Kintavar intersecte en forage 206,3 m de minéralisation cuprifères (0,18 % Cu et 1,65 g/t Ag) incluant deux zones principales de 21,9 m @ 0,52 % Cu et 5,62 g/t Ag et 16,5 m @ 0,50 % Cu et …

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 fév. 2018) – Kintavar Exploration inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX CROISSANCE:KTR)(FRANCFORT:58V), est heureuse d’annoncer les résultats des derniers 8 forages de son premier programme de forage sur le projet Mitchi dans le secteur Sherlock et Watson.

Les résultats d’analyses et les lithologies intersectées en forage valident toujours les observations et interprétations faites sur le terrain du modèle de cuivre sédimentaire stratiforme plissé et fournissent plus d’informations sur la géométrie du plissement qui joue vraisemblablement un rôle important dans la distribution et l’épaisseur de l’unité minéralisée.

Le forage MS-17-08 a été réalisé 50 m derrière le forage MS-17-03, qui a titré 120 m @ 0,34 % Cu et 2,90 g/t Ag. Le forage entier (285 m) a intersecté les lithologies favorables de marbre calcitique gliméritisé et minéralisé, et d’unité calco-silicatée moins minéralisée. La minéralisation débute à la surface et se poursuit sur une longueur de 206,3 m titrant 0,18 % Cu et 1,65 g/t Ag, incluant deux zones de 21,9 m et 16,5 m titrant 0,52 % Cu et 0,50 % Cu respectivement. Le résumé des intersections des derniers forages est présenté au tableau 1, et la section 4+00E (segment A-B, figure 2) avec les forages 03, 08 et 09 est présentée à la figure 1.

Forages UTM X N83Z18 UTM Y Azimut
/Plongée
Longueur
(m)
De À Épaisseur(1) Cu (%) Ag (g/t)
MS-17-05 483590 5252861 N340/-45 123 79,0 104,0 25,0 0,11% 0,86
incl. 92,2 104,0 11,8 0,19% 1,54
MS-17-06 483490 5252842 N350/-45 138 PVS PVS
MS-17-07 483460 5252919 N350/-45 210 33,4 44,0 10,6 0,13% 0,80
et 91,6 196,0 104,4 0,12% 0,85
incl. 91,6 113,0 21,4 0,32% 2,65
MS-17-08 483630 5252908 N345/-45 285 3,9 210,2 206,3 0,18% 1,65
incl. 41,5 97,5 56,0 0,38% 3,86
incl. 42,6 64,5 21,9 0,52% 5,62
ET 144,65 179,4 34,75 0,27% 2,40
incl. 144,65 160,8 16,15 0,50% 4,30
MS-18-09 483547 5253198 N160/-45 201 138,2 187,0 48,8 0,12% PVS
incl. 163,2 173,5 10,3 0,42% 2,02
MS-18-10 483515 5252833 N160/-45 126 PVS PVS
MS-18-11 483141 5253097 N260/-45 117 9,0 23,2 14,2 0,22% 2,40
MS-18-12 483086 5253103 N130/-45 77 PVS PVS
(1) : l’épaisseur réelle est estimée à 65-80% de l’épaisseur intersectée
(2) : PVS = Pas de valeur significative (<0.1% Cu or <1 g/t Ag)

Table 1 : Résumé des principales intersections minéralisées des forages MS-17-05 à MS-18-12

Les forages MS-17-05 et MS-18-09 ont été réalisés afin d’investiguer les limites nord et sud des unités sédimentaires favorables, tandis que le forage MS-17-07 investiguait l’extension ouest des lithologies favorables en direction de l’indice Watson. Les trois sondages ont atteint leurs objectifs et ont intersecté la minéralisation cuprifère dans les unités de marbres gliméritisés.

L’objectif des forages MS-18-11 et MS-18-12 était de mieux comprendre l’orientation structurale particulière de l’indice Watson ainsi que d’investiguer l’unité minéralisée. Les deux objectifs ont été atteints et le forage MS-18-11 a intersecté la minéralisation de cuivre dans l’unité de marbre gliméritisée en surface.

Tous les forages minéralisés démontrent que les strates sédimentaires minéralisées se poursuivent en profondeur ainsi qu’à l’est et à l’ouest du secteur investigué. De plus, l’interprétation en sections suggère que les épaisseurs maximales des strates minéralisées qui sont affectées par le plissement n’ont pas encore été forées. Considérant les résultats des travaux de surface et des forages, ainsi que l’interprétation de la géophysique, les unités sédimentaires minéralisées font 800 m de long dans le secteur Sherlock-Watson.

Figure 1: Section 4+00E avec les forages MS-17-03, 08 et MS-18-09. L’image pleine grandeur peut-être visualisée ici.

« Le programme de forage initial dans la région de Sherlock et Watson a été un succès majeur. Non seulement nous avons réussi à recouper la minéralisation en cuivre sur plus de 100 m dans quatre des douze forages, mais nous avons pu valider en profondeur le modèle de cuivre stratiforme plissé et mieux comprendre la géologie structurale des strates minéralisées. Nous débutons maintenant plusieurs levés géophysiques dans les corridors Sherlock et Nasigon afin que les deux secteurs soit prêts à être foré le plus tôt possible. Les gisements de cuivre stratiforme sont généralement connus pour leur continuité et leur prédictibilité et, à ce jour, même avec la déformation de Grenville, nous constatons que la minéralisation est constante. Avec toutes les connaissances acquises grâce à cette première campagne de forages et l’information que nous obtiendrons des levés géophysiques en cours, le programme de forages de cet été devrait être très excitant. Nous nous concentrerons sur une meilleure définition des zones minéralisées et de leurs extensions et dans la définition de nouvelles zones minéralisées dans le reste de la propriété. » Commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar.

Figure 2: Vue en plan des forages et des principales intersections minéralisées. L’image pleine grandeur peut-être visualisée ici.

Tous les échantillons ont été envoyés et préparés (PREP-31) par le laboratoire d’ALS Global de Val-d’Or. Par la suite, une portion de pulpe de chaque échantillon a été envoyée au laboratoire ALS Global de Vancouver pour des analyses pour le cuivre (CU-ICP61) et l’argent (AG-ICP61) ou des analyses multi-élémentaires (ME-ICP61) avec digestion par quatre acides et analyse spectroscopie (ICP-AES/MS). Les échantillons ayant titré plus de 10 000 ppm Cu ont été réanalysés par absorption atomique (CU-OG62) au laboratoire ALS Global à Vancouver. Les contrôles de qualité comprennent l’insertion systématique de blancs, et de standards cuprifères certifiés dans chaque envoi au laboratoire.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 28 000 hectares, détenus à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 280 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko détient une redevance de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) dans la partie sud-ouest de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43‐101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice‐Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43‐101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com

Orbite fait une mise à jour corporative

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 fév. 2018) – Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») (NEX:ORT.H) a fourni aujourd’hui une mise à jour sur ses efforts continus pour sortir de la protection contre l’insolvabilité pour le bénéfice de toutes ses parties prenantes.

Prolongation du financement DIP

Le 2 août 2017, la Société a annoncé que la Cour Supérieure du Québec (la « Cour de la LACC ») avait approuvé la conclusion d’un financement de débiteur en possession (« DIP ») de 6,8 millions de dollars avec la Société de fiducie Computershare du Canada en sa qualité de fiduciaire pour les détenteurs des débentures CII de 2015 (« le Prêteur »). La date d’échéance prévue au financement DIP était le 23 février 2018.

La Société et le Prêteur ont convenu d’amender le financement DIP pour prolonger la date d’échéance du 23 février 2018 au 15 avril 2018. Les autres termes et conditions du financement DIP demeurent en vigueur et n’ont pas été modifiés.

Veuillez-vous reporter au communiqué de presse du 2 août 2017 pour plus d’informations sur le financement DIP et l’utilisation des fonds.

La requête intentée contre l’assureur pour recevoir une indemnisation a été rejetée

Le 16 novembre dernier la Société a annoncé qu’elle avait déposé une requête contre son assureur la Royal Sun Alliance visant notamment le paiement d’approximativement 23,3 millions de dollars pour recouvrer les coûts associés à la réparation d’éléments chauffants du système de calcination et les coûts fixes engagés pendant les périodes d’arrêt subies. La cour a rendu sa décision le 23 février dernier et a rejeté la requête déposée par Orbite.

Orbite est en désaccord avec la décision rendue et évalue présentement ses options avec ses conseillers juridiques. La Société fournira des mises à jour en temps opportun.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique “Risques et incertitudes” de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres “Continuité d’exploitation”, “Exploitation commerciale de l’usine d’HPA”, “Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance” et “Objectifs et échéanciers de développement” décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël, vice-président, développement des affaires
514 744-6264
info@orbitetech.com

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
François Ducharme, Directeur Général du bureau de Québec
418 529-3223
Fducharme@tactconseil.ca

Signature d’une entente avec la nation Crie d’Eastmain et la société Niskamoon pour la mise en place du projet d’amélioration des frayères aux esturgeons jaunes de la rivière Eastmain

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 fév. 2018) – Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX CROISSANCE:CRE)(OTCQX:CRECF)(FRANCFORT:F12) est heureuse d’annoncer une entente avec la Nation Crie d’Eastmain et la société Niskamoon pour la mise en place du projet d’amélioration des frayères aux esturgeons jaunes de la rivière Eastmain située juste en amont du pont Conglomerate sur la route de la Baie-James, à 113 km de l’embouchure de la rivière Eastmain (le « Projet »).

Le 2 août 2017, Critical Elements a annoncé le dépôt de l’étude d’impact environnemental (« EIE ») préparée par WSP concernant son projet, Rose lithium-tantale auprès du Comité d’étude des impacts environnementaux et sociaux (COMEX) et de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale. Le 22 décembre 2017, Critical Elements a déposé une version mise à jour de l’EIE. L’une des diverses initiatives proposées dans l’EIE est de compenser les impacts sociaux et environnementaux potentiels du projet Rose lithium-tantale sur l’habitat du poisson en mettant en œuvre le projet.

Critical Elements est donc très heureuse que le Projet débute, car nous sommes conscients de l’importance d’atténuer les impacts sociaux et environnementaux du projet Rose lithium-tantale pour la communauté. Jean-Sébastien Lavallée, chef de la direction de Critical Elements, a déclaré « Critical Elements est très heureuse de supporter et participer à la mise en place de ce beau projet en collaboration avec la Nation Crie d’Eastmain et la société Niskamoon. Cette entente est directement en ligne avec la collaboration à long terme, ainsi que l’engagement social et environnemental que Critical Elements veut établir avec la communauté locale ».

« Niskamoon est très fière d’avoir conclu un partenariat pour ce très important projet d’amélioration de l’habitat, auquel nous collaborons depuis 2010 avec la Nation Crie d’Eastmain et Hydro-Québec. Nous croyons fermement qu’un environnement sain et le bien-être social de la Nation Crie vont de pair, alors nous sommes très heureux que Critical Elements se joigne à nous. Nous sommes impatients de travailler avec eux pour ramener la population d’esturgeons jaunes dans la rivière Eastmain dans les années à venir », a déclaré Marc Dunn, directeur de l’environnement de la société Niskamoon.

« Au nom des familles situées sur les territoires de chasse de ce très important projet ainsi que pour les gens de la Nation Crie d’Eastmain, nous sommes très heureux que l’amélioration des frayères progresse. Nous sommes impatients de continuer à travailler ensemble », a déclaré Kenneth Cheezo, chef de la Nation Crie d’Eastmain et Brian Weapenicappo, maître de trappe du terrain de trappe RE-02.

La Société annonce également qu’elle a octroyé des options d’achat d’actions à des administrateurs et dirigeants en vue d’acquérir un total de 2 100 000 actions ordinaires. Chaque option permettra à son détenteur de souscrire une action ordinaire de la Société au prix de 1,25 $ valide pour une période de cinq ans.

De plus, Relations Publiques Paradox recevra 300 000 options d’achat d’actions permettant l’acquisition d’autant d’actions ordinaires de la Société à un prix de 1,25 $ par action valide pour une période de 2 ans. Ces options seront acquises sur une période de 12 mois au rythme de 25 % des options par trimestre. Les options sont attribuées conformément à la politique 4.4 de la Bourse ainsi qu’aux termes et modalités du régime d’options d’achat d’actions en vigueur de la Société.

À propos de Corporation Éléments Critiques

La Société a récemment publié une analyse financière du projet Rose lithium-tantale détenu à 100 % par Critical Éléments (Étude de faisabilité du projet Rose lithium-tantale, WSP, 20 octobre 2017) qui est basée sur des prédictions de prix de 750 $US/tonne de concentré de lithium de qualité chimique (5% Li2O), de 1 500 $US/tonne de concentré de lithium de qualité technique (6% Li2O), et de 130 $ US/kg pour le Ta2O5 contenu dans le concentré de tantalite et un taux de change de 0.75 $US/$CA. Le taux de rendement interne (« TRI ») du Projet Rose est estimé à 34,9 % après impôts et la valeur actualisée nette (« VAN ») à 726 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. La période de recouvrement est estimée à 2,8 ans. Le TRI avant impôts du Projet Rose est estimé à 48,2 % et la VAN à 1 257 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. Voir le communiqué de presse daté du 6 septembre 2017. L’analyse financière repose sur des ressources minérales indiquées. Une ressource minérale indiquée est la partie d’une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité, les densités, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l’application appropriée des paramètres techniques et économiques, pour soutenir la planification minière et évaluer la viabilité économique du dépôt.

Le plan de minage propose d’extraire 220,2 Mt de matériel composé de 26,8 Mt de minerai, 182,4 Mt de stériles et 11,0 Mt de morts-terrains. Le ratio de décapage moyen est de 7,2 tonnes de stérile par tonne de minerai. Le taux de production nominal a été estimé à 4 600 tonnes par jour et 350 jours d’exploitation par année. Le plan d’exploitation à ciel ouvert résulte en une vie minière de 17 ans.

La mine excavera un total de 26,8 millions de tonnes de minerai ayant une teneur diluée moyenne de 0,85 % de Li2O et 133 ppm de Ta2O5. L’usine traitera 1,61 million de tonnes de minerai par année, pour une production annuelle moyenne de 236 532 tonnes de concentré de spodumène de qualité technique et chimique et 429 tonnes de concentré de tantalite.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

Relation avec les investisseurs :
Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
Président du conseil et chef de la direction
819-354-5146
jslavallee@cecorp.ca
www.cecorp.ca

Relations publiques Paradox
514-341-0408

Pediapharm annonce les résultats de son troisième trimestre – un 10e trimestre consécutif de croissance d’un exercice à l’autre

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 27 fév. 2018) –

N’EST PAS DESTINÉ À LA DISTRIBUTION AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI À LA DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Pediapharm inc. (la « Société » ou « Pediapharm ») (TSX CROISSANCE:PDP)(OTCQB:PDDPF) a le plaisir d’annoncer le dépôt de ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 décembre 2017. Ils ont été établis conformément aux Normes internationales d’information financière (« IFRS ») et tous les montants sont en dollars canadiens.

FAITS SAILLANTS DE L’EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2017

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, la Société a généré des produits de 2 356 782 $, contre 1 773 044 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2016, soit une hausse de 33 %. Fait notable, il s’agit du premier trimestre pour lequel on peut comparer les résultats de RelaxaMC à ceux de l’exercice précédent étant donné son ajout à la gamme de produits de Pediapharm à la fin de septembre 2016. Les faits saillants de ce trimestre comprennent notamment :

  • les produits ordinaires tirés des produits établis (NYDAMD, RelaxaMC, suspension de naproxen) ont augmenté de 6 % :
    • malgré une réduction des ventes en unités de produits pour le traitement des poux de tête de septembre à décembre 2017 (données d’IMS, septembre à décembre 2017), NYDAMD a connu une hausse de 4,5 % et a continué de gagner des parts de marché partout au Canada,
    • une hausse de 8,3 % pour RelaxaMC,
    • une hausse de 10,3 % pour la suspension de naproxen.
  • les produits des activités ordinaires tirés de RupallMC et d’OtixalMC, lancés récemment à la fin janvier et en mai 2017, respectivement, se sont élevés à plus de 462 000 $, dépassant largement l’estimation initiale de la direction;
  • le BAIIA ajusté a été de (582 381 $), comparativement à (628 702 $). La Société a investi de nouvelles sommes dans RupallMC en réponse à l’intérêt manifesté par les médecins, ce qui contribuera à accélérer la croissance des produits dans les trimestres à venir.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, la Société a généré des produits records de 7 905 728 $, comparativement à 4 548 351 $ pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016, soit une hausse de 74 %, qui comprend :

  • les produits ordinaires tirés de produits établis (NYDAMD, RelaxaMC, suspension de naproxen) ont augmenté de 38 % :
    • malgré une réduction des ventes en unités de produits pour le traitement des poux de tête de janvier à décembre 2017 (données d’IMS, janvier à décembre 2017), NYDAMD a connu une hausse de 7,5 % et a continué de gagner des parts de marché partout au Canada;
    • les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC, qui ont été conformes à l’estimation de la direction, soit environ 3 100 000 $ annuellement;
    • une hausse de 16,7 % pour la suspension de naproxen;
  • les produits des activités ordinaires tirés de RupallMC et d’OtixalMC, lancés récemment à la fin janvier et en mai 2017, respectivement, se sont élevés à plus de 1 700 000 $, dépassant largement l’estimation initiale de la direction;
  • le BAIIA ajusté a été de (1 191 899 $), comparativement à (1 718 445 $).

La Société a continué d’investir dans ses produits lancés récemment, surtout RupallMC. De nouveaux investissements ont été réalisés pour permettre à l’équipe ventes et marketing de concentrer ses efforts sur les occasions liés à l’urticaire, étant donné que les antihistaminiques, comme RupallMC, sont un traitement de première intention pour soigner cette affection.

Comme elle l’a indiqué précédemment, la direction prévoit une augmentation minime de ses frais de vente et d’administration, comparativement aux exercices précédents, sauf si elle constate des occasions de croissance substantielle qui justifieraient de nouvelles dépenses. La Société compte toujours afficher des flux de trésorerie d’exploitation positifs pour le prochain exercice.

Le 1er novembre 2017, Pediapharm a annoncé que Santé Canada avait délivré un avis de conformité (approbation) pour son produit CuvposaMC (solution orale de glycopyrrolate 1 mg/5 ml), indiqué pour soulager la salivation excessive chronique grave chez les patients de 3 à 18 ans ayant un trouble neurologique associé à des problèmes de salivation (comme la paralysie cérébrale [PC]). La Société prévoit lancer commercialement CuvposaMC lors du trimestre se terminant le 31 mars 2018 en s’appuyant sur son infrastructure existante.

Au 31 décembre 2017, la Société disposait d’un fonds de roulement net de plus de 6 400 000 $.

« Nous sommes heureux d’annoncer que nous venons d’enregistrer un autre trimestre consécutif de croissance, par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, et que nous continuons de gagner des parts de marché dans tous les segments, affirme Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm. Les produits établis comme NYDA et Relaxa, de même que les produits lancés récemment, Rupall et Otixal, ont tous contribué à la croissance de 33 % des revenus. Nous continuons à faire preuve de diligence concernant les frais de vente et d’administration, mais si nous repérons une occasion d’accélérer considérablement notre croissance, nous pourrions décider d’accroître nos investissements en conséquence. C’est ce qui s’est passé ce trimestre, où nous avons investi de nouvelles sommes dans la commercialisation et la vente de Rupall dans le but de saisir des débouchés particuliers. Nous attendons avec enthousiasme le lancement commercial de Cuvposa, qui aura lieu en mars ou en avril, et qui s’appuiera sur nos infrastructures existantes. En parallèle, nous demeurons à l’affût des transactions potentielles, comme des licences exclusives et des acquisitions de produits. Enfin, même si le caractère saisonnier des ventes a encore une incidence sur les résultats trimestriels, nous prévoyons générer un BAIIA positif, sur une base annuelle, à partir de l’exercice commençant le 1er avril 2018. »

PERSPECTIVES

La Société a lancé deux nouveaux produits récemment : RupallMC et OtixalMC. RupallMC n’a été lancé qu’à la fin de janvier 2017, mais la direction surveille de près les indicateurs clés de performance (« ICP ») qui s’y rapportent, comme le nombre de médecins qui le prescrivent, et elle est très satisfaite des résultats jusqu’à présent. Ces résultats préliminaires, conjugués aux commentaires positifs continus des leaders d’opinion en matière d’allergies, confirment l’estimation de la direction selon laquelle les ventes annuelles de RupallMC pourraient atteindre un sommet annuel compris entre 10 M$ et 12 M$. En ce qui concerne OtixalMC, qui a été lancé à la mi-mai 2017, la Société estime que les ventes annuelles pourraient atteindre un sommet de 4 M$.

Santé Canada a récemment délivré à la Société un avis de conformité (approbation) pour son produit CuvposaMC (solution orale de glycopyrrolate 1 mg/5 ml), indiqué pour soulager la salivation excessive chronique grave chez les patients de 3 à 18 ans ayant un trouble neurologique associé à des problèmes de salivation (comme la paralysie cérébrale [PC]). La Société prévoit lancer commercialement CuvposaMC en mars 2018 en s’appuyant sur son infrastructure existante.

Parallèlement, la Société poursuit l’exécution de son plan commercial pour ses produits existants, notamment NYDAMD, un traitement révolutionnaire contre les poux de tête et leurs œufs, et RelaxaMC, un laxatif osmotique indiqué pour traiter la constipation. NYDAMD, qui a généré des produits de quelque 4 200 000 $ pour l’exercice 2017 et devrait engendrer des produits d’environ 4 700 000 $ pour l’exercice 2018, recèle un potentiel qui devrait porter les produits des activités ordinaires à un sommet annuel se chiffrant entre 6 000 000 $ et 8 000 000 $ (données d’IMS et estimation de la direction). RelaxaMC est quant à lui en voie de générer des produits de l’ordre de 3,1 M$ par année.

Seulement avec ses produits établis, NYDAMD, la suspension de naproxen et RelaxaMC, la Société est convaincue qu’elle pourra générer des produits des activités ordinaires d’environ 8 5000 000 $ au cours de l’exercice 2018 (qui se terminera le 31 mars 2018), sans compter l’apport de RupallMC, d’OtixalMC et de CuvposaMC.

Comme Pediapharm bénéficie déjà d’une solide infrastructure, la direction s’attend à une hausse modeste des frais de vente et d’administration, malgré la croissance substantielle des produits attendue dans les prochains trimestres et exercices. Par conséquent, la direction estime que la Société affichera des flux de trésorerie d’exploitation positifs pour le prochain exercice.

Pediapharm détient un portefeuille de produits qui, selon la direction, lui permettra de réaliser son objectif de générer entre 35 000 000 $ et 40 000 000 $ en sommet de ventes annuelles, pour un BAIIA de 30 %. Le maximum de cette fourchette est basé sur les données d’IMS et les estimations de la direction concernant la part de marché que devrait occuper chaque produit. Le tableau suivant présente le sommet prévu des ventes des principaux produits :

PRODUIT INDICATION SOMMET DE VENTES
ANNUELLES PRÉVU (en $ CA)
DATE DE LANCEMENT RÉELLE OU ESTIMATIVE
NYDAMD Traitement des poux de tête Entre 6 et 8 M 2012
RelaxaMC Constipation occasionnelle Entre 4 et 6 M Acquis par Pediapharm en septembre 2016
Suspension de naproxen Arthrite juvénile – douleurs Entre 1 et 2 M Lancé à nouveau par Pediapharm en mars 2015
RupallMC Symptômes d’allergie – urticaire Entre 10 et 12 M Janvier 2017
OtixalMC Infection de l’oreille 4 M Mai 2017
CuvposaMC Salivation excessive – paralysie cérébrale 5 M Approuvé en octobre 2017
Lancement prévu en mars 2018
TOTAL Entre 30 et 35 M

Pediapharm étant maintenant ainsi dotée d’un solide portefeuille de produits pour lesquels la totalité des investissements d’ordre réglementaire ont déjà été réalisés, sa stratégie de développement fondamentale s’est récemment centrée sur l’acquisition de produits déjà mis en marché et la copromotion de produits déjà homologués au Canada. Parallèlement, Pediapharm continue d’évaluer d’autres contrats de licences exclusives (méthode communément appelée « homologation ») ainsi que des possibilités d’acquisition de produits. Le principal objectif est d’assurer la rentabilité rapidement.

En somme, la Société jouit d’une excellente situation de trésorerie lui permettant de mettre en œuvre son plan commercial, notamment les récents lancements de RupallMC en janvier 2017 et d’OtixalMC en mai 2017, de même que le lancement à venir de CuvposaMC. Par ailleurs, Pediapharm s’attend à ce que la croissance des produits des activités ordinaires tirés de la vente de ses produits établis comme NYDAMD, la suspension de naproxen et RelaxaMC se poursuive. La direction estime que la progression prévue des produits des activités ordinaires et la stabilité des charges d’exploitation permettront à la Société de dégager des flux de trésorerie d’exploitation positifs pour le prochain exercice. En parallèle, la Société est en train d’évaluer des acquisitions potentielles de produits, dans le but principal d’accélérer sa stratégie visant à générer des flux de trésorerie positifs dans un court laps de temps. Pediapharm est une société en pleine croissance dans le secteur pharmaceutique des produits spécialisés à marge élevée, et lorsque des occasions d’alimenter cette croissance se présentent, elle peut mobiliser des capitaux supplémentaires pour se donner les ressources financières et la souplesse nécessaires pour en profiter.

ANALYSE DES RÉSULTATS D’EXPLOITATION DE L’EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2017

PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, le total des produits des activités ordinaires a atteint 2 356 782 $, contre 1 773 044 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2016, soit une augmentation de 33 %. Les produits des activités ordinaires tirés de NYDAMD ont progressé de 4,5 %. La direction suit aussi de près les données d’IMS, un tiers fournisseur vérifié de données de vente, qui indique que les ventes de produits pour le traitement des poux de tête au Canada ont diminué de 18,7 % (données d’IMS, septembre à décembre 2017). Malgré la contraction du marché global découlant possiblement de la diminution du nombre d’épidémies de poux de tête, NYDAMD continue d’augmenter sa part de marché. Les produits des activités ordinaires tirés de la suspension de naproxen de Pediapharm ont augmenté de 10,3 %, et ceux tirés de RupallMC et d’OtixalMC, lancés récemment à la fin janvier et en mai 2017, respectivement, se sont élevés à plus de 460 000 $, dépassant largement l’estimation initiale de la direction. Il s’agit du premier trimestre complet pour lequel on peut comparer les résultats de RelaxaMC à ceux de du trimestre précédent, en raison de la transaction du 19 septembre 2016. Les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC ont augmenté de 8,3 %.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, le total des produits des activités ordinaires a atteint 7 905 728 $, contre 4 548 351 $ pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016, soit une augmentation de 74 %. Les produits des activités ordinaires tirés de NYDAMD ont progressé de 7,5 %. La direction suit aussi de près les données d’IMS, un tiers fournisseur vérifié de données de vente, qui indique que les ventes de produits pour le traitement des poux de tête au Canada ont diminué de 13 % (données d’IMS, janvier à décembre 2017). Ainsi, malgré la contraction du marché global découlant possiblement de la diminution du nombre d’épidémies de poux de tête, NYDAMD continue d’augmenter sa part de marché. Les produits des activités ordinaires tirés de la suspension de naproxen de Pediapharm ont augmenté de 16,7 %, et ceux tirés de RupallMC et d’OtixalMC, lancés récemment à la fin janvier et en mai 2017, respectivement, se sont élevés à plus de 1 700 000 $, dépassant largement l’estimation initiale de la direction. Les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC sont en voie d’atteindre 3 100 000 $ annuellement, en raison de la transaction du 19 septembre 2016.

MARGE BRUTE

Aux fins de la comparaison des périodes, en plus de considérer la marge brute en dollars, il est également pertinent d’examiner la marge brute exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires. Comme aucun coût des ventes ne se rapporte aux produits des activités ordinaires tirés des commissions, les pourcentages de marge brute qui suivent sont calculés d’après le coût des ventes et les produits des activités ordinaires liés aux produits seulement. En plus du coût réel des matières premières et des redevances versées aux partenaires, la marge brute est influencée par l’amortissement des actifs générateurs de produits des activités ordinaires, les provisions pour articles éventuellement retournés ainsi que les charges d’entreposage et de logistique.

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, le bénéfice brut s’est chiffré à 1 178 654 $, ce qui représente une hausse de 32 % par rapport aux 891 893 $ du trimestre clos le 31 décembre 2016. La marge brute en pourcentage des produits a été de 50 % (contre 48 % pour le trimestre clos le 31 décembre 2016).Le taux de marge brute inférieur qui caractérise la catégorie de produits dont fait partie le RelaxaMC a une incidence négative sur les pourcentages de marge brute totale. Au fil du temps, vu la croissance attendue des produits des activités ordinaires provenant de NYDAMD, de RupallMC, d’OtixalMC et de CuvposaMC, les produits tirés de RelaxaMC représenteront une part de plus en plus faible du total des produits des activités ordinaires et, de ce fait, la direction s’attend à ce que la marge brute totale exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires s’améliore pour finalement s’établir entre 60 % et 70 %.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, le bénéfice brut s’est chiffré à 4 180 933 $, ce qui représente une hausse de 54 % par rapport aux 2 716 361 $ de la période de neuf mois close le 31 décembre 2016. La marge brute en pourcentage des produits a été de 53 % (contre 57 % pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016), une baisse d’abord attribuable au taux de marge brute inférieur qui caractérise la catégorie de produits dont fait partie le RelaxaMC. Au fil du temps, vu la croissance attendue des produits des activités ordinaires provenant de NYDAMD, de RupallMC, d’OtixalMC et de CuvposaMC, les produits tirés de RelaxaMC représenteront une part de plus en plus faible du total des produits des activités ordinaires et, de ce fait, la direction s’attend à ce que la marge brute totale exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires s’améliore pour finalement s’établir entre 60 % et 70 %.

FRAIS DE VENTE ET D’ADMINISTRATION

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, les frais de vente et d’administration se sont chiffrés à 1 881 129 $, contre 1 676 245 $ pour le trimestre clos le 31 décembre 2016. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, les frais de ventes et d’administration se sont élevés à 5 799 022 $, contre 4 931 854 $ pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016. Cette augmentation reflète la volonté de la Société d’investir dans le lancement de nouveaux produits tout en limitant l’incidence sur les charges d’exploitation. Aux yeux de la direction, ces investissements dans RupallMC et OtixalMC sont des pièces maîtresses du succès de la Société.

AUTRES PRODUITS

La Société n’a comptabilisé aucun montant au titre des autres produits pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 décembre 2017. Au cours du trimestre clos le 30 juin 2016, la Société a reçu le deuxième et dernier paiement comptant de 2 000 000 $ US (2 570 200 $) de sa contrepartie pour la vente de ses droits sur la suspension de naproxen aux États-Unis, une transaction évaluée à 4 250 000 $ US environ.

BAIIA AJUSTÉ(1)

Le BAIIA ajusté (défini plus bas) pour le trimestre clos le 31 décembre 2017 était de (582 381 $), contre (628 702 $) pour le trimestre clos le 31 décembre 2016. Cette amélioration est principalement attribuable à l’augmentation du bénéfice brut, porté par la croissance de 33 % des produits. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017, le BAIIA ajusté s’est chiffré à (1 191 899 $), contre (1 718 445 $) pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016. Cette amélioration est principalement attribuable à l’augmentation du bénéfice brut, porté par la croissance de 74 % des produits, en partie neutralisée par les frais de vente et de commercialisation supplémentaires liés au lancement des produits RupallMC et OtixalMC, qui, aux yeux de la direction, sont des pièces maîtresses du succès de la Société.

Trimestre clos le 31 décembre 2017
(en dollars)
Trimestre clos le 31 décembre 2016
(en dollars)
Période de neuf mois close le 31 décembre 2017
(en dollars)
Période de neuf mois close le 31 décembre 2016
(en dollars)
Produits des activités ordinaires tirés des produits 2 356 782 1 694 294 7 902 998 4 308 936
Produits des activités ordinaires tirés des commissions 78 750 2 730 239 415
Total des produits des activités ordinaires 2 356 782 1 773 044 7 905 728 4 548 351
Marge brute 1 178 654 891 893 4 180 933 2 716 361
Frais de vente et d’administration 1 881 129 1 656 245 5 799 022 4 931 854
Autres produits 2 570 200
Résultat d’exploitation (716 585 ) (783 507 ) (1 606 522 ) 328 161
Résultat net (1 006 092 ) (1 047 750 ) (2 460 651 ) (443 274 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation (286 282 ) (765 653 ) (3 212 771 ) (510 882 )
Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement (50 218 ) (229 271 ) (349 349 ) (314 840 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 4 956 967 (378 )
(1) Le « BAIIA » et le « BAIIA ajusté » sont des mesures financières non définies dans les IFRS. Le terme « BAIIA » (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) n’a aucune signification normalisée aux termes des IFRS; il serait donc mal avisé de le comparer à des mesures semblables utilisées par d’autres émetteurs. La Société les utilise pour donner de l’information additionnelle et complémentaire aux mesures définies dans les IFRS, ou fournir un éclairage plus complet sur ses activités du point de vue de la direction. Le « BAIIA ajusté » est défini par la Société comme le bénéfice hors coûts de financement, charges d’intérêts, impôts sur les bénéfices, produit d’intérêts, amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles, rémunération à base d’actions hors trésorerie, produit de la vente d’actifs et dépréciation des immobilisations incorporelles. La Société estime que le BAIIA ajusté est un facteur clé de l’évaluation de la performance financière d’une entreprise, ainsi qu’une mesure révélatrice de ses résultats d’exploitation et de ses flux de trésorerie, qui fournit une information précieuse aux investisseurs et aux analystes. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, le BAIIA ajusté s’est chiffré à (582 381 $), contre (628 702 $) pour le trimestre clos le 31 décembre 2016. Cette amélioration est principalement attribuable à la hausse du bénéfice brut, porté par la croissance de 33% des produits. Le BAIIA ajusté pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2017 s’est élevé à (1 191 899 $), contre (1 718 445 $) pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2016. Cette amélioration est principalement attribuable à la hausse du bénéfice brut, porté par la croissance de 100% des produits, mais a été neutralisée en partie par le surcroît de frais de vente et de commercialisation induit par le lancement des produits RupallMC et OtixalMC.
Trimestre clos le 31 décembre
2017
(en dollars)
Trimestre clos le 31 décembre
2016
(en dollars)
Période de neuf mois close le 31 décembre
2017
(en dollars)
Période de neuf mois close le 31 décembre
2016
(en dollars)
Résultat net et résultat global (1 006 092 ) (1 047 750 ) (2 460 651 ) (443 274 )
Réintégrer :
Dépréciation et amortissement (immobilisations corporelles et incorporelles) 60 316 35 828 158 419 97 246
Dotation aux amortissements des frais de financement 46 682 36 630 131 970 103 553
Charges d’intérêts 168 667 166 833 504 167 504 170
Autres charges financières sans effet sur la trésorerie 86 967 69 455 246 901 197 182
Produit d’intérêts (12 809 ) (8 676 ) (28 909 ) (33 469 )
BAIIA (656 269 ) (747 680 ) (1 448 103 ) 425 408
Produit de la vente d’actifs (2 570 200 )
Rémunération fondée sur des actions 73 888 118 978 256 204 426 347
BAIIA AJUSTÉ (582 381 ) (628 702 ) (1 191 899 ) (1 718 445 )

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d’autres pays. Son portfolio de produits innovateurs compte notamment NYDAß┤╣ß┤░, un traitement révolutionnaire des poux de tête; RelaxaMC, un laxatif osmotique utilisé pour traiter la constipation; EpiCeramß┤╣ß┤░, une crème non stéroïdienne pour le traitement de l’eczéma; la suspension de naproxen, utilisée dans le traitement de la douleur et de l’inflammation causées par diverses affections, dont l’arthrite juvénile; RupallMC, une innovation dans le traitement médical des allergies avec un mode d’action unique; les gouttes auriculaires OtixalMC, qui sont les premières et les seules fabriquées à partir d’une combinaison d’antibiotique et de stéroïde offertes en doses unitaires stériles sans agent de conservation; ainsi que CuvposaMC, pour la sialorrhée grave.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d’autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques, incluant les commentaires de l’équipe de direction par rapport à l’utilisation du produit brut du placement, ainsi que les délais pour recevoir les approbations règlementaires requises. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu’ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d’y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. L’information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu’elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d’information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, ainsi qu’aux autres risques découlant du fait qu’elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX. et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent document.

Sylvain Chrétien, président et chef de la direction
Pediapharm Inc.
514 762-2626, poste 201
sylvain.chretien@pedia-pharm.com

Roland Boivin, chef de la direction financière
Pediapharm Inc.
514 762-2626, poste 202
roland.boivin@pedia-pharm.com

Frank Candido
Direct Financial Strategies and Communication inc.
514 969-5530
directmtl@gmail.com

Vanstar signe un amendement à l’entente d’option sur le projet Nelligan avec IAMGOLD et pourrait recevoir jusqu’à 4 750 000 $

LA PRAIRIE, QUÉBEC–(Marketwired – 27 fév. 2018) –

NE PAS DISTRIBUER AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS.

La direction de Ressources Minières Vanstar (« Vanstar ») ((TSX CROISSANCE:VSR) (FRANCFORT:1V8) est heureuse d’annoncer l’exécution d’une Entente Modifiée avec son partenaire IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD ») sur le projet Nelligan, situé dans la région de Chapais-Chibougamau au Québec. Vanstar a octroyé à IAMGOLD une Première Option exclusive et irrévocable pour l’acquisition d’un intérêt indivis de cinquante et un pourcent (51 %) dans le projet Nelligan en payant à Vanstar une somme supplémentaire de 2 150 000 $ en date de l’Entente Modifiée. Le projet Nelligan inclut également les blocs de claims Émile et Miron qui sont contigus à la propriété Nelligan originale, pour un total de 158 cellules désignées sur carte et 8 216 hectares.

Depuis 2014, IAMGOLD aura donc versé 2 550 000 $ en espèce et réalisé plus de 4 000 000 $ en travaux d’exploration sur Nelligan pour l’acquisition de cet intérêt de 51 %.

Toujours selon les amendements apportés à l’entente originale, IAMGOLD pourra acquérir un intérêt supplémentaire de vingt-quatre pourcent (24 %) en contrepartie de paiements au comptant supplémentaires totalisant 2 750 000 $ et de la livraison d’un rapport d’évaluation de ressources conforme à la norme 43-101 d’ici mars 2022. Le paiement de la somme de 2 750 000 $ sera réparti en trois versements annuels de 400 000 $ et un montant final de 1 550 000 $ avant ou au quatrième anniversaire de l’acquisition d’un intérêt de 51%. Cependant, IAMGOLD pourrait, à son choix, remplir toutes ces conditions avant l’échéance du terme de quatre ans. Lorsque toutes les conditions mentionnées seront réunies, Vanstar annulera alors 50% de la royauté de 2% NSR acquise en 2017 auprès des prospecteurs originaux et conservera une royauté de 1% NSR ainsi qu’un intérêt de 25% sur le projet Nelligan.

Dans l’éventualité ou IAMGOLD ne complèterait pas les conditions concernant leur option d’acquérir un intérêt supplémentaire de 24% d’intérêt, Vanstar pourra exercer un droit de racheter l’intérêt de 51% détenu par IAMGOLD en contrepartie d’une somme égale aux dépenses totales d’explorations encourues par IAMGOLD sur le projet Nelligan.

Si toutes les conditions pour acquérir un intérêt de 75% sont réalisées, IAMGOLD aura l’option d’acquérir un intérêt supplémentaire de cinq pourcent (5%), pour un intérêt total de 80% dans le projet Nelligan en contrepartie de la livraison d’une étude de faisabilité. Vanstar conserverait alors un « net carried interest » de 20% de même qu’une royauté de 1% NSR sur certains claims du projet.

« Nous sommes très heureux d’avoir conclu cette nouvelle entente avec notre partenaire IAMGOLD. Cela leur donnera toute la latitude et le temps requis pour développer le projet Nelligan et cristalliser son plein potentiel. De notre côté, ce nouvel apport financier va positionner Vanstar pour avoir une meilleure réflexion quant au développement futur de la société. Et nous ne sommes pas insensibles aux nouveautés technologiques pouvant valoriser à terme la capitalisation de la société » de souligner le président de la compagnie, M. Guy Morissette.

Programme d’exploration 2018

IAMGOLD Corporation compte entreprendre un nouveau programme de forage de 12 000 mètres dès qu’elle aura reçu son permis pour l’installation d’un campement temporaire pour les travailleurs de l’entrepreneur de forage. Ce permis devrait être émis très prochainement.

Les travaux de forages seront concentrés sur la zone Renard ainsi que près du forage NE-17-64 situé à environ 700 mètres à l’ouest de cette importante zone aurifère. Deux foreuses devraient être en activité afin d’accélérer au maximum les travaux avant le dégel du printemps et le forage se poursuivra pendant la saison plus sèche.

Carte 3D Nelligan : http://media3.marketwire.com/docs/3D-%20Nelligan.jpg

Zones aurifères : http://media3.marketwire.com/docs/Nelligan_Project.pdf

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par Gilles Laverdière, géologue et Personne Qualifiée selon la norme 43-101.

La Bourse de croissance TSX ainsi que son fournisseur de services de régulation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance du TSX) n’acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l’exactitude de son contenu.

Guy Morissette
CEO Ressources Minières Vanstar Inc.
gmvanstar@vanstarmining.com
819-763-5096

Nouveau Monde annonce l’octroi de bons de souscription en contrepartie de services consultatifs

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC–(Marketwired – 26 fév. 2018) –

CE COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DIFFUSÉ, PUBLIÉ OU DISTRIBUÉ, EN TOUT OU EN PARTIE, AUX ÉTATS-UNIS

NOUVEAU MONDE GRAPHITE INC. (la « Société ») (TSX CROISSANCE:NOU)(OTCQX:NMGRF)(FRANCFORT:NM9) annonce qu’elle a procédé à l’octroi d’un total de 1 150 000 bons de souscription (les « bons de souscription ») en contrepartie des services consultatifs généraux rendus par Eight Capital, Jett Capital Advisors, LLC, Echelon Wealth Partners Inc. et Haywood Securities Inc. agissant à titre de conseillers (collectivement les « Conseillers ») dans le cadre du placement privé clôturé les 19 septembre et 20 octobre 2017 (collectivement, le « Placement privé »). L’émission des bons de souscription s’ajoute aux commissions qui ont été versées aux Conseillers pour leurs services à titre de placeurs pour compte dans le cadre du Placement tel que divulgué par un communiqué de presse de la Société le 20 octobre 2017.

Chaque bon de souscription permet à son détenteur de souscrire une action ordinaire du capital de la Société (l’« Action sous-jacente au Bon de souscription »), au prix de 0,39 $ l’action ordinaire, pour une période de 24 mois suivant leur date respective d’émission.

Tous les titres émis seront soumis à une période de restriction de quatre mois et un jour à compter de leur date d’émission en vertu de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada, expirant le 27 juin 2018.

À propos de Nouveau Monde

Nouveau Monde a découvert en 2015 un dépôt de graphite, situé sur son bloc de claims Tony de sa propriété de graphite Matawinie. Cette découverte a mené à l’annonce des résultats d’une étude de préfaisabilité, le 25 octobre 2017. L’étude de préfaisabilité a démontré la forte rentabilité du projet avec une production projetée de 52 000 tonnes par année de concentré de graphite en paillettes de haute pureté s’étendant sur une période de 27 ans. Les réserves minérales probables pour la Zone Ouest du Block Tony totalisent 33,0 Mt à une teneur de 4,39 % carbone graphitique (« Cg »). Les catégories de réserves sont conformes aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole pour les ressources minérales, conformément au Règlement 43-101 – Information concernant les projets miniers (« 043-101 »). Le projet de graphite Matawinie est situé dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints à environ 150 km au nord de Montréal et bénéficie d’un accès direct à toute la main-d’œuvre et aux infrastructures nécessaires à l’opération, dont une source abondante d’hydro-électricité abordable et renouvelable. L’équipe de Nouveau Monde, qui cumule plus de 30 ans d’expérience récente dans le graphite et développe son projet avec le plus grand respect des communautés environnantes, tout en favorisant une faible empreinte environnementale.

À l’exception des informations historiques, ce communiqué de presse peut contenir des « énoncés prospectifs » et des « informations prospectives », au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, qui reflètent les attentes actuelles de la Société. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent entraîner des résultats réels, des performances et des réalisations de la Société d’être sensiblement différents des résultats, de la performance et/ou des réalisations exprimées ou suggérées par lesdits énoncés prospectifs. La Société décline expressément toute intention de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs et les informations, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres, autrement qu’exiger par la loi.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés portent sur des événements et scénarios futurs et comportent donc des incertitudes et des risques inhérents. Les résultats obtenus pourraient différer de ceux projetés à l’heure actuelle. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs.

Eric Desaulniers, géo., MSc
Président et chef de la direction
(819) 923-0333
edesaulniers@nouveaumonde.ca

TomaGold entend tester une importante anomalie géochimique de cuivre de plusieurs kilomètres sur la propriété Monster Lake Est

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 26 fév. 2018) – CORPORATION TOMAGOLD (TSX CROISSANCE:LOT) (« TomaGold » ou la « Société ») est heureuse de faire une mise à jour sur les travaux d’exploration projetés pour 2018, qui auront lieu sur les propriétés Monster Lake Est, Hazeur et Obalski.

Propriété Monster Lake Est (100% TomaGold)

Propriété Hazeur (70% TomaGold, 30% Mines d’Or Visible)

Les propriétés Monster Lake Est / Hazeur sont contiguës au sud et à l’est des propriétés Monster Lake, Winchester et Lac-à-l’eau jaune, qui sont activement explorées par le partenaire IAMGOLD, et couvrent également l’extension sud-ouest du couloir de déformation Fancamp.

Sur la propriété Monster Lake Est, il y a une importante anomalie géochimique de cuivre qui a été découverte par un levé gouvernemental. L’anomalie a été identifiée sur une distance de plusieurs kilomètres avec une orientation d’environ 330° au nord-ouest du lac Trois-Iles. TomaGold a récemment effectué un levé aérien partiel dans le secteur de l’anomalie et commencera très prochainement à couper une grille de 20 km de lignes, incluant une ligne de base de 4 km, et a retenu Abitibi Géophysique pour effectuer un levé PP détaillé afin d’explorer l’anomalie jusqu’à une profondeur de 300 m.

De plus, une compilation détaillée a été entreprise sur les propriétés Monster Lake Est / Hazeur afin de corréler toutes les données détaillées des levés géophysiques aériens et terrestres avec les interprétations stratigraphiques et structurales récentes. Des informations détaillées sur les récents forages de TomaGold seront également intégrées à l’interprétation, ce qui générera des recommandations de forage.

« Nous avons vraiment hâte d’explorer cette importante anomalie de cuivre de plusieurs kilomètres sur notre propriété Monster Lake Est, a déclaré David Grondin, président et chef de la direction de TomaGold. Cette prochaine phase de travaux nous donnera une meilleure idée du potentiel de la propriété ».

Propriété Obalski (100% TomaGold)

Un projet de modélisation 3D a été initié sur la propriété Obalski au cours des derniers mois. Des analyses et des données sur les carottes provenant de 320 trous de forage au diamant et des renseignements sur les carottes provenant de 22 trous de forage souterrains ont été intégrés dans le modèle, qui devrait être complété au cours des prochaines semaines.

Les forages effectués dans la zone B en janvier 2017 ont recoupé jusqu’à 15,0 g/t Au, 46,8 g/t Ag et 10,4% Cu sur une largeur vraie de 2,1 m (voir le communiqué de presse daté du 16 mars 2017) et ont recoupé jusqu’à 33,60 g/t Au, 23,74 g/t Ag et 1,15% Cu sur une largeur vraie de 2,0 m sur la zone C en 2012. Une nouvelle interprétation structurale pour le contrôle de la minéralisation d’or-cuivre-argent a été développée basée sur les résultats de forage de surface les plus récents. La minéralisation d’intérêt économique consiste de veines de quartz irrégulières situées à l’intérieur de cisaillements et de fractures. Deux directions principales sont évidentes: 1) Nord 110° (les zones “A” et “C” avec la zone “G” plus à l’est); et 2) Nord 075° (les zones “B” et “D”). La largeur moyenne de la minéralisation est de 1 à 2 m. Il est à noter que la structure 110° est plus riche en Cu-Au et que la structure 075° est plus riche en Au-Cu. La structure 075° semble également couper et déplacer la structure 110°.

La minéralisation comprend de la chalcopyrite, de la pyrite, de la sphalérite, de l’or visible, de la magnétite et de la pyrrhotine localement. La présence de pyrrhotine pourrait être associée au remplacement de la magnétite dans la zone stratifiée riche en magnétite du complexe du lac Doré par la minéralisation aurifère. Si tel est le cas, la zone riche en magnétite agirait comme une “formation de fer typique” pour la formation de gisements d’or. La modélisation 3D vise à mieux définir la stratigraphie locale (qui semble être orientée N-000° et plonger modérément vers l’ouest) afin d’établir une corrélation possible entre les intersections les plus minéralisées et les couches riches en magnétite (remplacées localement par la pyrrhotine), ce qui permettra de proposer des cibles de forage.

Le contenu technique de ce communiqué de presse a été révisé et approuvé par Claude P. Larouche, ing., une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

Au sujet de Corporation TomaGold

Corporation TomaGold est une société d’exploration minière canadienne spécialisée dans l’acquisition, l’évaluation, l’exploration et le développement de propriétés minières aurifères. TomaGold vise à développer des propriétés à haute teneur aurifère à l’aide de grandes sociétés minières afin d’optimiser ses chances de découverte et de minimiser son risque d’exploration. Elle a présentement une entente de coentreprise avec IAMGOLD Corporation pour le projet Monster Lake et avec Goldcorp Inc. pour la propriété Sidace Lake, ainsi qu’avec Goldcorp Inc. et New Gold Inc. pour la propriété Baird. TomaGold possède des participations dans six propriétés aurifères dans le nord du Québec : Monster Lake, Winchester, Lac-à-l’eau jaune, Monster Lake Est, Obalski et Lac Cavan, situées à proximité du camp minier de Chibougamau. Elle possède également une participation de 39,5 % dans la propriété Sidace Lake et de 24,5 % dans la propriété Baird, situées à proximité du camp minier de Red Lake en Ontario, et détient une option d’acquérir une participation de 70 % dans la propriété Hazeur qui est contiguë au sud du groupe de propriétés de Monster Lake.

De plus, par l’entremise de sa filiale, TomaSouth Corporation, la société exerce des activités dans le courtage aurifère en Amérique du Sud.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Les déclarations effectuées dans ce communiqué de presse qui ne constituent pas des faits historiques sont de nature prospective et le lecteur est avisé que telles déclarations ne constituent pas des garanties de résultats futurs, et que les évènements ou résultats réels pourront varier matériellement de ceux énoncés dans ces déclarations prospectives.

David Grondin
Président et chef de la direction
(514) 583-3490
www.tomagoldcorp.com

Tarku clôture un placement privé

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 21 fév. 2018) – Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Société » ou « Tarku ») annonce qu’elle a clôturé aujourd’hui un placement privé sans courtier (le « Placement Privé ») dont le produit brut totalise 321 000 $. Le Placement Privé comprend 3 900 000 unités de la Société à un prix de 0,05 $ par unité (195 000 $) et 1 800 000 actions accréditives de la Société à un prix de 0,07 $ par unité (126 000 $). Chaque unité (une « unité ») se compose d’une action ordinaire du capital de la Société et d’un demi-bon de souscription d’actions ordinaires. Chaque bon de souscription donne à son porteur le droit d’acquérir une action ordinaire au prix de 0,10 $ chacune pour une période de vingt-quatre (24) mois se terminant le 21 février 2020. Un initié de la Société a souscrit pour 200 000 unités. Les titres de la Société émis dans le cadre du Placement Privé font l’objet d’une période de détention de quatre (4) mois qui expire le 22 juin 2018.

Le produit total du Placement Privé sera utilisé pour avancer les projets de métaux précieux et métaux de base détenus à 100% par la Société (Chateau Fort, Richardson, Bullion, Atlas Apollo, Berthiaume et Admiral), pour l’option d’acquisition du projet Guercheville et pour son fonds de roulement. Le Placement Privé a été conditionnellement accepté par la Bourse de croissance TSX. Aucun frais d’intermédiaire n’a été payé pour ce Placement Privé.

À propos de Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU)

Tarku Resources Ltd. est une société d’exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d’exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d’acceptabilité sociale. Tarku détient 100 % des intérêts dans tous ses projets ainsi que l’option d’acquérir 50 % sur un projet de SOQUEM. La génération de projet étant la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d’exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels. Tarku possède une équipe de gestion expérimentée ainsi qu’une équipe technique solide. L’objectif de Tarku est de créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à l’acquisition stratégique de projets d’exploration, à l’utilisation de techniques d’exploration innovantes et à l’exploration de terrains fertiles. La direction met en garde que les résultats passés ou les découvertes sur des terrains proches ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats qui peuvent être obtenus sur les projets de la Société.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Sylvain Laberge, Chef de la direction
+1 (514) 702-9841
info@tarkuresources.com

Julien Davy, Président
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com

Corporation Ressources Pershimex recoupe 0,41 g/t d’or sur 165,30 mètres sur son projet Courville

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 21 fév. 2018) – Corporation Ressources Pershimex (anciennement Exploration Khalkos inc.) (« Pershimex » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:PRO) est heureuse d’annoncer les premiers résultats de sa campagne de forage 2017 effectuée sur sa propriété Courville. Tous les trous dont les résultats sont connus ont intercepté la minéralisation comprenant des zones étendues à faible teneur liée à l’intrusif Thibodeau ainsi que des zones internes à haute teneur (se référer au tableau). La campagne de forage de 2017 a permis de doubler la zone minéralisée, atteignant une longueur de plus de 800 mètres (se référer au tableau).

Les résultats obtenus confirment le modèle géologique établi en 2005 par Ressources Pershimco inc. : des zones de basses teneurs en or sur de longues épaisseurs, intégrant aussi des zones à plus haute teneur. Un des intervalles significatifs obtenus au cours de la campagne 2017 a donné 0,41 g/t Au sur 165,30 mètres incluant 7,31 g/t Au sur 2,80 mètres. Cet intervalle minéralisé d’importance de l’indice connu de Rolartic se situe à plus de 300 mètres au sud-est de l’échantillonnage en vrac de 14 000 tonnes réalisé en 2005 par Ressources Pershimco inc., qui a récupéré 790 onces d’or dans une fosse d’une profondeur de 5 mètres et moins. Ce type de résultat confirme que le secteur de l’indice Rolartic est l’hôte d’une minéralisation aurifère semblable à celle observée dans le secteur Malartic.

Trou Zone De À Teneur sur Largeur Facteur de Métal
CRV-17-005 Intrusif Thibodeau 65,00 105,20 0,50g/t Au sur 40,20m 20,10
Interne 73,15 75,00 3,78g/t Au sur 1,85m
Interne 98,00 99,00 2,76g/t Au sur 1,00m
CRV-17-006 Intrusif Thibodeau 34,30 143,10 0,37g/t Au sur 108,80m 40,36
Interne 136,05 137,00 3,04g/t Au sur 0,95m
CRV-17-007 Intrusif Thibodeau 19,65 105,40 0,39g/t Au sur 85,75m 33,44
Interne 30,20 31,20 2,87g/t Au sur 1,00m
CRV-17-008 Intrusif Thibodeau 83,70 223,50 0,40g/t Au sur 139,80m 56,48
Interne 142,50 143,50 3,95g/t Au sur 1,00m
Interne 172,45 173,45 3,93g/t Au sur 1,00m
Interne 198,00 206,15 2,32g/t Au sur 8,15m
incluant 201,00 202,00 9,43g/t Au sur 1,00m
et incluant 205,15 206,15 6,32g/t Au sur 1,00m
CRV-17-009 Intrusif Thibodeau 45,95 126,70 0,46g/t Au sur 80,75m 36,74
Interne 65,50 70,50 4,69g/t Au sur 5,00m
incluant 67,00 68,00 15,25g/t Au sur 1,00m
et incluant 68,00 69,00 5,94g/t Au sur 1,00m
CRV-17-010 Intrusif Thibodeau 85,65 250,95 0,41g/t Au sur 165,30m 67,28
Interne 134,80 135,30 2,24g/t Au sur 0,50m
Interne 177,20 180,00 7,31g/t Au sur 2,80m
incluant 178,00 179,00 19,20g/t Au sur 1,00m

Robert Gagnon, président et chef de la direction de la Société, a déclaré : « Cette campagne de forage est la plus importante de l’histoire de la Société. Nous sommes vraiment satisfaits des résultats obtenus pour cette première campagne de forage sur le projet Courville. Cela confirme la pertinence de l’acquisition de ce projet à haut potentiel de développement. Déjà, nous venons de confirmer sur plus de 800 mètres l’importance de l’indice Rolartic. À court terme, nous anticipons réaliser le financement requis afin de poursuivre nos travaux et ainsi accroître la zone minéralisée en profondeur et en extension sud-ouest et nord-ouest. Nous procéderons prochainement à la divulgation des nouveaux résultats obtenus des sondages réalisés au cours de notre campagne de forage 2017. »

Suivant un programme d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des échantillons en blanc et des matériels de référence certifiés ont été ajoutés parmi les échantillons de demi-carotte avant d’être expédiés et analysés par le laboratoire ALS Chemex de Val-d’Or, Québec suivant la méthode de pyro-analyse. Ce communiqué de presse a été préparé par Robert Gagnon, géologue, président de Ressources Pershimex, personne qualifiée selon la Norme 43-101.

Corporation Ressources Pershimex – Bref aperçu

  • Détient plus de 800 claims en Abibiti-Témiscamingue
  • Partenaire avec Dundee Precious Metals sur la propriété Malartic
  • Partenaire avec Chalice Gold Mines sur la propriété Forsan
  • Nouveaux administrateurs à son conseil d’administration, reconnus pour ses succès dans le domaine minier via la présence de la famille Bureau.

Mise en garde

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude des renseignements contenus dans le présent communiqué de presse

Les faits énoncés dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques sont des « énoncés prospectifs » et les lecteurs sont mis en garde à l’effet que ces énoncés ne sont pas une garantie de succès et que les développements et résultats futurs peuvent être différents de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs.

Corporation Ressources Pershimex
Robert Gagnon
Chef de la direction
(819) 825-2303

Gespeg Copper fournit une mise à jour corporative des projets aurifères

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 21 fév. 2018) – RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (TSX CROISSANCE:GCR) (la «Compagnie» ou «Gespeg») annonce une mise à jour de ses projets aurifères :

Message du président – Mise à jour des projets aurifères :

Lac Arsenault :

Gespeg est heureux d’annoncer l’approbation des autorités et l’acquisition d’une participation indivise de 100% dans 3 claims miniers dans la partie sud de la Gaspésie, près de la municipalité de Port Daniel. Les 3 claims feront partie du projet Lac Arsenault, s’addionnant ainsi aux 6 claims déjà détenus par la Société.

Les résultats d’exploration obtenus entre 1973 et 1978, complétés par Ressources Esso, indiquent que les trois veines originales (Baker, Mersereau et Line 4W) contiennent des estimations historiques évaluant 40 000 tonnes, titrant 15,43 g / t Au, 197,00 g / t Ag, 6,6% Pb et 3,5% Zn (DV-85-08 page 7). Cette estimation historique est basée sur l’expression de surface des trois veines seulement. Dans son rapport d’octobre 1995, Peter Smith, Ph.D., a évalué un système à quatre veines, indiquant que ces systèmes veineux connus contenaient son évaluation historique estimative pour un potentiel géologique de 135 510 tonnes de 0,35 oz / tonne Au. Peter J. Hawley, qui a déterminé un système de 5 veines, a réévalué ces estimations historiques dans un rapport daté du 7 février 1996, indiquant que la perspective Arsenault contient 220 042,52 tonnes courtes à 0,307 onces / tonne Au.

Pour de plus amples détails de la transaction (voir le communiqué de la Compagie émis le 14 décembre, 2017, une copie étant disponible sous le profil de la Compagnie dans SEDAR à www.sedar.com).

Mise à jour sur le projet de Montauban :

À Montauban, la société a passé les derniers mois à obtenir toutes les approbations requises des parties concernées. Ces approbations sont maintenant en place et la Société attend son certificat d’autorisation de Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour commencer l’évaluation et le calcul des ressources 43-101.

La société demeure engagée à faire progresser le projet Montauban conformément aux termes de l’entente avec ses partenaires.

À propos de Gespeg Copper Resources Inc. : Gespeg est une société d’exploration axée sur les métaux de base et les métaux précieux, en particulier dans des régions grossièrement sous-exploitée « Gaspésie et Mauricie ». Avec une équipe de direction dédiée, l’objectif de la Société est de créer de la croissance pour ses actionnaires grâce à la découverte de nouveaux dépôts.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Gespeg, y compris le rapport annuel, ou les documents que Gespeg dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Sylvain Laberge
Président et CEO
514.702.9841
Slaberge@gespegcopper.com

Nouveau Monde dévoile des résultats d’expansion de son graphite allant jusqu’à 342 mL/g

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC–(Marketwired – 21 fév. 2018) – Nouveau Monde Graphite inc. (TSX CROISSANCE:NOU)(OTCQX:NMGRF)(FRANCFORT:NM9) (“Nouveau Monde“) est fière d’annoncer les résultats de son projet de recherche visant à développer un nouveau procédé de production de graphite expansible. Le projet de recherche d’une durée de 6 mois a été réalisé en partenariat avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) ainsi qu’avec un centre de recherche québécois. Les résultats ont été probants et le procédé testé a permis d’atteindre des résultats d’expansion allant jusqu’ à 342 mL/g. Le graphite utilisé dans le cadre de ce programme de recherche provenait exclusivement de la Zone Ouest du bloc de claims Tony de la propriété de graphite Matawinie de Nouveau Monde.

Méthodologie

L’objectif de cette première phase de recherche sur le graphite expansible visait principalement à démontrer la faisabilité du procédé privilégié par Nouveau Monde à l’échelle laboratoire ainsi qu’à confirmer les propriétés d’expansion du concentré de graphite provenant de la propriété Matawinie. Un second objectif était d’évaluer l’importance et l’influence de différents facteurs sur ce procédé. Les facteurs suivants ont été considérés : la taille des paillettes de graphite, le temps de traitement ainsi que la température de chauffage.

D’abord, les paillettes de graphite ont été soumises au mélange réactionnel pour un temps déterminé. Trois temps de traitement différent ont été testés (t, t+1 h, t+2 h). Ensuite, les paillettes ont été récupérées par filtration, lavées et séchées. À la suite du séchage, les paillettes ont été chauffées rapidement dans un four afin de provoquer l’expansion. Elles ont été soumises à trois températures de traitement (T °C, T+100 °C, T+200 °C) ainsi qu’à trois temps de chauffage (15, 30 et 60 secondes). Le graphite ainsi traité a été transféré dans une ampoule graduée afin d’évaluer son volume et sa masse. Le degré d’expansion en mL/g a été déterminé à partir de ces mesures. Les différentes conditions ont été testées sur deux mélanges de paillettes; un mélange de paillettes « larges » et « mediums » (60-120 mesh) et un mélange de paillettes « mediums » et « fines » (120-200 mesh).

Principaux résultats

Les travaux de recherche préliminaires ont permis de conclure que, dans le procédé privilégié, le temps de traitement chimique, la température d’expansion et la taille des paillettes sont tous des facteurs importants, ayant un impact majeur sur l’expansion du concentré de graphite.

À cet effet, le degré d’expansion varie entre 125 et 342 mL/g pour les paillettes de 60-120 mesh selon les conditions de traitement chimique et thermique imposées au minerai. Le meilleur résultat, soit celui de 342 mL/g, a été obtenu par un traitement chimique t+1 h et un traitement thermique de 15 secondes à T+200 °C.

Facteurs influents

L’augmentation du temps du traitement chimique a eu un effet nuancé. L’expansion augmente au départ pour un temps de traitement t+1 h pour diminuer par la suite pour un temps de traitement t+2h. De son côté, la température du traitement thermique a fait augmenter l’expansion de façon générale. Le temps d’exposition à haute température a démontré un impact négatif dans certains cas alors qu’il est presque neutre dans d’autres conditions.

Un dépôt de graphite aux bons attributs

Les paillettes de graphite “larges” (-48 + 80 mesh) et “jumbos” (+ 48 mesh) sont celles qui répondent le mieux au processus d’expansion. Certaines épaisseurs sont aussi requises pour l’obtention de grands degrés d’expansion. Les paillettes de graphite du dépôt Matawinie, développé par Nouveau Monde, possèdent ces deux attributs et leur répartition est la suivante : 32% “large” et 16% “jumbo” (Voir communiqué de presse du 11 avril 2017).

Nous sommes fiers de ces résultats de recherche qui confirment la grande qualité de notre concentré de graphite ainsi que le choix du processus privilégié. À cet effet, celui-ci ne semble pas démontrer de contraintes à l’expansion. C’est encourageant, puisque, tout comme le graphite sphéronisé, le graphite expansible est un produit à valeur ajoutée ayant un grand potentiel de commercialisation” explique Éric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde.

“Au notre connaissance, ce procédé n’a jamais été réalisé avec succès au Québec et avec du graphite québécois. De plus, la qualité du graphite expansible qui est ressortie de ces tests en laboratoire est prometteuse et celui-ci se compare aux meilleurs graphites expansibles qui sont produits ailleurs”, ajoute Andrew Tan, directeur technique chez Nouveau Monde et précédemment, directeur d’une usine de graphite expansé en Chine pour SGL Carbon.

Prochaines étapes

Les prochaines étapes du développement du procédé viseront à identifier des paramètres critiques pour l’optimisation des conditions du procédé ainsi qu’à étudier la faisabilité du recyclage des réactifs afin de respecter les objectifs de développement durable. La suite des essais en laboratoire sera financée grâce à une subvention de recherche et développement appliqué et les travaux se poursuivront avec le même partenaire que pour la première phase. Afin de répondre à des impératifs de compétitivité, Nouveau Monde préfère conserver l’anonymat de ce partenaire stratégique. Une firme de génie spécialisée dans la mise à l’échelle de procédés chimiques a également été approchée afin de participer à l’élaboration et la mise en place du projet de démonstration. L’objectif projeté est d’avoir un procédé de démonstration en marche vers la fin du premier semestre 2019.

Le projet de recherche sur le développement d’un nouveau procédé de production de graphite expansible de Nouveau Monde est développé avec le graphite provenant de sa propriété Matawinie. Le projet Matawinie de Nouveau Monde a fait l’objet, en octobre 2017, d’une étude de préfaisabilité 43-101 (voir communiqué de presse du 25 octobre 2017). Ces recherches sur le graphite expansible cadrent avec l’engagement de Nouveau Monde en matière de développement durable. Le procédé de graphite expansible à l’étude se loge dans la volonté de l’entreprise d’utiliser des procédés innovants et respectueux des principes de développement durable, comme moteur de développement de sa filière de produits de graphite à valeur ajoutée.

À propos du graphite expansible

Le graphite expansible est normalement formé en traitant les paillettes de graphite dans une solution d’acide sulfurique en présence d’agents oxydants. Des molécules acides s’insèrent à l’intérieur des paillettes par un procédé appelé l’intercalation. Le graphite expansible ainsi formé peut être utilisé tel quel dans les matériaux retardateurs de flamme. Lorsque le graphite expansible est chauffé, les molécules encapsulées se décomposent pour former des bulles de gaz qui font éclater la structure pour former le graphite expansé. Ce dernier peut être pressé pour former des feuilles pour être utilisé dans les petits appareils électroniques comme dissipateur thermique plus léger qu’un dissipateur métallique. Sa stabilité chimique et thermique en fait aussi un matériau de choix dans les piles à combustible et comme joint d’étanchéité dans l’industrie automobile.

À propos de Nouveau Monde Graphite

Nouveau Monde a découvert en 2015 un dépôt de graphite, situé sur son bloc de claims Tony de sa propriété de graphite Matawinie. Cette découverte a mené à l’annonce des résultats d’une étude de préfaisabilité, le 25 octobre 2017. L’étude de préfaisabilité a démontré la forte rentabilité du projet avec une production projetée de 52 000 tonnes par année de concentré de graphite en paillettes de haute pureté s’étendant sur une période de 27 ans. Les réserves minérales probables pour la Zone Ouest du Block Tony totalisent 33,0 Mt à une teneur de 4,39 % carbone graphitique (« Cg »). Les catégories de réserves sont conformes aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole pour les ressources minérales, conformément au Règlement 43-101 – Information concernant les projets miniers (« 43-101 »). Le projet de graphite Matawinie est situé dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints à environ 150 km au nord de Montréal et bénéficie d’un accès direct à toute la main-d’œuvre et aux infrastructures nécessaires à l’opération, dont une source abondante d’hydro-électricité abordable et renouvelable. L’équipe de Nouveau Monde, qui cumule plus de 30 ans d’expérience récente dans le graphite et développe son projet avec le plus grand respect des communautés environnantes, tout en favorisant une faible empreinte environnementale.

L’information technique contenue dans ce communiqué a été préparée par Martin Brassard, directeur recherche et développement chez Nouveau Monde et révisée par Eric Desaulniers M.Sc., géo, Président et chef de la direction de Nouveau Monde. Monsieur Desaulniers est une personne qualifiée telle que définie par le Règlement 43-101.

Abonnez-vous à notre fil de nouvelles :
http://nouveaumonde.us12.list-manage.com/subscribe?u=f5e3304c32bfb54992fd9acce&id=603de466df

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur (i) la méthodologie et les résultats de recherche; (ii) le calendrier, les perspectives et les prévisions en lien avec les produits à valeur ajoutée; et (iii) en général, le paragraphe « À propos de Nouveau Monde Graphite » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives et les objectifs de la Société, constitue de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et est fondé sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, car les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables. De plus amples renseignements concernant Nouveau Monde sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nouveaumonde.ca

Marie-Eve Chaume
Vice-présidente Communications
+1 (514) 951-5498

Knight participera à l’offre de droits dans Crescita

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 20 fév. 2018) – En vertu des exigences d’alerte précoce de la norme canadienne 62-103, Thérapeutique Knight inc. (« Knight ») (TSX:GUD), a annoncé aujourd’hui un accroissement de son intérêt dans les titres de Crescita Therapeutics Inc. (« Crescita »).

Le 16 février 2018, Knight a reçu 2 079 973 droits (les « droits ») de Crescita émis selon les modalités d’une notice d’offre de droits de Crescita datée du 2 février 2018 (« l’offre de droits »). Chaque paire de droits autorise Knight à souscrire une action ordinaire de Crescita (une « action ») au cours de souscription unitaire de 0,53 $ jusqu’à 16 heures le 9 mars 2018. Advenant que Knight exerce ses droits en totalité, Knight aquérerait 1 039 986 actions supplémentaires, représentant 6,9 % des actions en circulation, après prise d’effet de l’exercice des droits par Knight seulement.

Avant l’acquisition des droits, Knight détenait un nombre total de 2 079 973 actions représentant environ 14,9 % des actions en circulation et 396 000 bons de souscription d’actions ordinaires de Crescita (les « bons de souscription »). Dans le cas de l’exercice des bons de souscription par Knight, Knight ferait l’acquisition de 396 000 actions supplémentaires, représentant des avoirs combinés d’environ 17,2 % des actions en circulation, après prise d’effet de l’exercice des bons de souscription détenus par Knight seulement.

Relativement à cette offre de droits, Knight a conclu un accord de sûreté avec Crescita dans le cadre duquel la Société s’est engagée à exercer 1 509 432 droits de souscription pour 754 716 actions au prix de souscription total de 400 000 $ conditionnel à l’obtention d’au moins 2 000 000 $ (somme minimale) dans l’offre de droits. Ainsi, les 754 716 actions représenteraient un accroissement de 5,1 % des actions en circulation, après prise d’effet de l’exercice des droits détenus par Knight seulement.

Immédiatement après l’acquisition des droits, et si Knight exerçait en entier tant ses droits que ses bons de souscription, la Société détiendrait un total de 3 515 959 actions (y compris les 2 079 973 actions qu’elle détient actuellement), représentant approximativement 22,8 % des actions en circulation, en présumant l’exercice des bons de souscription et des droits détenus par Knight seulement. De plus, selon les engagements irrévocables de 2 060 000 $ obtenus par Crescita au 2 fevrier 2018 et de l’exercice des bons de souscription, la participation de Knight n’excèdera pas 17,7 % des actions en circulation.

Knight a acquis les actions aux fins d’investissement. Knight pourrait, dans le futur, acheter ou vendre des actions de Crescita ou encore effectuer des opérations sur titres, ou conclure d’autres transactions relatives à Crescita, dépendamment de plusieurs facteurs, incluant, mais sans s’y limiter, la situation financière de Crescita, le cours des actions ordinaires de Crescita, les conditions des marchés des titres ainsi que les conditions économiques et sectorielles générales, la situation financière et commerciale de Crescita, et d’autres facteurs et conditions que Knight jugerait appropriés.

L’adresse inscrite de Crescita est 6733 Mississauga Rd., Suite 610, Mississauga, ON L5N 6J5.

Pour de plus amples renseignements, une copie de l’alerte précoce auquel le présent communiqué de presse fait référence peut être obtenu auprès de Samira Sakhia au 514 678-8930 ou sur le profil SEDAR de Crescita à www.sedar.com.

À propos de Crescita Therapeutics Inc.

Crescita (TSX:CTX) est une société commerciale canadienne en dermatologie et cotée en bourse qui détient un portefeuille de produits pour la peau vendus sans ordonnance ainsi que des produits vendus sur ordonnance pour les soins et le traitement de problèmes de peau et de troubles cutanés et de leurs symptômes. Crescita possède plusieurs plateformes exclusives de modes d’administration de médicaments qui appuient le développement de formules brevetées facilitant l’administration de médicaments actifs dans la peau ou à travers la peau. Pour plus de renseignements, visitez le site www.crescitatherapeutics.com.

À propos de Thérapeutique Knight inc.

Thérapeutique Knight inc., établie à Montréal, au Canada, est une société pharmaceutique spécialisée qui concentre ses efforts sur l’acquisition ou l’obtention sous licence de droits de distribution de produits pharmaceutiques novateurs destinés aux marchés canadien et internationaux distinctifs. Les actions de Knight se négocient à la TSX sous le symbole « GUD ». Pour plus de renseignements concernant Thérapeutique Knight inc., consultez son site Web au www.gudknight.com ou www.sedar.com.

Énoncés prospectifs de Thérapeutique Knight inc.

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs et des prévisions pour Thérapeutique Knight inc. et ses filiales. Ces énoncés prospectifs, de par leur nature, comportent nécessairement des risques et des incertitudes susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux envisagés par ces énoncés prospectifs. Thérapeutique Knight inc. considère que les hypothèses sur lesquelles reposent ces énoncés prospectifs sont réputées raisonnables à la date de leur formulation, mais elle avertit le lecteur que ces hypothèses sur des événements à venir, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Thérapeutique Knight inc. et de ses filiales, pourraient se révéler incorrectes. Les facteurs et les risques susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus font l’objet d’une discussion dans le rapport annuel de Thérapeutique Knight inc. et dans la notice annuelle de Thérapeutique Knight inc. pour l’exercice clos le 31 décembre 2016. Thérapeutique Knight Inc. rejette toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en réponse à de nouveaux renseignements ou à des événements à venir, sauf si la loi l’exige.

Thérapeutique Knight inc.
Samira Sakhia
Présidente et chef de la direction
514 678-8930
514 481-4116 (FAX)
info@gudknight.com
www.gudknight.com

Nemaska Lithium annonce les résultats du vote des actionnaires

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 19 fév. 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) annonce les résultats détaillés du vote concernant les propositions soumises à l’assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires de la Société tenue le vendredi 16 février 2018 à 10h00 a.m. (l’ « Assemblée »).

Les cinq candidats figurant dans la circulaire de sollicitation de procurations datée du 17 janvier 2018 furent élus administrateurs de Nemaska Lithium à l’Assemblée. Les résultats du vote s’expriment comme suit:

Conseil d’administration élu

Candidats Votes pour % pour Votes abstention % abstention
Michel Baril 85 561 418 76,74 % 25 938 809 23,26 %
François Biron 110 340 152 98,96 % 1 162 855 1,04 %
Guy Bourassa 103 795 405 93,09 % 7 707 602 6,91 %
Paul-Henri Couture 108 442 639 97,26 % 3 057 588 2,74 %
René Lessard 108 391 541 97,21 % 3 111 466 2,79 %

Les résultats du vote à l’Assemblée concernant la nomination des auditeurs externes et l’adoption de nouveaux règlements administratifs de la Société s’expriment comme suit:

Nomination des auditeurs externes

Votes pour % pour Votes abstention % abstention
131 782 724 99,72 % 372 698 0,28 %

Adoption de nouveaux règlements administratifs

Votes pour % pour Votes contre % contre
97 924 289 87,82 % 13 578 718 12,18 %

À propos de Nemaska

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé majoritairement par l’électrification des transports et le stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium aspire à faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera à l’usine de Shawinigan le concentré produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium fait partie de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX, ainsi que de l’indice MSCI Canada Small Cap Index. Pour plus d’informations, visitez le nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Wanda Cutler
Relation avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Exploration Midland annonce l’octroi d’options

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 16 fév. 2018) – Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD), annonce qu’elle a octroyé des options à ses employés, administrateurs, dirigeants et consultants, leur permettant d’acquérir un total de 570 000 actions ordinaires au prix de 0,89 $ l’action, pour une période de 10 ans. Ces options ont été octroyées aux termes du régime d’options d’achat d’actions de Midland.

À propos d’Exploration Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que SOQUEM INC., Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Mines Osisko inc., Altius Minerals Corporation, Teck Resources Limited, Les métaux NioBay inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révéleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Gino Roger, Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.explorationmidland.com

Thérapeutique Knight et SIFI S.p.A. annoncent le dépôt de présentation de drogue nouvelle de NETILDEX(MD) au Canada(TM)

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 15 fév. 2018) – Thérapeutique Knight inc. (TSX:GUD), (« Knight »), société pharmaceutique spécialisée et chef de file au Canada, et S.I.F.I- Società Industria Farmaceutica Italiana S.p.A. (« SIFI »), société italienne éminente dans le domaine des soins de la vue, ont annoncé aujourd’hui que la présentation de drogue nouvelle (PDN) par Knight de NETILDEXMD a été acceptée par Santé Canada. NETILDEXMD est une association médicamenteuse fixe de nétilmicine et de dexaméthasone destinée au traitement des troubles inflammatoires oculaires touchant le segment antérieur de l’œil, y compris les troubles postopératoires de cette nature, en présence d’une infection bactérienne ou d’un risque d’infection bactérienne.

« Nous sommes enthousiastes de présenter NETILDEXMD au Canada et de pouvoir offrir aux Canadiennes et aux Canadiens un produit pharmaceutique innovant qui contient un nouvel antibiotique et un corticostéroïde bien établi », a déclaré Jonathan Ross Goodman, chef de la direction de Knight.

« Nous avons hâte de collaborer avec Knight et avec les régulateurs canadiens afin d’accroître la disponibilité de notre produit novateur pour les patients et les médecins canadiens; voilà qui représentera une étape clé pour établir NETILDEXMD à titre de marque mondiale dans ce marché de référence », a déclaré Fabrizio Chines, président et chef de la direction de SIFI.

À propos de NETILDEXMD

NETILDEXMD est une association médicamenteuse fixe de nétilmicine et de dexaméthasone indiquée pour le traitement des troubles inflammatoires oculaires touchant le segment antérieur de l’œil, y compris les troubles postopératoires de cette nature, en présence d’une infection bactérienne ou d’un risque d’infection bactérienne. NETILDEXMD est la première association médicamenteuse fixe d’une gamme de produits disponible en solution à dose unique ou à doses multiples. NETILDEXMD a été testé sur plus de 600 patients dans le cadre de multiples études de phase III, et a démontré son innocuité et son efficacité lors de chaque étude clinique.

À propos de Thérapeutique Knight inc.

Thérapeutique Knight inc., établie à Montréal, au Canada, est une société pharmaceutique spécialisée qui concentre ses efforts sur l’acquisition ou l’obtention sous licence de droits de distribution de produits pharmaceutiques novateurs destinés aux marchés canadien et internationaux distinctifs. Les actions de Knight se négocient à la TSX sous le symbole « GUD ». Pour plus de renseignements concernant Thérapeutique Knight inc., consultez son site Web au www.gudknight.com ou www.sedar.com.

À propos de SIFI S.p.A.

SIFI est une éminente société italienne en ophtalmologie, qui se consacre aux soins oculaires depuis 1935. SIFI conçoit, produit et commercialise des produits pharmaceutiques spécialisés novateurs, ainsi que des appareils médicaux et chirurgicaux. Établie à Catania, en Sicile, SIFI exploite directement ses activités en Italie, en Roumanie et au Mexique, avec plus de 350 effectifs dans le monde. Depuis juin 2015, SIFI est appuyée par 21 Investimenti, société de capitaux privés fondée par Alessandro Benetton, qui apporte son soutien à l’expansion mondiale de l’entreprise et à la stratégie de développement de portefeuille.

Énoncés prospectifs de Thérapeutique Knight inc.

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs et des prévisions pour Thérapeutique Knight inc. et ses filiales. Ces énoncés prospectifs, de par leur nature, comportent nécessairement des risques et des incertitudes susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux envisagés par ces énoncés prospectifs. Thérapeutique Knight inc. considère que les hypothèses sur lesquelles reposent ces énoncés prospectifs sont réputées raisonnables à la date de leur formulation, mais elle avertit le lecteur que ces hypothèses sur des événements à venir, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Thérapeutique Knight inc. et de ses filiales, pourraient se révéler incorrectes. Les facteurs et les risques susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus font l’objet d’une discussion dans le rapport annuel de Thérapeutique Knight inc. et dans la notice annuelle de Thérapeutique Knight inc. pour l’exercice clos le 31 décembre 2016. Thérapeutique Knight Inc. rejette toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en réponse à de nouveaux renseignements ou à des événements à venir, sauf si la loi l’exige.

Thérapeutique Knight inc.
Samira Sakhia
Présidente et chef des finances
514-678-8930
514-481-4116 (FAX)
info@gudknight.com
www.gudknight.com

SIFI S.p.A Press & Communication Office
CITYnet – Rome
press@sifigroup.com
+39 3336999669
+39 0696708632 (FAX)

Gespeg Copper fournit une mise à jour corporative du projet Vortex

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 14 fév. 2018) – RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (TSX CROISSANCE:GCR) (la «Compagnie» ou «Gespeg») annonce une mise à jour du projet Vortex :

Message du président – Mise à jour du projet cuprifère

Au cours des cinq dernières années, l’exploration dans le secteur des petites sociétés a été considérablement ralenti, les capitaux nécessaires à l’expansion rapide des propriétés n’étant tout simplement pas disponibles. Gespeg n’était pas à l’abri de ce défi. Cependant, au cours de cette période, Gespeg a réussi à réaliser des programmes d’exploration qui ont maintenu ses propriétés en bon état, ainsi qu’à ajouter de nouveaux projets à son portefeuille, ce qui a renforcé notre position. La Société demeure confiante que la Péninsule Gaspésienne convient parfaitement à l’exploration du cuivre au Canada. Foyer de la plus importante mine de cuivre en Amérique du Nord qui a été exploitée pendant plus de 50 ans, la Mine Gaspé, la région a été largement ignorée par les sociétés d’exploration depuis la fermeture de la mine il y a environ 30 ans.

En juin 2012, Gespeg a annoncé sa première découverte sur le projet Vortex. Le forage 11-V-04 a intercepté 29 mètres à 0.94% à 5.20 mètres de profondeur incluant 16 mètres à 1,38 % de cuivre à une profondeur de 14 mètres (sur la longueur du forage, et non la largeur ) sur Sullipeck Est, qui est un des blocs de la propriété Vortex(voir communiqué de la Compagnie daté le 13 juin 2012 une copie est disponible sous SEDAR www.sedar.com).

En février 2017, un calcul de ressources inférées pour le projet Sullipek détenu à 100% par Gespeg fût émis. Sullipek renferme une ressource inférée de cuivre de 2,24 millions de tonnes à 1,09% pour un total de cuivre de 24 400 tonnes (voir le communiqué de presse de la société daté du 2 février 2017, disponible sous le profil SEDAR de la Société à www.sedar.com).

La société demeure enthousiaste par le potentiel de ses propriétés cuprifères en Gaspésie et est à formuler ses plans d’exploration pour les propriétés.

À propos de Gespeg Copper Resources Inc. : Gespeg est une société d’exploration axée sur les métaux de base et les métaux précieux, en particulier dans des régions grossièrement sous-exploitée “Gaspésie et Mauricie . Avec une équipe de direction dédiée, l’objectif de la Société est de créer de la croissance pour ses actionnaires grâce à la découverte de nouveaux dépôts.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Gespeg, y compris le rapport annuel, ou les documents que Gespeg dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Sylvain Laberge
Président et CEO
514-702-9841
Slaberge@gespegcopper.com

Cartier recoupe 4,7 g/t Au sur 5,1 m incluant 17,7 g/t Au sur 0,5 m à Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer les nouveaux résultats disponibles de sa campagne de 30 000 m de forage en cours sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or. Ces résultats ont été intersectés à 650 m de profondeur dans l’extension géométrique des Zones 5N et 5M.

Des valeurs de 4,7 g/t Au sur 5,1 m incluant 17,7 g/t Au sur 0,5 m et 9,6 g/t Au sur 1,1 m ont été recoupées à 40 m sous les chantiers de la Zone 5N (FIGURE). Des valeurs de 1,9 g/t Au sur 13,0 m incluant 3,8 g/t Au sur 3,0 m ont également été recoupées à 20 m sous les chantiers de la Zone 5M. Les forages visaient plusieurs cibles le long de leur parcours et ceux-ci ont été allongés sur de courtes distances pour explorer le potentiel de prolongement des chantiers. Les nouvelles valeurs d’intérêt additionnelles associées à ces zones sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur (m) Au
(g/t)
Zone Aurifère Structure Aurifère
CH17-27 685,7 690,8 5,1 4,7 5N 5N
incluant 685,7 686,2 0,5 17,7
incluant 689,7 690,8 1,1 9,6
CH17-28 748,5 757,0 8,5 1,0
incluant 748,5 749,0 0,5 4,4
CH17-29 834,0 847,0 13,0 1,9 5M 5M
incluant 840,0 843,0 3,0 3,8
CH17-28 626,0 630,0 4,0 2,1 3 3
incluant 628,0 629,0 1,0 4,6

Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

« Ces résultats démontrent que, sous les chantiers des Zones 5N et 5M, la minéralisation aurifère se poursuit avec des caractéristiques offrant un potentiel pour délimiter de nouvelles ressources » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction.

Les intersections aurifères sont constituées de minéraux d’altération en biotite et en chlorite, de minéralisation en grains d’or visibles, en arsénopyrite et/ou en pyrrhotite et de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre. Tous les autres résultats analytiques des quatre foreuses en activité sur la propriété Mine Chimo sont en attente.

Une VIDÉO 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forage en cours. Les structures 5N et 5M y sont illustrées.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Toutes les longueurs, mentionnées dans ce communiqué, ont été mesurées le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique ou par gravimétrie. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ”Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Pour voir la figure associée à ce communiqué de presse, veuillez visiter le lien suivant : https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=3940025d-fe5c-4a30-add8-1b86642c1197

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Sirios recoupe en forage une nouvelle zone de 8 mètres à 41 g/t Au à Cheechoo

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) ont le plaisir d’annoncer les résultats d’analyses du sondage #112 qui a recoupé une nouvelle zone de 8,0 mètres titrant à 41,0 g/t Au, à une profondeur verticale de 285 m sur la propriété aurifère Cheechoo, à Eeyou Istchee Baie James au Québec. Cette nouvelle zone est composée d’une veine de quartz-feldspath avec or visible.

De plus, trois intersections de haute teneur ont aussi été recoupées dans le même sondage, dont la zone Jordi, soit :

  • 11,8 m à 9.1 g/t Au,
  • 2,5 m à 31,6 g/t Au et
  • 6,2 m à 29,3 g/t Au (zone Jordi).

Les principaux résultats sont présentés au tableau ci-dessous.

PRINCIPAUX RÉSULTATS D’ANALYSE DU SONDAGE 112 PROJET CHEECHOO CAMPAGNE AUTOMNE 2017

Sondage CH17- De (m) À (m) Épaisseur* (m) Au (g/t) Teneur Au** (g/t)
112 8,1 225,0 216,9 2,3 1,6
incl. 26,6 27,1 0,5 53,2
incl. 120,0 131,8 11,8 9,1 7,6
incl. 137,5 140,0 2,5 31,6 20,4
Incl. 138,5 139,0 0,5 156,0
Zone Jordi incl. 153,2 159,4 6,2 29,3 13,6
Incl. 158,1 158,6 0,5 295,5
incl. 220,8 225,0 4,2 4,9
Nouvelle Zone 317,2 325,2 8,0 41,0 30,0
incl. 318,2 318,7 0,5 269,6
420,8 506,5 85,7 0,5
*: Intervalle le long du trou, épaisseur vraie non-déterminée.
** Teneur en or maximale coupée à 50 g/t m.

Certains sondages seront prolongés pendant la campagne de forage en cours afin de tester l’extension de la veine de 8 m à 41 g/t Au.

Zone Jordi

Le sondage #112 a recoupé la zone Jordi sur 6,2 m à 29,3 g/t Au. Sur la section de ce sondage, cette zone avait été recoupée par les sondages #10 (5,6 m à 9 g/t Au, réf. communiqué du 13/01/14) et #17 (5,5 m à 12,8 g/t Au, réf. communiqué du 12/09/14). Dans ce secteur la zone a une attitude sub-horizontale alors qu’en amont et en aval le pendage est plus abrupte, tel qu’illustré sur la section. La zone Jordi est composée de pegmatite et veine de quartz-feldspath aurifère.

Les détails des intervalles décrits dans le tableau ci-dessus sont disponibles sur le site web de Sirios au lien suivant :
http://sirios.com/files/Detail-composite-180214.pdf

Une carte localisant le sondage #112 et sa section, de même qu’un tableau des coordonnées du sondage sont disponibles aux liens suivants :

http://sirios.com/images/Section-112.pdf

http://sirios.com/images/location_section_CH17-112.pdf

http://sirios.com/files/BD_Coordinates_Drilled.pdf

Le programme de forage au diamant d’hiver 2018 se poursuit sur le projet Cheechoo tel que prévu avec deux foreuses.

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage, de calibre NQ, ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des standards de référence certifiés ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage. Ils ont ensuite été analysés pour l’or par pyro-analyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible ont été réanalysé par pyro-analyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo., personne qualifiée selon la Norme 43-101 a préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et a révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Dominique Doucet
Président
ddoucet@sirios.com
Tél. : (514) 510-7961
(514) 510-7964 (FAX)
Site web : www.sirios.com

Les résultats du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 d’H2O Innovation – La Société progresse, affichant une croissance dans tous les piliers d’affaires

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 14 fév. 2018) – H2O Innovation inc. (TSX CROISSANCE:HEO)

Faits saillants

  • Les revenus ont atteint 25,8 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, représentant une croissance de 5,9 M $, ou 29,4 %, comparé au deuxième trimestre de l’exercice financier précédent;
  • Revenus de nature récurrente, provenant des piliers d’affaires de produits de spécialités et services (« SP&S ») et d’opération et maintenance (« O&M »), représentent 74,5 % des revenus totaux;
  • Carnet de commandes consolidé des projets de traitement d’eau et d’eaux usées (« Projets ») et des contrats d’O&M s’élevant à 116,1 M $ au 31 décembre 2017, comparativement à 109,2 M $ pour la période se terminant le 31 décembre 2016, affichant une croissance organique de 6,3 %;
  • BAIIA ajusté1 atteint 1,4 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, représentant une croissance de $0,6 M, ou 67,8 %, comparé au deuxième trimestre de l’exercice financier 2017;
  • Le ratio du BAIIA ajusté sur les revenus a augmenté, de 4,1 % pour la période de trois mois se terminant le 31 décembre 2016, pour atteindre 5,3 % pour ce trimestre se terminant le 31 décembre 2017;
  • Perte nette de (1,3 M $), comparativement à (1,1 M $) pour le deuxième trimestre de l’exercice financier précédent, provenant principalement de la réforme fiscale américaine. Nonobstant l’impact de cette nouvelle législation fiscale américaine, la perte nette aurait été de (0,2 M $).

Tous les montants sont en dollars canadiens à moins d’indication contraire.

H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) fait connaître aujourd’hui ses résultats du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 terminé le 31 décembre 2017. Les revenus du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 totalisent 25,8 M $, en hausse de 5,9 M $ ou 29,4 %, comparativement à des revenus de 19,9 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent. Cette augmentation est alimentée par la croissance organique des piliers d’affaires Projets et SP&S. Le pilier d’affaires Projets reprend actuellement de la vitesse après un ralentissement dans certains projets ayant influencé les résultats financiers de l’exercice précédent. Plus de projets atteignent maintenant la phase de constatation des revenus pour ce trimestre, comparativement au trimestre correspondant de l’exercice financier 2017. Les résultats SP&S ont été renforcés par la ligne d’affaires d’Érablière, qui affiche une croissance rapide avec des résultats record, trimestre après trimestre. Notre carnet de commandes consolidé au 31 décembre 2017 s’élevait à 116,1 M $, comparativement à 109,2 M $ l’an dernier, contribuant à offrir une excellente visibilité sur la reconnaissance des revenus pour les trimestres à venir.

Période de trois mois se
terminant le 31 décembre
Période de six mois se
terminant le 31 décembre
RÉSULTATS CONSOLIDÉS
Principales données financières
2017 2016 2017 2016
(ajusté)2
$ $ $ $
Revenus 25 818 929 19 957 831 48 436 927 37 441 981
Bénéfice brut avant amortissement 6 213 020 4 834 439 10 667 406 9 125 664
Marge bénéficiaire brute avant amortissement (%) 24,1 % 24,2 % 22,0 % 24,4 %
Charges d’exploitation 1 009 008 486 003 1 886 393 924 407
Frais de vente 2 217 535 1 615 633 3 855 748 3 211 524
Frais administratifs 1 625 073 2 132 083 3 102 683 3 820 501
Frais de recherche et développement 170 33 872 8 685 115 244
Perte nette (1 340 441 ) (1 093 270 ) (2 430 316 ) (2 042 429 )
Perte nette de base et diluée par action (0,033 ) (0,027 ) (0,061 ) (0,069 )
BAIIA ajusté 1 358 281 809 625 1 946 344 1 438 640
BAIIA ajusté sur les revenus (%) 5,3 % 4,1 % 4,0 % 3,8 %

Les revenus provenant des Projets ont atteint 6,6 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, comparativement à 3,4 M $ pour la période correspondante de l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de 90,9 %. Cette hausse significative s’explique par l’augmentation du nombre de projets entrant dans une phase de reconnaissance des revenus plus importante. La Société a également développé un portefeuille plus diversifié entre les projets de traitement d’eau et d’eaux usées, avec 34,0 % de projets de traitement d’eaux usées au 31 décembre 2017, comparativement à 16,7 % au 31 décembre 2016. Les projets de traitement d’eaux usées se caractérisent généralement par une marge bénéficiaire brute avant amortissement plus importante. Le carnet de ventes actuel des Projets demeure très riche en opportunités et les prochains trimestres devraient être bien occupés avec un carnet de commandes de 51,9 M $ au 31 décembre 2017. Avec la signature récente de deux projets phares dans le secteur industriel, tel qu’annoncé au début du troisième trimestre, le carnet de commandes des Projets a atteint 56,1 M $ au 7 février 2018.

Du côté des SP&S, les revenus ont atteint 10,6 M $ pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, contre 7,7 M $ au trimestre correspondant de l’exercice précédent, ce qui représente une augmentation de 37,6 %. Cette augmentation des revenus provenant des SP&S est le résultat direct des investissements effectués dans les fonctions d’exploitation et de vente visant à supporter et à alimenter la croissance de cette ligne d’affaires. La ligne d’affaires acéricole poursuit sa croissance soutenue avec des ventes record pour ce trimestre alors que les activités s’intensifient pour la saison des sucres. « De plus, un premier projet important a été signé pour la ligne de produits de filtres à cartouches, ce qui va certainement nous aider à nous positionner et à obtenir davantage de références », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Les revenus provenant des activités d’O&M sont de nature récurrente et se sont élevés à 8,6 M $, comparativement à 8,8 M $ pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent, représentant une baisse de 2,0 %. Toutefois, cette diminution est exclusivement attribuable à l’impact négatif de l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain. Malgré l’impact du taux de change, le pilier d’affaires O&M démontre une croissance organique de 2,9% en dollar américain. Le pilier d’affaires O&M affiche une croissance soutenue depuis l’acquisition d’Utility Partners. La Société remporte de nouveaux contrats, comme en témoigne le carnet de commandes qui continue de grimper. Pour le pilier d’affaires O&M, le carnet de commandes se traduit par une constatation régulière des revenus sur la durée du contrat. Le carnet de commandes provenant des contrats d’O&M a totalisé 64,2 M $ au 31 décembre 2017 et consiste en des contrats à long terme, principalement avec des municipalités, contenant des options de renouvellement pluriannuelles. Tous les contrats arrivant à échéance suite à l’acquisition ont été renouvelés avec succès. Pour le même trimestre de l’exercice financier précédent, le carnet de commandes d’O&M s’élevait à 54,9 M $, représentant une croissance de 16,9 % sur une période de douze mois.

« De nouveaux territoires s’ouvrent à la ligne d’affaires O&M, avec des contrats gagnés dans l’Ouest canadien et au Texas. Ce sont des territoires à fort potentiel de croissance, où les activités d’opération et de maintenance de la Société n’étaient pas encore établies. Cela permettra également de développer les synergies avec les piliers d’affaires Projets et SP&S, comme ils sont déjà présents sur ces marchés géographiques. De nouveaux contrats ont également été remportés dans l’État de New York où la Société fournira à la fois les équipements MBR de traitement d’eaux usées et les services d’O&M aux mêmes usines de traitement d’eau », a ajouté Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Au cours de ce deuxième trimestre de l’exercice 2018, la Société a généré une marge bénéficiaire brute avant amortissements de 6,2 M $ ou 24,1 %, contre 4,8 M $ ou 24,2 % au deuxième trimestre de l’exercice 2017. L’augmentation de la marge bénéficiaire brute avant amortissements s’explique par la hausse des revenus, alors que toutes les lignes d’affaires affichent une hausse de revenus pour ce trimestre terminé le 31 décembre 2017 par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’amélioration de la marge bénéficiaire brute avant amortissements est aussi liée à la croissance organique soutenue des revenus de SP&S et O&M. Le ratio de la marge bénéficiaire brute avant amortissements sur les revenus est demeuré stable.

Le ratio des charges d’exploitation, frais de vente et frais administratifs (« SG&A ») par rapport aux revenus de la Société s’est élevé à 18,8 % pour ce trimestre, en baisse comparativement à 21,2 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier précédent. Cette diminution en pourcentage des SG&A sur les revenus est principalement attribuable à l’augmentation globale des revenus, sans affecter de façon proportionnelle les frais de vente, les charges d’exploitation et les frais administratifs.

Le BAIIA ajusté de la Société est en hausse de 0,6 M $ ou 67,8 %, pour atteindre 1,4 M $ durant le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, comparativement à 0,8 M $ pour la période correspondante de l’exercice financier 2017. L’amélioration du BAIIA ajusté est supportée par l’augmentation significative des revenus des lignes d’affaires Projets et SP&S, ainsi que par la diminution des charges d’exploitation, des frais de vente et des frais administratifs, influençant positivement la perte nette avant impôts. Le ratio de BAIIA ajusté sur les revenus est de 5,3 %, comparativement à 4,1 % pour le trimestre correspondant de l’exercice financier 2017. « En comparant le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 au premier trimestre de ce même exercice financier, les revenus ont augmenté de 14,2 % (revenus de 22,6 M $ durant le premier trimestre, comparativement à des revenus de 25,8 M $ pour le second trimestre), alors que le BAIIA ajusté présente une croissance de 131,0 % (s’élevant à 0,6 M $ pour le premier trimestre de l’exercice financier 2018 comparativement à 1,4 M $ pour le deuxième trimestre). La Société accroît son BAIIA ajusté à un rythme plus rapide que les revenus, attestant de la solidité du modèle d’affaires », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

La perte nette a augmenté de 0,2 M $ ou 22,6 %, pour atteindre (1,3 M $) au deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, contre une perte nette de (1,1 M $) pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2017. Cette augmentation de la perte nette est principalement causée par le Tax Cuts and Jobs Act (« Loi sur l’impôt »), une réforme fiscale adoptée par le gouvernement américain au cours du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018, entraînant une charge d’impôt différée supplémentaire de 1,1 M $ pour ce trimestre. Sans l’impact de la réforme fiscale américaine de 1,1 M $, la perte nette aurait été de (0,2 M $). La perte nette est également touchée par le taux de change, car la plupart des revenus sont en dollars américains, alors que les charges administratives sont principalement engagées en dollars canadiens. L’appréciation du dollar canadien, observée au cours du trimestre, a eu une incidence négative sur les résultats nets de la Société par rapport au trimestre correspondant de l’exercice financier précédent.

Les liquidités nettes générées par les activités opérationnelles ont atteint 0,6 M $ pour la période terminée le 31 décembre 2017, comparativement à 1,1 M $ pour la période correspondante terminée le 31 décembre 2016. Cette baisse est expliquée par la variation significative des éléments de fonds de roulement, tels qu’un volume d’opérations plus important pour ce trimestre, comparativement au deuxième trimestre de l’exercice financier 2017, une augmentation des stocks visant à satisfaire la demande croissante ainsi qu’un décalage au niveau des phases de production des Projets, ce qui affecte les échéanciers de facturation. De l’investissement dans les immobilisations corporelles a aussi été réalisé, totalisant 0,4 M $, pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2017, comparativement à 0,1 M $ pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2016.

Rapprochement du BAIIA ajusté à la perte nette

Bien que le BAIIA ajusté ne soit pas une mesure conforme aux IFRS, elle est utilisée par la direction pour prendre des décisions opérationnelles et stratégiques. Le fait de fournir ces informations aux acteurs financiers, en plus des mesures conformes aux PCGR, leur permet de voir les résultats de la Société du point de vue de la direction et de mieux comprendre la performance financière de la Société, malgré l’incidence des mesures conformes aux PCGR.

Période de trois mois se
terminant le 31 décembre
Période de six mois se
terminant le 31 décembre
2017 2016 2017 2016
(ajusté)2
$ $ $ $
Perte nette pour l’exercice (1 340 441 ) (1 093 270 ) (2 430 316 ) (2 042 429 )
Charges financières – nettes 473 369 321 870 824 575 656 295
Impôts sur le résultat 1 176 701 (88 127 ) 1 038 716 (391 593 )
Amortissement des immobilisations corporelles 242 978 181 436 550 208 356 464
Amortissement des immobilisations incorporelles 674 552 837 666 1 365 669 1 368 595
(Gain) perte de change non réalisé(e) 25 367 135 467 (73 134 ) 177 868
Frais d’acquisition et d’intégration 347 124 80 875 1 020 829
Charges de rémunération à base d’actions 105 755 167 459 226 387 292 611
Perte liée à la fraude bancaire 363 364
BAIIA ajusté 1 358 281 809 625 1 946 344 1 438 640

Conférence téléphonique d’H2O Innovation

Frédéric Dugré, président et chef de la direction ainsi que Marc Blanchet, chef de la direction financière, tiendront une conférence téléphonique pour discuter plus amplement des résultats financiers du deuxième trimestre 2018, à 10h00 (heure de l’Est), le mardi 14 novembre 2017.

Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922, de cinq à dix minutes avant le début de la conférence. Les diapositives accompagnant la conférence téléphonique seront disponibles sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Le rapport financier du deuxième trimestre est disponible sur www.h2oinnovation.com et sur le site de NYSE Euronext Alternext. Des informations additionnelles sur la Société sont disponibles sur SEDAR (www.sedar.com).

Énoncés prospectifs

Certains énoncés figurant dans le présent communiqué de presse relatifs aux activités de H2O Innovation ainsi que dans d’autres communications publiées par la Société décrivant de manière plus générale les objectifs, projections, estimations, attentes ou prévisions de la direction peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation sur les valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs concernent l’analyse et toute autre information basée sur la prévision de résultats, de rendement et de réalisations futurs et l’estimation de montants qu’il est actuellement impossible de déterminer. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation des termes tels que « prévoir », « si », « croire », « continuer », « pourrait », « évaluer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « peut », « planifier », « potentiel », « prédire », « projeter », « devrait » ou « devoir » ou d’autres expressions similaires ainsi que les termes habituellement utilisés au futur et au conditionnel, notamment au regard de certaines hypothèses sur l’avenir d’une entreprise émergente. Ces énoncés prospectifs, formulés d’après les attentions actuelles de la direction, sont assujettis à certains risques et incertitudes, connus ou non, qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement et les réalisations actuels et futurs de la Société diffèrent substantiellement des résultats indiqués par ces énoncés prospectifs. Le détail de ces risques et incertitudes est disponible sur SEDAR (www.sedar.com) dans la notice annuelle de la Société datée du 26 septembre 2017. À moins que la législation applicable en matière de valeurs mobilières l’exige, H2O Innovation décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs figurant dans le présent rapport de gestion ou dans toute autre communication par suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de tout autre changement.

À propos de H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source : H2O Innovation inc.

1 La définition du bénéfice ajusté avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA ajusté) ne tient pas compte des charges financières – nettes, des charges de rémunération à base d’actions, de la perte nette liée à une fraude bancaire, de la perte (du gain) de change non réalisée et des coûts d’acquisition et d’intégration de la Société. Le lecteur peut donc faire le rapprochement entre le BAIIA ajusté la perte nette. La définition du BAIIA ajusté utilisée par la Société peut différer de celles utilisées par d’autres sociétés.
2 Les résultats ajustés présentés dans le présent rapport de gestion représentent les résultats divulgués pour la période de six mois se terminant le 31 décembre 2016, avec l’acquisition d’Utility Partners datée du 26 juillet 2016, basés sur les résultats financiers audités pour l’année financière 2017. Ces résultats incluent seulement 5 mois des opérations d’Utility Partners.
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com
www.h2oinnovation.com

Ressources HPQ Silicium Inc. : Mise à jour de la distribution des actions de Champs d’Or de la Beauce Inc.

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 8 fév. 2018) – Ressources HPQ Silicium Inc. («HPQ») (TSX CROISSANCE:HPQ)(FRANCFORT:UGE)(OTC PINK:URAGF) est heureuse d’informer ses actionnaires que la cession de ses actifs aurifères à sa filiale Les Champs d’Or de la Beauce («BGF») au moyen d’un plan d’arrangement approuvé par les tribunaux (le «plan») a atteint un nouveau jalon.

Patrick Levasseur de HPQ Silicium a déclaré: «Suite au soutien important que nous avons reçu de la communauté pour le projet des Champs d’Or de la Beauce, nous désirons faire avancer le dossier dès que possible.» M. Levasseur a ajouté: «Après plus d’un siècle d’exploitation aurifère des placers en Beauce, il est temps d’essayer de répondre à la question de provenance de l’or placer et d’explorer la possibilité d’un gisement aurifère.

Distribution des actions de BGF sera effectuée par plan d’arrangement

La distribution des actions de BGF sera effectuée par plan d’arrangement tel qu’annoncé précédemment le 15 août 2017. La Société procèdera au transfert de ses actifs aurifères à sa filiale BGF au moyen d’un plan d’arrangement approuvé par le tribunal et d’une inscription proposée à la Bourse de croissance TSX. Le plan sera assujetti à l’approbation des actionnaires de la société à la prochaine assemblée générale et extraordinaire annuelle, sous réserve de l’approbation finale de la Cour.

La Société a retenu les services de conseillers juridiques et en équité aux actionnaires. Diverses ententes ont été signées entre HPQ et BGF concernant des projets, des claims miniers, certains droits spécifiques et des ententes de redevances qui ne deviendront effectifs que si BGF devient une société cotée à la bourse de croissance TSX.

Sur réception de l’approbation finale du tribunal, le conseil d’administration de HPQ déterminera la date de l’enregistrement pour la distribution des actions de BGF sous forme de dividende, sous réserve de l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

De plus amples détails et mises à jour seront fournis aux actionnaires et aux autres parties intéressées par la voie de communiqués seulement.

À propos de Beauce Gold Fields

Les Champs d’Or de la Beauce Inc. (¨BGF¨) est une filiale à part entière de Ressources HPQ Silicium Inc. HPQ a créé BGF comme une nouvelle société d’exploration aurifère qui devrait demander son inscription en bourse d’ici peu.

Le projet Beauce des Champs d’Or de la Beauce comprend une propriété aurifère unique, qui a été historiquement prolifique, située dans la municipalité de Saint-Simon-les-Mines, en Beauce, dans le sud du Québec. Le projet est composé de 152 claims appartenant à 100% à HPQ. La zone du projet renferme une unité sédimentaire aurifère non consolidée de six kilomètres de long (une saprolite inférieure et une diamictite brune supérieure). L’or dans la saprolite indique que la source d’or est proche et provient possiblement du substratum rocheux, ce qui devrait permettre d’autres découvertes. La propriété a été le site de nombreuses mines d’or historiques actives entre 1860 et 1960.

Une présentation des Champs d’Or de la Beauce est disponible. Elle peut être téléchargé via le lien suivant:
http://www.hpqsilicon.com/wp-content/uploads/2017/08/BGF-Presentation-V1-FR-Aug152017.pdf

Ce communiqué est disponible sur le forum “CEO Verified Discussion Forum”, une plate-forme de médias sociaux, sous la direction d’un modérateur, qui permet une discussion et des séances de questions et réponses entre la direction et les actionnaires.

Développements corporatifs:

Conformément à l’entente entre HPQ-Silicon et AGORACOM (voir les communiqués de presse de HPQ (Uragold) 18 juillet 2014 et 15 avril 2016), prolongée par les deux parties, selon les mêmes modalités, pour des périodes additionnelles se terminant le 15 juillet 2018, le 25 janvier 2018, le conseil d’administration de HPQ-Silicium a approuvé l’émission de 166 176 actions ordinaires à un prix réputé de 0,085 $ par action afin de payer une somme de 14 125 $ pour des services rendus au cours de la période du 16 juillet 2017 au 15 octobre 2017. Le CA a également approuvé l’émission de 117 708 actions ordinaires à un prix réputé de 0,12 $ par action afin de payer une autre somme de 14 125 $ pour des services rendus pour la période du 16 octobre 2017 au 15 janvier 2018.

Ressources HPQ Silicium Inc. est une société d’exploration minière qui vise à devenir un producteur intégré verticalement de Silicium « Si », allant de la haute pureté jusqu’à la pureté requise pour produire des cellules solaires mono et multicristallines de Type P Et de Type N à haut rendement de conversion photovoltaique.

L’objectif de HPQ est de développer, en collaboration avec des sociétés expertes dans leurs domaines, un processus métallurgique novateur, le PUREVAPtm « Réacteur de Réduction du Quartz » («RRQ») (brevet en demande), procédé qui permettra la production de Si de haute pureté et de SoG SI en une seule étape. Le démarrage de l’usine pilote qui validera le potentiel commercial du procédé est prévu pour 2018.

Décharge de responsabilité :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs, y compris, sans s’y limiter, les énoncés contenant les mots «pourrait», «plan», «volonté», «estimation», «continuer», «anticiper», «prévoir», «s’attendre», “Dans le processus” et d’autres expressions similaires qui constituent des “informations prospectives” au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes et les hypothèses actuelles de la Société et sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, y compris, mais sans s’y limiter, nos attentes en ce qui concerne l’acceptation de nos produits par le marché, notre stratégie pour développer de nouveaux produits et améliorer les capacités des produits existants, notre stratégie de recherche et développement, l’impact des produits et des prix concurrentiels, le développement de nouveaux produits et les incertitudes liées au processus d’approbation règlementaire. Ces énoncés reflètent les points de vue actuels de la Société à l’égard des évènements futurs et sont assujettis à certains risques et incertitudes et à d’autres risques détaillés de temps en temps dans les dépôts en cours de la Société auprès des autorités en valeurs mobilières, lesquels documents peuvent être trouvés à www.sedar.com. Les résultats réels, les évènements et les performances futurs peuvent différer considérablement des attentes décrites. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indument à ces énoncés prospectifs. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs, à la suite de nouvelles informations, d’évènements futurs ou autrement, sauf dans les cas prévus par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Actions émises: 192 679 213

Bernard J. Tourillon
président du Conseil et directeur général
(514) 907-1011

Patrick Levasseur
président et chef des opérations
(514) 262-9239
www.HPQSilicon.com

Matamec annonce une campagne de forages de 5 000 mètres sur la propriété aurifère SAKAMI, à la Baie James

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 8 fév. 2018) – Matamec Explorations Inc. (« Matamec » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:MAT) et Métaux Stratégiques du Canada (« CSM ») (TSX CROISSANCE:CJC)(FRANCFORT:YXEN)(OTCBB:CJCFF) sont très heureuses d’annoncer le début d’une nouvelle campagne de forage hivernale 2018 sur la propriété aurifère SAKAMI située à la Baie James, dans laquelle les deux compagnies détiennent chacune 50 % d’intérêt. Un total d’environ 5 000 mètres de forages est prévu en bordure sur le lac, en profitant du couvert de glace, du lac Sakami afin de confirmer l’extension possible vers l’ouest du corps minéralisé connu.

Les résultats de forage antérieurs du secteur de La Pointe ont permis de définir une minéralisation aurifère consistante de plus de 700 mètres de profondeur et de 450 mètres le long de la plongée jusqu’à une profondeur verticale de 300 mètres.

Pour cette campagne de forages, CSM sera l’opérateur des travaux d’exploration, supervisé par un comité de gestion formé de deux représentants de CSM et de deux représentants de Matamec.

Faits saillants des résultats de forage antérieurs dans le secteur de La Pointe :

  • 4,94 g/t Au sur 21,05 m incluant 6,35 g/t Au sur 10,55 m (PT-16-92)
  • 4,01 g/t Au sur 22,6 m incluant 7,21 g/t Au sur 7,00 m (PT-13-67)
  • 4,16 g/t Au sur 21 m incluant 6,4 g/t Au sur 12,67 m (PT-15-87)
  • 2,51 g/t Au sur 48,20 m incluant 6,93 g/t Au sur 12,00 m (PT-14-79)

* Longueur le long de la carotte. Selon la Société, l’épaisseur vraie des forages représente entre 70 % et 95 % de longueur le long de la carotte.

La minéralisation se situe dans un paragneiss minéralisé en fine arsénopyrite-pyrrotite associée à une forte silicification. La zone est située au point de contact entre la sous-province de La Grande et la sous-province d’Opinaca. Le programme se concentrera sur l’extension de la minéralisation en profondeur et le long de l’extension ouest, nord-ouest de la zone 25.

Carte de localisation des sondages prévus

http://media3.marketwire.com/docs/Carte_MAT.jpg

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, chef exécutif du conseil d’administration et directeur de l’exploration de CSM et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

À propos de Matamec

Localisée à Montréal (Québec), Matamec Explorations Inc. est une société junior d’exploration minière, dont les activités principales sont orientées sur le développement de ses propriétés aurifères. Matamec priorise la propriété SAKAMI (50%) qui est située à proximité de la mine Éléonore (Baie James, Québec) et celle d’Opinaca Gold Ouest, située sur le territoire du Plan Nord, dans un contexte géologique similaire à des producteurs d’or existants et, la propriété Casa-Detour (100%), située à l’est de la propriété Burntbush de Detour Gold Corp.

Matamec possède aussi des propriétés aurifères en Ontario, Matheson JV (50%) et Pelangio (100%), situés près de la mine Hoyle Pond à Timmins.

Matamec possède également des propriétés minières liées à l’énergie, avec des propriétés possédant des indices, entre autres, du lithium (Tansim-sous-option), du cobalt (Fabre-100%), du nickel-cobalt-platinoïdes (Vulcain-100%) et des terres rares (Kipawa-72%).

Le projet de terres rares Kipawa est détenu en co-entreprise avec Ressources Québec à hauteur de 72 % par Matamec et de 28 % par RQ (à titre de mandataire du Gouvernement du Québec), et Toyota Tsusho Corp. (Nagoya, Japon) détenant une redevance de 10 % sur le profit net dans le gisement.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué ».

Visitez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MatamecInc

François Biron
Président et chef de la direction par intérim
514 844 5252
info@matamec.com

Métaux Stratégiques débute un programme de forage de 5 000 mètres sur le projet aurifère Sakami

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 8 fév. 2018) – Métaux Stratégiques du Canada (« Métaux Stratégiques » ou « la Société ») (TSX CROISSANCE:CJC)(FRANCFORT:YXEN)(OTCBB:CJCFF) et Matamec Explorations inc. (« Matamec ») (TSX CROISSANCE:MAT)(OTCQB:MHREF) sont heureuses d’annoncer le début d’un programme d’exploration d’hiver 2018 sur le projet aurifère Sakami. Le programme consistera en approximativement 5 000 mètres de forage axés sur le secteur de La Pointe.

Les résultats de forage antérieurs du secteur de La Pointe ont permis de définir une minéralisation aurifère consistante de plus de 700 mètres de profondeur et de 450 mètres le long de la plongée jusqu’à une profondeur verticale de 300 mètres.

Faits saillants des résultats de forage antérieurs dans le secteur de La Pointe :

  • 4,94 g/t Au sur 21,05 m incluant 6,35 g/t Au sur 10,55 m (PT-16-92)
  • 4,01 g/t Au sur 22,6 m incluant 7,21 g/t Au sur 7,00 m (PT-13-67)
  • 6,86 g/t Au sur 9,60 m incluant 9,49 g/t Au sur 6,50 m (PT-15-87)
  • 2,51 g/t Au sur 48,20 m incluant 6,93 g/t Au sur 12,00 m (PT-14-79)

* Longueur le long de la carotte. Selon la Société, l’épaisseur vraie des forages représente entre 70 % et 95 % de longueur le long de la carotte.

La minéralisation se situe dans un paragneiss minéralisé en fine arsénopyrite-pyrrotite associée à une forte silicification. La zone est située au point de contact entre la sous-province de La Grande et la sous-province d’Opinaca. Le programme se concentrera sur l’extension de la minéralisation en profondeur et le long de l’extension ouest, nord-ouest de la zone 25.

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, chef exécutif du conseil d’administration et directeur de l’exploration de la Société et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

À propos de Métaux Stratégiques du Canada

Métaux Stratégiques du Canada est une société émergente axée sur l’exploration et le développement de plusieurs projets couvrant plus de 57 084 hectares au Québec. L’équipe de direction possède une large expérience dans les technologies vertes ainsi que dans le domaine de de l’exploration et développement de projets miniers.. Métaux Stratégiques du Canada est bien positionnée pour avancer agressivement un portfolio très prometteur de propriétés pour ses actionnaires.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter : www.csmetals.ca.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

Pour voir la carte associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/1107095f.pdf

Jean-Francois Meilleur
Président et Chef de la Direction
514-951-2730

Relations Publiques Paradox
514-341-0408

Momentum Public Relations Inc.
450-332-6939

Sirios confirme 1 400 m de minéralisation aurifère le long du contact tonalite/métasédiment à CHEECHOO

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 8 fév. 2018) – Les dirigeants de SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) ont le plaisir d’annoncer les résultats d’analyses de six sondages et des rainures effectuées en 2017 sur le décapage principal et la tranchée 6-9. Ces résultats confirment la continuité de la minéralisation aurifère le long du contact tonalite/méta-sédiments sur plus de 1 400 mètres.

Les six sondages (#113 et #115 à 119) ainsi que les rainures sur la tranchée 6-9 et sur le décapage principal ont tous recoupé la minéralisation aurifère au contact tonalite/méta-sédiments. En tenant compte des sondages effectués antérieurement et des nouvelles rainures, il est confirmé que le contact de la tonalite est aurifère à partir du sondage #118 sur une longueur d’environ 800 m suivant la courbe du contact vers le sud-est, jusqu’au sud-ouest du décapage principal. À ces 800 mètres s’ajoutent plus de 600 mètres minéralisés au nord-ouest du sondage #118 avec les intervalles aurifères recoupés le long du contact nord dans les sondages précédents et sur la tranchée November. La zone aurifère suivant le contact sur plus de 1 400 mètres demeure ouverte latéralement et en profondeur. De plus, la distribution de l’or n’est pas restreinte à cette zone puisque de nombreuses autres zones ou secteurs ont été et continuent d’être recoupés par les forages à l’intérieur de la tonalite en s’éloignant de la zone de contact.

Les six sondages ont été forés entre le décapage principal et la tranchée 6-9 ciblant les premières observations faites en surface, notamment sur la tranchée 2-2 (voir communiqué du 3 octobre 2017). Les principaux résultats des six nouveaux sondages sont donnés au tableau ci-dessous.

PRINCIPAUX RÉSULTATS D’ANALYSE DES SONDAGES #113 ET 115 À 119

PROJET CHEECHOO – CAMPAGNE AUTOMNE 2017 –

Sondage
CH-17-
De À Longueur* Au
moyenne (g/t)
113 4,8 24,1 19,3 0,7
62,9 97,0 34,1 0,4
115 3,4 15,0 11,6 0,6
47,2 86,3 39,1 0,9
116 3,4 20,3 16,9 0,7
29,5 70,0 40,5 0,7
117 27,5 43,0 15,5 0,9
118 61,5 99,1 37,6 1,0
63,4 63,9 0,5 34,3
119 7,3 72,2 64,9 **1,1
incl. 7,3 7,9 0,6 90,6

* : Intervalle le long du trou, épaisseur vraie non-déterminée.

** : teneur moyenne de l’intervalle avec teneur haute écrêtée à 50 g/t m.

Le programme de 8 000 m de forage au diamant d’hiver 2018 se poursuit tel que prévu avec deux foreuses. Certains de ces sondages ciblent spécifiquement le contact et ont pour but de détailler la continuité de la minéralisation au contact.

Les détails des intervalles décrits dans le tableau ci-dessus sont disponibles sur le site web de Sirios au lien suivant :

http://sirios.com/files/Detail-composite-180208.pdf

Des cartes localisant les sondages et les tranchées, de même qu’un tableau des coordonnées des sondages sont disponibles aux liens suivants :

http://www.sirios.com/images/Results_close_up_map.pdf

http://www.sirios.com/images/2016-2017_Channel_sampling.pdf

http://sirios.com/files/BD_Coordinates-Drilled.pdf

Échantillonnage de surface par rainurage

Sur le décapage principal, le total cumulatif des rainures a été porté à plus de 1 992 mètres linéaires à une teneur moyenne pondérée de 0,4 g/t Au représentant environ 10 000 m² incluant une superficie de 8 500 m² longeant le contact tonalite/méta-sédiments avec un moyenne pondérée de 0,5 g/t Au.

Sur la tranchée 6-9, d’une superficie d’environ 334 m2, un total de 177 mètres linéaires de rainure a été complété, dont 157 m dans la tonalite. Les rainures dans la tonalite, représentant une superficie d’environ 298 m², ont titré en moyenne pondérée 0,6 g/t Au.

Des rainures ont été ajoutées à celles de 2016 à la tranchée November. Le total cumulatif de ces rainures est maintenant de 36,1 mètres et donne 26,1 m de rainure à 1,4 g/t Au.

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage, de calibre NQ, ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des standards de référence certifiés ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage. Ils ont ensuite été analysés pour l’or par pyro-analyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible ont été réanalysé par pyro-analyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo., personne qualifiée selon la Norme 43-101 a préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et a révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Dominique Doucet
Président
(514) 510-7961
(514) 510-7964 (FAX)
ddoucet@sirios.com
www.sirios.com

Corporation Eléments Critiques : Mise à jour et discussions avec partenaires stratégiques

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 7 fév. 2018) – Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX CROISSANCE:CRE)(OTCQX:CRECF)(FRANCFORT:F12) est heureuse de faire une mise à jour à ses actionnaires sur les plus récentes discussions avec des partenaires stratégiques, une revue des réalisations de 2017 ainsi que les récents développements du marché du lithium.

Discussions sur le financement du projet et partenaires stratégiques

Critical Elements continue de travailler en étroite collaboration avec son conseiller financier, Canaccord Genuity Corp., afin d’évaluer l’intérêt de partenaires stratégiques mondiaux qui cherchent à accélérer la mise en production du projet Rose Lithium-Tantale.

Il s’agit d’un processus organisé, compétitif et l’intérêt est fort. En parallèle, nous travaillons avec les banques et les institutions financières pour faire avancer la partie du financement en dette du projet.

Lors d’un récent voyage en Asie, la Société a rencontré plusieurs compagnies automobiles, fabricants de cathodes, maisons de commerce et fabricants de batteries. Plus de 12 ententes de confidentialité avec des parties stratégiques sont maintenant en place et ces derniers sont actuellement en processus d’examiner notre base de données virtuelles, ce qui illustre la concurrence sur le marché du lithium.

Les différents utilisateurs reconnaissent la force de notre équipe et sa capacité de livrer avec succès des produits au lithium dans le futur. Notre stratégie de développement permet aussi de répondre aux besoins actuels et futurs de tous les principaux utilisateurs.

Mise à jour sur le marché du lithium

La demande mondiale pour les produits au lithium s’est récemment intensifiée avec le lancement agressif des plates-formes de véhicules électriques OEM et les mandats gouvernementaux pour l’électrification des véhicules. Cela s’est accompagné d’importants projets de financements en équité ainsi que d’investissements stratégiques, fusions et acquisitions dans le secteur du lithium.

2017 a certainement été une année excitante dans le secteur du lithium. Les autorités à travers le monde continuent de faire des progrès afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et ouvrir la voie aux véhicules électriques en établissant des plans d’élimination progressive des moteurs à combustion interne et en utilisant plutôt des batteries lithium-ion comme alternative énergétique. On note en particulier, que certains des plus grands marchés automobiles du monde, notamment la Chine, ont annoncé des changements de politique importants et des dates cibles pour arrêter la production et la vente de véhicules à énergie traditionnelle à l’intérieur de leurs frontières. Les constructeurs automobiles réagissent à ce mouvement en réaménageant leurs plates-formes de fabrication en prévision de ventes importantes de véhicules électriques. En fait, au cours des douze derniers mois, les grands constructeurs automobiles ont annoncé collectivement qu’ils dépenseraient plus de 100 milliards $ US pour établir des plates-formes de véhicules électriques d’ici 2030 afin de suivre la demande prévue.

Les principales annonces des plus grands constructeurs automobiles du monde comprennent:

Pour tenter de sécuriser l’approvisionnement en lithium, en prévision d’une forte demande de véhicules électriques, les utilisateurs en aval de lithium s’associent de plus en plus et investissent de manière stratégique dans des projets de développement de lithium.

Développements de 2017

De nombreuses étapes importantes ont été franchies en 2017, notamment la nomination de M. Steffen Haber à titre de président de la Société. M. Haber était auparavant président et chef de la direction de Rockwood Lithium, qui a été acquise par Albemarle pour 6,2 G $ US.

En mars 2017, nous avons complété avec succès notre usine pilote de production de spodumène avec des résultats exceptionnels par rapport aux normes de l’industrie. Notre dépôt à faible teneur en fer et en mica a permis des récupérations allant jusqu’à 92 % en circuit fermé et nous avons atteint des teneurs constantes allant jusqu’à 6,56 % de Li2O. Ces résultats ont confirmé les avantages métallurgiques de notre gisement et le schéma de traitement éprouvé et à faible risque pour l’étude de faisabilité et la future usine de production de spodumène. (https://www.cecorp.ca/fr/critical-elements-complete-avec-succes-les-essais-en-usine-pilote-et-produit-un-concentre-de-spodumene-dune-teneur-allant-jusqua-656-li2o/).

En mai 2017, nous avons annoncé les résultats de notre usine pilote de carbonate de lithium qui prouvait à nouveau la qualité unique de notre minerai avec des taux de récupération de 88,4 % avec une pureté de 99,9 % et des récupérations du minerai au carbonate de lithium de 81,4 %. Ces résultats se comparent très favorablement aux récupérations générales des autres projets de lithium ayant des récupérations moyennes de 60 % à 70 % du spodumène au carbonate de lithium. (https://www.cecorp.ca/fr/critical-elements-complete-avec-succes-les-essais-de-production-en-usine-pilote-de-carbonate-de-lithium/).

En juin 2017, l’ancien chef des finances de Rockwood Lithium et collègue de Dr. Steffen Haber, le Dr. Marcus Brune, a rejoint la Société en tant qu’administrateur. La nomination de M. Brune a également accru le savoir-faire de notre équipe quant au marché du lithium. Nous avons aussi recruté M. Lloyd Mayappo en tant que coordonnateur aux relations avec les Cris permettant ainsi d’accroître nos activités locales et également de faciliter la communication dans la communauté d’Eastmain.
(https://www.cecorp.ca/fr/corporation-elements-critiques-nomme-au-sein-de-son-conseil-dadministration-lex-cfo-de-rockwood-lithium/) (https://www.cecorp.ca/fr/lloyd-mayappo-se-joint-critical-elements-titre-de-coordonnateur-aux-relations-avec-les-cris/)

En juillet 2017, nous avons soumis notre étude d’impact environnemental au comité d’étude des répercussions environnementales et sociales (COMEX) et à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE). C’est une étape importante pour nous permettre de maintenir notre calendrier de développement. (https://www.cecorp.ca/fr/corporation-elements-critiques-depose-une-etude-dimpact-environnemental-pour-son-projet-rose-lithium-tantale/).

En août 2017, notre partenaire de coentreprise Lepidico Ltd. (« Lepidico ») a annoncé des résultats positifs de forage pour le projet Lemare et a démontré son potentiel futur au-delà de nos plans de développement actuels. Notre équipe d’exploration continue de démontrer le potentiel géologique de notre position stratégique à la Baie-James. (https://www.cecorp.ca/en/wide-spodumene-intercepts-at-lemare-lithium-project/).

Projet Lemare – résultats de forage :

  • 33,7 m @ 0,94 % Li2O (LE-17-29)
  • 18,0 m @ 2,00 % Li2O (LE-17-30)
  • 28,5 m @ 2,15 % Li2O (LE-16-13)
  • 24,0 m @ 1,87 % Li2O (LE-16-14)
  • 21,0 m @ 1,75 % Li2O (LE-16-03)

En septembre 2017, nous avons accueilli favorablement les résultats de notre étude de faisabilité définitive pour le projet Rose lithium-tantale. Les résultats ont rapportés un TRI avant impôt de 48,2 % et un VAN de 1,25 milliard $.
(https://www.cecorp.ca/fr/corporation-elements-critiques-annonce-une-faisabilite-positive-pour-son-projet-rose-lithium-avec-une-van-8-avant-taxe-de-1257-g-et-un-tri-avant-taxe-de-482/).

Faits saillants de l’étude de faisabilité (communiqué de presse du 6 septembre 2017)

  • Production annuelle moyenne de 186 327 tonnes de concentré de lithium de qualité chimique
  • Production annuelle moyenne de 50 205 tonnes de concentré de lithium de qualité technique
  • Production annuelle moyenne de 429 tonnes de concentré de tantale
  • Durée de vie de la mine de 17 ans
  • Coûts d’exploitation moyens de 66.56 $ par tonne usinée, 458 $ (344 $US) la tonne de concentré Li2O (tous concentrés confondus)
  • Coût en capital initial estimé de 341,2 millions $ avant la variation du fonds de roulement
  • 100 % d’équité pour le projet
  • Marge brute moyenne de 63.6%
  • VAN après impôts de 726 millions $ (à un taux d’escompte de 8 %), TRI de 34.9 % après impôts et assujettissement au prix de 1 500 $ US par tonne de concentré de lithium de qualité technique, 750 $ US par tonne de concentré de lithium de qualité chimique, 130 $ US par kg d’oxyde de tantale
  • Temps de construction anticipé de 21 mois

Nomination d’un conseiller financier

En décembre 2017, nous avons retenu les services de Canaccord Genuity Corp. à titre de conseiller financier afin d’évaluer et de coordonner les négociations en cours pour le financement et l’exploitation du projet. L’équipe de Critical Elements et ses conseillers sont actuellement à négocier avec plusieurs parties pour le financement du projet, y compris des ententes de type off-take.
(https://www.cecorp.ca/fr/mise-a-jour-sur-notre-partenaire-strategique-lembauche-dun-conseiller-financier-et-mise-a-jour-operationnelle/)

Jean-Sébastien Lavallée (OGQ # 773), géologue, actionnaire, président du conseil et chef de la direction de la Société et Personne Qualifiée selon le Règlement 43-101, a révisé et approuvé le contenu technique du présent communiqué.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

Relation avec les investisseurs :
Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
Président du conseil et chef de la direction
819-354-5146
jslavallee@cecorp.ca
www.cecorp.ca

Relations publiques Paradox
514-341-0408

H2O Innovation remporte deux projets industriels d’une valeur totale de 4,9 M $

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 7 fév. 2018) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) est fière d’annoncer qu’elle a remporté deux (2) nouveaux projets industriels, d’une valeur totale de 4,9 M $, ce qui portera le carnet de commandes de projets de la Société à 56,1 M $.

Le premier projet remporté par H2O Innovation consiste en un système de réutilisation d’eau, combinant la technologie ouverte flexMBRMC ainsi que l’osmose inverse. Ce système traitera 2 650 m3/jour (0,7 MGD) d’eaux usées domestiques et industrielles provenant d’une entreprise manufacturière située sur la côte est des États-Unis. Ce projet renforce l’implication de la Société dans les applications de réutilisation et de recyclage d’eau.

Le deuxième contrat consiste en un système d’ultrafiltration utilisant la technologie FiberFlexMC et produisant jusqu’à 64 351 m3/jour (1,7 MGD). Ce système servira à fournir de l’eau de refroidissement à une compagnie de technologie informatique, située dans l’ouest américain. « Nous sommes très fiers d’avoir remporté ces deux importants contrats industriels qui nous aiderons certainement à développer et à exploiter davantage ce marché. Ces projets diffèrent de la plupart de ceux réalisés par la Société; ils se caractérisant par une courte période de fabrication et de livraison, pour une mise en service prévue d’ici la fin de l’année 2018 », a ajouté Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

À propos d’H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source:
H2O Innovation inc.
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com

Tarku et SOQUEM débutent le forage sur les indices aurifères de haute teneur du projet Guercheville

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 6 fév. 2018) – Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Société » ou « Tarku ») a le plaisir d’annoncer le début d’une campagne de 12 forages totalisant 2 555 mètres sur le projet Guercheville qui est adjacent au gîte aurifère de Fenton. Ce programme vise à tester en profondeur plusieurs indices aurifères et polymétalliques de surface et à tester certaines zones d’anomalies de chargeabilité et de haut magnétisme qui ont été identifiées par SOQUEM ces dernières années. Le projet Guercheville est localisé à 50 kilomètres au sud-ouest de Chapais dans le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James.

« Les récents résultats de forage publiés par Ressources Cartier sur le projet adjacent Fenton (25 m @ 2,1 g/t Au; voir le communiqué de presse du 31 janvier 2018 de Ressources Cartier) sont très encourageants et la minéralisation semble associée aux anomalies géophysiques qui se prolongent sur le projet Guercheville soulignant le fort potentiel de découverte », a commenté Julien Davy, président de Tarku. Tarku met en garde que la minéralisation présente au gîte Fenton n’est peut-être pas indicative de la minéralisation qui pourrait être identifiée sur le projet Guercheville.

Plusieurs indices aurifères et polymétalliques sous forme de veines et veinules de quartz avec sulfures et de sulfures disséminés similaires au gîte Fenton ont été identifiés à plusieurs endroits sur le projet Guercheville (Figure 1). La distribution spatiale suggère qu’il existe plusieurs niveaux prospectifs démontrant la puissance du système minéralisateur. Le programme de forage en cours vise à faire le suivi en profondeur et latéralement de certains de ces indices incluant :

  • l’indice Clikendish : 124 g/t Au (échantillon choisi) et 20,7 g/t Au sur 0,5 m en rainure;
  • l’indice du lac Fenton Ouest : 19,17 g/t Au (échantillon choisi);
  • 17,42 g/t Au, 2,45 % Zn (échantillon choisi);
  • 4,2 g/t Au, 20,8 % Zn (échantillon choisi);
  • 6,9 g/t Au, 0,4 % Cu (échantillon choisi).

Les intérêts du projet Guercheville sont détenus à 100 % par SOQUEM et comme annoncé dans le communiqué du 18 janvier 2018, Tarku a l’option d’acquérir, sous certaines conditions, 50 % des intérêts de la propriété. Selon l’entente, SOQUEM sera l’opérateur des travaux durant la première année et Tarku aura l’opportunité de devenir opérateur à partir de la seconde année.

À propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur des ressources minérales du Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

À propos de Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU)

Tarku Resources Ltd. est une société d’exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d’exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d’acceptabilité sociale. Tarku détient 100 % des intérêts dans tous ses projets ainsi que l’option d’acquérir 50 % sur un projet de SOQUEM. La génération de projet étant la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d’exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels. Tarku possède une équipe de gestion expérimentée ainsi qu’une équipe technique solide. L’objectif de Tarku est de créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à l’acquisition stratégique de projets d’exploration, à l’utilisation de techniques d’exploration innovantes et à l’exploration de terrains fertiles. La direction met en garde que les résultats passés ou les découvertes sur des terrains proches ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats qui peuvent être obtenus sur les projets de la Société.

M. Benoit Lafrance, géo., Ph.D., directeur de l’exploration et administrateur de Tarku est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers qui a préparé, supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques contenues dans ce communiqué de presse.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Tarku Resources Ltd.
Sylvain Laberge
Chef de la direction
+1 (514) 702-9841
info@tarkuresources.com

Tarku Resources Ltd.
Julien Davy
Président
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com

Nemaska Lithium annonce la conclusion de la vente de la propriété de lithium Sirmac à Ressources ABE et le dépôt d’une déclaration en vertu du système d’alerte

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 2 fév. 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANKFORT:N0T) est heureuse d’annoncer la conclusion de la vente de son intérêt indivis de 100 % dans la propriété de lithium Sirmac (la « propriété ») à la société Ressources ABE Inc. (« ABE ») (TSX VENTURE:ABE)(OTC:ABEPF), tel précédemment annoncé le 14 décembre 2017. La propriété est constituée de 24 titres miniers désignés sur carte couvrant une superficie totale d’environ 1 100 hectares, et située à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Chibougamau, dans la province de Québec.

« Avec la conclusion de cette transaction, nous sommes maintenant le plus important actionnaire d’ABE, qui a l’intention de se concentrer sur l’exploration et la mise en valeur de la propriété, située tout juste au sud de notre mine de lithium Whabouchi », a indiqué Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. « Nous surveillerons les progrès de l’équipe avec grand intérêt et nous sommes impatients de voir les développements. »

La Société a reçu, le 31 janvier 2018, un total de 15 000 000 d’actions ordinaires directement du capital-actions d’ABE, au prix de 0,40 $ par action ordinaire, pour une considération totale de 6 000 000 $, lesquelles font partie de la contrepartie payable par ABE et qui représentent 19,18 % des actions ordinaires émises et en circulation d’ABE, immédiatement après l’acquisition. La Société a également reçu 250 000 $ et d’autres contreparties. Immédiatement avant l’acquisition, Nemaska Lithium ne détenait aucun titre d’ABE.

Nemaska Lithium a acquis les actions ordinaires d’ABE en contrepartie de la vente de la propriété et détient les actions ordinaires d’ABE à des fins d’investissement. La Société peut, de temps à autre et en tout temps, acquérir d’autres actions ordinaires d’ABE ou d’autres titres de capitaux propres, de créance ou autres titres ou instruments (collectivement, les « titres ») d’ABE sur le marché libre, conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables ou autrement, et se réserve le droit de céder une partie ou la totalité de ses titres sur le marché libre ou autrement, en tout temps et de temps à autre, et de prendre part à des opérations de couverture ou à des opérations similaires à l’égard des titres, le tout selon les conditions du marché, les affaires et les perspectives d’ABE ou de ses filiales, le cas échéant, et d’autres facteurs pertinents.

Nemaska Lithium a été constituée en vertu des lois du Canada et son siège social est situé au 450, rue de la Gare-du-Palais, 1er étage, Québec (Québec), G1K 3X2.

Le siège social de Ressources ABE inc. est situé au 1019, boulevard des Pins, Val-d’Or (Québec), J9P 4T2.

Une copie de la déclaration en vertu du système d’alerte à laquelle ce communiqué de presse se rapporte peut être obtenue auprès de M. Marc Dagenais au (418) 704-6038 ou à l’adresse marc.dagenais@nemaskalithium.com ou sur le profil SEDAR de Nemaska Lithium au www.sedar.com.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé majoritairement par l’électrification des transports et de stockage d’énergie, à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium aspire à faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, au Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine hydro-métallurgique de Shawinigan, le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient plusieurs brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX et de l’indice MSCI Canada des titres à petite capitalisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, tout énoncé sur les progrès envisagés d’ABE en matière d’exploration et de mise en valeur de la propriété de lithium Sirmac, constitue de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse, comme, sans s’y limiter, l’évaluation globale par la Société des perspectives du marché du lithium.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprenant, sans s’y limiter, ceux liés au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives de la Société, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Il ne peut y avoir aucune assurance que i) ABE réussira à explorer et mettre en valeur la propriété de lithium Sirmac et ii) les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la rubrique « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de la Société datée du 5 octobre 2017 et la rubrique « Exposition et gestion des risques » dans le rapport de gestion trimestriel de la Société. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou d’expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Explor offre un placement en actions ordinaires et accréditives

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 1 fév. 2018) – Ressources Explor inc. (« Explor » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) annonce un placement privé sans l’entremise d’un courtier d’un nombre maximum de 2 000 unités pour un produit brut pouvant aller jusqu’à 2 000 000 $ CDN. Chaque unité est offerte au prix de 1 000 $ et se compose de : i) 7 143 action ordinaires de la Société au prix de 0,07 $ l’action ordinaire et 3 572 bons de souscription et ii) 7 143 actions ordinaires accréditives au prix de 0,07 $ l’action accréditive et 3 571 bons de souscription. Un bon de souscription et 0,12 $ sont requis pour l’acquisition d’une action ordinaire de la Société jusqu’au plus tard 24 mois de chaque clôture (le « placement privé »).

Des frais d’intermédiation pourraient être versés à des personnes inscrites admissibles dans le cadre de ce placement privé. Ce placement privé est conditionnel à l’obtention de l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX.

Le placement privé est disponible directement auprès de la Société ou sur le « Deal Room » de Stockhouse à www.stockhouse.com/dealroom ou à www.explorresources.com. Le « Deal Room » de Stockhouse est une plateforme de placement en actions créée spécifiquement pour que les compagnies publiques puissent rejoindre les investisseurs. Stockhouse a plus d’un million de visiteurs par mois et donne accès à un grand nombre d’investisseurs admissibles et qualifiés.

Le produit provenant des actions accréditives sera utilisé par Explor pour faire croître le potentiel de fosse à ciel ouvert du projet Timmins Porcupine West en Ontario et pour développer le projet de cuivre et de SMV Chester au Nouveau-Brunswick. Le produit net provenant des actions ordinaires sera utilisé au développement des autres projets d’exploration de la Société et à des fins générales de fonds de roulement.

Explor invite les investisseurs à visiter notre kiosque lors de la conférence suivante :

Kiosque #2122 à la place des investisseurs située dans l’édifice sud du centre des congrès de Toronto Métro lors du PDAC 2018 se tenant du 4 au 7 mars 2018.

L’équipe de direction de Ressources Explor espère que vous vous joindrez à elle.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSX CROISSANCE:EXS), sur l’OTCQB (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)
Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Ressources Explor inc.
Christian Dupont
Président
888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1780 (FAX)
info@explorresources.com
www.explorresources.com

Lancement par Hydropothecary d’Elixir CBD Menthe poivrée – Le premier vaporisateur d’huile de cannabis médical CBD au Canada

GATINEAU, QC–(Marketwired – 1 février 2018) – La société Hydropothecary (” Hydropothecary ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: THCX) lance aujourd’hui son produit Elixir CBD Menthe poivrée, le premier vaporisateur d’huile de cannabis médical CBD au Canada.

” Hydropothecary s’est engagée à développer des produits de cannabis médical innovants qui répondent aux besoins quotidiens de ses clients, a déclaré M. Guy DeGrace, directeur de l’engagement communautaire d’Hydropothecary pour le Québec et l’Est du Canada. Notre produit primé Elixir THC Peppermint a été créé pour les personnes à la recherche d’un produit de cannabis discret, facile à utiliser et adapté à leur mode de vie occupé. Avec Elixir CBD Menthe poivrée, nous servons les clients qui cherchent également des moyens pratiques et faciles à utiliser pour consommer du CBD. ”

Avec moins de 4 mg/ml de THC et entre 50 et 60 mg/ml de CBD, Elixir CBD Menthe poivrée donne aux patients les avantages thérapeutiques du CBD tout en minimisant les effets psychoactifs du THC.

” Tant les cliniques de cannabis médical que les patients ont manifesté énormément d’intérêt pour le CBD. Elixir CBD Menthe poivrée présente la plus forte concentration de CBD par millilitre actuellement disponible pour les patients qui prennent du cannabis médical “, a noté M. Hart Steinfeld, directeur de l’engagement communautaire d’Hydropothecary pour l’Ouest du Canada.

À l’instar de son produit primé Elixir THC Menthe poivrée, le nouveau produit Elixir CBD Menthe poivrée de la Société contient de l’huile de cannabis dans une huile rafraîchissante de menthe poivrée d’origine naturelle. Conditionné dans une bouteille à l’épreuve des enfants, Elixir CBD Menthe poivrée peut être utilisé sous la langue ou mélangé avec de la nourriture ou des liquides.

Elixir CBD Menthe poivrée (89 $ pour un flacon de 15 ml) et Elixir THC Menthe poivrée (69 $ pour un flacon de 15 ml) sont disponibles à la boutique en ligne de Hydropothecary ou par téléphone à la ligne d’assistance bilingue 24/7 au 1-844-406-1852.

Pour plus d’informations sur Elixir CBD Menthe poivrée ou Elixir THC Menthe poivrée, visitez www.thehydropothecary.com/fr/products.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary crée des produits primés qui sont innovants, simples à utiliser et faciles à comprendre. Hydropothecary augmente rapidement sa capacité de production en prévision de la légalisation du cannabis à fins récréatives pour adultes. Ses plans d’agrandissement visent la création d’un total de 1,3 million de pieds carrés d’espace de production où seront produits 108 000 kg de cannabis séché par an, faisant de Hydropothecary l’un des plus grands producteurs du pays. Avec un coût de trésorerie par gramme de 0,89 $, sans pareil dans l’industrie, Hydropothecary est le producteur le plus économique du pays. Le premier producteur autorisé au Québec, Hydropothecary a établi son siège social dans cette province.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/31/11G149773/Images/Elixir_product_page_mockup_-_CBD_addition.2-02-ed25049b0abd87e39e606f1bed21e878.jpg

Informations pour les médias
Personne-ressource
Julie Beun
Relations avec les médias
613-371-9060
julie@thehydropothecary.com

Relations avec les investisseurs
Personne-ressource
Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Directeur
Adam Miron
819-317-0407

Pediapharm annonce la prolongation de débentures et de bons de souscription

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) –

N’EST PAS DESTINÉ À LA DISTRIBUTION AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI À LA DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Pediapharm inc. (la « Société » ou « Pediapharm ») (TSX CROISSANCE:PDP)(OTCQB:PDDPF) a proposé de modifier ses débentures convertibles garanties existantes (les « débentures ») et ses bons de souscription d’actions ordinaires existants (les « bons de souscription ») émis le 30 mars 2015 et arrivant à échéance le 30 mars 2019 (la « date d’échéance initiale »). La Société a déjà conclu des contrats pour prolonger une portion représentant 5 400 000 $ des débentures émises aux porteurs (les « porteurs ») dans le cadre du placement privé initial, afin de repousser la date d’échéance d’un an, soit jusqu’au 30 mars 2020 (la « nouvelle date d’échéance »).

La Société s’attend à conclure des contrats avec tous les porteurs de débentures, pour un total de 5 500 000 $. Si un porteur refuse la prolongation, les modalités et la date d’échéance initiales s’appliqueront.

De même, la Société prévoit remplacer la date d’échéance de 3 272 727 des 3 333 333 bons de souscription sous-jacents (les « bons de souscription ») par la nouvelle date d’échéance.

La prolongation des débentures et des bons de souscription est subordonnée à l’approbation des organismes de réglementation et de la Bourse de croissance TSX.

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d’autres pays. Son portfolio de produits innovateurs compte notamment NYDAß┤╣ß┤░, un traitement révolutionnaire des poux de tête; RelaxaMC, un laxatif osmotique utilisé pour traiter la constipation; EpiCeramß┤╣ß┤░, une crème non stéroïdienne pour le traitement de l’eczéma; la suspension de naproxen, utilisée dans le traitement de la douleur et de l’inflammation causées par diverses affections, dont l’arthrite juvénile; RupallMC, une innovation dans le traitement médical des allergies avec un mode d’action unique; les gouttes auriculaires OtixalMC, qui sont les premières et les seules fabriquées à partir d’une combinaison d’antibiotique et de stéroïde offertes en doses unitaires stériles sans agent de conservation; ainsi que CuvposaMC, pour la sialorrhée grave.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d’autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques, incluant les commentaires de l’équipe de direction par rapport à l’utilisation du produit brut du placement, ainsi que les délais pour recevoir les approbations règlementaires requises. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu’ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d’y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. L’information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu’elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d’information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, ainsi qu’aux autres risques découlant du fait qu’elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX. et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent document.

Pediapharm inc.
Sylvain Chrétien
Président et chef de la direction
514 762-2626, poste 201
sylvain.chretien@pedia-pharm.com

Pediapharm inc.
Roland Boivin
Chef de la direction financière
514 762-2626, poste 202
roland.boivin@pedia-pharm.com

Frank Candido
Direct Financial Strategies and Communication inc.
514 969-5530
directmtl@gmail.com

Cartier recoupe 25,0 m à 2,1 g/t Au sur Fenton

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer les résultats du premier forage issus de sa campagne de 13 forages totalisant 7 814 m sur la propriété Fenton, située à 50 km au sud-ouest de Chapais et à 50 km au nord du dépôt aurifère Windfall Lake de Minière Osisko dans le cœur de la ceinture d’Urban-Barry.

Pour voir la figure associée à ce communiqué de presse, veuillez visiter le lien suivant :

https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=f29712e9-8c45-4633-b7c3-323d2f7e2bb2

Le forage 1354-17-13 a recoupé deux zones aurifères (FIGURE): la zone Fenton qui a titré 7,0 g/t Au / 1,0 m inclus dans 0,5 g/t Au / 35,2 m et la zone Dyke, située à 100 m au nord de la Zone Fenton qui a titré 8,1 g/t Au / 2,0 m et 7,4 g/t Au / 2,0 m inclus dans 3,8 g/t Au / 11,0 m inclus dans 2,1 g/t Au / 25,0 m.

Forage De (m) À (m) Longueur (m) Au (g/t) Zone Aurifère
1354-17-13 191,0 216,0 25,0 2,1 Dyke
incluant 191,0 202,0 11,0 3,8
incluant 195,0 197,0 2,0 8,1
incluant 200,0 202,0 2,0 7,4
343,7 378,9 35,2 0,5 Fenton
incluant 343,7 344,7 1,0 7,0
Les longueurs sont exprimées en longueur de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été estimée.

La zone aurifère Fenton présente une gamme d’intersections historiques dont les teneurs oscillent entre 1,7 et 4,0 g/t Au sur des longueurs variant de 24,8 à 52,0 m à l’intérieur desquelles se retrouvent des teneurs plus élevées de l’ordre de 6,4 à 24,5 g/t Au sur des longueurs de 2,6 à 7,6 m (FIGURE).

Les deux zones aurifères sont similaires au niveau géométrique et compositionnel. La minéralisation, située à l’intérieur de laves basaltiques cisaillées, est constituée de pyrite et/ou de pyrrhotite disséminées à semi-massives associée à des minéraux d’altération telle la silice, la séricite et la calcite. Le programme de forage s’est terminé en décembre 2017 et tous les autres résultats analytiques sont en attente.

« À ce jour, une dizaine de forages ont intersecté la zone Dyke. Les présents résultats révèlent le potentiel aurifère de cette zone » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction. « La zone Dyke a été forée jusqu’à 200 m de profondeur. La proximité de ces deux zones aurifères d’intérêt accroît le potentiel du projet ».

SOQUEM est le gérant du projet. Les intérêts de la propriété sont détenus à 100% par SOQUEM et Ressources Cartier Inc. a l’option d’acquérir, sous certaines conditions, 50% des intérêts de la propriété.

À propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamant, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Ressources Cartier inc.
Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514-341-0408

H2O Innovation : Utility Partners étend ses activités au Texas

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) est fière d’annoncer qu’Utility Partners, LLC (« UP »), son unité d’affaires dédiée aux services d’opération et maintenance (« O&M ») aux États-Unis, a récemment remporté un premier contrat d’O&M au Texas. UP a également décroché un autre projet d’O&M ainsi que renouvelé un contrat existant. Ces contrats d’une valeur totale de 1,5 M $ portent le carnet de commandes d’O&M à 62,5 M $, excluant le carnet de commandes de projets.

Le premier projet fournira des services d’O&M aux services publics d’approvisionnement en eau au sud de Houston ainsi qu’à Dallas, dans l’État du Texas. Il s’agit d’un contrat d’une durée d’un an avec possibilité de renouvellement pour cinq (5) années additionnelles. Selon la Texas Section of the American Society of Civil Engineers, les coûts d’investissement reliés aux stratégies de gestion des eaux, dans le plan de traitement d’eau 2017, sont estimés à $ 62,6 G au courant des 50 prochaines années. Combiné à une croissance démographique prévue de 40% d’ici 2040, selon l’U.S. Census Bureau, l’État du Texas représente un territoire stratégique et prometteur sur lequel H2O Innovation entend développer ses activités diversifiées de projets, de consommables et de services d’O&M. Établir nos activités d’O&M au Texas nous permettra également de développer nos synergies avec l’équipe des Projets d’H2O Innovation, déjà présente dans cet État avec plusieurs systèmes livrés au courant des dernières années », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

Le deuxième contrat remporté par UP consiste en l’opération et la maintenance d’un système d’eau potable d’une municipalité située au New Hampshire. Ce contrat est d’une durée initiale de six (6) mois et sera, par la suite, renouvelable pour trois (3) années supplémentaires. « Notre équipe opérait déjà un système de traitement des eaux usées pour cette municipalité depuis 2011, nous sommes donc heureux de pouvoir également fournir l’opération et la maintenance d’un système de traitement d’eau potable », a ajouté Bill Douglass, vice-président de la division opération et maintenance d’H2O Innovation et directeur général d’Utility Partners. Finalement, UP a aussi renouvelé un contrat d’une autre municipalité au New Hampshire pour une durée de deux (2) ans.

À propos d’H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

À propos d’Utility Partners

Utility Partners opère, entretient et répare des usines de traitement d’eau et d’eaux usées, de l’équipement de distribution et des services publics d’approvisionnement en eau pour tous les clients municipaux. Utility Partners emploie actuellement 360 employés pour l’opération de trente-cinq (35) usines dans huit (8) états américains, principalement sur la côte du Golfe du Mexique, le Sud-Est, le Nord-Est (Nouvelle-Angleterre) et la côte Ouest. Pour plus de renseignements, visitez : www.utilitypartnersllc.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc.
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com

Kintavar découvre une nouvelle zone au nord de Sherlock, intersecte 0,61 % cuivre et 3,76 g/t argent sur 30,0 mètres à l’intérieur d’un intervalle de 0,34 % cuivre …

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 31 jan. 2018) – Kintavar Exploration inc. (la “Société” ou “Kintavar“) (TSX CROISSANCE:KTR), est heureuse d’annoncer les résultats des quatre premiers forages de sa campagne de forages de l’hiver 2017-2018. Douze forages aux diamants totalisant 1 771 mètres ont été réalisés dans le secteur des indices Sherlock et Watson.

L’unité sédimentaire favorable a été intersectée par 8 forages dans le secteur de Sherlock. Elle a été intersectée à partir de la surface sur approximativement 200 m de largeur, 200 m de longueur et 175 m de profondeur verticale et l’unité demeure ouverte à l’Est, à l’Ouest et en profondeur (figure 1). L’unité sédimentaire est composée d’horizons de marbre calcitique enrichi en phlogopite/biotite qui est l’unité porteuse de la majorité des minéralisations cuprifères et d’horizons généralement moins minéralisés d’unités calcosilicatées principalement composées de diopside, phlogopite/biotite, feldspath et de quantités variables de quartz, scapolite et wilsonite. Ces horizons sont déformés et plissés et l’alternance métrique à décamétrique des horizons de marbre et d’unité calcosilicaté, avec localement quelques niveaux de gneiss est observé en forages.

Figure 1: Vue en plan des forages et des principales intersections des forages MS-17-01 à MS-17-04. L’image pleine grandeur peut être visualisée ici.

Les minéralisations cuprifères observées dans les forages sont présentes de trace à 5 % sous la forme de bornite, de chalcopyrite et de traces de chalcocite. La pyrite a été observée localement généralement en faible trace et plus rarement près de 1 %.

Le tableau suivant résume les intersections des 4 premiers forages de la campagne. Les forages 01 et 02 ont intersecté une unité calcosilicatée plissée et ont été arrêtés après avoir atteint leurs cibles géophysiques. Le forage MS-17-03 a démontré par la suite que la minéralisation était plus extensive que prévu et par conséquent le prolongement des forages MS-17-01 et 02 est planifié lors de la prochaine campagne de forage.

Forages UTM X N83Z18 UTM Y Azimut
/Plongée
Longueur
(m)
De
(m)
À
(m)
Épaisseur(1)

(m)
Cu % Ag
(g/t)
MS-17-01 483667 5252973 N344/ -45 108 2,90 10,00 7,10 0,44% 4,91
MS-17-02 483713 5252980 N344/ -45 72 PVS PVS
MS-17-03 483616 5252953 N344/ -45 143 9,00 129,00 120,00 0,34 % 2,90
incl. 21,00 35,50 14,50 0,41 % 4,73
et 61,70 129,00 67,30 0,46 % 3,47
incl. 99,00 129,00 30,00 0,61 % 3,76
incl. 99,00 111,00 12,00 0,71 % 4,32
et 117,00 123,00 6,00 0,89 % 5,17
MS-17-04 483565 5252920 N344/ -45 180 3,75 21,10 17,35 0,33 % 3,63
et 44,00 175,00 131,00 0,31 % 2,85
incl. 48,00 59,00 11,00 0,53 % 4,81
et 69,00 88,00 19,00 0,51 % 6,01
et 124,80 175,00 50,20 0,40 % 2,97
incl. 139,70 169,00 29,30 0,52 % 3,53
incl. 154,00 168,00 14,00 0,69 % 4,77
(1) : l’épaisseur réelle est estimée à 65-80 % de l’épaisseur intersectée
(2) PVS : Pas de valeur significative ( < 0,1 % Cu)

Table 1: Résumé des principales intersections des forages MS-17-01 to MS-17-04

Les mêmes unités lithologiques favorables ont été intersectées dans les 2 forages réalisés sous l’indice Watson. Les analyses sont en attente.

« Nous sommes très enthousiastes de cette découverte. La mise à jour de ce gîte cuprifère dans un contexte unique au Québec confirme les observations réalisées sur le terrain. Le potentiel du secteur Watson/Sherlock de contenir un gisement cuprifère, mais aussi de tout le bassin sédimentaire, de plus de 20km de long, entre les secteurs Sherlock et Nasigon, est maintenant clair et des plus prometteurs. Le développement de ces cibles devient la priorité pour Kintavar.» commente Alain Cayer, Vice-Président Exploration d’Exploration Kintavar.

Tous les échantillons ont été envoyés et préparés (PREP-31) par le laboratoire d’ALS Global de Val-d’Or. Par la suite, une portion de pulpe de chaque échantillon a été envoyée au laboratoire ALS Global de Vancouver pour des analyses pour le cuivre (CU-ICP61) et l’argent (AG-ICP61) ou des analyses multi-élémentaires (ME-ICP61) avec digestion par quatre acides et analyse spectroscopie (ICP-AES/MS). Les échantillons ayant titré plus de 10 000 ppm Cu ont été réanalysés par absorption atomique (CU-OG62) au laboratoire ALS Global à Vancouver. Les contrôles de qualité comprennent l’insertion systématique de blancs, et de standards cuprifères certifiés dans chaque envoi au laboratoire.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 21 000 hectares, détenus à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 210 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko Mining détient une redevance de produits nets d’affinage (« NSR ») de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) et une redevance NSR de 1 % sur 21 CDC de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kintavar Exploration inc.
Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com

Hydropothecary conclut un placement de 149,5 millions de dollars

GATINEAU, QC–(Marketwired – 30 janvier 2018) –

NE PAS DISTRIBUER AUX FILS DE PRESSE AMÉRICAINS ET NE PAS PUBLIER AUX ÉTATS-UNIS.

La société Hydropothecary Corporation (” THCX ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: THCX) annonce aujourd’hui la clôture de son placement à prise ferme (le ” placement “), précédemment annoncé, de parts de la Société (les ” parts “) pour un produit brut total de 149,5 millions de dollars, y compris l’exercice intégral de l’option pour attributions excédentaires. Le placement a été souscrit par un syndicat de preneurs fermes dirigé par Canaccord Genuity Corp. et Eight Capital et incluant Cormark Securities Inc., GMP Securities L.P. et Beacon Securities Limited (les ” preneurs fermes “).

Dans le cadre du placement, la Société a émis 37 375 000 parts au prix de 4,00 $ la part, y compris 4 875 000 parts émises aux termes de l’exercice intégral de l’option pour attributions excédentaires. Chaque part est composée d’une action ordinaire de la Société et de la moitié d’un bon de souscription d’actions ordinaires (chaque bon entier étant un ” bon de souscription “). Chaque bon de souscription peut être exercé pour devenir une action ordinaire de la Société à un prix d’exercice par action de 5,60 $ pour une période de deux ans à compter de la date d’émission.

La Société entend utiliser le produit net du placement pour acquérir de l’équipement de production additionnel, accroître sa capacité de production, de traitement et de distribution, développer des canaux de distribution dans le marché récréatif adulte au Canada, explorer des occasions de développement international et effectuer des investissements stratégiques par le biais d’acquisitions, de partenariats ou de développement de capacités internes supplémentaires pour élargir et diversifier l’offre de produits de la Société. Le prospectus simplifié du placement contient des renseignements supplémentaires sur l’utilisation prévue du produit net du placement.

Le placement est assujetti à l’acceptation finale par la Bourse de croissance TSX (” TSXV “). La TSXV a accepté, de façon conditionnelle, le placement et l’inscription des actions ordinaires et des bons de souscription. Si la Société respecte les exigences d’inscription de la TSXV, il est prévu que les bons de souscription commenceront à y être négociés à l’ouverture du marché le vendredi 2 février 2018.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary crée des produits primés qui sont innovants, simples à utiliser et faciles à comprendre. Hydropothecary augmente rapidement sa capacité de production en prévision de la légalisation du cannabis à fins récréatives pour adultes. Ses plans d’agrandissement visent la création d’un total de 1,3 million de pieds carrés d’espace de production où seront produits 108 000 kg de cannabis séché par an, faisant de Hydropothecary l’un des plus grands producteurs du pays. Avec un coût de trésorerie par gramme de 0,89 $, sans pareil dans l’industrie, Hydropothecary est le producteur le plus économique du pays. Le premier producteur autorisé au Québec, Hydropothecary a établi son siège social dans cette province.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Information prospective

Ce communiqué de presse contient de l’information prospective basée sur les projections actuelles. Des exemples de tels énoncés prospectifs comprennent, sans toutefois s’y limiter, des énoncés sur la bonne réalisation du placement et l’utilisation du produit de celui-ci. Ces déclarations ne doivent pas être interprétées comme des garanties de performance ou de résultats futurs. Elles mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels soient sensiblement différents de ceux sous-entendus par ces déclarations. Les énoncés prospectifs inclus dans ce communiqué de presse sont faits à la date du présent communiqué et la Société n’assume aucune responsabilité quant à la mise à jour ou à la révision des informations prospectives pour tenir compte de nouveaux événements ou circonstances, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l’exige. Une analyse plus complète des risques et des incertitudes auxquels la Société est confrontée figure dans sa notice annuelle et ses documents d’information continue que l’on peut trouver à l’adresse www.sedar.com.

Pour les demandes de renseignements des investisseurs :

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Demandes de renseignements des médias :

Julie Beun
Publiciste et relations avec les médias
julie@thehydropothecary.com
613-371-9060

ou

Adam Miron, directeur
819-639-5498

Orbite fait une mise à jour corporative

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 jan. 2018) – Technologies Orbite inc. (« Orbite » ou la « Société ») (NEX:ORT.H) a fourni aujourd’hui une mise à jour sur ses efforts continus pour sortir de la protection contre l’insolvabilité au profit de toutes ses parties prenantes.

La Cour de la LACC proroge la période de suspension

Tel qu’annoncé le 31 octobre 2017, la Cour supérieure du Québec (la « Cour de la LACC ») a émis une ordonnance en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (la « LACC ») prévoyant la suspension des procédures jusqu’au 31 janvier 2018 (la « Période de suspension »). Le 29 janvier 2018, la Cour de la LACC a accueilli une requête déposée par la Société accordant une prolongation supplémentaire de Période de suspension jusqu’au 30 mars 2018.

Selon les prévisions de flux de trésorerie déposées à la Cour de la LACC, la Société prévoit toujours avoir des liquidités jusqu’à la semaine du 22 avril 2018. Par conséquent, la Société estime qu’une telle ordonnance sera bénéfique à toutes les parties prenantes en lui donnant le temps et les ressources nécessaires pour émerger de la protection de la LACC.

Rien ne garantit que la Société réussira ses efforts de restructuration ou qu’elle émergera de la protection de la LACC.

Mise à jour sur l’équipement de calcination

Orbite a signalé à la Cour de la LACC qu’elle continuait à travailler très étroitement avec les équipes techniques du fournisseur d’équipement de calcination afin de résoudre les problèmes liés à l’équipement de calcination et finaliser le plan de rectification. Cependant, les délais fixés par le fournisseur d’équipement ne sont toujours pas respectés par ce dernier. Conséquemment, les activités de production devraient reprendre en mai 2018, sous réserve d’un financement adéquat et de la mise en œuvre des solutions envisagées par le fournisseur.

La Société fournira d’autres mises à jour au fur et à mesure des développements.

À propos d’Orbite

Technologies Orbite inc. est une société canadienne de technologies propres de transformation des minéraux et de développement des ressources dont les procédés novateurs et exclusifs devraient permettre l’extraction de l’alumine ainsi que d’autres produits de grande valeur, comme les oxydes des terres rares et des métaux rares, à des coûts parmi les plus bas de l’industrie, et ce, sans produire de déchets, en utilisant des matières premières, dont l’argile alumineuse, le kaolin, la néphéline, la bauxite, les boues rouges, les cendres volantes ainsi que les résidus de serpentine provenant des sites d’exploitation du chrysotile. À l’heure actuelle, Orbite est en voie de finalisation de sa première usine d’HPA à Cap-Chat. La Société possède un portefeuille qui comprend 15 familles de propriété intellectuelle incluant 44 brevets et de 33 demandes de brevet en cours d’homologation dans 11 pays et régions. La première famille de propriété intellectuelle est brevetée au Canada, aux Etats-Unis, en Australie, au Japon et en Russie. La Société opère également un centre de développement technologique à la fine pointe, à Laval, Québec, où ses technologies sont développées et validées.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de « l’information prospective ». Sans limiter la portée de ce qui précède, l’information et l’information prospective peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs et du rendement futur de la Société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « peut », « confiant », « ferait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention de », « planifier », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, sont employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendement ou de résultats futurs et n’indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l’être. Les énoncés prospectifs et les informations sont basés sur les informations disponibles à l’époque et/ou les croyances de bonne foi de la direction de la Société en ce qui concerne les événements futurs et sont assujettis à des risques connus ou inconnus, des incertitudes, des hypothèses et d’autres facteurs imprévisibles, dont beaucoup sont au-delà du contrôle de la Société. Les risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient affecter les résultats anticipés ainsi que les évènements futurs incluent notamment mais ne sont pas limités à ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 28 novembre 2017 et déposé sur SEDAR, incluant ceux sous les titres « Continuité d’exploitation », « Exploitation commerciale de l’usine d’HPA », « Nous devons réunir des capitaux pour poursuivre notre croissance » et « Objectifs et échéanciers de développement » décrits dans le rapport de gestion déposé le 31 mars 2017.

La Société n’a pas l’intention de mettre à jour ou de réviser l’information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l’information, d’événements ou de circonstances subséquentes ou pour toute autre raison, et elle n’est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables.

Technologies Orbite inc.
Yves Noël
Vice-président développement des affaires
514 744-6264
info@orbitetech.com

Demandes de renseignements des médias :
TACT Intelligence-conseil
Mathieu Lavallée
Consultant externe, relations avec les médias
514 947-7628
mlavallee@tactconseil.ca

Midland et SOQUEM recommencent le forage sur la nouvelle découverte Vortex à l’est de Detour Lake

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 30 jan. 2018) – Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d’annoncer la reprise des travaux de forage sur la zone Vortex située dans la partie ouest de la propriété Casault et qui est détenue en coentreprise (50/50) avec SOQUEM INC. (« SOQUEM »). La zone Vortex est une nouvelle découverte aurifère de type « syenite-associated disseminated gold » située le long de la faille Sunday Lake à environ 40 kilomètres à l’est de la mine Detour Lake. Cette mine à ciel ouvert contient des réserves minérales de 14,1 millions d’onces d’or (« Moz Au ») consistant en des réserves prouvées de 87,7 millions de tonnes à une teneur de 1,27 g/t Au pour 3,58 millions Moz Au et en des réserves probables de 353,8 millions de tonnes à une teneur de 0,92 g/t Au pour 10,49 Moz Au. (Mise en garde de Midland: les minéralisations de la mine Detour Lake peuvent ne pas être représentatives des minéralisations qui pourraient être identifiées sur la propriété Casault et la zone Vortex). Le projet aurifère Casault, consiste en 315 claims (173 km carrés) couvrant la faille de Sunday Lake sur plus de 20 kilomètres.

Ce nouveau programme de forage consistera en un minimum de neuf (9) sondages totalisant près de 3 500 mètres et aura comme principal objectif de tester les extensions latérales sur une maille de 100 mètres vers l’est et 200 mètres vers l’ouest. De plus, ce programme testera en dessous des sondages CAS-17-93, CAS-17-95 et CAS-17-96 à une profondeur verticale de 250 mètres. Suite à cette campagne qui débutera vers la mi-février, la zone Vortex aura été forée sur plus de 800 mètres latéralement et à des profondeurs variant de la surface jusqu’à environ 250 mètres verticalement. Cette campagne devrait également aider à trouver de nouveaux vecteurs pouvant mener vers le cœur de cet important système aurifère.

La zone Vortex comprend quatre (4) zones aurifères parallèles nommées 475, 450, 435 et 425 et a été découverte à l’automne 2017 à la jonction de la faille Sunday Lake et de l’extrémité ouest d’un bassin de conglomérats de type Timiskaming. Ce système aurifère a été reconnu en forage sur un minimum de 500 mètres latéralement et demeure ouvert dans toutes les directions (voir le communiqué de presse de Midland du 17 janvier 2018).

Zone Vortex 450 (meilleurs résultats)

  • 1,38 g/t Au sur 26,2 m (de 155.8 à 182,0 m) incl. 7,87 g/t Au sur 2,2 m (de 179,8 à 182,0 m) incl. 14,55 g/t Au sur 0,8 m (de 180,2 à 181,0 m) (CAS-17-96)
  • 1,30 g/t Au sur 23,5 m (de 77,0 à 100,5 m) incl. 3,46 g/t Au sur 6,0 m (de 89,0 à 95,0 m) incl. 23,6 g/t Au sur 0,5 m (de 94,5 à 95,0 m) (CAS-17-95)
  • 2,10 g/t Au sur 6,7 m (de 182,8 à 189,5 m) incl. 6,82 g/t Au sur 0,4 m (de 188,4 à 188,8 m) et 5,58 g/t Au sur 0,4 m (de 189,1 à 189,5 m) (CAS-17-93)
  • 1,91 g/t Au sur 7,2 m (de 259,8 à 267,0 m) incl. 5,18 g/t Au sur 1,4 m (de 265,6 à 267,0 m) (CAS-17-94)

Zone Vortex 435 (meilleurs résultats)

  • 3,45 g/t Au sur 2,8 m (de 209,85 à 212,65 m) incl. 5,0 g/t Au sur 0,95 m (de 211,7 à 212,65 m) (CAS-17-93)

Zone Vortex 475 (meilleurs résultats)

  • 18,7 g/t Au sur 0,5 m (de 126,5 à 127,0 m) (CAS-17-96)

Note : Les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminées avec l’information disponible à ce jour, les intervalles sont donc rapportés en longueur-carotte.

La zone aurifère Vortex est caractérisée par la présence d’intrusions alcalines de composition monzonitique qui sont accompagnées par des altérations dominées par l’hématite, la magnétite, les carbonates, l’albite ainsi que par une minéralisation en pyrite disséminée. Ces intrusions alcalines se retrouvent souvent aux contacts et à l’intérieur d’une séquence de roches fragmentaires très déformées près de la faille régionale Sunday Lake. Le gisement aurifère à haute teneur de Lower Detour (Zone 58N), qui est situé à environ 40 kilomètres à l’ouest de Vortex, est également reconnu comme étant associé à des intrusions alcalines. Ce type de minéralisation aurifère est connu comme « syenite-associated disseminated gold » (Robert, 2001). Plusieurs gisements d’or très importants du sud de l’Abitibi appartiennent à ce même type de gisement, notamment Canadian Malartic, Young-Davidson et Holt-McDermott (Robert, 2001).

Des figures localisant la propriété Casault ainsi que la nouvelle zone aurifère Vortex peuvent être consultées en utilisant le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/Casault_Janvier.pdf.

Contrôle de la Qualité

Toutes les analyses ont été réalisées par ALS Minerals de Val-d’Or, Québec. Tous les échantillons ont été analysés pour l’or par pyroanalyse avec une finale par absorption atomique (AA) sur une fraction de 30 grammes avec une réanalyse par fini gravimétrique pour les valeurs supérieures à 3,0 g/t Au. Pour le contrôle de la qualité, dans chaque envoi, des standards certifiés et des blancs ont été insérés à intervalles réguliers à travers la suite d’échantillons. Les données ont été revues par Mario Masson, géologue et Vice-Président pour Midland et personne qualifiée selon les normes NI 43-101.

À propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que SOQUEM INC., Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Mines Osisko inc., Altius Minerals Corporation, NioBay Metals Inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Mario Masson, Vice-président Exploration chez Midland, géologue enregistré et personne qualifiée selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société : www.explorationmidland.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Gino Roger, Président et Chef de la direction
Tél. : 450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
Courriel : info@midlandexploration.com
Site Web : www.explorationmidland.com

H2O Innovation annonce la publication de ses résultats financiers du deuxième trimestre 2018

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 30 jan. 2018) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) annonce aujourd’hui qu’elle publiera ses résultats financiers du deuxième trimestre 2018 vers 8h00 HNE, le mercredi 14 février 2018. La Société tiendra également une conférence téléphonique, ce même jour, à 10h00 HNE.

Les analystes financiers et investisseurs sont invités à participer à la conférence téléphonique au cours de laquelle les résultats financiers du deuxième trimestre 2018 seront présentés. La conférence débutera par une présentation de la direction et sera suivie d’une période de questions. Une présentation sous forme de diapositives sera disponible sur la page Présentations Corporatives de la section Investisseurs du site web de la Société.

Date et heure: Mercredi le 14 février 2018 à 10h00 HNE

Numéro à composer: 1 (877) 223-4471 ou 1 (647) 788-4922

À propos d’H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau, d’eaux usées et services, incluant des solutions numériques de contrôle et de surveillance ainsi qu’un service à la clientèle après-vente; ii) les produits de spécialité, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables et de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance de systèmes et services publics de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source :
H2O Innovation inc.
www.h2oinnovation.com

Renseignements :
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com

Le FPI PRO réalise un placement de titres de capitaux propres de 28,8 millions de dollars, y compris l’exercice intégral d’une option de surallocation

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 jan. 2018) –

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS ET PAR L’ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES AUX ÉTATS-UNIS.

Le Fonds de placement immobilier PRO (le « FPI PRO » ou le « FPI ») (TSX CROISSANCE:PRV.UN) est heureux d’annoncer la clôture de son placement de parts de fiducie (les « parts ») auparavant annoncé (le « placement ») par voie de prise ferme. Aux termes du placement, le FPI a émis 12 500 500 parts au prix de 2,30 $ chacune pour un produit brut total de 28 751 150 $, dont 1 630 500 parts émises dans le cadre de l’exercice intégral de l’option de surallocation.

Le placement a été réalisé par l’intermédiaire d’un syndicat de preneurs fermes, codirigé par Corporation Canaccord Genuity et Valeurs Mobilières TD Inc., à titre de coteneurs de livres, et la Banque Scotia, et constitué de Marchés mondiaux CIBC inc., de Financière Banque Nationale Inc., de BMO Nesbitt Burns Inc., de Valeurs mobilières Haywood Inc., de Raymond James Ltée, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne Inc., de Leede Jones Gable Inc. et d’Industrielle Alliance Valeurs mobilières inc.

Les parts ont été émises aux termes d’un prospectus simplifié daté du 24 janvier 2018 qui a été déposé auprès des autorités en valeurs mobilières de l’ensemble des provinces du Canada (le « prospectus »). Un exemplaire du prospectus est affiché sous le profil du FPI sur SEDAR, au www.sedar.com.

Le FPI compte utiliser le produit net tiré du placement pour rembourser certaines dettes, dont une tranche pourrait subséquemment être prélevée de nouveau et affectée au besoin au financement d’acquisitions futures et aux besoins généraux de la fiducie, et le solde, s’il en est, au financement d’acquisitions futures et aux besoins généraux de la fiducie.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du placement et de l’utilisation prévue du produit net tiré du placement par le FPI PRO, veuillez vous reporter au prospectus.

À propos du FPI PRO

Le FPI PRO est une fiducie de placement immobilier à capital variable non constituée en personne morale qui a été établie aux termes d’une déclaration de fiducie en vertu des lois de l’Ontario. Le FPI PRO a été créé en mars 2013 afin de détenir en propriété un portefeuille d’immeubles commerciaux diversifié au Canada, principalement axé sur les marchés principaux et secondaires au Québec, dans le Canada atlantique et en Ontario, et sur une expansion sélective dans l’Ouest canadien.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d’hypothèses et sont assujettis à bon nombre de risques et incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté du FPI PRO et peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux qui sont indiqués dans les énoncés prospectifs ou qui sont implicites dans ceux-ci.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué portent notamment sur des énoncés concernant l’utilisation prévue du produit net tiré du placement par le FPI PRO et la capacité de ce dernier de mener à bien ses stratégies de croissance. Les objectifs et les énoncés prospectifs du FPI PRO sont fondés sur certaines hypothèses, notamment celles selon lesquelles i) le FPI PRO obtiendra du financement à des conditions favorables, ii) le niveau futur d’endettement du FPI PRO et son potentiel de croissance futur correspondront toujours à ses attentes actuelles, iii) aucune modification apportée aux lois fiscales ne nuira à la capacité de financement du FPI PRO ni à ses activités, iv) l’incidence de la conjoncture économique et de la conjoncture financière mondiale actuelles sur les activités du FPI PRO, dont sa capacité à obtenir du financement et la valeur de ses actifs, correspondra toujours à ses attentes actuelles, v) le rendement des placements du FPI PRO au Canada donnera les résultats escomptés selon les attentes actuelles du FPI PRO et vi) les marchés financiers donneront au FPI PRO facilement accès à des titres de capitaux propres et/ou à des titres de créance.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué sont expressément visés par la présente mise en garde. Tous les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué sont présentés à la date du présent communiqué. Le FPI PRO ne s’engage pas à mettre à jour l’information prospective advenant, notamment, une nouvelle information ou de nouveaux événements dans le futur, à moins que la loi ne l’y oblige.

Des renseignements supplémentaires sur ces hypothèses, risques et incertitudes figurent à la rubrique « Facteurs de risque » de la dernière notice annuelle et du prospectus du FPI PRO, qui sont affichés sur SEDAR, au www.sedar.com.

Les parts n’ont pas été ni ne seront inscrites en vertu de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, dans sa version modifiée (la « Loi de 1933 »), ni d’aucune autre loi sur les valeurs mobilières d’un État et elles ne peuvent être offertes ni vendues, directement ou indirectement, aux États-Unis ou dans leurs territoires ou possessions ou à une personne des États-Unis (au sens donné à U.S. person dans le Regulation S pris en vertu de la Loi de 1933) ou à une personne agissant pour son compte, sauf conformément à une dispense des exigences d’inscription de la Loi de 1933. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vendre ni la sollicitation d’une offre d’acheter ces titres aux États-Unis ou dans leurs territoires ou possessions, ni à une personne des États-Unis ou à une personne agissant pour son compte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (terme défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne sont responsables de l’exactitude ou de l’exhaustivité du présent communiqué.

Fonds de placement immobilier PRO
James W. Beckerleg
Président et chef de la direction
514 933-9552

Fonds de placement immobilier PRO
Gordon G. Lawlor, CPA, CA
Chef des finances
514 933-9552

TomaGold diversifie ses activités dans le courtage aurifère

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 jan. 2018) – CORPORATION TOMAGOLD (TSX CROISSANCE:LOT) (« TomaGold » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer la création d’une nouvelle filiale, TomaSouth Corporation (« TomaSouth »), spécialisée dans le courtage aurifère. Plus spécifiquement, les activités de TomaSouth consistent à acheter l’or des producteurs artisanaux et d’assurer le transport de l’or jusqu’aux raffineries.

Début des activités de TomaSouth

Au cours du second trimestre, TomaSouth a conclu une première transaction de 340 onces d’or. Dans le cadre de cette transaction, la Société s’est associée avec des partenaires locaux qui assurent le suivi journalier des opérations sur place. Leur expertise et l’accès à leur vaste réseau de producteurs aurifères en Amérique du Sud est un atout considérable pour l’expansion des activités de courtage de la Société.

Dans le cadre de cette alliance, la Société a mis en place un plan de partage des revenus selon le volume des opérations. Elle recevra une contrepartie en espèces variant de 50% à 85% des bénéfices mensuels selon le volume des transactions. De plus, elle a effectué un premier paiement de 50 000 $ auprès des partenaires locaux et fera un paiement final de 50 000 $ à la clôture de la seconde transaction. La Société octroiera également un total de deux millions d’options de consultants qui pourront être exercées lorsque les objectifs de performance suivants auront été atteints : lors de la réception par la Société du produit d’un volume totalisant 50 kg d’or négocié conformément à l’entente de consultation, le titulaire pourra exercer ses droits relatifs au quart (1/4) des options octroyées; lorsque la Société recevra le produit pour un volume totalisant 100 kg d’or négocié conformément à l’entente de consultation, le titulaire pourra exercer ses droits relatifs au deuxième quart (1/4) des options octroyées et lorsque la Société recevra le produit pour le volume totalisant 250 kg d’or négocié conformément à l’entente de consultation, le titulaire pourra exercer ses droits relativement à la moitié restante (1/2) des options octroyées.

Obtention d’une ligne de crédit

Afin de financer ses nouvelles activités, la Société a obtenu une ligne de crédit de 1 M$ avec des investisseurs au Québec. La facilité de crédit porte intérêt au taux annuel de 11,95 % sur tout solde utilisé et est renouvelable aux deux ans. La Société émettra également aux investisseurs un total de 850 000 actions bonis de son capital-actions en deux tranches annuelles de 425 000 actions à un prix de 0,09 $ par action. La clôture de la ligne de crédit est prévue dans les prochains 30 jours.

« Les bénéfices de cette nouvelle activité de courtage aurifère seront fort significatifs pour TomaGold, car elle permettra à la Société de générer des flux de trésorerie positifs pour ses activités d’exploration sans causer de dilution excessive, a déclaré David Grondin, président et chef de la direction de TomaGold. Au cours des prochaines semaines, nous continuerons de bâtir notre réseau en Amérique du Sud en établissant des liens durables avec les producteurs locaux. Grâce à cette alliance avec nos partenaires locaux, nous aurons accès à un vaste réseau de producteurs aurifères de toutes tailles. Cette initiative, combinée à notre nouvelle facilité de crédit, nous permettra d’accroitre le nombre et le volume des transactions, et ainsi de générer des revenus croissants pour la Société. »

Les actions ordinaires qui seront émises dans le cadre de la facilité de crédit sont assujetties à une période de détention minimale de quatre mois. Le financement est sujet à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

Au sujet de Corporation TomaGold

Corporation TomaGold est une société d’exploration minière canadienne spécialisée dans l’acquisition, l’évaluation, l’exploration et le développement de propriétés minières aurifères. TomaGold vise à développer des propriétés à haute teneur aurifère à l’aide de grandes sociétés minières afin d’optimiser ses chances de découverte et de minimiser son risque d’exploration. Elle a présentement une entente de coentreprise avec IAMGOLD Corporation pour le projet Monster Lake et avec Goldcorp Inc. pour la propriété Sidace Lake, ainsi qu’avec Goldcorp Inc. et New Gold Inc. pour la propriété Baird. TomaGold possède des participations dans six propriétés aurifères dans le nord du Québec : Monster Lake, Winchester, Lac-à-l’eau jaune, Monster Lake Est, Obalski et Lac Cavan, situées à proximité du camp minier de Chibougamau. Elle possède également une participation de 39,5 % dans la propriété Sidace Lake et de 24,5 % dans la propriété Baird, situées à proximité du camp minier de Red Lake en Ontario, et détient une option d’acquérir une participation de 70 % dans la propriété Hazeur qui est contigüe au sud du groupe de propriétés de Monster Lake.

De plus, par l’entremise de sa filiale, TomaSouth Corporation, la société exerce des activités dans le courtage aurifère en Amérique du Sud.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Les déclarations effectuées dans ce communiqué de presse qui ne constituent pas des faits historiques sont de nature prospective et le lecteur est avisé que telles déclarations ne constituent pas des garanties de résultats futurs, et que les évènements ou résultats réels pourront varier matériellement de ceux énoncés dans ces déclarations prospectives.

David Grondin
Président et chef de la direction
(514) 583-3490
www.tomagoldcorp.com

Stelmine annonce les résultats de son assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires et l’octroi d’options d’achat d’actions

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 26 jan. 2018) – Stelmine Canada.(« Stelmine ») (TSX CROISSANCE:STH) a annoncé aujourd’hui les résultats de l’assemblée annuelle et extraordinaire de ses actionnaires tenue à Montréal en date de ce jour (l’« assemblée »). Lors de l’assemblée, les candidats proposés par la direction, soit André Proulx, Isabelle Proulx, Christian Guilbaud, Michel Boily et Normand Goulet, ont été élus à titre d’administrateurs de la société, Brunet Roy Dubé, comptables agréés S.E.N.C.R.L, ont été nommés en tant qu’auditeurs indépendants de la société et le régime d’options d’achat d’actions (le « régime d’options ») a été réapprouvé par les actionnaires de la société.

Suivant l’assemblée, un total de 600 000 options d’achat d’actions ont été octroyées en vertu du régime d’options, soit 550 000 à des administrateurs et dirigeants et 50 000 à un consultant, à un prix d’exercice de 0,30$. Toutes les options sont acquises à la date de leur octroi et chaque option peut être levée durant une période de cinq ans à compter de la date de l’octroi.

Suivez-nous sur www.Stelmine.com ainsi que sur notre page Facebook (Stelmine Canada) où vous pourrez y voir plusieurs photos du camp et les travaux en 2017.

À propos de Stelmine

Stelmine est une société d’exploration minière junior québécoise dont les activités se situent au Québec. Stelmine détient 799 claims d’une superficie de 583 km² sur la partie Est du Bassin métasédimentaire de l’Opinaca qui recèle des zones à haut potentiel de découverte aurifère dans des contextes géologiques similaires à celui qui a permis la découverte de la Mine Éléonore. Le capital-actions de la Société est composé de 23 680 645 actions émises et en circulation pour une capitalisation boursière actuelle de 6,9 millions $.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’engagent leur responsabilité à l’égard de l’adéquation ou de l’exactitude du présent communiqué.

Isabelle Proulx
Présidente et chef de la direction
581-998-1222

Christian Guilbaud
Développement des affaires
514-813-7862

info@stelmine.com
www.Stelmine.com

Komet – Clôture d’une première tranche d’un placement privé

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 25 jan. 2018) – Les Ressources Komet Inc. (TSX CROISSANCE:KMT) (« Komet » ou la « Société ») annonce la clôture de la première tranche d’un financement privé sans courtier auprès d’investisseurs qualifiés ainsi qu’auprès d’un administrateur de la société (l’« initié ») par l’émission de 1 600 500 unités (les « unités ») à un prix de 0,37 CAD par unité, pour un produit brut total à la société de 592 585 CAD. Chaque unité est composée d’une action ordinaire (une « action ordinaire ») et d’un demi-bon de souscription. Chaque bon de souscription permet au porteur d’acquérir une action ordinaire additionnelle de la société au prix de 0,45 CAD pendant 12 mois à compter de la date de clôture du placement privé (la « date de clôture »).

Les titres émis dans le cadre du placement privé sont assujettis à une période de détention de quatre mois à compter de la date de clôture.

Komet utilisera le produit du placement privé afin d’accélérer l’exploration de ses propriétés vu les derniers résultats positifs et le prix de l’or favorable.

La participation d’un initié pour 1 million d’unités est dispensée de l’obligation d’établir une évaluation officielle et de l’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (« Règlement 61-101 ») en vertu de la dispense prévue aux paragraphes 5.5 (a) et 5.7 (1) (a) du Règlement 61-101, puisque ni la juste valeur marchande du placement privé ni la contrepartie payée par l’initié n’excède pas 25 % de la capitalisation boursière de la société. La société n’a pas déposé la déclaration de changement important au moins 21 jours avant la clôture du placement puisque la participation des initiés n’était pas déterminée à ce moment.

Le présent placement privé a été effectué en vertu des dispenses de prospectus des lois sur les valeurs mobilières applicables et est assujetti à l’approbation définitive de la Bourse de croissance TSX.

Suite à la réalisation du placement privé, 67 807 342 actions ordinaires de Komet seront émises et en circulation.

De plus amples renseignements sur Komet sont disponibles à : http://kometgold.com.

Énoncé prospectif

Ni la Bourse de croissance TSX ni le fournisseur de services de règlementations (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou l’exactitude de ce communiqué. Le présent communiqué de presse contient des énoncés pouvant constituer de l’« information prospective » ou des « énoncés prospectifs » au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Cette information prospective est assujettie à de nombreux risques et incertitudes, dont certains échappent à la volonté de Komet. Les résultats ou les réalisations réelles peuvent différer considérablement de ceux qui sont formulés, ou suggérés, dans cette information prospective. Il existe de nombreux facteurs qui pourraient causer une telle disparité, notamment l’instabilité des prix du marché des métaux, les répercussions des fluctuations des cours de change des devises étrangères et des taux d’intérêt, des ressources mal estimées, les risques pour l’environnement (règlementations plus sévères), les situations géologiques imprévues, les conditions défavorables à l’extraction, les risques politiques entrainés par l’exploitation minière dans des pays en voie de développement, les changements de règlementation et de politiques gouvernementales (lois et politiques), le défaut d’obtenir les permis nécessaires et les approbations des instances gouvernementales, ou tout autre risque lié à l’exploitation et au développement. Rien ne garantit que les évènements projetés dans l’information prospective se produiront ou, s’ils se produisent, quels en seront les bienfaits pour Komet. L’information prospective est fondée sur les estimations et les avis de la direction de Komet au moment de la publication de l’information et Komet n’assume aucune obligation d’effectuer une mise à jour publique ou une modification de l’un des énoncés prospectifs, que ce soit en conséquence de renseignements nouveaux, d’évènements futurs ou de toute autre cause, sauf si cela est exigé par les lois applicables en valeurs mobilières.

Relations avec les investisseurs / renseignements :
André Gagné
Président et Chef de la direction
581-300-1666
a.gagne@kometgold.com
Skype: andregagne11

Soutien local élevé pour le projet des Champs d’or de la Beauce – Accès accordé a 100% des propriétés privées visées

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 25 jan. 2018) – Ressources HPQ Silicium Inc. («HPQ») (TSX CROISSANCE:HPQ)(FRANCFORT:UGE)(OTC PINK:URAGF) est heureuse d’informer ses actionnaires qu’elle a mené à bien sa première campagne d’acceptabilité sociale dans la municipalité de St-Simon-Les-Mines, en Beauce.

ACCEPTABILITÉ SOCIALE ÉLEVÉE: ACCÈS A 100% DES PROPRIÉTÉS PRIVÉES

Selon l’article 65 de la nouvelle Loi de mines du Québec, la filiale à part entière de HPQ, qui est Les Champs d’or de la Beauce (¨BGF¨), devait recueillir la permission écrite des 24 propriétaires privés représentant 32 lots immobiliers différents afin de pouvoir accéder à leurs propriétés. Cet accès est nécessaire afin de compléter le programme d’exploration géophysique débuté l’an dernier et de planifier d’autres travaux d’exploration minière.

Le programme de sensibilisation de HPQ a été couronné par un énorme succès, obtenant les autorisations écrites requises de tous les propriétaires privés.

Bernard J. Tourillon, président et chef de la direction de HPQ Silicium, a déclaré: «L’accès à 100% des terrains témoigne de l’acceptabilité sociale du projet et représente un autre jalon dans l’avancement du projet des Champs d’Or de la Beauce vers sa demande d’inscription en bourse. Sans acceptabilité sociale le projet d’inscription aurait pu être compromis. Patrick Levasseur et son équipe ont fait un travail exceptionnel en présentant le potentiel local du projet à la communauté.”

RÉUNION PUBLIQUE RÉUSSIE

En plus d’avoir rencontré individuellement les 24 propriétaires, HPQ a tenu une assemblée publique à Saint-Simon-Les Mine, le 16 novembre 2017. Plus de 70 résidents se sont présentés au «Chalet des Loisirs» pour entendre le président de HPQ, Patrick Levasseur, parler pendant près de trois heures du projet des Champs d’Or de la Beauce, répondant aux questions et s’adressant aux préoccupations des gens.

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à http://www.marketwire.com/library/20180125-891_Fig.jpg

Le géologue Marc Richer-Laflèche, Ph D., et Louis-François Rinfret, de l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS), étaient également présents pour répondre aux questions des participants.

La présentation de M. Levasseur a porté sur le riche patrimoine minier historique de la ville en tant que site de la première ruée vers l’or au Canada et le fait que, pendant plus de cent ans, la région a été le site d’importantes activités minières aurifères. Il a aussi expliqué que l’objectif principal de l’exploration de la Société est de localiser la source d’or, qui se trouve probablement dans le substratum rocheux qui se situe sous les gisements d’or Placer historiques.

HPQ profite de l’occasion pour remercier le maire de St-Simon-les-Mines, M. Martin St-Laurent; la directrice générale de la Ville, Mme Caroline Poulin; et tous les gens de la ville qui se sont présentés à la rencontre. HPQ encourage tous les résidents concernés à contacter M. Levasseur pour toute question concernant les activités de la Société.

Patrick Levasseur de HPQ Silicium a déclaré: «C’est merveilleux que les gens de St-Simon-les-Mine partagent notre enthousiasme pour l’or. Nous sommes reconnaissants pour leur soutien et nous nous engageons à tenir la communauté informée au fur et à mesure que nous avançons vers notre objectif de découvrir un gisement d’or ”

À propos de Beauce Gold Fields

Les Champs d’Or de la Beauce Inc. (¨BGF¨) est une filiale à part entière de Ressources HPQ Silicium Inc. HPQ a créé BGF comme une nouvelle société d’exploration aurifère qui devrait demander son inscription en bourse bientôt.

Le projet Beauce des Champs d’Or de la Beauce comprend une propriété aurifère unique, qui a été historiquement prolifique, située dans la municipalité de Saint-Simon-les-Mines, en Beauce, dans le sud du Québec. Le projet est composé de 152 claims appartenant à 100% à HPQ. La zone du projet renferme une unité sédimentaire aurifère non consolidée de six kilomètres de long (une saprolite inférieure et une diamictite brune supérieure). L’or dans la saprolite indique que la source d’or est proche et provient possiblement du substratum rocheux, ce qui devrait permettre d’autres découvertes. La propriété a été le site de nombreuses mines d’or historiques actives entre 1860 et 1960.

Une présentation des Champs d’Or de la Beauce est disponible. Elle peut être téléchargé via le lien suivant:
http://www.hpqsilicon.com/wp-content/uploads/2017/07/BGF-Presentation-V-Jul-2017.pdf

Ressources HPQ Silicium Inc. est une société d’exploration minière qui vise à devenir un producteur intégré verticalement de Silicium « Si », allant de la haute pureté jusqu’à la pureté requise pour produire des cellules solaires mono et multicristallines de Type P Et de Type N à haut rendement de conversion photovoltaique.

L’objectif de HPQ est de développer, en collaboration avec des sociétés expertes dans leurs domaines, un processus métallurgique novateur, le PUREVAPtm « Réacteur de Réduction du Quartz » («RRQ») (brevet en demande), procédé qui permettra la production de Si de haute pureté et de SoG SI en une seule étape. Le démarrage de l’usine pilote qui validera le potentiel commercial du procédé est prévu pour 2018.

Ce communiqué est disponible sur le forum “CEO Verified Discussion Forum“, une plate-forme de médias sociaux, sous la direction d’un modérateur, qui permet une discussion civilisée et des questions et réponses entre la direction et les actionnaires.

Décharge de responsabilité :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs, y compris, sans s’y limiter, les énoncés contenant les mots «pourrait», «plan», «volonté», «estimation», «continuer», «anticiper», «prévoir», «s’attendre», “Dans le processus” et d’autres expressions similaires qui constituent des “informations prospectives” au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes et les hypothèses actuelles de la Société et sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, y compris, mais sans s’y limiter, nos attentes en ce qui concerne l’acceptation de nos produits par le marché, notre stratégie pour développer de nouveaux produits et améliorer les capacités des produits existants, notre stratégie de recherche et développement, l’impact des produits et des prix concurrentiels, le développement de nouveaux produits et les incertitudes liées au processus d’approbation règlementaire. Ces énoncés reflètent les points de vue actuels de la Société à l’égard des évènements futurs et sont assujettis à certains risques et incertitudes et à d’autres risques détaillés de temps en temps dans les dépôts en cours de la Société auprès des autorités en valeurs mobilières, lesquels documents peuvent être trouvés à www.sedar.com. Les résultats réels, les évènements et les performances futurs peuvent différer considérablement des attentes décrites. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indument à ces énoncés prospectifs. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs, à la suite de nouvelles informations, d’évènements futurs ou autrement, sauf dans les cas prévus par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Actions émises: 191 979 173

Ressources HPQ Silicium inc.
Bernard J. Tourillon
président du Conseil et directeur général
(514) 907-1011

Ressources HPQ Silicium inc.
Patrick Levasseur
président et chef des opérations
(514) 262-9239
www.HPQSilicon.com

Nemaska Lithium figure au classement des 50 meilleures sociétés du OTCQX pour 2018

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 25 jan. 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTC:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est fière d’annoncer sa nomination au classement OTCQX® Best 50 pour 2018, un classement des sociétés les plus performantes dont les titres se transigeaient sur le marché OTCQX l’année dernière.

Le classement OTCQX® Best 50 est un classement annuel des 50 meilleures sociétés américaines et internationales dont les titres se transigent sur le marché OTCQX. Le classement est calculé sur la base d’une pondération égale d’un rendement total annuel et d’une croissance du volume moyen quotidien en dollars pendant l’année civile précédente. Les sociétés du classement OTCQX Best 50 2018 ont été classées sur la base de leurs résultats de 2017.

« C’est la troisième année consécutive que nous sommes classés parmi les 50 meilleures sociétés du OTCQX et nous sommes très heureux du rendement de nos titres, année après année, a commenté Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. « Pour notre actionnariat américain, cette inscription (listing) s’avère une part importante de la stratégie de sensibilisation au marché et nous apprécions nos actionnaires américains. »

M. Bourassa poursuit : « Une fois notre projet construit, Nemaska Lithium sera le seul producteur verticalement intégré de lithium provenant de roche dure en Amérique du Nord, depuis la mine jusqu’à l’usine chimique. Avec le développement de l’industrie des batteries au lithium ion, nous prévoyons des relations plus étroites entre les acheteurs et fournisseurs régionaux. Actuellement, une tonne de lithium peut parcourir des dizaines de milliers de kilomètres pour être traitée avant d’entrer dans une batterie et, ultimement, un véhicule électrique. Nemaska Lithium sera bien positionnée en tant que fournisseur nord-américain. Nous continuerons bien sûr de viser les marchés asiatiques pour les possibilités de croissance à court terme. »

Pour le classement complet OTCQX® Best 50 pour 2018, visitez le site http://bit.ly/OTCQX-best50-2018.

Le marché OTCQX offre une négociation efficace et transparente de sociétés américaines et internationales établies et orientées vers les investisseurs. Pour être inscrites au marché OTCQX, les sociétés doivent respecter des normes financières élevées, suivre les meilleures pratiques de régie d’entreprise, se conformer aux lois américaines sur les valeurs mobilières et bénéficier du parrainage d’un tiers professionnel. Les sociétés inscrites au marché OTCQX se distinguent par l’intégrité de leurs opérations et la diligence avec laquelle elles transmettent leurs qualifications.

Par ailleurs, Madame Judy Baker ne se présentera pas pour être réélue en qualité d’administrateur de Nemaska Lithium au cours de la prochaine assemblée des actionnaires prévue pour le 16 février 2018 et a démissionné le 19 janvier dernier. Les administrateurs et l’équipe de direction de Nemaska Lithium sont reconnaissants envers Madame Baker, tiennent à souligner sa contribution remarquable à la Société depuis octobre 2009 et lui souhaitent beaucoup de succès dans ses projets futurs.

À propos de Nemaska Lithium

La vision de Nemaska Lithium est de « Faciliter l’accessibilité aux énergies vertes grâce à ses produits et procédés, au bénéfice de l’humanité. » Nemaska Lithium entend devenir un fournisseur d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium pour le marché émergent des batteries au lithium, dont la croissance est attribuable en grande partie aux véhicules électriques, au stockage d’énergie, aux téléphones cellulaires, aux tablettes et aux autres biens de consommation. La Société met en valeur au Québec, Canada, l’un des plus importants dépôts de spodumène lithium provenant de roche dure au monde, aussi bien en termes de volume que de teneur. Le concentré de spodumène produit à la mine Whabouchi de Nemaska Lithium sera expédié à l’usine de transformation de composés de lithium de la Société qui sera construite à Shawinigan, au Québec. Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de grande pureté à l’aide des méthodes exclusives développées par la Société, pour lesquelles celle-ci détient neuf brevets et a déposé plusieurs demandes de brevets dans différents pays, qui couvrent différents aspects et améliorations de sa technologie exclusive pour obtenir de l’hydroxyde et du carbonate de lithium de grande pureté, d’une façon écologique.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur le fait que la Société compte devenir le seul producteur de lithium provenant de roche dure verticalement intégré en Amérique du Nord une fois son projet construit, constitue de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse, comme, sans s’y limiter, l’évaluation globale par la Société des perspectives du marché du lithium.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y restreindre, ceux liés i) aux relations plus étroites entre les acheteurs et fournisseurs régionaux dans l’industrie des batteries au lithium-ion, ii) au positionnement futur de la Société en tant que fournisseur nord-américain, iii) aux possibilités de croissance à court terme prévues sur les marchés asiatiques et iv) de façon générale, au paragraphe «À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement la perspective de la Société, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Beaucoup de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Il ne peut y avoir aucune assurance que i) la Société sera classée parmi les 50 meilleures sociétés OTCQX® l’année prochaine et ii) les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse se révéleront exacts, puisque les résultats réels et les événements futurs peuvent différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes et les plans relatifs à l’avenir de la direction. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont concernés par ces mises en garde et ceux faits dans nos autres dépôts auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières comprenant, mais sans s’y limiter, les mises en garde figurant dans la section « Risk Factors » de la notice annuelle de renseignements de la Société datée du 5 octobre 2017 et la section « Risk Exposure and Management » du document trimestriel Management Discussion & Analysis de la Société. La Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs ou pour expliquer une différence considérable entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf dans la mesure requise par la loi applicable.

D’autres renseignements sur Nemaska Lithium se trouvent dans la base de données de SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Web de la Société à l’adresse : www.nemaskalithium.com.

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Nouveau Monde Graphite fait le point sur une année de succès et dévoile ses objectifs pour l’année 2018

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC–(Marketwired – 24 jan. 2018) – En 2017, Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde ») (TSX CROISSANCE:NOU)(OTCQX:NMGRF)(FRANCFORT:NM9) a franchi plusieurs étapes déterminantes dans le développement de son projet de graphite. Les principales réalisations sont la publication d’une mise à jour de l’estimation des ressources minérales, la publication d’une étude de préfaisabilité pour la Zone Ouest de sa propriété Matawinie, la réalisation d’une étude d’ingénierie détaillée concernant la construction de son usine de démonstration, ainsi que l’ajout de plusieurs professionnels clefs à son équipe, de même qu’à son conseil d’administration.

  • Décembre 2017, annonce de la réalisation d’une étude d’ingénierie détaillée ainsi que l’obtention des permis, des autorisations et du financement nécessaire à la réalisation du projet de l’usine de démonstration de phase 1 pour le traitement du graphite. De plus, en novembre 2017, Nouveau Monde a procédé à la signature d’un bail de location à court terme avec la compagnie Louisiana Pacific, propriétaire de l’édifice où l’usine de démonstration devrait être construite (voir communiqué du 4 décembre 2017).
  • Novembre 2017, annonce des résultats d’une étude de préfaisabilité avec une VAN avant impôts de 498,7 M$ et un TRI de 32,4 % pour la Zone Ouest du bloc de claims Tony, faisant partie de la propriété de graphite Matawinie (voir communiqué du 25 octobre 2017).
  • Juillet 2017, annonce de l’extension de la minéralisation de graphite présente dans la Zone Ouest de la propriété Matawinie de 165 m vers le sud, dans l’agrandissement récent de deux des claims de Nouveau Monde, pour un total de 18 hectares supplémentaires (voir communiqué du 5 juillet 2017).
  • Juin 2017, ouverture du siège social sur la rue principale à Saint-Michel-des-Saints et en novembre 2017, organisation d’une porte ouverte sur le projet de Nouveau Monde à Saint-Michel-des-Saints. Plus de 185 personnes ont participé à l’évènement, ont visité les différents kiosques et ont discuté avec les experts attitrés au projet (lire le compte-rendu www.nouveaumonde.ca).
  • Avril 2017, publication des résultats d’un programme d’optimisation de la métallurgie dont le but est de raffiner le schéma de procédé. Un des points saillants du programme d’optimisation est le taux global de récupération qui a atteint 97,4 % à une teneur de concentré combinée de 97,3 % de carbone total (« Ct ») lors d’essais en circuit fermé, tout en améliorant la distribution de la taille des flocons. Par ailleurs, des essais de flottaison de la variabilité de la Zone Ouest ont confirmé l’homogénéité de la minéralisation. Les essais ont démontré un écart type de la teneur de concentré de seulement 1 % Ct pour l’ensemble du dépôt (voir communiqué du 11 avril 2017).
  • Mars 2017, annonce d’une mise à jour de l’estimation des ressources minérales en fosse concernant le dépôt de la Zone Ouest, situé sur le bloc de claims Tony, faisant partie de la propriété de graphite Matawinie. Le programme de forage a permis de transformer 100% de la ressource présumée ver la catégorie indiquée (voir communiqué du 2 mars 2017).
  • Janvier 2017, ajout de six nouveaux administrateurs au conseil d’administration (voir communiqué de presse du 18 janvier 2017). De plus, en 2017, Nouveau Monde embauche d’anciens dirigeants d’Imerys Graphite & Carbon et de SGL Carbon, dont monsieur Karl Trudeau au poste de Chef des opérations (voir communiqués du 26 janvier 2017 et du 11 juillet 2017).

OBJECTIFS POUR 2018

En 2018, l’accent sera mis sur le développement de la Zone Ouest du bloc Tony de la propriété de graphite Matawinie dans le but de terminer la phase de faisabilité. Aussi, la mise en service de l’usine de démonstration de phase 1 entrainera l’intégration dans le marché des produits de graphite de Nouveau Monde. Les objectifs plus spécifiques sont les suivants :

  • Publier, à l’automne, une étude de faisabilité ainsi qu’une étude d’impact environnemental et social sur le projet minier de graphite;
  • Faire suite à l’extension de la minéralisation et mettre à jour les ressources de graphite de la Zone Ouest, durant le premier trimestre de 2018, en intégrant les résultats des sondages et des tranchées complétés durant l’année 2017 et en début 2018;
  • Débuter la production de concentré de graphite dans l’usine de démonstration dès l’été 2018 et faire progresser significativement le développement de produits à valeur ajoutée comprenant le concentré de graphite purifié, le graphite expansé, le graphite sphérique, les matériaux d’anode et des produits à base de graphène;
  • Poursuivre les discussions auprès des partenaires stratégiques et des principaux acteurs dans le marché des batteries lithium-ion, y compris les utilisateurs de produits de graphite à valeur ajoutée ainsi que les centres de recherche et de formation impliqué dans le graphite et les batteries lithium-ion;
  • Continuer d’attirer du personnel hautement qualifié à l’équipe de développement du projet Matawinie;
  • Continuer le dialogue avec les parties prenantes afin de mettre en place un projet qui multiplie les retombées positives pour la communauté d’accueil tout en visant une faible empreinte environnementale;
  • Impliquer davantage la Nation Atikamekw, à chaque étape du développement du projet Matawinie, afin de demeurer un projet exemplaire en termes de relations avec les peuples autochtones et un vecteur de fierté pour cette nation en particulier.

« L’année 2018 sera charnière pour Nouveau Monde, car nous commencerons à commercialiser les flocons de graphite de notre usine de démonstration », explique Éric Desaulniers, Président et Chef de la direction de Nouveau Monde. « À cet effet, nous avons déjà terminé le décapage de la roche pour l’extraction des premiers 40 000 t et plusieurs pièces d’équipements, nécessaires à la chaine de production, sont arrivés à Saint-Michel-des-Saints. »

À propos de Nouveau Monde Graphite

Nouveau Monde a découvert en 2015 un dépôt de graphite, situé sur son bloc de claims Tony de sa propriété de graphite Matawinie. Cette découverte a mené à l’annonce des résultats d’une étude de préfaisabilité, le 25 octobre 2017. L’étude de préfaisabilité a démontré la forte rentabilité du projet avec une production projetée de 52 000 tonnes par année de concentré de graphite en flocons de haute pureté s’étendant sur une période de 27 ans. Les réserves minérales probables pour la Zone Ouest du Block Tony totalisent 33,0 Mt à une teneur de 4,39 % carbone graphitique (« Cg »). Les catégories de réserves sont conformes aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole pour les ressources minérales, conformément au Règlement 43-101 – Information concernant les projets miniers (« 43-101 »). Le projet de graphite Matawinie est situé dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, environ 150 km au nord de Montréal et bénéficie d’un accès direct à toute la main-d’œuvre et aux infrastructures nécessaires à l’opération, dont une source abondante d’hydro-électricité abordable et renouvelable. L’équipe de Nouveau Monde, qui cumule plus de 30 ans d’expérience récente dans le graphite, développe son projet avec le plus grand respect des communautés environnantes, tout en favorisant une faible empreinte environnementale.

L’information technique contenue dans ce communiqué a été préparée par Éric Desaulniers, géo., MSc, Président et Chef de la Direction de Nouveau Monde et personne qualifiée selon les lignes directrices du Règlement 43-101.

Abonnez-vous à notre fil de nouvelles :

http://nouveaumonde.us12.list-manage.com/subscribe?u=f5e3304c32bfb54992fd9acce&id=603de466df

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur (i) l’obtention des permis et autorisations nécessaires; (ii) le calendrier, les perspectives et les prévisions en lien avec l’usine de démonstration; et (iii) en général, la section « Objectifs pour 2018 » et le paragraphe « À propos de Nouveau Monde Graphite » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives et les objectifs de la Société, constitue de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et est fondé sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, car les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables. De plus amples renseignements concernant Nouveau Monde sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nouveaumonde.ca.

Marie-Eve Chaume
Vice-présidente Communications
+1 (514) 951-5498

Matamec annonce l’octroi d’une option d’achat à Sayona Québec Inc.

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 jan. 2018) – Matamec Explorations Inc. (« Matamec » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:MAT)(OTCQB:MHREF) annonce l’octroi d’une option d’achat sur 65 claims de sa propriété TANSIM à Sayona Québec Inc. (« Sayona »), une filiale de Sayona Mining Corp., d’Australie.

Cette option d’achat a une durée de deux (2) ans à compter de la date de signature de l’entente. Au cours de la première année, Sayona peut acquérir 50% des 65 claims situés au Témiscamingue (Qc), en payant un montant de 103 587,12$ pour les frais de renouvellement des titres miniers, ou un montant de 63 587,12$, en effectuant des travaux d’exploration avant le 31 janvier 2018 sur 50 claims et en versant les frais de renouvellement sur la balance des claims. En plus, Sayona a l’obligation de dépenser 200 000$ en travaux d’exploration et de payer un montant de 100 000$ à Matamec. (Tous les montants indiqués sont en dollars canadiens.)

Si Sayona veut acquérir un intérêt additionnel de 50% pour obtenir 100%, au cours de l’année 2, Sayona doit dépenser 350 000$ en travaux d’exploration et verser un montant de 250 000$ à Matamec. En plus, Matamec recevra une redevance nette de 2% sur la production des minéraux extraits sur ces claims. À terme, si toutes ces conditions sont rencontrées, Sayona possédera 100% des 65 claims.

Dans le cas ou Sayona n’exerce pas sa deuxième année d’option, Matamec a la possibilité de racheter l’intérêt acquis de 50% par Soyona pour la somme de 1,00$ et accorder une redevance nette de 2%.

Les 65 claims sont situés dans la région du Témiscamingue, au Québec, dans la municipalité régionale de Témiscamingue. Ces claims couvrent une superficie de 12 000 hectares et consistent d’indices de lithium, de tantale et de béryllium. Les travaux d’exploration réalisées sont de la cartographie, de l’échantillonnage, des relevés géophysiques et la préparation d’un rapport NI 43-101, sans calcul de ressources.

Pour Matamec, l’octroi de cette option fait partie d’un processus pour maximiser la valeur de chacune des propriétés détenues par Matamec et, de créer ainsi de la valeur pour les actionnaires.

À propos de Matamec

Localisée à Montréal (Québec), Matamec Explorations Inc. est une société junior d’exploration minière, dont les activités principales sont orientées sur le développement de ses propriétés aurifères. Matamec priorise la propriété SAKAMI (50%) qui est située à proximité de la mine Éléonore (Baie James, Québec) et celle d’Opinaca Gold Ouest, située sur le territoire du Plan Nord, dans un contexte géologique similaire à des producteurs d’or existants et, la propriété Casa-Detour (100%), située à l’est de la propriété Burntbush de Detour Gold Corp.

Matamec possède aussi des propriétés aurifères en Ontario, Matheson JV (50%) et Pelangio (100%), situés près de la mine Hoyle Pond à Timmins.

Matamec possède également des propriétés minières liées à l’énergie, avec des propriétés possédant des indices, entre autres, du lithium (Tansim-sous-option), du cobalt (Fabre-100%), du nickel-cobalt-platinoïdes (Vulcain-100%) et des terres rares (Kipawa-72%).

Le projet de terres rares Kipawa est détenu en co-entreprise avec Ressources Québec à hauteur de 72 % par Matamec et de 28 % par RQ (à titre de mandataire du Gouvernement du Québec), et Toyota Tsusho Corp. (Nagoya, Japon) détenant une redevance de 10% sur le profit net dans le gisement.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué ».

Visitez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MatamecInc

François Biron
Président et Chef de la direction p. i.
(514) 953-9356
info@matamec.com

TomaGold annonce que son partenaire de coentreprise IAMGOLD a débuté un nouveau programme de forage sur Monster Lake et confirme qu’une première estimation des ressources est en cours

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 jan. 2018) – CORPORATION TOMAGOLD (TSX CROISSANCE:LOT) (« TomaGold » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer que IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD ») a confirmé qu’une première estimation des ressources est en cours sur son projet en coentreprise Monster Lake (IAMGOLD : 50%, TomaGold : 45%, et Ressources Quinto inc. : 5% sur le bloc de claims Monster Lake), situé à 50 kilomètres au sud-ouest de Chibougamau (Québec), au Canada. Cette estimation sera conforme à la Norme canadienne 43-101 et tient compte d’une base de données comptant plus de 80 000 mètres de forage réalisés par IAMGOLD, TomaGold et les anciens propriétaires dont environ 38 000 mètres proviennent du secteur de la zone 325-Mégane. Cette estimation sera appuyée par un rapport technique 43-101.

IAMGOLD a également débuté son programme d’exploration 2018 qui comprendra la réalisation d’environ 7 500 mètres de forages au diamant sur la propriété Monster Lake cet hiver. Le programme de forage comprendra : des forages de définition dans la partie supérieure de la zone 325-Mégane pour tester les extensions latéralement et en profondeur, ainsi que l’évaluation de nouveaux secteurs minéralisés découverts le long du corridor structural de Monster Lake et dans la zone de cisaillement inférieure à côté de la zone 325-Mégane. Le programme visera à améliorer le degré de confiance et à agrandir les zones minéralisées connues. Les forages ont déjà commencé.

« Nous sommes ravis qu’IAMGOLD ait initié une première estimation des ressources sur Monster Lake, a déclaré David Grondin, président et chef de la direction de TomaGold. Il s’agit d’une étape importante dans l’exploration du projet Monster Lake. De plus, IAMGOLD continue de faire avancer les travaux d’exploration sur la propriété avec un nouveau programme de forage sur des cibles à fort potentiel pour accroître la minéralisation. Ces travaux, ainsi que l’estimation des ressources, continueront de faire avancer le projet Monster Lake de façon significative. »

Au sujet de Corporation TomaGold

Corporation TomaGold est une société d’exploration minière canadienne spécialisée dans l’acquisition, l’évaluation, l’exploration et le développement de propriétés minières aurifères. TomaGold vise à développer des propriétés à haute teneur aurifère à l’aide de grandes sociétés minières afin d’optimiser ses chances de découverte et de minimiser son risque d’exploration. Elle a présentement une entente de coentreprise avec IAMGOLD Corporation pour le projet Monster Lake et avec Goldcorp Inc. pour la propriété Sidace Lake, ainsi qu’avec Goldcorp Inc. et New Gold Inc. pour la propriété Baird. TomaGold possède des participations dans six propriétés aurifères dans le nord du Québec : Monster Lake, Winchester, Lac-à-l’eau jaune, Monster Lake Est, Obalski et Lac Cavan, situées à proximité du camp minier de Chibougamau. Elle possède également une participation de 39,5 % dans la propriété Sidace Lake et de 24,5 % dans la propriété Baird, situées à proximité du camp minier de Red Lake en Ontario, et détient une option d’acquérir une participation de 70 % dans la propriété Hazeur qui est contigüe au sud du groupe de propriétés de Monster Lake.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Les déclarations effectuées dans ce communiqué de presse qui ne constituent pas des faits historiques sont de nature prospective et le lecteur est avisé que telles déclarations ne constituent pas des garanties de résultats futurs, et que les évènements ou résultats réels pourront varier matériellement de ceux énoncés dans ces déclarations prospectives.

Corporation TomaGold
David Grondin
Président et chef de la direction
(514) 583-3490
www.tomagoldcorp.com

Le FPI PRO annonce la distribution de janvier 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 19 jan. 2018) –

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L’ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS

Le Fonds de placement immobilier PRO (le « FPI PRO » ou le « FPI ») (TSX CROISSANCE:PRV.UN) annonce aujourd’hui qu’une distribution en espèces de 0,0175 $ par part de fiducie du FPI (les « parts ») pour le mois de janvier 2018 sera payable le 15 février 2018 aux porteurs de parts inscrits au 31 janvier 2018.

La plupart des porteurs de parts peuvent participer au régime de réinvestissement des distributions (le « RRD ») du FPI PRO. Le RRD permet aux porteurs de parts d’augmenter facilement et économiquement leur participation dans le FPI PRO. Aux termes du RRD, les distributions sont automatiquement réinvesties dans des parts additionnelles sans obligation de paiement de courtages ou de frais de service. De plus, les porteurs de parts qui choisissent de participer au RRD reçoivent une autre distribution sous forme de parts d’une valeur correspondant à 3 % de chaque distribution qu’ils auront réinvestie. Des parts différées supplémentaires seront portées au crédit des porteurs de parts pour tenir compte des distributions sur les parts.

Pour pouvoir participer au RRD, les porteurs de parts véritables qui détiennent leurs parts par l’entremise d’une banque ou d’un autre intermédiaire doivent l’enjoindre à prendre les mesures nécessaires pour l’inscrire au RRD. Les porteurs de parts qui détiennent leurs parts directement sous forme nominative doivent remplir le formulaire d’inscription et l’envoyer à l’agent des transferts du FPI par courriel à TMXEInvestorServices@tmx.com ou par la poste à Compagnie Trust TSX, 301-100 Adelaide St. W., Toronto (Ontario) M5H 4H1 (à l’attention du Dividend Reinvestment Department).

Le prix des parts émises aux termes du RRD est calculé en fonction de la moyenne pondérée du cours de clôture des parts à la Bourse de croissance TSX pour la période de cinq jours de bourse qui précède la date de distribution pertinente à laquelle des opérations sur les parts ont été enregistrées.

Le FPI PRO conservera les liquidités qu’il n’aura pas distribuées à l’émission de parts additionnelles aux termes du RRD afin de les affecter à des acquisitions d’immeubles, à des améliorations apportées aux immobilisations et au fonds de roulement dans le futur. Le RRD fait l’objet de certaines limites et restrictions et les personnes intéressées sont priées de lire le texte complet du RRD.

À propos du FPI PRO

Le FPI PRO (www.proreit.com) est une fiducie de placement immobilier à capital variable non constituée en personne morale qui a été établie aux termes d’une déclaration de fiducie en vertu des lois de l’Ontario. Le FPI PRO a été établi en mars 2013 afin de détenir en propriété un portefeuille d’immeubles commerciaux diversifié au Canada, qui est principalement axé sur les marchés principaux et secondaires au Québec, dans le Canada atlantique et en Ontario et sur une expansion sélective dans l’Ouest canadien. Le portefeuille du FPI PRO est diversifié sur les plans de la géographie et des types d’immeubles et est constitué de 64 immeubles dont la superficie locative brute à vocation commerciale totalise environ 2,7 millions de pieds carrés.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne sont responsables de l’exactitude ou de l’exhaustivité du présent communiqué.

Fonds de placement immobilier PRO
James W. Beckerleg
Président et chef de la direction
514-933-9552

Fonds de placement immobilier PRO
Gordon G. Lawlor, CPA, CA
Chef des finances
514-933-9552

Tarku annonce les résultats d’élection de l’Assemblée Générale Annuelle et l’approbation pour l’acquisition de claims adjacents aux projets Apollo et Admiral

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 19 jan. 2018) – Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Société » ou « Tarku ») annonce que, suite à son assemblée générale annuelle tenue le 19 mai 2017 à Calgary, les personnes suivantes ont été élues à titre d’administrateurs de Tarku : Sylvain Laberge, Julien Davy, Benoit Lafrance, Tim Termuende, Barry Chappell, Jeff Sheppard.

La proposition de maintenir le régime d’options d’achat d’actions tel que décrit à la circulaire de sollicitation a été approuvée par les actionnaires à l’assemblée. Cette proposition permet que le nombre maximal d’actions qui peuvent être émises en vertu du régime soit de 10 % du nombre d’actions émises et en circulation de temps à autre (sur une base non diluée).

La proposition de nomination de Davidson & Company LLP. à titre d’auditeur indépendant de la société, telle que décrite à la circulaire de sollicitation, a été approuvée par les actionnaires à l’assemblée.

À la suite de l’assemblée annuelle, le conseil d’administration a nommé les personnes suivantes comme dirigeants de la Société : Sylvain Laberge, chef de la direction, Julien Davy, géo, président, Benoit Lafrance, géo, Directeur Exploration, Jeff Sheppard, chef des finances et secrétaire corporatif.

Tarku annonce aussi l’approbation finale reçu de la part des autorités réglementaires pour l’acquisition des 2 claims adjacents aux projets Apollo et Atlas comme annoncé dans le communiqué de presse du 14 décembre 2017.

Tarku souhaite clarifier le communiqué de presse anglophone du 18 janvier 2018 concernant le paiement des travaux pour entente d’option et de coentreprise avec SOQUEM inc. sur le projet Guercheville. La phrase aurait dû se lire comme suit: “Tarku has the option to acquire a 50% interest in the Guercheville Project by incurring $2,000,000 in exploration work over a period of three (3) years according to the following schedule: (i) an amount of $350,000 by the first anniversary of the Effective Date; (ii) an additional amount of $650,000 by the second anniversary of the Effective Date; and (iii) an additional amount of $1,000,000 by the third anniversary of the Effective Date. Upon acquisition of the 50% interest, SOQUEM and Tarku will form a joint venture.”

Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Tarku Resources Ltd.
Sylvain Laberge
Chef de la direction
+1 (514) 702-9841
info@tarkuresources.com

Tarku Resources Ltd.
Julien Davy
Président
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com

Kintavar termine son programme de forage des secteurs Sherlock et Watson sur le projet Mitchi

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX CROISSANCE:KTR), est heureuse d’annoncer que sa campagne de forage au diamant de 1 771 mètres sur sa propriété Mitchi localisée au Québec et détenue à 100% par la Société, est maintenant terminée.

Le programme comprenait douze forages et la majorité des échantillons ont déjà été envoyés au laboratoire d’ALS Global pour être analysés, alors que les échantillons restants devraient suivre dans les prochains jours. Les résultats des premiers forages devraient être disponibles dans les prochaines semaines.

Le programme de forage d’exploration s’est concentré sur trois objectifs principaux:

  1. Tester les principales anomalies PP de la zone Sherlock
  2. Tester la minéralisation de Sherlock et Watson en profondeur
  3. Tester quelques anomalies PP secondaires

Au total, 10 des 12 forages ont recoupé des lithologies favorables avec une minéralisation en cuivre sous forme de bornite et de chalcopyrite. Parmi ces forages, 7 d’entre eux ont intercepté plusieurs dizaines de mètres de minéralisation en cuivre.

“Nous sommes très heureux de ce premier programme de forage sur le projet Mitchi. Nous avons dépassé le métrage de forage initialement prévu parce que plusieurs des forages contenaient de la minéralisation plus profondément que ce que nous avions envisagé. Nous croyons maintenant que le style de minéralisation pourrait être à la fois une cible à ciel ouvert et une cible souterraine.» a commenté Kiril Mugerman, président et PDG de Kintavar Exploration.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 21 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 210 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko Mining détient une redevance de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) et une redevance de 1 % sur 21 CDC de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com

Harfang acquiert la Propriété du Lac Fagnant et signe un entente de coentreprise avec Kenorland Minerals

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Harfang Exploration Inc. (“Harfang“) (TSX CROISSANCE:HAR) est heureuse d’annoncer la génération d’une nouvelle propriété d’exploration minière et la signature d’une entente de coentreprise avec Kenorland Minerals Ltd. (“Kenorland“).

Un total de 74 claims miniers, totalisant 3,648 ha et localisés dans le segment nord-ouest de la ceinture verte de la Grande Baleine dans à la sous-province de Bienville, Province du Supérieur, ont récemment été jalonnés par Harfang et Kenorland en utilisant la désignation sur carte auprès du Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec (“MERN“) et sont actuellement en attente d’attribution (la “Propriété du Lac Fagnant“). La Propriété du Lac Fagnant se situe dans le Territoire du Nunavik, 55 km à l’est du village de Kuujjuarapik établi sur la côte est de la Baie d’Hudson, Québec.

Historique

Les plus récents travaux d’exploration furent menés par Mines Virginia Inc. en 1999-2000. Ils comprenaient un levé aérien MAG-EM, des levés MAG et IP au sol, une cartographie géologique régionale, une cartographie détaillée des sites minéralisés en or, un échantillonnage systématique de roches le long d’une grille au sol (échantillons ponctuels et en rainure), l’échantillonnage de till et de l’excavation. Ces travaux ont permis la découverte de six (6) indices aurifères importants principalement associés à des métabasaltes cisaillés du Groupe de Fagnant.

Minéralisation Aurifère

Les indices aurifères sont concentrés le long des corridors d’altération Esker et Cuesta possédant une extension de 1 km, une épaisseur de 10 m et une orientation EW. Ces corridors sont constitués d’une alternance de basaltes coussinés foliés non-altérés et de brèches hyaloclastites et de couches fortement schisteuses. La minéralisation consiste en pyrite disséminée et/ou arsénopyrite ainsi que de faibles quantités de pyrrhotite et de chalcopyrite associées à des teneurs en or significatives (1.56 à 48.27 g/t Au).

Convention de coentreprise avec Kenorland Minerals Ltd.

Le 16 janvier 2018, Harfang et Kenorland ont signé une entente de coentreprise concernant la Propriété du Lac Fagnant. Les participations initiales s’établissent comme suit : Harfang (50 %) et Kenorland (50 %). L’opérateur de la coentreprise sera Harfang en autant que sa participation soit égale ou supérieure à celle de Kenorland. Si une participation est diluée à moins de 10%, elle sera convertie en une redevance de 1 % du produit net de fonderie (la “redevance“). Le participant restant aura le droit de racheter la moitié de la redevance (i.e. 0,5 %) pour 500 000 $ ou, dans certaines circonstances, la redevance (1 % NSR) pour 1 000 000 $.

François Goulet, Président et Chef de la Direction déclare: “Harfang est particulièrement satisfaite de la génération de cette propriété d’exploration accessible localisée dans le Grand Nord du Québec et montrant des valeurs aurifères et un potentiel important à l’intérieur de la ceinture verte de la Grande Baleine. La convention de coentreprise avec Kenorland, une compagnie dynamique en plein essor, cadre bien avec les objectifs de développement de propriétés minières dans le nord du Québec”.

À Propos d’Harfang

Harfang Exploration Inc. est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration d’envergure.

À Propos de Kenorland

Kenorland est une compagnie d’exploration minière basée au Canada ayant comme objectif d’être le leader en génération de nouvelles découvertes. Par l’entremise de partenariats, Kenorland s’associe pour financer des projets “grassroot”, minimisant ainsi le risque financier et maximisant son potentiel de découvertes.

Ce communiqué de presse a été préparé et approuvé par François Goulet, P.Geo., Président et Chef de la Direction; une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information veuillez consulter le site web d’Harfang : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.

Francois Goulet
Président et Chef de la Direction
514 940-0670 #339
fgoulet@harfangexploration.com
www.harfangexploration.com

Cartier recoupe 7,5 g/t Au sur 2,0 m prolongeant la Zone 2B jusqu’à 350 m de profondeur sur la propriété Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (“Cartier”) est heureuse d’annoncer les nouveaux résultats disponibles de sa campagne de 30 000 m de forage en cours sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or. Ces résultats sont associés à la Zone 2B (Structure 2) et à la Zone 4E (Structure 4) intersectées respectivement à 230 m et à 110 m à l’est-nord-est du puits.

Dans la Zone 2B, une valeur de 7,5 g/t Au sur 2,0 m inclus dans 2,1 g/t Au sur 9,8 m a été recoupée à 90 m sous le forage CH17-16 qui avait titré 25,0 g/t Au sur 2,0 m inclus dans 9,4 g/t Au sur 6,5 m. Cette intersection prolonge la minéralisation aurifère de la Zone 2B jusqu’à une profondeur de 350 m (FIGURE 1). Dans la Zone 4E, une valeur de 4,4 g/t Au sur 2,1 m inclus dans 1,4 g/t Au sur 12,7 m a été recoupée à 140 m sous le forage CH17-16 qui avait titré 12,3 g/t Au sur 0,7 m inclus dans 6,3 g/t Au sur 1,9 m (FIGURE 2). Les autres nouvelles valeurs d’intérêt associées à ces zones sont présentées dans le tableau ci-dessous ainsi que sur les figures 1 et 2.

Forage De
(m)
À
(m)
Longueur
(m)
Au
(g/t)
Zone Aurifère Structure Aurifère
CH17-15 392,5 393,0 0,5 17,1 2B 2
Inclus dans 392,0 394,0 2,0 7,5
Inclus dans 385,2 395,0 9,8 2,1
CH17-19 430,2 431,2 1,0 3,2
Inclus dans 424,9 437,0 12,1 0,8
CH17-15 455,8 456,3 0,5 9,4 3E 3
Inclus dans 454,8 456,8 2,0 3,6
CH17-19 463,4 464,5 1,1 3,8
Inclus dans 456,9 464,5 7,6 0,9
CH17-19 510,8 512,9 2,1 4,4 4E 4
Inclus dans 506,8 519,5 12,7 1,4
CH17-16 336,9 337,9 1,0 10,7 2B-3E 2-3
Les longueurs sont exprimées en longueur de carotte de forage. L’épaisseur vraie n’a pas été déterminée.

« Ces nouveaux résultats démontrent que les Zones 2B et 4E se prolongent en profondeur et confirment leur potentiel d’exploration » a commenté Philippe Cloutier, Président et Chef de la direction ajoutant que « ce qui est encourageant, c’est d’accroître le potentiel de développement de nouvelles onces à partir de ces zones situées à proximité du puits, à celle situées dans l’extension des Zones 5 ».

Les intersections aurifères sont constituées de minéraux d’altération en biotite et en chlorite, de minéralisation en grains d’or visibles, en arsénopyrite et/ou en pyrrhotite et de veines de quartz enfumé et/ou blanchâtre. Tous les autres résultats analytiques des quatre foreuses en activité sur la propriété Mine Chimo sont en attente.

Une VIDÉO 3D permet de visualiser les différentes structures de la propriété Mine Chimo avec ses principales composantes qui sont les infrastructures d’exploitation de la mine souterraine, les zones aurifères, les intersections aurifères non-exploitées ainsi que les 281 cibles visées au cours de la campagne de forage en cours. Les structures 2 et 4 y sont illustrées.

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Toutes les longueurs, mentionnées dans ce communiqué, ont été mesurées le long de la carotte de forage. Les échantillons de carotte de calibre NQ sont concassés jusqu’à 80 % passant une maille de 8 mesh puis pulvérisés jusqu’à 90 % passant une maille de 200 mesh. Cartier insère 5 % du nombre d’échantillons sous forme de standards certifiés et un autre 5% sous forme d’échantillons stériles pour assurer le contrôle de la qualité. Les échantillons sont analysés au laboratoire Techni-Lab (Actlabs), situé à Ste-Germaine-Boulé (Québec). Les pulpes de 50 g sont analysées par pyroanalyse et lues par absorption atomique et/ou par gravimétrie. Pour les échantillons contenant de l’or visible, 1 000 g de roche sont analysés par la méthode ”Metallic Sieve”.

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présents dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P. Geo., Ph. D., Vice-Président. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Pour voir les figures associées à ce communiqué de presse, veuillez visiter les liens suivants :

https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=1d84b10f-c1df-4934-969b-f5e034e35522

https://secure.arkys.com/administration/Customizations/RessourcesCartier/Media.ashx?MediaId=dc2acaee-7153-4678-992e-c4dbd1e8c176

Ressources Cartier inc.
Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

H2O Innovation continue sa croissance dans le secteur des eaux usées en remportant deux nouveaux projets d’une valeur totale de 2,2 M $

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 18 jan. 2018) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF)est fière d’annoncer qu’elle a remporté deux (2) nouveaux projets de traitement d’eau et d’eaux usées aux États-Unis. Ces nouveaux contrats, d’une valeur totale de 2,2 M $ porteront le carnet de commandes de projets de la Société à 51,9 M $.

Le premier contrat remporté par la Société consiste en un système préassemblé de traitement d’eaux usées, à deux (2) trains, utilisant la technologie de bioréacteur à membranes (« MBR »). Ce système traitera toutes les eaux usées d’un parc national situé dans l’État de New-York. L’équipe d’H2O Innovation s’occupera également de l’opération et la maintenance de ce système durant la première année d’opération.

Le deuxième projet, également situé dans l’État de New-York, inclut un système préassemblé de traitement d’eau potable ainsi qu’un système préassemblé de traitement d’eaux usées. Le système de traitement d’eau potable à deux (2) trains est conçu pour traiter les eaux de surface afin de fournir de l’eau potable à une station de villégiature. Le système de traitement d’eaux usées utilisera aussi la technologie MBR pour traiter les eaux usées provenant de cette même station.

« Nous continuons sur notre lancée avec l’ajout de nouveaux projets en eaux usées. Près de 16% de la valeur de notre carnet de commandes, ou 34% en termes de nombres de projets, représentent des contrats d’eaux usées, ce qui démontre une excellente diversification de notre portefeuille ainsi qu’une amélioration future de la marge bénéficiaire brute, compte tenu que ces projets sont habituellement à plus forte marge. De plus, nous sommes heureux de démontrer, une fois de plus, les synergies au sein de notre modèle d’affaires en fournissant un nouvel équipement MBR traitant les eaux usées ainsi que des services d’O&M à la même usine », a déclaré Frédéric Dugré, président et chef de la direction d’H2O Innovation.

À propos d’H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source : H2O Innovation inc.

www.h2oinnovation.com

H2O Innovation inc.
Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com
www.h2oinnovation.com

Tarku signe une entente d’option avec SOQUEM pour le Projet Guercheville

SASKATOON, SASKATCHAWAN–(Marketwired – 18 jan. 2018) – Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Société » ou « Tarku ») a le plaisir d’annoncer la signature d’une entente d’option et de coentreprise avec SOQUEM inc. (« SOQUEM ») pour l’acquisition de 50% du projet Guercheville. Le projet qui est localisé à environ 50 km au sud-ouest de la ville de Chapais dans le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James est facilement accessible via un réseau de chemins forestiers. Le Projet Guercheville est constitué de 80 claims totalisant 4 385,64 ha et possède un potentiel pour contenir des minéralisations aurifères et polymétalliques similaire à celles du gîte Fenton, adjacent au projet.

Selon les termes de la convention d’option signée le 15 janvier 2018 (« Date d’effet »), Tarku a l’option d’acquérir un intérêt de 50 % dans le projet Guercheville en contrepartie du financement de travaux d’exploration pour un montant cumulatif de 2 000 000 $ sur une période de 3 ans et selon l’échéancier suivant : (i) un montant de 350 000 $, au plus tard au premier anniversaire de la Date d’effet; (ii) un montant additionnel de 650 000 $ au plus tard au deuxième anniversaire de la Date d’effet; et (iii) au plus tard au troisième anniversaire de la Date d’effet, un montant additionnel de 1 000 000 $. À la suite de l’acquisition de l’intérêt de 50 %, SOQUEM et Tarku formeront une coentreprise.

« Le projet Guercheville renforce stratégiquement le positionnement de Tarku dans le secteur que nous privilégions, le nord de l’Abitibi. Cette entente, avec un partenaire de qualité nous permet de diversifier notre portfolio en incluant un projet à l’étape du forage qui possède un fort potentiel de découverte », a commenté Julien Davy, président de Tarku. « De plus, l’entente nous permet de contribuer immédiatement à la campagne de forage planifiée par SOQUEM et qui débutera à la fin janvier (12 forages pour 2 555 m). Ce programme vise à faire le suivi des principaux indices découvert en surface et à tester certaines zones d’anomalies de chargeabilité et de haut magnétisme qui ont été définies ces dernières années ».

SOQUEM, qui est une filiale de Ressources Québec et un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec, sera l’opérateur des travaux durant la première année et Tarku aura l’opportunité de devenir opérateur à partir de la seconde année.

Projet Guercheville

Le projet Guercheville qui est constitué de 80 titres miniers (4 385,64 ha.) détenu à 100 % par SOQUEM est localisé à environ 50 km au sud-ouest de la ville de Chapais et est accessible à l’année par des chemins forestiers. Le projet est adjacent au gîte aurifère Fenton (ressources historique* de 426 173 tonnes à 4,66 g/t Au; rapport statutaire GM 58665) aussi détenu par SOQUEM et sous option par Ressources Cartier. Les concentrations aurifères au gîte Fenton sont corrélées avec la présence de pyrite, pyrrhotite et chalcopyrite et avec des altérations à silice, séricite, chlorite et carbonate au sein des basaltes coussinés et cisaillés de la Formation d’Obatogamau. Les minéralisations sont également associées à des zones de chargeabilité et de haut magnétique. Tarku met en garde que les résultats obtenus le projet Fenton ne sont pas nécessairement indicatif des résultats anticipés sur son projet Guercheville.

Plusieurs indices aurifères et polymétalliques sous forme de veines et veinules de quartz avec sulfures et de sulfures disséminés similaires au gîte Fenton ont été identifiés à plusieurs endroits sur le projet Guercheville. La distribution spatiale suggère qu’il existe plusieurs niveaux prospectifs démontrant la puissance du système minéralisateur. Une sélection des principaux indices inclut :

  • l’indice du Doigt : 90 g/t Au, 212 g/t Ag et 1,8 % Zn (échantillon choisi) et 21,7 g/t Au, 64,5 g/t Ag et 0,4 % Zn sur 1 m de rainure;
  • l’indice Clikendish : 124 g/t Au (échantillon choisi) et 20,7 g/t Au sur 0,5 m en rainure;
  • l’indice du lac Fenton Ouest : 19,17 g/t Au (échantillon choisi);
  • le forage 1391-16-12 : 4,8 g/t Au sur 7,8 m incluant 17 g/t Au sur 2 m;
  • le forage 1391-17-20 : 356 g/t Au et 0,9 % Cu sur 0,6 m.

* Cette estimation a été effectuée en 2000 par M. Denis Chénard, ing. de Datac Géo-Conseil Enrg. pour le compte de Exploration Boréale à partir de 73 forages réalisés sur les trois zones principales du dépôt aurifère Fenton. Ce calcul a été effectué avec une teneur de coupure inférieure de 2,0 g/t Au et des épaisseurs vraies minimales de 1,0 m. La personne qualifiée n’a pas effectué le travail requis pour classer les ressources faisant l’objet de l’estimation dans les ressources minérales à jour. L’émetteur ne considère pas les ressources faisant l’objet de l’estimation comme étant des ressources minérales à jour.

À propos de Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU)

Tarku Resources Ltd. est une société d’exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d’exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d’acceptabilité sociale. Tarku détient 100 % des intérêts dans tous ses projets ainsi que l’option d’acquérir 50 % sur un projet de SOQUEM. La génération de projet étant la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d’exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels. Tarku possède une équipe de gestion expérimentée ainsi qu’une équipe technique solide. L’objectif de Tarku est de créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à l’acquisition stratégique de projets d’exploration, à l’utilisation de techniques d’exploration innovantes et à l’exploration de terrains fertiles. La direction met en garde que les résultats passés ou les découvertes sur des terrains proches ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats qui peuvent être obtenus sur les projets de la Société.

À propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur des ressources minérales du Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

M. Benoit Lafrance, géo., Ph.D., directeur de l’exploration et administrateur de Tarku est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers qui a préparé, supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques contenues dans ce communiqué de presse.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Sylvain Laberge
Chef de la direction
+1 (514) 702-9841
info@tarkuresources.com

Julien Davy
Président
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com
https://www.tarkuresources.com/fr/

Hydropothecary annonce les résultats de l’assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

GATINEAU, QC–(Marketwired – 18 janvier 2018) – La société Hydropothecary (” THCX ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: THCX) est heureuse d’annoncer les résultats de son assemblée annuelle et extraordinaire (l'” assemblée “) de ses actionnaires (les ” actionnaires “) qui a eu lieu le 17 janvier 2018. Tous les points proposés à l’assemblée ont été approuvés, y compris l’adoption d’un règlement relatif au préavis (le ” Règlement “), l’adoption d’une convention relative à un régime de droits des actionnaires entre la Société et la Fiducie TSX en date du 8 décembre 2017 (le ” Régime “), la confirmation du régime continu d’options d’achat d’actions de 10 % de la Société, la nomination de MNP LLP comme auditeur de la Société pour l’année suivante et la réélection de Jason Ewart, Michael Munzar, Vincent Chiara, Nathalie Bourque, Sébastien St-Louis et Adam Miron au conseil d’administration de la Société (le ” conseil d’administration “).

Règlement relatif au préavis

Le but du Règlement est de faire en sorte que soit mis en œuvre un mécanisme de nomination ordonné pour les administrateurs de la Société, que les actionnaires soient bien informés sur l’identité, les intentions et les compétences des candidats aux postes d’administrateurs et que les actionnaires votent en toute connaissance de cause après avoir disposé d’un délai raisonnable pour une réflexion appropriée. Le Règlement entre en vigueur à la date à laquelle il a été approuvé par le conseil d’administration, à savoir le 7 décembre 2017. Conformément aux politiques de la Bourse de croissance TSX (” TSX-V “), l’adoption du Règlement est assujettie à l’approbation de la TSX-V.

Régime de droits des actionnaires

Le Régime vise à protéger la Société et ses actionnaires contre les offres publiques d’achat ou tactiques d’acquisition de contrôle injustes, abusives ou coercitives, et à donner suffisamment de temps au conseil d’administration pour envisager d’autres solutions afin de maximiser la valeur pour les actionnaires et pour permettre l’émergence d’offres concurrentes. Le Régime permettra également de s’assurer, dans la mesure du possible, que tous les actionnaires sont traités de manière égale et équitable dans le cadre d’une offre publique d’achat ou d’une proposition similaire visant l’acquisition d’actions du capital de la société.

Le conseil d’administration a déterminé qu’il est dans l’intérêt de la Société de mettre le Régime en œuvre. Le Régime est entré en vigueur le 8 décembre 2017. Conformément aux politiques de la TSX-V, l’adoption du Régime est assujettie à l’approbation de la TSX-V.

Pour plus de détails sur le Règlement et le Régime, veuillez vous reporter à la circulaire d’information de la direction de la Société datée du 8 décembre 2017, disponible sur le site de SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary crée des produits primés qui sont innovants, simples à utiliser et faciles à comprendre. Hydropothecary augmente rapidement sa capacité de production en prévision de la légalisation du cannabis à fins récréatives pour adultes. Ses plans d’agrandissement visent la création d’un total de 1,3 million de pieds carrés d’espace de production où seront produits 108 000 kg de cannabis séché par an, faisant de Hydropothecary l’un des plus grands producteurs du pays. Avec un coût de trésorerie par gramme de 0,89 $, sans pareil dans l’industrie, Hydropothecary est l’un des producteurs les plus économiques du pays. Premier producteur agréé au Québec, la Société a établi son siège social au Québec.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Information prospective

Ce communiqué de presse contient de l’information prospective basée sur les projections actuelles. Elles mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels soient sensiblement différents de ceux sous-entendus par ces déclarations. Les énoncés prospectifs inclus dans ce communiqué de presse sont faits à la date du présent communiqué et la Société n’assume aucune responsabilité quant à la mise à jour ou à la révision des informations prospectives pour tenir compte de nouveaux événements ou circonstances, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l’exige. Une analyse plus complète des risques et des incertitudes auxquels la Société est confrontée figure dans sa notice annuelle et ses documents d’information continue que l’on peut trouver à l’adresse www.sedar.com.

Pour les demandes de renseignements des investisseurs :

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Demandes de renseignements des médias :

Julie Beun
Publiciste et relations avec les médias
julie@thehydropothecary.com
613-371-9060

ou

Adam Miron, directeur
819-639-5498

Midland et SOQUEM découvrent un important système aurifère (Zone Vortex) de type “Syenite-Associated” à l’est de Detour Lake

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 17 jan. 2018) – Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d’annoncer la découverte d’un important système aurifère lors de sa récente campagne de forage complétée à l’automne 2017 sur le projet aurifère Casault, en co-entreprise (50/50) avec SOQUEM INC. (« SOQUEM »). La propriété Casault consiste en 315 claims (173 km carrés) et couvre la faille de Sunday Lake sur plus de 20 kilomètres à environ 40 kilomètres à l’est de la mine Detour Lake. Cette mine à ciel ouvert contient des réserves minérales de 14,1 millions d’onces d’or (« Moz Au ») consistant en des réserves prouvées de 87,7 millions de tonnes à une teneur de 1,27 g/t Au pour 3,58 millions Moz Au et en des réserves probables de 353,8 millions de tonnes à une teneur de 0,92 g/t Au pour 10,49 Moz Au.

Faits saillants Zone Vortex

Au cours des mois de septembre et d’octobre 2017, une campagne de forage au diamant comprenant cinq (5) sondages espacés d’un minimum de 100 mètres entre les trous et totalisant 1 638,0 mètres a été complétée sur la propriété Casault. Au cours de cette campagne, un important système aurifère comprenant quatre (4) nouvelles zones parallèles nommées Vortex 475, 450, 435 et 425 a été identifié. L’enveloppe contenant ces zones minéralisées forme un corridor d’environ 50 mètres de largeur.

La zone la plus importante identifiée à ce jour sur Vortex, la Zone 450, a été intersectée à faible profondeur verticalement (75 à 250 mètres) dans tous les sondages de cette campagne et sur une distance latérale d’un minimum de 500 mètres. Cette zone, orientée est-ouest avec un fort pendage vers le nord, demeure complètement ouverte dans toutes les directions.

Zone Vortex 450 (Meilleurs résultats)

  • 1,38 g/t Au sur 26,5 m incl. 7,87 g/t Au sur 2,2 m incl. 14,55 g/t Au sur 0,8 m (CAS-17-96)
  • 1,30 g/t Au sur 23,5 m incl. 3,46 g/t Au sur 6,0 m incl. 23,6 g/t Au sur 0,5 m (CAS-17-95)
  • 2,10 g/t Au sur 6,7 m incl. 6,82 g/t Au sur 0,4 m et 5,58 g/t Au sur 0,4 m (CAS-17-93)
  • 1,91 g/t Au sur 7,2 m incl. 5,18 g/t Au sur 1,4 m (CAS-17-94)

La Zone 435, située à environ 15 mètres au sud de la zone 450, a été intersectée principalement à l’ouest dans les sondages CAS-17-93 et CAS-17-94. Cette zone reste complètement ouverte vers l’ouest et en profondeur.

Zone Vortex 435 (Meilleurs résultats)

  • 3,50 g/t Au sur 2,8 m incl. 5,0 g/t Au sur 0,95 m (CAS-17-93)

En plus des zones 450 et 435, deux autres zones anomales en or (475 et 425) ont été intersectées dans quelques sondages, respectivement à environ 25 mètres au nord de la zone 450 et à environ 10 mètres au sud de la zone 435. Le sondage CAS-17-96 a recoupé une zone de 18,7 g/t Au sur 0,50 mètre pour la zone 475.

Cette campagne de forage complétée à l’automne 2017, visait les extensions latérales de la nouvelle zone aurifère qui avait été identifiée dans le sondage CAS-17-86 sur la section 628 100E à proximité de la faille Sunday Lake (voir le communiqué de presse de Midland du 21 septembre 2017). Ce sondage avait intersecté une zone aurifère titrant 3,1 g/t Au sur 1,40 mètre (180,50 à 181,90 m), incluant un intervalle de 3,94 g/t Au sur 0,90 mètre (181,00 à 181,90 m). Cette zone était incluse à l’intérieur d’une large zone anomale en or et fortement altérée en hématite, carbonates et albite qui avait rapporté 0,56 g/t Au sur 16,0 mètres entre 180,50 et 196,50 mètres.

Tableau 1 : Meilleurs résultats des sondages CAS-17-92 à CAS-17-96

Sondage Zone Section De (m) À (m) Au g/t Long.(m)
CAS-17-92 475 628 200 76,60 93,30 0,29 16,70
incl. 81,80 82,80 1,72 1,00
CAS-17-92 450 628 200 117,30 130,80 0,46 13,50
incl. 121,35 122,55 2,83 1,20
incl. 122,25 122,55 5,52 0,30
CAS-17-93 475 628 000 136,75 152,60 0,24 15,85
incl. 142,25 143,30 1,16 1,05
CAS-17-93 450 628 000 182,80 189,50 2,10 6,70
incl. 188,40 188,80 6,82 0,40
et 189,10 189,50 5,58 0,40
CAS-17-93 435 628 000 209,85 212,65 3,45 2,80
incl. 211,70 212,65 5,00 0,95
CAS-17-93 425 628 000 232,70 240,00 0,29 7,30
CAS-17-94 475 628 100 233,00 241,00 0,36 8,00
incl. 235,50 236,00 2,72 0,50
CAS-17-94 450 628 100 259,80 267,00 1,91 7,20
incl. 265,60 267,00 5,18 1,40
incl. 265,60 266,40 7,70 0,80
CAS-17-94 435 628 100 279,40 290,30 0,34 10,90
incl. 281,30 282,10 1,70 0,80
CAS-17-95 450 628 300 77,00 100,50 1,30 23,50
incl. 89,00 95,00 3,46 6,00
incl. 89,00 89,50 7,32 0,50
et 91,00 91,50 5,66 0,50
et 94,50 95,00 23,60 0,50
CAS-17-96 475 628 500 126,50 127,00 18,7 0,50
CAS-17-96 450 628 500 155,80 182,00 1,38 26,20
incl. 179,80 182,00 7,87 2,20
incl. 180,20 181,00 14,55 0,80

Note : Les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminées avec l’information disponible à ce jour, les intervalles sont donc rapportés en longueur-carotte.

Modèle ”Syenite-Associated disseminated gold”

La zone aurifère Vortex est caractérisée par la présence d’intrusions alcalines de composition monzonitique qui sont accompagnées par des altérations dominées par l’hématite, la magnétite, les carbonates, l’albite ainsi que par une minéralisation en pyrite disséminée. Ces intrusions alcalines se retrouvent souvent aux contacts et à l’intérieur d’une séquence de roches fragmentaires très déformées près de la faille régionale Sunday Lake. Le gisement aurifère à haute teneur de Lower Detour (Zone 58N), qui est situé à environ 40 kilomètres à l’ouest de Vortex, est également reconnu comme étant associé à des intrusions alcalines. Ce type de minéralisation aurifère est connu comme « syenite- associated disseminated gold » (Robert, 2001). Plusieurs gisements d’or très importants du sud de l’Abitibi appartiennent à ce même type de gisement, notamment Canadian Malartic, Young-Davidson et Holt-McDermott (Robert, 2001).

Midland et SOQUEM sont extrêmement encouragés par ces nouveaux résultats obtenus dans la zone Vortex. Un programme de forage comprenant dix (10) sondages totalisant plus de 3 500 mètres a été approuvé afin de tester les extensions latérales jusqu’à une profondeur variant de 150 et 250 mètres. Ce programme de forage débutera en février 2018.

Des figures localisant la propriété Casault ainsi que la nouvelle zone aurifère Vortex peuvent être consultées en utilisant le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/1106701_Figures.pdf

Contrôle de la Qualité

Toutes les analyses ont été réalisées par ALS Minerals de Val-d’Or, Québec. Tous les échantillons ont été analysés pour l’or par pyroanalyse avec une finale par absorption atomique (AA) sur une fraction de 30 grammes avec une réanalyse par fini gravimétrique pour les valeurs supérieures à 3,0 g/t Au. Pour le contrôle de la qualité, dans chaque envoi, des standards certifiés et des blancs ont été insérés à intervalles réguliers à travers la suite d’échantillons. Les données ont été revues par Mario Masson, géologue et Vice-Président pour Midland et personne qualifiée selon les normes NI 43-101.

À propos de SOQUEM

SOQUEM, filiale de Ressources Québec, est un acteur de premier plan dans l’exploration minière au Québec. SOQUEM a pour mission de favoriser l’exploration, la découverte et la mise en valeur de propriétés minières au Québec. Elle a participé à plus de 350 projets d’exploration et pris part à d’importantes découvertes d’or, de diamants, de lithium et de plusieurs autres minéraux.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements, d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que SOQUEM INC., Mines Agnico Eagle ltée, IAMGOLD Corporation, Mines Osisko inc., Altius Minerals Corporation, NioBay Metals Inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Mario Masson, Vice-président Exploration chez Midland, géologue enregistré et personne qualifiée selon le Règlement 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Exploration Midland inc.
Gino Roger
Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.explorationmidland.com

Explor : Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 16 jan. 2018) – Ressources Explor inc. (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) (« Explor » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer que suite à l’assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires tenue le 16 janvier 2018, les administrateurs suivants ont été élus : Christian Dupont du Nouveau-Brunswick, Geoffrey Carter de l’Ontario, Mario Colantonio de l’Ontario et Gerhard Merkel d’Allemagne.

La firme Dallaire & Lapointe Inc. a été reconduite en tant qu’auditeurs indépendants de la Société. Les actionnaires ont également approuvé la continuation du régime d’options d’achat d’actions de la Société et du régime de droits des actionnaires.

Subséquemment à l’assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires, le conseil d’administration de la Société a tenu une réunion des administrateurs et a nommé les dirigeants suivants : Christian Dupont, comme président et chef de la direction, Rodrigue Tremblay en tant que chef des finances et Julie Godard en tant que secrétaire corporative. Finalement, les personnes suivantes ont été nommées au sein du comité d’audit : Christian Dupont, Mario Colantonio et Geoffrey Carter. Deux membres de ce comité sont considérés comme administrateurs indépendants.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSX CROISSANCE:EXS), sur l’OTCQB » (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)
Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Ressources Explor inc.
Christian Dupont
Président
888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
info@explorresources.com
www.explorresources.com

Pediapharm fait son entrée sur le marché OTCQB Venture

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 16 jan. 2018) – Pediapharm Inc. (la « Société » ou « Pediapharm ») (TSX CROISSANCE:PDP) (OTCQB:PDDPF) est heureuse d’annoncer que son action ordinaire a fait aujourd’hui son entrée sur le marché OTCQB Venture aux États-Unis sous le symbole « PDDPF ». Elle continuera également d’être inscrite sous le symbole « PDP » à la Bourse de croissance TSX.

« Intégrer le marché OTCQB fait partie de notre stratégie pour élargir notre actionnariat, précise Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm. La Société est en pleine effervescence, avec le lancement commercial réussi de Rupall et d’Otixal dans la dernière année et l’approbation récente du Cuvposa, qui sera lancé au cours des prochains mois. Nous sommes impatients de permettre aux investisseurs américains de prendre part à notre formidable croissance. »

About Pediapharm Inc.

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d’autres pays. Son portfolio de produits innovateurs compte notamment NYDAMD, un traitement révolutionnaire des poux de tête; RelaxaMC, un laxatif osmotique utilisé pour traiter la constipation; EpiCeramMD, une crème non stéroïdienne pour le traitement de l’eczéma; la suspension de naproxen, utilisée dans le traitement de la douleur et de l’inflammation causées par diverses affections, dont l’arthrite juvénile; RupallMC, une innovation dans le traitement médical des allergies avec un mode d’action unique; les gouttes auriculaires OtixalMC, qui sont les premières et les seules fabriquées à partir d’une combinaison d’antibiotique et de stéroïde offertes en doses unitaires stériles sans agent de conservation; ainsi que CuvposaMC, pour la sialorrhée grave.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d’autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques, incluant les commentaires de l’équipe de direction par rapport à l’utilisation du produit brut du placement, ainsi que les délais pour recevoir les approbations règlementaires requises. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu’ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d’y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. L’information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu’elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d’information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com, ainsi qu’aux autres risques découlant du fait qu’elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX. et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent document.

Pediapharm inc.
Sylvain Chrétien
président et chef de la direction
514 762-2626, poste 201
sylvain.chretien@pedia-pharm.com

Pediapharm inc.
Roland Boivin
chef de la direction financière
514 762-2626, poste 202
roland.boivin@pedia-pharm.com

Frank Candido
Direct Financial Strategies and Communication inc.
514 969-5530
directmtl@gmail.com

SIRIOS fore 26.0 mètres à 6.0 g/t Au et 11 m à 8,4 g/t sur Cheechoo

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 16 jan. 2018) – SIRIOS (TSX CROISSANCE:SOI) a le plaisir d’annoncer les résultats des quatre premiers sondages (#108 à 111) complétés à l’automne 2017 sur la propriété aurifère Cheechoo, à Eeyou Istchee Baie James au Québec. Les principaux résultats sont :

  • Sondage 108 : 26,0 m à 6.0 g/t Au inclus dans 575,7 m à 0,7 g/t Au, incluant 0,5 m à 137,7 g/t Au
  • Sondage 109 : 11,0 m à 8,4 g/t Au inclus dans 327,1 m à 0,7 g/t Au, incluant 0,5 m à 167,2 g/t Au
  • Sondage 110 : 15,1 m à 3,0 g/t Au inclus dans 286,5 m à 0,8 g/t Au, incluant 0,5 m à 73,0 g/t Au
  • Sondage 111 : 1,5 m à 18,6 g/t Au inclus dans 281,5 m à 0,5 g/t Au.

Le principal objectif du sondage #108 a été atteint en confirmant l’extension de la minéralisation aurifère recoupée en profondeur par les sondages #98 et 82E (réf. communiqué 30 mai 2017). Dans ce secteur et à cette profondeur d’environ 500 mètres, le contact tonalite/métasédiments est sub-horizontal en accord avec les données structurales mesurées en diagraphie. La minéralisation d’or se prolonge dans la tonalite ou dans les métasédiments mais toujours à proximité du contact sur une distance minimale de 100 mètres. Les sondages #112 et 120 ont recoupé le même contact et les résultats d’analyses devraient être reçus sous peu.

Le sondage #108 démontre que la tonalite titre 0,7 g/t Au sur toute son épaisseur, soit sur plus de 575 mètres. Les trois sondages #109 à 111 ont donné des teneurs moyennes entre 0,5 g/t Au et 0,8 g/t Au sur des épaisseurs variant de 281 à 327 mètres ce qui correspond approximativement à leurs longueurs totales; ces valeurs incluent les intervalles à plus hautes teneurs indiqués ci-haut dans chacun des sondages.

Les quatre sondages totalisent 1 813 mètres et couvrent une distance latérale de 100 mètres du sud-ouest vers le nord-est. Ils sont situés à la marge sud-ouest du secteur central, où on retrouve la plus grande concentration de sondages (voir carte). Les principaux résultats d’analyse sont détaillés au tableau ci-dessous.

Trente-trois sondages (#108 à 140) de calibre NQ ont été forés au cours de l’automne 2017 pour un total de 10 628 mètres. De l’or a été observé à plusieurs endroits dans 28 de ces sondages confirmant la présence d’or libre et grossier. Les échantillons de carottes des 29 autres sondages sont présentement à l’analyse et les résultats seront diffusés régulièrement après réception et interprétation. Les travaux sur Cheechoo reprennent cette semaine avec deux foreuses en opération pour compléter un minimum de 8 000 mètres additionnels de forage.

PRINCIPAUX RÉSULTATS D’ANALYSE – PROJET CHEECHOO
CAMPAGNE AUTOMNE 2017
SONDAGES # 108 à 111
Sondage De
(m)
À
(m)
Épaisseur
*(m)
Au
(g/t)
Teneur Au
(écrêtée à 50 g/t)
CH17-108 6.0 581,7 575,7 0,7 0,7
incl. 98,8 105,7 6,9 1,6
incl. 204,8 205,7 0,9 19,2
incl. 245,2 248,1 2,9 1,6
incl. 278,1 281,8 3,7 9,7
incl. 281,3 281,8 0,5 67,8
incl. 408,1 409,0 0,9 8,3
incl. 545,1 581,7 36,6 4,4 3,9
incl. 548,7 574,7 26,0 6,0 5,3
incl. 562,5 567,7 5,2 24,8 21,2
incl. 562,5 563,3 0,8 25,4
incl. 563,3 563,8 0,5 59,4
incl. 564,6 565,1 0,5 137,7
CH17-109 27,1 354,2 327,1 0,7 0,6
incl. 27,1 36,1 9,0 1,5
incl. 126,0 135,6 9,6 1,2
incl. 143,7 151,0 7,3 1,1
incl. 168,3 172,0 3,7 1,6
incl. 210,9 214,7 3,8 1,5
incl. 285,5 289,1 3,6 1,5
incl. 323,0 334,0 11,0 8,4 5,4
incl. 323,0 325,5 2,5 34,7 21,3
incl. 325,0 325,5 0,5 167,2
CH17-110 65,5 352,0 286,5 0,8
incl. 97,5 101,9 4,4 2,0
incl. 113,9 118,2 4,3 1,2
incl. 156,5 157,0 0,5 13,0
incl. 222,1 229,7 7,6 1,7
incl. 222,1 239,4 17,3 1,2
incl. 224,7 225,2 0,5 13,5
incl. 246,3 247,6 1,3 10,9
incl. 266,5 268,0 1,5 14,2
incl. 267,5 268,0 0,5 38,7
incl. 299,2 301,8 2,6 4,5
incl. 301,3 301,8 0,5 16,5
incl. 330,4 345,5 15,1 3,0
incl. 330,4 330,9 0,5 73,0
CH17-111 8,5 290,0 281,5 0,5
incl. 23,8 41,0 17,2 0,9
incl. 74,3 74,8 0,5 10,7
incl. 261,5 263,0 1,5 18,6
305,6 306,2 0,6 50,7
326,9 327,5 0,6 118,6

*: Intervalle le long du trou, épaisseur vraie non-déterminée.

Le long délai requis avant la diffusion des résultats d’analyses est, entre autres, dû à un contretemps exceptionnel qui s’est produit lors de la préparation des échantillons de carotte au début de la campagne de forage. Des correctifs ont été apportés et la diffusion des résultats d’analyses devrait se faire dorénavant sur une base plus régulière. Toutefois les délais restent longs pour l’ensemble de l’industrie dû à une forte demande auprès des laboratoires d’analyse.

Un tableau détaillant les intervalles décrits dans le tableau ci-dessus est disponible sur le site web de Sirios au lien suivant : http://sirios.com/files/Detail-composite-180116.pdf

Une carte localisant les sondages, deux sections, de même qu’un tableau des coordonnées sont disponibles aux liens suivants :

http://sirios.com/images/2017-DDH-map.jpg

http://sirios.com/images/Section-CH17-108.jpg

http://sirios.com/images/Section-CH17-109-110-111.jpg

http://sirios.com/files/BD_Coordinates-Drilled.pdf

La propriété Cheechoo, détenue à 100% par Sirios, est située à Eeyou Istchee Baie James au Québec, à 800 km au nord de Montréal, à 200 km à l’est de Wemindji et à moins de 10 km de la mine d’or Éléonore du producteur Goldcorp.

Contrôle de la qualité analytique

Toutes les carottes de forage, de calibre NQ, ont été décrites par le personnel de Sirios au camp d’exploration Cheechoo. Elles ont ensuite été expédiées à Rouyn-Noranda pour y être sciées en deux moitiés, dont une, envoyée à un laboratoire commercial pour fins d’analyse, et l’autre, conservée pour référence future. Suivant un programme strict d’assurance et de contrôle de qualité analytique, des blancs et des standards de référence certifiés ont été intégrés à la séquence d’échantillonnage, le tout ayant été effectué par Services Technominex inc. de Rouyn-Noranda. Ils ont ensuite été analysés pour l’or par pyro-analyse et finition à l’absorption atomique par les laboratoires Actlabs situés à Ste-Germaine-Boulé à proximité de Rouyn-Noranda. Les analyses titrant plus de 2 g/t ainsi que les échantillons avec présence d’or visible ont été réanalysé par pyro-analyse avec tamisage métallique à partir d’un échantillon d’environ 1 kg.

Jordi Turcotte, Msc., géo., personne qualifiée selon la Norme 43-101 a préparé et vérifié les informations techniques de ce communiqué de presse, et a révisé la version finale du texte.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la Bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

Dominique Doucet, président
Tél. : (514) 510-7961
ddoucet@sirios.com
Site web : www.sirios.com
(514) 510-7964 (FAX)

FPI Fronsac annonce l’émission de parts pour services rendus

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 15 jan. 2018) – Fiducie de Placement Immobilier Fronsac (« FPI Fronsac ») (TSX CROISSANCE:GAZ.UN) annonce l’émission de 80 000 parts de FPI Fronsac à un prix de 0.53$, pour un total de 42 400$, à titre de rémunération partielle des services fournis par certains membres de l’équipe de direction. L’émission des parts de FPI Fronsac constitue un supplément salarial basé sur la performance.

À propos de Fronsac – Fiducie de placement immobilier Fronsac est une fiducie à capital variable effectuant l’acquisition d’immeubles commerciaux dont la gestion est entièrement faite par le locataire.

Énoncés prospectifs – Le présent communiqué contient des énoncés et informations prospectifs au sens des lois applicables en valeurs mobilières. Fronsac met le lecteur en garde que les évènements réels pourraient différer considérablement des attentes actuelles en raison des risques connus et inconnus, des incertitudes et des autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats envisagés dans ces énoncés prospectifs. Parmi ceux-ci, notons les risques liés à la conjoncture, les risques liés au marché immobilier local, la dépendance vis-à-vis la situation financière des locataires, les incertitudes reliées aux activités immobilières, les variations de taux d’intérêts, la disponibilité du financement sous forme de dette ou de capital, les incidences liées à l’adoption de nouvelles normes, ainsi que les autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés par Fronsac auprès des autorités en valeurs mobilières, incluant le rapport de gestion. Fronsac ne compte pas mettre à jour ni modifier ses énoncés prospectifs, ni ne s’engage à le faire, même si des évènements futurs survenaient ou pour tout autre motif, sauf si la loi ou toute autorité règlementaire l’exige.

La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation, (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de Croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Jason Parravano
(450) 536-5328

Nouveau Monde Graphite se qualifie pour négocier sur l’OTCQX aux États-Unis

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC–(Marketwired – 12 jan. 2018) – Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde ») (TSX CROISSANCE:NOU)(OTCQX:NMGRF)(FRANKFURT:NM9) une société minière junior canadienne, établie au Québec, qui se concentre sur le développement de son dépôt de graphite naturel situé dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, à environ 150 km au nord de Montréal, a été autorisée à négocier sur le meilleur marché OTCQX® aux États-Unis sous le symbole «NMGRF». Le titre de Nouveau Monde continuera de se négocier à la Bourse de croissance TSX -Venture sous le symbole «NOU».

La plateforme OTCQX facilite les transactions des actions de Nouveau Monde pour les actionnaires américains actuels et futurs en leur offrant un accès pratique aux nouvelles ainsi qu’aux informations financières de la compagnie.

Éric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde, a déclaré: « En plus de produire du concentré de graphite à travers un processus traditionnel de concassage-broyage-flottation, nous prévoyons faire de la seconde transformation et produire du graphite sphérique purifié répondant aux prérogatives du marché des batteries Lithium-Ion. Comme ce marché ciblé se situe principalement aux États-Unis, être négocié sur un marché américain de première qualité permettra sans doute de bénéficier d’une plus grande exposition, d’augmenter notre accessibilité et ainsi d’élargir notre base d’actionnaires déjà en pleine expansion. »

Pour son passage sur l’OTCQX Nouveau Monde a été parrainée par J.P. Galda & Co., une société tierce qualifiée et chargée de fournir des conseils sur les exigences OTCQX.

À propos de Nouveau Monde Graphite

Nouveau Monde a découvert en 2015 un dépôt de graphite, situé sur son bloc de claims Tony de sa propriété de graphite Matawinie. Cette découverte a mené à l’annonce des résultats d’une étude de préfaisabilité, le 25 octobre 2017. L’étude de préfaisabilité a démontré la forte rentabilité du projet avec une production projetée de 52 000 tonnes par année de concentré de graphite en flocons de haute pureté s’étendant sur une période de 27 ans. Les réserves minérales probables pour la zone Ouest du Block Tony totalisent 33,0 Mt à une teneur de 4,39 % carbone graphitique (« Cg »). Les catégories de réserves sont conformes aux normes de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole pour les ressources minérales, conformément au Règlement NI 43-101 sur l’information concernant les projets miniers. Le projet de graphite Matawinie est situé dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, environ 150 km au nord de Montréal et bénéficie d’un accès direct à toute la main-d’œuvre et aux infrastructures nécessaires à l’opération, dont une source abondante d’hydro-électricité abordable et renouvelable. L’équipe de Nouveau Monde, qui cumule plus de 30 ans d’expérience récente dans le graphite, développe son projet avec le plus grand respect des communautés environnantes, tout en favorisant une faible empreinte environnementale.

Abonnez-vous à notre fil de nouvelles :

http://nouveaumonde.us12.list-manage.com/subscribe?u=f5e3304c32bfb54992fd9acce&id=603de466df

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur (i) la durée de vie de l’Usine de démonstration; (ii) l’obtention des permis et autorisations nécessaires; (iii) le calendrier, les perspectives et les prévisions en lien avec l’Usine de démonstration; (iv) les résultats de l’Usine de démonstration; et (v) en général, le paragraphe « À propos de Nouveau Monde Graphite » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives de la Société, constitue de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et est fondé sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, car les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables. De plus amples renseignements concernant Nouveau Monde sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nouveaumonde.ca

Marie-Eve Chaume
Vice-présidente Communications
+1 (514) 951-5498

Cartier débute 2018 avec 16 000 000 $ dans ses coffres et quatre foreuses sur la propriété Mine Chimo

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 11 jan. 2018) – Ressources Cartier inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (« Cartier ») est heureuse d’annoncer que 4 foreuses sont en activité sur la propriété Mine Chimo, située à 45 km à l’est de Val-d’Or, afin de réaliser 20 000 m de forage dans les prochains mois. Ces travaux ont pour but d’explorer les extensions latérales et en profondeur des 23 zones aurifères connues afin d’en accroître les dimensions (VIDÉO 3D).

En 2017, Cartier a réalisé 56 forages totalisant 21 000 m sur les propriétés Mine Chimo, Wilson, Cadillac Extension et 8 000 m sur Fenton qui est en partenariat avec SOQUEM. De ces forages, plus de 3 000 résultats d’analyse sont encore en attente du laboratoire. Les 11 000 m forés sur la propriété Mine Chimo démontrent la continuité de la minéralisation aurifère dans trois secteurs. De même, les 8 000 m forés sur la propriété Wilson ont permis de prioriser 2 des 4 zones aurifères où un programme de 10 000 m de forage sera réalisé en 2018.

Parallèlement à ces activités, Cartier s’est bâti une solide situation financière débutant 2018 avec 16 000 000 $ dans ses coffres. De plus, au cours de 2017, Cartier a:

  • Suscité l’intérêt de Mines Agnico Eagle Limitée qui a investi de nouveau afin de maintenir sa position stratégique d’investissement dans Cartier par la détention de 17 % des actions ordinaires émises et en circulation;
  • Intéressé 3 nouveaux investisseurs institutionnels à acheter un total de 15 % des actions ordinaires émises et en circulation;
  • Stimulé les fonds institutionnels québécois à accroître leur participation à 13 % des actions ordinaires émises et en circulation.

« La Société est active au cœur de 2 secteurs d’intérêt majeur en Abitibi soit le camp minier de Val-d’Or et le secteur d’activité d’Osisko dans la ceinture d’Urban-Barry – Lebel-sur-Quévillon – Chapais », a commenté Philippe Cloutier, président et chef de la direction, avant d’ajouter: « Nous resserrons le focus cette année sur 2 de nos actifs, aux endroits où les forages dans les extensions latérales et en profondeur de la minéralisation aurifère nous ont confirmé la continuité de la minéralisation. »

Assurance Qualité / Contrôle Qualité

Les renseignements de nature scientifique et/ou technique présentés dans le présent communiqué de presse ont été révisés et approuvés par M. Gaétan Lavallière, P.Geo., Ph.D., Vice-Président de Ressources Cartier. M. Lavallière est une personne qualifiée telle que définie par la Norme canadienne 43-101.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Philippe Cloutier, géo.
Président et Chef de la direction
819 856-0512
philippe.cloutier@ressourcescartier.com
www.ressourcescartier.com

Relations aux Investisseurs:
Relations Publiques Paradox
514 341-0408

Mises à jour de Falco sur le développement du projet Horne 5 et sur les activités d’exploration

MONTRÉAL, QC–(Marketwired – 10 janvier 2018) – Ressources Falco Ltée (TSX CROISSANCE: FPC) (” Falco ” ou la ” Société “) a le plaisir de fournir une mise à jour sur son développement du projet Horne 5 (le ” projet “), sur l’exploration et sur les activités corporatives.

DÉVELOPPEMENT DU PROJET HORNE 5 :

Relations communautaires et obtention des permis
La Société a continué son programme de relations communautaires et a tenu le 16 novembre 2017 sa session d’information et de présentation initiale du projet à Rouyn-Noranda. Environ 140 personnes ont assisté à la rencontre pour être informés par les représentants de la Société des divers aspects du projet. Les représentants ont répondu aux observations et aux questions des visiteurs.

Le 6 décembre 2017, la Société a également été avisée par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (gouvernement du Canada) que le projet n’est pas une activité désignée selon le Règlement désignant les activités concrètes en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012). Par conséquent, le projet n’est pas assujetti à l’évaluation environnementale fédérale; toutefois, certaines autres autorisations fédérales devront être obtenues.

Construction du pavillon scolaire Quémont
Le programme de construction du pavillon scolaire Quémont (” pavillon “) progresse très bien. L’immeuble a été érigé, fermé et préparé pour l’hiver avant la fin de l’année. Le programme de construction du pavillon est complété à 30 % et Falco est en voie de respecter l’échéancier de livraison du pavillon à la Commission scolaire de Rouyn-Noranda pour septembre 2018. Les coûts de construction et de relocalisation du pavillon sont estimés à 22,5 millions de dollars.

Construction du système de hissage et livraison des composantes clés
La construction du bâtiment des treuils, qui abritera le treuil auxiliaire et le treuil de service, a débuté en décembre 2017 et devrait être complétée durant le deuxième trimestre 2018. La construction du bâtiment des treuils permettra à la Société de débuter le dénoyage de la mine et la réhabilitation du puits Quémont de manière efficace et sécuritaire.

Les composantes clés du treuil auxiliaire et du treuil de service ont été expédiées vers le site le 22 décembre 2017. La Société prévoit l’assemblage des deux treuils lorsque la construction du bâtiment des treuils sera complétée.

Programme d’acquisition
La Société a également acquis des terrains, des droits de surface et des bâtiments stratégiques situés à proximité de l’empreinte du projet. En effet, la Société a acquis des infrastructures et bâtiments spécifiques de tierces parties, a exercé son option d’acquérir des terrains de la ville de Rouyn-Noranda et a signé plusieurs autres ententes. Le coût total des acquisitions s’est élevé à 9,0 millions de dollars.

Programme de dénoyage
Des équipements importants pour l’usine de traitement de l’eau et pour le système de pompage ont été commandés. Les composantes de l’usine de traitement de l’eau doivent être reçues durant le premier trimestre 2018. L’usine de traitement et le système de pompage auront une capacité de 600 mètres cubes par heure. Le certificat d’autorisation requis pour le dénoyage est toujours à l’étude par le gouvernement du Québec. D’autres autorisations d’une tierce partie sont aussi requises afin de procéder au programme de dénoyage.

Ingénierie de détail
La Société a débuté l’ingénierie de détail et l’approvisionnement des dessins d’atelier des équipements en lien avec le projet. Les efforts actuels sont concentrés sur l’usine de traitement de l’eau, la sous-station électrique et les installations de hissage. Pour la majeure partie de l’année 2018, l’ingénierie de détail sera concentrée sur les secteurs de l’usine de traitement du minerai et des opérations minières. La Société compte avoir l’ensemble de l’ingénierie de détail à un stade avancé et quasi complétée avant le début de la construction en surface.

PROGRAMME D’EXPLORATION :

Programme d’exploration régionale 2017
La Société a foré environ 54 500 mètres, complété 77 trous de forage et trois trous restent à être complétés afin de conclure le programme 2017. Un total de 25 cibles ont été forées au cours du programme d’exploration régionale 2017. En date d’aujourd’hui, 13 250 des 26 250, ou 50 % des échantillons analysés, doivent être reçus du laboratoire. Jusqu’ici, les meilleurs intervalles incluent un intervalle peu profond à Lac Cléricy (1,2 g/t Au sur 9,1 m de 124,4 à 133,5 m), un intervalle plus profond à Noralex (1,4 g/t Au sur 22,4 m de 407,6 à 430,0 m) et un autre intervalle à Flavrian (1,3 g/t Au sur 13,5 m de 325 à 338,5 m). Plusieurs cibles du programme 2017 nécessiteront du forage et des travaux géophysiques supplémentaires en 2018.

Programme d’exploration Donalda 2018
Le 21 décembre 2017, la Société a clôturé un financement par placement privé de 8,5 millions de dollars afin de financer son programme d’exploration 2018. La majorité du placement privé sera dépensé sur la propriété Donalda et sur des propriétés adjacentes situées à proximité de Horne et Quémont. La propriété Donalda est située 800 mètres à l’est du gisement Horne 5. En 2017, approximativement 4 700 mètres ont été forés sur la propriété Donalda et les résultats sont en attente. Le forage consistait à tester l’extension de la minéralisation connue et de confirmer les résultats historiques. Suite à la réception des résultats, une estimation préliminaire des ressources conforme au Règlement 43-101 sera effectuée. En raison de sa proximité au gisement Horne 5, la minéralisation potentielle souterraine serait accessible des futures infrastructures souterraines de Horne 5. Les cibles Donalda sont un système de quartz aurifère; toutefois le potentiel de retrouver un gîte de sulfures massifs volcanogènes reste à être testé.

Luc Lessard, président et chef de la direction, a commenté : ” Au cours des trois dernières années, l’équipe de Falco s’est fortement concentrée sur l’avancement du projet Horne 5 jusqu’au stade actuel. En 2018, les efforts de l’équipe continueront de s’intensifier afin de répéter le succès du développement de la mine de calibre mondial Canadian Malartic, laquelle a été découverte, définie, financée, construite et mise en production sur une période de six année, du premier trou de forage jusqu’à la première coulée d’or, à l’aide de plusieurs des membres actuels de l’équipe Falco responsables de ce succès. “

Personnes qualifiées
M. Luc Lessard, président et chef de la direction (ing.), a agi en tant que personne qualifiée au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers et a révisé et vérifié le contenu technique de ce communiqué.

M. Claude Bernier, directeur de l’exploration (géo., ing.), a agi en tant que personne qualifiée au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers et a révisé et vérifié le contenu technique relatif au programme d’exploration de ce communiqué.

À propos de Falco

Falco est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Falco contrôle 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base. L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé dans l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et qui a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre. Redevances Aurifères Osisko Ltée est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 12,6 % des actions ordinaires en circulation de la Société. La Société compte 188 957 863 actions ordinaires émises et en circulation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et des renseignements prospectifs (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières et de la loi des États-Unis intitulée ” Private Securities Litigation Reform Act of 1995 “, respectivement. Les énoncés, autres qu’un énoncé basé sur des faits historiques, peuvent être des énoncés prospectifs. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme ” planifie “, ” espère “, ” estime “, ” prévoit “, ” anticipe “, ” croit ” ou des variantes de ces mots ou expressions ou encore lorsqu’ils indiquent que certains actes, évènements ou résultats ” pourraient ” ou ” devraient ” être posés, ” se produiront ” ou ” seront atteints “. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux compris dans ces énoncés prospectifs incluent la fiabilité des données historiques mentionnées dans ce communiqué de presse, l’obtention par Falco dans les délais, le cas échéant, de toutes les autorisations, droits de passage et droits de surface requis des tierces parties propriétaires des infrastructures ou des droits nécessaires pour mener à bien les activités envisagées dans ce communiqué de presse selon des termes et conditions acceptables pour la Société et pour ces tierces parties, et ceux compris dans les rapports de gestion trimestriels et/ou annuel de Falco et dans les autres documents publics de divulgation déposés sur SEDAR, au www.sedar.com. Bien que Falco soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l’élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. Sauf si requis par les lois applicables, Falco décline toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’évènements futurs ou pour toute autre raison.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_1-a6efe189c1e9ae05a64c71e067f16e29.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_2-aad1713f543c92da9215dac5512a8334.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_3-af0607567ef5b786bbfa155b51ea930b.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_4-24d0903489929d7f85a0901015993409.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_5-484a2a6d027a82bca90d227d2c3a6cee.jpg
Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2018/1/10/11G149338/Images/Picture_6-7974287b59da9ccbb624f121de0c6481.jpg

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Vincent Metcalfe
Chef de la direction financière
514-905-3162
info@falcores.com

Explor modifie la date d’expiration des bons de souscription émis les 8 février et 19 février 2016

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 10 jan. 2018) – Ressources Explor inc. (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) annonce que son conseil d’administration a approuvé la prolongation de la date d’expiration des 4 920 000 bons de souscription émis le 8 et 19 février 2016 pour une période de douze mois additionnels, soit jusqu’au 8 février 2019 et 19 février 2019. Le prix d’exercice de ces bons, soit 0,15 $, demeure inchangé. Cette modification est sujette à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

Aucun de ces bons de souscription n’a été exercé à ce jour. Un initié de la Société détient environ 10 % de ces bons de souscription.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSXV-EXS), sur l’OTCQB (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)
Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Christian Dupont, président
888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
www.explorresources.com
info@explorresources.com

Fronsac annonce ses distributions mensuelles pour les mois de janvier, février et mars 2018

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 9 jan. 2018) – Fiducie de Placement Immobilier Fronsac (« FPI Fronsac » ou « Fronsac ») (TSX CROISSANCE:GAZ.UN) annonce aujourd’hui qu’elle versera des distributions mensuelles de 0.168¢ par part, soit 2.016¢ par part annuellement, les 31 janvier, 28 février et 30 mars 2018 aux porteurs de parts inscrits aux livres en date des 15 janvier, 15 février et 15 mars 2018 respectivement.

À propos de Fronsac – Fiducie de placement immobilier Fronsac est une fiducie à capital variable effectuant l’acquisition d’immeubles commerciaux dont la gestion est entièrement faite par le locataire.

Énoncés prospectifs – Le présent communiqué contient des énoncés et informations prospectifs au sens des lois applicables en valeurs mobilières. Fronsac met le lecteur en garde que les évènements réels pourraient différer considérablement des attentes actuelles en raison des risques connus et inconnus, des incertitudes et des autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des résultats envisagés dans ces énoncés prospectifs. Parmi ceux-ci, notons les risques liés à la conjoncture, les risques liés au marché immobilier local, la dépendance vis-à-vis la situation financière des locataires, les incertitudes reliées aux activités immobilières, les variations de taux d’intérêts, la disponibilité du financement sous forme de dette ou de capital, les incidences liées à l’adoption de nouvelles normes, ainsi que les autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés par Fronsac auprès des autorités en valeurs mobilières, incluant le rapport de gestion. Fronsac ne compte pas mettre à jour ni modifier ses énoncés prospectifs, ni ne s’engage à le faire, même si des évènements futurs survenaient ou pour tout autre motif, sauf si la loi ou toute autorité règlementaire l’exige.

La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation, (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de Croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Jason Parravano
(450) 536-5328

Vior annonce l’octroi de 300 000 options d’achat d’actions

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 9 jan. 2018) –

NE PAS DIFFUSER SUR LES FILS DE PRESSE AMÉRICAINS NI DISTRIBUER AUX ÉTATS-UNIS.

SOCIÉTÉ D’EXPLORATION MINIÈRE VIOR INC. (TSX CROISSANCE:VIO)(FRANCFORT:VL51) (la « Société » ou « Vior »)

Octroi de 300 000 options d’achat d’actions

La Société annonce qu’elle a le 5 janvier 2018 procédé à l’octroi de 300 000 options d’achat d’actions au prix de levée de 0,135 $ l’action, soit le prix de fermeture du 4 janvier 2018 à la Bourse de Croissance TSX. Ces options ont été octroyées à deux nouveaux administrateurs de la Société. Ces options sont valides jusqu’au 4 janvier 2023.

À propos de Vior

Vior est une société junior qui a pour stratégie corporative de générer, d’explorer et de développer des projets de qualité dans les meilleurs secteurs reconnus et accessibles. Au fil des ans, l’équipe de Vior a su démontrer sa capacité à découvrir de nombreux dépôts aurifères et autres prospects sur ses propriétés.

Site Web: www.vior.ca

SEDAR: Société d’exploration minière Vior inc.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Vior Inc.
Mark Fedosiewich
Président et Chef de la direction
613-898-5052
mfedosiewich@vior.ca
www.vior.ca

Nemaska Lithium publie l’étude de faisabilité 2018

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 9 jan. 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société » ou « nous ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer les résultats de son étude de faisabilité 2018 portant sur la mine et le concentrateur Whabouchi situés sur le territoire d’Eeyou Istchee Baie-James au Québec, et sur l’usine hydro-métallurgique située à Shawinigan, au Québec. Une conférence téléphonique portant sur l’étude de faisabilité 2018 aura lieu mardi, le 9 janvier 2018 à 11 h, heure de l’Est. Les détails de cette conférence se trouvent à la fin du présent communiqué. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, à moins d’indication contraire, et certains chiffres sont arrondis pour fins de présentation.

« Avec plus d’une année d’expérience dans la construction, la mise en service et l’exploitation de l’usine hydro-métallurgique de phase 1 à Shawinigan, et une production de plus de 1 050 t de concentré de spodumène excédant 6 % à partir d’un échantillon en vrac provenant de la mine Whabouchi, notre niveau de confiance dans le processus s’est accru, tant à la mine qu’à l’usine hydro-métallurgique, et nous croyons que le niveau de risque du projet a significativement diminué. De même, la mise à jour du modèle de ressources (block model) qui a suivi les forages de 2016 et de 2017 nous a permis d’augmenter la vie de la mine Whabouchi de 26 à 33 ans », affirme Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. « L’étude de faisabilité 2018 a tiré profit de notre expérience opérationnelle et tient compte de nos contrats de vente actuels, des discussions en cours avec des clients potentiels et de notre évaluation du marché du lithium. C’est pourquoi nous avons augmenté la capacité globale du projet commercial de 20 % en ajoutant de la flexibilité à l’usine hydro-métallurgique, et augmenté la capacité de production de carbonate de lithium à 16 000 t/an tout en maintenant la flexibilité de produire jusqu’à 100 % d’hydroxyde de lithium, puisque les deux produits sont en forte demande et que les prix de vente connus du carbonate de lithium sont aujourd’hui très semblables à ceux de l’hydroxyde de lithium. »

L’étude de faisabilité 2018 affiche un scénario de référence de la valeur actualisée nette (VAN) avant impôts (taux d’actualisation de 8 %) de 3,3 milliards de dollars et un taux de rentabilité interne (TRI) de 34,4%. Le marché des sels de lithium s’est renforcé considérablement, ce qui s’est reflété dans les prix de vente pour l’hydroxyde de lithium et le carbonate de lithium. L’étude de faisabilité 2018 utilise un prix de vente moyen de 14 000 $US/t pour l’hydroxyde de lithium pendant la vie de la mine, tandis que le prix de vente moyen du carbonate de lithium est de 9 500 $US/t pour les 5 premières années et de 12 000 $US/t par la suite pour le reste de la vie de la mine.

Du côté des dépenses d’exploitation (OPEX) durant les presque égale à 24 années d’opération de la fosse à ciel ouvert, le coût à la tonne étant de 3 655 $CA (2 811 $US/t) pour l’hydroxyde de lithium et de 4 424 $CA/t (3 403 $US/t) pour le carbonate de lithium, Nemaska Lithium demeure un producteur à moindre coût pour ces deux produits et confirme sa position concurrentielle parmi les producteurs mondiaux de sels de lithium.

Les dépenses en capital (CAPEX) actuelles pour la mine, le concentrateur et l’usine hydro-métallurgique sont de 801 M$, excluant le CAPEX de 74 M$ déjà investi. Ce CAPEX correspond à l’optimisation des procédés et aux équipements supplémentaires requis pour faire augmenter la production de carbonate de lithium de 3 250 tonnes/an jusqu’à 16 000 tonnes/an, augmentation qui se traduit par la hausse de 20 % de la capacité totale de l’usine hydro-métallurgique, qui passe de 27 400 t/an LCE (équivalent carbonate de lithium) à 33 000 t/an LCE. En outre, d’après l’expérience tirée de l’exploitation de la mine et aussi de l’usine hydro-métallurgique, l’étude de faisabilité 2018 prévoit notamment l’ajout d’un circuit de triage du minerai à la mine. Le fait d’ajouter des équipements supplémentaires et des zones tampons dans l’ensemble des procédés sur les deux sites a aussi permis d’accroître l’exploitabilité en plus de hausser le niveau de fiabilité et de permettre un entretien en continu qui ne perturbe pas les opérations, pour ainsi assurer un rendement optimal.

M. Bourassa poursuit : « Nous avons été activement engagés dans le financement de projet pendant plusieurs mois et nous en sommes à présent à l’étape de la vérification diligente de confirmation auprès de nombreux groupes intéressés à participer au financement du projet. Étant donné les alternatives sous examen, nous sommes confiants que le financement du projet sera réalisé au cours du trimestre actuel. »

« J’ai confiance qu’étant donné le stade actuel du projet, l’économique solide de cette étude de faisabilité 2018 aura un impact positif sur les discussions de financement et aideront la Société à compléter la structure de financement de projet pour le bénéfice de toutes les parties prenantes de la Société », a indiqué Steve Nadeau, chef de la direction financière de Nemaska Lithium.

L’étude de faisabilité 2018 couvre une fosse à ciel ouvert et une mine souterraine, les installations du concentrateur, la gestion des résidus et de l’eau au site minier, de même qu’une usine de traitement hydro-métallurgique à Shawinigan. Elle fut réalisée par Met-Chem/DRA et Hatch Ltée avec la contribution de SGS Geostat pour l’évaluation des ressources, SNC-Lavalin pour la co-disposition des stériles et résidus et la gestion de l’eau, Nardella pour l’échéancier du projet et Michel L. Bilodeau, ing., M. Sc. (App.), Ph. D. pour le modèle économique. La date de prise d’effet pour les réserves minérales de cette étude de faisabilité 2018 est le 7 novembre 2017.

L’étude de faisabilité 2018 se compare avantageusement à l’étude de faisabilité 2016 sur plusieurs points:

Points saillants de l’étude de faisabilité 2018
(Tous les calculs se fondent sur un concentré de spodumène à 6,25% Li
2O)
(Tous les montants indiqués sont en dollars canadiens ($CA), sauf indication contraire)
Étude de faisabilité
2018
Étude de faisabilité
Mise à jour 2016
Différence en %
(d’après les données en $CA si
applicable)
Durée de vie prévue de la mine (LOM) 33 ans 26 ans 27% d’augmentation
Revenu pour la durée de vie de la mine 19,2 milliards $ (14,8 milliards US$) 9,2 milliards $ (7,4 milliards US$) 108% d’augmentation
(moyenne de 581 M$/an) (moyenne de 354 M$/an)
Flux de trésorerie net non actualisé, avant impôts 13,2 milliards $ (10,2 milliards US$) 6,2 milliards $ (4,9 milliards US$) 114% d’augmentation
(moyenne de 425 M$/an pré-CAPEX initial) (moyenne de 259 M$/an
pré-CAPEX initial)
Flux de trésorerie net non actualisé, après impôts 9,6 milliards $ (7,4 milliards US$) 3,9 milliards $ (3,1 milliards US$) 146% d’augmentation
Valeur actualisée nette (« VAN ») au taux d’actualisation de 8%, avant impôts (scénario de référence) 3,3 milliards $ (2,5 milliards US$) 1,9 milliards $ (1,5 milliard US$) 76% d’augmentation
Valeur actualisée nette (« VAN ») au taux d’actualisation de 8%, après impôts (scénario de référence) 2,4 milliards $ (1,8 milliard US$) 1,2 milliards $ (0,9 milliard US$) 107% d’augmentation
Taux de rendement interne (« TRI ») avant impôts 34,4% 37,7% 9% de diminution
Taux de rendement interne (« TRI ») après impôts 30,5% 30,3% Néant
Dépenses initiales totales en immobilisations 801 millions $ (616 M US$) en CAPEX incluant la contingence 549 millions $ (439 M US$) en CAPEX incluant la contingence 46% d’augmentation
Récupération des capitaux investis après impôts * 2,9 ans 2,7 ans 5% d’augmentation
Prix de vente moyen de l’hydroxyde de lithium sur la vie de la mine 14 000 US$/t
Ex Works Shawinigan
9 500 US$/t
Ex Works Shawinigan
47% d’augmentation
Prix de vente moyen du carbonate de lithium sur la vie de la mine 11 719 US$/t
Ex Works Shawinigan
7 000 US$/t
Ex Works Shawinigan
67% d’augmentation
Concentré de spodumène – Coût moyen de production par tonne (fosse à ciel ouvert) 285 $/t (219 US$/t)
Ex Works Mine Whabouchi
174 $/t (139 US$/t)
Ex Works Mine Whabouchi
63% d’augmentation
Concentré de Spodumène – Coût moyen de production par tonne (mine souterraine) 353 $/t (272 US$/t)
Ex Works Mine Whabouchi
221 $/t (177 US$/t)
Ex Works Mine Whabouchi
60% d’augmentation
Coût moyen de production par tonne de l’hydroxyde de lithium provenant de la fosse à ciel ouvert 3 655 $/t (2 811 US$/t)
Ex Works Shawinigan
2 645 $/t (2 116 US$/t)
Ex Works Shawinigan
38% d’augmentation (42% de l’augmentation est attribuable à l’augmentation de l’OPEX du concentré de spodumène)
Coût moyen de production par tonne du carbonate de lithium provenant de la fosse à ciel ouvert 4 424 $/t (3 403 US$/t)
Ex Works Shawinigan
3 382 $/t (2 706 US$/t)
Ex Works Shawinigan
31% d’augmentation (42% de l’augmentation est attribuable à l’augmentation de l’OPEX du concentré de spodumène)
Production pour la durée de vie de la mine 7 millions de tonnes de concentré de spodumène transformé en presque égale à 770k tonnes d’hydroxyde de lithium de qualité batterie et presque égale à 361k tonnes de carbonate de lithium de qualité batterie. 5,5 millions de tonnes de concentré de spodumène transformé en presque égale à 714k tonnes d’hydroxyde de lithium de qualité batterie et presque égale à 84k tonnes de carbonate de lithium de qualité batterie. s .o.
(moyenne annuelle de presque égale à 213k tonnes de concentré pour produire presque égale à 23k tonnes d’hydroxyde de lithium et presque égale à 11k tonnes de carbonate de lithium) (moyenne annuelle de presque égale à 213k tonnes de concentré pour produire presque égale à 28k tonnes d’hydroxyde de lithium et presque égale à 3k tonnes de carbonate de lithium)
Taux de change $CA en $US 1 : 0,769 1 : 0,80 s .o.
* Après le début de la production commercial

Plan de la mine et de l’usine hydro-métallurgique

L’étude de faisabilité porte à la fois sur une fosse à ciel ouvert et une mine souterraine. Les réserves prouvées et probables de la fosse à ciel ouvert sont de 24 millions de tonnes d’une teneur de 1,53 % de Li2O. Les réserves prouvées et probables de la mine souterraine sont de 13 millions de tonnes d’une teneur de 1,16 % de Li2O. Les réserves prouvées et probables combinées sont de 37 millions de tonnes d’une teneur de 1,40% Li2O.

Durant les 23,6 premières années, la production sera extraite d’une fosse à ciel ouvert exploitée jusqu’à une profondeur maximale de 224 mètres et selon un coefficient de recouvrement moyen de 2,95 à 1. La fosse à ciel ouvert sera exploitée au moyen d’une flotte de camions miniers usuels hors route et d’excavatrices hydrauliques à une cadence de 2 830 tonnes de minerai par jour.

Durant les 9,4 dernières années, la production sera extraite d’une mine souterraine au moyen d’une rampe d’accès à l’intérieur de la fosse à ciel ouvert, pour 3 665 tonnes par jour. La mine souterraine sera d’une profondeur moyenne de 55 mètres sous le fond de la fosse. La méthode d’extraction minière choisie pour la mine souterraine est l’abattage par longs trous et le pilier de surface sous la fosse sera récupéré à la fin de la vie de la mine.

Nemaska Lithium a reçu un certificat d’autorisation (CA) général pour son projet minier Whabouchi que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec lui a remis le 8 septembre 2015. La Société a obtenu une décision positive du gouvernement fédéral le 29 juillet 2015 et détient à présent toutes les autorisations environnementales de base lui permettant d’aller de l’avant avec la mine Whabouchi. De plus, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (« MERN ») du Québec a émis un bail minier pour le projet de lithium de Whabouchi conformément à l’article 100 de la Loi sur les mines. Le bail comprend les droits miniers et de surface nécessaires à l’exploitation du gisement de Whabouchi et est valide pour une période initiale de 20 ans (expirant le 25 octobre 2037). Par la suite, le bail peut être renouvelé tous les 10 ans pour la durée des activités d’exploitation minière. Nemaska Lithium a également obtenu les baux requis pour l’occupation du domaine de l’État, conformément à l’article 239 de la Loi sur les mines, lesquels permettent d’utiliser les terres pour y déposer les résidus miniers et pour y mettre en place le concentrateur, les installations ancillaires ainsi que les autres installations nécessaires aux activités minières. Nemaska Lithium a également effectué un versement initial équivalant à 50 % du plan de remise en état approuvé par le MERN d’une valeur de 4 603 239 $.

Sur le site minier, la construction d’un bâtiment pour le concentrateur commercial et des bureaux administratifs fut réalisée, la majeure partie des travaux de préparation de la mine sont terminés et la construction des 13 km de la ligne de 69 kV est en cours, le raccordement au réseau électrique devant avoir lieu en mars 2018.

Résultats de l’étude de faisabilité et hypothèses clés pour Whabouchi
Paramètres d’exploitation minière (fosse + mine souterraine) Tonnes traitées (Mt) 37
Stériles et morts-terrains (Mt) 72
Teneur diluée (% Li2O) 1,40
Durée de vie de la mine (LOM) (années) 33
Paramètres de coûts d’exploitation CAPEX pré-production (M$) 7 $
Prix de l’hydro-électricité ($/kWh) 0,053 $ – (H-Q, tarif L)
OPEX durée de vie de la fosse
($/t concentré)
98 $
OPEX durée de vie de la mine souterraine ($/t concentré) 167 $
Paramètres de coûts du concentrateur CAPEX ($M) (y compris les coûts de clôture) 263 $
OPEX concentrateur ($/t de concentré) 95 $
OPEX gestion des résidus et de l’eau ($/t de concentré) 13 $
OPEX G&A ($/t de concentré) 72 $
OPEX Transport ($/t de concentré) 50 $
Paramètres de coûts de l’usine hydro-métallurgique CAPEX ($M) 531 $
OPEX ($/t produit de lithium)
Usine hydro-métallurgique seulement
1 817 $
OPEX ($/t produit de lithium)
tout inclus
4 012 $
Immobilisations de maintien générales CAPEX maintien – durée de vie de la mine ($M) 604 $
Paramètres des ventes (en chiffres absolus) Ventes brutes ($M) sur durée de vie de la mine
Concentré 264 $
Hydroxyde de lithium (LiOH-H2O) 13 283 $
Carbonate de lithium (Li2CO3) 5 504 $
Hydroxyde de lithium (LiOH-H2O) services de traitement (toll) 129 $
Marge opérationnelle (M$) 14 640 $
Paramètres des composantes de lithium Produit (prix de vente moyen $US – durée de vie de la mine)
Hydroxyde de lithium (LiOH-H2O) 14 000 $US
Carbonate de lithium (Li2CO3) 11 719 $US
Taux de change 1 C$ = 0,769 US$
Paramètres de l’échéancier Date effective pour le calcul de la VAN 1er janvier 2018
Construction et mobilisation Q3, 2016
Début de la mise en service du concentrateur Q2, 2019 (est.)
Annonce du début de la production commerciale Q4, 2019 (est.)
Début de la mise en service de l’usine hydro-métallurgique Q1, 2020 (est.)
Annonce du début de la production commerciale Q4, 2020 (est.)
Paramètres de valorisation VAN à 8% avant impôts (milliards$) 3,3 $
TRI avant impôts 34,4%
VAN à 8% après impôts (milliards$) 2,4 $
TRI après impôts 30,5%

Conférence téléphonique

Nemaska Lithium tiendra une conférence téléphonique portant sur l’étude de faisabilité 2018 ce mardi, 9 janvier 2018 à 11h00, heure de l’Est. Pour vous joindre à l’appel, veuillez composer le 1-877-223-4471 ou +1-647-788-4922 (local ou international). Un enregistrement (playback) sera disponible deux heures après la fin de l’appel jusqu’au 31 janvier 2018. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez composer le 1-800-585-8367 ou +1 416-621-4642 avec le code ID 2389707.

Personnes qualifiées

Le rapport technique complet conforme à la norme canadienne 43-101 (le rapport) préparé par Met-Chem/DRA et Hatch Ltée, et signé par chacune des personnes qualifiées sera déposé sur le site www.sedar.com dans les 45 jours. Celui-ci sera également disponible sur le site Web de Nemaska Lithium au www.nemaskalithium.com. L’information technique de ce communiqué de presse fut examinée et approuvée par M. Rock Gagnon, ing., de Met-Chem/DRA, et d’autres personnes qualifiées selon leurs responsabilités et expertise respectives.

Les textes suivants concernant Met-Chem/DRA, Hatch, SGS Canada, L. Nardella et SNC-Lavalin furent fournis à la Société par ces entreprises.

À propos de Met-Chem/DRA

La division Met-Chem de DRA Americas a été fondée en 1969 en tant que société de génie-conseil, dont le siège social est situé à Montréal, et offre une vaste gamme de services techniques et d’ingénierie. Met-Chem est reconnue pour ses compétences dans les domaines minier, géologique et minéralurgique et dispose d’une équipe talentueuse d’ingénieurs, de techniciens et de gestionnaires de projets avec expérience en Amérique du Nord, Amérique Latine, Europe, Afrique de l’Ouest et Inde. DRA est un groupe d’ingénierie mondial multidisciplinaire originaire d’Afrique du Sud qui fournit des services d’exploitation minière, minéralurgique, énergétique, de traitement de l’eau et d’infrastructure qui couvre les étapes d’étude conceptuelle jusqu’à la mise en service, ainsi que des services complets d’exploitation et d’entretien pour les secteurs des ressources minérales, traitement d’eau, agriculture et énergie. DRA a des bureaux en Afrique, en Australie, au Canada, en Chine et aux États-Unis.

À propos de Hatch

Hatch est une société indépendante propriété de ses employés avec des bureaux dans plus de 150 pays, et qui mène à travers le monde des projets dans les secteurs des mines et métaux, de l’énergie, des infrastructures, du domaine digital et des investissements. Hatch s’imprègne de la vision de ses clients et travaille avec eux pour apporter des idées novatrices qui améliorent l’efficacité et la valeur. Nos employés exceptionnels, aux talents variés, mettent à profit leur connaissance approfondie du génie et des affaires. Ils travaillent en partenariat avec nos clients pour élaborer des stratégies d’affaires, gérer et optimiser la production, développer des technologies révolutionnaires, et définir et exécuter des projets d’investissements complexes.

À propos de SGS Canada

SGS est le leader mondial de l’inspection, de la vérification, de l’analyse et de la certification. Nous sommes reconnus comme la référence mondiale en termes de qualité et d’intégrité. Nous employons plus de 90 000 collaborateurs et exploitons un réseau de plus de 2 000 bureaux et laboratoires à travers le monde.

Depuis plus de 35 ans, SGS Géostat met au service du secteur de l’industrie minière ses compétences en matière d’estimation des réserves minérales assistée par ordinateur et réalisée à l’aide de techniques géostatistiques, qui lui a valu sa réputation mondiale dans le domaine. Nous mettons les disciplines regroupées de la géologie, des statistiques et du génie minier à votre service afin de vous procurer des estimations et des modèles précis réalisés en temps opportun. Nous offrons aussi une vaste gamme de services d’appoint aux sociétés oeuvrant dans le domaine de l’exploration et de l’exploitation minière; notre but est de vous aider à réduire vos risques et améliorer votre rendement. SGS Géostat a acquis une position prépondérante au sein du secteur de l’industrie minière grâce à son habilité à gérer une équipe de spécialistes dont l’expérience pratique a été acquise dans les domaines minier et géologique, et à son recours à des connaissances théoriques reconnues mondialement, des techniques mathématiques perfectionnées, des algorithmes de programmation efficaces et à l’utilisation des technologies informatiques les plus récentes.

À propos de L. Nardella & Associés

L. Nardella et Associés Ltée (LNA) dirige une entreprise multidisciplinaire qui offre des services professionnels de Gestion de projet, Gestion de la construction, Gestion de la Chaîne d’Approvisionnement et de Mise en Service de projets dans les secteurs de l’industrie lourde autant pour de nouveaux projets, des modifications à ceux existants ainsi que pour des arrêts planifiés majeurs. Avec presque 25 années de succès, l’entreprise a fourni des services sur plus de 200 projets dans les secteurs majeurs soit les Mines et Métallurgie, Pâtes et Papiers, Pétrole et Gaz, Énergie et Énergie renouvelable, Pétrochimie et Chimie, Traitement des Effluents, et d’autres secteurs de l’industrie lourde de la construction.

LNA fournit des services-clés pour la stratégie d’exécution de projets lors des étapes du démarrage, de la planification, de l’exécution, de la surveillance et du contrôle. LNA a développé des solutions complètes, rentables pouvant être adaptées à divers projets, et notre excellente réputation s’est graduellement bâtie grâce à notre équipe solide de professionnels et les résultats positifs obtenus sur de nombreux projets. LNA a la capacité d’innover et de trouver des avenues de réduction des coûts pour nos clients en s’assurant que la planification d’un projet est dictée par la Gestion de la Construction au chantier.

À propos de SNC-Lavalin

Fondée en 1911, SNC-Lavalin est une entreprise mondiale spécialisée en gestion de projet offrant des services professionnels entièrement intégrés et un acteur de premier plan en matière de propriété d’infrastructures. À partir de bureaux situés dans le monde entier, les membres du personnel de SNC-Lavalin sont fiers de bâtir l’avenir. Nos équipes fournissent des solutions de projets complètes de bout en bout, notamment dans les domaines de l’investissement de capital, des services-conseils, de la conception, de l’ingénierie, de la construction, des investissements de maintien et de l’exploitation et de l’entretien, pour les clients dans les secteurs Pétrole et gaz, Mines et métallurgie, Infrastructures et Énergie. www.snclavalin.com

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium a adopté comme vision de « Faciliter le passage aux énergies vertes, grâce à ses produits et procédés, au bénéfice de l’humanité ». Elle entend devenir un producteur d’hydroxyde et de carbonate de lithium destinés principalement au marché émergent des batteries au lithium, propulsé majoritairement par les véhicules électriques, l’entreposage d’énergie, les téléphones cellulaires, les tablettes et autres produits de consommation. Au Québec, Canada, la Société développe l’un des plus importants gisements de spodumène provenant de roche dure au monde, tant en termes de volume que de teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska Lithium sera envoyé à l’usine de transformation que la Société entend construire à Shawinigan, Québec. Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté, grâce à des méthodes exclusives de production développées par la Société, et pour lesquelles la Société détient neuf brevets qui lui ont été octroyés, auxquels s’ajoutent plusieurs demandes de brevets sous examen dans différents pays, couvrant divers aspects et améliorations de sa technologie de fabrication d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté, de manière éco-responsable.

Mise en garde concernant l’information prospective

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, sans s’y restreindre, les résultats de l’étude de faisabilité 2018 (e.g. la VAN, le TRI, le CAPEX et l’OPEX du Projet), constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse, telles que, sans limitation, (A) la demande et les prix de vente anticipés pour l’hydroxyde et le carbonate de lithium, qui se fondent sur l’évaluation du marché du lithium par la Société, (B) l’augmentation anticipée de la durée de vie de la mine, qui résulte de résultats de forage et de la mise à jour du modèle de ressources (block model), et (C) les hypothèses-clés figurant dans le tableau immédiatement au-dessus des détails de la conférence téléphonique.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué comprennent, sans toutefois s’y limiter, (i) la Société demeurant un producteur d’hydroxyde et de carbonate de lithium à faible coût et concurrentiel, (ii) l’augmentation de 20% de la capacité de l’usine hydro-métallurgique, (iii) l’amélioration de la fiabilité du processus et l’entretien en continu sans perturber l’exploitation qui assureront une performance optimale, (iv) la finalisation du financement de projet au cours du présent trimestre, (v) les réserves prouvées et probables et la durée respective de l’exploitation à la fosse et la mine souterraine, (vi) la connexion de la ligne électrique au réseau pour mars 2018, et (vii) généralement, les énoncés prospectifs liés, en général, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement, ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les résultats de l’étude de faisabilité 2018 et les énoncés prospectifs de ce communiqué de presse se révèleront exacts, puisque les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés et dans l’étude de faisabilité 2018. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. Tous les énoncés prospectifs compris dans ce communiqué de presse sont qualifiés par les mises en garde qui précèdent et celles qui figurent dans nos autres dépôts auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, y compris, sans s’y restreindre, les mises en garde prévues dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société établie en date du 5 octobre 2017 et la section « Exposition et gestion des risques » du Rapport de gestion trimestriel de la Société. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

De plus amples renseignements concernant Nemaska Lithium sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nemaskalithium.com.

Nemaska Lithium Inc.
M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Nemaska Lithium Inc.
Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium effectue une seconde livraison d’hydroxyde de lithium de qualité batterie avec le concentré de Whabouchi et divulgue les spécifications de pureté du produit

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 8 jan. 2018) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer qu’elle a produit et rendu disponible pour collecte par son client, 2 autres tonnes d’hydroxyde de lithium de qualité batterie sous forme de solution aqueuse, à partir du concentré de spodumène de Whabouchi. À ce jour, la Société a livré 3 tonnes d’hydroxyde de lithium sous forme de solution aqueuse produite avec son concentré de spodumène de Whabouchi.

Un laboratoire indépendant, le Centre National en Électrochimie et en Technologies Environnementales (CNETE), a confirmé que la solution d’hydroxyde de lithium produite par Nemaska Lithium à ce jour rencontre les spécifications suivantes :

Spécifications – marché LiOH *
Intervalle des valeurs maximales
Nemaska Lithium
Spécifications LiOH
LiOH, %m 54,8 – 56,5
Ca, mg/kg 10 – 100 < 1
Na, mg/kg 20 – 500 < 20
K, mg/kg 10 – 250 < 10
Mg, mg/kg 10 < 1
Fe, mg/kg 5 – 21 < 5
Al, mg/kg 10 < 1
CO2, %m 0,035 – 0,35 < 0,2
Cl, mg/kg 15 – 100 < 10
SO4, mg/kg 50 – 300 < 150
Cr, mg/kg 5 – 100 < 1
Cu, mg/kg 1 – 5 < 1
Ni, mg/kg 1 – 10 < 1
Si, mg/kg 20 – 30 < 10
Zn, mg/kg 10 < 1
Sol. Acide, mg/kg 40 – 1000 < 50
* Données provenant de listes de produits du domaine public.

« Les producteurs de cathodes sont principalement préoccupés par les niveaux d’impuretés dans l’hydroxyde de lithium provenant de fournisseurs, puisque ces impuretés affectent la performance globale des batteries. Notre hydroxyde de lithium se compare très favorablement avec celui de nos pairs dans l’industrie et se trouve largement à l’intérieur des limites acceptables des spécifications des producteurs de cathodes globalement. Suivant nos discussions avec de nombreux producteurs de cathodes, je crois que notre hydroxyde de lithium se classe parmi les meilleurs produits disponibles aujourd’hui, » a déclaré Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium.

En outre, Nemaska Lithium est heureuse de signaler qu’elle a reçu un versement de 4,6M CAD$ de Technologies de Développement Durable Canada (TDDC) pour avoir atteint le second jalon dans le développement de l’usine d’hydroxyde de lithium de Phase 1.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium a adopté comme vision de « Faciliter le passage aux énergies vertes, grâce à ses produits et procédés, au bénéfice de l’humanité ». Elle entend devenir un producteur d’hydroxyde et de carbonate de lithium destinés principalement au marché émergent des batteries au lithium, propulsé majoritairement par les véhicules électriques, l’entreposage d’énergie, les téléphones cellulaires, les tablettes et autres produits de consommation. Au Québec, Canada, la Société développe l’un des plus importants gisements de spodumène provenant de roche dure au monde, tant en termes de volume que de teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska Lithium sera envoyé à l’usine de transformation que la Société entend construire à Shawinigan, Québec. Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté, grâce à des méthodes exclusives de production développées par la Société, et pour lesquelles la Société détient neuf brevets qui lui ont été octroyés, auxquels s’ajoutent plusieurs demandes de brevets sous examen dans différents pays, couvrant divers aspects et améliorations de sa technologie de fabrication d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté, de manière éco-responsable.

Mise en garde concernant l’information prospective

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué comprennent, sans toutefois s’y limiter, les énoncés prospectifs liés, en général, au paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement, ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, puisque les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. Tous les énoncés prospectifs compris dans ce communiqué de presse sont qualifiés par les mises en garde qui précèdent et celles qui figurent dans nos autres dépôts auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, y compris, sans s’y restreindre, les mises en garde prévues dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société établie en date du 5 octobre 2017 et la section « Exposition et gestion des risques » du Rapport de gestion trimestriel de la Société. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

De plus amples renseignements concernant Nemaska Lithium sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nemaskalithium.com

Nemaska Lithium Inc.
M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Nemaska Lithium Inc.
Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Falco renforce son équipe de direction

MONTRÉAL, QC–(Marketwired – 8 janvier 2018) – Ressources Falco Ltée (TSX CROISSANCE: FPC) (” Falco ” ou la ” Société “) a le plaisir d’annoncer les nominations de M. Ronald Bougie, au poste de vice-président, ingénierie et construction et de M. Guy Belleau au poste de directeur général de la mine pour le projet Horne 5.

M. Bougie cumule plus de 25 années d’expérience, en construction et développement de projets, acquises via la construction de nombreux projets miniers et industriels couronnés de succès. Avant de se joindre à Falco, il occupait le poste de vice-président exécutif, ingénierie, construction et opérations pour le projet de Ciment McInnis, un projet de 1,5 milliard de dollars. M. Bougie a auparavant mené les travaux de construction de la mine de diamants Renard, un projet de 944 millions de dollars, à titre de directeur général de la mine, ingénierie et construction. Il a également joué un rôle clé à titre de directeur général, ingénierie et construction, au cours du développement et de la construction de la mine aurifère Canadian Malartic, un projet de 1 milliard de dollars, actuellement considérée comme la plus importante mine aurifère en production au Canada.

M. Belleau est un ingénieur minier détenant plus de 25 années d’expérience dans l’industrie acquises au sein de plusieurs importantes sociétés minières canadiennes. Il occupait tout récemment le poste de directeur général de la mine aurifère Éléonore, un projet de 2 milliards de dollars. Au cours des huit années pendant lesquelles il a occupé ce poste à la mine aurifère Éléonore, il était responsable des études de faisabilité préliminaires, de l’exploration, de l’obtention des permis, de l’ingénierie, de la construction, et des activités d’extraction et de traitement à l’usine. Sous sa direction, la mine aurifère Éléonore a été récompensée pour son bilan exceptionnel de matière de sécurité pour l’année 2016 en remportant le trophée national John T. Ryan pour les mines de métaux.

Luc Lessard, président et chef de la direction, a commenté : ” Nous sommes enchantés d’accueillir Ronald et Guy dans l’équipe de Falco, deux leaders exceptionnels du domaine minier au Québec, ce qui permettra à la Société de bénéficier de leur expérience et de leur expertise dans le cadre du développement fructueux du projet Horne 5. Ces nominations importantes renforcent la qualité de l’équipe Falco et place le projet Horne 5 dans une position très enviable de concrétiser de manière efficace son échéancier vers la production. “

À propos de Falco

Falco est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Falco contrôle 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base. L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé dans l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et qui a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre. Redevances Aurifères Osisko Ltée est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 12,6 % des actions ordinaires en circulation de la Société. La Société compte 188 957 863 actions ordinaires émises et en circulation.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et des renseignements prospectifs (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières et de la loi des États-Unis intitulée ” Private Securities Litigation Reform Act of 1995 “, respectivement. Les énoncés, autres qu’un énoncé basé sur des faits historiques, peuvent être des énoncés prospectifs. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme ” planifie “, ” espère “, ” estime “, ” prévoit “, ” anticipe “, ” croit ” ou des variantes de ces mots ou expressions ou encore lorsqu’ils indiquent que certains actes, évènements ou résultats ” pourraient ” ou ” devraient ” être posés, ” se produiront ” ou ” seront atteints “. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux compris dans ces énoncés prospectifs incluent la fiabilité des données historiques mentionnées dans ce communiqué de presse et ceux compris dans les rapports de gestion trimestriels et/ou annuel de Falco et dans les autres documents publics de divulgation déposés sur SEDAR, au www.sedar.com. Bien que Falco soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l’élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. Sauf si requis par les lois applicables, Falco décline toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’évènements futurs ou pour toute autre raison.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Vincent Metcalfe
Chef de la direction financière
514-905-3162 info@falcores.com

Mason Graphite annonce la clôture du placement privé par voie de prise ferme de 45 M $

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 4 jan. 2018) –

NON DESTINÉ À LA DISTRIBUTION SUR LES FILS DE PRESSE AMERICAINS NI LA PUBLICATION AUX ÉTATS-UNIS.

Mason Graphite Inc. (« Mason Graphite » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:LLG)(OTCQX:MGPHF) est heureuse d’annoncer la clôture du placement privé par voie de prise ferme annoncé le 12 décembre 2017.

La Société a émis, par voie de prise ferme, un total de 18 750 000 actions ordinaires de la Société (les « Actions ») à un prix de 2,40 $ par Action (la « Prise Ferme »).

La Prise Ferme a été complétée par un syndicat de preneurs fermes mené par La Financière Banque Nationale Inc. et comprenant Paradigm Capital Inc., Cormark Securities Inc., BMO Nesbitt Burns Inc., Canaccord Genuity Corp., Eight Capital ainsi que TD Securities Inc. (collectivement, les « Preneurs Fermes »).

Tel que précédemment annoncé, le produit net de la Prise Ferme sera utilisé par la Société pour les frais de développement et de construction reliés à la mine de graphite du Lac Guéret et au projet d’usine de concentration de Baie-Comeau, Québec, (le « Projet ») que la Société prévoit majoritairement engager au cours des douze prochains mois, ainsi qu’à des fins générales de la Société. Ces frais de développement et de construction représentent une partie du 200 M $ de dépenses en capital prévues pour le Projet.

« Nous sommes heureux de l’appui soutenu que nous avons reçu de la part des investisseurs dans le cadre de la Prise Ferme », dit Benoît Gascon, Président et chef de la direction de Mason Graphite. « Ces investissements démontrent une fois de plus la qualité et la viabilité du Projet. Le succès de cette Prise Ferme représente une étape importante pour la Société, et nous permettra de continuer à travailler à la réalisation du Projet, qui progresse selon le plan annoncé précédemment ».

Tous les titres émis à la clôture de la Prise Ferme seront assujettis à une période de restriction de quatre mois, en vertu de la législation sur les valeurs mobilières ainsi que des politiques de la Bourse de croissance TSX, laquelle expire le 5 mai 2018.

Dans le cadre de la Prise Ferme, les Preneurs Fermes ont reçu une commission en espèces équivalent à 5,0% du produit brut de la Prise Ferme.

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre commerciale ou de la sollicitation pour l’acquisition de titres aux États-Unis. Les titres n’ont pas été et ne seront pas inscrits en vertu de la loi des États-Unis Securities Act of 1933 sous sa forme modifiée (la «Loi de 1933») ni des lois sur les valeurs mobilières de tout État et ne pourront être ni offerts ni vendus sur le territoire des États-Unis, ni pour le compte ou le bénéfice d’une personne de nationalité américaine (tel que défini dans la règlementation S de la Loi de 1933), sans inscription ou dispense applicable de ces exigences d’inscription.

À propos de Mason Graphite et du Projet du Lac Guéret

Mason Graphite est une compagnie minière canadienne dédiée au développement du gisement de graphite naturel du Lac Guéret dont elle détient 100 % des droits. La Société est dirigée par une équipe expérimentée possédant plus de 5 décennies d’expérience dans le graphite, notamment dans la production, la vente ainsi que la recherche et le développement. Pour en savoir plus, visitez www.masongraphite.com.

Mason Graphite Inc. pour le conseil d’administration,

Benoît Gascon, CPA, CA, Président et chef de la direction

Siège Social : 3030, boulevard Le Carrefour, bureau 600, Laval, Québec, H7T 2P5

Mise en garde contre les énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des «énoncés prospectifs» au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières. Toute information contenue dans ce document qui n’est pas clairement de nature historique peut constituer un énoncé prospectif, incluant les références à la Prise Ferme, l’utilisation du produit de la Prise Ferme et au Projet. En règle générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’utilisation d’une terminologie prospective comme « planifie », « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « budget », « prévu », « estime », « prévisions », « a l’intention », « anticipe » ou « ne prévoit pas », « croit », ou des variantes de ces mots et expressions ou l’énoncé que certaines actions, certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « seraient », « seront prises », « se produire » ou « être atteint ». L’information prospective est assujettie à des risques connus et inconnus, des incertitudes et autres facteurs qui pourraient rendre les résultats réels, le niveau d’activité, les performances ou les réalisations de la Société sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives.

Ces risques comprennent mais sans s’y limiter : (i) la volatilité du cours des actions; (ii) les marchés mondiaux et les conditions économiques générales; (iii) la possibilité de dépréciations et de perte de valeur; (iv) les risques associés à l’exploration, au développement et à l’exploitation de gisements miniers; (v) les risques associés à l’établissement de titres de propriété et des actifs miniers; (vi) les risques associés à la participation à des coentreprises; (vii) les fluctuations des prix des matières premières; (viii) les risques associés à des risques non assurables survenant en cours d’exploration, de développement et de production; (ix) la concurrence à laquelle fait face l’émetteur à l’égard de l’embauche du personnel expérimenté et de l’obtention du financement; (x) l’accès à une infrastructure adéquate pour soutenir les activités minières, de transformation, de développement et d’exploration; (xi) les risques associés à des changements à la réglementation de l’exploitation minière régissant l’émetteur; (xii) les risques associés aux diverses réglementations environnementales auxquelles l’émetteur est assujetti; (xiii) les risques liés aux retards réglementaires et d’obtention de permis; (xiv) les risques liés aux conflits d’intérêts potentiels; (xv) la dépendance envers le personnel clé; (xvi) les risques de liquidité; (xvii) le risque de dilution potentielle par l’émission d’actions ordinaires; (xviii) la Société ne prévoit pas déclarer de dividendes à court terme; (xix) le risque de litiges et (xx) la gestion des risques. L’information prospective est fondée sur des hypothèses que la direction de l’entreprise croit être raisonnables au moment où elles sont faites, y compris mais sans s’y limiter, les activités d’exploration continues, aucun changement défavorable important dans les prix des métaux, les plans d’exploration et de développement procédant tel que prévu et la réalisation de leurs résultats attendus, l’obtention des approbations réglementaires requises, et les autres hypothèses et facteurs énoncés aux présents textes.

Bien que la Société ait tenté d’identifier les facteurs importants qui pourraient amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux contenus dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs qui fassent en sorte que les résultats ne soient pas ceux attendus, estimés ou prévus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans de tels énoncés prospectifs. Cet énoncé de mise en garde sur les informations de nature prospective a été fourni afin d’aider les investisseurs à comprendre les activités de la Société, ses opérations et ses plans d’exploration et peut ne pas convenir à d’autres fins. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment à l’information prospective. Les informations prospectives ne sont valables qu’à la date de ce communiqué de presse, et la Société ne s’engage pas à mettre à jour ces informations prospectives, sauf conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Mason Graphite Inc.
Simon Marcotte, CFA,
Vice-président au Développement corporatif
+1 (647) 801-7273
info@masongraphite.com

Pour plus d’information reliées aux communautés locales :
Luc Veilleux, CPA, CA,
Vice-président exécutif et Chef de la direction financière
+1 (514) 289-3582
info@masongraphite.com
www.masongraphite.com

H2O Innovation remporte un contrat d’opération et maintenance dans l’ouest canadien d’une valeur de 4,5 M $

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 4 jan. 2018) – H2O Innovation inc. (« H2O Innovation » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:HEO)(ALTERNEXT:MNEMO:ALHEO)(OTCQX:HEOFF) est fière d’annoncer qu’elle a récemment remporté un contrat d’opération et maintenance (« O&M ») dans la province de l’Alberta (Canada) totalisant 4,5 M $ sur une période de cinq (5) ans. Ce contrat porte le carnet de commandes d’O&M à 64,2 M $, excluant le carnet de commandes de projets.

Les services fournis par H2O Innovation seront liés à l’opération, la surveillance et la maintenance quotidiennes des réseaux d’aqueduc et d’égout situés dans la région de Kananaskis, en Alberta. Le contrat consiste en l’opération et maintenance de onze (11) systèmes de traitement d’eau potable et de deux (2) systèmes de traitement d’eaux usées avec vingt-huit (28) stations de relevage. L’une des usines qu’H2O Innovation opérera dans le cadre de ce contrat est un système de filtration membranaire, fourni par la Société en 2007.

« Au fil des années, H2O Innovation a installé des centaines de systèmes de filtration membranaire au Canada, nous donnant ainsi une excellente occasion d’élargir notre plateforme d’O&M au pays. Ce projet dans la région de Kananaskis devrait ouvrir la voie à de futurs contrats d’opération et maintenance », a ajouté Greg Bishop – directeur service à la clientèle d’Utility Partners, l’unité d’affaires d’opération et maintenance d’H2O Innovation.

« Nous sommes très enthousiastes par ce projet d’envergure d’opération et maintenance au Canada. Nous avons su mettre à profit la force combinée d’Utility Partners et de notre équipe de projets, afin d’accélérer notre croissance et de développer de nouveaux territoires pour notre ligne d’affaires d’O&M », a déclaré Ryan Waldie, vice-président – développement des affaires et partenariat stratégique d’H2O Innovation.

À propos d’H2O Innovation

H2O Innovation conçoit et fournit des systèmes sur mesure ainsi que des solutions intégrées de traitement d’eau utilisant les technologies de filtration membranaire pour les marchés municipaux, industriels, de l’énergie et des ressources naturelles. Les activités de la Société reposent sur trois piliers principaux, soit i) les projets de traitement d’eau et d’eaux usées ; ii) les produits de spécialité et services, comprenant une gamme complète de produits chimiques de spécialité, de consommables, de produits spécialisés pour l’industrie du traitement de l’eau et de systèmes de contrôle et de surveillance ; iii) ainsi que des services d’opération et de maintenance des systèmes de traitement d’eau et d’eaux usées. Pour plus de renseignements, visitez : www.h2oinnovation.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ainsi que la Bourse Alternext n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Source : H2O Innovation inc.

www.h2oinnovation.com

Marc Blanchet
+1 418-688-0170
marc.blanchet@h2oinnovation.com

Hydropothecary annonce le devancement de l’échéance des bons de souscription

GATINEAU, QC–(Marketwired – 2 janvier 2018) – La société Hydropothecary (” THCX ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: THCX) a annoncé aujourd’hui qu’elle a choisi d’exercer son droit en vertu de l’acte de fiducie (l'” acte de fiducie “) visant les bons de souscription d’actions ordinaires de la Société émis le 18 juillet 2017 (les ” bons de souscription “) afin de devancer l’échéance de ces derniers. Aux termes de l’acte de fiducie, la Société peut devancer l’échéance des bons de souscription si, à tout moment après le 19 novembre 2017, le cours de clôture des actions ordinaires de la société (les ” actions ordinaires “) à la Bourse de croissance TSX (” TSX-V “) est égal ou supérieur à 3,00 $ pour une période d’au moins 15 jours de bourse consécutifs. À la fermeture des marchés le 27 décembre 2017, le cours de clôture des actions ordinaires à la TSX-V avait dépassé 3,00 $ pendant 15 jours de bourse consécutifs.

Dès aujourd’hui, l’échéance des bons de souscription est devancée du 18 juillet 2019 au 1er février 2018. Le présent communiqué constitue un avis aux porteurs de bons de souscription les informant de la nouvelle date d’expiration. À compter de 16 h (heure de Toronto) le 1er février 2018, aucun bon de souscription ne peut être exercé, et tous les bons de souscription non exercés seront nuls et non avenus. Les titulaires de bons de souscription qui veulent exercer leurs bons de souscription doivent donner suffisamment de temps pour livrer ces derniers à l’agent chargé des bons de souscription ainsi que les fonds correspondant à leur prix d’exercice, et, s’ils détiennent leurs bons de souscription auprès d’un conseiller en placement, ils doivent consulter celui-ci et lui donner des instructions.

Au 29 décembre 2017, sur les 7 856 300 bons de souscription initialement émis, 6 475 125 n’avaient pas encore été exercés. Chaque bon de souscription peut être exercé pour acquérir une action ordinaire de la Société à un prix d’exercice de 2,00 $. Par conséquent, si tous les bons de souscription sont exercés, la Société engrangera un produit total de 12 950 250 $.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary produit de la marijuana médicale naturellement cultivée et rigoureusement testée d’une qualité exceptionnelle. L’image de marque de Hydropothecary, son offre de produits de marijuana, ses normes de services aux patients et le prix de ses produits reflètent l’excellence du positionnement de Hydropothecary en tant que marque supérieure de marijuana médicale légale au sein du marché émergent. De plus, Hydropothecary s’implique dans la recherche et le développement en lien avec les cannabinoïdes : les méthodes d’extraction, l’élaboration de médicaments et la combinaison de molécules précises. En outre, la Société s’investit dans l’élaboration et le brevetage de nouvelles technologies liées à la marijuana médicale, et prévoit importer et exporter de la marijuana médicale.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Pour les demandes de renseignements des investisseurs :

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Demandes de renseignements des médias :

Julie Beun
Publiciste et relations avec les médias
julie@thehydropothecary.com
613-371-9060

ou

Adam Miron, directeur
819-639-5498

Explor complète un placement privé de 500 000 $ en actions accréditives

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 29 déc. 2017) – Ressources Explor inc. (« Explor » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) annonce la clôture d’un placement privé sans l’entremise d’un courtier de 8 333 333 actions ordinaires accréditives à un prix de souscription de $0.06 l’action, pour un produit brut total de 500 000 $ (le « placement privé »).

Dans le cadre du placement privé, Explor versera des honoraires d’intermédiation de 40 000 $ et émettra 666 666 bons de souscription d’intermédiaire non transférables. Chaque bon peut être exercé à un prix de 0,06 $ jusqu’au 29 décembre 2019.

Le produit de ce placement privé sera engagé par la Société en dépenses d’exploration sur des propriétés minières situées dans la province de l’Ontario.

Les titres émis dans le cadre du placement privé sont assujettis à une période de restriction de quatre mois et un jour, se terminant le 30 avril 2018. Le placement privé est conditionnel à l’obtention de l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSXV-EXS), sur l’OTCQX » (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Teck Resources Ltd. effectue actuellement un programme d’exploration afin de gagner une participation dans la propriété TPW. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)
Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :
Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Christian Dupont, président
Tél : 888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
Site Web : www.explorresources.com
Courriel: info@explorresources.com

Alphinat annonce un profit de 152 183 $ pour l’exercice financier termine le 31 août 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 déc. 2017) – Alphinat Inc. (TSX CROISSANCE:NPA) annonce un profit de 152 183 $ pour l’exercice financier terminé le 31 août 2017.

Au cours de l’année, la direction a poursuivi l’exécution de son plan d’affaires en se concentrant sur quatre axes principaux : le secteur municipal, le gouvernement fédéral du Canada, la consolidation de nos relations avec nos partenaires existants ainsi que le développement de nouveaux partenariats et l’assurance de maintenir l’avantage compétitif de SmartGuide vis-à-vis les différents joueurs sur le marché.

Au cours de l’année financière 2017, Alphinat a continué à concentrer la majorité de ses efforts à supporter ses partenaires et intensifier ses efforts de ventes auprès des municipalités et du gouvernement fédéral du Canada. Nous comptons parmi nos clients, 30 villes, dont une ville en Californie reconnu comme étant un important centre de la haute technologie, 5 Provinces canadiennes, 3 États américains et 2 départements français. De plus, SmartGuide est exploité par des agences de gouvernements fédéraux dans 4 pays.

Notre équipe a été impliquée dans divers projets stratégiques avec des délais de livraison très courts, démontrant d’autant plus à nos clients et partenaires les gains de productivité qu’offrent SmartGuide. Alphinat est constamment à la recherche de moyens de réduire le recours au code sur mesure et d’augmenter la réutilisabilité des actifs TI existants chez les clients. Ainsi, SmartGuide permet aux services informatiques de se concentrer sur l’infrastructure, les conventions techniques, les connexions aux systèmes existants et la sécurité, tandis que les experts métiers peuvent se concentrer à utiliser leurs connaissances et leur savoir-faire pour mettre en place et à améliorer les services en ligne tout en s’adaptant à un environnement commercial en constante évolution. SmartGuide a maintes fois démontré qu’il livre des solutions de type générique à des coûts de beaucoup inférieurs à des solutions développées à partir de code sur mesure.

Afin d’assurer une croissance plus importante, Alphinat a investi dans le « packaging » de SmartGuide sur deux axes principaux :

  1. SmartGuide Portal Edition pour Dynamics 365 qui sera disponible en début d’année 2018, permettra d’optimiser la manière dont les clients conçoivent et déploient des services en ligne à partir de Microsoft Dynamics 365. Cette solution sera disponible en mode SaaS ainsi qu’en mode de déploiement dans les environnements du client ;
  2. SmartGuide Municipal Cloud qui vise à offrir un environnement inégalé en matière de productivité pour les municipalités. Les municipalités pourront choisir parmi un catalogue de services aux citoyens, accélérant d’autant plus la mise en ligne de solutions comme des requêtes en ligne de services, des demandes de permis et de licences ainsi que de nombreux autres services aux citoyens et applications à usages internes.

Au cours de 2017, l’équipe de R&D d’Alphinat a ainsi continué à faire évoluer SmartGuide afin de supporter les ambitions et les demandes de ses clients et de ses partenaires, tout en répondant aux orientations stratégiques de l’entreprise.

Pour l’exercice de 12 mois terminé le 31 août 2017, les produits se sont élevés à 1 660 492 $ comparativement à 1 522 929 $ pour la période correspondante de 2016. Le bénéfice net pour l’exercice 2017 s’élève à 152 183 $, soit 0,003 $ par action (nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation), comparativement à un bénéfice net de 48 102 $, soit 0,001 $ par action (nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation), pour l’exercice 2016.

Les états financiers d’Alphinat et le rapport de gestion de la direction pour la période terminée le 31 août 2017 peuvent être consultés sur SEDAR au www.sedar.com.

À propos d’Alphinat

Chez Alphinat, nous sommes motivés par la passion de rendre le développement d’applications à la portée de tous. Il nous a toujours semblé étrange que les personnes ayant la vision de l’apparence et du comportement d’une application finie ne soient impliquées qu’au début du processus. Après tout, quel meilleur moyen d’assurer le succès d’un projet que d’impliquer les individus le plus près des utilisateurs-finaux tout au long du processus?

C’est pourquoi nous vous apportons de nouvelles façons d’habiliter les bonnes personnes au bon moment dans le processus de développement d’applications. En même temps, nous travaillons constamment à réduire le besoin de coder afin de rendre le développement et la maintenance d’applications plus simples, tout en réduisant les risques d’erreurs.

Que vous choisissiez de développer vos applications à l’aide de notre plateforme « low-code » SmartGuide®, d’accélérer le lancement de votre projet avec l’une de nos applications pré-construites ou de faire appel à nous ou à l’un de nos partenaires pour vous accompagner, nous sommes là pour vous aider à déployer de meilleures applications en un temps record. Visitez www.alphinat.com pour plus d’informations.

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations du présent document, y compris celles qui expriment les attentes ou les estimations de la direction en ce qui a trait au rendement futur de la société, constituent des “énoncés prospectifs” au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que la direction les considère vraisemblables au moment de les formuler, sont assujetties de façon inhérente à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Nous avisons le lecteur que ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient entrainer des écarts importants entre les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société et les résultats, le rendement ou les réalisations futurs décrits de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. De nombreux facteurs pourraient entrainer un écart considérable entre les résultats réels et ceux décrits dans les énoncés prospectifs; parmi eux, citons la capacité de la société à accroitre l’acceptation de ses produits sur le marché et à pénétrer de nouveaux marchés; l’existence de défauts ou de problèmes non décelés dans les produits de la société; l’aptitude de la société à gérer sa croissance; la capacité de la société à faire face à la concurrence; les obligations potentielles; le maintien des droits de propriété intellectuelle de la société et les litiges mettant en cause ces droits; la dépendance de la société envers le savoir-faire de son personnel clé; et l’accessibilité de la société à des capitaux suffisants pour financer ses besoins futurs. Voilà une liste non exhaustive des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur l’un de nos énoncés prospectifs. Nous avisons les investisseurs de ne pas se fier indument aux énoncés prospectifs. Le présent avis s’applique expressément à tous les énoncés prospectifs écrits ou oraux attribuables à Alphinat ou à toute personne s’exprimant au nom de la société. La société décline toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’évènements futurs ou autres. Les risques et incertitudes relatifs à la société sont décrits plus en détail dans le rapport annuel de cette dernière.

La Bourse de croissance TSX n’assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Alphinat Inc.
M. Philippe Lecoq
Chef de la direction
(514) 398-9799, poste 222

Kintavar Exploration annonce la dernière clôture du placement privé pour un total cumulatif de 1 050 423 $

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 29 déc. 2017) – Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX CROISSANCE:KTR), est heureuse d’annoncer la troisième et dernière clôture d’un placement privé sans courtier (le « placement »), composé de 2 547 356 actions accréditives, émises à un prix de 0,14 $ par action et 1 859 295 unités (les « unités ») au prix de 0,11 $ l’unité pour un produit brut total cumulatif de 1 050 423 $. Chaque unité étant composée d’une (1) action et d’un demi-bon de souscription d’actions (1/2), chaque bon de souscription entier donnant droit au porteur d’acquérir une (1) action au prix de 0,14 $ par action jusqu’au 26 décembre 2019.

Certains administrateurs de la Société ont souscrit pour un total de 164 248 actions ordinaires accréditives et 131 250 unités dans le cadre du financement (la « participation des initiés »). La participation des initiés est dispensée de l’obligation d’établir une évaluation formelle et de l’approbation des porteurs minoritaires prévues au Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 ») en vertu de la dispense prévue aux articles 5.5(a) et 5.7(1)(a) du Règlement 61-101, puisque la juste valeur marchande de la participation des initiés ou la contrepartie payée par ces initiés n’excède pas 25% de la capitalisation boursière de la Société. La Société n’a pas déposé de déclaration de changement important au moins 21 jours avant la réalisation du placement puisque la participation des initiés n’avait pas été déterminée à ce moment.

La totalité du produit du placement sera affectée aux travaux de forage sur la propriété Mitchi ainsi qu’aux fins de fonds de roulement de la Société.

Les actions acquises dans le placement sont sujettes à une période de restriction à la revente de quatre mois et un jour depuis la date de clôture, se terminant le 27 avril 2017, sauf tel que permis par la réglementation en valeurs mobilières applicable et les règles de la Bourse de croissance TSX.

En lien avec le placement, la Société a versé une commission en espèces de 15 792 $ et a émis 112 800 options de rémunération incessibles permettant chacune d’acquérir une action ordinaire au prix de 0,14 $ l’action pendant une période de vingt-quatre (24) mois et sont sujettes à une période de restriction à la revente de quatre mois et un jour à compter de la date de clôture.

« Nous sommes très satisfaits avec ce placement privé sursouscrit et maintenant nous pouvons nous attendre à compléter la campagne de forage d’hiver sur Mitchi en janvier. Avec les résultats de laboratoire qui devront commencer à rentrer en janvier, nous croyons que ce sera une période très excitante pour Kintavar. Au nom de toute l’équipe, je souhaite à tous un joyeux temps des fêtes et une bonne année. » a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar Exploration.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 21 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 210 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture métasédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko Mining détient une redevance de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) et une redevance de 1 % sur 21 CDC de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kintavar Exploration Inc.
Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com

Explor complète une seconde et dernière tranche d’un placement privé d’actions ordinaires et accréditives

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC–(Marketwired – 27 déc. 2017) – Ressources Explor inc. (« Explor » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) annonce qu’elle a complété une seconde et dernière tranche d’un placement privé sans l’entremise d’un courtier d’un nombre maximum de 5 028 572 actions ordinaires et/ou accréditives à un prix de 0,07 $ l’action, pour un produit de souscription total de 352 000 $ CDN. Chaque action ordinaire et accréditive est accompagnée d’un-demi bon de souscription, un bon entier et 0,10 $ étant requis pour l’acquisition d’une action ordinaire de la Société jusqu’au plus tard 24 mois à partir de chaque clôture (le « placement privé »). Une première clôture à ce placement avait eu lieu le 11 décembre 2017 pour un montant total de 330 000 $.

La seconde tranche du placement privé close aujourd’hui consiste en la vente de 31 429 actions ordinaires, de 282 587 actions accréditives et en l’émission de 157 143 bons de souscription. Ceci représente un produit de souscription totalisant 22 000 $, dont 19 800 $ devront être engagés par la Société en dépenses d’exploration sur des propriétés minières situées dans la province de Québec. Aucun frais d’intermédiation n’est payable à l’égard des titres placés lors de cette seconde clôture.

Les titres émis lors de la seconde clôture du placement privé sont assujettis à une période de restriction de quatre mois et un jour, se terminant le 28 avril 2018.

Le placement privé est conditionnel à l’obtention de l’approbation finale de la Bourse de croissance TSX.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSXV-EXS), sur « l’OTCQB » (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :

  • Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
  • Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)

Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :

  • Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
  • Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Christian Dupont, président
Tél : 888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
info@explorresources.com
www.explorresources.com

Vior annonce la clôture d’un placement privé totalisant 550 000 $

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 22 déc. 2017) –

NE PAS DIFFUSER SUR LES FILS DE PRESSE AMÉRICAINS NI DISTRIBUER AUX ÉTATS-UNIS

SOCIÉTÉ D’EXPLORATION MINIÈRE VIOR INC. (TSX CROISSANCE:VIO)(FRANCFORT:VL5) (la « Société » ou « Vior ») annonce la clôture d’un placement privé totalisant 5 500 000 unités (les « Unités ») au prix de 0,10 $ par Unité, pour un montant brut total de 550 000 $ (le « Placement »).

Chaque Unité comprend une (1) action ordinaire de la Société (une « Action ») et un demi bon de souscription (chaque bon entier étant un « Bon »). Chaque Bon permet à son détenteur d’acquérir une (1) action ordinaire de la Société au prix de 0,15 $ par action pour une période de 24 mois expirant le 20 décembre 2019.

Dans le cadre du Placement, la Société a payé des frais d’intermédiation totalisant 7 800 $.

Les titres émis en vertu du Placement sont assujettis à une période de détention obligatoire de quatre mois expirant le 21 avril 2018. Le Placement demeure sujet à l’appobation finale de la Bourse de croissance TSX.

À propos de Vior

Vior est une société junior qui a pour stratégie corporative de générer, d’explorer et de développer des projets de qualité dans les meilleurs secteurs reconnus et accessibles. Au fil des ans, l’équipe de Vior a su démontrer sa capacité à découvrir de nombreux dépôts aurifères et autres prospects sur ses propriétés.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Mark Fedosiewich
Président et Chef de la direction
613-898-5052
mfedosiewich@vior.ca
www.vior.ca
SEDAR: Société d’exploration minière Vior inc.

Les Métaux Niobay annonce la clôture d’un financement et une mise-à-jour corporative

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 22 déc. 2017) – Les Métaux Niobay inc. (la “Société”) (TSX CROISSANCE:NBY) a le plaisir d’annoncer qu’elle a complété un placement privé, sans l’entremise de courtier, par l’émission de 814,075 actions accréditives ordinaires à un prix de $0.27 par action accréditive et de 2,890,909 actions ordinaires à un prix de $0.22 par action, pour un montant total de $855,800 (le “Placement Privé”).

La Société prévoit utiliser les fonds levés pour effectuer des travaux d’exploration sur ses propriétés au Canada et pour les fins de son fonds de roulement. Plus spécifiquement, les fonds reçus de la vente des actions accréditives seront engagés pour des dépenses d’exploration éligibles canadiennes se qualifiant comme frais d’exploration au Canada et comme dépenses admissibles aux fins de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), et qui seront renoncées en faveur des porteurs d’actions au plus tard le 31 décembre 2017.

Les actions émises dans le cadre du Placement Privé sont soumises à une période de détention obligatoire se terminant le 23 avril 2018. Le Placement Privé a été effectué en vertu des dispenses de prospectus des lois sur les valeurs mobilières applicables et est assujetti au consentement définitif de la Bourse de croissance TSX. Suite à la réalisation du Placement Privé, la Société a 36,690,111 actions ordinaires en circulation.

Démission d’un administrateur

Le Conseil annonce également la démission de Monsieur Jean Rainville en qualité d’administrateur, pour des raisons professionnelles. Le Conseil aimerait remercier M. Rainville pour ses services à la Société et lui souhaite beaucoup de succès dans ses autres projets.

Dépôt de Rapport Technique

La Société est également heureuse d’annoncer le dépôt d’un rapport technique réalisé selon les normes de l’Instrument 43-101 (“NI 43-101”) appuyant les ressources minérales du projet James Bay Niobium en Ontario, tel que publié dans le communiqué de presse de la Société émis le 16 novembre 2017.

Le rapport technique NI 43-101 a été préparé par Dorota El Rassi, P.Eng. et Paul Chamois, P.Geo. de Roscoe Postle Associates Inc., les deux étant considérées comme «personne qualifiée» indépendante au sens de NI 43-101. Le rapport technique NI 43-101 peut être consulté sur le site web de la Société à l’adresse www.niobaymetals.com ou sous le profil de la Société à l’adresse www.sedar.com.

À propos de Les Métaux Niobay inc.

NioBay Metals Inc. est une société d’exploration minière détenant une participation de 100% dans la propriété James Bay Niobium en Ontario, Canada. De plus NioBay détient une option afin d’acquérir un intérêt pouvant atteindre 65% dans le projet aurifère La Peltrie, dans le nord du Québec, une participation directe de 46,9% dans certains titres miniers situés dans la région de Chibougamau, au Québec, en vertu d’une entente de coentreprise avec SOQUEM, et une participation de 72,5% dans le projet Crevier niobium et tantale, situé au Québec.

Énoncé de mise en garde

Le présent communiqué de presse comporte certains énoncés prospectifs, tels que définis dans les lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Les déclarations qui décrivent les plans futurs, les activités ou évènements que la Société croit, prévoit ou anticipe va ou peux survenir sont des déclarations prospectives. Plus spécifiquement, ce communiqué de presse comprend des énoncés prospectifs relativement au plan de la Société et l’utilisation prévue des fonds levés. Les énoncés prospectifs sont basés sur des hypothèses émises par la direction qui sont sujets à des risques et incertitudes connues et inconnues au delà du contrôle de la Société, incluant des risques reliés à l’obtention de tous les permis requis pour effectuer les travaux d’exploration. Il n’y a aucune certitude que les résultats anticipés par les énoncés prospectifs vont se réaliser et les résultats actuels pourraient différer de façon importante pour plusieurs raisons. En conséquence, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour publiquement ou de réviser d’une autre manière les énoncés prospectifs, sauf si la loi l’exige.

Les titres émis aux termes du Placement Privé ne sont pas inscrits en vertu de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933 (la « Loi ») ou d’une autre loi sur les valeurs mobilières d’un état et ne peuvent être offerts ou vendus, sauf conformément à des dispenses des exigences d’inscription de la Loi ou d’une loi sur les valeurs mobilières d’un état américain.

La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de Croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou l’exactitude du présent communiqué.

Claude Dufresne, P.Eng.
Président et chef de la direction
Les Métaux NioBay inc.
514 866-6500, Ext. 221
cdufresne@niobaymetals.com
www.niobaymetals.com

Matamec annonce le départ d’André Gauthier

MONTRÉAL, QUEBEC–(Marketwired – 22 déc. 2017) – Matamec Explorations Inc. Matamec» ou la «Société») (TSX CROISSANCE:MAT)(OTCQB:MHREF) annonce un départ au sein de la direction de la Société. En date d’aujourd’hui, l’entreprise annonce le départ de Monsieur André Gauthier qui agissait à titre de directeur général de la Société. Suite à ce départ, Monsieur Gauthier a remis également à titre d’administrateur de la société.

Monsieur André Gauthier a débuté chez Matamec en 1997. La société a évolué sous sa direction par l’acquisition de plusieurs propriétés minières majeures qui ont menées, entre autre au projet de terres rares Kipawa. Le projet a suscité une participation massive de la société japonaise Toyota et par la suite, d’une prise de participation avec Ressources Québec.

Monsieur François Biron, Président et Chef de la direction par intérim, tient à remercier la contribution et l’implication de Monsieur Gauthier au sein de Matamec pour son travail tout au long de ces années. Au nom des membres du Conseil d’Administration, M. Biron lui souhaite bonne chance dans ses projets futurs.

À propos de Matamec

Localisée à Montréal (Québec), Matamec Explorations Inc. est une société junior d’exploration minière, dont les activités portent sur deux axes principaux de développement : l’or, et les éléments essentiels pour les technologies liées à l’énergie, avec des propriétés incluant, entre autres, du lithium (Tansim-100%), du cobalt (Fabre-100%), du nickel-cobalt-platinoïdes (Vulcain-100%) et des terres rares (Kipawa-72%).

L’activité principale de la Société est le développement du gisement d’éléments de terres rares lourdes de Kipawa en co-entreprise avec Ressources Québec à hauteur de 72 % par Matamec et de 28 % par RQ (à titre de mandataire du Gouvernement du Québec), et Toyota Tsusho Corp. (Nagoya, Japon) détenant une redevance de 10% sur le profit net dans le gisement.

En plus des activités dans le secteur de l’énergie, la Société explore aussi pour l’or dans 6 propriétés, incluant les propriétés Matheson JV (50%) et Matheson-Pelangio (100%) situées à l’est de la mine Hoyle Pond à Timmins en Ontario, la propriété Valmont (100%) au Québec, ainsi que dans trois propriétés situées sur le territoire couvert par le Plan Nord dans des environnements géologiques similaires à certaines en mines en production. Celles-ci incluent les propriétés Sakami (détenue à 50%) et Opinaca Gold West (détenue à 100%) situées dans le secteur de la mine Éléonore à la Baie-James, et la propriété Casa-Detour (100%) située à l’est de la propriété Burntbush de Detour Gold Corp.

« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué ».

Visitez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MatamecInc

François Biron, Président
514 953-9356
Courriel : info@matamec.com

Nemaska Lithium annonce la date et le lieu de l’assemblée annuelle générale et extraordinaire des actionnaires de la Société

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 22 déc. 2017) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer que le conseil d’administration de la Société a convoqué l’assemblée annuelle générale et extraordinaire des actionnaires de la Société (l’ « Assemblée ») qui se tiendra à Québec le vendredi 16 février 2018 à 10 h 00.

La date de référence pour l’Assemblée permettant de déterminer les droits de vote et la liste des propriétaires véritables des actions a été fixée au mercredi 10 janvier 2018.

La Société a décidé de reporter la date de son assemblée annuelle puisque des négociations avec des investisseurs potentiels ou/et investisseurs stratégiques sont en cours pour financer la mine Whabouchi et l’usine de Shawinigan et, compte tenu que ces investissements potentiels peuvent mener à la création d’une personne participant au contrôle de la Société, cela pourrait nécessiter l’approbation de la transaction par les actionnaires de la Société.

À propos de Nemaska

Nemaska Lithium est une entreprise chimique en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Ces sels de lithium sont destinés principalement au marché en forte croissance des batteries au lithium-ion, propulsé majoritairement par l’électrification des transports et le stockage d’énergie à l’échelle mondiale. Grâce à ses produits et procédés, Nemaska Lithium aspire à faciliter l’accessibilité aux énergies vertes, au bénéfice de l’humanité.

La Société exploitera la mine Whabouchi au Québec, Canada, l’un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en termes de volume que de teneur. L’entreprise transformera, à l’usine hydro-métallurgique, de Shawinigan le concentré produit à la mine Whabouchi grâce à un procédé unique d’électrolyse membranaire pour lequel la Société détient de multiples brevets.

Nemaska Lithium est un membre de l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX, de l’indice minier mondial S&P/TSX, de l’indice des métaux de base mondial S&P/TSX, de l’indice mondial des métaux de base à pondération égale S&P/TSX, ainsi que de l’indice MSCI Canada Small Cap Index. Pour plus d’informations, visitez le nemaskalithium.com ou twitter.com/Nemaska_Lithium.

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y restreindre, toute information sur la restauration du site et ses coûts de fermeture, de même que la détention d’actions de RQ, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) au montant de la restauration du site et aux coûts de fermeture et leur paiement éventuel, (ii) le soutien continu de RQ, (iii) la conclusion du financement du projet suivie de la création d’emplois et du développement d’un secteur du lithium fort au Québec, et (iv) de façon générale, au paragraphe « Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement la perspective de la Société, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement, ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, puisque les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. Tous les énoncés prospectifs compris dans ce communiqué de presse sont qualifiés par les mises en garde qui précèdent et celles qui figurent dans nos autres dépôts auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, y compris, sans s’y restreindre, les mises en garde prévues dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société établie en date du 5 octobre 2017 et la section « Exposition et gestion des risques » du Rapport de gestion trimestriel de la Société. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

De plus amples renseignements concernant Nemaska Lithium sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nemaskalithium.com.

Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

FALCO ANNONCE LA CLÔTURE D’UN FINANCEMENT ACCRÉDITIF DE 8,5 MILLIONS DE DOLLARS CANADIENS

MONTREAL, QC–(Marketwired – 21 décembre 2017) –

NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE TRANSMISSION DES ÉTATS-UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS. TOUT MANQUEMENT À CETTE RESTRICTION PEUT CONSTITUER UNE VIOLATION DE LA LÉGISLATION SUR LES VALEURS MOBILIÈRES DES ÉTATS-UNIS.

Ressources Falco Ltée (” Falco ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: FPC) a le plaisir d’annoncer la clôture du financement par placement privé précédemment annoncé visant des actions accréditives (les ” actions accréditives “) au prix d’émission de 1,18 $ CA par action accréditive dans le but de mobiliser un produit global d’environ 8,5 millions de dollars canadiens (le ” placement “), ce qui comprend l’exercice par les placeurs de la totalité de leur option.

Le placement a été mené par un syndicat de placeurs pour compte dirigé par Corporation Canaccord Genuity et comprenant Valeurs mobilières Desjardins inc. et Raymond James Ltée (collectivement, les ” placeurs “).

Le produit du placement sera utilisé pour les frais d’exploration au Canada (FEC) et sera considéré comme des ” dépenses minières déterminées ” en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada), et sera également admissible aux deux majorations de 10 % en vertu de la Loi sur les impôts (Québec), auxquelles la Société renonce au profit des souscripteurs, avec une date de prise d’effet qui sera au plus tard le 31 décembre 2017, les premiers acheteurs d’actions accréditives, pour un montant total équivalent au produit tiré de l’émission des actions accréditives.

La Société utilisera le produit du placement afin de faire progresser les travaux d’exploration sur la propriété Donalda et sur les propriétés adjacentes au projet Horne 5.

Certains administrateurs et dirigeants de Falco ou d’un initié de Falco ont participé au placement et se sont vu émettre des actions accréditives. Une telle participation au placement constitue une ” opération avec une personne apparentée “, au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le ” Règlement 61-101 “). Le placement est dispensé de l’application des exigences relatives à l’évaluation officielle et à l’approbation des actionnaires minoritaires prévues par le Règlement 61-101, étant donné que ni la juste valeur marchande des titres émis aux initiés ni la contrepartie versée par les initiés pour ces titres ne dépasse 25 % de la capitalisation boursière de la Société. La Société n’a pas déposé de déclaration de changement important 21 jours avant la clôture du placement, car les détails de la participation des initiés de la Société au placement n’avaient pas été confirmés à ce moment.

Le placement a été réalisé dans le cadre d’un placement privé conformément aux dispenses de prospectus prévues par les lois sur les valeurs mobilières applicables et est assujetti à l’approbation définitive par la Bourse de croissance TSX.

Les actions accréditives émises aux termes du placement seront assujetties à une période de détention qui expire quatre mois et un jour suivant la date des présentes. Les placeurs ont reçu une commission en espèces de 6 % du produit mobilisé dans le cadre du placement.

À propos de Falco

Ressources Falco Ltée est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Falco contrôle environ 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente environ 70 % du camp dans son ensemble et comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base. L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé dans l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et de l’information prospective (collectivement, les ” énoncés prospectifs “) au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables et de la loi des États-Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Tous les énoncés, autres que des énoncés basés sur des faits historiques, sont des énoncés prospectifs. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être relevés par l’emploi de termes comme ” planifie “, ” s’attend à “, ” estime “, ” entend “, ” prévoit “, ” croit ” ou des variantes de ces mots ou expressions, ou il peut s’agir d’énoncés qui indiquent que certains actes, évènements ou résultats ” pourraient ” se produire ou être atteints ou ” se produiront ” ou ” seront atteints “. Les énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement, les perspectives et les opportunités soient sensiblement différents de ceux qui sont exprimés ou suggérés par de tels énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs incluent la fiabilité des données historiques mentionnées dans le présent communiqué et les risques exposés dans les documents publics de Falco, y compris dans chaque rapport de gestion, déposés dans SEDAR, au www.sedar.com. Bien que Falco soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l’élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués, si tant est qu’ils se produisent. Sauf si les lois applicables l’exigent, Falco décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de l’obtention de nouveaux renseignements, de la survenance d’un événement futur ou pour toute autre raison.

POUR PLUS D’INFORMATION, VEUILLEZ COMMUNIQUER AVEC :
Vincent Metcalfe
Chef des finances
514-905-3162
info@falcores.com

Hydropothecary annonce ses résultats du premier trimestre de l’exercice 2018 clos le 31 octobre 2017, alors que le coût au comptant des stocks baisse à 0,89 $ le gramme

GATINEAU, QC–(Marketwired – 21 décembre 2017) – La société Hydropothecary (TSX CROISSANCE: THCX) (la ” Société “) a publié ses résultats financiers pour le trimestre clos le 31 octobre 2017, à savoir le premier trimestre de l’exercice 2018 de la Société. Les états financiers de la Société et le rapport de gestion connexe pour la période sont disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR à www.sedar.com et sur le site Web de la Société à l’adresse www.THCX.com. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

Faits saillants

  • Les livraisons sont passées à 120 844 grammes équivalents, une hausse par rapport à 80 782 au cours du premier trimestre de l’exercice 2017.
  • Grâce à l’amélioration des procédés de culture et aux économies d’échelle, le coût au comptant des stocks de produits finis a chuté à 0,89 $, alors qu’il était de 1,79 $ par gramme équivalent au premier trimestre de l’exercice 2017.
  • La Société est entrée en relation avec 16 nouvelles cliniques, ce qui lui a permis d’élargir et de diversifier davantage sa base de patients et sa présence sur le marché.
  • La Société a démarré les travaux d’agrandissement de 250 000 pieds carrés de ses espaces de serre. Une fois parvenu à terme, ce grand chantier portera à 25 000 kg sa capacité de production annuelle de cannabis séché.

Événements ultérieurs

  • Émission d’un avis de conversion aux porteurs de débentures convertibles, portant sur le financement de 25,1 millions de dollars de la Société. La date d’entrée en vigueur de la conversion est le 27 décembre 2017.
  • Conclusion d’un financement par prise ferme de 69 millions de dollars le 24 novembre 2017 et publication d’un avis de conversion des débentures convertibles dont la date d’entrée en vigueur est le 15 janvier 2018.
  • Acquisition de 78 acres de terrain adjacents aux installations de 65 acres de la Société à Gatineau (Québec).
  • Annonce d’un agrandissement de 1 million de pieds carrés de la serre à terminer en décembre 2018 pour augmenter la capacité annuelle de production de cannabis séché à 108 000 kg.

” Le dernier trimestre est annonciateur pour Hydropothecary : c’est le signe des plus grandes choses à venir, a déclaré Sébastien St-Louis, cofondateur et PDG de la Société. Nos nouveaux produits font l’objet d’une acceptation croissante sur le marché. Nous avons inauguré notre serre de 250 000 pieds carrés, à la fine pointe de la technologie, et annoncé un nouvel agrandissement pour faire passer la capacité de production annuelle totale à 1 300 000 pieds carrés. Nous avons également renforcé le calibre de notre haute direction. Notre société est dans une position financière solide, et ces résultats prouvent la validité des décisions que nous prenons. Nous nous concentrons maintenant sur la réalisation de nos deux projets d’expansion et sur notre stratégie d’offrir des produits novateurs en prévision de l’ouverture du marché du cannabis à fins récréatives pour adultes. “

Les revenus pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017 se sont élevés à 1 101 502 $, comparativement à 1 138 702 $ pour le trimestre clos le 31 octobre 2016. Exprimé en grammes, le total des ventes a augmenté de 50 %, passant de 80 782 à 120 844, comparativement à la même période de l’exercice précédent. Cette hausse porte sur les ventes de nouvelles gammes de produits, comme H2, Decarb et Elixir No. 1, qui ont été lancées au cours des trimestres précédents. Le revenu par gramme a baissé, passant de 14,10 $ à 9,12 $, surtout en raison de la croissance de la gamme de produits H2, qui a été lancée en décembre 2017, et dont le prix de vente au détail fluctue de 7,25 $ à 10 $ le gramme. La baisse des prix moyens réalisés au dernier trimestre reflète également la décision d’Anciens Combattants Canada (ACC) de plafonner le montant remboursable à 8,50 $ le gramme à compter du deuxième trimestre de l’exercice 2017.

Le coût des ventes pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017 était de (1 361 758 $), comparativement à 69 325 $ pour le trimestre clos le 31 octobre 2016. Essentiellement attribuable à une augmentation de la valeur des actifs biologiques en main, cette hausse s’explique aussi par la pleine utilisation de la capacité d’une nouvelle serre (bâtiment 5) depuis le quatrième trimestre de l’exercice 2017.

Le coût des stocks par gramme a diminué de 50 % d’un exercice à l’autre, s’établissant à 0,89 $ pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017, comparativement à 1,79 $ pour le même trimestre de l’exercice précédent. Le coût par gramme tend à baisser du fait de l’amélioration des processus de culture et des économies d’échelle résultant de la pleine utilisation de capacités de production plus élevées. La Société s’attend à ce que les récents changements des méthodes de culture et de récolte entraînent encore d’autres améliorations de l’efficience de la production.

Les dépenses de marketing et de promotion ont augmenté à 1 114 584 $ pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017 comparativement à 759 534 $ pour le même trimestre clos le 31 octobre 2016. Cet accroissement surtout le résultat de l’embauche de membres du personnel de marketing et de promotion et d’une augmentation des dépenses liées aux voyages, à l’impression et au matériel promotionnel, puisque la Société a décidé de consacrer des efforts au développement de la clientèle.

Les frais généraux et administratifs ont augmenté à 1 167 929 $ pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017 comparativement à 516 842 $ pour le même trimestre clos le 31 octobre 2016. Cette augmentation est principalement attribuable à l’expansion des activités de la Société, y compris l’intensification de la production et la hausse des effectifs, ainsi qu’à l’accroissement des coûts de conformité engagés par la Société depuis qu’elle est cotée en bourse.

La perte d’exploitation pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2017 s’est chiffrée à 381 114 $, comparativement à 419 113 $ pour le premier trimestre clos le 31 octobre 2016. La baisse de la perte d’exploitation au dernier trimestre est principalement attribuable au gain de réévaluation non matérialisé important lié aux actifs biologiques de la Société, lequel a plus que contrebalancé la hausse des charges liée à l’expansion de l’échelle d’exploitation.

Les autres revenus et dépenses pour les premiers trimestres se terminant les 31 octobre 2017 et 2016 étaient respectivement de (1 537 088 $) et de (11 191 $). La réévaluation d’instruments financiers de (1 282 436 $) au dernier trimestre reflète la réévaluation d’un dérivé incorporé lié à des débentures convertibles d’un montant de 3 275 000 $ US émises et converties au cours de l’exercice précédent. De plus, la Société a engagé des intérêts débiteurs de 432 908 $ et de 14 493 $ respectivement pour les trois mois clos les 31 octobre 2017 et 2016. Cette augmentation reflète l’accumulation des intérêts liés aux débentures convertibles.

Faits saillants de l’information financière

  Pour la période de trois mois terminée le
Aperçu de l’état des résultats 31-Oct-17 31-Oct-16
Produit d’exploitation 1 101 502   $ 1 138 702   $
Marge brute 2 463 260   $ 1 069 377   $
Charges d’exploitation 2 844 374   $ 1 488 490   $
Perte d’exploitation (381 114 ) $ (419 113 ) $
Autres revenus ou charges nettes (1 537 088 ) $ (11 191 ) $
Perte nette (1 918 202 ) $ (430 304 ) $
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation 76,480,085     39,564,762    
Perte nette par action (0.03 ) $ (0.01 ) $
             
  Pour la période de trois mois terminée le  
BAIIA 31-Oct-17   31-Oct-16  
Pertes nets et pertes globales attribuables aux actionnaires (1,918,202 ) (430,304 )
         
Intérêts débiteurs 432,908   14,493  
Intérêts créditeurs (93,264 ) (3,302 )
Charge au titre de la rémunération en actions 313,539   102,126  
Amortissement des biens, de l’usine et de l’équip. 124,112   38,121  
Amortissement des actifs incorporels 62,810   53,691  
Réévaluation des instruments financiers 1,282,436    
Actifs biologiques – Rajustement de la juste valeur (2,827,285 ) (410,095 )
BAIIA ajusté (2,622,946 ) (635,270 )

Le ” BAIIA ajusté ” est une mesure financière non conforme aux PCGR qui n’a pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et peut ne pas être comparable à des mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Il s’agit d’une mesure utilisée par la direction, à savoir la perte nette, telle qu’elle a été déclarée, qui est rajustée en supprimant les intérêts, les impôts, les autres éléments hors trésorerie, y compris la charge de rémunération à base d’actions, l’amortissement et les effets autres que les liquidités de la comptabilité des actifs biologiques et des stocks. La direction croit que le ” BAIIA rajusté ” est une mesure financière utile pour évaluer son rendement opérationnel sur la base de la liquidité avant l’impact des éléments hors trésorerie et des activités liées à l’acquisition.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est autorisée par Santé Canada à produire et à distribuer du cannabis à fins médicales aux termes d’une licence attribuée sous le régime du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). Hydropothecary produit de la marijuana médicale de qualité exceptionnelle, naturellement cultivée et rigoureusement testée. L’image de marque de Hydropothecary, son offre de produits de marijuana, ses normes de services aux patients et le prix de ses produits reflètent le positionnement de THCX, une marque de qualité supérieure comme source de marijuana médicale légale dans ce marché émergent. Outre la production et la vente de marijuana médicale, Hydropothecary participe à diverses initiatives de recherche et de développement portant sur les extraits de cannabinoïdes, l’élaboration de médicaments et la chimie combinatoire. De plus, la Société envisage l’élaboration et le brevetage de technologies innovantes liées à la marijuana médicale ainsi que l’importation et l’exportation de marijuana médicale.

Information prospective

Ce communiqué de presse contient de l’information prospective basée sur les projections actuelles. De telles prospections incluent les déclarations au sujet des capacités futures d’opération et de production, les répercussions de l’agrandissement des infrastructures et l’accroissement des capacités de production, y compris les coûts de production au comptant escomptés, et la disponibilité prévue de la gamme de produits. Ces déclarations ne doivent pas être interprétées comme des garanties de performance ou de résultats futurs. Elles mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels soient sensiblement différents de ceux sous-entendus par ces déclarations. Les énoncés prospectifs inclus dans ce communiqué de presse sont faits à la date du présent communiqué et la Société n’assume aucune responsabilité quant à la mise à jour ou à la révision des informations prospectives pour tenir compte de nouveaux événements ou circonstances, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l’exige.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Pour les demandes de renseignements des investisseurs :

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Demandes de renseignements des médias :

Julie Beun
Publiciste et relations avec les médias
julie@thehydropothecary.com
613-371-9060

ou

Adam Miron
Directeur
819-639-5498

Komet : Nomination de M. Mathieu Savard au conseil d’administration

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 20 déc. 2017) – Les Ressources Komet Inc. (TSX CROISSANCE:KMT) (« Komet » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer la nomination de M. Mathieu Savard, géologue, sur son conseil d’administration.

M. Savard est Vice-Président Exploration Québec pour Minière Osisko Inc. depuis octobre 2016. Détenteur d’un baccalauréat (B. Sc.) en sciences de la Terre et en géologie économique de l’Université du Québec à Montréal, M. Savard a travaillé, depuis plus de 19 ans, sur de nombreux projets d’exploration dans le nord du Québec et du Canada. Avant de se joindre à l’équipe de Minière Osisko, M. Savard était géologue en chef d’Exploration Osisko – Baie-James ltée, et ce, pour l’ensemble de leurs activités au Québec. Au cours des 15 années précédant sa participation au sein du Groupe Osisko, il faisait partie de l’équipe de direction de Mines d’Or Virginia où, en tant que directeur de projet, il a participé activement au développement du gisement aurifère de classe mondiale Éléonore, dans le nord du Québec, et a participé activement à la découverte du gîte Coulon (métaux de base). M. Savard et l’équipe de Virginia ont reçu le prestigieux prix « Prospecteur de l’année » de l’AEMQ en 2004 pour la découverte du gisement d’or Éléonore et du gîte de métaux de base Coulon. En octobre 2017, Monsieur Savard, avec l’équipe de Minière Osisko, a été récipiendaire du prix de « Découverte de l’Année » de l’AEMQ pour la découverte du gîte de Lynx sur le projet Windfall. Membre de l’Ordre des géologues du Québec à titre de géologue professionnel, il est également administrateurs de l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) et y siège actuellement à titre de vice-président.

L’ajout de M. Savard à l’équipe de Komet arrive à un moment clé alors que la Société prépare son plan d’exploration pour l’année 2018. M. Savard remplace sur le conseil d’administration M. Roby Bégin, qui a démissionné de son poste d’administrateur pour des raisons personnelles. Nous remercions sincèrement M. Bégin pour son implication dans l’évolution de Komet.

De plus amples renseignements sur Komet sont disponibles à : http://kometgold.com.

Énoncé prospectif

Ni la Bourse de croissance TSX ni le fournisseur de services de règlementations (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent quelque responsabilité que ce soit quant à la véracité ou l’exactitude de ce communiqué. Le présent communiqué de presse contient des énoncés pouvant constituer de l’« information prospective » ou des « énoncés prospectifs » au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Cette information prospective est assujettie à de nombreux risques et incertitudes, dont certains échappent à la volonté de Komet. Les résultats ou les réalisations réelles peuvent différer considérablement de ceux qui sont formulés, ou suggérés, dans cette information prospective. Il existe de nombreux facteurs qui pourraient causer une telle disparité, notamment l’instabilité des prix du marché des métaux, les répercussions des fluctuations des cours de change des devises étrangères et des taux d’intérêt, des ressources mal estimées, les risques pour l’environnement (règlementations plus sévères), les situations géologiques imprévues, les conditions défavorables à l’extraction, les risques politiques entrainés par l’exploitation minière dans des pays en voie de développement, les changements de règlementation et de politiques gouvernementales (lois et politiques), le défaut d’obtenir les permis nécessaires et les approbations des instances gouvernementales, ou tout autre risque lié à l’exploitation et au développement. Rien ne garantit que les évènements projetés dans l’information prospective se produiront ou, s’ils se produisent, quels en seront les bienfaits pour Komet. L’information prospective est fondée sur les estimations et les avis de la direction de Komet au moment de la publication de l’information et Komet n’assume aucune obligation d’effectuer une mise à jour publique ou une modification de l’un des énoncés prospectifs, que ce soit en conséquence de renseignements nouveaux, d’évènements futurs ou de toute autre cause, sauf si cela est exigé par les lois applicables en valeurs mobilières.

Relations avec les investisseurs / renseignements :
André Gagné
Président et Chef de la direction
581-300-1666
a.gagne@kometgold.com
Skype: andregagne11

Mise à jour sur notre partenaire stratégique, l’embauche d’un conseiller financier et mise à jour opérationnelle

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 20 déc. 2017) – Corporation Éléments Critiques (la « Société » ou « Critical Elements ») (TSX CROISSANCE:CRE)(OTCQX:CRECF)(FRANCFORT:F12) fait une mise à jour sur les discussions avec notre partenaire stratégique, l’embauche d’un conseiller financier ainsi qu’à propos de ses opérations.

Mise à jour sur les discussions avec notre partenaire stratégique

Comme mentionné dans le communiqué de presse daté du 9 septembre 2015, en vertu de leur entente de collaboration (« l’Entente »), Critical Elements et Helm AG (« Helm ») disposaient d’un délai d’au plus 60 jours à compter de la finalisation de l’étude de faisabilité de la Société, déposée le 20 octobre 2017, en utilisant leurs efforts commercialement raisonnables, pour conclure et exécuter un contrat de type « Take or Pay Off-take ». Comme ce contrat n’a pas été conclu entre les parties dans le délai prescrit, Critical Elements a choisi de ne pas accorder de prolongation à cet égard et a avisé Helm de sa décision de résilier l’Entente.

Embauche d’un conseiller financier

La demande mondiale pour les produits au lithium s’est récemment intensifiée avec le lancement agressif des plates-formes de véhicules électriques OEM et les mandats gouvernementaux pour l’électrification des véhicules. Cela s’est accompagné d’importants financements en équité ainsi que d’investissements stratégiques, de fusions et acquisitions dans le secteur du lithium.

Les résultats convaincants de l’étude de faisabilité de Critical Elements, publiés en septembre 2017, ont accru la visibilité et le profil de la Société au sein d’un solide marché du lithium. Le Projet Rose lithium-tantale (le « Projet Rose » ou le « Projet ») est un important gisement de lithium dans la juridiction stable de Québec, Canada.

La Société a retenu les services de Canaccord Genuity Corp. à titre de conseiller financier stratégique pour rechercher, engager et évaluer des partenaires stratégiques mondiaux et des investisseurs afin de faire avancer le Projet Rose jusqu’à la production.

Mise à jour opérationnelle

Depuis le dépôt de l’étude de faisabilité, la Société a déployé des efforts considérables pour les prochaines étapes du développement du Projet Rose notamment :

  • Progresser sur plusieurs fronts, y compris l’expansion de l’équipe opérationnelle de la Société afin de se préparer à l’étape des permis et de la construction du Projet Rose. L’équipe compte débuter au premier trimestre de 2018, l’étude de faisabilité définitive de l’usine de carbonate.
  • Critical Elements travaille en étroite collaboration avec la communauté d’Eastmain afin de finaliser, au cours du prochain trimestre, l’entente sur les répercussions et les avantages. De plus, plusieurs rencontres et discussions ont été tenues entre les représentants d’Eastmain et l’équipe de Critical Elements dans le but de mettre un plan en œuvre et de sensibiliser la communauté Eastmain aux possibilités d’emplois, aux programmes de formation offerts et aux opportunités d’affaires que le Projet va générer.
  • Des réunions ont été tenues avec Hydro-Québec afin de faire progresser l’étude sur le déplacement de la ligne hydroélectrique. Les discussions avancent bien et nous prévoyons mettre en place la nouvelle ligne électrique pour notre démarrage prévu en 2020.
  • La Société est en appel d’offres pour l’ingénierie de détail du Projet et s’attend à attribuer le contrat au premier trimestre de 2018.

À propos de Corporation Éléments Critiques

La Société a récemment publié une analyse financière du projet Rose lithium-tantale détenu à 100 % par Critical Éléments (Étude de faisabilité du projet Rose lithium-tantale, WSP, 20 octobre 2017) qui est basée sur des prédictions de prix de 750 $US/tonne de concentré de lithium de qualité chimique (5% Li2O), de 1 500 $US/tonne de concentré de lithium de qualité technique (6% Li2O), et de 130 $ US/kg pour le Ta2O5 contenu dans le concentré de tantalite et un taux de change de 0.75 $US/$CA. Le taux de rendement interne (« TRI ») du Projet Rose est estimé à 34,9 % après impôts et la valeur actualisée nette (« VAN ») à 726 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. La période de recouvrement est estimée à 2,8 ans. Le TRI avant impôts du Projet Rose est estimé à 48,2 % et la VAN à 1 257 millions $ CA à un taux d’escompte de 8 %. Voir le communiqué de presse daté du 6 septembre 2017. L’analyse financière repose sur des ressources minérales indiquées. Une ressource minérale indiquée est la partie d’une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité, les densités, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l’application appropriée des paramètres techniques et économiques, pour soutenir la planification minière et évaluer la viabilité économique du dépôt.

Le plan de minage propose d’extraire 220,2 Mt de matériel composé de 26,8 Mt de minerai, 182,4 Mt de stériles et 11,0 Mt de morts-terrains. Le ratio de décapage moyen est de 7,2 tonnes de stérile par tonne de minerai. Le taux de production nominal a été estimé à 4 600 tonnes par jour et 350 jours d’exploitation par année. Le plan d’exploitation à ciel ouvert résulte en une vie minière de 17 ans.

La mine excavera un total de 26,8 millions de tonnes de minerai ayant une teneur diluée moyenne de 0,85 % de Li2O et 133 ppm de Ta2O5. L’usine traitera 1,61 million de tonnes de minerai par année, pour une production annuelle moyenne de 236 532 tonnes de concentré de spodumène de qualité technique et chimique et 429 tonnes de concentré de tantalite.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient de l’« information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l’utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s’attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l’intention de », « prévoir » ou « projeter », ou leur négatif ou des variantes de ces mots, expressions ou déclarations sur lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse incluent, notamment, des énoncés concernant les estimations des réserves et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales, les estimations des coûts en capital et des coûts d’exploitation, la durée de vie estimative du projet et de la mine, la construction de la mine et des infrastructures associées, le calendrier et l’ampleur de la production future, les coûts de production, le succès des activités d’exploitation minière, la capacité d’obtenir les permis dans les délais prévus, l’envergure et le classement du projet une fois en production, les estimations en matière de rendement économique, les impacts sur l’environnement, la communauté et le milieu social, le marché du lithium et du tantale et les prix de vente, la conclusion d’ententes de type « off-take » et les acheteurs du produit, l’évaluation environnementale et les permis s’y rattachant, la possibilité d’obtenir du financement à des conditions acceptables, les opportunités pour optimiser le projet à court et long terme, et la continuité quant au dialogue et la qualité des relations avec les communautés locales et les parties prenantes. Les énoncés prospectifs sont basés sur des présomptions qui, de l’opinion de la direction, sont raisonnables au moment où de tels énoncés sont faits. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l’exactitude de ces énoncés prospectifs puisque les événements futurs ou résultats réels de la compagnie pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs.

Bien que la Société ait tenté de répertorier les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer de ceux prévus, estimés ou escomptés. Les facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs inclus, sans s’y limiter : la capacité de la Société d’obtenir des sources de financement suffisantes pour avancer et compléter le projet, les incertitudes reliées aux estimations des ressources et des réserves minérales que possède la Société, les incertitudes reliées à l’offre et la demande mondiale pour le lithium et le tantale ainsi que le marché et le prix de vente, les incertitudes reliées à la possibilité de conclure des ententes de type « off-take » et des contrats d’approvisionnement, les incertitudes reliées aux impacts sociaux, communautaires et environnementaux, les incertitudes reliées aux opportunités d’optimisation du projet, ainsi que les facteurs de risque énoncés dans le rapport de gestion de la Société pour l’année financière se terminant le 31 août 2017 ou tout autre document d’information pouvant être consulté sous le profil SEDAR de la Société à www.sedar.com. Les renseignements prospectifs qui figurent dans les présentes sont donnés en date du présent communiqué de presse et la Société n’assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent.

Ni la Bourse de croissance du TSX ni les autorités réglementaires (telles que définies par les politiques de la Bourse de croissance du TSX) n’ont accepté de responsabilité pour l’exactitude et la précision du présent communiqué.

Relation avec les investisseurs :
Jean-Sébastien Lavallée, P. Géo.
Président du conseil et chef de la direction
819-354-5146
jslavallee@cecorp.ca
www.cecorp.ca

Relations publiques Paradox
514-341-0408

Stelmine complète un placement privé de 393 288$

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 19 déc. 2017) – Stelmine Canada Ltd. (« Stelmine ») (TSX CROISSANCE:STH) annonce la clôture d’un placement privé de 393 288 $. La Société a procédé à l’émission de 1 404 593 actions accréditives à un prix de 0,28$ par action.

Six (6) initiés ont participé à ce placement pour un montant de 71 000$ (5,05%). Les initiés de la Société ont souscrit dans les mêmes termes. La participation des initiés est exempte de l’évaluation formelle et de l’approbation des actionnaires en respect du règlement 61-101 respectant la protection des porteurs minoritaires dans des transactions spéciales (« règlement 61-101 ») selon les sections 5.5 (a) et 5.7 (a) de ledit règlement 61-101. L’exemption est basée sur le fait que la valeur marchande de la participation ou de la considération des initiés payée par un tel initié ne dépasse pas 25% de la valeur marchande de la Société. Stelmine n’a pas déposé de changement important au cours des 21 jours précédant l’accomplissement du placement privé.

Le produit de ce placement privé sera utilisé par la Société afin d’encourir des frais d’exploration au Canada sur les différentes propriétés de la Société situées dans la province de Québec, et ces frais d’exploration seront pleinement encourus le ou avant le 31 décembre 2018, conformément aux engagements faits aux souscripteurs de ce placement.

Dans le cadre de ce placement, la Société paiera des frais de commission de 11 661,44 $.

Toutes les valeurs émises conformément au placement privé sont sujettes à une période de rétention de quatre mois et un jour. Le placement privé est sujet à l’approbation de la Bourse du TSX.

Suivez-nous sur www.Stelmine.com ainsi que sur notre page Facebook (Stelmine Canada) où vous pourrez y voir plusieurs photos du camp et les travaux de 2017.

À propos de Stelmine

Stelmine est une société d’exploration minière junior québécoise dont les activités se situent au Québec. Stelmine détient 799 claims d’une superficie de 583 km² sur la partie Est du Bassin métasédimentaire de l’Opinaca qui recèle des zones à haut potentiel de découverte aurifère dans des contextes géologiques similaires à celui qui a permis la découverte de la Mine Éléonore. Le capital-actions de la Société est composé de 23 680 645 actions émises et en circulation pour une capitalisation boursière actuelle de 4,5 millions $.

Énoncés prospectifs

Les déclarations contenues dans ce communiqué, qui décrivent les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prédictions de Stelmine peuvent constituer des déclarations prospectives au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces déclarations se caractérisent par l’emploi de verbes à la forme affirmative ou négative, tels que « croire », « pouvoir », « devoir » « prévoir », « s’attendre à », « estimer », « présumer », ainsi que d’autres expressions apparentées. Stelmine tient à préciser que, par leur nature même, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes, et que ses résultats, ou les mesures qu’elle adopte pourraient différer considérablement de ceux qui sont indiqués ou sous-entendus dans ces déclarations, ou pourraient avoir une incidence sur le degré de réalisation d’une projection particulière. Parmi les facteurs importants pouvant entraîner une différence considérable entre les résultats réels de Stelmine et les projections ou attentes formulées dans les déclarations prospectives, mentionnons le risque que la société ne réalise pas le placement tel qu’envisagé, ainsi que d’autres risques décrits en détail de temps à autre dans les rapports déposés par Stelmine auprès des autorités en valeurs mobilières. À moins qu’elle n’y soit tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables, Stelmine nie toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement. Enfin, l’information prospective contenue dans ce document est basée sur l’information disponible en date de sa publication.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’engagent leur responsabilité à l’égard de l’adéquation ou de l’exactitude du présent communiqué.

Isabelle Proulx
Présidente et chef de la direction
581-998-1222
info@stelmine.com
www.Stelmine.com

Christian Guilbaud
Développement des affaires
514-813-7862

Gespeg acquiert un nouveau projet dans la péninsule de Gaspé

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 19 déc. 2017) –

LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE DOIT PAS ÊTRE DISTRIBUÉ AUX SERVICES DE NOUVELLES AMÉRICAIN ET NE PEUT ÊTRE DIFFUSÉ AUX ÉTATS-UNIS

RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (TSX CROISSANCE:GCR) (la «Compagnie» ou «Gespeg») annonce avoir conclu une convention d’achat (la «convention») avec une partie sans lien de dépendance (le «vendeur») pour acquérir une participation indivise de 100% dans 3 claims miniers dans la partie sud de la péninsule gaspésienne, près de la municipalité de Port Daniel. Les 3 claims feront partie d’un projet connu appelé Lac Arsenault et s’ajoutera aux 6 claims qui font déjà partie de l’entreprise.

Des travaux antérieurs ont prouvé que la perspective du lac Arsenault abrite cinq grands systèmes de veines: la veine Baker, la veine Mersereau, la veine Line 4 W, la veine Marleau et les veines Grecques et des brèches connexes. Depuis la découverte originale en 1946 de blocs minéralisés au nord du lac Arsenault, la zone du projet a été explorée par prospection, levés géophysiques, levés géochimiques, cartographie, tranchée, décapage, forage au diamant et échantillonnage. Il semble, à la suite de ces programmes d’exploration, que les veines sont ouvertes en profondeur et latéralement. Jusqu’à présent, les sources de nombreux blocs minéralisés, certaines anomalies géochimiques Au et Ag ainsi que des conducteurs géophysiques restent inexpliqué et demanderont des travaux futurs au Lac Arsenault. La minéralisation polymétallique retrouvée à ce jour représente des veines et des brèches minéralisées associé à une intrusion sous-jacente.

Les résultats d’exploration obtenus entre 1973 et 1978, complétés par Ressources Esso, indiquent que les trois veines originales (Baker, Mersereau et Line 4W) contiennent des estimations historiques évaler à 40 000 tonnes, titrant 15,43 g / t Au, 197,00 g / t Ag, 6,6% Pb et 3,5% Zn (DV-85-08 page 7). Cette estimation historique est basée sur l’expression de surface des trois veines seulement. Dans son rapport d’octobre 1995, Peter Smith, Ph.D., a évalué quatre veines connues à ce jour, contenant selon son estimation historique de 135 510 tonnes de 0,35 oz / tonne Au. Peter J. Hawley, a réévalué ces estimations historiques dans un rapport daté du 7 février 1996, indiquant que la perspective Arsenault contient 220 042,52 tonnes courtes à 0,307 onces / tonne Au.

Selon les termes de l’accord, Gespeg acquiert la propriété en payant au vendeur ce qui suit:

  1. Un paiement de 200 000 actions à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.
  2. Un paiement de 300 000 actions devant être émises à la première date anniversaire de l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

M. Sylvain Laberge, président et chef de la direction de Gespeg, commente : «Nous sommes heureux d’ajouter cette propriété à notre portefeuille, ce qui nous permettra d’élargir notre position dans des propriétés potentielles en Gaspésie

L’entente est sujette à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

Mise à jour sur le projet de Montauban

En ce qui concerne notre projet Montauban, nous avons passé les derniers mois à obtenir toutes les approbations requises des parties concernées. Ces approbations sont maintenant en place et la Société attend son certificat d’autorisation du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour commencer l’évaluation des résidus et le calcul des ressources 43-101.

La Société demeure engagée à faire progresser le projet Montauban conformément aux termes de l’entente avec les fournisseurs.

À propos de Gespeg Copper Resources Inc.: Gespeg est une société d’exploration spécialisée dans des régions sous-explorer “Gaspé et Montauban, Québec”. Avec une équipe de gestion dévouée, l’objectif de la société est de créer de la richesse pour les actionnaires grâce à la découverte de nouveaux gisements.

Bernard-Olivier Martel, géologue, directeur de l’exploration de la Société, est une personne qualifiée (au sens du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers) et a examiné et approuvé les informations techniques contenues dans le présent communiqué de presse

Certains énoncés dans cette présentation peuvent contenir des informations prospectives. Toutes les déclarations, autres que des faits historiques, qui adresse les activités, événements ou développements que la société croit, s’attend ou anticipe va ou peut se produire dans l’avenir (y compris, sans s’y limiter, des déclarations concernant le potentiel de minéralisation) sont des énoncés prospectifs. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiables par l’utilisation des mots « peut », « devrait », « continuer », « attendent », « anticiper », « estimer », « croire », « l’intention », « plan » ou « projet » ou le négatif de ces mots ou autres variations de ces mots ou de termes comparables. Ces déclarations prospectives sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, dont bon nombre sont hors de capacité de l’entreprise de contrôler ou de prévoir, que peut-être causer les résultats réels de la société diffèrent considérablement de celles examinées dans les énoncés prospectifs. Facteurs qui pourraient causer de réels résultats ou les événements à différer sensiblement des attentes actuelles comprennent, entre autres choses, sans limitation, défaut d’établir l’estimations des ressources minérales, la possibilité que les résultats futurs d’exploration ne sera pas conformes aux attentes de l’entreprise, changements dans les marchés mondiaux d’or ou d’autres produits, les marchés et autres risques divulgués dans le dossier la divulgation publique de la compagnie le fichier avec les titres pertinents les autorités de réglementation. Toute déclaration prospective ne parle qu’à compter de la date à laquelle elle est faite et sauf peut-être requis par les lois sur les valeurs mobilières applicables, la société décline toute intention ou obligation de mettre à jour les déclarations prospectives.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de Services de réglementation (comme ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance TSX) n’accepte la responsabilité pour la véracité ou l’exactitude du présent communiqué.

Sylvain Laberge
Président et CEO
514.702.9841
Slaberge@gespegcopper.com

DIAGNOS réussit l’audit annuel de surveillance de sa certification ISO

BROSSARD, QUÉBEC–(Marketwired – 19 déc. 2017) – DIAGNOS inc. (« DIAGNOS », la « Société » ou « nous ») (TSX CROISSANCE:ADK)(OTCQB:DGNOF), un leader dans le dépistage précoce de problèmes graves de santé grâce à sa technologie d’intelligence artificielle FLAIRE, est heureuse d’annoncer aujourd’hui la réussite de l’audit annuel de surveillance ISO 13485 – Instruments médicaux et ISO 9001 relié à la plateforme de soins de santé CARA.

« Dans le cadre des exigences de Santé Canada, de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis et de CE en Europe, relatives à la commercialisation de la plateforme de soins de santé CARA, notre système de gestion de la qualité est assujetti obligatoirement à un processus rigoureux d’audit annuel de conformité. Je profite de l’occasion pour remercier nos employés participant à la gestion de la qualité pour leur engagement et leur ardeur au travail », indique M. André Larente, président de DIAGNOS.

À propos de DIAGNOS et de ses technologies

DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission de commercialiser des technologies combinant la formation d’images contextuelles, le texte et l’exploration de données traditionnelles. DIAGNOS a élaboré ses propres technologies d’intelligence artificielle (IA), CARA et FLAIRE. FLAIRE est un moteur d’IA puissant ayant la capacité d’analyser des bases de données à la fois volumineuses et complexes. En combinant une méthodologie d’apprentissage profond et nos algorithmes exclusifs, nous sommes en mesure de déployer rapidement de nouvelles solutions dans le secteur de la santé.

Pour en savoir plus sur DIAGNOS, visitez les sites www.diagnos.ca et www.sedar.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

André Larente, président,
DIAGNOS Inc.
Tél. : 450 678-8882, poste 224
alarente@diagnos.ca

Daniel Renaud ou Thomas Renaud
Arrowhead Business and Investment Decisions, LLC
Tél. : +1 212 619 6889, poste 7010
diagnos@arrowheadbid.com

Nemaska Lithium effectue un versement pour garantir la remise en état de la mine Whabouchi et annonce l’exercice de bons de souscription et d’options

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 19 déc. 2017) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX)(OTCQX:NMKEF)(FRANCFORT:N0T) est heureuse d’annoncer que, conformément à l’article 232.1 de la Loi sur les mines (Québec), la Société a déposé un plan de réaménagement et restauration pour le projet minier Whabouchi, qui a été approuvé par le ministère de l’Énergie et des ressources naturelles (MERN) du Québec en septembre 2017. Cette étude rendait compte des coûts associés à tous les travaux nécessaires pour la restauration d’un site minier conformément au Règlement sur les substances minérales autres que le pétrole, le gaz naturel et la saumure. Les coûts de restauration et de fermeture de la mine, approuvés par le MERN, sont évalués à 9 074 664 $. Par conséquent, Nemaska Lithium a effectué un premier versement représentant 50 % des coûts de restauration et de fermeture. Le deuxième versement, qui représente 25 % de ces coûts, devra être versé en septembre 2018, alors que le dernier versement devra être effectué en septembre 2019.

« Chez Nemaska Lithium, la sécurité et la protection de l’environnement sont primordiales dans la culture de notre entreprise et nous sommes déterminés à développer la mine Whabouchi d’une façon sûre et écologique », a déclaré Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. « Depuis le début de la construction à Whabouchi, nous avons adopté une perspective à long terme du projet et la restauration a toujours constitué un facteur-clé dans notre plan d’exploitation de la mine et dans nos décisions liées à la construction. Nous poursuivons nos consultations auprès des parties prenantes locales, y compris la Nation crie de Nemaska, qui a participé activement à différents aspects du projet dont, entre autres choses, le suivi environnemental. »

De plus, Nemaska Lithium souhaite signaler qu’entre le 24 octobre 2017 et la date du présent communiqué de presse, une somme totale de 13 767 563 $ a été reçue suivant l’exercice de 22 900 083 bons de souscription et options, dont 14 705 883 exercés par Ressources Québec (RQ), portant le pourcentage d’actions ordinaires détenues par RQ à 7,35 %.

« RQ est un actionnaire de longue date de Nemaska Lithium et nous apprécions son soutien continu à l’égard de notre projet, alors que cherchons à conclure son financement ainsi qu’à créer des emplois à valeur ajoutée et développer un secteur du lithium fort, ici même au Québec », a poursuivi M. Bourassa.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium a adopté comme vision de « Faciliter le passage aux énergies vertes, grâce à ses produits et procédés, au bénéfice de l’humanité ». Elle entend devenir un producteur d’hydroxyde et de carbonate de lithium destinés principalement au marché émergent des batteries au lithium, propulsé majoritairement par les véhicules électriques, l’entreposage d’énergie, les téléphones cellulaires, les tablettes et autres produits de consommation. Au Québec, Canada, la Société développe l’un des plus importants gisements de spodumène provenant de roche dure au monde, tant en termes de volume que de teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska Lithium sera envoyé à l’usine de transformation que la Société entend construire à Shawinigan, Québec. Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté, grâce à des méthodes exclusives de production développées par la Société, et pour lesquelles la Société détient neuf brevets qui lui ont été octroyés, auxquels s’ajoutent plusieurs demandes de brevets sous examen dans différents pays, couvrant divers aspects et améliorations de sa technologie de fabrication d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté, de manière éco-responsable.

Mise en garde concernant l’information prospective

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y restreindre, toute information sur la restauration du site et ses coûts de fermeture, de même que la détention d’actions de RQ, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comprennent, sans s’y limiter, ceux liés (i) au montant de la restauration du site et aux coûts de fermeture et leur paiement éventuel, (ii) le soutien continu de RQ, (iii) la conclusion du financement du projet suivie de la création d’emplois et du développement d’un secteur du lithium fort au Québec, et (iv) de façon générale, au paragraphe « Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement la perspective de la Société, constituent de « l’information prospective » et des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement, ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, puisque les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. Tous les énoncés prospectifs compris dans ce communiqué de presse sont qualifiés par les mises en garde qui précèdent et celles qui figurent dans nos autres dépôts auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, y compris, sans s’y restreindre, les mises en garde prévues dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société établie en date du 5 octobre 2017 et la section « Exposition et gestion des risques » du Rapport de gestion trimestriel de la Société. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

De plus amples renseignements concernant Nemaska Lithium sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nemaskalithium.com

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Le FPI PRO annonce la distribution de décembre 2017

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 déc. 2017) –

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L’ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS.

Le Fonds de placement immobilier PRO (le « FPI PRO » ou le « FPI ») (TSX CROISSANCE:PRV.UN) annonce aujourd’hui qu’une distribution en espèces de 0,0175 $ par part de fiducie du FPI (les « parts ») pour le mois de décembre 2017 sera payable le 15 janvier 2018 aux porteurs de parts inscrits au 29 décembre 2017.

La plupart des porteurs de parts peuvent participer au régime de réinvestissement des distributions (le « RRD ») du FPI PRO. Le RRD permet aux porteurs de parts d’augmenter facilement et économiquement leur participation dans le FPI PRO. Aux termes du RRD, les distributions sont automatiquement réinvesties dans des parts additionnelles sans obligation de paiement de courtages ou de frais de service. De plus, les porteurs de parts qui choisissent de participer au RRD reçoivent une autre distribution sous forme de parts d’une valeur correspondant à 3 % de chaque distribution qu’ils auront réinvestie. Des parts différées supplémentaires seront portées au crédit des porteurs de parts pour tenir compte des distributions sur les parts.

Pour pouvoir participer au RRD, les porteurs de parts véritables qui détiennent leurs parts par l’entremise d’une banque ou d’un autre intermédiaire doivent l’enjoindre à prendre les mesures nécessaires pour l’inscrire au RRD. Les porteurs de parts qui détiennent leurs parts directement sous forme nominative doivent remplir le formulaire d’inscription et l’envoyer à l’agent des transferts du FPI par courriel à TMXEInvestorServices@tmx.com ou par la poste à Compagnie Trust TSX, 301-100 Adelaide St. W., Toronto (Ontario) M5H 4H1 (à l’attention du Dividend Reinvestment Department).

Le prix des parts émises aux termes du RRD est calculé en fonction de la moyenne pondérée du cours de clôture des parts à la Bourse de croissance TSX pour la période de cinq jours de bourse qui précède la date de distribution pertinente à laquelle des opérations sur les parts ont été enregistrées.

Le FPI PRO conservera les liquidités qu’il n’aura pas distribuées à l’émission de parts additionnelles aux termes du RRD afin de les affecter à des acquisitions d’immeubles, à des améliorations apportées aux immobilisations et au fonds de roulement dans le futur. Le RRD fait l’objet de certaines limites et restrictions et les personnes intéressées sont priées de lire le texte complet du RRD.

À propos du FPI PRO

Le FPI PRO (www.proreit.com) est une fiducie de placement immobilier à capital variable non constituée en personne morale qui a été établie aux termes d’une déclaration de fiducie en vertu des lois de l’Ontario. Le FPI PRO a été établi en mars 2013 afin de détenir en propriété un portefeuille d’immeubles commerciaux diversifié au Canada, qui est principalement axé sur les marchés principaux et secondaires au Québec, dans le Canada atlantique et en Ontario et sur une expansion sélective dans l’Ouest canadien. Le portefeuille du FPI PRO est diversifié sur les plans de la géographie et des types d’immeubles et est constitué de 64 immeubles dont la superficie locative brute à vocation commerciale totalise environ 2,7 millions de pieds carrés.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne sont responsables de l’exactitude ou de l’exhaustivité du présent communiqué.

Fonds de placement immobilier PRO
James W. Beckerleg
Président et chef de la direction
514 933-9552

Fonds de placement immobilier PRO
Gordon G. Lawlor, CPA, CA
Chef des finances
514 933-9552

Up Cannabis renforce l’équipe de vente et marketing avec l’ajout de Jean Richer

TORONTO, ONTARIO–(Marketwired – 18 déc. 2017) –


Note aux rédacteurs : Une photo est associée à ce communiqué de presse

Newstrike Ressources Ltd. (TSX CROISSANCE:HIP) Newstrike » ou « l’entreprise »), a le plaisir d’annoncer que sa filiale en propriété exclusive, Up Cannabis Inc. (« Up Cannabis »), a renforcé ses effectifs de vente et marketing avec l’embauche du vétéran Jean Richer, qui occupera le poste de vice-président principal de vente et marketing d’Up Cannabis.

Jay Wilgar, PDG de Newstrike et d’Up Cannabis, a déclaré que l’expertise précieuse de M. Richer découle de plus de deux décennies de leadership en vente et marketing, ainsi qu’une vaste expérience et des apprentissages pertinents dans divers secteurs. « Nous sommes ravis d’accueillir Jean au sein de l’équipe Up Cannabis et nous sommes heureux qu’il prenne la barre de la marque ». « Son expertise, accumulée au fil d’années passées à travailler dans les industries de biens de consommation, de boissons alcoolisées et de l’électronique, s’avérera précieuse à mesure que nous progresserons ». Il a ajouté que les antécédents de M. Richer, ancrés dans le domaine du marketing au sein d’entreprises manufacturières et d’agences, sauront contribuer fortement à la vision stratégique d’Up Cannabis quant à la façon de commercialiser la marque.

Dans son nouveau rôle, M. Richer supervisera le développement continu de la marque Up Cannabis et la stratégie de mise en marché. Il se joint à Up Cannabis après avoir travaillé huit ans à titre de vice-président principal chez Mosaic & Acosta à Toronto. Les anciens rôles de M. Richer incluent également des passages chez ABInBev, Independent Distillers et Canada Dry Mott’s Inc. (une division de Dr. Pepper Snapple Group).

« Au-delà de me joindre à ce qui est devenu l’une des industries les plus excitantes au monde », a déclaré M. Richer, « je suis particulièrement heureux de faire partie de l’équipe Up Cannabis. Cette marque dynamique est déjà en train de devenir l’une des grandes marques pour les consommateurs adultes de cannabis, avec l’aide de partenaires stratégiques, y compris The Tragically Hip, et d’ouvrir clairement la voie à des marques similaires dans l’espace. J’ai hâte d’aider à créer une plateforme éducative pour les consommateurs adultes qui désirent en apprendre davantage sur le cannabis et une marque qui devient rapidement l’envie de l’industrie ».

Natif de Montréal et ancien diplômé du HEC (Hautes Études Commerciales), M. Richer est parfaitement bilingue. Il sera basé au siège social de la marque à Oakville, Ontario.

À propos de Newstrike et d’Up Cannabis

Newstrike est la société mère d’Up Cannabis Inc., un producteur autorisé de cannabis qui a obtenu sa licence de culture le 19 décembre 2016. Newstrike, en collaboration avec ses partenaires stratégiques, développe un réseau diversifié de marques de cannabis de haute qualité. Visitez www.up.ca ou www.newstrike.ca pour obtenir plus d’informations.

Informations prospectives

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, les performances ou les réalisations réels de Newstrike soient sensiblement différents des résultats, des performances ou des réalisations futures exprimés ou laissés entendus par les énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs comprennent, sans s’y limiter, des énoncés des attentes de Newstrike en ce qui concerne : le délai et les résultats de l’acquisition proposée de Newstrike par CanniMed; les avantages escomptés de l’acquisition de Newstrike pour les actionnaires de CanniMed et de Newstrike; l’amélioration des capacités de production combinée résultant de l’acquisition; le délai d’un amendement à la licence d’Up Cannabis. Il arrive souvent, mais pas toujours, que les énoncés prospectifs puissent être identifiés par l’utilisation de mots tels que « planifie », « s’attend à » ou « ne s’attend pas à », « on s’attend à », « évalue », « entend », « prévoit » ou « ne prévoit pas », ou « croit », ou des variantes de ces mots ou de ces phrases, ou s’ils énoncent que certaines actions, certains événements ou certains résultats « peuvent être », « pourraient être », « devraient être », « pourraient être » ou « seront » prises, se produiront ou se réaliseront.

En ce qui concerne les énoncés prospectifs et les renseignements concernant les avantages escomptés et la réalisation de l’acquisition proposée de Newstrike par CanniMed, l’entreprise a fourni de telles déclarations et informations en se fondant sur certaines hypothèses qu’elle croit être raisonnables à ce moment, y compris les hypothèses quant à la capacité de Newstrike (et CanniMed) de recevoir, en temps opportun et à des conditions satisfaisantes, les approbations réglementaires, judiciaires et des actionnaires nécessaires pour l’acquisition; la capacité des parties impliquées dans l’acquisition de Newstrike de satisfaire, en temps opportun, les autres conditions de la clôture de la transaction; et d’autres attentes et hypothèses concernant l’acquisition. Il ne peut y avoir aucune garantie que l’acquisition proposée de Newstrike par CanniMed se produira, ou qu’elle se produira selon les modalités et les conditions envisagées dans ce communiqué de presse. La transaction proposée pourrait être modifiée, restructurée ou résiliée. Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs et aux renseignements contenus dans ce communiqué de presse. Puisque les énoncés et les informations prospectifs portent sur des événements et des conditions à venir, par leur nature même, ils impliquent des risques et des incertitudes inhérents.

Les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux qui sont prévus actuellement, en raison d’un certain nombre de facteurs et de risques. Les lecteurs sont donc avertis que la liste de facteurs qui précède n’est pas exhaustive. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont faits en date du présent communiqué et, par conséquent, sont susceptibles de changer après cette date.

Newstrike n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, qu’ils soient écrits ou oraux, qui peuvent être faits de temps à autre par nous ou en notre nom, sauf si les lois applicables l’exigent.

Ni la bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (comme ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance TSX) n’acceptent la responsabilité de la pertinence ou de l’exactitude de ce communiqué.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/JEAN_RICHER.jpeg

PM Rendon
Directeur des communications et des relations publiques
Up Cannabis Inc.
365-773-5432
pm@up.ca

Energies renouvelables : Accord international de développement entre HPQ et Apollon Solar spécialiste du silicium solaire

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 18 déc. 2017) – Ressources HPQ Silicium Inc. («HPQ») (TSX CROISSANCE:HPQ)(FRANCFORT:UGE)(OTC PINK:URAGF) est heureuse d’annoncer la signature d’un partenariat avec Apollon Solar SAS, (« Apollon»), Société Française privée devenue un des leaders mondiaux dans les énergies renouvelables et la mise au point de procédés d’élaboration de Silicium (« Si ») pour la fabrication de cellules solaires à haut rendement de conversion photovoltaïque.

VALIDATION PAR UN TIERS DU POTENTIEL SOLAIRE NOVATEUR DU PROCÉDÉ PUREVAPtm

Avant de conclure ce partenariat, Apollon a procédé à un audit technologique du potentiel novateur du procédé PUREVAPtm que PyroGenesis Canada Inc (« PCI »), leader dans la conception, l’élaboration, la fabrication et la commercialisation de procédés au plasma avancés, développe pour HPQ.

Ses conclusions sont les suivantes:

  • PUREVAPtm est un procédé métallurgique unique, basé sur une technologie innovante du traitement des gaz par plasma qui se situe au coeur de l’expertise de PyroGenesis;
  • PUREVAPtm est une technologie récente (brevet en demande détenu par HPQ) totalement différente des procédés physico-chimiques classiques connus de purification de Silicium métallurgique (plasma, laitiers, traitements acides, alliages,…) ;
  • La réussite de l’industrialisation d’un tel procédé plus simple conduira à la production d’un Silicium de qualité solaire à un coût nettement inférieur au coût des technologies concurrentes (Chimique (Siemens), Elkem Solar, Silicor Materials,…).

Bernard Tourillon, Président et Directeur Général de HPQ, a déclaré : «La collaboration avec Apollon Solar représente la première validation, par un acteur de l’industrie solaire, du potentiel novateur de production par voie métallurgique d’un Silicium Solaire que représente le PUREVAPtm. L’ajout de l’expertise d’Apollon aux connaissances de PyroGenesis va permettre d’accélérer le développement de ce projet et cela dès maintenant avec le programme des tests du GEN 2 PUREVAPtm et ultérieurement lorsque l’usine pilote sera opérationnelle.»

APOLLON : UN AJOUT DE TAILLE A L’EQUIPE TECHNIQUE DU PROJET PUREVAPtm DE HPQ

Depuis près de 20 ans, Apollon a investi temps et argent dans le Silicium solaire, en se forgeant une place parmi les leaders mondiaux dans la mise au point de procédés d’élaboration de matériaux pour la fabrication de cellules solaires à haut rendement de conversion photovoltaïque, à partir d’un Silicium produit par procédés métallurgiques « SoG Si UMG ». Apollon compte parmi ses succès :

  • d’être la première société à produire des lingots Czochralski (« Cz ») entièrement monocristallins en utilisant 100% de « SoG Si UMG » ;
  • de produire à plusieurs reprises en collaboration avec ses partenaires des cellules solaires ayant des rendements de conversion supérieurs à 20% avec les lingots monocristallins ;
  • d’avoir obtenu avec l’ANU (Australian National University), un rendement de conversion max de 21.1 % avec les lingots monocristallins le record mondial, confirmé par l’organisme indépendant Fraunhofer ISE, pour une cellule solaire faite à base de « SoG Si UMG ».

UNE EQUIPE TECHNIQUE DE CLASSE MONDIALE POUR SUPPORTER LE PROJET PUREVAP

La réunion en une seule équipe homogène des experts de : HPQ / PCI / Apollon ayant des objectifs communs et parfaitement définis doivent permettre :

  • à Apollon de valoriser ses connaissances acquises au cours des 20 dernières années dans le Silicium solaire,
  • à PCI et HPQ de concrétiser plusieurs années de recherche et développement en purification novatrice du Silicium,
  • à HPQ d’étendre, dès maintenant, ses projets d’intégration verticale de la chaîne de valorisation solaire en partant de l’extraction du Quartz (SiO2) jusqu’à la production de cellules solaires multicristallines et monocristallines à haut rendement de conversion photovoltaïque.

PUREVAP UN PROCEDE UNIQUE DANS UN MARCHE MONDIAL SOLAIRE EN PLEINE CROISSANCE

Le marché mondial des cellules solaires photovoltaïques dépassait les 35 Milliards de dollars US en 2015, et son taux de croissance prévu pour les années futures est proche de 12% par an(1). Le composé primordial pour la production des cellules solaires photovoltaïques est le Silicium Solaire « SoG Si ». Actuellement, 99% du SoG Si utilisé dans l’industrie photovoltaïque est fabriqué par la purification chimique du Silicium Métallurgique dans des réacteurs de type Siemens, une méthode de production très énergivore, polluante et chère.

La forte croissance de la demande que connaît l’industrie solaire combinée aux problèmes environnementaux liés à la production « SoG Si » aurait déjà généré des hausses de prix de 35% du SoG Si en juste quatre mois selon un article récemment publié par BLOOMBERG(2).

Face à cette problématique, la nouvelle approche prônée par HPQ et ses partenaires, centrée sur le développement du procédé métallurgique PUREVAPtm RRQ permettra la fabrication de cellules solaires mono et multicristallines aussi efficaces que les cellules produites avec du SoG Si d’origine chimique.

Ce communiqué est disponible sur le forum “CEO Verified Discussion Forum”, une plate-forme de médias sociaux, sous la direction d’un modérateur, qui permet une discussion et des séances de questions et réponses entre la direction et les actionnaires.

Ressources HPQ Silicium Inc. est une société d’exploration minière qui vise à devenir un producteur intégré verticalement de Silicium « Si », allant de la haute pureté jusqu’à la pureté requise pour produire des cellules solaires mono et multicristallines de Type P Et de Type N à haut rendement de conversion photovoltaique.

L’objectif de HPQ est de développer, en collaboration avec des sociétés expertes dans leurs domaines, un processus métallurgique novateur, le PUREVAPtm « Réacteur de Réduction du Quartz » («RRQ») (brevet en demande), procédé qui permettra la production de Si de haute pureté et de SoG SI en une seule étape. Le démarrage de l’usine pilote qui validera le potentiel commercial du procédé est prévu pour 2018.

Décharge de responsabilité :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs, y compris, sans s’y limiter, les énoncés contenant les mots «pourrait», «plan», «volonté», «estimation», «continuer», «anticiper», «prévoir», «s’attendre», “Dans le processus” et d’autres expressions similaires qui constituent des “informations prospectives” au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes et les hypothèses actuelles de la Société et sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, y compris, mais sans s’y limiter, nos attentes en ce qui concerne l’acceptation de nos produits par le marché, notre stratégie pour développer de nouveaux produits et améliorer les capacités des produits existants, notre stratégie de recherche et développement, l’impact des produits et des prix concurrentiels, le développement de nouveaux produits et les incertitudes liées au processus d’approbation règlementaire. Ces énoncés reflètent les points de vue actuels de la Société à l’égard des évènements futurs et sont assujettis à certains risques et incertitudes et à d’autres risques détaillés de temps en temps dans les dépôts en cours de la Société auprès des autorités en valeurs mobilières, lesquels documents peuvent être trouvés à www.sedar.com. Les résultats réels, les évènements et les performances futurs peuvent différer considérablement des attentes décrites. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indument à ces énoncés prospectifs. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs, à la suite de nouvelles informations, d’évènements futurs ou autrement, sauf dans les cas prévus par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Actions émises: 187 679 173

(1) https://www.gminsights.com/industry-analysis/solar-cells-market

(2) https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-11-13/solar-companies-grapple-with-unexpected-shortage-of-key-material

Bernard J. Tourillon
président du Conseil et directeur général
(514) 907-1011

Patrick Levasseur
président et chef des opérations
(514) 262-9239
www.HPQSilicon.com

Exploration Typhon Inc. clôture un placement privé totalisant 174 000$

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 15 déc. 2017) – Exploration Typhon Inc. (TSX CROISSANCE:TYP) (la «société») annonce la clôture d’un Placement Privé sans courtier par l’émission de 2 610 000 actions accréditives ordinaires à un prix de 0,06$ l’action, de 290 058 actions ordinaires à un prix de 0,06$ et de 2 900 058 bon de souscription, pour un produit brut total de 174 000$ CAN. Tous les titres émis dans le cadre de ce placement privé sont assujettis à une période de détention obligatoire de quatre (4) mois et un jour se terminant le 16 avril 2018. Les administrateurs de la société ont souscrit à 22.99% des titres de ce placement.

Chaque bon de souscription permettra à son porteur de souscrire à une (1) actions ordinaires de Typhon au prix de 0,06$ l’action pour une période de 24 mois se terminant le 15 décembre 2019.

Typhon utilisera le produit du placement privé afin de financer les travaux d’exploration sur ses propriétés ainsi que son fond de roulement.

Attribution d’options

La Société a octroyé le 15 décembre 2017, 1 800 000 options d’achat d’actions à ses administrateurs, employés et consultants

Le prix d’exercice a été fixé à 0.05 $ l’action et la date d’expiration est le 15 décembre 2027.

Suite à la réalisation du placement privé, il y a 39 077 849 actions ordinaires de Typhon émises et en circulation.

Les actions ordinaires de Typhon sont inscrites à la Bourse de croissance TSX sous le symbole «TYP».

La bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

David Mc Donald
450.622.4066
dmcdonald@explorationtyphon.com
www.explorationtyphon.com

Ressources Cartier Inc. octroie des options d’achats d’actions

VAL-D’OR, QUÉBEC–(Marketwired – 15 déc. 2017) – Ressources Cartier Inc. (TSX CROISSANCE:ECR) (« Cartier» ou la « Société ») annonce que le conseil d’administration de la société a autorisé, le 14 décembre 2017, l’octroi d’un total de 1 200 000 options d’achat d’actions aux administrateurs, dirigeants, et un employé de la Société. En conformité avec le régime d’options d’achat d’actions, chacune des options octroyées permettra au détenteur de souscrire à une action ordinaire de la société au prix de 0.19 $ l’action au plus tard le 13 décembre 2022.

La Bourse de croissance TSX n’assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude de ce communiqué.

Ressources Cartier Inc.
Philippe Cloutier
Président et chef de la direction
(819) 874-1331 ou Sans Frais : 877 874-1331
(819) 874-3113 (FAX)

Hydropothecary annonce la conversion de débentures de 69 millions de dollars et qu’elle retient les services d’un teneur de marché

GATINEAU, QC–(Marketwired – 15 décembre 2017) – La société Hydropothecary (” THCX ” ou la ” Société “) (TSX CROISSANCE: THCX) a annoncé aujourd’hui qu’elle a choisi d’exercer son droit en vertu de l’acte de fiducie daté du 24 novembre 2017 (l'” acte de fiducie “) régissant les débentures convertibles non garanties à 7,0 % de la Société échéant le 24 novembre 2020 (les ” débentures “) visant à convertir la totalité du capital impayé des débentures et des intérêts courus impayés (la ” conversion “) en actions ordinaires de la Société (les ” actions ordinaires “).

Conformément aux modalités de l’acte de fiducie, THCX avait le droit, à compter du 13 décembre 2017, de forcer la conversion des débentures si le cours moyen pondéré par volume (le ” CMPV “) des actions ordinaires à la Bourse de croissance TSX pendant 10 jours de bourse consécutifs était égal ou supérieur à 3,15 $. Pour les 10 jours de bourse consécutifs précédant le 13 décembre 2017, le CMPV des actions ordinaires était de 3,32 $.

La Société a fourni aux porteurs de débentures un préavis écrit de 30 jours de la conversion, et la date de prise d’effet de la conversion sera le 15 janvier 2018.

Aux termes de la conversion, les porteurs de débentures recevront 454,54 actions ordinaires pour chaque tranche de 1 000 $ en capital des débentures détenues. De plus, l’intérêt couru et impayé sur les débentures pour la période allant du 31 décembre 2017 (le paiement d’intérêts prévu le 31 décembre 2017 sera versé en espèces) jusqu’à la date de conversion non comprise sera égal à 2,92 $, et les porteurs de débentures recevront 1,33actions ordinaires supplémentaires pour chaque tranche de 1 000 $ en capital des débentures détenues au titre des intérêts courus et impayés, pour un total de 455,87actions ordinaires pour chaque tranche de 1 000 $ en capital des débentures détenues. Aucune fraction d’action ordinaire ne sera émise, et le nombre d’actions ordinaires à émettre sera arrondi au nombre entier inférieur.

Les porteurs de débentures continuent d’avoir le droit de convertir toute partie du capital de leurs débentures conformément aux procédures établies dans l’acte de fiducie et les certificats représentant les débentures à tout moment avant la date de prise d’effet de la conversion. Si les porteurs de débentures convertissent leurs débentures avant cette date, ils recevront en espèces des intérêts courus et impayés sur celles-ci.

THCX a également annoncé aujourd’hui qu’elle a retenu MJM Markets and Consulting (” MJM “) afin qu’elle fournisse des services de tenue de marché à la Société en conformité avec les lois sur les valeurs mobilières applicables et les politiques de la Bourse de croissance TSX (” TSX-V “).

MJM négociera des actions de la Société à la TSX-V dans le but de maintenir un marché ordonné et d’améliorer la liquidité des actions de la Société. Le capital et les titres nécessaires aux négociations entreprises par MJM à titre de contrepartiste seront fournis par MJM. THCX versera à MJM, en contrepartie des services qu’elle lui rendra, des honoraires mensuels en espèces de 25 000 $. L’entente est d’une durée de 12 mois, sous réserve du droit de chacune des parties de la résilier en tout temps moyennant un préavis écrit de 10 jours.

THCX et MJM sont des entités non liées et ne sont pas membres du même groupe. MJM ne détient actuellement aucun intérêt direct ou indirect dans THCX ou ses titres, mais elle peut acquérir de tels intérêts dans l’avenir. L’entente de services est assujettie à l’approbation de la TSX-V.

À propos de MJM Markets and Consulting

Michael Morrison, de MJM Markets and Consulting Ltd., a commencé sa carrière longue de 30 ans dans le domaine financier en négociant sur le parquet de la Bourse de Toronto pour le compte de First Marathon Securities. Il a par la suite fait la transition vers le travail de bureau et il a assumé des rôles de négociateur en chef pour des entreprises connues telles que Merrill Lynch, Canaccord et Mackie Recherche. Michael est devenu au fil des ans l’un des négociateurs de premier plan de l’industrie et il continue à offrir ses compétences en négociation, nouant des relations par l’entremise de sa propre entreprise de négociation, MJM Markets and Consulting Ltd.

À propos de Hydropothecary

Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (Canada). THCX produit de la marijuana médicale naturellement cultivée et rigoureusement testée d’une qualité exceptionnelle. L’image de marque de THCX, son offre de produits de marijuana, ses normes de services aux patients et le prix de ses produits reflètent l’excellence du positionnement de THCX en tant que marque supérieure de marijuana médicale légale au sein du marché émergent. De plus, THCX s’implique dans la recherche et le développement en lien avec les cannabinoïdes : les méthodes d’extraction, l’élaboration de médicaments et la combinaison de molécules précises. En outre, la Société s’investit dans l’élaboration et le brevetage de nouvelles technologies liées à la marijuana médicale, et prévoit importer et exporter de la marijuana médicale.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Pour les demandes de renseignements concernant les investisseurs :

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Pour les demandes de renseignements des médias :

Julie Beun
Publiciste et relations avec les médias
julie@thehydropothecary.com
613-371-9060

ou

Adam Miron, directeur
819-639-5498

Explor agrandit la propriété Ogden

ROUYN-NORANDA, CANADA–(Marketwired – 14 déc. 2017) – Ressources Explor inc. (« Explor » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:EXS)(OTCQB:EXSFF)(FRANCFORT:E1H1)(BERLIN:E1H1) est heureuse d’annoncer l’acquisition de deux (2) claims miniers (3 unités) situés dans le canton d’Ogden, dans la division minière de Porcupine, district de Cochrane, province de l’Ontario totalisant 48,56 hectares. Ces claims sont situés dans le canton Ogden et sont adjacents et à l’est de la propriété aurifère Timmins Porcupine West. La route 101 Ouest est située au nord de la propriété et procure un excellent accès à la ville de Timmins. Les claims ont été acquis en raison des résultats encourageants obtenus lors de l’exploration précédente d’Explor sur cette propriété.

Ressources Explor inc. versera 2 000 $ CDN et émettra 100 000 actions ordinaires pour acquérir un intérêt de 100 % dans les claims patentés additionnels de la propriété Ogden. Les vendeurs ont conservé une redevance NSR de 2 % dans la propriété. Cette acquisition est assujettie à l’approbation de la Bourse de croissance TSX.

Avec cette acquisition, la propriété Ogden consiste maintenant en 23 claims miniers (118 unités de claim miniers) et 7 claims miniers patentés couvrant 2 006,56 hectares situés dans la division minière de Porcupine, district de Cochrane dans les cantons Ogden et Price. La propriété Ogden a été préalablement explorée par Hollinger Mines, Tex-Sol Exploration, Inmet Mining Corporation, Amax Mineral Exploration, Noranda Exploration et Exploration Knick. La majorité des sondages forés par les exploitants précédents avaient moins de 100 mètres de longueur. Historiquement, sur la propriété Ogden, le seul sondage qui a recoupé de la minéralisation significative est le forage au diamant réalisé par Tex-Sol Exploration en 1965 qui a retourné 6,0 g/t Au sur 9,1 m à une faible profondeur. Sur la propriété aurifère TPW, de la minéralisation à teneur plus élevée a été recoupée sous les 300 mètres d’une profondeur verticale, ce qui requiert des sondages de 500 à 600 mètres de longueur.

Les dépôts les plus importants à Timmins sont associés dans l’espace à des unités de porphyres qui sont à proximité de la faille de Porcupine-Destor. Les dépôts semblent également être associés à des failles divergentes qui vont vers le nord de la faille de Porcupine-Destor à l’intérieur d’un corridor d’une faille divergente qui a été interprétée.

Chris Dupont, ingénieur, est la personne qualifiée responsable de l’information contenue dans le présent communiqué de presse.

Ressources Explor inc. est une compagnie publique inscrite à la Bourse canadienne de croissance (TSXV-EXS), sur l’OTCQB » (EXSFF) et à la Bourse de Francfort et de Berlin (E1H1).

Ce communiqué de presse a été préparé par Ressources Explor inc. La Bourse de Croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

La Société

Ressources Explor inc. est une société canadienne d’exploration minière qui détient des propriétés en Ontario, au Québec, et au Nouveau-Brunswick. Explor se concentre actuellement sur l’exploration dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi. Cette ceinture se retrouve dans les provinces du Québec et de l’Ontario avec environ 33 % en Ontario et 67 % au Québec. La ceinture de roches vertes de l’Abitibi a produit plus de 180 000 000 onces d’or et 450 000 000 tonnes de métaux de base au cours du dernier siècle. La Société a été continuée en vertu des lois de l’Alberta en 1986 et a ses bureaux principaux au Québec depuis 2006.

Le principal projet de Ressources Explor inc. est le projet Timmins Porcupine West (TPW) situé dans le camp minier de Porcupine, province de l’Ontario. Les ressources minérales de TPW (communiqué de presse du 27 août 2013) comprennent ce qui suit :

Les ressources minérales à ciel ouvert à une teneur de coupure de 0,30 g/t Au sont les suivantes :

  • Indiquées : 213 000 oz (4 283 000 tonnes à 1,55 g/t Au)
  • Présumées : 77 000 oz (1 140 000 tonnes à 2,09 g/t Au)

Les ressources minérales souterraines à une teneur de coupure de 1,70 g/t Au sont les suivantes :

  • Indiquées : 396 000 oz (4 420 000 tonnes à 2,79 g/t Au)
  • Présumées : 393 000 oz (5 185 000 tonnes à 2,36 g/t Au)

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs reliés aux activités d’Explor ou à son secteur d’activité. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les activités, des estimations, prévisions et projections. Ils ne sont pas une garantie de la performance future et comprennent des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prédire et peuvent être hors du contrôle d’Explor. Un nombre important de facteurs peuvent faire en sorte que les conséquences et résultats peuvent différer considérablement de ceux exprimés dans les énoncés prospectifs, y compris ceux présentés dans d’autres documents publics de la Société. De plus, ces énoncés se réfèrent à la date à laquelle ils ont été faits. Par conséquent, il ne faut pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Explor ne s’engage nullement à réviser ces énoncés prospectifs ni à publier une mise à jour pour tenir compte d’événements, de circonstances ou de faits postérieurs à la date du présent communiqué, qu’ils soient prévisibles ou non, à moins d’y être tenue selon les lois sur les valeurs mobilières applicables.

Christian Dupont, président
Tél : 888-997-4630 ou 819-797-4630
819-797-1870 (FAX)
Site Web : www.explorresources.com
Courriel: info@explorresources.com

Tarku fait l’acquisition de titres miniers adjacent aux projets Apollo et Admiral, Québec

SASKATOON, SASKATCHEWAN–(Marketwired – 14 déc. 2017) – Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU) (la « Société » ou « Tarku ») a le plaisir d’annoncer la signature d’une entente d’acquisition de deux (2) claims adjacents aux projets Apollo et Admiral dans la région de Matagami et détenu à 100 % par la Société. L’entente, sujette à l’approbation des autorités réglementaires, stipule que Tarku paiera 1 200 $ et émettra 25 000 actions ordinaires à Éric Raymond (un vendeur indépendant) en contrepartie de 100 % des 2 claims.

Le claim adjacent au projet Apollo contient l’indice aurifère de la Rivière Waswanipi (2,36 g/t Au sur 1,0 m, forage DDH-428-6, GM 51193, 1992) et le claim adjacent au projet Admiral contient l’indice aurifère du Lac Olga Ouest (5,9 g/t Au, échantillon choisi, GM 49140, 1989). Cette acquisition sécurise la position de Tarku sur ses projets, dont les échantillons de till et d’humus de la dernière campagne d’exploration sur les projets Apollo et Atlas sont en traitement (voir le communiqué de presse du 5 décembre 2017).

À propos de Tarku Resources Ltd. (TSX CROISSANCE:TKU)

Tarku Resources Ltd. est une société d’exploration axée sur la génération de projets pour les métaux précieux et les métaux de base en menant des activités d’exploration dans des zones à fort potentiel géologique et à des niveaux élevés d’acceptabilité sociale. Tarku détient 100 % des intérêts dans tous ses projets. La génération de projet étant la base du développement minier, la vision de Tarku est de générer des projets d’exploration avec un excellent potentiel pour des partenaires ou des acheteurs éventuels. Tarku possède une équipe de gestion expérimentée ainsi qu’une équipe technique solide. L’objectif de Tarku est de créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à l’acquisition stratégique de projets d’exploration, à l’utilisation de techniques d’exploration innovantes et à l’exploration de terrains fertiles. La direction met en garde que les résultats passés ou les découvertes sur des terrains proches ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats qui peuvent être obtenus sur les propriétés de la Société.

M. Benoit Lafrance, géo., Ph.D., directeur de l’exploration et administrateur de Tarku est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers qui a préparé, supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques contenues dans ce communiqué de presse.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les activités et les résultats réels diffèrent considérablement des résultats attendus et des activités prévues. Ces risques et incertitudes comprennent ceux qui sont décrits dans les rapports périodiques de Tarku, y compris le rapport annuel, ou les documents que Tarku dépose à l’occasion auprès des autorités en valeurs mobilières.

Tarku Resources Ltd.
Sylvain Laberge
Chef de la direction
+1 (514) 702-9841
info@tarkuresources.com

Tarku Resources Ltd.
Julien Davy
Président
+1 (514) 618-7287
info@tarkuresources.com

Midland continue de découvrir de nouvelles zones auriferes à hautes teneurs sur Willbob

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 14 déc. 2017) – Exploration Midland inc. (“Midland”) (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d’annoncer les plus récents résultats de sa campagne d’exploration sur le projet Willbob (détenu à 100% par Midland), localisé à environ 70 km à l’ouest de Kuujjuaq et près du projet Kan (Minière Osisko / Barrick Gold). Les faits saillants sont les suivants :

  • De hautes teneurs en or de 250,10 g/t Au, 40,10 g/t Au et 24,80 g/t Au en échantillons choisis sur le nouvel indice Wayne.
  • 1,37 g/t Au / 6,10 m en rainure, sur la nouvelle zone aurifère Didgeridoo
  • 36,40 g/t Au / 0,50 m dans le sondage WB-17-18, dans la zone Sunshine
  • 2,56 g/t Au, 0,508% Cu, 0,153% Co / 0,45 m, sondage WB-17-22, sur l’indice de sulfures massifs Stars

Midland est encouragé par les résultats de la campagne 2017. Plusieurs nouveaux indices d’or, dont certains à haute teneur, ont été découverts sur le projet en 2017. De plus, la cartographie géologique détaillée des indices d’or a permis d’identifier la majorité d’entre eux comme des gîtes d’or orogéniques, qui constituent l’un des plus importants types de gisements d’or à l’échelle mondiale. La Fosse du Labrador peut maintenant être considérée comme une ceinture d’or orogénique nouvellement reconnue qui est presque totalement inexplorée pour l’or. Le projet Willbob lui-même, qui couvre presque 700 km2 de roches et structures favorables, demeure encore largement inexploré. Midland continuera d’investiguer en 2018 cette importante nouvelle ceinture aurifère émergente, avec une campagne de prospection intensive, le décapage mécanique des zones minéralisées trouvées en 2017 et du forage additionnel des meilleures cibles.

Nouveaux indices d’or

L’indice Wayne a été identifié en août 2017, et consistait en deux échantillons séparés par environ 200 mètres ayant titré 32,70 g/t Au et 2,47 g/t Au, dans un secteur peu exploré du projet. Tout d’abord, une teneur très élevée de 250,10 g/t Au a été obtenue d’un échantillon isolé prélevé à 225 mètres au sud-est du 32,7 g/t Au initial. Le rééchantillonnage du site du 32,7 g/t Au a titré 6,54 g/t Au, alors que des teneurs de 40,10 g/t Au, 24,80 g/t Au, 1,94 g/t Au, 1,81 g/t Au et 1,56 g/t Au ont été obtenues d’échantillons choisis prélevés dans un rayon de 10 mètres autour de l’échantillon original. Noter que les échantillons choisis peuvent ne pas être représentatifs des zones minéralisées. Un autre échantillon choisi prélevé à 25 mètres au sud a également titré 1,15 g/t Au. La minéralisation de l’indice Wayne consiste en une diorite à quartz contenant de nombreuses veinules d’épaisseur millimétrique à centimétrique de quartz ; les veinules et la roche encaissante sont minéralisées en pyrrhotite, normalement sans arsénopyrite. Dix (10) échantillons sur 29 prélevés dans le secteur Wayne ont titré plus de 1 g/t Au, et trois autres ont également titré entre 0,1 et 1 g/t Au.

La nouvelle zone Didgeridoo est située à environ 15 kilomètres au sud-est de l’indice Pump Pad Ridge de Osisko/Barrick, et environ 70 kilomètres au sud de la zone Golden Tooth de Midland. Elle fait partie d’un nouveau bloc de claims désigné en janvier 2017. Des échantillons en rainure de Didgeridoo ont titré 1,37 g/t Au / 6,10 m. Plusieurs échantillons choisis prélevés au nord et au sud ont donné des valeurs en or significatives : 2,77 g/t Au, 1,82 g/t Au et 0,62 g/t Au, entre 15 et 40 mètres au nord de la rainure ; 2,35 g/t Au, 1,35 g/t Au, 1,23 g/t Au, 1,20 g/t Au et 0,63 g/t Au de 15 à 25 mètres au sud. La zone Didgeridoo semble être au moins 60 mètres de long par 5 à 10 mètres de large, et est ouverte vers le sud. Il s’agit d’une zone de cisaillement avec d’abondantes veines et veinules de quartz-calcite de remplissage de faille, avec de la pyrrhotite disséminée en quantité mineure dans les veines et dans le gabbro hôte fortement chloritisé. Six (6) échantillons choisis sur 19 sur Didgeridoo ont titré plus de 1 g/t Au, et 4 autres ont titré entre 0,1 et 1 g/t Au. Suite à la découverte, Midland a fait l’acquisition de 8 claims adjacents qui contiennent un indice d’or historique ayant titré jusqu’à 2,8 g/t Au en échantillon choisi, localisé à environ 500 mètres au nord-ouest de Didgeridoo.

Plusieurs indices d’or additionnels ont également été découverts à l’automne 2017 (échantillons choisis) : l’indice Cross Lake (8,82 g/t Au, 39,20 g/t Ag ; 1,28 g/t Au ; 1,03 g/t Au), l’indice Nak (6,26 g/t Au), l’indice Lac H (1,75 g/t Au), et l’indice Ouest Smokey Bear (2,35 g/t Au, 2,21 g/t Au ; 2,16 g/t Au ; 1,23 g/t Au).

Faits saillants de la campagne de forage 2017

L’objectif de la campagne de forage 2017 était principalement de tester plusieurs indices d’or avec arsénopyrite dans des zones de cisaillement, se trouvant dans le coin nord du projet (indices Golden Tooth, Polar Bear, GTN, Kuni et Kuurok). Un total de dix (10) trous de forage totalisant 3 116 mètres ont testé ces zones de cisaillement. Un (1) forage a testé les veines de quartz-ankérite fragiles et les brèches de l’indice Sunshine. Trois (3) forages ont également testé le prospect de sulfures massifs volcanogènes Stars à une profondeur très faible (moins de 25m de profondeur verticale), pour un total de 186 mètres.

Le forage WB-17-18 a testé l’indice Sunshine (jusqu’à 7,16 g/t Au dans un échantillon choisi en surface en 2016). Sunshine représente un style de minéralisation différent des cisaillements à arsénopyrite mentionnés précédemment ; il ne contient pas d’arsénopyrite et est encaissé dans des structures et brèches fragiles plutôt que dans des cisaillement ductiles-fragiles. Le forage WB-17-18 a intersecté trois intervalles aurifères : 36,40 g/t Au / 0,50 m, 1,99 g/t Au / 0,45 m et 0,50 g/t Au / 1,05 m, tous localisés entre 96,35 et 107,55 mètres. A moins d’avis contraire, toutes les épaisseurs de forage rapportées dans ce communiqué sont des longueurs en carottes ; les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminées présentement pour la plupart des intersections. La minéralisation consiste en une diorite altérée et non cisaillée, contenant des veines de quartz non-minéralisées, avec pyrite et pyrrhotite dans les épontes. Le forage WB-17-18 confirme que l’indice Sunshine est un type de minéralisation nouvellement reconnu qui a le potentiel de générer de hautes teneurs en or. La zone minéralisée intersectée dans WB-17-18 est ouverte dans toutes les directions.

Les forages WB-17-09, 10 et 11 ont testé les extensions de la zone de cisaillement à or-arsénopyrite Golden Tooth, qui a titré jusqu’à 3,1 g/t Au / 1,7 m dans les forages de 2016. Les trois forages ont intersecté la zone. Le forage WB-17-11 a testé la zone sur une section localisée à 100 mètres au nord-ouest de WB-16-05, et a titré 2,23 g/t Au / 1,25 m (0,91 m épaisseur vraie). Le forage WB-17-09 a testé l’extension sud-ouest de la zone en profondeur, et a titré 0,422 g/t Au / 2,15 m (1,32 m épaisseur vraie) entre 280,85 et 283 mètres. Finalement, WB-17-10 a testé la zone sur une section à 100 mètres au sud-est de WB-16-07 ; il a titré 0,81 g/t Au / 1,95 m (1,43 m épaisseur vraie). Les forages ont démontré que la zone Golden Tooth a au moins 250 mètres de long en surface, est continue sur au moins 300 mètres en profondeur et reste ouverte dans toutes les directions. Les observations de terrain et en carottes indiquent qu’il s’agit d’une zone de cisaillement à or-arsénopyrite classique, de type orogénique, typique de plusieurs grands gisements d’or dans le monde.

Le forage WB-17-13 a testé la zone de cisaillement à arsénopyrite Kuurok (jusqu’à 14,50 g/t Au en échantillon choisi) ; il a titré 3,50 g/t Au / 0,35 m. Dans le secteur Polar Bear, le forage WB-17-14 a intersecté un cisaillement à arsénopyrite à un contact mudstone/diorite, qui a titré 0,73 g/t Au / 2,7 m. Dans le secteur Kuni, de nombreuses veines de tension à quartz-arsénopyrite réparties sur plusieurs dizaines de mètres ont titré 1,82 g/t Au / 0,55 m, 2,54 g/t Au / 0,35 m, ainsi que de nombreuses teneurs faiblement anomales en or.

Les forages WB-17-20, 21 et 22 ont testé le prospect de sulfures massifs aurifère Stars à une profondeur très faible (maximum de 25 mètres verticalement). Les forages WB-17-21 et 22 ont été implantés sur le même site mais à des angles différents. Les deux forages ont intersecté la lentille de sulfures massifs. Le forage WB-17-21 a titré 0,40 g/t Au et 0,79% Cu et 0,046% Co / 1,9 m, dans des sulfures massifs riches en pyrrhotite. Le forage WB-17-22 a titré 0,49 g/t Au, 0,59% Cu et 0,042% Co / 4.55 m, incluant 2,56 g/t Au 0,51% Cu et 0,153% Co sur 0,45 m dans des sulfures massifs riches en pyrite. Une section de shales noirs riches en sulfures plus en profondeur a également titré 0,28 g/t Au / 5,65 m. Le forage WB-17-20, foré sur une section 25 mètres plus au sud-est, a manqué de peu la lentille de sulfures massifs à cause d’un phénomène d’érosion de surface.

Des figures montrant la localisation des nouveaux indices d’or, les cartes des forages et le tableau des paramètres de forages peuvent être consultés par le lien suivant: http://media3.marketwire.com/docs/1105917.pdf.

Résultats significatifs de la campagne de forages 2017, indices d’or du projet Willbob

Forage no Secteur De m A
m
Intervalle m (épaisseur vraie m)* Au-AA23 g/t Au-GRA21 g/t Note
WB-17-09 Golden Tooth 92,1 93 0,9 0,893
280,85 283 2,15 (1,32) 0,422 Golden Tooth Zone
WB-17-10 Golden Tooth 106 107,95 1,95 (1,43) 0,81 Golden Tooth Zone
195,4 195,85 0,45 2,12
WB-17-11 Golden Tooth 105,25 106,5 1,25 (0,91) 2,23 Golden Tooth Zone
WB-17-13 Kuurok 77,1 77,45 0,35 3,5 Kuurok Zone
WB-17-14 Polar Bear 261,65 264,35 2,7 0,73 Mama Bear Zone
Incluant 261,65 262,5 0,85 1,38
WB-17-16 Polar Bear 174,25 175 0,75 0,961
WB-17-18 Sunshine 96,35 96,85 0,5 >10 36,4 Sunshine Zone
101,85 102,35 0,45 1,995 Sunshine Zone
106,5 107,55 1,1 0,504 Sunshine Zone
WB-17-19 Kuni 201,3 201,85 0,55 1,825
219,5 219,85 0,35 2,54

*Les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminées avec l’information disponible, sauf pour les forages qui contiennent des nombres entre parenthèses

Résultats significatifs de la campagne de forage 2017, indice de sulfures massifs Stars

Forage no De (m) A
(m)
Intervalle m (épaisseur vraie m)* Au-AA23 g/t Cu % Co % Note
WB-17-21 16,25 18,15 1,9 0,402 0,795 0,046 Sulfures massifs à pyrrhotite
WB-17-22 23,5 28,05 4,55 0,492 0,590 0,042 Sulfures massifs
incluant 23,5 23,95 0,45 2,56 0,508 0,153 Sulfures massifs à pyrite
WB-17-22 35,35 41 5,65 0,280 Nsv** Nsv** Shales noirs riches en sulfures

** Nsv: aucune valeur significative.

Contrôle de la qualité

Les échantillons d’analyse des forages sont prélevés de carotte de taille NQ sciées en deux ; la moitié est envoyée au laboratoire pour analyse et la moitié est gardée pour référence future. Les échantillons de roche du projet sont analysés par pyroanalyse standard sur des fractions de 30 grammes avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec) ou de Sudbury (Ontario). Tous les échantillons ont également été analysés pour plusieurs éléments par une méthode ICP-AES avec dissolution à quatre acides. Le design du programme d’exploration et l’interprétation des résultats est effectué par des personnes qualifiées utilisant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisant de standards et de blancs à chaque 20 échantillons.

Clarification d’information précédemment divulguée

Midland souhaite clarifier l’information précédemment divulguée dans un communiqué de presse daté du 22 novembre 2017 à propos d’honoraires d’intermédiation versés en lien avec un financement privé de Midland. Le communiqué de presse mentionnait que : « Des honoraires d’intermédiation égale à 33 745 $ ont été versés à des tierces parties sans lien de dépendance à l’égard de Midland ». Le communiqué de presse aurait cependant dû mentionner que des honoraires d’intermédiation totalisant 64 572 $ ont été versés à des tierces parties sans lien de dépendance à l’égard de Midland (plutôt que 33 745 $).

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine, de métaux usuels et de terres rares de classe mondiale. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels qu’Altius Resources Inc., Mines Agnico Eagle ltée, Teck Resources Limited, IAMGOLD Corporation, Minière Osisko inc., SOQUEM INC., NioBay Metals Inc. et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin d’améliorer le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour les actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord du Québec chez Midland, « personne qualifiée » selon le Règlement 43-101. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de la Société : www.midlandexploration.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d’incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s’ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités réglementaires.

Gino Roger
Président et Chef de la direction
450 420-5977
450 420-5978 (FAX)
info@midlandexploration.com
www.midlandexploration.com

Nemaska Lithium signe un contrat pour la vente de la propriété Sirmac à Ressources Abe et reçoit un bail minier pour la mine de lithium Whabouchi

QUÉBEC, QUÉBEC–(Marketwired – 14 déc. 2017) – Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska Lithium » ou la « Société ») (TSX:NMX) (OTCQX:NMKEF)(FRANKFURT:N0T) est heureuse d’annoncer la signature d’une entente définitive pour la vente de la totalité (100%) de son intérêt dans la propriété de lithium Sirmac (« Sirmac ») à Ressources Abe (« Abe ») (TSX CROISSANCE:ABE), une société de ressources minières spécialisée dans l’acquisition, l’exploration et le développement de propriétés minières. La propriété Sirmac, qui comprend 24 titres miniers couvrant une superficie totale d’environ 1 100 hectares, est située à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Chibougamau, dans la province de Québec.

En vertu de l’entente, ABE effectuera un paiement en espèces de 250 000 $ et émettra 15 millions d’actions ordinaires. Aussi longtemps que Nemaska Lithium détiendra au moins 10 % des actions ordinaires d’ABE, elle détiendra un droit de préemption sur toute émission future de capitaux propres. La transaction est assujettie à l’approbation des organismes de réglementation, et sa clôture devrait avoir lieu peu après la réception de toutes les approbations.

En outre, Nemaska Lithium (i) aura un droit de premier refus pour l’achat du concentré provenant de Sirmac (destiné à un traitement subséquent à l’usine hydro-métallurgique de Shawinigan); (ii) aura le droit de recevoir un montant en espèces équivalant à 2 % de tous les revenus bruts générés par la vente des produits de lithium obtenus à partir du concentré produit à Sirmac et n’ayant pas été achetés par la Société; et (iii) agira à titre d’agent exclusif en ce qui concerne la commercialisation de tous les sels de lithium obtenus à partir du concentré produit à Sirmac et n’ayant pas été achetés par la Société.

« Nous croyons que la transaction favorisera et accélérera le développement de la propriété Sirmac, selon toute vraisemblance plusieurs années avant que nous soyons en mesure de l’exploiter nous-mêmes, étant donné que notre priorité est la construction du site minier Whabouchi et de l’usine de Shawinigan. Éventuellement, Sirmac pourrait représenter une source additionnelle et fiable de concentré pour Nemaska Lithium. Nous demeurons très optimistes en ce qui a trait à la demande en sels de lithium. Nous demeurons très confiants dans la demande pour les sels de lithium et ainsi, nous pouvons envisager d’augmenter notre capacité de production à Shawinigan et, potentiellement, d’avoir besoin de sources supplémentaires de concentré », a commenté Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium.

De plus, Nemaska Lithium est également heureuse d’annoncer que le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (« MERN ») du Québec a émis un bail minier pour le projet de mine de lithium Whabouchi, en vertu de l’article 100 de la Loi sur les mines. Le bail comprend les droits miniers et de surface nécessaires à l’exploitation du gisement de Whabouchi, et est valide pour une période initiale de 20 ans (expirant le 25 octobre 2037). Par la suite, le bail peut être renouvelé tous les 10 ans pour la durée des activités d’exploitation minière. Nemaska Lithium a également obtenu les baux requis pour l’occupation du domaine de l’État, conformément à l’article 239 de la Loi sur les mines, lesquels permettent d’utiliser les terres pour y déposer les résidus miniers et pour y mettre en place le concentrateur, les installations ancillaires ainsi que les autres installations nécessaires à des activités minières.

« Les baux susmentionnés sont importants puisqu’ils nous permettent d’aller de l’avant avec l’exploitation du site minier Whabouchi, a commenté Simon Thibault, directeur, Responsabilité sociale et environnementale de Nemaska Lithium. À ce jour, nous avons obtenu toutes les autorisations et tous les permis importants requis pour la construction et l’exploitation du site minier Whabouchi, et nous continuerons à soumettre des demandes pour les quelques autres autorisations et permis à mesure qu’ils seront exigés au cours du développement de la mine, comme le veut la pratique usuelle au sein de l’industrie. »

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium a adopté comme vision de « Faciliter le passage aux énergies vertes, grâce à ses produits et procédés, au bénéfice de l’humanité ». Elle entend devenir un producteur d’hydroxyde et de carbonate de lithium destinés principalement au marché émergent des batteries au lithium, propulsé majoritairement par les véhicules électriques, l’entreposage d’énergie, les téléphones cellulaires, les tablettes et autres produits de consommation. Au Québec, Canada, la Société développe l’un des plus importants gisements de spodumène provenant de roche dure au monde, tant en termes de volume que de teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska Lithium sera envoyé à l’usine de transformation que la Société entend construire à Shawinigan, Québec. Cette usine transformera le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté, grâce à des méthodes exclusives de production développées par la Société, et pour lesquelles la Société détient neuf brevets qui lui ont été octroyés, auxquels s’ajoutent plusieurs demandes de brevets sous examen dans différents pays, couvrant divers aspects et améliorations de sa technologie de fabrication d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté, de manière éco-responsable.

Mise en garde concernant l’information prospective

Tous les énoncés, autres que des énoncés de faits historiques, figurant dans ce communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, toute information sur le développement accéléré de la propriété Sirmac et les bénéfices en résultant pour la Société de même que la demande pour les sels de lithium, constituent de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et sont fondés sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué comprennent, sans toutefois s’y limiter, les énoncés prospectifs liés à (i) les arrangements de vente et mise en marché futurs entre la Société et ABE, (ii) la propriété Sirmac devenant une source fiable de concentré pour la Société, (iii) l’éventuelle augmentation de la capacité de l’usine de Shawinigan, (iv) les plans de ABE de capitaliser sur les travaux antérieurs faits sur Sirmac, et (v) en général, le paragraphe « À propos de Nemaska Lithium » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives de la Société. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement, ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, puisque les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. Tous les énoncés prospectifs compris dans ce communiqué de presse sont qualifiés par les mises en garde qui précèdent et celles qui figurent dans nos autres dépôts auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières du Canada, y compris, sans s’y restreindre, les mises en garde prévues dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la Société établie en date du 5 octobre 2017 et la section « Exposition et gestion des risques » du Rapport de gestion trimestriel de la Société. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les évènements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

De plus amples renseignements concernant Nemaska Lithium sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nemaskalithium.com

M. Victor Cantore
Relations avec les investisseurs
514 831-3809
victor.cantore@nemaskalithium.com

Mme Wanda Cutler
Relations avec les investisseurs
416 303-6460
wanda.cutler@nemaskalithium.com
www.nemaskalithium.com

Sigma Industries dévoile de solides résultats pour le deuxième trimestre de l’exercice financier 2018

SAINT-ÉPHREM-DE-BEAUCE, QUÉBEC–(Marketwired – 13 déc. 2017) – Sigma Industries Inc. (TSX CROISSANCE:SSG), une société manufacturière spécialisée dans la fabrication de produits en composite, annonce les résultats du deuxième trimestre de l’exercice financier 2018 clos le 28 octobre 2017.

« Sigma Industries a de nouveau enregistré une solide performance financière et opérationnelle au deuxième trimestre de son exercice 2018. La croissance des produits a été particulièrement marquée dans les marchés de l’autobus et des produits industriels en raison d’une demande robuste des clients pour nos produits de grande qualité, tandis que le niveau d’activité dans le marché du camion lourd poursuit son amélioration progressive. La rentabilité d’exploitation est également demeurée solide, alors que nos efforts constants en vue d’accroître la productivité ont plus que compensé une hausse des coûts de main d’œuvre et les variations défavorables des devises, » a mentionné Denis Bertrand, président et chef de la direction de Sigma Industries.

« Nous avons investi environ 1,0 M$ lors du trimestre principalement afin d’accroître l’automatisation de nos activités. Nous croyons que ces investissements, jumelés à notre réputation éprouvée en matière d’innovation et de solutions de haute qualité, permettront à Sigma Industries de maintenir le rythme et de demeurer au premier plan de toute occasion d’affaires susceptible de se manifester. Nous sommes satisfaits du progrès accompli et demeurons à l’affût de nouvelles façons d’améliorer notre efficacité. De plus, nous poursuivons notre étude méticuleuse du marché américain dans le cadre de notre participation au programme Centre de croissance accélérée du gouvernement du Québec. Nous nous affairons à déterminer un emplacement optimal en vue d’établir une usine de fabrication aux États-Unis afin de bénéficier d’une plus grande proximité avec nos clients américains et d’une plus grande disponibilité de main d’œuvre. Nous sommes confiants que cette initiative rehaussera notre portée au sud de la frontière et procurera de nouveaux vecteurs de croissance à Sigma Industries, » a ajouté M. Bertrand.

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Les produits des activités ordinaires du deuxième trimestre de l’exercice 2018 ont atteint 14,2 M$, en hausse de 1,6 M$, ou 12,7 %, par rapport à 12,6 M$ un an plus tôt. Cette augmentation reflète principalement une hausse des ventes dans les marchés de l’autobus et des produits industriels découlant de commandes plus élevées de la part des clients, ainsi qu’une hausse des ventes dans l’industrie du camion lourd en raison d’une amélioration des conditions de marché.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA ») s’est chiffré à 975 000 $, soit 6,9 % des produits, par rapport à 870 000 $, ou 6,9 % des produits, un an plus tôt. L’augmentation en termes monétaires reflète la hausse du volume d’affaires et une plus grande efficacité, en partie compensée par des coûts de main d’œuvre plus élevés et les variations d’une année à l’autre des devises.

Sigma Industries a conclu le deuxième trimestre de l’exercice 2018 avec un résultat net de 377 000 $, soit 0,03 $ par action de base (0,01 $ par action diluée), par rapport à un résultat net de 150 000 $, ou 0,01 $ par action de base (0,01 $ par action diluée) au deuxième trimestre de l’exercice 2017.

RÉSULTATS DES SIX PREMIERS MOIS

Pour les six premiers mois de l’exercice 2018, les produits des activités ordinaires se sont chiffrés à 29,6 M$, en hausse de 13,7 % par rapport à 26,0 M$ lors des six premiers mois de l’exercice 2017. Le BAIIA a totalisé à 3,2 M$, soit 10,8 % des produits, comparativement à 1,9 M$, ou 7,1 % des produits, lors de l’exercice précédent. Le résultat net s’est élevé à 1,8 M$, soit 0,16 $ par action de base (0,06 $ par action diluée), en forte hausse comparativement à 436 000 $, ou 0,04 $ par action de base (0,02 $ par action diluée), un an plus tôt.

PERSPECTIVES

« Pour l’avenir, les conditions de marché devraient demeurer saines dans la majorité de nos marchés. Compte tenu de cette conjoncture plutôt favorable, Sigma Industries est dans une position favorable en vue de poursuivre sa progression, alors que la Société continue de miser sur sa capacité à générer davantage de revenus en diversifiant son offre de produits et en accroissant la pénétration des clients actuels. Notre volonté d’optimiser l’efficacité globale rehaussera notre réputation éprouvée en tant que fournisseur de produits et systèmes en composite innovateurs et à valeur ajoutée. En misant sur cette compétence clé, Sigma Industries est déterminée à créer une valeur durable pour ses actionnaires, » a conclu M. Bertrand.

INFORMATIONS FINANCIÈRES CHOISIES
Résultats d’exploitation consolidés Trimestres clos les Semestres clos les
(non audités, en milliers de dollars canadiens, sauf les données par action) 28 octobre
2017
29 octobre
2016
28 octobre
2017
29 octobre
2016
$ $ $ $
Produits des activités ordinaires 14 228 12 621 29 610 26 032
BAIIA 976 870 3 182 1 860
Résultat net 377 150 1 821 436
Par action (de base) 0,03 0,01 0,16 0,04
Par action (diluée) 0,01 0,01 0,06 0,02
Rapprochement du BAIIA et du BAIIA ajusté avec le résultat net Trimestres clos les Semestres clos les
(non audités, en milliers de dollars canadiens) 28 octobre
2017
29 octobre
2016
28 octobre
2017
29 octobre
2016
$ $ $ $
Résultat net 377 150 1 821 436
PLUS (moins):
Produits d’impôts sur le résultat 150 300
Dotation aux amortissements et dépréciation d’actifs 218 299 597 713
Radiation de frais de financement et charges 192 192
Frais financiers 231 229 464 519
BAIIA 976 870 3 182 1 860
PLUS (moins):
Perte (gain) nette sur la juste valeur des instruments dérivés liés aux taux de change 338 332 (1 028 ) 545
BAIIA ajusté 1 314 1 202 2 154 2 405
Données tirées des bilans consolidés Aux
(en milliers de dollars canadiens) 28 octobre 2017 29 avril 2017
$ $
Actif total 26 252 24 839
Passif total 19 138 19 553
Capitaux propres 7 114 5 286

MESURES FINANCIÈRES NON-CONFORMES AUX IFRS

L’information comprise dans ce communiqué de presse renferme certains renseignements qui ne sont pas des mesures financières conformes aux IFRS. Sigma Industries utilise le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (« BAIIA ») et le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements ajusté (« BAIIA ajusté ») pour évaluer sa performance financière. Puisqu’il n’existe aucune méthode généralement reconnue pour calculer ces mesures financières, il se peut qu’on ne puisse la comparer avec des mesures similaires utilisées par d’autres sociétés. Le BAIIA désigne le bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements, tandis que le BAIIA ajusté consiste du BAIIA auquel s’ajoutent (se soustraient) d’autres produits et charges non liés à l’exploitation. Ces mesures ne représentent pas les fonds disponibles pour le service de la dette, le paiement de dividendes, le réinvestissement ou d’autres utilisations discrétionnaires, et ne devraient pas être considérées isolément ou comme substitut aux autres mesures de performance calculées selon les IFRS.

À PROPOS DE SIGMA INDUSTRIES

Sigma Industries Inc. (TSX CROISSANCE:SSG), une société manufacturière spécialisée dans la fabrication de produits en composite, compte deux filiales en exploitation et emploie 275 personnes. Elle exerce ses activités dans les marchés des camions de gros tonnage, des autocars, du transport en commun, de la machinerie et de l’énergie éolienne. Sigma vend ses produits aux fabricants et distributeurs d’équipement d’origine des États-Unis, du Canada et de l’Europe.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse comporte certains énoncés prospectifs à l’égard de la société. Ces énoncés prospectifs dépendent d’un certain nombre de facteurs et comportent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient être différents de ce qui est prévu. L’information contenue dans ce communiqué de presse est datée du 13 décembre 2017, soit la date à laquelle la direction a approuvé le communiqué. La direction n’assume pas l’obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations ou d’événements futurs, sauf lorsque requis par la loi.

Note aux lecteurs : Les états financiers consolidés intérimaires condensés non-audités et l’analyse par la direction de la situation financière et des résultats d’exploitation ont été affichés sur SEDAR et peuvent être consultés à l’adresse www.sedar.com.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Sigma Industries Inc.
Denis Bertrand
Président et chef de la direction
(418) 484-5282
denis.bertrand@sigmaindustries.ca

Axe annonce son intention d’évaluer de nouvelles occasions d’affaires et d’éventuellement rediriger ses activités dans la cryptomonnaies et les chaîne de blocs

LAVAL, QUÉBEC–(Marketwired – 13 déc. 2017) – Axe Exploration Inc. (TSX CROISSANCE:AXQ) (la « société » ou « Axe ») annonce son intention d’évaluer de nouvelles occasions d’affaires et d’éventuellement rediriger ses activités vers la cryptomonnaies et les chaîne de blocs. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des efforts constants de la société d’augmenter la valeur du placement de ses actionnaires. Axe considère qu’elle a actuellement une obligation envers ses actionnaires d’explorer toutes les avenues possibles afin de faire le meilleur usage possible de son statut de véhicule public, incluant toute occasion d’affaires possible dans le nouveau secteur de la cryptomonnaies et les chaîne de blocs qui pourrait lui être présentée. Axe avec plus de 1 000 000 de dollars est en excellente position financière afin de prendre avantage dans le secteur de la cryptomonnaies et les chaîne de blocs.

Axe est actuellement dans le processus d’évaluation de l’entreprise afin d’éventuellement profiter de ce potentiel de croissance énorme. Etant donné que la société n’a aucune expérience dans ces domaines, la direction vise aussi à attirer l’expertise supérieure de cette industrie.

Lorsque la direction aura ciblé un projet en particulier, le conseil d’administration sera informé et le projet sera soumis à son approbation pour ensuite être soumis aux actionnaires.

La compagnie ne peut établir un échéancier et une estimation des coûts étant donné qu’aucun projet n’a encore été ciblé.

Dans l’éventualité où Axe identifiait certaines occasions ou l’établissement de relations d’affaires dans le domaine de la cryptomonnaies et les chaîne de blocs, toute transaction serait assujetties aux politiques et à l’approbation préalable de la Bourse de croissance TSX.

La société ne dispose d’aucune expérience dans ce domaine et aucune assurance ne peut être fournie à l’effet que la société intégrera le domaine de la cryptomonnaies et les chaîne de blocs.

Présentement, aucune transaction n’est en place et il n’y a aucune certitude qu’un nouveau projet sera conclu dans l’avenir.

La bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les Règles de la bourse de croissance TSX-V) ne peuvent être tenus responsables de l’exactitude ou de la véracité du présent communiqué.

David Mc Donald
Président et Chef de la Direction
450.622.5785
info@axeexploration.com
www.axeexploration.com

Kintavar Exploration lance son premier programme de forage sur la propriété Mitchi détenue à 100 %

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwired – 13 déc. 2017) – Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX CROISSANCE:KTR), est heureuse d’annoncer le début du premier programme de forage sur le projet de cuivre-argent stratiforme plissé situé à 100 km au nord de Mont Laurier (Québec) et à 50 km au sud de Parent et du chemin de fer menant à Rouyn-Noranda.

Faits saillants du programme de forage

  • Premier programme de forage du projet Cu-Ag stratiforme plissé récemment découvert
  • Minimum de 1 000 mètres pour environ 12 forages
  • Priorité sur le corridor sud de Sherlock-Watson
  • Extensions est et ouest des indices identifiés durant l’été seront investigués ainsi que les forages historiques réalisés par Noranda en 1971
  • Trois (3) anomalies géophysiques (PP) parallèles qui correspondent en surface aux indices de Sherlock et Watson 3 seront investigués.

« Ce premier programme de forage de la propriété Mitchi représente une priorité pour Kintavar et notre équipe a accompli un travail exceptionnel en complétant les demandes de permis et les engagements communautaires pour débuter les forages prévus cet hiver. Nous sommes très heureux d’avoir le soutien des communautés locales et des Premières Nations alors que nous passons à la prochaine étape d’exploration sur la propriété Mitchi. Un système Cu-Ag stratiforme plissé dans le Grenville représente un nouvel environnement géologique qui n’a jamais été exploré auparavant dans cette région. Nous concentrons actuellement les forages sur le corridor sud pour mieux comprendre ce système minéralisé à l’échelle régionale. Ce programme de forage nous permettra de poursuivre les travaux d’exploration 4 km à l’est et à l’ouest des indices Sherlock et Watson comme démontré par les levés géophysiques aéroportés, et de commencer à travailler sur le corridor nord de Nasigon.” a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar Exploration.

À propos de la propriété Mitchi

La propriété Mitchi (approx. 21 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 210 km2, elle est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’est. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture métasédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères et/ou cuprifères et/ou argentifères et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ”cuivre stratiforme dans unités sédimentaires” dans le secteur Est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou ”IOCG”, ainsi que de type skarn, dans le secteur ouest. Osisko Mining détient une redevance de 2 % sur 39 cellules désignées sur carte (CDC) et une redevance de 1 % sur 21 CDC de la propriété Mitchi.

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, qualifié selon le Règlement 43-101, a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

Énoncés prospectifs:

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

Kintavar Exploration Inc.
Kiril Mugerman
Président et CEO
+1 450 641 5119 #5653
kmugerman@kintavar.com
www.kintavar.com