l’objet d’une renonciation ont été respectées, sauf le paiement du prix d’achat (les « conditions de libération de l’entiercement »). Dès la remise de l’avis de libération de l’entiercement, les reçus de souscription seront automatiquement échangés contre des actions ordinaires de la société (les « actions ordinaires ») et le produit entiercé, déduction faite du reste de la commission payable aux preneurs fermes, sera remis à la société. Si l’avis de libération de l’entiercement n’est pas remis au plus tard le 15 décembre 2018 ou quelque autre date dont la société et les preneurs fermes peuvent convenir (le « moment d’abandon de l’opération »), ou si la société, avant le moment de l’abandon de l’opération, avise les preneurs fermes ou le public qu’elle n’a pas l’intention d’aller de l’avant avec l’acquisition, chaque reçu de souscription sera automatiquement annulé sans autre formalité. Les porteurs de reçus de souscription auront le droit de recevoir un remboursement d’un montant correspondant au produit obtenu de la multiplication du prix d’offre par le nombre de reçus de souscription qu’ils détiennent.

La société entend affecter le produit net du placement au financement de l’acquisition, au paiement des frais associés à l’acquisition et au placement et le reliquat aux fins du fonds de roulement. La clôture du placement devrait avoir lieu le ou vers le 30 novembre 2018 et est sous réserve des conditions de clôture usuelles, notamment l’approbation de la Bourse de croissance TSX. Si la clôture de l’acquisition a lieu en même temps que la clôture du placement, la société livrera des actions ordinaires au lieu des reçus de souscription aux investisseurs dans le cadre du placement.

Certains initiés de H2O Innovation ont indiqué leur intention de participer au placement et cette participation constitue une « opération avec une personne apparentée » au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Le placement sera dispensé de l’obligation d’évaluation officielle et d’approbation des actionnaires minoritaires du Règlement 61-101 du fait que ni la juste valeur marchande des titres émis aux initiés ni la contrepartie payée par les initiés ne dépasseront 25 % de la capitalisation boursière de la société.

Les titres offerts aux termes du placement n’ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la loi des États‑Unis intitulée Securities Act of 1933, (la « Loi de 1933 ») dans sa version modifiée, et ils ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis, sans inscription ou dispense des exigences d’inscription en vertu de la loi de 1933. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’acheter des titres et leur vente est interdite dans quelque territoire où cette offre, sollicitation ou vente serait illégale.

Conférence téléphonique d’H2O Innovation
Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement de cette annonce, à 16h30 (heure de l’Est), le mercredi 14 novembre 2018.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relativement à l’acquisition, aux modalités du placement, à la réussite de l’acquisition, à la réussite du placement, à l’emploi prévu du produit que la société tirera du placement, au moment prévu de la clôture de l’acquisition, au moment prévu de la clôture du placement, aux synergies et avantages prévus de l’acquisition et à l’exploitation et aux activités de H2O Innovation, ainsi que dans d’autres communications publiées par la société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs concernent l’analyse et toute autre information basée sur la prévision de résultats, de rendement et de réalisations futurs et l’estimation de montants qu’il est actuellement impossible de déterminer. Les énoncés prospectifs peuvent comprendre l’utilisation de termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « évaluer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projet », « devrait » ou « devoir », et d’autres expressions similaires ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel. Ces énoncés prospectifs, formulés d’après les attentes actuelles de la direction, sont assujettis à certains risques et incertitudes, connus ou non, qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations actuels et futurs de la société diffèrent sensiblement des résultats indiqués par ces énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient entraîner ces écarts ou y contribuer comprennent, notamment l’incapacité d’obtenir l’approbation du placement par la Bourse de croissance TSX, l’incapacité de remplir les conditions de libération de l’entiercement avant le moment de l’abandon de l’opération et les facteurs de risque décrits dans la notice annuelle de la société datée du 25 septembre 2018 dont on peut obtenir copie sur le site Web de SEDAR à l’adresse (www.sedar.com). À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières ne l’exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, et services après-ventes ; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète d’équipement et de produits acéricoles, de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance de système de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens des politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc. 
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com

H2O Innovation annonce l’élection de ses administrateurs et la nomination de l’auditeur

QUÉBEC, 13 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») a tenu ce matin son assemblée générale annuelle des actionnaires (l’« assemblée ») à son siège social situé à Québec, Canada.

Les actionnaires ont réélu les administrateurs suivants au conseil d’administration de la Société : Lisa Henthorne, présidente du conseil d’administration, Richard Hoel [vice-président du conseil], Frédéric Dugré, président et chef de la direction, Pierre Côté, Jean-Réal Poirier, Robert Comeau et Stephen A. Davis. Après plusieurs années de services, Philippe Gervais et Élaine Cousineau Phénix quittent leur fonction au sein du conseil d’administration et, dans le cas de M. Gervais, également à titre de président du conseil. « Nous tenons à les remercier infiniment pour leur bon travail au cours des dernières années. Ils quittent H2O Innovation la tête haute avec le sentiment du devoir accompli, laissant derrière eux une entreprise maintenant reconnue au sein de l’industrie du traitement d’eau. Avec plus de 25 ans d’expérience dans la filtration membranaire, nous sommes convaincus que Mme Lisa Henthorne saura bien remplir son nouveau rôle de présidente du conseil d’administration », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation. La Société a pris la décision de diminuer le nombre de membres siégeant sur son conseil d’administration de neuf (9) à sept (7) afin de réduire les coûts et de gagner en efficacité. Parmi ces sept (7) administrateurs, six (6) sont indépendants.

Au cours de l’assemblée, les actionnaires ont désigné la firme Ernst & Young s.e.n.c.r.l./s.r.l. à titre d’auditeur de la Société pour l’exercice se terminant le 30 juin 2019.

À propos de H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau, d’eaux usées et services après-vente, incluant des solutions numériques de contrôle et de surveillance; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète de produits et équipement pour l’industrie acéricole, de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance de systèmes et services publics de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc.  
www.h2oinnovation.com 

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com 

DIAGNOS Annonce une nouvelle collaboration avec un partenaire stratégique au Mexique

BROSSARD, Québec, 13 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIAGNOS inc. (« DIAGNOS » ou la « Société ») (Bourse de croissance TSX : ADK) (OTCQB : DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes graves de santé grâce à sa technologie d’intelligence artificielle (IA), annonce aujourd’hui une nouvelle collaboration avec un partenaire stratégique au Mexique.  Cette première entente de partenariat au Mexique agrandira sensiblement le territoire desservi par DIAGNOS pour assurer le suivi des patients diabétiques.

« Aujourd’hui, nous sommes tous (ma famille et moi), enchantés par cette aventure qui débute avec DIAGNOS. Nous croyons vraiment que nos deux sociétés réussiront bien et réaliseront d’importants objectifs », indique M. Quim Sergio Galindo, fondateur et propriétaire d’Axmilab. « M. André Larente m’a rendu visite à Monterrey, ma ville natale et l’emplacement de notre tout nouveau bureau. Nous nous sommes immédiatement entendus car nous partageons la même vision : fournir la meilleure technologie de diagnostic en matière de prévention et d’amélioration de la santé des personnes. » « J’ai aussi rencontré M. Georges Hébert lors de sa visite à Mexico. Ces caractéristiques ont été déterminantes pour la conclusion de notre partenariat avec DIAGNOS car je m’associe à des gens authentiques », conclut M. Quim Sergio Galindo.

« Nous sommes très reconnaissants et nous célébrons avec toute la famille Axmilab cette décision de collaboration. La première étape consiste à nous préparer à lancer des projets clés dans différents États du Mexique », mentionne M. Guillermo Moreno, vice-président Amérique latine chez DIAGNOS.

À propos d’AXIMILAB
Axmilab est une société mexicaine qui produit et distribue des produits du secteur de la santé depuis plus de 24 ans. Son fondateur, M. Quim Sergio Galindo, maintenant appuyé par sa famille, dirige avec succès cette entreprise depuis sa création en 1994. Axmilab connaît une croissance exponentielle, comme en fait foi l’obtention de contrats de l’IMSS (Instituto Mexicano del Seguro Social) reliés aux soins du diabète pendant les treize dernières années. Bien que les activités de la société se trouvent principalement dans le nord du Mexique, le siège social étant à Monterrey, N. L., Axmilab œuvre aussi dans d’autres États, notamment les suivants : Mexico, Sonora, Querétaro, Chiapas, Chihuahua, Durango, Jalisco, Yucatan et San Luis Potosí. Depuis 1998, Axmilab a servi tous les paliers gouvernementaux et représente des marques dominantes comme Roche, Johnson&Johnson, Licon, PKL et Alifax. 

À propos de DIAGNOS
DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission le dépistage précoce de problèmes graves de santé grâce à CARA (analyse rétinienne assistée par ordinateur), son outil d’intelligence artificielle. CARA est une plateforme de téléophtalmologie qui s’intègre aux matériels, logiciels et processus existants au point d’intervention. Les algorithmes de rehaussement des images basés sur l’intelligence artificielle de CARA permettent d’obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est offert en toute sûreté sur Internet et est compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d’images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. CARA a été approuvé pour une utilisation commerciale par plusieurs organismes de réglementation, dont ceux du Canada (Santé Canada), des États-Unis (FDA) et de l’Europe.

Pour en savoir plus, visitez www.diagnos.com et www.sedar.com

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

André Larente, président Josh Falle
DIAGNOS inc.   Momentum PR
Tél. : 450 678-8882, poste 224 Tél. : 514 416-4656
alarente@diagnos.ca josh@momentumpr.com

Ce communiqué contient des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans le présent communiqué. DIAGNOS décline toute intention ou obligation de publier la révision ou la mise à jour des renseignements prévisionnels, quels qu’ils soient, conséquemment à de nouvelles informations, de futurs événements ou pour tout autre motif. Les renseignements prévisionnels contenus dans le présent communiqué doivent être expressément lus sous réserve de la présente mise en garde.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

H2O Innovation réalise une importante croissance du BAIIA ajusté de 115,1 % par rapport à l’an dernier

Faits saillants

  • Croissance des revenus de 7,7 %, pour atteindre 24,4 M $, contre 22,6 M $ pour le premier trimestre de l’exercice financier 2018;
  • Revenus de nature récurrente, provenant des Services après-vente, des Produits de spécialités et de l’opération et maintenance (« O&M »), représentent 68,5 % des revenus totaux;
  • Carnet de commandes consolidé provenant des piliers d’affaires de Projets et d’O&M à 139,9 M $ au 30 septembre 2018, comparativement à 105,3 M $ pour la période se terminant le 30 septembre 2017;
  • BAIIA ajusté1 a augmenté de 115,1 %, ou 0,7 M $ pour atteindre 1,3 M $ pour le premier trimestre de l’exercice financier 2019, contre 0,6 M $ pour la période correspondante de l’exercice financier 2018;
  • Perte nette a diminué de 0,8 M $ pour atteindre (0,3 M $) pour le premier trimestre de cette année financière, contre (1,1 M $) pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent;
  • Bénéfice net ajusté2 est à 0,2 M $ pour le premier trimestre de cet exercice financier, comparativement à une perte de (0,02 M $) pour la même période de l’année financière précédente.

Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d’indication contraire.

VILLE DE QUÉBEC, Québec, 13 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») fait connaître aujourd’hui ses résultats du premier trimestre de l’exercice financier 2019 terminé le 30 septembre 2018. Les revenus consolidés de nos trois piliers d’affaires pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2018 ont augmenté de 1,8 M $ ou 7,7 % pour atteindre 24,4 M $, comparativement à 22,6 M $ pour la période correspondante de l’exercice précédent. Cette augmentation est alimentée par la croissance interne des piliers d’affaires Produits de spécialité et d’O&M. Comme nous exécutons davantage de projets industriels et d’eaux usées, auparavant sécurisés dans le carnet de commandes, nous commençons à observer une amélioration de la marge bénéficiaire brute. Les résultats des Produits de spécialité ont été avantagés par Piedmont, notre ligne de produits spécialisés pour des systèmes de traitement d’eau. Nos efforts pour développer et commercialiser de nouveaux produits, ainsi que pour pénétrer de nouveaux marchés géographiques portent fruit avec une augmentation des ventes et une amélioration de nos marges bénéficiaires brutes. En ce qui concerne PWT, notre ligne de produits chimiques de spécialité, nous avons accru la production interne de nettoyants liquides. Cette amélioration de fabrication, conjuguée à l’ajout de nouveaux distributeurs sur de nouveaux territoires stratégiques, a permis d’augmenter la marge bénéficiaire brute avant amortissements de la Société. En augmentant la marge bénéficiaire brute tout en contrôlant nos frais fixes et nos SG&A3, nous sommes en mesure d’accroître considérablement notre BAIIA ajusté pour l’amener à 1,3 M $ à la fin du premier trimestre de l’exercice 2019, contre 0,6 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent.

« Globalement, la Société n’a jamais été en aussi bonne forme et bien positionnée pour poursuivre sa croissance interne soutenue tout en améliorant sa rentabilité plus rapidement. Notre carnet de commandes consolidé a atteint un niveau record de 153,0 M $, tel qu’annoncé le 30 octobre 2018, et contient plusieurs contrats à long terme d’O&M comportant des synergies et un plus grand nombre de projets de traitement d’eaux usées et industriels. En plus du pilier d’affaires de Produits de spécialité à forte marge, nous nous sommes engagés à améliorer notre marge bénéficiaire brute et notre BAIIA, comme le démontrent les résultats du premier trimestre », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Périodes de trois mois terminées les 30 septembre 2018   2017  
  $   $  
Revenus 24 370 506   22 617 998  
     
Marge bénéficiaire brute avant amortissements 5 505 870   4 454 386  
Marge bénéficiaire brute avant amortissements (%) 22,6 % 19,7 %
     
Charges d’exploitation 1 328 150   877 385  
Frais de vente 1 647 449   1 638 213  
Frais administratifs 1 401 460   1 477 610  
     
Perte nette (323 469 ) (1 089 875 )
Perte nette de base et diluée par action (0,008 ) (0,027 )
Bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) a) 206 602   (22 416 )
Bénéfice (perte) net(te) et dilué(e) par action a) 0,005   (0,001 )
     
BAIIAa) 1 094 309   121 693  
BAIIA ajustéa) 1 264 730   588 063  
BAIIA ajusté sur les revenus (%) 5,2 % 2,6 %
a)  Voir le rapprochement de ces éléments ci-bas.

Les paragraphes suivants soulignent certains renseignements concernant les activités de la Société pour les périodes de trois mois se terminant les 30 septembre 2018 et 30 septembre 2017. À compter du 1er juillet 2018, les résultats des Services après-vente ont été retirés du pilier Produits de Spécialité pour être reclassés dans le pilier Projets et Services après-vente. De ce fait, en examinant les chiffres par pilier d’affaires, nous constatons un changement d’un pilier à l’autre, lié à nos activités de Services après-vente. Ce reclassement vise à mieux représenter les activités de la Société, car nos clients du Service après-vente sont principalement nos clients de Projets. Le pilier Produits de Spécialité se concentrera désormais exclusivement sur les ventes de produits spécialisés.

Les revenus de Projets et Services après-vente ont atteint 10,3 M $, comparativement à 11,0 M $ pour le même trimestre de l’exercice précédent, ce qui représente une diminution de 6,1 %. La Société a développé une meilleure diversification du portefeuille entre les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, avec 26,0 % des projets se rapportant au traitement d’eaux usées au 30 septembre 2018, comparativement à 24,0 % au 30 septembre 2017. Une diversification est également observée entre les projets industriels et municipaux, les projets industriels représentant 36,0 % des projets au 30 septembre 2018, contre 16,0 % au 30 septembre 2017. Ces deux types de projets se caractérisent généralement par de meilleures marges bénéficiaires brutes. Le créneau actuel de Projets demeure très riche en opportunités, et le carnet de commandes totalisait 50,5 M $ au 30 septembre 2018, contre 54,7 M $ pour la période correspondante de l’exercice financier 2018.

Du côté des Produits de spécialité, les revenus récurrents ont atteint 4,2 M $, comparativement à 3,2 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, ce qui représente une hausse de 1,0 M $ ou 29,6 %. Le pilier des Produits de spécialité a élargi son offre de produits en ajoutant de nouveaux produits et de nouveaux distributeurs, en élargissant l’offre existante et en positionnant la Société de façon stratégique sur le marché. La Société continue également d’améliorer sa marge bénéficiaire brute en fabricant certains produits à l’interne, alors que la fabrication de ces produits était entièrement sous-traitée au cours de la période correspondante de l’exercice financier précédent.

Les revenus de nature récurrente provenant du pilier d’affaires d’O&M ont atteint 9,9 M $ pour le premier trimestre de l’exercice financier 2019, comparativement à 8,4 M $ pour le même trimestre de l’exercice financier 2018, représentant une augmentation de 1,5 M $ ou 17,2 %. Excluant l’impact positif de 0,4 M $ dû à la dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain, la croissance aurait été de 10,8 %. Comparé en dollar américain, ce pilier d’affaires affiche une croissance soutenue depuis l’acquisition d’Utility Partners, avec de nouveaux contrats et des extensions de projets sur des contrats existants et renouvelés, qui viennent s’ajouter à notre carnet de commandes. La croissance continue du pilier d’affaires O&M pour le premier trimestre de l’exercice financier 2019 s’explique par le renouvellements et l’élargissement de la portée des services de contrats, ainsi que par les ajustements annuels basés sur de l’indice des prix à la consommation. Le carnet de commandes pour le pilier d’affaires d’O&M s’élèvait à 89,4 M $ au 30 septembre 2018, ce qui représente une croissance de 76,7 % comparativement au carnet de commandes de 50,6 M $ au 30 septembre 2017, et se compose de contrats à long terme, principalement avec des municipalités, incluant des options de renouvellement pluriannuelles. Au 31 octobre 2018, le carnet de commandes atteignait 102,5 M $.

« Notre expertise en matière de conception, d’ingénierie et de fabrication de systèmes membranaires combinée à notre offre de produits de spécialité nous permet de proposer à nos clients une offre de valeur ajoutée, intégrée et unique. Comme la proposition de valeur permet à nos clients de réduire leurs dépenses d’opération, elle procure également un avantage concurrentiel unique à la Société », a ajouté Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Au cours de ce premier trimestre de l’exercice financier 2019, la Société a généré une marge bénéficiaire brute avant amortissements de 22,6 %, contre la marge bénéficiaire brute avant amortissements de 19,7 % générée au premier trimestre de l’exercice financier 2018. Cette hausse s’explique par l’augmentation des revenus pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2018, comparativement au trimestre correspondant de l’exercice précédent. La marge bénéficiaire brute avant amortissements a augmenté de 1,0 M $ ou 23,6 %, alors que les revenus ont affiché une hausse de 7,7 % pour la même période de temps. Cette hausse de la marge bénéficiaire brute avant amortissements a fortement contribué à réduire la perte nette.

Le ratio des charges d’exploitation, frais de vente et frais administratifs (« SG&A ») par rapport aux revenus de la Société s’est élevé à 18,0 % pour ce trimestre, comparativement à 17,7 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent. L’augmentation s’explique par l’augmentation des charges d’exploitation, pour supporter le niveau accru des revenus, incluant de nouvelles places d’affaires et une augmentation des employés affectés aux opérations.

Le BAIIA ajusté a augmenté de 0,7 M $ ou 115,1 %, pour atteindre 1,3 M $ au cours du premier trimestre de l’exercice financier 2019, contre 0,6 M $ pour la même période de l’exercice financier 2018. L’amélioration du BAIIA ajusté a été favorisée par l’augmentation des revenus consolidés, ainsi que par la hausse de la marge bénéficiaire brute avant amortissements. Les frais d’acquisition exclus du BAIIA ajusté au 30 septembre 2018 se rapportent aux efforts déployés à l’égard d’acquisitions potentielles. Le ratio du BAIIA ajusté de la Société a affiché une hausse, pour atteindre 5,2 % pour la période de trois mois terminée le 30 septembre 2018, par rapport à 2,6 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent.

La perte nette a diminué de 0,8 M $, ou 70,3 %, pour atteindre (0,3 M $) au cours du premier trimestre de l’exercice financier 2019, contre une perte nette de (1,1 M $) pour la période correspondante de l’exercice financier 2018. L’amélioration de la perte nette s’explique par une croissance soutenue des revenus et une meilleure marge bénéficiaire brute avant amortissements.

La définition du bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) exclut les coûts liés aux acquisitions et aux intégrations. Le lecteur peut établir le lien entre la perte nette et le bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) avec les éléments de rapprochement suivants. La définition du bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) utilisée par la Société peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

Périodes de trois mois terminées les 30 septembre 2018   2017  
  $   $  
Perte nette (323 469 ) (1 089 875 )
Frais d’acquisition et d’intégration et autres frais  32 850   80 875  
Canada (avant l’impôt au taux de 0 %)4        
Perte nette sur fraude bancaire    363 364  
Canada (avant l’impôt au taux de 0 %)        
Amortissement des immobilisations incorporelles provenant des acquisitions  39 439   39 439  
Canada (avant l’impôt au taux de 0 %)        
Amortissement des immobilisations incorporelles provenant des acquisitions 374 735   463 149  
États-Unis (avant l’impôt au taux de 23,71 %)        
Charge de rémunération à base d’actions 83 047   120 632  
Canada (avant l’impôt au taux de 0 %)        
Résultat net ajusté 206 602   (22 416 )

Les activités opérationnelles ont généré 0,7 M $ de liquidités pour la période terminée le 30 septembre 2018, contre des liquidités de (3,0 M $) affectées aux activités opérationnelles pour la période correspondante de l’exercice financier précédent. Cette augmentation des flux de trésorerie générés par les activités opérationnelles reflète la diminution de la perte avant impôts du trimestre et de la variation significative des éléments du fonds de roulement. La variation des éléments du fonds de roulement est principalement influencée par l’avancement d’importants projets, la phase de facturation ayant été atteinte au cours du trimestre.

Rapprochement de la perte nette au BAIIA ajusté
Bien que le BAIIA ajusté ne soit pas une mesure conforme aux IFRS, elle est utilisée par la direction pour prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. Le fait de fournir ces informations aux acteurs financiers, en plus des mesures conformes aux PCGR, leur permet de voir les résultats de la Société du point de vue de la direction et de mieux comprendre la performance financière de la Société, malgré l’incidence des mesures conformes aux PCGR.

Périodes de trois mois terminées les 30 septembre 2018   2017  
  $   $  
Perte nette pour l’exercice (323 469 ) (1 089 875 )
Charges financières – nettes 530 983   351 206  
Impôts sur le résultat (91 091 ) (137 985 )
Amortissement des immobilisations corporelles 278 536   307 230  
Amortissement des immobilisations incorporelles 699 350   691 117  
BAIIA 1 094 309   121 693  
     
(Gain) perte de change non réalisé(e) 54 524   (98 501 )
Charges de rémunération à base d’actions 83 047   120 632  
Perte nette sur fraude bancaire   363 364  
Frais d’acquisition et d’intégration et autres frais 32 850   80 875  
BAIIA ajusté 1 264 730   588 063  

Conférence téléphonique d’H2O Innovation
Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement des résultats financiers du premier trimestre 2019, à 9h00 (heure de l’Est), le mardi 13 novembre 2018.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Le rapport financier du premier trimestre est disponible sur www.h2oinnovation.com. Des informations additionnelles sur la Société sont disponibles sur SEDAR (www.sedar.com).

Énoncés prospectifs
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relatifs aux activités de H2O Innovation ainsi que dans d’autres communications publiées par la Société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières.  Les énoncés prospectifs concernent l’analyse et toute autre information basée sur la prévision de résultats, de rendement et de réalisations futurs et l’estimation de montants qu’il est actuellement impossible de déterminer. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation des termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « pourrait », « évaluer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « devrait » ou « devoir » ou d’autres expressions similaires ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel. Ces énoncés prospectifs, formulés d’après les attentions actuelles de la direction, sont assujettis à certains risques et incertitudes, connus ou non, qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations actuels et futurs de la Société diffèrent substantiellement des résultats indiqués par ces énoncés prospectifs. Le détail de ces risques et incertitudes est disponible sur SEDAR (www.sedar.com) dans la notice annuelle de la Société datée du 25 septembre 2018. À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières l’exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, et services ; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète d’équipement et de produits acéricoles, de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc.  
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com 

1 La définition du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA ajusté) ne tient pas compte des charges financières – nettes, des charges de rémunération à base d’actions, de la perte nette liée à une fraude bancaire, de la perte (du gain) de change non réalisée et des coûts d’acquisition et d’intégration de la Société. Le lecteur peut donc faire le rapprochement entre le BAIIA ajusté la perte nette. La définition du BAIIA ajusté utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d’autres sociétés.

2 La définition du bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) exclut les coûts liés aux acquisition et aux intégrations. La définition du bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) utilisée par la Société peut différer de celle utilisée par d’autres sociétés.

3 Les SG&A représentent le total des charges d’exploitation, des frais de vente et des frais administratifs.

4 Au Canada, le taux d’impôt est de 0 %, étant donné que la Société ne comptabilise pas d’actif d’impôt différé. 

Sirios recoupe 10,6 m à 10,5 g/t Au et 8,7 m à 15,7 g/t Au sur Cheechoo

MONTRÉAL, 13 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE: SOI) ont le plaisir d’annoncer les résultats d’analyses de six sondages, totalisant 1 780 mètres, effectués sur la propriété aurifère Cheechoo. Ces six sondages font partie du programme permettant de compléter la maille de forage aux 50 m du secteur principal, dont les dimensions actuelles sont d’environ 500 m par 500 m. En plus de montrer la continuité du halo aurifère, des intervalles à hautes teneurs d’ordre plurimétriques continuent d’être recoupés dans celui-ci :

  • Sondage #191 : 10,6 m à 10,5 g/t Au, incluant 1,0 m à 44,1 g/t Au;
  • Sondage #183 : 8,7 m à 15,7 g/t Au, incluant 0,8 m à 146,9 g/t Au;
  • Sondage #189 : 41,0 m à 1,2 g/t Au.

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au lien suivant :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/8140c177-b131-476b-91f3-0b762ef94f2a

D’autres bons intervalles aurifères ont été recoupés dans les sondages tels qu’indiqués dans le tableau ci-dessous.

Sondage # CH18- De À Longueur * Au (g/t) Au écrêtée
(g/t)**
183 11,0 38,5 27,5 0,6  
50,5 68,5 18,0 2,3  
incl. 50,5 51,4 0,9 31,5  
73,8 92,0 18,2 0,8  
171,9 192,0 20,1 0,4  
198,0 228,0 30,0 4,8 2,6
incl. 199,5 208,2 8,7 15,7 8,0
incl. 206,6 207,4 0,8 146,9 62,5
234,4 288,0 53,6 0,5  
186 2,5 56,0 53,5 0,5  
79,5 129,6 50,1 0,9  
141,0 145,5 4,5 0,7  
150,9 156,1 5,2 0,6  
174,0 192,0 18,0 0,4  
187 13,6 24,0 10,4 0,7  
89,5 113,5 24,0 0,7  
133,0 148,5 15,5 0,9  
incl. 143,4 145,5 2,1 4,2  
171,4 174,0 2,6 2,5  
211,0 244,5 33,5 0,5  
255,0 266,5 11,5 0,7  
188 5,0 24,0 19,0 0,7  
33,0 58,5 25,5 0,6  
102,4 125,2 22,8 0,5  
131,9 204,0 72,1 0,5  
219,5 240,0 20,5 0,4  
271,5 277,5 6,0 0,7  
286,5 296,5 10,0 0,5  
189 52,0 56,0 4,0 0,7  
81,5 103,0 21,5 0,9  
109,0 150,0 41,0 1,2  
190 17,5 32,5 15,0 0,9  
64,5 96,5 32,0 1,2  
104,0 161,7 57,7 0,5  
191 32,8 58,5 25,7 0,7  

Sondage # CH18- De À Longueur * Au (g/t) Au écrêtée
(g/t)**
191 incl. 45,1 45,9 0,8 11,0  
77,7 103,9 26,2 4,5  
incl. 85,0 95,6 10,6 10,5  
incl. 85,8 86,8 1,0 44,1  
incl. 87,8 88,6 0,8 11,3  
incl. 88,6 89,6 1,0 13,3  
incl. 92,3 93,1 0,8 20,0  
113,5 162,5 49,0 3,0 1,9
incl. 122,5 123,3 0,8 130,6 62,5
incl. 143,0 144,5 1,5 13,2  
221,0 267,0 46,0 0,6  

*Longueur le long du sondage, épaisseur vraie non déterminée
**teneur écrêtée (coupée) à 50 g/t m

Le sondage 189 confirme la continuité verticale de la zone aurifère qui longe le contact tonalite-méta-sédiment. La section 189 indique une épaisseur d’environ 50 mètres pour cette zone. Au-delà du contact, la minéralisation aurifère se distribue à l’intérieur de la tonalite au pourtour d’une zone d’altération intense tel que montré sur les sections 183 et 189. La section des sondages 186, 189 et 191 illustre la présence d’une masse aurifère significative à moins de 130 mètres de la surface.

Trois photos accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/ee26ca20-e170-41c7-a9af-f4f18f2cd8fc

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/10f4394d-60b1-44a6-87e3-b13c07e56d30

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/40c53b21-f34c-445b-840e-17e74bbf16a3

Un tableau des coordonnées des sondages est disponible au lien suivant :
http://www.sirios.com/bd-coordinates-drilled-20181113/

Il ne reste que les résultats d’analyses de 3 sondages à recevoir sur les 58 complétés en 2018 qui totalisent 15 720 mètres.

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial certifié pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des matériaux de référence certifiée ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage. Les échantillons sont analysés pour l’or par pyroanalyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible sont réanalysés par pyroanalyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo, et Nicole Gauthier, Msc., géo, personnes qualifiées selon la Norme 43-101 ont préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et ont révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué

Renseignements:
Dominique Doucet, président, ddoucet@sirios.com                                     
Nicole Gauthier, directrice de l’exploration, ngauthier@sirios.com
Tél,: 514-510-7961

Vior débute un levé magnétique et electromagnétique héliporté sur son projet Ligneris, Abitibi, Québec

QUÉBEC, 12 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — SOCIÉTÉ D’EXPLORATION MINIÈRE VIOR INC. (TSX VENTURE (VIO), FRANKFURT (VL51) (“Vior”) annonce le début d’un levé magnétique et électromagnétique à grange profondeur d’investigation de type VTEM héliporté sur son projet Ligneris, détenu à 100%, situé à environ 80 km au nord du complexe minier LaRonde et à 100 km au nord-est de la ville de Rouyn-Noranda, dans la région de l’Abitibi du Québec.

Un levé totalisant 900 kilomètres linéaires est en cours sur le projet Ligneris, qui couvre les roches de la Formation de la Rivière Octave sur une longueur de plus de 10 kilomètres.  L’objectif de ce levé est de détecter des structures porteuses de minéralisations en or et en sulfures semi-massifs dans les extensions en profondeur de la minéralisation existante sur le projet, lesquelles n’ont jamais encore été testées.

Le projet est principalement couvert par une série de roches volcaniques felsiques et intermédiaires fortement altérées en séricite, ankérite et carbonates. La minéralisation connue sous les noms des Zones Nord, Centre et Sud est caractérisée par des amas et des veinules de pyrite et de sphalérite inclus à l’intérieur de halos d’altération atteignant plusieurs centaines de mètres d’envergure.  Selon un rapport de Barrick datant de 1997 (GM55539), portant sur une seconde évaluation des carottes historiques, l’entreprise conclut que le prolongement des zones minéralisées est davantage prometteur en profondeur.

Ce levé procurera à Vior un ensemble de données complètes et moderne qui sera interprété et utilisé pour générer des nouvelles cibles d’exploration et diriger la prochaine étape de travaux sur le projet Ligneris.

À propos de Vior

Vior est une société junior qui a pour stratégie corporative de générer, d’explorer et de développer des projets de qualité dans les meilleurs secteurs reconnus et accessibles. Au fil des ans, l’équipe de Vior a su démontrer sa capacité à découvrir de nombreux dépôts aurifères et autres prospects sur ses propriétés.

Le contenu technique divulgué dans ce communiqué a été préparé et approuvé par M. Marc L’Heureux, géologue et personne qualifiée de la Société aux fins du Règlement 43-101.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Mark Fedosiewich Marc L’Heureux
Président et chef de la direction Vice-président, Exploration
Tél. : 613-898-5052 Tél. : 450-646-1790
mfedosiewich@vior.ca mlheureux@vior.ca

Site Web : www.vior.ca
SEDAR : Société d’exploration minière Vior inc.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

AM Resources nomme Diego Fernando Barragan à son conseil d’administration

MONTRÉAL, 12 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — AM Resources Corporation (« AM » ou la « Société ») (TSXV: AMR) (Francfort: 76A) est heureuse d’annoncer la nomination de Diego Fernando Barragan à son conseil d’administration. M. Barragan remplace Elvis Hoyos, qui a remis sa démission à titre d’administrateur de la Société.

M. Barragan possède une vaste expérience dans le secteur de l’hôtellerie et de la gestion. Son expérience antérieure en tant qu’athlète professionnel, entraîneur personnel et juge international de wakeboard a joué un rôle déterminant dans son implication dans le secteur minier, ayant beaucoup voyagé et développé une bonne compréhension des cultures, de la diversité ethnique, des perspectives de durabilité, des conflits idéologiques et de l’éthique morale. Il est né à Cali, en Colombie, dans une famille de personnalités politiques ayant noué un réseau solide de relations avec les dirigeants communautaires, à commencer par son grand-père, Carlos Barragan (ancien sénateur, président et député de la Chambre des représentants). Par l’intermédiaire de son père (député) et de son grand-père, M. Barragan a appris à adopter une approche humanitaire associée à une action prudente afin de garantir le succès de l’exploitation minière. M. Barragan est titulaire d’un baccalauréat en sociologie de la Florida Atlantic University et d’un diplôme d’associé ès arts de Palm Beach State College.

Son rôle chez AM consiste à fournir un soutien logistique et organisationnel tout en assurant un leadership stratégique à Patia, Cauca. Ses objectifs sont de renforcer les relations de AM avec les communautés d’El Hoyo et de Vergel, ainsi qu’avec d’autres groupes autochtones de la région, par le biais d’initiatives de développement social, éducatif et politique.

« Nous sommes très heureux d’accueillir M. Barragan au sein de notre conseil d’administration », a déclaré Dominic Voyer, président et chef de la direction d’AM Resources. « Sa vision humanitaire et son implication directe avec AM seront d’une grande aide pour l’établissement de relations prospères à long terme avec les communautés locales. Nous souhaitons également à M. Hoyos le meilleur des succès dans ses projets futurs. »

À propos d’AM Resources Corporation

AM Resources Corporation est une société minière spécialisée dans l’acquisition, la mise en valeur et l’exploitation de propriétés minières en Colombie. AM mise sur l’excellent potentiel minéral de la Colombie et son climat politique favorable pour développer ses activités minières. La Société exerce également des activités de courtage aurifère par l’intermédiaire de sa filiale, AM Resources Trading Corporation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude de ce communiqué.

Pour plus d’informations:

Dominic Voyer
Président et chef de la direction
1-514-360-0576
1-844-988-2632
dvoyer@am-resources.com
www.am-resources.com 

Cartier augmente encore la largeur des Zones 5 sous Mine Chimo avec 14,6 g/t Au sur 3,0 m inclus dans 5,8 g/t Au sur 10,0 m

VAL-D’OR, Québec, 12 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Cartier Inc. (TSX-V: ECR) (“Cartier”) annonce de nouvelles intersections en forage titrant 14,6 g/t Au sur 3,0 m incluant 36,8 g/t Au sur 1,0 m à 450 m sous Mine Chimo (FIGURE). Ces intersections à hautes teneurs sont incluses dans une section titrant 5,8 g/t Au sur 10,0 m aussi incluses dans une section de 44,0 m titrant 2,2 g/t Au. Le projet Mine Chimo est située à 45 km à l’est de Val-d’Or dans le prolifique camp minier de Val-d’Or. Ces résultats confirment la robustesse du système aurifère sous l’ancienne mine.

« Ces nouveaux résultats permettent d’accroître encore plus vers l’est le volume de minéralisation aurifère à teneur d’intérêt sous Mine Chimo augmentant considérablement le potentiel de développement de ressources » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur (m) Au
(g/t)
Cluster des zones 5
CH17-46C 1377,0 1380,0 3,0 14,6 5M2, 5M, 5B et 5BS
incluant 1356,0 1357,0 1,0 20,8
incluant 1370,0 1371,0 1,0 13,4
incluant 1377,0 1378,0 1,0 7,0
incluant 1379,0 1380,0 1,0 36,8
inclus dans 1370,0 1380,0 10,0 5,8
inclus dans 1343,0 1387,0 44,0 2,2
CH17-46BE1 1246,0 1247,9 1,9 5,7
incluant 1246,0 1247,0 1,0 7,2
inclus dans 1238,0 1253,0 15,0 1,6
Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

La campagne de forages profonds sous les Zones 5, qui a produit 75% des onces extraites de la mine Chimo, a permis de réaliser 20 trous totalisant 10 000 m à partir de 2 trous pilotes débutant en surface. Tous les forages ont intersecté la minéralisation aurifère similaire aux Zones 5 de la mine Chimo. Cette minéralisation est constituée d’arsénopyrite non réfractaire, de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre, de biotite ainsi que de grains d’or visible.

La campagne de forage de la phase II est présentement en cours (Communiqué du 28 août 2018) et vise à valoriser le potentiel de développement de ressources dans 7 des zones aurifères périphériques au cluster principal des Zones 5.

Une VIDÉO YOUTUBE 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forages en cours. Les Structures 5M2, 5M, 5B et 5BS y sont illustrées.

Faits saillants du projet Mine Chimo

  • La Mine Chimo a produit 379 012 onces d’or (MERN DV 85-05 à DV-97-01).
  • Cartier détient un intérêt de 100% dans la propriété.
  • La propriété est accessible à l’année et est située à proximité des moulins à forfait.
  • Un total de 14 zones aurifères a été exploité entre 1964 et 1997 via 3 producteurs, avec une moyenne pondérée de 4,8 g/t Au.
  • Les infrastructures minières consistent en un réseau de galeries, distribuées sur 19 niveaux entre 80 m et 870 m de profondeur, relié par un puits à 3 compartiments d’une profondeur de 965 m. Le chevalement et les installations de surface ont été démantelés en 2008 mais, la ligne électrique ainsi que la sablière sont encore en place. 
  • Un programme de 105 forages totalisant 45 000 m est en cours depuis juillet 2017. 
  • Les communiqués de presse diffusés depuis le début du programme sont les suivants :
  •  25 octobre 2018      Cartier élargit les zones 5 sous mines Chimo avec une intersection de
  •  9 octobre 2018      Une nouvelle zone nommée 6N1 augmente le potentiel de Mine Chimo
  •  19 sept. 2018      Cartier confirme la continuité de la minéralisation jusqu’à 1,6 km
  •  28 août 2018      Cartier augmente le programme de forages à Mine Chimo
  •  28 juin 2018      Cartier recoupe 86,1 g/t Au sur 1,5 m à Mine Chimo
  •  29 mai 2018      Cartier intersecte 4,8 g/t Au sur 4,0 m, 525 m sous Mine Chimo
  •  16 mai 2018      Cartier recoupe 6,0 g/t Au sur 3,0 m et étend la Zone 6P2 à Mine Chimo
  •  27 mars 2018      Cartier recoupe 8,5 g/t Au sur 3,5 m, 205 m sous la Mine Chimo
  •  20 mars 2018      Cartier recoupe 7,6 g/t Au sur 5,0 m, 235 m sous la Mine Chimo
  •  6 mars 2018      Cartier recoupe 6,5 g/t Au sur 4,0 m, 165 m sous la Zone 3…
  •  14 février 2018      Cartier recoupe 4,7 g/t Au sur 5,1 m incluant 17,7 g/t Au sur 0,5…
  •  18 janvier 2018      Cartier recoupe 7,5 g/t Au sur 2,0 m prolongeant la Zone 2B…
  •  17 novembre 2017  Cartier recoupe 9,4 g/t Au sur 6,5 m sur la propriété Mine Chimo
  •  7 novembre 2017  Cartier recoupe 7,6 g/t Au sur 3,3 m et prolonge la Zone 5NE…
  •  24 octobre 2017      Cartier recoupe 7,3 g/t Au sur 2,2 m sur la propriété Mine Chimo…
  •  18 janvier 2017      Cartier recoupe 8,2 g/t Au sur 7,0 m sur la propriété Mine Chimo

À propos de Cartier
Ressources Cartier, fondée en 2006, est basée à Val-d’Or, au Québec. Le Québec s’est toujours classé parmi les meilleurs territoires miniers au monde, principalement en raison de sa géologie favorable, de son environnement fiscal attrayant et de son gouvernement pro-minier. En 2017, l’Institut Fraser a de nouveau classé le Québec parmi les meilleurs au monde en matière d’attractivité pour les investissements.

Faits saillants relatifs à un investissement dans Cartier

  • La société a une solide encaisse avec plus de 8M $, ainsi qu’un important endossement corporatif et institutionnel incluant Mines Agnico Eagle, JP Morgan UK et les fonds d’investissement du Québec.
  • La stratégie de Cartier consiste à concentrer ses efforts sur des projets aurifères relativement avancés offrant un important potentiel d’accroissement des ressources.
  • La société détient un portefeuille de projets d’exploration au stade avancé situés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi au Québec; l’une des régions minières les plus prolifiques au monde.
  • La société se concentre sur l’avancement de ses quatre projets clés via des programmes de forage. Tous ces projets ont été acquis à des coûts raisonnables au cours des dernières années. Tous sont prêts à être forés avec pour cible l’extension géométrique des dépôts aurifères.
  • Le projet Mine Chimo est un ex-producteur d’or. Trois autres projets; Benoist, Wilson et Fenton, possèdent des estimations historiques de ressources. 
  • En 2018, continuité du programme de 105 forages totalisant 45 000 m visant à valoriser le potentiel de développement de ressources à Mine Chimo.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité
Tous les résultats, annoncés dans ce communiqué, ont été obtenus d’échantillons mesurés le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique, puis par gravimétrie pour les résultats supérieurs à 5,0 g / t Au. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode “Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle au sens du Règlement 43-101.

Pour plus d’information, contacter:

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
Téléphone: 819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com
Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514-341-0408

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/e51c9cf5-9df2-4386-bd82-31cb19d99bca

FPI Fronsac annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 septembre 2018 et pour une 7ième année consécutive, une hausse de sa distribution annuelle ainsi que les distributions de janvier, février et mars 2019

MONTRÉAL, 09 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSX – V : FRO.UN) Fiducie de Placement Immobilier Fronsac (« Fronsac ») annonce ses résultats pour le trimestre terminé le 30 septembre 2018 et, pour une septième année consécutive, une augmentation de sa distribution annuelle de même que des distributions pour les mois de janvier, février et mars 2019.

Distributions
À compter de janvier 2019, la distribution annuelle passera de 2,016¢ à 2,220¢ par part, soit une augmentation de 10%. Les distributions mensuelles seront donc de 0,185¢ par part. Il s’agit d’une augmentation de 78% depuis les premières distributions de la fiducie en 2012.

Fronsac annonce aussi des distributions mensuelles de 0,185¢ par part, soit 2,220¢ par part annuellement, lesquelles seront payables les 31 janvier, 28 février et 29 mars 2019 aux porteurs de parts inscrits aux livres en date des 15 janvier, 15 février et 15 mars 2019 respectivement

Résultats
Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2018, Fronsac a généré des fonds récurrents par part provenant de l’exploitation (« FPE Récurrents ») de 0,95¢ comparativement à 0,84¢ par part pour le trimestre terminé le 30 septembre 2017, soit une augmentation de 13%. Les FPE Récurrents ont totalisé 871 219$, soit une augmentation de 50% par rapport à la même période de l’exercice financier 2017 (581 433$ au T3 2017). Au cours du T3 2018, les revenus de location ont atteint 1 663 373$ alors qu’ils étaient de 1 096 653$ au T3 2017, soit une augmentation de 52%. Le résultat opérationnel net s’est établi à 1 324 647$ alors qu’il était de 882 492$ au T3 2017, soit une augmentation de 50%. Pour le T3 2018, Fronsac a enregistré un résultat net attribuable aux porteurs de parts de 544 021$ ou 0,6¢ par part comparativement à un résultat net de 538 675$ ou 0,8¢ par part pour le T3 2017.

Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2018, Fronsac a généré des fonds récurrents par part provenant de l’exploitation (« FPE Récurrents ») de 2,75¢ comparativement à 2,47¢ par part pour la même période en 2017, soit une augmentation de 11%. Les FPE Récurrents ont totalisé 2 413 136$, soit une augmentation de 52% par rapport à la même période de l’exercice financier 2017 (1 589 175$ au T3 2017). Au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2018, les revenus de location ont atteint 4 556 093$ alors qu’ils étaient de 3 042 700$ au T3 2017, soit une augmentation de 50%. Le résultat opérationnel net s’est établi à 3 623 014$ alors qu’il était de 2 466 520$ pour la même période en 2017, soit une augmentation de 47%. Pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2018, Fronsac a enregistré un résultat net attribuable aux porteurs de parts de 2 196 171$ ou 2,5¢ par part comparativement à un résultat net de 2 701 756$ ou 4,2¢ par part pour la même période en 2017.

Jason Parravano, Président et directeur général, a déclaré : « Nous sommes heureux de partager nos résultats pour le troisième trimestre de 2018. Notre croissance par part nous a permise, encore une fois, d’augmenter notre distribution annuelle pour l’année à venir et ce pour une septième année consécutive. Nous avons aussi poursuivi nos efforts de diversification durant le trimestre, tant au niveau des locataires que de notre géographie, et venons d’ailleurs de clôturer notre première acquisition en Nouvelle Écosse. »

Les tableaux ci-dessous présentent divers éléments des résultats financiers ainsi que la réconciliation des frais provenant de l’exploitation pour les périodes des 30 septembre 2018 et 2017. Ils devraient être lus en lien avec les états financiers consolidés et le rapport de gestion pour les périodes des 30 septembre 2018 et 2017.

RÉSUMÉ DE L’INFORMATION ANNUELLE
  9 mois
       
Périodes terminées les 30 septembre 2018 2017     Δ %
Situation financière            
Revenus de location 4 556 093 3 042 700     1 513 393 50%
Revenus totaux 4 571 093 3 052 700     1 518 393 50%
Résultat opérationnel net (1) 3 623 014 2 466 520     1 156 494 47%
FPE (1) 2 428 136 1 599 175     828 961 52%
FPE récurrents (1) 2 413 136 1 589 175     823 961 52%
FPEA (1) 2 115 047 1 484 966     630 081 42%
BAIIA (1) 3 372 480 2 185 929     1 186 551 54%
Immeubles de placement (2) 99 264 996 59 266 139     39 998 857 67%
Total de l’actif 96 863 007 59 101 842     37 761 165 64%
Total des dettes et emprunts (3) 47 568 403 29 731 526     17 836 877 60%
Total des parts privilégiées échangeables 977 268     (977 268) (100%)
Total des débentures convertibles 1 576 413 253 975     1 322 438 521%
Total des capitaux propres 45 899 465 27 864 885     18 034 580 65%
Nombre moyen pondéré de parts en circulation – de base 87 649 966 64 372 724     23 277 242 36%
Par part            
FPE 0.0277 0.0248     0.0029 12%
FPE récurrents 0.0275 0.0247     0.0028 11%
FPEA 0.0241 0.0231     0.0011 4%
Distributions 0.0151 0.0135     0.0016 12%
 
(1) Mesure financière non définie par les IFRS
(2) Incluant la valeur des propriétés détenues par les coentreprises
(3) Exclut les débentures convertibles et les parts privilégiées échangeables

 

CONCILIATION DU RÉSULTAT NET AUX FONDS 
PROVENANT DE L’EXPLOITATION
  3 mois
        9 mois
     
Périodes terminées les 30 septembre 2018 2017     Δ   2018 2017     Δ
Résultat net attribuable aux porteurs de parts 544 021 538 675     5 346   2 196 171 2 701 756     (505 585)
Coûts d’émission des débentures 53 171         53 171     53 171
Δ de la valeur des immeubles 24 924 37 050     (12 126)   (145 781) (1 386 873)     1 241 092
Δ de la valeur des immeubles  comptabilisée dans les coentreprises 124 712     124 712   156 423 (141 641)     298 064
Rémunération fondée sur des parts 17 600 (200)     17 800   80 510 67 825     12 685
Δ de la composante passif des parts privilégiées échan. & débentures 10 130 14 838     (4 708)   10 882 36 264     (25 382)
Δ de la juste valeur des instruments financiers dérivés 94 260 (8 930)     103 190   71 720 321 844     (250 124)
Impôts sur le résultat 2,401     2,401   5,040     5 040
FPE(1) – de base 871 219 581 433     50%   2 428 136 1 599 175     52%
FPE par part – de base 0.0095 0.0084     13%   0.0277 0.0248     12%
Distributions payées sur les parts privilégiées échangeables et débentures conv. (si dilutives) 13 896     (13 896)   41 690     (41 690)
FPE – dilué 871 219 595 329     46%   2 428 136 1 640 865     48%
FPE par part – dilué 0.0093 0.0081     15%   0.0269 0.0241     12%
FPE récurrents – de base 871 219 581 433     50%   2 413 136 1 589 175     52%
FPE récurrents par part – de base 0.0095 0.0084     13%   0.0275 0.0247     11%
Distributions 458 528 312 765     145 763   1 322 097 892 377     429 720
Distributions par part 0.0050 0.0045     11%   0.0151 0.0135     12%
FPE – de base après distributions 0.0045 0.0039     0.0006   0.0126 0.0113     0.0012
FPE récurrents – de base après dist. 0.0045 0.0039     0.0006   0.0124 0.0112     0.0012
Distributions en % de                      
FPE – de base 53% 54%     (1%)   55% 54%     1%
Distributions en % de                      
FPE récurrents – de base 53% 54%     (1%)   55% 55%     0%
Nombre moyen pondéré de parts en circulation                      
De base 91 554 473 69 503 343     22 051 130   87 649 966 64 372 724     23 277 242
Dilué 94 059 156 73 172 938     20 886 218   90 154 649 68 042 319     22 112 330
 
(1) Mesure financière non définie par les IFRS

À propos de Fronsac – Fiducie de placement immobilier Fronsac est une fiducie à capital variable effectuant l’acquisition d’immeubles commerciaux dont la gestion est entièrement faite par le locataire.

Énoncés prospectifs – Le présent communiqué contient des énoncés et informations prospectifs au sens des lois applicables en valeurs mobilières. Fronsac met le lecteur en garde que les évènements réels pourraient différer considérablement des attentes actuelles en raison des risques connus et inconnus, des incertitudes et des autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats envisagés dans ces énoncés prospectifs. Parmi ceux-ci, notons les risques liés à la conjoncture, les risques liés au marché immobilier local, la dépendance vis-à-vis la situation financière des locataires, les incertitudes reliées aux activités immobilières, les variations de taux d’intérêts, la disponibilité du financement sous forme de dette ou de capital, les incidences liées à l’adoption de nouvelles normes IFRS, ainsi que les autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés par Fronsac auprès des autorités en valeurs mobilières, incluant le rapport de gestion. Fronsac ne compte pas mettre à jour ni modifier ses énoncés prospectifs, ni ne s’engage à le faire, même si des évènements futurs survenaient ou pour tout autre motif, sauf si la loi ou toute autorité règlementaire l’exige.

La Bourse de Croissance TSX ainsi que ses Entités de Service de Régulations, (au sens attribué à ce terme dans les politiques tel que défini dans la Politique de la Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation) n’assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Les états financiers du 30 septembre 2018 et le rapport de gestion de FPI Fronsac peuvent être obtenus sur SEDAR à www.sedar.com

Pour plus d’information, veuillez contacter Jason Parravano au (450) 536-5328. 

DIAGNOS annonce la clôture d’un placement privé

BROSSARD, Québec, 09 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIAGNOS inc. (« DIAGNOS », la « Société » ou « l’Émetteur ») (Bourse de croissance TSX : ADK) (OTCQB : DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes de santé graves s’appuyant sur l’intelligence artificielle, annonce la clôture d’un placement privé (« Placement privé ») de 20 660 000 d’unités (chacune une « Unité ») émises à 0,05 $ par Unité, pour un produit brut de 1 033 000 $. Le placement privé a été initialement annoncé le 6 novembre 2018 pour un produit pouvant aller jusqu’à 808 000 $. Chaque Unité comprend;

  1. une action ordinaire (“Action”), et
  2. un bon de souscription (“Bon”) permettant au détenteur d’acheter une Action au prix de 0,05 $ par Action, pendant une période de 24 mois se terminant le 9 novembre 2020.

Le produit sera principalement utilisé afin de couvrir des dépenses de ventes, marketing et d’administration.

Dans le cadre du Placement privé, un souscripteur, Gestion Maurice Pinsonnault inc. (« GMP »), souscrit à 15 000 000 d’Unités et détiendra au moment de la clôture du Placement privé, 18,35 % des actions ordinaires de DIAGNOS, sur une base diluée. L’investissement de GMP en Actions de DIAGNOS est fait uniquement à des fins d’investissement. Compte tenu des développements ultérieurs touchant l’Émetteur ou ses activités et les conditions générales du marché et de l’économie, GMP peut décider de se porter acquéreur des titres supplémentaires de l’Émetteur ou peut décider de vendre l’ensemble ou une partie de ses placements. La Société soumettra les renseignements demandés en vertu des règles du système d’alerte (« Annexe 62-103A1»). Une copie de l’Annexe 62-103A1 se trouvera sous peu sur le site SEDAR.com ou peut être obtenue en faisant parvenir une demande écrite à; Diagnos inc., a/s Département comptable et juridique, 7005 Boul. Taschereau, bureau 340, Brossard, Qc, J4Z 1A7, 450-678-8882.

Les Actions émises suite au Placement privé ainsi que les Actions à être émises suite à l’exercice des Bons sont sujettes à une période de retenue réglementaire de quatre mois se terminant le 9 mars 2019.

Le Placement privé est assujetti à l’approbation définitive de toutes les parties concernées, dont l’approbation définitive de la Bourse de croissance TSX, ainsi qu’à l’exécution de la documentation requise. À la suite de la clôture du placement privé d’aujourd’hui, l’Émetteur conservera toutes les sommes d’argent et tous les certificats en lien avec la participation de GMP en fidéicommis jusqu’à l’approbation définitive de la Bourse de croissance TSX.

Toutes les sommes d’argent citées dans ce communiqué de presse sont établies et payées en monnaie légale du Canada.

À propos de DIAGNOS
DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission la détection précoce de problèmes de santé s’appuyant sur son outil d’intelligence artificielle (IA) CARA (Computer Assisted Retina Analysis). CARA est une plateforme de télé-ophtalmologie qui s’intègre aux dispositifs (matériel et logiciel) actuels et aux processus au point d’intervention. Les algorithmes de rehaussement des images basés sur l’intelligence artificielle de CARA permettent d’obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est un outil offert en toute sûreté sur internet et compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d’images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. La commercialisation de CARA a été autorisée par plusieurs organismes de réglementation, notamment au Canada (Santé Canada), aux États-Unis (FDA) et en Europe (CE).

De plus amples informations sont disponibles sur les sites web www.diagnos.ca et sedar.com.
Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

André Larente, président Josh Falle
DIAGNOS inc.   Momentum PR
Tél. : 450 678-8882, poste 224 Tél. : 514 416-4656
alarente@diagnos.ca josh@momentumpr.com

Ce communiqué contient des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans cet énoncé. DIAGNOS décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement toute information prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement. Les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont expressément visées par cette mise en garde.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Règlement d’une dette

MONTRÉAL, 08 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Métaux Précieux du Québec (TSX.V : CJC, FSE : YXEN, OTC-BB : CJCFF) (« QPM » ou la « Société ») la société mère de Matamec Explorations Inc. (« Matamec ») annonce la signature d’une convention.  Suite à cette signature, QPM émettra un total de 145 000 actions ordinaires en règlement d’une dette totale de 88 450 $ à un prix réputé de 0,61 $ par action ordinaire, la dette est due à un fournisseur de services de Matamec.

La Société a résolu de régler la dette, de sa filiale, avec des actions ordinaires afin de préserver ses liquidités pour ses activités existantes.

Les actions seront émises lors de l’acceptation par la Bourse de croissance TSX et de l’approbation des administrateurs de la Société. Les actions ordinaires émises en règlement de la dette seront assujetties à une période de retenue de quatre mois à compter de la date d’émission.

À propos de Corporation Métaux Précieux du Québec

QPM est une nouvelle société d’exploration aurifère avec de vastes terrains dans la région très prometteuse d’Eeyou Istchee Baie-James, au Québec, à proximité de la mine d’or Éléonore de Goldcorp. Le projet phare de QPM est le projet Sakami avec des teneurs significatives et des cibles bien définies prêtes à forer. L’objectif de QPM est d’avancer rapidement de projet à l’étape de l’estimation de ressources minérales.

Pour plus amples renseignements, communiquer avec :

Jean-François Meilleur
Président
Téléphone : 514 951-2730
Courriel : jfmeilleur@qpmcorp.ca

Relations publiques Paradox
Téléphone : 514 341-0408

Normand Champigny
Chef de la direction
Téléphone : 514 979-4746
Courriel : nchampigny@qpmcorp.ca

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce
terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant
à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Mason Graphite présente une mise à jour technique et économique sur son graphite naturel sphérique enrobé ainsi que sur d’autres programmes de R & D

MONTRÉAL, 08 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Mason Graphite Inc. (« Mason Graphite » ou la « Société ») (TSX.V: LLG; OTCQX: MGPHF) est heureuse de présenter une mise à jour détaillée des travaux en cours sur ses produits à valeur ajoutée et de son programme de valorisation des résidus.

Benoît Gascon, Président et Chef de la direction, a déclaré : « Nous sommes très heureux d’avoir atteint tous les objectifs que nous nous étions fixés lors du lancement de notre programme de produits à valeur ajoutée en 2015. Depuis le début du projet, nous avons suivi notre approche industrielle rigoureuse, axée sur les besoins des clients et c’est pourquoi les grades de graphite sphérique enrobé que nous avons développés répondent à toutes les exigences des batteries Li-ion pour véhicules électriques. L’acquisition d’équipements pour la mise en place d’une unité pilote de production s’inscrit par ailleurs parfaitement dans notre approche industrielle. Et en combinant l’usine de graphite sphérique enrobé avec la mine du Lac Guéret et l’usine de traitement de minerai de Baie-Comeau, Mason Graphite offrira aux utilisateurs finaux une chaîne de production entièrement intégrée, du gisement jusqu’aux produits finis, offrant ainsi une source d’approvisionnement fiable, stable et constante et ce à long terme. »

GRAPHITE NATUREL SPHERIQUE ENROBÉ POUR BATTERIES LI-ION

Développement de produits

Les travaux relatifs au développement des différents grades de graphite naturel sphérique enrobé (« GNSE »), couvrant les procédés de purification, de micronisation, de classification, de sphéronisation et d’enrobage, se sont achevés, avec succès, cet automne. Les résultats sont des grades GNSE qui répondent pleinement aux performances requises par les fabricants de batteries Li-ion. Les grades GNSE ont été développés pour répondre spécifiquement aux exigences des batterie destinées aux véhicules électriques ; des grades ont également été développés pour d’autres applications telles que pour les outils électriques et les téléphones cellulaires.

Ces différents grades GNSE ont été développés à partir du concentré de graphite naturel de Mason Graphite (<106 µm, obtenu via des productions pilotes du minerai du Lac Guéret) comme matière première et répondent aux exigences de l’industrie :

  • Masse volumique apparente tapée supérieure à 1 g/cm3 ;
  • Pureté supérieure à 99,95% de carbone ;
  • Capacité réversible entre 355 et 360 mAh/g (milliampères-heure par gramme, pour laquelle la capacité maximale théorique est de 372) ;
  • Distribution granulométrique adéquate de 10 à 30 µm ;
  • Facteur de forme approprié, forme, taille et volume des particules ; et
  • Surface spécifique inférieure à 3 m2/g.

Des microphotographies des grades GNSE de Mason Graphite sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.masongraphite.com/projects/photo-gallery/default.aspx.

La production d’environ 50 kg de matériau d’anode (GNSE) pour les batteries de véhicules électriques sera achevée sous peu et devrait permettre de confirmer les propriétés électrochimiques par des tests en cellules pochettes, lesquels seront effectués par le Conseil national de recherches du Canada (« CNRC »), un partenaire du programme depuis ses débuts en 2015. Ce matériau sera ensuite utilisé pour la qualification des produits avec les clients.

Installation de production pilote GNSE
En partenariat avec COREM, Mason Graphite met en place une usine pilote GNSE. La plupart des équipements nécessaires sont déjà disponibles chez COREM et la Société a placé une commande pour l’acquisition de l’équipement de micronisation, sphéronisation et classification. Cette ligne de traitement, capable de produire 20 kg par heure de graphite sphérique classifié, devrait être mise en service en février 2019. Une fois opérationnelle, cette installation de pilotage aura une capacité de production de 500 kg par semaine. Un instrument de laboratoire pour la mesure de la surface spécifique est également en cours d’acquisition par Mason Graphite.

L’installation pilote GNSE de Mason Graphite permettra des délais de production très courts, un contrôle de la qualité en temps réel et une grande flexibilité pour adapter les propriétés des produits aux spécifications variables des clients. Cela se traduira par une collaboration efficace avec les clients pour développer des produits répondant à leurs besoins spécifiques.

Intérêts commerciaux et future installation de production
Mason Graphite a suscité un intérêt réel et concret auprès d’utilisateurs finaux et est persuadée que les discussions commerciales en cours donneront lieu à des contrats d’approvisionnement, une fois la période de qualification suffisamment avancée. À ce titre, la Société s’attend à faire face à une demande suffisante pour utiliser la totalité de sa production de graphite naturel fin (soit <106 microns), ce qui représentera environ 50% de la production du concentrateur de Baie-Comeau, comme intrant pour la production de GNSE.

Par conséquent, Mason Graphite envisage une première installation de production d’une capacité d’alimentation d’environ 25 000 tonnes par an. 45% de ce graphite naturel fin sera transformé en grades GNSE dont les prix de vente, selon une étude de marché récente, devraient atteindre entre 9 000 USD / t et 12 000 USD / t. Mason Graphite a récemment mené une étude exploratoire et le CAPEX de cette installation a été estimé à 135 M $ CA plus contingence, tandis que les coûts de production ont été estimés à 3 500 $ CA / t, permettant ainsi des marges d’exploitation très attrayantes. Les 55% restants de l’alimentation de l’usine donneront un graphite fin de haute pureté, adapté à plusieurs applications.

Sur la base des discussions en cours avec les utilisateurs finaux, de larges multinationales, la Société prévoit financer cette activité supplémentaire en partenariat avec des clients recherchant un approvisionnement durable et à long terme. Progrès à ce titre seront communiqués au fil des discussions.

Une fois la conception du procédé de production des matériaux de batteries ainsi que les essais et la sélection des équipements achevés, une étude détaillée sera réalisée au début de 2019 afin d’avancer la conception industrielle de l’installation de production et d’affiner les aspects économiques du projet. L’ingénierie détaillée de l’usine elle-même devrait commencer peu de temps après. Conformément à la vision industrielle de Mason Graphite, cette unité de production sera conçue dans une optique de flexibilité, afin de fournir aux clients des produits répondant à des spécifications précises et de produire de grandes quantités de produits sur une base de service en juste-à-temps.

Informations techniques supplémentaires relatives au graphite naturel sphérique enrobé

Purification
L’objectif de pureté d’une teneur minimale en carbone de 99,95% a été atteint à plusieurs reprises en utilisant les méthodes classiques de fusion alcaline et de lixiviation à l’acide sulfurique. Ces méthodes ont l’avantage d’être bien connues, sûres et respectueuses de l’environnement. De plus, les consommations de réactifs ont été entièrement optimisées par leur réutilisation, ce qui a permis de réduire les coûts opérationnels de plus de 60% en plus de réduire considérablement la quantité de réactifs usés à traiter. La recette de purification a été validée à plusieurs reprises à l’échelle pilote sur des lots de 50 à 100 kg et les mêmes résultats positifs ont été obtenus à chaque fois.

Outre la purification chimique réalisée avec COREM, d’autres moyens de purification sont à l’étude. Mason Graphite a testé la purification thermique et la carbo chloruration. Des résultats impressionnants ont été notamment obtenus avec la purification thermique et des tests sur des volumes plus importants sont en cours.

Le choix de la méthode de purification finale pour l’installation industrielle dépendra des coûts mais également des exigences des clients.

Micronisation, sphéronisation et classification
En collaboration avec COREM et le CNRC, un concentré de graphite naturel fin a été micronisé, sphéronisé et classifié avec les équipements de quatre fabricants différents. Dans tous les cas, les produits finis répondaient aux exigences de granulométrie des produits pour les batteries Li-ion (10 à 30 microns) et de masse volumique apparente tapée (supérieure à 1 g/cm3).

Enrobage
En collaboration avec le CNRC, le procédé d’enrobage a été mis au point et optimisé : la surface spécifique du produit enrobé, inférieure à 3 m2/g tel que requis par les utilisateurs, est maîtrisée. Le passage à l’échelle pilote est bien avancé et devrait être complété d’ici la fin de 2018.

Tests en cellules
Pour déterminer les propriétés électrochimiques des différents grades de GNSE de Mason Graphite, le CNRC a produit des demi-piles avec des échantillons de différents lots d’essais, effectué au moins 60 cycles et atteint une capacité réversible de 355 à 360 milliampères par gramme. Des tests en cellules pochettes à plus grande échelle, toujours dans les locaux du CNRC, avec au moins 100 cycles, sont à venir.

Partenaires
Mason Graphite aimerait profiter de l’occasion pour exprimer sa gratitude au Programme d’aide à la recherche industrielle (« PARI ») du CNRC, à ID Manicouagan et à Passeport Innovation (Ministère de l’Économie et des Sciences et de l’innovation) pour leurs contributions financières à l’appui de ce programme de produits à valeur ajoutée.

AUTRES FAMILLES DE PRODUITS À VALEUR AJOUTÉE

Au-delà des produits de GNSE, d’autres produits à valeur ajoutée sont en cours de développement. Le graphite intercalé (pour expansion) est un produit qui mérite d’être mentionné car il est utilisé dans une large gamme d’applications, notamment dans les domaines de la gestion thermique, des retardateurs de flamme, de l’isolation, des piles à combustible et des batteries à oxydoréduction au vanadium. Les concentrés de grandes paillettes de Mason Graphite se sont avérés très adaptés pour l’intercalation et l’exfoliation, atteignant des taux d’expansion comparables aux produits commerciaux actuellement disponibles sur le marché.

L’installation industrielle prévue pour les produits à valeur ajoutée sera en mesure de produire diverses qualités de graphite naturel purifié, micronisé et micronisé purifié.

PROGRAMME DE VALORISATION DES RÉSIDUS DU CONCENTRATEUR

L’usine de traitement du minerai de Baie-Comeau générera en moyenne 140 000 tonnes de résidus par an. Le plan actuel consiste à filtrer ces résidus et à les entreposer dans une pile, mais la Société a lancé, il y a plus d’un an, un programme de recherche visant à neutraliser et transformer ces résidus en coproduits utilisables et vendables. Cela augmenterait non seulement les revenus tirés de l’exploitation, mais réduirait aussi considérablement son empreinte environnementale.

Ce programme, mené en partenariat avec le Centre de technologie minérale et de plasturgie (« CTMP »), Dundee Sustainable Technology (« DST ») et le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (« CTTÉI »), a comme objectifs de définir les paramètres de flottation et de calcination des sulfures ainsi que la production d’acide sulfurique, produit possédant une large gamme d’applications industrielles et commerciales. Les autres produits résultant de ce processus seraient du gypse, de l’hématite fine et un produit neutre (quartz et silicates), qui pourrait être utilisé en génie civil.

Sept tonnes de résidus ont récemment été traitées dans une usine pilote. Les tests se sont déroulés comme prévu et les résultats sont attendus et seront bientôt communiqués.

À propos de Mason Graphite et du projet du Lac Guéret

Mason Graphite est une compagnie minière canadienne dédiée au développement du gisement de graphite naturel du Lac Guéret dont elle détient 100 % des droits. La Société est dirigée par une équipe expérimentée possédant plus de 5 décennies d’expérience dans le graphite, notamment dans la production, la vente ainsi que la recherche et le développement. Pour plus d’informations: www.projetlacgueret.com.  

Mason Graphite Inc. pour le conseil d’administration,

“Benoît Gascon, CPA, CA”, Président et chef de la direction

Pour plus d’informations:

Simon Marcotte, CFA, Directeur au Développement corporatif au +1 (647) 801-7273 et à info@masongraphite.com

Pour plus d’informations reliées aux communautés locales:

Luc Veilleux, CPA, CA, Vice-président exécutif et Chef de la direction financière au +1 (514) 289-3582 et à info@masongraphite.com

Siège Social: 3030, boulevard Le Carrefour, bureau 600, Laval, Québec, H7T 2P5

Énoncés de mise en garde

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières. Toute information contenue dans ce document qui n’est pas clairement de nature historique peut constituer un énoncé prospectif. En règle générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation d’une terminologie prospective comme « planifie », « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu», « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « a l’intention », « anticipe » ou « ne prévoit pas », « croit», ou des variantes de ces mots et expressions ou l’énoncé que certaines actions, certains événements ou résultats «peuvent », « pourraient », « seraient », « seront prises », «se produire» ou « être atteint ». L’information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de la Compagnie sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s’y limiter : (i) la volatilité du cours des actions; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; (iii) la possibilité de dépréciations et de perte de valeur; (iv) les risques associés à l’exploration, au développement et à l’exploitation de gisements miniers; (v) les risques associés à l’établissement de titres de propriété et des actifs miniers; (vi) les risques associés à la participation à des coentreprises; (vii) les fluctuations des prix des matières premières; (viii) les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; (ix) la concurrence à laquelle fait face l’émetteur à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté et de l’obtention du financement; (x) l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d’exploration; (xi) les risques associés à des changements à la réglementation de l’exploitation minière régissant l’émetteur; (xii) les risques associés aux diverses réglementations environnementales auxquelles l’émetteur est assujetti; (xiii) les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; (xiv) les risques liés aux conflits d’intérêts potentiels; (xv) la dépendance envers le personnel clé; (xvi) les risques de liquidité; (xvii) le risque de dilution potentielle par l’émission d’actions ordinaires; (xviii) la Compagnie ne prévoit pas déclarer de dividendes à court terme; (xix) le risque de litiges et (xx) la gestion des risques.

L’information prospective est fondée sur des hypothèses que la direction de l’entreprise croit être raisonnables au moment où elles sont faites, y compris mais sans s’y limiter, les activités d’exploration continues, aucun changement défavorable important dans les prix des métaux, les plans d’exploration et de développement procédant tel que prévu et la réalisation de leurs résultats attendus, l’obtention des approbations réglementaires requises, et les autres hypothèses et facteurs énoncés aux présents textes. Bien que la Compagnie ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui fassent en sorte que les résultats ne soient pas ceux attendus, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans de tels énoncés prospectifs. Cet énoncé de mise en garde sur les informations de nature prospective a été fourni afin d’aider les investisseurs à comprendre les activités de la Compagnie, ses opérations et ses plans d’exploration et peut ne pas convenir à d’autres fins. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l’information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date de ce communiqué de presse, et la Compagnie ne s’engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

 

Jetlines annonce un partenariat avec l’Aéroport de Saint-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal

VANCOUVER, Colombie-Britannique, 08 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Canada Jetlines Ltd. (JET: TSX-V) (la « Société » ou « Jetlines ») est heureuse d’annoncer qu’elle a l’intention d’offrir un service à très bas prix dans la région de Montréal depuis l’Aéroport de St-Hubert, à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal.

L’Aéroport de Saint-Hubert est en cours d’agrandissement dans le cadre d’un projet visant à le positionner comme un aéroport hôte de transporteurs à bas prix dans la région de Montréal. Une fois les agrandissements nécessaires terminés, l’aéroport pourra, dès 2020, recevoir les activités de transporteurs à très bas prix. La piste récemment rénovée a été l’un des premiers jalons franchis par l’aéroport vers son objectif d’offrir ses services aux compagnies aériennes à bas prix desservant la Montérégie et la province de Québec. Le projet de reconstruction de la piste a été soutenu par le gouvernement fédéral canadien à hauteur de 13 millions de dollars. L’aéroport prévoit également construire une nouvelle aérogare.

« Nous sommes ravis de nouer ce partenariat avec l’Aéroport de Saint-Hubert et d’épauler sa vision de la construction d’une aérogare destinée aux transporteurs à bas prix dans la région de Montréal. Les voyageurs montréalais méritent une option nationale à bas prix, et les gens qui cherchent des vols vers le Sud à bas prix ne devraient pas avoir à traverser la frontière pour se rendre à Plattsburgh. L’Aéroport de Saint-Hubert bénéficie de tout notre soutien, et nous nous réjouissons de travailler ensemble afin de concevoir et de construire ce qui deviendra la base de Jetlines à Montréal », a déclaré Javier Suarez, directeur général (DG). « Saint-Hubert est à un jet de pierre du centre-ville de Montréal. Nos passagers bénéficieront non seulement de tarifs aériens à très bas prix, mais ils auront également un accès pratique à une nouvelle installation à faible coût spécialement construite à Saint-Hubert, près du centre-ville de Montréal. »

Mark Morabito, président exécutif, a ajouté : « Le Canada est le seul pays du G7 à ne pas s’être encore doté d’un véritable transporteur indépendant à très bas prix et, par conséquent, les Canadiens paient constamment trop cher pour leurs voyages en avion. Jetlines est là pour changer la donne. Jetlines s’engage à accroître sa présence dans l’Est du Canada et au Québec en s’associant à long terme avec l’Aéroport de Saint-Hubert. »

« Nous sommes ravis de la possibilité de nous associer à Jetlines pour offrir le service des transporteurs à très bas prix dans les régions de Montréal et de la Montérégie. Compte tenu du regain d’intérêt des transporteurs réguliers pour l’Aéroport de St. Hubert, nous accélérerons nos efforts pour obtenir le statut d’aéroport désigné, ce qui nous permettra de fournir des services de contrôle de sécurité de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) à un prix abordable. Parallèlement, nous avons l’intention d’obtenir des services de douane et d’immigration de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) afin de proposer des vols transfrontaliers, ce qui nous permettra de récupérer l’exode des passagers du  Québec qui se rendent dans les aéroports américains pour leurs vols. Ces deux conditions, qui dépendent uniquement des décisions du gouvernement fédéral, sont nécessaires afin que nous puissions collaborer avec des transporteurs aériens du calibre de Jetlines. Nous nous adresserons au ministre Marc Garneau et à nos élus pour accélérer la prise de décision. Nous partageons l’objectif déclaré. du gouvernement fédéral d’offrir des services efficaces à prix abordables aux Canadiens. Notre partenariat avec Jetlines est une étape importante vers la réalisation de ce but », a déclaré Jane Foyle, directrice générale de Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L), l’organisation à but non lucratif qui gère l’aéroport.

À propos de Canada Jetlines Ltée.

Canada Jetlines est en voie de devenir la première véritable compagnie aérienne à très bas prix du Canada (transporteur à très bas prix), et l’entreprise envisage d’exploiter des vols à l’échelle du Canada et de fournir un service ininterrompu du Canada vers les États-Unis, le Mexique et les Caraïbes. La société prévoit commencer à exploiter la flotte d’Airbus A320, l’aéronef le plus utilisé par les transporteurs à très bas prix dans le monde. Le conseil et l’équipe de direction de Jetlines possèdent une expérience et une expertise approfondies dans les domaines des compagnies aériennes à bas prix, des jeunes entreprises et des marchés financiers. Le gouvernement du Canada a accordé une exemption sans précédent à l’entreprise, ce qui lui permettra de proposer des services de transport aérien locaux tout en étant détenue par des actionnaires étrangers jusqu’à concurrence de 49 %.

Pour en apprendre davantage sur Jetlines, veuillez visiter notre site Internet au fr.jetlines.ca.

À propos de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil

Stratégiquement situé à 15 minutes du centre-ville de Montréal, l’Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil possède une solide infrastructure côté piste, une tour de contrôle et une vaste gamme de services aéronautiques. Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L), un organisme sans but lucratif, exploite et gère l’aéroport depuis septembre 2004. L’objectif de DASH-L est de déployer tous les efforts nécessaires pour favoriser le développement de l’aéroport de manière à rendre le transport aérien accessible et abordable pour tous.

AU NOM DU CONSEIL

« Mark J. Morabito »
Président exécutif

Canada Jetlines fait partie du groupe d’entreprises King & Bay. King & Bay est une banque d’investissement axée sur l’identification, le financement, le développement et le soutien d’occasions de croissance dans les secteurs des ressources, de l’aviation et de la technologie.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Sans frais : 1 833 226-5387
Courriel : investor.relations@jetlines.ca

Mise en garde concernant l’information prospective

Le présent communiqué de presse contient de l’« information prospective » liée à des événements ou à des développements prévus, et pouvant se produire dans le futur. L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse inclut, sans toutefois s’y limiter, des déclarations relatives au démarrage des opérations, aux opérations prévues de Saint-Hubert, à la capacité à offrir des tarifs aériens à très bas prix et au succès des activités d’exploitation futures prévues de la Société.

Dans certains cas, l’information prospective peut être reconnue par l’utilisation de certains termes ou de certaines expressions comme « planifie », « compte », « budget », « programmé », « estime », « prévoit », « a l’intention de », « anticipe » ou d’une variation de tels termes ou de telles expressions qui énoncent que des actions, des événements ou des résultats peuvent ou pourraient être pris, se produire ou être obtenus, respectivement, de manière à dénoter des résultats à venir, ou d’autres attentes, certitudes, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés à propos d’événements ou d’un rendement à venir. L’information prospective figurant dans le communiqué de presse est fondée sur certains facteurs et hypothèses touchant, notamment, l’obtention de financement pour démarrer des activités d’exploitation de compagnie aérienne, l’exactitude, la fiabilité et le succès du modèle d’affaires de Jetlines; la réception en temps opportun des approbations gouvernementales; le lancement en temps opportun des activités de Jetlines et la réussite des activités en question; les contextes législatifs et réglementaires des territoires où Jetlines mènera ses affaires ou ses activités; l’incidence de la concurrence et la réaction de la concurrence à la stratégie d’affaires de Jetlines; de même que la disponibilité des aéronefs. Bien que l’entreprise considère ces hypothèses comme étant raisonnables en se fondant sur les renseignements mis à sa disposition, ces hypothèses pourraient être erronées.

L’information prospective comprend des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les accomplissements actuels de l’entreprise diffèrent largement des résultats, du rendement ou des accomplissements exprimés ou sous-entendus dans l’information prospective. Ces facteurs sont, entre autres, des risques liés à la capacité à obtenir un financement à des conditions acceptables, l’incidence de la conjoncture générale, les changements de conditions dans le secteur des compagnies aériennes nationales et internationales, la volatilité des prix du carburant, les augmentations des coûts d’exploitation, le terrorisme, les pandémies, les catastrophes naturelles, les fluctuations monétaires, les taux d’intérêt, les risques inhérents au secteur des compagnies aériennes, la capacité de la direction à mettre en œuvre la stratégie d’exploitation de Jetlines, la capacité d’attirer des cadres et du personnel qualifiés, les conflits liés au travail, les risques liés à la réglementation, dont les risques liés à l’acquisition des licences et des permis nécessaires, les risques liés à l’accélération des paiements en vertu de l’accord conclu avec Boeing pour l’acquisition de l’aéronef 737-Max, de même que les risques financiers additionnels définis dans la section sur les facteurs de risque des rapports et des dépôts de la Société présentés aux organismes canadiens de réglementation de valeurs mobilières concernés.

Bien que l’entreprise ait tenté de cibler les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats actuels diffèrent de manière importante de ceux décrits dans l’information prospective, il pourrait y avoir d’autres facteurs pouvant faire en sorte que les actions, les événements ou les résultats ne soient pas tels qu’ils ont été prévus ou estimés. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fonder indûment sur cette information prospective. L’information prospective est valable en date du présent communiqué de presse. Sauf dans les cas prévus par les organismes de réglementation des valeurs mobilières concernés, l’entreprise n’a aucune obligation de mettre à jour publiquement ni de réviser toute information prospective, de quelque nature que ce soit.

Ni la Bourse de croissance TSX ni l’organisme de réglementation affilié (au sens de la définition de ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’attestent la pertinence ou la précision du présent communiqué ni n’acceptent la responsabilité quant à la pertinence et la précision de celui-ci. 

Harfang découvre de nouvelles zones hautement aurifères sur son projet Serpent, Baie-James (Québec)

MONTRÉAL, 07 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Harfang Exploration inc. (“Harfang”) (TSX-V: HAR) a le plaisir d’annoncer que les travaux complétés cet automne sur le projet Serpent ont permis de prélever de nouveaux échantillons hautement aurifères à proximité des indices Langelier et Mista (voir les figures jointes au communiqué). Deux échantillons choisis pris dans une zone de cisaillement nouvellement identifiée et parallèle à la structure aurifère Langelier ont donné 33,84 g/t et 6,17 g/t Au. Un autre échantillon prélevé dans une tonalite cisaillée à environ 300 m au sud de l’indice Mista a donné 21,91 g/t Au. Les échantillons choisis sont des échantillons sélectionnés qui ne sont pas nécessairement représentatifs de la minéralisation présente sur la propriété. Ces résultats démontrent que davantage de travaux d’exploration, incluant de la prospection, doivent être réalisés sur cette vaste propriété peu explorée.

L’indice Mista fait référence à une structure minéralisée d’orientation ONO-ESE cartographiée sur au moins 280 m. L’échantillonnage en rainure a donné 1,12% Cu, 0,23 g/t Au et 8,68 g/t Ag sur 10 m, incluant 2,09% Cu, 0,45 g/t Au et 16,4 g/t Ag sur 4 m (voir le communiqué de presse du 11 octobre 2018). Les travaux de terrain d’automne ont démontré que les sulfures (principalement la chalcopyrite) ne sont pas exclusivement contenus dans les veines de quartz. Ils sont aussi présents dans les roches tonalitiques et dioritiques ainsi que dans les roches sédimentaires quartzo-feldspathiques fortement altérées, cisaillées et métamorphisées. Le nouvel échantillon à 21,91 g/t Au a été prélevé dans une tonalite cisaillée, hématisée et remplie de veinules de quartz associée à une structure sub-parallèle à celle du couloir Mista qui se trouve à 300 m au nord.

L’indice Langelier correspond à une zone de cisaillement ENE-OSO encaissée dans une diorite quartzifère foliée à gneissique. Le cisaillement affleure sur au moins 75 m et a une puissance d’environ 2 m. Des veines de quartz plissées et boudinées contenues dans la zone cisaillée ont donné 91,48 g/t Au sur 0,45 m (en rainure) et 17,79 et 54,75 g/t Au (choisis) et contiennent de l’or visible. Les nouveaux échantillons aurifères proviennent d’une zone de déformation similaire découverte à 20 m au nord de l’indice initial.

De plus, les travaux de terrain complétés en octobre ont permis de ramasser 27 échantillons de till espacés de 500 m dans une grille de 2,5 km x 2,0 km autour de Mista. Également, 49 échantillons de sol (horizon B) ont été récupérés le long de lignes positionnées au-dessus des indices Mista et Langelier. Ces deux levés géochimiques (till et sol) de faible superficie ont été planifiés et réalisés pour tester la signature chimique des indices et le train de dispersion glaciaire de l’or et des autres minéraux indicateurs. Tous les échantillons ont été envoyés chez Overburden Drilling Management (Nepean, Ontario) et ALS Chemex (Val-d’Or, Québec). Les résultats analytiques sont en attente. Nous attendons avec intérêt ces résultats car ils pourraient nous donner de précieuses informations sur les possibles extensions latérales des zones minéralisées sous le mort-terrain.

Motivée par toutes ces découvertes d’or et de cuivre-or-argent sur la propriété, la société prévoit être très active sur le projet en 2019. Harfang planifie procéder à un levé de polarisation provoquée et de résistivité dans le secteur de Mista au cours de l’hiver. Pendant la période estivale, les efforts seront surtout consacrés à la prospection et à la cartographie géologique le long de couloirs structuraux kilométriques définis sur la propriété. Dépendamment des résultats des levés de till et de sol à petite échelle, nous pourrions décider d’étendre ces levés géochimiques à une plus grande superficie. Plutôt rare sur le territoire de la Baie-James, ce type de minéralisation pourrait représenter un nouveau contexte métallogénique.

À propos de la propriété Serpent

La propriété Serpent, entièrement détenue par Harfang, inclut 255 claims pour une superficie totale de 13 197 ha. Elle est divisée en deux blocs de cellules. La propriété est située à 80 km au SSE de la localité de Radisson et à seulement 10 km à l’est de la route de la Baie-James. Sa limite orientale longe la propriété aurifère Sakami (Corporation Métaux Précieux du Québec). Les lithologies sont principalement associées au Complexe de Langelier formé de tonalite et de diorite foliées à gneissiques et interprété comme un socle crustal archéen sur lequel se sont déposés les assemblages volcano-sédimentaires.

Contrôle de la qualité

Tous les échantillons de roche ont été soumis à Laboratoire Expert (Rouyn-Noranda) pour être analysés pour les éléments chimiques Au-Ag-Cu-Zn-Pb. Ces cinq éléments ont été analysés par absorption atomique suivant une pyroanalyse pour l’or et une digestion totale par quatre acides pour les autres métaux. Les échantillons ayant des valeurs aurifères supérieures à 1 g/t ont été réanalysés par gravimétrie. La procédure d’échantillonnage et l’interprétation des résultats ont été effectués par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance qualité/contrôle (QAQC) conforme aux meilleures pratiques de l’industrie incluant l’utilisation de standards et de blancs.

À propos d’Harfang

Harfang est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration et minières d’envergure. 

Ce communiqué de presse a été préparé et approuvé par François Goulet, géo., Président et Chef de la direction, une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site web d’Harfang : www.harfangexploration.com.

François Goulet, Président et Chef de la direction
Tél : 514 940-0670 #339
Courriel : fgoulet@harfangexploration.com
Web : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.

Corporation Éléments Critiques nomme au sein de son conseil d’administration Charles Main

LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS NI PAR L’INTERMÉDIAIRE D’AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES

MONTRÉAL, 07 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX-V: CRE) (US OTCQX: CRECF) (FSE: F12) est heureuse d’annoncer la nomination de  Charles Main au sein de son conseil d’administration en tant qu’administrateur indépendant non-exécutif, le tout prenant effet immédiatement.

M. Main cumule plus de 30 années d’expérience dans le secteur minier et celui des finances.   Ayant occupé d’août 2003 à mars 2017, le poste de vice-président finance et chef de la direction financière chez Yamana Gold Inc., il est actuellement administrateur indépendant et président du comité d’audit chez Wesdome Gold Mines Ltd. M. Main est comptable professionnel agréé, membre des comptables professionnels agréés de l’Ontario et du Canada. Il a débuté sa carrière chez PriceWaterhouseCoopers où il a travaillé pendant 10 ans. M. Main a également occupé les postes de directeur du développement chez Newmont Capital Corporation, de vice-président chez Normandy Mining Limited et Outokumpu Mines Ltd., ainsi que de vice-président finance chez TVX Gold Inc. Il est titulaire d’un baccalauréat en commerce de Université McGill.

Dans le cadre de cette nomination, M. Main s’est vu attribuer 200 000 options d’achat d’actions de la Société à un prix de 0,80 $ par action pour une période de cinq ans.

« Nous sommes ravis d’accueillir Charles Main au sein de notre conseil d’administration.   La vaste expérience et les atouts de Charles dans le secteur minier et financier en font un excellent ajout à notre conseil d’administration.   Son expertise en matière de services financiers, de comptabilité, de négociation de titres de créances et de contrôle financier est inestimable, pour la transition de développeur à producteur de Critical Elements. La Société continuera de renforcer l’équipe alors qu’elle est en processus d’obtention des permis, le financement de projet avant d’aller en construction pour le projet Rose lithium-tantale au Québec, » a déclaré Jean-Sébastien Lavallée, président du conseil et chef de la direction de la Société.

Charles Main a déclaré : « Je suis ravi de faire partie du conseil d’administration de la Société. L’achèvement récent de l’étude de faisabilité et du programme pilote du projet Rose lithium-tantale, qui a permis de convertir le concentré de spodumène en hydroxyde de lithium de qualité batterie, constitue un important jalon vers la mise en production du projet. La réalisation de ces activités servira de base aux prochaines étapes pour maximiser la valeur et le potentiel du projet Rose lithium-tantale. Je suis impatient de travailler avec des administrateurs et une équipe de direction très expérimentés afin de faire avancer un projet de haute qualité avec des avantages concurrentiels. »

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres aux États-Unis. Les titres n’ont pas été et ne seront pas inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée (la « Loi de 1933 »), ou d’une loi sur les valeurs mobilières d’un État américain et ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis ni à une personne des États-Unis, à moins d’être inscrits en vertu de la Loi de 1933 et des lois applicables en matière de valeurs mobilières d’un État ou qu’une dispense de cette obligation d’inscription ne soit offerte.

À propos de Corporation Éléments Critiques

La Société a récemment publié une analyse financière du Projet Rose lithium-tantale détenu à 100 % par Critical Elements (Étude de faisabilité du projet Rose lithium-tantale, WSP, 20 octobre 2017) qui est basée sur des prédictions de prix de 750 $ US/tonne de concentré de lithium de qualité chimique (5 % Li2O), de 1 500 $ US/tonne de concentré de lithium de qualité technique (6 % Li2O), et de 130 $ US/kg pour le Ta2O5 contenu dans le concentré de tantalite et un taux de change de 0,75 $ US/$ CA. Le taux de rendement interne (« TRI ») du projet Rose lithium-tantale est estimé à 34,9 % après impôts et la valeur actualisée nette (« VAN ») à 726 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. La période de recouvrement est estimée à 2,8 ans. Le TRI avant impôts du projet Rose lithium-tantale est estimé à 48,2 % et la VAN avant impôts à 1 257 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 % (voir communiqué du 6 septembre 2017). L’analyse financière repose sur les ressources minérales indiquées. Une ressource minérale indiquée est la partie d’une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité, les densités, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l’application appropriée des paramètres techniques et économiques, la planification minière et l’évaluation de la viabilité économique du dépôt. Le plan de minage prévoit l’extraction de 220,2 Mt de matériel composé de 26,8 Mt de minerai, 182,4 Mt de stériles et 11,0 Mt de morts-terrains. Le ratio de décapage moyen est de 7,2 tonnes de stériles par tonne de minerai. Le taux de production nominal a été estimé à 4 600 tonnes par jour, pour 350 jours d’exploitation par année. Le plan d’exploitation à ciel ouvert permet une durée de vie de la mine de 17 ans. La mine produira un total de 26,8 millions de tonnes de minerai ayant une teneur diluée moyenne de 0,85 % de Li2O et 133 ppm de Ta2O5. L’usine traitera 1,61 million de tonnes de minerai par année, pour une production annuelle moyenne de 236 532 tonnes de concentré de spodumène de qualité technique et chimique et 429 tonnes de concentré de tantalite.

RENSEIGNEMENTS :

Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
Chef de la direction
819-354-5146
jslavallee@cecorp.ca
www.cecorp.ca

Relations avec les investisseurs :
Relations publiques Paradox
514-341-0408

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires
(telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX)
n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

 

DIAGNOS annonce un placement privé en actions ordinaires et bons de souscription

BROSSARD, Québec, 06 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIAGNOS inc. (« DIAGNOS » ou la « Société ») (Bourse de croissance TSX : ADK) (OTCQB : DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes de santé graves s’appuyant sur l’intelligence artificielle, annonce un placement privé (« Placement privé ») d’un nombre d’unités pouvant aller jusqu’à 16 160 000 (chacune une « Unité ») émises à 0,05 $ par Unité, pour un produit brut pouvant aller jusqu’à 808 000 $.  Chaque Unité comprend;

  1. une action ordinaire (“Action”), et
  2. un bon de souscription (“Bon”) permettant au détenteur d’acheter une Action au prix de 0,05 $ par Action, pendant une période de 24 mois suivant l’émission du Bon.

Le produit sera principalement utilisé afin de couvrir des dépenses de ventes, marketing et d’administration.

Dans le cadre du Placement privé, un souscripteur est considéré une « personne apparentée » de DIAGNOS au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Il est prévu que ce souscripteur va souscrire jusqu’à 15 000 000 d’Unités et détiendra au moment de la clôture du Placement privé 19,10 % des actions ordinaires de DIAGNOS. L’opération est dispensée des obligations d’évaluation officielle et d’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 du fait que la juste valeur marchande de l’opération avec la personne apparentée dans le cadre du Placement privé ne dépasse pas 25 % de la capitalisation boursière de DIAGNOS avant la clôture du Placement privé.

Les Actions émises suite au Placement privé ainsi que les Actions à être émises suite à l’exercice des Bons sont sujettes à une période de retenue réglementaire de quatre mois suivant la date d’émission.

La clôture du Placement privé est prévue pour le 9 novembre 2018. Le Placement privé est assujetti à l’approbation de toutes les autorités réglementaires concernées, dont la Bourse de croissance TSX, ainsi qu’à l’exécution de la documentation requise.

Toutes les sommes d’argent citées dans ce communiqué de presse sont établies et payées en monnaie légale du Canada.

À propos de DIAGNOS
DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission la détection précoce de problèmes de santé s’appuyant sur son outil d’intelligence artificielle (IA) CARA (Computer Assisted Retina Analysis). CARA est une plateforme de télé-ophtalmologie qui s’intègre aux dispositifs (matériel et logiciel) actuels et aux processus au point d’intervention. Les algorithmes de rehaussement des images basés sur l’intelligence artificielle de CARA permettent d’obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est un outil offert en toute sûreté sur internet et compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d’images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. La commercialisation de CARA a été autorisée par plusieurs organismes de réglementation, notamment au Canada (Santé Canada), aux États-Unis (FDA) et en Europe (CE).

De plus amples informations sont disponibles sur les sites web www.diagnos.ca et sedar.com.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

André Larente, président Josh Falle
DIAGNOS inc.   Momentum PR
Tél. : 450 678-8882, poste 224 Tél. : 514 416-4656
alarente@diagnos.ca josh@momentumpr.com

                                                                                             
Ce communiqué contient des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans cet énoncé. DIAGNOS décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement toute information prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement. Les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont expressément visées par cette mise en garde.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

ATW Tech annonce la signature d’une lettre d’intention pour l’acquisition majeure du Groupe Greywolf Entertainment

MONTRÉAL, 06 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — ATW Tech Inc. (« ATW Tech ») (TSX-V : ATW), annonce aujourd’hui la signature d’une lettre d’intention visant l’acquisition de la totalité des actions de 6855318 Canada Ltd et de 6890202 Canada Ltd (« Groupe Greywolf Entertainement » ou « Greywolf ») auprès de Fastrack Trust (« Trust »).

Le Groupe Greywolf Entertainment, dont le siège social est à Calgary, fournit un guichet unique et des plates-formes d’appel de masse pour le déploiement de programmes de télévision participative avec des solutions de marketing par ligne fixe, mobile et Internet et aux services interactifs aux clients multimédias et aux entreprises. Les filiales de Greywolf incluent notamment Triton Global Business Services Inc. (“Triton”) et Fastrack Global Billing Networks Inc. (“Fastrack”). Triton est un centre d’échange d’information qui fournit des réseaux permettant de facturer des frais sur toute ligne téléphonique en Amérique du Nord et dans plus de 40 autres pays. Triton a apparu à plusieurs reprises dans les 300 meilleures entreprises de technologie du Canada. Fastrack est un opérateur nord-américain d’échange de données disposant de réseaux permettant d’alimenter les centres de commutation et d’acheminer de façon intelligente le trafic des consommateurs vers des solutions de facturation et de réponse optimisées. Le réseau a été conçu pour traiter les appels de masse pour de courtes et longues périodes en utilisant ses propres réseaux SIP (Standard Internet Protocol) robustes afin de pouvoir acheminer le trafic partout dans le monde. Pour son exercice non-audité terminé le 31 décembre 2017, les revenus de Greywolf totalisaient 10,0 millions $.

La lettre d’intention prévoit un prix d’achat de 2,95 millions $ sujet à certains ajustements dont 2,0 millions payable comptant à la clôture, 0,3 million $ sous la forme d’un solde de prix de vente remboursable en 30 versements mensuels égaux et 0,65 million $ en actions d’ATW Tech. Il n’y a aucune commission à verser et aucun changement de contrôle ne sera occasionné.

« Nous sommes ravis de nous être entendus cette acquisition stratégique de Greywolf qui nous permettra de consolider notre position dans le marché canadien de la facturation téléphonique, d’accélérer notre croissance en doublant pratiquement nos revenus et de bénéficier de synergies de coûts importantes.  Suivant la vente envisagée des activités de la division d’Atman annoncée le 17 septembre 2017, représentant 9,5% des revenus d’ATW Tech en 2017, cette acquisition envisagée s’imbrique dans notre stratégie et volonté de concentrer nos activités sur nos plateformes phares intégrées de solutions de paiements, de communication interactive et de votation. Cette acquisition envisagée n’est qu’une première étape dans notre plan de croissance par acquisitions prévoyant des percées à l’international dès 2019 », a déclaré Michel Guay, président et chef de la direction d’ATW Tech.

La conclusion de la transaction entre ATW Tech et Greywolf, parties sans lien de dépendance, est assujettie à certaines conditions dont la vérification diligente satisfaisante faite par ATW Tech sur Greywolf, l’obtention d’un financement satisfaisant ainsi que l’approbation des autorités réglementaires. La clôture est prévue d’ici la fin de l’année 2018.

Mise à jour sur l’acquisition de PlusMobile

En août 2017, ATW Tech a annoncé la signature d’une lettre d’intention pour l’acquisition envisagée de PlusMobile LLC (“PlusMobile”) et l’ensemble de ses filiales. PlusMobile est une entreprise dont son siège social est établi en Argentine et qui offre des produits premium sur téléphone mobile et possédant des ententes de facturations auprès d’opérateurs mobiles locaux dans plus de 6 pays d’Amérique Latine et offrant des applications mobiles dans le domaine éducatif, pour enfants, du divertissement (jeux, sports, vidéos) ainsi que du marketing mobile via SMS. Malgré qu’un des principaux objectifs d’ATW Tech demeure l’expansion géographique de son réseau de distribution et la diversification des activités à l’international, particulièrement en Amérique Latine qui est un marché de facturation téléphonique en forte croissance, ATW a décidé de suspendre temporairement les démarches pour cette acquisition considérant la récente volatilité dans l’économie du pays et particulièrement sa devise locale. ATW Tech réévaluera cette opportunité d’acquisition en temps et lieu quand et si les conditions de marché lui sont plus favorables.

Mise en garde relative aux déclarations prospectives
Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés comprennent ceux qui se rapportent à la conclusion de l’acquisition de Greywolf, et à la stratégie de croissance et d’acquisition d’ATW Tech. Bien que la Société estime que de tels énoncés prospectifs reflètent des attentes fondées sur des hypothèses raisonnables, elle ne peut garantir que ses prédictions se réaliseront. Ces hypothèses, qui pourraient se révéler inexactes, comprennent entre autres ce qui suit : (i) Toutes les conditions de la transaction seront réunies incluant notamment une vérification diligente satisfaisante sur Greywolf et l’obtention d’un financement suffisant selon des termes satisfaisants; (ii) ATW Tech et les actionnaires de Greywolf sauront négocier et conclure une convention d’achat et d’autres documents reliés à la transaction; (iii) ATW Tech obtiendra les approbations règlementaires nécessaires pour l’acquisition de Greywolf selon des modalités acceptables au plan commercial; (iv) L’acquisition de Greywolf permettra à ATW Tech de réaliser les synergies anticipées, et (v) ATW Tech pourra identifier et conclure des acquisitions à l’extérieur du Canada. Une description d’autres risques touchant l’entreprise et les activités d’ATW Tech est présentée à la rubrique « Facteurs de risque et incertitudes » aux pages 13 et 14 du rapport de gestion annuel de 2017 d’ATW Tech, lequel peut être consulté sur le site Web de SEDAR, à l’adresse www.sedar.com. Rien ne garantit que les évènements prévus dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse se produiront, ou s’ils se produisent, quels seront les avantages que ATW Tech pourra en tirer. Plus particulièrement, rien ne garantit le rendement financier futur d’ATW Tech. ATW Tech n’assume aucunement l’obligation et n’a pas l’intention de mettre à jour ou de modifier ces énoncés prospectifs pour tenir compte de nouveaux renseignements ou de tout autre évènement, sauf si les lois applicables l’y obligent. Le lecteur est averti de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Des informations supplémentaires sur la Société sont disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

PROFIL D’ATW TECH

ATW Tech (TSX-V : ATW) est un leader des technologies de l’information, propriétaire de plusieurs plateformes technologiques reconnues tels que VoxTel, VuduMobile, Option.vote et Bloomed. VoxTel se spécialise dans la facturation téléphonique et les solutions de paiements alternatives pour les lignes fixes et mobiles. VuduMobile se spécialise dans la messagerie texte pour entreprises grâce à son application texto unique, conviviale et bilingue et sa solution clé en main qui permettent la gestion de programmes de messagerie texte au sein de tous les types d’entreprises. Option.vote offre un système de votation multi-méthode sur mesure pour les syndicats, partis politiques, associations professionnelles et tous ceux cherchant une façon sécuritaire de réduire leurs frais de votation et à améliorer leur taux de participation. Bloomed est une plateforme cloud de gestion des données (‘smart data’) sur les consommateurs et leurs comportements destinée à des campagnes orientées vers les entreprises et le grand public.

SOURCE :                                                

ATW Tech Inc.
Michel Guay
Président, fondateur et chef de la direction
Tél. : 514.935.5959, poste 301
mguay@atwtech.com
www.atwtech.com 
Simon Bédard, CA, CPA, CFA, MBA
Chef de la direction financière
Tél. : 514.935.5959, poste 304
sbedard@atwtech.com 

Midland prolonge le système minéralisé en cuivre-or-molybdène-argent à haute teneur de Mythril à plus de 2 km de long

MONTRÉAL, 06 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Exploration Midland inc. (“Midland“) (TSX-V : MD) a le plaisir d’annoncer les résultats de la campagne de prospection d’octobre 2018 sur le projet Mythril (100 % Midland) à la Baie-James, Québec. Le système minéralisé en cuivre-or-molybdène-argent est maintenant identifié sur plus de 2 kilomètres de long en surface (0,7 km en septembre) et reste ouvert dans les deux directions (E-O). Le système minéralisé est interprété basé sur des indices de Cu-Au-Mo-Ag en surface. Les dimensions complètes du système minéralisé ne sont pas encore connues.

Faits saillants

  • Découverte de plusieurs nouveaux indices à Cu-Au-Mo-Ag, et un indice à Mo seulement (3,04% Mo), prolongeant le système minéralisé de 0,7 km en septembre à plus de 2 kilomètres de long, ouvert vers l’est et l’ouest.
  • Teneurs moyennes des 45 échantillons choisis minéralisés (>0,1 % Cu) prélevés sur les nouveaux indices : 2,04 % Cu, 0,36 g/t Au, 0,11 % Mo, 17,6 g/t Ag (2,85 % Cu Eq*). Teneurs maximales : 12,65 % Cu ; 1,7 % Mo ; 1,51 g/t Au ; 69,8 g/t Ag.

  • Cinquante-six (56) nouveaux blocs minéralisés en Cu-Au-Ag-Mo (>0,1 % Cu), découverts dans les extensions est et ouest du système. Teneurs moyennes de 1,33 % Cu, 0,52 g/t Au, 0,09 % Mo, 13,3 g/t Ag (2,12 % Cu Eq*) sur 56 échantillons choisis de blocs. Valeurs maximales de : 16,95 % Cu ; 4,91 g/t Au ; 0,44 % Mo ; 49,4 g/t Ag. La plupart des blocs sont anguleux et sont interprétés comme étant d’origine locale (<100 mètres de distance de transport).
  • Midland a significativement augmenté sa position de terrain autour de la découverte et planifie de débuter des levés géophysiques dans les prochaines semaines.

Les tableaux suivants résument les résultats obtenus sur les nouveaux indices et champs de blocs trouvés en octobre sur le système minéralisé.

Tableau 1 : Sommaire des principaux indices de Cu-Au-Mo-Ag trouvés en octobre 2018
Indice N Éch. Teneurs moyennes (éch. choisis) Teneur max (éch. choisis)
Cu (%) Au (g/t) Mo (%) Ag (g/t) Cu Eq (%)* Cu (%) Au (g/t) Mo
(%)
Ag (g/t)
Eriador 19 2,47 0,29 0,13 22,1 3,35 12,6 1,02 1,7 69,2
G Havens 2 5,26 0,85 0,01 40,4 6,12 9,22 1,00 0,01 69,8
Liv 5 3,25 0,61 0,12 29 4,34 9,53 1,51 0,24 55,6
Misty 6 1,53 0,31 0,02 14 1,91 2,92 0,84 0,12 28,7
Luthien 1 1,32 0,45 0,1 12,9 2,11
Haldir 10 0,93 0,38 0,15 5,2 1,83 2,75 1,31 1,15 15,5
Forgotten 1 0,85 0,07 0,01 6,1 0,98
Lindir 1 0,20 0,18 0,02 2,5 0,41
Lorien 1 0,02 ns 3,04 1,1 12,72

Tableau 2 : Sommaire des nouveaux blocs erratiques trouvés en octobre 2018
Champ bloc N blocs Teneurs moyennes  (éch. choisis) Teneurs max (éch. choisis)
Cu (%) Au (g/t) Mo (%) Ag (g/t) Cu Eq (%)* Cu (%) Au (g/t) Mo
(%)
Ag (g/t)
Eriador blocs 7 3,33 0,55 0,003 18 3,81 16,95 3,09 0,02 43,8
Grey Havens blocs 3 2,87 0,22 0,02 32,8 3,32 4,15 0,67 0,04 49,4
Arwen blocs 3 1,1 2,2 0,03 17,8 2,71 2,47 4,9 0,05 30,1
Luthien
blocs
11 1,48 0,67 0,06 17,2 2,27 4,95 2,14 0,27 44,4
Haldir blocs 19 0,67 0,44 0,18 8 1,75 1,92 1,03 0,44 23,8
Lindir
blocs
6 0,29 0,20 0,08 3 0,77 0,5 0,35 0,17 5,3

Prix des métaux pour le calcul Cu Eq: Au 1200$/oz, Cu 2,83$/lb, Ag 14$/oz, Mo 11,8$/lb.
*ns= résultat non significatif

Notez que les échantillons choisis sont de nature sélective et les teneurs obtenues ne sont pas représentatives des zones minéralisées.

Le projet Mythril est localisé à environ 7 kilomètres au sud de la route Trans-Taïga, Eeyou Istchee / Baie-James, Québec. En seulement 4 jours de prospection entre juin et septembre 2018, quatre (4) nouveaux indices de Cu-Au-Mo-Ag de surface ont été trouvés, qui ont donné des teneurs telles que 2,74% Cu, 0,44 g/t Au, 0,06% Mo et 24,3 g/t Ag sur 2,7 mètres en rainures (indice Celeborn). De plus, cinquante-quatre (54) nouveaux blocs minéralisés à hautes teneurs ont été trouvés. La teneur moyenne des 54 blocs était de 2,61 % Cu, 1,25 g/t Au, 0,13 % Mo et 28,7 g/t Ag (échantillons choisis).

Description des nouveaux indices et champs de blocs trouvés en octobre 2018

Le nouvel indice « Luthien » a été découvert à environ 300 mètres à l’ouest de l’indice Legolas, l’indice significatif le plus à l’ouest connu auparavant. L’indice Luthien est un niveau minéralisé à magnétite-chalcopyrite d’au moins 0.5 mètre d’épais, au bas d’un affleurement de gneiss à biotite. Il a titré 1,32 % Cu, 0,45 g/t Au, 0,1 % Mo et 12,9 g/t Ag en échantillon choisi. Onze (11) blocs minéralisés ont été trouvés près de l’indice. Les échantillons choisis des 11 blocs ont donné une moyenne de 1,48 % Cu, 0,67 gt Au, 0,06 % Mo et 17,2 g/t Ag, avec des teneurs maximales de : 4,95 % Cu ; 2,14 g/t Au ; 0,27 % Mo ; 44,4 g/t Ag. À environ 200 mètres à l’ouest de l’indice Luthien, une veine de quartz-molybdénite de 10 centimètres d’épaisseur a aussi titré 3,04% Mo en échantillon choisi.

Le nouvel indice « Eriador » a été découvert à environ 550 mètres à l’ouest de Luthien. Quatre niveaux minéralisés distincts contenant des stringers de chalcopyrite massive ainsi que de chalcopyrite disséminée et de la magnétite ont été découverts. Les niveaux minéralisés varient de 0.5 à 1.5 mètres d’épaisseur et sont encaissés dans des gneiss à biotite. Dix-neuf (19) échantillons choisis de ces niveaux minéralisés ont donné une moyenne de 2,47 % Cu, 0,29 g/t Au, 0,13 % Mo et 22,1 g/t Ag, et des valeurs maximale de : 12.65 % Cu ; 1,02 g/t Au ; 1,7 % Mo ; 69,2 g/t Ag. A environ 25 mètres à l’ouest d’Eriador, 7 blocs anguleux (« subcrop ») ont été échantillonnés, qui ont titré une moyenne de 3,33 % Cu, 0,55 g/t Au, 0,003 % Mo et 18 g/t Ag en échantillons choisis, avec des teneurs maximales de : 16,95% Cu ; 3,09 g/t Au ; 0,02 % Mo ; 43,8 g/t Ag.

L’indice « Misty » est situé à 60 mètres au nord-ouest d’Eriador. Il consiste en un affleurement avec quatre niveaux minéralisés distincts qui sont chacun de 10 à 20 centimètres d’épais. Ces niveaux minéralisés ont titré une moyenne de 1,53% Cu, 0,31 g/t Au, 0,02 % Mo et 14 g/t Ag de six (6) échantillons choisis, avec des teneurs maximales de : 2,92% Cu ; 0,84 g/t Au ; 0,12 % Mo ; 28,7 g/t Ag.

Le nouvel indice « Liv » a été découvert à 300 mètres à l’ouest d’Eriador. Sur l’affleurement, plusieurs niveaux minéralisés de 20 à 50 centimètres d’épaisseurs composés de stringers de chalcopyrite massive avec magnétite disséminée sont observés dans les gneiss à biotite. Des veines de quartz avec des amas de chalcopyrite massive sont également observées. Les niveaux minéralisés de l’affleurement ont donné une moyenne de 3,25 % Cu, 0,61 g/t Au, 0,12 % Mo et 29 g/t Ag de cinq (5) échantillons choisis, et des teneurs maximales : 9,53 % Cu, 1,51 g/t Au ; 0,24 % Mo ; 55,6 g/t Ag.

Le nouvel indice « Grey Havens » a été trouvé à 400 mètres à l’ouest d’Eriador. Il s’agit de l’indice le plus à l’ouest trouvé à ce jour, et se situe à plus de 2 kilomètres à l’ouest de l’indice Haldir. Il consiste en une veine de quartz d’environ 10 centimètres d’épais avec des amas de chalcopyrite massive, avec de la chalcopyrite massive dans l’éponte, qui devient graduellement plus disséminée dans le gneiss encaissant. Un échantillon choisi de la veine et de son éponte a titré 9,22 % Cu, 0,69 gt Au et 69,8 g/t Ag. Des zones de magnétite+chalcopyrite massives de plusieurs centimètres d’épais sont également injectées dans la foliation du gneiss, et ont titré 1,3 % Cu, 1,00 g/t Au, 0,02 % Mo et 11 g/t Ag dans un échantillon choisi. Trois blocs fortement minéralisés en chalcopyrite±magnétite ont également été trouvés jusqu’à 250 mètres à l’ouest de l’indice Grey Havens. Ils ont donné une moyenne de 2,87 % Cu, 0,22 g/t Au, 0,02 % Mo et 32,8 g/t Ag en échantillons choisis, avec jusqu’à 4,15 % Cu.

L’indice « Forgotten » est localisé à 150 mètres à l’ouest d’Eriador. Il s’agit d’un gneiss felsique contenant des stringers de pyrite±chalcopyrite. Un échantillon choisi de l’affleurement a titré 0,85 % Cu et 0,01 % Mo, alors qu’un bloc sub en place a titré 1,05 % Cu et 0,07 % Mo.

Le nouvel indice Haldir a été trouvé à environ 50 mètres au nord-est du champ de blocs Arwen (trouvé en septembre 2018), dans l’extension vers l’est du système minéralisé. Plusieurs affleurements de paragneiss répartis sur environ 30 mètres de longueur ont donné une moyenne de 0,93 % Cu, 0,38 g/t Au, 0,15 % Mo et 5,2 g/t Ag de dix (10) échantillons choisis, avec des teneurs maximales de : 2,75% Cu ; 1,31 g/t Au ; 1,15 % Mo ; 15,5 g/t Ag. La zone minéralisée a été observée en affleurement comme étant au moins 2 mètres en largeur. La minéralisation en affleurement consiste en des stringers de chalcopyrite dans des paragneiss montrant de fortes altérations potassiques (biotite-muscovite). De plus, dix-neuf (19) blocs anguleux et d’origine locale ont également été trouvés autour de l’indice. Ces 19 blocs ont donné une moyenne de 0,67 % Cu, 0,44 g/t Au, 0,18 % Mo et 8 g/t Ag avec des teneurs maximales de: 1,92 % Cu ; 1,03 g/t Au ; 0,44 % Mo ; 23,8 g/t Ag. En plus des paragneiss minéralisés, on trouve également des blocs d’intrusions felsiques à chalcopyrite-molybdénite disséminées qui ne sont pas observés en affleurement, suggérant de la minéralisation additionnelle sous les dépôts de surface.

Trois nouveaux blocs minéralisés ont été découverts dans le champ de blocs Arwen, qui avait titré jusqu’à 16,8 g/t Au en septembre. Ces trois nouveaux blocs ont titré une moyenne de 1,1 % Cu, 2,2 g/t Au, 0,03 % Mo et 17,8 g/t Ag, avec des teneurs maximales de : 2,47 % Cu ; 4,9 g/t Au ; 0,05 % Mo ; 30,1 g/t Ag.

Débutant à environ 25 mètres au nord-est de Haldir, d’abondants flocons centimétriques de molybdénite ont été trouvés dans un affleurement d’intrusion felsique foliée d’un minimum de 50 mètres de long par 3 mètres de large (nouvel indice « Council » ). Cet indice sera évalué dans le futur par du rainurage serré. Une bande d’environ 20 centimètres de large minéralisée en chalcopyrite a également été découverte dans une partie du même affleurement, qui a titré 0,2 % Cu, 0,18 gt Au, 0,02 % Mo et 2,5 g/t Ag en échantillon choisi (indice « Lindir »). De plus, cinq (5) nouveaux blocs d’intrusions felsiques minéralisées en chalcopyrite-molybdénite ont été trouvés près de l’affleurement, et ont donné une moyenne de 0,29 % Cu, 0,2 g/t Au, 0,08 % Mo et 3 g/t Ag.

Un nouveau bloc de paragneiss minéralisé en chalcopyrite et avec forte altération potassique a été trouvé à environ 600 mètres à l’est de l’indice Lindir. Il a titré 0,17 % Cu, 0,05 g/t Au et 4,7 g/t Ag en échantillon choisi. Sa teneur est plus basse mais est autrement très similaire à beaucoup d’autres blocs de paragneiss minéralisés trouvés plus à l’ouest. Ce bloc est en amont glaciaire des indices connus ; par conséquent, il provient probablement de minéralisations à Cu-Au-Mo-Au non-découvertes, situées au moins 600 mètres à l’est de l’indice Lindir (le plus à l’est connu à ce jour).

Levé de géochimie de sol extensif

Un levé de géochimie de sol (Horizon B) extensif a également été réalisé pour couvrir le système minéralisé connu et ses extensions est et ouest. Le levé était d’environ 3,8 kilomètres de long, avec des lignes au 100 mètres et des échantillons au 15 mètres le long des lignes. Les résultats seront disponibles au cours des prochaines semaines.

Nouvelle position de terrain extensive et travaux à venir

Midland est très satisfaite de ces nouveaux résultats obtenus en seulement 4 jours de prospection en octobre, avant l’arrivée des conditions hivernales dans le secteur. Le système minéralisé a maintenant été identifié sur environ 2 kilomètres basé sur les indices de Cu-Au-Mo-Ag de surface (0.7 kilomètres en septembre), et reste ouvert vers l’est et l’ouest.

À la suite de cette découverte très significative, Midland est en cours d’obtenir des claims sur d’autres secteurs jugés favorables, à partir d’observations faites sur les indices connus, sur les données publiques et sur des travaux de reconnaissance réalisés par Midland au cours de l’été.  Un levé aéroporté magnétique de haute résolution et électromagnétique ainsi qu’un levé de polarisation provoquée au sol sont prévus pour les prochaines semaines dans le secteur de la découverte.

Contrôle de la qualité

Le design du programme d’exploration et l’interprétation des résultats est effectué par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisant de standards et de blancs à chaque 20 échantillons. Les échantillons de roche du projet sont analysés par pyroanalyse standard sur des fractions de 30 grammes avec fini par spectroscopie à plasma à couplage inductif (ICP-AES ; Au-ICP21) ou fini gravimétrique (Au-GRA21) aux laboratoires ALS de Vancouver (Colombie-Britannique). Tous les échantillons ont également été analysés pour plusieurs éléments par une méthode ICP-AES avec dissolution à quatre acides (ME-ICP61). Les échantillons dépassant 1 % cuivre, zinc ou nickel ont été réanalysés par ICP-AES 4-acides optimisé pour les hautes teneurs.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Minerals Corporation, SOQUEM INC., Les Métaux NioBay inc., le Fonds d’exploration minière du Nunavik et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société ou contacter :

Gino Roger, Président et Chef de la direction

Tél. : 450 420-5977
Téléc. : 450 420-5978
Courriel : info@midlandexploration.com
Site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

14 figures accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/bc7b340a-1c4b-4526-bfae-d7805047f0fa/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/847461af-921d-4496-9100-e8ec85766464/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/8b6f55ae-2f57-432d-ba94-9c09aaf93532/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/9d350039-76d9-4d57-99fe-0fdccc085963/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/af12e03e-2831-4f9a-9ba1-d66594775d44/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/704225b6-6827-4511-a367-3624f663efb3/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/597c6868-48bc-425e-b442-615ce6f8ec37/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/9ad0682a-d97e-4250-ae91-0494dd506eb1/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/5170f456-5122-4f5f-82f9-6631ef6780ce/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/ad418caf-1727-4bd8-b3ea-7f7ed8a00486/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/12c425f6-4e80-4b5d-89ae-2277b5f555ac/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/847462ef-ceec-4171-b7dc-5cd4a130da07/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a9ba08ac-d89a-4e47-b06e-bf64d5142b79/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/3bdcdcb9-5e98-49e2-8e27-157797e37e8c/fr

Radisson nomme Sylvain Doire comme Directeur de l’environnement et du développement durable

ROUYN-NORANDA, Québec, 06 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources minières Radisson Inc. (TSXV: RDS) («Radisson» ou la «Société») est heureuse d’annoncer la nomination de M. Sylvain Doire en tant que Directeur de l’environnement et du développement durable pour le projet O’Brien. Il apporte plus de 25 années d’expérience à la société ayant œuvré comme Inspecteur en environnement auprès du Ministère de  l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MELCC), Coordonnateur en environnement pour les projets Meadowbank et Méliadine de Mines Agnico Eagle ltée., Directeur de l’environnement pour Matamec Exploration et tout récemment comme Directeur de l’environnement pour le projet Horne 5 chez Ressources Falco ltée.

«Nous sommes heureux d’accueillir M. Doire parmi l’équipe de Radisson. Comptant plus de 25 années d’expertise et ayant travaillé sur plusieurs projets miniers à divers stades d’avancement auprès de sociétés minières et d’exploration reconnues au Québec, ses expériences du passé lui confèrent une vue d’ensemble d’un projet minier incluant toutes les phases de développement d’une mine de sa construction et même suite à sa fermeture. Sylvain possède une vaste expérience en planification, gestion et production d’études environnementales et de demandes de certificats d’autorisation pour l’exploration et la mise en valeur de projets miniers. L’ensemble de ses compétences et son expertise profiteront à Radisson dans le cadre de la mise en valeur du projet O’Brien, au moment où nous établissons un programme d’exploration souterrain pour 2019 et poursuivons les travaux d’exploration de surface », a commenté Mario Bouchard, Président et chef de la direction de Radisson.

M. Doire assurera la planification et la production de toutes les études environnementales en prévision de chaque phase du projet O’Brien et projets futurs de la société. Il assurera la coordination et la gestion de l’ensemble des consultants et intervenants impliqués dans les dossiers environnementaux. Au cours des prochains mois, il produira les demandes de certificat d’autorisation pour le programme d’exploration souterrain du projet O’Brien. Il planifiera le respect des normes environnementales lors de toutes les phases de développement et de mise en valeur du projet O’Brien. Il révisera la politique de développement durable en place chez Radisson pour permettre à la société de devenir un chef de fil en la matière dans le domaine de l’exploration.

Quelques travaux de terrain et études environnementales de base sont débutés et se poursuivront dans les mois à venir.

Dans le cadre de son entrée en fonction, et en ligne avec le régime d’options de la société, 250 000 options d’achat d’actions ont été émises au Directeur de l’environnement du développement durable. Les options d’achat au prix d’exercice de 0.10$ sont valides jusqu’au 29 octobre 2023.

Precious et Battery Metals Summit, Zurich 5-6 novembre 2018
La société participe actuellement au Precious et Battery Metals Summit à Zurich en Suisse, où Hubert Parent-Bouchard, coordonnateur au développement des affaires, a présenté la société lundi le 5 novembre à 10 :00 am CET, et participera à des rencontres avec des investisseurs.

La présentation peut être vue au lien suivant :
http://www.gowebcasting.com/conferences/2018/11/05/precious-metals-summit/day/1

Edelmetalmesse, Munich 9-10 novembre 2018
Les 9 et 10 novembre prochain, Radisson sera représentée au Salon International des Métaux précieux Edelmettal & Rohstoffmesse, au Musée MVGà Munich en Allemagne. Les investisseurs sont invités à venir rencontrer la société au kiosque #14.

À propos de Ressources Minières Radisson Inc.
Radisson est une société d’exploration minière basée au Québec. Le projet O’Brien, recoupé par la faille régionale de Cadillac, constitue le principal actif de Radisson. Le projet est l’hôte de l’ancienne mine O’Brien considérée avoir été le principal producteur d’or à fortes teneurs de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi à l’époque de sa production (1 197 147 tonnes métriques à 15.25 g/t Au pour 587 121 onces d’or entre 1926-1957; InnovExplo, mai 2018).

Pour toutes informations, visitez notre site web au www.radissonmining.com ou contactez;

Mario Bouchard
Président et chef de la direction
(819) 277-6578
mbouchard@radissonmining.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Énoncés prospectifs : Ce communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs. Toutes les affirmations incluses aux présentes, incluant la Date de clôture prévue, mais excluant certains faits historiques, correspondent à de l’information prospective et ces énoncés comprennent des éléments de risque et d’incertitude. Nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts et il s’ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que ces énoncés changent de façon importante, ainsi que les hypothèse retenues pour développer de tels énoncés sont décrits dans la documentation de divulgation de Radisson sur le site web de SEDAR au www.sedar.com.

Ressources Robex Inc. annonce un placement proposé de débentures non convertibles et non garanties

QUÉBEC, 05 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Robex Inc. (« Robex » et/ou « la Société ») (TSXV: RBX / FWB: RB4) annonce un placement proposé de débentures non convertibles et non garanties d’un montant en capital pouvant atteindre jusqu’à 11 790 000 $ (CAD) (« les Débentures 2018 ») auprès d’investisseurs qualifiés, incluant certaines personnes reliées à la Société. Les Débentures 2018 porteront intérêt au taux annuel de 10 % et viendront à échéance le 26 novembre 2020.  Une portion ou la totalité des Débentures 2018 pourront être émises en euros sur la base du taux de change de la Banque du Canada en date du 26 novembre 2018. Les Débentures 2018 seront rachetables par Robex, en tout ou en partie (par tranches de 1 000 €), en tout temps avant leur date d’échéance à un prix de rachat égal à leur capital majoré des intérêts courus et non payés (« le Placement »).

Le produit net tiré du Placement sera utilisé pour rembourser les débentures convertibles 2013 venant à échéance le 21 novembre 2018, ce qui permettra à la Société d’utiliser son fonds de roulement pour financer ses opérations et faire progresser son projet d’exploration.

La clôture du Placement est conditionnelle à l’obtention des autorisations réglementaires applicables. De plus, ladite clôture nécessitera la signature des documents juridiques et corporatifs définitifs habituels, y compris une convention de souscription à être conclue entre Robex et tous les souscripteurs.

NOUVEAU FINANCEMENT BANCAIRE

La Société a obtenu un prêt auprès d’une banque malienne d’un montant de 3,4 millions $ (CAD) portant intérêt au taux de 7 % annuellement et remboursable sur trois ans. Ce prêt servira en partie à financer la nouvelle campagne d’exploration et de forage annoncée dans le communiqué de presse du 24 septembre 2018.

RAPPORT TECHNIQUE NC 43-101

Tel qu’annoncé dans le communiqué de presse du 24 septembre 2018, la Société dépose officiellement le Rapport Technique NC 43-101 complété par Alain Carrier, M.Sc., géo. (InnovExplo), concernant l’estimé de Ressource Minérale de Nampala. Le Rapport Technique conforme à la Norme canadienne 43-101 intitulé “NI 43-101 Technical Report for the Nampala and Mininko Permits (Mali) and Mineral Resource Estimate for the Nampala Gold Mine” (« le Rapport Technique ») a été préparé par François Kerr-Gillespie, géo., Eric Kinnan, géo., et Alain Carrier, M.Sc., géo.. Tous sont considérés “Personnes Qualifiées” au sens définis par NC 43-101. Le Rapport Technique a une date effective du 15 juillet 2018 et une date de signature du 1er novembre 2018. Le Rapport Technique se trouve sur le site web de la Société (www.robexgold.com) et sous le profil de Robex sur SEDAR (www.sedar.com).

POUR INFORMATIONS :

Ressources Robex Inc. 
Augustin Rousselet, CFOO
Guillaume Emond, CPA, CMA, VP Admin
Siège social : (581) 741-7421
info@robexgold.com

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l’instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d’intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d’environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d’exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d’obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l’exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu’elles profiteront à Robex le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l’équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s’engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou évènements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l’exigent.  La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assume aucune responsabilité quant à l’authenticité ou à la précision de ce communiqué.

Sirios initie des tests métallurgiques sur Cheechoo

MONTRÉAL, 05 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) ont le plaisir d’annoncer qu’un contrat pour l’exécution d’une série de tests métallurgiques a été octroyé à COREM de Québec. Les tests porteront sur 5,5 tonnes d’échantillons de carottes de forage provenant de la propriété aurifère Cheechoo.

Les échantillons proviennent de trois sondages de calibre PQ* complétés lors de la dernière campagne de forage sur Cheechoo, Eeyou Istchee Baie-James, Québec. Les sondages #195, 197 et 198 totalisant 454,5 mètres ont dupliqué une portion des sondages NQ #112, 108 et 86 tel qu’illustré sur la figure présentée. Ces trois sondages ont été choisis afin de représenter la minéralisation aurifère à haute et à plus basse teneur que l’on retrouve dans le secteur principal. Ils ont été forés pour répondre à plusieurs objectifs soit :

  1. Récupérer une quantité importante de matériel pour effectuer des tests métallurgiques et géostatistique.
  2. Évaluer la variabilité des teneurs en or pour les trois paires de sondages jumeaux.
  3. Évaluer la variabilité des teneurs en or entre le protocole standard d’échantillonnage et des échantillons composites plus volumineux au sein d’un même sondage.
  4. Caractériser l’effet pépite de l’or.

Pour voir la figure titrée Sondages PQ et NQ, veuillez visiter le lien suivant : http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/47aa8ffc-c0f8-4639-8b3d-b0175a97331d/fr

Les échantillons de carottes sont actuellement en préparation pour fin d’expédition aux laboratoires de COREM. Pour répondre à l’objectif 2, les carottes de PQ ont été sciées de manière à prélever une quantité de roche équivalente à une demie carotte de NQ*, soit environ 2,3 kg par mètre, afin d’imiter le protocole standard d’échantillonnage et d’analyse utilisé pour les carottes de NQ. Le reste du matériel, soit environ 12,7 kg par mètre, sera traité métallurgiquement pour la récupération de l’or par gravimétrie et cyanuration, afin de répondre aux objectifs 3 et 4.

En plus des tests métallurgiques, des tests de broyabilités (comminution test), ainsi que des études de minéralogie quantitative et du comportement de l’or (Gold deportment) ont été demandés. Les connaissances acquises par ces études sont essentielles et permettront un développement optimisé du projet et une meilleure compréhension du gîte.

* Le diamètre d’une carotte de forage de calibre PQ est de 8,5 cm tandis qu’il est de 4,76 cm pour le calibre NQ.

Au sujet de COREM :

Basée à Québec, COREM (www.corem.qc.ca) est la plus importante organisation au Canada entièrement dédiée à la R-D en traitement de minerais. Reconnue comme une organisation de calibre international, COREM offre une vaste gamme de services et d’analyses en traitement de minerais aux entreprises qui explorent et développent les gisements miniers et transforment ou recyclent les substances minérales. Son personnel hautement qualifié de 145 employés est en mesure de réaliser les projets de recherche les plus complexes, des pilotages de procédés complets et la caractérisation du minerai pour ses membres et non-membres à travers le monde.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué

Renseignements:
Dominique Doucet, président, ddoucet@sirios.com                                              
Nicole Gauthier, directrice de l’exploration, ngauthier@sirios.com
Tél.: 514-510-7961

Le programme initial de forages sur Nasigon confirme la continuité de la minéralisation de cuivre stratiforme en surface sur plus de 1 km

MONTRÉAL, 05 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX-V: KTR) (FRANKFURT: 58V), est heureuse d’annoncer les résultats du programme initial de forages dans le secteur Nasigon. Le programme de 16 forages (2 500 m) a intersecté 7 unités de marbre minéralisé et d’unités calco-silicatés qui sont présentes en surface sur plus de 1 km et jusqu’à une profondeur de 125 m. La largeur du corridor minéralisé est d’environ 500 m.   

La zone de l’indice Nasigon a identifié cinq (5) de ces unités, tandis que deux (2) autres unités ont été identifiées au sud-ouest dans la zone de l’indice Moli (voir Figure 1). La minéralisation se présente sous forme de chalcocite, de bornite et de chalcopyrite et possède les mêmes caractéristiques que la minéralisation dans le corridor de Sherlock. Ceci confirme les extensions de la minéralisation de cuivre stratiforme sur plus de 15 km. La principale différence observée entre les deux corridors est le patron structural. L’épaississement structural des strates minéralisées présent dans le secteur Sherlock n’a pas encore été mis à jour dans le secteur Nasigon, car les forages ont intersecté les unités minéralisées dans les flancs et non dans la charnière des plis qui donne des intervalles de plus grandes épaisseurs.

Plusieurs sondages ont recoupé plus de 20 m de minéralisation (MN-18-06 :  22,0 m à 0,28% Cu, MN-18-01 : 21,0 m à 0,21% de Cu) et indiquent une augmentation des puissances minéralisées intersectées et une augmentation des teneurs vers le sud-ouest. Toutes les unités intersectées restent ouvertes latéralement et en profondeur. Les unités ont un pendage compris entre 450 et 650 et les épaisseurs réelles des unités représentent plus de 80% des intervalles minéralisés intersectés en forages. Le résumé des intersections cuprifères est présenté au tableau 1 à la fin du communiqué de presse.

« Le projet Mitchi contient un système minéralisé plurikilométrique unique à investiguer. Avec la minéralisation présente sur plus de 15 km, nous voyons comment les différents patrons structuraux sont bénéfiques à chaque zone. Le programme de forage initial de Nasigon a démontré que le patron structural ici est plus facile à suivre en surface et en profondeur, et que nous étendrons l’investigation des zones latéralement, en particulier vers l’Ouest. Les travaux futurs se concentreront sur le suivi en surface des anomalies de sol et de géophysiques qui n’ont pu être investigués cette année et qui auront pour but de mettre à jour les charnières des plis », commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar.

Figure 1 : Localisation des forages de la campagne initiale de Nasigon. 
La figure pleine grandeur peut être téléchargée ici.
Le tableau des nouveaux résultats peut être téléchargé ici ou consulté à la fin du communiqué de presse.

Tous les échantillons ont été envoyés et préparés (PREP-31) par le laboratoire d’ALS Global de Val-d’Or. Par la suite, une portion de pulpe de chaque échantillon a été envoyée au laboratoire ALS Global de Vancouver pour des analyses pour le cuivre (CU-ICP61) et l’argent (AG-ICP61) ou des analyses multi-élémentaires (ME-ICP61) avec digestion par quatre acides et analyse spectroscopie (ICP-AES/MS). Les échantillons ayant titré plus de 10 000 ppm Cu ont été réanalysés par absorption atomique (CU-OG62) au laboratoire ALS Global à Vancouver. Les contrôles de qualité comprennent l’insertion systématique de blancs et de standards cuprifères certifiés dans chaque envoi au laboratoire.

Les échantillons choisis sont des échantillons sélectionnés et ils ne sont pas nécessairement représentatifs de la minéralisation présente sur la propriété.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 qui a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 30 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’Ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 300 km2, est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’Est de celle-ci. La propriété est située dans la portion Nord-Ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères, cuprifères, argentifères, et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ‘’cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires’’ dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou « IOCG », ainsi que de type skarn, dans le secteur Ouest. Minière Osisko inc. détient une redevance de 2 % NSR sur 27 cellules désignées sur carte (« CDC ») dans la partie Sud-Ouest de la propriété Mitchi, à l’extérieur du bassin sédimentaire.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman, président et CEO
Téléphone : +1 450 641 5119 #5653
Courriel : kmugerman@kintavar.com
Web: www.kintavar.com

Énoncés prospectifs :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Holes UTM Nad83z18 Lenght (m) Azimut/dip Horizons From (m) To (m) Thickness (1)  (m) % Cu Ag g/t
X Y
MN-18-01 491737 5265034 84 320 / -45 Nasigon 6.00 27.00 21.00 0.21 2.33
incl.  6.00 10.20 4.20 0.72 8.47
MN-18-02 491712 5264929 78 353 / -44 Nasigon-Sud 10.00 12.50 2.50 1.09 4.78
Nasigon 45.00 72.10 27.10 0.18 1.10
incl. 47.00 51.10 4.10 0.55 2.80
and  67.50 72.10 4.60 0.53 2.77
MN-18-03 491761 5265022 114 328 / -45 Nasigon 10.60 18.50 7.90 0.32 1.54
incl.  10.60 15.10 4.50 0.55 2.47
MN-18-04 491806 5265054 111 320 / -45 Nasigon-Est       NSV NSV
MN-18-05 491682 5264851 201 320 / -45 N-88 IP 54.50 62.60 8.10 0.14 0.78
MN-18-06 491714 5265013 156 328 / -45 Nasigon 19.00 41.00 22.00 0.28 1.43
incl.  21.25 26.50 5.25 0.83 3.38
MN-18-07 491762 5264946 132 320 / -45 Nasigon-Sud 16.75 19.00 2.25 0.71 4.91
Nasigon 65.20 90.00 24.80 0.10 0.80
incl.  65.20 67.00 1.80 0.44 1.57
MN-18-08 491672 5264815 138 320 / -45 Nasigon-Sud 92.90 97.10 4.20 0.96 5.38
incl.  94.60 97.10 2.50 1.41 7.96
MN-18-09 491791 5264986 144 320 / -45 Nasigon 48.00 51.00 3.00 0.80 5.60
MN-18-10 492007 5264846 123 320 / -45 N-85 IP 28.00 31.00 3.00 0.34 2.80
N-87 IP 92.50 110.10 17.60 0.09 0.77
MN-18-11 491963 5264751 249 320 / -45 N-84 IP 61.50 72.00 10.50 0.20 1.96
incl.  61.50 62.80 1.30 1.00 7.80
and  66.90 68.20 1.30 0.85 9.49
N-85 IP 146.00 149.25 3.25 0.81 5.18
incl.147.00 149.25 2.25 0.88 5.66
N-87 IP 171.05 180.05 9.00 0.39 2.19
incl.171.05 176.95 5.90 0.52 2.77
incl.173.75 175.80 2.05 0.86 5.21
MN-18-12 491802 5264726 258 320 / -45 N-84 IP 21.85 26.00 4.15 0.24 1.86
N-85 IP 159.00 161.30 2.30 0.38 2.03
N-87 IP 180.40 200.80 20.40 0.11 0.95
MN-18-13 491819 5264951 264 320 / -45 Nasigon-Sud 36.00 41.15 5.15 0.28 1.66
incl.  38.60 40.50 1.90 0.52 2.86
Nasigon 78.70 83.30 4.60 0.24 1.23
102.05 102.95 0.90 0.97 11.66
MN-18-14 491089 5264872 90 140 / -45 IP and soil anomaly targets       NSV NSV
MN-18-15 491168 5264295 195 320 / -45 Moli 19.70 28.00 8.30 0.16 1.90
Moli-Nord 142.00 160.30 18.30 0.27 2.02
incl.150.50 157.50 7.00 0.55 3.48
MN-18-16 491293 5264321 258 320 / -45 Moli 90.40 95.50 5.10 0.19 1.39
Moli-Nord 223.70 228.80 5.10 0.77 2.45
incl.224.80 227.60 2.80 0.94 3.15
(1) : True thickness is estimated at 80%+ of the intersected thickness
(2) : NSV = No significant value (<0.1% or < 1 g/t Ag)

DIAGNOS annonce la clôture d’un placement privé en actions ordinaires et bons de souscription

BROSSARD, Québec, 01 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIAGNOS inc. (« DIAGNOS » ou la « Société ») (Bourse de croissance TSX : ADK) (OTCQB : DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes de santé graves s’appuyant sur l’intelligence artificielle, annonce la clôture d’un placement privé (« Placement privé ») de 10 000 000 d’unités (chacune une « Unité ») émises à 0,05 $ par Unité, pour un produit brut de 500 000 $. Le placement privé a été initialement annoncé le 24 octobre 2018 pour un produit brut pouvant aller jusqu’à 400 000 $. Chaque Unité comprend;

  1. une action ordinaire (“Action”), et
  2. un bon de souscription (“Bon”) permettant au détenteur d’acheter une Action au prix de 0,07 $ par Action, pendant une période de 18 mois se terminant le 1er mai 2020.

Le produit sera principalement utilisé afin de couvrir des dépenses de ventes, de marketing et d’administration.

Dans le cadre du Placement privé, un souscripteur, qui est administrateur de la Société, est considéré une « personne apparentée » de DIAGNOS au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Cet administrateur souscrit 1 000 000 d’Unités et, avec une personne liée, détiendra, du fait du Placement privé, une emprise sur 3,01 % des actions ordinaires de DIAGNOS. L’opération est dispensée des obligations d’évaluation officielle et d’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 du fait que la juste valeur marchande de l’opération avec la personne apparentée dans le cadre du Placement privé ne dépasse pas 25 % de la capitalisation boursière de DIAGNOS avant la clôture du Placement privé.

Les Actions émises suite au Placement privé ainsi que les Actions à être émises suite à l’exercice des Bons sont sujettes à une période de retenue réglementaire de quatre mois se terminant le 1er mars 2019.

Le Placement privé est assujetti à l’approbation définitive de toutes les parties concernées, dont l’approbation de la Bourse de croissance TSX, ainsi qu’à l’exécution de la documentation requise.

Toutes les sommes d’argent citées dans ce communiqué de presse sont établies et payées en monnaie légale du Canada.

À propos de DIAGNOS
DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission la détection précoce de problèmes de santé s’appuyant sur son outil d’intelligence artificielle (IA) CARA (Computer Assisted Retina Analysis). CARA est une plateforme de télé-ophtalmologie qui s’intègre aux dispositifs (matériel et logiciel) actuels et aux processus au point d’intervention. Les algorithmes de rehaussement des images basés sur l’intelligence artificielle de CARA permettent d’obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est un outil offert en toute sûreté sur internet et compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d’images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. La commercialisation de CARA a été autorisée par plusieurs organismes de réglementation, notamment au Canada (Santé Canada), aux États-Unis (FDA) et en Europe (CE).

De plus amples informations sont disponibles sur les sites web www.diagnos.ca et sedar.com.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

André Larente, président Josh Falle
DIAGNOS inc.   Momentum PR
Tél. : 450 678-8882, poste 224 Tél. : 514 416-4656
alarente@diagnos.ca josh@momentumpr.com

                                                                                             
Ce communiqué contient des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans cet énoncé. DIAGNOS décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement toute information prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement. Les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont expressément visées par cette mise en garde.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

 

Mobi724 signe un accord commercial avec Banco Promerica Guatemala

MONTRÉAL, 01 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Solutions Globale MOBI724 inc. (« MOBI724 » ou la « Société ») (TSX-V:MOS, OTC QB:MOBIF), une société de  technologie financière œuvrant à l’échelle mondiale offrant une gamme unique et entièrement intégrée de solutions de paiement (« Paiement »), d’offres et de récompenses liées aux cartes (« CLOR ») et de marketing numérique et d’intelligence d’entreprise (« DMBI »), à travers de sa filiale, Mobi724 Transactions Intelligentes Inc. (détenu à 100% par la Société), a signé un accord commercial avec Banco Promerica Guatemala (« Banco Promerica »), une banque de premier plan dans le pays et faisant partie du groupe Promerica Financial Corporation, l’un des plus importants groupes financiers de la région et l’un des plus grands émetteurs de cartes Visas en Amérique centrale, opérant dans 10 pays, pour mettre en œuvre la gamme de solutions intégrées CLOR de MOBI724 via la plate-forme de fidélisation et offres Visa (Visa Offers Platform).

Les solutions CLOR de MOBI724 permettra aux membres du programme de fidélité de Banco Promerica d’acquérir des offres et de payer avec leurs points de récompense directement au point de vente des détaillants participants utilisant une carte de paiement en une seule transaction.

Marcel Vienneau, PDG de Mobi724, a déclaré : « Nous sommes ravis de pouvoir proposer notre technologie innovante et nos solutions CLOR à notre première banque au Guatemala, grâce à notre intégration avec la Visa Offers Platform. Nous attendons avec intérêt de pouvoir offrir une expérience transparente aux clients de Banco Promerica et de maximiser l’activité d’achat des détenteurs de cartes afin de générer des revenus supplémentaires pour la banque. »

À propos de Mobi724
« Des transactions intelligentes, n’importe où »

MOBI724, une société de technologie financière œuvrant à l’échelle mondiale, offre une gamme unique et entièrement intégrée de Solutions CLOR, DMBI et Paiement (incluant une plate-forme de paiement mobile conforme à la norme EMV), compatibles avec n’importe quelle carte de paiement, sur n’importe quel appareil mobile et à n’importe quel point de vente. MOBI724 fournit des solutions clé en main pour les associations de cartes, les émetteurs de cartes, les banques, les détaillants, les fabricants, les fournisseurs d’offres, pour créer, gérer, livrer, suivre et mesurer les campagnes d’incitation en temps réel. La Société capte la valeur de « Big Data » pour offrir des expériences utilisateurs transparentes et personnalisées au bénéfice de toutes les parties de l’écosystème. Le siège social de MOBI724 se trouve à Montréal, au Canada, et la société est actuellement présente en Amérique du Nord et en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Asie-Pacifique.

À propos de Banco Promerica Guatemala

Banco Promerica Guatemala fait partie du groupe Promerica, qui compte plus de 25 ans d’expérience dans le secteur financier, dans neuf pays d’Amérique centrale, d’Amérique du Sud et des Caraïbes; avec une présence au Guatemala, en El Salvador, au Honduras, au Nicaragua, au Costa Rica, au Panama, en Equateur, aux îles Caïmans et en République dominicaine, dirigé par une équipe multinationale de banquiers possédant une vaste expérience du secteur financier.

Banco Promerica est une banque de premier plan au Guatemala. Elle fournit une grande variété de services bancaires et commerciaux, axés sur les domaines de la banque grand public, de la banque d’affaires et des méthodes de paiement électroniques pour sa clientèle dans différents segments.

Avertissement légal

Certains énoncés contenus dans le présent document, notamment ceux qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant au rendement futur de la Société, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses; même si la direction les considère comme exacts au moment où ils sont formulés, ils sont de par leur nature soumis à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et de la concurrence. Nous avisons les lecteurs que ces énoncés prospectifs sont soumis à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement réels de la Société diffèrent considérablement des résultats ou du rendement futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Les investisseurs ne doivent pas se fier sans réserve aux énoncés prospectifs. La présente mise en garde s’applique à tous les énoncés prospectifs, exprimés verbalement ou par écrit, qui sont attribués à la Société ou à toute personne qui les exprime au nom de la Société. Sauf si la loi l’exige, la Société n’est nullement tenue de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit pour refléter de nouveaux renseignements, des événements futurs ou d’autres circonstances.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres aux États‑Unis.

Ce communiqué de presse a été traduit en français à partir de l’original en anglais et représente une traduction fidèle au meilleur des connaissances du traducteur. En cas de divergence entre les deux documents, seule la version anglaise fera foi.

Pour de plus amples informations, visitez MOBI724.com ou contactez :

Relations avec les investisseurs :
M. George Aizpurua,
Vice-président, Communications
First Canadian Capital Corp.
T : 647-500-2389/416-742-5600;
E : gaizpurua@firstcanadiancapital.com 

Mme. Rachel Girard
Chef de la direction financière et de secrétaire corporatif
Solutions Globale MOBI724 inc.
T : 514-394-5200
E : IR@mobi724.com

Tarku annonce des placements privés sans courtier pour un maximum de 300 000 $

MONTRÉAL, 01 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Tarku Resources Ltd. (TSX-V: TKU) (la « Société » ou « Tarku ») annonce qu’elle entreprend des placements privés d’unités et d’actions accréditives sans l’entremise d’un courtier (collectivement, le « placement »), lequel placement a fait l’objet d’une approbation conditionnelle de la TSX-V, pour un montant maximum de 300 000 $.

Dans le cadre du placement d’unités, Tarku offre un maximum de 7 500 000 unités au prix de 0,02 $ par unité, pour un maximum de 150 000 $. Chaque unité est composée d’une action ordinaire et d’un demi-bon de souscription. Chaque bon de souscription permet à son porteur d’acquérir une action ordinaire au prix de 0,05 $ l’action ordinaire pendant une période de 18 mois après la clôture. Les bons de souscription sont sujets à une clause d’accélération stipulant que si, à tout moment, 4 mois et 1 jour après la clôture, le cours des actions ordinaires à la TSX-V est égal ou supérieur à 0,07 $ pendant 20 jours de bourse consécutifs, Tarku aura le droit d’aviser les porteurs de son intention de forcer l’exercice des bons de souscription.

Dans le cadre du placement d’actions accréditives, Tarku offre un maximum de 5 000 000 d’actions accréditives au prix de 0,03 $ par action.

Le placement est ouvert à tous les actionnaires existants de Tarku conformément au « Règlement 45-513 sur la dispense de prospectus pour placement de titres auprès de porteurs existants » et aux autres diverses décisions et réglementation des autres juridictions au Canada qui ont adopté une dispense similaire (collectivement « la dispense des porteurs existants ») et également à des investisseurs qualifiés et parents , amis et partenaires.

Les actionnaires existants de Tarku intéressés à participer au placement bénéficieront d’une préférence sur les nouveaux souscripteurs. Ils doivent contacter Tarku en utilisant les coordonnées indiquées ci-dessous dès que possible, le placement devant être attribué selon le principe du « premier arrivé, premier servi » jusqu’à ce que le placement soit entièrement souscrit. Le placement n’est soumis à aucune souscription minimale. La Société peut clôturer le placement en plusieurs tranches et elle compte compléter une première clôture autour du 15 novembre 2018.

La Société utilisera le produit du placement à des fins de fonds de roulement, au maintien et à la préservation de ses opérations, activités et actifs existants, ainsi que pour des dépenses d’exploration sur ses propriétés actuelles.

Les actions et les bons de souscription émis dans le cadre du placement seront assujettis à une période de détention de 4 mois et un jour après la clôture.

La Société a fixé au 31 octobre 2018 la date de clôture des registres (la « date de clôture des registres ») pour les fins de déterminer les actionnaires existants de Tarku qui ont le droit de participer au placement aux termes de la dispense des porteurs existants. Tout actionnaire achetant aux termes de la dispense des porteurs existants devra déclarer par écrit qu’il détenait des actions ordinaires de la Société à la date de clôture des registres et qu’il continue d’en détenir. De plus, le coût d’acquisition total pour un souscripteur en vertu de la dispense des porteurs existants  ne peut pas excéder 15 000 $, à moins que le souscripteur ait été conseillé quant à la convenance  du placement et, dans le cas d’une personne qui a son domicile dans un territoire du Canada, que ce conseil ait été obtenu d’une personne inscrite comme courtier en placement dans le territoire du souscripteur.

À propos de Tarku Resources Ltd. (TSX-V: TKU)
Tarku Resources Ltd. est une société d’exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d’exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d’acceptabilité sociale. La génération de projet étant la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d’exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de la Société : www.tarkuresources.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

CONTACT: Contact:
Julien Davy, Président et Chef de la direction
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com

ATW Tech conclut la vente des actifs d’Atman pour 1,3 million

MONTRÉAL, 01 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — ATW Tech Inc. (la « Société » ou « ATW Tech ») (TSX-V : ATW) annonce aujourd’hui la clôture de la vente de ses actifs des Services et Recherche Psychométrique d‘Atman (« Atman ») dont la signature de l’entente de principe avait été annoncée le 17 septembre 2018. Ces actifs consistent essentiellement aux plateformes de tests de personnalité et de mode d’apprentissage offerts en entreprise pour la gestion du capital humain. Le prix de vente est de 1 300 000 $ dont 1 100 000 $ payé immédiatement en espèces et 200 000 $ sous forme de tranches mensuelles sur les 3 prochaines années et basé sur un pourcentage des ventes. Par ailleurs, ATW Tech versera une somme de 95 000 $ à l’Acheteur en 12 versements égaux mensuels pour son fonds de roulement. Pour l’exercice se terminant au 31 décembre 2017, les revenus générés par les actifs d’Atman vendus représentaient 9,6% des revenus totaux d’ATW Tech.

« Nous sommes heureux d’avoir conclu cette transaction et ce, dans les délais prévus. Cette transaction s’imbrique dans notre stratégie et volonté de concentrer nos activités et nos ressources dans le secteur des technologies financières (« fintech ») », a déclaré Michel Guay, président et chef de la direction d’ATW Tech.

Des informations supplémentaires sur la Société sont disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

PROFIL D’ATW TECH

ATW Tech (TSX-V : ATW) est un leader des technologies de l’information, propriétaire de plusieurs plateformes technologiques reconnues tels que VoxTel, VuduMobile, Option.vote et Bloomed. VoxTel se spécialise dans la facturation téléphonique et les solutions de paiements alternatives pour les lignes fixes et mobiles. VuduMobile se spécialise dans la messagerie texte pour entreprises grâce à son application texto unique, conviviale et bilingue et sa solution clé en main qui permettent la gestion de programmes de messagerie texte au sein de tous les types d’entreprises. Option.vote offre un système de votation multi-méthode sur mesure pour les syndicats, partis politiques, associations professionnelles et tous ceux cherchant une façon sécuritaire de réduire leurs frais de votation et à améliorer leur taux de participation. Bloomed est une plateforme cloud de gestion des données (‘smart data’) sur les consommateurs et leurs comportements destinée à des campagnes orientées vers les entreprises et le grand public.

SOURCE :                  

ATW Tech
Michel Guay
Président, fondateur et chef de la direction
Tél. : 514.935.5959, poste 301
mguay@atwtech.com 
www.atwtech.com
Simon Bédard, CA, CPA, CFA, MBA
Chef de la direction financière
Tél. : 514.935.5959, poste 304
sbedard@atwtech.com 

 

 

Fronsac annonce sa première acquisition en Nouvelle Écosse

MONTRÉAL, 31 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSX – V : FRO.UN) Fiducie de Placement Immobilier Fronsac (« FPI Fronsac » ou « Fronsac ») est heureuse d’annoncer l’acquisition d’une propriété à Dartmouth, Nouvelle Écosse. Celle-ci abrite un restaurant de type restauration-rapide sous la bannière Pizza Hut et est située sur la rue Portland, une artère achalandée à la sortie de l’autoroute 111. Il s’agit de la première acquisition de Fronsac dans cette province. La considération versée est de 1 550 000$ (excluant les frais de transaction) et elle a été payée comptant.

À propos de Fronsac – Fiducie de placement immobilier Fronsac est une fiducie à capital variable effectuant l’acquisition d’immeubles commerciaux dont la gestion est entièrement faite par le locataire.

Énoncés prospectifs – Le présent communiqué contient des énoncés et informations prospectifs au sens des lois applicables en valeurs mobilières. Fronsac met le lecteur en garde que les évènements réels pourraient différer considérablement des attentes actuelles en raison des risques connus et inconnus, des incertitudes et des autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats envisagés dans ces énoncés prospectifs. Parmi ceux-ci, notons les risques liés à la conjoncture, les risques liés au marché immobilier local, la dépendance vis-à-vis la situation financière des locataires, les incertitudes reliées aux activités immobilières, les variations de taux d’intérêts, la disponibilité du financement sous forme de dette ou de capital, les incidences liées à l’adoption de nouvelles normes, ainsi que les autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés par Fronsac auprès des autorités en valeurs mobilières, incluant le rapport de gestion. Fronsac ne compte pas mettre à jour ni modifier ses énoncés prospectifs, ni ne s’engage à le faire, même si des évènements futurs survenaient ou pour tout autre motif, sauf si la loi ou toute autorité règlementaire l’exige.

La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation, (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de Croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Pour plus d’information, veuillez contacter Jason Parravano au (450) 536-5328.

Euro Manganese Inc. nomme de nouveaux cadres supérieurs

VANCOUVER, Colombie-Britannique, 31 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Euro Manganese Inc. (TSX-V/ASX : EMN) (« EMN » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer qu’elle a embauché deux cadres supérieurs pour étoffer son équipe de direction. Fausto Taddei a rejoint la Société en tant que Vice-président, Développement de l’entreprise et Secrétaire général, et Martina Blahova a rejoint la Société en qualité de Contrôleur de gestion. 

Marco Romero, Président-directeur général d’EMN, a déclaré : « Suite à l’introduction en bourse réussie de la Société sur la TSX Venture Exchange et l’Australian Securities Exchange, nous avons augmenté les obligations en matière de reporting, de conformité et de gouvernance, ainsi que les exigences commerciales. M. Taddei et Mme Blahova ajoutent une profondeur significative à nos équipes administratives et opérationnelles et renforceront notre capacité à gérer la croissance d’EMN ».

M. Taddei est un dirigeant financier expérimenté fort de 30 années d’expérience dans les sociétés cotées en bourse et de nombreuses années dans l’industrie minière, notamment à titre de directeur des finances chez Nevsun Resources Ltd., Aura Minerals Inc. et Western Canadian Coal Corp. En ces qualités, il est intervenu dans les secteurs du cuivre, de l’or et des marchandises en vrac, dans plusieurs activités minières et était responsable du financement, des fonctions de trésorerie, des accords de souscription, de la planification fiscale ainsi que du reporting, de la conformité et de la gouvernance de sociétés ouvertes. Mme Blahova, qui est née et a grandi en République tchèque, est une dirigeante financière expérimentée forte de 20 années d’expérience dans les domaines de la pratique publique et de la gestion de sociétés ouvertes. Elle a également passé plusieurs années dans l’industrie minière, notamment plus récemment au sein SSR Mining Inc. (anciennement Silver Standard Resources Inc.), une société inscrite à la cote du NASDAQ et de la TSX. Ses responsabilités comprenaient l’établissement de rapports financiers internes et externes, ainsi que la planification et l’analyse financières. M. Taddei et Mme Blahova sont tous deux des comptables professionnels agréés et sont basés à Vancouver (Canada).

À propos d’Euro Manganese Inc.

Euro Manganese Inc. est une société canadienne de ressources minérales dont l’objectif principal est l’évaluation et le développement du Chvaletice Manganese Project (projet Manganese de Chvaletice), dans lequel elle détient 100 % d’intérêts. Le Projet proposé consiste à retraiter un important gisement de manganèse hébergé dans des résidus miniers historiques, stratégiquement situés en République tchèque. L’objectif de la Société est de devenir un fournisseur leader, compétitif et respectueux de l’environnement de produits à base de manganèse de très grande pureté, au service de l’industrie des batteries lithium-ion, ainsi que des producteurs d’aciers spéciaux et d’alliages d’aluminium

Ni TSX Venture Exchange ni son Prestataire de services réglementaires (selon la définition de ce terme visée dans les politiques de TSX Venture Exchange) n’accepte d’engager sa responsabilité quant à l’adéquation ou l’exactitude du présent communiqué.

Contact : 
M. Marco A. Romero, 
Président-directeur général 
(604)-681-1010 Poste 101
info@mn25.ca Site Web : www.mn25.ca

Axe fait une mise à jour

LAVAL, Québec, 31 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Axe Exploration Inc. (TSX-V : AXQ) (la « Société» ou «Axe») annonce que dans un souci d’évaluer de nouvelles opportunités d’affaires et de rediriger ses activités vers l’industrie canadienne du cannabis médical, Axe a annoncé le 25 juillet 2018 la signature d’une lettre d’intention visant l’acquisition de Corporation Terranueva Pharma.

La Société a étudié plusieurs projets, la plupart sont restés embryonnaires ou sans fort potentiel à l’exception de celui de Corporation Terranueva Pharma (www.terranueva.ca). Corporation Terranueva Pharma a pratiquement complété sa Phase I de construction à ses installations de Ville de L’Assomption au Québec. Plus de 4 millions de dollars a déjà été investi privément dans le projet acquis par Axe.

Axe considère que le domaine du cannabis médical offre davantage de rendement que l’exploration minière de base d’autant plus qu’aucune des propriétés minières qu’elle détient n’a rapporté de résultat probant.

Le conseil d’administration d’Axe a des obligations fiduciaires envers ses actionnaires d’examiner toutes les avenues possibles afin de faire i) fructifier l’avoir des actionnaires, ii) préserver son fonds de roulement et iii) offrir le meilleur usage possible de son statut de véhicule public, incluant profiter des développements du nouveau marché du cannabis médical.

Pour accroitre l’avoir des actionnaires, Axe recommande aux actionnaires de voter en faveur de toutes les résolutions proposées à la circulaire d’information qui a été postée dernièrement.

Une nouvelle direction ainsi qu’un futur prometteur sont proposés aux actionnaires actuels ainsi que l’opportunité de participer au placement privé décrit dans l’avis de convocation à l’assemblée extraordinaire d’Axe du 23 novembre 2018, disponible sur SEDAR ( www.sedar.com ).

Renseignements :

David Mc Donald
Président et Chef de la Direction
Tél : 450.622.5785
info@axeexploration.com
www.axeexploration.com

TSX-V: AXQ

La bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

H2O Innovation annonce la publication de ses résultats financiers du premier trimestre 2019 ainsi que la tenue de son assemblée générale annuelle des actionnaires

QUÉBEC, Québec, 31 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») annonce aujourd’hui qu’elle publiera ses résultats financiers du premier trimestre 2019 vers 8h00 HNE, le mardi 13 novembre 2018. La Société tiendra également une conférence téléphonique, ce même jour, à 9h00 HNE.

Les analystes financiers et investisseurs sont invités à participer à la conférence téléphonique au cours de laquelle les résultats financiers du premier trimestre 2019 seront présentés. La conférence débutera par une présentation de la direction et sera suivie d’une période de questions. Une présentation sous forme de diapositives sera disponible sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Date et heure: Mardi le 13 novembre 2018 à 9h00 HNE
Numéro à composer: 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922

Finalement, Philippe Gervais, président du conseil, et Frédéric Dugré, président et chef de la direction, invitent cordialement les actionnaires et autres parties intéressées à participer à l’assemblée générale annuelle des actionnaires, qui se tiendra également le 13 novembre 2018 à 10h30 HNE au siège social de la Société situé au 330 rue St-Vallier Est, bureau 340, Québec (Québec), G1K 9C5, Canada. Au cours de cette assemblée, ils traceront un bilan de l’exercice financier terminé le 30 juin 2018 et présenteront également les résultats du premier trimestre pour l’exercice financier 2019.

À propos d’H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau, d’eaux usées et services, incluant des solutions numériques de contrôle et de surveillance ainsi qu’un service à la clientèle après-vente; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance de systèmes et services publics de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc. 
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com

AXE annonce un Placement de Droits

CE COMMUNIQUÉ DE PRESSE EST DESTINÉ POUR DISTRIBUTION AU CANADA SEULEMENT ET N’EST PAS AUTORISÉ POUR DISTRIBUTION AUX ÉTATS-UNIS PAR DES AGENCES DE PRESSE OU POUR DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS.

LAVAL, Québec, 30 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — AXE EXPLORATION INC. (la « Société ») annonce qu’elle procédera à un placement de droits (les « Droits ») auprès de chacun des porteurs de ses actions ordinaires (les « Actions ordinaires ») inscrits le 25 octobre 2018 pour la fermeture des registres (la « Date de clôture »), à raison d’un (1) Droit pour chaque Action ordinaire détenue par les Actionnaires de la Société, 1 pour 1 (le « Placement de Droits »). Chaque Droit confèrera à son porteur le droit de souscrire à une (1) Action ordinaire sur paiement du prix de souscription de 0,04$ par Action ordinaire (0,64$ par Action ordinaire consolidée advenant la clôture de la transaction et la consolidation annoncée le 24 juillet 2018). Les Droits seront transférables mais ne se négocieront pas en bourse.

Le Placement de Droits et la période d’exercice des Droits par les Actionnaires débuteront à partir du 28 novembre 2018 jusqu’au 26 février 2019, 17h, après quoi les Droits expireront (l’« Heure d’expiration »). Les Droits qui n’auront pas été exercés avant l’Heure d’expiration seront nuls et sans valeur. Les Actionnaires qui exercent la totalité de leurs Droits n’auront pas le droit de souscrire à des Actions ordinaires additionnelles qui n’ont pas été souscrites par d’autres porteurs de Droits avant l’Heure d’expiration.

Tous les détails du Placement de Droits seront présentés dans la Circulaire de Placement de Droits et l’Avis de Placement de Droits qui seront déposés sous le profil de la Société sur SEDAR au www.sedar.com. L’Avis de Placement de Droits et le certificat de Droits qui l’accompagne seront postés à chaque Actionnaire inscrit qui réside au Canada à la Date de clôture. Les Actionnaires inscrits qui désireront exercer leurs Droits devront remplir et transmettre le certificat de Droits, accompagné du paiement applicable, à Services aux investisseurs Computershare Inc. qui agira à titre d’agent d’émission de Droits pour le Placement de Droits, au plus tard à l’Heure d’expiration. Les Actionnaires qui détiennent leurs Actions ordinaires par l’intermédiaire d’un courtier ou conseiller en valeurs, d’une banque ou d’une société de fiducie recevront la documentation et les directives pertinentes de leur intermédiaire. La Société n’émettra pas de Droits aux Actionnaires qui résident dans un territoire à l’extérieur du Canada (les « porteurs inadmissibles »), à moins que cet Actionnaire puisse démontrer qu’il bénéficie d’une dispense de prospectus en vertu de la législation applicable dans sa juridiction de résidence.

La Société n’a pas retenu les services d’une partie pour solliciter des souscriptions pour ses Actions ordinaires dans le cadre du Placement de Droits.

La Société compte présentement 62 932 645 Actions ordinaires émises et en circulation. Si tous les droits émis aux termes du Placement de Droits sont valablement exercés, le produit brut tiré du placement de droits s’élèvera à 2 517 306 $. La Société entend utiliser le produit net du Placement de Droits pour son fonds de roulement.

Règlement de dettes

En vertu d’un contrat de gestion et d’un contrat de consultation intervenus respectivement en  octobre 2007 et janvier 2011 entre la Société et Ressources Lutsvisky Inc. (« Lutsvisky »), Lutsvisky a droit de recevoir une somme de 361 300 $ advenant la résiliation unilatérale de ceux-ci par la Société. Lutsvisky est une société privée détenue en propriété exclusive par David Mc Donald qui est également président, chef de la direction et administrateur de la Société. La Société annonce avoir convenu qu’elle paiera à Lutsvisky (après une réduction et une renonciation de 86 300 $) une somme globale de 275 000$ en paiement de dettes payables en Actions ordinaires à un prix présumé de 0,05 $ par Action ordinaire. Un nombre de 5 500 000 d’Actions ordinaires est donc lié à ce règlement de dettes. Les Actions ordinaires seront assujetties à un délai de conservation réglementaire de quatre mois.

La CSE, la Bourse de croissance TSX/NEX et leurs fournisseurs de services de réglementation respectifs (au sens attribué à ce terme dans leurs politiques respectives) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans cet énoncé.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Pour AXE Exploration Inc. :

Johanne Moreau, CFO
Téléphone : (450) 622-5785

Urbanimmersive signe un accord d’échange de contenu visuel avec Zillow

LAVAL, Québec, 30 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Urbanimmersive inc. (« Urbanimmersive » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE : UI) (OTC PINK : UBMRF), la plateforme chef de fil de contenu marketing immobilier, est heureuse d’annoncer la signature d’un accord d’échange de contenu visuel avec la place d’affaires leader en immobilier et en location en Amérique du Nord, Zillow (Nasdaq : ZG).

En vertu de cet accord, Urbanimmersive fournira à son réseau de 1 500 entreprises de contenu visuel utilisant la solution de la société représentant 9680 photographes et servant plus de 63 000 agents immobiliers aux États-Unis et au Canada, une option d’échange pour le téléchargement de contenu visuel sur le portail immobilier de Zillow dès que Zillow aura sorti cette fonctionnalité. Grâce à cet accord, Urbanimmersive devient l’une des premières places d’affaires de contenu visuel immobilier à offrir une solution logicielle de gestion d’entreprise de photographie « CRM » à intégrer une fonctionnalité de téléchargement de contenu visuel directement sur Zillow, augmentant ainsi la visibilité et la traction sur le marché pour l’offre de la place d’affaires d’Urbanimmersive.

« Nous croyons que, grâce à l’intégration de la fonctionnalité d’échange de contenu visuel avec Zillow à notre CRM pour photographe immobilier, nous attirerons davantage de photographes immobiliers sur notre plateforme, car ils découvriront tout le potentiel de notre solution commerciale », a déclaré Ghislain Lemire, président et chef de la direction d’Urbanimmersive. « Nous sommes impatients de travailler avec Zillow sur ce projet et nous poursuivons les discussions avec eux sur d’autres opportunités d’affaires », a ajouté Ghislain Lemire.

« Nous sommes ravis d’avoir signé cet accord avec Urbanimmsersive et son réseau de photographes immobiliers. La possibilité pour les photographes utilisant Urbanimmersive de télécharger directement sur Zillow aidera à générer davantage de contenu de haute résolution sur les annonces immobilières, ce qui créera une meilleure expérience pour les acheteurs et agents immobiliers », a déclaré Steve Lake, directeur du développement commercial de Zillow.

À propos d’Urbanimmersive

Urbanimmersive est une plateforme de marketing de contenu pour les professionnels de l’immobilier. La Société met en relation des professionnels de l’immobilier, des photographes et des écrivains afin de simplifier et d’optimiser le flux de production de contenu original. Urbanimmersive permet à ses clients de tirer parti de leurs investissements marketing tout en augmentant leur productivité, leur compétitivité, leur visibilité sur le Web, l’engagement des consommateurs envers leur marque et, finalement, leurs revenus.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Mise en garde relative aux déclarations prospectives

Certaines déclarations faites dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont de nature prospective et, à ce titre, sont assujetties à divers risques et incertitudes. De telles déclarations portent notamment sur la réalisation de la Transaction et le moment où elle se terminera, la conformité des conditions de la Transaction à la description qui en est faite dans le présent communiqué, le succès de la Transaction, l’obtention des approbations requises des autorités de réglementation (y compris celle de la bourse) et les perspectives de la Société en ce qui concerne l’amélioration de ses résultats d’exploitation. Toutes ces déclarations sont nécessairement assujetties à des risques et à des incertitudes, dont certains sont de portée et de nature significatives. Ces incertitudes pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent des renseignements figurant aux présentes. Rien ne garantit que les déclarations prospectives se révéleront exactes. Les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux indiqués dans ces déclarations. Ces déclarations prospectives ainsi que toutes les déclarations prospectives écrites ou verbales ultérieures sont fondées sur les estimations et les avis de la direction en vigueur aux dates auxquelles elles ont été faites et sont présentées entièrement et expressément sous réserve de la présente mise en garde. La Société n’est pas tenue de mettre à jour les déclarations prospectives si les circonstances ou encore les estimations ou les avis de la direction changent. Pour plus de détails sur certains facteurs de risque et hypothèses, les lecteurs sont invités à se reporter au dernier rapport de gestion de la Société déposé auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué reflètent les attentes de la Société en date des présentes. La Société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Urbanimmersive inc.
Ghislain Lemire
Président-directeur général
514 394-7820, poste 202
ghislainlemire@urbanimmersive.com
www.urbanimmersive.com 

H2O Innovation : Augmentation du carnet de commandes de 14,2 M $

Renouvellements et élargissements de la portée des contrats d’opération et maintenance

QUÉBEC, 30 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») est fière d’annoncer qu’Utility Partners, LLC (« UP »), son unité d’affaires dédiée aux services d’opération et maintenance (« O&M ») aux États-Unis, a récemment renouvelé deux (2) contrats d’opération et maintenance et a élargi la portée de ses services à un autre projet. Ces contrats, d’une valeur totale de 14,2 M $, portent le carnet de commandes d’O&M à 102,5 M $, et le carnet de commandes consolidé (incluant les Projets) à 153,0 M $.

Tout d’abord, Utility Partners a renouvelé un contrat municipal d’opération et maintenance dans l’État du Mississippi, pour une période de 6 ans et demi. Pour ce même projet, l’équipe d’UP a étendu la portée de ses responsabilités en ajoutant à son contrat la fourniture de tous les consommables et de l’électricité. « L’usine de traitement d’eau potable opérée par UP utilise la technologie d’osmose inverse (RO). Étant donné que nous fournissons maintenant tous les consommables, nous devrions être en mesure d’améliorer les coûts d’exploitation en collaborant étroitement avec notre société sœur PWT, leader en produits chimiques de spécialité pour les systèmes d’osmose inverse. Notre équipe mettra également à profit la grande expertise en filtration membranaire du groupe H2O afin de réduire la consommation d’énergie associée aux pompes à haute pression pour systèmes RO », a déclaré Bill Douglass, vice-président de la ligne d’affaires opération et maintenance d’H2O Innovation et directeur général d’Utility Partners.

La deuxième expansion de contrat concerne un client situé au Nouveau-Mexique. Au cours des deux dernières années, Utility Partners a opéré l’usine de traitement d’eaux usées de ce client. Ils ont maintenant ajouté l’O&M de l’usine de traitement d’eau, ce qui devrait faire doubler les revenus associés à ce contrat. L’expertise et le dévouement du personnel d’opération ont permis de créer un climat de confiance avec le client, qui a finalement décidé d’octroyer à UP davantage de responsabilités.

Le dernier accord de renouvellement a été conclu avec le tout premier client d’Utility Partners, la municipalité de Forsyth en Géorgie. Ce renouvellement de contrat pour cinq (5) années additionnelles témoigne de l’excellente qualité des services fournis par l’équipe locale d’UP. L’attribution de ce contrat permet à Utility Partners de conserver son record de renouvellement de 100% depuis l’acquisition par H2O Innovation.

« Nous sommes très satisfaits de ces trois contrats d’O&M. Cela démontre que nous pouvons offrir une valeur ajoutée à nos clients grâce à l’expertise de chaque ligne d’affaires. Encore une fois, la collaboration entre nos trois piliers d’affaires nous procure un avantage concurrentiel incroyable », a ajouté Frédéric Dugré, chef de la direction et président d’H2O Innovation.

À propos d’H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, et services ; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

À propos d’Utility Partners
Utility Partners opère, entretient et répare des usines de traitement d’eau et d’eaux usées, de l’équipement de distribution et des services publics d’approvisionnement en eau pour tous les clients municipaux. Utility Partners emploie actuellement 360 employés pour l’opération de trente-sept (37) usines dans deux (2) provinces canadiennes et neuf (9) états américains, principalement sur la côte du Golfe du Mexique, le Sud-Est, le Nord-Est (Nouvelle-Angleterre) et la côte ouest. Pour plus de renseignements, visitez : www.utilitypartnersllc.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc. 
www.h2oinnovation.com 

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com 

Approbation conditionnelle de la CSE et mise à jour acquisition de Terranueva Pharma

● Assemblée extraordinaire des actionnaires se tiendra le 23 novembre 2018 en vue d’approuver la Transaction avec Corporation Terranueva Pharma (cannabis médical)

● Nouveaux Membres d’expérience proposés pour le Conseil d’administration

LAVAL, Québec, 29 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — AXE EXPLORATION INC. (la « Société ») dans un souci de repositionner l’entreprise minière dans une industrie en pleine expansion comme le cannabis médical, la Société est heureuse d’annoncer qu’elle a obtenu l’approbation conditionnelle de la Bourse de valeurs canadiennes (« CSE ») pour l’inscription à sa cote de ses actions ordinaires sous le symbole « TEQ » si la transaction visant Corporation Terranueva Pharma (« Terranueva Pharma ») et le placement privé concomitant, tel qu’annoncé dans son communiqué du 25 juillet 2018 (la « Transaction »), se réalisent.

D’ailleurs, la Société annonce que l’assemblée extraordinaire de ses actionnaires se tiendra le vendredi 23 novembre 2018 à 10 h 30 (heure de Montréal) au Château Champlain, 1 Place du Canada, Montréal (Québec) Canada (l’« Assemblée »). La circulaire de sollicitation de procurations (la « Circulaire d’information ») relativement à la Transaction et des sujets connexes a été déposée sur SEDAR (www.sedar.com).

Les actionnaires d’Axe inscrits le 27 septembre 2018 seront habiles à recevoir l’avis de convocation et à voter lors de l’Assemblée. La Circulaire d’information, que les actionnaires devraient recevoir au cours des prochains jours, fournit des renseignements importants sur la Transaction et des questions connexes y compris sur la procédure de vote.

M. David Mc Donald, Président de la Société, souligne « Voici une transaction avantageuse pour nos actionnaires. Axe a su être patiente et notre conseil a longuement analysé le marché du cannabis. Le plan de développement de Terranueva Pharma est parfait pour l’environnement géopolitique du Québec (Est du Canada) et va générer une excellente plus-value pour l’avoir des actionnaires d’Axe. »

Le conseil d’administration d’Axe a déterminé que la Transaction est dans le meilleur intérêt de ses actionnaires. Le conseil d’administration d’Axe a ainsi approuvé à l’unanimité les termes de la Transaction et recommande que les actionnaires de la Société votent en faveur de celle-ci.

Composition du Futur Conseil d’administration de l’émetteur résultant

Tel qu’il figure à la Circulaire d’information, la Société annonce avec fierté les candidats suivants à titre d’administrateurs de l’émetteur résultant de la Transaction, le tout devant être effectif suivant la réalisation de celle-ci :

Sylvain Aird est un avocat chevronné qui agit à titre de conseiller juridique depuis près de 25 ans, dont les 13 dernières années chez Boralex Inc., une société inscrite à la Bourse de Toronto et une entreprise d’énergie renouvelable présente en Amérique du Nord et en Europe. De juin 2012 à juin 2017, Me Aird occupait le poste de vice-président, chef des affaires juridiques, Europe, et secrétaire à Boralex Inc. Il a aussi occupé le poste de vice-président, Développement des affaires à Boralex Inc. de juin 2017 à mars 20118. Au cours de sa carrière, Me Aird a participé à plusieurs opérations et financements d’une valeur de plus de 2 milliards de dollars, tant au Canada qu’à l’étranger, et a acquis une expérience inégalée dans les secteurs des fusions et acquisitions, du financement, des valeurs mobilières et de la gouvernance. Depuis avril 2018, Me Aird est avocat chez Séguin Racine, Avocats.

Marc-André Aubé occupe depuis janvier 2017 le poste de président et chef de l’exploitation de Walter Surface Technologies, un chef de file dans les technologies de traitement de surface établies dans 7 pays en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe. Il supervise la direction stratégique de la société en mettant l’accent sur l’expansion mondiale. Avant de se joindre à Walter, M. Aubé était, de mai 2007 à janvier 2017, président et chef de l’exploitation des services de protection de GardaWorld.

Pierre Ayotte est le président et chef de la direction de Terranueva Pharma (CEO) depuis mai 2018. M. Ayotte est diplômé en génie mécanique et ingénieur d’essais en vol. Pierre Ayotte a plus de 40 ans d’expérience dans le monde des affaires avec une forte composante aéronautique. Il a travaillé à l’international et a développé une expertise étendue allant de l’ingénierie et de la gestion des opérations au développement des affaires et à la gestion d’entreprise.

Patrice Boily est actuellement chef de la direction de Lune Rouge 360 depuis janvier 2017 après s’y être joint à titre de consultant en janvier 2016. De mai 2003 jusqu’à juin 2014, M. Boily était conseiller stratégique, transport de valeurs, Canada et États-Unis, pour la multinationale Corporation de Sécurité Garda World. Auparavant, il occupait le poste de chef de l’exploitation de la même Société. Il possède une vaste expérience nord-américaine dans le domaine de la sécurité. Patrice Boily est un ingénieur industriel diplômé de l’École Polytechnique de l’Université de Montréal.

Alain Bureau est actuellement président et chef de la direction de Toachi Mining depuis janvier 2018, une société d’exploration minière inscrite à la Bourse de croissance TSX. Alain Bureau a été formé comme officier dans les Forces armées canadiennes et détient un baccalauréat en génie du Collège militaire royal du Canada. M. Bureau a plus de 15 ans d’expérience dans le secteur des mines et de la construction au Canada et en Amérique latine. Dans le passé, il a été impliqué dans des projets internationaux majeurs tels que Pinos Altos Mexique, La Ronde, Raglan, Altonorte, Izcaycruz, Yauliyacu et Escondida, la plus grande mine de cuivre au monde, située au Chili. M. Bureau a été administrateur et président et chef de la direction de Ressources Pershimco Inc. (désormais Orla Mining Ltd.).

Louis Doyle est le chef de la conformité et de la sécurité (CSO) de Terranueva Pharma depuis mai 2018. M. Doyle compte plus de 30 ans d’expérience dans les marchés des capitaux, avec une expertise en gestion des opérations, en inscriptions boursières et en résolution de problèmes de gouvernance. D’octobre 1999 à décembre 2015, M. Doyle a été vice-président, Montréal, de la Bourse de croissance TSX. À ce titre, il était responsable de toutes les activités de développement des affaires et d’inscription pour le Québec et les provinces maritimes. Jusqu’à son départ de la Bourse de croissance TSX, il était président du comité d’inscription, membre du comité sur les politiques. M. Doyle est également administrateur d’Abitibi Royalties Inc., une société inscrite à la Bourse de croissance TSX.

Rafael Percopo est le chef de la direction scientifique, assurance qualité de Terranueva Pharma (QP) depuis mai 2018. M. Percopo est titulaire d’un baccalauréat en chimie de l’Université Concordia. Il travaille depuis plus de 24 ans dans l’industrie pharmaceutique générique. Il a occupé plusieurs postes clés, dont 16 ans en tant que directeur d’usine pilote (R&D) chez Pharmascience Inc. de juillet 2001 à septembre 2016, division des affaires scientifiques et directeur de la production chez Odan Laboratories de septembre 2016 à mai 2018 et Pangeo Pharma, ainsi qu’aux départements de l’assurance qualité, de la validation et l’ingénierie pour diverses sociétés.

Francisco Junior Perez est chef des opérations et fondateur de Terranueva Pharma (COO). M. Perez a 15 ans d’expérience en tant que directeur des opérations spécialisées dans l’intégration des politiques, la nouvelle accréditation et les nouvelles technologies dans un environnement en constante évolution dans une perspective internationale. Son expertise proactive en matière de mesures préventives lui a permis d’apporter des solutions permanentes aux problèmes récurrents et d’améliorer la fluidité des opérations de l’entreprise.

La réalisation de la Transaction est conditionnelle, notamment, à l’obtention du consentement des autorités boursières et doit faire l’objet de l’approbation des actionnaires. Rien ne garantit que la Transaction sera réalisée et que, si elle l’est effectivement, elle le sera dans sa forme proposée.

Les investisseurs doivent savoir que, à l’exception des renseignements fournis dans la Circulaire d’information ou la déclaration d’inscription à la cote devant être préparée pour les besoins de la Transaction, les renseignements publiés ou reçus à l’égard de la Transaction peuvent ne pas être tous exacts ou complets; par conséquent, les investisseurs ne devraient pas s’y fier. La négociation des titres doit être considérée comme hautement spéculative.

Ni la CSE ni la Bourse de croissance TSX Inc. ne s’est prononcée sur le bien-fondé de l’opération projetée, et n’a ni approuvé ou désapprouvé le contenu du présent communiqué.

La CSE, la Bourse de croissance TSX/NEX et leurs fournisseurs de services de réglementation respectifs (au sens attribué à ce terme dans leurs politiques respectives) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Pour Corporation Terranueva Pharma : Pour AXE Exploration Inc. :
Pierre Monet, Chef de la direction financière David Mc Donald, Président
Téléphone : (514) 883-8733 Téléphone : (450) 622-5785

 

Corporation Métaux Précieux du Québec débute son programme d’exploration automnale à Sakami en se concentrant sur le secteur de La Pointe

MONTRÉAL, 29 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Métaux Précieux du Québec (TSX.V : CJC, FSE : YXEN, OTC-BB : CJCFF) (« QPM » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer le début du programme d’exploration de l’automne 2018 sur projet aurifère Sakami situé à la Baie James, au Québec (voir la figure 1 ci-jointe). Récemment, la Société a annoncé une importante extension du système minéralisé (voir le communiqué du 10 septembre 2018) sur le secteur de La Pointe et des intersections de 3,22 g/t Au sur 31,5 m (PT-18-118) et de 3,59 g/t Au sur 27 m (PT-18-120).

Le comité technique composé de membres de Goldcorp Inc. et de QPM a conçu et approuvé un budget de 1,8 million de dollars pour l’exploration en surface et les forages au diamant jusqu’à la fin de 2018 et au début de 2019. QPM fera progresser le projet par des travaux de surface et des forages pour mieux délimiter le système aurifère. Le programme axé sur le secteur de La Pointe est en cours et comprend les activités suivantes:

Un minimum de 3 000 m de forage au diamant est prévu pour tester les prolongements dans la direction de la plongée et en profondeur des zones à haute teneur définies comme étant des interceptions de forage > 40 g/t Au x intersections forées (gramme mètres) identifiées à la suite du programme de forage de l’hiver 2018 et de l’existence de zones subparallèles à des profondeurs moindres (voir la figure 2 ci-jointe).

Un travail d’analyse multi-éléments utilisant la méthode ICP sera effectué sur des échantillons de 1,5 mètre choisis parmi les sondages situés dans la partie centrale de la zone afin de: (1) améliorer la compréhension de la distribution spatiale de l’or et des métaux associés, y compris l’arsenic et l’antimoine; et (2) cartographier les assemblages d’altération et établir des suites lithogéochimiques non-altérées afin de contribuer à la description future des carottes et à la reconnaissance de cibles régionales.

Environ 1 000 échantillons de sol ont été collectés et sont en cours d’analyse pour la recherche d’or et d’éléments indicateurs afin de tester la présence éventuelle d’une extension de la zone de La Pointe à l’ouest.

Potentiel d’exploration

Les forages au diamant réalisés à ce jour sur la zone de La Pointe (127 trous, 22 700 m) ont:

  • délimité une vaste zone minéralisée de 800 m de long sur 450 m de large le long du pendage et à une profondeur de 400 m sous la surface;
  • confirmé un potentiel important de prolongement de la minéralisation en profondeur et à l’ouest; et
  • défini deux zones aurifères importantes (zones 25 et 26) dans le groupe volcanique sédimentaire de Yasinski (sous-province de La Grande), métamorphosées au faciès amphibolite et fortement déformées par un événement régional OSO-ENE. Cet assemblage composé principalement d’amphibolite basaltique avec des formations de fer sédimentaires locales, est recoupé par des intrusions tonalitiques également très déformées. Ces unités sont structurellement superposées avec une séquence principalement constituée de paragneiss riche en biotite.

En outre, à ce jour, les travaux d’exploration sur la zone JR-Simon-9.6, située à environ 6 km au NNE du secteur de La Pointe (voir la figure 3 ci-jointe) ont :

  • délimité une anomalie géochimique du sol aurifère de 3,8 km sur 1,5 km orientée vers le nord-est; et
  • identifié de nombreux indices de surface à haute teneur allant jusqu’à 28,75 g/t Au dans des échantillons ponctuels non encore testés par forage. La minéralisation est contenue dans les basaltes du groupe de Yasinski en contact avec les roches sédimentaires du groupe de Laguiche (sous-province d’Opinaca) à l’est.

Les détails du programme d’exploration dans la zone JR-Simon-9.6 seront finalisés plus tard cet automne.

Personnes Qualifiées

Normand Champigny, Ing., Chef de la direction et Jean-Sébastien Lavallée (OGQ #  773), vice-président Exploration de la Société, deux personnes qualifiées en vertu du Règlement 43-101 sur les normes de divulgation concernant les projets miniers, ont préparé approuvé le contenu technique du présent communiqué.

À propos de Corporation Métaux Précieux du Québec

QPM est une nouvelle société d’exploration aurifère avec de vastes terrains dans la région très prometteuse d’Eeyou Istchee Baie-James, au Québec, à proximité de la mine d’or Éléonore de Goldcorp. Le projet phare de QPM est le projet Sakami avec des teneurs significatives et des cibles bien définies prêtes à forer. L’objectif de QPM est d’avancer rapidement de projet à l’étape de l’estimation de ressources minérales.

Pour plus amples renseignements, communiquer avec :

Jean-François Meilleur
Président
Téléphone : 514 951-2730
Courriel : jfmeilleur@qpmcorp.ca

Relations publiques Paradox
Téléphone : 514 341-0408

Normand Champigny
Chef de la direction
Téléphone : 514 979-4746
Courriel : nchampigny@qpmcorp.ca

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce
terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant
à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Trois figures accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/947658ab-e0a5-4ca9-be76-8570c9292595/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/fef65314-35a4-4432-a3a7-9f18b6e35e97/fr

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/b59a1cfe-fdf0-4a00-b28b-6361d7563506/fr

Critical Elements complète avec succès les essais de production en usine pilote d’hydroxyde de lithium de qualité batterie

LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS NI PAR L’INTERMÉDIAIRE D’AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES

MONTRÉAL, 29 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX-V: CRE) (US OTCQX: CRECF) (FSE: F12) est heureuse d’annoncer les résultats de son récent programme en usine pilote effectué au centre de recherche de la société Outotec, convertissant, avec succès, les ressources en spodumène du projet Rose lithium-tantale (« Rose ») en hydroxyde de lithium de qualité batterie en utilisant le procédé de lixiviation thermique. Ces résultats offrent à Critical Elements la flexibilité sur les capacités de production de carbonate de lithium et de spodumène, permettant ainsi de répondre à tous les besoins des producteurs de cathodes, de batteries et de véhicules électriques.

Le processus de conversion, en usine pilote, à partir du concentré de spodumène en hydroxyde de lithium a révélé d’excellents résultats avec des taux d’extraction de 93 %. Ce taux d’extraction surpasse la moyenne mondiale de 70 et 75 % qui est considéré comme norme de l’industrie. De plus, l’usine pilote a produit de l’hydroxyde d’une pureté de qualité batterie de 99 %. Un résumé des résultats est fourni ci-dessous :

  • Production d’hydroxyde de lithium de qualité batterie de 99 %
  • Haut taux de récupération de 93 % versus le standard du marché qui se situe entre 70 et 75 %
  • Taux de récupération global du spodumène en hydroxyde de lithium de 80 % versus le standard du marché à 65 %

DÉTAILS SUR LES TRAVAUX COMPLÉTÉS EN USINE PILOTE

Détails sur le programme de travaux en usine pilote qui a atteint plus de 336 heures à l’usine pilote d’Outotec.

• Une campagne d’essais, liée au processus de production d’hydroxyde de lithium d’Outotec, en attente de brevet, a été réalisée pour Critical Elements au centre de recherche d’Outotec en Finlande.
• Les concentrés calcinés des zones Rose et Rose South ont été testés au cours de la campagne d’essais.
• Le concentré utilisé pour les essais en usine pilote provenait d’un échantillon en vrac de 50 tonnes prélevé des zones Rose et Rose South de Critical Elements.
• La campagne d’essais comprenait un essai pilote de deux semaines. Au cours de laquelle, le schéma de traitement du processus a été optimisé.
• L’usine pilote a opéré pendant 14 jours (24 h/jour, 7 jours par semaine).
• Les principales opérations de l’unité dans le processus pilote sont :

  • Préparation des boues de lithium
  • Lixiviation + bicarbonatation
  • Filtration de polissage du filtrat
  • Conversion en hydroxyde de lithium avec ajout de chaux
  • Conversion résiduelle, filtration et nettoyage
  • Purification de la solution par échange ionique
  • Cristallisation de l’hydroxyde de lithium
  • Cristallisation de la solution mère
  • Nettoyage de l’hydroxyde de lithium

• Taux d’extraction élevé du lithium de 93 % à partir du spodumène calciné obtenu après la lixiviation au soda et la conversion en hydroxyde de lithium avec seulement 0,15 % w- Li concentration dans le résidu final de lixiviation.
• Les résultats des travaux d’essais ont produit de l’hydroxyde de lithium, dans une seule étape de cristallisation et de lavage, avec le profil d’impuretés suivant :            

Analyses LiOH – niveau d’impuretés dans LiOH
 
Al Cr Mn Ni Cu Cd Pb Mg Ti Fe Be Na P K Ca Zn Bi Cl
Ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm ppm
<40 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <10 <6 <200 <10 <100 <30 <10 <5 <100

Les excellents résultats obtenus en utilisant le procédé de lixiviation thermique démontrent que Critical Elements peut produire un hydroxyde de lithium de qualité batterie pour le marché des véhicules électriques.

Jusqu’à présent, Critical Elements a complété les essais pilotes suivants :

  • Production de concentré de spodumène en usine pilote (voir le communiqué de presse de la Société daté du 5 avril 2017)
  • Conversion thermique du concentré en usine pilote pour la conversion du spodumène de α-spodumène à β-spodumène (voir le communiqué de presse de la Société daté du 13 avril 2017)
  • Production de carbonate de lithium en usine pilote par lixiviation thermique-bicarbonisation (voir le communiqué de presse de la Société daté du 29 mai 2017).
  • Production d’hydroxyde de lithium en usine pilote par lixiviation thermique + chaux en voie d’être complété.

Basé sur les résultats des travaux susmentionnés et sur la modélisation effectuée par Outotec, Critical Elements estime que le taux de recouvrement total devrait se situer autour de 80 %, ce qui se compare très favorablement aux normes de l’industrie.

Cette récupération est basée sur les éléments suivants :

  • Taux de récupération lors de la production de concentré – 92 %, possible selon la modélisation d’Outotec
  • Taux de récupération de la décrépitation – 96 %, vérifié en usine pilote
  • Taux de récupération de la lixiviation thermique – 93 %, moyenne obtenue en usine pilote
  • Rendement global – aussi haut que 80 %

Outotec est un chef de file technologique opérant dans de multiples industries minières et extractives, incluant le domaine du lithium. Outotec a une présence mondiale globale avec des établissements de R&D à Francfort en Allemagne, à Pori en Finlande et ailleurs dans le monde. 

Elle propose les conseils d’experts sur les différentes options de conversion du spodumène en sels de lithium commercialisables. Leur expertise du lithium provient de plusieurs années de recherche sur les différentes options de traitement du lithium; en particulier la compréhension et l’optimisation du processus que Critical Elements a choisi pour l’extraction au lithium.

« Ces résultats en usine pilote corroborent le profil à faible teneur en impuretés de notre ressource, ce qui facilite la production de carbonate de lithium et d’hydroxyde de lithium de qualité batterie à des coûts compétitifs sans étapes de purification supplémentaires. Critical Elements est très heureuse de démontrer la possibilité de production d’hydroxyde de lithium de qualité batterie pour le projet Rose. Les résultats de ces essais démontrent que le projet Rose peut fournir une gamme de produits VE, notamment du carbonate et de l’hydroxyde de lithium de qualité batterie, à divers utilisateurs finaux pour diverses applications », a déclaré Jean-Sébastien Lavallée, président du conseil et chef de la direction de Critical Elements.

Prochaines étapes

Suite au succès des travaux en usine pilote pour la production d’hydroxyde de lithium, Critical Elements entamera immédiatement l’ingénierie de base d’une installation de conversion d’hydroxyde de lithium.

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, président du conseil et chef de la direction de la Société et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat de titres aux États-Unis. Les titres n’ont pas été et ne seront pas inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée (la « Loi de 1933 »), ou d’une loi sur les valeurs mobilières d’un État américain et ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis ni à une personne des États-Unis, à moins d’être inscrits en vertu de la Loi de 1933 et des lois applicables en matière de valeurs mobilières d’un État ou qu’une dispense de cette obligation d’inscription ne soit offerte.

À propos de Corporation Éléments Critiques

La Société a récemment publié une analyse financière du Projet Rose lithium-tantale détenu à 100 % par Critical Elements (Étude de faisabilité du projet Rose lithium-tantale, WSP, 20 octobre 2017) qui est basée sur des prédictions de prix de 750 $ US/tonne de concentré de lithium de qualité chimique (5 % Li2O), de 1 500 $ US/tonne de concentré de lithium de qualité technique (6 % Li2O), et de 130 $ US/kg pour le Ta2O5 contenu dans le concentré de tantalite et un taux de change de 0,75 $ US/$ CA. Le taux de rendement interne (« TRI ») du projet Rose lithium-tantale est estimé à 34,9 % après impôts et la valeur actualisée nette (« VAN ») à 726 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. La période de recouvrement est estimée à 2,8 ans. Le TRI avant impôts du projet Rose lithium-tantale est estimé à 48,2 % et la VAN avant impôts à 1 257 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 % (voir communiqué du 6 septembre 2017). L’analyse financière repose sur les ressources minérales indiquées. Une ressource minérale indiquée est la partie d’une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité, les densités, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l’application appropriée des paramètres techniques et économiques, la planification minière et l’évaluation de la viabilité économique du dépôt. Le plan de minage prévoit l’extraction de 220,2 Mt de matériel composé de 26,8 Mt de minerai, 182,4 Mt de stériles et 11,0 Mt de morts-terrains. Le ratio de décapage moyen est de 7,2 tonnes de stériles par tonne de minerai. Le taux de production nominal a été estimé à 4 600 tonnes par jour, pour 350 jours d’exploitation par année. Le plan d’exploitation à ciel ouvert permet une durée de vie de la mine de 17 ans. La mine produira un total de 26,8 millions de tonnes de minerai ayant une teneur diluée moyenne de 0,85 % de Li2O et 133 ppm de Ta2O5. L’usine traitera 1,61 million de tonnes de minerai par année, pour une production annuelle moyenne de 236 532 tonnes de concentré de spodumène de qualité technique et chimique et 429 tonnes de concentré de tantalite.

RENSEIGNEMENTS :

Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
Chef de la direction
819-354-5146
jslavallee@cecorp.ca
www.cecorp.ca

Relations avec les investisseurs :
Relations publiques Paradox
514-341-0408

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

 

Innord signe une lettre d’intention avec un fabricant d’aimants américain pour un approvisionnement en résidus magnétiques, révèle des plans de production commerciale et embauche un chef des finances à l’interne

MONTREAL, 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources GéoMégA inc. (« GéoMégA » ou la « Société ») (TSX.V:GMA) est heureuse d’annoncer qu’Innord Inc. (« Innord »), une filiale privée contrôlée par GéoMégA, a signé une lettre d’intention (« LOI ») non contraignante avec un fabricant américain d’aimants NdFeB basé au Texas visant à acquérir jusqu’à 1 000 kg par mois de matière première pour l’extraction et le raffinage d’oxydes de terres rares à l’aide de sa technologie exclusive ISR. La matière reçue sera traitée pour être transformé en un produit vendable de + 99% d’oxydes de néodyme et de dysprosium déjà validés par un laboratoire externe et quelques utilisateurs finaux potentiels (voir les communiqués de presse du 30 mai 2018 et 17 septembre 2018). À la suite d’un accord mutuel, la quantité fournie pourra être augmentée à 2 000 kg par mois. L’accord sera en vigueur pendant au moins un an à compter de la date d’effet de l’accord définitif. Cet accord a pour objectif de commencer à sécuriser suffisamment de matière pour lancer une usine de production commerciale au Québec, Canada, capable de traiter 1,5 tonne de matière par jour ou 500 tonnes par an. Dans le cadre de cette stratégie de croissance, la Société a pris la décision de procéder à l’embauche d’un chef des finances dédié à l’interne. Mathieu Bourdeau, CPA, CA, se joint à l’équipe en ces moments excitants et sera un excellent ajout, contribuant à mener ce projet à terme.

La lettre d’intention est le premier de plusieurs accords qu’Innord tente de signer pour garantir la disponibilité d’un approvisionnement continu de diverses sources et de différents pays pour sa future usine commerciale. Jusqu’à ce que GéoMégA mette en production le gisement de Montviel, si cela se produit, l’usine se concentrera sur le traitement de la matière recyclée provenant des résidus magnétiques et autres résidus industriels. Alors qu’Innord n’a pas encore entamé la commercialisation de sa technologie ISR, la direction a commencé à identifier divers emplacements potentiels pour une usine et fournira plus de mises à jour au fur et à mesure que les recherches avancent et lorsqu’un emplacement approprié sera sécurisé.

« Les véhicules électriques ont besoin de moteurs à aimants. Les aimants permanents ont besoin d’oxydes de terres rares. Pour fabriquer des oxydes de terres rares, vous avez besoin de matières premières. Bien que nous possédions un gisement de classe mondiale à Montviel, les conditions actuelles du marché rendent difficile le développement de nouvelles mines de terres rares. La technologie ISR d’Innord peut traiter diverses matières, ce qui nous donne un avantage majeur pour pouvoir commencer à produire des oxydes de terres rares à partir d’une source industrielle aussi importante. Nous pensons que les aimants de terres rares représentent l’avenir de l’industrie des terres rares et développer le recyclage des aimants permanents et des résidus d’aimants permanents est tout aussi important que le développement de nouvelles mines. » a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de GéoMégA et Innord.

Alors qu’Innord commence à accroître ses relations avec les fournisseurs mondiaux de résidus magnétiques, les acheteurs d’oxydes de terres rares et, bien sûr, avec différents fournisseurs d’équipements dans le but de développer ses activités de mise à l’échelle, la Société a estimé qu’il était dans son intérêt de disposer d’un chef des finances dédié à l’interne. M. Bourdeau apporte une solide expertise opérationnelle avec un profil de comptabilité et finance. M. Bourdeau a travaillé pendant six ans chez Deloitte en tant que directeur en audit et services conseils, puis en tant que contrôleur financier pour Explorance Inc., une entreprise internationale de logiciels en forte croissance basée à Montréal. « Accueillir Mathieu à bord est la prochaine étape logique dans la croissance continue de notre Société et je suis confiant que ses contributions seront inestimables. Je tiens à remercier Ingrid Martin pour ses services et son soutien professionnel au cours des deux dernières années, qui ont été des années de développement et de transition importantes pour la Société, et je lui souhaite un succès continue dans ses défis professionnels à venir. » a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de GéoMégA et Innord.

À propos de GéoMégA (www.geomega.ca)

GéoMégA est une société d’exploration minière québécoise dont l’objectif est la découverte et le développement durable de gisements économiques de métaux au Québec. GéoMégA s’engage à respecter les normes de l’industrie minière canadienne et se distinguer par son ingénierie innovante, l’engagement des parties prenantes et son dévouement à la transformation locale. GéoMégA détiens plus de 17,8M actions et plus de 20% de Kintavar Exploration inc. qui avance le projet de cuivre stratiform Mitchi à Québec.

À propos d’Innord inc.

Innord est une filiale privée de GéoMégA (voir communiqué de presse publié le 2 mars 2015) détenue par GéoMégA à 96.1%. Le but d’Innord est de développer et d’optimiser le procédé exclusif de séparation d’ETR basé sur l’électrophorèse dont elle détient tous les droits. L’électrophorèse est la migration des espèces chargées (ions, protéines, particules) dans une solution en présence d’un champ électrique. Innord a déposé des demandes de brevet au Canada et aux États-Unis pour protéger ses droits sur son procédé de séparation novateur et cherche à en déposer dans d’autres juridictions.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman
Président et Chef de la direction
Ressources GéoMégA Inc.
450-641-5119 ext. 5653
kmugerman@geomega.ca 

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris la commercialisation des technologies mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société, pour l’exercice terminé le 31 mai 2018, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Cartier élargit les Zones 5 sous Mine Chimo avec un intersection de 5,8 g/t Au sur 4,5 m

VAL-D’OR, Québec, 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Cartier Inc. (TSX-V: ECR) (“Cartier”) annonce des valeurs titrant 5,8 g/t Au sur 4,5 m incluses dans 17,3 m à 2,8 g/t Au et 5,3 g/t Au sur 2,0 m incluses dans 4,0 m à 3,0 g/t Au entre 350 et 525 m sous Mine Chimo (FIGURE), située à 45 km à l’est de Val-d’Or.  Les résultats qui s’ajoutent progressivement confirment la puissance du système aurifère sous l’ancienne mine.

« Ces nouveaux résultats permettent d’accroître vers l’est le volume de minéralisation aurifère sous Mine Chimo augmentant ainsi le potentiel de développement de ressources », a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction.

Les informations détaillées des nouveaux résultats reçus du laboratoire sont les suivantes :

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur
(m)
Au
(g/t)
Cluster des zones 5
CH17-46BE 1250,0 1254,5 4,5 5,8 5M2, 5M, 5B et 5BS
incluant 1251,3 1251,9 0,6 30,8
inclus dans 1250,0 1267,3 17,3 2,8
CH17-47AE 1485,0 1487,0 2,0 5,3
inclus dans 1483,0 1487,0 4,0 3,0
Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage.  L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

La campagne de forages profonds sous le cluster des Zones 5, qui a produit 75% des onces extraites de la mine Chimo, a permis de réaliser 20 trous totalisant 10 000 m à partir de 2 trous pilotes débutant en surface.  Tous les forages ont intersecté la minéralisation aurifère similaire aux Zones 5 de la mine Chimo.  Cette minéralisation est constituée d’arsénopyrite non réfractaire, de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre, de biotite ainsi que de grains d’or visible.

La campagne de forage de la phase II est présentement en cours (Communiqué du 28 août 2018) et vise à valoriser le potentiel de développement de ressources dans 7 des zones aurifères périphériques au cluster principal des Zones 5.

Une VIDÉO YOUTUBE 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forages en cours.  Les Structures 5M2, 5M, 5B et 5BS y sont illustrées.

Faits saillants du projet Mine Chimo

À propos de Cartier
Ressources Cartier, fondée en 2006, est basée à Val-d’Or, au Québec.  Le Québec s’est toujours classé parmi les meilleurs territoires miniers au monde, principalement en raison de sa géologie favorable, de son environnement fiscal attrayant et de son gouvernement pro-minier.  En 2017, l’Institut Fraser a de nouveau classé le Québec parmi les meilleurs au monde en matière d’attractivité pour les investissements.

Faits saillants relatifs à un investissement dans Cartier

  • La société a une solide encaisse avec plus de 10M $, ainsi qu’un important endossement corporatif et institutionnel incluant Mines Agnico Eagle, JP Morgan UK et les fonds d’investissement du Québec.
  • La stratégie de Cartier consiste à concentrer ses efforts sur des projets aurifères relativement avancés offrant un important potentiel d’accroissement des ressources. 
  • La société détient un portefeuille de projets d’exploration au stade avancé situés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi au Québec; l’une des régions minières les plus prolifiques au monde. 
  • La société se concentre sur l’avancement de ses quatre projets clés via des programmes de forage.  Tous ces projets ont été acquis à des coûts raisonnables au cours des dernières années.  Tous sont prêts à être forés avec pour cible l’extension géométrique des dépôts aurifères. 
  • Le projet Mine Chimo est un ex-producteur d’or.  Trois autres projets; Wilson, Benoist et Fenton, possèdent des estimations historiques de ressources.
  • En 2018, un programme en cours de 105 forages totalisant 45 000 m vise à valoriser le potentiel de développement de ressources à Mine Chimo.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité
Tous les résultats, annoncés dans ce communiqué, ont été obtenus d’échantillons mesurés le long de la carotte de forage.  Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh.  Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité.  Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec).  Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique, puis par gravimétrie pour les résultats supérieurs à 5,0 g / t Au.  Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode “Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président.  M.  Lavallière est une personne qualifiée telle au sens du Règlement 43-101.

Pour plus d’information, contacter: 

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
Téléphone:  819 856-0512 philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514-341-0408

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au lien suivant : http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/9f2cc0bf-10d1-464c-90af-aaf1ed47e8c6/fr 

Mason Graphite fournit une mise à jour sur le projet du Lac Guéret et sur l’entreprise

MONTRÉAL, 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Mason Graphite Inc. (« Mason Graphite » ou la « Société ») (TSX.V: LLG; OTCQX: MGPHF) est heureuse de fournir une mise à jour sur son projet de graphite du Lac Guéret, dont elle détient 100% des droits, comprenant l’usine de concentration de graphite de Baie-Comeau (collectivement, le « Projet ») et d’autres faits saillants récents concernant l’entreprise.

Benoît Gascon, Président et Chef de la direction de Mason Graphite, a commenté: « Nos actionnaires ont fait preuve de beaucoup de patience alors que nous avons travaillé avec acharnement à nous préparer pour le début de la construction et pour devenir bientôt un nouveau producteur de graphite naturel sur le marché mondial. Je crois que nos investisseurs seront satisfaits de l’ampleur du travail accompli par notre équipe sur le projet au cours de la dernière année. Nous abordons la construction avec cette même confiance que nous avons toujours eue dans notre projet et dans notre équipe. Nous nous sommes toujours efforcés de nous assurer que chaque aspect sous-jacent de notre projet a été et continuera d’être exécuté conformément aux normes les plus élevées possibles, garantissant ainsi une base solide à notre projet de classe mondiale. La fondation s’appuie sur une équipe de construction interne hautement qualifiée et très expérimentée, une équipe de direction expérimentée, associée à un fort soutien du gouvernement provincial, de la communauté locale, des Premières nations locales et d’un marché du graphite robuste. Il est remarquable pour une entreprise en phase de développement d’avoir pu rassembler une équipe de construction, d’approvisionnement et de logistique aussi expérimentée et hautement qualifiée que celle de Mason Graphite, et ce surtout en cette période de pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Nous avons mis en place tous les éléments clés pour assurer le succès de la prochaine phase du financement et de la construction de Mason Graphite. »

ÉQUIPE DE CONSTRUCTION MASON GRAPHITE

Après avoir évalué les modèles habituels de gestion de construction, Mason Graphite a opté pour une approche dite de « propriétaire-constructeur », approche par laquelle la Société gère elle-même la construction via une équipe intégrée. Après avoir reçu le décret (608-2018) du gouvernement du Québec, en vertu duquel le Projet est autorisé, et les progrès réalisés en matière d’ingénierie détaillée et d’approvisionnement, Mason Graphite s’est concentrée sur la mise en place de son équipe de construction. Cette équipe est dirigée par Yves Perron et compte de nombreux membres clés de sa précédente équipe, celle-là même qui a tout récemment construit la mine de diamants Renard de la société Stornoway au Québec. Lors de ce projet, Yves et son équipe sont parvenus à terminer la construction plus rapidement que prévu et pour un coût inférieur au budget.

Compte tenu de l’expérience combinée des membres de la direction dans le domaine du graphite (plus de 50 ans) ainsi que celle de l’équipe de construction, il est clair que la Société est idéalement outillée pour gérer elle-même la construction; cette façon de faire a comme avantages de maintenir le contrôle au sein de la Société tout en renforçant l’esprit d’appartenance de l’équipe au projet. Et depuis sa création, cette implication directe et totale dans le projet a toujours été un des piliers de l’identité de Mason Graphite.

MISE À JOUR SUR LE STATUT DU PROJET

Ingénierie et construction

À la fin de l’exercice financier de Mason Graphite, clos le 30 juin 2018, un montant total de 11 M $ avait été investi pour l’ingénierie détaillée et pour l’achat d’équipements pour le Projet.

BBA Inc., basée à Montréal, Québec, en tant que bureau d’ingénierie principal, appuyée par Soutex Inc. de Québec, Québec (ingénierie des procédés) et Groupe TDA Construction Inc. de Baie-Comeau, Québec (ingénierie des chemins forestiers et des mines) ont en grande partie achevé l’ingénierie détaillée de la mine, des installations de gestion des résidus, des travaux de génie civil, de l’équipement et des procédés. L’ingénierie détaillée liée à la conception structurelle des bâtiments, des systèmes électriques et de la tuyauterie est quant à elle achevée à environ 50%. Le travail restant à accomplir devrait être finalisé au début de 2019.

La fabrication des broyeurs est presque terminée et leur expédition est prévue avant la fin novembre 2018. Les images des broyeurs en cours de fabrication peuvent être visionnées sur le site Web de la société: www.projetlacgueret.com/galeriephoto.

Le processus d’appel d’offres pour le déboisement du site minier du Lac Guéret est terminé. Les contrats seront attribués sous peu et les travaux sur le site devraient commencer dans les prochaines semaines.

Les partenaires locaux Transport Savard Ltée et Roland Munger Inc. ont effectué des travaux d’entretien visant à améliorer à des fins d’utilisation industrielles la route forestière 202 qui relie la mine du Lac Guéret à l’autoroute 389.

Permis et relations communautaires

Le décret ayant été reçu par Mason Graphite en juin 2018, les travaux de terrassement commenceront dès l’octroi des permis spécifiques autorisant les travaux de génie civil et la construction. Mason Graphite s’attend à ce que ces permis soient émis prochainement.

Une entente sur les répercussions et avantages est en place avec la Première Nation des Innus de Pessamit depuis juin 2017. Grâce aux efforts de Mason Graphite en matière de relations communautaires, le Projet bénéficie d’un solide appui de la part de la communauté locale.

CAPEX DE PROJET ET MISE À JOUR FINANCIÈRE

L’équipe de construction de Mason Graphite a mis à jour l’estimation des dépenses en capital du Projet (« CAPEX ») afin de prendre en compte les modifications récentes apportées au Projet, notamment les améliorations de conception, les contraintes environnementales supplémentaires, les coûts de préproduction et de mise en service supplémentaires, les quantités mises à jour (matériaux et main-d’œuvre de construction) et l’augmentation générale des coûts (passée et future). Les estimations de contingence ont également été révisées en conséquence. L’effet net des estimations du CAPEX actualisés se traduit par un coût en capital révisé de 258 M $ (par rapport au CAPEX estimé en 2017 de 200 M $).

L’avantage indéniable du gisement de Lac Guéret demeure ses très importantes ressources minérales, qui sont inchangées par rapport aux divulgations précédentes. Au cours des 25 premières années d’exploitation, environ 7% seulement des ressources minérales connues seront extraites et traitées. De plus, le gisement de Lac Guéret est situé au Québec, une juridiction politique stable et favorable aux projets miniers.

MISE À JOUR DU MARCHÉ DE GRAPHITE

Le vaste marché du graphite a été relativement vigoureux ces derniers mois, sous l’effet de la demande chinoise croissante combinée à une baisse de la production de graphite en Chine. Le seul producteur de graphite naturel en Amérique du Nord est l’exploitation du Lac-des-Iles au Québec, dont les activités approchent la fin de la vie minière. En outre, les retards dans l’addition d’ajouts d’offres de graphite a créé des pénuries supplémentaires et a contribué à la contraction projetée du marché.

Tous ces signes laissent entrevoir un marché toujours serré pour le graphite naturel et potentiellement un environnement de croissances des prix à long terme. De plus, les effets de la révolution des véhicules électriques doivent encore se faire sentir sur le marché du graphite, marché pour lequel Mason Graphite sera très bien positionnée.

NOMINATION DU CONSEILLER FINANCIER ET MISE À JOUR SUR LE FINANCEMENT

Mason Graphite a retenu les services de la Financière Banque Nationale (FBN) en tant que conseiller financier pour guider ses efforts de financement.  La FBN a récemment démontré un haut degré de succès dans la levée de capital de développement pour les sociétés minières en phase de démarrage, en particulier dans le créneau des matériaux liés aux véhicules électriques et aux batteries.

La Société disposait de liquidités d’environ 33 M $ au 30 septembre 2018 à la suite de son financement par capitaux propres de 45 M $, clôturé en janvier 2018. Ces importantes liquidités permettent à Mason Graphite de poursuivre le développement du Projet conformément au plan de développement de la Société. La Société continue de bénéficier du soutien de ses principaux actionnaires actuels et le niveau d’intérêt pour le secteur et pour la Société a continué d’être positif.

M. Gascon a conclu : « L’opération du Lac Guéret dispose de réserves minérales pour 25 ans et des ressources minérales pour de nombreuses années encore. En tant que tel, Mason Graphite entend être un producteur important de graphite naturel pendant plusieurs décennies. Il s’agit d’un projet de classe mondiale à tout point de vue qui est situé dans l’une des meilleures juridictions minières au monde. Faire les choses correctement dès le début a toujours été une priorité pour nous, même si parfois cela veut dire prendre plus de temps. Nous poursuivrons nos efforts d’augmentation du capital sachant que notre projet dispose de tous les éléments nécessaires pour assurer le succès de la construction et de son exploitation commerciale. »

AUTRES NOUVELLES EN BREF

Un échantillon en vrac de 90 tonnes, extrait du gisement du Lac Guéret en mars 2018, a été traité chez COREM dans la ville de Québec, permettant une validation supplémentaire du procédé et générant par le fait même 20 tonnes de concentré de graphite. Ces produits seront utilisés pour la qualification chez les clients ainsi que comme produits de départ pour le projet de graphite sphérique enrobé. Les résultats de l’essai de traitement ont dépassé les attentes, avec des puretés allant jusqu’à 98% pour les produits grossiers supérieurs à 106 microns (150 Mesh US) et une pureté de 95% pour les produits plus fins que 106 microns.

Le projet de développement de grades de graphite sphérique enrobé pour les batteries lithium-ion, amorcé 2015, a récemment atteint plusieurs objectifs critiques; les produits développés rencontrent les spécifications de performances requises par les fabricants de batteries, y compris celles pour les véhicules électriques, en termes de distribution granulométrique, de pureté, de forme, de densité apparente et de surface spécifique. La production à plus grande échelle de graphite sphérique enrobé est attendue sous peu; des essais en piles pochettes étant prévus dès les produits disponibles.

Un projet visant à ajouter de la valeur aux résidus de l’usine de concentration, lancé en 2016, progresse de façon satisfaisante et donnes des résultats prometteurs. Sept tonnes de résidus ont récemment été traitées dans une usine pilote; les résultats sont attendus dans les semaines à venir.

Mason Graphite a l’intention de publier un communiqué de presse détaillant le contexte et l’avancement du projet de graphite sphérique enrobé et de la valorisation des résidus dans les prochaines semaines.

CONSENTEMENT DE LA PERSONNE QUALIFIÉE

Jean L’Heureux, Ing., M. Ing., Vice-président exécutif, Développement du procédé pour Mason Graphite, et une Personne qualifiée, tel que défini par l’IN 43-101 pour Mason Graphite, était responsable de la vérification des données présentées dans ce communiqué de presse et l’a lu et approuvé.

À propos de Mason Graphite et du projet du Lac Guéret

Mason Graphite est une compagnie minière canadienne dédiée au développement du gisement de graphite naturel du Lac Guéret dont elle détient 100% des droits. La Société est dirigée par une équipe expérimentée possédant plus de 5 décennies d’expérience dans le graphite, notamment dans la production, la vente ainsi que la recherche et le développement. Pour plus d’informations : www.projetlacgueret.com.  

Mason Graphite Inc. pour le Conseil d’administration,

Benoît Gascon, CPA, CA, Président et Chef de la direction

Pour plus d’informations :

Simon Marcotte, CFA, Directeur au Développement corporatif au +1 (647) 801-7273 et à info@masongraphite.com

Pour plus d’informations reliées aux communautés locales :

+1 (514) 289-3580 et à info@masongraphite.com

Siège Social : 3030, boulevard Le Carrefour, bureau 600, Laval, Québec, H7T 2P5

Énoncés de mise en garde

Ce communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières. Toute information contenue dans ce document qui n’est pas clairement de nature historique peut constituer un énoncé prospectif. En règle générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation d’une terminologie prospective comme « planifie », « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu», « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « a l’intention », « anticipe » ou « ne prévoit pas », « croit», ou des variantes de ces mots et expressions ou l’énoncé que certaines actions, certains événements ou résultats «peuvent », « pourraient », « seraient », « seront prises », «se produire» ou « être atteint ». L’information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de la Compagnie sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives. Ces risques comprennent mais sans s’y limiter : (i) la volatilité du cours des actions; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; (iii) la possibilité de dépréciations et de perte de valeur; (iv) les risques associés à l’exploration, au développement et à l’exploitation de gisements miniers; (v) les risques associés à l’établissement de titres de propriété et des actifs miniers; (vi) les risques associés à la participation à des coentreprises; (vii) les fluctuations des prix des matières premières; (viii) les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; (ix) la concurrence à laquelle fait face l’émetteur à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté et de l’obtention du financement; (x) l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d’exploration; (xi) les risques associés à des changements à la réglementation de l’exploitation minière régissant l’émetteur; (xii) les risques associés aux diverses réglementations environnementales auxquelles l’émetteur est assujetti; (xiii) les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; (xiv) les risques liés aux conflits d’intérêts potentiels; (xv) la dépendance envers le personnel clé; (xvi) les risques de liquidité; (xvii) le risque de dilution potentielle par l’émission d’actions ordinaires; (xviii) la Compagnie ne prévoit pas déclarer de dividendes à court terme; (xix) le risque de litiges et (xx) la gestion des risques.

L’information prospective est fondée sur des hypothèses que la direction de l’entreprise croit être raisonnables au moment où elles sont faites, y compris mais sans s’y limiter, les activités d’exploration continues, aucun changement défavorable important dans les prix des métaux, les plans d’exploration et de développement procédant tel que prévu et la réalisation de leurs résultats attendus, l’obtention des approbations réglementaires requises, et les autres hypothèses et facteurs énoncés aux présents textes. Bien que la Compagnie ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui fassent en sorte que les résultats ne soient pas ceux attendus, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans de tels énoncés prospectifs. Cet énoncé de mise en garde sur les informations de nature prospective a été fourni afin d’aider les investisseurs à comprendre les activités de la Compagnie, ses opérations et ses plans d’exploration et peut ne pas convenir à d’autres fins. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l’information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date de ce communiqué de presse, et la Compagnie ne s’engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

AM Resources dévoile son tout nouveau site web

MONTRÉAL, 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — AM Resources Corporation (« AM » ou la « Société ») (TSXV: AMR) (Francfort: 76A) est heureuse d’annoncer le lancement de son nouveau site web à l’adresse www.am-resources.com, qui deviendra progressivement la vitrine par excellence des activités de la Société en Colombie.

« Ce site est l’une des nombreuses initiatives que nous mettrons de l’avant afin d’accroître la visibilité de la Société auprès de la communauté financière », a déclaré Dominic Voyer, président et chef de la direction d’AM Resources. « Au cours des prochains mois, nous allons peupler le site de contenu additionnel de sorte à fournir toutes les informations pertinentes concernant la Société et ses projets. Nous allons également redoubler d’ardeur afin que la vision, la stratégie de croissance et les initiatives d’AM Resources soient communiquées de façon efficace auprès de nos actionnaires et des investisseurs potentiels. »  

Le site permettra aussi aux utilisateurs de s’inscrire à la liste d’envoi d’AM Resources, afin que ceux-ci puissent recevoir les dernières nouvelles de la Société en temps réel.

À propos d’AM Resources Corporation

AM Resources Corporation est une société minière spécialisée dans l’acquisition, la mise en valeur et l’exploitation de propriétés minières en Colombie. AM mise sur l’excellent potentiel minéral de la Colombie et son climat politique favorable pour développer ses activités minières. La Société exerce également des activités de courtage aurifère par l’intermédiaire de sa filiale, AM Resources Trading Corporation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude de ce communiqué.

Pour plus d’informations:

Dominic Voyer
Président et chef de la direction
1-514-360-0576
1-844-988-2632
dvoyer@am-resources.com
www.am-resources.com

Nouveau Monde annonce les résultats d’une solide étude de faisabilité avec une VAN avant impôts de 1 287 M $ et un TRI de 40,6 % et une VAN après impôts de 751 M $ et un TRI de 32,2 % concernant son projet minier à ciel ouvert tout électrique

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, Québec , 25 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde » ou « Société ») (TSX croissance: NOU) est heureuse d’annoncer les résultats de l’étude de faisabilité (« ÉF ») pour son gisement de la zone Ouest du bloc de claims Tony, faisant partie de sa propriété de graphite Matawinie. L’ÉF, détaillant une opération minière à ciel ouvert entièrement électrifiée, a été préparée par Met-Chem, une filiale de DRA Americas Inc. (« MC‑DRA »), une firme indépendante de génie-conseil expérimentée et de renom, spécialisée dans le secteur mine et métallurgie.

Nouveau Monde est heureuse de fournir une nouvelle vidéo décrivant les développements les plus récents de la société, y compris les résultats de l’ÉF. Cette vidéo est disponible par le biais de ce lien: https://youtu.be/ua7iaBXmaLg

Sauf indication contraire, tous les montants sont exprimés en dollars canadiens et la mesure « tonne » signifie tonne métrique.

Le tableau suivant présente les faits saillants de l’ÉF et les compare à l’étude de préfaisabilité publicisé dans un communiqué de presse datant du 25 octobre, 2017:

Faits saillants économiques Étude de faisabilité
 (étude courante)
Étude de préfaisabilité (étude précédente)
Valeur actuelle nette (« VAN ») avant impôts (taux d’escompte de 8 %) 1 287 M $ 499 M $
VAN après impôts
(taux d’escompte de 8 %)
751 M $ 297 M $
Taux de rendement interne (« TRI ») avant impôts 40,6 % 32,4%
TRI après impôts 32,2 % 25,9%
Durée de vie de la mine (« DVM ») 25,5 années 27 années
Production annuelle moyenne de concentré de graphite 100 000 tonnes 52 000 tonnes
Délai de récupération de l’investissement (avant impôts) 2,2 années 2,3 années
Délai de récupération de l’investissement (après impôts) 2,6 années 2,6 années
Coûts d’investissement initiaux (Capex) 276 M $ (incluant une contingence de 31.5 M $, excluant les coûts de fermeture de 7.1 M $) 179 M $ (incluant une contingence de 22.1 M $ excluant les coûts de fermeture de 1.8 M $)
Dépenses d’exploitation (Opex) 499 $ par tonne de
concentré
539 $ par tonne de concentré
Prix de vente moyen du concentré de graphite pour les cinq premières années 1 532 $ US (2 002 $ CAD) par tonne 1 429 $ US (1 900 $ CAD) par tonne
Prix de vente moyen du concentré de graphite durant la DVM 1 730 $ US (2 261 $ CAD) par tonne 1 429 $ US (1 900 $ CAD) par tonne
Taux de change USD/CAD 1,307 1,330

Mise en garde: Il n’existe aucune certitude que les prévisions économiques sur lesquelles cette ÉF repose seront réalisées.

Faits saillants des opérations
Production annuelle de 100 000 tonnes de concentré de graphite
Teneur moyenne diluée de 4,35 % Cg contenue dans la minéralisation durant la DVM
Taux de récupération du graphite supérieur à 94 %
Pureté du produit fini/concentré supérieure à 97 % Cg
Ratio stérile/minerai (DVM) de 1,06:1.

Éric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde, a déclaré : « Nous sommes très heureux de présenter les résultats de cette ÉF qui démontrent clairement les aspects économiques concurrentiels de notre projet et confirment une fois de plus que Nouveau Monde peut devenir un fournisseur fiable et à long terme de graphite en paillettes de qualité.

Suite à cette ÉF, nous sommes enthousiastes à l’idée de faire avancer le projet rapidement en complétant l’Étude d’impact environnemental et social (« EIES ») ainsi qu’en démarrant la phase d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (« IAGC »). »

En soutien à ce communiqué de presse, les dessins suivants peuvent être téléchargés :

RESSOURCES MINÉRALES

Dans le texte suivant, le graphite est exprimé en pourcentage de carbone graphitique (% Cg).

La ressource contrainte par la fosse de la zone Ouest comprend 95,8 millions de tonnes titrant à 4,28 % Cg de ressources indiquées et 14,0 millions de tonnes titrant 4,19 % Cg de ressources présumées, en utilisant une teneur de coupure de 1,78 % Cg. Voir le communiqué de presse de la Société daté du 27 juin 2018 pour des détails additionnels.

EXTRACTION MINIÈRE

Faits saillants de l’extraction minière
Seule la zone Ouest du bloc de gisement Tony a été considérée dans l’ÉF
L’exploitation minière à ciel ouvert est entièrement effectuée à l’aide de camions et de pelles électriques
L’horaire de production des opérations minières est limité à 16 heures de travail par jour, à raison de 5 jours par semaine afin de réduire l’impact social du projet
L’exploitation minière sera faite par un entrepreneur minier sous la supervision de Nouveau Monde
La durée de vie de la mine est de 25,5 ans, avec une réserve probable totale diluée de 59,8 Mt à une teneur de 4,35 % Cg

RÉSERVES MINÉRALES

L’estimation des réserves minérales a été préparée par MC-DRA, en utilisant l’estimation de ressources minérales préparée par SGS Canada Inc. – Geostat de Blainville, Québec et publiée par Nouveau Monde le 27 juin 2018.  Les réserves minérales incluent les ressources minérales indiquées, identifiées comme étant économiquement exploitables et prennent en considération les pertes minières et un facteur de dilution. De plus, l’estimation des réserves minérales prend en compte la conception d’une fosse opérationnelle qui constituera la base du plan de production. Cette conception de la fosse utilise la coquille économique issue de l’optimisation minière comme ligne directrice. Elle prend en compte les contraintes géotechniques, le lissage des parois de la fosse, ainsi que l’ajout de rampes pour accéder au fond de la fosse et s’assure de la possibilité d’exploiter la fosse avec les équipements choisis.

Le Tableau 1 présente un sommaire des paramètres de conception de la fosse.

Tableau 1 : Paramètres de conception de la fosse de la zone Ouest

Description Côté Ouest

(Éponte supérieure)

Valeur

Côté Est

(Éponte inférieure)

Valeur

Unité
Hauteur de talus (double banc) 10 10 m
Largeur des bermes 7 6.2 m
Décalage de dynamitage 3 1.2 m
Largeur de la rampe 15 15 m
Angle de face des bancs 75 75 degré (°)
Angle global de la pente 55 60 degré (°)

L’ÉF montre un taux moyen d’alimentation en minerai de la fosse d’environ 9 200 tonnes par jour basé sur un horaire de travail proposé pour la fosse de 5 jours / semaine, deux (2) quarts de travail de huit (8) heures par jour (16 heures de travail par jour), une durée de vie de la mine de 25,5 ans avec un ratio moyen de stérile/minerai de 1,06: 1. La portion exploitable des réserves a été établie en fonction d’une teneur de coupure économique de 2,20 % Cg.

Après avoir considéré une dilution de 5 % et les pertes minières, les réserves minérales extraites au cours de la durée de vie de la mine totalisent 59,8 Mt à une teneur de 4,35 % Cg dans la catégorie Probable, tel que présenté dans le Tableau 2 ci-dessous:

Tableau 2 : Réserves minérales pour la zone Ouest

Catégorie Réserves (Mt) Teneur (% Cg) Tonnage en graphite (Mt)
Probable 59,8 4,35 2,52*
*Le tonnage de graphite est basé sur une récupération moyenne de graphite de 94 % et une pureté de concentré de 97 %.

Les catégories de réserves sont conformes aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole pour les ressources minérales, conformément au Règlement NI 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. La teneur de coupure pour les réserves minérales est de 2,20 % Cg.

Les infrastructures de la mine ont été conçues pour faciliter une gestion environnementale efficace tout en limitant l’impact sur les communautés avoisinantes. L’usine de traitement et la halde de résidus et stériles miniers sont localisées à moins de 500 mètres de la fosse afin de réduire les temps de cycle des camions et de réduire les coûts d’exploitation du projet. De plus, le plan minier conçu pour l’ÉF considère le remblayage progressif de la fosse avec les stériles et les résidus miniers afin de minimiser l’empreinte environnementale du projet et permettre la réhabilitation progressive du site tout au long de la durée de vie de la mine. Le plan novateur pour la gestion en co-disposition des stériles et des résidus miniers, ainsi que les infrastructures de gestion des eaux, ont été conçus par SNC-Lavalin Inc.

La mine utilisera une flotte d’équipements miniers entièrement électriques, éliminant les émissions de gaz à effet de serre. Cette flotte est entre autres composée de camions miniers électriques de 36,3 tonnes alimentés par batterie, de chargeuses frontales alimentées par batterie, d’excavatrices et de bouteurs alimentés par câble ainsi que de véhicules de service alimentés par batterie.  La mine utilisera également des concasseurs électriques mobiles dans la fosse ainsi qu’un système de convoyeur terrestre afin d’acheminer le minerai au concentrateur. La technologie utilisée pour la flotte d’équipements a été développée par Medatech Engineering Services Ltd. et par ABB Inc. qui ont supporté MC-DRA pour l’estimation de la flotte d’équipements miniers entièrement électriques. Cette information a été transmise à un entrepreneur minier afin d’établir une proposition technique et commerciale pour l’exploitation de la mine, sur une base contractuelle, ainsi que sur la base d’équipements miniers électriques.

M. Desaulniers poursuit : « Nous avons conçu une mine à la fine pointe de la technologie qui non seulement maximise l’efficacité, mais vise également à être l’une des mines les plus performantes au niveau environnemental au monde, ayant une très faible empreinte carbone par rapport à nos pairs. Il s’agit d’un produit différenciateur clé, en particulier pour nos clients producteurs de véhicules électriques dont les valeurs d’acceptabilité environnementale et sociale s’harmonisent parfaitement avec les nôtres. »

TRAITEMENT ET RÉCUPÉRATION

Faits saillants du traitement et de la récupération
Taux de traitement annuel moyen : 2.35 Mt de minerai
Production annuelle moyenne : 100 000 tonnes de concentré de graphite
Récupération moyenne du graphite : supérieure à 94 %
Pureté du produit fini : supérieure à 97 %

Le concentrateur Matawinie combine une technologie éprouvée et des idées novatrices pour concevoir un schéma de procédé robuste avec des récupérations de graphite remarquablement élevées. Depuis l’étude de préfaisabilité, des essais supplémentaires en circuit fermé effectués chez SGS Mineral Services ont démontré qu’une récupération de plus de 94 % est réalisable tout en maintenant une pureté du produit supérieure à 97 %.

Le schéma de procédé est constitué de concassage dans la fosse, suivi de plusieurs étapes de broyage et de circuits de séparation par flottation. Le concentré de graphite est ensuite filtré, séché et classé en quatre (4) produits de haute pureté. Le Tableau 3 présente la distribution des produits de concentré de graphite.

Tableau 3 : Distribution du concentré de graphite

Taille des paillettes Distribution (%) Teneur (% Ct) Tonnes de produit
+48 mesh 15 % 97,3 % 14 800
+80 mesh 33% 96,7 % 33 400
+150 mesh 28 % 97,6 % 27 700
-150 mesh 24 % 97,8 % 24 100
Total 100 %   100 000
Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre aux totaux indiqués.

Les résidus miniers sont traités par flottation et séparation magnétique pour produire deux (2) flux : des résidus sulfurés et des résidus non sulfurés. Ces flux sont épaissis et filtrés avant d’être transportés vers les haldes de co-disposition.

HYPOTHÈSE POUR LE PRIX DE VENTE DU CONCENTRÉ DE GRAPHITE

Le prix de vente du concentré de graphite utilisé pour l’ÉF a été établi à 2 261 $ (1 730 $ US) par tonne. Le prix de vente a été calculé à l’aide des prévisions de prix fournies par Benchmark Mineral Intelligence (« Benchmark »). Benchmark est une source crédible indépendante qui compile les prix du graphite internationalement pour diverses tailles commerciales de paillettes et de pureté de concentré. La valeur du concentré de graphite de la zone Ouest du bloc de claims Tony a été calculée sur la base de la moyenne pondérée de chaque fraction granulométrique et de la pureté obtenue lors des essais métallurgiques présentés au Tableau 3.  Le Tableau 4 présente des prix moyens de concentré de graphite en $ US pour différentes fractions granulométriques calculées pour les années 2022 à 2047.

Tableau 4 : Prix par taille des paillettes

Taille des paillettes Distribution Pureté (Cg) Prix moyen pour la DVM (US$/t) Prix moyen des cinq premières années (US$/t)
+50 mesh 15 % 94-97 % 2 711 $ 2 548 $
+80 mesh 33 % 94-97 % 1 907 $ 1 643 $
+150 mesh 28 % 94-97 % 1 547 $ 1 263 $
-150 mesh 24 % 94-97 % 1 091 $ 1 065 $
Moyenne pondérée 100 %   1 730 $ 1 532 $

DESCRIPTION DE L’ÉVALUATION ÉCONOMIQUE

Selon l’ÉF, la zone minéralisée Ouest du bloc de claims Tony a démontré une viabilité économique potentielle à l’égard d’une opération minière en fosse dans le but d’y extraire du graphite en paillette.

L’estimation du coût en capital, résumée ci-dessous, couvre le développement de la fosse, les installations de traitement du minerai et l’infrastructure requise pour le projet de Nouveau Monde. Il est basé sur l’application de méthodes standards d’établissement des coûts pour atteindre un niveau de faisabilité qui fournit une précision de ± 15 % et suit les lignes directrices de la classe 3 de l’AACE (American Association of Cost Engineering). Les coûts d’exploitation couvrent l’exploitation minière, le transport/manutention sur le site, la transformation, la gestion des résidus et de l’eau, les frais généraux et administratifs, ainsi que l’infrastructure et les services.

COÛTS EN CAPITAL ET COÛTS D’EXPLOITATION

Les coûts en capital et les coûts d’exploitation sont résumés dans le Tableau 5 et le Tableau 6.  Les coûts d’exploitation de la fosse ont été estimés sur la base d’un contrat de services.  Ces coûts ont un degré de précision de ± 15 %.

Tableau 5 : Sommaire des coûts en capital (‘000 CAD)

DESCRIPTION COÛTS INITIAUX
($)
COÛTS DE MAINTIEN
($)
COÛTS DVM
($)
COÛTS DIRECTS TOTAUX 204 933 51 000 255 933
Mine + concassage 16 833 4 155 20 988
Usine de traitement 105 017 105 017
Infrastructure 11 420 11 420
Gestion des résidus et de l’eau 48 177 38 760 86 937
Distribution électrique principale et communication 23 486 8 085 31 571
FRAIS INDIRECTS ET
COÛTS DU PROPRIÉTAIRE
38 763 957 39 720
Développement du projet 7 107 7 107
IAGC 23 030 957 23 987
Coûts du propriétaire 8 626 8 626
IMPRÉVUS 30 538 7 793 38 332
ACHAT DU NSR 2 000 2 000
       
COÛTS CAPITAUX TOTAUX 276 233 59 750 335 983
COÛTS DE FERMETURE (incluant 15 % d’imprévus) 7 188 7 188 14 376
COÛTS TOTAUX 283 421 66 938 350 360
Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre aux totaux indiqués.

Tableau 6 : Sommaire des coûts d’exploitation

Ventilation des coûts d’exploitation (par tonne de produit fini)
  Moyenne sur la DVM
Opération minière 178 $/tonne
Gestion des résidus et de l’eau 83 $/tonne
Traitement du minerai 218 $/tonne
Général et administration 21 $/tonne
Total 499 $/tonne
Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre aux totaux indiqués.

RAPPORT TECHNIQUE

Un rapport technique détaillant l’ÉF, conforme aux lignes directrices du National Instrument (NI) 43-101, sera déposé et disponible sur SEDAR dans les 45 jours suivant le présent communiqué.

PROCHAINES ÉTAPES

Nouveau Monde a déjà engagé des discussions pour la phase IAGC et une lettre d’intention a été signée avec un entrepreneur minier. De plus, l’Étude d’impact environnemental et social est prévue être complétée au cours du premier trimestre de 2019.

VERS DES PRODUITS DE GRAPHITE À VALEUR AJOUTÉE

Dans une optique d’intégration verticale et de développement durable, Nouveau Monde planifie la construction d’une usine dédiée à la seconde transformation à grande échelle de son graphite en complément de son projet minier. L’objectif est de transformer une partie de son concentré de graphite en graphite sphérique afin de répondre aux besoins croissants de l’industrie des batteries au lithium-ion, ainsi que de développer des produits de graphite expansible utilisés dans diverses applications industrielles.

RELATION AVEC LES COMMUNAUTÉS

Depuis 2013, Nouveau Monde a tenu plus de 50 rencontres avec des individus et des groupes établis dans la région de Saint-Michel-des-Saints et des communautés avoisinantes. Au cours de ces présentations et consultations, des liens de confiance importants ont été tissés entre la population et la Société. Un comité d’accompagnement, composé de citoyens et d’experts régionaux, travaille avec l’équipe technique de Nouveau Monde pour assurer que le projet se développe dans le respect de l’environnement hôte et, surtout, contribue au dynamisme régional.

DESCRIPTION DU PROJET

Nouveau Monde a découvert en 2015 un gisement de graphite de haute qualité sur sa propriété Matawinie située à Saint-Michel-des-Saints, à 150 km au nord de Montréal, au Québec. L’ÉF a démontré la forte rentabilité du projet avec une production projetée de 100 000 tonnes par année de concentré de graphite sur une période de 25,5 ans. 

L’équipe de NMG, qui cumule plus de 60 ans d’expérience dans le graphite, développe ses projets avec le plus grand respect des communautés environnantes, tout en favorisant une faible empreinte environnementale. Le projet de NMG bénéficie d’un accès direct à la main-d’œuvre et aux infrastructures nécessaires à ses opérations minières, dont une source abondante d’hydro-électricité abordable et renouvelable.

CONTRÔLE QUALITÉ ET ASSURANCE QUALITÉ

L’information technique des présentes provient de l’ÉF et a été approuvée par Céline M. Charbonneau, ing., M. Sc. de Met-Chem, une filiale de DRA Americas Inc., une personne qualifiée indépendante au sens du Règlement NI 43-101.

Pour en savoir davantage, veuillez communiquer avec :
Éric Desaulniers, géo., M. Sc.
Président et chef de la direction de Nouveau Monde
(819) 923-0333

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières. Tous les renseignements contenus dans ce communiqué de presse qui ne sont pas clairement historiques par nature peuvent constituer des énoncés prospectifs. Généralement, de tels énoncés prospectifs peuvent être soulignés notamment par l’emploi de terminologies prospectives comme « planifie », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « est prévu », « budget », « prévu », « estimations », « prévisions », « a l’intention », « anticipe » ou « n’anticipe pas » ou « croit », ou des variations de ces mots et expressions ou l’énoncé que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient », « pourraient être » ou « seront pris », « se produiront » ou « seront réalisés ». Les énoncés prospectifs sont sujets à des risques, à des incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations de Nouveau Monde soient différents de ceux exprimés ou suggérés par ces énoncés prospectifs, y compris, mais sans s’y limiter : (i) la volatilité du prix de l’action; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques; (iii) la possibilité d’amortissement et de dépréciation; (iv) les risques liés à l’exploration, au développement et aux opérations d’une mine de graphite; (v) les risques liés à l’établissement des propriétés et des biens miniers; (vi) les risques liés à la conclusion d’une coentreprise; (vii) les variations du prix du graphite; (viii) les risques liés à des risques non assurables survenant au cours de l’exploration, du développement et la production; (ix)  la concurrence à laquelle la Société fait face pour obtenir un personnel expérimenté et du financement; (x) l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir l’exploitation minière, les activités de traitement, de développement et d’exploration; (xi) les risques liés aux changements de réglementation de l’exploitation minière régissant la Société; (xii) les risques liés aux diverses réglementations environnementales auxquelles la Société est assujettie; (xiii) les risques liés à la réglementation et des délais de délivrance des permis, (xiv) la dépendance envers le personnel clé; (xv) les risques liés à la liquidité; (xvi) le risque de litige; (xvii)  la gestion des risques.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur certains facteurs et des hypothèses de la direction jugée raisonnables au moment où ces énoncés sont faits, y compris, mais sans s’y limiter, la poursuite des activités d’exploration, aucun changement négatif important du prix du graphite, les plans d’exploration et de développement qui évolueront conformément aux plans et que de tels plans atteignent leurs résultats prévus, l’obtention des approbations réglementaires requises et les autres hypothèses et facteurs énoncés dans le présent communiqué. Bien que la Société ait tenté de déterminer les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer de ceux contenus dans les énoncés prospectifs, il pourrait y avoir d’autres facteurs pouvant causer des résultats différents que ceux anticipés, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que de tels énoncés prospectifs se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient différer de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs sont fournis pour aider les investisseurs à comprendre les activités de Nouveau Monde, les plans d’exploration et d’exploitation et peuvent ne pas être appropriés pour d’autres usages. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ont été faits à la date à laquelle ce communiqué de presse a été rédigé, et la Société ne prévoit pas les mettre à jour, sauf pour se conformer avec les lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (comme ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’ont pas approuvé ou désapprouvé ce communiqué de presse.

 

DIAGNOS annonce un placement privé en actions ordinaires et bons de souscription et un règlement de dette en actions

BROSSARD, Québec, 24 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIAGNOS inc. (« DIAGNOS » ou la « Société ») (Bourse de croissance TSX : ADK) (OTCQB : DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes de santé graves s’appuyant sur l’intelligence artificielle, annonce un placement privé (« Placement privé ») d’un nombre d’unités pouvant aller jusqu’à 8 000 000 (chacune une « Unité ») émises à 0,05 $ par Unité, pour un produit brut pouvant aller jusqu’à 400 000 $. La Société annonce également son intention d’émettre 4 375 000 actions ordinaires en règlement d’une dette de 218 750 $ en lien avec des intérêts payables sur les débentures convertibles et les billets convertibles en circulation.

Placement privé

Chaque Unité comprend;

(i) une action ordinaire (“Action”), et
(ii) un bon de souscription (“Bon”) permettant au détenteur d’acheter une Action au prix de 0,07 $ par Action, pendant une période de 18 mois suivant l’émission du Bon.

Le produit sera principalement utilisé afin de couvrir des dépenses de ventes, marketing et d’administration.

Dans le cadre du Placement privé, un souscripteur, qui est administrateur de la Société, est considéré une « personne apparentée » de DIAGNOS au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Il est prévu que cet administrateur va souscrire jusqu’à 2 000 000 d’Unités et, avec une autre personne liée à cet administrateur, détiendra au moment de la clôture du Placement privé 5,15 % des actions ordinaires de DIAGNOS. L’opération est dispensée des obligations d’évaluation officielle et d’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 du fait que la juste valeur marchande de l’opération avec la personne apparentée dans le cadre du Placement privé ne dépasse pas 25 % de la capitalisation boursière de DIAGNOS avant la clôture du Placement privé.

Les Actions émises suite au Placement privé ainsi que les Actions à être émises suite à l’exercice des Bons sont sujettes à une période de retenue réglementaire de quatre mois suivant la date d’émission.

La clôture du Placement privé est prévue pour le 30 octobre 2018. Le Placement privé est assujetti à l’approbation de toutes les autorités réglementaires concernées, dont la Bourse de croissance TSX, ainsi qu’à l’exécution de la documentation requise.

Règlement d’une dette en actions

La société a l’intention d’émettre 4 375 000 actions ordinaires à un prix présumé de 0,05 $ en règlement d’une dette de 218 750 $ liée à des intérêts payables sur des débentures convertibles et des billets convertibles en circulation.

La Société a pris la décision d’émettre des actions en règlement de cette dette afin d’allouer ses liquidités aux dépenses d’opération.

Un des participants au règlement de dette en actions est un administrateur de la Société et, de ce fait, est considéré une « personne apparentée » de DIAGNOS au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Il est prévu que cet administrateur, ainsi qu’une personne liée à cet administrateur, vont recevoir 230 000 actions ordinaires. L’opération est dispensée des obligations d’évaluation officielle et d’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 du fait que la juste valeur marchande de l’opération avec la personne apparentée dans le cadre du règlement de dette en actions ne dépasse pas 25 % de la capitalisation boursière de DIAGNOS. Les actions ordinaires émises à l’administrateur et la personne liée, suite au règlement de dette en actions, sont sujettes à une période de retenue réglementaire de quatre mois suivant la date d’émission.

L’émission des actions ordinaires dans le cadre du règlement de dette en actions est assujettie à l’approbation de toutes les parties concernées ainsi que des autorités règlementaires, dont la Bourse de croissance TSX, et à l’exécution de la documentation requise.

Toutes les sommes d’argent citées dans ce communiqué de presse sont établies et payées en monnaie légale du Canada.

À propos de DIAGNOS
DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission la détection précoce de problèmes de santé s’appuyant sur son outil d’intelligence artificielle (IA) CARA (Computer Assisted Retina Analysis). CARA est une plateforme de télé-ophtalmologie qui s’intègre aux dispositifs (matériel et logiciel) actuels et aux processus au point d’intervention. Les algorithmes de rehaussement des images basés sur l’intelligence artificielle de CARA permettent d’obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est un outil offert en toute sûreté sur internet et compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d’images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. La commercialisation de CARA a été autorisée par plusieurs organismes de réglementation, notamment au Canada (Santé Canada), aux États-Unis (FDA) et en Europe (CE).

De plus amples informations sont disponibles sur les sites web www.diagnos.ca et sedar.com.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

André Larente, président Josh Falle
DIAGNOS inc.   Momentum PR
Tél. : 450 678-8882, poste 224 Tél. : 514 416-4656
alarente@diagnos.ca josh@momentumpr.com

Ce communiqué contient des renseignements prévisionnels. Nous ne pouvons garantir que les renseignements prévisionnels mentionnés s’avéreront exacts, puisqu’il pourrait y avoir un écart important entre les résultats réels ou les événements futurs et ceux qui sont mentionnés dans cet énoncé. DIAGNOS décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement toute information prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement. Les informations prospectives contenues dans ce communiqué de presse sont expressément visées par cette mise en garde.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Corporation Métaux Précieux du Québec annonce un message du Chef de la direction

MONTRÉAL, 24 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Métaux Précieux du Québec (TSX.V : CJC, FSE : YXEN, OTC-BB : CJCFF) (« QPM » ou la « Société ») a le plaisir transmettre un message de son chef de la direction, Normand Champigny :

« Depuis mon adhésion et la création de QPM, l’accent a été mis sur la planification des travaux d’exploration sur le projet aurifère Sakami, détenu à 100 %, un actif important et unique. Nous avons commencé par examiner toute l’information géologique existante. Cela a été suivi par la création d’un comité technique avec Goldcorp Inc., notre actionnaire le plus important. À la suite d’une visite sur le terrain en septembre dernier, un programme d’exploration pour l’automne et l’hiver prochain a été élaboré, approuvé et sera annoncé prochainement. Notre objectif est d’identifier une ressource de plusieurs millions d’onces à Sakami et de faire progresser le projet pour qu’il atteigne son plein potentiel. Nous continuerons également d’explorer et d’évaluer d’autres projets sur le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James au Québec.

Tout en se concentrant sur Sakami et en explorant la région, la Société monétisera les actifs non-essentiels. Cela a commencé avec la vente de son intérêt de 100 % dans : (1) le projet de lithium Tansim à Sayona Mining Limited, qui prévoit de forer plus tard cette année (voir le communiqué de presse de Sayona du 20 août 2018); et (2) le projet de nickel Somanike à VaniCom Limited.

Nous savons qu’il existe un potentiel de découvrir des ressources aurifères considérables dans la région de la Baie-James. C’est notre objectif. En nous tournant vers l’avenir, nous nous concentrons sur l’amélioration continuelle de notre compréhension du potentiel aurifère de cette région tout en opérant de manière sûre, respectueuse de l’environnement et en travaillant en étroite collaboration avec les communautés cries locales. C’est ainsi que nous créerons une valeur significative pour les actionnaires et les autres parties prenantes.

À propos de Corporation Métaux Précieux du Québec

QPM est une nouvelle société d’exploration aurifère avec de vastes terrains dans la région très prometteuse d’Eeyou Istchee Baie-James, au Québec, à proximité de la mine d’or Éléonore de Goldcorp. Le projet phare de QPM est le projet Sakami avec des teneurs significatives et des cibles bien définies prêtes à forer. L’objectif de QPM est d’avancer rapidement de projet à l’étape de l’estimation de ressources minérales.

Pour plus amples renseignements, communiquer avec :

Jean-François Meilleur Normand Champigny
Président Chef de la direction 
Téléphone.: 514 951-2730 Téléphone.: 514 979-4746
Courriel : jfmeilleur@qpmcorp.ca Courriel: nchampigny@qpmcorp.ca
   
Relations publiques Paradox  
Téléphone: 514 341-0408  

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Sirios annonce la première clôture d’un placement privé d’unités

MONTRÉAL, 23 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) ont le plaisir d’annoncer la première clôture d’un placement privé d’unités sans l’entremise d’un courtier pour un montant de 175 000 $ CAD. Ce placement privé, offert auprès d’investisseurs qualifiés, a fait l’objet d’une approbation conditionnelle de la Bourse de croissance TSX et vise un maximum de 3 000 000 d’unités offertes à un prix unitaire de 0,20$, chacune comprenant une action ordinaire de Sirios et un demi-bon de souscription. Chaque bon entier confère à son détenteur le droit de souscrire une action ordinaire au prix de 0,26$ au cours des 24 mois suivant la date de clôture.

Dans le cadre de la première clôture, 875 000 actions et 437 500 bons ont été émis, lesquels sont sujets à une période de détention de 4 mois et 1 jour. Aucun frais n’a été versé par la Société. Une dernière clôture pourra avoir lieu d’ici le 9 novembre 2018. Le produit du placement sera utilisé pour développer le projet aurifère Cheechoo et pour les affaires courantes de la Société.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Renseignements:
Dominique Doucet, président et chef de direction, ddoucet@sirios.com     
Tél.: 514-510-7961

Probe Metals obtient 5,9 g/t d’or sur 10,5 mètres sur l’option Monique, projet Val-d’Or Est, Québec

Faits saillants :

  • Plusieurs nouvelles découvertes dans le cadre du programme d’exploration régionale autour de l’ancienne mine Monique, à 5 kilomètres à l’est des ressources à New Beliveau
  • Découverte près de la surface titrant 24,8 g/t Au sur 2,2 mètres au sein d’une zone plus large à 5,9 g/t sur 10,5 mètres, située à 400 mètres au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique
  • Découverte près de la surface titrant 20,5 g/t Au sur 2,0 mètres, située à 200 mètres au nord de l’ancienne fosse Monique
  • Une structure aurifère de 350 mètres de long a été recoupée dans cinq sondages, de 50 à 200 mètres au sud-ouest des zones aurifères historiques A et B (de 450 à 650 mètres au sud de la fosse Monique), incluant des intersections près de la surface titrant 3,8 g/t Au sur 7,0 mètres, 1,1 g/t Au sur 41,2 mètres et 2,4 g/t Au sur 12,8 mètres
  • Programme de forage hivernal planifié pour faire un suivi sur les nouvelles zones.

TORONTO, 23 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Probe Metals Inc. (TSX-V : PRB) (OTCQB : PROBF) (« Probe » ou la « Société ») a le plaisir de publier de nouveaux résultats issus du programme de forage 2018 sur la propriété sous option Monique (la « propriété ») du projet Val-d’Or Est, située près de la ville de Val-d’Or au Québec. Les résultats de quatorze (14) sondages totalisant 4 783 mètres de forage ont été reçus et mettent en lumière d’importantes nouvelles découvertes au nord-ouest de l’ancienne mine d’or à ciel ouvert Monique et au sud-ouest des zones aurifères A et B (voir figure 1). La Société s’affaire présentement à la préparation de son programme de forage hivernal 2019 en vue de réaliser un suivi sur les récentes découvertes. Probe peut acquérir un intérêt de 60 % dans la propriété en dépensant un montant total de 2 millions de dollars en exploration d’ici janvier 2021 (voir communiqué du 17 janvier 2017). Les résultats de forage significatifs sont présentés ci-dessous.

David Palmer, président et chef de la direction de Probe, a déclaré : « Les premiers résultats du programme d’exploration régionale sont très encourageants, avec plusieurs nouvelles découvertes d’or autour du site de l’ancienne mine Monique. Cela ne fait qu’accroître notre confiance à l’égard du potentiel d’exploration sur le projet Val-d’Or Est et l’ensemble du vaste portefeuille de terrains consolidés par la Société. Nous sommes présentement en train de planifier un programme de forage hivernal bonifié afin de faire un suivi sur ces résultats tout en testant de nouvelles cibles dans le secteur. »

Sept des quatorze sondages avaient pour but de vérifier un vaste secteur sous-exploré situé au nord, à l’ouest et au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique, le long du couloir minéralisé. Les meilleurs résultats d’analyse ont été obtenus dans le sondage MO-18-03 à 159 mètres de profondeur (dans l’axe de forage), qui a livré une teneur de 24,8 g/t Au sur 2,2 mètres au sein d’un intervalle plus large titrant 5,9 g/t Au sur 10,5 mètres. Ce sondage est situé à 400 mètres au nord-ouest de la fosse Monique, à proximité de notre propriété détenue à 100 %. Le sondage MO-18-09 a été implanté à 200 mètres au nord de la fosse Monique et a aussi livré des résultats encourageants, avec deux zones aurifères rencontrées à 175 et 373 mètres de profondeur (dans l’axe de forage) à des teneurs respectives de 20,5 g/t Au sur 2,0 mètres et 2,1 g/t Au sur 7,6 mètres. L’intersection la plus profonde correspond au prolongement de la minéralisation aurifère dans la fosse à 50 mètres plus au nord, tandis que l’autre intersection pourrait représenter l’extension latérale de la nouvelle structure aurifère recoupée dans le sondage MO-18-03.

Cinq sondages ont été forés dans le but de vérifier une faible anomalie de PP située de 50 à 200 mètres au sud-ouest des zones aurifères historiques A et B; tous les sondages ont livré des résultats significatifs entre la surface et une profondeur de 130 mètres. La minéralisation aurifère est principalement associée à des dykes felsiques recoupant des volcanites mafiques. Les sondages MO-10-14, -11 et -10 ont livré les meilleures intersections, avec des teneurs respectives de : 3,8 g/t Au sur 7,0 mètres, 1,1 g/t Au sur 41,2 mètres et 2,4 g/t Au sur 12,8 mètres.

Les deux derniers sondages ont été forés à 1 kilomètre au nord-est de la fosse Monique, dans le but de vérifier une anomalie de PP isolée. Aucune valeur aurifère significative n’a été obtenue.

La minéralisation rencontrée le long du couloir aurifère Monique est caractérisée par la présence de veines et veinules de quartz-carbonate-tourmaline avec sulfures dans des roches mafiques à ultramafiques ou associées à des dykes felsiques ou dioritiques minéralisés. L’or est généralement associé à de la pyrite finement disséminée (1 % à 5 %), et la présence d’or visible est fréquente. Les unités rocheuses sont généralement altérées et présentent des quantités variables de chlorite, carbonate, séricite et/ou silice. De l’altération en albite et en fuchsite est localement observée. L’orientation du système filonien est grossièrement parallèle à la stratigraphie et aux zones de déformation.

Les résultats d’analyse de quelques sondages sélectionnés sont présentés dans le tableau ci-dessous :

Résultats de forage sélectionnés issus du programme de forage sur l’option Monique1,2

Sondage De (m) À (m) Longueur (m) Au (g/t) Secteur/Roche encaissante
MO-18-01 125.0 131.0 6.0 2.4 SO des zones AB / Dyke felsique
MO-18-02 54.0 62.0 8.0 0.7 NO de la fosse / Roches UM
MO-18-03 158.5 169.0 10.5 5.9 NO de la fosse / Roches UM
incluant 162.8 165.0 2.2 24.8 NO de la fosse / Roches UM
MO-18-04 360.5 371.0 10.5 2.4 NO de la fosse / Roches UM
incluant 363.0 367.0 4.0 5.0 NO de la fosse / Roches UM
MO-18-09 175.0 177.0 2.0 20.5 N de la fosse / Roches UM
  373.4 381.0 7.6 2.1 N de la fosse / Roches UM
MO-18-10 108.0 120.8 12.8 2.4 SO des zones AB / Dyke felsique
incluant 117.2 119.0 1.8 12.3 SO des zones AB / Dyke felsique
MO-18-11 86.0 127.2 41.2 1.1 SO des zones AB / Dyke felsique
incluant 91.0 92.0 1.0 22.1 SO des zones AB / Dyke felsique
MO-18-12 123.5 130.7 7.2 1.9 SO des zones AB / Dyke felsique
MO-18-14 94.0 101.0 7.0 3.8 SO des zones AB / Dyke felsique
  136.0 145.0 9.0 1.0 SO des zones AB / Dyke felsique

(1) Tous les nouveaux résultats d’analyse présentés dans ce communiqué et dans ce tableau sont présentés en longueurs dans l’axe de forage. sans teneur de coupure supérieure appliquée. D’autres travaux de forage sont prévus dans le secteur immédiat et ceux-ci devraient permettre de déterminer l’épaisseur réelle.
(2) Définitions : SO des zones AB = au sud-ouest des zones A et B. NO de la fosse = au nord-ouest de l’ancienne fosse Monique. N de la fosse = au nord de l’ancienne fosse Monique

Figure 1 : Plan de surface – secteur du couloir aurifère Monique
https://www.probemetals.com/site/assets/files/1404/monique_pr_v3.jpg

À propos de la propriété Monique :

La propriété Monique est située à 25 km à l’est de la ville de Val-d’Or au Québec et est constituée de 17 claims et d’un bail minier couvrant une superficie totale de 546 hectares dans le canton de Louvicourt. La propriété englobe des ressources minérales présumées présentement estimées à 107 500 tonnes à une teneur de 4.88 g/t pour 16 850 onces d’or. La mine à ciel ouvert Monique a été en exploitation de 2013 à 2015 et un total de 0.58 Mt de minerai a été extrait à une teneur de 2.5 g/t Au de la surface jusqu’à 100 mètres de profondeur pour un total de 45 694 onces d’or.

De la minéralisation aurifère a été identifiée sur la propriété Monique dans une douzaine de zones qui sont généralement encaissées dans l’une des trois zones de déformation qui traversent la propriété d’est en ouest. La minéralisation aurifère est définie par un réseau de veines et veinules de quartz-tourmaline-carbonate avec des sulfures disséminés associés dans les épontes altérées. De l’or est fréquemment observé dans les veines de quartz-tourmaline.

Personne qualifiée :

Le contenu technique et scientifique de ce communiqué de presse a été vérifié par M. Marco Gagnon. Géologue. Vice-président exécutif de la Société. qui est une « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101 sur les normes de divulgation pour les projets miniers (« Règlement 43-101 »).

Contrôle de qualité :

Les échantillons pour analyse aurifère sont prélevés des carottes de forage NQ sciées en deux. Une moitié fut acheminée à un laboratoire commercial et l’autre moitié conservée comme témoin. Un protocole strict de contrôle de la qualité est appliqué pour tous les échantillons de carottes de forage incluant l’insertion à tous les 20 échantillons de matériaux de référence minéralisés et d’échantillons stériles. Les analyses ont été effectuées en utilisant une pyroanalyse avec finition par absorption atomique sur 50 grammes de matériel et une réanalyse par finition gravimétrique pour les résultats supérieurs à 3 g/t Au. Des analyses d’or total (Metallic Sieve) ont été réalisées sur les échantillons qui présentaient une grande variance dans leur contenu aurifère ou sur la présence d’or visible.

À propos de Probe Metals :
Probe Metals Inc. est une société d’exploration aurifère canadienne qui se consacre à l’acquisition, à l’exploration et au développement de projets aurifères très prometteurs. La Société s’affaire à découvrir et à développer des projets aurifères de haute qualité, y compris son principal actif, le projet aurifère Val-d’Or Est au Québec. La Société est bien financée et contrôle un ensemble de propriétés d’exploration stratégiques de plus de 1 000 kilomètres carrés au sein de certaines des plus prolifiques ceintures aurifères au Québec. La Société a été constituée à la suite de la vente de Probe Mines Limited à Goldcorp en mars 2015. Goldcorp détient actuellement une participation de 13.7 % dans la Société.

Au nom de Probe Metals Inc..
 
David Palmer. Ph.D.
Président et chef de la direction

Pour plus d’information :

SVP visiter le site internet de Probe Metals Inc. au www.probemetals.com ou contacter:

Seema Sindwani
Directrice. relations avec les investisseurs
info@probemetals.com
+1.416.777.9467

Mise en garde sur les énoncés prospectifs

Le présent communiqué comprend certaines « informations prospectives » et certains « énoncés prospectifs » (collectivement. les « énoncés prospectifs ») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables au Canada et aux États-Unis. Dans les présentes. tous les énoncés. à l’exception de ceux concernant les faits historiques. notamment les énoncés concernant les résultats d’exploitation futurs et les résultats financiers futurs de la Société. constituent des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont souvent identifiés par des termes comme « s’attendre à ». « croire ». « pouvoir ». « avoir l’intention ». « estimer ». « éventuel ». « possible » et d’autres expressions ou énoncés semblables qui indiquent la possibilité selon laquelle certains événements ou résultats ou certaines conditions « peuvent ». « pourraient ». « devraient ». se produiront ou pourront être réalisés.

Les résultats futurs réels pourraient différer considérablement. Rien ne garantit que ces énoncés se révéleront exacts. et les résultats réels ainsi que les événements à venir pourraient être sensiblement différents de ceux prévus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs reflètent les opinions et les projections à la date à laquelle les énoncés ont été faits et sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses et d’estimations qui. bien qu’ils soient jugés raisonnables par Probe Metals. comportent. de par leur nature. des risques. des incertitudes et des éventualités d’ordre commercial. économique. concurrentiel. politique et social. Certain nombre de facteurs. qu’ils soient connus ou non. pourraient faire en sorte que les résultats. le rendement ou les réalisations réels diffèrent considérablement des résultats. du rendement et des réalisations qui sont ou peuvent être exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs et Probe Metals a formulé des hypothèses et des estimations fondées sur certains facteurs. Ces facteurs sont entre autre : les variations des conditions macroéconomiques en général; les variations sur les marchés des valeurs mobilières et du cours des actions de Probe; les variations des prix au comptant et des prix à terme de l’or. de l’argent. des métaux de base ou de certaines autres marchandises; les variations sur les marchés des devises (comme le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain); les changements dans la législation. l’imposition. les contrôles. la réglementation et au niveau des gouvernements. que ce soit à l’échelle nationale ou locale. et les développements politiques et économiques; les risques et les dangers associés aux activités d’exploration. de mise en valeur et d’exploitation minières (y compris les risques environnementaux. les accidents de travail. les pressions de gisement inhabituelles ou inattendues. les effondrements et les inondations); l’incapacité d’obtenir l’assurance adéquate pour couvrir les risques et les dangers; la présence de lois et de règlements qui peuvent imposer des restrictions sur l’exploitation minière; les relations de travail; les relations avec les communautés locales et les populations autochtones. et leurs revendications; la capacité d’augmentation des coûts liés aux intrants miniers et à la main-d’œuvre; la nature spéculative de l’exploration et de la mise en valeur minières (y compris les risques d’obtenir l’ensemble des permis. des licences et des approbations nécessaires des autorités gouvernementales). et le titre de propriété des avoirs miniers. De plus. Probe Metals peut. dans certaines circonstances. être tenue de payer des frais de non-réalisation ou d’autres frais. ce qui pourrait avoir une incidence défavorable importante sur la situation financière et les résultats d’exploitation de Probe Metals ainsi que sur sa capacité à financer des occasions de croissance et ses activités actuelles. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs ni à l’information prospective contenus dans le présent communiqué. Sauf si la loi l’exige. Probe Metals n’assume aucune responsabilité de mettre à jour les énoncés prospectifs concernant des opinions. des projections ou d’autres facteurs s’ils devaient changer.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Une photo associée à ce communiqué de presse est disponible à l’adresse suivante : http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/5778307e-d174-4e92-bc0d-37cd7134bced

Le FPI PRO annonce la distribution d’octobre 2018

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS‑UNIS OU PAR L’ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS‑UNIS.

MONTRÉAL, 22 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Le Fonds de placement immobilier PRO (le « FPI PRO » ou le « FPI ») (TSXV : PRV.UN) annonce aujourd’hui qu’une distribution en espèces de 0,0175 $ par part de fiducie du FPI (les « parts ») pour le mois d’octobre 2018 sera payable le 15 novembre 2018 aux porteurs de parts inscrits au 31 octobre 2018.

La plupart des porteurs de parts peuvent participer au régime de réinvestissement des distributions (le « RRD ») du FPI PRO. Le RRD permet aux porteurs de parts d’augmenter facilement et économiquement leur participation dans le FPI PRO. Aux termes du RRD, les distributions sont automatiquement réinvesties dans des parts additionnelles sans obligation de paiement de courtages ou de frais de service. De plus, les porteurs de parts qui choisissent de participer au RRD reçoivent une autre distribution sous forme de parts d’une valeur correspondant à 3 % de chaque distribution qu’ils auront réinvestie. Des parts différées supplémentaires seront portées au crédit des porteurs de parts pour tenir compte des distributions sur les parts.

Pour pouvoir participer au RRD, les porteurs de parts véritables qui détiennent leurs parts par l’entremise d’une banque ou d’un autre intermédiaire doivent l’enjoindre à prendre les mesures nécessaires pour l’inscrire au RRD. Les porteurs de parts qui détiennent leurs parts directement sous forme nominative doivent remplir le formulaire d’inscription et l’envoyer à l’agent des transferts du FPI par courriel à TMXEInvestorServices@tmx.com ou par la poste à Compagnie Trust TSX, 301 – 100 Adelaide St W, Toronto (Ontario) M5H 4H1 (à l’attention du Dividend Reinvestment Department).

Le prix des parts émises aux termes du RRD est calculé en fonction de la moyenne pondérée du cours de clôture des parts à la Bourse de croissance TSX pour la période de cinq jours de bourse qui précède la date de distribution pertinente à laquelle des opérations sur les parts ont été enregistrées.

Le FPI PRO conservera les liquidités qu’il n’aura pas distribuées à l’émission de parts additionnelles aux termes du RRD afin de les affecter à des acquisitions d’immeubles, à des améliorations apportées aux immobilisations et au fonds de roulement dans le futur. Le RRD fait l’objet de certaines limites et restrictions et les personnes intéressées sont priées de lire le texte complet du RRD.

À propos du FPI PRO

Le FPI PRO (www.proreit.com) est une fiducie de placement immobilier à capital variable non constituée en personne morale qui a été établie aux termes d’une déclaration de fiducie en vertu des lois de l’Ontario. Le FPI PRO a été établi en mars 2013 afin de détenir en propriété un portefeuille d’immeubles commerciaux diversifié au Canada, qui est principalement axé sur les marchés principaux et secondaires au Québec, dans le Canada atlantique et en Ontario et sur une expansion sélective dans l’Ouest canadien.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne sont responsables de l’exactitude ou de l’exhaustivité du présent communiqué.

Renseignements supplémentaires :

Fonds de placement immobilier PRO
James W. Beckerleg
Président et chef de la direction
514 933-9552

Fonds de placement immobilier PRO
Gordon G. Lawlor, CPA, CA
Chef des finances
514 933-9552

Urbanimmersive annonce des revenus préliminaires non audités pour le quatrième trimestre de 2018 et fournit une mise à jour de ses activités

LAVAL, Québec, 22 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Urbanimmersive inc. (« Urbanimmersive » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE : UI) (OTC PINK : UBMRF), la plateforme de contenu marketing immobilier, est heureuse d’annoncer des résultats financiers préliminaires non audités pour le quatrième trimestre terminé le 30 septembre 2018.

La Société souhaite souligner que ces résultats financiers préliminaires non audités sont basés sur une compilation initiale des ventes effectuée par la direction pour le trimestre ayant pris fin le 30 septembre 2018. Étant donné que l’acquisition de Tourbuzz a été réalisée au cours du mois de septembre 2018, ces résultats préliminaires non audités incluent également trois (3) semaines de revenus non audités de Tourbuzz et sont sujets à des ajustements ou à des changements majeurs suite à l’achèvement des processus de clôture et d’audit annuels de la Société.

Les revenus préliminaires non audités du quatrième trimestre de 2018 indiquent des ventes approximatives de 844 398 $, comparativement à 616 821 $ pour le troisième trimestre de 2018, une hausse de 37 % d’un trimestre à l’autre et une hausse de 581 % comparativement à la même période de l’année précédente. La Société prévoit également une amélioration de ses marges brutes au cours du même trimestre et prévoit la continuation de cette amélioration au premier trimestre 2019 grâce à la récente acquisition de Tourbuzz. La Société planifie de publier les résultats financiers audités finaux au plus tard le 29 janvier 2019.

La Société souhaite également annoncer que l’intégration des produits entre Tourbuzz, récemment acquise, et la plateforme de contenu marketing d’Urbanimmersive est en cours et devrait être pleinement opérationnelle au cours du premier trimestre de l’exercice 2019. Par conséquent, des clients de Tourbuzz sélectionnés pourraient commencer à utiliser la solution de contenu marketing d’Urbanimmersive avec un complet déploiement dès décembre 2018.

« La croissance de notre chiffre d’affaires démontre clairement que notre plateforme continue de gagner du terrain et nous sommes convaincus que la visibilité que nous gagnons aux États-Unis grâce à la position de leader de Tourbuzz soutiendra cette tendance. De plus, alors que l’intégration des produits Tourbuzz dans notre solution s’effectue plus rapidement que prévu, nous sommes convaincus que notre taux de croissance tirera rapidement avantage de la synergie de l’intégration entre les produits et services d’Urbanimmersive et Tourbuzz », déclare Ghislain Lemire, président et chef de la direction d’Urbanimmersive. « Les premières présentations de la solution d’Urbanimmersive ont suscité beaucoup d’enthousiasme et d’intérêt auprès de clients sélectionnés de Tourbuzz, qui voudraient commencer à l’utiliser le plus rapidement possible. », conclut Ghislain Lemire.

À propos d’Urbanimmersive

Urbanimmersive est une plateforme de marketing de contenu pour les professionnels de l’immobilier. La Société met en relation des professionnels de l’immobilier, des photographes et des écrivains afin de simplifier et d’optimiser le flux de production de contenu original. Urbanimmersive permet à ses clients de tirer parti de leurs investissements marketing tout en augmentant leur productivité, leur compétitivité, leur visibilité sur le Web, l’engagement des consommateurs envers leur marque et, finalement, leurs revenus.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Mise en garde relative aux déclarations prospectives

Certaines déclarations faites dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont de nature prospective et, à ce titre, sont assujetties à divers risques et incertitudes. De telles déclarations portent notamment sur la réalisation de la Transaction et le moment où elle se terminera, la conformité des conditions de la Transaction à la description qui en est faite dans le présent communiqué, le succès de la Transaction, l’obtention des approbations requises des autorités de réglementation (y compris celle de la bourse) et les perspectives de la Société en ce qui concerne l’amélioration de ses résultats d’exploitation. Toutes ces déclarations sont nécessairement assujetties à des risques et à des incertitudes, dont certains sont de portée et de nature significatives. Ces incertitudes pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent des renseignements figurant aux présentes. Rien ne garantit que les déclarations prospectives se révéleront exactes. Les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux indiqués dans ces déclarations. Ces déclarations prospectives ainsi que toutes les déclarations prospectives écrites ou verbales ultérieures sont fondées sur les estimations et les avis de la direction en vigueur aux dates auxquelles elles ont été faites et sont présentées entièrement et expressément sous réserve de la présente mise en garde. La Société n’est pas tenue de mettre à jour les déclarations prospectives si les circonstances ou encore les estimations ou les avis de la direction changent. Pour plus de détails sur certains facteurs de risque et hypothèses, les lecteurs sont invités à se reporter au dernier rapport de gestion de la Société déposé auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué reflètent les attentes de la Société en date des présentes. La Société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Urbanimmersive inc.
Ghislain Lemire
Président-directeur général
514 394-7820, poste 202
ghislainlemire@urbanimmersive.com
www.urbanimmersive.com 

Pediapharm annonce la clôture d’acquisitions transformatrices, de diversification et d’expansion de la plateforme pour une croissance future

CE COMMUNIQUÉ NE PEUT ÊTRE DISTRIBUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES NI DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS. NE PAS RESPECTER CETTE CONSIGNE PEUT CONSTITUER UNE VIOLATION DE LA LOI SUR LES TITRES DES ÉTATS-UNIS.

MONTRÉAL, 19 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Pediapharm Inc. (« Pediapharm ») (TSXV: PDP, OTCQB: PDDPF) a le plaisir d’annoncer la clôture d’acquisitions annoncées précédemment de deux entreprises pharmaceutiques spécialisées, transformant l’entreprise grâce à une diversification de portefeuille accrue, des domaines thérapeutiques élargis et une infrastructure commerciale établie dans le marché des États-Unis.

Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm et Ken d’Entremont, président et chef de la direction de Medexus, ont tous les deux affirmé « Nous sommes ravis d’avoir collaboré à cette initiative de transformation se rapportant à la pharmacie spécialisée en Amérique du Nord. En combinant les activités des trois entreprises, nous tirons profit d’une portée accrue grâce à une forte croissance organique provenant de portefeuilles de produits existants et d’une présence solidement enracinée dans les domaines de la pédiatrie et de la rhumatologie.

Cette nouvelle entreprise est bien capitalisée et à même de financer la croissance future. Une équipe de direction aguerrie, jumelée à un conseil d’administration expérimenté contribue à orienter la stratégie de croissance, assurant ainsi son succès. Nous nous réjouissons à la perspective de collaborer dans cette nouvelle organisation prometteuse. »

LES ACQUISITIONS

Pediapharm a procédé à l’acquisition de toutes les actions émises et en circulation de Medexus Inc. (« Medexus »), entreprise pharmaceutique novatrice canadienne avec des partenariats stratégiques sur des marchés internationaux clés (l’« Acquisition de Medexus »). La contrepartie totale payable par Pediapharm dans le cadre de l’acquisition de Medexus s’élève à environ 23 millions CAD et sera couverte par l’émission de 67 646 009 actions ordinaires de Pediapharm (les « Actions ordinaires ») aux anciens détenteurs d’actions de Medexus, à un prix d’émission de 0,34 CAD par action ordinaire.

Pediapharm a également procédé à l’acquisition de toutes les actions émises et en circulation de Medac Pharma, Inc. (« Medac Pharma »), une entreprise pharmaceutique privée spécialisée et axée dans le domaine de la rhumatologie aux États-Unis, détenue par medac Gesellschaft für klinische Spezialpräparate m.b.H. (« medac GmbH ») (l’« Acquisition de Medac Pharma » et, ensemble avec l’acquisition de Medexus, les « Acquisitions »). La contrepartie totale payable par Pediapharm dans le cadre de l’acquisition de Medac Pharma s’élève à 50 millions USD, dont un paiement en espèces de 13,1 millions USD a été payé au moment de la clôture, en plus de l’émission de 7 260 235 unités de Pediapharm (les « Unités reçues en contrepartie ») dont la valeur est d’environ 1,9 million USD à un prix d’émission de 0,34 CAD par unité de contrepartie. Chaque unité de contrepartie comprend une action ordinaire et la moitié d’un bon de souscription d’actions ordinaires (chaque bon de souscription complet pouvant être converti en une action ordinaire pour une période de cinq ans à un prix d’exercice de 0,63 CAD par action). Un paiement conditionnel en espèces de 5 millions USD, et des paiements annuels équivalant à 7,5 % du total du BAIIA consolidé de Pediapharm sous réserve de certains rajustements convenus, jusqu’à obtenir un paiement total de 30 millions USD en paiements annuels, sont également payables relativement à l’acquisition de Medac Pharma, comme le décrit en détail le communiqué de presse de Pediapharm en date du 6 septembre 2018.

Parallèlement à la clôture de l’acquisition de Medac Pharma, medac GmbH, Pediapharm et Medac Pharma ont conclu un accord de fabrication et d’approvisionnement (l’« Accord d’approvisionnement de Medac ») pour une durée initiale de 12 ans à compter de la finalisation de l’acquisition de Medac Pharma et qui prévoit l’approvisionnement continu de produits par medac GmbH à Pediapharm en vue d’une commercialisation aux États-Unis par Pediapharm. En outre, la durée de l’accord d’approvisionnement existant entre medac GmbH et Medexus a été prolongée, selon ses conditions financières existantes, de manière à ce que l’accord prenne fin 12 ans après la date de finalisation de l’acquisition de Medac Pharma.

CONVERSION DE REÇUS DE SOUSCRIPTION

Relativement à la clôture des acquisitions, Pediapharm a rempli toutes les conditions nécessaires pour les reçus de souscription de Pediapharm (les « Reçus de souscription ») émis conformément à l’offre avec courtier codirigée par Cormark Securities Inc. et Mackie Research Capital Corporation, et une offre de placement sans courtier, comme décrit dans les communiqués de presse du 6 septembre 2018 et du 11 octobre 2018, pour être automatiquement convertis en un total de : (i) 58 676 397 unités (« Unités »), comprenant une action ordinaire (« Action ordinaire ») et la moitié d’un bon de souscription d’action (chaque bon de souscription complet pouvant être converti en une action ordinaire pour une période de 5 ans à un prix d’exercice de 0,63 CAD par action; et (ii) 42 millions $ de montant du capital des débentures convertibles (« Débentures convertibles pouvant être converties en unités (« Unités de conversion ») comprenant une (1) action ordinaire et la moitié d’un bon de souscription d’action (chaque bon complet pouvant être converti en une action ordinaire à un prix d’exercice de 0,63 CAD par action pour une période de 5 ans) au prix de conversion de 0,42 CAD par unité de conversion.

Le produit net total d’environ 58,46 CAD qui a été entiercé conformément aux conditions des reçus de souscription a été libéré à Pediapharm.

Comme suite à la clôture des acquisitions et de la conversion des reçus de souscription, Pediapharm détient un total de 221 193 877 actions ordinaires en circulation.

CONSEIL, DIRECTION ET QUESTIONS ORGANISATIONNELLES

Dès lors que les acquisitions ont été réalisées, le conseil d’administration de Pediapharm (le « Conseil ») a été reformé afin de compter sept administrateurs : Pierre Lapalme, Sylvain Chrétien, Michael Mueller et Benoit Gravel, Ken d’Entremont, Stephen Nelson et Peter van der Velden. Ken d’Entremont, fondateur, président et chef de la direction de Medexus a également été nommé directeur de l’exploitation de Pediapharm.

Pediapharm devrait convoquer et tenir une assemblée des actionnaires de Pediapharm en décembre 2018 en vue d’obtenir l’approbation des actionnaires de Pediapharm pour : (i) un système de primes à long terme de Pediapharm conçu dans le but d’encourager les administrateurs, les dirigeants, les employés et les consultants, et d’aligner leurs intérêts avec les intérêts à long terme des actionnaires de Pediapharm; (ii) la consolidation des actions ordinaires et (iii) le changement de dénomination de Pediapharm. Des précisions sur le régime de primes, la consolidation des actions et le changement de dénomination figureront dans les documents de l’assemblée, lesquels seront fournis aux actionnaires de Pediapharm relativement à ladite assemblée.

Bloom Burton Securities Inc. a conseillé et aidé le Conseil de Pediapharm à évaluer les acquisitions.

Les acquisitions sont assujetties à l’approbation définitive de la Bourse de croissance TSX.

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule société pharmaceutique spécialisée canadienne entièrement dévouée aux besoins de la communauté pédiatrique. Sa mission est d’apporter les plus récents et les plus novateurs produits pédiatriques au marché canadien dans le but de rehausser la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa fondation en 2008, Pediapharm a signé plusieurs ententes commerciales avec des partenaires du Canada et d’autres pays à travers le monde. La gamme de produits novateurs de Pediapharm inclut NYDAMD, un traitement révolutionnaire contre les poux de tête; RelaxaMC, un laxatif osmotique pour traiter la constipation; EpiCeramMD, une émulsion sans stéroïdes pour traiter l’eczéma; des suspensions orales avec naproxène pour traiter la douleur et l’enflure associée à divers troubles comme l’arthrite juvénile; RupallMC, un nouveau médicament novateur pour traiter les allergies par un mode d’action unique; OtixalMC, les premières et les seules gouttes auriculaires combinant des antibiotiques et des stéroïdes offertes dans un emballage stérile et sans agents de conservation à doses individuelles; et CuvposaMC pour traiter l’hypersalivation chronique et excessive, un trouble qui affecte une bonne partie des patients atteints de paralysie cérébrale.

Medexus, filiale directe de Pediapharm, est une société pharmaceutique canadienne spécialisée axée sur l’octroi de licences, l’enregistrement, la commercialisation, la vente et la distribution de produits pharmaceutiques novateurs au Canada, grâce à des partenariats stratégiques sur des marchés internationaux clés. Medexus occupe une position solide sur le marché canadien et se concentre sur des domaines de croissance clé, principalement en rhumatologie et également en santé de la femme et dermatologie. Les solutions de soins de santé proposées par Medexus comprennent : MetojectMD, OralviscMD, TricovelMD, Multi-GynMD, CalciaMD, IronOneMD, Monoderma A-C-E-MMC, AllergoffMD et l’hexacétonide de triamcinolone.

Medac Pharma, une filiale indirecte de Pediapharm, est une société pharmaceutique privée spécialisée et axée dans le domaine de la rhumatologie aux États-Unis, grâce à la mise en place d’une infrastructure commerciale solide. Medac Pharma est principalement connue pour le produit Rasuvo, un injecteur amélioré de méthotrexate (stylo injecteur) visant à traiter la polyarthrite rhumatoïde.

Ce communiqué de presse n’est pas une offre de vente de titres aux États-Unis. Les titres ne peuvent pas être offerts ni vendus aux États-Unis sans inscription ou sans exemption d’inscription. Les titres ne seront pas publiquement offerts aux États-Unis. Les titres n’ont pas été inscrits ni ne seront inscrits en vertu de la Securities Act des États-Unis ni de la loi sur les valeurs mobilières de tout État des États-Unis.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sylvain Chrétien, président et chef de la direction
Pediapharm Inc.
Téléphone : 514 762-2626, poste 201
Courriel : sylvain.chretien@pedia-pharm.com

Roland Boivin, chef de la direction financière
Pediapharm Inc.
Téléphone : 514 762-2626, poste 202
Courriel : roland.boivin@pedia-pharm.com

Ken d’Entremont, directeur de l’exploitation
Pediapharm Inc.
Téléphone : 905 676-0003
Courriel : ken.dentremont@medexus.ca

Frank Candido
Direct Financial Strategies and Communication Inc.
Téléphone : 514 969-5530
Courriel : directmtl@gmail.com

TSX Venture Exchange et son fournisseur de services réglementaires (tel que défini dans les politiques de TSX Venture Exchange) n’acceptent aucune responsabilité concernant la qualité ni l’exactitude de ce communiqué de presse.

AVIS AUX LECTEURS

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations dites prospectives en vertu des lois applicables sur les titres. Les énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, les déclarations concernant les activités futures de Pediapharm, les prévisions du chiffre d’affaires brut, les opinions ou convictions de la direction et les objectifs commerciaux futurs, les déclarations concernant la réception des approbations réglementaires et les attentes de la direction à l’égard du rendement futur des activités de Medexus et Medac Pharma, respectivement, acquises comme suite aux acquisitions. Toutes les déclarations autres que des faits historiques, qui portent sur des activités, des événements ou des développements futurs prévus ou anticipés par Pediapharm, y compris les déclarations concernant des acquisitions potentielles et des financements potentiels, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives peuvent souvent être reconnues par l’utilisation des mots « peut », « pourrait », « devrait », « continuera », « prévoit », « anticipe », « estime », « croit », « compte », « planifie » ou « projette », ou la version négative de ces mots, ou des variantes de ces mots, ou encore par des termes comparables. Les déclarations prospectives posent plusieurs risques et incertitudes, dont une bonne partie est en dehors du contrôle ou du pouvoir de prédiction de Pediapharm, qui peuvent faire en sorte que les résultats réels de Pediapharm diffèrent de façon considérable de ceux qui sont mentionnés dans des déclarations prospectives. Les facteurs pouvant faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent de façon considérable des attentes comprennent la non-satisfaction par les parties concernées des exigences pour obtenir les approbations réglementaires, la non-réalisation des bénéfices attendus des Acquisitions, le risque que l’intégration des opérations de Pediapharm, Medac Pharma et Medexus échoue ou soit impossible, la non-obtention d’un financement suffisant pour mettre en œuvre les plans commerciaux de Pediapharm; la concurrence, les coûts et délais anticipés et non anticipés des réglementations ainsi que d’autres risques divulgués dans le dossier de déclarations publiques auprès des autorités pertinentes de réglementation sur les titres. Pediapharm estime que les attentes et les présomptions sur lesquelles les déclarations prospectives sont basées sont raisonnables, mais avise les lecteurs de ne pas s’y fier indûment parce que Pediapharm n’offre aucune garantie que tout objet de déclarations prospectives se réalisera. Puisque les déclarations prospectives portent sur des événements et des conditions à venir, elles posent par le fait même des risques et des incertitudes. Les résultats, le rendement et les réalisations réels de Pediapharm pourraient différer considérablement de ceux qui sont mentionnés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives, et en conséquence, aucune garantie ne peut être offerte quant à la réalisation des événements exprimés dans les déclarations prospectives ni au bénéfice que Pediapharm en tirera si lesdits événements se réalisaient. La direction a inclus le résumé ci-dessus des présomptions et des risques reliés aux déclarations prospectives de ce communiqué de presse afin d’offrir aux porteurs de titres une perspective plus complète concernant les opérations à venir de Pediapharm; ces renseignements pourraient ne pas convenir à toute autre fin. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux déclarations prospectives. La liste de facteurs susmentionnée n’est pas complète. D’autres renseignements sur ces facteurs et sur d’autres facteurs pouvant affecter les opérations et les résultats financiers de Pediapharm sont présentés dans les rapports déposés auprès des autorités applicables de réglementation sur les titres, et sont présentés sur le site Web de SEDAR (www.sedar.com). Les déclarations prospectives de ce communiqué de presse sont faites à la même date que la date de publication de ce communiqué de presse, et Pediapharm n’assume aucune obligation de mettre publiquement à jour lesdites déclarations prospectives afin de tenir compte de nouveaux renseignements ou des événements ultérieurs, à moins d’être tenue de le faire en vertu de la loi applicable sur les titres.

Information non conforme aux PCGR

Le BAIIA et le BAIIA ajusté sont des mesures financières non conformes aux PCGR. Le terme BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) n’a pas de signification normalisée en vertu des PCGR, par conséquent, on ne peut la comparer à d’autres mesures semblables présentées par d’autres sociétés. Ces mesures sont plutôt présentées comme information additionnelle aux mesures des PCGR en permettant de mieux comprendre les activités d’exploitation du point de vue de la direction. Pediapharm définit le terme BAIIA ajusté comme étant des bénéfices avant les frais financiers, les dépenses d’intérêts, les impôts, les revenus d’intérêts, l’amortissement de l’immobilisation et de l’équipement, l’amortissement d’actif incorporel, la charge liée aux rémunérations en actions, les revenus provenant de vente d’actif et la perte de valeur des actifs incorporels. Pediapharm considère le BAIIA ajusté comme une mesure clé dans l’évaluation du rendement de l’entreprise et considère le BAIIA ajusté comme une mesure importante du rendement opérationnel et du flux de trésorerie, procurant des renseignements pratiques aux investisseurs et aux analystes.

Sirios recoupe 30,2 m à 5,2 g/t Au sur Cheechoo

MONTRÉAL, 17 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE: SOI) ont le plaisir d’annoncer les résultats d’analyses de treize sondages, totalisant 4,018 mètres, effectués sur la propriété aurifère Cheechoo. Le sondage #182 a recoupé un intervalle de 30,2 mètres à 5,2 g/t Au incluant 0,8 m à 59,1 g/t Au et 0,8 m à 97,9 g/t Au. Tous les sondages ont recoupé de bons intervalles aurifères précisant le contenu en or dans le secteur principal tels qu’indiqués ci-dessous :

  • 12,0 m à 1,6 g/t Au dans le #151;
  • 265,0 m à 0,7 g/t Au dans le #154;
  • 39,3 m à 0,6 g/t Au dans le #159;
  • 42,5 m à 0,8 g/t Au dans le #162;
  • 57,1 m à 0,7 g/t Au dans le #180;
  • 29,0 m à 1,8 g/t Au dans le #181;
  • 28,2 m à 2,7 g/t Au dans le #181;
  • 30,2 m à 5,2 g/t Au dans le #182;
  • 26,5 m à 5,7 g/t Au dans le #184;
  • 12,6 m à 2,9 g/t Au dans le #185;
  • 20,0 m à 3,6 g/t Au dans le #192;
  • 28,5 m à 1,0 g/t Au dans le #193;
  • 35,5 m à 1,1 g/t Au dans le #194.

Pour voir la figure titrée Résultats analyse sondages, veuillez visiter le lien suivant: http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/cb625153-551b-48bc-b89d-818837cb02e9

Ces treize sondages font partie du programme qui complètera la maille de forage aux 50 m du secteur principal, dont les dimensions actuelles sont d’environ 500 m par 500 m. En plus de démontrer la continuité du grand halo aurifère, des intervalles à hautes teneurs d’ordre pluri-métriques continuent d’être recoupés dans celui-ci.

La figure ci-dessous montre l’étendue des enveloppes aurifères supérieures à 1 g/t (en jaune) contenues en grande partie à l’intérieur de la tonalite formant un dôme. Les intervalles aurifères supérieurs à 1 g/t Au des treize sondages annoncés sont présentés en rouge et rose.

Pour voir la figure titrée Enveloppe aurifère supérieur à 1 g/t, veuillez visiter le lien suivant: http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a66a93fc-14a6-4bae-b1b4-7d9058c1d746 

Les principaux résultats des sondages sont indiqués au tableau ci-dessous.

Sondage #
CH18-
De À Longueur* Au (g/t) Au (g/t)**
151 7,5 8,3 0,8 31,4  
367,0 379,0 12,0 1,6  
154 7,5 272,5 265,0 0,7  
incl, 48,8 50,0 1,2 31,8  
incl, 59,6 76,1 16,5 1,2  
incl, 158 178,0 20,0 1,2  
incl, 224 229,5 5,5 1,3  
incl, 252,2 270,9 18,7 1,1  
159 25,5 33 7,5 0,9  
59,1 62,3 3,2 28,3 23,2
incl, 59,9 60,7 0,8 26,0  
incl, 60,7 61,5 0,8 83,0  
116,0 116,8 0,8 10,0  
169,9 209,2 39,3 0,6  
162 43,0 44 1,0 4,8  
177,6 178,4 0,8 5,9  
329,0 371,5 42,5 0,8  
incl, 335,5 338,5 3,0 6,3  
165 84,7 85,5 0,8 13,6  
228,0 231,2 3,2 7,6  
incl, 229,1 230,2 1,1 15,1  
180 20,3 24,2 3,9 0,7  
35,7 51,5 15,8 0,4  
99,7 156,8 57,1 0,7  
incl, 99,7 109,8 10,1 1,7  
209,5 264,1 54,6 0,6  
181 32,0 61 29,0 1,8  
incl, 47,2 55,5 8,3 5,1  
incl, 54,5 55,5 1,0 36,1  
99,5 121 21,5 0,7  
177,0 193,6 16,6 0,4  
308,5 336,7 28,2 2,7  
incl, 326,5 328 1,5 12,7  
incl, 332,8 333,6 0,8 46,5  
182 37,3 67,5 30,2 5,2 4,3
incl, 40,1 40,9 0,8 59,1  
incl, 55,6 60,8 5,2 17,1  
incl, 60,0 60,8 0,8 97,9  
184 4,6 17 12,4 0,5  
82,5 104,8 22,3 0,7  
142,5 169 26,5 5,7 2,9
incl, 143,6 144,6 1,0 124,0  
incl, 156,4 157,3 0,9 15,3  
180,5 181,3 0,8 30,0  
304,5 306 1,5 12,4  
185 26,5 116,5 90,0 0,3  
116,5 299 182,5 0,8  
incl, 116,5 125,6 9,1 1,9  
185,0 197,6 12,6 2,9  
incl, 186,2 187 0,8 35,2  
220,0 231,8 11,8 1,0  
285,5 299,0 13,5 2,2  
incl, 285,5 286,5 1,0 13,5  
192 20,5 40,5 20,0 3,6  
incl, 36,8 40,5 3,7 17,1  
incl, 36,8 37,6 0,8 42,3  
incl, 37,6 38,4 0,8 21,5  
incl, 38,4 39,2 0,8 12,9  
193 5,0 11,0 6,0 1,9  
51,5 53,0 1,5 5,7  
92,0 120,5 28,5 1,0  
128,0 134,0 6,0 0,9  
194 4,5 18,0 13,5 0,7  
109,5 145,0 35,5 1,1  
incl, 127,4 128,2 0,8 14,6  

*Longueur le long du sondage, épaisseur vraie non déterminée
**teneur écrêtée (coupée) à 50 g/t m

Un tableau des coordonnées des sondages est disponible au lien suivant :
http://www.sirios.com/BD-Coordinates-Drilled-20181017/

Les résultats d’analyses de 9 sondages sont toujours à recevoir sur les 58 complétés en 2018 qui totalisent 15 720 mètres.

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial certifié pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des matériaux de référence certifiée ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage. Les échantillons sont analysés pour l’or par pyroanalyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible sont réanalysés par pyroanalyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo, et Nicole Gauthier, Msc., géo, personnes qualifiées selon la Norme 43-101 ont préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et ont révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué

Renseignements:
Dominique Doucet, président, ddoucet@sirios.com                                     
Nicole Gauthier, directrice de l’exploration, ngauthier@sirios.com
Tél,: 514-510-7961

Midland découvre un nouveau système minéralisé à cuivre-or-molybdène-argent à haute teneur d’au moins 700 mètres de long sur le projet Mythril à la Baie-James

MONTRÉAL, 16 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Exploration Midland inc. (“Midland“) (TSX-V : MD) a le plaisir d’annoncer la découverte récente d’un nouveau système minéralisé à cuivre-or-molybdène-argent sur son projet Mythril (anciennement nommé Lothlorien) à la Baie-James, détenu à 100% par Midland. Le système minéralisé en Cu-Au-Mo-Ag est d’au moins 700 mètres de long en surface, orienté est-ouest, ouvert dans ces deux directions. Il est interprété à partir d’affleurements et de champs de blocs d’origine locale. Le système minéralisé est interprété comme étant de type « porphyre à Cu-Au-Mo ». Les dimensions du système minéralisé ne sont pas encore connues.

Faits saillants

  • Système minéralisé à Cu-Au-Mo-Ag interprété sur 700 mètres, ouvert vers l’est et l’ouest.
  • Cinquante-quatre (54) nouveaux blocs minéralisés à haute teneurs en Cu-Au-Mo-Ag ; valeurs moyennes de 2,61 % Cu, 1,25 g/t Au, 0,13 % Mo, 28,7 g/t Ag sur les 54 blocs (échantillons choisis) ; valeurs maximales de 13,2 % Cu ; 16,8 g/t Au ; 0,58 % Mo ; 112 g/t Ag. Les blocs sont concentrés en cinq champs majeurs. La plupart des blocs sont anguleux et sont interprétés comme étant d’origine locale (<100 mètres de distance de transport).
  • Rainure titrant 2,74 % Cu, 0,44 g/t Au, 0,06 % Mo et 24,3 g/t Ag sur 2,7 mètres, incluant 4,52 % Cu, 0,65 g/t Au, 0,1 % Mo et 40,1 g/t Ag sur 1,5 mètres sur l’indice Celeborn. Minéralisation ouverte dans toutes les directions.
  • Nouveau champ de blocs Cu-Au-Mo-Ag « Arwen », qui a donné de fortes valeurs en or, jusqu’à 16.8 g/t Au. Il s’agit du champ de blocs le plus à l’est.
  • Nouvel indice « Legolas » avec un échantillon choisi à 4,89 % Cu, 1,5 g/t Au, 46 g/t Ag.

Les teneurs suivantes ont été obtenues dans les rainures et les différents champs de blocs se trouvant le long du système minéralisé.

Tableau 1 : Sommaire des principaux champs de blocs trouvés en septembre 2018
Champ blocs N blocs Valeurs moyennes (éch choisis) Valeurs max. (éch choisis)
Cu (%) Au (g/t) Mo (%) Ag (g/t)   Cu (%) Au (g/t) Mo
(%)
Ag (g/t)
Celeborn 22 4,20 0,95 0,19 40,9   13,2 2,92 0,58 112
Arwen 9 1,13 3,5 0,06 22,4   3,57 16,8 0,19 42,5
Legolas 6 2,28 0,81 0,11 20,8   5,13 1,21 0,26 38
North 3 0,74 0,44 0,06 15,7   0,88 0,64 0,11 24,4
80m W Celeborn 7 2,29 0,68 0,11 23,7   7,97 1,47 0,56 64,3

Tableau 2 : Résultats des rainures des indices Celeborn et Galadriel
Rainure De (m) A (m) Largeur (m) Cu (%) Au (g/t) Mo (%) Ag (g/t)   Comment,
Celeborn-R1 0 2,7 2,7 2,74 0,44 0,06 24,3   Ouvert toutes dir,
incluant 0 1,5 1,5 4,52 0,66 0,1 40,1    
Galadriel-R1 1,25 1,5 0,25 6,34 0,78 0,23 49,4   Ouvert est
Galadriel-R2 1,4 2,9 1,5 0,64 0,13 0,04 5,49    
Galadriel-R3 0 2,5 2,5 0,6 0,28 0,03 5,8   Ouvert sud
Galadriel-R4 0 3,3 3,3 0,55 0,26 0,25 5,39   Ouvert sud, ouest

Notez que les échantillons choisis sont de nature sélective et les teneurs obtenues ne sont pas représentatives des zones minéralisées

Notez que les épaisseurs vraies des rainures ne peuvent pas être déterminées avec les informations disponibles

Le projet Mythril est situé à environ 7 kilomètres au sud de la route Trans-Taïga, Baie-James Eeyou-Istchee, Québec. Le projet a été initié en juin/juillet 2018 suite à la découverte de trois indices de Cu-Mo-Au-Ag répartis sur 225 mètres latéralement. L’indice « Galadriel » avait titré jusqu’à 4,3 g/t Au ; 7,19% Cu ; 0,45% Mo ; 61,9 g/t Ag, en échantillons choisis. L’indice « Celeborn », constitué de trois blocs d’origine locale, avait pour sa part titré jusqu’à 0,95 % Cu, 0,66 g/t Au et 21,2 g/t Ag en échantillon choisi. L’indice « 76 » avait pour sa part donné 0,66% Cu, 1 g/t Au et 15,4 g/t Ag. Seulement une demi-journée de prospection avait été consacrée à ce secteur en juin. Les travaux de septembre ont consisté en des travaux de prospection sur le projet, ainsi qu’en du décapage manuel et du rainurage des indices.

Description des indices et champs de blocs

L’indice Celeborn a été décapé manuellement et exposé sur une surface d’environ 2,7 mètres par 2,5 mètres. Une rainure unique réalisée sur le décapage a titré 2,74 % Cu, 0,44 g/t Au, 0,06 % Mo, et 24,3 g/t Ag sur 2,7 mètres, incluant 4,52 % Cu, 0,66 g/t Au, 0,1 % Mo et 40,1 g/t Ag sur 1,5 mètre. La minéralisation y est ouverte dans toutes les directions, autant en épaisseur (N-S) que latéralement (E-O), sous les dépôts de surface. Vingt-deux (22) blocs minéralisés d’origine locale ont été découverts dans un rayon de 25 mètres autour de l’indice. Ils ont titré jusqu’à 13,2 % Cu ; 2,92 g/t Au ; 0,58 % Mo ; 112 g/t Ag, en échantillons choisis ; la teneur moyenne des vingt-deux (22) blocs est de 4.2 % Cu, 0.95 g/t Au, 0,19 % Mo et 40,9 g/t Ag. La minéralisation de l’indice et des blocs consiste surtout en de la chalcopyrite et de la molybdénite disséminées dans les paragneiss avec une forte altération potassique et/ou une silicification. On y trouve également des amas de chalcopyrite semi-massifs dans des intrusions felsiques et des veines de quartz-chalcopyrite dans des paragneiss.

L’indice Galadriel est situé à environ 150 mètres à l’est de Celeborn. Il a été décapé manuellement sur environ 12 mètres par 3.5 mètres. La minéralisation de l’indice est caractérisée, dans sa partie est, par une zone de chalcopyrite semi-massive se trouvant dans un dyke felsique et dans le paragneiss encaissant, avec une forte altération potassique. La rainure R2 a titré 0,64 % Cu, 0,13 g/t Au, 0,04 % Mo et 5,49 g/t Ag sur 1,5 mètre, alors que la rainure R1 a titré 6,34 % Cu, 0,78 g/t Au, 0,23 % Mo, et 49,4 g/t Ag sur 0,25 mètre. Dans sa partie ouest, la zone minéralisée s’élargit et devient plus disséminée, et a titré 0,60 % Cu, 0,28 g/t Au, 0,03 % Mo, et 5,8 g/t Ag sur 2,5 mètres sur la rainure R3 et 0,55 % Cu, 0,26 g/t Au, 0,25 % Mo, et 5,39 g/t Ag sur 3,3 mètres dans la rainure R4, surtout dans le paragneiss avec altération potassique. La minéralisation de ces deux dernières rainures est ouverte vers le sud. L’indice Galadriel demeure également ouvert vers l’est et vers l’ouest.

L’indice Legolas est pour sa part situé à environ 160 mètres à l’ouest de Celeborn, et plus de 300 mètres à l’ouest de Galadriel. L’indice consiste d’abord en deux échantillons choisis de paragneiss avec chalcopyrite disséminée à semi-massive, prélevés sur une tranchée de 2 mètres x 1 mètre, qui ont titré jusqu’à 4,89 % Cu, 1,5 g/t Au, 46 g/t Ag. Six (6) blocs minéralisés d’origine locale ont également été découverts à quelques mètres de l’indice. Ces blocs ont titré jusqu’à 5.13 % Cu ; 1,22 g/t Au ; 0,26 % Mo ; 38 g/t Ag, en échantillons choisis, avec une moyenne de 2.28 % Cu, 0,81 g/t Au, 0.11 % Mo et 20,8 g/t Ag pour les 6 blocs. La minéralisation des blocs consiste en des paragneiss à biotite avec chalcopyrite disséminée et en stringers, ainsi que des roches intrusives felsiques fortement minéralisées en chalcopyrite semi-massive.

Le champ de blocs « Arwen » est situé à 250 mètres à l’est de Galadriel. Il consiste en une série de neuf (9) blocs d’origine locale de paragneiss à biotite minéralisés en chalcopyrite disséminée à semi-massive. Les neuf blocs ont titré en moyenne 1,13 % Cu, 3,5 g/t Au, 0,06 % Mo et 22,4 g/t Ag en échantillons choisis. Le champ de blocs Arwen semble montrer localement de hautes valeurs en or, avec deux blocs ayant donné 16,8 g/t Au et 9,09 g/t Au en échantillons choisis. Le champ de blocs Arwen est le plus riche en or, et est localisé à la limite est connue du système minéralisé, qui demeure ouvert vers l’est.

L’indice « Go West » est situé à 250 mètres à l’ouest de Celeborn. Il s’agit d’un niveau minéralisé d’au moins 50 centimètres d’épais en chalcopyrite-pyrite-magnétite disséminés au bas d’un affleurement de paragneiss. Il a été suivi sur 30 mètres latéralement. Il a titré 0,45 % Cu et 0,02 % Mo, ainsi que 0,37 % Cu et 0,02% Mo, dans deux échantillons choisis. Un bloc de paragneiss d’origine locale prélevé au bas de l’affleurement a également titré 1,87 % Cu, 0,65 g/t Au, 0,25 % Mo et 20 g/t Ag en échantillon choisi.

Un champ de sept (7) blocs de paragneiss et intrusions felsiques minéralisées en chalcopyrite et/ou molybdénite a également été trouvé à 80 mètres à l’ouest de l’indice Celeborn. Ils ont titré jusqu’à 7,97 % Cu ; 1,47 g/t Au ; 0,56 % Mo ; 64,3 g/t Ag en échantillons choisis, avec une moyenne de 2,29 % Cu, 0,68 g/t Au, 0,11 % Mo et 23,7 g/t Ag pour les sept blocs. Ces blocs pourraient provenir de l’indice Celeborn ou représenter une autre zone minéralisée distincte.

Trois autres blocs de paragneiss à biotite minéralisés en chalcopyrite ont été retrouvés à plus de 300 mètres au nord-nord-ouest de l’indice Galadriel. Ils ont titré jusqu’à 0,88 % Cu, 0,64 g/t Au, 0,11 % Mo, et 24,4 g/t Ag en échantillons choisis. La source de ces blocs demeure inconnue.

Les indices Galadriel, Celeborn, Legolas, Go West et les blocs du secteur Arwen forment un alignement parfaitement linéaire, orienté N070, d’au moins 700 mètres de long, ouvert vers l’ouest et vers l’est. L’association entre plusieurs indices et des dykes felsiques de granulométrie variable ainsi que l’association métallique à cuivre-or-molybdène-bismuth-argent suggèrent que la minéralisation est de type « porphyre à cuivre-or-molybdène ». Toutefois, la minéralisation a été clairement affectée par le métamorphisme régional de faciès amphibolite et la déformation associée, ce qui a détruit les textures primaires de la roche et rend plus difficile l’identification du type de gisement. Les travaux géoscientifiques futurs permettront de préciser le modèle métallogénique.

Prochaines phases de travaux

Midland est très satisfait des résultats significatifs obtenus en seulement 4 jours de travail de prospection en septembre sur son projet Mythril. Un levé de géochimie de sols très extensif et de la prospection additionnelle ont été réalisés durant les dernières semaines pour mieux définir l’étendue du système minéralisé. Des travaux de géophysique (polarisation provoquée) seront réalisés au cours de l’automne ou de l’hiver pour définir des cibles de décapage et éventuellement de forage sur cette nouvelle découverte à très fort potentiel.

Contrôle de la qualité

Le design du programme d’exploration et l’interprétation des résultats est effectué par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisant de standards et de blancs à chaque 20 échantillons. Les échantillons de roche du projet sont analysés par pyroanalyse standard sur des fractions de 30 grammes avec fini par spectroscopie à plasma à couplage inductif (ICP-AES) ou fini gravimétrique aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec), Sudbury (Ontario), Thunder Bay (Ontario) ou Vancouver (Colombie-Britannique). Tous les échantillons ont également été analysés pour plusieurs éléments par une méthode ICP-AES avec dissolution à quatre acides. Les échantillons dépassant 1 % cuivre, zinc ou nickel ont été réanalysés par ICP-AES 4-acides optimisé pour les hautes teneurs.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Minerals Corporation, SOQUEM INC., Les Métaux NioBay inc., le Fonds d’exploration minière du Nunavik et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société ou contacter :

Gino Roger, Président et Chef de la direction

Tél. : 450 420-5977
Téléc. : 450 420-5978
Courriel : info@midlandexploration.com
Site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Des figures accompagnant ce communiqué sont disponibles

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/fd05b7a7-54c7-4e1d-b143-19e288d424a4

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/95c1c796-ae89-4f5b-93ae-731d424c7fb4

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/3844caed-67d5-4404-abeb-e29d0c94e782

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a9723861-fa67-491e-988b-bb7cb89320d7

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/aa22fb88-27b7-4ef6-b0e6-acee804c186a

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/302475a6-a292-4dbb-b0e8-97f36fcd4547

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/1ab5caeb-4360-474f-b363-f58172a59499

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/5654e015-b53c-46b6-81dd-563f03d917fd

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/50de4410-d020-402c-842f-6ae93eeca564

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/ce55ffc4-ebd8-482b-bd3d-bedbe377f8c4

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/d381c63e-a645-4c9b-b7dd-12198d7d661c

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/dfe450ad-11b3-48f5-8e5c-0609a067fa0e 

Beaufield obtient l’ordonnance définitive du tribunal à l’égard de l’arrangement

NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE TRANSMISSION DES ÉTATS‑UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS‑UNIS

MONTRÉAL et TORONTO, 15 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Minière Osisko inc. (TSX : OSK) (« Osisko ») et Ressources Beaufield inc. (TSX-V : BFD) (« Beaufield ») sont heureuses d’annoncer que, plus tôt aujourd’hui, Beaufield a obtenu l’ordonnance définitive de la Cour supérieure du Québec à l’égard de l’arrangement proposé (terme défini ci‑après) avec Osisko.

Dans l’hypothèse où toutes les conditions préalables sont remplies ou font l’objet d’une renonciation, Osisko et Beaufield prévoient actuellement que la clôture de l’arrangement devrait avoir lieu le 19 octobre 2018.

L’arrangement

Le 14 août 2018, Osisko et Beaufield ont conclu une convention d’arrangement définitive aux termes de laquelle, sous réserve des modalités et des conditions de la convention d’arrangement, Osisko fera l’acquisition de la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Beaufield dont elle n’est pas encore propriétaire, conformément à un plan d’arrangement établi en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (l’« arrangement »). De plus, conformément à l’arrangement, toutes les options en cours permettant d’acquérir des actions de Beaufield et tous les bons de souscription en circulation pouvant être exercés pour obtenir des actions de Beaufield, dans la mesure où ils n’ont pas été exercés avant la date de prise d’effet de l’arrangement, seront échangés contre le nombre d’options ou de bons de souscription, selon le cas, aux fins d’acquérir des actions d’Osisko.

Conformément aux modalités de l’arrangement, les actionnaires de Beaufield (sauf Osisko et les actionnaires de Beaufield qui exercent valablement leurs droits à la dissidence, le cas échéant) auront le droit de recevoir 0,0482 action d’Osisko en échange de chaque action de Beaufield qu’ils détenaient immédiatement avant la date de prise d’effet de l’arrangement.

Pour plus de précisions sur l’arrangement, veuillez consulter la circulaire d’information de la direction de Beaufield datée du 11 septembre 2018 qui a été déposée dans SEDAR (www.sedar.com) sous le profil d’émetteur de Beaufield.

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val‑d’Or et de Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban‑Barry et de Quévillon (plus de 3 300 kilomètres carrés), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord‑est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. Osisko détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord du Québec et de l’Ontario.

Pour de plus amples renseignements sur Osisko, veuillez communiquer avec :

John Burzynski
Président et chef de la direction
No de tél. : 416‑363‑8653

À propos de Ressources Beaufield inc.

Beaufield est une société d’exploration minière active au Québec et en Ontario. Veuillez vous reporter au site web de Beaufield au www.beaufield.com pour obtenir plus de renseignements sur les propriétés Urban, Éléonore‑Opinaca, Tortigny, Hemlo et Launay de Beaufield.

Pour de plus amples renseignements sur Beaufield, veuillez communiquer avec :

Vatché Tchakmakian
Secrétaire et chef des finances
No de tél. : 514‑842‑3443

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Aucune bourse ni aucune commission des valeurs mobilières ou autre autorité de réglementation n’a approuvé ou désapprouvé les renseignements contenus dans les présentes. 

Pediapharm annonce la clôture de l’offre de reçus de souscription pour un produit brut total de 62 M$

CE COMMUNIQUÉ NE PEUT ÊTRE DISTRIBUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES NI DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS. NE PAS RESPECTER CETTE CONSIGNE PEUT CONSTITUER UNE VIOLATION DE LA LOI SUR LES TITRES DES ÉTATS-UNIS.

MONTRÉAL, 15 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Pediapharm Inc. (ci-après « Pediapharm ») (TSXV:PDP) (OTCQB:PDDPF) est heureuse d’annoncer aujourd’hui la clôture d’une offre de placement privé (ci-après l’« Offre ») de reçus de souscription (définie plus bas). L’Offre était composée d’un placement privé négocié (ci-après l’« Offre négociée »), codirigé par Cormark Securities Inc. et Mackie Research Capital Corporation en tant qu’agents codirigés et coteneurs de livres (ci-après les « Agents »), ainsi que d’un placement privé non négocié (ci-après l’« Offre non négociée »). L’Offre non négociée était assistée par Goodwood Inc. (ci-après « Goodwood »). En raison de l’intérêt démontré, Pediapharm a augmenté l’envergure de l’Offre, originalement établie à 60 M$, et a annoncé aujourd’hui la clôture de l’Offre pour un produit brut cumulatif d’approximativement 62 M$.

L’Offre comprenait l’émission d’une combinaison de (i) reçus de souscription échangeables contre des unités (ci-après « Unités »), lesquelles sont composées d’une (1) action ordinaire de Pediapharm (ci-après : « Action ordinaire ») et la moitié (1/2) d’un titre d’achat d’Action ordinaire (ci-après « Reçus de souscription d’unité »), et de (ii) reçus de souscription échangeables contre des débentures convertibles (ci-après les « Débentures convertibles »), lesquelles peuvent être converties en unités, dont chacune est composée d’une (1) Action ordinaire et de la moitié (1/2) d’un titre d’achat d’Action ordinaire (ci-après les « Reçus de souscription de débenture », et collectivement avec les Reçus de souscription d’unité, ci-après les « Reçus de souscription »). Pour l’Offre, Pediapharm a émis 58 676 397 Reçus de souscription d’Unité représentant un produit cumulatif de souscriptions d’approximativement 20 M$, et 42 000 Reçus de souscription de débenture représentant un produit cumulatif de souscriptions de 42 M$. 

En ce qui a trait à l’Offre, les Agents ont (a) gagné des commissions en argent dont le montant cumulatif est d’approximativement 2 236 500 $ (ci-après la « Commission en argent »), soit le montant correspondant à des frais en argent de 7,0 % pour le produit brut cumulatif issu de l’Offre qui dépasse 30 000 000 $, laquelle Commission en argent sera entiercée jusqu’à ce que les conditions de libération de l’entiercement établies par l’Entente concernant les reçus de souscription (définie plus bas) soient satisfaites; et ont (b) reçu 2 867 306 titres d’achat d’Actions ordinaires (ci-après les « Titres de compensation »), et chacun de ces Titres de compensation peut être exercé au prix de 0,63 $ par Action ordinaire. Les Titres de compensation peuvent être exercés dans les 36 mois suivant la clôture. Pediapharm versera aussi des commissions en argent cumulant approximativement 1 090 090 $ aux courtiers inscrits impliqués dans l’Offre non négociée (ci-après la « Commission des courtiers ») lorsque les conditions de libération de l’entiercement établies par l’Entente concernant les reçus de souscription seront satisfaites.

L’Offre a été réalisée en lien avec l’acquisition de Medac Pharma, Inc. et de Medexus Inc. déjà annoncée par Pediapharm (ci-après les « Acquisitions »). Une partie du produit net de l’Offre sera utilisée pour financer le versement en argent associé à l’acquisition déjà annoncée de Medac Pharma, Inc. par Pediapharm, et le reste du produit net sera utilisé pour les opérations et les initiatives en cours de Pediapharm. 

Le produit de la vente des Reçus de souscription dans le cadre de l’Offre (incluant la Commission des agents et la Commission des courtiers, moins certaines dépenses des agents) sera entiercé conformément aux conditions de l’entente concernant les reçus de souscription signée par Pediapharm, les Agents, Goodwood et l’agent de reçus de souscription (ci-après l’« Entente concernant les reçus de souscription ») en même temps que la clôture de l’Offre, et jusqu’à ce que les conditions de libération de l’entiercement établies par l’Entente concernant les reçus de souscription soient satisfaites. Il est attendu que les Acquisitions seront réalisées le ou vers le 16 octobre 2018, après quoi, si les conditions de libération de l’entiercement établies par l’Entente concernant les reçus de souscription sont satisfaites, les Reçus de souscription seront automatiquement transformés en Débentures convertibles ou en Unités, selon le cas, et le produit net de l’Offre sera remis à Pediapharm.

Les Reçus de souscription ont été distribués à des souscripteurs au Canada, à des investisseurs aux États-Unis conformément aux exemptions aux exigences d’inscription de la plus récente version de la Securities Act of 1933 des États-Unis, ainsi que dans certaines autres régions soumises à d’autres autorités. La réalisation de l’Offre dépend de l’approbation des autorités réglementaires, y compris de l’approbation de TSX Venture Exchange. Les Reçus de souscription sont, et les titres connexes qui seront émis au moment de l’échange des Reçus de souscription seront, soumis à une période de retenue de quatre mois à partir de la date d’émission des Reçus de souscription.

Consultez le profil de Pediapharm sur www.sedar.com pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’Offre et des Acquisitions, y compris le communiqué de presse du 6 septembre 2018 de Pediapharm annonçant les Acquisitions et l’Offre.

Participation d’apparentés à l’Offre

Des initiés ont cumulativement souscrit à 5 982 352 Reçus de souscription d’Unités dans l’Offre. Puisque des initiés de Pediapharm ont participé à l’Offre, la transaction est considérée comme une « opération entre apparentés » selon l’instrument multilatéral 61-101; Mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (ci-après l’« IM 61-101 »).

Pediapharm, et au meilleur de la connaissance de Pediapharm après une enquête raisonnable, aucun apparenté, ne sont au courant de tout renseignement important concernant Pediapharm ou ses titres qui n’a pas été généralement divulgué.

L’Offre est exemptée des exigences d’évaluation officielle et d’approbation d’actionnaires minoritaires de l’IM 61-101 conformément aux sous-articles 5.5(c) et 5.7(1)(b)) de l’IM 61-101, car elle était une distribution de titres pour une contrepartie en espèces, et car ni la juste valeur de marché des Reçus de souscription distribués aux parties intéressées, ni la contrepartie à recevoir pour ces titres, ne dépassaient 2 500 000 $.

Pediapharm n’a pas produit une déclaration de changement important au moins 21 jours avant la date attendue de clôture de l’Offre parce que les détails concernant la participation des apparentés de Pediaphram à l’Offre n’étaient pas fixés jusqu’à peu de temps avant la clôture de l’Offre, et parce que Pediapharm souhaitait conclure l’Offre rapidement pour des raisons commerciales.

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule société pharmaceutique spécialisée canadienne entièrement dévouée aux besoins de la communauté pédiatrique. Sa mission est d’apporter les produits pédiatriques les plus récents et les plus novateurs au marché canadien dans le but de rehausser la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa fondation en 2008, Pediapharm a signé plusieurs ententes commerciales avec des partenaires du Canada et d’autres pays à travers le monde. La gamme de produits novateurs de Pediapharm comprend NYDAMD, un traitement révolutionnaire contre les poux de tête; RelaxaMC, un laxatif osmotique pour traiter la constipation; EpiCeramMD, une émulsion sans stéroïdes pour traiter l’eczéma; des suspensions orales avec naproxène pour traiter la douleur et l’enflure associée à divers troubles comme l’arthrite juvénile; RupallMC, un nouveau médicament novateur pour traiter les allergies par un mode d’action unique; OtixalMC, les premières et les seules gouttes auriculaires combinant des antibiotiques et des stéroïdes offertes dans un emballage stérile et sans agents de conservation à doses individuelles; et CuvposaMC pour traiter la bave chronique et excessive, un trouble qui affecte une bonne partie des patients atteints de paralysie cérébrale.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sylvain Chrétien, président et chef de la direction
Pediapharm Inc.
Téléphone : 514 762-2626, poste 201
Courriel : sylvain.chretien@pedia-pharm.com

Roland Boivin, chef de la direction financière
Pediapharm Inc.
Téléphone : 514 762-2626, poste 202
Courriel : roland.boivin@pedia-pharm.com

Frank Candido
Direct Financial Strategies and Communication Inc.
Téléphone : 514 969-5530
Courriel : directmtl@gmail.com

AVIS AUX LECTEURS

TSX Venture Exchange et son fournisseur de services réglementaires (tel que défini dans les politiques de TSX Venture Exchange) n’acceptent aucune responsabilité concernant la qualité ni l’exactitude de ce communiqué de presse.

Ce communiqué de presse n’est pas une offre de vente de titres aux États-Unis. Les titres ne peuvent pas être offerts ni vendus aux États-Unis sans inscription ou sans exemption d’inscription. Les titres ne seront pas publiquement offerts aux États-Unis. Les titres n’ont pas été inscrits ni ne seront inscrits en vertu de la Securities Act des États-Unis ni de la loi sur les valeurs mobilières de tout État des États-Unis.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations dites prospectives en vertu des lois applicables sur les titres. Les déclarations prospectives incluent des déclarations concernant des activités commerciales à venir de Pediapharm, des déclarations concernant le moment et la réalisation d’acquisitions proposées, l’approbation de l’Offre par des autorités réglementaires et par TSX Venture Exchange, l’utilisation du produit net de l’Offre, la satisfaction de conditions de libération d’entiercement, la capacité des parties à satisfaire à temps aux conditions de conclusion des Acquisitions, et concernant des attentes de la direction en ce qui a trait aux Acquisitions. Toutes les déclarations autres que des faits historiques, qui portent sur des activités, des événements ou des développements futurs prévus ou anticipés par Pediapharm, y compris les déclarations concernant des acquisitions potentielles et des financements potentiels, sont des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives peuvent souvent être reconnues par l’utilisation des mots « peut », « pourrait », « devrait », « continuera », « prévoit », « anticipe », « estime », « croit », « compte », « planifie » ou « projette », ou la version négative de ces mots, ou des variantes de ces mots, ou encore par des termes comparables. Les déclarations prospectives posent plusieurs risques et incertitudes, dont une bonne partie est en dehors du contrôle ou du pouvoir de prédiction de Pediapharm, qui peuvent faire en sorte que les résultats réels de Pediapharm diffèrent de façon considérable de ceux qui sont mentionnés dans des déclarations prospectives. Les facteurs pouvant faire en sorte que les résultats ou événements réels diffèrent de façon considérable des attentes comprennent la non-satisfaction par les parties concernées des exigences pour réaliser les Acquisitions ou pour libérer des valeurs d’entiercement, la non-réalisation des bénéfices attendus des Acquisitions, le risque que l’intégration des opérations de Pediapharm, Medac Pharma, Inc. et Medexus Inc. échoue ou soit impossible, la non-obtention d’un financement suffisant pour mettre en œuvre les plans commerciaux de Pediapharm à l’avenir, ainsi que d’autres risques divulgués dans le dossier de déclarations publiques auprès des autorités pertinentes de réglementation sur les titres. Pediapharm estime que les attentes et les présomptions sur lesquelles les déclarations prospectives sont basées sont raisonnables, mais avise les lecteurs de ne pas s’y fier indûment parce que Pediapharm n’offre aucune garantie que tout objet de déclarations prospectives se réalisera. Puisque les déclarations prospectives portent sur des événements et des conditions à venir, elles posent par le fait même des risques et des incertitudes. Les résultats, le rendement et les réalisations réels de Pediapharm pourraient différer considérablement de ceux qui sont mentionnés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives, et en conséquence, aucune garantie ne peut être offerte quant à la réalisation des événements exprimés dans les déclarations prospectives ni au bénéfice que Pediapharm en tirera si lesdits événements se réalisaient. La direction a inclus le résumé ci-dessus des présomptions et des risques reliés aux déclarations prospectives de ce communiqué de presse afin d’offrir aux porteurs de titres une perspective plus complète concernant les opérations à venir de Pediapharm; ces renseignements pourraient ne pas convenir à toute autre fin. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux déclarations prospectives. La liste de facteurs susmentionnée n’est pas complète. D’autres renseignements sur ces facteurs et sur d’autres facteurs pouvant affecter les opérations et les résultats financiers de Pediapharm sont présentés dans les rapports déposés auprès des autorités applicables de réglementation sur les titres, et sont présentés sur le site Web de SEDAR (www.sedar.com). Les déclarations prospectives de ce communiqué de presse sont faites à la même date que la date de publication de ce communiqué de presse, et Pediapharm n’assume aucune obligation de mettre publiquement à jour lesdites déclarations prospectives afin de tenir compte de nouveaux renseignements ou des événements ultérieurs, à moins d’être tenue de le faire en vertu de la loi applicable sur les titres.

Nouvel indice Conan – 12,1m @ 0,48% Cu et 3,12 g/t Ag en rainures, au total 12 nouvelles zones minéralisées durant l’été 2018

  • Nouvel indice Conan – 0,48% Cu et 3,12 g/t Ag sur 12,1 m (en rainures)
  • La zone Conan est ouverte dans toutes les directions
  • Conan – Elementary, horizons favorables sur plus de 200 m d’épaisseur
  • Zone Irene, 8 blocs erratiques de marbre minéralisés entre 0,38% et 1,85% Cuivre
  • Travaux d’exploration automnale incluant tranchées et rainures dans le corridor Hispana et investigation entre les corridors.

MONTRÉAL, 15 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX-V: KTR) (FRANKFURT: 58V), est heureuse d’annoncer les résultats de sa campagne d’exploration au sol pour l’été 2018. Les échantillons choisis, en rainures, et l’échantillonnage de blocs erratiques minéralisés provenant des zones Elementary, Conan (nouvellement découverte), Irene, toutes dans le secteur Sherlock et des zones Moli, Moli-West et N84 dans le secteur Nasigon ont tous révélé les lithologies favorables de manière continue et plusieurs ont donné des teneurs en cuivre supérieures à 1%. Les résultats des forages réalisés dans les corridors Nasigon et Sherlock sont toujours en attente.

L’indice Conan, localisé à 300 mètres au sud-ouest de l’indice Elementary, a produit une intersection de 0,48% Cu et 3,12g/t Ag sur une longueur de 12,1 mètres en rainures. La zone Conan est ouverte dans toutes les directions. L’indice Elementary a donné huit (8) échantillons choisis ayant titré entre 0,19% et 1,41% Cu prélevés sur la longueur de la tranchée. Les résultats sont présentés à la figure 1 et à la table 1 en annexe. La présence de blocs minéralisés jusqu’à 2,34% Cu ainsi que la mise à jour d’unités de marbres et d’unités calcosilicatées minéralisées démontrent maintenant un corridor minéralisé potentiel de plus de 200 mètres d’épaisseur entre les 2 indices. La zone minéralisée est ouverte en direction NE-SO et en profondeur.

Dans le secteur de la zone Irene (0,31% Cu sur 45 m, communiqué du 17 septembre 2018) localisé à 550 mètres au nord de Sherlock, huit (8) blocs métriques à plurimétriques ont donné des valeurs entre 0,13% et 1,85% Cu. Ceci démontre la présence continue, en surface, de la zone minéralisée.

De nouveaux résultats dans le secteur Nasigon ont aussi permis de confirmer les extensions des unités minéralisées aux indices Moli, Moli-west et N84. Les tranchées des indices Moli et Moli-west ont mis à jour le même horizon stratigraphique minéralisé sur plus de 125 mètres alors que la tranchée de l’indice N84 a identifié le même niveau de marbre que la tranchée N85 (Lac Michel) à 230 m à l’est et qui a titré 0,37 % Cu et 3,25 g/t Ag / 8,0m en rainures (communiqué du 16 août 2018). Plusieurs échantillons choisis sur ces tranchées ont titré des valeurs supérieures à 1% Cu.

« Le programme d’exploration de cet été nous a ouvert les yeux sur l’ampleur et le potentiel du système minéralisé. Nous ne pouvons plus ignorer les lithologies considérées auparavant comme non fertiles. Nous avons commencé l’été en nous concentrant sur une zone lithologique fertile, mais en élargissant les secteurs d’investigation, nous avons ainsi découvert de nouvelles zones minéralisées. Au total, 12 zones ont été découvertes qui, avec la réinterprétation des travaux géologiques historiques et de nouveaux levés géophysiques, orientent maintenant les travaux vers un plus grand territoire. Hispana reste le seul corridor à ne pas avoir connu de travaux significatifs depuis la découverte de plusieurs indices minéralisés sur plus de 100 mètres correspondant à des vecteurs d’anomalies géochimiques et géophysiques. Ce travail débute cette semaine et se poursuivra jusqu’à l’arrivée de la neige. » commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar.

Figure 1 : Localisation des nouveaux résultats de la campagne d’exploration de l’été 2018 est disponible à http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/43504ec6-49a8-4fb2-a98e-ec8cc3eb637a/fr

La figure pleine grandeur et les images des tranchées peuvent être téléchargées ici.

Le tableau des nouveaux résultats peut être téléchargé ici ou consulté à la fin du communiqué de presse.

Tous les échantillons ont été envoyés et préparés (PREP-31) par le laboratoire d’ALS Global de Val-d’Or. Par la suite, une portion de pulpe de chaque échantillon a été envoyée au laboratoire ALS Global de Vancouver pour des analyses pour le cuivre (CU-ICP61) et l’argent (AG-ICP61) ou des analyses multi-élémentaires (ME-ICP61) avec digestion par quatre acides et analyse spectroscopie (ICP-AES/MS). Les échantillons ayant titré plus de 10 000 ppm Cu ont été réanalysés par absorption atomique (CU-OG62) au laboratoire ALS Global à Vancouver. Les contrôles de qualité comprennent l’insertion systématique de blancs et de standards cuprifères certifiés dans chaque envoi au laboratoire.

Les échantillons en main sont des échantillons sélectionnés et ils ne sont pas nécessairement représentatifs de la minéralisation présente sur la propriété.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 qui a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

La Société souhaite annoncer que, sous réserve de l’approbation des autorités règlementaires, elle a retenu les services de Mackie Research Capital Corporation pour débuter son service de teneur de marché afin de lui fournir des services de teneur de marché conformément aux politiques et aux lignes directrices de la Bourse de croissance TSX et aux autres lois applicables.

Mackie négociera des actions de Kintavar à la Bourse de croissance TSX afin de maintenir un marché raisonnable et d’améliorer la liquidité des actions ordinaires de Kintavar. La convention entre Mackie et la Société peut être résiliée par l’une ou l’autre des parties moyennant un préavis écrit de 30 jours. La Société a accepté de verser à Mackie 5 000 $ par mois pour les 6 premiers mois et 3 500 $ par mois par la suite, payable trimestriellement à l’avance. La Société et Mackie agissent sans lien de dépendance, mais Mackie peut fournir des services de banque d’investissement à Kintavar et Mackie et / ou ses clients peuvent avoir un intérêt, directement ou indirectement, dans les titres de Kintavar. L’entente vise principalement à maintenir la stabilité du marché et la liquidité des actions ordinaires de la Société et n’est pas une entente formelle de teneur de marché. L’accord entre Mackie et la Société ne contient aucun facteur de performance et Mackie ne recevra aucune action ou option de la Société à titre de rémunération pour les services qu’elle rendra.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 30 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’Ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 300 km2, est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’Est de celle-ci. La propriété est située dans la portion Nord-Ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères, cuprifères, argentifères, et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ‘’cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires’’ dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou « IOCG », ainsi que de type skarn, dans le secteur Ouest. Minière Osisko inc. détient une redevance de 2 % NSR sur 27 cellules désignées sur carte (« CDC ») dans la partie Sud-Ouest de la propriété Mitchi, à l’extérieur du bassin sédimentaire.

À propos de Mackie Research Capital Corporation

Fondé en 1921, Mackie est l’une des plus grandes sociétés d’investissement indépendantes offrant une gamme complète de services au Canada. Mackie est une entreprise privée détenue par plus de 300 de ses employés. En tant que courtier national pleinement intégré, Mackie propose une gamme complète de services de marchés de capitaux et de gestion de patrimoine aux clients privés, aux institutions et aux sociétés en croissance.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman, président et CEO
Téléphone : +1 450 641 5119 #5653
Courriel : kmugerman@kintavar.com
Web: www.kintavar.com

Énoncés prospectifs :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Corridor Sherlock
Trench / Area SAMPLE UTM Nad83 Z18 Cu (%) Ag (g/t) Lithologies Type / lenght
X Y
CONAN X379740 483056 5255525 0,88 6,5 CaSi unit Grabs
X379741 483057 5255525 0,51 4,6 Qz vein
X379742 483058 5255525 0,58 4,7 CaSi unit
X379743 483060 5255522 0,84 7,2 Marble
X379744 483060 5255522 0,52 4,0 CaSi unit
X379745 483063 5255519 3,37 26,6 CaSi unit
X379746 483065 5255518 1,89 20,7 Marble
X379747 483058 5255526 0,41 3,5 CaSi unit
X379657 483056 5255526 0,18 1,2 CaSi unit Ch. 1m 12,1m @ 0,48% Cu et 3,12 gt Ag
X379658 483057 5255525 0,18 1,5 Marble Ch.1m
X379659 483057 5255525 0,35 2,4 Marble Ch.1,05m
X379660 483058 5255524 0,35 2,5 CaSi unit Ch.1,05m
X379661 483058 5255523 0,52 3,4 Marble Ch.1m
X379662 483059 5255523 0,75 5,6 Marble Ch.1m
X379663 483059 5255522 0,59 3,8 Marble Ch.1,05
X379664 483060 5255521 0,35 2,2 Marble Ch.1m
X379665 483061 5255522 0,50 3,0 Marble Ch.1m
X379666 483062 5255521 0,74 4,4 Marble Ch.1m
X379667 483063 5255520 0,47 2,9 Marble Ch.1,05
X379668 483063 5255520 0,78 4,7 Marble Ch.0,9m
Elementary x379832 483423 5255611 0,32 7,4 CaSi unit Grabs
x379843 483384 5255615 1,35 12,6 CaSi unit
x379833 483399 5255609 0,22 4,2 CaSi unit
x379834 483396 5255611 0,65 9,3 CaSi unit
x379835 483394 5255610 0,13 2,6 CaSi unit
x379836 483392 5255611 0,71 13,2 Orthogneiss
x379841 483376 5255617 1,41 15,6 CaSi unit
x379842 483386 5255610 0,19 3,2 CaSi unit
Blocs Elementary x379751 483361 5255562 1,80 14,8 Marble Blocs
x379752 483361 5255562 0,35 2,7 CaSi unit
x379753 483354 5255370 1,62 14,5 Marble
X379515 483354 5255622 2,10 16,9 Marble
x379517 483362 5255557 2,34 18,5 Marble
x379516 483363 5255550 1,83 14,2 CaSi unit
x379522 483417 5255687 0,57 4,2 CaSi unit
x379546 483381 5254002 0,13 0,0 CaSi unit
Blocs Irene R127885 483183 5253389 0,69 3,9 CaSi unit Blocs
R127886 483187 5253386 0,89 6,2 CaSi unit
R127887 483259 5253355 0,91 5,8 Marble
R127892 483256 5253366 0,38 5,8 Marble
R127894 483268 5253359 0,96 8,8 Marble
R127896 483277 5253365 0,13 1,8 CaSi unit
R127897 483318 5253327 1,23 7,8 Marble
Y371559 483286 5253348 1,85 22,8 CaSi unit
Y371560 483286 5253348 0,55 6,1 Marble
Corridor Nasigon 
MOLI S743037 491285 5264384 0,60 5,3 CaSi unit Grabs
X379368 491272 5264377 1,34 13,0 Marble
S743038 491280 5264381 0,95 7,6 CaSi unit
S743040 491273 5264378 0,60 5,1 Marble
S743041 491276 5264380 0,16 3,3 CaSi unit
S743042 491268 5264375 1,07 7,6 Marble
S743043 491266 5264374 1,46 13,7 CaSi unit
S743044 491265 5264373 1,10 8,3 CaSi unit
S743045 491277 5264384 0,54 2,5 Paragneiss
MOLI-W Y366013 491153 5264309 1,48 17,0 CaSi unit Grabs
Y366014 491154 5264310 0,19 1,6 CaSi unit
Y366015 491149 5264310 0,71 15,0 CaSi unit
Y366017 491149 5264315 0,12 1,3 CaSi unit
Y366018 491124 5264344 1,50 26,5 CaSi unit
Y366019 491125 5264347 0,13 1,3 CaSi unit
N84 Y366010 491773 5264788 2,07 23,2 CaSi unit Grabs
Y366011 491770 5264787 1,31 17,2 CaSi unit
Y366005 491784 5264791 0,11 4,1 Granite
Y366006 491780 5264794 0,54 4,9 CaSi unit
Y366007 491776 5264792 0,81 6,5 CaSi unit
Y366008 491771 5264789 1,27 13,0 CaSi unit
Y366009 491770 5264786 0,54 5,4 CaSi unit

Les actionnaires de Beaufield approuvent très majoritairement l’acquisition de Beaufield par Minière Osisko

NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE TRANSMISSION DES ÉTATS‑UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS‑UNIS

MONTRÉAL et TORONTO, 12 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Minière Osisko inc. (TSX : OSK) (« Osisko ») et Ressources Beaufield inc. (TSX-V : BFD) (« Beaufield ») sont heureuses d’annoncer qu’à l’assemblée extraordinaire des actionnaires de Beaufield qui s’est tenue plus tôt dans la journée (l’« assemblée de Beaufield »), les actionnaires de Beaufield ont voté très majoritairement en faveur de l’approbation de l’arrangement proposé (terme défini ci‑après) avec Osisko.

À l’assemblée de Beaufield, la résolution spéciale autorisant l’arrangement (la « résolution relative à l’arrangement ») a été approuvée (i) par environ 98,1 % des actionnaires de Beaufield qui y assistaient en personne ou par l’intermédiaire d’un fondé de pouvoir, et (ii) par environ 96,0 % des actionnaires minoritaires de Beaufield qui y assistaient en personne ou par l’intermédiaire d’un fondé de pouvoir. Les actionnaires de Beaufield qui ont participé au vote représentaient environ 49,9 % et 31,5 %, respectivement, de toutes les actions de Beaufield émises et en circulation qui conféraient un droit de vote à l’égard de la résolution relative à l’arrangement.

Précisions sur l’arrangement

La réalisation de l’arrangement demeure assujettie, entre autres, au respect de toutes les conditions préalables à la clôture de l’arrangement, y compris l’obtention de l’approbation définitive de la Cour supérieure du Québec. L’audience portant sur l’ordonnance définitive de la Cour supérieure du Québec devant approuver l’arrangement est prévue pour le 15 octobre 2018. Dans l’hypothèse où toutes les approbations sont obtenues et toutes les conditions préalables sont remplies ou font l’objet d’une renonciation, Osisko et Beaufield prévoient actuellement que la clôture de l’arrangement devrait avoir lieu le 19 octobre 2018.

Le 14 août 2018, Osisko et Beaufield ont conclu une convention d’arrangement définitive aux termes de laquelle, sous réserve des modalités et des conditions de la convention d’arrangement, Osisko fera l’acquisition de la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Beaufield dont elle n’est pas encore propriétaire, conformément à un plan d’arrangement établi en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (l’« arrangement »). De plus, conformément à l’arrangement, toutes les options en cours permettant d’acquérir des actions de Beaufield et tous les bons de souscription en circulation pouvant être exercés pour obtenir des actions de Beaufield, dans la mesure où ils n’ont pas été exercés avant la date de prise d’effet de l’arrangement, seront échangés contre le nombre d’options ou de bons de souscription, selon le cas, aux fins d’acquérir des actions d’Osisko.

Conformément aux modalités de l’arrangement, les actionnaires de Beaufield (sauf Osisko et les actionnaires de Beaufield qui exercent valablement leurs droits à la dissidence, le cas échéant) auront le droit de recevoir 0,0482 action d’Osisko en échange de chaque action de Beaufield qu’ils détenaient immédiatement avant la date de prise d’effet de l’arrangement.

Pour plus de précisions sur l’arrangement, veuillez consulter la circulaire d’information de la direction de Beaufield datée du 11 septembre 2018 qui a été déposée dans SEDAR (www.sedar.com) sous le profil d’émetteur de Beaufield.

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val‑d’Or et de Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban‑Barry et de Quévillon (plus de 3 300 kilomètres carrés), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord‑est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. Osisko détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord du Québec et de l’Ontario.

Pour de plus amples renseignements sur Osisko, veuillez communiquer avec :

John Burzynski
Président et chef de la direction
No de tél. : 416‑363‑8653

À propos de Ressources Beaufield inc.

Beaufield est une société d’exploration minière active au Québec et en Ontario. Veuillez vous reporter au site web de Beaufield au www.beaufield.com pour obtenir plus de renseignements sur les propriétés Urban, Éléonore‑Opinaca, Tortigny, Hemlo et Launay de Beaufield.

Pour de plus amples renseignements sur Beaufield, veuillez communiquer avec :

Vatché Tchakmakian
Secrétaire et chef des finances
No de tél. : 514‑842‑3443

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Aucune bourse ni aucune commission des valeurs mobilières ou autre autorité de réglementation n’a approuvé ou désapprouvé les renseignements contenus dans les présentes.

Euro Manganese Inc., admise à la Bourse de Francfort, nomme ses conseillers en communication en Europe et en Australie

VANCOUVER (Colombie-Britannique), 12 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Euro Manganese Inc. (TSX-V/ASX : EMN) (« EMN » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer son admission à la cote de la Bourse de Francfort ainsi que la nomination de ses deux conseillers en relations avec les investisseurs en Europe et en Australie.

Face aux manifestations d’intérêt croissantes de la part des investisseurs européens et en raison de la localisation stratégique de son projet Chvaletice Manganese (le « Projet ») en République tchèque, EMN a nommé Deutsche Gesellschaft für Wertpapieranalyse GmbH (« DGWA ») comme son conseiller en relations investisseurs en Europe. Les investisseurs européens peuvent échanger les actions ordinaires de la Société sous le code boursier « E06 » à la Bourse de Francfort. Parallèlement, en raison de participations significatives au capital d’EMN par des investisseurs australiens et du fait de son admission à la cote de l’Australian Securities Exchange, la Société a nommé NWR Communications Pty Ltd. (« NWR ») comme son conseiller en relations investisseurs en Australie. Ces deux sociétés proposent une multitude de services de relations avec les investisseurs aux sociétés cotées, notamment une aide à la diffusion de leurs communiqués de presse, un appui pour sensibiliser les investisseurs au sein de la communauté des investisseurs particuliers et des investisseurs institutionnels ainsi qu’une assistance au marketing en général pour la Société. La nomination de DGWA et de NWR est soumise à l’approbation de TSX Venture Exchange.

DGWA apportera ses services de relations investisseurs pendant une durée initiale de douze mois, qui pourra être prolongée de douze mois supplémentaires, moyennant un accord mutuel entre les parties ; il pourra être mis un terme à cette relation par chacune des parties à la clôture de chaque période de six mois moyennant un préavis de trente jours. DGWA percevra, à ce titre, 7 500 € d’honoraires par mois. NWR percevra des honoraires mensuels de 10 000 AUD$ au cours des deux premiers mois, puis une commission payée d’avance de 7 000 AUD par mois par la suite, avec préavis obligatoire d’un mois en cas de résiliation des services par la Société. DGWA et NWR seront fondées à percevoir le remboursement de tous leurs frais sous réserve qu’ils aient été préalablement approuvés. Ni DGWA ni NWR ne font actuellement partie des actionnaires de la Société.

À propos de Deutsche Gesellschaft für Wertpapieranalyse GmbH

Basée à Francfort et à Berlin en Allemagne, DGWA est une société allemande de gestion d’actifs et un cabinet de conseil en investissement et marchés financiers européen. Son équipe de direction possède 25 ans d’expérience dans la négociation de titres, l’investissement et l’analyse de petites et moyennes entreprises dans le monde entier. L’équipe de DGWA a pris part à plus de 250 introductions en Bourse, opérations de financement, émissions obligataires, doubles cotations et autres opérations de finance d’entreprise, ainsi qu’à toutes les tournées de présentation et campagnes de sensibilisation correspondantes.

À propos de NWR Communications Pty Ltd.

NWR est un cabinet de relations investisseurs et de relations presse bien établi qui est spécialisé dans les sociétés à petite et moyenne capitalisation cotées au ASX. NWR s’est fixé comme priorité de développer des campagnes de relations investisseurs et de relations presse efficaces et stratégiques afin de bâtir le profil des sociétés, tout en réduisant le temps conscré par les équipes de direction aux questions liées aux investisseurs. L’équipe aguerrie de NWR se compose d’anciens journalistes, courtiers en titres et professionnels des relations publiques.

À propos d’Euro Manganese Inc.

Euro Manganese Inc. est une société canadienne de ressources minérales dont l’objectif principal est l’évaluation et le développement du projet Chvaletice Manganese dans lequel elle détient une participation de 100 %. Le Projet consiste à retraiter un important gisement de manganèse hébergé dans des résidus miniers historiques, stratégiquement situés en République tchèque. L’objectif de la Société est de devenir un fournisseur leader, compétitif et respectueux de l’environnement de produits à base de manganèse de très grande pureté, au service de l’industrie des batteries lithium-ion, ainsi que des producteurs d’aciers spéciaux et d’alliages d’aluminium.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS :

Ce communiqué de presse peut contenir des déclarations ou informations de nature prospective. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes, ainsi que d’autres facteurs qui peuvent faire que le bilan des activités, les résultats et la performance réels ou les réalisations de la Société diffèrent de manière importante de tout bilan des activités, résultat, performance ou réalisation indiqué de manière expresse ou implicite dans les énoncés prospectifs. Les déclarations ou informations de nature prospective se rapportent, entre autres, à la poursuite de l’évaluation et du développement du Projet ainsi qu’à la nomination de DGWA et de NWR. Ces énoncés prospectifs se fondent sur les prévisions et convictions de la direction. Toutefois compte tenu des incertitudes, des hypothèses et des risques associés, les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces déclarations ou informations prospectives. La Société décline toute obligation de mettre à jour, ou de faire une annonce publique quant à tou(te)s déclarations, événements ou évolutions, à moins d’y être tenue par la loi.

Ni TSX Venture Exchange ni son Prestataire de services réglementaires (selon la définition de ce terme visée dans les politiques de TSX Venture Exchange) n’accepte d’engager sa responsabilité quant à l’adéquation ou l’exactitude du présent communiqué.

Contact :

M. Marco A. Romero, 
Président-Directeur Général
(604)-681-1010, poste 101
info@mn25.ca  
Site Web : www.mn25.ca

NWR Communications
Mme. Karen Oswald, 
mobile : +61 (0) 423 602 353 
karen@nwrcommunications.com.au

Site Web : www.nwrcommunications.com.au

DGWA
M. Stefan Müller 
+49 69 247471047
sm@dgwa.org 
Site Web : www.DGWA.org

Harfang Exploration annonce des teneurs significatives en or, cuivre et argent obtenues en rainurage sur sa propriété Serpent, Baie-James (Québec)

MONTRÉAL, 11 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Harfang Exploration inc. (“Harfang”) (TSX-V: HAR) est heureuse d’annoncer les résultats de sa campagne d’exploration estivale 2018 sur sa propriété Serpent à la Baie-James. L’échantillonnage en rainure réalisé en août sur deux indices minéralisés a révélé des valeurs significatives en or, cuivre et argent. L’indice Langelier a donné 91,48 g/t Au sur 0,45 m dans une veine de quartz boudinée (avec or visible) contenue dans un cisaillement recoupant une diorite. L’indice Mista a donné 1,12% Cu, 0,23 g/t Au et 8,68 g/t Ag sur 10 m incluant 2,09% Cu, 0,45 g/t Au et 16,4 g/t Ag sur 4 m dans une veine de quartz associée à de la tonalite et de la diorite foliées et cisaillées. Les deux indices se situent dans le Complexe de Langelier (figure 1).

L’indice Langelier correspond à une zone de cisaillement ENE-OSO affectant une diorite quartzifère foliée à gneissique. Le couloir cisaillé a été identifié sur au moins 75 m et atteint une largeur de 2 m. Il contient des veines de quartz plissées et boudinées avec de l’or visible. Des échantillons choisis prélevés en 2018 dans la structure ont donné jusqu’à 17,79 et 54,75 g/t Au. Les échantillons choisis sont des échantillons sélectionnés qui ne sont pas nécessairement représentatifs de la minéralisation présente sur la propriété.

L’indice Mista fait référence à des veines de quartz injectées dans de la tonalite et de la diorite foliées à fortement cisaillées. La structure minéralisée, d’une puissance atteignant jusqu’à 10 m, est connue sur au moins 280 m de longueur dans une direction ONO-ESE (figure 2). L’échantillonnage en rainure a été réalisé perpendiculairement à la plus importante veine de quartz dont les bordures n’ont pu être mises au jour par l’excavation manuelle de la tranchée. Les veines de quartz de l’indice Mista sont caractérisées par du quartz recristallisé et des sulfures interstitiels comme la chalcopyrite et, en quantité en trace, la bornite, la covellite, la chalcocite, la pyrite et/ou la pyrrhotite. Des échantillons choisis de 2018 ont retourné jusqu’à 3,04% Cu, 1,93 g/t Au et 20,0 g/t Ag sur cet indice.

Harfang a découvert les indices Langelier et Mista en 2017 et les résultats, atteignant 4,11 g/t Au et 2,11% Cu dans des échantillons choisis, ont été publiés dans un communiqué de presse daté du 11 octobre 2017. Plusieurs autres sites minéralisés (>0,1 g/t Au et >0,1% Cu) existent le long de couloirs structuraux similaires dans des secteurs sous-explorés de la propriété.

Ces résultats encourageants ont convaincu Harfang de continuer ses travaux de terrain cet automne. Plus de prospection sera effectuée le long des zones de déformation structurales kilométriques identifiées sur la propriété. Des levés de till et de sol à petite échelle seront réalisés dans l’environnement immédiat des deux indices. Notre principal objectif avec ces levés est de tester la signature géochimique de la minéralisation connue avant de procéder à des levés à plus grande échelle ou d’entreprendre un quelconque programme d’exploration. Plutôt rare sur le territoire de la Baie-James, ce type de minéralisation pourrait représenter un nouveau contexte métallogénique.

À propos de la propriété Serpent

La propriété Serpent, entièrement détenue par Harfang, inclut 255 claims pour une superficie totale de 13 197 ha. Elle est divisée en deux blocs de cellules. La propriété est située à 80 km au SSE de la localité de Radisson et à seulement 10 km à l’est de la route de la Baie-James. Sa limite orientale longe la propriété aurifère Sakami (Corporation Métaux Précieux du Québec). Les lithologies sont principalement associées au Complexe de Langelier formé de tonalite et de diorite foliées à gneissiques et interprété comme un socle crustal archéen sur lequel se sont déposés les assemblages volcano-sédimentaires.

Contrôle de la qualité

Tous les échantillons de roche ont été soumis à Laboratoire Expert (Rouyn-Noranda) pour être analysés pour les éléments chimiques Au-Ag-Cu-Zn-Pb. Ces cinq éléments ont été analysés par absorption atomique suivant une pyroanalyse pour l’or et une digestion totale par quatre acides pour les autres métaux. Les échantillons ayant des valeurs aurifères supérieures à 1 g/t ont été réanalysés par gravimétrie. Dans le cas de l’échantillonnage en rainure, les résultats obtenus par ces méthodes ont servi pour les calculs des intervalles minéralisés. La procédure d’échantillonnage et l’interprétation des résultats ont été effectués par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance qualité/contrôle (QAQC) conforme aux meilleures pratiques de l’industrie incluant l’utilisation de standards et de blancs.

À propos d’Harfang

Harfang est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration et minières d’envergure. 

Ce communiqué de presse a été préparé et approuvé par François Goulet, géo., Président et Chef de la direction, une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site web d’Harfang : www.harfangexploration.com.

François Goulet, Président et Chef de la direction
Tél : 514 940-0670 #339
Courriel : fgoulet@harfangexploration.com
Web : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.

Deux figures accompagnant ce communiqué sont disponibles aux liens suivants :

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/0ce6b087-7fcb-48ec-a00f-643c2808ed76

http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/02d75e14-d487-4865-aa40-634436e8eb72

H2O Innovation : Piedmont obtient d’importantes commandes et dévoile de nouveaux produits

QUÉBEC, Québec, 11 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — (TSXV : HEO) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») est fière d’annoncer que sa filiale indépendante Piedmont, leader mondial dans l’équipement anticorrosif pour les usines de dessalement pour les marchés industriels et municipaux, a récemment obtenu d’importantes commandes pour ses gammes de produits de raccords flexibles et de filtres à cartouches faits de FRP. Piedmont a également développé et lancé de nouveaux produits.

Grâce à son important réseau de distribution international, Piedmont a obtenu plusieurs nouvelles commandes de raccords flexibles et/ou de filtres à cartouches faits de FRP, au cours du premier trimestre de notre exercice financier 2019, et ce, dans plus de 15 pays. « Les synergies entre les deux gammes de produits sont indéniables et permettent à Piedmont d’offrir des ensembles forfaitaires à ses clients, et ainsi, de devenir plus compétitif sur le marché du dessalement d’eau de mer. En effet, ces synergies ont permis à Piedmont de remporter des commandes de produits destinées à des projets d’envergure de dessalement d’eau de mer par osmose inverse (SWRO), pouvant traiter jusqu’à 250 000 m3/jour (66,0 MGD). Piedmont propose une offre unique et est bien positionné pour bénéficier des perspectives optimistes du marché actuel, ce qui pourrait générer de plus importantes commandes pour toutes les gammes de produits », a déclaré Ties Venema, directeur général de Piedmont.

De plus, Piedmont a récemment dévoilé son nouveau raccord en fonte peinte, le Style L. Ce dernier représente une option économique pour les applications à basse pression et est utilisé uniquement pour le traitement de l’eau douce, nous permettant ainsi de rejoindre une plus vaste clientèle et de nouveaux marchés. L’équipe est également sur le point de lancer une nouvelle ligne de filtres qui permettra à Piedmont d’accroitre son offre potentielle pour les projets de SWRO, où l’ultrafiltration (UF) est utilisée en prétraitement. La mise en marché de ces nouveaux filtres viendra étoffer davantage notre portefeuille de produits et multiplier nos opportunités d’affaires dans l’industrie du dessalement.

« Piedmont se positionne rapidement comme l’incontournable fournisseur de composantes pour les plus importants constructeurs d’usines de dessalement et de réutilisation d’eau au monde. L’ajout de nouveaux produits utilisés sur des systèmes d’UF et de RO, au portefeuille de Piedmont, était une progression naturelle et nous permet de tirer profit de la même équipe de ventes et du même réseau de distribution pour vendre plusieurs lignes de produits. Une réunion avec des clients à Madrid, à Paris ou à Séoul, où les plus grands EPC (Ingénierie-Approvisionnement-Construction) du marché du dessalement sont actifs, peut donner lieu à trois contrats pour trois produits différents utilisés sur le même projet de dessalement. C’est un excellent moyen de maximiser nos efforts de ventes et d’augmenter nos revenus, tout en maintenant les charges d’exploitation stables. L’idée d’accroitre notre présence auprès de nos principaux clients, en ouvrant un bureau en Espagne en 2015, a définitivement porté fruit du côté des ventes. Cela a également permis à notre équipe d’ingénierie d’ajuster le développement de produits aux besoins et aux spécifications de nos clients, et ainsi mieux concevoir les futurs produits de Piedmont en y apportant des améliorations significatives », a ajouté Guillaume Clairet, chef des opérations d’H2O Innovation.

À propos de Piedmont
Piedmont est un leader mondial dans l’équipement anticorrosif pour les usines de dessalement et répond aux besoins essentiels des clients pour une large gamme d’applications dans les marchés industriels et municipaux. Pour plus de renseignements, visitez : www.piedmontpacific.com.

À propos d’H2O Innovation 
H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, et services ; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc. 
www.h2oinnovation.com 

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170 
marc.blanchet@h2oinnovation.com 

Résultats de l’assemblée annuelle des actionnaires – placement privé

ROUYN-NORANDA, Québec, 10 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Ressources Pershimex (« Pershimex » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE : PRO) est heureuse d’annoncer les résultats de son assemblée annuelle des actionnaires qui s’est tenue le 9 octobre 2018. Les actionnaires ont, à la majorité des voix, procédé à la nomination de Raymond Chabot Grant Thornton s.e.n.c.r.l. à titre d’auditeurs de la Société et ont approuvé la continuation du régime d’options d’achat d’actions. Les actionnaires ont également approuvé, à la majorité des voix, une résolution visant l’élection des administrateurs suivants : Alain Bureau, Roger Bureau, Paul Cregheur, Robert Gagnon et Pierre-Hubert Séguin.  Lors de la réunion du conseil d’administration qui a suivi l’assemblée des actionnaires, le conseil a nommé Robert Gagnon comme chef de la direction de la Société, Jacques Levesque, CPA, comme chef des finances, Roger Bureau comme président du conseil et Julie Godard, Avocate, comme secrétaire corporative.  De plus, les administrateurs suivants ont été nommés comme membres du comité d’audit de la Société : Pierre-Hubert Séguin (président) Robert Gagnon et Paul Cregheur.

La Société annonce également le lancement d’un placement privé de 200 unités au prix de 1 000 $ chacune (« Unités ») pour un produit brut de 200 000 $. Chaque Unité comprendra 10 000 actions ordinaires dites accréditives (« Actions accréditives ») du capital social de la Société au prix de 0,08 $ chacune, 2 500 actions ordinaires non-accréditives (« Actions ordinaires ») au prix de 0,08 $ chacune et de 12 500 bons de souscription (« Bons de souscription »). Chaque Bon de souscription entier donnera le droit à son détenteur d’acquérir une Action ordinaire au prix d’exercice de 0,10 $ chacune pour une période de 24 mois à compter de la date de clôture du placement privé. Toutes les Unités, les Actions accréditives, les Actions ordinaires et les Bons de souscription émis seront assujettis à une période de détention obligatoire de quatre (4) mois et un (1) jour à compter de la date de clôture du placement privé. Le placement privé sera assujetti à l’approbation de la Bourse de croissance TSX et de toute autre autorité règlementaire applicable.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Robert Gagnon, Président et Chef de la direction
Tél. : (819) 797-2180

Mise en garde

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude des renseignements contenus dans le présent communiqué de presse.

Les faits énoncés dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des « énoncés prospectifs » et les lecteurs sont mis en garde à l’effet que ces énoncés ne sont pas une garantie de succès et que les développements et résultats futurs peuvent être différents de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs.

Démission du chef de la direction financière

MONTRÉAL, 10 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Falco Ltée (TSX CROISSANCE : FPC) (« Falco » ou la « Société ») annonce la démission de Vincent Metcalfe du poste de chef de la direction financière avec entrée en vigueur immédiate.

Luc Lessard, président et chef de la direction, a mentionné : « Vincent a joué un rôle clé dans notre Société depuis sa nomination en avril 2015, et nous tenons à exprimer notre reconnaissance pour sa contribution dans l’avancement et le développement de notre Société et du projet Horne 5. Nous lui souhaitons le plus grand succès dans ses projets futurs. »

M. Anthony Glavac, CPA, CA, vice-président, contrôleur corporatif de Falco, assumera les fonctions de chef de la direction financière sur une base intérimaire.

À propos de Falco

Ressources Falco Ltée est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Falco détient des droits sur environ 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base. L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé dans l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et qui a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre. Redevances Aurifères Osisko Ltée est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 12,6 % des actions ordinaires en circulation de la Société. La Société compte 189 195 976 actions ordinaires émises et en circulation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Luc Lessard
Président et chef de la direction
514-261-3336
info@falcores.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Travaux sur 3 projets d’or dans la zone de déformation de la basse Eastmain à la Baie James, au Québec

MONTRÉAL, 09 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — DIOS EXPLORATION a complété les travaux de terrain sur trois projets aurifères en propriété exclusive dans la zone de déformation de la basse Eastmain à la Baie James Eeyou Istchee, soit AU33, CLARKIE and K2

La réception au laboratoire de Val d’Or de 366 échantillons de roches de ces trois propriétés a été confirmée la semaine dernière, ils sont en cours de préparation et DIOS   a aussi ramassé 183 échantillons pédogéochmiques (B).

Premièrement, sur le vaste projet AU33, des secteurs stratégiques ont été ciblés: les extensions de la découverte d’or de CLN (Chain Lake Nord) de 3.26 grammes par tonne en or sur 6 m d’épaisseur vraie dans un intervalle de 2 g/t en or sur 11 m.  Les indices minéralisés Chain Lake Sud et Chain Lake Ouest (à 1 km à l’ouest) ont été prospectés et échantillonnés (roches et sols) ainsi que l’anomalie de polarisation provoquée de ROBINO (37 g/t en or)  dont l’horizon B a échantillonné pour cibler des forages.  La structure majeure est-ouest Chain Lake avait donné de très fortes telles anomalies en or dans ce secteur  sur 1.75 km de long, indiquant le fort potentiel de ce secteur à 4 km au  nord du gîte aurifère  HEBERTO.  

Un secteur de plusieurs km carrés sans affleurements à 8 km à l’est du gîte HEBERTO a aussi fait l’objet d’un levé pédogéochimique.  Il y a deux horizons magnétiques dans le nez de pli, le plus à l’est présentant des anomalies de polarisation provoquée (PP) et quelques trous courts y ont été forés.  Quelques dykes de tonalite foliée ont donné 1.56 g/t en or sur 1 m & 1.02 g/t en or sur 2 m.  L’horizon occidental de tonalite magnétique est couvert de forêt dense, ne présente pas d’anomalies PP et n’a donc pas encore été foré: un levé de sols vient d’être complété sur cet horizon magnétique dans le nez de pli et sur son flanc nord pour cibler des forages.  Cet horizon marqueur a déjà été cartographié plus au nord (0.8 g/t en or).

Donc une série d’anomalies très élevées en or dans le till glaciaire (0.576;  0.619;  0.731;  0.777;  1.255;  1.390;  2.090 g/t en or dans les concentrés de minéraux lourds) demeure inexpliquée en amont glaciaire du gîte HEBERTO et une source locale est envisagée, mais le secteur n’affleure pas et est recouvert de drumlins et till glaciaires.

Deuxièmement, d’autre part, DIOS a entrepris des travaux d’exploration encore plus en amont glaciaire de ces anomalies d’or dans le till: DIOS a découvert le showing aurifère Wacky à environ 25 km au nord-est suivant la source de l’écoulement glaciaire (8.8 g/t et 6.8 g/t en or) sur le projet CLARKIE (communiqué du 19 septembre).  La prospection a récemment permis d’y découvrir latéralement une unité sédimentaire enrichie en pyrite et très fortement altérée  en silice et séricite sur au moins 3 km de longueur et atteignant 20-25 m de large, au pendage sub-vertical, donnant une largeur près de l’épaisseur réelle en surface.  Suite à bien des travaux de prospection dans le bassin sédimentaire de CLARKIE, c’est la première fois que DIOS trouve tant de pyrite, de silicification et d’altération en séricite.  IL NE S’AGIT PAS DE VEINES DE QUARTZ, mais plutôt d’altération pénétrative en silice.  Environ 195 échantillons de roche (incl.19 contrôles) et 64 sols ont été ramassés et la pelle atteint souvent la roche quand on creuse pour aller chercher l’horizon B.

Troisièmement, à plusieurs dizaines de km plus à l’ouest du projet AU33, toujours le long de la zone de déformation de la basse Eastmain, se trouve la propriété K2 qui vient aussi d’être prospectée et échantillonnée, particulièrement sur les nouveaux claims prometteurs du Far West et la cible WI (west inputs) qui avait donné 6.72 g/t en or dans un bloc erratique sub-en-place de dacite et jusqu’à 0.283 g/t en  or dans les sols.

L’équipe de DIOS est très enthousiaste quant aux roches et altérations identifiées, dans l’expectative des résultats.  La propriété AU33 est accessible par route à 50 km au sud de la mine d’or de classe mondiale Eleonore et à 15 km à l’ouest du dépôt aurifère Clearwater.  Ce communiqué a été préparé par MJ Girard, Personne Qualifiée (43-101). 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité de ce communiqué.

Contactez :
Marie-José Girard, présidente et chef de la direction
mjgirard@diosexplo.com
(514) 923-9123
www.diosexplo.com
           

Corporation Ressources Pershimex intercepte 1,40 g/t d’or sur 26,2 m sur la propriété Courville

ROUYN-NORANDA, Québec, 09 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Corporation Ressources Pershimex (« Pershimex » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE : PRO) est heureuse d’annoncer une nouvelle série de résultats de sa campagne de forage effectuée sur la propriété Courville. Cette campagne de forage s’est déroulée en deux phases. La première phase ciblait l’extension Est de l’indice Rolartic, pour environ 4 000 m de forage répartis sur 21 sondages. La deuxième phase quant à elle, visait l’extension en profondeur de l’indice Rolartic. En effet, la totalité des sondages ont été implantés directement sous la zone de l’échantillonnage en vrac réalisé par Pershimco en 2005. En tout, dix (10) sondages, pour un total de 3 900 m, ont permis de valider la continuité de la minéralisation de l’indice Rolartic en profondeur. Les résultats d’analyses sont disponibles pour les trois premiers sondages (CRV-17-22, CRV-17-23 et CRV-17-24). Noter que ceux-ci ont tous intercepté la zone minéralisée qui est continue et reliée aux sondages implantés à l’est du gîte de Rolartic (voir figure).

Le sondage CRV-17-22 a intercepté une zone minéralisée titrant à 1,2 g/t Au sur 14 m incluant une zone à haute teneur titrant à 6,2 g/t Au sur 2,2 m.

Le sondage CRV-17-23 a intercepté une zone minéralisée titrant à 0,7 g/t Au sur 27 m.

Le sondage CRV-17-24 a intercepté à 100 m verticale sous le vrac, une zone minéralisée titrant à 1,4 g/t Au sur 26,2 m incluant 4,31 g/t Au sur 3,5 m. (voir la section). Noter que de l’or visible a été observé dans ce sondage en association avec de la sphalérite et de la galène dans une veine de quartz centimétrique.

La minéralisation aurifère est matérialisée par des veinules de pyrite et des veines de quartz recoupant un intrusif porphyrique altéré d’environ 100 m d’épaisseur en moyenne.

Robert Gagnon, président et chef de la direction de la Société, a déclaré; « Les premiers sondages entrepris sous le vrac confirment la continuité de la minéralisation a plus de 100 m vertical. Les prochains sondages en cours d’analyse visent l’extension de la minéralisation à des profondeurs de plus de 100 m. Visuellement, les sondages profonds ont tous recoupé l’intrusif minéralisé; les résultats d’analyses sont attendus d’ici les prochaines semaines. La direction est très encouragée par ces premiers résultats qui confirment la pertinence de poursuivre le développement du projet Courville latéralement et en profondeur. »

Mentionnons qu’un échantillon en vrac prélevé en 2005 sur le gite Rolartic avait permis de traiter 14 000 tonnes de minerai à une teneur moyenne de 1,9 g/t Au. La zone minéralisée reste ouverte en extension latérale et en profondeur.

Suivant un programme d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des échantillons en blanc et des matériels de référence certifiés ont été ajoutés parmi les échantillons de demi-carotte avant d’être expédiés et analysés par le laboratoire d’Analyse Bourlamaque ltée de Val-d’Or, Québec suivant la méthode de pyro-analyse. Ce communiqué de presse a été préparé par Robert Gagnon, géologue, président de Pershimex, personne qualifiée selon le Règlement 43-101.

Corporation Ressources Pershimex – Bref aperçu

  • Détient plus de 800 claims en Abitibi-Témiscamingue;
  • Détient 100 % des droits miniers de la propriété Courville ;
  • Partenaire avec Dundee Precious Metals sur la propriété Malartic;
  • Partenaire avec Chalice Gold Mines sur la propriété Forsan.

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Robert Gagnon, Chef de la direction          
Tél.:     (819) 797-2180

Mise en garde

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude des renseignements contenus dans le présent communiqué de presse

Les faits énoncés dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des « énoncés prospectifs » et les lecteurs sont mis en garde à l’effet que ces énoncés ne sont pas une garantie de succès et que les développements et résultats futurs peuvent être différents de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs.

Figure 1 est disponible à http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/8e20c58c-d478-41dc-b35f-d0274a5ac01d/fr

Figure 2 est disponible à http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/62a68175-fbcd-47d9-8944-24745159253b/fr

Une nouvelle zone nommée 6N1 augmente le potentiel de Mine Chimo

VAL-D’OR, Québec, 09 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Ressources Cartier Inc. (TSX-V: ECR) (“Cartier”) annonce 5,5 g/t Au sur 4,7 m inclus dans 13,9 m à 2,4 g/t Au et 5,6 g/t Au sur 3,0 m inclus dans 13,9 m à 2,0 g/t Au intersectés à 100 m de l’ancienne Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or (FIGURE).

Les valeurs ont été intersectées à 400 m de profondeur à l’endroit où les forages avaient pour objectif de relier deux zones d’intersections aurifères d’intérêt.  Quelques-unes des valeurs historiques de ces zones sont les suivantes :  27,1 g/t Au sur 2,3 m incluant 4,8 g/t Au sur 17,2 m et 18,7 g/t Au / 2,8 m incluant 4,0 g/t Au sur 22,4 m.  La nouvelle zone ainsi formée et nommée 6N1, aux dimensions maintenant bonifiées (FIGURE), se situe à proximité des infrastructures minières existantes.

« La Zone 6N1 s’ajoute au potentiel de développement de ressources à proximité des infrastructures minières souterraines » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction ajoutant que « nous sommes toujours en attente d’environ 30 % des résultats du laboratoire pour dresser le portrait du potentiel aurifère de Mine Chimo ».

Les informations détaillées des nouveaux résultats reçus du laboratoire sont les suivantes :

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur
(m)
Au
(g/t)
Zone aurifère
CH18-21A 424,1 428,8 4,7 5,5 6N1
Inclus dans 424,1 438,0 13,9 2,4
CH18-20 408,0 411,0 3,0 5,6
Inclus dans 408,0 421,9 13,9 2,0
CH18-22B 512,0 523,0 11,0 1,1

Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage.  L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

La campagne de forages de la phase II (Communiqué du 28 août 2018) présentement en cours vise à valoriser, à des profondeurs de 600 m à 1 km, le potentiel de développement de ressources dans sept des zones aurifères périphériques au cluster principal des zones 5.  Ce programme est constitué d’une quarantaine de forages cumulant 15 000 m.

Une VIDÉO YOUTUBE 3D permet de visualiser les principales composantes de la Mine Chimo qui sont les infrastructures souterraines d’exploitation, les structures, les zones et les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les principales cibles visées par les forages en cours.  La Structure et la Zone aurifère 6N1 y sont illustrées.

Faits saillants du projet Mine Chimo

À propos de Cartier

Ressources Cartier, fondée en 2006, est basée à Val-d’Or, au Québec.  Le Québec s’est toujours classé parmi les meilleurs territoires miniers au monde, principalement en raison de sa géologie favorable, de son environnement fiscal attrayant et de son gouvernement pro-minier.  En 2017, l’Institut Fraser a de nouveau classé le Québec parmi les meilleurs au monde en matière d’attractivité pour les investissements.

Faits saillants relatifs à un investissement dans Cartier

  • La société a une solide encaisse avec plus de 10M $, ainsi qu’un important endossement corporatif et institutionnel incluant Mines Agnico Eagle, JP Morgan UK et les fonds d’investissement du Québec.
  • La stratégie de Cartier consiste à concentrer ses efforts sur des projets aurifères relativement avancés offrant un important potentiel d’accroissement des ressources.
  • La société détient un portefeuille de projets d’exploration au stade avancé situés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi au Québec; l’une des régions minières les plus prolifiques au monde.
  • La société se concentre sur l’avancement de ses quatre projets clés via des programmes de forage.  Tous ces projets ont été acquis à des coûts raisonnables au cours des dernières années.  Tous sont prêts à être forés avec pour cible l’extension géométrique des dépôts aurifères.
  • Le projet Mine Chimo est un ancien producteur d’or.  Trois autres projets; Wilson, Benoist et Fenton, possèdent des estimations historiques de ressources.
  • En 2018, un programme en cours qui totalisera 105 forages cumulant 45 000 m vise à valoriser le potentiel de développement de ressources à Mine Chimo.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Tous les résultats, annoncés dans ce communiqué, ont été obtenus d’échantillons mesurés le long de la carotte de forage.  Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh.  Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité.  Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec).  Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique, puis par gravimétrie pour les résultats supérieurs à 5,0 g / t Au.  Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ‘’Metallic Sieve‘’.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président.  M.  Lavallière est une personne qualifiée telle au sens du Règlement 43-101.

Pour plus d’information, contacter:  
   
Philippe Cloutier, géo. Relations aux Investisseurs:
Président et Chef de la direction Relations Publiques Paradox
Téléphone:  819 856-0512 514-341-0408
philippe.cloutier@ressourcescartier.com   
www.ressourcescartier.com  

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au lien suivant :
http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/f22defb1-0491-4188-a282-0ffd62c7e064/fr

Orbite fait une mise à jour corporative

LAVAL, Québec, 04 oct. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») a fourni aujourd’hui une mise à jour sur ses progrès dans la mise en œuvre des solutions pour résoudre les problèmes survenus avec le système de calcination afin d’émerger de sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »).

Mise à jour sur la situation financière

  • Suite au communiqué de presse émis le 16 juillet dernier, la Société a annoncé le 30 juillet qu’elle a reçu le montant de règlement de 3,5 millions de dollars canadiens ainsi que le Prêt DIP de 4,0 millions de dollars canadiens (la « transaction »). Les termes et conditions du Prêt DIP ainsi que le rang des sûretés consenties sont décrits plus en détails sur SEDAR.
  • La Société de fiducie Computershare du Canada, en sa qualité de fiduciaire pour les détenteurs des débentures CII de 2015 (« le Prêteur ») des financements DIP de 7,45 millions de dollars, a confirmé qu’il donnait une dispense à Orbite de son obligation de rembourser les sommes empruntées en vertu des deux financements DIP et ce, jusqu’au 1er octobre 2018. Des discussions sont en cours avec le Prêteur pour prolonger cette dispense à une date ultérieure afin de permettre à la Société de compléter les modifications de l’équipement de calcination avant d’avoir à rembourser ces sommes.
  • Selon les projections de flux de trésorerie de la Société déposées à la Cour de la LACC, le Montant de règlement, le Prêt DIP ainsi que d’autres sources de fonds que la Société estime recevoir d’autres parties devraient lui permettre d’augmenter sa main-d’œuvre, procéder aux modifications au système de calcination ainsi qu’à l’usine d’alumine de haute pureté (« l’usine HPA ») et maintenir ses activités jusqu’à avril 2019. La direction s’attend toujours à ce que les opérations à l’usine HPA recommencent durant le deuxième trimestre de 2019.
  • Orbite a reçu plus tôt cette année une tranche de 5 millions de dollars (représentant environ 50% du montant réclamé) du gouvernement du Québec dans le cadre de ses crédits d’impôt à l’investissement du Québec pour l’exercice 2016 (« CII 2016 »), en lien avec les équipements achetés pour la fabrication et la transformation dans la région de la Gaspésie. La Société s’attend à recevoir une autre tranche de CII 2016 réclamés d’ici la fin de l’année une fois l’audit habituel complété. La tranche de 5 millions de dollars reçue a été déposée dans un compte distinct afin de garantir les débentures convertibles émises en août 2016. Toutes les sommes à titre de CII pour l’année 2015 ont été reçues et, tel que mentionné plus haut, 7,45 million de dollars ont été convertis en financements DIP.

Mise à jour sur l’équipement de calcination Outotec

  • Concurremment avec la conclusion de la transaction, la Société et Outotec ont conclu une nouvelle entente d’approvisionnement pour le redémarrage des opérations de l’équipement de calcination à l’usine HPA. (Voir le communiqué du 16 juillet 2018).
  • Suite à la conclusion de la transaction, les équipes techniques se sont réengagées à progresser sur l’ingénierie de détail et les commandes du matériel nécessaire pour la mise en œuvre des modifications requises.
  • Simultanément avec ce qui précède, Orbite est à compléter la conception des autres changements à l’usine qui sont devenus nécessaires en raison des modifications apportées à l’équipement de calcination. Les travaux au site ont commencé en septembre sur les sections de l’usine qui sont en amont du système de calcination tandis qu’il est prévu que les travaux sur le système de calcination commencent à la fin octobre.
  • Le chemin critique demeure la livraison et le remplacement des briques de réfractaire requis en raison des modifications au décomposeur et la livraison est prévu à la fin janvier 2019.
  • Par conséquent, la Société prévoit le démarrage de la section hydro métallurgique de l’usine au mois de février 2019 pour recommencer la production de l’ACH et le démarrage de la section pyro-métallurgique (calcination) durant le deuxième trimestre de 2019.
  • Afin de mettre en œuvre ce qui précède, la Société a entrepris le rappel du personnel technique et d’opération/entretien. Ces rappels vont se poursuivre jusqu’en début 2019

La Société fournira des mises à jour en temps opportun.

Rien ne garantit que la Société réussisse ses efforts de restructuration ou qu’elle émerge de la protection de la LACC.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs
Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

RENSEIGNEMENTS :

Technologies Orbite inc.
Geneviève Marchand, secrétaire corporative
Tél. : 450 680-3341
Courriel : info@orbitetech.com

Nemaska Lithium et Northvolt annoncent la signature d’une entente de principe pour la vente d’hydroxyde de lithium

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 27 avril 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX) (OTC:NMKEF) et Northvolt AB (« Northvolt ») sont heureuses d’annoncer la signature d’une entente de principe visant l’approvisionnement par la Société d’hydroxyde de lithium de qualité batterie à Northvolt.

D’après cette entente de principe, Nemaska Lithium a convenu de fournir, par l’entremise de sa filiale à part entière Nemaska Lithium Shawinigan Transformation Inc., et Northvolt a convenu d’acheter, sur une base d’achat ferme (take-or-pay), jusqu’à 5 000 mais pas moins de 3 500 tonnes métriques par année d’hydroxyde de lithium produit à l’usine commerciale de la Société à Shawinigan, pour une période d’approvisionnement de 5 années commençant lors du début de la production commerciale, tant à l’usine de Shawinigan qu’à l’usine projetée par Northvolt de Skellefteå en Suède (l’ « usine N »).

Dans le cadre de cet approvisionnement en hydroxyde de lithium, Northvolt a convenu de remettre à la Société un billet promissoire de 10M EUR, lequel peut, au choix de la Société, être converti en actions comportant droit de vote de Northvolt dans le cadre du financement du projet de l’usine N, ou racheté au coût plus l’intérêt à un taux pré-convenu.

« Nous nous réjouissons de cette première étape en vue d’établir un partenariat stratégique entre Northvolt et la Société, puisque nous partageons les mêmes valeurs et vision de faciliter l’accès aux énergies vertes pour le bénéfice de l’humanité et de repousser les frontières pour y parvenir », a déclaré Guy Bourassa, président & chef de la direction de Nemaska Lithium.

L’approvisionnement en hydroxide de lithium et l’émission d’un billet promissoire, tel qu’envisagés, sont assujettis à la conclusion d’une convention définitive d’approvisionnement qui soit mutuellement satisfaisante et à l’approbation préalable des conseils d’administration des deux parties.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient plusieurs brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

À propos de Northvolt

Fondée en 2016, Northvolt a pour mission de fabriquer la batterie qui soit la plus verte au monde, avec une empreinte carbone minimale et les plus grandes ambitions pour le recyclage, afin de permettre la transition aux énergies renouvelables en Europe. L’équipe d’experts de Northvolt s’active à construire la prochaine génération d’usine de batteries axée sur l’innovation de procédé, l’échelle et l’intégration verticale. Une fois complétée, il s’agira de la plus grande usine de batteries en Europe, d’une capacité de production de batteries de 32 GWh sur une base annuelle. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site www.northvolt.com.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs à la fourniture par la Société à Northvolt de 3 500 à 5 000 tonnes métriques par année d’hydroxyde de lithium de qualité batterie et à l’établissement d’un partenariat stratégique entre la Société et Northvolt, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, (a) le commencement de la production commerciale à l’usine de Shawinigan et à celle de Skellefteå projetée par Northvolt en Suède, et (b) la conclusion d’une convention définitive d’approvisionnement mutuellement satisfaisante.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) à la remise d’un billet promissoire à la Société et sa conversion en actions de Northvolt ou son rachat au coût plus les intérêts, (ii) à l’approbation préalable d’une convention définitive d’approvisionnement par les conseils d’administration de la Société et de Northvolt, et (iii) de manière générale, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus qui décrit essentiellement les perspectives de la Société (de même qu’au paragraphe correspondant « À propos de Northvolt »). Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en production commerciale de l’usine de Shawinigan ni de l’usine Skellefteå projetée par Northvolt en Suède, puisque les résultats des efforts de financement de la Société et de ceux de Northvolt, ainsi que les événements futurs, pourraient sensiblement différer de ce qui est présentement anticipé par la Société et Northvolt.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium annonce la clôture du placement de reçus de souscription avec SoftBank Group

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 25 avril 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer la clôture du placement privé (le « placement ») de 88 460 446 reçus de souscription (les « reçus ») au prix de 1,12 $CA le reçu pour un produit brut total de 99 075 000 $CA, en vertu d’une convention de placement (la « convention de placement ») conclue le 5 avril 2018 avec SoftBank Group Corp. (« SoftBank »), tel qu’annoncé antérieurement.

Aux termes du placement et après la conversion des reçus, SoftBank acquerra jusqu’à 9,9% des actions de Nemaska Lithium en circulation (les « actions »). Le produit brut du placement a été mis en mains tierces, jusqu’à ce que les conditions relatives à la libération des fonds bloqués soient remplies ou qu’il y soit renoncé, lesquelles conditions comprennent la levée de financement supplémentaire par capitaux propres (equity offerings) par la Société, au moyen de placements privés ou d’appels publics à l’épargne (les « placements de titres »), et l’obtention d’engagements irrévocables de financement par dette, tel que détaillé davantage dans les communiqués de presse des 5, 12 et 20 avril 2018 (voir http://www.nemaskalithium.com/fr/investisseurs/communiques-de-presse/2018/).

Si les conditions relatives à la libération des fonds bloqués sont remplies ou qu’il y soit renoncé, chaque reçu sera automatiquement converti en une (1) action et le produit net du placement sera versé à la Société. Si les conditions de libération des fonds bloqués n’ont pas été satisfaites ou qu’il n’y soit pas renoncé d’ici le 6 août 2018, les reçus seront automatiquement annulés et les fonds seront retournés à SoftBank. Si, après avoir donné effet au placement et aux placements de titres, SoftBank détient plus de 9,9 % des actions alors en circulation à la date de libération des fonds bloqués, les reçus ayant entraîné ce surplus seront annulés afin que SoftBank ne détienne pas plus de 9,9 % des actions en circulation après avoir donné effet à ce moment (et le produit correspondant sera retourné à SoftBank). Le texte complet de la convention de reçus de souscription qui régit les reçus est disponible sur SEDAR à www.sedar.com.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site http://www.nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

À propos de SoftBank Group Corp.

SoftBank Group est un acteur global des technologies qui aspire à mener la révolution de l’information. SoftBank Group est constitué de la société-mère SoftBank Group Corp. (TOKYO: 9984) et son portefeuille global de sociétés comprenant des acteurs des télécommunications avancées, des services internet, AI, de la robotique intelligente, de l’Internet des objets et des fournisseurs d’énergies et de technologies propres. En septembre 2016, Arm Holdings plc, un leader mondial du secteur des semi-conducteurs, a joint SoftBank Group. En mai 2017, le fonds SoftBank Vision, qui investit au niveau global dans des entreprises et technologies permettant la prochaine étape de la révolution de l’information, a procédé à la clôture initiale d’engagements de capitaux totalisant plus de 93 milliards US$. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.softbank.com.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs à la réalisation des conditions de libération des fonds bloqués en lien avec les reçus de même que l’obtention par la Société du produit net du financement, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, la satisfaction, en temps opportun, par la Société des conditions préalables à (a) la libération des fonds bloqués du placement et (b) la clôture de chaque composante du financement du projet, y compris les approbations réglementaires (et de la Bourse de Toronto).

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la clôture du placement, ni l’achèvement de toute composante des opérations de financement, puisque les prochaines étapes et, finalement, les résultats réels des efforts de financement, en particulier en ce qui a trait au financement par dette et aux émissions de capitaux propres (equity) ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se concrétiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium lance un placement d’obligations pour 300-350M $US

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 20 avril 2018) –

NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer qu’elle lance un placement privé d’obligations garanties et remboursables par anticipation (les « obligations ») visant un produit de 300-350M $US (le « placement d’obligations »).

La Société a retenu les services de Clarksons Platou Securities et Pareto Securities (collectivement, les « agents ») pour la mise en marché des obligations sur une base dite des « meilleurs efforts » (best efforts). Dans le cadre du placement d’obligations, les agents organiseront une série de rencontres avec des investisseurs au cours des prochaines semaines.

Les obligations, de type nordique, seront libellées en dollars US et seront assorties de sûretés de premier rang, auront une durée de cinq ans, à moins de remboursement par anticipation ou de rachat, et porteront intérêts payables trimestriellement à terme échu. Les obligations seront garanties sur les actifs du projet et les intangibles de la Société.

Le produit sera placé dans un compte en fidéicommis donné en garantie en faveur des détenteurs d’obligations, et la libération initiale des fonds de même que les tirages subséquents seront assujettis à certaines conditions préalables usuelles pour ce type d’opération y compris, sans s’y restreindre, la preuve que le produit requis du financement par capitaux propres et le produit de l’entente sur la production (Streaming Agreement) avec Orion Mine Finance II LP (“Orion“) annoncée antérieurement ont été investis dans le projet de la Société. La Société entend demander l’inscription des obligations à la cote du Nordic Alternative Bond Market (ABM) après la clôture du placement d’obligations, envisagée le ou vers le 18 mai 2018.

Mise à jour des démarches de financement

La Société avait exposé, dans son communiqué de presse du 28 mars 2018, les composantes de sa structure globale de financement visant 775-825M $US pour financer la construction, la mise en service, le fonds de roulement et les fonds de réserve pour sa mine de Whabouchi et son usine électro-chimique de Shawinigan (le « financement de projet ») de même que pour le fonds de roulement général. Depuis, outre le lancement du placement d’obligations, la Société:

  • A conclu une entente sur la production avec Orion pour 150M $US, tel qu’annoncé dans son communiqué du 12 avril 2018 (l’« entente sur la production »); et
  • Poursuit ses démarches de financement par capitaux propres (equity) au moyen d’appels publics à l’épargne/placements privés, et:
    • A reçu des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, un visa pour son prospectus préalable de base le 29 mars 2018 (déposé sur Sedar le même jour);
    • A émis, le 5 avril 2018, un communiqué de presse exposant les modalités convenues d’un placement privé jusqu’à 99M $CA avec SoftBank Group Corp. (« SoftBank »), laquelle détiendra pouvant atteindre 9,9% des actions en circulation une fois le financement de projet complété;
    • Prévoit clôturer le placement privé (reçus de souscription) avec SoftBank le ou vers le 25 avril 2018; et
    • Prévoit fournir plus de détails à court terme relativement aux discussions actuelles visant le financement par capitaux propres additionnel requis (le « financement par capitaux propres »).

« Nous continuons de démontrer d’importants progrès dans le financement de projet, d’abord avec le placement privé de SoftBank, ensuite avec l’entente sur la production et maintenant avec le lancement du placement d’obligations. Nous nous rapprochons de la mise en place d’un financement de projet complet qui nous permettra de compléter la construction du projet commercial et d’entreprendre la production commerciale, » a ajouté Guy Bourassa.

Clôture des opérations de financement

Les opérations de financement envisagées au moyen du placement d’obligations, de l’entente sur la production, du placement privé avec SoftBank et du financement par capitaux propres visent à procurer une structure complète de financement de projet pour la mine Whabouchi et l’usine de Shawinigan. La clôture de ces opérations de financement et la remise de tous les fonds demeurent assujetties, entre autres choses, à la clôture du placement d’obligations et du financement par capitaux propres de même que la conclusion de conventions définitives en lien avec ce qui précède, et l’obtention des approbations réglementaires (y compris l’approbation de la TSX). Chaque opération demeure assujettie à la réalisation des autres.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Avis important

L’information contenue dans cette annonce vise à fournir des éléments de contexte et ne prétend pas être complète. L’annonce ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d’offres d’achat visant les obligations ou d’autres titres dans toute juridiction. La publication, distribution ou émission de cette annonce peut être restreinte par la loi dans certaines juridictions et toute personne se trouvant en possession de tout document ou autre information auxquels ce communiqué renvoie doivent se renseigner à propos de toute telle restriction. Tout défaut d’observer toute telle restriction peut constituer une contravention aux lois sur les valeurs mobilières dans l’une ou l’autre de ces juridictions.

Les obligations n’ont pas été ni ne seront inscrites en vertu de la U.S. Securities Act of 1933, tel qu’amendé (la “U.S. Securities Act“), et ne peuvent être offertes ou vendues aux États-Unis sans enregistrement préalable ou sans dispense applicable des exigences d’inscription de, ou dans toute opération qui n’est pas assujettie à, la U.S. Securities Act ou les lois sur les valeurs mobilières étatiques. La Société n’entend pas inscrire les titres dont il est question dans ce communiqué aux États-Unis ni procéder à un appel public à l’épargne de titres aux États-Unis.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs à l’intention de la Société de mettre en place une structure complète de financement de projet pour amener sa mine Whabouchi et son usine de Shawinigan à la production commerciale, au rapprochement par la Société de la mise en place d’une telle structure de financement de projet, à la finalisation du financement de projet en général et s’agissant de chaque composante de celui-ci, et à la remise du produit de ce qui précède à la Société, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, (a) la satisfaction par la Société, en temps opportun, des conditions préalables au placement d’obligations, (b) la réception par la Société des fonds qui en découlent, et (c) la Société ayant récolté un montant suffisant provenant de toutes les composantes du financement de projet pour amener la mine de Whabouchi et l’usine de Shawinigan au stade de la production commerciale.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprenant, sans s’y limiter, ceux liés (i) à la conduite du placement d’obligations sur une base de « meilleurs efforts » ainsi qu’à sa mise en marché concluante et sa clôture, (ii) à la fourniture à court terme par la Société de plus de détails sur le financement de projet, (iii) à la remise du produit du placement d’obligations à la Société, (iv) à la demande pour l’inscription des obligations à la cote du Nordic ABM, (v) à la mise ne marché concluante et la clôture du financement par capitaux propres, et (vi) de manière générale, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus qui décrit essentiellement que les prévisions de la Société, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondées sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en place d’un montage financier exhaustif aux fins de financement de projet et d’un fonds général de roulement entre 775M $US et 825M $US ni l’achèvement de toute composante des opérations de financement, puisque les prochaines étapes et, finalement, les résultats réels des efforts de financement, en particulier en ce qui a trait au financement par dette et aux émissions d’actions ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans de la direction relatifs à l’avenir. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium conclut une entente sur la production avec Orion pour 150M $US

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 12 avril 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse de faire le point sur son plan de financement de projet et de confirmer qu’elle a conclu une entente sur la production (communément désignée « streaming ») pour un montant de 150M $US (l’« entente sur la production ») avec Orion Mine Finance II LP (« Orion »).

Dans son communiqué de presse du 28 mars 2018, Nemaska Lithium exposait les composantes de sa structure globale de financement visant entre 775-825M $US pour financer la construction, la mise en service, le fonds de roulement et les fonds de réserve pour sa mine de Whabouchi et son usine électro-chimique de Shawinigan (le « financement de projet ») de même que pour le fonds de roulement général. Depuis, la Société a constamment progressé sur les fronts suivants :

  • Entente sur la production (streaming facility) de 150M $US – la Société:
    • A signé l’entente sur la production avec Orion pour ce même montant;
  • Financement par capitaux propres (equity) au moyen de placements privés et/ou appels publics à l’épargne – la Société:
    • A reçu des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, un visa pour son prospectus préalable de base le 29 mars 2018 (déposé sur Sedar le même jour);
    • A émis, le 5 avril 2018, un communiqué de presse exposant les modalités convenues d’un placement privé jusqu’à 99M $CA avec SoftBank Group Corp., laquelle détiendra jusqu’à 9,9% des actions en circulation une fois le financement de projet complété; et
    • Prévoit fournir plus de détails à court terme s’agissant des discussions actuelles visant le financement additionnel par capitaux propres requis;
  • Financement par dette totalisant 300-350M $US – la Société:
  • Prévoit fournir plus de détails à court terme concernant la poursuite de ses démarches pour le financement par dette.

« Nous avons solidement progressé dans nos démarches de financement de projet au cours des dernières semaines, en premier lieu avec le placement privé de SoftBank, un chef de file mondial des technologies, et maintenant avec la signature de cette entente avec Orion, un financier de premier plan dans l’industrie minière », a déclaré Guy Bourassa, président & chef de la direction de Nemaska Lithium. « Cette entente sur la production s’avère un outil financier qui limitera la dilution pour l’actionnaire, diminuera le coût du capital et s’appuie sur des termes tant flexibles que concurrentiels,” a poursuivi Bourassa.

Michael Barton, Gestionnaire de portefeuille au sein de Orion Resource Partners (UK) LLP, a déclaré, « Orion est enchantée de devenir un investisseur important dans l’un des projets de lithium les plus excitants sur le globe. Nous sommes impatients de soutenir Nemaska Lithium alors que Whabouchi et Shawinigan abordent la prochaine phase de développement. »

L’entente sur la production stipule la vente et la livraison à Orion de 14,5% sur toute la production d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium provenant de l’usine de Shawinigan et vendue à des tiers (collectivement, les “produits“). Le prix d’achat payé par Orion à Nemaska Lithium en vertu de l’entente sur la production sera de 40% du revenu des ventes de ces produits. Nemaska Lithium agira à titre d’agent pour Orion pour les ventes de produits aux tiers acheteurs. Au moyen de cet arrangement, Orion recevra 60% du revenu des ventes de ces produits, ce qui lui procurera, sur une base nette, approximativement 8,7% des ventes de produits. Le montant maximum de produits livrables par année ne pourra excéder l’équivalent de 5 000 tonnes de produits raffinés de lithium.

En contrepartie de l’entente sur la production, Orion effectuera un paiement anticipé équivalant 150M $US à Nemaska Lithium Shawinigan Transformation Inc., une filiale à part entière de Nemaska Lithium. Le paiement anticipé sera versé en deux tranches égales de 75M $US dont le premier versement est prévu une fois le financement de projet en place et une fois que Nemaska Lithium a rempli certaines conditions usuelles, qu’elle prévoit satisfaire peu après le bouclage du financement de projet. La deuxième tranche sera versée lorsque certaines questions techniques et usuelles auront été remplies et ce, au plus tard le 31 décembre 2019. Dans l’éventualité où ces dernières conditions ne seraient pas remplies, la deuxième tranche ne sera pas versée et le pourcentage sur les produits sera réduit de 14,5% à 7,5%.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

À propos de Orion

Orion Mine Finance Group est une groupe financier centré sur l’industrie minière avec des actifs sous gestion de 4,5 milliards $US (au 31 janvier 2018). Orion se spécialise dans l’offre de solutions globales et sur mesure de financement aux sociétés minières.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs au versement à la Société du paiement anticipé de 150M $US en vertu de l’entente sur la production et à la finalisation du financement de projet (ou toute composante de celui-ci) en général, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, la satisfaction, en temps opportun, par la Société des conditions préalables à (a) la satisfaction par la Société, en temps opportun, des conditions préalables au versement de chaque tranche de 75M $US du paiement anticipé, (b) la réception par la Société des fonds provenant de ce paiement anticipé, et (c) la Société ayant récolté un montant suffisant provenant de toutes les composantes du financement de projet pour amener la mine de Whabouchi et l’usine de Shawinigan au stade de la production commerciale.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) à la vente et la livraison à Orion des pourcentages susmentionnés (14,5% et 8,7% net) des produits, (ii) au partage éventuel entre Orion et la Société des revenus provenant des produits, (iii) à l’entente sur la production s’avérant un outil financier qui limite la dilution à l’actionnaire et réduit le coût de capital, (iv) à la satisfaction de conditions au plus tard le 31 décembre 2019 pour le versement de la deuxième tranche, (v) au projet de la Société vu comme l’un des projets de lithium les plus excitants sur le globe et approchant de sa prochaine phase de développement, (vi) à la fourniture à court terme de plus de détails sur les composantes dette et capitaux propres du financement de projet, et (vii) de manière générale, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus qui décrit essentiellement que les prévisions de la Société, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondées sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en place d’un montage financier exhaustif aux fins de financement de projet et d’un fonds général de roulement entre 775M $US et 825M $US ni l’achèvement de toute composante des opérations de financement, puisque les prochaines étapes et, finalement, les résultats réels des efforts de financement, en particulier en ce qui a trait au financement par dette et aux émissions d’actions, ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Investissement stratégique de SoftBank Group dans Nemaska Lithium

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 5 avril 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est ravie de fournir plus de détails sur son plan de financement de projet et d’annoncer qu’elle a conclu une convention de placement (la « convention de placement ») avec SoftBank Group Corp. (« SoftBank ») visant le placement privé (le « placement ») de reçus de souscription convertibles en actions ordinaires (les « reçus ») à raison de 1,12 $ CA le reçu pour un produit brut total pouvant atteindre 99 075 000 $ CA.

Le communiqué de presse du 28 mars 2018 de la Société exposait son plan global de financement visant à récolter entre 775 M$ US et 825 M$ US pour financer la construction et la mise en service de la mine Whabouchi et de l’usine de Shawinigan, ainsi que pour le fonds de roulement général (le « financement de projet »). Le produit du placement sera par conséquent une composante importante de la portion de capitaux propres (equity) du financement de projet alors que la Société continue d’évaluer d’autres sources de financement, y compris un financement par dette de 300-350 M$ US et une entente sur la production (streaming facility) de 150 M$ US, pour lesquels la Société compte fournir plus de détails à court terme, ces sources devant être combinées à des placements privés et/ou un appel public à l’épargne. Selon les termes de la convention de placement, SoftBank acquerra jusqu’à 9,9 % des actions ordinaires en circulation de Nemaska Lithium (« actions ») après avoir donné effet à la clôture du financement de projet.

« À l’issue de cette transaction, SoftBank deviendra un précieux nouvel actionnaire et client de Nemaska Lithium et nous sommes très heureux d’accueillir son équipe parmi notre actionnariat et d’éventuellement voir son représentant se joindre à notre conseil d’administration, a affirmé Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. La culture d’innovation d’une pionnière et d’un chef de file mondial du secteur de la technologie comme SoftBank se marie très bien à nos propres valeurs d’entreprise et appuie clairement notre approche qui consiste à produire des composés de lithium à faible coût et soucieux de l’environnement. »

« Cet investissement dans Nemaska est d’une importance monumentale pour la stratégie de SoftBank Group, a déclaré Masayoshi Son, président du conseil et chef de la direction de SoftBank Group Corp. Nous sommes extrêmement heureux d’accélérer davantage l’essor de la révolution mobile, de l’Internet des objets (IdO) et des véhicules électriques, rendus possibles grâce à la fusion de la technologie et du stockage d’énergie. »

La clôture du placement est assujettie aux conditions de clôture d’usage pour ce type de transaction, y compris l’approbation de la Bourse de Toronto, et devrait avoir lieu dans les 10 jours suivant son annonce.

Le produit brut du placement sera mis en mains tierces et, une fois que les conditions relatives à la libération des fonds bloqués auront été remplies ou qu’il y sera renoncé (conditions qui comprennent la levée de financement supplémentaire par capitaux propres (equity), la conclusion de l’entente sur la production (streaming facility) et l’obtention d’engagements de financement par dette), chaque reçu sera automatiquement converti en une (1) action et le produit net du placement sera versé à la Société. Si les conditions de libération des fonds bloqués n’ont pas été satisfaites ou qu’il n’y a pas été renoncé d’ici le 6 août 2018, les reçus seront automatiquement annulés et les fonds seront retournés à SoftBank.

Si, après avoir donné effet au placement, SoftBank détient moins de 9,9 % des actions alors en circulation, elle sera en droit d’acheter des actions supplémentaires aux mêmes conditions que celles des placements d’actions pour le financement de projet afin de maintenir sa détention d’actions jusqu’à 9,9 % des actions en circulation. Si, après avoir donné effet au placement et aux autres placements d’actions du financement du projet, SoftBank détenait plus de 9,9 % des actions en circulation à la date de libération des fonds bloqués, les reçus ayant entraîné ce surplus seront annulés afin que SoftBank ne détienne pas plus de 9,9 % des actions alors en circulation (et le produit correspondant sera retourné à SoftBank).

Suivant la libération du produit du placement en faveur de la Société et aussi longtemps que SoftBank détient au moins 5 % des actions en circulation, une entente conférant à SoftBank un droit de première offre pour l’achat de jusqu’à 20 % de l’hydroxyde de lithium et du carbonate de lithium produits à l’usine de Shawinigan à partir de concentré de spodumène provenant de la mine Whabouchi sera en vigueur et tous les achats s’effectueront en appliquant certains escomptes convenus à une formule de prix prédéterminée et fondée sur les prix au marché. SoftBank aura aussi droit de nommer un représentant en tant qu’administrateur de Nemaska Lithium et s’est aussi vu accorder un droit de préemption pour participer à tout placement d’actions ultérieur aussi longtemps qu’elle détient au moins 5 % des actions alors en circulation.

SoftBank a accepté de prendre certains engagements usuels de moratoire et de soutien, et a convenu soit d’exercer son droit de vote lié à ses actions en faveur de la liste d’administrateurs proposés pour élection par la Société, ou de s’abstenir de voter à cet égard; pourvu toutefois que SoftBank ne peut en aucune circonstance retenir le vote lié à toute action qu’elle détient à ce sujet jusqu’au premier d’un des événements suivants : (a) le 1er septembre 2020 et (b) le début de la production commerciale à la mine Whabouchi et à l’usine de Shawinigan.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

À propos de SoftBank Group Corp.

SoftBank Group est un acteur global des technologies qui aspire à mener la révolution de l’information. SoftBank Group est constitué de la société-mère SoftBank Group Corp. (TOKYO:9984) et son portefeuille global de sociétés comprenant des fournisseurs de télécommunications avancées, de services Internet, d’intelligence artificielle, de robotique intelligente, de l’Internet des objets et d’énergies et de technologies propres. En septembre 2016, Arm Holdings plc, un leader mondial du secteur des semi-conducteurs IP, s’est jointe à SoftBank Group. En mai 2017, le fonds SoftBank Vision, qui investit au niveau global dans des entreprises et technologies qui permettront la prochaine étape de la révolution de l’information, a procédé à sa première clôture d’engagements de capitaux totalisant plus de 93 G$ US. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter www.softbank.com.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, ceux relatifs à la conclusion du placement et la réalisation des conditions de libération des fonds bloqués en lien avec les reçus de même que la conclusion du financement du projet (ou de toute portion de celui-ci) en général, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Certaines hypothèses importantes faites par la Société dans ses énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, la satisfaction, en temps opportun, par la Société des conditions préalables à (a) la libération des fonds bloqués du placement et (b) la conclusion de chaque composante du financement du projet, y compris l’approbation réglementaire (et de la Bourse de Toronto), la réception par la Société du produit du placement et de toute autre composante du financement du projet, et la Société ayant récolté un montant suffisant dans le cadre du financement du projet pour amener la mine de Whabouchi et l’usine de Shawinigan au stade de la production commerciale.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) au placement privé constituant une composante importante de la portion en capitaux propres (equity) du financement de projet, (ii) au financement par capitaux propres devant être complémenté par l’entente sur la production (streaming facility) et le financement par dette, (iii) au fait que SoftBank devient un nouvel actionnaire de Nemaska Lithium et à son observation des dispositions de moratoire et de soutien de la convention de placement, (iv) au mariage de la culture de SoftBank avec les valeurs d’entreprise de la Société, (v) à la fourniture à court terme de plus de détails sur le financement de projet, (vi) aux achats de produits de lithium par SoftBank, (vii) à l’exercice par SoftBank de son droit de préemption pour participer à tout placement ultérieur de capitaux propres, (viii) à la conclusion du placement dans les 10 jours suivant son annonce, et (ix) de manière générale, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus qui décrit essentiellement que les prévisions de la Société, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières et sont fondées sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en place d’un montage financier exhaustif aux fins de financement de projet et d’un fonds général de roulement entre 775 M $US et 825 M $US ni l’achèvement de toute composante des opérations de financement, puisque les prochaines étapes et, finalement, les résultats réels des efforts de financement, en particulier en ce qui a trait au financement par dette et aux émissions d’actions ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés.

De par leur nature même, les énoncés prospectifs comportent un nombre d’incertitudes et de risques intrinsèques, tant généraux que particuliers, et il est possible que les estimations, prévisions, projections et autres énoncés prospectifs ne se matérialisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas les résultats futurs. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement de son projet et, de manière plus générale, les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Le lecteur est mis en garde contre le risque d’accorder une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs puisqu’un certain nombre de facteurs de risque importants et d’événements futurs pourraient entraîner des différences sensibles entre les résultats réels et les croyances, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations, hypothèses, et intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société prévient que la liste de facteurs ci-dessus qui pourraient influencer les résultats futurs n’est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles pourraient se matérialiser à l’occasion. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
Tél. : 514 935-2777, poste 204
Cell.: 514 442-0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Orbite fait une mise à jour corporative

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 mars 2018) – Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») (NEX:ORT.H) a fourni aujourd’hui une mise à jour sur ses efforts pour réparer l’équipement défectueux à son usine de Cap Chat et aussi sortir de sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »).

Mise à jour sur l’équipement de calcination Outotec

Tel qu’annoncé le 30 janvier dernier, Orbite continue à travailler avec Outotec, le fournisseur de l’équipement de calcination défectueux afin de résoudre les problèmes liés à cet équipement.

Les causes des problèmes rencontrés ainsi que les solutions ont été déterminées par Outotec. Cependant, à ce jour, les parties ne sont pas en mesure de s’entendre sur la responsabilité financière et les délais des travaux à être faits, ni sur les garanties à être offertes sur les équipements, une fois modifiés. Les discussions se poursuivent entre les parties pour en venir à une entente satisfaisante. Si aucune entente n’intervient à court terme, Orbite déposera des procédures judiciaires.

Appel du jugement sur la requête contre son assureur pour recevoir un paiement d’indemnisation.

Tel qu’annoncé le 6 mars dernier, la Cour d’Appel du Québec (« la Cour d’appel ») a statué qu’Orbite avait le droit d’en appeler du jugement rendu par la Cour supérieure (« la Cour de la LACC ») qui avait rejeté la requête intentée contre son assureur. L’appel sera entendu le 11 mai prochain par un panel de trois juges.

Réductions supplémentaires des dépenses

Dans le but de protéger ses liquidités le plus longtemps possible et de financer les procédures judiciaires, la Société a mis en place une série de mesures visant à réduire ses dépenses. Notamment, Orbite a réduit de façon importante les heures de travail de tous ses employés et ce à travers ses trois sites d’opération soit : l’usine de Cap-Chat, le centre de développement technologique de Laval ainsi que le siège social à Saint-Laurent.

Par conséquent, l’ensemble des 45 employés, incluant les membres de la direction, seront touchés par cette mesure. La grande majorité d’entre eux seront mis à pied temporairement alors qu’un groupe restreint d’employés restera en place avec des heures travail réduites afin d’assurer la continuité des affaires.

La Société entend rappeler les employés au travail dès que possible si une entente est conclue avec Outotec ou advenant une décision favorable de la Cour d’appel. Aucune assurance ne peut cependant être donnée par la Société quant à l’issue des négociations en cours avec Outotec ou quant à la décision de la Cour d’appel.

La Cour de la LACC proroge la période de suspension

Tel qu’annoncé le 30 janvier 2018, la Cour de la LACC a émis une ordonnance en vertu de la LACC prorogeant la suspension des procédures jusqu’au 30 mars 2018 (la « Période de suspension »). Le 29 mars 2018, la Cour de la LACC a accueilli une requête déposée par la Société et a émis les ordonnances suivantes :

  • prolongeant la Période de suspension jusqu’au 8 juin 2018;
  • libérant Orbite de son obligation de convoquer l’assemblée annuelle des actionnaires au plus tard le 27 avril 2018 et enjoignant Orbite de convoquer cette assemblée annuelle, selon le cas, d’ici le 31 octobre 2018; et
  • autorisant la Société à payer 50% du montant dû aux employés-clé en vertu du programme de rétention des employés-clés («PREC») qui avait été approuvé par la Cour de la LACC le 23 mai 2017.

Rien ne garantit que la Société réussisse ses efforts de restructuration ou qu’elle émerge de la protection de la LACC.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat.

La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël, vice-président, développement des affaires
514 744-6264
info@orbitetech.com

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
Eric Gamache, Directeur principal
418 529-3223
Egamache@tactconseil.ca

Nemaska Lithium progresse dans ses efforts de financement de son projet de lithium

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 28 mars 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) fait part de son plan mis à jour pour lever des fonds de 775M US$ à 825M US$ pour la construction et mise en service, de même que le fonds de roulement et de réserve pour sa mine de lithium Whabouchi et son usine électrochimique de Shawinigan (ensemble, le “Projet“), de même que pour son fonds de roulement général, comme suit:

  • la Société a signé un sommaire des modalités non ferme pour une entente sur la production (dite « streaming ») pour 150M US$;
  • elle se trouve présentement en discussions avancées pour un financement par dette totalisant 300-350M US$; et
  • elle entend lever le solde au moyen de placements privés ou appels publics à l’épargne ou placements de dette, d’où son prospectus préalable de base provisoire déposé sur www.sedar.com hier.

« Nous sommes engagés dans plusieurs discussions formelles avec des parties sérieuses et sommes confiants qu’une fois le financement complété, nous aurons recueilli suffisamment de fonds pour nous rendre à la production commerciale, » a commenté Guy Bourassa, président et chef de la direction. « Notre objectif primordial demeure d’atteindre un équilibre entre notre souhait de devenir un nouveau fournisseur de lithium indépendant en temps opportun, avec une structure financière nous permettant d’assurer le service de la dette au cours des premières années de production. Nous fournirons de plus amples informations au fur et à mesure que nous finaliserons les différentes composantes du montage financier. »

Entente sur la production (« streaming »)

La Société a signé un sommaire des modalités non ferme et entamé les dernières étapes des négociations en vue d’une convention définitive avec une institution financière de stature internationale pour la vente et la livraison d’un pourcentage préalablement convenu de produits de lithium.

Financement par dette

La Société se trouve présentement à un stade avancé de discussions en vue d’arrangements pour obtenir le financement par dette indiqué ci-dessus.

Financement par capitaux propres (« equity ») – Prospectus préalable de base provisoire

La Société a déposé et reçu le visa hier, pour un prospectus préalable de base provisoire lui donnant la possibilité de lever, sur une période de 25 mois, du financement par dette et capitaux propres pour un produit maximal pouvant atteindre 500M CA$. Il importe de noter que ce document n’est pas déposé en lien avec un appel public à l’épargne de valeurs mobilières.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé de plus en plus par la demande en matière d’électrification des transports et de stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium compte faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, les efforts de la Société en lien avec son financement du projet, la finalisation d’un montage financier satisfaisant et l’obtention de fonds suffisants faisant en sorte que la Société soit capable d’amener son projet à la production commerciale, constituent des « renseignements prospectifs » et des « énoncés prospectifs » au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières et reposent sur des attentes et des projections valables en date du présent communiqué de presse. Il n’y a aucune assurance que la Société complètera le financement du projet en temps opportun.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse portent, entre autres, sur i) la capacité de la Société de mettre en place un montage financier exhaustif de 775 M $US à 825 M $US pour financer le projet; ii) la mise en place d’une structure de financement permettant à la Société d’assurer le service de la dette durant les premières années de production; et iii) en règle générale, le paragraphe qui précède intitulé « À propos de Nemaska Lithium » qui décrit essentiellement les perspectives d’avenir de la Société constituent des « renseignements prospectifs » ou des « énoncés prospectifs » au sens de certaines lois sur les valeurs mobilières et reposent sur des attentes, des estimations et des projections valables à la date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit la mise en place d’un montage financier exhaustif de 775 M $US à 825 M $US pour financer le projet ni qu’aucune des composantes des opérations financières seront complétées, puisque les prochaines étapes et, éventuellement, les résultats réels des efforts de financement, ainsi que des événements futurs pourraient sensiblement différer de ceux prévus dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les efforts de la direction pour compléter le financement du projet de même que, généralement, les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com

Mme Fanny-Eve Tapp
Relations avec les médias
514 935 2777, p. 204
Cell. : 514 442 0445
fanny-eve.tapp@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Midland annonce l’acquisition du projet nickel-cuivre-cobalt Soissons dans le Nord du Québec

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 28 mars 2018) – Exploration Midland Inc. (“Midland”) (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d’annoncer l’acquisition par désignation sur carte d’un nouveau projet de nickel-cuivre-cobalt détenu à 100 % par Midland, dans la province géologique de Churchill, Québec. Le nouveau projet contient un total de 175 claims couvrant environ 82 kilomètres carrés et est localisé à environ 150 kilomètres au sud-est de Kuujjuaq, Québec.

Le nouveau projet, nommé Soissons, couvre une série d’indices de Ni-Cu-Co associés à deux intrusions distinctes de troctolite et de gabbronorite à olivine (suite intrusive de Soissons). Des travaux réalisés en 2000 et 2001 par les explorateurs précédents ont révélé les teneurs suivantes en Ni-Cu-Co, en échantillons choisis : 1,22 % Ni, 0,5 % Cu, 0,06 % Co; 1,03 % Ni, 0,47 % Cu, 0,05 % Co (indice Papavoine); 0,63 % Ni, 0,15 % Cu, 0,04 % Co (indice A14-1W); 0,67 % Ni, 0,43 % Cu, 0,05 % Co (indice A14-1E); 0,30 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co (indice A17-1) (noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et pourraient ne pas être représentatifs des zones minéralisées). Une campagne de forages de petite envergure réalisée en 2001 (9 forages) a également révélé les intersections suivantes : 1,07 % Ni, 0,23 % Cu, 0,09 % Co / 0,75 m; 0,55 % Ni, 0,43 % Cu, 0,03 % Co / 1,7 m (Papavoine); 0,57 % Ni, 0,29 % Cu, 0,03 % Co / 1,0m (Papavoine Ouest) (noter que les épaisseurs vraies des zones minéralisées ne sont pas déterminées). Les forages ont également identifié des intervalles significatifs de sulfures disséminés avec des teneurs en Ni entre 0,1% et 0,2% sur des dizaines de mètres. Le réexamen des données géophysiques historiques en forages montre plusieurs anomalies électromagnétiques très prometteuses de type « off-hole » dans les extensions de ces intervalles minéralisés, qui n’ont jamais été testées.

Des travaux récents de la Commission Géologique du Canada ont révélé de façon inattendue que les intrusions de troctolite/gabbronorite de Soissons sont datées à 1311±1.1 millions d’années (Ma), un âge qui est près de l’âge de la troctolite de Voisey’s Bay (1332.7±1 Ma), hôte du gisement de Ni-Cu-Co de classe mondiale de Voisey’s Bay. Ceci indique que les intrusions de Soissons appartiennent à la même suite plutonique fertile de Nain (1330 à 1290 Ma) que Voisey’s Bay, et sont post-tectoniques et non-déformées. Cette information n’était pas disponible aux explorateurs précédents. La mine Voisey’s Bay est localisée à environ 250 kilomètres à l’est de Soissons.

Les teneurs en Ni-Cu (normalisées à 100 % sulfures), calculées à partir de forages existants à Soissons, sont variables mais sont principalement centrées autour de 3-4 % Ni et 2-3 % Cu (voir la table dans le fichier lié), pour les brèches basales et les sulfures disséminés. En comparaison, les teneurs en Ni-Cu normalisées pour la zone Discovery Hill à Voisey’s Bay sont d’environ 4 % Ni et 2-3 % Cu (Naldrett et Li, 2007).

La minéralisation à Soissons se présente sous forme de sulfures disséminés ou en amas, dans des roches hôtes diverses : gabbro-norites à olivine, troctolites, brèches magmatiques basales composées de roches mafiques et de paragneiss à sulfures partiellement assimilés, ou à l’intérieur même des paragneiss encaisssants, à quelques mètres des intrusions mafiques. Ces caractéristiques sont hautement favorables pour les minéralisations à Ni-Cu-Co magmatiques. Les brèches magmatiques basales signalent un environnement très dynamique qui peut augmenter la teneur en Ni-Cu-Co des sulfures par une interaction avec beaucoup de magma silicaté. L’assimilation des paragneiss fournit quant à elle le soufre nécessaire pour la formation de sulfures à Ni-Cu-Co.

De nouvelles avancées dans la compréhension des gisements à Ni-Cu-Co basées sur l’étude de Voisey’s Bay et de d’autres gisements soulignent l’importance critique des brèches magmatiques basales et des dykes nourriciers dans la formation des gisements. À Voisey’s Bay, les meilleures zones minéralisées se trouvent soit dans les dykes nourriciers eux-mêmes ou à la jonction immédiate entre ceux-ci et les sills sous-jacents plus extensifs. Ces zones de jonctions et les dykes nourriciers peuvent être localisées notamment en identifiant et suivant les brèches magmatiques basales, formées à la base des sills par des injections répétées de magmas mafiques provenant des dykes nourriciers. Ces concepts étaient peu connus à l’époque des derniers travaux d’exploration sur Soissons. Des brèches magmatiques basales abondantes sont observées dans certains forages de Soissons, et pourraient être utilisée pour identifiées des dykes nourriciers et zones de jonctions à hautes teneurs. De plus, des avancées récentes en géophysique permettent maintenant d’identifier des corps minéralisées à Ni-Cu-Co à des profondeurs beaucoup plus importantes qu’auparavant. Midland utilisera ces nouveaux concepts et technologies en plus des données historiques pour identifier de nouvelles cibles de forages dans ces intrusions fertiles.

Des cartes et des figures du projet Soissons peuvent être consultées par le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/1107588.pdf

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., Altius Resources Inc., SOQUEM INC., Teck Resources Limited, Les métaux Niobay inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.
Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord-du-Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Exploration Midland Inc.
Gino Roger
Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.explorationmidland.com

Corporation Ressources Pershimex confirme l’extension du gîte Rolartic sur plus de 400 mètres

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 20 mars 2018) – Corporation Ressources Pershimex (anciennement Exploration Khalkos inc.) (« Pershimex » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:PRO) est heureuse d’annoncer la deuxième série de résultats de sa campagne de forage 2017 effectuée sur la propriété Courville. Tous les trous ont intercepté la minéralisation aurifère attendue avec des teneurs et des épaisseurs positives et similaires aux données des forages historiques.

La campagne de 2017, d’environ 5 000 m, a permis d’étendre la zone minéralisée sur près de 900 m de long et sur plus de 150 m de profondeur. La minéralisation aurifère est composée par des veinules de pyrite recoupant un intrusif porphyrique altéré. Les forages ont intercepté des valeurs aurifères continues sur plus de 100 m d’épaisseur en moyenne (Voir Tableau 1). Les travaux de forage effectués ont ainsi permis d’étendre de plus de 400 m l’empreinte du gîte Rolartic. (Voir figure 1).

Robert Gagnon, président et chef de la direction de la Société, a déclaré : « Cette première campagne effectuée sur le projet Courville récemment acquis par Pershimex met en lumière le potentiel de développement du gîte Rolartic. Avec seulement 5 000 m de forage, l’équipe technique de Pershimex a réussi à accroitre de manière significative la taille du gîte. Nous sommes très encouragés par ces premiers résultats qui confirment la pertinence de poursuivre le développement du projet Courville. »

Mentionnons qu’un échantillon en vrac prélevé en 2005 sur le gite Rolartic avait permis de traiter 14 000 tonnes de minerai à une teneur moyenne de 1,9 g/t Au. La zone minéralisée reste ouverte en extension latérale et en profondeur.

Trou Zone De À Teneur sur Largeur Au (g/t) Longueur Facteur Métal
CRV-17-011 ROL 48,90 153,60 0,20 g/t Au sur 104,70 m 0,20 104,7 21,25
Incluant 89,70 90,60 2,19 g/t Au sur 1 m 2,19 0,9
incluant 137,30 138,20 2,32 g/t Au sur 1 m 2,32 0,9
CRV-17-013 ROL 43,60 195,55 0,20 g/t Au over 151,95 m 0,2 151,95 30,39
Incluant 80,60 82,80 2,50 g/t Au sur 2.20 m 2,50 2,2
CRV-17-014 ROL 39,00 139,00 0,20 g/t Au sur 100 m 0,2 100 20
Incluant 110,50 111,00 5,46 g/t Au sur 0,50 m 5,46 0,5
CRV-17-015 ROL 76,50 171,85 0,30 g/t Au sur 95,35 m 0,3 95,35 28,60
CRV-17-021 ROL 41,10 158,8 0,22 g/t Au sur 117,70 m 0,22 117,70 24,72
incluant 53,00 56,00 1,30 g/t Au sur 3 m 1,3 3,00

Tableau 1 : Résultats d’analyses

Figure 1 : Section Longitudinale, Gite Rolartic est disponible à l’adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/180320_PRO_Figure1_fr.pdf

Suivant un programme d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des échantillons en blanc et des matériels de référence certifiés ont été ajoutés parmi les échantillons de demi-carotte avant d’être expédiés et analysés par le laboratoire ALS Chemex de Val-d’Or, Québec suivant la méthode de pyro-analyse. Ce communiqué de presse a été préparé par Robert Gagnon, géologue, président de Pershimex, personne qualifiée selon le Règlement 43-101.

Corporation Ressources Pershimex – Bref aperçu

  • Détient plus de 800 claims en Abibiti-Témiscamingue;
  • Forage en cours avec son partenaire Dundee Precious Metals sur la propriété Malartic;
  • Partenaire avec Chalice Gold Mines sur la propriété Forsan.

Mise en garde

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude des renseignements contenus dans le présent communiqué de presse

Les faits énoncés dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des « énoncés prospectifs » et les lecteurs sont mis en garde à l’effet que ces énoncés ne sont pas une garantie de succès et que les développements et résultats futurs peuvent être différents de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs.

Corporation Ressources Pershimex
Robert Gagnon
Chef de la direction
(819) 797-2180

Cartier recoupe 7,6 g/t Au sur 5,0 m, 235 m sous la Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 20 mars 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer une valeur titrant 7,6 g/t Au sur 5,0 m, à 235 m sous les chantiers les plus profonds de l’ancienne mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or. Les résultats ont été intersectés à 1 075 m de profondeur dans l’extension des zones aurifères 5 qui ont produit les 2/3 des onces de la mine. Ces résultats sont les premiers de la campagne de 8 000 m de forages profonds qui s’inscrivent dans les 34 000 m de forage en cours sur la propriété.

L’intersection d’une teneur de 7,6 g/t Au sur 5,0 m, incluant 12,2 g/t Au sur 2,5 m, est incluse dans une section de 60,0 m titrant 1,0 g/t Au, intersectée à 235 m sous les chantiers des zones 5 (FIGURE). Les forages directionnels contrôlés ont été planifiés pour recouper plusieurs structures aurifères et explorer le potentiel de l’extension de la mine sous les principaux chantiers.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur (m) Au
(g/t)
Les Zones
Aurifères 5
CH17-46AE1 1160,0 1165,0 5,0 7,6 5M2, 5M, 5B et 5BS
incluant 1162,0 1164,5 2,5 12,2
inclus dans 1129,0 1189,0 60,0 1,0
Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

« Rappelons que l’objectif de ce programme est de démontrer la continuité des valeurs aurifères à connotation économique entre 900 m et 1 700 m de profondeur sous les principaux chantiers de l’ancienne mine Chimo » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction. Ce dernier ajoute que « la continuité des valeurs intersectées ainsi que la puissance du système d’altération et de minéralisation observée correspond à ce que nous recherchons ».

Une VIDÉO 3D permet de visualiser les structures aurifères de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forage en cours. Les structures 5M2, 5M, 5B et 5BS y sont illustrées.

Les intersections aurifères sont constituées de minéraux d’altération en biotite et en chlorite, de minéralisation en grains d’or visibles, en arsénopyrite et/ou en pyrrhotite et de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre. Tous les autres résultats analytiques des quatre foreuses en activité sur la propriété Mine Chimo sont en attente.

Faits saillants du projet Mine Chimo

  • La Mine Chimo Mine a produit 379 012 onces d’or (MERN (DV 85-05 à DV-97-01);
  • Cartier détient 100% intérêts de la propriété;
  • Accessible à l’année et situé proche des moulins à forfait;
  • 14 zones aurifères ont été exploitées de façon intermittente de 1964 à 1997 par trois producteurs;
  • Les infrastructures minières consistent en un réseau de galeries distribuées sur 19 niveaux d’une profondeur de 80 m jusqu’à 870 m, relié par un puits à 3 compartiments d’une profondeur de 965 m. Le chevalement et les installations de surface ont été démantelés en 2008 mais la ligne électrique ainsi que la sablière sont encore en place.
  • Programme de forage de 34 000 en cours: 2017-2018 : 8 000 m réalisés sur des cibles profondes sous les chantiers de l’ancienne mine Chimo et 26 000 m sur les extensions latérales et en profondeur de nombreuses zones aurifères connues. L’ensemble du programme de forage est constitué de :
    • 23 zones aurifères à forer;
    • 68 sondages sur 177 extensions de zones connues;
    • 281 structures hôtes de minéralisation aurifère à recouper par forage.

À propos de Cartier

Ressources Cartier a été fondée en 2006 et est basée à Val-d’Or, au Québec. Le Québec s’est toujours classé parmi les meilleurs territoires miniers au monde, principalement en raison de sa géologie favorable, de son environnement fiscal attrayant et de son gouvernement pro-minier. En 2017, l’Institut Fraser a de nouveau classé le Québec parmi les meilleurs au monde en matière d’attractivité des placements.

Faits saillants pour l’investissement en Cartier

  • La compagnie a une solide encaisse avec $16M et un important endossement corporatif et institutionnel incluant Agnico Eagle Mines, JP Morgan UK et les fonds d’investissement du Québec;
  • La stratégie de Cartier consiste à se concentrer sur des projets aurifères relativement avancés et offrant un potentiel important d’expansion des ressources latéralement et en profondeur;
  • La société détient un portefeuille de projets d’exploration au stade avancé dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi au Québec – l’une des régions minières les plus prolifiques au monde – l’accent est mis sur l’or;
  • La société se concentre sur l’avancement de ses quatre projets clés via des programmes de forage. Tous ces projets ont été acquis à des coûts raisonnables au cours des dernières années. Tous sont prêts à forer avec pour cibles l’extension des dépôts qui ont été décrits pour chaque projet;
  • Le projet Mine Chimo est un ancien producteur d’or. Trois autres projets, à savoir Wilson, Benoist et Fenton, ont des estimations de ressources historiques;
  • En 2018, un programme de 34 000 mètres de forage vise à valoriser le projet Mine Chimo.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Tous les résultats, annoncés dans ce communiqué, ont été obtenus d’échantillons mesurés le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique puis par gravimétrie pour les résultats supérieurs à 5,0 g / t Au. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ”Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Knight annonce une entente de licence exclusive avec Ardelyx pour la licence de Tenapanor

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 mars 2018) – Thérapeutique Knight inc. (TSX:GUD) (« Knight »), a annoncé aujourd’hui une entente de licence avec Ardelyx, Inc. (NASDAQ:ARDX) (« Ardelyx ») qui procure à Knight les droits exclusifs de commercialisation de tenapanor au Canada. Tenapanor, une petite molécule, est un traitement oral novateur d’Ardelyx qui a parachevé le développement de phase 3 pour le syndrome du côlon irritable avec constipation (SCI-C) en cours d’évaluation pour une seconde étude de phase 3 pour l’hyperphosphatémie.

Selon les modalités de l’entente, Knight paiera jusqu’à 25 millions de dollars canadiens en paiements totaux incluant un paiement initial, et des paiements d’étape de développement et de ventes, ainsi que des redevances échelonnées à deux chiffres sur les ventes nettes. Knight détiendra les droits exclusifs de commercialisation et de vente du tenapanor au Canada.

« Nous sommes enthousiastes de procurer aux patients canadiens un produit comme tenapanor avec son mécanisme différencié, son profil de sécurité et d’efficacité bien établi tant pour le SCI-C que pour l’hyperphosphatémie, a déclaré Jonathan Ross Goodman, chef de la direction de Knight. L’ajout de tenapanor à notre gamme de produits renforcera davantage le leadership de Knight dans les troubles gastro-intestinaux. Nous croyons que tenapanor détient des avantages, grâce à son mécanisme novateur, pour le traitement du SCI-C, par une approche totalement inédite comparée aux médicaments approuvés actuels. De plus, à titre de première option, nouvelle et unique, outre les chélateurs de phosphates, nous prévoyons que tenapanor présentera une occasion de faire une différence de taille pour les patients souffrant d’hyperphosphatémie, avec l’avantage d’une alternative innovante, efficace et facile à prendre. Nous avons hâte de travailler avec l’équipe d’Ardelyx et avec Santé Canada afin de procurer tenapanor aux patients canadiens ».

« Knight a une approche bien établie de collaboration réussie avec des sociétés en biotechnologies aux fins d’avancement d’importants médicaments, ce qui en fait une composante inestimable de notre stratégie de coopérer avec des chefs de file de l’industrie et de procurer tenapanor aux patients atteints de SCI-C et d’hyperphosphatémie, a déclaré Mike Raab, président et chef de la direction d’Ardelyx. Grâce à son profil de produit hautement différencié, nous croyons que tenapanor aura une influence marquante pour les patients canadiens et sommes heureux de collaborer avec l’équipe de Knight, reconnue et expérimentée, pour en concrétiser la réalité ».

Avis de conférence téléphonique de Knight

Knight sera l’hôte d’une conférence téléphonique afin de discuter de cette transaction aujourd’hui à 8 h HE. Knight invite cordialement toutes les parties intéressées à participer à cet appel.

Une présentation avec des informations supplémentaires sur la transaction sera disponible sur le site Web de Knight à www.gudknight.com sous la rubrique des présentations pour 30 jours.

Date : 19 mars 2018
Heure : 8 h HE
Téléphone: 1 877 223-4471 ou 647 788-4922
Webémission : http://www.gudknight.com/ ou http://bit.ly/2tT9F3P
Cette webémission est en diffusion audio seulement. Pour accéder à la diffusion, Media Player est requis.
Retransmission : Une webdiffusion archivée sera disponible pour 30 jours à http://www.gudknight.com/

À propos de Tenapanor

Tenapanor, découvert et développé par Ardelyx, est un premier médicament oral expérimental de haut niveau, exclusif et à absorption minimale, au stade de développement clinique avancé. Ce produit dispose d’un mécanisme d’action unique qui agit, dans le cas du SCI-C, par inhibition ou par blocage des transporteurs NHE3 dans le tube gastro-intestinal afin de réduire l’absorption de sodium alimentaire, ce qui engendre un taux élevé de sodium dans l’intestin. Ce taux élevé de sodium crée un excès d’eau dans l’intestin qui ramollit les selles, favorisant le soulagement de la constipation. Les études précliniques ont démontré que tenapanor peut contribuer à la réduction de la douleur abdominale causée par le SCI-C grâce à l’inhibition de la signalisation dépendante de TRPV-1. Ardelyx a parachevé avec succès son programme T3MPO conçu pour appuyer l’inscription de tenapanor dans le traitement du SCI-C. Collectivement, les essais de phase 3 de T3MPO-1 et T3MPO-2 ont démontré l’effet durable de tenapanor sur la réduction de la constipation et de la douleur abdominale causée par le SCI-C parmi de nombreux patients traités. Le profil sécuritaire favorable de tenapanor est appuyé par l’extension de l’étude de sécurité à long terme de T3MPO-3. Suite au parachèvement de ce programme, Ardelyx prépare actuellement une demande de drogue nouvelle pour tenapanor pour le SCI-C, que la société prévoit soumettre à la U.S. Food and Drug Administration au cours du second semestre de 2018.

Tenapanor est également en cours de développement de phase 3 pour le traitement de l’hyperphosphatémie pour les patients en phase finale de maladie rénale qui sont en dialyse. Dans le cas de l’hyperphosphatémie, tenapanor bloque le transporteur de sodium NHE3 dans le tube gastro-intestinal, réduisant l’absorption de sodium alimentaire et résultant en un accroissement de protons dans les cellules. Cette augmentation de protons engendre une réduction de l’assimilation de phosphate par le resserrement des jonctions et des pores qui régularisent l’absorption de phosphate dans le tube gastro-intestinal. Globalement, ce mécanisme semble préférable pour l’absorption du phosphate, compte tenu qu’Ardelyx n’a pas observé de modifications notables des autres ions, autres que le sodium, dans le cadre d’études précliniques et cliniques. Ardelyx a parachevé son premier essai clinique de phase 3 pour tenapanor pour l’hyperphosphatémie, qui a démontré un paramètre principal statistiquement marquant, la différence de changement dans le phosphore sérique entre le groupe des patients traités au tenapanor et ceux traités par placebo, de la fin de la période de traitement de huit semaines à la fin de la période de sevrage randomisée de quatre semaines, parmi la population répondante. Tenapanor a été bien toléré durant l’étude. Ardelyx a commencé à traiter les patients lors d’un second essai clinique de phase 3, l’essai Phreedom, dont les données sont prévues pour 2019.

À propos de Thérapeutique Knight inc.

Thérapeutique Knight inc., établie à Montréal, au Canada, est une société pharmaceutique spécialisée qui concentre ses efforts sur l’acquisition ou l’obtention sous licence de droits de distribution de produits pharmaceutiques novateurs destinés aux marchés canadien et internationaux distinctifs. Les actions de Knight se négocient à la TSX sous le symbole « GUD ». Pour plus de renseignements concernant Thérapeutique Knight inc., consultez son site Web au www.gudknight.com ou www.sedar.com.

Énoncés prospectifs de Thérapeutique Knight inc.

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs et des prévisions pour Thérapeutique Knight inc. et ses filiales. Ces énoncés prospectifs, de par leur nature, comportent nécessairement des risques et des incertitudes susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux envisagés par ces énoncés prospectifs. Thérapeutique Knight inc. considère que les hypothèses sur lesquelles reposent ces énoncés prospectifs sont réputées raisonnables à la date de leur formulation, mais elle avertit le lecteur que ces hypothèses sur des événements à venir, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Thérapeutique Knight inc. et de ses filiales, pourraient se révéler incorrectes. Les facteurs et les risques susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus font l’objet d’une discussion dans le rapport annuel de Thérapeutique Knight inc. et dans la notice annuelle de Thérapeutique Knight inc. pour l’exercice clos le 31 décembre 2017. Thérapeutique Knight Inc. rejette toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en réponse à de nouveaux renseignements ou à des événements à venir, sauf si la loi l’exige.

Thérapeutique Knight inc.
Samira Sakhia
Présidente et chef des finances
Tél. : 514 678-8930
514-481-4116 (FAX)
Courriel : info@gudknight.com
Site Web : www.gudknight.com